Vous êtes sur la page 1sur 137

Ecole de Boumerdès

UFR : UFR Drilling, Production & Reservoir Engineering

Initiation au simulateur HYSYS

N. REBAI

Plan de la présentation

I. Généralités sur la simulation


Définition de la simulation;
Modèles mathématiques;
Simulateur;
Utilisation de la simulation.

II Présentation de HYSYS
II.
Présentation générale de HYSYS;
Démarrage de HYSYS
HYSYS.
Librairie des composants;
Modèles thermodynamiques;
Calcul d’équilibre liquide vapeur.

2
III. Opérations unitaires
Piping equipements;
Rotating
g equipements;
q p ;
Separation operations;
Heat transfer equipements;
Column
Logic operations .

IV. Exemples d’application

I. GENERALITES SUR LA SIMULATION


Le développement de l’informatique dans le domaine de simulation, nous
permet de résoudre le problème de calcul manuel long, en utilisant comme outil
d llogiciels
des i i l dde simulation.
i l ti
Les simulateurs existants tels que Aspen Plus, ChemCAD, Hysim, Hysys,
Pro-II sont les plus vendus et qui deviennent de plus en plus indispensables
po r conce
pour concevoir
oir de no
nouvelles
elles unités
nités et po
pourr optimiser les procédés ind
industriels
striels
qui fonctionnent parfois loin de leur optimum.
Cela dit, le simulateur HYSYS est l’un des plus performants logiciels de
simulation
Simulation ?
La simulation est définie comme étant la représentation d'un
d un phénomène
physique à l’aide de modèles mathématiques simples permettant de décrire
son comportement.

Autrement dit
La simulation permet de représenter par des modèles mathématiques les
différents phénomènes de transfert de masse,
masse dd’énergie
énergie et de quantité de
mouvement qui se produisent dans les différentes opérations unitaires.
4
M dèl mathématique
Modèle thé ti ?

Le modèle mathématique est composé d’une série d’équations


développées dans l’objectif de décrire le comportement d’un
système donné (opération unitaire: séparation de phases,
fractionnement de composants, compression, détente, échange de
chaleur ou autre).

Ce sont des équations de conservation de masse, d’énergie et de


quantité de mouvement.
Ces équations peuvent être algébriques ou différentielles
différentielles.

Utili ti du
Utilisation d simulateur
i l t

Le simulateur peut être utilisé lors de la conception d’un procédé


industriel afin de :
• Établir des bilans de matière et d’énergie
d énergie d
d’un
un procédé industriel.
• Dimensionner les équipements de ce procédé.

Ou bien dans le suivi des procédés qui sont déjà installés afin de :
• Réajuster les paramètres de fonctionnement dans le cas de
changement de compositions de l’alimentation ou des conditions de
fonctionnement de certains équipements.
• Déterminer
Dét i lles performances
f d
des équipements.
é i t

6
II. PRESENTATION DE HYSYS
Présentation de HYSYS PROCESS
Mode de fonctionnement:
• À l’état stationnaire (steady state).
• À l’état dynamique (dynamic).
Domaine
D i d’application
d’ li ti :
• Procédés de l’industrie gazière.
• Procédés de raffinage et de la pétrochimie.
Fonctionnement de HYSYS
• l’utilisateur doit spécifier les constituants du gaz, du liquide ou
d mélange.
du él
• Il choisit un modèle thermodynamique.
• Il doit établir le schéma de procédé (PFD).
• Il doit aussi spécifier les paramètres nécessaires pour le
calcul de chaque opération unitaire.
• HYSYS résout le schéma de p procédé.
• HYSYS peut aussi dimensionner quelques équipements.
7

St
Structure
t générale
é é l d du HYSYS

Modèles Modèles des Banque de données des


numériques. opérations unitaires propriétés physiques.

Données.
D é Modèles
M dèl
Interface d’utilisation.
T, P, Zj thermodynamiques
.

Solution

Optimisation Étude économique

8
Démarrage de HYSYS
Pour démarrer, appuyer deux fois sur l’icône
présentée à droite ou aller vers: démarrer\ hyprotech\
HYSYS3 2 \ HYSYS.
HYSYS3.2 HYSYS
¾ On obtient la fenêtre suivante:

Création d’un fichier


• Cliquer sur le bouton ;
• File/ New/ Case ;
• Appuyer sur Ctrl + N ;

Ouverture d’un fichier existant

• Cliquer sur le bouton (ou File / Open/ Case) ;


• Dans la fenêtre « Open Simulation Case », spécifier le chemin du
fichier que vous voulez ouvrir ;

Enregistrement d’un fichier

• Appuyer sur le bouton ;


• File/ Save (Ctrl + S );
• File/ Save As (Ctrl +Shift + S ) ;

10
Simulation basis manager
g

Attacher un modèle
thermodynamique

Caractériser un brut

Créer des Créer une réaction


Créer une liste constituants chimique
de constituants hypothétiques

11

Simulation basis manager

Page à onglet Description

Components L’utilisateur sélectionne les constituants purs qui forment le


mélange
mélange.
Fluid Pkgs L’utilisateur choisi un modèle thermodynamique selon le
mélange créé.
Hypotheticals L’utilisateur peut créer des constituants hypothétiques qui
seront rajoutés, par la suite, à la liste des constituants.
Oil Manager L utilisateur caractérise,
L’utilisateur caractérise ici,
ici une huile ou un brut à partir des
données expérimentales (TBP, ASTM, kuop……)
Reaction Si l’utilisateur veut installer dans la page de simulation un
réacteur,
é il doit créer
é et caractériser,
é d’abord, cette réaction
é
dans la page Reaction.

12
Création de la liste des constituants:
La liste qui comporte
les constituants
sélectionnés

R j t à lla li
Rajouter liste
t le
l
constituant sélectionné

remplacer le constituant
sélectionné sur la liste
créée par le constituant
sélectionné sur la base de
données.
Supprimer le constituant
sélectionné
Constituants de la base de données
Réarranger la liste créée
Afficher les propriétés du
constituant sélectionné 13

Exemples:
Liste 1: comporte les constituants
• Méthane, Éthane, Propane, i_butane, n_butane, i_pentane,
n pentane
n_pentane.
• utiliser le « Match » pour rajouter les constituants : CO2, H2S, N2,
H2O.

Liste 2: sélectionner les constituants suivants :

• CO, CO2, H2, N2.

Utiliser le filtre pour sélectionner les constituants:


• METHANOL, 1BUTANOL.
• DIM-ETHER.

14
Modèle thermodynamique ?

Les modèles thermodynamiques sont souvent utilisés pour la


détermination des propriétés thermodynamiques et
volumiques ainsi que l’état
l état des composés et des mélanges.

Parmi les modèles thermodynamiques existants, on cite:


• Modèles basés sur les équations d’état.
• Modèles d’activité.
• Modèles hétérogènes.
g

15

Dans lla page « Fl


D Fluid
id Pk
Pkgs », l’utilisateur
l’ tili t peutt choisir
h i i entre
t lles b
boutons
t à coucher
h
suivants:
All Type Tous les modèles thermodynamiques
sont affichés sur la liste.
EOSs Que les équations d’état qui sont
affichées sur la liste
liste.
Activity models Que les modèles d’activité qui sont
affichés sur la liste.
Chao seader Que les méthodes semi- empiriques de
modèles Chao seader qui sont disponibles.
Vapour pressure Que les modèles de pression de
models vapeur qui sont affichés sur la liste.
Miscellaneous Modèles, qui ne sont pas affichés dans
Modèles
type. les 4 catégories précédentes, sont
disponibles ici.

16
Équations
q d’état

Cette classe de modèles thermodynamiques


y q se base sur une
seule équation d’état pour représenter le comportement des
deux phases : vapeur et liquide

fi = fi
V L f iV :fugacité du constituant i dans la phase
vapeur
vapeur.

fi L :fugacité du constituant i dans la phase


Avec liquide.
φ V
:coefficient de fugacité du constituant i
f i = φ yi P
V V i
dans la phase vapeur.
φ
i L
i :coefficient
ffi i t de
d ffugacité
ité d
du constituant
tit ti
dans la phase liquide.
f i L = φiL xi P Xi , Yi : fraction molaire du constituant i dans
la phase liquide et vapeur respectivement.
17
P :pression du système.

Exemples de modèles basés sur une équation d’état

• PENG ROBINSON;
• SOAVE REDLICH KWONG;
• LEE KESLER PLOCKER.
• KABADI DANNER;

18
PENG ROBINSON

RT a
P= − 2
v − b v + 2bv − b 2

Ou
P : la pression du système ;
T : la température,
ν : le volume molaire du gaz.

On y reconnaît un terme de répulsion, qui prend en compte le volume


propre des molécules à l’aide du paramètre b, ou covolume, d’une
part, et un terme d’attraction, ou pression interne, qui est exprimé par le
paramètre a.

19

Le calcul de la fugacité se fait à partir de la relation suivante :

ln φi = − ln( Z − B) + ( Z − 1) Bi −
A
⎛ A+
( Ai − Bi ) ln ⎜
( )
2 +1 B ⎞

2 2B ⎜ A−
⎝ ( )
2 +1 B ⎟

Avec
aP bP
A= B=
( RT )
2
RT
Et
n
a = ∑ ∑ xi x j ( ai a j ) (1 − k )
n n
b = ∑ xi bi
0.5
ij
i j i
Les termes Ai et Bi sont données par :

1 ⎛ 0.5 ⎞ bi
j ( ij ) ⎟
Bi =
n
Ai = ⎜ 2ai ∑ x j a 0.5
05 05
1 − k
a⎝ j ⎠ b

20
Où :

( RTci )
2

ai = 0.457235
0 457235 α
Pci
RTci
bi = 0.077796
Pci

(
α i = 1 + mi (1 − T ))
2
0.5
ri

mi = 0.37646 + 1.54226 wi − 0.26992 wi2

21

EOS Description

Kabadi
K b di C tt équation
Cette é ti estt une modification
difi ti d de l’é
l’équation
ti SRK
SRK, elle
ll peutt êt
être
Danner utilisée pour améliorer le calcul d'équilibre vapeur-liquide-liquide
pour des systèmes d'hydrocarbure d'eau (mélange dilué).
L Kesler
Lee K l C modèle
Ce dèl estt une méthode
éth d générale
é é l pour lles substances
b t non
Plocker polaires.

MBWR C est une version modifiée de l’équation


C’est l équation Benedict/Webb/Rubin.
Benedict/Webb/Rubin Elle
permet de déterminer le comportement thermodynamique de ces
constituants: Ar, CH4, C2H6, C3H8, IC4H10, NC4H10, CO, CO2,
H2,, He,, N2,, O2,, Xe.
PR Cette équation est considérée adéquate pour le calcul d’équilibre
liquide-vapeur des systèmes composés des hydrocarbures.
Les améliorations apportées
pp p
par Hyprotech
yp à cette équation
q d’état lui
permettent d’être très fiable pour une variété de système sur un
large domaine de conditions. Elle résout rigoureusement tous les
systèmes composés d’une seule phase, bi phasique ou un système à
trois phases avec haut degré d’efficacité et de précision, et est
applicable sur une grande gamme de conditions.

22
EOS Description

SRK Ce modèle peut donner des résultats très proches à ceux fournis par
PR, mais son intervalle d’application est très limité.

Méth d
Méthode T
Temp (°C) T
Temp (°F) P (kPa)
(kP ) P ((psia)
i )

PR >-271 >-456 <100000 <15000


SRK > 143
>-143 > 225
>-225 <35000 <5000

PRSV (Peng C'est une modification de PR. Elle permet de faire le calcul
robinson d’équilibre pour les systèmes modérément non idéaux (*).
Stryjet Vera)

Sour PR L'option
p Sour combine l'équation
q d'état PR et le Modèle API- Sour de
(Sour SRK) Wilson pour représenter l'ionisation de l'H2S, CO2 et NH3 dans la
phase aqueuse d'eau. Si la phase aqueuse n'est pas présente, les
résultats obtenus sont identiques à ceux qui sont produits par l’EOS.

Zudkevitch Zudkevitch Joffee est une modification du RK. Ce modèle a été


Joffee amélioré pour une meilleure prédiction d'équilibre
d équilibre liquide vapeur des
systèmes contenant H2.
23

Modèles d’activité

Ces modèles sont surtout recommandés pour les solutions non


idéales comportant des constituants polaires (Acides
(Acides, alcools)
alcools).

f iV = f i L
Avec f iV = φiV yi P f i L = γ i xi f i 0 L
fi 0 L: Coefficient de fugacité du constituant i dans la phase liquide
calculé à l’état de référence.
γi : Coefficient d’activité du constituant i .

⎡ 1 p L ⎤
fi 0L
= Pi φ exp ⎢
0
i
0
∫0 Vi dP ⎥
⎣ RT Pi ⎦
24
Exemple de modèles d’activité
• UNIQUAC;
• NRTL;
• MARGULES
MARGULES.
• WILSON;
Dans ce type de modèles, l’utilisateur choisit un modèle d’activité pour la
phase
h liliquide
id ett une équation
é ti d’ét
d’étatt pour lla phase
h vapeur.

25

UNIQUAC ((Universal q
quasi chemical))

ln γ iL = ln γ i,combinatoire
L
+ ln γ i,résiduel
L

Φ z θ Φ n
ln γ L
= ln i + qi ln i + li − i ∑ x jl j
Φi
i ,combinatoire
xi 2 xi j =1

z
Avec li = ( ri − q i ) − ( ri − 1 ) Et z=10
2

⎡ ⎤
⎢ ⎛ n ⎞ n θ jτ i , j ⎥
ln γ iL, r é s id u e l = q i ⎢1 − ln ⎜ ∑ θ j τ j ,i ⎟− ∑ n ⎥
⎢ ⎝ j =1 ⎠ j =1
∑ θ kτ k , j ⎥
⎣⎢ k =1 ⎦⎥
Où les paramètres r et
i i q
représentent, respectivement, les volumes
et les surfaces moléculaires des constituants. Les termes Φ et θ
i i
sont les fractions volumiques et surfaciques : 26
ri x i qi xi
Φ i = n
θi = n

∑ rj x j ∑ q jxj
j =1
j =1

Les p
paramètres binaires dépendent
p de la température
p :

⎛ u j ,i − ui ,i ⎞
τ j ,i = exp ⎜ − ⎟
⎝ RT ⎠

27

Quelques remarques:

• Le modèle d’activité est recommandé dans le cas des systèmes fortement


non idéals comme les systèmes polaires ou les systèmes chimiques.

• Les méthodes de Chao Seader (CS) et de Grayson Streed (GS) sont très
limitées. Elles sont recommandées pour les systèmes composés
principalement
p p de l’eau liquide
q ou de la vapeur
p parce q
p que q
qu’elles
comportent des corrélations spéciales pour cet objectif. CS peut être utilisée
pour les mélanges contenant une fraction d’hydrocarbures légers, tandis
que la méthode de GS est recommandée à utiliser pour les systèmes
contenant une forte concentration en H2.

• Les méthodes de pression de vapeur (Antoine, Braun K 10 et Esso


Tabular)) sont pour l’utilisation dans les systèmes
è d’hydrocarbures lourds
à faibles pression. Il n’est pas recommandé de les utiliser dans le calcul
d’équilibre Liq_Vap des systèmes contenant des hydrocarbures légers sous
pressions
i iimportantes.
t t
28
Choix du modèle thermodynamique

29

Exemples:
• Attacher à la Liste 1 : L’équation d'état ( Peng Robinson).

B i 1:HC-PR
Basis 1 HC PR

• Attacher à la Liste 1 : Le modèle d’activité


d activité ( Uniquac/ ideal)
ideal).

Basis 2:HC-UNIQ

• Attacher à la Liste 2 : le modèle d’activité ( Uniquac/ ideal).

Basis 3:POL-UNIQ

• Attacher à la Liste 2 : l’équation d'état ( Peng Robinson).

Basis 4:POL-PR
30
Vue générale d’un courant de matière
Après l’introduction de la composition du flux de
matière, l’utilisateur doit spécifier deux
propriétés parmi les cinq propriétés
suivantes:
•Température.
• Pression.
• Fraction vapeur.
• Entropie.
• Enthalpie.
Parmi ces deux propriétés, on doit spécifier au
moins une température ou une pression.

Remarques:
Si on spécifie la fraction vapeur:
• V/F=0: correspond au calcul de point de bulle.
• V/F=1: correspond au calcul de point de rosée.
• L’utilisateur peut spécifier des fractions comprises entre 0 et 1. 31

Calcul flash
• Types
T de
d fl
flash
h:

Type de flash Variables spécifiées Variables recherchées


T-P T, P, Zj V/F; Xj, Yj
Temp de bulle P, Xj=Zj (liquide) T
Press de bulle T, Xj=Zj (liquide) P
Temp de rosée T, Yj=Zj (vapeur) T
Press de rosée P, Yj=Zj (vapeur) P
V/F-P V/F, P, Zj T, Xj, Yj
V/F-T V/F, T, Zj P, Xj, Yj
P-H P, H, Zj T, Xj, Yj
P-S P, S, Zj T, Xj, Yj

32
Calcul flash
• Exemple: modèle thermodynamique PR
Stream 1

Température -

Pression -

Débit molaire (kgmole/hr) 100

Composition N2 0.00100
CO2 0.02840
H2S 0.01550
C1 0 89890
0.89890
C2 0.03100
C3 0.01480
IC4 0.00590
NC4 0.00300
IC5 0.00100
NC5 0.00050
33
H2O 0.00000

Calcul flash (suite)

1. Déterminer :
• Température de bulle à P= 5000 kPas.
• Pression de rosée à T= -31.28 °C.
• Fraction vapeur
p à T= -73 °C et P= 3000 kPas.
• Température de mélange à V/F =0.35 et P= 3000 kPas.
• Fraction vapeur à T= -20 °C et P= 3000 kPas.

2. Refaire le calcul en utilisant le modèle d’activité Uniquac \ Ideal et


comparer les résultats.
3. Tracer l’enveloppe P-T

34
Enveloppe P-T :

Liquide

m1 m2

m3 m4 m5
Équilibre
q
liquide vapeur
p
Vapeur

Diagramme PT pour un mélange de composition donnée.

35

HYPOTHETICALS

Hysys permet aux utilisateurs de créer des constituants hypothétiques ( non


library or hypothetical) à partir de HypoManager. On peut, aussi, convertir
(Clone) un constituant qui existe dans la bibliothèque de hysys en un constituant
hypothétique.

36
Lorsqu’un « Hypothecal Group » est créé en sélectionnant le bouton « Add », la
fenêtre « Hypogroup » apparaîtra. Dans cette fenêtre, vous trouvez :

Group Name : nom du groupe crée Component class : ici, on mentionne la classe
qui comportera les constituants du groupe (Hydrocarbons, alcohols,…etc), tous
yp q
hypothétiques après
p leur création ; les constituants du même groupe font partie de
la même classe ;

View : éditer le constituant sélectionné ;


Add Hypo
H : créer
é un nouveau constituant
tit th
hypothétique
théti ;
Add Solide : créer un nouveau constituant hypothétique solide ; 37
Delete : supprimer le constituant hypothétique sélectionné ;

Estimation Methods : choisissez dans la liste des méthodes existantes, les méthodes
que vous voulez utilisées pour ll’estimation
estimation de toutes les caractéristiques de ce
constituant (NBP, MW, LiqDensity, Tc, Pc, Vc, Acentricity).

• Si vous cliquez sur le bouton « Vapour Pressur », les propriétés affichées, qui
peuvent être spécifiées par l’utilisateur ou estimées par le simulateur, sont :
température maximale, température minimale, les coefficients A, B, C, D, E et F
qui permettent le calcul de la pression de vapeur ; 38
Clone library comps : hysys vous
Estimate unknown Props : avec ce bouton,
permet de convertir un constituant
vous p
pouvez estimer les propriétés
p p
existant dans la bibliothèque en un
inconnues pour tous les constituants
constituant hypothétique à travers
hypothétiques figurants dans le groupe créé.
ce bouton.

UNIFAC : à partir de ce bouton, vous accédez au « Unifac Component Builder »


dans lequel vous utilisez « Unifac Structur » afin d’améliorer
d améliorer l’estimation
l estimation.
39

Après avoir créer et calculer les constituants hypothétiques, fermez la fenêtre


« Hypogroup » et revenez vers la page à onglet « Hypotheticals » dans « Simulation
B i Manager
Basise M ».

À travers cette page, on trouve dans « Hypothetical group » la liste de tous les
groupes créés et dans « Hypothetical Quik reference » la liste de tous les
constituants
tit t hypothétiques
h théti appartenants
t t à tous
t les
l groupes quii existent.
i t t
40
View : éditer le groupe sélectionné ;
Add : créer un nouveau groupe de constituants hypothétiques ;
Delete : supprimer le groupe sélectionné ;
Translocate : hysys crée un nouveau groupe dans lequel il va regrouper les
constituants hypos qui se répètent dans les groupes de l’application.

View Hupo: éditer le constituant hypothétique sélectionné ;


View Group : éditer le groupe qui comporte le constituant hypothétique sélectionné.
Move hupos : déplacer un constituant hypothétique vers le groupe choisi ;
Clone Comps : transférer un constituant de la base de donnée en un constituant 41
hypothétique.

Minimum d’informations

• Température d’ébullition
normale (NBP) si cette
température est inférieure
à 700 °F ;

• Température d’ébullition
normale (NBP).
(NBP)
• Masse volumique (Liquid
Density) si la NBP est
supérieure à 700 °F
F;

• Masse volumique
((Liquid
q Density
y : API).
)
• Poids moléculaire, si
vous ne connaissez
pas la NBP.

42
Exemple 1 : Création d’un EthanolHypo
Dans la page « hypotheticals » du « Simulation Basis Manager » appuyer sur
« Add » pour créer un nouveau groupe de constituants hypothétiques ;

• Lorsque la page «HypoGroup1» apparaîtra, créez le groupe


«ETHANOL_HypoGroup»
• Changez le classe « Component Class » à Alcohol ;
• Sélectionnez
Sél ti « add
dd hypo
h » afin
fi dde créer
é lle constituant
tit t « ethanol_hypo1
th l h 1»;
• Dans la cellule NBP (normal Boiling Point) introduisez la valeur 78.25 °C ; 43
• Spécifier la masse volumique à 787.41 Kg/m3 dans « Liq Density » ;

Créez un nouveau constituant « ethanol_unif_hypo » en introduisant les


spécifications suivantes:
• NBP = 78.25 °C ;
• Masse volumique = 787.41 Kg/m3.
• Structure chimique: CH3-CH2-OH.

Pour introduire la structure chimique:


• Appuyez sur le bouton «UNIFAC»
• Introduisez
I t d i les
l groupes CH3,
CH3 CH2 ett OH,
OH
La structure est
correcte lorsque le
nombre de liaisons
libres soit « 0 ».

Cette méthode
permet de calculer
les propriétés
critiques en
estimant la
contribution de
chaque groupe
dans le calcul de ces
paramètres. 44
Estimer les propriétés de ce nouveau
constituant « ethanol_unif_hypo »
en passant par le bouton

Méthodes de contributions de groupe (voir annexe) 45

Créez un nouveau constituant « ethanol_unif_Cr_hypo » en introduisant les


p
spécifications suivantes:
• NBP = 78.25 °C ;
• Masse volumique = 787.41 Kg/m3.
• Structure chimique:
q CH3-CH2-OH.
• Tc =240.75C;
• Pc = 6417 kPas;
• Vc = 0.16708 m3/kgmol;
• Ac = 0.64437.

46
• Créer une liste qui comporte le constituant traditionnel « Ethanol ».

Rajouter à cette liste tous les éléments Pour rajouter un seul constituant à la
du groupe « ETHANOL_HypoGroup » liste,, utiliser le bouton « Add Hypo
yp ».
à travers la page Hypothetical en
utilisant le bouton « Add Group ». 47

Le bouton «Hypo Manager» vous ramène au


gestionnaire des constituants hypothétiques.

Le bouton «Quick Create a Hypo Utiliser le bouton «Quick Create a


Component» est pour la création Solid Component» pour la création
ap de d
rapide d’un
u constituant
co st tua t hypothétique
ypot ét que ap de d
rapide d’un
u constituant
co st tua t hypothétique
ypot ét que
dans le groupe sélectionné à travers solide dans le groupe sélectionné à
« Available Hypo Group ». travers « Available Hypo Group ». 48
• Établir les enveloppes d’équilibre pour chaque constituant en utilisant le modèle
thermodynamique UNIQUAC-Ideal.

• Quelle est l’enveloppe la plus proche à celle fournie par le constituant de


référence « Ethanol » de la basse de données. 49

Exemple 2 : Création de C7+

• Créer un mélange qui comporte les constituants suivants : N2, H2S, CO2, H2O
C1, C2, C3, iC4, nC4, iC5, nC5, C6.
• Créer un constituant hypothétique et appeler le C7+ ;
• Pour calculer ce constituant, introduire la valeur 110°C comme BNP;
• Vous obtenez les résultats suivants : MW = 111.00 et Ideal Liq Density = 745.38.

• Rajouter ce constituant au mélange précédent ;


• Rentrer dans la page de simulation et déterminer l’enveloppe de ce mélange.

On donne : T= 86 F, P=1000 Psia, F=2745 lbmole/h et la composition:


N2 CO2 H2S C1 C2 C3 IC4 NC4 IC5 NC5 NC6 C7+ H2O

0.0016 0.0413 0.0172 0.8692 0.0393 0.0093 0.0026 0.0029 0.0014 0.0012 0.0018 0.0072 0.0050
50
OIL MANAGER
Les coupes pétrolières contiennent un très grand nombre de constituants qui
est difficile de l’identifier.

En conséquence,
conséquence les pétroliers ont ll’habitude
habitude de caractériser un brut par leur
intervalle de distillation qui est la courbe donnant l’évolution de température
en fonction de la quantité de produit évaporé au cours d’une distillation
discontinue.
discontinue

Distillation TBP (TRue Boiling Point) est réalisée au laboratoire en utilisant une
colonne à garnissage contenant l’équivalent d’une centaine de plateaux
théoriques fonctionnant avec un taux de reflux élevé.

Di till ti
Distillation ASTM (American
(A i S i t for
Society f t ti
testing and t i l) estt une
d material)
distillation simple réalisée, aussi, au laboratoire en utilisant un matériel en verre
suivant un mode opératoire spécifié par l’ASTM.

51

Nous rappelons les méthodes mettant en œuvre un classement par point d’ébullition :

• D 2887, méthode de détermination de la distribution des points d’ébullition de


coupes pétrolières par chromatographie en phase gazeuse dit SD (Simulated
Distillation).

• D 86, méthode de distillation des produits pétroliers légers.

• D 1160, méthode de distillation à pression réduite des produits pétroliers à point


d’ébullition élevé.

Les essais comportant une distillation peu efficace (D86, D1160) sont réalisées
en général sur les produits raffinés alors que ceux qui permettent des analyses
détaillées ((TBP,, D2887)) sont consacrées au p
pétrole brut et aux charges
g des
unités de transformation.

52
L’environnement « Oil Manager » permet la caractérisation d’un pétrole par
yp q
l’utilisation des constituants hypothétiques appelés
pp g
généralement des Pseudo
constituants.

Les p
propriétés
p physiques,
p y q critiques,
q thermodynamiques
y q ainsi q
que les
propriétés de transport seront déterminés pour chaque constituant en utilisant
des corrélations développées pour cet objectif.

Le brut, après l’étape de caractérisation, peut être installé sous forme d’un
flux de matière « Material Stream » et utilisé dans la page de simulation pour
alimenter une colonne de distillation.

Que ce qu’il
qu il faut
faire pour avoir
l’accès à cet
environnement ?

53

La caractérisation d’un brut se fait en trois étapes :

1 Accéder à la page « Essay » et faire introduire toutes les données


1.
expérimentales disponibles.
2. Accéder à la page « Cut/Blend » pour la création des pseudo constituants.
3 Installer le mélange et utiliser le dans la page de simulation
3. simulation.

1.Utilisation des données expérimentales :

Après la création d’un essai « Essay », l’utilisateur fait introduire, à travers une nouvelle
fenêtre, les données disponibles qui peuvent être classées en deux types :

A. Propriétés globales (bulk


properties) caractérisant le
mélange
él global
l b l ett quii sontt :

• Poids moléculaire.
• Masse volumique
(Density).
• Facteur Kuop.
• Viscosité.

54
B. Données expérimentales obtenues lors d’une distillation première du brut.

Le type de données est choisi entre :

• TBP.
• ASTM D86
D86.
• ASTM D1160.
• ASTM D86-D1160.
• ASTM D2887.
• Chromatographie.
• EFV.

La courbe de distillation est


généralement donnée avec d’autres
courbes comme la courbe qui donne la
variation du poids moléculaire, de la
masse volumique ou de la viscosité
en fonction
f ti du
d pourcentage
t é
évaporé.é
55

Le minimum d’informations nécessaire pour la caractérisation d’un brut est


d’avoir
d avoir en disposition une courbe de distillation ou les trois propriétés
globales : poids moléculaire, masse volumique et le facteur Kuop.

Quelques remarques :

• Dans la page à anglet « Calculation Defults », l’utilisateur peut choisir la


méthode de conversion de la TBP en ASTM D86 ou D2887. D2887 Il peut rajouter
une correction si la distillation est réalisée à une pression différente de la
pression atmosphérique ou même s’il y a un risque de craquage lors de la
distillation.
distillation

• Dans la page « Working Curves », on trouve les données de toutes les courbes
utilisées dans « Input Data » après l’interpolation extrapolation de ces
l interpolation et ll’extrapolation
courbes. Ces résultats sont données sous forme de graphe dans la page
« Plots ».

• À travers la page « Correlation », l’utilisateur peut éditer l’ensemble de


corrélations utilisées pour l’estimation de différents paramètres.

56
2. Création des Pseudo Constituants :

Après la création du mélange « Blend », l’utilisateur peut éditer les pseudo


constituants déterminés par HYSYS, ainsi que leurs propriétés, la composition
du mélange et sa distribution par rapport quelques mélanges de référence
dans les différentes pages qui composent la fenêtre « Blend : Blend1 ».

57

Quelques remarques :

• l’utilisateur peut demander au Hysys de lui proposer le nombre de coupes


dans le mélange en utilisant « Auto Cut ».

• l’utilisateur peut, aussi, spécifier la température finale


« Cut End Point T » de chaque coupe ainsi que le
nombre de coupes en utilisant « User Ranges ». »

• l’utilisateur peut donner


directement le nombre total
de coupes dans le mélange
en passant par l’option « User
P i t ».
Points

58
3. Installation de brut :

Pour que vous puissiez utiliser les résultats de calcul des pseudo constituants
(composition, propriétés thermodynamiques, propriétés physiques…) dans
la page de simulation (PFD :Process Flow Diagramm),
Diagramm) il est recommandé
d’installer le mélange dans la page « Install Oil ». Ceci est possible en
introduisant, tous simplement, le nom du flux de matière dans la case « Stream
name ».
»

59

Exemple : Caractérisation d’un brut

Calculer le brut « Oil » en utilisant les données suivantes :

1. Composition de la fraction légère Light Ends Liquid Volum (%)


2. Bulk Crue properties I_butane 0.19
N_butane 0.11
MW 300 I_pentane 0.37
N_pentane 0.46
API Gravity 48.75
3. TPB Distillation:
4 API Gravity :
4. Li id
Liquid Temperature
T MW
Liquid volume % (°F)
13 33 57 74 91
volume %
0 80 68
63 28
63.28 54 86
54.86 45 91
45.91 38 21
38.21 26 01
26.01 10 255 119
API Gravity
20 349 150
30 430 182
5.Viscosty Liquid Visco (cp) Visco (cp) 40 527 225
volume % 100°F 210°F 50 635 282
10 0.2 0.1 60 751 350
30 0.75 0.3 70 915 456
50 42
4.2 08
0.8 80 1095 585
70 39.0 7.5 90 1277 713
60
90 600 122.3 98 1410 838
Résultats de la simulation
propriétés physiques
des pseudo-
constituants
(température d’ébullition
normale,
l poids
id
moléculaire et la
viscosité).

propriétés quantitatives
des pseudo-constituants
(débit molaire, débit
massique, débit volumique).

Composition molaire du mélange


61

• Hysys reproduit la
courbe TBP et permet
l’ét bli
l’établissementtd
des
autres courbes ASTM
dans Distillation.
• Hysys donne aussi les
courbes des propriétés
physiques et critiques à
travers « Other
Properties ».

• Hysys vous permet de


faire une comparaison
entre le brut calculé et
quelques mélanges de
é é e ce co
référence comme e:
Straight Run, cycle Oil et
Vacuum Oil.

62
• Hysys donne la courbe
TBP et les courbes
ASTM sous forme de
graphes en sélectionnant
« Distillation » dans la
case « Property ». »
• Hysys donne aussi les
courbes des propriétés
physiques
p y q et critiques
q
en sélectionnant la
propriété choisie dans
« Property
p y ».

• Hysys
H vous permett
d’afficher la comparaison
réalisée entre le brut
calculé et les mélanges
de référence (Straight Run,
cycle Oil et Vacuum Oil)
sous forme
d’histogrammes.
63

On peut tracer la courbe introduite par l’utilisateur et celle recalculée


par hysys dans la page « Composite Plot » en choisissant parmi les
propriétés suivantes la propriétés à tracer :
• Distillation,
• Poids moléculaire,
• Masse volumique,
• Viscosité.

64
III. OPERATIONS UNITAIRES
Présentation générale d’une opération unitaire

65

Page à Description
onglet

Design Connexion des alimentations et des produits à l’opération


unitaire. Autres paramètres comme la chute de pression, le
flux
u d’énergie
d é e g e et la
a méthode éso ut o peu
ét ode de résolution peuvent
e ê être
e
spécifiés dans les différentes pages de cette page à onglet.

Rating L évaluation et le dimensionnement des équipements


L’
sont donnés à travers cette page. Ces données ne sont pas
toujours nécessaires pour le calcul en mode stationnaire.
WorkSheet Comporte les conditions
conditions, les propriétés et la composition
de tous les flux ( alimentations, produits) attachés à
l’opération unitaire.
Dynamics Comporte les paramètres
C è nécessaires
é pour la simulation en
mode dynamique.

66
PIPNG EQUIPEMENTS

67

1.Mixer

théorie :

Bilan de matière global

n
Fs = F1 + F2 + ... + Fn = ∑ Fi
i=1

Bilan de matière partiel


n
Fs Z s , j = F1Z1, j + F2 Z 2, j + ... + Fn Z n , j = ∑ Fi Z i , j
i =1

La résolution des bilans de matière permet de déterminer le débit et la


composition de sortie (ou une des entrées).

68
Bilan Enthalpique
n
H s = H1 + H 2 + ... + H n = ∑ H i
i =1

La résolution de cette dernière équation


q permet
p de déterminer la
température de sortie (ou une des températures des flux d’alimentation).

Remarque : l’utilisateur peut choisir, pour fixer la valeur de pression à la sortie,


entre :
• La pression de sortie égale à la pression la plus faible des flux
d’alimentation ;
• Toutes les pressions sont identiques;

69

Installation d’un mélangeur: Nom du mélangeur

Différents flux d’alimentation

Sortie unique

Ajustement de la pression

70
Exemple1:
Utiliser lles d
Utili données
é suivantes
i t ett dét
déterminer
i lles propriétés
iété dde lla sortie
ti :
• Property Package : Peng Robinson ;
• Components : C1,C2,C3,i-C4,n-C4,i-C5,n-C5,n-C6,n-C7 et n-C8.

Feed1 Feed2
Temp (C) 10 -20
Pression (Kpas) 4100 4100 (4000)
Débit (Kgmole/hr) 35 2
C1 0.19 0.25
C2 0.15 0.21
C3 0.10 0.15
I_C4 0.10 0.11
N_C4 0.11 0.13
I C5
I_C5 0 08
0.08 0 05
0.05
N_C5 0.09 0.07
N_C6 0.09 0.02
N C7
N_C7 0 05
0.05 0 005
0.005
N_C8 0.04 0.005 71

Exemple1 (suite):

• Calculer la sortie en utilisant l’option « Equalize All »;


• Refaire le travail en utilisant l’option « Set Outlet to Lowest Inlet »;
• Si vous travaillez avec l’option « Equalize All », quel est le minimum
d’informations
d informations qu’il
qu il faut connaître sur les pressions d’alimentations
d alimentations.
• Quel doit être ce nombre, si vous travaillez avec l’option « Set Outlet to
Lowest Inlet »;
• Utiliser une valeur de 4000kpas comme pression de l’alimentation « Feed2 »et
essayer de comprendre le message d’erreur fourni par le simulateur (utiliser
l’option
p Equalize
q )
All);
• Quelle est, donc, l’option recommandée, si les pressions dans les flux
d’alimentations ne sont pas identiques.

72
Exemple 2:
Utili
Utiliser lles d
données
é suivantes
i t ett dét
déterminer
i lles propriétés
iété dde l’l’alimentation
li t ti
« Feed2 » :
• Property Package : Peng Robinson ;
• Components : C1,C2,C3,i-C4,n-C4.
C1 C2 C3 i C4 n C4

Feed1 Out mixer (equalize all)


Temp (C) 25 38.22
Pression (Kpas) 6000 6000
Débit (Kgmole/hr) 100 150
C1 0.30 0.4667
C2 0 25
0.25 0 1733
0.1733
C3 0.20 0.1867
I_C4 0.15 0.1067
N C4
N_C4 0 10
0.10 0 0667
0.0667

73

2. TEE
théorie :

Bil d
Bilan de matière
tiè global
l b l
n
Fe = F1 + F2 + ... + Fn = ∑ Fi
i =1
i=
Te = T1 = T2 = ... = Tn
Pe = P1 = P2 = ... = Pn
On définit
F1 F2 Fn
r1 = , r2 = ,....rn =
Fe Fe Fe
Donc, on peut écrire :

Fe = r1 Fe + r2 Fe + ... + rn Fe
74
Pour déterminer la composition

Fe Z e , j = r1 Fe Z1, j + r2 Fe Z 2, j + ... + rn Fe Z n , j

Z e , j = r1Z1,1 j + r2 Z 22, j + ... + rn Z n , j

Pour définir un Tee, il faut fixer ((n-1)) Fi ou ((n-1)) ri et le Hysys


y y nous
détermine les propriétés de la sortie (ou l’entrée) inconnue.

75

Installation d’un TEE:


Nom de TEE

Une seule alimentation

Les différents produits


de TEE sont introduits
dans OUTLETS

76
Installation d’un TEE (suite) :

La répartition des
débits de sortie (ri)
est spécifiée dans
Design\ Parameters

L utilisateur peut fixer


L’utilisateur
directement les débits
de (n-1) produits à
travers le Worksheet.

77

Exemple1:
Utiliser les données suivantes et déterminer les propriétés des flux de sortie :
• Property Package : Peng Robinson ;
• Components : C1,C2,C3,i-C4,n-C4,i-C5,n-C5,n-C6.

Feed
Temp (C) 25
Pression (Kpas) 454.7
Débit (Kgmole/hr) 100
C1 0.30
C2 0.20
C3 0.15
I_C4 0.10
N_C4 0.10
I C5
I_C5 0 05
0.05
N_C5 0.05
N_C6 0.05

78
3. VANNE
Théorie :

Lecture des données


ƒ Zi, T1, P1
ƒ P2

Calcul de H(T1,P1)

La vanne permet de réaliser


une détente isenthalpique. Estimation de T2

H (T1 , P1 ) = H (T2 , P2 ) Calcul de H(T2,P2)

Estimer une nouvelle T2.

H(T1,P1)= Afficher les résultats.


H2(T2 P2)
H2(T2,P2)

79

Installation d’une vanne


(Design):

Nom de l’alimentation

Perte
P t d
de charge
h à
travers la vanne

Nom de la sortie

Pour le calcul d’une


d une vanne
vanne, il est
nécessaire de spécifier soit :
• la perte de charge,
• ou la p
pression de sortie.
• ou la température de sortie
80
Exemple1:
Utili
Utiliser lles d
données
é suivantes
i t ett dét
déterminer
i lles propriétés
iété dde lla sortie
ti :
• Property Package : Peng Robinson ;
• Components : C1, C2, C3, i-C4, n-C4, i-C5,n-C5,n-C6.
• Delta P= 1500 kPas

Feed
Temp (C) 50
Pression (Kpas) 2000
Débit (Kgmole/hr) 100
C1 0.30
C2 0 20
0.20
C3 0.15
I_C4 0.10
N C4
N_C4 0 10
0.10
I_C5 0.05
N_C5 0.05
N C6
N_C6 0 05
0.05
81

Exemple 2 :
Refaire le calcul de l’exemple précédant en utilisant comme spécification:
• Pression de sortie = 600 kPas
kPas.

Exemple 3 :
Refaire le calcul de l’exemple 1 en utilisant comme spécification:
• Température de sortie = 3 °C.

82
4. Relief Valve
Théorie :
Elle est très utilisée dans l’industrie, elle est souvent installée pour
éviter une situation dangereuse due essentiellement à l’
augmentation de pression.

pressure: la p
Set p pression à
laquelle la vanne commence
à s’ouvrir.

Full Open Pressure : la pression à


laquelle la vanne est complètement
ouverte. 83

Exemple :
Les propriétés du flux d’alimentation
d alimentation « inRV » sont les suivantes :
• Property package : Peng Robinson ;
• Component : H2O ;
• Conditions :
inRV outRV
V/F 1 -
Pression (Kpas) 1000 500
Débit (Kg/hr) 1 -
H2O 1 -
Les propriétés de la vanne sont:
• Opening pressure: 1500 kPas;
• Full Open Pressure : 2000 kPas.
Vérifier que :
• Si P d’alimentation > P (Opening Pressure), la vanne est ouverte « valve is
open » ;
• Si P d’alimentation
d’ li t ti < P(O
P(Opening
i PPressure),
) la
l vanne estt ffermée
é « Material
M t i l
Flows Into Closed Relief Valve » et cela veut dire que la pression du fluide 84
n’est pas suffisamment importante pour que la vanne s’ouvre.
5. Pipe
p Segment
g (Segment
( g de Pipe)
p )
Le Segment de Pipe est utilisé pour simuler les systèmes de pipes
existants dans les installations (réseaux de canalisation) par une estimation
rigoureuse
i d perte
de t de
d charge
h ett de
d transfert
t f t de
d chaleur.
h l

T2, P2
Échange de chaleur
H2
avec le milieu extérieur
Résolution simultanée du système
d’équations:
dP
= Corrélation
dL
dH
= Bilan thermique
α dL

La corrélation est une fonction du nombre


T1, P1 de Reynolds et de la nature du fluide.
fluide
H1
85

Modélisation d’une ligne de pipe par HYSYS.

86
Modes de résolution

L’opération « Pipe Segment » offre trois modes essentiels de calcul :


• Calcul de perte de charge (Pressure Drop) ;
• Calcul de la longueur du pipe (Length) ;
• Calcul de débit (Flow)

Mode 1 : Perte de Charge


Si le flux d’alimentation (Feed) et de sortie (Product) sont attachés à
une conduite,
conduite les informations suivantes doivent être spécifiées par
l’utilisateur :
• Débit (Flow) ;
• Longueur de la conduite (Lingth),
(Lingth) diamètre (Diameter) et ll’élévation
élévation
(Elevation) ;
• Le flux de chaleur échangée avec le milieu extérieur (Heat transfer
information) ;
• Au moins la température et la pression d’un flux.

87

Mode 2 : Longueur de la pipe


Les informations suivantes sont exigées :
• Débit (Flow) ;
• Le flux de chaleur échangée avec le milieu extérieur (Heat transfer
information) ;
• Diamètre de pipe ;
• Pression d’entrée
é et de sortie (ou
( une pression et la perte de charge)) ;
• Température d’un seul flux (alimentation ou sortie) ;

Mode 3 : Débit
L informations
Les i f ti suivantes
i t sontt nécessaires
é i :
• Longueur de la conduite et son diamètre ;
• La chaleur transférée ;
• Pression d’entrée et de sortie (ou une pression + Perte de charge) ;
• Température à une des deux extrémités (entrée ou sortie) ;

88
Installation d’un segment de pipe :

Nom de l’alimentation du pipe

Nom de la sortie du pipe

Nom du flux d’énergie échangée


avec le milieu extérieur.
extérieur

La perte de charge et la quantité d’énergie


d énergie échangée avec le
milieu extérieur peuvent être spécifiées dans Design\Parameters.
89

Installation d’un segment de pipe (suite) :

P
Paramètres
èt d
de calcul
l l:
• la tolérance exigée dans le calcul
de la température,
p , de la pression
p et de
l’énergie.
• Des paramètres initiaux pour le
calcul de la longueur du pipe et le flux
d’alimentation.
Dimensionnement des pipes.

• L’utilisateur peut choisir entre une


conduite (Pipe) et une singularité
(Fitting).
• À travers cette page, il peut créer
(Append segment),
segment) insérer (Insert
segment), supprimer (Delete),
éditer (View) un segment. Le
bouton
bou o «C Clear o e » pe
ea Profile permet
e de
supprimer tous les segments.
90
Exemple1:
On donne les propriétés de l’alimentation:
l alimentation:

Feed Propriétés du segment :


Temp (C) 50 Fitting/ Pipe Pipe Elbow:45Std pipe
Pre (Kpas) 6000 Longu (m) 100 - 100
F 1000 Ele at (m)
Elevat 0 - 1
(Kgmole/hr) OD (mm) 104.2 - 104.2
C1 0.20 ID ((mm)) 102.0 102.0 102.0
C2 0.30
Material Mild Steel Mild Steel Mild Steel
C3 0.10
I_C4
_ 0.10 increment 5 1 5
N_C4 0.10 Déterminer :
I_C5 0.10
• Température de sortie;
N C5
N_C5 0.10
• Pression de sortie;
Duty = 5000 kJ/hr • Chute de pression à travers le segment.

91

Exemple 2 :
L même
Le ê flflux alimente
li t un segmentt d
de pipe
i sous lles conditions:
diti

Feed Product
Température (C) 50 ?
Pression (Kpa) ? 5000
Débit (Kgmole/hr) 1000

Déterminer la pression d’entrée ainsi que la température de sortie sachant


que:
Duty (kJ/hr) 5000
Fitting/ Pipe Pipe
Longueur (m) 200
Elevation (m) 0
OD ((mm)) 104 2
104.2
ID (mm) 102.0
e
Material Mildd Steel
S ee
increment 5 92
Exemple 3 :
L même
Le ê flflux d
de matière
tiè alimente
li t un ttroisième
i iè segmentt d
de pipe
i sous lles conditions:
diti

Feed Product
Température (C) 50
Pression (Kpa) 6000 5500
Débit (Kgmole/hr) 1000

Déterminer la longueur du pipe sachant que:

Duty (kJ/hr) 1200


Fitting/ Pipe Pipe
Longueur (m) ?
Elevation (m) 0
OD (mm) 104.2
ID (mm) 102.0
M t i l
Material Mild Steel
St l
increment 5 93

Exemple 4 :
U autre
Un t flux
fl de
d matière
tiè quii à lla même
ê composition
iti alimente
li t un segmentt d
de pipe
i
sous les conditions:
Feed Product
Température (C) 50
Pression (Kpa) 6000 5500
Débit (Kgmole/hr) ?

Déterminer le débit traversant la conduite sachant que:

Duty (kJ/hr) 3000


Fittinf/ Pipe Pipe
Longueur (m) 500
Elevation (m) 0
OD (mm) 104.2
ID (mm) 102.0
M t i l
Material Mild Steel
St l
increment 5 94
Exemple 5 :
L même
Le ê flflux d
de matière
tiè ainsi
i i que lles mêmes
ê di
dimensions
i d
du segmentt utilisés
tili é
dans l’exemple 1 seront utilisés dans cet exemple. La page Heat Transfer nous
permet de calculer la quantité d’énergie échangée avec le milieux extérieur
en utilisant trois options selon les données disponibles :

1. Calculer la quantité d’énergie à


partir de la température ambiante
et le coefficient de transfert de
chaleur global.

2. Calculer la quantité d’énergie


en spécifiant :
• La température ambiante
• Le coefficient de transfert de
chaleur pour chaque segment.

95

3. Estimer le coefficient de transfert de chaleur en tenant en compte :


• Le Résistance à travers la paroi
• Le Coefficient de transfert de chaleur à l’intérieur de la conduite en
spécifiant la corrélation à utiliser.
•LL’Isolation
Isolation, si elle existe ;
• Le Coefficient de transfert de chaleur avec le milieu extérieur en spécifiant
le type de ce milieu.

96
ROTATING EQUIPEMENTS

97

1.PUMP (POMPE)
Théorie
Le travail théorique est donné par la relation
:
Wideal =
( Pout − Pin ) * FlowRate
Fl R t ( P − P ) * F * MW
= out in
liquid Density ρ
Le rendement d’une pompe:
Power required
q
(%) =
Efficiency(%)
Efficiency ideal
*100
Power required actual

Le travail réel fourni à la pompe est: :

Power requireacual =
( Pout − Pin ) * FlowRate *100%
Liquid density * Efficiency
L’énergie nécessaire pour fonctionner la pompe peut être exprimée,
aussi en fonction de l’enthalpie
aussi, l enthalpie sous la forme suivante :
Power requireacual = H out − H in 98
Installation d’une pompe :

Dans la page Design\


Connections ll’utilisateur
Connections, utilisateur
doit spécifier les noms
des flux d’alimentation,
de sortie et d’énergie.
d énergie.

La différence de pression,
l’efficacité adiabatique et
le travail réel de la pompe
peuvent être spécifiés dans
la page Design\
Parameters.

99

Exemple :
1 Une
1. U pompe estt utilisée
tili é pour augmenter
t lla pression
i d’d’un flfluide
id dde 455 P
Psia
i
jusqu’à 800 Psia. Les données de l’alimentation « Feed » sont :

Feed
Si le rendement de la pompe est 75%,
Temp (°F) 250
calculer :
Pression (Psia) 455
• La température de sortie,
Débit (lbmole/hr) 300
C2 0.0001 • La
L travail
t il fourni,
f i
C3 0.0200
I_C4 0.1859
N_C4 0.1748
I_C5 0.1592
N C5
N_C5 0 1372
0.1372
N_C6 0.1613
N_C7 0.0923
N C8
N_C8 0 0692
0.0692
100
2. Refaire la simulation en spécifiant
p le travail à 70000 Btu/hr au lieu de la
pression de sortie.
• Déterminer la température et la pression de sortie.

3. Utiliser le flux « Feed » pour alimenter une troisième pompe en fixant comme
paramètres :
• Delta P = 400psi
• Duty =6 E4 btu/hr
Et déterminer la température
p et le rendement de la pompe.
p p

4. Refaire la simulation avec les spécifications


p :
• T sortie=260 °F
• P sortie =900 Psi
Et déterminer le rendement et le travail de la pompe.

101

Exemple 2 :
1. Utiliser le flux « Feed » pour alimenter une nouvelle pompe avec les
paramètres suivants :

• Courbe caractéristique : A=200, B= 0, C=0.003, D=E=F=0, le débit molaire


est exprimé en Lbmole/hr et la hauteur en ft.

• R d
Rendement
t adiabatique
di b ti =80%.
80%

Déterminer la pression, la température à la sortie et le travail nécessaire pour


fonctionner la pompe.
pompe

102
2. Compressor/ Expander (Compresseur / Détendeur) :
Théorie :

Un compresseur est une machine qui a pour fonction d d’élever


élever la pression d’un
d un
fluide compressible qui le traverse. Les gaz étant des fluides compressibles
nécessitent des compresseurs, alors que les liquides, pratiquement
p
incompressibles,, nécessitent des pompes.
p p

Le bilan d’énergie met en jeu :


1- La variation d'enthalpie ΔH du
gaz
ΔH = H2 - H1
2- L'énergie mécanique Wi
fournie au gaz par la machine.
machine
Cette énergie, dans le cas
général, est répartie entre le travail
de compression WCOMP et la
chaleur Q f engendrée par les
frottements.

103

3- L'énergie thermique QE échangée dans le cas où il existe un échange


de chaleur entre la machine et l'extérieur
l extérieur par exemple refroidissement des
cylindres d'un compresseur alternatif, etc.

l'évolution du gaz dans une machine adiabatique parfaite répand aux


caractéristiques
té i ti suivantes
i t :
- Q f = 0 : pas de dégradation d'énergie par les frottements (réversibilité des
transformations d'énergie)
- QE = 0 : machine adiabatique
adiabatique, pas d'échanges
d échanges de chaleur avec l'extérieur
l extérieur .

L'évolution du gaz dans une telle machine est appelée évolution isentropique.

104
L'évolution d'un gaz parfait dans une
machine parfaite est donnée par la loi :

P est la pression
p
V est le volume du gaz
k est l'exposant ou coefficient isentropique
caractéristique du gaz.
k est défini comme le rapport des
chaleurs massiques à pression
constante Cp et à volume constant Cv
du gaz

105

La température absolue en fin d’évolution isentropique dépend de :


- du P2/P1 τ appelé
d rapportt P2/P1= lé ttaux d
de compressioni
- de la température absolue initiale T1
- de la nature du gaz caractérisé par son coefficient isentropique k.
Elle s’exprime
s exprime :

Le bilan d'énergie
d énergie appliqué à une machine parfaite qui s'écrit
s écrit dans le cas général :

se réduit à :

106
Évolution polytropique

Dans le cas de la compression centrifuge ou axiale, l’évolution


l évolution réelle d’un
d un gaz
parfait est caractérisée par rapport à une évolution polytropique définie
comme réversible non adiabatique.

L’évolution réelle est décomposée en deux processus simultanés :


-dégradation d’une partie de l’énergie mécanique fournie au gaz en chaleur
Q Poly transmise au gaz en cours de compression.
f

-compression polytropique du gaz nécessitant un travail de compression


is
Poly
WCOMP supérieur à WCOMP puisque la température en cours de compression
polytropique est toujours supérieure à celle d’une compression isentropique.

Le travail indiqué Wi réel est la somme de Q Poly


f
poly
et WCOMP Wpoly-comp

107

Le diagramme suivant permet de visualiser les relations entre Wi réel , WCOMP


poly
,
Q Poly eet W is .
f i

L’évolution polytropique d’un gaz parfait


est caractérisé par la loi :

température finale :

travail de compression polytropique

108
Pour un compresseur, le rendement isentropique est donné comme étant le
rapport entre le travail isentropique (idéal) et le travail actuel :

Power Re quiredisentropic
I t i Efficency
Isentropic Effi (%) =
Power Re quired actual

Le rendement dit polytropique est défini comme étant le rapport entre le


travail polytropique et le travail actuel :
Power Re quired polytropic
Polytropic Efficency (%) =
Power Re quired actual

Le travail actuel est, toujours, donné par la relation :

Power requireacual = H out − H in

109

La température réelle de sortie T2R correspond au travail réel est calculée à


partir de :
Power requireacual = H (T2 R , P2 ) − H (T1 , P1 )

H (T2 R , P2 ) = H (T1 , P1 ) +
( H (T2 th , P2 ) − H (T1 , P1 ) )
Efficency
La température T2R est calculée par itération.

110
111

Solutions typiques de la méthode :


1. Sans courbes de performance:

Méthode 1
1. Le flux, la température et la pression d’entrée sont connus.
2. Spécifier la pression de sortie.
3. Spécifier une des deux efficacités (isentropique ou polytropique).
4. Hysys calcule l’énergie nécessaire, la température de sortie et l’autre efficacité.
ff

Méthode 2
1 le
1. l flflux, lla ttempérature
é t ett la
l pression
i d’d’entrée
t é sontt connus.
2. Spécifier une des efficacités (isentropique ou polytropique).
3. Spécifier l’énergie attachée au compresseur (duty).
4 Hysys calcule la pression et la température de sortie
4. sortie, ainsi que l’autre
l autre efficacité
efficacité.

Méthode 3
1 Le flux
1. flux, la température et la pression d’entrée
d entrée sont connus
connus.
2. Spécifier l’efficacité (isentropique ou polytropique).
3. Spécifier la température de sortie.
4 Hysys calcule la pression de sortie
4. sortie, l’énergie
l énergie nécessaire et l’autre
l autre efficacité
efficacité.
112
Méthode 4
1. Le flux, la température et la pression d’entrée sont connus.
2. Spécifier la température et la pression de sortie.
3. Hysys calcule les deux efficacités et l’énergie nécessaire.

2. Avec courbes de performance:

Méthode 1
1. Le flux, la température et la pression d’entrée sont connus.
2. Introduire la courbe caractéristique du compresseur.
3. Hysys utilise les courbes pour déterminer l’efficacité et le « Head ».
4. Hysys calcule la pression et la température de sortie, ainsi que l’énergie
nécessaire.

Méthode 2
1. Le flux, la température et la pression d’entrée sont connus.
2 Introduire
2. I t d i des d courbes
b caractéristiques
té i ti à différentes
diffé t vitesses
it d
de rotation
t ti d du
compresseur .
3. Spécifier la vitesse actuelle du compresseur.
4 Hysys interpole les courbes pour déterminer l’efficacité
4. l efficacité et le « Head ».
»
5. Hysys calcule la pression et la température de sortie, ainsi que l’énergie 113
nécessaire.

Installation d’un compresseur :

Nom de l’alimentation

Nom de la sortie

Nom de l’énergie attachée

114
Installation d’un compresseur (suite):

Selon la méthode de résolution et les données disponibles, l’utilisateur


peut spécifier
p p :
• Le rendement adiabatique ou polytropique (efficiency ).
• La puissance absorbée (ou fournie dans le cas d’un Expender) par
ll’appareil
appareil (Duty).
• Si l’appareil installé est un compresseur, l’utilisateur peut choisir entre un
115
compresseur centrifuge et compresseur alternatif.

Installation d’un compresseur (suite):

Si vous voulez utiliser une courbe


caractéristique :

¾ Couchez le bouton « Enable


Curves » ;
¾ Choisissez l’efficacité (adiabatique
ou polytropique) ;
¾ Appuyez sur le bouton « Add
Curves » ;
¾ Dans la page appropriée à la
courbe, introduisez les valeurs de :
Fl
Flow, Head
H d ett Efficincy.
Effi i

Une fois la courbe caractéristique est créée, les boutons : View Curve,
Delete Curve, et Plot Curve deviennent actives et vous pouvez les utiliser
pour Éditer, Supprimer ou Tracer la courbe sélectionnée.

116
Exemple 1 :
Le flux « CompInlet » qui alimente le compresseur K100 est donné sous les
conditions suivantes:

CompInlet À la sortie, la pression du gaz devient


Temp (°C) 69 320.7 kPas.

Pression (kPas) 120 Si on suppose que le rendement


adiabatique est 80%, calculer:
Débit (kgmole/hr) 500
H2O 0.2375
H2S 0.0727 • Le travail nécessaire;
CO2 0.0607
C1 0.0412 • Le Rendement polytropique;
C2 0.1072 • La Température de sortie.
C3 0 2522
0.2522
I_C4 0.0765
N_C4 0.1520

117

Exemple2 :
Le même flux « Compinlet» alimente un deuxième compresseur.
Si on donne le rendement adiabatique (80%) et le travail requit (370 KW),
déterminer:

• Pression de sortie;

• Température de sortie;

• Rendement polytropique.
p y pq

Exemple3 :
L même
Le ê flflux « Compinlet»
C i l t alimente
li t un ttroisième
i iè compresseur.
Si on donne le rendement adiabatique (80%) et la température de sortie (140
°C), déterminer:
• Pression de sortie;

• Travail requit;

• Rendement polytropique.
118
Exemple4 :
Le même flux « CompInl» alimente un quatrième compresseur. Déterminer :
• Pression de sortie;
• Température de sortie;
• Travail requit;
• Rendement adiabatique;
• Rendement polytropique.

Si on donne les courbes suivantes:

Flow (Act m3/h) Head (m) Adiabatic efficiency (%)


7812 7680 69
8388 7575 72
8964 7841 72.48
9504 7347 72.58
10060 7153 73 08
73.08
10620 6717 72.46
11196 5858 69.39
11484 4957 62 91
62.91
119

Exemple 5 :
Le flux « CompInlet
p _5» q
qui alimente le compresseur
p K100 est donné sous les
conditions :

CONSTITUANTS % mol Conditions CompInlet


N2 0.055626 Temp (°C) 59
CO2 0.002418
C1 0 819264
0.819264
Pression ((kPas)) 8270
C2 0.073995 Débit (kg/hr) 1.067 E6
C3 0.023863
I C4
I_C4 0 004421
0.004421 On donne
N_C4 0.007632 • Les courbes caractéristiques du
I_C5 0.002190 compresseur à différentes vitesses de
N C5
N_C5 0.002867 rotation
rotation.
C6 0.003484
C7 0.002049 • Vitesse de rotation du compresseur : 4553
C8 0.001019 rpm.
C9 0.000698 déterminer :
C10 0.000347
C11 0.000084 • T et la P à la sortie;
C12 0.000043 • Rendement adiabatique et polytropique
120
dans les conditions opératoires.
Courbes caractéristiques

Vitesse de rotation : 3502 rpm


Flow (Act m3/h) Head (m) Adiabatic efficiency (%)
12000 2750 84.0
14000 2550 83.5
16000 2250 79 0
79.0

Vitesse de rotation : 4903 rpm


Flow (Act m3/h) Head (m) Adiabatic efficiency (%)
16000 5500 83.2
83 2
17200 5400 83.3
20000 5100 83.3
22000 4750 82.0

Est-ce que c’est possible de calculer la vitesse de rotation d’un


compresseur en spécifiant la pression à la sortie (12000 kpas) ?
121

Exemple 6 :

Une alimentation qui ressemble à l’alimentation « CompInlet_5 » passe à


travers un expender dont le but est d’abaisser la pression jusqu’à 3000 kpas.

• Si le rendement adiabatique de l’appareil est de 83%, déterminer le travail


fourni et la température à la sortie de l’expender.

• En effet, l’énergie consommée par le compresseur de l’exemple 5 est


fournie par l’expender de cet exemple. Quel doit être le nombre de
spécifications à rajouter pour déterminer la sortie de l’expender ?

• Déterminer, alors, la pression à la sortie sachant que le rendement est


toujours 83%.

122
SEPARATION EQUIPEMENTS

123

1. Separator, 3-Phase
3 Phase separator, Tank :
Le calcul de ces opérations est réalisé de la façon suivante:

• Un calcul flash (PH) est utilisé pour déterminer les conditions des produits.
• La pression de séparation est la pression minimale des flux d’alimentation ;
• La chute de pression
p due au changement
g de section est p p dans
prise en compte
la page Parameters;
• L’enthalpie est la combinaison de toutes les enthalpies des alimentations avec
g attachée à l’appareil
l’énergie pp (p
(pour chauffage
g ((+),
), p
pour le refroidissement ((-)).
))

124
Installation d’un séparateur :

La page Design\Connections
est conçue pour la connexion
des flux d’alimentations et des
produits.

L’utilisateur spécifie dans la


page Parameters la chute de
pression à travers le ballon
de séparation.

125

Delta P : Chute de pression à travers le séparateur,


• Inlet :
P = PV = PL = PFeed − DeltaP
avec

P : pression dans le séparateur

PV : pression du Pr oduit Vapeur

PL : pression du Pr oduit Liquide

PFeed : pression de l ' a lim entation

DeltaP : Chute de pression dans le séparateur

ƒ Vapour Outlet :

⎛ ⎞
PV = PL − ΔP ⎜ Vapour Outlet ⎟
⎝ ⎠

126
Exemple
p 1 :
Simuler un séparateur de type « 3PHase separator » sachant que:

Feed
Temp (°C) 10
Pression (kPas) 200 • Attacher un flux d’énergie pour
chauffer la sortie liquide jusqu’à
jusqu à 15°C.
15°C
Débit (kgmole/hr) 100
H2O 0.050
C1 0 200
0.200
C2 0.130
C3 0.140
I_C4 0.130
N_C4 0.100
I_C5 0.120
N_C5 0.130

127

Exemple
p 2:
Simuler un séparateur de type « Separator » sachant que:

Feed Et :
Temp (°C) 10 • Delta P(Inlet)=10kPas;
• Delta P(vapour outlet)=5kPas;
Pression (kPas) 200
Débit (kgmole/hr) 100
H2O 0.050
C1 0 200
0.200
C2 0.130
C3 0.140
I_C4 0.130
N_C4 0.100
I_C5 0.120
N_C5 0.130

128
2. Shortcut Column
Théorie

Cette opération est basée sur la méthode Le nombre de plateaux est donné
de calcul Fensk-Underwood utilisée pour par la relation de Fansk et le reflux
le calcul d’une colonne de distillation minimal par la relation d’
complexe. UnderWood.

Le taux de reflux spécifié par l’utilisateur


l utilisateur sera ensuite utilisé pour déterminer les
débits de liquide et de vapeur dans la colonne (zones de concentration et
d’épuisement) ainsi que l’énergie fournie et absorbée dans le condenseur et le
rebouilleur le nombre de plateaux idéals et la position de ll’alimentation
rebouilleur, alimentation.

But d’utilisation
La « Sortcut column » est utilisée pour réaliser une estimation initiale des
performances d’une colonne de distillation. Afin de rapprocher aux résultats réels,
une colonne rigoureuse doit être utilisée.

129

Soit un mélange de N constituants de volatilité relative croissantes α1, α2, …αn .


L clé
La lé è (LK) : estt le
lé légère l constituant
tit t qu’on
’ di
dispose d’i
d’information
f ti pour
spécifier son taux de récupération dans le distillat (ou minimiser sa fraction
dans le résidu).
La clé lourde (HK) : est le constituant qu qu’on
on dispose d d’information
information pour
spécifier son taux de récupération dans le résidu (ou minimiser sa fraction
dans le distillat).
Distribution des constituants entre le distillat et le résidu : la distribution des
constituants entre le distillat et le résidu est établie par l’équation de Hengstebek-
Geddes :
di
log = A1 + B1 log α i
Wi

di : débit molaire du constituant i dans le distillat


distillat.
Wi: débit molaire du constituant i dans le résidu.
αi= Ki / KHK.

130
Détermination du nombre de p plateaux minimums : le nombre de p
plateaux est
donné par la relation de Fensk :

⎡⎛ x ⎞ ⎛ x ⎞ ⎤
l ⎢⎜ LK ⎟ ⎜ HK ⎟ ⎥
log
N min = ⎢⎣⎝ xHK ⎠ D ⎝ xLK ⎠W ⎥⎦
⎡α ⎤
log ⎢ LK ⎥
⎣ α HK ⎦
Détermination du reflux minimum : est donné par l’équation
l équation de Underwood :

R m in + 1 = ∑ (α i * x i , D ) (α )
N
i −θ
i =1

ϕ =1− q = ∑
n (α i * xi ,F)
i =1 (α i − θ )
Avec q est le taux de vaporisation de l’alimentation et θ est la constante
d’Uunderwood.

131

Détermination du nombre de plateaux théorique : la corrélation de


Hengstebeck est :

log Y = ∑ Ai ( log X )
4 i

i =0
i=

où N − N min
Y=
N+ +11

R − Rmin
X=
R +1

Et
A0 = −1.3640187,
A1 = −3.0920489,
A2 = −3.407344729,
A3 = −1.7467387,
A4 = −0.33268897, 132
Estimation de l’alimentation (Méthode de Kirkbride) : la relation est de la
forme :

⎛m⎞ ⎧ W ⎛ x ⎞ ⎡ ( x ) ⎤2 ⎫
⎪⎛ ⎞ ⎪
log ⎜ ⎟ = 0.206 log ⎨⎜ ⎟ ⎜ HK ⎟ ⎢
LK W
⎥ ⎬
⎝ p⎠ ⎪⎩⎝ D ⎠ ⎝ xLK ⎠ F ⎢⎣ ( xHK ) D ⎥⎦ ⎪⎭

Avec W : débit molaire du résidu ;

D : débit molaire du distillat ;

m : le nombre de plateaux au-dessus du plateau d’alimentation ;

p : le nombre de plateaux au-dessous du plateau d’alimentation ;

( xLK ) F : la fraction molaire de la clé légère (LK) dans l’alimentation ;


( xHK ) F : lal ffraction
ti molaire
l i d de lla clé
lé llourde
d (HK) d
dans l’l’alimentation
li t ti ;

( xLK )W : la fraction molaire de la clé légère (LK) dans le résidu ;


( xHK ) D: la fraction molaire de la clé lourde (HK) dans le distillat. 133

Installation d’une « Shortcut comumn » :

Nom du flux
d’énergie
d énergie dégagée
dans le condenseur

Flux d’alimentation
Nom du flux
d’énergie
g absorbée
dans le rebouilleur

État du produit de tête Noms des produits de tête et de fond de colonne

134
Installation d’une « Shortcut comumn » (suite):

1. On spécifie la clé légère dans le


résidu et la clé lourde dans le
distillat ;

2. On spécifie les deux pressions :


pression dans le condenseur et
d
dans le
l rebouilleur
b ill ;

3. Hysys détermine le taux de


reflux minimal ;

4. Pour déterminer le reste de calcul (nombre de plateaux, différentes


t
températures…
é t etc),
t ) l’utilisateur
l’ tili t d
doit
it spécifier
é ifi « External
E t l Reflux R ti » quii sera,
R fl Ratio
obligatoirement, supérieur au taux de reflux minimum.

135

Installation d’une « Shortcut comumn » (suite):

On trouve dans cette page les résultats obtenus concernant les


plateaux,
l t l températures
les t é t ett les
l débits
débit dans
d la
l colonne
l ;

136
Exemple
p 1 :
Résoudre une « Shortcut column » en utilisant les données suivantes:

Feed
Temp (°C) 25 • Property package: Peng Robinson;
Pression ((kPas)) 500
• Light key in bottoms : propane 0
0.1;
1;
Débit (kgmole/hr) 100
• Heavy key in distillate: i-butane 0.005;
C1 0.300
• Condenser pressure: 489 kpas;
C2 0.300
C3 0.200 • Reboiler pressure: 498 kpas;
I_C4
_ 0.100 • External reflux ratio: 0.8, 1.0;
N_C4 0.100

• Déterminer le nombre de pplateaux nécessaires p pour assurer cette séparation.


p
• Déterminer le niveaux de l’alimentation et la capacité calorifique du
condenseur et du rebouilleur.

137

Exemple
p 2 :
Résoudre une colonne « Shortcut column » en utilisant les données suivantes:

Feed
Temp (°F) 107.37 • Property package: Peng Robinson;
Pression ((Psia)) 100
• Light key in bottoms : propane 0
0.025;
025;
Débit (lbmole/hr) 1271.519
• Heavy key in distillate: i-butane 0.020;
C2 0.0148
• Condenser pressure: 95 Psia;
C3 0.7315
I_C4 0.0681 • Reboiler pressure: 98 Psia;
N_C4
_ 0.1462 • External reflux ratio: 1.5.
I_C5 0.0173
N_C5 0.0150
N C6
N_C6 0.0071

• Déterminer le nombre de plateaux nécessaires pour assurer cette séparation.


• Déterminer le niveaux de l’alimentation et la capacité
p q du
calorifique
condenseur et du rebouilleur.
138
3. Component splitter (fractionnateur)
Théorie
Avec « Component Splitter », un flux d’alimentation est séparé en produits selon
les paramètres et les « Splits » spécifiés par l’utilisateur.
Le Splitter est utilisé pour simuler un procédé (un appareil, un procédé contenant
plusieurs appareils ) non-standard qui n’est pas disponible dans la palette du
Hysys.
Un bilan de matière doit être satisfait, dans le splitter, pour chaque constituant :

Fi = ai + bi = zi G
Avec Fi :débit molaire du constituant i dans l’alimentation ;
ai : débit molaire du constituant i dans la tête de la colonne ;
bi :débit molaire du constituant i dans le fond de la colonne ;
zi : fraction molaire du constituant i dans l’alimentation ;
G : débit molaire de l’alimentation.
Les flux molaires allant vers la tête ou le fond de la colonne sont déterminés
comme suite :

⎪⎧ ai = xi Fi Avec xi « Split » est la fraction du constituant i


⎨ récupérée en tête par rapport la quantité totale de ce
⎪⎩bi = (1 − xi ) Fi constituant qui se trouve dans l’alimentation. 139

Installation d’un fractionnateur «Splitter » :

les informations suivantes sont nécessaires à


compléter dans la page Desgin\ Connections:
- nom de ll’appareil;
appareil;
- noms des flux d’alimentation ;
- noms des produits de tête;
- nom du produit de fond de la colonne ;
- nom du flux d’énergie attaché à l’opération.

Les « Splits » ou les taux de


récupération sont toujours
limités entre 0 et 1. Ils doivent
p
être spécifiés pour
p chaque
q
constituant dans les produits
de tête de la colonne.

140
Installation d’un fractionnateur «Splitter) :
Les paramètres de calcul sont :
1. Pressions des sorties, On choisit entre :
• Spécification de la pression de chaque
flux (User stream pressure specification) ;
• Toutes les ppressions sont identiques
q
(Equalize All Stream Pressure) ;
• Utilisation de la pression la plus faible
dans les flux d’alimentation (mode
dynamique).

2. Spécifications pour le calcul flash, l’utilisateur choisit entre :


• Température : soit on spécifie la température de chaque flux ou on utilise
l’option « Calculate Equal Temperature », ceci n’est pas valable que si on a
seulement deux produits.
• Fraction de Vapeur V/F ;
• Enthalpie.
Selon les spécifications,
spécifications un algorithme de calcul (P-T,
(P-T P-V/F,
P-V/F P-H) est établi
pour la détermination les inconnus (et compris le flux d’énergie).
141

Exemple
p 1 :
Résoudre une opération « Component Splitter » en utilisant les données
suivantes :

Feed Parameters
Temp (°F) 200 • Use stream flash specification
ƒ Over_Prod
O P d : Pressure
P = 100 psia
i ;
Pression (Psia) 500 ƒ Over_Prod : V/F=1 ;
Débit (lbmole/hr) 1000 ƒ Bot_Prod : Pressure 103 psia ;
ƒ Bot_Prod
Bot Prod : V/F=0.
V/F=0
C2 0.0148
ƒ Use stream pressure specification.
C3 0.7315
I_C4 0.0681 Splits ( Over_Prod1)
N_C4 0.1462 C2 1
I_C5 0.0173 C3 0.98
I_C4 0.02
N C5
N_C5 0 0150
0.0150
N_C4 0.005
N_C6 0.0071
I_C5 0.001
N_C5 0
N_C6 0
142
Exemple 2 :
Le flux de matière « Feed2 » qui alimente une colonne de fractionnement est
séparé en trois produits: deux produits sont récupérés en tête et le troisième en
fond de la colonne.
Simuler la colonne en utilisant les données:

Feed 2 Parameters
Tempp ((°C)) 25 1. Use stream flash specification
Pression (kPas) 500 • Over-Prod1 : Enthalpy = -7.96 E4 kj/kgmole ;
• Over-Prod2 : Temp = 5°C;
Débit (kgmole/hr) 100
• Bot
Bot-Prod:
Prod: V/F=
V/F 0.
0
C1 0.3
C2 0.3 2. Equalize All Stream Pressure.
C3 02
0.2 Splits Over prod 1 Over prod 2
I_C4 0.1 C1 0.950 0.050
N_C4 0.1 C2 0.100 0.900
C3 0 005
0.005 0 050
0.050
I_C4 0.000 0.005
N_C4 0.000 0.000

143

Supprimez les taux de récupération


« Splits » et insérez les températures
« Initial Cut Point » suivantes : -165 C,
-50C
50C et -10
10 C;

Expliquez la distribution des constituants entre


les trois produits données par HYSYS ! ! !

144
Exemple 3 :
Le flux de matière « Feed3 » qui alimente une colonne de déshydratation est
séparé en deux produits: gaz en tête et H2O en fond de la colonne.
Simuler la colonne en utilisant les données:
Parameters
Feed 1. Use stream flash specification
Temp (°C) 36 • Gaz : Temp = -13.89°C;
Pression (kPas) 6171 • H2O :Temp = -13
13.58
58°C;
C;

Débit (kg/hr) 9177 2. Equalize All Stream Pressure.


N2 00.000999
000999 Splits Gaz
CO2 0.028375 N2 1.00
H2S 0.015486 CO2 1.00
C1 0 898120
0.898120 H2S 1 00
1.00
C2 0.030973 C1 1.00
C3 0.014787 C2 1.00
I C4
I_C4 0 005895
0.005895 C3 1 00
1.00
I_C4 1.00
N_C4 0.002997
N_C4 1.00
I_C5 0.000999 I C5
I_C5 1 00
1.00
N_C5 0.000500 N_C5 1.00
H2O 0.000869 H2O 0.00
145

HEAT TRANSFER EQUIPEMENTS

146
1.Cooler /Heater
Théorie :

Les deux opérations “Cooler/Heater”


Cooler/Heater sont des échangeurs avec un seul flux de
matière. Le flux d’alimentation est refroidi ou chauffé, selon les spécifications
de l’utilisateur jusqu’à l’atteinte des conditions de sortie. Ce type d’appareils est
p y lorsque
employé q l’utilisateur ne s’intéresse qu’à q la quantité
q d’énergie
g
nécessaire pour le refroidissement ou le chauffage de l’alimentation par une
utilité

La même équation de base est utilisée dans les deux opérations (Cooler/Heater),
en tenant en compte le signe de flux d’énergie fournie ou absorbée par le fluide
d’utilité.

Pour un « Cooler » : Heat Flowinlet − Duty = Heat Flowoutlet

Pour un « Heater » : Heat Flowinlet + Duty = Heat Flowoutlet


147

Afin de résoudre ces appareils, l’utilisateur doit spécifier pour une alimentation
donnée :

• La pression de sortie (Poutlet) ou la perte de charge à travers l’échangeur ;

• La température de sortie (Toutlet) ou la quantité d’énergie


d énergie échangée « Duty » .

148
Installation d’un « Heater / Cooler » :

Nom du flux d’énergie


Flux d’alimentation

Perte de charge à
travers l’échangeur Flux de sortie

Quantité d’énergie
échangée

149

Exemple 1 :
U flflux sera refroidi
Un f idi dde 60°F jusqu’à
j ’à -105
105 °F avec un Cooler
C l où ù lla perte
t de
d
charge est de 15 Psi.
Le flux d’alimentation est caractérisé comme suite :

E_inlet
Temp (°F) 60
Pression (Psia) 600
Débit (lbmole/hr) 100
N2 0.012
CO2 0.001
C1 0.900
C2 0.050
C3 0.020
I C4
I_C4 0 015
0.015
N_C4 0.002

150
Exemple 2 :
U flflux sera réchauffé
Un é h ffé en utilisant
tili t un fluide
fl id d’utilité
d’ tilité quii ffournit
it une énergie
é i de
d
3*10e5 kj /hr. La perte de charge est de 15 Psi.
Le flux d’alimentation est caractérisé comme suite :

E_inlet
Temp (°F) 10
Pression (Psia) 200
Débit (lbmole/hr) 100
N2 0.012
CO2 0.001
C1 0.900
C2 0.050
C3 0.020
I C4
I_C4 0 015
0.015
N_C4 0.002

151

2. Air Cooler (Aéro-réfrigérant)


Théorie :

Cet appareil est basé sur le bilan d


d’énergie air et le flux de matière à
énergie entre ll’air
refroidir :

M air ( H out − H in )air = M process ( H in − H out ) process


Où Mair : débit massique de l’air ;
Mprocess:débit massique
q du fluide de p
process ;
H : Enthalpie.
Le flux thermique « Duty » de l’échangeur est déterminé, aussi, à partir de
la relation :
Q = −U ⋅ A ⋅ DTLM ⋅ Ft

U : coefficient de transfert de chaleur global ;


A : surface d’échange thermique ;
DTLM : différence moyenne logarithmique de température ;
Ft : facteur de correction.
152
Installation d’un Aéroréfrigérant :

Name : nom de l’échangeur

Nom de l’alimentation

Flux de sortie

153

Installation d’un Aéroréfrigérant (suite) :

Température de l’air à la sortie

Chute de pression
à travers
l’échangeur côté
fluide de process
p

Coefficient de
transfert global * la
surface d’échange

Liste des arrangements des Température et pression de


tubes dans l’échangeur. l’air à l’entrée de l’échangeur.

154
Installation d’un Aéroréfrigérant (suite) :
Nombre de ventilateurs

Vitesse de ventilateur

Vitesse désirée du ventilateur. En mode


stationnaire, cette vitesse est toujours égale
à lla vitesse
it d
du ventilateur
til t ;

Vitesse du Design. C’est la vitesse pour


laquelle l’échangeur
l échangeur a été calculé
calculé.

Design Flow : débit du Design


Design, C’est
C est le débit pour lequel l’échangeur
l échangeur a été calculé
calculé.
Current air flow : flux d’air actuel.

Relation entre les vitesses et les débits d’air:


d air:

Et

155

Exemple 1 :
Résoudre le « Air Cooler », si on dispose les informations suivantes :

Process inlet
Process_inlet On donne aussi :
Temp (°C) 60 • delta P= 138 kPas.
Pression (kpas) 3000 • Temp
p de « Process_outlet
_ » : 40 °C.
Débit (kgmole/hr) 1000 • Configuration : 1 tube raw, 1 pass.
N2 0.012 •Temp d’air à l’entrée : 25 °C.
CO2 0.001
• Nombre de ventilateur : 1.
C1 0.900
C2 0.050 • Vitesse demandée: 60 rpm.
C3 0.020 • Vitesse du design : 60 rpm.
I_C4 0.015
• Débit d’air: 3.6 10 E 5 Act m3/h.
N_C4 0.002

• Déterminer : Ft, UA, LMTD, Temp d’air à la sortie.

156
Exemple 2 :
Résoudre le « Air Cooler »,
» si on dispose les informations suivantes :

Process inlet
Process_inlet On donne aussi :
Temp (°C) 50 • delta P= 180 kPas.
Pression (kpas) 4000 • UA : 1.0 E5 kJ/hr.
Débit (kgmole/hr) 1000 • Configuration : 1 tube raw, 1 pass.
N2 0.012 •Temp d’air à l’entrée : 25 °C.
CO2 0.001
• Nombre de ventilateur : 1.
C1 0.900
C2 0.050 • Vitesse demandée: 60 rpm.
C3 0.020 • Vitesse du design : 60 rpm.
I_C4 0.015
• Débit d’air: 3.6 E 5 Act m3/h.
N_C4 0.002

• Déterminer : Ft, LMTD, Temp du flux de process à la sortie, Temp


d’air à la sortie.
sortie
157

3. Heat exchenger
Théorie :

Le calcul des échangeurs tube/ calandre se base sur deux équations principales :
1. Bilan d’énergie sur l’échangeur :

(M (Hcold out − H in )cold − Qleak ) − ( M hot ( H out − H in )hot − Qloss ) =


balance Error

2. Le flux thermique g est déterminé à p


q échangé partir de la relation :

Q = −U ⋅ A ⋅ DTLM ⋅ Ft
U : coefficient de transfert de chaleur global ;
A : surface d’échange thermique ;
DTLM : différence moyenne logarithmique de température ;
Ft : facteur de correction.
158
Installation d’un échangeur Tube / Calandre (Design\Connection):

Nom de l’appareil

Nom de Nom de
l’alimentation l’alimentation
côté tube. côté calandre.

Nom de la Nom de la
sortie côté sortie côté
tube
tube. calandre
calandre.

159

Installation d’un échangeur Tube / Calandre (Design\Parameters):

Chute de pression
côté calandre
Chute de pression
côté tube Coefficient
C ffi i t de
d
transfert global * la
surface d’échange

Heat Exchenger Model :l


:l’utilisateur
utilisateur choisit entre quatre modèles de calcul :
Exchenger Design (Weighted), Exchenger Design (End Point), Steady state
Rating et Dynamic Rating.

160
Installation d’un échangeur Tube / Calandre ( Specs) :

Dans la page, spécifications, on


trouve trois groupes:
Solver: données nécessaires pour
démarrer le calcul des inconnus.
Specifications: les spécifications
introduites par l’utilisateur.
Unknown variables: les variables
inconnues et leurs valeurs après la
convergence de l’échangeur.

Pour afficher, créer ou supprimer une spécification, on utilise les boutons: View,
Add ou Delete.
Les informations fournies dans cette page ne sont disponibles que pour les trois
premiers modèles de « Heat Exchenger Model » . 161

Installation d’un échangeur Tube / Calandre ( Rating\ Sizing) :

Dans « configuration » on trouve :


• Number of sell passes : nombre de passes côté calandre ;
• Number of sell in series : nombre de calandres en série ;
• Number of sell in parallel : nombre de calandres en parallèle.
• Tube passes par shell : nombre de passes de tubes par calandre.
• Exchenger oriontation : horizontal ou vertical.
• First
Fi t tube
t b pass flow
fl direction
di ti : la l direction
di ti du d flflux d
dans lle premier
i
passe côté tube ;
• Elevation : utilisée en mode dynamique ;
• TEMA type : a architecture
c tectu e de l’échangeur
éc a geu à papartir
t de la
a sé
sériee TEMA.

Dans « Calculated information », on a :


Shell HT Coeff : Coefficient de TC côté calandre ;
Tube HT Coeff : Coefficient de TC côté tube ;
Overall U : Coefficient de TC global ;
Overall UA : Coefficient de TC global * surface d’échange.
Shell DP : Chute de pression côté calandre ;
Tube DP : Chute de pression côté tube ;
Heat trans Area per shell : surface de TC par calandre ;
Tube volume per shell : Volume de tubes par calandre ;
Shell volume per shell : Volume de calandre ;
162
Installation d’un échangeur Tube / Calandre ( Rating\ Sizing) :

Dans cette page l’utilisateur peut dimensionner la calandre de l’échangeur.

163

Installation d’un échangeur Tube / Calandre ( Rating\ Sizing) :

Ici on introduit les dimensions des tubes de l’échangeur.

164
Exemple 1 :
Pour la résolution d’un
d un échangeur Tub/Cal on donne :
• Les conditions des deux flux d’alimentation :

Tube in
Tube_in Shell in
Shell_in On donne aussi :
Temp (°C) 50 20 • Temp de sortie côté tube : 40°C.
Pression (kpas) 4000 3000 • Tube delta P=10 p
psi.
Débit (kgmole/hr) 1000 1000 • Calandre delta P= 10 psi.
N2 0.012 - • Model : Weighted.
CO2 0.001 -
• Heat loss/ leak: none.
C1 0.900 -
C2 0.050 -
C3 0.020 - • Déterminer : UA et la température
I_C4 0.015 - de sortie côté calandre.
N_C4 0.002 -
H2O - 1 • Changer le « Sizing » et vérifier
l’influence de ce changement sur
les résultats de calcul.

165

Exemple 2 :
Refaire le calcul d’un échangeur Tub/Cal en tenant en compte les données suivantes :
• Les conditions des deux flux d’alimentation :

Tube_in Shell_in On donne aussi :


Temp (°C) 50 20 • UA = 1 E4 kJ/C.h.
Pression (kpas) 4000 3000 • Tube delta P=10 psi.
Débit (kgmole/hr) 1000 1000 • Calandre delta P=10 psi.
N2 00.012
012 - • Model: Weighted.
CO2 0.001 -
• Heat loss/ leak: none.
C1 0.900 -
C2 0.050 -
C3 0.020 - • Déterminer les températures de
I_C4 0.015 - sortie : côté tube et côté
N_C4 0.002 - calandre.
H2O - 1

166
Exemple 3 :
Refaire le calcul d’un changeur Tub/Cal en tenant en compte les données suivantes :
• Les conditions des deux flux d’alimentation :

Tube_in Shell_in On donne aussi :


Temp (°C) 50 20 • Tube delta P=10 psi.
Pression (kpas) 4000 3000 • Calandre delta P= 10 psi.
Débit (kgmole/hr) 1000 ? • T de sortie côté tube 40°C;
N2 00.012
012 - • T de sortie côté calandre 32°C;
CO2 0.001 -
• Model: Weighted.
C1 0.900 -
C2 0.050 - • Heat
H t lloss// lleak:
k none.
C3 0.020 -
I_C4 0.015 -
N_C4 0.002 - • Déterminer le débit d’eau ainsi
H2O - 1 que le coefficient de transfert de
chaleur global.

167

Exemple 4 :
Refaire le calcul d’un changeur Tub/Cal en tenant en compte les données suivantes :
• Les conditions des deux flux d’alimentation :

Tube_in Shell_in On donne aussi :


Temp (°C) 50 20 • Tube delta P=10 psi.
Pression (kpas) 4000 3000 • Calandre delta P=10 psi.
Débit (kgmole/hr) ? ? • T de sortie côté tube 40°C;
N2 00.012
012 - • T de sortie côté calandre 32°C;
CO2 0.001 -
• UA = 7 E4 kJ/C.h.
C1 0.900 -
C2 0.050 - • Model:
M d l WWeighted
i ht d .
C3 0.020 - • Heat loss/ leak: none.
I_C4 0.015 -
N_C4 0.002 - • Déterminer les deux débits qui
H2O - 1 alimentent l’échangeur.

168
Exemple 5 :
Refaire le calcul d’un
d un changeur Tub/Cal en tenant en compte les données suivantes :
• Les conditions des deux flux d’alimentation :

Tube_in Shell_in On donne aussi :


Temp (°C) 50 20 • Température de sortie côté tube
: 40 °C
C.
Pression (kpas) 4000 3000
Débit (kgmole/hr) 1000 1000 •Température de sortie côté
calandre: 30 °C.
N2 00.012
012 -
• UA = 1 E4 kJ/C. h.
CO2 0.001 -
C1 0.900 - • Tube delta P=10 psi.
C2 0.050 - • Calandre delta P=10 psi.
C3 0.020 -
I_C4 0.015 - • Model: Weighted .
N_C4 0.002 - • Heat loss/ leak: Extremes.
H2O - 1
• Déterminer les valeurs de « Heat
Loss » et « Heat Leak ».
169

Exemple 6 :
Refaire le calcul d’un changeur Tub/Cal en tenant en compte les données suivantes :
• Les conditions des deux flux d’alimentation :

Tube_in Shell_in
Temp ((°C)
C) 50 20
Pression (kpas) 4000 3000
Débit (kgmole/hr) 1000 1000
N2 0.012 -
CO2 0.001 -
C1 0.900 -
C2 0.050 -
C3 0.020 -
I_C4 0.015 -
N_C4 0.002 -
H2O - 1
170
Rating -Tube side delta P : Hysim correlation;
Dimensions de ((Paramètres/ - Shell side delta P= 10 p
psi ;
l’échangeur : Detailed) -H(shell)= Hysim correlation;
-H(tube)=3.036e+4 kj/h.m2.C;
-Model: Dynamic
y rating;
g;
Rating -N of Shell =1;
(Sizing/Overall) -N of shells in serie=1;
-N
N of shells in parallel= 1
-Tube pass/sell=2;
-Exchenger orientation : Horizontal;
Rating -D=739.05 mm;
(Sizing/Shell) -N of tube / Shell=160
-Tube Pitch=50
-Tube layout Angle : triangular (30°)
-Shell baffle type=single;
-Shell baffle orientation:vertical;
-Baffle cut (%)=20
-Baffle spacing=800 mm
-Sell fooling=0 / 0.005 C.h.m2/Kj;
Rating -OD = 20 mm; ID = 16 mm; L=6 m;
171
(Sizing/Tube)

Quelle est la différence entre « U Value » et « Clean U Value » ?

172
Modifier
M difi les
l dimensions
di i des
d tubes
t b (OD=
(OD 16 mm ID ID= 12mm
12 ll= 4 m)) ett vérifier
é ifi
l’influence de ces modifications sur les résultats. 173

4. LNG Exchenger
L’échangeur LNG (Liquefied Natural Gas) résout les bilans d’énergie et de
matière pour un échangeur qui peut être alimenté par plusieurs flux (Cas
des échangeurs à plaques).

Installation d’un échangeur LNG (Design\ Connections):

Noms des alimentations Pertes de charge à travers


ll’échangeur
échangeur données pour
Noms des sorties chaque passe

174
Installation d’un échangeur LNG (Specs) :

Dans cette page,


page on peut :
• Modifier les paramètres du calculateur.
• Introduire les spécifications nécessaires pour le calcul de l’échangeur
l échangeur.
• Afficher les inconnus et leurs valeurs après la convergence de l’échangeur.175

Exemple 1 :
Quatre flux alimentent l’échangeur LNG selon la figure ci-dessous :

Cold1 in
Cold1_in Cold2 in
Cold2_in Warm1 in Warm2_in
Warm1_in Warm2 in
Temp (°C) 25 30 70 60
Pression (kpas) 800 500 800 600
Débit (kgmole/hr) 1000 1500 1200 1400
C1 0.50 0.6 0.70 0.60
C2 0.20 0.3 0.25 0.30
C3 0.20 0.1 0.05 0.05
I_C
C4 0.10
0. 0 0.0
0 0 0.00
0 00 0.05
0 05
176
On donne aussi :

Passe Perte de charge (kpas)


Warm2_In, Warm2_out 50
Warm1_In, Warm1_out 50
Cold2_In, Cold2_out 50
Cold1_In, Cold1_out 50

Et :

Flux Température
(°C)
Cold1_out 30
Cold2_out 32
Warm1_out 65
Warm2_out -

177

Exemple 2 :
On refait le calcul pour les nouvelles spécifications (les conditions des quatre flux
d’alimentation restent les mêmes que celles qui sont données dans l’exemple 1) :

Passe Perte de charge


g (kpas)
( p )
Warm2_In, Warm2_out 50
Warm1_In, Warm1_out 50
C ld2 I C
Cold2_In, Cold2_out
ld2 t 50
Cold1_In, Cold1_out 50

Et :
Flux Température
(
(°C) )
Cold1_out 30
Cold2_out 32
Warm1 out
Warm1_out -
Warm2_out -
On spécifie UA (Warm1_in-Warm1_out)=10000
(Warm1 in-Warm1 out)=10000 kj/C.h
kj/C h ;
178
Exemple 3 :
On refait le calcul pour les nouvelles spécifications :

Cold1_in Cold2_in Warm1_in Warm2_in


T
Temp (°C) 25 30 70 60
Pression (kpas) 800 500 800 600
Débit (kgmole/hr) ? 1500 1200 1400
C1 0.50 0.6 0.70 0.60
C2 0.20 0.3 0.25 0.30
C3 0.20 0.1 0.05 0.05
I_C4 0.10 0.0 0.00 0.05

Les pertes de charge à travers l’échangeur sont données comme suite:

P
Passe P t de
Perte d charge
h (k
(kpas))
Warm2_In, Warm2_out 50
Warm1_In,, Warm1_out 50
Cold2_In, Cold2_out 50
179
Cold1_In, Cold1_out 50

On donne aussi :

Flux Température (°C)


Cold1_out
_ 30
Cold2_out 32
Warm1_out -
Warm2 out
Warm2_out -

On spécifie
• UA (Warm1_in-Warm1_out) = 15000 kj/C.h ;
• Delta T (Warm2_out-Warm1_out) = - 10°C.

180
Exemple 4 :
Les trois flux Cold2, warm1 et warm2 alimentent l’échangeur LNG 1, la sortie
Warm2bis_out et le flux Cold1 alimentent l’échangeur LNG2 selon la figure
suivante :

181

Les pertes de charge sont données dans le tableau suivant :

Passe Perte de charge (kpas)


Warm2_In, Warm2bis_out 25
Warm2bis_out, Warm2_out 25
Warm1_In, Warm1_out 50
Cold2_In, Cold2_out 50
Cold1_In, Cold1_out 50

Pour calculer les deux échangeurs


g on donne les spécifications
p suivantes :

Flux Température
( C)
(°C)
Cold1_out 30
Cold2_out 32
Warm1_out 65
Warm2_out -

182
Exemple 5 :
Simuler l’échangeur schématisé dans la figure :

183

Pour calculer l’échangeur on donne :

Passe Perte de charge (kpas)


Warm2_In, Warm2_out 50
Warm1_In, Warm1_out 50
Cold2_In, Cold2_out 50
Cold1_In, Cold1_out 50
Cold1_Recycle, Cold1_outbis 50
On donne aussi :

Flux Température
(°C)
Cold1_out 30
Cold2_out 32
Cold1_outbis 30
Warm1_out 65
Warm2_out -

La pression à la sortie de la vanne est 200kPas.


184
COLUMN (Colonnes)

185

L’absorption et la distillation sont deux opérations unitaires de génie de


procédés caractérisées par un transfert de matière et de chaleur entre
une phase liquide et une phase vapeur. L’appareil principal permettant de
réaliser ce transfert appelé, le plus souvent, tours de fractionnement.

La distillation est la séparation par voie physique des divers constituants


d’ mélange
d’un él li
liquide li éfi bl La
id ou liquéfiable. L phase
h vapeur estt produite
d it par
évaporation en fournissant de la chaleur au système.

L’absorption est la séparation par voie physique ou physicochimique


d’un ou de plusieurs constituant d’un mélange gazeux. La phase liquide
est constituée par un solvant qui est mis en contact avec la phase gazeuse.
Le ou les constituants absorbés doivent être
être, le plus souvent
souvent, séparés du
solvant par détente, stripping (ou stripage) ou distillation.

186
Étage de séparation
Vj L j -1
1
Liquid from
Wj+1 stage above
Vapor side stream X i,j-1,
i j 1 HLij-1,
Tj-1, Pj-1
Y i,j, HVij,
Tj, Pj

Stage
g J
Feed Heat transfer Qj
Fj, Zij, Hij, (+) : from stage
TFj, PFj (-) : to stage
X i,j,
i j HLij,
Tj, Pj
Y i,j+1, HVij+1
j ,
Tj+1, Pj+1

Vj+1 Uj
Vapor from Lj Side stream
stage below 187

Nombre d’équations :

Équilibre N*m
fiV, j = fi ,Lj
Composition n
SX i = ∑ xi , j = 1 et n
SYi = ∑ yi , j = 1
2*N
i =1 i =1

Bilan partiel par Lj −1xi, j −1 +Vj +1ki, j +1xi, j +1 + Fj zi, j − ( Lj +U j ) xi, j N*m
étage
− (Vj +Wj ) ki, j xi, j = 0
Bilan d’énergie Vj +1HVj +1 + Fj H Fj + Lj −1H Lj −1 − (Vj +Wj ) HVj N

− ⎡⎣( Lj +U j ) = Vj +1 + Fj + Lj −1 − (Vj +Wj ) ⎤⎦ H Lj − Qj = 0

Où N : nombre
b d de plateaux
l t ;
m : nombre de constituants ;
i : constituant ;
j : plateau ;
Nombre d’équations est : N*m + N*m + 2*N + N = (2m+3)N ; 188
Données de la colonne :

Charge Fj N
Soutirage Uj, Wj 22*N
N
Composition de la charge Zi,j m*N
Pression Pj N
Quantité de chaleur Qj, j=2, N-1 N-2
Total (5+m)N-2

Inconnus :

Composition Xi,j et Yi,j 2*m*N


Débit Lj, Vj 2*N
Température Tj N
Quantité de chaleur Q1 et Q2 2
Total (2m + 3)N+2
189

Nombre d’équations < nombre d’inconnus.

Le Degré de liberté =2, il faut spécifier 2 autres variables pour avoir le degré
de liberté=0. ces spécifications peuvent être :
• Taux de reflux ;
• Température dans le rebouilleur.

Remarque :

Type de Colonne de Colonne de


colonne Colonne Colonne de distillation avec distillation avec
d’absorption
d absorption distillation condenseur condenseur partiel +
partiel. soutirage
Degré de 0 2 3 4
liberté
i é

190
Parmi plusieurs types de colonnes disponibles dans le Hysys, on cite :

191

Installation d’une colonne (Connections ):

Type de condenseur

Flux d’énergie dans


le condenseur et
dans le rebouilleur

le nom et le niveau Produits de tête


(étage) de tous les et de fond de
flux d’alimentation colonne

nombre d’étages
(plateaux)

l’utilisateur choisit entre la numérotation de le nom


nom, le type et
haut vers le bas (Top down) ou du bas vers le niveau (étage)
le haut (bottomUp) ; des soutirages.192
Installation d’une colonne (Monitor) :

Hysys fournit des informations sur :


• Le nombre d’itérations,
• L’erreur cumulée dans la vérification des conditions
d’équilibre,
• L’erreur cumulée dans la vérification des bilans
d’énergie et des spécifications rajoutées par l’utilisateur.

durant le calcul, les profils de température, de


pression et des deux débits (liquide et vapeur)
sont fournis par Hysys en fonction de la
progression de la solution.

193

Installation d’une colonne (Monitor) :

Specifications : chaque spécification est donnée par sa valeur spécifique


« Specifide
S l », sa valeur
ifid value l courantet « curentt value
l », l’erreur
l’ « Weighted
W i ht d
Error » et son statut.

Statut des spécifications : chaque spécification peut être :


Active : c’est une spécification qui doit être satisfaite après la convergence
de la colonne ;
Estimate : cc’est
est une spécification inactive parce que l’algorithme
l algorithme de calcul ne
cherche pas de la satisfaire. Cette valeur est utilisée comme une estimation
initiale pour la convergence de la colonne.
Current : la valeur courante de la spécification est utilisée dans le programme
de calcul.
194
Installation d’une colonne (Specifications ) :

À travers cette page, vous pouvez éditer, créer ou supprimer une spécification.

195

Installation d’une colonne (Specifications ) :

On trouve ici :
Le nom et le statut de chaque spécification ;

Le type de la spécification : fixed (valeur fixe),


g ((intervalle),
ranged ) primary y ((primaire :
nécessaire pour la convergence de la colonne),
ou Alternate (la spécification alternée est
utilisée pour remplacer une autre spécification
alternée pour laquelle hysys trouve une difficulté
de la satisfaire).

Le calculateur (Solver) fait une tentative pour


satisfaire la spécification alternée active, si la
colonne n’est pas résolue après un certain nombre
d’itérations, la spécification alternée active sera
remplacée par une autre spécification alternée
non active.
ti
196
Installation d’une colonne (Specifications ) :

La valeur fixée et calculée (courante) de chaque


spécification sont affichées ici.

La tolérance et l’erreur calculée sont aussi


affichées. Deux types d’erreurs existent :
« weighted Error » et « Absolute Error », la
dernière n’est
n est que la différence absolue entre la
valeur spécifiée et la valeur courante. Tandis que
« Weighted Error » est une fonction du type
spécifications utilisée.
utilisée

197

Installation d’une colonne (Specifications ) :

On trouve, dans cette page, la liste de toutes les spécifications ainsi


que leurs caractéristiques ;
198
Installation d’une colonne (Parameters \ Profiles ) :

les profils de température, de pression, des débits liquides et vapeurs


dans la colonne sont disponibles dans cette page
page.
199

Installation d’une colonne (Parameters \ Efficiencies ) :

À travers cette page, l’utilisateur peut spécifier l’efficacité de chaque plateau


ou l’efficacité d’un certain plateau pour un certain constituant en choisissant
entre les types « Overall » ou « Component ». 200
Installation d’une colonne (Parameters \ solver) :

l’utilisateur mentionne, ici, les options de calcul (nombre d’itérations,


tolérance, méthode de calcul dans les conditions critiques….), la méthode
d résolution,
de é l ti l méthode
la éth d d’ élé ti ett d’amortissement
d’accélération d’ ti t dans
d lle cas d
de
problèmes de convergence. 201

Installation d’une colonne (Parameters \ solver) :

On utilise l’option
l option « Acceleration »si
l’erreur par rapport l’équilibre diminue
lentement pendant la résolution de la
colonne.

Lorsque « Heat/Specs error » est très


petite tandis que « equilib error »
diverge ou oscille, on utilise l’option «
Damping ».

Facteur d’amortissement
pour quelques colonnes
de distillation.

202
Installation d’une colonne (Performance) :

• Dans Sammary, on trouve la composition et les débits des alimentations et des


produits ainsi que le pourcentage de récupération de chaque constituant.
• Dans Column Profiles
Profiles, les profiles de temp, press débits (Liq et Vap) ainsi que
temp press,
l’enthalpie sont fournis pour chaque plateau.
• Des informations sur le niveau, le type, la phase, le débit et la température de tous
les flux d’alimentation ou de sortie sont donnés dans Feeds/Products.
•Tous les profiles peuvent être affichés sous forme de tableau ou graphe dans la page
Plots. 203

Exemple 1 :
Dans cette colonne, on utilise l’absorption comme moyen pour la récupération
d’éthane, elle fait l’usage à un solvant d’hydrocarbures d’un poids moléculaire qui
peut varier dans la gamme (70-90) :

Gaz/solvant Alim_Gaz Solvant Données de la colonne :


Température
p °C 45 -35 • Nombre de p
plateaux : 45.
Pression (kpas) 2900 1500 • Niveau d’alimentation: 14.
Débit 1.19 E4 8200 • Pression en tête : 2200 kpas.
(k
(kgmole/hr)
l /h )
• Pression dans le rebouilleur :
N2 0.0254 0
2300.
CO2 0.0164 0
C1 0.7262 0
C2 0.1736 0 Spécification :
C3 0.0421 0 • Fraction molaire du Méthane
IC4 0 0035
0.0035 0 0008
0.0008 d
dans lle RESIDU doit
d it êt
être nulle.
ll
NC4 0.0079 0.0205
IC5 0.0016 0.2755
NC5 0 0017
0.0017 0 3956
0.3956
NC6 0.0009 0.2269 204
NC7 0.0004 0.0807
Exemple
p 2:
Pour la résolution d’une colonne de distillation (condensation totale), on donne :

Données de la colonne :
Alim • Nombre de plateaux : 94.
V/F 1 • Pression
P i d dans lle condenseur
d : 280 P
Psia.
i
Pression (kPas) 2068 • Pression dans le rebouilleur : 300 Psia.
Débit 600 • Étage de l’alimentation
l alimentation : 47
(kgmole/hr)
Propane 0.4
Spécification :
Propene 06
0.6
• Destillate rate 351.1 kgmole/h ;
• Reflux ratio : 16.4.

205

Exemple
p 3:
Pour la résolution d’une colonne de distillation (reflux total), on donne :

Feed Données de la colonne :


Température (°F) 50 • Nombre de plateaux : 18.
Pression (Psia) 480 • Pression de l’étage 0 : 200 Psia.
Débit (lbmole/hr) 1000
• Pression de l’étage 19 : 205 Psia.
C1 0.1702
0 1702
C2 0.1473 • Étage de l’alimentation : 9.
C3 0.1132
iC4 0 1166
0.1166 Spécification :
nC4 0.1066 • Fraction molaire de C3 dans le liquide du
iC5 0.0963 rebouilleur est 0.01 ;
nC5 0.0829 • Fraction molaire de i-C4 dans la vapeur du
nC6 0.0694 condenseur est 0.01 ;
nC7 0.0975

206
Exemple
p 4:
Pour la résolution d’une colonne de distillation (reflux total), on donne :

Données de la colonne :
Feed • Nombre de plateaux : 16.
Température 101.1 • Pression dans le condenseur : 1724 kPas.
((°C)
C)
• Pression dans le rebouilleur : 1724 kPas.
Pression (Kpas) 1793
Débit 45.36 • Étage de l’alimentation : 9.
(Kgmole/hr) • Étage de soutirage vapeur : 12.
C2 0.03
C3 0.20 Spécification :
nC4 0.37 • Reflux rate : 68.04 kgmole/hr ;
nC5 0.35 • Débit de vap_dist : 10.43 Kgmole/hr ;
nC6 0.05 • Débit de vap
vap_Side
Side : 16.78
16 78 Kgmole/hr ;

207

LOGICAL OPERATION

208
1 Adjust
1.

L opération « Adjust » nous permet de faire varier la valeur d’une


L’opération d une variable (dite
variable indépendante) dans un flux donné afin de trouver la valeur spécifiée de la
variable dépendante (variable dépendante). La variable dépendante est,
généralement, spécifiée
g p p
pour un deuxième flux ou une autre opération.
p

L’opération « Adjust » peut assurer les


opérations suivantes :

1
1. Ajustement
Aj t t d’une
d’ variable d t jusqu’à
i bl indépendante
i dé j ’à ce que lla valeur
l d
de lla
variable dépendante soit satisfaite.

2
2. Ajustement d d’une
une variable indépendante jusqu
jusqu’à
à ce que la valeur de la
variable dépendante soit égale à la valeur de la même variable dans un autre
objet (de référence) en tenant en compte une certaine compensation ;

209

Installation d’une opération « Adjust » :


Nom de l’opération

L’objet et la variable à ajuster


(Variable indépendante) ;

L’objet et la variable dépendante

La valeur cible peut-être introduite selon


i façons:
trois f
• l’utilisateur spécifie directement la
variable dépendante.
• L’utilisateur
L’ tili t spécifie
é ifi lla valeur
l d lla
de
variable dépendante en fonction de la La valeur cible de la
valeur de cette variable dans un autre variable dépendante
objet ( troisième) . (User Supplied) ;
• L’utilisateur spécifie la variable
dépendante à partir d’une feuille de
calcul
calcul.
210
Installation d’une opération « Adjust » : Parameters

L’utilisateur spécifie les critères de convergence de l’opération dans la page


« Parameters » : résoudre plusieurs « Adjust » simultanément
Deux méthodes existent : Secant (lente
et fiable) et Broyden (rapide, mais n’est
pas fiable) ;
Step Size : la taille du pas
d’avancement de la variable
indépendante ;

Maximum /Minimum : la limite


maximale et minimale de la variable
indépendante ;
Maximum itérations : nombre
d’itérations maximal .
La « Tolerance » est la différence
maximale (acceptée) entre la valeur
spécifie et la valeur calculée de la
variable dépendante.
211

Installation d’une opération « Adjust » : Monitor

La variation de la variable dépendante en


fonction de la variable à ajuster est donnée
dans la page Monitor sous forme de
tableau et sous forme de graphe.

212
Variation de la variable dépendante en fonction de la variable à ajuster
(variable indépendante) durant la progression de la résolution.

213

Exemple 1 :
U flflux d
Un de matière
tiè alimente
li t un séparateur
é t quii fournit
f it deux
d produits
d it : Sep_Liq
S Li ett
Sep_Vap. Utiliser une opération « Adjust » pour varier la température du flux
d’alimentation « Feed » jusqu’à ce que le flux « Sep_Liq » soit 100 lbmole/hr.
On donne :

Feed
Température ((°F)
F) 60
Pression (Psia) 600
Débit (lbmole/hr) 144
C1 0.4861
C2 0.1389
C3 0.0694
I_C4 0.0625
N_C4 0.0556
I_C5 0.0486
N_C5 0.0417
N_C6 0.0486
N_C7 0.0278
214
N_C8 0.0208
On donne aussi :

Connections Adjuster Variable Température du «


Feed »
Target variable Débit molaire de
Sep_Liq
Spec.Trget value 100 lbmole/hr

D i
Design M th d
Method S
Secant
t
tolerance 1 lb mole/hr
Step Size 20 °F
F
Max itération 10

215

Exemple 2 :
Ajuster le débit molaire d’un flux de matière identique à celui de l’exemple 1 de telle
sorte que le débit actuel soit 1000 m3/h.

Exemple 3 :
Ajuster la quantité d’énergie, QExch, attachée à un échangeur de chaleur, E-101,
afin que la température de sortie, outHeater, soit égale à la température du flux
de référence, Ref, plus 18°F.

Le flux (Ref) a une température de 150°F et la perte de charge à travers l’échangeur


est :15 psi ;

216
2. Set
L’opération « Set » a pour but de régler la valeur d’une variable de process
(Process Variable PV) en fonction d’une autre variable, de même type, en
utilisant la relation suivante.

Y = M X + B

Avec Y : variable dépendante


p ((Target)
g );
X : variable indépendante (Source) ;
M : multiplicateur, ou pente (Multiplier) ;
B : compensation (Offset) ;

217

Installation d’une opération « Set » :

Dans la page « Connections », l’utilisateur spécifie :


• Target Object : le flux ou l’opération dans laquelle
la variable dépendante sera déterminée. Pour
sélectionner le flux (ou l’opération) on utilise le bouton
« Select Var » ;
g Variable : c’est la variable dépendante
• Target p ;
• Source object : le nom du flux ou de l’opération
de référence (source) qui comporte la variable
indépendante ;

À travers la page Parameters,


Parameters ll’utilisateur
utilisateur
définit la relation entre les deux variables
(dépendante et indépendante). Pour
définir cette relation,
relation l’utilisateur
l utilisateur doit
spécifier les deux valeurs M et B ;

218
Exemple 1 :
Dans cet exemple, les flux qui alimentent un réacteur doivent être spécifiés en
relation avec la stœchiométrie de la réaction en utilisant l’opération « Set ».

• Les constituants sont : CO, Hydrogen, H 2O, et C1 ;

• Modèle thermodynamique : Peng Robinson ;

• Créer la réaction de conversion suivante : CO + 3H 2 → H 2O + CH 4 ;


• Le constituant de base est CO et sa conversion est de 80% ;

• Créer deux flux molaires : CO_Feed


_ et H2_Feed
_ avec les spécifications
p suivantes :

219

CO Feed
CO_Feed H2 Feed
H2_Feed
Température (°C) 550 550

Pression (Kpas) 1000 1000

Flux (Kgmole/hr) 100

CO 1 0
H2 0 1
H2O 0 0
C1 0 0

• Installer un séparateur et attacher à ce séparateur les quatre flux : CO_Feed,


H2_Feed, Vap et Liq. on donne Delta P=0 Kpas;
• Attacher au séparateur la réaction créée ;
• Installer
I t ll une opération
é ti « SetS t » pour déterminer
dét i lle débit molaire
l i d de H2_Feed
H2 F d
(Y=3X+0).

220
3. Recycle

L’opération « Recycle » est installée, par l’utilisateur, dans le but de simuler le


recyclage d’un matière Dans cette opération
d un flux de matière. opération, le flux d
d’alimentation
alimentation est
nommé « Calculated recycle stream » et le produit est appelé « Assumed
recycle stream ». Les étapes suivantes auront lieu pendant la procédure de
convergence :

1. Hysys
y y utilise les conditions de « Assumed Stream » et résout le p
procédé
jusqu’au «calculated stream » ;

2. Hysys compare les résultats du flux calculé « Calculated stream » à ceux du


flux assumé « Assumed stream » ;

3. Selon la différence entre les résultats, Hysys modifie les conditions dans
« Calculated stream » et transfère les valeurs modifiées au « Assumed stream » ;

4. Le calcul se répète jusqu’à ce que la différence entre les résultats des deux flux
soit
it inférieure
i fé i ou é
égale
l à lla ttolérance
lé choisie
h i i ;
221

Installation d’une opération « Recycle » :

Dans la page « Connections »,


» on spécifie :
• Nom de l’opération ;
• Nom du flux d’alimentation « Calculated stream» ;
• Nom du flux de sortie « Assumed stream » ;
222
Installation d’une opération « Recycle » : Parameters

Hysys
y y Internal Tolerances
Variable Internal tolerance
Vapour Fraction 0.01
Temperature 0.01
Pressure 0.01 La tolérance (condition de convergence)
Flow
l 0.001 est définie comme étant le produit :
Sensibilité * Tolérance interne. Les
Enthalpy 1.00 valeurs de la tolérance interne sont
Composition 0 0001
0.0001 données dans le tableau en face.

223

Installation d’une opération « Recycle » (Parameters\ Numerical) :

Mode :
• Nested : utiliser cette option
pour résoudre une seule
opération « Recycle » ou pour
résoudre plusieurs
y
« Recycles »q qui ne sont pas
p
connectés ;
• Simultaneous : utiliser cette
option pour résoudre toutes les
opérations « Recycle » en
même temps ;

Acceleration iteration :
• Wegstein : ignorer les interactions entre les variables qui seront accélérées ;
• Dominant Eigenvalue : tenir en compte les interactions entre les variables
qui seront accélérées. On utilise cette option si le système est non idéal ou
s’il y a des interactions très fortes entre les constituants ;

224
Installation d’une opération « Recycle » (Parameters\ Numerical) :

L’utilisateur spécifie, aussi, les paramètres de la méthode « Wegstein » :


• Acceleration
A l ti frequency
f : c’est
’ t lle nombre
b d de pas à réaliser
é li avantt d
de ffaire
i
une accélération (plus cette valeur est petite, plus les variables accélèrent) ;
• Q maximum/ Q minimum : sont les limites minimale et maximale du
facteur dd’accélération
accélération. La valeur estimée est calculée
calculée, en fonction du facteur
d’accélération, selon la relation suivante:

X n +1 = QX n + (1 − Q ) Yn
Avec X : valeur estimée ;
Y : valeur calculée ;
n : nombre d’itérations ;
Q : facteur d’accélération.

ƒ Acceleration Delay : ce terme permet de retarder l’accélération jusqu’à


l’étape indiquée.

225

Exemple 1 :

Dans cet exemple, on alimente un séparateur (V100) par deux flux : Feed et
Recycle.
La phase vapeur, récupérée en tête de ce séparateur, passe à travers un
« Expender » et le produit sera re-flashé dans le deuxième séparateur (V101). Une
partie de la phase liquide de ce dernier séparateur est pompée, comme un recyclage,
vers le
l premier
i séparateur.
é t

226
Conditions Température (°F) 60

Pression (Psia) 600


Simuler le procédé
précédant en tenant en Débit molaire (kgmole/h) 1195
compte les données :
Composition N2 0.0069
CO2 0.0138
C1 0.4827
C2 0.1379
C3 0 0690
0.0690
i-C4 0.0621

n C4
n-C4 0 0552
0.0552

i-C5 0.0483
n-C5
C5 0 0414
0.0414
n-C6 0.0345
n-C7
C7 0 0276
0.0276
227
n-C8 0.0206

Les équipements
q p du cycle
y seront déterminés selon les spécifications
p suivantes:

Séparateur : V-100 Chute de pression 0 Psi


Expender : K-100 Pression (V-101-Feed) 300 Psia
Rendement 75%

Séparateur
t : V-101
V 101 Ch t de
Chute d pression
i 1 45 Psi
1.45 Pi
Tee : Tee-100 Flow Ratio 0.5
Pompe : P-100
P 100 Rendement 75%
Pression (P-100-out) 600 Psia

228
4. SpreadSheet (feuille de calcul)
Le SpreadSheet ou Feuille de Calcul peut être utilisé pour manipuler ou exécuter
des calculs personnalisés sur les variables du FlowSheet avec un accès direct à
toutes les variables. Les calculs sont exécutés automatiquement et les cellules de la
feuille de calcul sont actualisées quand les variables seront modifiées dans le
procédé.

Des formules mathématiques complexes, des fonctions arithmétiques,


logarithmiques, trigéométriques et programmation logique sont des opérations
disponibles et simples à utiliser dans « Spreadseet ».
»

Vous pouvez importer, virtuellement, n’importe quelle variable existant dans la


SpreadSheet, comme vous pouvez
simulation vers le SpreadSheet pouvez, aussi
aussi, exporter n
n’importe
importe
quelle valeur spécifiée ou calculée dans le SpreadSheet vers les variables du
Flowsheet. Deux méthodes existent pour importer ou exporter une variable de ou
vers le spreadsheet :

• Dans la page de connexion, utiliser les boutons : Add Import, Add Export ;

• Utiliser (dans le spreadsheet) le bouton droit de la souris pour importer ou


exporter une variable. 229

Fonctions du Spreadsheet :
Sélectionner le bouton « Function Help » pour éditer les fonctions disponibles
dans le spreadseet. Toutes les fonctions doivent être commencées par « + :
g math» ou « @ : special
Straight p function,, logarithmic…
g »

General math Addition : +;


functions Subtraction : - ;
Multiplcation :* ;
Division : / (ex : +6+4/2=8 et ne pas 5 , +(6+4)/2=5 );
Absolute value : @abs ;
Power : ^, (ex :+3^3=27 ) ;
Squart Root : @Sqrt, @sqrt(16) = 4;
Pi : +Pi=3.1415 ;
F
Factoriel
i l : ! ((ex : +55 !-120=0)
! 120 0) ;

Logarithmic Natural Log : @ln (ex :@ln(2.73)=1.004 ) ;


Functions Base 10 log : @log (ex :@log(1000)=3 ) ;
Exponentiel : @Exp (ex :@Exp(3)=20.09 ) ;
Hyperbolic : @Sinh, @cosh, @tanh (ex : @tanh(2)=0.964 ;

230
Trigonometric Standard : @sin,
@sin @cos,
@cos @tan,
@tan
functions Inverse : @asin, @acos, @ztan (ex : @asin(1)=1.571 radian)

L i l operators
Logical t Equall to:
E t = =;
Not equal to :!=
Greater than: > ;
Less then: < ;
Greater than or equal to: >= ;
Less then or equal to: <= ;
@if(condition)then(instruction1)else(instruction2).
@if(condition)then(instruction1)else(instruction2)
Supposant que la cellule A3 contient le chiffre 6.
@if(A3>10)then(10)else(A3/2).

231

Installation d’une opération « SpreadSheet » :

232
Exemple 1 : Calcul du Reynolds à partir du débit massique
La relation qui nous permet de déterminer le nombre de Reynolds est :

d u ρ
Re =
μ
Avec d : Longueur caractéristique (diamètre) ;
U :Vitesse
Vit d’écoulement
d’é l t;
ρ : Masse volumique (Density) ;
μ : Viscosité du fluide.

• Créer un flux de matière avec les conditions suivantes :

Conditions Température (°C) 30


Pression (kpas) 101.3
Débit massique (kg/h) 400
Composition H2O 1

233

Suivez les étapes suivantes :


• Installez une feuille de calcul « Spreadsheet » ;

• Créez dans la page « Spreadsheet », la variable « Diameter » de type longueur,


lla valeur
l d
donnée
é à cette variable
i bl est 2.10-2
2 10 2 m ;

• Importez la variable « mass flow » ;

• Importez la variable « mass density » ;

• Importez la variable « viscosity » ;


πd2
• Déterminez la variable « Area = »;
4
⎛ ⎞
• Déterminez la variable « Velocity = ⎜ Mass flox ⎟ ⎛⎜ Mass density Area ⎞⎟ » ;
⎜ 3600 ⎟ ⎝ ⎠
⎝ ⎠
• Déterminez le nombre de Rynolds : d u ρ .
Re =
μ
• Vérifiez les unités avant de faire chaque opération.

234
Spreadsheet

Formulas

C
Connections
ti

235
Parameters

Exemple
p 2 : Calcul d’un débit massique q à partir
p de Reynolds
y
Créez un flux de matière avec les conditions suivantes :

Conditions Température ((°C)


C) 30
Pression (kpas) 101.3
Débit massique (kg/h) -
Composition H2O 1

• A travers cet exemple,


p , on recalcule le débit massique
q d’un flux donné supposant
pp
que le nombre de Reynolds est connu.

236
• Installez une deuxième feuille de calcul « Spreadsheet » ;

• Créez dans la page « Spreadsheet », la variable « Diameter » de type


longueur, la valeur donnée à cette variable est 2.10-2m ;

p
• Importez la variable « mass density
y»;

• Importez la variable « viscosity » ;

• Importez, de la première feuille de calcul, la valeur de Reynolds ;


πd2
• Déterminez la variable « Area = »;
4
Reμ Area
• Déterminez la variable « Mass Flow = »;
d
• Vérifiez
Vé ifi lles unités
ité avantt d
de ffaire
i chaque
h opération.
é ti

• Exportez la valeur calculée vers le flux correspond.

237

Spreadsheet

Formulas

Connections
238
EXEMPLES D’APPLICATION

239

EXEMPLE 1: Étude de l’influence de la pression de détente


sur la
l récupération
é é i d’éthane.
déh

Le procédé schématisé dans la figure ci


ci-dessous
dessous a pour but de récupérer l’éthane
en maximum dans le Prod-3 en éliminant les légers dans (Prod_1 et Prod_2).

240
Le flux d’alimentation est données comme suite :

Alim
Condition Température ((°F)
F) 60
Pression (Psia) 600
Débit molaire (lbmole/hr) 100
Composition N2 0 0149
0.0149
CO2 0.0020
C1 0.9122
C2 0.0496
C3 0.0148
i_C4 0.0026
n_C4 0.0020
i C5
i_C5 0 0010
0.0010
n_C5 0.0006
n_C6 0.0003

241

Pour faire les calculs, on donne :

Appareil Spécifications
C l
Cooler Température
é de
d sortie
i : -105
10 F ;
Delta P :15 Psi ;
Expender Rendement adiabatique : 75% ;
Pression de sortie : 330 Psia ;
Vanne Pression de sortie : 335 Psia ;
Colonne Nombre dd’étages
étages : 5 ;
Pcond :330 Psia ;
Preb :335 Psia ;
Temp Cond : -120 °F F;
Temp Reb : 0 °F ;
Étage de la 1er alimentation :1;
Etage de la 2eme alimentation :2 ;
Débit du Prod_2 :200 lbmole/hr (Estimated);
Fraction molaire du méthane dans le rebouilleur (liquide) :0.01 ;

242
• Donner les résultats obtenus après la convergence de la colonne.

Supprimer
S i lles pressions
i d
des courantst : Prod_2,
P d 2 6, P d 3 Recalculer
6 Prod_3. R l l ces
pressions par l’utilisation de l’opération SET de tel sorte que :
• P(6) =P(5) +5 Psia.
• P(Prod_2)
P(Prod 2) =P(5)
=P(5).
• P(Prod_3) =P(6).

Étudier l’influence de la variation de la pression de détente sur :


• Les débits des produits.
• La récupération d’éthane dans le produit de fond.
• Quantité d’énergie dans le rebouilleur.

P
Pour enregistrer
i t lesl résultats,
é lt t utiliser
tili W kb k (CaseStudies).
Workbook (C St di )

243

Résultats :

244
Exemple 2 : hydrodynamique des colonnes.
Simuler le procédé présenté par le PFD en dessous :

245

1. Données de la simulation
Les données de l’alimentation
l alimentation de ll’unité
unité (Stream 49) :

Alimentation Reflux
C diti
Conditions Température
T é t (C) 72.22
72 22 53.5
53 5
Pression (bar_g) 15.50 15.00
Débit (kgmole/hr) 1302 1137.9
Composition CO2 0.00 0.00
(kgmole/hr) N2 0.00 0.00
C1 0.00 0.00
C2 26.4922 31.25
C3 713.3743 682.18
IC4 222.1604 211.77
NC4 220 2978
220.2978 209 62
209.62
IC5 60.8780 2.78
NC5 32.2060 0.29
NC6 17 8571
17.8571 0 00
0.00
NC7 8.9635 0.00

Pour calculer la colonne, on fait une estimation initiale du


246
reflux de tête.
• Simuler la colonne T-101 en
p
utilisant les données disponibles
dans le tableau suivant:

Données de la colonne T-101


Nombre de plateaux / 35/15
plateau
l t d’
d’alimentation
li t ti
Pres du 1er plateau 15.00bar_g
Pres dans le reb 15.50bar_g
Temp du plateau (31) 141 °C
Efficacité des plateaux 100 %

247

L’échangeur AE-02 est calculé avec les spécifications suivantes:


• T(63B):
T(63B) 53 C
• P(63B): 14.50 bar_g.
• F(63B): 1137.8 kgmole/h.

Le calcul de la pompe de reflux se fait avec les


Recyclez le produit de la pompe spécifications suivantes:
vers la tête de la colonne. (
• P(reflux):) 15.00bar_g.
_g
• rendement de la pompe est 75%.
248
2. Calcul du profil de pression (Delta P) d’une colonne comportant
plusieurs sections
p
• Le dimensionnement ou
l’évaluation d’une colonne se fait à
travers : Tools\Utilities\Tray
Sizing.

La procédure de calcul consiste à :


1. Sélectionner la section de
plateaux
2. Créer les différentes sections
3. Définir le début et la fin de
chaque section.
4 Définir
4. Défi i le
l type
t de
d plateaux
l t

L’utilisateur peut demander au HYSYS de lui proposer le dimensionnement de


la colonne sélectionnée (nombre de sections et leurs dimensions) par
l’intermédiaire du bouton « Auto section »
249

C’est à travers la page Specs


que l’utilisateur peut
q p spécifier
p
le mode de calcul :
• Dimensionnement (Design)
g
• évaluation (Rating).

Pour dimensionner une


colonne, il faut spécifier:
1. L’espaces entre plateaux;
2. L’épaisseur d’un plateau
3. Limite maximale de la perte
d charge
de h à travers
t la
l section;
ti
4. Limite maximale du
pourcentage d’engorgement.

Pour évaluer une colonne, on rajoute les spécifications suivantes :


1. Le diamètre de la section.
2. Le nombre de passe.

NB: Selon
NB S l lel type
t de
d plateau
l t choisi,
h i i on introduit
i t d it les
l données
d é nécessaires
é i à travers
t la
l
page Tray Internals. 250
Les résultats sont fournis dans la
page Perfermance.

Pour transférer le profil de


pression on appuie sur le bouton
Export Pressures.

Le transfert ne
se fait que pour
une seule
section !!!

251

Comment il faut faire ?

• L’évaluation d’une colonne


peut se faire par deux clics sur.

252
Si la colonne est uniforme, on
spécifie :
• L’espace
L’ entre
t plateaux;
l t
• Le diamètre de la colonne;
• Type de plateaux;
• Dimensions du déversoir;
• Nombre de passe.
Si la colonne est non-uniforme,
on spécifie les mêmes
paramètres pour chaque
plateau.

Pour transférer le profil de


pression il suffit d’activer le
bouton à coucher Rating
Enabled

253

3. Calcul du profil de pression (Delta P) d’une colonne


comportant une seule section

• L’évaluation de la deuxième
colonne, composée d’une
d une seule
section, se réalise à travers :
Tools\Utilities\Tray Sizing.

254
Pour transférer le profil de
pression on appuie sur le bouton
Export Pressures.

Le transfert se
réalise, alors,
pour une colonne
contenant une
seule section
(uniforme)
255

4. influence de la température du plateau sensible


sur le fonctionnement de la colonne
Le but de cette partie est d’étudier l’influence de la température du plateau
sensible sur le fonctionnement de la colonne et la qualité des produits (GPL
et Condensat).

A travers cette étude nous cherchons la température minimale (quantité


d’énergie minimale nécessaire dans les rebouilleur) qui nous permet de respecter
les spécifications des produits.

Spécifications GPL Condensât


Température [°C] 45 55
Pression [bar (a)] 12 25
12,25 14
poids moléculaire 49 76,36
Masse volumique
q à 15°C [[Kg/m3]
g ] 530 637
Masse volumique à 45°C [Kg/m3] 491 603
Teneur en C2 [%molaire] 3 ------
Teneur en C5+ [%molaire] 0,4 ------
256
TVR [psia] ------ 15,7
L’utilisation du Databook nous permet de suivre l’effet de la variation de certains
paramètres sur le fonctionnement de l’unité.
p

Le but est d’étudier l’influence de la


variation des températures des plateaux
sensibles
ibl sur :
• Qualité des produits (composition);
• Poids moléculaire des produits.
• Masse volumique des produits
• TVR du Condensât. 257

Insertion des variables :


Pour insérer dans la liste des variables,, les spécifications
p de convergence
g des
colonnes on:
1. Active le bouton Column Option.
2. Sélectionne la colonne choisie.
3. On sélectionne la variable « Spec Value ».
4. Dans la liste des variables spécifiées, on sélectionne la « Température du
plateau sensible 30 ».

258
Pour insérer les valeurs de la
composition,
p , de la masse
volumique et du poids
moléculaire :
• On active le bouton Stream;
• On sélectionne
é le nom du
flux de matière (GPL,
Condensat).
• On sélectionne la variable à
étudier.

Pour insérer la variable TVR du


condensat :
• On
O active
ti lel bouton
b t Stream;
St
•On sélectionne dans les objets le
flux « CONDENSAT » ;
• On sélectionne dans la liste des
variables, le « Calculator ».
• On sélectionne dans les «
Variable Specifics
p »,, la TVR.

259

• Pour établir un cas


d’étude il faut définir les
variables
indépendantes et les
variables dépendantes.

• Donner les intervalles de


variation de toutes les
variables indépendantes
à travers le bouton View.

260
Résultats de l’étude:

Pour représenter les résultats à l’aide


l aide de
l’Excel, on sélectionne les résultats et on
utilise l’option disponible dans Edit\ Copy
With Labels

261

Annexe

262
263

264
265

Nombre minimum de plateaux (reflux infini)

Lorsque r croit, la pente de la droite opératoire


tend vers 1. il apparaît que le pouvoir de
séparation s’accroît avec le taux de reflux.
Ainsi, pour un nombre de plateaux fixé, la
qualité des produits augmente avec le taux de
reflux.
fl
De manière symétrique, le nombre de plateaux
nécessaire pour atteindre la qualité
recherchée
h hé décroît
dé ît avec le
l taux
t de
d reflux.
fl
Dans ces conditions limites où le taux de
reflux est extrêmement grand ou infini, le
d étages théoriques est minimal; dans
nombre d’étages
ce cas, les droites opératoires des zones de
rectification et d’épuisement se trouvent
confondues avec la première bissectrice dans
le diagramme d’équilibre.

L’ordonnée
L ordonnée à ll’origine
origine de la droite de
concentration tend vers zéro (1/∞ →0).
266
Taux de reflux minimal (nombre de plateaux infini)

Inversement, en réduisant le taux de


reflux, le nombre de plateaux croit
jusqu’à
jusqu à devenir infini
infini.
L’observation de la construction des
plateaux dans la méthode de McCabe et
Thiel montre que le nombre de plateaux
décroît avec la distance entre la
courbe d’équilibre et la droite
opératoire Lorsqu
opératoire. Lorsqu’elle
elle devient nulle, un
nombre infini d’étages est nécessaire.
Le point de pincement est créé par
l’intersection de la droite d’alimentation et
de la courbe d’équilibre.
La valeur du rmin est calculée comme
suite:

267

268
Oil manager:
g oil distribution (huiles
( de référence))

1. In the petroleum industry cycle oil is an unwanted liquid residue produced


when using catalytic cracking to convert heavy hydrocarbon fractions
from earlier stages of refining into more valuable lighter products[1].
Catalytic cracking produces petrol (gasoline), liquid petroleum gas (LPG),
unsaturated olefin compounds,
compounds cracked gas oils oils, cycle oil
oil, light gases and
a solid coke residue. Cycle oil may be processed further to break it down
into more useful products; in particular it may be mixed with heavier
products and put through the refining process again (recycled).
2. Straight run
(chemical engineering) Petroleum fractions derived from the straight
distillation of crude oil without chemical reaction or molecular
modification. Also known as virgin.
3. Vaccum oil : produits de la distillation sous vide.

269

Méthodes de contributions de groupe (annexe)

Lorsque les données pour un constituant particulier ne peuvent être obtenues dans
aucune des banques, l’ingénieur a le choix entre:
• Assimiler le constituant à une fraction pétrolière, ce qui est possible si la
température normale d’ébullition et la densité standard sont connues. Cette
méthode donne des résultats corrects lorsque la structure chimique est simple
(paraffine ou naphtène);
• générer les données à partir d’une méthode de contributions de groupe, ce qui
exige une connaissance de la structure chimique.
a. Contributions de groupe pour la détermination des coordonnées critiques.

Tb
Tc =
0.567 ∑ dTci − ( ∑ dTci )
2

Et:
1.013M
Pc =
( 034 + ∑ dPci )
2

270
Avec :

Groupes dTci dPci


aliphatiques
-CH3
CH3 0.020 0.227
-CH2- 0.020 0.227 La précision moyenne
est d’environ 2% pour
>CH- 0.012 0.210 es te
les pé atu es e
températures et les
es
>C< 0.000 0.210 pressions critiques.
=CH2 0.018 0.198 Elle augmente avec la
masse molaire et p
peut
=CH-
CH 0 01
0.01 0 198
0.198 atteindre 5%.
=C< 0.000 0.198
C
=C= 0.000 0.198
≡CH 0.005 0.153
≡C- 0.005 0.153

Le facteur acentrique se calcule en générale en utilisant l’équation:


3⎛ x ⎞ Tb
ω= ⎜ ⎟ ( log 1 0057 )
l Pc − 1.0057 Où x=
7 ⎝ 1− x ⎠ Tc 271

b. Contributions de groupe pour la détermination de l’enthalpie, l’entropie et


la chaleur spécifique
B −2 2 C −4 3 D −6 4
H gp = AT + 10 T + 10 T + 10 T
2 3 4
Avec : A = ∑ ai B = ∑ bi C = ∑ ci D = ∑ di
G
Groupes aliphatiques
li h ti aii bi cii di
-CH3 2.54741 8.96971 -0.35656 0.04750
-CH2- 1.65098 8.94042 -0.50094 0.01086
=CH2 2.20382 7.68240 -0.39925 0.00816
>CH- -14.74459 14.29512 -1.17580 0.03354
>C< -24.40148 18.64041 -1.76105 0.05286
-CH=CH2 1.16050 14.47173 -0.80268 0.01728
>C=CH2 -1.74640 16.26165 -1.16469 0.03082
Cis-CH=CH- 3.92427 12.51482 -0.73196 0.01640
trans-CH=CH- -13.06138 15.92811 -0.98724 0.02303
>C=C<
C C 1 98202
1.98202 14 72409
14.72409 -1.31828
1 31828 0 03852
0.03852
>C=CH -6.15781 14.16288 -0.99226 0.02537 272
c. Contributions de groupe pour la détermination de la viscosité liquide

⎛1 1 ⎞
log μ = B ⎜ − ⎟ Avec : B = Ba + ∑ dBi Et N = Nc + ∑ dN i
⎝ T T0 ⎠
Si le nombre d’atomes de carbone Nc <20

T 0 = 28.86
28 86 + 37 439 N − 1.3547
37.439 1 3547 N 2 + 0.0207
0 0207 N 3
Ba = 24.79 + 66.558 N − 1.3173 N 2 + 0.00377 N 3

Si le nombre d’atomes de carbone Nc >20

T0 = 238.59 + 8.164 N
Ba = 530.59 + 13.74 N

273

Avec :
Groupes dNi dBi
Iso-paraffine 1.389 - 0.238 Nc 15.5100
Oléfines linéaires -0.152 - 0.042 Nc -44.9400 + 5.41 N
Dioléfines linéaires -0.304 - 0.084 Nc -44.9400 + 5.41 N
Oléfines non linéaires 1.237 - 0.280 Nc -36.0100 + 5.41 N
Dioléfines non linéaires 1 085 - 0.322
1.085 0 322 Nc -36 0100 + 5
-36.0100 5.41
41 N
Alkyl cyclopentanes Nc<16 0.205 – 0.069 Nc -45.9600 + 2.224 N
Alkyl cyclopentanes Nc>16 3.971 - 0.172 Nc -339.6700 +23.135 N
Alkyl cyclohexanes Nc<16 1.480 -272.8500 +25.041 N
Alkyl cyclohexanes Nc>16 6.571 – 0.311 Nc -272.8500 +25.041 N
Alkyl benzène Nc<16 0.600 -140.0400 +13.869 N
Alkyl benzène Nc<16 3.055 - 0.161 Nc -140.0400 +13.869 N
Groupe ortho
ortho-méthyl
méthyl 0 510
0.510 51 8400
51.8400
Groupe méta-méthyl 0.110 27.2500
Groupe para-méthyl
y -0.040 -17.8700
polyphényls -5.340+0.815 Nc -188.4000 – 9.558 N
274
Retour