Vous êtes sur la page 1sur 13

Gestion des carrières et de mines à

ciel ouvert par drone

Par BABAKA LELO Kevin

Ingénieur d’études DED/ACGT

0
1. Introduction

1.1. Contexte et problématique


L’exploitation de mines et carrières nécessite un suivi régulier des bilans de volume car le
niveau des recettes financières escomptées est directement lié à la quantité des matériaux
extraits et vendus. Les techniques classiques de cubature mises en œuvre par les opérateurs
au sol utilisant les appareils de levé topographique traditionnel se révèlent moins
productives et moins précises à cause du temps important que cela requiert et d’un
nombre relativement faible de points levés.
L’utilisation des drones équipés des capteurs adaptés permet de pallier cette difficulté car
les drones permettent de réaliser des levés rapides et hautement précis des terrains,
particulièrement ceux qui offrent une surface suffisamment dégagée comme c’est le cas des
espaces d’extraction et de stockage des minerais ou des matériaux de construction.
Cette technique de levé aérien apporte également des avantages considérables sur la
sécurité du personnel et sur l’activité des opérateurs économiques impliqués au secteur
d’exploitation des matériaux et des mines.
La République Démocratique du Congo compte parmi les pays qui possèdent un sous-sol
riche en minerais de grande valeur économique et en gisements de minéraux exploitables
en construction. Ce statut géologique fait de la RD Congo un pays où l’activité
d’exploitation des mines et des carrières est très intense si bien qu’elle constitue
actuellement la principale source des recettes du pays. La province cuprifère du grand
Katanga à elle seule regorge un grand nombre d’entreprises spécialisées dans l’exploitation
du cuivre, du cobalt, de l’uranium et bien d’autres minerais de haute facture. Dans ce
même registre, il y a lieu de mentionner la présence des cimenteries au Kongo Central qui
disposent des carrières d’extraction et de stockage de grés et de calcaires.
L’amélioration de la qualité de gestion de ces carrières et de ces mines permettra sans
doute d’augmenter la production des entreprises commises à ces activités et cela aura
certainement un impact économique positif sur la trésorerie de notre pays.
La technologie innovante de levé avec le drone est déjà d’application dans notre pays par
l’entremise de l’Agence Congolaise des Grands Travaux (ACGT). Cette dernière est une
structure technique qui opère sous tutelle du Ministère des Infrastructures et Travaux
publics de la RD Congo et elle a pour principale mission le management des projets
d’infrastructures structurantes dans le pays.
C’est depuis 2014 que l’ACGT s’est lancée dans l’utilisation des drones avions Ebee pour
améliorer la qualité de ses prestations dans la conception des ouvrages et le management
des projets d’infrastructures. L’ACGT est la seule entreprise en RD Congo qui dispose
d’un grand nombre de drones professionnels hautement performants et d’experts capables
de manipuler ces appareils. Ces atouts pourraient être mis à contribution pour aider à

1
accroitre la production des entreprises d’exploitation des carrières et des mines en
recourant à la technologie des drones.
Dans ce travail, il sera essentiellement question de présenter la procédure d’utilisation des
drones pour améliorer la gestion des carrières et des mines.
1.2. Objectifs et intérêt du sujet
Le principal objectif poursuivi dans ce travail est de forger l’expertise de l’ACGT dans la
gestion des mines et des carrières à ciel ouvert par l’emploi de la technologie des drones.
L’acquisition de cette connaissance permettra d’étendre le champ d’activités de l’ACGT
dans le secteur d’exploitation des minerais et des matériaux de construction pour accroitre
ses recettes et d’améliorer aussi la rentabilité des drones avions et hélicoptères dont elle
dispose.
2. Méthodes de gestion des mines et des carrières à ciel ouvert par drone
2.1. Introduction

L’utilisation de drones équipés de caméras très haute définition ou autres capteurs


spécifiques, permet de réaliser des prises de vues aériennes et des relevés topographiques
précis, pour obtenir une modélisation 2D ou 3D de la carrière ou de la mine.

Figure 2.1 : Photo aérienne d’une carrière


Cette technique supprime les risques liés au déplacement du personnel sur le site, les
géomètres ou autres techniciens, n’ayant plus besoin de se déplacer pour inspecter ou
effectuer les relevés sur le terrain.

2
Pour réaliser les captations d’images et de mesures, les pilotes professionnels de drones
tels que ceux opérant à l’ACGT utilisent des drones multirotors ou des drones avions
équipés d’un GPS pour géolocaliser les différentes mesures relevées, de façon autonome,
rapide et économique.
Volant à basse altitude au-dessus de la mine ou de la carrière, pour des captations de
mesures d’une grande précisions, analysées par des logiciels informatiques puissants
donnent de multiples informations et permettent de réaliser différentes cartographies de la
mine ou de la carrière ;

Il sied de noter que l’ACGT dispose du logiciel PIX4D Mapper pour réaliser le traitement
photogrammétrique des images aériennes prises avec le drone et le logiciel Civil 3D pour
assurer le calcul des volumes. En outre, les experts font recours au logiciel Global Mapper
et Quick Terrain Modeler pour la visualisation et l’analyse des maquettes 2D ou 3D
générées.

La multitude des points relevés par orthophotographie géoréférencée à partir de la


mosaïque d’images aériennes, remplace plus efficacement les anciennes techniques de
cubature de stock par roulette ou GPS, en donnant rapidement des mesures plus précises
par un meilleur maillage.

Métrés et cubatures de grandes précisions, les relevés topographiques et les données


numériques générés permettent la prise de mesures, de courbe de niveau, de calcul de
surfaces ou de cubage des matériaux. Comme par exemple, les granulométries, pour une
parfaite gestion des stocks de granulats.

2.2. Modes d’utilisation des drones dans les carrières et les mines

Avec un seul vol automatisé, un drone avion ou hélicoptère peut collecter des images
géoréférencées qui sont rapidement transformées en un support digital 3D haute définition
et précis du site d’exploitation. Cette maquette numérique peut ensuite être utilisé pour
calculer les volumes des matériaux extraits ou stockés, effectuer des études de site,
optimiser la gestion du trafic, concevoir des plans de routes et bien plus encore.

De manière générale, les applications d’un drone dans la gestion des carrières et des mines
peuvent se résumer aux activités clés suivantes :

(1) Gestion efficace des stocks


Étant donné que les stocks sont par nature de forme irrégulière et présentent des cratères,
il est difficile d'estimer leur volume avec une grande précision en utilisant des méthodes
traditionnelles telles que l'arpentage GNSS. Ces méthodes lentes et coûteuses ne
permettent pas d’effectuer fréquemment les visites et peuvent même menacer la sécurité

3
de l’arpenteur, car il doit monter et descendre des stocks et/ou travailler au milieu de
machines en mouvement.
L’utilisation des drones permet de faire un meilleur inventaire des stocks et de disposer des
données financières fiables. En effet, le modèle numérique du site obtenu à partir des
images aériennes du drone permet d’effectuer un calcul suffisamment précis de la valeur
des stocks pour les besoins de comptabilité mensuelle ou les audits de fin d'année, ce qui
améliore la cohérence des rapports d'inventaire dans le bilan de l'entreprise.
(2) Suivi régulier des mines ou des carrières et meilleure planification
des opérations
Avec un modèle de site précis produit à partir d'images aériennes de drones, les
gestionnaires de mines peuvent désormais concevoir et gérer plus efficacement les
opérations du site tout en collaborant entre les équipes. En effet, il devient possible
d’évaluer plus précisément le volume de matériaux qui doit être extrait ou déplacé
conformément aux plans ou aux normes légales.

Inspection des routes de transport et gestion de trafic


Des images aériennes du site permettent également une évaluation visuelle régulière de
l'état des routes de transport. Cela fournit des données précieuses telles que la longueur, la
pente et les angles de braquage. Grâce à ces informations, vous pouvez optimiser les routes
pour votre flotte de transport en tenant compte des spécifications qui réduisent les coûts
de carburant tout en vous assurant que votre mine respecte les exigences de planification et
de réglementation. En général, les données des drones permettent de s'assurer que les
routes sont construites sur mesure et qu'elles répondent aux normes légales en vigueur.

Figure 2.2 : Quelques types courants d’instabilité des pentes

Gestion des eaux souterraines et des apports de sédiments


4
Les drones dans les mines peuvent également aider à prévenir les perturbations des
opérations en raison de l'écoulement d'eau ou de sédiments indésirable ou non contrôlé.
Les opérations d'écoulement et de bassin de résidus peuvent être modélisées à partir des
cartes d'altitude numériques produites par des images de drones. Parce qu'il est possible de
voler fréquemment avec un drone, vous pouvez créer un enregistrement visuel du site au
fil du temps et suivre les progrès sur une base hebdomadaire ou mensuelle et le stocker
pour de futures opérations ou audits réglementaires.

Figure 2.3 : Quelques types courants d’instabilité des pentes

(3) Evaluation avant et après forage ou dynamitage


En utilisant des drones dans l'exploitation minière, vous produisez des reconstructions 3D
et des modèles de surface accessibles et économiques pour étudier les zones à dynamiter ou
à forer.
Ces modèles aident à analyser avec précision la zone à forer et à calculer le volume à
extraire après le dynamitage. Ces données vous permettent de mieux gérer les ressources
telles que le nombre de camions nécessaires. Une comparaison avec les relevés effectués
avant et après le dynamitage permettra de calculer plus précisément les volumes. Cela
améliore la planification des explosions futures, réduisant le coût des explosifs, le temps
sur le site et le forage.

Identification et atténuation de la criticité des risques

En raison de la nature occupée des sites miniers et des carrières, la sécurité des travailleurs
est une priorité. Avec les images haute résolution des drones, vous pouvez inspecter les
zones autrement difficiles d'accès ou à fort trafic du site, sans mettre en danger les
travailleurs.

5
(4) Exploration des sites d’exploitation minière
Les données des drones peuvent générer des orthophotographies haute résolution et des
cartes DSM qui prennent en charge les projets d'exploration minière dans les zones où il
est difficile de parcourir à pied. L'utilisation de drones ne coûte qu'une fraction du prix des
relevés d'aviation habités traditionnels. Et par rapport à l'équipement d'arpentage au sol, il
faudrait des semaines à une équipe d'arpenteurs-géomètres pour collecter la même
quantité de données qu'un drone peut collecter en quelques heures.

Figure 2.4 : Exemple d’un site d’exploration minière en Finlande

2.3. Principaux avantages de l’utilisation des drones dans les mines ou les
carrières
Dans les lignes précédentes, nous avons déjà présenté de manière ramassée les différents
avantages qui procurent l’utilisation des drones dans la gestion des mines ou des carrières.
Dans cette section, nous allons nous contenter succinctement d’en épingler les principaux
avantages :

Mesures très précises

En fournissant des milliers de points de données pour un stock, les relevés par drone sont
beaucoup plus précis que les relevés avec stations totales. Toutes les irrégularités et
ondulations de la surface sont identifiées. Les enquêtes permettent de réduire l'écart dans
les calculs du volume des stocks, de générer des fichiers de base améliorés pour le stockage
et de produire des états financiers et des contrôles réglementaires plus précis.

6
Levé GNSS traditionnel Levé avec drone

(a) (b)

(a) Seuls quelques points de données peuvent être collectés, les cratères et les
pentes abruptes sont souvent négligées.

(b) Des centaines de points de données sont collectés, notamment des pentes
abruptes ou des cratères parfois invisibles depuis le sol.

Levés plus rapides et facilement reproductibles à faible coût

La capture de données avec un drone est jusqu'à 30 fois plus rapide qu'avec les méthodes
terrestres traditionnelles et ne nécessite pas la présence d'un géomètre sur place. Il devient
plus facile de collecter les données soi-même et à une fréquence la mieux adaptée au site
pour une rotation rapide des données. Les changements entre deux missions de levés
peuvent être suivis et mis en évidence automatiquement. À long terme, les coûts
d'arpentage et de surveillance sont considérablement réduits.

Amélioration de la gestion de la sécurité des travailleurs et des sites

Les drones vous permettent de relever des parties de la mine ou de la carrière qui sont
normalement difficiles d'accès avec un équipement de levé traditionnel. Cela élimine les
risques auxquels les employés sont généralement confrontés lorsqu'ils traversent des zones
dangereuses, naviguent sur des sites actifs ou grimpent sur des stocks. Tout cela sans
perturber le flux des opérations et le mouvement des machines.

3. Quelques drones et logiciels de photogrammétrie adaptés au levé de


carrières ou de mines
Drone Ebee plus

Le drone de levé eBee Plus est un équipement de cartographie photogrammétrique à


grande couverture doté d'un système évolutif RTK / PPK, pour une précision de qualité
d'enquête suivant la demande du client.

7
Appareil
Poids (batterie et hélices incluses) 1100 g
Vitesse max. 11 à 30 m/s
Altitude max. au-dessus de la mer 2 000 m
Précision absolue horizontale / verticale (avec GCP) 3 cm/ 5 cm
Couverture nominale à 120 m 220 ha
Résolution maximale de la caméra 1 cm/pixel
Temps de vol max. environ 59 min
Système de positionnement GPS/GLONASS
Résistance au vent max. 12 m/s
Caméra pour la photogrammétrie Sensefly S.O.D.A
Logiciel de planification de vol automatique Emotion 3
Logiciel de photogrammétrie PIX4D Mapper
Logiciel d’analyse 3D Civil 3D ; Quick terrain Modeler

N.B : Il est à noter que tous les drones avion Ebee peuvent bien être utilisés pour les
applications de levé des mines ou des carrières.

Drone Aibot X2V6

Appareil
Poids (batterie et hélices incluses) 6000 g
Vitesse max. 40 km/h
Altitude max. au-dessus de la mer 1 000 m
Précision absolue horizontale / verticale (avec 3 cm/ 5 cm
GCP)
8
Couverture nominale à 120 m 220 ha
Résolution maximale de la caméra 1 cm/pixel
Temps de vol max. environ 30 min
Système de positionnement GPS/GLONASS
Résistance au vent max. 12 m/s
Senseur standard pour la photogrammétrie Sony ILCE-6000, Sony ILCE-7R, Workswell WIRIS
640, Parrot Sequoia, Headwall Nano-Hyperspec
Logiciel de planification de vol automatique Aibotix Airproflight
Logiciel de photogrammétrie PIX4D Mapper ; Agisoft
Logiciel d’analyse 3D Civil 3D ; Quick terrain Modeler

Autres drones de photogrammétrie

(i) Phantom 4 Advanced ou Phantom 4 pro

(ii) Drone Wingtra ( drone avion à décollage et atterrissage verticaux)

9
4. Conclusion
La gestion des carrières et des mines requiert un suivi régulier des volumes des matériaux
extraits et mis en stocks. Les méthodes traditionnelles de levé au sol avec les équipements
GNSS notamment la station totale sont lentes, coûteuses et moins précises. En effet, les
stocks ou les gites des minerais ou des matériaux sont de forme irrégulière et présentent
par endroits des creux ou des cratères qui rendent difficile l’estimation des volumes avec
une grande précision et nécessite, par ailleurs, aussi bien beaucoup d’opérateurs et
beaucoup de temps pour couvrir toute la zone étudiée.
En outre, les techniques classiques de levé ne permettent pas d’effectuer fréquemment les
visites et peuvent même menacer la sécurité des arpenteurs, car ces derniers doivent
descendre des stocks et/ou travailler au milieu de machines en mouvement.
L’évolution des drones et du matériel embarqué apporte des solutions techniques
innovantes à la gestion et l’exploitation des carrières ou mines, en réalisant des
cartographies aériennes par orthophotographies d’une grande précision.
La multitude des points relevés par orthophotographie géoréférencée à partir de la
mosaïque d’images aériennes prises avec le drone constitue un support numérique pointu
pour déterminer, avec une grande précision et une grande rapidité, les volumes des
matériaux exploités ou stockés. Ce qui permet d’optimiser la gestion des carrières ou des
mines à ciel ouvert en favorisant l’accroissement de la productivité de l’entreprise
concernée et en améliorant la cohérence des rapports d’inventaire dans le bilan de ladite
entreprise.

L’ACGT étant l’une des rares entreprises en RD Congo, si pas la seule, à disposer des
drones professionnels de photogrammétrie et d’un personnel qualifié pour la manipulation
de ces équipements pourra contractualiser avec les différentes entreprises d’exploitation
des mines ou des carrières installées dans notre pays pour leur offrir les solutions
innovantes de gestion par drones pour accroitre leurs chiffres d’affaires et pour booster
l’économie de notre pays.

10
Références bibliographiques

1. Sensefly, How PPC uses sensefly’s professionals drone to survey coal mines more
efficiently, video tutorial, 2019.
2. ADEOLE, Gestion et suivi des carrières ou des mines par drone, site internet adeole.fr,
2018.

11
0

Vous aimerez peut-être aussi