Vous êtes sur la page 1sur 5

Nombre d’habitants: 672 000 habitants

Superficie: 13 812 km²


Principales villes: Podgorica (Capitale), Niksic, Cetinje
Régime politique: Démocratie parlementaire « sociale et écologique »,
avec pour président de la République Filip Vujanovic.
Langues parlées: le monténégrin qui est l’équivalent du serbo-croate.
Cette langue peut s’écrire en alphabet latin ou cyrillique.
Monnaie: l’Euro (sans accord de l’Union Européenne)
Climat: Le Monténégro est partagé entre deux climats, méditerranéen sur le littoral et continental dans
les terres. Cela se traduit sur la côte Adriatique par un hiver doux et un été chaud mais non caniculaire car
tempéré par les vents marins. A l’intérieur des terres, le climat continental apporte des températures
glaciales et d’importantes chutes de neige en hiver et un été chaud, voir très chaud.
Les sommets monténégrins connaissent eux parmi les plus fortes chutes de pluie d’Europe.

Relief et paysage: Le Monténégro se développe entre la montagne, qui représente l’essentiel de son
territoire, et le littoral adriatique.
Les montagnes, qui composent l’intérieur du pays, font parties des Alpes Dinariques et constituent l’un des
reliefs les plus accidentés d’Europe. De part leurs sombres sommets, elles ont donné son nom au pays
puisque Monténégro signifie « Montagne Noire ». De nombreux sommets culminent à plus de 1500m
d’altitude, le point culminant atteignant { Zla Kolota, 2534m.
Le littoral, qui s’étend sur 293 km, offre également un relief très accidenté qui explique le fait que le
Monténégro ne possède pas de grand port.
Enfin, notons que le pays partage avec l’Albanie, le lac de Skadar, plus grand lac des Balkans et importante
réserve naturelle, réputé pour ses colonies de pélicans.
Les Bouches de Kotor

Le Monténégro peut se vanter de posséder le fjord le


plus méridional d’Europe!!
En effet, nul besoin de se rendre jusqu’en Norvège
pour voir un fjord.
Ce long bras de mer s’enfoncent jusqu’{ 28km dans les
terres et trouve en son extrémité la ville de Kotor.
Grace à ses paysages faits de hautes falaises calcaires
plongeant dans la baie, de petits îlots mais grace
également à son micro climat méditerranéen en plein
cœur des terres, le Fjord de Kotor est devenu la région
la plus touristique du pays.
De tout temps lieu stratégique pour la marine locale,
de petits ports se sont développés tout au long de la
baie et furent défendus notamment par l’imposante
forteresse de la ville de Kotor, qui surplombe de plus
de 200m la précieuse baie.
Monténégro, un tout jeune pays
Le Monténégro ne peut fièrement afficher son indépendance que depuis juin 2006.
En effet, si le Monténégro fut dans l’histoire tantôt une principauté semi-indépendante tantôt un
royaume indépendant , une page importante de son histoire fut tournée en 1918 lorsque le pays
intégra le royaume de Yougoslavie. En 1945, la Yougoslavie passa sous régime communiste
transformant le royaume en « République fédérale socialiste deYougoslavie ».
Le pays commença alors à accuser, comme nombre de pays communiste (voir article communisme),
un certain retard dans son développement, retard qui sera accentué pendant les conflits des années
1990.
En effet, si le Monténégro ne fut pas au cœur des combats qu’amena la fin de la République
Yougoslave, il se trouva dans une zone délicate à deux pas du conflit du Kosovo ou du conflit mêlant
Serbie et Croatie.

Devenu officiellement indépendant en juin 2006, le Monténégro se modernise depuis très


rapidement, s’ouvrant notamment largement au tourisme, véritable moteur économique pour le
pays.
En outre, il s’agit du premier pays au monde à inscrire la protection de l’environnement dans sa
constitution, signe d’une volonté certaine d’avenir!!
Le Monténégro et l’Union Européenne
Depuis son indépendance , le pays ne cesse de montrer avec détermination, son envie d’intégrer
l’Union Européenne.
En 2002 déj{, le territoire du Monténégro prit, comme monnaie nationale, l’Euro.
Or, ne faisant partie ni de l’Union Européenne et encore moins de la zone Euro, le Monténégro fit ce
choix de manière unilatérale, sans accord formel de l’Europe. Il utilise donc l’Euro mais ne produit
pas sa propre monnaie, comme le font l’ensemble des pays de la zone Euro.

En 2006, dès que l’indépendance du pays fut officiellement reconnu, le pays commença son
processus d’adhésion { l’Union Européenne. Mais avant de pouvoir être accepté, le pays se doit de
régler de nombreux problèmes notamment de contrebande, de corruption mais également de
cultures, serbes et albanais coexistant, parfois dans la souffrance, au cœur de ce petit pays.

Malgré les durs obstacles à franchir, le Monténégro apparaît des plus motivés et grâce à la somme
des efforts fournis, a obtenu en 2010, le statut officiel de candidat.

Cette envie d’Europe se voit même sur les voitures. Au Monténégro, les plaques d’immatriculation
ont déj{ intégré, sur leur côté gauche, le pays carré bleu des pays membres, dans l’attente des
étoiles qui devraient apparaître dans les prochaines années….

Centres d'intérêt liés