Vous êtes sur la page 1sur 3

Universit«e M’hamed Bougara de Boumerdes 2011/2012

Faculté des Sciences Département de Mathématiques


Troisième Année Licence Semestre 06
Recherche Opérationnelle Responsable du Module: Dr. Hechiche.

Correction de l’Examen de rattrapage de


Modélisation
Problème : 12points = 2 + 4 + 4(2 + 2) + 2
Une entreprise disposant de 10 000 m2 de carton en réserve fabrique et commercialise 2 types
de boı̂tes en carton. La fabrication d’une boı̂te en carton de type 1 ou 2 requiert, respectivement,
1 et 2 m2 de carton ainsi que 2 et 3 minutes de temps d’assemblage. Seules 210 heures de
travail sont disponibles pendant la semaine à venir. Les boı̂tes sont agrafées et il faut quatre
fois plus d’agrafes pour une boı̂te du second type que pour une du premier. Le stock d’agrafes
disponible permet d’assembler au maximum 15 000 boı̂tes du premier type. Les boı̂tes sont
vendues, respectivement, 3 et 5 $. L’entreprise cherche à déterminer un plan de production
pour la semaine à venir maximisant son chiffre d’affaires.
Soient les variables de décision suivantes :
+ x1 : le nombre de boı̂tes de type 1 fabriquées pendant la semaine ;
+ x2 : le nombre de boı̂tes de type 2 fabriquées pendant la semaine.

Questions :
1. Modéliser ce problème sous forme d’un programme linéaire permettant de
déterminer un plan de production maximisant le chiffre d’affaires de l’entre-
prise pour la semaine à venir.


 Z(max) = 3x1 + 5x2
 s.c. x1 + 2x2 ≤ 8000


2x1 + 3x2 ≤ 12600
x 1 + 4x2 ≤ 15000




x1 , x2 ≥ 0

2. A l’aide de la méthode du simplexe, donner le plan de production optimal


pour la semaine à venir.
En appliquant l’algorithme du simplexe sur ce PL, on obtient le tableau optimal suivant :

base x1 x2 x3 x4 x5 Ratio
x3 0 0 1 -0,4 -0,2 1960
Topt = x1 1 0 0 0,8 -0,6 1080
x2 0 0 0 -0,2 0,4 3480
−Z 0 0 0 -1,4 -0,2 -20640

1
Le plan de production optimal est de produire x1 = 1080 boı̂tes de type 1 et x2 = 3480
boı̂tes de type 2, ce qui donne un chiffre d’affaires de z = 20640$.
3. L’entreprise peut engager un étudiant pour compléter son équipe. Cet étudiant est payé
30$ de l’heure, travaille à la même cadence que les employés permanents et est présent
pendant 42 heures au maximum pendant la semaine à venir.
(a) Pendant combien de temps l’entreprise doit-elle engager l’étudiant ?
Remarquons premièrement que, pour chaque minute de travail supplémentaire, le
chiffre d’affaires augmente potentiellement de 1 $. Cette valeur correspond au prix
marginal associé à la contrainte sur le nombre de minutes disponibles (variable duale
y2∗ = 1, 4). Comme l’étudiant demande à être payé 0, 5$(< 1, 4$) la minute, l’entre-
prise peut donc entrer en matière.
Afin de déterminer la durée de l’engagement, il faut effectuer une analyse de sensibi-
lité pour le coefficient b2 . Si b2 varie d’une quantité δ, la base actuelle reste optimale
tant que δB −1 e2 ≥ B −1 b, c’est-à-dire tant que
   
−0, 4 1960
δ  −0, 6  ≥ −  1080  ⇔ −8700 ≤ δ ≤ 1800.
0, 4 3480
Exprimant δ en heures, la base actuelle reste optimale tant que −145heures ≤ δ ≤
30heures.
L’entreprise a donc intérêt à engager l’étudiant pendant 42 heures.
(b) Quel est alors le nouveau chiffre d’affaires de l’entreprise ? À quel plan
de production correspond-il ?
Le nouveau chiffre d’affaires est z = 20640 + 60.42 = 23160$ (si on déduit le salaire
de l’étudiant, la nouvelle valeur optimale est z = 20640 + (60 − 30).42 = 21900$).
Le nouveau plan de production optimal est obtenu en calculant

      
x2 0 −0, 4 −0, 2 10000 952
xB =  x1  = B −1 b =  0 0, 8 −0, 6   12600 + (60 ∗ 42)  =  3096 
x5 1 −0, 2 0, 4 15000 12976

Il faut donc produire 3096 boı̂tes de type 1 et 12976 boı̂tes de type 2.


4. En fouillant dans les stocks, une boı̂te de 1000 agrafes, suffisantes pour agrafer
l’équivalent de 125 boı̂tes du premier type, a été retrouvée. Que devient le
chiffre d’affaires et le plan de production optimal suite à cette découverte ?
      
x2 0 −0, 4 −0, 2 10000 1910
xB =  x1  = B −1 b =  0 0, 8 −0, 6   12600  =  930 
x5 1 −0, 2 0, 4 15250 13580
Il faut donc produire 930 boı̂tes de type 1 et 13580 boı̂tes de type 2.

Exercice 8points
Une entreprise possède trois usines situées respectivement à Boumerdes, Boufarik et Médéa.
Elle importe un métal, du cuivre, non disponible sur le marché interne qui lui est acheminé vers
deux ports celui d’Alger et d’Oran. Les quantités de cuivre nécessaires aux usines respectives

2
sont de 400, 500 et 600 tonnes tandis que les quantités disponibles sont de 500 et 300 tonnes
par semaine respectivement à Alger et Oran. Les coûts unitaires de transport en dinars sont
donnés par le tableau suivant :

Boumerdes Boufarik Médéa


Alger 500 600 700
Oran 1000 900 800

L’unité étant la tonne de cuivre à transporter.


- Écriture du programme linéaire associé à un plan de transport à coût mini-
male.
– Définition des variables de décisions :
xij : Quantité de cuivre transportée du port i au port j, où i = {Alger, Oran}, j =
{Boumerdes, Bouf arik, M edia}.
– Définition des contraintes du problème :

1. Contraintes sur la satisfaction de la demande des usines :


Pour l’Usine de Boumerdes
X2
xi1 ≥ 400 (1)
i=1

Pour l’Usine de Boufarik


2
X
xi2 ≥ 500 (2)
i=1

Pour l’Usine de Media


2
X
xi3 ≥ 600 (3)
i=1

2. Contraintes sur les quantités disponibles sur les ports :


Pour le port d’Alger
X3
x1j ≤ 500 (4)
j=1

Pour le port d’Oran


3
X
x2j ≤ 300 (5)
j=1

– Définition de la fonction objectif :

W (min) = 500x11 + 600x12 + 700x13 + 1000x21 + 900x22 + 800x23 (6)


- Formulation du problème

 W (min) = P
 500x11 + 600x12 + 700x13 + 1000x21 + 900x22 + 800x23
2
i=1 xi1 ≥ 400



 s.c.
 P 2

 xi2 ≥ 500
 Pi=1
2
xi3 ≥ 600
Pi=1
3
x ≤ 500


P3j=1 1j



j=1 x2j ≤ 300




xij ≥ 0, i ∈ {1, 2}, j ∈ {1, 2, 3}

Vous aimerez peut-être aussi