Vous êtes sur la page 1sur 7

Quatrième jour 

: jeudi 18 février21.
Lecture : le son [an]
Demandez à votre enfant d’écrire la date et de lire tous les jours le tableau
syllabique.
1. Dictée des mots-outils :on ajoute 3 autres mots-outils à la liste.
Les élèves doivent savoir lire ces mots, les mémoriser, savoir les écrire sans
les regarder et savoir les employer dans des phrases.
Ces mots-outils doivent être recopiés cinq fois sur ardoise avant qu’un
membre de la famille ne leur fasse une dictée.
[ sur-elle-comme-pour-il y a-dans-chez-au-elle-c’est-avec-j’ai-en des-nous-
tout-son- plus-mais]

2. lecture
Lire le texte suivant :

Parents : Quel est le son que tu entends le plus ?


Les élèves : On entend le son [an] / j’entends le son [an].
Il faut insister à ce que les élèves répondent par des phrases.
Ecrire les mots suivants sur ardoise : tendre-ma tante .
Parents : Comment peut-on écrire le son [an] ?
Réponses attendues : On peut écrire le son [an] avec un a , n ou bien e , n .
Parents : Donne-moi des mots qui contiennent le son [an].
L’élève donne des mots en les épelant lettre par lettre.
Remarque : Confusion auditive possible avec les sons an, on et in.
– Pour le phonème an, montrer que la bouche est plus ouverte que les lèvres ne sont
pas arrondies.
– Pour le phonème in, la bouche est un peu ouverte et les lèvres sont étirées.
– Pour le phonème on, la bouche est presque fermée et les lèvres forment un rond
vers l’avant.
1) Recherche articulatoire
Faire travailler l’articulation du son dans la bouche.
Amener les élèves à verbaliser le plus précisément possible comment ce son se
forme dans la bouche : « Pour prononcer le son en, la bouche est ouverte et l’air
passe par le nez. »

Montrer le geste correspondant à ce phonème, puis l’image correspondante qu’on


affiche dans le toit de la maison au tableau et dire : « Tu places ta main ouverte
près de ton nez. Loin de ton nez, c’est le son a ; près de ton nez, c’est le son en . »
Appuyer sur ce lien pour visionner des vidéos avec le son [an] ( appuyer sur ctrl,
puis cliquer sur le lien pour accéder à la vidéo) .
https://www.youtube.com/watch?v=RxoQDHYXNBs

https://www.youtube.com/watch?v=L17AZPBZC8A

https://www.youtube.com/watch?v=YMioj8Ibb1o

2) Entoure le son [an].


Tendre, ma tante, un fantôme, la fanfare, mentir, dimanche, une
mandarine, vendre, vendredi, un divan.

3) Lecture syllabique
pan, tan, can, dan, ban, gan, lan, ran, man, san, chan, fan, nan, van, jan,
zan, pen, ten, den, ben, len, ren, men, sen, chan, fen, nen, ven, jen, zen,
blan, pren
‘4) Dictée syllabique

Les parents dictent ces syllabes dans le désordre. L’élève doit les écrire sur son
ardoise.
5) Ecriture en cursive

Ecrire correctement an, en , tendre, ma tante.


dans son cahier, en respectant la formation et la hauteur des lettres. Pour la phrase,
il ne faut pas oublier la majuscule au début et le point à la fin de la phrase.

5) Lecture des mots


tendre, ma tante, un fantôme, la fanfare, mentir, dimanche, une
mandarine, vendre, vendredi, un divan,

tendre, ma tante, un fantôme, la fanfare,


mentir, dimanche, une mandarine,
vendre, vendredi, un divan.
Parents : lis les mots.
S’il n’arrive pas, l’adulte doit l’aider en distinguant les sons simples et sons
complexes. Exemple : an c’est un son complexe car c’est un son formé avec
2 lettres.

Pour lire, on attache 2 sons.


Exemple :
-la : « l » c’est un son ; « a » c’est un son.

La langue
1 2 1 an(2ème son), «  a »et «  n », ces 2
lettres se lisent une seule fois et forme un son complexe. Pour
lire, on attache les 2 lettres et on lit une seule fois.
6) Lecture des phrases
Parents : lis les phrases.

Elle défend ma maman. Il entend ma


tante.
7) Découverte des images de la maison de son (voir fiche son ci-joint : fiche
son 1 )
L’enfant nomme toutes les images de la maison du son avec l’aide du parent. Le
parent corrige la prononciation des mots si besoin.
8) Exercices : voir fiches exercices ci-joint (fiche 1 ).
Mathématiques
Calcul mental
Calculer rapidement (sur ardoise sans compter)
Rappel : Dans 13 il y a 1 dizaine (un paquet de 10) et 3 unités. Demander la
signification du signe « - »
Réponse attendue : c’est pour enlever, retirer, on recule.
13-3 = 10 parce que dans 13 si j’enlève les 3 unités et il reste la dizaine (le paquet
de 10).
Faites remarquer à votre enfant que de 0 à 9 ce sont des unités car les 3 ne
forment pas un paquet de 10 et que dans 13, l’unité c’est le chiffre qui est tout à
droite, de même que 13 est composé d’un paquet de 10 et 3 unités. on
décomposer 13( 10 et 3) On va enlever les 3 unités de 13 car on a après 13 , on
-3, moins 3 cela veut on enlever 3 dans 10 et 3 qui forme 13.

13-3=

10 et 3 -3
10 + 3 - 3 = 10
17-7 12-2 16-6 19-9
14-4 18-8 15-5 11-1
D’autres exercices de calculs mentaux : imprimer fiche 3 , cp010 et cp189, des
calculs automatisés à faire tous les jours avec votre enfant (déjà donné depuis le
lundi 15 février).
Exercices
Complète le tableau suivant comme sur l’exemple de la première ligne.
22 20+2 2 dizaines et 2 unités vingt- deux
28

21
vingt-et-un
2 dizaines et 5 unités

27

24

29 2 dizaines et 2 unités
26