Vous êtes sur la page 1sur 2

Université de Bouira 2020 /2021

Département de lettres et langue françaises


M2 Littérature et Civilisation
TD Arts et littérature
Analyser un tableau de peinture

Introduction

Composée d’un ensemble de signes iconiques, plastiques et parfois linguistique, s’inscrivant


dans une logique de communication, une œuvre de peinture véhicule toujours un message
choisi par l’artiste peintre à l’adresse du spectateur.

La lecture, le décodage et l’interprétation de ce message sont tributaires d’une


déconstruction s’appuyant sur les connaissances, la sensibilité et l’imagination du
spectateur.

Voici dans la suite, les étapes requises pour l’analyse d’un tableau :

1. L’indentification du tableau
L’identification consiste à relever les données de base mentionnées sur le tableau :
auteur, titre, dimension, etc. Puis le support : huile, acrylique, encre, toile, panneau
de bois, papier etc. Enfin, la nature du tableau peut être mentionnée : figuratif,
portrait, paysage, peinture d’histoire, abstrait ou autre.

2. Artiste et contexte de production

Cette seconde étape requière une recherche sur le peintre ses tendances et son
courant ainsi que le contexte de la composition de l’œuvre en question : expression
personnelle ; œuvre de jeunesse, de maturité ; commande, etc. Aussi, les conditions
de réception de celle-ci : visibilité, succès et impact sur le public de son époque.

Par ailleurs, il faut souligner le contexte politique, social et artistique de l’auteur :


son environnement, fréquentations et personnalité (engagé ou non, obsessions
personnelles et autre).

3. La description de l’œuvre

Cette étape permet au spectateur d’observer celle-ci dans son ensemble et dans ses
détails en décrivant les différents messages véhiculés.
 Message iconique : renvoie aux signes figuratifs comme les objets, les
personnages et d’autres signes symboliques, etc.
 Message plastique : renvoie aux couleurs, aux formes, aux touches et à la
disposition de la matière, etc.
 Message linguistique : éventuellement, des inscriptions dans le corps du
tableau.

1
Enfin, la description se fait de manière référentielle suivant un premier, un second et
un arrière plans, de gauche à droite et sans recourir à l’interprétation.

4. L’interprétation rhétorique et connotative


A cette étape de l’analyse, on doit convoquer son savoir et son imagination pour une
interprétation cohérente. Ainsi, les éléments décrits plus haut sont soumis à
l’interprétation grâce au décodage rhétorique et symbolique.
Dans son interprétation, l’auteur doit prendre en compte :
 Le support et le cadre, le point de vue (frontal, décalé,...)
 La composition (ouverte ou fermée)
 La construction ou la mise en page (la forme des figures)
 Les formes, les couleurs, l’éclairage, la taille des éléments, les motifs, les objets,
les lieux, les animaux, l’architecture, les personnages (leurs positions, leurs
regards, ce qu’ils font,…)

Conclusion
A la fin de l’analyse, l’auteur donne son appréciation personnelle sur l’auteur et
l’œuvre et souligne ce que l’artiste a apporté d’original par ce tableau.

Réf : Inspiré de l’article de Thomas Greiss url :


http://www.histoiredelart.net/dossiers/analyse-de-l-image-10.html