Vous êtes sur la page 1sur 17

Le point sur la COVID-19

au Canada :
Épidémiologie et
modélisation
19 février 2021

Canada.ca/coronavirus
Diminution continue du nombre de cas quotidiens de COVID-19 à l’échelle
nationale
Nombre de cas 3 000 cas en moyenne,
7 derniers jours
10 000
9 000
8 000
7 000
6 000
5 000
4 000
3 000
2 000
1 000
0
01 mars 01 avr. 01 mai 01 juin 01 juil. 01 août 01 sept. 01 oct. 01 nov. 01 déc. 01 janv. 01 févr.
Cas déclarés Moyenne mobile sur 7 jours

En date du 16 février 2021 1


Taux d’incidence de la COVID-19 dans neuf provinces et territoires canadiens
C.-B. Alb. Sask.
40 40
30
40
30
20 20 20
10 10
0 0 0

01avr. 01juil. 01oct. 01janv. 01avr. 01juil. 01oct. 01janv. 01avr. 01juil. 01oct. 01janv.

Man. Ont. Qc
Nombre 40 40 40
30 30
de cas pour
20 20 20
100 000 10 10

habitants 0 0 0

01avr. 01juil. 01oct. 01janv. 01avr. 01juil. 01oct. 01janv. 01avr. 01juil. 01oct. 01janv.

N.B. T.-N.-L. Nt
40 40 40
30
20 20 20
10
0 0 0

01avr. 01juil. 01oct. 01janv. 01avr.


-20 01juil. 01oct. 01janv. 01avr. 01juil. 01oct. 01janv.
Date de la déclaration du cas

En date du 16 février 2021 2


Moins de régions sanitaires signalent des taux élevés d'infection à la
COVID-19
Cas pour 100,000 habitants (3 févr. au 16 févr. 2021)
401 et plus 35 régions sanitaires sur 99
201 à 400 avec > 100 cas pour 100 000
101 à 200 habitants sur une période de
51 à 100 14 jours
26 à 50 En baisse comparativement à
>1 à 25 59 régions sanitaires sur 99
0 avec > 100 cas pour 100 000
habitants au 15 janvier.

Remarque : La carte montre uniquement les cas de


COVID-19 auxquels a été associée une région sanitaire
dans les données sources.
Sources des données : Groupe de travail sur les
données ouvertes relatives à la COVID-19 au Canada.

En date du 16 février 2021 3


Taux d'incidence en baisse dans tous les groupes d'âge
Nombre de cas quotidiens par
100 000 habitants Données incomplètes,
(moyenne mobile sur 7 jours) dû au délai de déclaration

35

30

25

20
80 et plus
15

10
20 à 39 ans
5
80 et plus
0
01 juin 01 juil. 01 août 01 sept. 01 oct. 01 nov. 01 déc. 01 janv. 01 févr.
Date d'apparition de la maladie*
0 à 19 20 à 39 40 à 59 60 à 79 80 et +

En date du 16 février 2021


*Première date disponible parmi la date d’apparition de la maladie, la date de collecte de l’échantillon et la date d’analyse en laboratoire 4
Le nombre d’éclosions dans les centres de soins de longue durée* semble
diminuer
Nombre d'éclosions
500
450 **
400
350
300
250
200
150
100
50
0
mars avr. mai juin juil. août sept. oct. nov. déc. janv. févr.*
2-4 cas 5-9 cas 10-24 cas 25-49 cas 50-99 cas 100+ cas

En date du 10 février 2021


*Remarque : Selon la date de premier rapport de l’éclosion publiquement. Incluant les résidences pour retraités. Les données pour le mois de 5
février sont incomplètes. **Sous-estimé en raison d’une réduction des rapports en décembre.
L’impact de la COVID-19 est plus élevé dans les populations autochtones

Taux de cas déclarés


pour 100 000 habitants
500
First Nations
Premières on-reserve
Nations vivant Canada
450
dans des réserves
400
350
300
250
200
150
100
50
0
mars avr. mai juin juil. août sept. oct. nov. déc. janv. févr.

Incidence de la COVID-19 chez les Premières Nations vivant dans des réserves et pour la
population canadienne générale

En date du 16 février 2021


Remarque: Par date d’épisode 6
Baisse des taux d'hospitalisation dans la plupart des provinces
à l’échelle nationale
Nombre de cas
hospitalisés pour
100 000 habitants
30

25

20

15

10

0
01 avr. 01 mai 01 juin 01 juil. 01 août 01 sept. 01 oct. 01 nov. 01 déc. 01 janv. 01 févr.
Ab CB Mb On Qc Sk

En date du 16 février 2021


Remarque : Moyenne mobile sur 7 jours 7
Le nombre de décès liés à la COVID continue de diminuer au niveau national
Nombre de décès 70 décès par jour en
moyenne, 7 dernièrs jours
250

200

150

100

50

0
01 mars 01 avr. 01 mai 01 juin 01 juil. 01 août 01 sept. 01 oct. 01 nov. 01 déc. 01 janv. 01 févr.
Décès déclarés Moyenne mobile sur 7 jours

En date du 16 février 2021


8
Les prévisions à court terme indiquent un aplatissement de la trajectoire,
reflétant le ralentissement du taux de croissance de l'épidémie
Prévision du nombre cumulatif de cas d’ici le Prévision du nombre cumulatif de décès d’ici le
28 février 2021: de 841 650 à 878 850 28 février 2021: de 21 510 à 22 420
Nombre cumulé de cas déclarés

875 000 22,500

Nombre cumulé de décès


850 000 22,000
21,500
825 000
21,000

800 000 20,500


20,000
775 000
19,500
750 000 19,000
29 janv. 03 fév. 08 fév. 13 fév. 18 fév. 23 fév. 28 fév. 29 janv.
25 déc. 03 fév.
30 déc. 04 08 fév.0913
janv. fév.14
janv. 18janv.
fév. 19
23janv.
fév. 28
24 fév.
janv.

cas déclarés cumulativement au Canada le 13 fév. 2021 cas ajoutés depuis le 13 fév. lorsque la prédiction a été faite
limite inférieure de l’intervalle de confiance à 95 %
prévision jusqu'au 28 fév. 2021
limite supérieure de l’intervalle de confiance à 95 %
En date du 16 janvier 2021
Remarque: Extrapolation basée sur les tendances récentes en utilisant un modèle de prévision (avec un intervalle d’incertitude). 9
Des prévisions à plus long terme basées uniquement sur une propagation de
la COVID-19 sans les variants indiquent que l'épidémie au Canada est en voie
d'être maîtrisée
10 000
Si nous maintenons le nombre actuel
de personnes avec qui nous sommes en
contact quotidiennement – l’épidémie
continuera de prendre de la vigueur :
ligne grise
7 500
Si nous augmentons le nombre de
Cas
personnes avec qui nous sommes en
déclarés
contact quotidiennement – l’épidémie
5 000
devrait reprendre plus rapidement et
plus fortement : ligne orange

Si nous réduisons le nombre de


personnes avec qui nous sommes en
2 500 contact quotidiennement à des activités
essentielles à travers une combinaison
de précautions individuelles et de
mesures de santé publique – l’épidémie
devrait être maîtrisée dans la plupart
mars avr. mai juin juil. août sept. oct. nov. déc. janv. févr. mars avr. mai des endroits : ligne bleue

En date du 16 février 2021


Méthodes: Anderson SC et al. 2020. Estimating the impact of COVID-19 control measures using a Bayesian model of physical distancing. 10
https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.04.17.20070086v1
Des variants préoccupants du SRAS-CoV-2 plus contagieux détectés dans toutes
les provinces, avec une augmentation de leur prévalence et de leur propagation
B.1.1.7 B.1.351 P.1
(D’abord identifié au Royaume-Uni) (D’abord identifié en Afrique du Sud) (D’abord identifié au Brésil)

Canada 664 39 1

Nombre de cas
240 B.1.1.7 B.1.351 P.1 P.1
Premier rapport le 7 févr.
200

160

120

80

40 B.1.351
B.1.1.7 Premier rapport le 12 janv.
Premier rapport le 26 déc.
0
20 Dec
20 déc. 27Dec
27 déc. 03Jan
03 janv. 10Jan
10 janv. 17Jan
17 janv. 24Jan
24 janv. 31Jan
31 janv. 07Feb
07 fév. 1414Feb
fév. *

Variants préoccupants par semaine de signalement (n=704)

En date du 18 février 2021


Sources des données: Communiqués de presse officiels provinciaux et territoriaux. *La semaine du 14 février comprend les données du 14 au 18 février 2021. 11
Les nouvelles prévisions à long terme incluant les variants préoccupants indiquent
une forte résurgence au Canada, à moins de mesures strictes et d'un respect
rigoureux de celles-ci
Avec l’arrivée des VP et le
20 000 Recent easing relâchement précoce des
of measures mesures de santé publique,
l’épidémie devrait reprendre plus
rapidement – Ligne orange
15 000
Cas Avec l’arrivée des VP, les
déclarés mesures de santé publique
en place présentement seront
10 000 insuffisantes et l’épidémie
devrait resurgir –
Ligne grise

5 000 Avec l’arrivée des VP, si les


mesures de santé publique
sont renforcées et implantées
au niveau populationnel et
0 individuel, l’épidémie devrait
être maîtrisée – Ligne bleue
mars avr. mai juin juil. août sept. oct. nov. déc. janv. févr. mars avr.
En date du 16 février 2021
Remarques: Variants préoccupants introduits à la mi-Déc. (~1 semaine avant le premier cas détecté au Canada) à une très faible prevalence. Les variants préoccupants sont réputés être 50% plus
transmissibles que le type sauvage. Les taux de croissance et de remplacement sont négativement corrélés à la force des mesures de santé publique en place.
12
L’expérience internationale montre que des mesures rigoureuses et une
adhérence stricte peuvent contrôler la propagation des variants
préoccupants pendant que les programmes de vaccination se déploient
Nombre de cas déclarés par million de personnes

mars avr. mai juin juil. août sept. oct. nov. déc. janv. févr.

En date du 16 février 2021


Remarque: Moyenne mobile sur 7 jours 13
Les variants préoccupants de la COVID-19 augmentent la menace d'une résurgence
printanière, mais un effort collectif fort peut nous aider à passer au travers

• En combinant des mesures de santé publique


strictes ET un respect rigoureux des précautions
individuelles, nous pouvons empêcher une
résurgence.

• Pour les Canadiens, cela signifie suivre les


conseils de santé publique et faire de notre mieux
pour:
• avoir LE MOINS d’interactions possible,
• avec LE MOINS de personnes possible,
• LE MOINS longtemps possible,
• en maintenant LA PLUS GRANDE distance Le chemin menant au contrôle de la COVID-19 n’est
possible, peut-être pas facile, mais NOUS sommes plus forts!
• en portant le masque facial le mieux ajusté.

14
Annexe

15
Les prévisions à plus long terme indiquent une forte résurgence avec les variants
préoccupants en l’absence de mesures de santé publique strictes et maintenues
C.-B.. Alb.
Rapports quotidiens

Rapports quotidiens
• Dans toutes les provinces, les
mesures en place pourraient ne
pas être suffisantes pour
oct. nov. déc. janv. fév. mars avr. oct. nov. déc. janv. fév. mars avr. contrôler complètement les
variants préoccupants
Sask. Man.
Rapports quotidiens

Rapports quotidiens
• Le relâchement précoce des
mesures de santé publique
pourrait mener à une
résurgence de l’épidémie,
oct. nov. déc. janv. fév. mars avr. oct. nov. déc. janv. fév. mars avr. incluant la transmission
communautaire de variants
Ont. Qc.
Rapports quotidiens

Rapports quotidiens

Avec relâchement des mesures


de santé publique
Avec mesures de santé publique
actuelles
oct. nov. déc. janv. fév. mars avr. oct. nov. déc. janv. fév. mars avr.

En date du 16 février 2021


Remarques: Variants préoccupants introduits à la mi-Déc. (~1 semaine avant le premier cas détecté au Canada) à une très faible prevalence. Les variants préoccupants sont réputés être 50%
plus transmissibles que le type sauvage. Les taux de croissance et de remplacement sont négativement corrélés à la force des mesures de santé publique en place.
16

Vous aimerez peut-être aussi