Vous êtes sur la page 1sur 177

MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE, DU C O M M E R C E ET DE L'ARTISANAT

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES


B.P. 6009 - 45018 Orléans Cedex - Tél.: (38) 63.80.01

ÉTUDE DU TRAITEMENT DU MINERAI DE BODENNEC


par

P.-H. BAJON - J.-C. ROBERT

DIRECTION D E S R E C H E R C H E S SERVICE G É O L O G I Q U E N A T I O N A L

ET D U D É V E L O P P E M E N T MINIERS
Département minéralurgie

Divisions minières métropolitaines B.P. 6009 - 45018 Orléans Cedex


B.P. 6009 - 45018 Orléans Codex Tél.: (38) 63.80.01
Tél.: (38) 63.80.01

78 SGN 204 MIN Mars 1978


RESUME

Les études portant sur le traitement du minerai sulfuré complexe à Cu, Pb,
Zn et Ag de Bodennec (Finistère) présentées dans ce rapport, avaient comme objec-
tif la conception d'un premier schéma d'enrichissement à partir d'essais de labo-
ratoire. Ce travail devait permettre ensuite d'estimer les performances indus-
trielles de l'usine de traitement (bilan matière - rendements métal - qualité des
concentrés) et d'en évaluer les coûts d'investissement et de fonctionnement à
prendre en considération pour une première étude de faisabilité du projet de mise
en exploitation du gisement.
Les recherches correspondantes se sont déroulées pour l'essentiel entre mars
et décembre 1977. Elles ont porté sur la variabilité du minerai, sa préconcentra-
tion gravimétrique et sa flottation.
Les études réalisées sur la variabilité du minerai (études minéralogiques
d'une vingtaine d'échantillons) ne constituent qu'une première approche de ce pro-
blème. Bien que la minéralisation principale présente une structure assez homogène,
il faudra tenir compte des variations importantes dans les proportions mutuelles
des différents sulfures et en préciser par la suite l'amplitude en fonction de la
méthode et des cadences d'exploitation.
L'étude de préconcentration réalisée sur un lot de minerai fortement dilué
(3,4 % Cu + Pb + Zn) a montré que l'on pouvait éliminer une proportion importante
de stérile (à moins de 0,5 % Cu + Pb + Zn) par séparation en milieu dense (d #
2,75) après concassage à 50 mm environ. Cependant, les fines (inférieures à 0,5
ou 2 mm selon l'appareillage de séparation en milieu dense) qui ne peuvent pas
être traitées dans l'installation et qui, étant donné la constitution du minerai
(schistes) représentent une proportion relativement importante (20 % - 30 % en
poids) du produit concassé,devront être préconcentrées par ailleurs (spirale ou
appareil analogue).
Une méthode de flottation étagée comprenant trois circuits pour Cu, puis Pb
et enfin Zn, a été élaborée et permet d'obtenir des résultats assez satisfaisants
malgré la complexité du minerai. La libération nécessite un broyage à 60-65 mi-
crons (80 % de passés à cette dimension).
Sur la base des résultats de ces études et en les extrapolant pour les adap-
ter aux hypothèses d'exploitation retenues (carrière puis souterrain), on a pu
établir un schéma de traitement et les bilans prévisionnels correspondants. Après
dimensionnement des installations et analyse des charges de fonctionnement, on a
pu donner une première évaluation économique du traitement du minerai de Bodennec
(pour 700 t/j, investissements 24 MF - fonctionnement 23 F/tonne traitée).

0
ooo
TABLE DES MATIÈRES

Pages

RESUME

INTRODUCTION 1

1ERE PARTIE : ETUDE DE LA VARIABILITE DU MINERAI DE BODENNEC 2


Appendice 1-1 : Détail du classement des échantillons
minéralisés selon leur structure 7
Appendice 1-2 : Etude minéralogique de 20 échantillons
du minerai de Bodennec 13
Appendice 1-3 : Etude statistique de répartition des
teneurs en Cu, Pb et Zn 25

2EME PARTIE : ETUDE DE LA PRECONCENTRATION DU MINERAI DE BODENNEC 32


INTRODUCTION 33
1. PREPARATION ET ANALYSE DU LOT REÇU ; 33
2. ESSAIS DE SEPARATION DENSIMETRIQUE 33
2.1. Essais de séparation en milieux denses 33
2.2. Essais de séparation par spirale 39
Appendice 2-1 : Etude densimétrique du minerai de
Bodennec 47

5EME PARTIE : ETUDE DE LA FLOTTATION DU MINERAI DE BODENNEC 76


INTRODUCTION 77
1. CONTROLE DE LA VALIDITE DU BROYAGE DES ESSAIS PRE-
LIMINAIRES 79
2. ETUDE DE LA FLOTTATION "CUIVRE + PLOMB" 81
2.1. Etude de la flottation primaire - ou dégrossis-
sage 82
2.2. Etude des séparations plomb-cuivre et plomb-
zinc 102
2.3. Estimation des possibilités de la méthode de
flottation classique "cuivre + plomb" 106
(suite 1) Pages

3. ETUDE DE LA FLOTTATION SEPAREE DES SULFURES 109


3.1. Etude de la flottation sélective du cuivre 109
3.2. Etude de la flottation sélective du plomb 114
3.3. Etude de la flottation du zinc 119
3.4. Libération des minéraux contenus dans les pro-
duits de flottation séparée des sulfures 119
3.5. Essais cycliques en laboratoire 128
Appendice 3-1 : Résultats d'étude minéralogique -
Etude de concentrés de flottation 139

tfEME PARTIE : CONCLUSIONS - SYNTHESE DES RESULTATS ET EVALUATIONS DES


INSTALLATIONS 151
1. VARIABILITE DU MINERAI 152
2. PRECONCENTRATION DU MINERAI 153
3. FLOTTATION 155
3.1. Etude de la flottation classique 155
3.2. Etude de la flottation étagée 158
4. ELABORATION D'UN SCHEMA DE TRAITEMENT GLOBAL DU
MINERAI DE BODENNEC 160
5. BILANS METALLURGIQUES PREVISIONNELS 160
6. EVALUATION RAPIDE DES INSTALLATIONS DE TRAITEMENT ET
DU COUT OPERATOIRE 165
Appendice 4-1 : Analyse de la liaison argent-cuivre,
plomb, zinc et fer 171

0
ooo
INTRODUCTION.

Une étude préliminaire du traitement du minerai de Bodennec (Finistère)


avait été réalisée début 1976 sur deux échantillons constitués à partir de
carottes du sondage Se 15 (composite A riche et composite B dilué). Les résul-
tats obtenus permettaient d'orienter le traitement du minerai sulfuré complexe
de Bodennec vers un traitement classique comprenant éventuellement une étape
de préconcentration en milieu dense (dont l'intérêt dépendrait de la dilution
du minerai à l'exploitation) suivie d'une flottation différentielle des trois
sulfures : flottation d'un concentré Cu + Pb, séparation Pb/Cu et flottation
du Zn. La dépression du zinc lors du dégrossissage Cu + Pb et la dépression du
cuivre lors de la séparation Pb/Cu apparaissaient délicates. On pouvait penser
toutefois que ces problêmes pourraient être résolus par une étude plus appro-
fondie. Les résultats de cette première étude sont donnés dans le rapport
76 SGN 250 MIN de juin 1976.

Au cours de la réunion, tenue à Guerlesquin à la suite de la visite des


travaux miniers les 22 et 23 février 1977, il a été décidé d'entreprendre à
partir de nouveaux échantillons prélevés dans la mine, des études de traitement
plus approfondies sur trois points suivants :

- variabilité du minerai,

- étude de la flottation du minerai "riche" correspondant à la


veine minéralisée,

- étude de la préconcentration sur un ou plusieurs échantillons


correspondant aux différentes méthodes d'exploitation envisagées.

Le but de ces travaux était de concevoir, à partir d'essais de labo-


ratoire, un premier schéma de procédé (définition des différentes opérations,
bilan matière et bilan métallurgique prévisionnels) adapté au minerai de Bodennec.
Ce schéma devra permettre d'évaluer les installations de traitement et les
résultats métallurgiques à prendre en considération pour une première étude de
faisabilité du projet de mise en exploitation du gisement de Bodennec.
1ÈRE PARTIE

ÉTUDE DE LA VARIABILITÉ DU MINERAI DE BODENNEC


Cette étude a été entreprise pour tenter de cerner l'amplitude des varia-
tions - en teneurs et texture - que pourrait présenter le minerai de Bodennec à
l'entrée de la laverie. Il ne s'agit là que d'une étude qualitative qui ne pourra
être poussée que lorsque le schéma d'exploitation du gisement aura été arrêté.

A partir de la liste des échantillons minéralisés disponibles (communiquée


par M. GORICHON en mars 1977) ceux-ci ont été regroupés selon leur structure (telle
qu'elle avait été caractérisée par le géologue M. BEAUJOUR) suivant 11 catégories
de minerai :

1 - Minerai massif, riche : 54 échantillons dont la puissance cumulée représente


environ 26,40 m.
2 - Minerai en bancs, riche : 5 échantillons, soit 2,25 m de puissance.
3 - Minerai, de structure anarchique, riche : 3 échantillons, soit 0,85 m de puis-
sance .
4 - Minerai lité, riche : 2 échantillons, soit 1,20 m de puissance.
5 - Mélange massif, riche : 4 échantillons, soit 2,00 m de puissance.
6 - Mélange en bancs, riche : 29 échantillons, soit 15,90 m de puissance.
7 - Mélange anarchique, riche : 10 échantillons, soit 5,45 m de puissance.
8 - Mélange en bancs, pyriteux : 26 échantillons, soit 15,15 m de puissance.
9 - Mélange en bancs, schisteux : 11 échantillons, soit 6,65 m de puissance.
10 - Mélange lité, schisteux : 12 échantillons, soit 8,15 m de puissance.
11 - Minerai massif, chloriteux : 4 échantillons, soit 1,75 m de puissance.

Ont été laissés hors catégorie : 10 échantillons stériles et 15 échantil-


lons divers.

Chaque échantillon, chaque catégorie d'échantillons, a été caractérisé


par sa teneur en plomb, zinc, cuivre, argent (analyses communiquées par la Divi-
sion Vendée-Bretagne) ainsi que par les rapports":

a - teneur en zinc/somme des teneurs en plomb + cuivre,


b - teneur en plomb/teneur en cuivre (voir appendice 1).

En première analyse, et sans études statistiques (eelles-ei pouvant être


réalisées dans le cadre de l'étude géostatistique), la variabilité du minerai de
Bodennec nous est apparue grande, confirmant l'impression que nous avions eue à
la suite de la visite des travaux miniers.
Pour préciser les limites de cette variabilité, 20 échantillons ont été
sélectionnés en choisissant, sur chacun des types de minerai différenciés précé-
demment, entre un et six échantillons (selon l'importance de chaque type) repré-
sentant la moyenne et les extrêmes dans chaque catégorie. Ces échantillons ont
fait l'objet d'une étude minéralogique au microscope métallographique sur sections
polies. Celles-ci ont été confectionnées à partir des minerais broyés au-dessous
de 5-6 mm après avoir éliminé la fraction fine (- 250 ym) (voir appendice 2).

Les caractères généraux de l'ensemble des minerais confirment les con-


naissances antérieures sur la monotonie de la minéralisation. En effet, les cons-
tituants majeurs sont la pyrite, la blende, la chalcopyrite, la galène et la mar-
cassite (associée à la pyrite). On rencontre plus rarement de la pyrrhotine et de
la goethite. La gangue est soit schisteuse, soit quartzeuse.

On peut différencier toutefois les 20 échantillons étudiés en deux groupes


extrêmes. L'un comprend en général les minerais viches. Les grains montés en section
polie (0,3 - 5 mm pour la plupart) sont quasiment tous des mixtes dans lesquels les
sulfures sont intimement associés. La taille des plages monominérales se situe gé-
néralement entre 20 et 80 microns. Les quelques grains purs que l'on rencontre sont
souvent de la pyrite. Bien entendu, les proportions des différents sulfures sont
très variables d'un échantillon à l'autre mais la structure est assez homogène. Ce
groupe comprend les différents échantillons de minerai massif riche et de minerai
en"bancriche.

Dans le second groupe, on peut classer, en général, les minerais faible-


ment minéralisés. La pyrite est toujours largement dominante et se présente sur-
tout en grains libérés relativement grossiers (0,3 - 5 mm). Chalcopyrite, blende
et galène se rencontrent en plus faibles quantités, généralement sous forme de
grains mixtes dont la structure rappelle celle des minerais massifs classés dans
le premier groupe. Dans cette seconde classe, on trouve les minerais dénommés
mélange en banc pyriteux, en banc riche, en banc schisteux ou minerai massif chlo-
riteux.

Entre ces deux groupes, il existe des minerais intermédiaires pour les-
quels on rencontre à la fois des grains mixtes de minerais massifs avec quelque-
fois une maille de libération qui apparaît un peu plus grossière que pour les mi-
nerais du groupe 1 (150 - 200 ym) et des grains libres qui sont souvent pyriteux.

Les résultats sont synthétisés dans un tableau récapitulatif donné,


figure 1. ,

En conclusion, chalcopyrite, blende et galène se trouvent presque partout


sous forme de grains mixtes finement associés à la pyrite. Cette structure repré-
sente la quasi-totalité de la minéralisation des minerais massifs. On la rencontre
aussi, mais alors en faible quantité, dans les minerais à bancs pyriteux ou schisteux
Résultats d'analyses (1) Observations minéralogiques
N" êch. Description du type de minerai Cu N° \ grains Abondance(2) Dimensions
Pb Zn Ag Zn Pb section et Nature des plages
t Cu minéra-
\ \ g/t Pb^CÛ polie lisés composition grains monominéraler
257 Minerai massif riche (ridie en Cu) 8,95 18,80 11,30 310 0,41 2,10 31 414 95 Py=Ch=BI>G mixtes < 80 Mm
410 Minerai massif riche (riche en Pb) 4,70 20,50 8,94 335 0,35 4,36 31 423 80-90 Py=Ch=BI-=G mixtes < 80 um
101 Minerai massif riche (riche en Zn) 3,75 11,80 22,40 327 1,44 3,15 31 405 80-90 BI>Py=Ch=G mixtes < 80 um
192 Minerai en banc riche (moyen) 3,04 5,96 9,12 107 1,01 1,96 31 409 70-80 BI»Py>Cl»G mixtes <100 um
193 Mélange en banc riche (riche) 2,Z6 6,28 3,32 90 0,39 2,78 •31 410 70-80 Py>BI>Ch=G mixtes <100 pm
313 Minerai anarchique riche (moyen) 3,58 3,68 4,20 97 0,58 1,03 31 418 70-80 Ch=Py+M>>BI»G 601 mixtes <100 um
401 purs
290 Mélange massif riche (moyen) 3,30 1,16 5,Z0 74 1.17 0,35 31 415 70-80 Py+M>BI=Ch mixtes <200 um
380 Minerai massif riche (moyen) 4,62 8,90 10,20 222 0,75 1,93 31 421 70-80 Py+M>BI=Ch>G mixtes <200 um
354 Minerai massif riche (pauvre en 5,64 0,47 mixtes <200 um
2,30 109 0,38 0,08 31 420 70-80 PyïCh»BI»G
Pb et,Zn)
10% mixtes <100 um
178 Minerai lité riche (moyen) 0,55 0,74 15,65 74 12,13 1,34 31 407 60 BI»Py»Ch=G
901 purs 0,3-3 mm
407 Minerai massif riche (pauvre en Cu) 0,48 1,56 8,46 24 4,15 3,25 31 422 60 Py»BI»Ch=G
201 mixtes <1UU um
801 purs 0,3-3 mm
299 Melange anarchique riche (moyen) . 2,06 1,92 2,58 62 0,65 0,93 31 416 60 Py+M>Ch>BI»G
501 mixtes < 80 ym
501 purs 0j3-3 mm
137 Mélange en banc riche (moyen) 1,36 1,76 3,50 72 1,12 1,29 31 406 20-40 Py>Ch=BI 50'i mixtes <80 um
50$ purs 0.3-3 mm
189 Mélange en banc pyriteux (riche) 1,44 2,80 3,60 53 0,85 1,94 31 408 20-40 Py=BI=Ch=G 50'i mixtes <100 um
501 purs
.. 221 Mélange en banc pyriteux (moyen) 0,55 0,69 1,64 43 1,32 1,25 31 412 20-40 Py»BI«Ch purs 0Í3-3 mm
239 Minerai massif chloriteux (moyen) 0,56 1,11 2,10 26 1,26 1,98 31 413 20-40 Py»BI>Ch>G purs 0,3-3 mn
302 Mélange en banc schisteux (moyen) 0,37 0,31 1,68 14 2,47 0,84 31 417 5-10 Py>Ch=BI purs 0,3-3 mm
350 Mélange en banc riche (pauvre) 0,08 0,16 1,03 4 4,29 2,00 31 419 5-10 Py>>BI>Ch=G 301 mixtes <80 um
701 purs 0,3-3 mn
414 Mélange en banc pyriteux (pauvre) 0,04 0,10 0,22 2 1,57 2,50 31 424 5-10 Py»BI=Ch=G purs 0,3-3 mm
195 Mélange lité schisteux (moyen) 0,63 0,44 0,86 21 0,80 0,70 31 411 5 Py BI=Ch>G purs 0,3-3 mm
(1) Résultats conmuniqués par la Division Vendée Bretagne (2) Py •» Pyrite - Ch • Chalcopyrite - BI = Blende— G B Galène

Figure 1 - Tableau récapitulatif des résultats de l'étude de variabilité du minerai.


toujours plus pauvres en Cu, Pb et Zn. Par contre, dans ces minerais la pyrite do-
mine avec une minéralisation grossière. Dans les minerais intermédiaires on peut
noter que partout où la pyrite est largement dominante on la rencontre en grande
partie sous forme de grains libérés y compris dans les minerais massifs (par exem-
ple, pour l'échantillon de minerai massif riche n° 407). Il semble que globalement
il y ait deux minéralisations différentes l'une très fine avec une association in-
time chalcopyrite, blende, galène et pyrite (les différents sulfures se retrouvant
localement dans des proportions très différentes) et l'autre plus grossière essen-
tiellement pyriteuse que l'on rencontre parfois dans les minerais massifs mais sur-
tout dans les minerais pauvres à bancs pyriteux ou schisteux.

Il aurait pu être intéressant d'essayer d'établir certaines corrélations


avec les teneurs. Cependant, il manque la teneur en Fe (ou en S) qui nous aurait
permis de quantifier la pyrite.

En ce qui concerne l'influence de cette variabilité sur le traitement des


différents minerais, on peut prévoir que pour le minerai massif de la veine minéra-
lisée la principale difficulté proviendra non pas de la structure qui apparaît
assez homogène mais des variations dans les proportions mutuelles des sulfures va-
lorisables contenus. Il conviendra de ne pas négliger ce problème et de réaliser
toutes les études nécessaires :

- géostatistique : détermination, par simulation de la méthode d'exploitation re-


tenue, des limites de variations des teneurs Cu, Pb, Zn (et Fe si possible) en
fonction de différents volumes de minerai qui correspondraient à la capacité du
stockage intermédiaire (mine/laverie) à prévoir (1 poste, 1 journée, 3 jours...)
- minéralurgie : sur la base des fourchettes de variations calculées précédemment,
on pourra étudier la flexibilité du procédé retenu sur différents échantillons
composites, afin de déterminer l'influence des variations de teneurs mutuelles
Cu, Pb et Zn sur les rendements, sur la qualité des concentrés, sur les consom-
mations de réactifs...

En ce qui concerne le minerai pauvre (essentiellement mélanges en bancs


riches, pyriteux, schisteux); il sera utile de savoir, selon sa position dans la
mine par rapport à la veine riche et selon la méthode d'exploitation retenue, s'il
viendra diluer le minerai riche. Dans ce cas, il entraînera vraisemblablement une
augmentation relative de la proportion de pyrite par rapport aux autres sulfures
valorisables dans le minerai à traiter.

Après avoir été envisagée en fonction de critères géologiques, l'étude


de la variabilité du minerai de Bodennec a été également abordée sous l'aspect
mathématique. Il en est résulté une étude statistique réalisée par le Département
informatique, étude qui est présentée en appendice 3.
APPENDICE 1-1

Détail du classement des échantillons


minéralisés selon leur structure

Calculs des teneurs de chaque catégorie


8
REPERTOIRE DU MINERAI MASSIF RICHE

Puis- Pb In Cu AR Zn Pb
Position
sance
cm
Z Contenu Z Contenu Z Contenu g/tonne Contenu Pb+Cu Cu

340E/70 m 257 25 18,80 470,0 11,30 282,5 8,95 223,7 310 7 750 0,41 2,10
60 244 55 4,07 223,8 7,20 396,0 1,68 92,4 88 4 840 1,25 2,42
45 202 55 4,83 265,6 6,47 355,8 1,84 101,2 79 4 345 0,97 2,62
40 198 40 11,40 456,0 12,00 480,0 2,08 83,2 145 5 800 0,89 5,48
20 146 90 3,20 288,0 11,13 1 001,7 3,75 337,5 152 13 680 1,60 0,85
5 160 45 4,31 193,9 8,91 400,9 1,50 67,5 98 4 410 1,53 2,87
334W/4 m 47/49 144 13,36 1 923,8 10,94 1 575,4 5,76 829,4 285 41 040 0,57 2,32
7 55/56 70 14,45 1 011,5 12,10 847,0 6,48 453,6 301 21 070 0,58 2,23
- 10 70 10 11,60 116,0 10,60 106,0 4,43 44,3 214 2 140 0,66 2,62
- 14 62 20 8,68 173,6 10,00 200,0 5,10 102,0 220 4 400 0,73 1,70
- 18 73 15 7,29 109,3 9,66 144,9 3,30 49,5 170 2 550 0,91 2,21
- 22 82 10 7,11 71,1 10,00 100,0 1,90 19,0 142 1 420 1,11 3,74
- 26 93 25 5,62 140,5 9,00 225,0 2,98 74,5 135 3 375 1,05 1,82
- 34 98 15 9,01 135,1 13,04 195,6 5,50 82,5 216 3 240 0,90 1,64
- 42 108 30 8,46 253,8 11,72 351,6 4,85 145,5 200 6 000 0,88 1,74
- 46 101 60 11,80 708,0 22,40 1 344,0 3,75 225,0 327 19 620 1,44 3,15
- 51 117 75 6,55 491,2 10,40 780,0 5,00 375,0 180 13 500 0,90 1,31
- 56 124 55 6,42 353,1 10,80 594,0 5,50 302,5 166 10 230 0,91 1,17
- 60 135 30 8,36 250,8 14,10 423,0 6,37 191,1 242 7 260 0,96 1,31
417E/56 m 372 40 1,00 40,0 11,68 467,2 4,61 184,4 143 5 720 2,08 0,22
46 352 35 2,54 88,9 13,80 483,0 4,14 144,9 182 6 370 2,07 0,61
46 353 10 3,60 36,0 3,46 34,6 2,31 23,1 108 1 080 0,59 1,56
36 344 20 3,04 60,8 9,00 180,0 4,03 80,6 165 3 300 1,27 0,75
36 300 45 7,70 346,5 7,72 347,4 4,40 198,0 209 9 405 0,64 1,75
26 327 30 4,96 148,8 8,00 240,0 4,89 146,7 179 5 370 0,81 1,01
26 321 35 2,81 98,3 11,00 385,0 1,82 63,7 98 3 430 2,38 1,54
26 320 35 4,62 161,7 11,40 399,0 1,14 39,9 144 5 040 1,98 4,05
16 306 40 12,30 492,0 9,90 396,0 7,79 311,6 327 13 080 0,48 1,58
16 305 40 9,84 393,6 10,40 416,0 8,15 326,0 300 12 000 0,58 1,21
11 231 50 5,36 268,0 8,76 438,0 5,33 266,5 210 10 500 0,81 1,01
1 273 20 4,95 99,0 6,30 126,0 4,00 80,0 166 3 320 0,70 1,24
TB 408 279 25 8,30 207,5 6,08 152,0 4,05 101,2 215 5 375 0,49 2,05
400W/5 m 151 70 6,02 421,4 6,92 484,4 6,47 452,9 324 22 680 0,55 0,93
- 10 153/154 110 13,14 1 445,4 13,81 1 519,1 7,05 775,5 374 41 140 0,68 1,86
- 15 354 65 0,47 30,5 2,30 149,5 5,64 366,6 109 7 085 0,38 0,08
20 196 15 8,90 133,5 13,70 205,5 6,38 95,7 283 4 245 0,90 1,39
20 194 30 3,72 111,6 5,74 172,2 2,40 72,0 121 3 630 0,94 :l,55
497E/20 m 412 120 5,69 682,8 8,40 1 008,0 1,32 158,4 75 9 000 1,20 4,31
15 407 95 1,56 148,2 8,46 803,7 0,48 45,6 24 2 280 4,15 3,25
497E/462W 364 70 9,35 654,5 9,66 676,2 3,09 216,3 150 10 500 0,78 3,03
488
- /483 349 120 5,74 688,8 7,40 888,0 2,34 280,8 95 11 400 0,92 2,45
- /479 351 80 12,30 984,0 8,00 640,0 4,08 326,4 195 15 600 0,49 3,01
- /473W 401 90 16,20 1 458,0 11,20 1 008,0 4,67 420,3 260 23 400 0,54 3,47
- /473W 402" 100 3,10 310,0 3,06 306,0 2,87 287,0 85 8 500 0,51 1,08
462W/R6N 398 60 10,90 872,0 4,90 392,0 3,13 250,4 200 16 000 0,35 3,48
idem 396 55 4,58 251,9 4,20 231,0 2,87 157,8 95 5 225 0,56 1,60
462W/15 m 374 50 19,05 952,5 10,90 545,0 4,15 207,5 345 17 250 0,47 4,59
- 20 380 60 8,90 534,0 10,20 612,0 4,62 277,2 222 13 320 0,75 1,93
25 410 75 20,50 1 537,5 8,94 670,5 4,70 352,5 335 25 125 0,35 4,36
25 408 60 13,20 792,0 8,60 516,0 4,40 264,0 227 13 620 0,49 3,00

Reconstitution = 26,39 8,37 % 22084,8 9,36 % 24694,7 4,08 % 10772,9 193 510 660 0,75 2,05
m

::
Equivalent latéral du 401.
REPERTOIRE DU MINERAI EN BANCS RICHES

Puis- 1 I»b Zn Cu Ag Zn Pb
Position N° sance
Contenu % Contenu % Contenu g/t Contenu Pb+Cu Cu
%
cm
340K/50 m 192 40 5,96 238,4 9,12 364 ,8 3,04 121,6 107 4 280 1,01 1,96
50 191 40 5,92 236,8 9,40 376 ,0 6,30 252,0 135 5 400 0,77 0,94
50 190 40 8,79 351,6 5,20 208 ,0 5,40 216,0 145 5 800 0,37 1,63
20 144 90 0,84 75,6 5,q2 523 ,8 1,20 108,0 55 4 950 2,85 0,70
400W/5 m 148 15 2,26 33,9 9,01 135 ,1 3,25 48,7 160 2 400 1,63 0,69
Reconstituí:ion 2,25 m 4,16 936,3 7,14 1 607 7 3 32 746,3 101 22 830 0,95 1,25

REPERTOIRE DU MINERAI ANARCHIQUE RICHE

Puis- Pb Zn Cu Ag Zn Pb
Position N" sance
% Contenu % Contenu 7. Contenu g/t Contenu Pb+Cu Cu
cm
334W/60 134 25 6,11 202,7 10,02 250,5 3,60 90,0 205 5 125 0,86 2,25
417E/26 313 30 3,68 110,4 4,20 126,0 3,58 107,4 97 2 910 0,58 1,03
417/400 223 30 33,3 2,24 67,2 2,08 62,4 60 1 800 0,70 0,53
1,11
TB 413
Reconstitu- :ion 0,85 4,08 346,4 5,22 443,7 3,06 259,8 116 9 835 0,73 1,33
in

REPERTOIRE DU MINERAI LITE RICHE

Puis- Pb Zn Cu Ag Zn Pb
Position K° sance % Contenu X Contenu % Contenu Contenu Pb^Cu CÛ
g/t
cm
340/30 m 178 60 0 ,74 44, 4 15, 65 939, 0 0 ,55 33, 0 74 4 440 12 13 1,34
- 30 177 60 0 ,92 55, 2 11, 71 702, 6 0 ,36 21, 6 50 3 000 9 15 2,55
Reconstituí:ion 1,20 0 ,83 99, 6 13, 68 1 641, 6 0 6 62 7 440 10 07 1,84
m

REPERTOIRE Du MELANGE MASSIF RICHE

Puis- I'b '.n C;u iVg Zn Pb


Position N° sance
cm
% Contenu % Contenu z Contenu g/t Contenu Pb+Cu Cu

417E/26 m 293 55 1,82 100,1 8,30 455,5 2,30 126,5 90 4 950 2,01 0,79
26 291 45 0,96 43,2 2,86 128,7 1,23 55,3 40 1 800 1,31 0,78
26 290 50 1,16 58,0 5,20 260,0 3,30 165,0 74 3 700 1,17 0,35
26 289 50 0,84 42,0 3,70 185,0 2,30 115,0 62 3 100 1,18 0,37
Reconstitu1 :ion 2,00 1,22 243,3 5,15 1 030,2 2,31 461,8 68 13 550 1,46 0,53
m
10

REPERTOIRE DU MELANGE EN BANCS RlUHE

Puis- Pb In (:u Ag
Position N° sance Zn Pb
cm
% Contenu % Contenu % Contenu g/t Contenu Pb+Cu Cu
34OE/7O m 264 45 6,30 283,5 5,52 248 .,4 4,15 186,7 130 5 850 0,53 1,52
70 254 40 1,80 72,0 3,24 129,6 0,31 12,4 27 1 080 1,54 5,81
50 193 40 6,28 251,2 3,32 132,8 2,26 90,4 90 3 600 0,39 2,78
15 172 55 2,73 150,1 4,42 243,1 3,50 192,5 116 6 380 0,71 0,78'
10 163 55 1,03 56,6 3,93 216,1 1,72 94,6 52 2 860 1,43 0,60
5 161 80 1,88 150,4 2,63 210,4 1,07 85,6 38 3 040 0,89 1,76
5 168 70 4,26 298,2 5,56 389,2 1,72 120,4 84 5 880 0,93 2,48
334/340 78 70 1,52 106,4 4,28 299,6 0,92 64,4 38 2 660 1,75 1,65
TB 335
334/340
59 25 3,20 80,0 4,60 115,0 1,05 26,2 70 1 750 1,08 3,05
TB 335
334W/7 m 57 40 1,15 46,0 2,52 100,8 0,78 31,2 27 1 080 1,31 1,47
- 18 74 55 0,46 25,3 3,76 206.8 0,20 11,0 19 1 045 5,70 2 „30
- 22 83 70 1,94 135,8 2,60 182,0 1,83 128,1 60 4 200 0,69 1,06
- 30 95 60 2,66 159,6 4,50 270,0 0,71 42,6 52 3 120 1,34 3,75
- 34 126 25 2,03 50,7 4,92 123,0 1,70 42,5 83 2 075 1,32 1,19
- 34 99" (70) 1,37 95,9 4,22 295,4 0,91 63,7 44 3 080 1,85 1,51
- 42 10 55 1,32 72,6 5,50 302,5 1,24 68,2 50 2 750 3,53 1,06
- 51 118 45 1,62 72,9 2,48 111,6 0,61 27,4 38 1 710 1,11 2,66
- 56 123 60 0,30 18,0 1,07 64,2 1,03 61,8 27 1 620 0,80 0,29
- 64 137 60 1,76 105,6 3,50 210,0 1,36 81,6 72 4 320 1,12 1,29
417E/41 312 35 3,99 139,6 3,16 110,6 0,96 33,6 84 2 940 0,64 4,16
6 230 65 2,41 156,6 3,19 207,3 1,04 67,6 68 4 420 0,92 2,32
1 272 30 1,17 35,1 0,98 29,4 3,06 91,8 73 2 190 0,23 0,38
1 277»« 45 0,44 19,8 1,02 45,9 1,05 47,2 35 1 575 0,68 0,42
1 220 35 0,34 11,9 1,29 45,1 2,25 78,7 45 1 575 0,50 0,15
1 219 45 0,55 24,7 5,85 263,2 1,58 71,1 63 2 835 2,75 0,35
400W/15 356 95 1,91 181,4 3,08 292,6 2,23 211,8 76 7 220 0,74 0,86
15 187 70 0,42 29,4 4,10 287,0 1,01 70,7 47 3 290 2,87 0,42
15 186 50 0,88 44,0 4,72 236,0 1,05 52,5 56 2 800 2,45 0,84
497E/462W 350 100 0,16 16,0 1,03 103,0 0,08 8,0 4 400 4,29 2,00
TB 483
Reconstitir :ion 15,90 1,82 2 889,3 3,38 5 377,9 1,36 2 164,3 55 87 345 1,06 1,34
m

::
Répète le 126

•""• Double le couple 272-273


11
REPERTOIRE DU MELANGE ANARCHIQUE, RICHE

Puis- Pb Zn Cu Ag
Zn T>>i
tu
Position N" sance
% Contenu % Contenu % Contenu 8/t Contenu Pb+Cu CÜ
cm
417E/36 299 15 1,92 28,8 2,58 38,7 2,06 30,9 62 930 0,65 0,93
31 296 70 3,12 218,4 8,20 574,0 2,90 203,0 90 6 300 1,36 1,08
6 229 50 1,16 56,0 3,09 154,5 0,82 41,0 50 2 500 1,56 1,41
6 227 55 1,02 56,1 3,58 196,9 1,62 89,1 53 2 915 1,35 0,63
417/400 226 40 0,75 30,0 2,79 111,6 1,35 54,0 48 1 920 1,33 0,56
TB 413
400W/10 152 55 1,10 60,5 3,29 180,9 2,50 137,5 70 3 850 0,91 0,44
462W/R6N 400 50 1,04 52,0 1,65 82,5 0,98 49,0 23 1 150 0,82 1,06
15 403 70 4,67 326,9 2,92 204,4 1,77 123,9 87 6 090 0,45 2,64
15 404 70 5,53 387,1 2,96 207,2 0,70 49,0 72 5 040 0,47 7,90
15 406 70 5,10 357,0 2,80 196,0 0,68 47,6 86 6 020 0,48 7,50
Reconstituí:ion 5,45 2,89 1 574,8 3,57 1 946,7 1,51 825,0 67 36 715 0,81 1,91
IS

REPER10IKE DU MELANGE EN BANCS PYKlTEUX

Puis- Pb Zn Cu Ag Zn Pb
Position N* sance Contenu % Contenu % Contenu Contenu Pb+Cu Cu
g/t
cm
340E/70 261 70 0,69 48,3 2,52 176,4 0,62 43,4 19 1 330 1,92 1,11
70 260 60 0,52 31,2 2,04 122 4 0,45 27,0 15 900 2,10 1,16
70 258 45 0,40 18,0 0,48 21 6 2,25 101,2 38 1 710 0,18 0,18
60 235 65 4,71 306,1 2,41 156,6 0,62 40,3 52 3 380 0,45 7,60
60 236 60 0,58 34,8 2,00 120,0 0,27 16,2 10 600 2,35 2,15
60 237 35 0,48 16,8 0,90 31 5 0,08 2,8 7 245 1,61 6,00
55 209 40 0,73 29,2 3,88 155,2 0,20 8,0 9 360 4,17 3,65
55 210 50 1,06 53,0 3,96 198,0 0,16 8,0 10 500 3,25 6,61
50 189 40 2,80 112,0 3.60 144,0 1,44 57,6 53 2 120 0,85 1,94
20 145 100 0,24 24,0 2,49 249,0 0,20 20,0 13 1 300 5,66 1,20
15 170 45 0,35 15,7 2,28 102,6 0,40 18,0 26 1 170 3,04 0,87
15 174 45 0,24 10,8 4.23 190,3 0,25 11,2 24 1 080 8,63 0,96
10 164 70 0,42 29,4 1,49 104,3 0,17 11,9 13 910 2,53 2,47
10 165 90 0,09 8,1 1,00 90,0 0,06 5,4 5 450 6,67 1,50
164W/26 90 40 0,40 16,0 2.12 84,8 0,19 7,60 12 480 3,59 2,11
26 94 35 0,70 24,5 1,58 55,3 0,23 8,05 21 735 1,70 3,04
51 121 50 1,80 90,0 1,12 56,0 0,29 14,5 31 1 550 0,54 6,21
417E/56 371 70 0,81 56,7 1,17 81,9 0,87 60,9 30 2 100 0,70 0,93
16 303 100 1,09 109,0 3,36 336,0 0,88 88,0 52 5 200 1,71 1,24
1 275 50 0,80 40,0 2,02 101.0 1,57 78,5 46 2 300 0,85 0,51
417/400 221 55 0,69 37,9 1,64 90,2 0,55 30,2 43 2 365 1,32 1,25
TB 315
417/400
TB 408
282 50 0,60 30,0 2,32 116,0 0,05 2,5 9 450 3,57 12,00
417/400
278 50 0,53 26,5 0,93 46,5 0,86 43,0 27 1 350 0,67 0,62
TB 408
400W/15 355 75 0,28 21,0 1,04 78-0 1,20 90,0 28 2 100 0,70 0,23
15 185 60 0,47 28,2 2,80 , 168,0 0,09 5,4 17 1 020 5,00 5,22
497E/20 414 65 0,10 6,5 0,22 14,3 0,04 V 2,6 2 130 1,57 2,50
Reconstituí:ion 15,15 0,81 1 223,7 2,04 3 089,9 0,62 943,1 24 35 835 1,43 1,31
m
12

REPERTOIRE DU MELANGE (MINERAI + STERILE) EN BANCS SCHISTEUX


DU MELANGE (MINERAI+ STERILE)- ANARCHIQUE SCHISTEUX

Puis- !»b in CIM i


Position N° sance Zn Pb
cm
Z Contenu 7. Contenu Z Contenu g/t Contenu Pb+Cu Cu

340/5 167 60 1,84 110,4 0,66 39,6 0,30 18,0 32 1 920 0,31 6,13
334/340 51 60 0,48 28,8 2,44 146,4 0,15 9,0 22 1 320 3,87 3,20
TB 335
334W/7 58 40 0,22 8,8 1,00 40,0 0,10 4,0 30 1 200 3,12 2,20
417E/31 295 60 0,41 24,6 1,29 77,4 0,26 15,6 8 480 1,92 1,58
26 329 60 0,24 14,4 5,24 314,4 0,71 42,6 32 1 920 5,52 0,34
16 302 50 0,31 15,5 1.68 84,0 0,37 18,5 14 700 2,47 0,84
1 274 55 0,59 32,4 0,76 41,8 0,63 34,6 24 1 320 0,61 0,94
417/400 222 65 0,10 6,5 1,10 71,5 0,18 11,7 5 325 3,93 0,56
TB 413
idem 225 50 0,14 7,0 0,64 32,0 0,41 20,5 13 650 1,16 0,34
idem 224 65 0,30 19,5 1,14 74,1 0,14 9,1 9 585 2,59 2,14
497E/462W 365 100 0,14 14,0 0,86 86,0 0,56 56,0 10 1 000 1,23 0,25
TB 488

Reconstitu-:ion 6,65 0,42 281,9 1,51 1 007,2 0,36 239,6 17 11 420 1;94 1,17
m

REPLRTOIRE DU MELANGE LITE SCHISTtUX

Puis- Pb Zn Cu Ag Zn
Position sance Pb
N° Z Contenu Z Contenu Z Contenu Contenu Pb+Cu Cu
cm g/t
334/340
77 95 0,54 51,3 1,16 110,2 0,39 37,0 14 1 330 ' 1,25 1,38
TB 335
417E/26 316 45 0,31 13,9 0,79 35,5 1,07 48,1 20 900 0,57 0,29
21 336 40 0,23 9,2 0,65 26,0 0,35 14,0 13 520 1,12 0,66
6 228 60 0,29 17,4 0,66 39,6 0,12 7,2 12 720 1,61 2,42
6 248 55 0,72 39,6 2,46 135,3 0,08 4,4 39 2 145 3,07 9,00
417/400 280 55 0,12 6,6 0,17 9,3 1,34 73,7 25 1 375 0,12 0,09
TB 408
idem 218 50 0,05 2,5 0,31 15,5 0,05 2,5 3 150 3,10 1,00
idem 217 55 0,11 6,0 1,53 84,1 0,09 4,9 6 330 7,65 1,22
400W/5 150 100 0,10 10,0 0,61 61,0 0,41 41,0 10 1 000 1,20 0,24
5 149 100 0,24 24,0 0,37 37,0 0,09 9,0 6 600 1,12 2,67
- 20 195 40 0,44 17,6 0,86 34,4 0,63 25,2 21 840 0,80 0,70
462W/R6N 397 120 0,97 116,4 0,59 70,8 0,77 92,4 20 2 400 0,34 1,26

Reconstitu-:ion 8,15 0,39 314,5 0,81 658,7 0,44 359,4 15 12 310 0,98 0,89
m

REPERTOIRE DES MINERAIS ET DES MELANGES CHLORITEUX

Puis- I'b 3In Ciu 1^g


Zn Pb
Position N' sance
Z Contenu Z Contenu Z Contenu g/t Contenu Pb+Cu Cu
cm
340E/70 270 25 1,81 45,2 2,40 60,0 0,15 3,7 15 375 1,22 12,07
60 239 25 1,11 27,7 2,10 52,5 0,56 14,0 26 650 1,26 1,98
60 240 50 1,64 82,0 3,20 160,0 0,20 10,0 14 700 1,74 8,20
60 241 75 0,13 9,7 1,47 110,2 0,02 1,5 3 225 9,80 4,33

Reconstitu-:ion 1,75 0,94 164,6 2,19 382,7 0,16 29,2 11 1 950 1,99 5,87
m
13

APPENDICE 1-2

Etude minéralogique de 20 échantillons


du minerai de Bodennec

Etude (référence M.G.A. n° 77/669, étude 3 365)


réalisée sur sections polies à l'aide d'un microscope métallographique
14

I - CARACTERES GENERAUX DU MINERAI


20 sections polies ont été analysées. Les grains ont une taille variant
entre 300 y et 1/2 cm. La proportion des grains minéralisés varie selon l'échantil-
lon de 5 à 95 I. Les constituants majeurs du minerai sont pyrite, blende, chal-
copyrite ; à cela peut s'ajouter galène et marcassite (en général en étroite as-
sociation avec la pyrite) qui peuvent être aussi des composants mineurs. Pyrrhotite
et goethite sont toujours mineurs. La gangue est soit schisteuse, soit quartzeuse.
Les grains minéralisés sont soit purs, soit mixtes - les deux types coexistant
généralement dans le même échantillon. Par "grain pur" on entend un grain de pyri-
te (par exemple) auquel ne s'associe aucun autre minéral ou alors en très faible
quantité. Par "grain mixte" on entend un grain ou 2 ou plusieurs constituants se
trouvant généralement intimement associés. Par exemple : blende-chalcopyrite-py-
rite-gangue. Souvent, un des constituants domine. Les grains mixtes sont en géné-
ral supérieurs en taille aux grains purs.

On a distingué 3 grands types de minerais selon l'abondance des grains


minéralisés (voir tableau).

1 - Minerais riches : 70 à 95 % des grains y sont minéralisés - 9 échan-


tillons appartiennent à cette catégorie.

2 - Minerais moyens : 20 à 60 % des grains y sont minéralisés - 7 échan-


tillons appartiennent à cette catégorie.

3 - Minerais pauvres : 5 à 10 % des grains y sont minéralisés - M- échan-


tillons appartiennent à cette catégorie.

De plus à l'intérieur de chaque type l'abondance relative des différents


constituants ainsi que leur "maille de libération" a été considérée.

II - MINERAIS RICHES
Echantillon 257

Section 31 ^11 : (95 % des grains minéralisés)

Les constituants majeurs : pyrite, chalcopyrite et blende s'y trouvent en


abondance égale. La galène est en général un peu moins abondante. Les grains mixtes
et les constituants très intimement associés présentent une maille de libération de
80 y. Les grains purs sont très rares (moins de 1 % ) . Les plus fréquents étant les
grains de pyrite suivis de ceux de chalcopyrite. Les grains stériles (5 % de l'en-
semble des grains) sont aussi bien schisteux que quartzeux.
15

Echantillon 410

Section 31 423 : (80 à 90 % des grains minéralisés)

Très semblable à 31 414 - La pyrite forme souvent des cristaux idiomor-


phes arrondis et grossiers dans les grains mixtes. Les grains purs de blende et
chalcopyrite plus rares que ceux de pyrite sont aussi plus petits.

Echantillon 101

Section 31 405 : (80 à 90 % des grains minéralisés)

Ici la blende est plus abondante que pyrite, chalcopyrite et galène, elles
sont en proportions égales. Les grains sont mixtes et présentent une association
étroite de tous ces constituants dont l'un prédomine souvent. Leur maille de libé-
ration est de 80 y. Les grains purs sont un peu plus fréquents que dans les échan-
tillons précédents : les grains de blende beaucoup plus abondants que ceux de py-
rite.

31 409, 31 410, 31 418 sont des échantillons dont 70 à 80 % des grains


sont minéralisés et dont la taille des grains minéralisés, la plus fréquente se
situe ente 1/2 et 1 mm.

Echantillon 192

Section 31 409 :

Là encore, la blende est la plus abondante, suivie de près de la pyrite,


puis de la chalcopyrite et enfin de la galène.

L'association entre les constituants est étroite dans les grains mixtes
très abondants - leur maille de libération est de 100 y.

Les grains purs sont relativement abondants (environ 5 %) - les plus fré-
quents et aussi les plus grossiers, étant ceux de pyrite. La gangue schisteuse pa-
raît relativement plus abondante que la gangue quartzeuse.

Echantillon 193

Section 31 410 : (95 % des grains sont mixtes)

Avec une maille de libération des constituants - dont l'une prédomine


souvent - de 100 y. La pyrite est légèrement plus abondante que la blende elle-
même plus abondante que la chalcopyrite et galène qui s'y trouvent en quantité à
peu près égale.
16

5 % des grains (dans le même ordre d'abondance) sont purs. La gangue est
un peu plus quartzeuse que schisteuse.

Echantillon 313

Section 31 418 : (ici, 60 % seulement des grains sont mixtes)

Avec une maille de libération de 100 y, mais parfois, l'association est


extrêmement fine. Pyrite et marcassite sont aussi abondantes que la chalcopyrite,
mais beaucoup plus abondantes que la blende (elle-même plus abondante que la ga-
lène).

40 % sont purs - les grains de pyrite + marcassite sont plus abondants


que ceux de chalcopyrite. Ceux de blende sont rares.

La gangue est plus quartzeuse que schisteuse.

31 415, 31 420, 31 421 sont des échantillons dont 70 à 80 % des grains


sont minéralisés et dont la taille des grains minéralisés, la plus fréquente, se
situe entre 1 et 3 mm.

Echantillons 290 et 380

Sections 31 415 et 31 421 sont des échantillons très semblables où la py-


rite généralement associée à la marcassite prédomine. Blende et chalcopyrite se
trouvent en proportion égale, alors que la galène est rare. On observe parfois un
grain de goethite.

Les grains sont mixtes avec en général prédominance de l'un des consti-
tuants. La maille de libération est de 190 y. Les grains "purs" ne dépassent pas
5 % et les différents constituants s'y retrouvent dans les mêmes proportions.

Echantillon 354

Section 31 420 : ici la pyrite est un peu plus abondante que la chalco-
pyrite, et nettement plus abondante que la blende. La galène est rare. Les grains
sont mixtes avec une maille de libération de 190 y. Jusqu'à 5 % des grains sont
purs.

Les grains stériles des 3 échantillons précédents sont plus souvent schis-
teux que quartzeux.
17

III - MINERAIS MOYENS


Echantillon 178

Section 31 407 : (60 % des grains minéralisés)

Ici la blende domine largement sur la pyrite, chalcopyrite et galène sont


mineurs. Les grains sont en général presque purs avec association blende, pyrite
ou la blende prédomine. Les grains stériles sont aussi quartzeux que schisteux.

Echantillon 407

Section 31 422 : (60 % des grains minéralisés)

La pyrite est très prédominante sur la blende, chalcopyrite et galène étant


mineures. Les grains sont en général un peu moins purs que dans l'exemple précédent :
association pyrite blende.

La gangue est aussi quartzeuse que schisteuse.

Les échantillons suivants (31 412, 31 408, 31 406, 31 416, 31 413) ont
entre 20 et 40 % des grains minéralisés. Les grains stériles sont plus schisteux
que quartzeux. La pyrite y est prédominante sauf pour 31 408 (n° 189) dont les cons-
tituants s'y trouvent en proportion à peu près égale, sauf la galène qui est moins
abondante.

Environ 50 % des grains sont mixtes et la maille de libération est entre


80 et 100 y. 50 % des grains sont purs.

Echantillon 221

Section 31 412 : La pyrite est largement dominante, blende et chalcopyrite


sont peu abondantes et en proportion égale. Les grains sont en général purs.

Echantillon 233

Section 31 413 : La pyrite y est aussi largement dominante. La blende un


peu plus abondante que la chalcopyrite. La galène reste rare. La majeure partie des
grains sont purs.

Dans l'échantillon 31 406 (n° 137), la pyrite domine aussi. Blende et chal-
copyrite en proportion égale. 50 % des grains sont mixtes. 50 % des grains sont purs.

Echantillon 299

Section 31 416 :

La pyrite associée à la marcassite est un peu plus abondante que la chal-


copyrite. Blende et galène sont assez rare. 50 % des grains sont mixtes, 50 % purs.
18

La maille de libération dans les grains mixtes de 31 406 et 31 4-16 est


d'environ 80 y.

IV - MINERAIS PAUVRES
De 5 à 10 % des grains seulement y sont minéralisés. La pyrite est domi-
nante. Les grains purs plus abondants que les mixtes. La gangue paraît plus schis-
teuse que quartzeuse.

Echantillon 302

Section 31 417 : Pyrite dominante, chalcopyrite et blende en proportions


égales.

Les grains sont surtout purs.

Echantillon 350

Section 31 419 : Pyrite dominante.

Blende plus abondante que chalcopyrite et galène.

70 % des grains sont de pyrite pure.

20 % des grains présentent l'association pyrite, blende

et 10 % l'association pyrite, blende, galène.

Echantillon 414

Section 31 424 :

Pyrite très dominante, blende-chalcopyrite et galène rares.

Les grains mixtes sont rares.

Echantillon 195

Section 31 411 :

Semblable à 31 424. La galène y est cependant très rare.

P. PICOT
19

N° DE % DE GRAINS ABONDANCE ET NATURE DES REMARQUE


SECTJ0N POLIE MINERALISES COMPOSITION GRAINS

31 414 95 % Py - Ch - ai > G Mixtes

31 423 80 à SO % Py - Ch = Bl - G Mixtes
31 405 Bl > Py - Ch - G Mixtes

it—1
31 409 Bl > Py > Ch > G Mixtes Taille des

c* 31 410 70 à 80 % Py >,Bl > Ch - G Mixtes grains minéra-


«60 h Mixtes
31 418 Ch * Py+M t Bl ^ G '40 % Purs
lisés entre
[NER

1/2 et 1 mm

31 415 Py+M > Bl - Ch Mixtes Faille la plus


fréquente des
31 421 70 à 80 % Py+M > Bl • Ch > G Mixtes
grains minéra-
31 420 Py > Ch * Bl ^ G Mixtes lisés est entr
1 et 3 mm

31 407 Bl §> Py * Ch - G Purs


60 %
31 422 Py S> Bl » Ch » G Purs

UJ
31 4D6 Py > Ch " Bl 50 % mixtes 50 % Puig

C/>
31 408 Py » B l •= Ch « G 50 % mixtes 50 % Puis
INE RAÍ

21 412 20 à 40 % Py $> Bl = Ch Purs


31 413 Py t> Bl > Ch > G Purs
31 416 Py+M è, Ch > Bl - G (50 \ Mixtes
i 50 % Purs

S3 31 417 Py > Ch - Bl Purs


Ul/R

31 419 5 à 10 % Py S> Bl > Ch « G 7ù% Purs 30 % Mixtes


31 424 Py £> Bl - Ch » G Purs
III MINERAI

31 411 5 % Py >B1 » Ch > G Purs


- 2 0 -

31414 1a)— Grain mixte typique - Association fine de chalcopyrite, pyrite, blende,
galène et gangue quartzeuse. La maille de libération est située entre 20 ß et
80 fx. O n note la tendance de la pyrite à former des grains idiomorphes plus
grossiers (L.N. X 56).

31414 (b) — Grain mixte - Association plus fine que précédemment. Le grain a une taille
d'environ 8 0 0 ¿i. La maille de libération qui est située entre quelques microns
est de 4 0 ju. C e type de grains est moins fréquent (L.N. X 56).
-21-

31405 (a) — Grain mixte : pyrite - galène • blende - quartz - La maille de libération est entre 80 M
et 190 M- Ces grains ne sont pas tres fréquents. ÍL.N. X 56)

31405 (b) — Agauche : grain mixte de blende - chalcopyrite (maille de libération de 8 0 à 190 ¿t).
Adroite : grain de blende avec liséré de pyrite (L.N. X 56).
- 2 2 -

31422 - Grain mixte pyrite et blende (L.N. X 56).

31413 — Grain mixte pyrite - chalcopyrite (en bas à gauche)


Pyrite - Quartz (en haut à gauche)
Blende, galène, quartz (à droite). La maille de libération est environ 190 (L.N. X 56).
-23-

31418 — A droite grain de chalcopyrite avec très peu de blende et pyrite.


En bas au centre association pyrite - chalcopyrite.
En bas à gauche grain de pyrite pur.
En haut association pyrite • quartz (L.N. X 5 6 ) .

31424 - Schiste avec pyrite idiomorphe disséminée (L.N. X 5 6 ) .


- 2 4 -

31407 - A droite grain de blende pure.


A gauche contenant de petites inclusions de chalcopyrite et de la gangue quartzeuse.
Les grains stériles sont des grains de quartz (L.N. X 56).

31408 - A droite grain de galène pure.


A gauche grains de pyrite.
A u centre grain de schiste et de quartz (L.N. X 56).
25

APPENDICE 1-3

Etude statistique de répartition des teneurs en Cu, Pb et Zn


26

ETUDE STATISTIQUE DE REPARTITION DES TENEURS EN Cu, Pb ET Zn

Cette analyse a pour objectif d'étudier les proportions respectives


des teneurs en Cu, Pb, Zn du minerai de Bodennec, et si possible, identifier
des minerais différents.

On procède pour cela à une analyse descriptive à l'aide de diagram-


mes ternaires.

Le principe de ces diagrammes est le suivant :

soit un échantillon de teneur t^ en Cu, t 2 en Pb et t3 en Zn.

Les proportions respectives de ces teneurs sont données par :

ti t2 et t3
t x +t 2 +t 3 t!+t2+t3 t 1 +t 2 +t 3 '
on reporte ensuite l'échantillon correspondant à ces proportions à l'intérieur
d'un triangle equilateral de la manière suivante :
Pb

h étant la hauteur du triangle, le quotient


de la distance de x à la base Zn-Cu, par
h donne la proportion de Pb de l'échantil-
lon X

On procède de façon identique pour déter-


miner les proportions de Cu et de Zn.

L'échantillon est donc caractérisé par sa position dans le triangle.

Des diagrammes ternaires ont été réalisés pour :

- l'ensemble des échantillons provenant des sondages carottés (fig. 1)


- l'ensemble des échantillons provenant des' traçages du niveau -60 (fig. 2)
- les "échantillons moyens" des fronts et parements des traçages, obtenus
par moyenne pondérée des échantillons internes au front ou au parement (fig. 3)
- et un agrandissement du diagramme précédent, où les divers traçages sont
numérotés, a été fait (fig. 4).

L'analyse de ces diagrammes montre qu'il y a surtout des échantillons


dont la proportion plomb ou zinc est forte. L'existence d'une zone plombeuse dans
la partie supérieure du gisement a déjà été mise en évidence lors de l'étude
géostatistique.

Le diagramme des traçages (fig. 4) montre l'existence d'une partie plom-


beuse dans le traçage 462 W (n° 7). L'existence d'autres zonalités reste difficile
à montrer.
27

Pour le reste du gisement, les échantillons sont trop dispersés et


trop peu nombreux pour mettre en évidence d'autres zones très différenciées.

En première approximation on peut dire que, pour la majorité des


échantillons, la répartition des teneurs du minerai de Bodennec se situe dans
les limites, suivantes :

15 % Cu, 35 % Pb et 50 % Zn et 15 % Cu, 50 % Pb et 35 % Zn.


-28-

PB

•. *

***
+ >.
••

+••H- + + +

•*•• + *

+•*+
• +'
+ +
•••+ +

;x
CU

BODEMNECo SONDAGES CAROTTES, FIG. 1


-29-

PB

t +

+ +
+ + ++
+ +
+F .L+.

_,_+ -M-
•PW+

+ +H
+ +

*+ +
• H •*•+
* J.J.+-**

+ +

+ +

CU

BODENMECo TRAÇAGES DU IMIUEAU -60, FIG.2


-30-

PB

+ +
+ +
+ +
*.*
-r* +

++ +•

+ ++*••*

4.+ +

Zl\l cu

BODENNECoTRACAGESiriOYo FRONTS S PAREHEIMT FIG. 3


-31-

PB

ZM CU

BODENNEC.TRAÇAGES:nOT. FRONTS 6 PAREflENT


32

PARTIE

ÉTUDE DE LA PRÉCONCENTKATION DU MINERAI DE BGDENNEC


33

INTRODUCTION
Cette étude a été réalisée en prenant comme hypothèse une exploitation
qui fournirait à l'entrée de l'usine de concentration un minerai fortement dilué
(par exemple une extraction à ciel ouvert). Dans cette optique, un échantillon
primaire d'une vingtaine de tonnes, prélevé par la Division Vendée-Bretagne à
partir des haldes des travaux miniers de reconnaissance, a été expédié à Orléans
en juillet 1977.

1 - PREPARATION ET ANALYSE DU LOT REÇU (figure 1)


Le minerai a été concassé à 50 mm dans un concasseur à mâchoires. Le
produit obtenu a été échantilloné par prises instantanées à la jetée de la bande
de sortie. Ainsi un échantillon primaire de 1 800 kg a été constitué.

Cet échantillon a été ensuite divisé en deux et une moitié a été concas-
sée, broyée et successivement quartée pour aboutir à un échantillon de 1 kg qui
après pulvérisation a été analysé :

Cu 0,55 % A12O 12,80 % MnO 0,10 %


Pb 1,14 % MgO 1,41 % TiO2 0,77 %
Zn 1,69 % CaO 0,05 % H20+ 3,15 %
Fe 5,71 % Na20 0,28 % H 2 0~ 0,40 %
Ag 34 g/t K20 2,92 % S0 3 0,70 %
SiO2 62,50 % P205 0,20 % S 4,52 %.

2 - ESSAIS DE SEPARATION DENSIMETRIQUE


2.1 - Essais de séparation en milieux denses
Pour réaliser ces essais trois échantillons ont été préparés à partir de
l'échantillon primaire de 1 800 kg mentionné précédemment :

- après broyage à moins de 50 mm :


un échantillon 2-50 mm de 100 kg pour étude des possibilités de sépara-
tion milieu dense en bac statique ou tambour ; la granulométrie est donnée tableau 1

- après broyage à moins de 30 mm, pour l'un et à moins de 15 mm pour l'autre


deux échantillons 0,5-30 mm (50 kg) et 0,5-15 mm (50 kg) pour étude des
possibilités de séparation milieu dense en cyclone ou cylindre.

Les essais ont été réalisés dans les laboratoiresde la Société Cribla
à Bruxelles les 28, 29 et 30 septembre 1977, l'appareillage d'essai permettant
d'établir les courbes de lavabilité sur des quantités relativement importantes
(comparées à ce qui aurait pu être fait par liqueurs denses organiques) et utili-
sant une suspension de ferrosilicium (ce qui permet une extrapolation plus facile).
34

Le schéma de l'appareillage d'essai est représenté figure 2. Ainsi sur chacun


des trois échantillons mentionnés ci-dessus, quatre coupures densimétriques ont
été effectuées entre 2,65 et 2,95.

Les répartitions en poids et métaux, selon la densité sont données pour


ces trois échantillons, dans les tableaux 2 à 4 ci-après.

Tableau 1

Distribution granulométrique du minerai broyé à moins de 50 mm avant


séparations en milieux denses.

Poids %

+ 40 mm 0,8
+ 20 mm 22,2
+ 10 mm 26,6
+ 5 mm 22,5
+ 2,5 mm 13,1
+ 1,0 mm 6,8
+ 0,5 mm 3,9
+ 0,315 mm 1,9
- 0,315 mm 2,2

TOTAL 100,0
UTILISATION DE L'ECHANTILLON DE 1 800 KG
REPRESENTATIF D'UN LOT DE 20 t DE HALDES PROVENANT DE BODENNEC

Minerai tout-venant

1/2 1/2
Concassage 50 mm Concassage 50 mm

tamisage mm granulometrie concassage 30 mm Témoins A


— 2 mm (cf. tableau 1)
+ 2 mm 1/8 1/8
concassage 15 mm
\
to
1/8 1/8 1/16' 1/16 1/16 1/16 en
Témoins D pour essai tamisage 0,5 mm Témoins B tamisage 0,5 mm quartages
milieu denses - 0,5 mm - 0,5 mm successifs
(cf. tableau 2)+ 0,5 mm + 0,5 mm +
pour essai pour essai 1 K. pour
milieux denses milieux denses analyse
(cf. tab. 3) (cf. tab. 4) (cf. § 1)
+ Témoin C

Figure 1
36
Minerai :

léger lourd

20 um 1

Purge

pompe rotative à pulpe


Purge

1 - grille d'épuration de la liqueur dense


2 - bacs amovibles avec grilles de protection (0 1 um)

Figure 2
37

Tableau 2 : fractions 0-50 mm

Cuivre Plomb Zinc Fer Argent


répar- répar- répar- répar- répar-
Produits Poids titre contenu titre contenu titre contenu titre contenu titre contenu
tition tition tition tition tition
Z Z 2
:
Z
Z Z
Z Z g/t
Z
— 2 nun
tamisage sec 21,1 0,32 6,7 12,7 0,52 11.0 9,4 0,85 17,9 11,1 5,50 116 19,0 15 316 6,5
Tamisage humi- 9.7 0,30 2,9 5,5 0,50 4,8 4,1 0,51 4,9 3,0 6,05 59 9,7 25 242 5,0
de

<• 2,69 «39,1 0,03 1,0 1,9 0,03 1,2 1,0 0,23 9,0 5,6 2,45 96 15,7 10 391 8,1
2,69-2,75 «13,7 0,11 1,5 2,8 0,07 0,9 0,8 0,31 4.2 2,6 4,75 65 10,7 10 137 2,8
2,75-2,83 « 3,4 0,45 1,5 2,8 0,30 1.0 0,8 1,37 4,7 2,9 11,10 38 6.2 25 85 1.8
2,83-2,95 " 1.5 1,12 1,7 3,2 1,03 1,5 1,3 3,83 5,7 3,5 14,65 22 3,6 65 97 2,0
> -.95 «11.5 3,28 37,7 71,1 8,40 96,6 82,6 10,04 115,5 71,3 18,65 214 35,1 310 3 565 73,8

Tout-venant 100,0 0,53 53,3 100,0 1,17 117,0 100,0 1,62 161,9 100,0 6,10 610 100,0 48 4 833 100,0

Tableau 3 : fraction 0-30

Cuivre Plomb Zinc Fer Argent


répar- répar- répar- répar- répar-
Produits Poids titre contenu titre contenu titre contenu titre contenu titre contenu
tition tition tition tition tition
Z Z Z Z
Z Z Z
Z Z g/t
Z
- 0,5 mm
7.6 0,39 3,0 5,0 0,60 •»,6 3,6 0,85 6,5 3,6 6,20 47 7,2 25 190 3,9
tamisage sec
tamisage humi- 12,2 0.23 2,8 4,7 0,41 5,0 3,9 0,26 3,2 1,8 5,95 73 11,1 35 427 8,7
de
< 2,65 :%6,7 0,08 <»,5 7,6 0,07 4,0 3.1 0,33 18,7 10,3 3,70 210 32,0 <10 282 5,8
2,65-2,75 - « 7,8 0,21 1.6 2,7 0,21 1.6 1 2 0,74 5,8 3.2 6,90 54 8,2 15 117 2,4
2,75-2,85 «2,2 0,65 1.4 2,4 0,52 1,1 0,9 1,98 4.4 2,4 12,00 26 4,0 30 66 1,4
2,85-2,96 «1.7 1,29 2,2 3,7 2,00 3,4 2,6 4,66 7^9 4,4 15,65 27 •*,1 80 136 2.B
> 2,96 "11,8 3,71 43,8 73,9 9.25 109,2 84,7 11,40 134,5 74,3 18,55 219 33,4 310 3 658 75,0

Tout-venant 100,0 0,59 59,3 100,0 1,29 128,9 100,0 1,81 181,0 100,0 6,56 656 100,0 49 4 879 100,0

Tableau A : fraction 0-15

Cuivre Plomb Zinc Fer Argent


répar- répar- répar- répar- répar-
Produits Poids titre contenu titre contenu titre contenu titre contenu titre contenu
tition tition tition tition tition
Z Z Z Z Z Z Z
Z Z Z
- 2,5 mm
tamisage sec 10,1 0,50 5,0 8,3 0,82 8,3 6,7 1,18 11,9 6.7 6,35 64 10,6 35 353 7,6
tamisage humi- 9,7 0,37 3,6 6,0 0,51 4,9 3,9 0.58 5,6 3,2 6,05 59 9,8 20 194 4,2
de
< 2,65 «58.5 0,08 4,7 7.B 0,12 7,0 5,6 0,29 17,0 9,6 2,75 161 26,7 <10 293 6,3
2,65-2,75 "7.7 0,32 2,5 4,2 0,31 2,4 1 9 1,03 7,9 •*,5 7,30 56 9.3 15 115 2.5
2,75-2,85 :: 1.3 0,90 1,2 2,0 1,01 1,3 1,0 2,95 3,8 2,2 14,30 19 3,2 45 58 1.2
S! 171
2,85-2,96 1,9 1,45 2,8 4,7 1,90 3,6 2,9 4,78 9,1 5,2 15,70 30 5,0 90 3,7
> 2,96 «io : s 3,72 40,2 67,0 9,00 97,2 78.0 11,12 121,0 68,6 19,75 213 35,5 320 3 456 74,5

Tout-venant 100,0 0,60 60,0 100,0 1.25 124,7 100,0 1,76 176,3 100,0 6,02 602 100,0 46 4 640 100,0

::
Partie utilisée pour essais en milieux denses.
38

Le rapport d'essai établi par la société CRIBLA est donné en annexe (ap-
pendice 1). La comparaison des courbes de partage - pages 22 à 27 de ce rapport -
permet de constater que :

quelle que soit la distribution granulométrique de l'échantillon traité


en milieu dense, les courbes donnant les teneurs des concentrés en fonction des
rendements pondéraux sont pratiquement semblables pour cuivre, plomb, zinc, voire
argent. Il en est à peu près de même pour le fer dans la zone "utile" des rende-
ments de préconcentration (entre 40 % et 15 % de rendement pondéral du concentré).

Le critère "teneur du concentré" = fx (rendement pondéral), ne peut donc


pas être retenu pour départager les méthodes en présence.

Si l'on prend pour critère les rendements en métaux, par exemple, pour
fixer les idées, un rendement en cuivre de 90 %, on obtient les résultats suivants

Distribution
2-50 mm 0,5-30 mm 0,5-15 mm
granulométrique
Densité de par-
2,83 2,695 2,665
tage
Rdt poids 19 % 24 % 25 %
Rdt Cu (teneur %) 90 % (3) 90 % (2,6) 90 % (2,4)
M pb ( » ) 92 % (7,5) 96 % (6,0) 93 % (5,3)
11
Zn ( " ) 87 % (9,3) 87 % (7,0) 88 % (7,1)
H Fe ( " ) 54 % (18) 56 % (15,3) 64 % (15,4)
11 86 % (275) 92 % (200) 92 % (190)
Ag ( " g/t)

Si l'on fixe le rendement pondéral du concentré à 25 % par exemple, les


valeurs ci-dessus ne changent pas pour le minerai broyé à 0,5-30 mm ou à 0,5-15 mm.
Pour le minerai broyé à 2-50 mm les valeurs deviennent :

Densité de partage 2,74


Rdt poids : 25 %
Rdt Cu (teneur %) 94 (2,4)
Pb ( " ) 98 (5,8)
Zn ( " ) 91 (7,3)
Fe ( " ) 65 (16,2)
Ag ( " g/t) 88 (215).
39

II ressort de ces comparaisons que les séparations en milieu dense don-


nent les meilleurs résultats sur le minerai 2-50 mm pour les rendements en poids,
en cuivre, en plomb et en zinc. Ces résultats sont défavorables pour l'argent et
dans une moindre mesure pour le fer - qu'il est souhaitable d'éliminer.

Compte tenu des faits suivants :

- le minerai broyé a 2-50 mm, plus grossier que les autres, est de prépara-
tion moins coûteuse.

- ce minerai, vu sa granulométrie peut être traité en bac statique, appareil


plus économique et plus précis que les cylindres ou cyclones nécessaires
pour traiter en milieu dense, des produits distribués entre 0,5 et 30 ou
0,5 et 15 mm.

Le traitement du minerai 2-50 mm en bac statique apparaît donc plus


intéressant. Il importe toutefois de noter que la quantité de - 2 mm (qui ne
peut pas être traitée en bac statique) est importante (supérieure à 30 %) : si
l'on mélange cette fraction au plongeant 2-50 mm la dilution sera très grande et
diminuera largement l'intérêt de l'opération. On peut toutefois penser que, en
réalité la quantité de fine sera moindre puisque l'échantillon traité, schis-
teux, était altéré du fait de son stockage sur haldes pendant plusieurs mois.
Cet échantillon avait de plus subi une attrition au cours de son transport
chez Cribla : d'où nécessité de refaire des tamisages humides avant essais de
séparation (dont les fines figurant sur les 2è lignes des tableaux 2-3-4). Par
ailleurs, on peut envisager de préconcentrer ces fines par gravimétrie (jig,
spirale, sluice lamflo, cône reichert) ce qui permettrait d'éliminer les
particules ultra fines d'argiles (talc, séricite, ...) provenant des schistes
et qui pourraient gêner la flottation ultérieure. Un essai de concentration sur
spirale a donc été entrepris.

2.2 - Essais de séparation par spirale


Les essais de séparation gravimétrique par spirale n'ont constitué
qu'une campagne d'orientation.

Compte tenu de l'évolution des études minières prévoyant alors d'ex-


ploiter un minerai qui à l'entrée de la laverie titrerait environ 1 % en Cu,
2,3 en Pb et 2,7 % en Zn, on pouvait estimer que la fraction - 2 mm du minerai
concassé au-dessous de 50 mm et traitée éventuellement sur spirale titrerait
environ 0,6 % en Cu, 1 % en Pb et 1,5 % en Zn.

Pour se rapprocher de ces teneurs d'entrée, ces premiers essais d'orien-


tation sur spirale ont été réalisés sur un échantillon de 250 kg du minerai di-
lué (0,55 % Cu, 1,14 % Pb et 1,7 % Zn) broyé au-dessous de 2 mm.

Le schéma de déroulement des 3 essais est donné figure 3.


40
Schéma de principe de concentration d'un minerai sur spirale

Eau d'arrosage ¡ 700 1 /h

Alimentation . Eau d'entrainement des


pulpe concentrés : 300 1/h
+ eau de dilution
du tout-venant

Concentrés^ Rejets
tamisage

+ 100 mm
- 100 mm

Figure 3
41

Trois réglages successifs ont été essayés ; ce sont, suivant l'ordre


chronologique :

- réglage 1 : effectué pour obtenir un rendement pondéral du concentré de l'ordre


de 20 %

- réglage 2 : afin de réduire le rendement pondéral des concentrés - par ferme-


ture partielle des opercules d'admission des lourds - et réduc-
tion de 3 500 à 2 500 1/h du débit de l'eau de dilution du tout-
venant, introduite à l'alimentation de la pulpe (voir figure 3)

- réglage 3 : après réduction du débit d'eau de dilution de 2 500 à 1 000 1/h.

Notes liminaires : explication des calculs des débits

- les durées des échantillonnages effectués au cours de ces essais ont été
de 10 minutes
- l'échantillonneur utilisé a un rendement : échantillon/lot à échantillonner
= 1,33 %
- la somme des débits d'eau d'arrosage et d'eau d'entraînement des concentrés
est de 1 000 1/h (cf. figure 3).
42

- réglage 1 : débit de l'eau de dilution du tout-venant : 3 500 1/h.

Bilan volumique

Désignation des produits Volumes Rendements Debits litres/heures


litres %
concentrés 1,950 15,3 1,950 x 100 x 60 = 88Q
ljOO 1U

10
rejets 10,750 84,7 '75° * 10
° M = 4 850

alimentation calculée 12,700 100,0 5 730

dont arrosage + entraînement + dilution : ( 7 0 0 + 3 0 0 + 3 5 0 0 ) - 4 500

reste : débit de pulpe d'alimentation (calculé) 1 230

Bilan pondéral

Désignation des produits Poids Rendements Débits kilo/heure


kg %
0,388 x 100 60
concentrés 0,388 23,4
1,33 X10 "

1,266 x 100 60
rejets 1,266 76,6
1,33 X 10 ~ —
alimentation calculée 1,654 100,0 746

Concentrations, calculées de la pulpe d'alimentation :

avant dilution : — . =918 g/1

après dilution :± ^QVTSOO = 158 S'1-


43

- Réglage 2 : débit de l'eau de dilution du tout-venant : 2 500 1/h.

Bilan volumique

Désignation des produits Volumes Rendements Débits litres/heure


litres %

concentrés 1,150 10 ,6 - ,150 x 100 1


60
1,33 10 "

9 ,600 x 100 60
rejets 9,600 89
'1
1,33 io -
alimentation calculée 10, 750 100 ,0 850

dont : arrosage + entraînement + dilution (700 + 300 + 2 500) - 3 500

reste : débit de pulpe d'alimentation (calculé) 1 350

Bilan pondéral

Désignation des produits Poids Rendement Débits ki]Lo/heu


kg
0,075 x 100 . 60 _
concentré 0,075 10,0
1,33 3 10 "

rejets 0,672 90,0


x

alimentation calculée 0,747 100,0 337

Concentrations calculées de la pulpe d'alimentation


3Z1
avant dilution : . °g° = 250 g/1

après dilution : , ^+°°2° 500 = 88 g/1.


44

- Réglage 3 : débit de l'eau de dilution du tout-venant : 1 000 1/h.

Bilan volumique

Désignation des produits Volumes Rendements Débits litres/heure


litres %
60
concentrés 1,250 20,8

rejets 4,750 79,2 = 2 143

alimentation calculée 6,000 100,0 2 707

dont : arrosage + entraînement + dilution (700 + 300 + 1 000) - 2 000

reste : débit de pulpe d'alimentation (calculé) 707

Bilan pondéral

Désignation des produits Poids Rendement Débits kilo/heure


kg %
0,081 x 100 x 60 =
concentré 0,081 12,0
1j JO xU

rejets 0,590 88,0 x f| = 266


alimentation calculée 0,671 100,0 303

Concentrations calculées de la pulpe d'alimentation


30
avant dilution : ^°00
^0 = 429 g/1

après dilution : = 178 g/1.


45

Les bilans obtenus à l'issue de ces trois essais sont reportés dans le
tableau 5 ci-après.

On y remarque qu'au cours du temps, les teneurs du tout-venant en métaux


utiles baissent ; cela est dû à la quasi impossibilité pratique d'obtenir par agi-
tation une répartition homogène de la pulpe en suspension dans une cuve. Ainsi
l'alimentation de la spirale n'est pas rigoureusement constante en répartition
granulométrique.

Des trois essais d'orientation effectués il est possible de conclure


qu'avec un rendement pondéral des concentrés de l'ordre de 25 %, on peut obtenir
dans ceux-ci des rendements en métaux supérieurs à 50 % (cf. essai 1, tableau 5).

Ce résultat pourrait être amélioré après étude des paramètres suivants :

- débit sec de minerai à traiter


- concentration de la pulpe introduite
- éventuellement : - distribution granulométrique du minerai traité : coupure
des Schlamms
- traitement séparé de 2 catégories de minerai obtenu
après tamisage à une maille à préciser
- nombre de spires à utiliser - voire nécessité d'utiliser deux spirales en
série. (Les essais ont été faits sur une spirale comportant 5 spires)
- nombre et degré d'ouverture des opercules de récupération des lourds à
utiliser
- possibilités d'amélioration :
- des teneurs : par relavage des concentrés
- des rendements : par épuisage des rejets
46

N° Poids
Cuivre Plomb Zinc
Produits
essai
1 Préconcentré 23,4 1,13 26,4 52,7 2,39 55,9 51,2 3,25 76,1 54,1
Rejet (+ 100 um) 35,7 0,23 8,2 16,4 0,52 18,6 17,0 0,77 27,5 19,5
Rejet (- 100 ym) 40,9 0,38 15,5 30,9 0,85 34,8 31,8 0,91 37,2 26,4

Alim. calculée 100,0 0,50 50,1 100,0 1,09 109,3 100,0 1,41 140,8 100,0

2 Préconcentré 10,0 1,38 13,8 31,4 2,42 24,2 25,2 3,58 35,8 30,0
Rejet (+ 100 um) 36,0 0,30 10,8 24,5 0,73 26,3 27,4 1,00 36,0 30,2
Rejet (- 100 um) 54,0 0,37 19,4 44,1 0,84 45,4 47,4 0,88 47,5 39,8

Alim. calculée 100,0 0,44 44,0 100,0 0,96 95,9 100,0 1,19 119,3 100,0

3 Préconcentré 12,0 1,19 14,3 34,0 1,95 23,4 26,5 3,12 37,4 34,8
Rejet (+ 100 um) 24,7 0,20 4,9 11,7 0,44 10,9 12,4 0,63 15,6 14,5
Rejet (- 100 um) 63,3 0,36 22,8 54,3 0,85 53,8 61,1 0,86 54,4 50,7

Alim. calculée 100,0 0,42 42,0 100,0 0,88 88,1 100,0 1,07 107,4 100,0

TABLEAU 5
47

APPENDICE 2-1

Etude densimétrique du minerai de Bodennec


pour le Bureau de Recherches Géologiques et Minières
48
CRIBLA S.A.

ETUDE DENSIMETRIQUE DU MINERAI DE


BODENNEC POUR LE BUREAU DE
RECHERCHES GEOLOGIQUES ET MINIERES
===oOo===

Pages

Généralités

- RAPPORT D'ESSAIS -

1. Description des essais

2. Résultats des essais


2.1. Echantillon 2 - 5 0 mms 3
2.2. Echantillon 0,5- 30 nuns 4
2.3. Echantillon 0,5- 15 mms
5
3. Résultats de traitement à diverses densités
6
h. Planches
6
5. Conclusions 6

- A N N E X E S -

Etudes densimétriques détaillées des divers


échantillons.
Echantillon 868 - 2 - 5 0 mms 7-11
Echantillon 869 - 0,5 - 30 mms 12-16
Echantillon 870 - 0,5 - 15 mms 17-21

Planches
Echantillon 868 2 - 5 0 mms 22-23
Echantillon 869 0,5 - 30 mms 24-25
Echantillon 870 0,5 - 15 mms 26-27
49
CRIBLA S.A.

1. DESCRIPTION DES ESSAIS


1.1. DESCHLAMMAGE
Pour parfaire le déschlammage des échantillons, ces
derniers ont été soumis à un tamisage humide sur
crible.
Les passés ont été sèches et des échantillons remis
au B.R.G.M. pour analyses chimiques.

1.2. SEPARATIONS DEMSIMETRIQUES


- Les échantillons deschlammés et humides furent
ensuite passés dans notre installation de partages
densimétriques.

- Les différentes séparations ont été faites dans


suspension dense au ferrosilicium stabilisée et
à base de chlorure de zinc.

- Les densités de partage ont été choisies de com-


mun accord avec les délégués du B.R.G.M. dans la
gamme des densités comprises entre 2,65 et 3-
Le contrôle de la densité correspondant à chaque
essai a été fait par pesée d'une quantité de
1.000 cm 3.

- Les fractions résultant des différents partages


ont été lavées et remises a Monsieur ROBERT pour
analyses chimiques.

1.3. ANALYSES CHIMIQUES


Ces analyses ont été faites par les services du
B.R.G.M. ; les résultats nous ont été communiqués
par lettre du 19-10-1977.
50
CRIBLA S.A.

2. RESULTATS DES ESSAIS

2.1. ECHANTILLON N° 868 - 2-50 nuns.

2.1.1. GRANULOMETRIE :
Essai n° 868.1. déschlammage.
2-50 mm : 87.553 gr. soit 87,8 %
0- 2 mm : 12.210 gr. soit 12,2 %
99.763 gr. 100 %

2.1.2. DENSIMETRIE ET TENEURS

Essais n° 868.2. et analyses chimiques

TRANCHES Poids sec. T E N E U R S


DENSIMETRIQUES
gr. % Cu % Pb % Zn % Fe % Ag gr/t

- 2,69 49.^11 56,44 0,03 0,03 0,23 2,^5 10


2,69 - 2,75 17.362 19,83 0,11 0,07 0,31 4,75 10
2,75 - 2,83 4.359 4,98 0,45 0,30 1,37 11,10 25
2,83 - 2,95 1.843 2,10 1,12 1,03 3,83 14,65 65
+ 2,95 14.578 16,65 3,28 8,40 10,04 18,65 310

TOTAL 87.553 100 0,63 1,47 2,01 6,29 62


51
CRIBLA S.A.

2.2. ECHANTILLON N° 369 - 0.5 - 30 mms.

2.2.1. GRANULOMETRIE

Essai n° 869« ! • deschlanunage.

0,5 - 30rams: 35.318 gr. soit 86,8 %


0 - 0,5mras : 5-350 gr. soit 13,2 %
40.668 gr. 100 %

2.2.2. DENSIMETRIE ET TENEURS


Essais n° 869.2. et analyses chimiques.

Poids sec T E Ñ E URS


TRANCHES
DENSIMETRIQUES er. % Cu % Pb % Zn % Fe % Ag grA
i

-2,65 24,947 70,64 0,08 0,07 0,33 3,70 5 |


2,65 - 2,75 3.420 9,68 0,21 0,21 0,74 6,90 15 j
2,75 - 2,85 980 2,77 0,65 0,52 1,98 12,00 30
2,85 - 2,96 765 2,17 1,29 2,00 4,66 15,65 80
+ 2,96 5206 14,74 3,71 9,25 11,40 13,55 310

TOTAL 35.318 100 0,67 1,49 2,14 6,69 53


52
CRIBLA S.A.

2.3. ECHANTILLON N° 870 - 0,5 - 15 mms

2.3.1. GRANULOMETRIE

Essai n° 870.1. déschlammage.

0,5 - 15 mms : 34.186 gr. soit 89,2 %


0 - 0,5mms : 4.150 gr. soit 10,8 %
38.336 gr. 100 %

2.3.2. DENSIMETRIE ET TENEURS

Essais n° 870.2 et analyses chimiques

Poids sec T E N E U R S
TRANCHES
!DENSIMETRIQUES
Gr.
T
!Cu !Pb 7Zn ? Fe %Ag gr/fe

- 2,65 2H.910 72,87 o,o8 0,12 ; 0,29 2,75 5


2,65 - 2,75 3.298 9,65 0,32 0,31 : 1,03 7,3 15
2,75 - 2,85 563 1,65 o,9o 1,01 ; 2,95 |l4,3 15
2,85 - 2,96 815 2,38 1.1J5 1,90 4,78 |15,7 90
+ 2,96 4.600 13,^5 3,72 9,00 11,12 !l9,75 320

TOTAL 3^.186 100 1,39-! 1,97 5,97 51


53
S.A. CRIBLA

3. RESULTATS DE TRAITEMENTS A DIVERSES DENSITES

Sur base des résultats obtenus ci-dessus, on a calculé


'les rendements pondéraux, les teneurs des plongeants et
flottants ainsi que le pourcentage de récupération "nétal"
dans le cas du traitement global de chacun des échantillons
aux densités de référence choisies.

Ces calculs ont été faits pour chacun des constituants


à savoir : cuivre, Plonb, Zinc, Fer et Argent.

Ils figurent en annexes, respectivement pour :


l'échantillon 368 ( 2 - 50 mms) feuilles 3.1.1. à 3.1.5-
l'échantillon 369 (0,5 - 30 mms) feuilles 3.2.1. à 3.2.5.
l'échantillon 870 (0,5 - 15 mms) feuilles 3.3.1. à 3.3.5-

k. PLANCHES (voir annexes)

Sur ces planches, constituant chacune un diagramme double,


figurent pour les divers constituants "métal" d'une part,
un diagramme teneur {%) - rendement pondéral {%) d'autre
part, un diagramme densité de coupure (kg/1) - rendement
pondéral {%).
Sur ce dernier diagramme figure également la courbe de récu-
pération métal {%) en fonction de la densité de- coupure.

5. CONCLUSIONS

D'une façon générale, les courbes de lavabilité montrent


que la préconcentration en milieu dense du minerai de BODENNI
peut donner de bons résultats avec des pourcentages de récu-
pération "métal" très satisfaisants (voisins de 90 %)
exception faite toutefois pour le fer.
54
CRIBLA S.A.

1. ETUDES DENSIMETRIQUES DETAILLEES DES


DIVERS ECHANTILLONS
=====sooOoo======
CHiBLA. ¿A. CALCULÓ DES CQUPBE3 DE LAV4BÍL¡íé. Fíuiue N9 3 . 1 . 1 .
BRUXCILÍS.

E CUANTÍLLOH Na 868 í 55A i No 868.2 MATÍLRE Minerai "B0DENNEC GR^NUL. 2 A [ ?0 n/


/m
DATE : o^t . . . 7 . 7 . . . . .

Poioj TENEURS
DCS [H De s FLOTTANTÖ. PLONGEñNTó.
«ht TRANCHES Cu Cu
TEHEURSCN RO/DEMCM
of ÍOQ-5
S 21 6:5 W: 9 100-Ô
i° € : 1OTAL4
1 S. 3. ""47 ~ 5. 6. " ? ; - • • a. 3. W. 11. "] 1d.
56,11 0,03 1,6932 100 63,0795 0,63 100
2,69 56,11 1,6932 0,03 2,7 '»3,56 61,3863 1,1o 97,3
en
tn
19,83 0,11 2,1813
2,75 76,27 ' 3,8715 0,05 6,1 23,73 59,2050 2,19 93,9
1,98 0,15 2,2110

2,83 81,25 6,1155 0,075 9,7 18,75 56,9610 3,01 90,3


2,10 1,12 2,3520

2,95 83,35 8,1675 0,10 13,1 16,65 51,6120 3,28 86,6


16,65 3,28 51,6120
i

t
i

TOTA L . 100,00 0,63 •


i
CHiBLti. ÔA. CALCULÓ VES CQUPBE3 DE LAVABIUTC FBUÍUe N P A : 1 : ? 1
BRUAELUS.

ECUANTÍLLON w?..86fi. £ 5 5 4 / N° 068.2.. tiAT¡LRE Minerai.VBODISNMSß" • ..2 4 .50 . ^ •• Oct. .77


Poivj ÎENëURS fhiDS
oes ÍH DCS FLOTTANTö. PLONGEnNTö.
DENSITES. TRANCHES Rrjt ENÍURS "IÄto/J
0/ îoo-s Cu ^
% 6:5 6" : f
T. T: 5. 6. 3. 10. 100-8

56,44 0,03 1,6932 100 146,5983 1,47 100,0


2,69 56,44 1,6932 0,03 1,2 '13,56 144,9051 3,33 98,8
in
19,83 0,07 1,3881 en

2,75 76,27 ¡ 3,0813 0,04 2,1 23,73 143,5170 6,05 97,9


4,98" 0,30 1,4940
2,83 81,25 4,5753 0,056 3,1 18,75 142,0230 7,57 96,9
2,10 1,03 2,1630
2,95 83,35 ' 6,7383 0,08 4,6 16,65 139,8600 8,40 95,4
16,65 8,40 139,8600

TOTA L . 100,00 1,17


CRIBLA. CALCULÓ DES C0UQ8E3 DE LAVABlllJE. F£U¡U£
BRUXELLES.

ECUANTI'LLON tf?.a68.. ESSAI N° .868,2. M i n e r a i - 'iBO D E N U E É,'.1«- 2 A .5.9.% DATE : . .Qqt;


PûiVJ TENEURS
DE 3 UN DCS FLOTTANTÖ. PLONGE fiNTô.
Zn Zn
DENSITES. TRANCHES TENEURS en RENOEHENJ

2,3 Zn
« ÎOû-5
/o 6:5 10:9 100 -8
3. 5. 6. 3. 10. 11.
56,14 0,23 12,9812 100,00 01,1601 2,01 100,0
',69 56,44 12,9812 0,23 6,5 43,56 88,1789 4,32 93,5
19,8? 0,31 6,1473
2,75 76,27 i 19,1285 0,25 9,5 23,73 182,0316 7,67 90,5
4,98 1,37 6,8226
2,03 81,25 25,9511 0,32 12,9 18,75 75,2090 9,34 87,1
2,10 3,83 8,0430
2,95 83,35 I 33,9941 0,4l 16,9 16,65 67,1660 10,04 83,1
16,65 10,04 167,1660

100,00 2,01
CRIBLA. O.A. CALCULÓ DES C0UPBEÔ DE LAVABiÜíé.
BRUXCUMS.


û/rp
£ CUANTÍLLON ÍSSAI fjO 868,2 ÏIATILRE Minerai "BODENNEC" GFQNUL. .2.4 !50 w Z?4re : oct 77
••An
¡OIVJ TENEURS PbiDS
oes [H DCS FL0TT4NTÖ. Piff/vee/wra.
TRANCHES. ' Fe Fe
TENEURS av lENOetitNJ fÄrVOfWNT
2*3 S 2 1 £*....«% " * /0
too-s ¡•e 0/ p ^ »/.
/o 6:5
s 4 10:9 ioo~ a
1. a. 3. 4. 5. 6. T- a 1 Í1. 1d.
56,44 2,45 138,2780 100,00 629,0360 6,29 100, Q
2,69 56,44 138,278c 2,45 22, 0 43,56 490,7580 11,27 78,0 ,
19,85 4,75 94,1925

2,75 76,27 232,4705 3,05 37, 0 23,73 396,5655 16,71 63,0


4,98 11,10 55,2780
2,85 81,25 287,7485 3,54 15, 7 18,75 341,2875 18,20 54,3
2,10 14,65 30,7650
2,95 83,35 318,5135 3,82 50, 6 16,65 310,5225 18,65 49,4

16,65 18,65 310,5225

-
i

TOTA L . 100,00 6,29


CALCULÓ DBS CQU0BE3 DE LAVABtllTt.

ECUANTÍUON N9.96.Q.. ESSAI N° 86.8. ..2... Minerai . "JB.QDEUNEC:1.. GRANUL.2 A .50 V DATE : Ocfc... .7.7. . . .

TEHBUFS Pbt'DS
oes DCS FL0TT4NTÖ. PLONGEftNTö.
BENSITES. TRANCHES AG AG TENEURS

•I 2,3 2 AG....W
6:5 6" :
Í00-5 AG. .
JO io : 9 roo -
1. 3~ 5. 6. 3. /o.
56.ÍJH 10 100,00 6185,2 61,9 100,0

2,69... 56,UU 56H,í| 10 9,1 43,56 5620,8 129 90,9 n


O
19,83 10 198,3

76,27 762,7 10 12,3 23,73 5^22,5 229 87,7


4,98 25 121,5

2,83 81,25 887,2 10,9 18,75 5298,0 283 . 85,7 _


2,10 65 136,5

.2,95 83,35 12,3 16,6 16,65 5161,5 310 83, '»_.


16,65 310 5161,5

To TA L. 100,po 62
CRIBLA. ÔA. CALCULÓ DES CQUPBEd DE LAVABUiîé. F 5.2.1.
BRUXCIUS.

ECUANTÍLLOSI Í55AÍ N° ßß.9.2.. MATIERE Minerai.i'BODENUlSC!'. GRÍ\HUL. P.i.54 30\ mf DATE : oct; . 77
PûiVJ ÎENëUBS Pbi'DS
CN DCS FLOTTANTö. PLONGEÏÏNTô.
DENsirû. TRANCHES ...Çv.... Cu TENFuns &
cl Í00-5 Cu 0/
2K3 .Ca..
U
6 :5 6": To TAL4- Í0.-9 100-8
1. ' ~ 3. 4. 5. 6. -y: a 3. ii.
70,64 0,08 5,6512 100,0 66,9692 0,67 100,0
2,65 70,64 5,6512 0,08 8, 4 29,36 61,3180 2,09 91,6 c
9,68 0,21 2,0328
2,75 80,32 7,6840 0,096 11, 5 19,68 59,2852 3,01 88,5 _
2,77 0,65 1,8005
2,85 83,09 9,4845 0,11 1'«, 2 16,91 57,4847 3,40 85,8 _
2,17 1,29 2,7993
2,96 85,26 12,2838 0,14 18, 3 14,74 54,6854 3,71 81,7
14,74 3,71 54,6854

t- -

TOTA L .¡ 100,00 0,67


CRIBLA. JA
BRUXCLL£S.
CALCULÓ DES COUPBEd DE LAV4B¡ÜTé. nuîue N? >'?'2-

EcuANTÍLLON N? 869 . Í55AÍ /VÖ86.9.2 . . . MATIERE Minerai "BODpNNEC" IGRQNUL. 0,5 A 30 W DATE: o.c.t... .77.
ÎBHEURS
DCS Bes FL0TT4NTÖ. PL'ONGEfiNTä.
JiEiVw/ T.c S. TRANCHE. Pb Pb
TENEURS en CnCUrl v f ftCMtiíMEHl
100-5
% y°
S 2i 6:5
Pb «»/
100-8
ffl : 9
1. 3, 4. 5. 6. 3. 10. /I
70,61 0,07 100,0c 119,103c 1,19 100,0

2,65 70,61 1,9118 0,07 3,3 29,36 111,1582 1.91 96,7


9,68 0,21 2,0328

2,75 80,32 6,9776 0,087 1,7 19,68 112,1251 7,22 95,3


2,77 0,52 1,1loi

2,85 83,09 8,1l8o 0,10 5,6 16,91 110,6850 8,32 91,1


2,17 2,00 1,3100

2,96 85,26 12,7580 0,15 8,6 H,7i 136,3150 9,25 91,1


11,71 9,25 136,3150

i - -
1

¡
i
i

TOTA L . 100,0 1,19


1 J
CRIBLA. ÔA. CALCULÓ D ES C0UPBE3 ÖE LAVÁBUné. FEUILLE HP. . , ,

BRUXCLLÍS.

ECUANTÍLLOH Na 869 ir *
No 869.2 n<\T¡B.RE Minerai "DODENNEC" A 30 w DATE
* V'T)
.- Oct. 77

POÎDJ TENEURS ñ)t'D$


DCS CM FLOTTANTö• PLONGE fiNTö.
T
SENS 1 TE S. TRANCHES .. Zu.... . . Zn TENEUR. &
T

£N£URS HeMDtMfWT
£H U

y °
2,3 «i "Z6n:'5eN°
Zn WV íoa- 5 t Zn 0/
Zn
ÍOO -8
• •• /o

1° 10:9 !
1. 3. 4. 6. 8. 3. 10 11. "72.
70,61 0,33 23,3112 100, 00 211, 107: 2,11 100 ,0

2,65 70, 61 23,3112 0 ,33 10,9 29, 36 190, 796( 6,50 89 ,1 ¡3


9,68 0,71 7,1632

2,75 80, 32 30,1711 0 ,38 11,2 19, 68 183, 632í 9,33 85 ,8


2,77 1,98 5,1816

2,85 83, 09 35,9590 0 .*3 16,8 16, 91 178, 1182 10,51 83 ,2


2,17 1,66 10,1122

2,96 85, 26 16,0712 0 ,51 21,5 71 168, 0360 11,10 78 ,5


11,71 11,10 168,0360
-r - - • - - - - - -

- --— — - - - - •

•f •
TOTA L . ' 100,00 2,11
CRIBLA. ÔA. CALCULÓ DES C0UPBE3 DB LAVAB¡l¡íé.
BRUXCLUS.

ECHANTILLON /Y* 6 9 . Í5SAI N° 86.9.2 ¡ fan£ff ff M % n ç r A - \ . . " £3p.lvENtlJil(;.'!GR^NUL. Q , 5 4 .30 y DATE: .oct.-77
TENEURS Fbt'DS 1
DCS Des FLOTTANTö. PLONGEfiNTä.
SEHsirés. 1RANCH?S Fe Pe
TENEUKJEN
r
£N£UR$ £H I/?£WD£M4"N7
Pe Fe
0/ 2*3 Z 21 «1 IOQ-S . °/JFe •%
% J° 6:5 ÍO:9 fOO-6
rr - S. 3. ~\. 5. 6. "' ?."~ s. 3. w. 12.
70,61 3,70 261,3680 100,00 668,7875 6,69 100,0
2,65 70,64 261,3680 3,70 39,1 29,36 107,1195 13,88 6 0 , 9 ...
9,68 6,90 66,7920

2,75 80,32 328,1600 1,09 19,1 19,68 310,6275 17,31 50,9—


2,77 12,00 33,2100
2,85 83,09 ,361,1 1,35 51,0 16,91 3 0 7 , 3 8 7 5 18,18 16,0
2,17 15,65 33,9605
2,96 85,26 395,3605 1,61 59,1 11,71 2 7 3 , 1 2 7 0 18,55 1 0 , 9 ...
il,71 18,55 2 7 3 , 1 2 70

TOJA i. 100,00 6,69


CRIBLA. ÔA. B¡L¡ré.
CALCULÓ DBS CQUPBB3 DB UVA FEuiue ^ 3 . 2 . 5 . .
BRUXCILCS.

ECHANTÍLLON tf?.86.9.. Í55AÍ N° 869.2. . . MATÎLRE Minerai . "BODENUEQ\\\GR/\N M-.Q*5. 4 3 0 . . . ^ ¡DATE: oct... .7.7.
i
PûiDJ TENEURS fbi'DS
DtS [H Des FLOTTANTÖ. PLONGanNTö.
TRANCHES ..AG ..Ad 1 TENEUKiÊN REN Dene NI TENEURS fw[/
AG 9 AO 0/

* 21 ! £<u 6:5 . «y. ÎOQ-5 ^ •Z '»»


....... en//
t a
% %
6" : ToMt-4 10:9 loo-s
1. S. 3. 4. 5. 6. ?. <?. 3. 10. 11. ~rirr
70,64 .. 5 . 353,2 100,00 5321,5 53,2 100,0
6,6 29,36 1971,3 n
2,65 70,61 353,2 5 169,3 93,1

9,68 15 115,2
2,75 80,32 198,1 6,2 9,1 19,68 1826,1 215,5 90,6

2,77 30 83,1 •

2,85 83,09 581,5 7 10,9 16,91 1713,0 280,5 89,1

2,17 OO 173,6

85,26 755,1 8,9 11,2 11, 71 1569,1 310 85,8


2,96
'1569,'»
i

i
i - •••
i

1
TOTA L . 100 ,'00 53 1 J
?. ¿A. CALCULÓ DES CQUPBBd DE LAVÂBIUK.
BftUXELLíS.

ECHANTILLON tf? 8.7.0... ÍS5AÍ N° . GRANULO,5 4 15 /tare ; o.ct, .77..


Point TENEURS
DCS DUS FLOTTANTÖ. PLONGEnNTà.
TRANCHES. Cu

2,3 .Cu...W% too-s CU 0/


6:5 O:9 foo-a
1. 5. 6. 7Ö7
72,87 0,08 5,8296 100,00 63,8876 0,61 100,0
2,65 72,87 5,8296 0,08 9,1 27,13 58,0580 2,11 90,9
9,65 0,32 3,0880

2,75 82,52 8,9176 0,11 11,0 17,18 51,9700 3,H 86,0


1,65 0,90 1,1850

2,85 81,17 10,1026 0,12 16,3 15,83 53,1850 3,38 83,7


2,38 1,15 3,1510
2,96 ¡,55 0,16 21,7 13,15 50,0310 3,72 7.8,3
13,15 3,72 50,0310

TOTA L . 100,00 0,61.


CRIBLA. ÔA. CALCULÓ 0E5 C0UPBE3 DB LAVABIUTE.
BRUXCLLÍS.

EcuANTÍLLON N9 .8.19. ÍS5AÍ H? 8 / 0 . 2 . . Minerai. .'ÎB0DEHNECL1!. GR4NUL.Qt5 A -15..,y DATE : Oat,77


POÍÜJ TEHSÜRS Pbt'DS
oes ÍH DCS FLOTTANTÖ. PLONGEfiNTö.
BENS! TES. TRANCHES. Pb Pb £HD£M£N7

•/ 2*3 .Pb. .. .Pb Í00-S Pb.. . . . * #


jo 6:5 6" : 10:9 100-8
77 6. a. ir:
72,87 0,12 100,00 138,9711 1,39 100,0
2,65 72,87 0,12 6,3 27,13 130,2300 1,80 93,7
'9,65" 0,31 2,9915

2,75 82,52 11,7359 0,11 8,1 17,18 127,2385 7,28 91,6


1,65 1,01 1,6665

2,85 81,17 13, 0,16 9,6 15,83 125,5720 7,93 90,1


2,38 1,90 1,5220
2,96 86,55 17,9211 0,21 12,9. 13,15 121,0500 9,00 87,1
13,15" 9,00 12 1,0500

LOO,00 1,39
1
5A
BrtuxcLLes.
CALCULÓ DE$ C0UPBE3 DB LAVÁBUné. r niue »9.5 . 3 . 3 .
-
ECUANTÍLLON N^ 87O Í55AÍ N° .8.70,2.. tiATlLKEHXrwiJL ."POPBNI GR4NUL.O.,5. A .15.. • £ DATE .oct.. •n
ÎENEUfrS FbtDS
DCS CN Des FL0TJANTÖ. PLONGE ñNTó.
SENATE'S. TRANCHES Zn Zn
TñNEum en RENDEHtNl R£NDEM£H7
0/
¡c % *L 2 1 6:5
loa-5 4M 10: 9 ' * 100-8 °
1. 3. 4. 5. 6. a. 3. ro. 11. 12.
72,87 0,29 21,1323 100,00 196,8797 1,97 100,0

- 2,65 72,87 21,1323 0,29 10,7 27.13 175,7171 6,18


9,65 1,03 9,9395 89,3 :3

2,75 82,52 31,0718 0,38 15,8 17,18 165,8079 9,19


1,65 2,95 1,8675 81,2

2,85 81,17 35,9393 0,13 18,3 15,83 160,9101 10,17 81,7


2,38 1,78 11,3761
2,96 B6,55 17,3157 0,55 21,0 13,,15 119,5610 11,12 76,0
13,15 11,12 119,5610

1
----- —

TOTA L . 100,00 1,97 •


1
CRIBLA, <JA CALCULÓ DES C0UQBE3 DB LAVA Bllij é. ñn/iuf N9
BRUXÍLUS.

E CUANTÍLLON No 870 í 55AI Ho 870.2 MATI 'LR5 Minerai "BODEN NEC" GfíQhW L . 0 . 5 4 15 w / Di ,TE: O c t , 77
•An
PûiVô ÎEHBURS ñn'DS [
DCS [M DCS FLOTTANTö. PLONGtiftHTö.
TRANCHES Pe Pe Y
TENEURJCH "tíNT ÎCHSUR5 (N i
Fe Fe
2,3 SU IOO-5 £Í \ Pe 0/ - ..«7.
6:5
• / •

Jo 6:1o 100 ~d
ÍO : 9
" 1. " '" 3. 4. 5. 6. 8 3. 10. 11. it.
72,87 2,75 200,3925 100,00 597,1360 5,97 100,0

2,65 72,87 200,392; 2,75 33, 5 27,13 397,0135 11,63 66,5 g


9,65 7,30 70,1150

2,75 82,52 270,8375 3,28 15, 3 17,18 26,5985 18,68 51,7

1,65 11,30 23,5950


2,85 81,17 291,1325 3,50 19, 3 15,83 503,0035 19,11 50,7
2,38 15,70 37,3660

2,96 86,55 331,7985 3,83 55, 5. 13,15 »62,6375 19,75 11,5


i
• 3,15 19,75 ?65,6375 - - - . „ . .
-----
.... . t . ^ ... - 1

i
- —
1
!

TOTA L . 100,00 5,97


CRIBLA. ¿A. 1
CALCULÓ î C0UQBB3 UVABÍLÍJÉ. Ftukit NP 3. 3.5-

ECUANTÍLLON N9.UQ.. £ 55AÍ H° 870..a.. • n <\T¡LR5 Miner.ai. ."HQDENREC.".. 5. A 15. " DATE: oct... -7.7-
POÍÜJ TEHBURS
DCS ZH Des FLOTTANTÖ. PLONGefiNTö.
TRANCHES AG AG .- IFNUIRS £Ñ KVun CMrMT

2*3 ...AG
6: i'"
.AG w ^ o
& : Tor4t4
Í0Q-5
t 100
1. 3. 4. 5. 6. 7 8. 3. 11. 1t- •

72,87 5 364,35 100 ,00 5101, 55 51 100 ,0

2,65 72 ,87 364,35 5 7,1 27 ,13 4737 ,20 174,6 92 ,9


en
9,65 15 144,75
2,75 82 ,52 509,10 • 6, 2 10,0
17 ,48 4592,,45 262,7 90 ,0
1,65 45 74,25
2,85 81 ,17 583,35 6, 9 11,4 15 ,83 4518, 20 285,4 88 ,6
2,38 90 214,20

2,96 86 ,55 797,55 9, 2 15,6 13 ,45 I30Ü, 00 320,0 81

— _— 13,45 _ 320 4304,00 ¡

i
1

TOTA L . .00,0 51 1
1 15 ;
i Ljpy i|i;'::¡|i:¡":i i]:i'i'¡'' p-:::; : :i ! -i; :
IC
i
\f Vr
! . : •i,::

7 ÍL
1 •-• | . " ; , " : :
: Í . . ' !

i¡i!¡! i": i
• ] • • . .

iii i
/pi ftif lili
• . • ; • • ;

:
trf r-:tr;
If
. _ .

* * * ;ii; i 1 ;,i .... '•'•. 'ii1 ' 'i'


I.-
• ••

!
1 L- . . ! i \ r •'•':•
•i: : : r: !
—i
• ' • - •
•ii
lili j l o i ii¡ :
. k.. , £ CJ¿¿tí,T.iU ,on ¡ai iSJ'.. ¿Il ¿L 'r
r : T ¡Cî ... ^ • i1' • \. . ¡il: i #
ilí !¡ 1 1 i i i 1:1
il : ; L:
;!' '
• • • i . ! " i ! ! • • • ! i1
il • .
• '•• :
' L J ,!, . i
1 ' 1
, : ' Ü: i i ; jiîj
\ ; !
I 7 • ;;• ; ; - • • r i ' • !

1 . 1 . 1
1 • . 'I, :
ii '.] ::, ;_
_
j- : iili J 1 •: ,: \ • ' • :
: . ; .

ÍL i L« ^ ^
i • • '

1 !
i1 ' ¡i . . l'A' : :
• j '.; ' : : ; .' ;iii :•'•• ,: .II: ' :
:: :>i : : : : •

.i
;

¡Ii.. Ji :
7—- : ¿i ": i, i^. —l-, ! „ L 1 —p •• : ' J - ! 1 ; ^ _i! a . _ _ .J. !ij- ';J •

J. ;. ;.: 'i . 1. . . . . ::• . .-,]'• , i: jl! : U j jlii


•r !l T' : .ji:T! p : i n
U
1- : J • • : r
•ïr.
I • -
1;i
•r ., i —
i lu:
rtr;
L .i.. . 1 : . .r :n ce m ro•>#£... Af. fin ?•< •

"j ;l ;

i. U ' ; . t c s
* * " / J t
- : ¡' ; .
" • • . ; ! ;
;i
:
! '.,' V,t

' (' ri l 1' 1¡•II:u« Mi 2 S« : .1 ( . . , 4


*> i ii! '• \ Sil! ^? t c t / j ' c 7 4
_1 t' i

n ¡. ' 1
:
"liiiiiiij.
T—
• ' • • • • U _ ' h a " •

1
: 1.;: :!•:: :• i ; v .i [
- ; ; i !ii : i •: i

1 ::! il
l
1 . ;' i; • .11.
i.
• ; • " ! . •

1
-
' • :

• :¡ii;i_l.!¡Ul
1
] ' • ;

. i ;
[ ;

' • :
•Ii
i
Ü; .Mi
'.
\\.',. ::¡ :j i i ;; ' ii
1,.- !•
.:

Si 3 o "j": ' ' ; ' 1 ijj^.


! :

. ^ " ^ ^ M - L , ,
• : , • • • :
! !

'i
; • ; .

; Hfi -i^U L '• • ' T ü i


:;
1
lilLiilj 1: [
•i! i f\ l¡ ; :
iii • .;; ;

^.. •ii i-li


* ! ' • " .
jM \ h" 1I1.. : :
' • ; . ; L i ;
• . " _ i . . •

F-
.,
— <~.
.1:. .. i.: 1 b . *
i" •:i : t-î! ' T ! iii :• i ¿

V il i ifl i " ! ! : ; • ; ' :


[ .
:r: ; 1 A* : t 11
' ' '1 : i!' ii ' 1 ! a i i k Uli 1-
• 1

,:: -1 ;'
¡¡' i;
liiilliiil lût
1
: il jl : ! i ; 1 • ! . !

. 1
i Ü 1 ; : i i :¡¡ :¡!, V \\r.-\
i„u_Sliii
:
:.\ i¡ • v 1 1:
1
' • , ' : • < ;

; "íliÜlí"! ! Ü " ¡!| il. i: !• ! i i


1 .
lit: ' 1 1 .
k l ! ! i:.| jîi; • "1
•• !

1 ..
::

i1 W .
TU ] l:; • 1 :
•i

:;
.

••1 \ !

.—
1
: i:
M ' ! •' ;
' "i!
iU -i I ' n i "1 i -i-
iV
1 , ; •
il!
• •
i • ' : Ü¡! ! ;; : j ; • : .II '.: ,'.\ i ; i f ! ij 1 Á ii i '•':' 1

- ! V •il:
— ; — •

••i:
, , ! :Ttr
.], ÎU, —

: ¡: ; r ; i r ;••;• ^
L^I. IL,

. : • : ,
f'rj-1" — - - :
- HL-L

\ i
4r -:
H .ii:
- , — •<: „ _ 4. ir: •"- • : 7
•i


• ! i

> ::! !" : i!TT? •£ - • ! ! :


j. ::. i,
~t
'i . 1 : :
:iii;ii Ih i i U :
I " , i, ¡ ! ! i ; : •;; !:i; :;• i:
•f

_ ! l u . (l.i U : .

- TTpitfi'^^t i i-T"-*-- '4.F- 11 ; :Lj_. ;. 1.


ji ¡H! i
' [

\
-4-
1

— Lo_ • " ; Í; i 1 !
• : "i! • : • ' : i :
'• ^' • i 1 = ^ . -•- 4»
S ; •
¡¡ m r r :-i "'
- •

\ i • • . ' i :. !
[ F r : '•

.!. . '
v \
• :

• • '
1 1
_ J • • L ' - • • • • i'

: ; .;; ;¡ ¡ ¡ : ;
j_ • :

'i i • ¡i; ;; >'.•

v\
•1 '
. , ;

.. • , ' . • ; : ; i
! w
1 • :
"1 " :
\

1 i!.-
• ,
.r : i ¡¡ ; . ¡
> ' • ' ' • •'•' L U ' • !
- ! ; ,

i i
S ' S 1 ; • • , 1 ; . i . , • ; • \ : 1ÏÏiifl1
\
; : • : . .
;
• . . • • . ' i

••:i

i_:.; f ^ :
1 ! : t! 1 1
.i. \ 1
' •

1 !" Li ,iL_
N
1 :
- • , , : : • • • . •

~
• ¡ il': '! ! • . : . . „ ! • • - :
. . . . . . . : „ .

' , ¡. . , :

et
\ : !
S, V -;ri :
. . . , , .

s i £ ' ,,

---
' ! • •

• T
%

:
' \ ' 1 !
( : . i . .' 1.

;.':
1
I1 ,
s
; 1. 'L

-h lui
• ' :
1 !

~T.~ -7 7 -- -- r -•r-r----- il.. _ L


. •

N
>l
• • • ' - .

: L i ! " :;- iiu iii


1 • •

_i_ — _ . _~ i_u _ u _
il'1
U, -^i
i 3 e : '••i;!1' ui.j/; 4 .
•1-

>-. '., t; ;i :
L - .1 • • ! ' ! ' • ' 1
. •+
= ; • • • • : ; ; ; • |
"! i
l | ' t . . li '• Ê

:
^ j r\ ':'- i
ijl!
„i ; r' ¡ . ©: : .¡. :• ;TTI ) '* ; r ' I • ' • 1 , i
i • ; , ! : / • • " * • . • ' • • • :
. 1 i i' ,i . ;il
1
•• M i : ; ; ; ' • • ; : • '
' ' I';.. i i ;r; ;'

:ii
i* •
• . ' :

— • , ;

-li -f. -¡-i : , . i : • . _

• >•
. , : ;
ii ! • :
•i,i ' : i ¡ii:
;; jl jlji
.iii
¡1 ! ; • ! !

-r .:„
-T: -- T L i :_L
1 v pÎMii!
[ii L Ü i Ü "•' • '• • L • •• v

il! i j:
¡1 ^î*^ 1 i i T !•.- 1^1 Ut
-

II' il1: .: iii:


•v
Jl
t!| ' 1 ; : i ;• •:
lili! • ; ' ! ' -1 • fi:;-;:
• 1 . . ' [ • . •
_

L
U - -j • Ja r 'a
ii
li
¡dl1 : HU kîi E L '• 'l'Hi ¡H II' Ü U 1 L - J
II li l.i: i: ! 111 ' :i
¡i fe
' . .. iii
í " • ' • ' ' ' • • • • 1 ^ 1 , 1 1 :
:r

I:. :
íí '¿^ ^ >d 44 'T- ','•
• • " .

•];'•
"

4 j.
i
lijé iü;¡1¡: "
1
. ; : • - •

T i
:: ;

..
'•'. ! i ! | •• 1 . :'• j ' ¡i, i

•:
i :i¡: ; Lùur' hi
r.i -
• : . • . , . . ;¡!

ILL,¿±i -~!í 'AAJl 4rjf : i :


4 — -rj-t*"I — - -

• 1
W :
• - -

• i ,

! ; : ;
- . ]
. - . -

.1 _ i :; i!
• ; ' :
ii -;;:i ^i N i:i. i il •• : . . . . • ..

! , ' • r (
'

¡i • :
-4T
!;: . •f P
• -

. .i-i • : • !

.i:
í iï)
• i' : . , •
:
' . i • ' .

• ; ;

-4-
• ( : ; • ;

i. - M - ilí iii. —
! • . ;

i ' i • ;;i| i| i ji.;. i:


- • 1 : * • : • :

¡i 1
n Jü
. • : • 1 . .

4 H- TÍ k • ÜI¡lit '•'.'.': '-i ' • ' . '

-
:,-.^r!ñí f
, • • ¡t:

!:Ü
^ :

: !i¡; • 1

i.l.
• ; " • • " ' '

4;¡

rH
•i ! l! . i
1 i •':' : Í-;J:
: ; ;

i, j •; i[j íi ;
ií¡
! • . :
l .; ".. Il
= : :i . - ;
' , ! ii ! i ' - :• ¡i:j . .1 : ' !
'¡¡! l;
- —
i '•''['••" ;l i .!.! !ü: : i :

•' ! ' íi. ti VE S 5 ilj. ui :'i¡


•i:
•••<:.
• . , , : : ! i •¡i1 ¡
•iV¡ ; \shn sil lili j jejÈgji 'jjt II ij:;. .l" : ii| : i •

TÍ : ! ¡i ¡. lili fi f c e /*rH A T / 3 / IM! ¡i; •

' • - • '•
• ' - . ' . . i :

¡ /oé • "

• 1- • . • : - ¡
ii t i i ! , i! ::. .. ii . :' i i; • ' - * - > i 4-—¡"-
Ñ
• • : •

-.i: i1
•• ' !
, -
: • "'L
-.! i . . ., :'¡i '.'•. ! TT ¡ "^ , :. T * ••••] :
1 . • . !
r — - f :H —


— 7~i • t ; ; . :

.. .1 •;::'i: : t ; • • •

—~
, . , / ' • ; * : : •

LLUIÄ • :
; : .

I'.'1 -'

1
i \ "Ti: — "1
•i ¡ i . ' :'

"-

-•-.
• • , , 1 ' '¡ ' ' 1 • !
^
• :

— • ' — -, '• •'} ' ]:[ • < i : ¡


.. T . 1 _ ^H _
•i : • :
• " : ; !
• L
. . • ' : : . . •: . .j . . .: t
-j -*kj¡


i1"! :.
I ~t
'• I 1 -TT ¿ir.; 4.,i Hr;
.1' . i "iíí
"ÍÍÍ
¡¡i
I.:

l|¡-
—t
— .
- M ^
¡ü
I.L
' • . • • • • . • : : •

.ill . ' i : . ' . • — , i i! i i

i
;
1 1! ; ; !' •!i ; ' - - \ •: v i.-j :
i : '| ;

7
•' 1 1
' . ' : . • • ' .

u:.| •
:
. . | : . •

i >l
:: r 1 r
~i^ ! iii ;!:. '.

I-J-L
. . ' . • 1 •

; ¡
^K ^ 4 r-
TÍ \ •¡I •i i
T* . ' • , • •
:
'
i • •

'.. i i
:: " ''1
:: • V J _J t liiiïfa
• < : :

.it
L:
;
:
- , - : \ :

~^^\-.-
! . ' • L .

•ii1
1
; r
iiji- : : ; : : ' T | : : i T ::
:i-
;
• i. - i i
• ; . "•'.; .ji' \ . \ :

--:i-i. -
' -, : i! 1
• • i : , • :

'i!1 ; • ' i'\ • '. : • • ! ; j ' :


T' ~ - ~
;;;-l T ~ "•-fTTT. !!'. i¡. : i :. ' •p ' 1 1 !
- • • • • ] - ; t : ) ;

iü ..ir |H i ;;.(B -, ï • ; • ! , ': '


¿1 -L
7?- '. v: ;: 4 -:ir n^ - -,T7 •--

;; '
" " • • : • , ¡
i:, '• • '. y.
i! i . i = i- .i

| • ! • ' Ü

_„i-j
~--
^ ;-
- -
:
L ; i: \ •• 1
l

. i i • ;¡ i:-i-i'. i ' . • ' • . ' i :
',

:¡ j i. :,. ;
\ -4- 4 ~ -t
• . i.
1
.i ri
:i '. i : i ' \\: ''•''.•{• § : : • ! • , • • :

. • : : '

4
) ! •

•¡Í:- i i if •;; : • • • !
!.
i

iï"4 4- ~r - 4 ^4
; ^ : ^ ^

- - — — :
•Mi,: r 1 f • • ! ' j : _!¡

¡; : •/. j:ü
k.
: i ! •

L .L.
:


. • ' ' ' . : •

r- r: 4-*-}

i
~
'. : : ¡ \ i.i | i :
i
\ i :.! l-ji i i ':'} '•
—i; . J U 4-4 f
tr'
\
^ - *

: ::. • ! I : 1!^ : i . ~ :
i ¡.i
: - : •

';;•.]'. . •j
\
, • ;
' • • i ¡:i. .- '
! n. ; i
j|li ':'.' il 4 —
• •"' i ií ' Jo
' j i ' ^ '!!
rr i
•i:
• . i.

[:: T ^ ; :.^-.
^..
;: : ! '"X . :;]: n n ir •
i.. '
!: : ^|J i \ 'i. i !
::•!:- ; ¡j " ; M ij ¡:i ¡ ! i 1 : í¡ ¡:'

'M
'ÍI .
ii. 4 N
• • t l

4 • i ; ;¡
.¡i
i; j'i^-V •• Si..' s¡ '.'.': i. ! !i i ;
iiji : : • • ; : , , , .

•• i !
ii :
lifiiií;. !• lüj Ji N ••: :L: • . :
' ! ' : ' • ; . '

4 -r- :... v- :
h |: ; |jT "^ C
ÍH¡: oiiÜiiiií • —
:
•",' '" '! i
1
' 1 • ' ' 'i

LIIIJII
i -•il .
• i '' Si . >^> _ 4 J
:l :^ •
, 1 • :

Tn :i Ü i i ^ •ji ¡ iün.n i;: , TÍ: -: :

|Hí" ¿iiii [ f\ i
"tí !
t
i i _jiiii ÍL JkiL ' !_jt !J :J.j| f ? * ü ¡ .;• jiiii
iiJÍ ''Lud'-'- i! .
iii _i

III'1
•T F F ^ M Î H I
ü Ü
: ' : : ; : • i

Í\
i.
-ii & i i ! :U ä-ü! ii ; :i¡ i ii i j¡íjli,i iíij i : ¡i i ii l :; :¡ i; . '
il : . : .
i i¡ ';¡
-;
• \~<\: . • i; '
Íti i [iilililiiii. ¡lii+i
i. 'Uf « i | . |..i i i i
) jiiii
.•II !'al iüj pl i: ü H- : 1
i;

t
iti;
tri¡ ¡¡ iü!
Ti
••1

1
i;:

L/A
T
ií! íii
_! ! : : ' Ï ;
iF 1
''il![i • Llilli • ÜL •li ici
illHÜI
| jl i : : i
| ¡ i i •' •1
!, • 1
iiüi
1

J.iiil iüi
II
U;:-;;! .
:i: • ••!
' ' ¡¡ 1ÜÍ 1
píit¡ ¡i
i1 jí'
i
"i JÜ

A i * TÂ ti Et/<q J i f1 \r tfi 1
& W AttZU 4 »Ali7*i: AtiL
3¡ : c y-
S A,.
. "; i;
-^ -J. M(( tt
f
1/
i
1.'

, - • • - .


: ,

Pije:
; • • i ,

!! ;;¡
: : - . " i

ill r.j Jn ! ::
• . . : ,

r
••74,

, : i ;:
-
'.i!
!ÍL
• : • •

7< /¡LO ¡IJtT Vi 1 0 . ucrr ft'" SL2ÉL i. ,;¡:i :.


\:\-: i :
- • : •
::í¡
- • -

¡; • i; ,:r
: !';
',. . : . • ' . ; . ¡

• i
• • , : -•1 i,
.•i
a.

-i: ¿í,
— - —

1 !_: ii •i
- i •

1
',i • • -'[':
•i
• r

iii ;:Ü Ülil i' :


; j:i
• : ; • • ; ; . . - •

: 1 ¡!'i :
¡i : :
i iii •• ,

•I- .i: : : • : •
1
1: • ' : ! ! , • - ' , ;
i | -
• • :

:
i i-i : r
':' ' : ii: ::i :
'i! ;,
JL
i •
; ; i¡
;,:
_ : „
- - •
•i

:
!
..i ¡; • , :
. • . •

i •'. . . . • • . '
-p1 -ii - . i
-i-
¡i;. fir;
•i

~ ^ ~ - * • • — ^—r
: : •t'i

ui¿i ; i i
' • ' • 1 : ! ; '

:: i. , , : i ';
i. 'i : <• i:i;
-
1

FÍ iii:
ai 1L
!íít
>!•
*fÄ.I rif'c f iii; li;
M
i ín i;; ]'• ii 1 '•':
• • :
' i|
' ; ;.Ji : ; :
--
! • • • • • ' ; : :
:
'

; 00
•: ¡ , .
1 ', • . . .

.i ,
\!
: : : ¡: VI li -A '-]:.[-. **n ' : : > ': . . . •

:: II: I
.; 'M
:
: ! ' ; ; •

'• il:
| 1 | ;
• .

'•LL 1

• ik
;
~ • • ' ' I
! : •i !;.. :('. • - * * i- • :
• ; : • i: T i-

-4
: i
;
!! B: rl:. I

:.- ' • ' • ' $ * ,


: • ' j
• " ' • • * -
-*»
• • • • • • > i m ;
.1 : •i.


•4— «4- i
• , . :

: ! •

1
F— u— *1
'Í|I ' : • •
• ^ - ^

- —
-T—
•ii i i:1 •
. " *~* * * " • • -r~
— mi —- • — • - . .
i
• . i : .
••i

>:i
,•'• }_
CL —1- ; • *
lui
:f :
A» i Mr
.],
l ;
¡••i!1
•-] r¡L

• >¿
••]:•[,, r !t i !
•• :
:i!
• ; ,
• . ! . • , ( !

ü;¡¡ ¡ 4-i. :
•':•
JJT^ •J „ .1 i
1 !r : :i —ilú: - - - ; ¡ - -
T :

'•
-T rr i-I;
'•—
-r -i -r
VA .- Tî¡. - :¡
:.¡. •¡
i i; |i'-
;i
i i

m Lu XL,' 1
( • •

-i. • • ' i
4— LL _
¡T*-" ... —
': !l1 •- r
: ! • : '•••':

r .: !. ¡il! ii i

m-m
• ,

•1-
:;," ':'-]• i
M.
• .

4-r- — - :
¡j: i'.
— •
1
L tí ! ;
• .
i: : i .i

i If
- ; ~

;
. ; • • ! • ; ! i! í; • '

! : • i

:
p ' -i1 .

.t
ilpl
:' i1
1 ..ii : ; i
:
• ii Í '. :
!¡i 1
• • •

1 ! \|,i : : = .

^~ •• :
u
. '
; 1
- •

! . _

= !:-\: \ 'I! •'i


~ ^

!, "i!. !!, i!i •i


, :¡' i
,i
< • :

i !' :
|- f ....
' • ; ! •

! . . _ „ - _|_ U : . -ii. _
::i • ! • P
_ .
l:
!i i 'I
.

'.i i
r^

4-
i> • ! •

^ \ •+ k - —

-.1-
. i . . — ~fL. . „ i j:

;
y • -i

• : •

i.;"
'i-i
1: '• 111 !|
' i i
.' ' ''
y T
*

:i
••ii i : • :

! • •

H
i!l.
\
• • : : . . • •
:
•Ulli
• ' i

i : •• ' , :

-

i -,^ -
i
: \-!;;Í;Í V .'[
;•'H
1 i • • • . 1

i^- 1
y.
: "MU:'ii. s i.

¡!.
ii • ' ;
;

.,
. . • •

4—