Vous êtes sur la page 1sur 18

Définition et

Particularité du
Droit Commercial
Préparé et présenté par :

Mezgour Zakaria
Laajaili Ichrak
Alfakir Abdelmoughit

Droit de la concurrence, de la consommation de la distribution


LE PLAN
Introduction

Partie 1 : l'Objet du droit commercial


1-1 conception subjective
1-2 conception objective

Partie 2 : La particularité du droit commercial


2-1 la relation avec les autres droits
2-2 l'Évolution du droit commercial

Conclusion
Qu’est-ce que le droit commercial ?

Quelles sont les particularités du droit commercial ?

Et quelle est son évolution ?


Définition du Droit Commercial
"Le droit commercial est un ensemble de règles qui s'applique aux commerçants (c'est-à-dire ceux qui
exercent des actes de commerce à titre professionnel et habituel), ainsi qu'aux non-commerçants
lorsqu'ils accomplissent occasionnellement un acte de commerce."

"C’est un droit qui fait partie du droit privé qui régit les opérations de
production et de circulation des richesses effectuées par les commerçants
soit dans leurs relations entre eux, soit dans leurs rapports avec leurs clients."
Partie 1 : l'Objet du droit commercial
Le droit commercial régit la profession de commerçant ainsi que les
activités commerciales.

La dualité donne lieu à une double conception du principe du droit


commercial :
La conception Subjective
La conception Objective
Dans la conception subjective,
le droit commercial est le droit
des commerçants : il s'agit d'un

1-1 conception subjective droit professionnel, issu des


pratiques des marchands et
dont l'application est
déclenchée par la qualité des
personnes en cause. Donc on
parle ici de la détermination
des commerçants.
Dans cette conception, le droit
commercial est le droit des
actes de commerce, c'est-à-dire
des opérations commerciales :
1-2 conception objective son application est
conditionnée non par la
profession de l'intéressé, mais
par la nature de l'acte, ou par la
réunion de certaines
circonstances objectivement
définies.
Différence entre les deux conceptions

Conception objective Conception subjective

Chacun peut réaliser des actes de Les actes de commerce ne peuvent pas
commerce sans distinction. être faite par les non commerçants.

Un acte de commerce n’est tel que Tous les actes de commerçants sont
s’il fait partie de la liste précise par les commerciaux par le seul fait qu'ils
articles 6,7,8,9,et 10 de la loi n 19-95. interviennent à l’occasion de l’activité
commerciale
Le droit commercial c’est le droit des
Le droit commercial et celui des
contrats et des obligations
commerçants et des entreprises
commerciales
commerçantes
Partie 2 : La particularité du droit commercial

La vie commerciale a besoin de rapidité.


La spécificité du droit commercial tient à ce qu’il applique des règles
propres, différentes de celles du droit civil. Ce sont deux idées : celle
de rapidité et celle de sécurité qui permettent expliquer de telles
particularités.
Partie 2 : La particularité du droit commercial

2-1 Relations avec les autres droits


Classé parmi le droit public jusqu'au Le dix-septième siècle
Il a été profondément influencé par le droit civil qui est le droit
commun, notamment pour les contrat
Lié au droit social puisqu'il s'intéresse aux entreprises qui ont des salariés et au droit
fiscal
Enfin, le droit pénal qui est également important pour lutter contre la fraude et les
profits illégaux qui portent nuire aux consommateurs ou à d'autres entreprises.
Partie 2 : La particularité du droit commercial

2-2 l'Évolution du droit commercial


Le domaine commercial était régi par le droit civil qui, seul auparavant, constitue la base
de toutes les activités.

À l'origine, le droit commercial se confondait totalement avec le droit civil, mais à partir
du XVII siècle, il a commencé à s’en détacher pour acquérir progressivement une grande
autonomie.
Partie 2 : La particularité du droit commercial

L’évolution du droit commercial au Maroc

Avant le protectorat français, dans cette époque le Maroc n'avait pas encore fait la
distinction entre le droit civil et le droit commercial, les lois étant régi par le droit
musulman.

Le premier Code de commerce au Maroc date du 12 août 1913.


Partie 2 : La particularité du droit commercial

L’évolution du droit commercial au Maroc


Dans le 1 août 1996, le Maroc optera pour un nouveau code de commerce qui a rassemblé
la plupart des lois éparpillées intéressant le commerce.
Ce code est réparti en cinq livres :
Livre 1 : le commerçant ;
Livre 2 : le fonds de commerce ;
Livre 3 : les effets de commerce ;
Livre 4 : les contrats commerciaux ;
Livre 5 : les difficultés de l’entreprise.

CONCLUSION

Le droit commercial demeure une branche du droit privé dont le contour est plus
précis, notamment parce qu’il est principalement régi par le Code du Commerce.
Le droit commercial présente différentes caractéristiques, il est pragmatique, il
doit être efficace, et il est mouvant.
Ce droit commercial est le fruit d’une longue évolution, et ce dernier a des sources
originales.
WEBOGRAPHIE/ BIBLIOGRAPHIE :

https://cours-de-droit.net/definition-du-droit-commercial-et-du-droit-
des-affaires-a121612038/

https://www.onselancequand.fr/les-principes-fondamentaux-du-droit-
commercial/
https://fr.slideshare.net/KhawlaAtir/droit-commercial
http://redouan.larhzal.com/wp-content/uploads/2015/06/Objet-du-droit-
commercial.pdf
http://fr.jurispedia.org/index.php/Droit_commercial_(ma)
droit commercial et les sociétés commerciales / 0uhannou Mustapha

Droit Commercial par Hassania Cherkaoui


MERCI!
L'ÉQUIPE

ZAKARIA MEZGOUR ICHRAK LAAJAILI ABDELMOUGHIT


ALFAKIR

Droit de la concurrence, de la consommation de la distribution

Vous aimerez peut-être aussi