Vous êtes sur la page 1sur 6

Enseignante : A.

TRABELSI

Chapitre I : Introduction aux équipements thermiques

Introduction générale :

L’élaboration des divers produits commerciaux à partir du pétrole brut est réalisée par
une série d’opérations, basées sur des connaissances théoriques et technologiques dans
plusieurs domaines.

Les unités de séparation, telles que la distillation, l’extraction par solvant et la


cristallisation…etc, nécessitent des quantités importantes d’énergie calorifique pour obtenir le
gradient de température, qui permettra le fractionnement ; de même, les unités mettant en jeu
des réactions de transformation, telles que le craquage ou la synthèse, exigent la fourniture
d’énormes quantités de chaleur pour atteindre le seuil de la température au-delà duquel les
réactions sont possibles.

Quel que soit le cas, le cycle thermique d’une unité consiste à porter l’alimentation à
haute température, puis à refroidir les produits obtenus à une température suffisamment basse,
permettant de les envoyer à des bacs de stockage. Pour assurer ces opérations et obtenir des
produits désirés, il est indispensable d’utiliser des appareils et des équipements thermiques,
qui sont nécessaires au fonctionnement des procédés dans tous les domaines. Les plus utilisés
sont les échangeurs de chaleur avec une large diversité, les fours industriels, les chaudières
industrielles, les rebouilleurs, les réchauffeurs d’air…etc.

La valeur des calories, libérées au four de chauffage de la charge par exemple,


constitue souvent un des éléments prépondérants du prix de revient de la fabrication ; c’est
pour cette raison qu’on s’attache à réduire au maximum ce poste, en réalisant un circuit de
récupération de chaleur entre l’alimentation froide et les effluents chauds de l’installation.
L’équipement de récupération est constitué par des appareils tubulaires d’échange de chaleur.

Les fours et les chaudières industrielles sont basés essentiellement sur la réaction de
combustion, donc ce type d’appareils contiennent une chambre de combustion où se déroule
la réaction, avec un dégagement de la chaleur, la quantité de cette chaleur dépend du
pourcentage du combustible utilisé lors de la combustion.

On trouve plusieurs types de fours et de chaudières, et cette diversité améliore à


chaque fois le rendement de l’appareil mais avec l’existence de postes de perte d’énergie.

Cependant, on est obligé de faire l’étude de certains équipements pour améliorer


quelques opérations unitaires, qui sont la base des procédés industriels tels que le chauffage,
le refroidissement, la stabilisation du brut, la distillation…etc. Le calcul de ces appareils nous
conduit à estimer la consommation de l’énergie dans chaque procédé.

Dans ce module, on s’intéresse à la description de quelques équipements thermiques,


où se manifeste le phénomène de transfert de chaleur, en établissant à chaque fois le
rendement de l’équipement et le bilan énergétique.

1
Enseignante : A. TRABELSI

Les connaissances en transfert thermique englobent plusieurs notions et concepts


concernant les différents modes de transfert de chaleur et les lois qui les gouvernent.

Avec le développement de ces équipements, on cherche souvent à améliorer l’échange


thermique. Mais cette amélioration conduit toujours à une perte de charge au niveau des
appareils.

Exemples de quelques équipements thermiques utilisés au niveau des industries :

Echangeur de chaleur
à tubes et calendre

Fours industriels pour la


cuisson de produits électro
céramiques

2
Enseignante : A. TRABELSI

Fours industriels à
chambre jusqu’à 2100
litres

Fours industriels pour produits réfractaires, Aluminium Martigny France

3
Enseignante : A. TRABELSI

Une raffinerie

Four industriel à l’unité


de traitement de brut à
Hassi-Messaoud

4
Enseignante : A. TRABELSI

Chaudière industrielle à eau chaude

Chaudière à gaz , THD-U HOVAL Italia –Fioul

5
Enseignante : A. TRABELSI

Systèmes de
chaudières
industrielles, Wika
France

Chaudière industrielle à combustible solide