Vous êtes sur la page 1sur 16

MASTER RESMA ;

Ingénierie Electrique pour les Energies Renouvelables et Réseaux Intelligent

PROJET

RENAULT-NISSAN
&
La Gestion de la Connaissance

Travail réalisé par : Encadré par

 AHAMDANE Hajar Mme. BERQUEDICH Mouna


 BOUABOULA Houssam
 BOUZIDI Abdessamad
2020 | 2021
Sommaire & Plan de rapport

Etat de l’Art ............................................................................................................................................................3


I. Problématique .......................................................................................................................................................................3
II. Définition de la Gestion de Projet .........................................................................................................................................3
III. Définition de système de Gestion de Cycle de Vie d’un Produit ..........................................................................................3
IV. Retombé de PLM sur l’industrie automobile ........................................................................................................................4
V. Les différents cycles de vie d’un produit ..............................................................................................................................4

 La maturité commerciale ...........................................................................................................................................5


 La maturité technique ................................................................................................................................................5

Travail Demandé ...................................................................................................................................................6


Question I ....................................................................................................................................................................................6
Question II...................................................................................................................................................................................6
1. Choix du logiciel .......................................................................................................................................................6
2. Planning .....................................................................................................................................................................7

3. Scrum ......................................................................................................................................................................12
a) Définition de la méthode Scrum .................................................................................................................12
b) Organisation du projet par la méthode Scrum ............................................................................................12
c) Organisation du projet par la méthode Scrum ............................................................................................13
d) Jira software ...............................................................................................................................................14

2| RESMA | UM6P
Etat de l’art

I. Problématique

Face à la forte concurrence qui caractérise le secteur automobile, et dans le but


d’accélérer sa procédure de mise en marché des produits et d’éliminer ainsi les temps morts, la
filiale du groupe Renault, Nissan Diesel Motor a choisie d’utiliser la solution des systèmes de
gestion de cycle des produits fournie par IBM et nommée Enovia et de l’adopter pour les
procédés de fabrication et de création des camions en raison de leur complexité et de ces
données.
De ce fait, le présent projet a pour objectif l’étude des différentes solutions existantes
des systèmes de gestion de cycle de vie d’un produit (GCVP) et d’effectuer un benchmark entre
ces différents outils et d’en choisir un. Par la suite nous allons proposer un planning pour la
fabrication d’un camion Renault à partir des différentes tâches. Par la suite, en utilisant le
logiciel Gantt Project, le digramme Pert sera tracé ce qui va permettre de déterminer le chemin
critique du processus.

II. Définition de la Gestion de Projet


La gestion de projet est le mode de réalisation d'un projet, où l'application des
techniques de gestion pendant le cycle de vie du projet permet d'atteindre des objectifs précis.
La gestion de projet couvre l'ensemble des outils, techniques et méthodes qui
permettent au chef de projet et à l'équipe plus ou moins nombreuse, qui lui est directement
associée, de conduire, coordonner et harmoniser les diverses tâches exécutées dans le cadre du
projet, afin qu'il satisfasse aux besoins explicites et implicites pour lesquels il a été entrepris.

III. Définition des systèmes de Gestion de cycle de vie d’un produit (GCVP)
Le Product Life-cycle Management, ou PLM pour les intimes est un ensemble de
processus, de technologies, de logiciels et de méthodes pour bien gérer le cycle de vie d'un
produit. Le cycle de vie d'un produit, lui, se définit en 4 grandes étapes : conception,
développement, production et fabrication, et services (utilisation(s) et fin de vie). L'objectif est
principalement de simplifier une gestion devenue de plus en plus complexe au niveau du cycle
de vie d'un produit.
Le PLM représente entre autres l'un des quatre piliers fondamentaux technologiques
des entreprises, et notamment des industriels et fabricants aujourd'hui. Les trois autres piliers
sont : Le CRM (Customer Relationship Management), l'ERP (Entreprise Ressource
Planning) et le SCM (Supply Chain Management).

Ainsi le PLM comporte 4 étapes principaux :

 Conception : La définition du concept de base du point de vue du client, de l'entreprise, du


marché et de la loi. Cette étape représente également le moment où les premiers concepts se

3| RESMA | UM6P
font pour définir l'esthétique et les fonctionnalités de base du produit en utilisant des logiciels
de CAD (Computer Aided Design) ou encore avec un simple crayon et papier.
 Développement : Le développement représente l'étape des premiers prototypes de la
conception, et offre la possibilité de revisiter certains éléments du design du produit par la
même occasion. Une fois encore, un des outils principaux est un logiciel CAD, à la
différence près que son utilisation se fait plus par les ingénieurs qui incorporent également
différents logiciels (des CAE, ou Computer Aided Engineering) pour effectuer des tests plus
approfondis sur le produit (simulations, optimisations, etc.), proposant finalement les
composants individuels du produit.
 Production : Après le développement, la production. Une fois la méthode de production
définie, il est nécessaire de créer les instructions nécessaires pour la production ainsi que les
outils adaptés ; pour se faire, un logiciel de type CAM (Computer Aided Manufacturing) est
utilisé. Un deuxième logiciel s'emploie pour définir la mise en place au niveau de l'usine de
production, et un autre permet de déterminer si les composants individuels sont conformes
à ceux proposés par le développement.
 Services : Une fois la production achevée, il est nécessaire d'établir un suivi sur ce dernier
en fournissant aux services pertinents une documentation sur le produit (en cas de réparation
par exemple), ou encore pour son éventuelle destruction ou recyclage.

IV. Retombés du PLM sur l'industrie automobile

La gestion du cycle de vie du produit (Product Life-cycle Management, PLM) est l’un
des piliers de l’activité automobile. Le succès des constructeurs automobiles est appelé à jouer
un rôle d'autant plus important que les DSI (Directeur des Systèmes d'Information) sont de plus
en plus sollicités pour numériser leurs opérations de production et collaborer plus étroitement
avec leurs fournisseurs et partenaires. Ainsi, parmi les bénéfices des systèmes de gestion de
cycle de vie des produits, on trouve :

 Lancement plus rapide des produits


 Augmentation de la rentabilité
 Réduction des coûts de création
 Extension du retour sur investissement du cycle de vie
 Réutilisation des meilleures pratiques

V. Les différents cycles de vie d’un produit

Ce paragraphe présente dans un premier temps les différents cycles de vie du produit et les
étapes qui les composent ; L’entreprise manufacturière considère les états de maturité de ses
produits selon deux points de vue :

 La maturité commerciale est identifiée au travers des ventes des produits physiques. Le
volume des ventes du produit est en croissance, en maturité, en déclin.

 La maturité technique est identifiée au travers du produit théorique et du produit physique.


Le produit est défini, réalisé, exploité et retiré.

4| RESMA | UM6P
La maturité commerciale correspond au cycle de vie commercial. Pour des produits vendus
aux utilisateurs finaux et fabriqués en série, ce cycle est représenté selon le concept Product
Life Cycle (figure1). Il comprend quatre phases séquentielles : l’introduction du produit sur
le marché, la croissance des ventes, la maturité du marché puis le déclin.

Figure 1 : Cycle de vie commercial d’un produit.

La maturité technique correspond quant à elle au cycle de vie suivant (figure 2). Ce cycle est
structuré en trois phases ; chaque phase englobe une ou plusieurs étapes ;

Figure 2 : cycle de vie d’un produit

Le début de la vie correspond à la phase pendant laquelle le produit est conçu et


réalisé. Il est divisé en deux étapes : l’étape de conception et l’étape de fabrication. L’étape de
conception regroupe la conception du produit, la conception du procédé associé, voire la
conception de l’usine de fabrication. Chaque étape de conception inclut des tâches relatives à
l’élaboration du cahier des charges, la conception et les tests. L’étape de fabrication inclut les
tâches de production et de logistique interne. Le milieu de la vie correspond à la phase pendant
laquelle le produit est distribué, utilisé et maintenu. Il est divisé en trois étapes : l’étape de
distribution, d’utilisation et de support. La distribution correspond à la logistique externe. Le
support correspond à la maintenance et à la réparation. La fin de la vie correspond à la phase
pendant laquelle le produit est collecté, désassemblé, recyclé, réutilisé ou détruit.

5| RESMA | UM6P
Travail demandé

Question I

D’après l’énoncé du texte, les systèmes de gestion de cycle de vie permettent aux
entreprises industrielles de gérer des produits présentant des quantités vastes et complexes de
données. Dans ce projet, l’entreprise Nissan a choisi la solution d’IBM Enovia afin de fabriquer
et relier les composants des camions entre eux, tout en permettant le partage des informations
entre les différents membres. Le résultat de l’adaptation de ce système a été la réduction du
cycle de fabrication des camions à 90%.

Figure 3 : Cycle de vie d’un camion (établi lors du présent travail)

Question II :

1) Choix du logiciel

Afin de bien gérer et optimiser le cycle de vie d’un produit, depuis la phase de
conception jusqu’au fabrication, plusieurs outils et logiciels sont utilisés. Ces logiciels
dépendent fortement de la nature des activités de l’entreprise. Il existe actuellement plusieurs
logiciels PLM qui permette la gestion du cycle de vie d’un produit et sont donnée par le tableau
ci-dessous.

6| RESMA | UM6P
Tableau 1 : les différentes solutions existantes dans le marché

Un benchmark a été effectué à trois principaux solutions PLM comme indiqué sur le tableau
ci-dessous.

Figure 4 : Benchmark effectué pour trois principaux solutions PLM

2) Planning
La production de véhicules en générale assemble des pièces et des composants
provenant de diverses usines de fabrication. Les éléments d’un véhicule peuvent être fabriqués
au sein d’une même entreprise ou être achetés à d’autres entreprises.

Le diagramme en dessous rassemble les principales étapes nécessaires pour la fabrication


d’automobile ;

7| RESMA | UM6P
Figure 4 : digramme de la production d’automobiles

Vu l’élargissement du secteur de fabrication d’automobile, ce présent travail va concentrer l’étude sur


12 étapes pour la fabrication d’un camion, dont on précise par la suite les étapes censés d’etre effectuer
pour fabriquer un disque de freinage.

Tableau 2 : les étapes établis pour la fabrication du camion

Les taches pour fabriquer un camion Date de début Date de Fin Prédécesseur

A. Extraction des matières premières _


01-03-2021 14-03-2021
(Reformulation, emballage, transport)
B. Fabrication des pièces 15-03-2021 16-03-2021 A
(Par des presseurs pour façonner les tôles d’acier)
C. Production des panneaux 17-03-2021 18-03-2021 B
(Prêts à utilisés)
D. Ajustement des panneaux de la cabine au
17-03-2021 19-03-2021 B
montage
E. Assemblage 17-03-2021 22-03-2021 B
(Par des robots, soudeuses laser…)
F. Peinture 23-03-2021 24-03-2021 D, E
(Protective, eco-friendly)
G. Installation des composants électriques et
25-03-2021 26-03-2021 F
Collages des vitres de la cabine
H. Moulage, usinage et assemblages des
15-03-2021 26-03-2021 A
moteurs
I. Transport des moteurs et des cabines à
27-03-2021 29-04-2021 H, G
l’usine de châssis
J. Fabrication et arrivage des disques de
freinage, des roux et des différents 23-03-2021 29-03-2021 _
composants électroniques
K. Assemblage et montage de châssis 30-03-2021 02-04-2021 J
04-04-2021
L. Finition du produit pour la distribution 03-04-2021 K

8| RESMA | UM6P
Figure 5 : l’application sur le logiciel Gantt Project et affichage de diagramme de perte

Tableau 3 : les étapes établis pour la fabrication De disque de freinage

Les taches pour fabrique un disque de freinage Durée du tache (en heure)

1. Extraction de la matière premières 24


2. Récupération/achats des supports métalliques 2
3. Grenaillage et collage 24
4. Moulage de l’ensemble 3
5. Traitement thermique étuvage 1
6. Rectifieuse et refroidissement 5
7. Chauffage dans le four (cautérisation) à 650°C 1
8. Chanfreinage 48
9. Perçage 8
10. Rainurage 4
11. Peinture protectrice 12
12. Prise de photographie à l’aide d’une technologie laser 3
13. Essai de friction 2
14. Emballage 1
15. Livraison 24

9| RESMA | UM6P
Figures 7 : Diagramme de PERT intégré le chemin critique, photos présentant les disques de freinage

10 | RESMA | UM6P
3. Scrum

a. Définition de la méthode Scrum :

La méthode SCRUM consiste à définir un cadre de travail permettant la réalisation de


projets complexes. Cette méthode a été initialement prévue pour le développement de projets
informatiques mais elle peut être appliquée à tout type de projet, du plus simple au plus
innovant, et ce de manière très simple.

Les projets qui suivent la méthode agile SCRUM sont divisés en plusieurs cycles de
travail relativement courts que l’on appelle « sprints ».

Ces derniers permettent aux membres de l’équipe de mieux planifier les prochaines
étapes de développement du projet mais aussi d’évaluer régulièrement les progrès liés au projet.
Les sprints peuvent durer d’une à quatre semaines. Ils permettent également de réajuster ou
réorienter la direction prise par le projet si besoin.

Cette méthode s'impose de plus en plus en raison des évaluations permanentes qu'elle
permet et qui sont jugées très utiles et efficaces par les chefs de projets.

En effet, la méthode SCRUM présente plusieurs avantages autres que l’amélioration


de la productivité et de la communication au sein du projet. Elle se base avant tout sur un socle
fixe de rôles, responsabilités et réunions qui ne changent jamais, tout en assurant une gestion
flexible et adaptative des projets. Cela a l’avantage de rassurer les équipes lors de certaines
phases de développement qui peuvent habituellement s’avérer chaotiques et de faciliter la mise
en œuvre des processus.

Les projets qui utilisent la méthode SCRUM se forment autour d’une équipe
autoorganisée et multifonctionnelle.

 L’équipe est auto organisée dans la mesure où il n’y a pas de chef d’équipe qui décide
des rôles de chacun, ou de la manière dont un problème est résolu, puisque ces
problématiques sont traitées par l’équipe dans son ensemble ;
 L’équipe est multifonctionnelle car chaque membre de l’équipe est partie prenante dans
le développement de chaque fonctionnalité, de l’idée à l’implémentation finale.

b. Organisation du projet par la méthode Scrum :

Afin d’assurer un bon déroulement de notre projet, nous avons adopté la méthode agile
Scrum. L’organisation du travail a été faite en déterminant le rôle de chaque membre de l’équipe
du projet selon les normes de la méthodes Scrum. Ces sont les suivants :

11 | RESMA | UM6P
 Le Product Owner (PO) : c’est le garant du projet, il a la vision de ce qu’est le nouveau
système souhaité et ce qui doit être fait en priorité pour maximiser la valeur.
 Le Scrum master : il veille au respect de la méthodologie Scrum et veille à ce que rien
n’entrave l’équipe pendant le sprint.
 L’équipe de Développement : c’est elle qui va réaliser le nouveau système. Elle est auto
organisée et autonome.

c. Organisation du projet par la méthode Scrum :

Étape 1 : le Product Owner identifie la vision du produit.

Étape 2 : Mise en place d’un backlog ou feuille de route du projet par le Product Owner. Il
s’agit d’un cahier des charges qui identifie les exigences globales du projet avec un macro-
planning. Ce backlog est modifiable selon le changement du besoin.

Étape 3 : le Product Owner crée un plan de release. Le plan de release identifie un calendrier
de haut niveau pour la version du logiciel. Un projet agile aura beaucoup de release (versions),
avec les caractéristiques les plus prioritaires réalisées en premier. Une release type comprend
trois à cinq sprints. Créer un plan de release au début de chaque nouvelle version.

Étape 4 : le Product Owner (ou chef de produit), le Scrum Master, et l’équipe de


développement, planifient les sprints ce qui permet de mettre à jour et confirmer le plan de
release. Lors de cette séance les intervenants déterminent le contenu du prochain sprint. Le
sprint planning a lieu au début de chaque sprint. Le contenu du prochain peut évoluer par rapport
au plan initiaux. La durée du sprint reste identique.

Étape 5 : Les récits utilisateurs (User Stories) sont écrits. Ces éléments sont fournis aux
développeurs et permettent de faire les tests de chaque US. En s’appuyant dessus chaque
développeur pourra considérer qu’une tâche est “finie” une fois ces tests réalisés et valides.

Étape 6 : L’équipe de développement commence la réalisation du sprint. Au cours du sprint les


réunions quotidiennes (daily scrum) ont lieu et ne doivent pas dépasser les 15 minutes. Durant
ces réunions les membres de l’équipe évoquent les points sur lesquels ils ont avancés, les tâches
en cours et les éventuels points de blocage qu’ils ont identifié. Fixer un jour par semaine
effectué les tests. Chaque membre de l’équipe test une US qui a été développée par un autre
membre. Le but c’est de faire un test fonctionnel en plus de la relecture de code. Il faut faire
suivre cette séance de tests d’un échange entre les membres de l’équipe permettant de créer un
plan d’action pour améliorer et optimiser les développements réalisés.

Étape 7 : La revue de sprint (Sprint Review), à la fin de chaque sprint, il faut démontrer le
produit créé lors du sprint aux parties prenantes de produits. Un échange a lieu sur les
problématiques rencontrées.

12 | RESMA | UM6P
Étape 8 : L’équipe fait une rétrospective de sprint (Sprint Rétrospective). La rétrospective de
sprint est une réunion où l’équipe explique comment le sprint s’est déroulé et les plans
d’amélioration du prochain sprint. Comme le sprint Review, vous avez une rétrospective de
sprint à la fin de chaque sprint.

d. Jira software :
Afin de permettre un meilleur suivi de notre projet, nous avons opté à l'outil Jira software. Cette
solution permettra à toute l'équipe de projet de suivre de près l'avancement des sprints ou tâches.
Sur l'outil Jira nous pouvons poursuivre chaque tâche dès sa création jusqu'à sa réalisation
complète.
En outre Jira nous permettra de créer notre feuille de route de projet.
Également, sur Jira nous avons un tableau de bord récapitulatif du projet qui affiche
l'avancement global du projet.
Finalement, nous avons choisi cet outil parce qu’elle assure une meilleure communication entre
toutes parties prenantes du projet et du coup pour éviter tout malentendu ou conflit au sein de
l'équipe.
Démonstration :

1. Création d’un projet

Tout d’abord, on commence par créer le projet dont nous souhaitons gérer avec JIRA
Software, nous choisissons projet Scrum, et nous indiquons le titre de notre projet.

Ces étapes sont figurées sur les images ci-dessous.

13 | RESMA | UM6P
2. Création de sprint et tâches
Une fois le projet est créé, nous passons ensuite à la création des sprints, un sprint est un lot de
fonctionnalités ou tâches.
Chaque sprint contient des tâches (Problèmes) et pour assurer un bon déroulement du projet un
sprint ne doit pas dépasser une durée de 4 semaines.
La création des sprints et tâches est figurée ci-après.

14 | RESMA | UM6P
3. Activité des sprint (Avancement des sprints planifiés)

Après avoir créé les différents sprints, nous pouvons ainsi faire le suivi d’avancement des
différentes tâches du sprint après avoir le démarrer.

Nous pouvons ainsi voir le statut de chaque tâche comme il est montré sur la photo ci-dessous.

4. Feuille de route

Jira nous permet aussi de tracer la feuille de route de notre projet afin de le mener à bien.
Également, cette feuille de route est peut-être modifiable en fonction du besoin de notre client.
Ceci est une particularité de la méthode agile Scrum, elle permet de rendre flexibles les tâches
de projet pour toute modification.

15 | RESMA | UM6P
5. Ajouter les membres de l’équipe du projet
Jira nous permet aussi d’ajouter les membres du projet pour assurer une bonne
communication entre tous acteurs et éviter les conflits au sein de l’équipe tout en garantissant
un climat favorable au déroulement du projet.

Fin.
16 | RESMA | UM6P

Vous aimerez peut-être aussi