Vous êtes sur la page 1sur 202

Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Annexe 1. etudes hydrologique et hydraulique ............................................................. 12

2)etude hydrologique :..................................................................................................................... 12

2.1 )delimitation du bassin versant : ................................................................................................ 13

2.2 )morphometrie du bassin versant : ............................................................................................ 15

2.3) estimation des debits de crues : ............................................................................................... 15

2.3.1) methode de ghorbel ............................................................................................................... 15

2.3.2)methode de frigui : ................................................................................................................. 16

2.3.3.) methode de francou-rodier ................................................................................................... 17

2.3.4 )methode de kallel .................................................................................................................. 18

3) etude hydraulique : ..................................................................................................................... 18

3.1) calcul des plus hautes eaux (phe) ............................................................................................. 18

3.2 phenomene de remous : ............................................................................................................. 21

3.3 ) calage du pont : ....................................................................................................................... 23

3.4 calcul de l’affouillement de l’oued:........................................................................................... 24

3.4.1 affouillement general :............................................................................................................ 24

3.4.2 affouillement local :................................................................................................................ 24

l’affouillement total : ....................................................................................................................... 25

3.5 protection contre l’affouillement : ............................................................................................. 25

3.5.1 protection des piles : ............................................................................................................... 25

3.5.2 protection des culees : ............................................................................................................ 26

Annexe 2: conception etchoix de la variante .................................................................. 28


2)choix de la variante : .................................................................................................................... 28

3) la variante retenue : ..................................................................................................................... 29

4)pre dimensionnement de la variante retenue ................................................................................ 29

4.1 conception longitudinale ........................................................................................................... 29

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 1


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

4.2 conception transversale ............................................................................................................. 30

5) pre-dimensionnement de la poutre .............................................................................................. 31

6) pre-dimensionnement de l’hourdis.............................................................................................. 32

7) pre-dimensionnement de l’entretoise .......................................................................................... 32

Annexe 3 :Etude des poutres principales ........................................................................ 34

1)etude des caracteristiques geometriques de la poutre principale ................................................. 34

1.1inertie de flexion......................................................................................................................... 34

1.1.1. caracteristique de la section centrale brute ............................................................................ 35

1.1.2. caracteristique de la section sur appuis ................................................................................ 37

2)moments d'inertie de torsion ........................................................................................................ 38

2.1 section sur appuis ...................................................................................................................... 38

2.2 section centrale .......................................................................................................................... 39

3)calcul des parametres fondamentaux ........................................................................................... 39

4)coefficients de repartition transversale (crt) : .............................................................................. 41

5)determination des lignes d’influence : ......................................................................................... 41

6) determination des coefficients de repartition transversale crt ..................................................... 46

6.1 charge al .................................................................................................................................... 46

7 ) calcul des sollicitations .............................................................................................................. 56

7.1 generalites .................................................................................................................................. 56

7.2sollicitations dus a la charge permanente : ................................................................................. 57

7.3 sollicitations dues aux charges d’exploitation (surcharge)........................................................ 61

7.3.1 charge al ................................................................................................................................. 61

7.3.2 charge bc................................................................................................................................. 64

7.3.3. charge mc120 ........................................................................................................................ 73

7.3.4 sollicitations dues a la charge du trottoir ................................................................................ 77

sollicitations de calcul : ................................................................................................................... 81

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 2


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

*pour le moment flechissant : ......................................................................................................... 81

8) calcul du ferraillage de la poutre : ............................................................................................... 82

Annexe 4: etude de l’entretoise............................................................................................ 87

2)situation du verinage : .................................................................................................................. 87

3)calcul des sollicitations : .............................................................................................................. 87

4)calcul des armatures longitudinal ................................................................................................. 91

6)calcul des armatures transversales ............................................................................................... 96

7) ferraillage de l’entretoise ............................................................................................................ 98

Annexe 5 : etude de l’hourdis .............................................................................................. 99


1)etude de la flexion locale : ........................................................................................................... 99

1 .1 sollicitations dues a la charge permanente ............................................................................. 100

1 .2 sollicitations dues a la charge roulantes de type b : ............................................................... 101


1.2.2 )charge bt : ............................................................................................................................ 113
1.2.3 charge br : ............................................................................................................................. 126
1.2.4 )charge mc120 : .................................................................................................................... 127
1.3 ) calcul sollicitations ................................................................................................................ 128
1.3.1 )calcul moments flechissant ................................................................................................. 130
1.4 ) sollicitations dans la dalle continue : .................................................................................... 134
calcul des sollicitations dans la direction lx (sens xx) : ................................................................ 134
calcul des sollicitations dans la direction ly (sens yy) : ................................................................. 134
2) etude de la flexion globale : ..................................................................................................... 135
2.2)calculedes moments globaux: ................................................................................................. 136
2.2.1 )charge permanente : ............................................................................................................ 136
2.2.2 charge bc............................................................................................................................... 137
2.2.3 )charge bt : ............................................................................................................................ 141
2.2.4 )charge br :........................................................................................................................... 145
2.2.5 )charge mc120 : .................................................................................................................... 147
2.3calcul du moment globale my .................................................................................................. 148
3)calcul du moment totale ............................................................................................................. 149

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 3


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

calcul des moments fléchissant dans la direction lx (sens xx) : .................................................... 149
calcul des moments flechissant dans la direction ly :..................................................................... 150
4)calcul du ferraillage du hourdis .................................................................................................. 150
Annexe 6: etude des appareils d’appuis ......................................................................... 154
1) dimensionnement des appareils d’appuis .................................................................................. 154
2)repartition des efforts horizontaux : ........................................................................................... 156
2.1 souplesse et rigidite des appuis : ............................................................................................. 156
3)repartition des efforts horizontaux agissant sur les appuis d’un pont : ...................................... 158
3.4 )calcul des rotations : ............................................................................................................... 162
3.5 )efforts horizontales :............................................................................................................... 164
4)justification des appareils d’appuis : .......................................................................................... 165
4.1 limitation de la contrainte moyenne : ...................................................................................... 165
4.2 condition de non cheminement et de non glissements: ........................................................... 165
4.3 condition de non flambement : ................................................................................................ 165
4.4 limitation des contraintes de cisaillement : ............................................................................. 165
4.5 condition de non soulevement : ............................................................................................... 167
5)bossage et frettage : .................................................................................................................... 167
5.1 bossage : .................................................................................................................................. 167
5.2 frettage : ................................................................................................................................... 168
frettes de surface :.......................................................................................................................... 169
Annexe 7: elements de la culee .......................................................................................... 170
2) mur garde greve : ...................................................................................................................... 171
3)dalle de transition : ..................................................................................................................... 174
4)murs en retours : ......................................................................................................................... 179
Annexe 8 : chevetre sur culee ............................................................................................. 184
1 )pre-dimensionnement chevetre sur culee .................................................................................. 184
2) evaluation des charges .............................................................................................................. 185
2.1 )poids propre : ......................................................................................................................... 185
2.2 )actions du mur garde greve : .................................................................................................. 185
2.2.1charges verticales : ................................................................................................................ 185
2.2.2 charges horizontales : ........................................................................................................... 186
2.3) actions de la dalle de transition : ............................................................................................ 186

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 4


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

2.4 )actions du mur en retour......................................................................................................... 187


2.5 )action du tablier ...................................................................................................................... 188
2.5.1reaction de lacharge permanente ........................................................................................... 188
2.6 )action des verins de soulevement du tablier........................................................................... 193
2.7) sollicitations totales ................................................................................................................ 194
3) efforts produits par l’excentrement transversal des charges : ................................................... 195
3.2 calcul des efforts ...................................................................................................................... 195
3.3 calcul des efforts maximaux :.................................................................................................. 196
4) ferraillage de flexion : ............................................................................................................... 196
4.1 calcul des armatures de flexion longitudinale : ...................................................................... 196
*4.3 armatures transversales.......................................................................................................... 198
5)ferraillage de torsion : ................................................................................................................ 199
6) ferraillage du chevetre sur culee ............................................................................................... 201

Liste des figures

Figure 3 :Bassin versant total sur global mapper ..................................................................... 13

Figure 4:Les résultats de calcul sur Global Mapper ................................................................. 14

Figure 5:Les caractéristiques géométriques de la section du lit .............................................. 19

Figure 6:débit en fonction du tirant d’eau ................................................................................ 20

Figure 7:L'abaque de type 4 ..................................................................................................... 22

Figure 8:Détermination du paramètre K0 en fonction de J ...................................................... 22

Figure 9:Abaque de calcul remous ........................................................................................... 23

Figure 10 :Dimensionnement en plan de l’enrochement ......................................................... 25

Figure 11 :Profondeur d’enrochement ..................................................................................... 26

Figure 12:Détail d’enrochement............................................................................................... 27

Figure 13:Coupe longitudinale de la poutre principale en béton armé .................................... 30

Figure 14:Coupe transversale du pont en béton armé .............................................................. 30

Figure 15:Détails de la poutre .................................................................................................. 31

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 5


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Figure 16 , 17 :la section sur appuis et centrale ..................................................................... 34

Figure 18:section centrale sans hourdis ................................................................................... 35

Figure 19:section centrale avec hourdis ................................................................................... 36

Figure 20:Section sur appuis sans hourdis ............................................................................. 37

Figure 21:Section sur appuis avec hourdis ............................................................................. 38

Figure 22:poutre de rive ........................................................................................................... 43

Figure 23: poutre centrale ........................................................................................................ 44

Figure 24 : poutre intermédiaire ............................................................................................... 45

Figure 25 : système de charge Bc (longitudinalement) ............................................................ 49

Figure 26: système de charge Bc(transversalement et en plan) ............................................... 49

Figure 27:Système Mc 120 ...................................................................................................... 53

Figure 28 : Diagramme des moments fléchissants sous l'effet de la charge permanente......... 59

Figure 29:Distribution des efforts tranchants sous l'effet de gper............................................ 60

Figure 30:Distribution des moments fléchissant sous l'effet de la charge AL. ........................ 62

Figure 31:Effort tranchant dans la section x sous l'effet de la charge Al. ................................ 63

Figure 32:Schéma de calcul de la charge BC dans le sens longitudinal .................................. 65

Figure 33:Résume des règles d'application su système B ........................................................ 66

Figure 34:Expression du moment maximale sous l'effet du convoi Bc ................................... 67

Figure 35:Détermination des efforts tranchants sous l'effet de Bc........................................... 71

Figure 36:Détermination des moments fléchissant sous l'effet de la charge Mc 120 .............. 74

Figure 37:Effort tranchant sous l'effet de la charge qtr ............................................................ 79

Figure 38: Ferraillage de la poutre ........................................................................................... 86

Figure 39: schéma mécanique .................................................................................................. 88

Figure 40:Diagramme des Efforts tranchants de l’entretoise à l’ELS ..................................... 88

Figure 41:Diagramme des moments fléchissant de l’entretoise à l’ELS ................................. 88

Figure 42:schéma mécanique ................................................................................................... 89

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 6


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Figure 43:Diagramme des Efforts tranchants de l’entretoise à l’ELS ..................................... 89

Figure 44:Diagramme des moments fléchissant de l’entretoise à l’ELS ................................. 90

Figure 45:schéma mécanique ................................................................................................... 90

Figure 46:Diagramme des Efforts tranchants de l’entretoise à l’ELS ..................................... 91

Figure 47:Diagramme des moments fléchissant de l’entretoise à l’ELS ................................. 91

Figure 48:Ferraillage de l’entretoise ........................................................................................ 98

Figure 49:Panneau de la dalle .................................................................................................. 99

Figure 50:Diffusion d’une charge, P, localisée sur le plan moyen de la dalle ....................... 102

Figure 51 : Etude de l’effet de deux rectangles symétriques (système Bc) ........................... 103

Figure 52 : Etude de l’effet d’un rectangle centré et d’un rectangle placé sur un axe ........... 105

Figure 53 : Etude de l’effet de quatre rectangles non centrés et symétriques deux à deux.... 108

Figure 54: Etude de l’effet de quatre rectangles dont deux centrés sur l’axe transversal et
symétriques par rapport à l’axe longitudinal ................................................................................. 110

Figure 55 : Etude de l’effet de deux rectangles symétriques (système Bt) ............................ 114

Figure 56 : Etude de l’effet d’un rectangle centré et d’un rectangle placé sur l’axe ............. 116

Figure 57 : Etude de l’effet de quatre recatangles non centrés et symétriques deux à deux .. 118

Figure 58 : Etude de l’effet de quatre rectangles dont deux centrés sur l’axe transversal et
symétriques par rapport à l’axe longitudinal (système Bt)............................................................ 121

Figure 59:Charge permanente longitudinalement .................................................................. 137

Figure 60:Disposition la plus défavorable pour la charge Bc ................................................ 138

Figure 61:Disposition la plus défavorable pour la charge Bt ................................................. 142

Figure 62: Position de la charge Br ........................................................................................ 146

Figure 63:Ferraillage de l’hourdis en travée .......................................................................... 153

Figure 64:Ferraillage de l’hourdis sur appuis ........................................................................ 153

Figure 65:appareil d’appui en élastomère fretté ..................................................................... 154

Figure 66 : Eléments de la culée ............................................................................................ 170

Figure 67: Poussée d’une charge locale située en arrière du mur garde grève ...................... 172

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 7


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Figure 68 : Ferraillage du mur garde grève ............................................................................ 174

Figure 69:Schéma statique de la dalle de transition ............................................................... 175

Figure 70:Essieux Bt sur la dalle de transition (longitudinalement) ...................................... 176

Figure 71:Essieux Bt sur la dalle de transition (transversalement) ........................................ 176

Figure 72. Moments fléchissant sous l’effet de la charge Bt .................................................. 177

Figure 73:Effort tranchant sous l’effet de la charge Bt .......................................................... 178

Figure 74: Dimensionnement de mur en retour ..................................................................... 180

Figure 75:Détail du sommet d’appui (sur culée) .................................................................... 184

Figure 76:Effet locaux de la dalle de transition ..................................................................... 186

Figure 77:Schéma mécanique ................................................................................................ 188

Figure 78:Diagramme des Efforts tranchants......................................................................... 189

Figure 79:schéma mécanique ................................................................................................. 189

Figure 80:Diagramme des Efforts tranchants......................................................................... 189

Figure 81:schéma mécanique ................................................................................................. 190

Figure 82:Diagramme des Efforts tranchants......................................................................... 190

Figure 83:schéma mécanique ................................................................................................. 191

Figure 84:Diagramme des Efforts tranchants......................................................................... 191

Figure 85:schéma mécaniquedues à l’action du tablier ......................................................... 192

Figure 86:Diagramme des efforts tranchants dues à l’action du tablier ................................. 192

Figure 87:Diagramme des moments fléchissantdues à l’action du tablier ............................. 192

Figure 88:schéma mécaniquelors du vérinage ....................................................................... 193

Figure 89:Diagramme des efforts tranchants lors du vérinage .............................................. 194

Figure 90:Diagramme des moments fléchissant lors du vérinage.......................................... 194

Figure 91 : Excentrements transversaux sur culée ................................................................. 195

Figure 92:Section de calcul de la torsion ............................................................................... 199

Figure 93:Ferraillage du chevêtre sur culée ........................................................................... 202

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 8


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Liste des tableaux

Tableau 1: valeurs régionales relatives a la formule de FRIGUI ............................................. 16

Tableau 2: coefficient de correction suivant la période T pour le formule FRIGUI ................ 17

Tableau 3:Valeur de la constante qr pour la formule de KALLEL .......................................... 18

Tableau 4:Tableau récapitulatif des valeurs des débits de crue estimés par les différentes
méthodes .......................................................................................................................................... 18

Tableau 5 : débits en fonction du tirant d’eau .......................................................................... 20

Tableau 6:les avantages et les inconvénients de les variante proposée.................................... 28

Tableau 7:Tableau récapitulatif de pré dimensions du tablier. ................................................ 32

Tableau 8:caracteristique de la section centrale brute sans hourdis ......................................... 35

Tableau 9:caracteristique de la section centrale brute avec hourdis ........................................ 36

Tableau 10:caractéristique de la section sur appuissans hourdis ............................................ 37

Tableau 11:caractéristiques de la section sur appuisavec hourdis .......................................... 38

Tableau 12:Coefficient k, en fonction de b/a ........................................................................... 39

Tableau 13:Caractéristiques géométriques moyennes de la poutre principale ........................ 40

Tableau 14:tables de Guyon -Massonnet pour θ = 0.85 ........................................................... 42

Tableau 15:k pour θ = 0.85 après 2 interpolations (sur y puis sur α). ..................................... 43

Tableau 16:Valeurs arrondis de K = K(e) ................................................................................ 43

Tableau 17:k pour θ = 0.85 après 2 interpolations (sur y puis sur α). ..................................... 44

Tableau 18:Valeurs arrondis de K = K(e) ................................................................................ 44

Tableau 19:k pour θ = 0.85 après 2 interpolations (sur y puis sur α). ..................................... 45

Tableau 20:Valeurs arrondis de K = K(e) ................................................................................ 45

Tableau 21 : La valeur sa déterminer au rapport la classe du pont et le nombre de voies du


pont .................................................................................................................................................. 46

Tableau 22: coefficients bc selon classe du pont et nombre de voie chargée ........................ 50

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 9


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Tableau 23: Coefficients selon la combinaison de charge à l’état limite de service (ELS) et à
l’état limite ultime (ELU) ................................................................................................................ 56

Tableau 24 : les valeurs e qA1 ................................................................................................. 63

Tableau 25: tableau récapultif de ∑ Pi × yi .............................................................................. 70

Tableau 26:Tableau récapitulatif Moment fléchissant à la charge MC120 ............................. 76

Tableau 27:Tableau récapitulatif efforts tranchants à la charge MC120 ................................. 77

Tableau 28:Tableau récapitulatifdes Moments fléchissant à la charge du trottoir ................... 79

Tableau 29:Tableau récapitulaif efforts tranchants à la charge Trottoir .................................. 81

Tableau 30:Tableau récapitulatif Moment fléchissant ............................................................. 81

Tableau 31:Tableau récapitulatif efforts tranchants ................................................................. 81

Tableau 32:caractéristiques géométriques de la poutre et les contraintes maximales ............ 82

Tableau 33:Tableau récapitulatif de ferraillage longitudinal de la poutre ............................... 84

Tableau 34:Tableau récapitulatif du ferraillage transversal de la poutre ................................. 85

Tableau 35:Tableau récapitulatif des sollicitations de calcul de l’entretoise(6 vérins) ........... 89

Tableau 36:Tableau récapitulatif des sollicitations de calcul de l’entretoise( 3vérins) ........... 90

Tableau 37:Tableau récapitulatif des sollicitations de calcul de l’entretoise(4vérins) ............ 91

Tableau 38: Tableau récapitulatif des sollicitations de calcul de ferraillage de l'entretoise .... 96

Tableau 39:Sens de travail de la dalle .................................................................................... 100

Tableau 40:Tableau récapitulatif des sollicitations dues à la charge permanente.................. 101

Tableau 41:Sollicitations dues à l’effet d’uncamionBcde deux rectangles symétriques ....... 105

Tableau 42:Sollicitations dues à l’effet de un camion Bc d’un rectangle centré et d’un


rectangle placé sur un axe ............................................................................................................. 108

Tableau 43:Sollicitations dues à deux files de camionsBc (disposition symétrique) ............ 110

Tableau 44:Sollicitations dues à l’effet de deux camionsBc (disposition non symétrique)... 113

Tableau 45:Tableau récapitulatif des sollicitations dues au chargementBc ........................... 113

Tableau 46:Sollicitations dues à un file de camion Bt (roues symétriques) .......................... 115

Tableau 47: Sollicitations dues à un file de camion Bt (roues non symétriques) .................. 118

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 10


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Tableau 48: Sollicitations dues à deux files de camion Bt (disposition symétrique) ............. 121

Tableau 49:Sollicitations dues à l’effet de deux camions Bt (disposition non symétrique) .. 125

Tableau 50:Tableau récapitulatif des sollicitations dues au chargement Bt .......................... 126

Tableau 51: Tableau récapitulatif des sollicitations dues au chargement Br ......................... 127

Tableau 52 : Tableau récapitulatif des sollicitations dues au chargement Mc120 ................. 128

Tableau 53:tableaux récapitulatif les moments fléchissant et les efforts tranchant dus à ces
différentes charges. ........................................................................................................................ 128

Tableau 54:Récapitulatif des sollicitations engendrées par la flexion locale......................... 133

Tableau 55:Tableau des valeurs de µ1 et µ3 en fonction de e ............................................... 136

Tableau 56:Les valeurs des moments pour les différentes dispositions de la charge Bc ....... 141

Tableau 57:Les valeurs des moments pour les différentes dispositions de la chargeBt ........ 145

Tableau 58:Les valeurs des moments pour les différentes dispositions de la charge Mc120 148

Tableau 60: Dimensions de l’appareil d’appui ...................................................................... 155

Tableau 61: Calcul des souplesses et des rigidités des appareils d’appui .............................. 157

Tableau 62: Valeurs de θ et u ................................................................................................. 158

Tableau 63:Calculs des souplesses et des rigidités des colonnes ........................................... 158

Tableau 64:Efforts dus aux déformations thermiques et retrait ............................................. 159

Tableau 65: Forces de freinage de la charge AL selon le nombre de travée chargées........... 160

Tableau 66:Efforts horizontaux dus au freinage de la charge AL.......................................... 161

Tableau 67: Efforts horizontaux dus au freinage de la charge Bc ......................................... 162

Tableau 68: Valeurs des rotations des différents cas des charges appliquées ....................... 164

Tableau 69: Efforts maximaux AL appliquées sur un appareil d’appui ................................ 164

Tableau 70: Efforts maximaux BC appliquées sur un appareil d’appui ................................ 164

Tableau 71:Efforts dus aux déformations thermiques et retrait ............................................. 165

Tableau 72: Détermination de ƮH1 ........................................................................................ 165

Tableau 73:Résultats de la contrainte conventionnelle .......................................................... 166

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 11


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Tableau 74: Dimensions de l’appareil d’appui et bossage ..................................................... 168

Tableau 75:Ferraillage du mur garde grève ........................................................................... 174

Tableau 77:Sollicitations de calcul de la dalle de transition .................................................. 178

Tableau 78:Calcul des sollicitations dues aux charges réparties............................................ 187

Tableau 79:Sollicitations du mur en retour ............................................................................ 188

Tableau 80:Tableau récapitulatif des sollicitations de calcul ................................................. 191

Tableau 81:Sollicitations dues à l’action du tablier ............................................................... 193

Tableau 82:Sollicitations lors du vérinage ............................................................................. 194

Tableau 83:Tableau récapitulatif des sollicitations appliquées sur le chevêtre sur culée ...... 194

Tableau 84:Les formules de détermination des efforts .......................................................... 196

Tableau 85:Calcul des efforts appliqués sur chevêtre ............................................................ 196

Annexe 1. Etudes hydrologique et hydraulique

1) Etude hydrologique :

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 12


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

En vue de bien concevoir l’ouvrage projeté, il est nécessaire d’entamer une étude
hydrologique. Elle nous fournis des informations sur son environnement (les caractéristiques
physiologiques du bassin versant) qui nous permettent de calculer le débit d’eau maximal de
l’oued lahmar et ainsi déterminer la plus haute eau (PHE) et la profondeur d’affouillement

1.1 ) Délimitation du bassin versant :


La délimitation du bassin versant est effectuée par le logiciel GLOBAL MAPPER
.D’après GLOBAL MAPPER on constate que notre bassin versant est décomposé en plusieurs
sous- bassins versants selon le réseau hydrographique dans le bassin. Ce logiciel permet de
Déterminer les caractéristiques physiques tel que pente, surface, largeur, pourcentage de
surface de délimitation pour avoir des caractéristiques uniques du bassin versant :

Figure 1 :Bassin versant total sur global mapper

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 13


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Figure 2:Bassin versant total sur global mapper

Figure 3:Les résultats de calcul sur Global Mapper

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 14


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

2.2 ) Morphométrie du bassin versant :


Les principales caractéristiques morpho métriques du bassin versant (BV) de l’Oued lahmar sont
résumées ci-dessous :

- Superficie: S = 376.5 km2

- Périmètre: P =127.23 km.

- Altitude maximale : 703 m.

- Altitude à l’exutoire :85 m.

-Longueur du cours d’eau: L=34 km

-Pente moyenne du bassin versant : I = 3.09%

- Pente du lit de l’oued : i = 0.155%

2.3) Estimation des débits de crues :


Pour l’oued LAHMAR objet de la présente étude, il n’existe pas de stations
hydrométriques. En absence de mesures hydrométriques les débits de crue du bassin versant
étudié, ils sont évalués sur la base d'une analyse comparative des résultats obtenus par
différentes méthodes applicables pour la zone du projet. Nous retiendrons les résultats les plus
vrais semblables qui n’exagèrent pas et ne sous estiment pas les risques encourus après les
avoir confrontés aux observations de terrain.

2.3.1) Méthode de Ghorbel


QT = R × Q

Avec : Qm : La moyenne des débits maximums annuels

RT : paramètre régionale en fonction de période de retour T

Pour le Nord Tunisien on a adopté la valeur de rapport en fonction d’une période de retour
(T=100ans) suivant : RT = 6.04

L'estimation de Qm (en m3 /s) est effectuée quant à elle à l'aide des formules suivant :

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 15


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

= K. .
m3/s

.∆

= 1.075 ∗ ( − 0.232)
IC

IC = .√ .

Avec :

S : surface du bassin versants en km2

P : pluviométrie annuelle en m

∆ : différence entre altitude maximale et altitude minimale

L : longueur de l’écoulement principale

C : périmètre du bassin versant en Km

A.N:

.
IC = .√ ∗ .
= 1.85

. ∗

= 1.075 ∗ ( .
− 0.232)= 1.81

=1.81*.376.5 .
= 209.14/s

QT = 6.04 × 209.14 = 1263 m3/s

2.3.2) Méthode de Frigui :


Formule de Frigui du débit spécifique :

. .
Q=
( )

Am, n : coefficients régionaux

On a : S = 376.5 km2

Tableau 1: valeurs régionales relatives a la formule de FRIGUI

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 16


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Tableau 2: coefficient de correction suivant la période T pour le formule FRIGUI

Donc Am= 26.2N= 0.47λ : période de retour ( =1)

× . × .
Q=( . ) .

Q = 606.6m3/s

2.3.3.) Méthode de Francou-Rodier


Le calcul selon la méthode de Francou-Rodier se fait selon la formule suivante :

Qs= 10 ×

Avec

S : Surface du BV (km2).

k : Coefficient de Francou-Rodier

.
.
Q = 10 × = 433.48 m3/s

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 17


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

2.3.4 ) Méthode de KALLEL

Le débit spécifique q = qr Sα Tβ (m3/s/km2)


Les coefficients α, β et qr sont des constantes régionale : α= -0,5 et β= 0,41.

Tableau 3:Valeur de la constante qr pour la formule de KALLEL

S=389.1 km², T=100ans (période de retour).


Le débit

= × √ × 100 .

Notre projet se situe dans la section Tunisie nord et cap bon donc sa correspond à la région ce qui
implique que le qr= 12,34
Ainsi le débit est

= 5.5 × √376.5 × 100 .


= 705.21 m3/s

Tableau 4:Tableau récapitulatif des valeurs des débits de crue estimés par les différentes méthodes
Méthodes Ghorbel Frigui Francou-Rodier KALLEL
Débits Q 1263.2 m3/s 606.6m3/s 433.48 m3/s 705.21 m3/s

3) Etude hydraulique :

3.1) Calcul des Plus Hautes Eaux (PHE)


Le débit hydraulique sous l’ouvrage peut être déterminé par la formule de Manning-Strickler
suivante :

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 18


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

= × × ℎ × /

Avec

Q : débit hydraulique (m3/s).

Sm : section mouillée (m2).

RH : rayon hydraulique.

I : pente du lit de l’oued dans les environs de l’ouvrage ; I = 0.0015 m/m

K : coefficient de Strickler qui représente la rugosité globale du lit de l’oued (K=20).

Figure 4:Les caractéristiques géométriques de la section du lit sont assimilées à la forme


suivante
Sm= y.(47+ (y/tgα))
Pm= 2. (y/sinα)+47
avec α=7 deg

ℎ= donc

= × y. (47 + (y/tgα)) × (2. (y/sinα) + 47) × /

A l’aide du logiciel EXCEL, et pour différentes valeurs de y, on a calculé le débit suivant la


formule de Manning Strickler. Les résultats sont donnés dans le tableau suivant

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 19


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Tableau 5 : débits en fonction du tirant d’eau

Y Sm Pm Rh Q

1,6 94,5148668 71,3547249 1,32457755 112,199497


1,7 101,704674 72,8768952 1,39556815 125,010781
1,8 109,045378 74,3990655 1,4656821 138,48614
1,9 116,53698 75,9212358 1,53497212 152,628843
1,95 120,339368 76,6823209 1,56932349 159,951592
1,96 121,104372 76,8345379 1,57617102 161,436316
1,97 121,870885 76,986755 1,58301107 162,927774
2 124,179479 77,4434061 1,6034868 167,442597
4 308,717917 107,886812 2,86149819 612,439712
4,1 319,529262 109,408982 2,920503 642,571706
4,12 321,709638 109,713416 2,93227254 648,69341
4,125 322,255676 109,789525 2,93521332 650,228816
4,3 341,604643 112,453323 3,0377461 705,229716

Ainsi on obtient la courbe suivante

800

700

600

500

400

300

200

100

0
0 0,5 1 1,5 2 2,5 3 3,5 4 4,5 5

Figure 5:débit en fonction du tirant d’eau

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 20


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Or on a trouvé comme valeur du débit maximal Q =705,21; cette valeur est prise comme une
valeur de projection pour déduire le tirant d’eau maximal à partir de la courbe. De ce fait, on
obtient que la hauteur maximale de l’écoulement à oued Lahmar égale à 4.3 m.
Donc la cote PHE sera la cote topographique (altitude) plus le tirant d’eau :

Cote PHE =4.3+78.8 = 83.1m

3.2 Phénomène de remous :


Lorsque l’ouvrage proposé réduit la section naturelle de l’écoulement, on observe un
exhaussement de la ligne d’eau h en amont de l’ouvrage qui est fonction du coefficient de
contraction M. Le remous H peut s’exprimer par :

H=k×

Où :

g : L’accélération de la pesanteur égale 9.81 m²/s

Va : La vitesse moyenne dans la section rétrécie sous un tirant d’eau égal à celui de l’écoulement
non perturbé :
.
Va = ×
= . × .
= 1.95 m/s

b : La largeur entre culé=83.8 m

h0 : La hauteur d’eau dans le l’oued = 4.3 m

K il est donné dans les figures en fonction du coefficient d’obstruction M pour les divers types de
culées représentés en vue de dessus
K = Kb + Kp

Kb : Le coefficient de base, terme principale de calcul


.
M= = .
= 0.878

Avec:
b : La largeur entre culé = 83.8 m

B : La largeur de la cour d’eau = 95.4 m

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 21


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Figure 6:L'abaque de type 4

En utilisant l’abaque pour culée de type 4 : Pour M = 0.878, Kb= 0.18


Kp : Un terme correcteur rendant compte de l’effet d’obstruction des piles :
Kp= K0× σ

J : Le coefficient d’obstruction j= n* = 3 * .
= 0.035

n : Le nombre des piles : 3

E : L’épaisseur des piles : 1m

A partir de l’abaque (figure 8 ) nous trouvons K0= 0.1

Figure 7:Détermination du paramètre K0 en fonction de J

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 22


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

σ est déterminée à partir de l’abaque suivant : Pour M = 0.878 ; σ = 0.92

Figure 8:Abaque de calcul remous

Donc Kp= K0× σ = 0.92 ×0.1 = 0.092

K = Kb + Kp = 0.092 + 0.18 = 0.272

D’où H = k × = 0.05

3.3 ) Calage du pont :


Pour calculer le calage du pont, nous ajoutons à la valeur du PHE Trouvée un tirant d’air appelé
encore revanche de l’ordre de 2 m. Cette revanche a pour but d’éviter d’avoir des corps flottants
(troncs d’arbres) qui peuvent heurter l’intrados du tablier en cas de crue tout en gardant les
appareils d’appuis en dehors des eaux.
D’après les données nécessaires, nous avons déterminé une valeur d’ouverture du pont qui est
égale à 81 m.
Le tirant d’air dépend, évidemment, d’une part des risques de charriages de surface et, d’autre
part, de l’importance de l’ouvrage concerné.
Pour des ponts de longueur supérieure à 50 m, on ajoute 0,50 m aux tirants d’air minima ci-
dessous :
-1 m en zone désertique ou semi-désertique.

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 23


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

-1,50 m en zone de savane.

-2,50 m en zone forestière.

Donc le tirant d’air de notre ouvrage est égale à 1.5 + 0.5 = 2 m ,Ainsi le pont est calé à une
hauteur :Calage d’un pont = cote PHE + Revanche + remouse
H = 83.1 + 2 +0.05= 85.15NGT

3.4 Calcul de l’affouillement de l’oued:


L’affouillement est le transport du sol du lit de l’oued par l’écoulement des eaux. Dans un stade
plus avancé, l’affouillement peut également favoriser la circulation d’eau sous la pile et entrainer
le glissement général de l’ouvrage suite à l’érosion.
La profondeur d’affouillement dans un pont est la somme d’ :
Une profondeur d’affouillement générale qui résulte d’une modification du débit.

Une profondeur d’affouillement locale qui due à la présence des piles.

3.4.1 Affouillement général :


Ce phénomène concerne l’ensemble du lit de l’écoulement qui se produit suite à une crue qui met
le sol du fond, cette profondeur peut être déterminé par estimation, cette dernière est basée sur
l’analyse granulométrique des matériaux qui se trouvent aux fond de l’oued.
La profondeur de l’affouillement est calculée à partir de la formule de HYANI et SIMONS
Hg = 0.48 × .
-

Avec :
Q : Le débit du projet Q = 705.23 m3/s
Sm : Section mouillé du PHE de l’ouvrage Sm = 341.604
B : Largeur du plan d’eau du PHE du projet B = 95.4 m
D’où Hg = 1.51 m

3.4.2 Affouillement local :


C’est le résultat du creusement d’une face à l’aval des piles sous l’effet des vitesses du courant
d’eau.
On peut noter pour une colonne circulée ou allongée une hauteur d’affouillement :

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 24


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Hloc = 2 × D
Dans notre étude : D = 1m Hloc=2m.

L’affouillement total :
Htot = Hg+ Hloc
= 2+1.51 = 3.51 m
A noter que la détermination de l’affouillement total, nous permet de déterminer la profondeur de
l’assise de fondation.

3.5 Protection contre l’affouillement :

3.5.1 Protection des piles :


Pour protéger les piles contre ce phénomène, il suffit de faire ; soit des caissons de fondation, soit
des enrochements. Cette dernière est plus utilisée grâce à sa simplicité et son efficacité, de plus
elle présente un caractère préventif et curatif hors de sa mise en oeuvreen évitant l’enfoncement
des blocs dans le lit à l’aide d’un filtre, en plus il faut éviter l’obstruction crée par les blocs lors de
l’écoulement.
Nous

Figure 9 :Dimensionnement en plan de l’enrochement

Nous allons présenter à la suite les dimensions et les épaisseurs d’enrochement :


3D = 3 ×1= 3m
Avec :
D : Le diamètre de la colonne D = 1 m
EE = Sup (D ; 3Δ)

EE : L’épaisseur de l’enrochement

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 25


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Δ : Le diamètre des blocs d’enrochement

δ −δ
= 1,2 2 ∆
δ

δ −δ
∆= 0,142 × × = 0,3
δ −δ
Avec :

g : la pesanteur égale 9.81 m/s2.

Δ : Poids volumique des blocs = 2.6.

δ : Poids volumique de l’eau = 1.

B : La largeur entre les culées b = 83.8 m


Vc = 0.9 m/s
D’où EE = 1 m

Figure 10 :Profondeur d’enrochement

3.5.2 Protection des culées :


Pour assurer la protection des culées contre l’oued nous allons utiliser un revêtement par une
couche d’enrochement avec une pente de 3/2.

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 26


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Figure 11:Détail d’enrochement

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 27


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Annexe 2: Conception et choix de la variante

1) Choix de la variante :
Les différents types d’ouvrages qui peuvent être considérées sont :
*Pont à poutres en béton armé.
*Pont dalle.
*Pont à poutres en béton précontraint.

Tableau 6:les avantages et les inconvénients de les variante proposée


Variante Avantages Inconvénients
Tabliers minces  plus esthétiques. Consomme plus de matériaux (25 à
Economie de main d’œuvre. 30%)
Grande résistance aux cisaillements et à la Continuité des travées donc problème
torsion (conseillé pour les ouvrages biais et de tassement différentiel.
courbes) Coulage sur place : problème
Pont dalle

d’étaiement en cas de construction sur


rivière ou route.
Portées limitées: ne dépassant pas
15m

La possibilité de franchir de grandes portées Le problème majeur des ponts mixtes
(30 à 100 m). est la maintenance contre la corrosion et
La légèreté, donc la diminution du nombre le phénomène de fatigue dans les
des pieux. assemblages.
L'excellent rapport Demande des mains d’oeuvre
pont mixte

poids/performance du matériau acier. qualifiées (surtout les soudeurs).


La rapidité d’exécution globale. Le risque de voilement.
N’est pas sensible au tassement différentiel. Stabilité des membrures de poutres
qui ont tendance à flamber latéralement
lorsqu’elles sont comprimées.

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 28


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

 Possibilité de préfabrication.  Surface à coffrer importante pour le


Faible sensibilité aux effets de tassement tablier.
différentiel.  Portée limitée.
Pont à poutres en BA à travées

 Calcul simplifié (poutre isostatique). Ne sont pas esthétiques.


 Consomme plus de main d’œuvre.
(convient pour les pays là où la main
indépendantes

d’œuvre n’est pas chère)

 Elles sont robustes et facile à construire.  Ne sont pas esthétiques.


 La préfabrication permet d’éviter Besoin de main d’oeuvre qualifiée.
Pont à poutres en béton

l’encombrement des étaiements, gênant Matériaux et matériels coûteux.


précontraint par post

souvent le fonctionnement du chantier, et de Engins de manutention plus puissants.


raccourcir le délai d’exécution de l’ouvrage.
tension

Possibilité de préfabrication des poutres.


Les poutres isostatiques: aabsence du
tassement différentiel.
Grandes portées allant jusqu’à 50m.

3) La variante retenue :
Il s’agit d’un ouvrage de franchissement d’un oued donc les ponts nécessitant un coulage
sur cintre sont à éliminer. L’ouverture de l’ouvrage est environ 81 m, si on prévoit un VIPP on
peut prendre 2 travées de 40.5 m chacune, ce qui résulte une poutre de hauteur 2.8 m. Si on
prévoit un TIBA, on peut admettre 4 travées de 20.5m chacune, ce qui donne une poutre de
hauteur environ 1.2 m .
Pour des raisons économiques, on va choisir la variante béton armé puisqu’elle présente
plusieurs avantages et moins d’inconvénients que le béton précontraint, de plus elle donne le
moindre cout dans l’exécution de l’ouvrage.

4)Pré dimensionnement de la variante retenue

4.1 Conception longitudinale


Le choix de la longueur de la poutre dépend des exigences naturelles et fonctionnelles du
projet. Nous avons opté précédemment pour la variante du pont à poutres en béton armé à
travées indépendantes pour une longueur totale de 81 m. Dans le domaine courant, la longueur
de travée varie de 15 à 22m. Nous envisageons un pont à 4 travées égales.

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 29


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

* La longueur de la travée : travé = = 20.25 m

* La longueur de la poutre : L poutre = L travée – 0.05 = 20.2 m

* La longueur de calcul : L calul = Lp – 2×d avec d= 0.4 donc Lc = 19.4 m

Figure 12:Coupe longitudinale de la poutre principale en béton armé

4.2 Conception Transversale


La conception transversale du pont s’effectue en gardant la continuité de la route qui va
franchir l’ouvrage. Dans notre cas le pont est inclus aussi dans le tracé en plan. Pour cette
conception nous avons une largeur transversale Lt= 10.5 m et nous disposons comme choix
deux glissière de sécurité à gauche.

Figure 13:Coupe transversale du pont en béton armé

Dans cette partie on a :

*Une largeur transversale : Lt = 10.5 m

*Une largeur roulable : Lr = Lt − (2 × Ltr) = 10.5 − (2×1.25) = 8 m

*Une largeur chargeable : Lch = Lr − (n × 0,5) = 8 − (2 × 0.5) = 7 m

*Le nombre de voies : Nv = E (Lch/3) = E (2.33) = 2 voies

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 30


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

* La largueur du voie : V = Lch/Nv = 7/2 = 3.5 m

La classe du pont : Lr ≥ 7 m Pont de 1ère classe

5) Pré-dimensionnement de la poutre

En prenant les documents SETRA comme références, on va définir les dimensions

suivantes du pont à poutres en béton armé :

*Une hauteur de la poutre hp = 1.2 m

*La largueur de la poutre bp= 0.50 m

* Le nombre de poutres : Np= 7 poutres

*L’entraxe des poutres est compris entre 1 m et 2 m Soit b0= 1.67 m

*L’encorbellement : Le = 0.250 m

* La largeur du talon : bta = 0.5 m

* La largeur de la lame : ba = 0.3 m

* Une hauteur : h1 = 0.2 m

* Une hauteur : h2 = 0.15 m

Figure 14:Détails de la poutre

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 31


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

6) Pré-dimensionnement de l’hourdis
On distingue deux types d’hourdis ;Hourdis intermédiaire et Hourdis générale.
En effet, l’hourdis intermédiaire est le moins utilisé puisqu’il pose beaucoup de
problème tel que la fissuration à long terme causées par les plans de reprise de Bétonnage,
alors que l’hourdis générale est le plus utilisé aujourd’hui grâce à ses avantages, on peut citer
la facilité du coffrage dans l’extrémité de la table de compression de la poutre, alors il ne
nécessite pas d’échafaudage et coulé sur prédalles dont l’épaisseur est : hd= 0.20m

7) Pré-dimensionnement de l’entretoise

L’entretoise a des rôles très important dans la construction d’un pont dont on peut citer :
 Solidariser la section transversale
 Etre un aide dans le changement des appareils d’appuis
 Répartir les charges sur l’ensemble des poutres
Elle contient :

* Une épaisseur : be = 0.20 m

*Une hauteur : he = 1 m

Tableau 7:Tableau récapitulatif de pré dimensions du tablier.


Largueur transversale LT 10.5 m
Largueur roulable Lr 8m
Une largeur chargable Lch 7m
Longueur delapoutre Lp 20,2 m
Longueur de calcul Lc 19.4 m
About de poutre d 0,4 m
Entraxe entre les poutres b0 1,67 m
Nombre des poutres Np 7 poutres
Hauteur dela poutre hp 1,2m
Largeur du talon bta 0,5 m
Hauteur de l’entretoise he 1m
Epaisseurde l’entretoise be 0,25 m
Epaisseurde l’hourdis hd 0,2 m
Epaisseurdela prédalle ep 0,05 m

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 32


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

La largeur de la lame ba 0.3 m


Une hauteur h1 0.2 m
Une hauteur h2 0.15 m

Conclusion
Une conception de notre ouvrage de franchissement d’oued lahmar a été adoptée en
travées indépendantes et avec des poutres an BA sans entretoises intermédiaires, on passera
dans les parties suivantes à dimensionner les éléments après avoir les prédimensioner dans ce
chapitre.

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 33


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Annexe 3: Etude des poutres principales


1)Etude des caractéristiques géométriques de la poutre principale

1.1Inertie de flexion

Figure 15:la section sur appuis Figure 16:la section centrale

Afin de calculer le moment d’inertie, on utilise le théorème de Huygens:

I Δ = IΔG + Bi × d²
Où : d est la distance entre l’axe passant par le centre de gravité de la poutre et l’axe
passant par le centre de gravité de la section i.
L’équation des inerties partielles des différentes sections :

Ii = IGi+ Bi × d²

Avec IGi= pour une section rectangulaire

IGi= pour une section triangulaire
( × )
v=

v’ = hp – v
Le rendement de la section est obtenu par la formule suivante :
ρ=I /(B×v×|v′|)

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 34


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

1.1.1. caractéristique de la section centrale brute


*sans hourdis

Figure 17:section centrale sans hourdis

Elément b h S YGi S*YGi


1 0.2 0.2 0.04 0.9 0.004
2 0.2 0.15 0.015 0.75 0.00375
3 0.3 1 0.3 0.5 0.15
4 0.2 0.15 0.015 0.25 0.01125
5 0.2 0.2 0.04 0.1 0.036
Sommes 0.41 0.205

V= (ΣBi×yi)/Σbi = 0.205/0.41 = 0.5 m

Donc V= V’ = 0.5 m

Tableau 8:caracteristique de la section centrale brute sans hourdis


Elements b h S Igz d IΔ
1 0.2 0.2 0.04 1.33*10 0.4 6.53*10
2 0.2 0.15 0.015 1.875*10 0.25 9.37*10
3 0.3 1 0.3 0.025 0 0.025
4 0.2 0.15 0.015 1.875*10 0.25 9.37*10
5 0.2 0.2 0.04 1.33*10 0.4 6.53*10
Somme 0.040

ρ= I /(B×v×|v′|) = 0.04 / ( 0.41 * 0.5 * 0.5 ) = 0.4

C = 0.4 × 0.5 = 0.2

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 35


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

C’ = 0.4 × 0.5 = 0.2

*Avec hourdis

Figure 18:section centrale avec hourdis

Elément b h S YGi S*YGi


1 0.2 0.2 0.04 1.1 0.044
2 0.2 0.15 0.015 0.95 0.01425
3 0.3 1 0.3 0.7 0.21
4 0.2 0.15 0.015 0.45 0.00675
5 0.2 0 0.04 0.3 0.012
6 1.67 0.2 0.334 0.1 0.0334
Sommes 0.744 0.3204

V= (ΣBi×yi)/Σbi = 0.3204/0.744 = 0.430 m

⇒Donc V’ = h – v = 1.2 – 0.43 = 0.77 m

Tableau 9:caracteristique de la section centrale brute avec hourdis


Eléments b h S Igz d IΔ
1 0.2 0.2 0.04 1.33*10 0.67 1.8*10
2 0.2 0.15 0.015 1.875*10 0.52 4.06*10
3 0.3 1 0.3 0.025 0.27 4.68*10
4 0.2 0.15 0.015 1.875*10 0.02 7.78*10
5 0.2 0.2 0.04 1.33*10 0.13 6.77*10
6 1.67 0.2 0.334 1.13*10 0.33 3.75*10
Somme 0.107

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 36


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

ρ= I /(B×v×|v′|) = 0.107 / ( 0.744 × 0.43 × 0.77 ) = 0.44

C = 0.44 × 0.43 = 0.19

C’ = 0.44 × 0.77 = 0.34

1.1.2. Caractéristique de la section sur appuis


*sans hourdis

Figure 19:Section sur appuis sans hourdis

Elément b h S YGi S* YGi


1 0.5 1 0.5 0.5 0.250

V= (ΣBi×yi)/Σbi = 0.250/0.5 = 0.50 m

Donc V= V’ = 0.5 m

Tableau 10:caractéristique de la section sur appuissans hourdis


Elément S Igz D IΔ
1 0.5 4.17*10 0 4.17*10

ρ= I /(B×v×|v′|) = 0.0417 / ( 0.5×0.5×0.5 ) = 0.33

C = C’ = 0.17

*avec hourdis

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 37


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Figure 20:Section sur appuis avec hourdis

Elément b h S YGi S * YGi


1 0.5 1 0.5 0.7 0.35
2 1.67 0.2 0.334 0.1 0.0334
Sommes 0.834 0.3834

V= (ΣBi×yi)/Σbi = 0.3834/0.834 = 0.46 m

V’ = 1.2 – 0.46 = 0.74 m

Tableau 11:caractéristiques de la section sur appuisavec hourdis

Elément S IG D IΔ
1 0.5 4.17 10 0.24 7.05 10
2 0.334 1.11 10 0.36 4.44 10
Somme 0.1149

ρ= I/(B×v×|v′|) = 0.1149/ ( 0.834×0.46×0.74 ) = 0.4

C = 0.4 × 0.46 = 0.184 m

C’ = 0.4× 0.74 = 0.3 m

2)Moments d'inertie de torsion

2.1 Section sur appuis

Γ1= × × b0 × ℎ = × × 1.67 × 20 = 0.0022

×( )
Γ2= k ( ) ×( hp – hd ) × = k (4) × 1 × 0.5 d’après tableaux k(4) = 0.281

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 38


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Γ2= 0.281 ×1 × 0.5 = 0.035

Tableau 12:Coefficient k, en fonction de b/a

Kp = Γ1 + Γ2= 0.0022 + 0.035 = 0.03732

2.2 Section centrale


Γ1= × × b0 × ℎ = × × 1.67 × 20 = 0.0022
×( )
Γ2 = k ( ) ×( hp – hd ) × = k (6.67 ) × 1 × 0.3 avec k égale

Γ2= 0.322× 0.3 = 0.0086


( )
Γ3 = k ( ) ×( Bta – Ba ) × = k (0.727) × ( 0.2) × 0.275

=0.078 × 0.2 × 0.275


.
k(0.727) = × (0.051 + .
)× . × .
= 0.078 donc

Γ3 = 0.000324
Kp = Γ1+ Γ2 + Γ3= 0.000324 + 0.00222+ 0.0086 = 0.0109

3)Calcul des paramètres fondamentaux

8 d 1 8 0,4 1
K  .   .   0,386
3 L p 3 3 20.2 3

2 8 d 2 8 0,4
M   .   .  0,614
3 3 Lp 3 3 20.2

Ainsi, nous déterminons la section moyenne, l’inertie moyenne de flexion et l’inertie moyenne de
torsion pour la poutre principale.

 Section moyenne : Bmoy  K  BA  M  BC

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 39


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

 Inertie moyenne de flexion : I moy  K  IA  M  IC

 Inertie moyenne de torsion : ΓMOY  K  ΓA  M  ΓC

B moy= 0.41×0.614 + 0.5 × 0.386 = 0.435 m²

I moy = 0.386 × 0.1148 + 0.614 × 0.105 = 0.108 m4

ΓMOY = 0.386 × 0.039 + 0.613 × 0.0109 = 0.021 m4

Tableau 13:Caractéristiques géométriques moyennes de la poutre principale

Section avec hourdis


Section moyenne : BMOY (m²)
0,435
Inertie moyenne de flexion : IMOY (m )4
0,108
Inertie moyenne de torsion : Γmoy (m4)
0,021

D’où, nous déterminons la rigidité de flexion ρp et la rigidité de torsion γp des poutres.

E * I p 11000 3 30 * 0,108
ρp    2231.01
b1 1,67

E * Γ p 11000 3 30 * 0,021
γp    215.62
2b 0 2 * 1,67
Entretoise :

Nous déterminons la rigidité de flexion ρE et la rigidité de torsion γE des entretoises.

hd 3 0,2 3
ρ E  γE  E  11000 3
30  22,786
12 12
Paramètre de torsion α
γP  γE
α   0,528
2 ρP * ρE

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 40


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Avec :

 P : Rigidité à la flexion de la poutre :  P  2331.01


 P : Rigidité à la torsion de la poutre :  P  215.623
 E : Rigidité à la flexion de l’entretoise :  E  22,786
 E : Rigidité à la torsion de l’entretoise :  E  22,786

Paramètre d’entretoisement θ :

b ρP
θ  4  0,85
Lc ρE
Avec :

b : la demi-largeur active du pont ; b = 5,25 m


Lc : la portée de la travée ; Lc = 19.4 m

4) Coefficients de répartition transversale (CRT) :


Pour déterminer les efforts dans une poutre, on doit tenir compte de la répartition transversale des
surcharges et ceci à travers un coefficient de répartition transversal CRT. Celui-ci montre la
portion des surcharges transmises sur la poutre considérée.

K
Le coefficient de répartition transversale CRT est donné par : avec n est le nombre des
n
poutres principales, K est le coefficient déterminée par les formules de Guyon-Massonnet dont il
dépend de la valeur du paramètre d’entretoisementθ, de la valeur du paramètre de torsion α , de la
position de la poutre considérée y et de l’excentricité de la charge par rapport à l’axe de la dalle.

5) Détermination des lignes d’influence :


La détermination des lignes d’influence se fait en interpolant les paramètres α et θ, et la position y
des poutres par rapport au milieu transversal de l’hourdis.

θ =0.85 > 0,3On utilise donc la méthode de Guyon-Massonnet.


Remarque : Le module de Young, E, se simplifie. Nous n’avons pas besoin de connaître sa
valeur. Ceci est vrai lorsque les poutres et le hourdis (jouant le rôle d’entretoise) sont de
même matériaux

5.1 Interpolation sur

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 41


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

. . .
Kα = K0 + (K1-K0)α( avec O = = = -1.184 donc
)
. .

Kα = K0 + (K1-K0)0.528( = K0 + (K1-K0)0.528
. )) .

Kα = K0 + (K1-K0)∗ 0.642= Ko + 0.642 k1 – 0.642k0 = 0.64 K1 + 0.36 K2

Donc

Kα = 0.64 K1 + 0.36 K2

5.2 Interpolation sur θ


On a θ = 0.85

Tableau 14:tables de Guyon -Massonnet pour θ = 0.85

5.3 Interpolation sur y :

5.3.1 ) poutre de rive

b = 5.25 ; y = b0 * 3 = 5 m
y= .
= 0.95 b

donc

interpolation entre y = 0.75 b et y = b

. .
K(0.95b) = k (0.75b) + {K(b) – k (0.75b) } .

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 42


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

= k (0.75b) + {K(b) – k (0.75b) } .

K (0.95b) = 0.8 k (b) + 0.2 k (0.75b)

Résumé

θ = 0.85

K (0.95b) = 0.8 k (b) + 0.2 k (0.75b)

Kα = 0.64 K1 + 0.36 K2

Tableau 15:k pour θ = 0.85 après 2 interpolations (sur y puis sur α).
Y -5.25 -3.93 -2.62 -1.31 0 1.31 2.62 3.93 5.25
K0 ( 0.95 b) -0.119 -0.261 -0.315 -0.429 -0.23 0.419 1.78 3.996 6.88
K1 ( 0.95b) 0.104 -1.531 0.233 0.376 0.616 1.003 1.587 2.387 3.338
Kα 0.024 0.004 0.035 0.086 0.31 0.79 1.66 2.966 4.61

après les 3 interpolations, les valeurs trouvées de K sont arrondies à 2 chiffres après la virgule pour
qu'on puisse tracer la courbe de K=K(e)

Tableau 16:Valeurs arrondis de K = K(e)


e -5.25 -3.93 -2.62 -1.31 0 1.31 2.62 3.93 5.25
k 0.024 0.004 0.035 0.086 0.31 0.79 1.66 2.966 4.61

Figure 21:poutre de rive

5.3.2) poutre centrale


y = 0 donc

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 43


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

θ = 0.85

Kα = 0.64 K1 + 0.36 K2

Tableau 17:k pour θ = 0.85 après 2 interpolations (sur y puis sur α).
Y -5.25 -3.93 -2.62 -1.31 0 1.31 2.62 3.93 5.25
K0 (0 ) -0.375 0.375 1.05 1.71 2.049 1.716 1.053 0.335 -0.375
K1(0) 0.585 0.743 0.972 1.26 1.44 1.26 0.972 0.743 0.5852
Kα 0.239 0.596 1 1.424 1.66 1.424 1 0.596 0.239
Après les 3 interpolations,Les valeurs trouvées de K sont arrondies à 2 chiffres après la virgule
pour qu'on puisse tracer la courbe de K=K(e)

Tableau 18:Valeurs arrondis de K = K(e)


e -5.25 -3.93 -2.62 -1.31 0 1.31 2.62 3.93 5.25
k 0.239 0.596 1 1.424 1.66 1.424 1 0.596 0.239

Figure 22: poutre centrale

5.3.1 ) Poutre intermédiaire


.
b = 5.25 ; y = b0 = 1.67 ,y = .
= 0.318 b

donc, une interpolation entre y = 0.25 b et y =0.5 b

. .
K(0.318 b) = k (0.25b) + {K(0.5b) – k (0.25b) } . .

= k (0.25 b ) + {K(0.5b ) – k (0.25b) } .

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 44


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

K (0.318) = 0.27 k (0.5b) + 0.73 k (0.25 b)

Résumé

θ = 0.85

K (0.318) = 0.27 k (0.5b) + 0.73 k (0.25b)

Kα = 0.64 K1 + 0.36 K2

Tableau 19:k pour θ = 0.85 après 2 interpolations (sur y puis sur α).
Y -5.25 -3.93 -2.62 -1.31 0 1.31 2.62 3.93 5.25
K0 ( 0.318 -0.505 -0.07 0.399 0.95 1.537 1.93 1.8 1.285 0.66
b)
K1 ( 0.318b) 0.315 0.424 0.59 0.85 1.18 1.46 1.45 1.29 1.129
Kα 0.019 0.246 0.52 0.88 1.308 1.6 1.57 1.29 0.96

Après les 3 interpolations, Les valeurs trouvées de K sont arrondies à 2 chiffres après la virgule
pour qu'on puisse tracer la courbe de K=K(e)

Tableau 20:Valeurs arrondis de K = K(e)


e -5.25 -3.93 -2.62 -1.31 0 1.31 2.62 3.93 5.25
k 0.019 0.246 0.52 0.88 1.308 1.6 1.57 1.29 0.96

Figure 23 : poutre intermédiaire

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 45


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

6) Détermination des coefficients de répartition transversale CRT

6.1 charge AL
Le système de charge AL représente une charge uniformément repartie sur une longueur l(m)
Mesurée entre le point 0 et la ligne d’influence de l’effet calculée.
La charge supportée par la chaussée est uniforme, et a une intensité AL égale au produit de la
valeur AL par les coefficients appropriés a1 et a2.
 La valeur de AL :

3600
= 230 + / ²
+ 12

 La valeur a1 :
Tableau 21 : La valeur sa déterminer au rapport la classe du pont et le nombre de voies du pont

Nombre de voies chargées 1 2 3 4 ≤5


Classe 1ère 1 1 0,90 0,75 0,70
Du pont 2ème 1 0,90 --- --- ---
3ème 0,90 0,80 --- --- ---

 La valeur de :
La charge A1 est multipliée par un coefficient a2 qui est donné par:

₀ = = = 3,5  
a2=
3,5 è

On varie la position de la charge AL selon les règles de chargement de manière à aboutir au cas le
plus défavorable. Pour cela et à cause de la variation de a1 et de la largeur de chargement LAL, on
essaye les différents cas (1 voie chargée, 2 voies chargées).

Soit : LAL: largeur de chargement

WAL : l’aire de la largeur correspondant à la charge,

KAl = WAL/ LAL

ηAl = KAl/ n avec n : nombre de poutres, n = 7 poutres

C = a1.ηAL.LAL

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 46


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

6.1.1 poutre de rive


 1 voie chargée

.
KAl = = .
= 1.188

.
ηAl = = = 0.17

C = a1×ηAL×LAL= 0.17 × 1 × 3.5 = 0.595

 2 voies chargées

.
KAl = = = 0.646

.
ηAl = = = 0.092

C = a1×ηAL×LAL= 0.092× 1 × 7 =0.646

6.1.2 Poutre intermédiaire

 1 voie chargée

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 47


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

.
KAl = = .
= 1.5

.
ηAl = = = 0.214

C = a1.ηAL.LAL = 0.214 × 1 × 3.5 = 0.75

 2 voies chargées

.
KAl = = = 1.156

.
ηAl = = = 0.165

C = a1×ηAL×LAL= 0.165 × 1 × 7 = 1.156

6.1.3 poutre centrale

 1 voie chargée

.
KAl = = .
= 1.526

.
ηAl = = = 0.218

C = a1×ηAL×LAL= 0.218 × 1 × 3.5 = 0.763

 2 voies chargées

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 48


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

.
KAl = = = 1.26

.
ηAl = = = 0.181

C = a1×ηAL×LAL= 0.181 × 1 × 7 = 1.26

6.2 ) charge BC
Il est composé de camions de 30T transversalement, on peut disposer autant de files de 2 camions
que de voies de circulation et longitudinalement on ne doit dépasser 2 camions par file. En plus du
coefficient de majoration dynamique, ces charges sont affectées des coefficients de pondération
bc=1,10

Figure 24 : système de charge Bc (longitudinalement)

Figure 25: système de charge Bc(transversalement et en plan)


Suivant la classe du pont et le nombre de files da camions considérées, les valeurs des charges du
système Bc à prendre en compte sont multipliées par un coefficient bc dont les valeurs sont
indiquées dans le tableau suivant :

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 49


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Tableau 22: coefficients bc selon classe du pont et nombre de voie chargée


Nombre de voies chargées 1 2 3 4 ≤5
Classe 1ère 1,20 1,10 0,95 0,80 0,70
du pont 2ème 1 1 --- --- ---
3ème 1 0,80 --- --- ---

6.2.1 poutre de rive

 1 seule fil de bc

KAl = ×∑ = ×( 0.768 + 2.2781)

= 1.523
.
ηAl = = = 0.218

C =ηA L ×Bc = 0.218× 1.2 =0.26

 2 fils de bc

KAl = ×∑

= ×( 0.768 + 2.2781 +0.58+0.096) = 1.86

.
ηAl = = = 0.266

C =ηA L ×Bc = 0.266×1.1 =0.293

6.2.2 Poutre intermédiaire

 1 seul fil de bc

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 50


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

KAl = ×∑ = ×( 1.589+1.469)

= 1.53
.
×ηAl = = = 0.219

C =ηA L ×Bc = 0.219× 1.2 =0.263

 2 fils de bc

KAl = ×∑

= ×( 0.9 +1.5 +1.589 +1.47) = 2.735

.
ηAl = = = 0.39

C =ηA L ×Bc = 0.39× 1.1 =0.43

9.2.3 Poutre centrale

 1 seul fil de bc(Position1 )

KAl = ×∑ = ×( 1.66 + 1.2)

= 1.431
.
ηAl = = = 0.204

C =ηA L ×Bc = 0.204×1.2 =0.245

 1 seul fil de bc(Position 2)

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 51


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

KAl = ×∑ = ×( 1.5246 + 1.5246)

= 1.5246
.
ηAl = = = 0.2178

C =ηA L ×Bc = 0.2178×1.2 =0.261

 2 fils de bc(Position 1)

KAl = ×∑ =

.
ηAl = = = 0.092

C =ηA L ×Bc = 0.092×1 × 7 =0.646

 2 fils de bc(Position 2)

KAl = ×∑

= × (1.2+1.66+1.627+1.042) = 2.76

.
ηAl = = = 0.395

C =ηA L ×Bc = 0.395×1.1 =0.435

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 52


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

 2fils debc(Position 3)

KAl = ×∑

= × (1.45+1.58+1.445+0.81) = 2.64

.
ηAl = = = 0.3775

C =ηA L ×Bc = 0.3775× 1.1 =0.415

6.3 Charge MC120


Ce système de chargement n’est pris en compte que si l’ouvrage est destiné à recevoir des
charges ce type. Il existe deux classes de charges militaires : Mc80 et Mc120, et dans la présente
étude on va s’intéressé uniquement de la charge Mc120 car c’est la charge la plus importante
dans ce système.

Figure 26:Système Mc 120

L’application du système de charges Mc120 doit respecter Les règles suivantes :

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 53


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

 Le système Mc120 est exclusif de toute autre charge routière, c'est-à-dire, on ne lui
ajoute pas l’effet de la charge du trottoir par exemple.
 Le rectangle d’impact de chaque chenille est uniformément chargé.
 Dans le sens transversal, un seul convoi est supposé circuler quelle que soit la largeur de
la chaussée. Les chenilles peuvent être disposées sur toute la largeur chargeable. Leur
position est choisie de manière à obtenir l’effet le plus défavorable.
 Dans le sens longitudinal, la distance entre deux véhicules successifs d’un convoi est au
moins égale à 30.5 m entre les points de contact avec la chaussée.

Nous appliquons ce système de chargement tout en se référant aux lignes d’influences, de façon
à produire l’effet le plus défavorable. De même que le système de chargement B les charges Mc
appartiennent aux charges roulantes donc elles doivent être multiplié par un coefficient de
majoration dynamique. (Même formule que le système B).

6.3.1 poutre de rive


 Position 1

KAl = ×∑

= × (2.348+1.479+0.37+0.2) = 1.1

.
ηAl = = = 0.157

C = 0.157

 Position 2

KAl = ×∑

= × (1.85+1.15+0.28+0.15) = 0.85

.
ηAl = = = 0.1225

C = 0.1225

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 54


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

6.3.2 Poutre intermédiaire


 Position 1

KAl = ×∑

= × (0.97+1.29+1.6+1.4) = 1.31

.
ηAl = = = 0.188

C = 0.188

 Position 2

KAl = × ∑ Ki

= × (0.68 +0.98+1.6+1.6) = 1.215

.
ηAl = = = 0.173

C = 0.173

6.3.3 Poutre centrale

 Position 1

KAl = ×∑

= × (2× (1.48+1.15)) = 1.315

.
ηAl = = = 0.188

C = 0.188

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 55


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

 Position 2

KAl = ×∑

= × (1.314+1.6+1.314+0.9935) = 1.305

.
ηAl = = = 0.186

C = 0.186

Coefficient de pondération des charges :

Le calcul des sollicitations dues aux différentes charges sont majoré par des coefficients
de pondération selon la combinaison de charge à l’état limite de service (ELS) et à l’état limite
ultime (ELU). Ces coefficients sont récapitulés dans le tableau suivant :

Tableau 23: Coefficients selon la combinaison de charge à l’état limite de service (ELS) et à l’état
limite ultime (ELU)

Type de charge ELU ELS


Charge permanente 1,35 1
Système de charge A 1,6 1,2

Système de charge B 1,6 1,2


Charge particulière M 1,35 1
Charges sur trottoirs 1,6 1

7 ) Calcul des Sollicitations

7.1 Généralités
Les poutres principales du pont sont soumises à la charge permanente et aux surcharges. La
détermination des moments au quelle est sollicitées les poutres principales se fait en ajoutant le
moment due à la charge permanente à celui le plus défavorable des surcharges, à savoir la charge
Al, Bc et Mc (pour le présent cas on n’a pas de trottoir mais dans le cas général, s’il existe, son
effet s’ajoute à Al et aussi à Bc) Le principe est donc :

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 56


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

L’évaluation des sollicitations se fait à l’E.L.U et à l’E.L.S et ce pour déterminer les arrêts des
barres pour les moments fléchissant ainsi que l’espacement des étriers pour l’effort tranchant, c’est
ce qui nous conduit à calculer les sollicitations à :

x = Lc /2 ; x = Lc /4 ; x = Lc /8 ; et x = 0

En se référant au calcul du coefficient de répartition transversale, on conclut que le calcul des


sollicitations et du ferraillage se fait sur la poutre modèle qui est la poutre de rive puisqu’elle
supporte plus de charge

7.2Sollicitations dus à la charge permanente :

La valeur de la charge permanente gper est évaluée comme la somme des poids des éléments

suivants : gper = gp + gh + gst + gpré

 Poids propre de la poutre : gp = Bmoy× B= 0.542× 2.5 = 1.36 t/ml

 Poids de la prédalle : gpré = d ×c × B = 0.05 × 0.9 × 2.5 = 0.112 t /ml

 Poids propre de l’hourdis : gh = (hd× 0 ) × B= (0.20 ×1.4 )× 2.5 = 0.7 t/ml

 Poids de la superstructure : gst= (gBN4 + gcaill + gcor + gg + gtr )× +grev

 Revêtement :grev = groul + gétan

o Couche d’étanchéité d’épaisseur 3 cm : gétan= (hétan× étan × b0 ) × 1.2


= ( 0.03× 2.2 × 1.4 ) ×1.2 = 0.111 t/ml
o Couche de roulement d’épaisseur 6 cm : groul = (hroul× roul × 0 ) ×1.4
= ( 0.06× 2.4 × 1.4) × 1.4 = 0.282 t/ml
Dispositifs de sécurité :

Glissière de sécurité : gg = 0.015 t/m

Barrière BN4 : : gBN4 = 0.065 t/ml

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 57


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Longrines supportant les dispositifs de retenue : gL = 0.187 t/ml

Corniche : gcor = 0.30t/ml

Caillebotis : gcaill = 0.15 t/ml

Trottoir :

S = (0.25 × 0.65) + (0.2 × 0.38 )


= 0.238 m2
gtrot = 1.05 × S × trott
= 1.05× 0.238 × 2.5
= 0.63t/ml
.
Donc gst= (0.065+(2×0.187)+ 0.15 + 0.30 +(2 × 0.015) +0.63) × .
+ 0.393

= 0.542t/ml
On aura finalement : gper= 2.71 t/m

7.2.1 Moment fléchissant :

La charge permanente est une charge uniformément répartie sur toute la poutre. Afin de
déterminer les sollicitations dues à cette charge, il suffit de déterminer les sollicitations de la
charge permanente uniformément répartie sur une poutre simplement appuyée.
Le calcul est exécuté selon la formule suivante :
( – )
Mperx = γG× gper × Avec : Lc = 19.4 m

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 58


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Figure 27 : Diagramme des moments fléchissants sous l'effet de la charge permanente

X=

X = 2.425 , Lc –x = 16.975

.
ELU : 1..35 × 2.75 × 2.45 × = 76.41 T
.
ELS : 1 * 2.75 * 2.45 * = 56.60 T

X=

X = 3.23 , Lc –x = 16.17
.
ELU : 1..35 × 2.75 ×3.23 × = 96.95 T
.
ELS : 1 × 2.75 × 3.23 × = 71.81 T

X=

X = 4.85 , Lc –x = 14.55

.
ELU : 1..35 × 2.75 × 4.85 × = 130.99 T
.
ELS : 1 × 2.75 × 4.85 × = 97.03 T

X=

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 59


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

X = 9.7 , Lc –x = 9.7
.
ELU : 1..35 × 2.75 × 9.7 × = 174.65 T
.
ELS : 1 × 2.75 × 9.7 × = 129.37 T

7.2.2 Efforts tranchants :

De même pour les efforts tranchants, on utilise le diagramme des efforts tranchants d’une
charge répartie sur une poutre simple.

L’effort tranchant a l’expression suivante :

Tperx = γG×gper× ( − x)pour x ≠ 0

Tperx = γG× gper × × γG × Ge pour x = 0

Figure 28:Distribution des efforts tranchants sous l'effet de gper.

X=

ELU : 1..35 × 2.75 × (9.7 – 2.425) = 27 T


ELS : 1 ×2.75 × (9.7 – 2.425) = 20 T

X=

ELU : 1..35 × 2.75 ×(9.7 – 3.23) = 24.02 T

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 60


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

ELS : 1 ×2.75 × (9.7 – 3.23) = 17.8 N T

X=

ELU : 1..35 × 2.75 × (9.7 – 4.85) = 18 T


ELS : 1 ×2.75 × (9.7 – 4.85) = 13.34 T

X=
ELU : 1..35 × 2.75 × 9.7 × 1.35 × 0.582 = 28.29 T
ELS : 1 ×2.75 × 9.7 × 1.35 × 0.582 = 20.9 T

7.3 Sollicitations Dues aux Charges d’Exploitation (surcharge)

7.3.1 Charge Al
Cette charge se compose des charges uniformément réparties d’intensité variable sur la longueur
surchargée. La valeur de la charge Al est égale à :

360
Al = 2.3 +  13.76 KN / m ²
L  12

Avec : L, la longueur chargée en m.

La valeur de Al est multipliée par des coefficients de correction a1 et a2 qui sont donnés en
fonction des caractéristiques du pont :

Le pont est de 1ère classe.

Le cas le plus défavorable déjà trouver est de charger deux voies de Al.

Donc a1 = 1

V0
a2  Avec V : largeur d’une voie = 3.5m et V0 = 3.5m (pont de 1ère classe)
V

D’où : =1

On détermine alors la charge répartie du système Al pour

LAl = 7 m ; = 0.181

qA1= a1. a2. Al. LAl = 1×1× 1.376 ×7 = 9.635 T /m

7.3.1.1 Moment Fléchissant :

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 61


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Pour ce système de surcharge, le cas le plus défavorable revient à charger toute la longueur de la
poutre donc on n’a pas besoin des lignes d’influence

Figure 29:Distribution
:Distribution des moments fléchissant sous l'effet de la charge AL.

x
MAl(x) = Q1   Al  qAl  (Lc – x) .
2

Avec Lc : La longueur de calcul qui est égale à 20 m

1.6 à l' ELU


Q= 
Le coefficient de pondération Q
1.2 à l' ELS
Donc Pour

X=
X = 2.425 , Lc –x = 16.975

. × .
ELU : 1.6× 0.181 × 9.635× = 57.43 T
. × .
ELS : : 1.2× 0.181 × 9.635 × = 43.07 T

X=

X = 3.23 , Lc –x = 16.17

. × .
ELU : 1.6× 0.181 × 9.635 × = 72.86 T /m
. × .
ELS : : 1.2× 0.181 × 9.635 × = 54.65 T/m

X=

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen


ssen Page 62
Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

X = 4.85 , Lc –x = 14.55

. × .
ELU : 1.6× 0.181 × 9.635 × = 98.54 T /m
. × .
ELS : : 1.2× 0.181 × 9.635 × = 73.84 T/m

X=

X = 9.7 , Lc –x = 9.7

. × .
ELU : 1.6× 0.181 × 9.635 × = 131.27 T /m
. × .
ELS : 1.2×0.181 × 9.635 × = 98.45 T

7.3.1.2 Effort Tranchant


Les efforts tranchants se calculent à l’aide de leur ligne d’influence en tenant compte de la
longueur chargée LAl.

Figure 30:Effort tranchant dans la section x sous l'effet de la charge Al.

TAl(x) = Q   Al  qAl   Al Avec

(Lc - x) 2
*  Al =
360
ou par Audocad ; *qA1= a1.a2. (2.3 + ).LAl =
2Lc ( Lc  x )  12

Tableau 24 : les valeurs e qA1


X= 0 Lc /8 Lc /6 Lc/4
qA1 9.69 10.307 10.55 11.1

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 63


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

X=

ELU : 1.6×0.181×9.7 ×9.69 = 27.05 T


ELS : 1.2×0.181×9.7 × 9.69 = 20.28 T

X=

ELU : 1.6×0.181×7.38×10.307 = 22.03 T


ELS : 1.2×0.181×7.38×10.307 = 16.52 T

*X =

ELU : 1.6×0.181×6.72×10.55 = 20.53 T


ELS : 1.2×0.181×6.72×10.55 = 15.4 T

X=

ELU : 1.6×0.181×5.45×11.1 = 17.52 T


ELS : 1.2×0.181×5.45×11.1 = 13.14 T

7.3.2 Charge BC

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 64


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Longitudinalement, on dispose une longueur de travée suffisante pour placer deux files de
camions. Le schéma de calcul de la charge BC dans le sens longitudinal est le suivant :

Figure 31:Schéma
:Schéma de calcul de la charge BC dans llee sens longitudinal
Coefficient de majoration dynamique δB :

Les surcharges du système BC sont multipliées par un coefficient de majoration dynamique δ .


. .
δB = 1 + .
+ Avec :
×

L : longueur de la travée ; L = Lc = 19.


19.4 m

S : poids total le plus élevé du système B placé sur la travée (en tenant compte du Br et Bt )

S = sup ( SBc ; SBt ; SBr ) = SBC

G : poids total de la travée qui comprend :

 Gpoutre = n × (Smoy× γBA× Lc) = 147.7t


 Ghourdis = hd × γBA × Lt× Lc = 113.4 t
 Grédalle = n × d × c × γBA × Lc= 2.835 t
 Gétanchéité = 1.2 × eet × γet × Lt× Lc =17.95 t
 Groulement = 1.4 × er × γbb × Lcr × Lc =53.34 t
 Gglissiére = 0.015 × Lc= 0.291
291 t
 Gcorniche = 0,3 × Lc=5.82 t
 Gcaillebotis = 0.015 × Lc =0.29
0.29 t
 Glongrines = 1.05 × 0.187× γlong× Lc =3.66 t
 Gentretoise= 11.29 t

D’où G = 369.126 t

D’après l’étude du CRT, le cas le plus défavorable pour le système de chargement Bc


correspond à 2 files de camions (bc = 1.1), donc :

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen


ssen Page 65
Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

SBC = bc × Nv× Plong = 1.1 × 2 × 60 = 132 t

Par suite =1.13

7.3.1.1 Moments fléchissant :


Ces moments sont calculés à l’aide de la ligne d’influence (Li) dans la section considérée
en plaçant la charge Bc dans le sens longitudinal de manière la plus défavorable.
Pour x =Lc / 2 :
Le théorème de Barré nous donne directement l'expression du Moment maximal en
fonction de Lc .
On a Lc> 18.38 m donc

.
Mmax = 12 × (1.25 Lc + – 13.125) = 141.25 t.m

D’où

MBcLc/2 = γQ.× ηBc × δB × bc × Mmax

Pour x ≠Lc / 2 :

Deux dispositions sont possibles : soit le dernier essieu sur l’ordonnée maximale soit l’avant
dernier essieu .L’expression du moment fléchissant est déterminée par la formule suivante :

MxBc = γQ.× ηBc × δB × bc ×ΣPiYi

Où ∑ Pi × yi = Sup [(∑ Pi × yi) 1ère disposition ; (∑ Pi × yi) 2ème disposition]

Figure 32:Résume des règles d'application su système B

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 66


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Figure 33:Expression du moment maximale sous l'effet du convoi Bc dans une poutre à travée

*Calcul ∑ Pi × yi

X=

 Position 1

= 12×( Y1+Y2+Y4+Y5)+6× ( Y3 +Y6)

= 12 ×5.48 + 6 ×1.43

= 74.34 T

 Postion 2

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 67


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

= 12×(Y1+Y6+Y4+Y3)+6× ( Y2 +Y5)

= 12 ×4.72 + 6 ×1.86

= 67.44 T

X=

 Postion 1

= 12×( Y1+Y2+Y4+Y5)+6× ( Y3 +Y6)

= 12×6.78 + 6×1.7

= 91.56 T

 Postion 2

= 12×(Y1+Y6+Y4+Y3)+6×(Y2 +Y5)

= 12×6.27 + 6×2.13

= 88.02 T

X=

 Postion 1

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 68


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

= 12× (Y1+Y2+Y4+Y5)+6× ( Y3 +Y6)

= 12×8.52 + 6×2.13

= 115.02 T

 Postion 2

= 12× (Y1+Y5+Y4+Y3)+6× ( Y2)

= 12×8.52 + 6×2.509

= 117.24 T

X=

 Postion 1

= 12×( Y2+Y3+Y6+Y7)+6× ( Y5 +Y4)

= 12×8.88+ 6 ×4.4

= 132.96 T

*Postion 1

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 69


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

= 12×( Y2+Y3+Y6+Y7)+6× ( Y5 +Y4)

= 12×8.88+ 6 ×4.3

= 132.96 T

Tableau 25: tableau récapultif de ∑ Pi × yi


X= Lc /8 Lc /6 Lc/4 Lc/2
∑ Pi × yi (cas
plus 74.34 T 91.56 T 117.24 T 132.96 T
défavorable )

DoncMxBc = γQ.× ηBc × δB × bc ×ΣPiYi égal a :

X=

ELU : 1.6 × 0.396 × 1.1 × 1.13 × 74.3 = 58.5 T


ELS : 1.2 × 0.396 × 1.1 × 1.13 × 74.3 = 43.88 T

X=

ELU : 1.6 × 0.396 × 1.1 × 1.13 × 91.56 = 72.12 T


ELS : 1.2 × 0.396 × 1.1 × 1.13 × 91.56 = 54.08 T

X=

ELU : 1.6 × 0.396 × 1.1 × 1.13 × 117.24 = 92.33 T


ELS : 1.2 × 0.396 × 1.1 × 1.13 ×117.24 = 69.25 T

X=

ELU : 1.6 × 0.396 × 1.1 × 1.13 × 132.96 = 104.71 T


ELS : 1.2 × 0.396 × 1.1 × 1.13 × 132.96 = 78.54 T

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 70


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

7.3.2.2 Efforts tranchants

Les efforts tranchants sont obtenus à partir de la ligne d’influence de l’effort tranchant.
La position la plus défavorable est tel que : 2 essieux arrière sur le maximum de la ligne
d’influence.
En faite, l’expression de l’effort tranchant dans une section d’abscisse x est :

TBc(x) = Q   Bc  Bc  bc   PY
i i

Figure 34:Détermination des efforts tranchants sous l'effet de Bc

Calcul ∑ Pi × yi

X=0

= 12×( Y1+Y2+Y4+Y5)+6× ( Y3 +Y6 )

= 12 ×2.8 + 6×0.85

= 38.2 T

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 71


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

X=

= 120*( Y1+Y2+Y4+Y5)+60*( Y3 +Y6)

= 120 *2.248 + 60 *0.585

= 30.49 T

X=

= 12×( Y1+Y2+Y4+Y5)+6× ( Y3 )

= 12×2.09 + 6×0.523

= 28.26 T

X=

= 12×( Y1+Y2+Y4+Y5)+6× ( Y3 )

= 12×1.76 + 6×0.44

= 23.76T

Calcul TBc(x)

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 72


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

X=0

ELU : 1.6 × 0.396 × 1.1× 1.13 × 38.2 = 30.1 T


ELS : 1.2 ×0.396 × 1.1 × 1.13 × 38.2 = 22.56 T

X=

ELU : 1.6 × 0.396 × 1.1 × 1.13 × 30.49 = 24.01 T


ELS 1.2 × 0.396 × 1.1 × 1.13 × 30.49 = 18 T

X=

ELU : 1.6 × 0.396 × 1.1 ×1.13 × 28.26 = 22.25 T


ELS : 1.2 × 0.396 × 1.1 × 1.13 × 28.26 = 16.75 T

X=

ELU : 1.6 × 0.396 × 1.1 × 1.13 × 23.76 = 18.71 T


ELS : 1.2 × 0.396 × 1.1 × 1.13 ×23.76 = 14.03

7.3.3. Charge MC120


Coefficient de majoration dynamique δMc :
Les charges militaires doivent être multipliées par un coefficient de majoration dynamique donné
par la même formule de celui du système Bc.

. .
δMc = 1 + .
+
×

Avec :

- L : longueur de la travée ; L = Lc
- G : poids total de cette travée ; G = 369.126 t
- S : poids total le plus élevé du système Mc120 ; S =110 t

δMc = 1.124

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 73


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

7.3.3.1 Moments fléchissant :


Les charges militaires étant des charges répartir, les sollicitations sont calculées en utilisant les
lignes d’influence en multipliant la charge par l’aire

Correspondant. Mais avant le calcul, on doit bien placer t étant la distance séparant la charge de
l’appui gauche qui nous permet de déterminer l’airemax :la charge pour obtenir l’effet le plus
défavorable.

Figure 35:Détermination des moments fléchissant sous l'effet de la charge Mc 120

MMc(x) = Q   Mc  Mc  qMc  

L’aire est déterminée en trouvant les ordonnées des extrémités par le principe de Thalès et en
connaissant la valeur maximale de la ligne d’influence.

1.35 à l' E.L.U


Le coefficient de pondération Q = 
1 à l' E.L.S

Mc = 1.124 .  MC  0.188 . qMc120 = 180KN/m

pour la charge de Mc120: t = (x/Lc)* (Lc – 6,1)

Moments fléchissant

X=

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 74


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

ELU : 1.35 × 0.188 ×18 ×1.124 ×10.89 = 55.91 T

ELS : 1 × 0.188 ×18 ×1.124 ×10.89 = 41.42 T

X=

ELU : 1.35 × 0.188 ×18 ×1.124×13.826 = 70.99 T

ELS : 1×0.188 ×18 ×1.124×13.826 = 52.59T

X=

ELU : 1.35 × 0.188×18×1.124×18.68 = 95.917T

ELS : 1×0.188×18×1.124×18.68 = 71.05 T

X=

ELU : 1.35×0.188×18×1.124×24.9 = 127.86 T

ELS : 1×0.188 ×18×1.124 ×24.9 = 94.712T

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 75


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Tableau 26:Tableau récapitulatif Moment fléchissant à la charge MC120

ELU ELS
Lc/8 55.91 T 41.42 T

Lc/6 70.99 T 52.59T

Lc/4 95.917T 71.05 T

Lc/2 127.86 T 94.712T

7.3.3.2 : Efforts tranchants


Pour la charge Mc120 , l’effort tranchant est donné par la formule suivante :

T =γ × ×δ × q × w′

X=0

ELU : 1.35× 0.188×18×1.124×5.139 = 26.38 T

ELS : 1×0.188×18×1.124 ×5.139 = 19.55 T

X=

ELU : 1.35× 0.188×18×1.124×4.35 = 22.34 T

ELS : 1×0.188×18×1.124×4.35 = 16.55 T

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 76


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

X=

ELU : 1.35 × 0.188 ×18×1.124×4.12 = 21.15 T

ELS : 1× 0.188×18×1.124 ×4.12 = 15.67 T

X=

ELU : 1.35 ×0.188 ×18 ×1.124×3.61 = 18.54 T

ELS : 1×0.188×18×1.124×3.61 = 13.73 T

Tableau 27:Tableau récapitulatif efforts tranchants à la charge MC120

ELU ELS
0 26.38 T 19.55 T

Lc/8 22.34 T 16.55T

Lc/6 21.15 T 15.67 T

Lc/4 18.54 T 13.73 T

7.3.4 Sollicitations dues à la charge du trottoir


On a calculé la charge de trottoir dans le poutre centrale car le cas le plus défavorable sur la charge
AL et BC et MC 120 sont trouvés dans le poutre centrale

7.3.4.1 - Moments fléchissant


Mtr = ×ηtr× qtr × ×( lc –x )

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 77


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

avec : qtr = 0,15×.Ltr = 0.15 ×1.25 = 0.1875 T/m

X=

X = 2.425 , Lc –x = 16.975

. × .
ELU : 1.6×0.058 × 0.1875× = 0.36 T

. × .
ELS : : 1× 0.1875 × 9.635 × = 0.23 T

X=

X = 3.23 , Lc –x = 16.17

. × .
ELU : 1.6×0.058 ×0.1875× = 0.45 T /m

. × .
ELS : : 1×0.058 ×0.1875× = 0.28 T/m

X=

X = 4.85 , Lc –x = 14.55

. × .
ELU : 1.6×0.058× 0.1875× = 0.614 T /m

. × .
ELS : : 1× 0.058 × 0.1875× = 0.38 T/m

X=

X = 9.7 , Lc –x = 9.7

. × .
ELU : 1.6× 0.058 × 0.1875× = 0.818 T /m

. × .
ELS : : 1.6×0.058 × 0.1875× = 0.52 T

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 78


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Tableau 28:Tableau récapitulatifdes Moments fléchissant à la charge du trottoir

ELU ELS
Lc/8 0.36 T 0.23 T

Lc/6 0.45 T /m 0.28 T/m

Lc/4 0.614 T /m 0.38 T/m

Lc/2 0.818 T/m 0.52 T/m

7.3.4.2 Efforts tranchants


Les efforts tranchants se calculent à l'aide de leur ligne d'influence. La charge qtr est
constante. Elle est placée de manière la plus défavorable.

Figure 36:Effort tranchant sous l'effet de la charge qtr

X=

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 79


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

ELU : 1.6×0.058×1.875×9.69 = 1.69 T

ELS : 1 ×0.181×9.7×9.69 = 1.06 T

X=

ELU : 1.6×0.058×1.875 ×7.385= 1.28 T

ELS : : 1×0.058×1.875 ×7.385 = 0.8 T

X=

ELU : 1.6×0.058×1.875 ×6.72 = 1.1 T

ELS : 1×0.058×1.875 ×6.72 = 0.72 T

X=

ELU : 1.6×0.058×1.875 ×5.45 = 0.95 T

ELS : 1×0.058×1.875 ×5.45 = 0.593 T

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 80


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Tableau 29:Tableau récapitulaif efforts tranchants à la charge Trottoir

Efforts tranchants

ELU ELS
0 1.69 T 1.06 T

Lc/8 1.28 T 0.8 T

Lc/6 1.1 T 0.72 T

Lc/4 0.95 T 0.593 T

Sollicitations de calcul :

Pour le moment fléchissant :

M  M per  supM Al  M tr ; M Bc  M tr ; M Mc120  M tr 

D’où

M = Mper + M Al + Mtr

Tableau 30:Tableau récapitulatif Moment fléchissant

X Lc/8 Lc/6 Lc/4 Lc/2


M(t.m) ELS 99.9 126.74 171.25 228.34
ELU 134.2 170.26 230.14 306.738

On récapitule les résultats déjà évoqués pour différents cas de charges et pour diverses positions
de la poutre dans le tableau suivant :

Pour l’effort tranchant :

De même, pour l’effort tranchant on utilise cette combinaison

T  Tper  supTAl  Ttr ; TBc  Ttr ; TMc120  Ttr 

Les résultats des différents types de charges dans diverses positions le long de la poutre sont
récapitulés dans le tableau suivant :

Tableau 31:Tableau récapitulatif efforts tranchants

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 81


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

x 0 Lc/8 Lc/6 Lc/4


T(t) ELS 44.52 38.8 35.27 28.963
ELU 60.08 52.29 47.37 37.66

8) Calcul du ferraillage de la poutre :

8.1) Introduction

Pour les ponts à poutres en BA, la section de la poutre (en T) est calculée à la flexion simple.
Le calcul du béton armé se fait d’après le règlement BAEL91.
Pour le béton : fc28=30MPa, les fissurations sont considérées préjudiciables et les armatures sont
dimensionnées en ELS et la vérification du béton se fait à l’ELU.

Tableau 32:caractéristiques géométriques de la poutre et les contraintes maximales des matériaux

b0 hd hp bp d Fc28 Ft28 Fe
1.67 0.2 1.2 0.5 1.08 30 2.4 400

8.2)Calcul des armatures longitudinales :


9  fc 28 9  30
α1    0 ,556
σ st  9  fc 28 215,555  9  30

h0 0,2
β   0,185
d 1,08

Calculons ainsi le moment résistant aux ELS de la section du béton comprimée M TRb

M Rb
T

6α1 

σbc d²b0  2 3



 b  b0 

2
  b  b0  3
 

 3α1  α1   b0  6 β  3 β α1   b0  2 β  3 β
2
   M

T
Rb  4880.5KN.m

Or on a M ser  2283.4 KN .m  M Rb
T
 4880.5m

D’où Asc = 0 ;  st   st et  bc   bc

M ser 2.2834
s    0,0302
 st  d  b0
2
215,555  1,082  0,30

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 82


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Résolvons alors l’équation suivante :

3  6   90 s  1   90 s   3  2   0


  b  b0     b  b0  
 1  3 1   
3 2 2 2 3

  b0     b0  

1 est la solution réelle comprise entre β et 1.

 1 = 0,378

Alors,

b0 d 1 2  2 d b  b0  1   2 d b  b0 
Ast 
301   1 

 A st  110.1 cm 2

Donc, nous prenons 14 HA 32 (Ast = 112.6 cm2).

 Vérification àl’ELU :
,
= ×ℎ × × − = 1,67 × 0,2 × 17 × 1,08 − = 5.56 MN.m

, ×
Avec : = ,
= 17

Mtu= 5.56MN.m=5564.4KN.m> Mu=3067.38.m

Donc :

3067.38 × 10
= = = 0,093
× ²× 1,67 × 1,08² × 17

= 1,25 × (1 − 1 − 2 )=0,122

= × (1 − 0,4 ))=1,027

. ×
 = = = 86.7 ²≤Ast vérifié
× , ×
,

Ces mêmes étapes de calcul sont à refaire dans chacune des sections ( Lc/8 ;Lc/6 et Lc/4) de la
poutre principale.

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 83


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Tableau 33:Tableau récapitulatif de ferraillage longitudinal de la poutre

Section X= LC/8 LC/6 LC/4 LC/2


Ferraillage 7 HA 32 8 HA 32 11 HA 32 14 HA 32

8.3)Calcul des armatures transversales


Contrainte conventionnelle :

Tu 0,608
u    1,86 MPa
b0  d 0,3  1,08

Contrainte tangente limite :

 f cj 30 
0,15  0,15   3MPa
 lim  min  b 1,5   3MPa
4MPa 
 

Vérification du béton :

 u  1,86.MPa   lim  3 MPa Vérifié

Calcul des armatures d’âme :

At f et  u 0  0 ,3 Kf t 28

0 ,9 sin   cos  
.
b0 S t  S

Avec,

K = 0 (avec reprise de bétonnage).

α = 90 (les armatures transversales sont droites).

 5 h  5 1,2 
 u 0   u  1     1,86  1     1,67 MPa
 3 l  3 19.4 

At b 0   u 0 0 ,3  1, 67
   16 . 5 cm 2 / m
St f et f et
0 ,9 0 ,9
S S

Pourcentage minimal :

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 84


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

 u0
sup(0,4; )  b0
At 2 0,3
  0,835   6.26 cm 2 / m
St f et 400

At
 16 cm 2 / m  6.26 cm 2 / m Vérifiée
St

Diamètre des aciers transversaux :

   
 1  32 mm 
   
 h   1200 
  min    min   34 . 29 mm   30 mm
 35   35 
t

 b0   300 
 10   10  30 mm 

Soit 2 cadres HA10 : At = 3,14 cm2

At 3,14
 St    19cm
16.5 16.5

Donc = 17

Espacement maximal :

0,9  d  97.2 cm


S t  min    min    40 cm
40 cm  40 cm 

Alors, on prend : 2 cadres HA10 et = 17

Cette démarche de calcul est à répéter pour toute la section de calcul afin de répartir les armatures
transversales (Soit 2 cadres HA10) sur toute la poutre.

Tableau 34:Tableau récapitulatif du ferraillage transversal de la poutre


Section X= 0 LC/8 LC/6 LC/4
Espacement cm 17 22 24 30

9) Ferraillage de la poutre

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 85


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Figure 37: Ferraillage de la poutre

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 86


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Annexe 4: Etude de l’entretoise

Figure 38: Section transversale d’un tablier d’un

1) Situation du vérinage :
Dans un pont à poutres en béton armé, la liaison entre le tablier et les appuis se fait par
l’intermédiaire des appareils d’appuis. Ces appareils d’appuis sont généralement en élastomère
fretté qui est susceptible d’être usé au bout de quelques années et il faut donc les remplacer.
Pour ce faire, nous prévoyons des bossages en micro béton sur les appuis recevant des vérins
pour le soulèvement du tablier et le changement des appareils d’appuis.
Dans cette phase, l’entretoise sera calculée comme une poutre continue, portée par les
vérins et soumise au poids propre du tablier (Gmax), au poids des superstructures et à la
surcharge d’un trafic léger (25% de la surcharge Al) pour ne pas bloquer la circulation des
voitures légères au moment de l’opération de vérinage.

2) Calcul des sollicitations :

Charges appliquées :

L’entretoise reçoit une charge uniformément répartie (son poids propre) et des charges
concentrées(le poids transmis à travers les poutres principales).

Charge uniformément répartie :

g e  he  hd   be   BA  1  0,2  0,25  25  5 KN/m

Charges concentrées :

L’entretoise reçoit des charges concentrées à travers les poutres principales,

.
Gp = G per × + 0.25 QAl = 2.75 × + 0.25 × 202.8 = 317.45 KN

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 87


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

On fait 3 études

Un vérin entre deux poutres

3 vérins

4 vérins

 Un vérin entre deux poutres ( 6 vérins )

Figure 39: schéma mécanique

Figure 40:Diagramme des Efforts tranchants de l’entretoise à l’ELS

Figure 41:Diagramme des moments fléchissant de l’entretoise à l’ELS

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 88


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Tableau 35:Tableau récapitulatif des sollicitations de calcul de l’entretoise(6 vérins)


Moments (KN.m) Efforts tranchants(KN )

ELU ELS ELU ELS

Appius -363.85 -269.52


intermediaries
435.78 322.8
Travées 118.773 87.773

 3 vérins

Figure 42:schéma mécanique

Figure 43:Diagramme des Efforts tranchants de l’entretoise à l’ELS

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 89


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Figure 44:Diagramme des moments fléchissant de l’entretoise à l’ELS

Tableau 36:Tableau récapitulatif des sollicitations de calcul de l’entretoise( 3vérins)


Moments (KN.m) Efforts tranchants(KN)

ELU ELS ELU ELS

Appiusintermediaries -535.65 -395.53


725.45 535.79
Travées 482.3 356.53

 4 vérins

Figure 45:schéma mécanique

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 90


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Figure 46:Diagramme des Efforts tranchants de l’entretoise à l’ELS

Figure 47:Diagramme des moments fléchissant de l’entretoise à l’ELS


Tableau 37:Tableau récapitulatif des sollicitations de calcul de l’entretoise(4vérins)
Moments (KN.m) Efforts tranchants(KN )

ELU ELS ELU ELS

Appiusintermediaries -464.82 -343.36

663.8 490.32
Travées 447.5 330.7

4)Calcul des Armatures longitudinal

 Un vérin entre chaque poutre ( 6 vérins )


9  fc 28
On a : be=0,25m ; he=1m ; d=0,9m ; 1   0,556
9 fc 28   st

Nappe inférieure :
Calcul à l’ELS :

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 91


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

M = 87.98 KN. m

M 87.98 × 10
μ = = = 0,024
b × d² × σ 0,25 × 0,9² × 18

μrb = × α1 1 − = 0,226 ≥ μserPas d’aciers comprimés : Asc=0

× × . ×
On calcul ainsi u = × ×
= , × , × .
= 0,06 ; λ = 1 + u = 1,06

Puis ,cos(φ) = λ etondétermineφ = 23.61°

On obtient :

φ 23.61
α = 1 + 2 × √λ × cos(240 + ) = 1 + 2 × √1.06 × cos(240 + ) = 0.224
3 3

. . , × . × ,
A = = = 4.85cm²/ml
² ²
Alors ( ) ×( . )

0.23 × b × d × f 0.23 × 0,25 × 0,9 × 2.4


A = = = 3,8cm²
,
f 400

Donc on choisit 4HA14 . Soit A , = 6.16 cm²

Nappe supérieure :
Calcul à l’ELS :

M = 269.52KN. m

M 269.52 × 10
μ = = = 0,07
b × d² × σ 0,25 × 0,9² × 18

μrb = × α1 1 − = 0,226 ≥ μserPas d’aciers comprimés : Asc=0

× × . ×
On calcul ainsi u = × ×
= , × , × .
= 0,204 ; λ = 1 + u = 1,204

Puis ,cos(φ) = λ etondétermineφ = 40.8°

On obtient :

φ 40.8
α = 1 + 2 × √λ × cos(240 + ) = 1 + 2 × 1,204 × cos(240 + ) = 0,38
3 3

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 92


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

. . , × . × .
A = = = 17.47cm²/ml
² ²
Alors ( ) ×( , . )

0.23 × b × d × f 0.23 × 0,25 × 0,9 × 2.4


A = = = 3,8cm²
,
f 400

Donc on choisit 4HA25 Soit A , = 19.63 cm²

 4 vérins
9  fc 28
On a : be=0,25m ; he=1m ; d=0,9m ; 1   0,556
9 fc 28   st

Nappe inférieure :
Calcul à l’ELS :

M = 330.7 KN. m

. ×
μ = × ²×
= , × , ²×
= 0,091

μrb = × α1 1 − = 0,226 ≥ μserPas d’aciers comprimés : Asc=0

× × . ×
On calcul ainsi u = × ×
= , × , × .
= 0,227 ; λ = 1 + u = 1,227

Puis ,cos(φ) = λ etondétermineφ = 42.63°

On obtient :

φ 42.63
α = 1 + 2 × √λ × cos(240 + ) = 1 + 2 × 1,227 × cos(240 + ) = 0.397
3 3

. . , × . × ,
A = = = 19.5cm²/ml
² ²
Alors ( ) ×( , )

0.23 × b × d × f 0.23 × 0,25 × 0,9 × 2.4


A = = = 3,8cm²
,
f 400

Donc on choisit 4HA25. Soit A , = 19.63 cm²

Nappe supérieure :
Calcul à l’ELS :

M = 343.36KN. m

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 93


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

M 343.36 × 10
μ = = = 0,94
b × d² × σ 0,25 × 0,9² × 18

μrb = × α1 1 − = 0,226 ≥ μserPas d’aciers comprimés : Asc=0

× × . ×
On calcul ainsi u = × ×
= , × , × .
= 0,236 ; λ = 1 + u = 1,236

Puis ,cos(φ) = λ etondétermineφ = 43.3°

On obtient :

φ 43.3
α = 1 + 2 × √λ × cos(240 + ) = 1 + 2 × 1,236 × cos(240 + ) = 0,4033
3 3

. . , × . × ,
A = = = 20.44cm²/ml
² ²
Alors ( ) ×( , )

0.23 × b × d × f 0.23 × 0,25 × 0,9 × 2.4


A = = = 3,8cm²
,
f 400

Donc on choisit 4HA25 + 2 HA16 . Soit A , = 23.65 cm²

 3 vérins
9  fc 28
On a : be=0,25m ; he=1m ; d=0,9m ; 1   0,556
9 fc 28   st

Nappe inférieure :
Calcul à l’ELS :

M = 356.3KN. m

M 356.3 × 10
μ = = = 0,09
b × d² × σ 0,25 × 0,9² × 18

μrb = × α1 1 − = 0,226 ≥ μserPas d’aciers comprimés : Asc=0

× × ×
On calcul ainsi u = × ×
= , × , × .
= 0,245 ; λ = 1 + u = 1,245

Puis ,cos (φ) = λ et on détermine φ = 43.96°

On obtient :

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 94


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

φ 43.96
α = 1 + 2 × √λ × cos(240 + ) = 1 + 2 × 1,245 × cos(240 + ) = 0,406
3 3

. . ² , × . × , ²
Alors A = ( )
= ×( , )
= 20.82 cm²/ml

0.23 × b × d × f 0.23 × 0,25 × 0,9 × 2.4


A = = = 3,8 cm²
,
f 400

Donc on choisit 4HA25 + 2 HA16 . Soit A , = 23.65 cm²

Nappe supérieure :
Calcul à l’ELS :

M = 395.5KN. m

M 395.5 × 10
μ = = = 0,108
b × d² × σ 0,25 × 0,9² × 18

μrb = × α1 1 − = 0,226 ≥ μserPas d’aciers comprimés : Asc=0

× × . ×
On calcul ainsi u = × ×
= , × , × .
= 0,271 ; λ = 1 + u = 1,271

Puis ,cos (φ) = λ et on détermine φ = 43.69°

On obtient :

φ 43.69
α = 1 + 2 × √λ × cos(240 + ) = 1 + 2 × 1,271 × cos(240 + ) = 0,406
3 3

. . ² , × . × , ²
Alors A = ( )
= ×( , )
= 20.82 cm²/ml

0.23 × b × d × f 0.23 × 0,25 × 0,9 × 2.4


A = = = 3,8 cm²
,
f 400

Donc on choisit 4HA25 + 2 HA16 . Soit A , = 23.65 cm²

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 95


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Tableau 38: Tableau récapitulatif des sollicitations de calcul de ferraillage de l'entretoise


Vérinage 6 vérins 4 vérins 3 vérins
Ferraillage Nappe Nappe Nappe Nappe Nappe Nappe
supérieure Inferieure supérieure Inferieure supérieure Inferieure
4HA25 + 4HA25 + 4HA25 +
4HA14 4HA25 2 HA16 4HA25 2 HA16 2 HA16
 On choisit 4 vérins

5)Armatures de peau
Les armatures de peau sont absolument nécessaires pour les poutres de grande hauteur (hp>0,7 m),
elles sont réparties parallèlement à la fibre moyenne des poutres, leur densité est de 3 cm² par
mètre de parement.

Pour notre cas, le périmètre de l’entretoise est égal à : p = 2,5 m, ce qui donne une section
minimale d’armatures de peau égale à AP= 3*2,5= 7.5 cm².

Soit 8HA12  AP=9,04 cm²

6)Calcul des armatures transversales


Contrainte conventionnelle :

Tu 0,664
u    2 .9 MPa
b0  d 0,25  0 .9

Contrainte tangente limite :

 f cj 30 
0,15  0,15   3MPa
 lim  min  b 1,5   3MPa
4MPa 
 

Vérification du béton :

 u  2.9.MPa   lim  3 MPa Vérifié

Calcul des armatures d’âme :

At f et  u 0  0 ,3 Kf t 28

0 ,9 sin   cos  
.
b0 S t  S

Avec,

K = 0 (avec reprise de bétonnage).

α = 90 (les armatures transversales sont droites).

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 96


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

 5 h  5 1 
 u 0   u  1     2.9  1     1.8 MPa
 3 l  3 4.45 

At b0   u 0 0 , 25  1 . 8
   14 . 37 cm 2 / m
St f f
0 ,9 et 0 ,9 et
S S

Pourcentage minimal :

 u0
sup(0,4; )  b0
At 2 0,25
  0,9   5.625 cm 2 / m
St f et 400

At
 14 .37 cm 2 / m  6.26 cm 2 / m Vérifiée
St

Diamètre des aciers transversaux :

   
 1  25 mm 
   
 h   1000 
  min    min   28 . 57 mm   25 mm
 35   35 
t

 b0   250 
 10   10  25 mm 

Soit 2 cadres HA10 : At = 3,14 cm2

At 3,14
 St    21.8cm
16.5 14.37

Donc = 20

Espacement maximal :

0,9  d  90 cm 
S t  min    min    40 cm
40 cm  40 cm

Alors, on prend : 2 cadres HA10 et = 20

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 97


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

7) ferraillage de l’entretoise

Figure 48:Ferraillage de l’entretoise

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 98


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Annexe 5 : Etude de l’hourdis

1)Etude de la flexion locale :

Préliminaire :

Figure 49:Panneau de la dalle

- lx: largeur du panneau de dalle (le petit côté)

- ly: longueur du panneau de dalle (le grand côté)

- b0 : distance entre axes des poutres principales b0 = 1,67 m

- a : distance entre axes des entretoises a = 19.4 m

- bp : épaisseur de l’âme des poutres principales bp = 0,3 m

- be : épaisseur des entretoises be = 0,25 m

- Mx: moment fléchissant au centre de la dalle dans la direction lx (autour de ly)

- My: moment fléchissant au centre de la dalle dans la direction ly (autour de lx)

- Tx: Effort tranchant au milieu du grand côté (dans le sens XX)

- Ty: Effort tranchant au milieu du petit côté (dans le sens YY)

- ρ: Paramètre qui définit le sens de travail de la dalle.

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 99


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

l x  Inf ( b 0  b p ; a  b e ) ; l x  Inf (1, 67  0 ,3;19 .4  0 , 25 )  1,37 m

l y  Sup ( b 0  b p ; a  b e ) ; l y  Sup (1, 67  0 ,3;19 . 4  0 , 25 )  19 ,15 m

lx 1,37
ρ   0,071  0,4
l y 19,15

Tableau 39:Sens de travail de la dalle


Type de charge Sens de travail de la dalle
chargeunif. répartie sur toute la
1 direction
dalle
charge concentrée 2 directions

L’hourdis est calculé sous les effets de :

 La charge permanente (poids propre de l’hourdis et des éléments reposant sur lui).

 Surcharges roulantes de type B (Bc, Bt, Br).

 Surcharges militaires Mc120 pour les autoroutes.

Remarque : La charge de type A n`est pas prépondérante puisque l’hourdis n`est pas de
grande largeur.

1 .1 Sollicitations dues à la charge permanente

Charge permanente :
gper = gh + gbb + gét
Poids de l’hourdis : gh= hd× b0 × γBA= 0.2× 2.5 = 0.5 t/m²

Poids de la couche de roulement : =e×


= 0.07 × 2.4
= 0.168 t/m²

Poids de la couche d’étanchéité : get= e × γét


= 0.03 × 2.2
= 0.066 t/m²
On aura donc : gper = 0,734 t/m²
Les moments fléchissant My ainsi que les efforts tranchant Ty dans le sens de la grande
portée sont faibles. On les néglige et on admet que la dalle ne porte que dans une seule
direction, celle de la petite portée lx. La dalle travaille donc comme une poutre de portée lx.

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 100


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Les moments fléchissant et les efforts tranchant sont les mêmes que pour une poutre
isostatique à une travée, c.à.d, que leur valeurs maximales par unité delargeur sont
respectivement:

Dans le sens xx :
g per  l x 0,734  1,37
2 2
 Moment fléchissant : M 0X    0.172 t.m/ml
8 8
 Effort tranchant :
g per  l x 0,734  1,37
T ap, x    0,503 t/ml
2 2

Dans le sens yy :
 Moment fléchissant : M 0Y  0 t.m/ml
 Effort tranchant : T ap, y  0 t.m/ml

Tableau 40:Tableau récapitulatif des sollicitations dues à la charge permanente


Sens xx Sens yy

M0x (t.m) Tap,x (t) M0y (t.m) Tap,y (t)

0.172 0.503 0 0

1 .2 Sollicitations dues à la charge roulantes de type B :


Diffusion des charges localisées :
Si on suppose une charge p localisée s’appliquant suivant une aire rectangulaire de dimension
(u0,v0).

Les angles de diffusion des différents matériaux sont :

- Pour le béton armé : 45°


- Pour le revêtement : 37°

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 101


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Figure 50:Diffusion d’une charge, P, localisée sur le plan moyen de la dalle


La charge se répartie au niveau du plan moyen de la dalle sur une aire rectangulaire de
dimension (u,v), appelée rectangle de répartition, tel que :

u  u 0  2 .tg ( 37  ). h r  2 .( h d 2 )  u  u 0  1,5 .h r  h d

v  v 0  2 .tg ( 37  ). h r  2 .( h d 2 )  v  v 0  1,5 .h r  h d

Avec :

h d  0 , 2 m h r  h ét  h r  0 , 03  0 , 07  0 ,1m

Alors,

u = u0 + 0,35 (m)

v = v0 + 0,35 (m)

Calcul des moments fléchissant :


M0x = (M1 + ν M2) P

M0y = (M2 + ν M1) P

Avec : à l’ELS ν = 0,2à l’ELU ν = 0

u v
Les abaques de MOUGIN donnent M1 et M2 en fonction de ρ , α  et β  .
lx ly

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 102


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Calcul des efforts tranchant :


Les valeurs maximales de l’effort tranchant sur le bord de la dalle par unité de longueur sont
égales à :

- 1er cas : u ≥ v

 au milieu de V (dans le sens de xx) : Tap,x =

 au milieu de U (dans le sens yy) : Tap,y =


- 2ème cas : u < v

 au milieu de V (dans le sens de xx) : Tap,x =

 au milieu de U (dans le sens yy) : Tap,y =

1.2.1 Charge Bc :
On va considérer deux cas :

- 1érecas : un seul file de camion est placé sur l’hourdis.


- 2émecas : deux files de camion sont placés sur l’hourdis.

1er cas : Une seule file de Bc


 1ère disposition : Etude de l’effet de deux rectangles symétriques

Figure 51 : Etude de l’effet de deux rectangles symétriques (système Bc)


(A1A2A3A4) + (B1B2B3B4) = (A1A2B3B4) – (A4A3B2B1).

On a ainsi :

On a les dimensions du rectangle d’impact : U0 = V0 = 0,25 m

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 103


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

On a les dimensions du rectangle de répartition : V = U = V0 +1,5hr+hd = 0,6 m


V1= 1,50 + V = 2,1 m
V2 = 1,50 - V= 0,9m

La densité de charge est :

= = = 166,67 KN/m²
× , × ,


Rectangle A1A2B3B4

Calcul du moment fléchissant :

. .
= = = 0.44;β = = = 0.11
. .
P1 =P ×U×V = 16.67 ×0.6 × 2.1 = 21T
M1 (ρ = 0.08) = 0.6 × M1 (ρ = 0.05) + 0.4× M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.09 + 0.4×0.12 = 0.102
M2 (ρ = 0.08) = 0.6× M2 (ρ = 0.05) + 0.4 × M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.004+0.4 × 0.03 = 0.0165
ELU = (M1 + ν M2)P = 2.142  
M0x = (M1 + ν M2) P
ELS = (M1 + ν M2) P = 2.2113

ELU = (M1 + ν M2)P = 0.3465  


M0y = (M2 + ν M1) P Calcul du effort tranchant
ELS = (M1 + ν M2) P = 0.7749

On a u <v ( 0.6 < 2.1 )

au milieu de V (dans le sens de xx) : Tap,x = = ∗ . .


= 4.375 t

au milieu de U (dans le sens yy) : Tap,y = = ∗ .


= 3.33 t


Rectangle A4A3B2B1

Calcul du moment fléchissant :


. .
= = = 0.44 ;β = = = 0.047
. .
P1 =P ×U×V = 16.67 * 0.6 * 0.9 = 9T
M1 (ρ = 0.08) = 0.6 × M1 (ρ = 0.05) + 0.4× M1 (ρ = 0.1) = 0.6 ×0.13 + 0.4×0.15 = 0.138
M2 (ρ = 0.08) = 0.6× M2 (ρ = 0.05) + 0.4 × M1 (ρ = 0.1) = 0.6 ×0.03 + 0.4×0.06 = 0.042
ELU = (M1 + ν M2) P = 1.242  
M0x = (M1 + ν M2) P
ELS = (M1 + ν M2)P = 1.3176

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 104


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

ELU = (M1
( 1 + ν M2)P = 0.378  
M0y = (M2 + ν M1) P
ELS = (M1
( 1 + ν M2)P = 0.626

Calcul du effort tranchant

On a u <v ( 0.6 < 0.9 )

au milieu de V (dans le sens de xx) : Tap,x = = = 3.75 t


× . .

au milieu de U (dans le sens yy) : Tap,y = = = 3.33 t


× .

Tableau 41:Sollicitations
Sollicitations dues à l’effet d’uncamionBcde
de deux rectangles symétriques

Sollicitations Moments fléchissent Effort tranchant s


M0x M0y Tx Ty
(A1A2B3B4) – (A4A3B2B1). ELU ELS ELU ELS
0.9 T 0.849 -0.0315 0.149 0.625 0

2me disposition : Etude de l’effet d’un rectangle centré et d’un rectangle placé sur un axe.

Figure 52 : Etude de l’effet d’un rectangle centré et d’un rectangle placé sur un axe
Par superposition, on trouve :
(A1A2A3A4) + (B1B2B3B4) = 0,5 [(A1A2C4C3) – (A4A3C2C1)] + (B1B2B3B4)
U0 = V0 = 0,25 m
V = U = V0 +1,5hr+hd = 0,6 m

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen


ssen Page 105
Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

V1= 3 + V = 3,6m
V2= 3 - V= 2,4 m

P= 16.67 T


Rectangle A1A2C4C3

Calcul du moment fléchissant :

. .
= = = 0.44;β = = = 0.188
. .
P1 =P ×U×V = 16.67 × 0.6 × 3.6 = 36T
M1 (ρ = 0.08) = 0.6 × M1 (ρ = 0.05) + 0.4× M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.055 + 0.4×0.09 = 0.07
M2 (ρ = 0.08) = 0.6× M2 (ρ = 0.05) + 0.4 × M1 (ρ = 0.1) = 0.6×0.0006+0.4×0.00125 = 0.0008
ELU = (M1 + ν M2) P = 2.52 T  
M0x = (M1 + ν M2) P
ELS = (M1 + ν M2)P = 2.53 T

= (M1 + ν M2) P = 0.03 T 


M0y = (M2 + ν M1) P
ELS = (M1 + ν M2) P = 0.54 T

Calcul du effort tranchant


On a u <v ( 0.6 < 3.6 )

au milieu de V (dans le sens de xx) : Tap,x = = = 4.615 t


× . .

au milieu de U (dans le sens yy) : Tap,y = = = 3.33 t


× .


Rectangle A4A3C2C1

Calcul du moment fléchissant :

. .
= = = 0.44;β = = = 0.125
. .

P1 =P ×U×V = 16.67 ×0.6 × 2.4 = 24T


M1 (ρ = 0.08) = 0.6 × M1 (ρ = 0.05) + 0.4× M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.07 + 0.4×0.13 = 0.095
M2 (ρ = 0.08) = 0.6× M2 (ρ = 0.05) + 0.4 × M1 (ρ = 0.1) = 0.6×0.003+0.4×0.02 = 0.01
ELU = (M1 + ν M2) P = 2.28 T  
*M0x = (M1 + ν M2) P
ELS = (M1 + ν M2)P = 2.33 T

= (M1 + ν M2) P = 0.24 T 


*M0y = (M2 + ν M1) P
ELS = (M1 + ν M2) P = 0.7 T

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 106


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

*Calcul du effort tranchant

On a u <v ( 0.6 < 2.4 )

*au milieu de V (dans le sens de xx) : Tap,x = = = 4.44 t


× . .

au milieu de U (dans le sens yy) : Tap,y = = = 3.33 t


× .


Rectangle B1B2B3B4

Calcul du moment fléchissant :


. .
= = 0.44;β = = = 0.03
. .

P1 =P ×U×V = 16.67 × 0.6 × 0.6 = 6T


M1 (ρ = 0.08) = 0.6 × M1 (ρ = 0.05) + 0.4× M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.14 + 0.4×0.16 = 0.147
M2 (ρ = 0.08) = 0.6× M2 (ρ = 0.05) + 0.4 × M1 (ρ = 0.1) = 0.6×0.03+0.4×0.07 = 0.046

ELU = (M1 + ν M2) P = 0.882 T  


M0x = (M1 + ν M2) P
ELS = (M1 + ν M2) P = 0.9372 T

= ( 1+ 2) = 0.276  
M0y = (M2 + ν M1) P
ELS = (M1 + ν M2) P = 0.4524 T

*Calcul de l’effort tranchant

u ≥ v ( 0.6 = 0.6 )

au milieu de V (dans le sens de xx) : Tap,x = = = 3.33 t


∗ .

au milieu de U (dans le sens yy) : Tap,y = = = 3.33 t


∗ . .

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 107


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Tableau 42:Sollicitations dues à l’effet de un camion Bc d’un rectangle centré et d’un rectangle
placé sur un axe

Sollicitations Moments fléchissent Effort tranchant s


0,5 [(A1A2C4C3) – M0x M0y Tx Ty
(A4A3C2C1)] + (B1B2B3B4) ELU ELS ELU ELS
1.1 1.0372 0.171 0.372 3.419 3.333

2ème cas : deux files de Bc

 1ère disposition : Etude de l’effet de quatre rectangles non centrées et symétriques deux à
deux

Figure 53 : Etude de l’effet de quatre rectangles non centrés et symétriques deux à deux
,
= 0,3 > = 0,25  Chevauchement des roues dans le sens transversal

La densité de charge est égale : = = = 181,82 KN/m²


( , )× , × ,

Il y a un chevauchement entre les roues au niveau de leur rectangle de répartition, d’où en se


basant sur la partie de la figure après chevauchement, le calcul est comme suit :

(A1A2A3A4) + (B1B2B3B4) = (A1A2B3B4) – (A3A4B1B2).

La densité de charge est :

U0 = V0 = 0,25 m

V = U = V0 +1,5hr+hd = 0,6 m

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 108


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

V1= 1,50 + V = 2,1m

V2 = 1,50 - V= 0,9m

U1 = 0,50 + U = 1,1 m

P 12
p   18,18 t/m 2
u  v 1,1  0,6

Rectangle A1A2B3B4

Calcul des moments fléchissant :
. .
= = 0.8;β = = = 0.11
. .

P1 =P ×U×V = 18.18 × 1.1 × 2.1 = 42 T


M1 (ρ = 0.08) = 0.6 × M1 (ρ = 0.05) + 0.4× M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.065 + 0.4×0.09 = 0.075
M2 (ρ = 0.08) = 0.6× M2 (ρ = 0.05) + 0.4 × M1 (ρ = 0.1) = 0.6×0.006+0.4×0.025 = 0.0135
ELU = (M1 + ν M2) P = 3.15 T  
M0x = (M1 + ν M2) P
ELS = (M1 + ν M2)P = 3.26 T

ELU = (M1 + ν M2) P = 0.567 T  


M0y = (M2 + ν M1) P
ELS = (M1 + ν M2) P = 1.2 T

du effort tranchant

On a u <v ( 1.1< 2.1 )

au milieu de V (dans le sens de xx) : Tap,x = = = 7.92 t


× . .

au milieu de U (dans le sens yy) : Tap,y = = = 6.66 t


× .


Rectangle A3A4B1B2

Calcul du moment fléchissant :


. .
= = = 0.8;β = = = 0.047
. .
P1 =P ×U×V = 18.18 × 1.1 ×0.9= 18 T

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 109


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

M1 (ρ = 0.08) = 0.6 × M1 (ρ = 0.05) + 0.4× M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.1 + 0.4 ×0.11 = 0.103
M2 (ρ = 0.08) = 0.6× M2 (ρ = 0.05) + 0.4 × M1 (ρ = 0.1) = 0.6 ×0.025+0.4 ×0.05 = 0.035
= ( 1 + 2) = 1.854  
M0x = (M1 + ν M2) P
= ( 1 + 2) = 1.98

= ( 1 + 2) = 0.63  
M0y = (M2 + ν M1) P
= ( 1 + 2) =1

Calcul de l’effort tranchant

u ≥ v( 1.1 ≥ 0.9 )

au milieu de V (dans le sens de xx) : Tap,x = = = 5.45 t


× .

au milieu de U (dans le sens yy) : Tap,y = = = 5.8 t


× . .

Tableau 43:Sollicitations dues à deux files de camionsBc (disposition symétrique)

Sollicitations Moments fléchissent Effort tranchant s


M0x M0y Tx Ty
(A1A2B3B4) – (A3A4B1B2). ELU ELS ELU ELS
1.3 1.28 -0.063 0.2 2.47 0.86

2ème disposition : Etude de l’effet de quatre rectangles dont deux centrés sur l’axe
Transversal et symétriques par rapport à l’axe longitudinal :

Figure 54: Etude de l’effet de quatre rectangles dont deux centrés sur l’axe transversal et
symétriques par rapport à l’axe longitudinal

Il y a un chevauchement entre les roues au niveau de leur rectangle de répartition, d’où en se


basant sur la partie de la figure après chevauchement, le calcul est comme suit :

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 110


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

(A1A2A3A4) + (B1B2B3B4) = 0,5 [(A1A2C4C3) – (A3A4C2C1)] + (B1B2B4B3).

U = V = 0,25 m
V= U = V0 +1,5hr+hd = 0,6 m
V1= 3 + V = 3.6 m
V2 = 3 - V= 2.4 m
U2 = 0,50 - U = -0.1m
U1 = U2 + 2U = 1.1 m

 Rectangle A1A2C4C3

Calcul des moments fléchissant :


. .
= = = 0.8;β = = = 0.19
. .

P1 =P ×U×V = 18.18 × 1.1 ×3.6 = 72 T


M1 (ρ = 0.08) = 0.6 × M1 (ρ = 0.05) + 0.4× M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.045 + 0.4 ×0.06 = 0.051
M2 (ρ = 0.08) = 0.6× M2 (ρ = 0.05) + 0.4 × M1 (ρ = 0.1) = 0.6× 0.0005+0.4 ×0.001 = 0.0007
= ( 1 + 2) = 3.67  
M0x = (M1 + ν M2) P
= ( 1 + 2) = 3.68

= ( 1 + 2) = 0.05  
M0y = (M2 + ν M1) P
= ( 1 + 2) = 0.785
Calcul du effort tranchant
On a u <v( 1.1< 3.6 )

au milieu de V (dans le sens de xx) : Tap,x = = = 8.67 t


∗ . .

au milieu de U (dans le sens yy) : Tap,y = = = 6.66 t


∗ .


Rectangle A3A4C2C1

Calcul du moment fléchissant :


. .
= = = 0.8;β = = = 0.125
. .
P1 =P ×U×V = 18.18 × 1.1 × 2.4 = 48 T
M1 (ρ = 0.08) = 0.6 × M1 (ρ = 0.05) + 0.4× M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.06 + 0.4 × 0.085 = 0.07
M2 (ρ = 0.08) = 0.6× M2 (ρ = 0.05) + 0.4 × M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.002+0.4×0.02 = 0.0092

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 111


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

= ( 1 + 2) = 3.36  
M0x = (M1 + ν M2)P
= ( 1 + 2) = 3.45

= ( 1 + 2) = 0.44  
M0y = (M2 + ν M1) P
= ( 1+ 2) = 1.11
Calcul du effort tranchant
On a u <v ( 1.1 < 2.4 )

au milieu de V (dans le sens de xx) : Tap,x = = = 8.135 t


∗ . .

au milieu de U (dans le sens yy) : Tap,y = = = 6.66 t


∗ .


Rectangle B1B2B4B3

Calcul du moment fléchissant :


. .
= = = 0.8;β = = = 0.05
. .
P1 =P ×U×V = 18.18 × 1.1 × 0.6= 12 T
M1 (ρ = 0.08) = 0.6 × M1 (ρ = 0.05) + 0.4× M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.09 + 0.4 × 0.11 = 0.098
M2 (ρ = 0.08) = 0.6× M2 (ρ = 0.05) + 0.4 × M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.028+0.4× 0.05 = 0.0368

= ( 1 + 2) = 1.176  
M0x = (M1 + ν M2) P
= ( 1 + 2) = 1.26

= ( 1 + 2) = 0.44  
M0y = (M2 + ν M1) P
= ( 1 + 2) = 0.68

Calcul du effort tranchant


u ≥ v ( 1.1 ≥ 0.6 )

au milieu de V (dans le sens de xx) : Tap,x = = = 3.63 t


× .

au milieu de U (dans le sens yy) : Tap,y = = = 4.82 t


× . .

Sollicitations : 0,5 [(A1A2C4C3) – (A3A4C2C1)] + (B1B2B4B3).

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 112


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Tableau 44:Sollicitations dues à l’effet de deux camionsBc (disposition non symétrique)

Sollicitations Moments fléchissent Effort tranchant s


M0x M0y Tx Ty
0,5 [(A1A2C4C3) – ELU ELS ELU ELS
(A3A4C2C1)] + (B1B2B4B3).
1.33 1.375 0.245 0.517 3.906 4.286

Résumé :
Alors, les valeurs des sollicitations les plus défavorables dues à la charge Bc sont :

Tableau 45:Tableau récapitulatif des sollicitations dues au chargementBc

Sollicitations Moments fléchissent Effort tranchant s


M0x M0y Tx Ty
0,5 [(A1A2C4C3) – ELU ELS ELU ELS
(A3A4C2C1)] + (B1B2B4B3).
1.33 1.375 0.245 0.517 3.906 4.286

1.2.2 )Charge Bt :

On va considérer deux cas :

- 1érecas : un seul file de camion est placé sur l’hourdis.

- 2émecas : deux files de camion sont placés sur l’hourdis.

On a ainsi :

u0 = 0,60 m  u = 0,60 + 0,35 = 0,95 m

v0 = 0,25 m  v = 0,25 + 0,35 = 0,6 m

La densité de charge est :

P 8
p   14 ,035 T / m 2
u  v 0,95  0 ,6

1er cas :Un seul file de Bt :


1ère disposition : Etude de l’effet de deux rectangles symétriques

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 113


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Figure 55 : Etude de l’effet de deux rectangles symétriques (système Bt)


(A1A2A3A4) + (B1B2B3B4) = (A1A2B3B4) – (A4A3B2B1).

U0 = 0,60 m , V0 = 0,25 m
V = V0 +1,5hr+hd = 0,6 m
V1 = 1,35 + V = 1,95 m
V2 = 1,35 - V= 0,75 m
U = U0 +1,5hr+hd = 0,95 m


Rectangle A1A2B3B4

Calcul du moment fléchissant :

. .
= = = 0.7 ;β = = = 0.1
. .
P1 =P ×U×V = 14.03 × 0.95 × 1.95 = 26 T
M1 (ρ = 0.08) = 0.6 × M1 (ρ = 0.05) + 0.4× M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.08 + 0.4 × 0.1 = 0.088
M2 (ρ = 0.08) = 0.6× M2 (ρ = 0.05) + 0.4 × M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.009+0.4 × 0.03 = 0.0175
= ( 1 + 2) = 2.288  
M0x = (M1 + ν M2) P
= ( 1 + 2) = 2.379

= ( 1 + 2) = 0.445  
M0y = (M2 + ν M1) P
= ( 1 + 2) = 0.913

Calcul de l’effort tranchant

On a u <v ( 0.95< 1.95 )

au milieu de V (dans le sens de xx) : Tap,x = = = 5.36 t


∗ . .

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 114


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

au milieu de U (dans le sens yy) : Tap,y = = = 4.44 t


∗ .


Rectangle A4A3B2B1

Calcul du moment fléchissant :

. .
= = = 0.7 ;β = = = 0.04
. .

P1 =P ×U×V = 14.03 × 0.95 × 0.75 = 10 T


M1 (ρ = 0.08) = 0.6 × M1 (ρ = 0.05) + 0.4× M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.1 + 0.4 × 0.125 = 0.11
M2 (ρ = 0.08) = 0.6× M2 (ρ = 0.05) + 0.4 × M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.03+0.4 × 0.05 = 0.038
= ( 1 + 2) = 1.1  
M0x = (M1 + ν M2) P
= ( 1 + 2) = 1.176

= ( 1 + 2) = 0.38  
M0y = (M2 + ν M1) P
= ( 1 + 2) = 0.6

Calcul du effort tranchant

u ≥ v ( 0.95 ≥ 0.75 )

au milieu de V (dans le sens de xx) : Tap,x = = = 3.51 t


∗ .

au milieu de U (dans le sens yy) : Tap,y = = = 3.77 t


∗ . .

Tableau 46:Sollicitations dues à un file de camion Bt (roues symétriques)

Sollicitations Moments fléchissent Effort tranchant s


M0x M0y Tx Ty
(A1A2B3B4) – (A4A3B2B1). ELU ELS ELU ELS
1.188 1.203 0.075 0.313 1.85 0.67

2ème disposition : Etude de l’effet d’un rectangle centré et d’un rectangle placé sur l’axe

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 115


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Figure 56 : Etude de l’effet d’un rectangle centré et d’un rectangle placé sur l’axe (système
Bt)
Par superposition, nous trouvons :

(A1A2A3A4) + (B1B2B3B4)= 0,5 [(A1A2C4C3) – (A4A3C2C1)] + (B1B2B4B3)

U0 = 0,60 m , V0 = 0,25 m
V = V0 +1,5hr+hd = 0,6 m
V2 = 1,35 - V= 2.1 m
U = U0 +1,5hr+hd = 0,95 m

V1 = V2 + 2V = 3,3


Rectangle A1A2C4C3

Calcul des moments fléchissant :

. .
= = = 0.7 ;β = = = 0.172
. .
P1 =P ×U×V = 14.03 × 0.95 × 3.3 = 44 T
M1 (ρ = 0.08) = 0.6 × M1 (ρ = 0.05) + 0.4× M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.045+ 0.4×0.08 = 0.06
M2 (ρ = 0.08) = 0.6× M2 (ρ = 0.05) + 0.4 × M1 (ρ = 0.1) = 0.6×0.0008+0.4×0.003 = 0.0017
= ( 1 + 2) = 2.64  
M0x = (M1 + ν M2) P
= ( 1 + 2) = 0.6

= ( 1 + 2) = 0.75  
M0y = (M2 + ν M1) P
= ( 1 + 2) = 0.6
Calcul de l’effort tranchant
On a u <v ( 0.95< 3.3 )

au milieu de V (dans le sens de xx) : Tap,x = = = 5.827 t


∗ . .

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 116


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

au milieu de U (dans le sens yy) : Tap,y = = = 4.44 t


∗ .


Rectangle A4A3C2C1

Calcul du moment fléchissant :

. .
= = = 0.7 ;β = = = 0.11
. .
P1 =P ×U×V = 14.03 × 0.95 × 2.1 = 28 T
M1 (ρ = 0.08) = 0.6 × M1 (ρ = 0.05) + 0.4× M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.07+ 0.4 × 0.1 = 0.082
M2 (ρ = 0.08) = 0.6× M2 (ρ = 0.05) + 0.4 × M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.004+0.4 × 0.02 = 0.01
= ( 1 + 2) = 2.3  
M0x = (M1 + ν M2) P
= ( 1 + 2) = 2.35
= ( 1 + 2) = 0.28  
M0y = (M2 + ν M1) P
= ( 1 + 2) = 0.74
Calcul de l’effort tranchant
On a u <v ( 0.95< 2.1 )

au milieu de V (dans le sens de xx) : Tap,x = = = 5.436 t


∗ . .

au milieu de U (dans le sens yy) : Tap,y = = = 4.44 t


∗ .


Rectangle B1B2B4B3

Calcul du moment fléchissant :

. .
= = = 0.7 ;β = = = 0.03
. .
P1 =P ×U×V = 14.03 × 0.95 × 0.6= 8 T
M1 (ρ = 0.08) = 0.6 × M1 (ρ = 0.05) + 0.4× M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.11+ 0.4 × 0.125 = 0.116
M2 (ρ = 0.08) = 0.6× M2 (ρ = 0.05) + 0.4 × M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.03+0.4 × 0.06 = 0.042
= ( 1 + 2) = 0.928  
M0x = (M1 + ν M2) P
= ( 1+ 2) = 1.1

= ( 1 + 2) = 0.336  
M0y = (M2 + ν M1) P
= ( 1 + 2) = 0.52
Calcul de l’effort tranchant
u ≥ v ( 0.95 ≥ 0.6 )

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 117


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

au milieu de V (dans le sens de xx) : Tap,x = = = 2.8 t


∗ .

au milieu de U (dans le sens yy) : Tap,y = = = 3.2 t


∗ . .

Tableau 47: Sollicitations dues à un file de camion Bt (roues non symétriques)

Sollicitations Moments fléchissent Effort tranchant s


M0x M0y Tx Ty
0,5 [(A1A2C4C3) – ELU ELS ELU ELS
(A4A3C2C1)] + (B1B2B4B3)
1.098 1.25 0.075 0.313 3 3.2

2ème cas : deux files de camions Bt


1ère disposition : Etude de l’effet de quatre rectangles non centrés et symétriques deux à deux

Figure 57 : Etude de l’effet de quatre recatangles non centrés et symétriques deux à deux (système
Bt)
(A1A2A3A4) + (B1B2B3B4) + (C1C2C4C3) + (D1D2D4D3)
=
(A1B2C3D4) – (A4B3C2D1) – (A2B1C4D3) + (A3B4C1D2)
U0 = 0,60 m , V0 = 0,25 m
V = V0 +1,5hr+hd = 0,6 m
V1 = 1,35 + V = 1,95 m
V2 = 1,35 - V= 0,75 m
U = U0 +1,5hr+hd = 0,95 m
U1 = 1 + U = 1,95 m
U2 = 1 - U= 0,05 m

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 118


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR


Rectangle A1B2C3D4

Calcul des moments fléchissant :


. .
α= = = 1.4 ;β = = = 0.1
. .
P1 =P ×U×V = 14.03 ×1.95×1.95 = 53.35 T
M1 (ρ = 0.08) = 0.6 × M1 (ρ = 0.05) + 0.4× M1 (ρ = 0.1) = 0.6 ×0.03+ 0.4×0.05 = 0.038
M2 (ρ = 0.08) = 0.6× M2 (ρ = 0.05) + 0.4 × M1 (ρ = 0.1) = 0.6×0.005+0.4×0.013 = 0.0082
= ( 1 + 2) = 2.03  
M0x = (M1 + ν M2) P
= ( 1 + 2) = 2.115

= ( 1 + 2) = 0.44  
M0y = (M2 + ν M1) P
= ( 1 + 2) = 0.84

Calcul du effort tranchant

u ≥ v ( 1.95 = 1.95 )

.
au milieu de V (dans le sens de xx) : Tap,x = = = 9.12 t
× .

.
au milieu de U (dans le sens yy) : Tap,y = = = 9.12 t
× . .


Rectangle A2B1C4D3

Calcul du moment fléchissant :


. .
= =
.
= 0.035 ;β = =
.
= 0.1

P1 =P ×U×V = 14.03 ×1.95×0.05= 1.37 T


M1 (ρ = 0.08) = 0.6 × M1 (ρ = 0.05) + 0.4× M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.11+ 0.4×0.2 = 0.146
M2 (ρ = 0.08) = 0.6× M2 (ρ = 0.05) + 0.4 × M1 (ρ = 0.1) = 0.6×0.009+0.4×0.0 = 0.0215
= ( 1 + 2) = 0.2  
M0x = (M1 + ν M2) P
= ( 1 + 2) = 0.206

= ( 1 + 2) = 0.03  
M0y = (M2 + ν M1) P
= ( 1 + 2) = 0.07

Calcul de l’effort tranchant

On a u <v ( 0.05< 1.95 )

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 119


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

.
*au milieu de V (dans le sens de xx) : Tap,x = = = 0.35 t
∗ . .

.
*au milieu de U (dans le sens yy) : Tap,y = = = 0.242 t
∗ .


Rectangle A4B3C2D1

Calcul du moment fléchissant :

. .
= = = 1.4 ;β = = = 0.04
. .

P1 =P ×U×V = 14.03 ×0.75 × 1.95= 20.52 T


M1 (ρ = 0.08) = 0.6 × M1 (ρ = 0.05) + 0.4× M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.04+ 0.4 ×0.0.65 = 0.05
M2 (ρ = 0.08) = 0.6× M2 (ρ = 0.05) + 0.4 × M1 (ρ = 0.1) = 0.6 ×0.01+0.4 ×0.03 = 0.018
= ( 1 + 2) = 1.026  
M0x = (M1 + ν M2) P
= ( 1 + 2) = 1.1

= ( 1 + 2) = 0.37  
M0y = (M2 + ν M1) P
= ( 1 + 2) = 0.57

Calcul de l’effort tranchant

En a u ≥ v ( 1.95 ≥ 0.75 )

.
au milieu de V (dans le sens de xx) : Tap,x = = = 3.5 t
∗ .

.
au milieu de U (dans le sens yy) : Tap,y = = = 4.41 t
∗ . .


Rectangle A3B4C1D2

Calcul du moment fléchissant :

. .
= = = 0.035 ;β = = = 0.04
. .

P1 =P ×U×V = 14.03 × 0.75 × 0.05 = 0.526 T


M1 (ρ = 0.08) = 0.6 × M1 (ρ = 0.05) + 0.4× M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.15+ 0.4×0.26 = 0.195

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 120


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

M2 (ρ = 0.08) = 0.6× M2 (ρ = 0.05) + 0.4 × M1 (ρ = 0.1) = 0.6×0.04+0.4×0.065 = 0.05


= ( 1 + 2) = 0.1  
M0x = (M1 + ν M2) P
= ( 1 + 2) = 0.11

= ( 1 + 2) = 0.026  
M0y = (M2 + ν M1) P
= ( 1 + 2) = 0.047

Calcul du effort tranchant

On a u <v ( 0.05< 0.75 )

.
au milieu de V (dans le sens de xx) : Tap,x = = = 0.34 t
∗ . .

.
au milieu de U (dans le sens yy) : Tap,y = = = 0.234 t
∗ .

Tableau 48: Sollicitations dues à deux files de camion Bt (disposition symétrique)

Sollicitations Moments fléchissent Effort tranchant s


M0x M0y Tx Ty
(A1B2C3D4) – (A4B3C2D1) – ELU ELS ELU ELS
(A2B1C4D3) + (A3B4C1D2)
0.904 0.902 0.066 0.247 5.61 4.702

2ème disposition : Etude de l’effet de quatre rectangles dont deux centrés sur l’axe transversal et
symétriques par rapport à l’axe longitudinal

Figure 58 : Etude de l’effet de quatre rectangles dont deux centrés sur l’axe transversal et
symétriques par rapport à l’axe longitudinal (système Bt)

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 121


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Par superposition, on a:

(A1A2A3A4) + (B1B2B3B4) + (C1C2C4C3) + (D1D2D4D3)


=
0,5[(A1B2E3F4) – (A4B3E2F1) – (A2B1C4C3) + (A3B4E1F2)]
+ (D1C2C3D4) – (D2C1C4D3)


Rectangle A1B2E3F4

Calcul des moments fléchissant :


. .
= = = 1.42 ;β = = = 0.17
. .
P1 =P ×U×V = 14.03 ×1.95×3.3 = 90.28T
M1 (ρ = 0.08) = 0.6 × M1 (ρ = 0.05) + 0.4× M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.02+ 0.4×0.045 = 0.03
M2 (ρ = 0.08) = 0.6× M2 (ρ = 0.05) + 0.4 × M1 (ρ = 0.1) = 0.6×0.0006+0.4×0.0011 = 0.0008
= ( 1 + 2) = 2.71  
M0x = (M1 + ν M2) P
= ( 1 + 2) = 2.72

= ( 1 + 2) = 0.072  
M0y = (M2 + ν M1) P
= ( 1 + 2) = 0.614

Calcul de l’effort tranchant

On a u <v ( 1.95< 3.3 )

.
au milieu de V (dans le sens de xx) : Tap,x = = = 10.56 t
∗ . .

.
au milieu de U (dans le sens yy) : Tap,y = = = 9.12 t
∗ .


Rectangle A2B1C4C3

Calcul des moments fléchissant :


. .
= = = 0.037 ;β = = = 0.17
. .
P1 =P ×U×V = 14.03 × 0.05 × 3.3 = 2.3T
M1 (ρ = 0.08) = 0.6 × M1 (ρ = 0.05) + 0.4× M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.07+ 0.4 × 0.12 = 0.09
M2 (ρ = 0.08) = 0.6× M2 (ρ = 0.05) + 0.4 × M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.001+0.4 ×0.0035 = 0.002

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 122


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

= ( 1 + 2) = 0.207  
M0x = (M1 + ν M2) P
= ( 1 + 2) = 0.208

= ( 1 + 2) = 0.0046  
M0y = (M2 + ν M1) P
= ( 1 + 2) = 0.046

Calcul de l’effort tranchant

On a u <v ( 0.05< 3.3 )

.
au milieu de V (dans le sens de xx) : Tap,x = = = 0.34 t
∗ . .

.
au milieu de U (dans le sens yy) : Tap,y = = = 0.23 t
∗ .


Rectangle A4B3E2F1

Calcul des moments fléchissant


. .
= = = 1.42 ;β = = = 0.11
. .
P1 =P ×U×V = 14.03 × 1.95 × 2.1 = 57.45T
M1 (ρ = 0.08) = 0.6 × M1 (ρ = 0.05) + 0.4× M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.02+ 0.4 × 0.07 = 0.04
M2 (ρ = 0.08) = 0.6× M2 (ρ = 0.05) + 0.4 × M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.004+0.4 × 0.01 = 0.0064
= ( 1 + 2) = 2.3  
M0x = (M1 + ν M2) P
= ( 1 + 2) = 2.37

= ( 1 + 2) = 0.37  
M0y = (M2 + ν M1) P
= ( 1 + 2) = 0.83

Calcul de l’effort tranchant

On a u <v ( 1.95< 2.11 )


.
au milieu de V (dans le sens de xx) :Tap,x = = = 9.31 t
∗ . .
.
au milieu de U (dans le sens yy) : Tap,y = = = 9.07 t
∗ .


Rectangle A3B4E1F2

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 123


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Calcul des moments fléchissant :


. .
= = = 0.037 ;β = = = 0.11
. .

P1 =P ×U×V = 14.03 × 0.05 ×2.1 = 1.47T


M1 (ρ = 0.08) = 0.6 × M1 (ρ = 0.05) + 0.4× M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.11+ 0.4 × 0.16 = 0.13
M2 (ρ = 0.08) = 0.6× M2 (ρ = 0.05) + 0.4 × M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.008+0.4 × 0.03 = 0.017

= ( 1 + 2) = 0.19  
M0x = (M1 + ν M2) P
= ( 1 + 2) = 0.196

= ( 1 + 2) = 0.025  
M0y = (M2 + ν M1) P
= ( 1 + 2) = 0.06

Calcul de l’effort tranchant

On a u <v ( 0.05< 2.1 )

.
au milieu de V (dans le sens de xx) : Tap,x = = = 0.34 t
∗ . .

.
au milieu de U (dans le sens yy) : Tap,y = = = 0.23 t
∗ .


Rectangle D1C2C3D4

Calcul des moments fléchissant :


. .
= = = 1.42 ;β = = = 0.03
. .
P1 =P ×U×V = 14.03 × 1.95 ×0.6 = 16.41T
M1 (ρ = 0.08) = 0.6 × M1 (ρ = 0.05) + 0.4× M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.04+ 0.4 × 0.065 = 0.05
M2 (ρ = 0.08) = 0.6× M2 (ρ = 0.05) + 0.4 × M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.01+0.4 × 0.035 = 0.02

= ( 1 + 2) = 0.8  
*M0x = (M1 + ν M2) P
= ( 1 + 2) = 0.87

= ( 1 + 2) = 0.33  
*M0y = (M2 + ν M1) P
= ( 1 + 2) = 0.48

Calcul de l’effort tranchant

On a u ≥ v ( 1.95 ≥ 0.6 )

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 124


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

.
au milieu de V (dans le sens de xx) : Tap,x = = = 2.8 t
∗ .

.
au milieu de U (dans le sens yy) : Tap,y = = = 3.65 t
∗ . .


Rectangle D2C1C4D3

Calcul des moments fléchissant :


. .
= = = 0.037 ;β = = = 0.03
. .
P1 =P ×U×V = 14.03 × 0.05 ×0.6 = 0.4215 T
M1 (ρ = 0.08) = 0.6 × M1 (ρ = 0.05) + 0.4× M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.15+ 0.4 ×0.25 = 0.19
M2 (ρ = 0.08) = 0.6× M2 (ρ = 0.05) + 0.4 × M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.04+0.4 ×0.075 = 0.054
= ( 1 + 2) = 0.08  
M0x = (M1 + ν M2) P
= ( 1 + 2) = 0.085

= ( 1 + 2) = 0.022  
M0y = (M2 + ν M1) P
= ( 1 + 2) = 0.038

Calcul de l’effort tranchant

On a u <v ( 0.05< 0.6 )

.
au milieu de V (dans le sens de xx) : Tap,x = = = 0.34 t
∗ . .

.
au milieu de U (dans le sens yy) : Tap,y = = = 0.23 t
∗ .

Tableau 49:Sollicitations dues à l’effet de deux camions Bt (disposition non symétrique)

Sollicitations Moments fléchissent Effort tranchant s


M0x M0y Tx Ty
0,5[(A1B2E3F4) – (A4B3E2F1) ELU ELS ELU ELS
– (A2B1C4C3) + (A3B4E1F2)]
1.113 1.123 0.03 0.24 2.97 3.445
+ (D1C2C3D4) – (D2C1C4D3)

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 125


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Résumé :
Alors, les valeurs des sollicitations les plus défavorables dues à la charge Bt sont :

Tableau 50:Tableau récapitulatif des sollicitations dues au chargement Bt

Moments fléchissent Effort tranchant s


M0x M0y Tx Ty
Sollicitations ELU ELS ELU ELS
1.188 1.123 0.075 0.313 5.61 4.702

1.2.3 Charge Br :
La charge Br est une charge localisée (P = 100 KN) considérée comme centrée sur le panneau
de dalle.

Les dimensions du rectangle d’impact sont :

u0 = 0,6 m  u = u0 + 0,35 = 0,95 m

v0 = 0,3 m  v = v0 + 0,35 = 0,65 m


Rectangle A1A2B3B4

Calcul des moments fléchissant :

. .
= = = 0.7 ;β = = = 0.034
. .
P1 = 10 T
M1 (ρ = 0.08) = 0.6 × M1 (ρ = 0.05) + 0.4× M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.11+ 0.4×0.125 = 0.116
M2 (ρ = 0.08) = 0.6× M2 (ρ = 0.05) + 0.4 × M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.03+0.4 × 0.055 = 0.04

= ( 1 + 2) = 1.16  
M0x = (M1 + ν M2) P
= ( 1 + 2) = 1.24

= ( 1 + 2) = 0.4  
M0y = (M2 + ν M1) P
= ( 1 + 2) = 0.632

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 126


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Calcul de l’effort tranchant

On a u ≥ v ( 0.95 ≥ 0.65 )

au milieu de V (dans le sens de xx) : Tap,x = = = 3.5 t


∗ .

au milieu de U (dans le sens yy) : Tap,y = = = 3.92 t


∗ . .

Tableau 51: Tableau récapitulatif des sollicitations dues au chargement Br


Moments fléchissent Effort tranchant s
M0x M0y Tx Ty
Sollicitations ELU ELS ELU ELS
1.16 1.24 0.4 0.632 3.5 3.92

1.2.4 )Charge Mc120 :


La charge militaire Mc120 est une charge localisée (P = 55 t) considérée comme centrée sur le
panneau de dalle.

Les dimensions du rectangle d’impact sont :

u0 = 1 m  u = u0 + 0,35 = 1,35 m

v0 = 6,1 m  v = v0 + 0,35 = 6,45 m

 Rectangle A1A2B3B

Calcul des moments fléchissant :


. .
= = = 1 ;β = = = 0.34
. .
P1 = 55 T
M1 (ρ = 0.08) = 0.6 × M1 (ρ = 0.05) + 0.4× M1 (ρ = 0.1) = 0.6 × 0.02+ 0.4 ×0.035 = 0.026
M2 (ρ = 0.08) = 0.6× M2 (ρ = 0.05) + 0.4 × M1 (ρ = 0.1) = 0.6 ×0.0001+0.4 ×0.00012 = 0.0001

= ( 1 + 2) = 1.43  
M0x = (M1 + ν M2) P
= ( 1 + 2) = 1.43

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 127


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

= ( 1 + 2) = 0.006  
M0y = (M2 + ν M1) P
= ( 1 + 2) = 0.3
Calcul de l’effort tranchant
On a u <v ( 1.35< 6.45 )

au milieu de V (dans le sens de xx) : Tap,x = = = 3.85 t


∗ . .

au milieu de U (dans le sens yy) : Tap,y = = = 2.85 t


∗ .

Tableau 52 : Tableau récapitulatif des sollicitations dues au chargement Mc120


Moments fléchissent Effort tranchant s
M0x M0y Tx Ty
Sollicitations ELU ELS ELU ELS
1.43 1.43 0.006 0.3 3.85 2.85

Conclusion :

Tableau 53:tableaux récapitulatif les moments fléchissant et les efforts tranchant dus à ces
différentes charges.
Moments fléchissent Effort tranchant s
Sollicitations M0x M0y Tx Ty
ELU ELS ELU ELS
Bc 1.33 1.375 0.245 0.517 3.906 4.286
bt 1.188 1.123 0.075 0.313 5.61 4.702
Br 1.16 1.24 0.4 0.632 3.5 3.92
MC120 1.43 1.43 0.006 0.3 3.85 2.85

1.3 ) Calcul sollicitations


Coefficient de majoration dynamique :

Coefficient de majoration dynamique δ :

. .
δB = 1 + +
. ×

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 128


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Avec :

- S : le poids total le plus élevé des essieux du système B qu'il est possible de placer sur
la longueur L du tablier.
- G : le poids propre d'une section du hourdis, et des éléments reposant sur lui, de
longueur L et de même largeur que le tablier
L = inf (sup (Lr; Lrive) ; Lc)

= inf (sup (8;10 ) ; 19.4)

= 10 m

Où : Lrive: la distance entre les deux poutres de rives.

G = gh + get + groul + ggliss + gBN4 + glong + gcor + gcaill

 Ghourdis = hd × γBA × Lt × Lc
= 8.31 T
 Gétanchéité = 1.2 × eét × γét × LT × Lc
= 52.5 T
 Groulement = 1.4 × er × γbb × Lcr × Lc
= 24.7 T
 Gglissiére = 0.015 × n × Lc
= 0.3 T
 Gcorniche = 0,3 × Lc= 3 t
 Gcaillebotis = 0.015 × Lc = 0.15 t
 Glongrines=1.05 × 0.187 × n × Lc
=1.96t

D’où G = 91.57 t

D’après l’étude du CRT, le cas le plus défavorable pour le système de chargement Bc


correspond à 3 files de camions (bc = 0.95), donc :

SBC = 1.1 × 2 × 30 = 66 t

Par suite = 1.22

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 129


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

 Coefficient de majoration dynamique :

Le Coefficient de majoration dynamique des charges militaires est donné par :


. .
δMc = 1 + +
. ×

L = 10 m ; G = 91.57 t ;S = 110 t

Ce qui donne = 1.27

1.3.1 )Calcul Moments fléchissant

1.3.1.1Moments fléchissant Mx
charge permanent

ELU = 1.35 × 0.172 = 0.232 T/m

ELS = 1 × 0.172 = 0.172 T/m

Charges d’Exploitation Bc

ELU = 1.6 × 1.22 ×1.1 ×1.331 = 2.86 T/m

ELS = 1.2 × 1.22 ×1.1 ×1.375 = 2.214 T/m

Charges d’Exploitation Bt

ELU =1.6 × 1.22 ×1.188= 2.319 T/m

ELS = 1.2 × 1.22 ×1.203= 1.76 T/m

Charges d’Exploitation Br

ELU =1.6 × 1.22 ×1.16= 2.26 T/m

ELS = 1.2 × 1.22 ×1.24= 1.815 T/m

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 130


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Charges d’Exploitation Mc120

ELU = 1.35 ×1.27 ×1.43 = 2.45 T/m

ELS = 1.27 ×1.43 = 1.825 T/m

= 0.232 + 2.86 = 3.09 /  


Donc Mx
= 0.172 + 2.214 = 2.386 /

1.3.1.2Moments fléchissant MY

Charges d’Exploitation Bc

ELU = 1.6 × 1.22 ×1.1 ×0.245 = 0.526 T/m

ELS = 1.2 × 1.22×1.1× 0.517 0.832 T/m

Charges d’Exploitation Bt

ELU =1.6 × 1.22 × 0.235= 0.46 T/m

ELS = 1.2 × 1.22 × 0.45= 0.66 T/m

Charges d’Exploitation Br

ELU =1.6 × 1.22 × 0.4= 0.78 T/m

ELS = 1.2 × 1.22 × 0.632= 0.925T/m

Charges d’Exploitation Mc120

ELU = 1.35 × 1.27 × 0.006 = 0.01 T/m

ELS = 1.27×0.3 = 0.381 T/m

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 131


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

= 0.78 /  
Donc My
= 0.925 /

1.3.2 Calcul effort tranchant

1.3.2.1effort tranchant Tx
charge permanente

ELU = 1.35 ×0.503= 0.68 T/m

ELS = 1 ×0.503= 0.503 T/m

Charges d’Exploitation Bc

ELU = 1.6 × 1.22 ×1.1 ×3.906 = 8.38 T/m

ELS = 1.2 × 1.22×1.1 × 3.906 = 6.21 T/m

Charges d’Exploitation Bt

ELU =1.6 × 1.22 ×5.61= 10.9 T/m

ELS = 1.2 × 1.22 ×5.61= 8.11 T/m

Charges d’Exploitation Br

ELU =1.6 × 1.22 × 3.5= 6.8 T/m

ELS = 1.2 × 1.22 × 3.5= 5.06 T/m

Charges d’Exploitation Mc120

ELU = 1.35 ×1.27 ×3.85 = 6.6 T/m

ELS = 1.27 ×3.85 = 4.89 T/m

= 0.68 + 10.9 = 11.58 /  


Donc Tx
= 0.503 + 8.11 = 8.613 /

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 132


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

1.3.2.2 effort tranchant Ty


Charges d’Exploitation Bc

ELU = 1.6 × 1.22 ×1.1 × 4.286 = 9.2 T/m

ELS = 1.2 ×1.22 ×1.1 × 4.286 = 6.9T/m

Charges d’Exploitation Bt

ELU =1.6 ×1.22× 4.7= 9.1 T/m

ELS = 1.2 ×1.22 × 4.7 = 6.8 T/m

Charges d’Exploitation Br

ELU =1.6 ×1.22× 3.92 = 7.65 T/m

ELS = 1.2 ×1.22× 3.92 = 5.73T/m

Charges d’Exploitation Mc120

ELU = 1.35×1.27× 2.85 = 4.88 T/m

ELS = 1.27× 2.85 = 3.616 T/m

9.2 /  
Donc Ty
= 6.9 /

Tableau 54:Récapitulatif des sollicitations engendrées par la flexion locale

Moments fléchissant Efforts tranchant

Charge ELS(KN.m/m) ELU(T.m/m) ELS(T/m) ELU(T/m)

Mox Moy Mox Moy Vx Vy Vx Vy

gper(KN/m2) 0.172 0 0.232 0 0.503 0 0.68 0

Bc(KN) 2.214 0.832 2.86 0.526 6.21 6.9 8.38 9.2

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 133


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Bt(KN) 1.76 0.66 2.319 0.46 8.11 6.8 10.9 9.1

Br(KN) 1.815 0.925 2.26 0.78 5.06 5.73 6.8 7.65

Mc120(KN) 1.825 0.81 2.45 0.01 4.89 3.616 6.6 4.88

1.4 ) Sollicitations dans la dalle continue :

Calcul des sollicitations dans la direction lx (sens xx) :


Sollicitations dans les travées :

Sollicitations dans les travées :

*En travée de rive : M trx  0,80  M 0x

ELU = 0.8 ×3.09 = 2.48 T/m

ELS = 0.8 ×2.4 = 1.92 T/m

*En travée intermédiaire : M trx  0,75  M 0x

ELU = 0.75 × 3.09 = 2.32 T/m

ELS = 0.75 × 2.4 = 1.8 T/m

Sollicitations sur les appuis :

Sur appui de rive : x   sup( 0,50  M 0x , M e )


M ap

ELU = -0.5 × 3.09 = -1.545 T/m

ELS = -0.5 × 2.4 = -1.2 T/m

x  0,50  M 0x
Sur appui intermédiaire : M ap

ELU = -0.5 × 3.09 = -1.545 T/m

ELS = -0.5 × 2.4 = -1.2 T/m

Calcul des sollicitations dans la direction ly (sens yy) :

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 134


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Sollicitations dans la travée :

En travée : M try  0,80  M 0y

ELU = 0.8 × 0.78 = 0.624 T/m

ELS = 0.8 × 0.925 = 0.74 T/m

Sollicitations sur les appuis :

Sur appui : y  M x  0,50  M 0x


M ap ap

ELU = -0.5 × 3.09 = -1.545 T/m

ELS = -0.5 × 2.4 = -1.2 T/m

2) Etude de la flexion globale :

L’étude de la flexion globale est basée sur la méthode de Guyon Massonnet qui donne la valeur du
moment fléchissant par la formule suivante :

   n  q n  sin 
b   n  x 
My ( x , y )  
8 n 1  l c 

Avec b: demi largeur du pont = Ltrans /2

µn : coefficients de Guyon Massonnet

qn : charge appliquée en forme de la lame de couteau

Lc : longueur de calcul

Et puisque le moment maximum est au centre de la dalle x = , alors , on retient que les

harmoniques impaires (car pour n pair : sin ( )=0)

on se limite aux deux premiers termes (n = 1 et n = 3) dans notre calcul , on obtient alors :

My= ( µ1q1 - µ3 q3 )

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 135


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Pour la détermination des charges q1 et q3 , on considère l’effet des charges :

-Charge permanente gnper

-Charge de type B : Bc ,Bt ,Br

-Charge militaire Mc 120

Et pour les coefficients de Guyon Massonnetµn , ils dépendent :

-La valeur du paramètre d’entretoisement θ

-La valeur du paramètre de torsion α

-L’ordonnée de la fibre considérée du hourdis y

-La position de la charge e

2.1) Détermination des courbes de µ1 et µ3 :


µ1 et µ3 sont déterminée a partir des formules deGuyon Massonnet

avec b =5.25m

α = 0,526

θ1 = θ = 0.85

θ3 = 3 × θ = 2.55

A l’aide d’une feuille Excel qu’on développée, on a déterminé la variation de µ1 et µ3 en fonction


de e .

Tableau 55:Tableau des valeurs de µ1 et µ3 en fonction de e


e -5,250 -3,938 -2,625 -1,313 0,000 1,313 2,625 3,938 5,250
μ1 -0,037 -0,029 -0,0145 0,02 0,1040 0,02 -0,0145 -0,029 -0,0379

μ3 0,00002 -0,0002 -0,00214 -0,0055 0,0347 -0,00552 -0,00214 -0,0002 0,00002

2.2)Calculedes moments globaux:

2.2.1 )Charge permanente :


gper = ghourdis + groulement + gétanchéité = 7.34 KN /m

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 136


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Longitudinalement :

Figure 59:Charge permanente longitudinalement

Longitudinalement, les charges considérées sont calculées à partir des formules suivantes :

× ×
q1= = 0.934T/m et q3= =0.311T/m

Transversalement :

µ1 = 2 × ( µ1 (e = -b) + µ1 e= - ) + µ1 ( e= - ) + µ1 ( e= - ) + µ1 ( e= 0))

µ1 = 0.022 m

µ3= 2 × ( µ3(e = -b) + µ3 e= - ) + µ3 ( e= - ) + µ1 ( e= - ) + µ3 ( e= 0))

µ3 = = 0.025 m

Ainsi, le moment global de la charge permanente est égal à :


.
My = ( 0,022× 0.934 - 0,0
0,025×0.311 ) = 0,0084 T.m/ml

2.2.2 Charge BC
Longitudinalement :

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen


ssen Page 137
Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Figure 60:Disposition la plus défavorable pour la charge Bc

La position la plus défavorable est comme suit :

 d3= – δ = 19.4/2 – 1.725 = 7.975 m → P3 = 120 KN

 d2 = d3 – 1.5 = 7.85 – 1.5 = 6,473 m  P2 = 120 KN

 d1 = d2 -4.5 =6.35 - 4.5 = 1.973 m  P1 = 60 KN

 d4 = d3 + 1.5 = 12.473m  P4 = 60 KN

 d5 = d4 + 4.5 = 16.973 m  P5 = 120 KN

 d6 = d5 + 1.5 = 18.473 m  P6 = 120 KN

q1   q3  
n
2  Pi    di  n
2  Pi  3   di 
 sin  = 3.41 T /m et  sin  = 1.22 T/m
i 1 lc  lc  i 1 lc  lc 

Transversalement :

Transversalement, on place la charge Bc sur les courbes1 et 3 de la manière la plus défavorable.


On charge jusqu’à 2 files de camions symétriques par rapport à l`axe transversal ou l`une des files
de roues sur l`axe (cas non symétrique) .Les valeurs de μ sont lues directement sur la courbe.

*1 seul fil de bc ( Position 1 )

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 138


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

µ1 = ∑ µ1 = ( 0.104 + 0.002 ) =0.053

µ3 = ∑ µ3 = = ( 0.0347 -0.0037 ) =0.0155

.
My = *( 3.41× 0.053– 1.22 ×0.0155) = 0.106

*1seul fil de bc( position 2 )

µ1 = ∑ µ1 = ( 0.04 + 0.04 ) =0.04

µ3 = ∑ µ3 = = ( 0.004 +0.004 ) =0.004

.
My = *( 3.41× 0.04– 1.22 ×0.004) = 0.086

*Deux fils de bc( position 1 )

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 139


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

µ1 = ∑ µ1

= ( 0.072-0.011+0.104+0.0019 ) =0.0835

µ3 = ∑ µ3

= ( -0.002+0.0194+0.0347-0.0037) =0.023695

.
My = *( 3.41× 0.0835– 1.22 ×0.02369) = 0.167

*Deux fils de bc( position2 )

µ1 = ∑ µ1

= ( 0.0239+0.056+0.024-0.0214 ) =0.04

µ3 = ∑ µ3

= ( -0.0036+0.0117-0.0037-0.0012) =0.0016

.
My = *( 3.41× 0.04– 1.22 ×0.0016) = 0.08

*Deux fils de bc( position3 )

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 140


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

µ1 = ∑ µ1

= ( (-0.0045+0.088)*2 ) =0.0836

µ3 = ∑ µ3

= ( (0.0271-0.0031)*2) =0.024

.
My = *( 3.41× 0.0836– 1.22 ×0.024) = 0.168

Tableau 56:Les valeurs des moments pour les différentes dispositions de la charge Bc

1 camion 2camion

POS1 POS2 POS1 POS2 POS 3

µ1 0.053 0.04 0.0835 0.04 0.0836

µ3 0.0155 0.004 0.02395 0.0016 0.024

My(KN.m) 0.106 0.086 0.167 0.08 0.168

On retient My=0.168T.m

2.2.3 )Charge Bt :
Longitudinalement :

On place la charge Bt de la manière la plus défavorable pour un moment central. On emploie les
lignes d`influence et on fait avancer le tandem pour en tirer l`effet maximum.

La position la plus défavorable est déterminée par le théorème de BARES

On a : Lc = 19.15 m > 18.38 m

D’où  = 0.675 m.

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 141


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

La position la plus défavorable est comme suit :

Figure 61:Disposition la plus défavorable pour la charge Bt

lc 1 . 35
 d1 =  = 9.025 m.  P = 160 KN
2 2

lc 1 . 35
 d2 =  = 10.375 m.  P = 160 KN
2 2

. .
q1= sin + sin = 3.28 T /m

. .
q3= sin + sin =-3.124 T /m

Transversalement :
On place la charge Bt de la manière la plus défavorable et Les valeurs de μ sont lues directement
sur la courbe.

  j ,i
1
 i, j 
2 i

Enfin les moments fléchissant sont obtenus et comparés pour en tirer la valeur maximale. Comme
les coefficients  sont multipliés par les charges q, la comparaison entre les différents cas doit se
faire à ce niveau. C’est là aussi qu’on tient compte des coefficients bt pour comparer les différents
cas la comparaison se fait avec (bt  My) avec bt=1 (pont 1ere classe)

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 142


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

1seul fil de bt( position1 )

µ1 = ∑ µ1 = ( 0.104+0.0019 ) =0.053

µ3 = ∑ µ3 = ( 0.0347 – 0.0038 ) =0.0154

.
My = *( 3.28× 0.053 + 3.124 ×0.0155) = 0.146

seul fil de bc( position 2 )

µ1 = ∑ µ1 = (0.04 *2 ) =0.04

µ3 = ∑ µ3 = ( 0.004 * 2 ) =0.004

.
My = *( 3.28× 0.04+ 3.124 ×0.004) = 0.095

Deux fils de bc( position1)

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 143


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

µ1 = ∑ µ1

= (-0.0158+0.056+0.088-0.0046) =0.02

µ3 = ∑ µ3

= ( -0.002+0.0118+0.027-0.0031) =0.0168

.
My = ×( 3.28× 0.02 + 3.124 ×0.0168) = 0.0775

*Deux fils de bc( position2)

µ1 = ∑ µ1

= ( 0.002+0.1039+0.04-0.0186 ) =0.06355

µ3 = ∑ µ3

= ( -0.0038+0.0347+0.004-0.0016) =0.01665

.
My = ×( 3.28× 0.06355 + 3.124 ×0.01665) = 0.170

*Deux fils de bc( position3)

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 144


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

µ1 = ∑ µ1

= ( ( -0.011+0.0721)×2) =0.0611

µ3 = ∑ µ3

= ( ( -0.0025+0.0164)×2) =0.017

.
My = ( 3.28× 0.0611 + 3.124 ×0.017) = 0.166

Tableau 57:Les valeurs des moments pour les différentes dispositions de la chargeBt

1 camion 2camion

POS1 POS2 POS1 POS2 POS 3

µ1 0.053 0.04 0.02 0.06355 0.0611

µ3 0.01545 0.004 0.0158 0.01665 0.017

My(KN.m) 0.146 0.095 0.0775 0.170 0.166

On retient My = 0.17

2.2.4 )Charge Br :
Longitudinalement :

La position la plus défavorable est pour (Lc/2)avec P = 100KN

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 145


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Figure 62: Position de la charge Br

2P  1    d1 
q1  sin  q1 = 1.03 T /m
lc  2  lc 

2 P  1  3  d 1  
q3  sin   q3 =-1.03 /m
lc  2  lc  

Transversalement :
La charge Brest placée sur les courbes de la manière la plus défavorable dont on lit directement les
valeurs des μ sur les courbes.

µ1 = 0.104

µ3 = 0.035

.
My = ×( 1.03× 0.104 + 1.03 ×0.035) = 0.094

On trouve My = 0,094KN.m/ml.(On a tenu compte du coefficient br =1)

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 146


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

2.2.5 )Charge MC120 :


Longitudinalement :

lc
d= = 9.7 m.
2

c = 6.1/2 = 3.05 m.

q =180 KN/m²

4q    c    d 
q1  sin  sin  q1 = 10.995 T /m².
lc  lc  lc 

4 q  3    c  3  d  
q3  sin sin    q3 = -7.6 21 T/m².
lc  lc  lc  

Transversalement :
*un tampon Mc 120 ( position 1)

µ1 = ∑ µ1

= ( ( -0.0019+0.0302)*2 ) =0.014

µ3 = ∑ µ3

= ((-0.0034-0.0006)×2) =-0.0003

.
My = ×( 10.995× 0.014 + 7.621 ×-0.0003) = 0.0995

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 147


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Un tampon Mc 120 ( position2)

µ1 = × ∑ µ1

= ( 0.011+0.0623+0.011-0.0147 ) =0.01745
×

µ3 = × ∑ µ3

= ×( -0.0046+0.0147-0.0046-0.002) =0.00085

×( 10.995× 0.01745 + 7.621 ×0.00085) = 0.13


.
My =

Tableau 58:Les valeurs des moments pour les différentes dispositions de la charge Mc120

1 tampon

POS1 POS2

µ1 0.014 0.01745

µ3 -0.0003 0.00085

My(T.m) 0.0995 0.13

*On retient My =0.13T.m/ml

En tenant compte du coefficient de majoration dynamique (δMc=1,189 et δB=1,22), ainsi que les
coefficients de pondération du BAEL on obtient finalement

2.3Calcul du Moment globale MY

Charges d’Exploitation BC

ELU : 1.6 × 1.22 × 1.1× 0.168 = 0.360 T


ELS : 1.2 × 1.22 × 1.1 × 0.168 = 0.27 T /m

Charges d’Exploitation Br

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 148


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

ELU : 1.6 × 1.22 × 0.094 = 0.183 T


ELS : 1.2 × 1.22 × 0.094 = 0.138 T /m

Charges d’Exploitation Bt
ELU : 1.6 × 1.22 × 0.17 = 0.332 T /m
ELS : 1.2 × 1.22 × 0.17 = 0.25 T /m
Charges d’Exploitation Mc120
ELU : 1.35 × 1.27 × 0.13 = 0.223 T /m
ELS : 1 × 1.27 × 0.13 = 0165 T /m

chargepermanente Gper
ELU : 1.35 × 0.0153 = 0.021 T /m
ELS : 1 × 0.0153 = 0.0153 T /m

: 0.021 + 0.360 = 0.381 /  


My globale
∶ 0.0153 + 0.27 = 0.285 /

3)Calcul du Moment totale


Calcul des moments fléchissant dans la direction lx (sens xx) :

En travée : x  Mx
M tot  M glob
Loc
y

En travée de rive

ELU : 2.48 +0.381 = 2.86 T /m


ELS : 1.92 +0.285= 2.205 T /m

En travée intermédiaire

ELU : 2.32 +0.381 = 2.7 T /m


ELS : 1.8 +0.285= 2.085 T /m

Sur appui : x  Mx
M tot Loc

En appui de rive

ELU : - 1.545 T /m
ELS : -1.2 T /m

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 149


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

En appui intermédiaire

ELU : - 1.545 T /m
ELS : -1.2 T /m

Calcul des moments fléchissant dans la direction ly :


y  My
Mtot Loc

En travée

ELU : -0.624 T /m
ELS : -0.74 /m

En appui

ELU : - 1.545 T /m
ELS : -1.2 T /m

4)Calcul du ferraillage du hourdis

4.1Calcul des moments fléchissant dans la Sens x-x


En travée de rive

M = 22.05 KN/m

Mser 22.05 10¯³


ser = = = 0.042
bd² σbc 1 × 0.17 × 18

μrb = × α1 1 − = 0.226 Donc Pas d’aciers comprimés : Asc=0


α

× × . ×
u= × ×σ
= × , × .
= 0.106 ; λ = 1 + u = 1,106

Puis ,cos (φ) = λ et on détermine φ = 30.71°

On obtient :

φ 30.71
α = 1 + 2 × √λ × cos(240 + ) = 1 + 2 × √1.106 × cos(240 + ) = 0.275
3 3
. .α ² × . × ,
A = = = 6.71 cm²/ml
²
Alors ( α ) ×( . )

0.23 × b × d × f 0.23 × 1 × 0,17 × 2.4


A = = = 2.35 cm²
,
f 400

Donc on choisit 4HA16 .Soit A , = 8.044cm²

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 150


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

En travée intermédiaire

M = 22.85 KN/m

Mser 22.85 10¯³


ser = = = 0.044
bd σbc 1 × 0.17 × 18
²

μrb = × α1 1 − = 0.226 Donc Pas d’aciers comprimés : Asc=0


α

× × . ×
u= × ×σ
= × , × .
= 0.1 ; λ = 1 + u = 1,1

Puis ,cos (φ) = λ et on détermine φ = 29.91°

On obtient :

φ 29.91
α = 1 + 2 × √λ × cos(240 + ) = 1 + 2 × √1.1 × cos(240 + ) = 0.282
3 3
. .α ² × . × ,
A = = = 6.27 cm²/ml
²
Alors ( α ) ×( . )

0.23 × b × d × f 0.23 × 1 × 0,17 × 2.4


A = = = 2.35 cm²
,
f 400

Donc on choisit 4HA16 . Soit A , = 8.044 cm²

Sur appuis de rive et intermédiaire

M = −12 KN/m

Mser 12 10¯³
ser = = = 0.023
bd² σbc 1 × 0.17 × 18

μrb = × α1 1 − = 0.226 Donc Pas d’aciers comprimés : Asc=0


α

× × ×
u= × ×σ
= × , × .
= 0.058 ; λ = 1 + u = 1,058

Puis ,cos (φ) = λ et on détermine φ = 23.23°

On obtient :

φ 23.23
α = 1 + 2 × √λ × cos(240 + ) = 1 + 2 × √1.058 × cos(240 + ) = 0.22
3 3
. .α ² × . × ,
A = = = 3.51 cm²/ml
²
Alors ( α ) ×( . )

0.23 × b × d × f 0.23 × 1 × 0,17 × 2.4


A = = = 2.35 cm²
,
f 400

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 151


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Donc on choisit 4HA12 . Soit A , = 4.52cm²

4.2)Calcul des moments fléchissant dans la Sens y-y


En travée

M = 7.4 KN/m

Mser 7.4 10¯³


ser = = = 0.014
bd σbc 1 × 0.17 × 18
²

μrb = × α1 1 − = 0.226 Donc Pas d’aciers comprimés : Asc=0


α

× × . ×
u= × ×σ
= × , × .
= 0.035 ; λ = 1 + u = 1,035

Puis ,cos (φ) = λ et on détermine φ = 18.25°

On obtient :

φ 18.25
α = 1 + 2 × √λ × cos(240 + ) = 1 + 2 × √1.035 × cos(240 + ) = 0.175
3 3
. .α ² × . × ,
A = = = 2.3 cm²/ml
²
Alors ( α ) ×( . )

0.23 × b × d × f 0.23 × 1 × 0,17 × 2.4


A = = = 2.35 cm²
,
f 400

Donc on choisit 4HA10 . Soit A , = 3.140 cm²

En appuis

M = 12 KN/m

Mser 12.10¯³
ser = = = 0.023
bd² σbc 1 × 0.17 × 18

μrb = × α1 1 − = 0.226 Donc Pas d’aciers comprimés : Asc=0


α

× × ×
u= × ×σ
= × , × .
= 0.058 ; λ = 1 + u = 1,058

Puis ,cos (φ) = λ et on détermine φ = 23.23°

On obtient :

φ 23.23
α = 1 + 2 × √λ × cos(240 + ) = 1 + 2 × √1.058 × cos(240 + ) = 0.22
3 3

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 152


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

. .α ² × . × ,
A = = = 3.51 cm²/ml
²
Alors ( α ) ×( . )

0.23 × b × d × f 0.23 × 1 × 0,17 × 2.4


A = = = 2.35 cm²
,
f 400

Donc on choisit 4HA12 . Soit A , = 4.524 cm²

Figure 63:Ferraillage de l’hourdis en travée

Figure 64:Ferraillage de l’hourdis sur appuis

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 153


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Annexe 6: Etude des appareils d’appuis

1) Dimensionnement des appareils d’appuis


Nous allons utiliser des appareils d’appuis qui sont fabriquée en élastomère fretté ; constitués par
des tôles d’aciers incorporés dans l’élastomère. L’intérêt de ces appareils d`appui réside dans leur
déformabilité vis-à-vis des efforts qui les sollicitent, en effet ils absorbent les chocs dues aux
charges verticaux, horizontaux et les rotations.

Figure 65:appareil d’appui en élastomère fretté

1.1 Aire de l’appareil d’appui :


La limitation de la contrainte moyenne est :

= ≤ 15

La condition de non-cheminement et de non glissement est :

, = ≥2

Effort normal maximal : = + max( ; ; ) = 0,4981

Effort normal maximal : = = 0.2725

Donc l’aire de l’appareil d’appui est limitée par :

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 154


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

= 0,033 ≤ ≤ = 0,136
15 2

Avec a et b sont les dimensions de l’appareil d’appui

1.2 Hauteur nette de l’élastomère :


La hauteur nette de l’élastomère est définie par :

>2×

Tel que :Raccourcissement dû au retrait et à l’effet de température = +

ur : retrait et fluage (raccourcissement), εr=4×10-4 pour les ouvrages en BA (retrait)

= ε × (l + d) = 4 × 10 × 19,8 = 7,92 mm

ut : dilatation linéaire (effet thermique) :

εr=4×10-4 (courte durée) :

U = ε × (l + d) = 4 × 10 × 19,8 = 7,92 mm

εr=3×10-4 (longue durée)

U = ε × (l + d) = 3 × 10 × 19,8 = 5,94 mm

Donc : u = u + sup(u , u ) = 15,84 mm

D’où : > 2 × 15,6 = 31,68 = 0,031

Soit 3 frettes d’épaisseur t=12 mm donc T=3×12=36 mm avec ts=3 mm

La hauteur de l’appareil d’appui est alors : = + × = 36 + 3 × 3 = 45

D’après la condition de non flambement on a :

< < 5 × = 180 < < 10 × = 360  a=300 mm

×
= 108 ≤ ≤ ×
= b=300 mm

Tableau 59: Dimensions de l’appareil d’appui


a (mm) b (mm) T (mm) E (mm)

300 300 36 45

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 155


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

2)Répartition des efforts horizontaux :

2.1 Souplesse et rigidité des appuis :


On définit la souplesse comme étant le déplacement sous un effort unitaire. Dans ce qui suit, on va
déterminer les souplesses des appareils d’appui et des colonnes qui se calculent de manières
différentes.

La souplesse des appuis se calcul de la manière suivante :

Pour les culées : S=U1 (U2=U3=0)

Pour piles : S= U1+U2 (U3=0)

Avec :

*S : souplesse totale

*U1 : distorsion des appareils d`appui

*U2 : la déformation des colonnes

*U3 : la déformation de la fondation

2.2 Souplesse des appareils d’appuis :


La souplesse de l`appareil d`appui est:

=
× / ×

Avec :

na : nombre d`appareils par ligne d`appui na = 7

T : épaisseur totale de l`élastomère  T= 36 mm

A : surface des appareils d`appui  A= 0,09 m²

G : module d`élasticité transversale de l`élastomère qui dépend du type de la souplesse (soit sous
un effet instantanée ou différée)

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 156


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

= 0,9 ( ’ é é)  
Gi = 2 × Gd = 1,8 MPa (pour l’effet instantané)

La rigidité des appuis est donnée par : R1 =

Tableau 60: Calcul des souplesses et des rigidités des appareils d’appui
U1 (différé) R1 (différé) U1 (instantané) R1 (instantané)
Appui
(m/KN) (KN/m) (m/KN) (KN/m)

Culée 6.35.10-5 15.74.103 3.17.10-5 31.54.103

Pile 1.27.10-5 31.5. 103 6.34.10-5 63.1.103

2.3 Souplesse des colonnes :


Cette souplesse ne concerne que les piles car les culées sont bloquées par les remblais et la dalle
de transition, ainsi sa valeur est a déterminé par cette formule :

+ ×
=

Avec :

c: hauteur du chevêtre :c=1 m

θ: rotation en tête des colonnes

nc: nombre des colonnes : nc =3

× ²
= +
3 2

×
= +
2

Avec :

Longueur de la pile : L=7.4 m

Moment d’inertie du composant de l’appui par rapport à la ligne d’appui :

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 157


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

× ×1
= =
64 64

 Module d’élasticité :

- Instantanée : = 11000 =34180 MPa

- Différée : = 3700 =11497 MPa

Les résultats sont représentés dans les tableaux suivants :

Tableau 61: Valeurs de θ et u


Instantanée Différée

θ(KN⁻) 2.10-5 6.10-5

U(m/KN) 9.7.10-5 28.8.10-5

Tableau 62:Calculs des souplesses et des rigidités des colonnes


U₂(différé) R₂(différé) U₂(instantanée) R₂(instantanée)
Appui
(m/KN) (KN/m) (m/KN) (KN/m)

Culée 0 infini 0 infini

Pile 1,16.10-4 86.2 103 3.9.10-5 25.6.103

3) Répartition des efforts horizontaux agissant sur les appuis d’un pont :

Figure 66: : l’emplacement des joints de chaussée et du centres de déformation

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 158


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Le pont est constitué de 4travées donc il est composé de 3 piles et 2 culées. On a fixé 3 joints de
dilatation. Le centre de déformation se situe au centre de chaque deux travée entre joints. On
s’intéresse à calculer les efforts horizontaux de freinage pour le système AL et système BC ainsi
que les efforts horizontaux dus aux effets thermiques et au retrait et fluage de béton.

Pour une répartition d’un joint pour chaque deux travées, les centres de déformation devient
distancé de Lc+d=19,4+0,4=19,8 m par apport au joint de chaussé.

3.1 Effet thermique :


Effet thermique de courte durée :

Pour les actions de courte durée :εt=4×10-4

- Effort horizontale sur culée :

=( + )×

= × = 31.54 × 7.92 = 249.8

Effet thermique de longue durée :

Pour les actions de courte durée :εt=3×10-4

=( + )×

= × = 15.74 × 5.94 = 93.5

3.2Effet de retrait :
Pour les actions de retrait :εr=4×10-4

=( + )× = 7,92

= × = 7.92 * 15.74 = 124.66 KN

Tableau 63:Efforts dus aux déformations thermiques et retrait


Appuis HT,CD (KN) HT,LD (KN) HR (KN)
Culé 249.8 93.5 124.66
Pile 1 499.6 187 249.32
Pile 2 249.8 93.5 124.66

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 159


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

3.3 Force de freinage :

3.3.1 Cas de chargement AL :


× × ×
=
20 + 0,0035 ×

Avec :

360
= × × ; = 2,3 + ; =1; =1; =7 ; = ×
+ 12

= {1,2}Selon le nombre de travée chargé

Tableau 64: Forces de freinage de la charge AL selon le nombre de travée chargées


Si (m²) Ali(KN/m²) HAL (KN)

1 travée chargée 135.8 13,76 91.26

2 travées chargées 271.6 9,39 121.7

Mise en équations du problème de répartition sont :

On note :

Ui : déplacement de l’appareil d’appui au niveau de l’appui i

Vi : déplacement du sommet d’appui au niveau de l’appui i

 Le tablier est considéré indéformable, alors :

× = ×

 Les efforts repris par les appareils d’appuis sont égales aux efforts transmis aux appuis,
donc :
× = ×
 L’équilibre statique donne :

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 160


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

= ×

Avec = 121.73

On aura donc le systéme suivant :

1 −1 −1 0 0 1 0
0 1 1 −1 −1 2 0
0 63.08 −25.6 0 0 × 2 = 0
0 0 0 31.54 −25.6 3 0
31.54 63.08 0 31.54 0 3 121.7

La résolution du système nous donne les résultats suivants (le calcul est effectué manuellement et
à l’aide d’un programme sous environnement Excel).

1 0,506 0,221 0,01114 0,00866 0,0156 0 1,9107


2 −0,143 0,0637 0,008 −0,0025 0,0045 0 0,55159
2 = −0,35 0,157 −0,019 −0,006 0,011 × 0 = 1,359
3 −0,22 −0,348 −0,005 0,0137 0,007 0 0,85
3 −0,27 −0,43 0,0061 −0,022 0,0087 121.7 1,0565

Alors la répartition des efforts horizontaux dus aux charges AL sera comme suit :

= ×

Tableau 65:Efforts horizontaux dus au freinage de la charge AL


Appui HAL (KN)

culée 59.53

Pile 1 34.79

pile 2 26.81

3.3.2 Cas de chargement Bc :


Le calcul des efforts dus aux forces de freinage HBcest le même que AL mais avec

HBc=300 KN=0,3 MN

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 161


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

1 −1 −1 0 0 1 0
0 1 1 −1 −1 2 0
0 99 −15,7 0 0 × 2 = 0
0 0 0 49,5 −15,67 3 0
49,5 99 0 49,5 0 3 0,3

On obtient donc les résultats suivants :

1 4,698
2 1,356
2 = 3,342
3 2,1
3 2,598

Tableau 66: Efforts horizontaux dus au freinage de la charge Bc


Appui HBc (KN)

culée 148.17

Pile 1 85.54

pile 2 66.234

3.4 )Calcul des rotations :

 Rotation des charges permanentes :

La rotation des charges permanentes est obtenue en utilisant cette formule :

×
= = 6.7 × 10
24 ×

Avec :
gper : charge permanente : gper = 27.5KN/m

Lc : la longueur de calcul de l’ouvrage : Lc = 19,4m

Ed : Le module d`élasticité différé de l’appui : Ed = 11497MPa

I : inertie de la poutre principale avec hourdis: I = 0,108m4

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 162


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Rotation due à la charge AL :


×
= = 7.9 × 10
24 ×
Avec :

qAL =96.35 KN/m

Ei : Le module d`élasticité instantanée de l’appui : Ei= 34180MPa

*Rotation due à la charge Bc :


Les chargesBc sont des charges concentrées, alors le calcul de la rotation sera déterminé par la
formule suivante :

× × ×( + )
=
6 × ×

Avec :

a : c’est La position de la rotation maximum à partir de l`appui gauche

b : c’est La position de la rotation maximum à partir de l`appui droite (b = Lc – a)

 Détermination de a :

La ligne d’influence de rotation des charges Bc correspond à cette équation :

×( − ) × (2 − )
( )=
6 × ×

La position de la rotation maximale est la solution de l’équation suivante :

( ) 1
= (2 −6× × +3 )=0
6 × ×

On trouve ainsi deux solutions :

x1 = 8,2m et (x2>Lc : à rejeter)

Donc la position de la réaction maximale est a =8,09 m

b = Lc– x1 = 11,2 m

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 163


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Pour trouver la position du cas plus défavorables des charge BC on à étudier les dispositions
suivantes :

D’où = 2,33 × 10

Le tableau suivant récapitule les valeurs des rotations des charges appliquées :

Tableau 67: Valeurs des rotations des différents cas des charges appliquées
Charge appliquée Charge permanente AL Bc
θ(rad) 6.73 × 10 7.9 × 10 2.33 × 10

3.5 )Efforts horizontales :


Pour la culée, on divise l’effort par le nombre d’appareils d’appuis qui est 7 et pour la pile on
divise par 14

Freinage AL :
Pour les piles, on à la valeur la plus grande d’effort horizontal ALappliqué sur un appareil d’appui
est celle de la pile P1.

Tableau 68: Efforts maximaux AL appliquées sur un appareil d’appui


Appui HAL (KN)

Culée 8.5

Pile 1 2.485

Freinage BC :
Pour les piles, on à la valeur la plus grande d’effort horizontal BCappliqué sur un appareil d’appui
est celle de la pile P1.

Tableau 69: Efforts maximaux BC appliquées sur un appareil d’appui


Appui HBc(KN)

Culée 21.167

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 164


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Pile 1 6.11

 Dilation thermique linaire (TCD ; TLD) et retrait :

Tableau 70:Efforts dus aux déformations thermiques et retrait

Appuis HT,CD (KN) HT,LD (KN) HR (KN)


Culé 35.68 13,36 17,81
Pile 1 35.68 13,36 17,81

4)Justification des appareils d’appuis :

4.1 Limitation de la contrainte moyenne :


,
= ×
= , × ,
= 5,53 ≤ 15 → Vérifié

4.2 Condition de non cheminement et de non glissements:


,
= ×
= , × ,
= 3.03 ≥2 →Vérifié

4.3 Condition de non flambement :


= 30 ≤ = 36 ≤ = 60 → Vérifié

4.4 Limitation des contraintes de cisaillement :


Pour éviter le risque de cisaillement de l’appareil d’appui il faut vérifier que :

+ + ≤5×

Avec :

= + 0,5 ×

× 0,9 × 0,015
= = = 0,375
0,036

Tableau 71: Détermination de ƮH1


Appuis U1(m) (MPa)
Culé 0.015 0,375
Pile 1 0.015 0,375

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 165


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

U1 : raccourcissement dû au retrait et à l’effet thermique de longue durée

T : épaisseur de l’élastomère T=36 mm

G=0,9 MPa : module de cisaillement conventionnel

=
×

Fhoriz : Force de freinage la plus défavorable :

Fhoriz =Max(FAL ; FBc )= 21.1687 KN / m

Tableau 72:Résultats de la contrainte conventionnelle


Appui (MPa) (MPa) 0,7×G condition

culée 0,235 0,492 0,63 vérifié

pile1 0,07 0,41 0,63 vérifié

Contrainte maximale de cisaillement sous l’effet de rotation τ :

= ×
2

Avec :

+ + 6.7 × 10 + 7.9 × 10 + 6,5 × 10


= = = 7.04. 10
3

Avec :

θper : Rotation due aux charges permanentes : θper=6.7.10-3 rad

θQ : Rotation maximale due au charges d’exploitation :θQ =θAl=7.910-3 rad

θ0 =6,5.10-3 rad ^pour tabliers en BA coulés sur place et poutre préfabriquées

n : nombre d’élastomère : n=3

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 166


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

0,9 300
= × × 7.04. 10 = 1,98
2 12

 Contrainte de cisaillement

1,5 1,5 × 5,53


= = = 1,327
6,25

Tel que :

0.498
= =
0.09

× 0,3 × 0,3
= = = 6,25
2 × × ( + ) 2 × 0,012 × (0,3 + 0,3)

Ainsi : + + = 0.375 + 0.235 + 1.98 = 2.6 ≤5× = 4,5

4.5 Condition de non soulèvement :

On doit vérifier l’inégalité suivante : < × ×

. . .
Alors = 2.35. 10 rad < ,
× × ,
= 2.58. 10 rad

5)Bossage et frettage :

5.1 Bossage :
Les bossages des appareils d’appui ont pour rôle :

- Matérialiser l’emplacement des appareils d’appui.


- Réaliser une surface plane pour recevoir les appareils d’appuis.
- Assurer la mise hors d’eau des appareils d’appuis.
- Assurer une hauteur libre suffisante entre l’appui et l’intrados du tablier.
Ces bossages doivent avoir un débord de 5 cm de part et d’autre de chaque appareil d’appui.
Pour déterminer la hauteur du bossage, nous appliquons la formule suivante :

ℎ−ℎ
ℎ =
2

Avec :

hb : Hauteur de bossage
ha: hauteur de l’appareil d’appui

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 167


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

h: hauteur minimale entre la poutre et l’appui h=15cm.


D’où :
, ,
ℎ = = 0,0525 soit hb= 0.055 m

La hauteur finale considérée est : ℎ = 2 × ℎ + ℎ = 2 × 5.5 + 4,5 = 15,5

Tableau 73: Dimensions de l’appareil d’appui et bossage

Pile Culée
a0 (m) 0,30 0,30
a (m) 0,40 0,40
b0 (m) 0,30 0,30
b (m) 0,40 0,40

5.2 Frettage :
On utilise des quadrillages formés de barres repliées en « épingle à cheveux » alternées, disposées
alternativement dans deux directions perpendiculaires.

Condition de non renversement :


On doit vérifier que : t ≥ ×

ts= 3 mm donc σ = 235 MPa

,
D’où 3mm ≥ ,
× = 1,1mm Vérifié

Vérification des pressions localisées :


La contrainte ultime maximale doit être vérifiée : σ ≤K×f

Avec K : Le coefficient k de majoration de l’effet de compression :

a a a a
K=1+ 3− + × 1− 1− =1
b b b b

Et la contrainte ultime maximale :

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 168


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

N
σ = = 5,53 MPa
(a × b)

D’où σ = 5,53 MPa < ×f = 17MPa donc la condition est vérifiée.

Frettes de surface :
Pour les frettes de surface, on adopte la même section d’acier dans les deux directions (parallèles
et perpendiculaires à l’appui). La section totale d’acier dans chaque direction doit prévoir
équilibrer un effort égal à 0,04. Cette section d’acier est donnée par la formule suivante :

σ 5,53
A = 0,04 × = 0,04 × = 6.3 cm²
f 348

Onprévoit 2 nappes croisées de 13HA8, chacune ayant un enrobage de 3 cm (As = 6,53 cm²).

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 169


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Annexe 7: Eléments de la culée

Les culées seront dotées d’un ensemble d’éléments, dont l’existence est justifiée par
des contraintes d’ordre géométrique, mécanique et de bon fonctionnement de
l’ouvrage. Ce sont :

Le mur garde grève

Le mur en retour

La dalle de transition

Figure 67 : Eléments de la culée

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 170


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

2) Mur garde grève :


Il est soumis essentiellement à l’action des forces horizontales sur la face arrière de contact avec
les terres : poussée des terres, poussée des charges locales en arrière du mur et des efforts de
freinage.Le mur garde grève comporte une discontinuité réservée à l’appui de la dalle de
transition, appelée corbeau d’appui.

2.1)Formes et dimensions:
Avec:

Hauteur :H = Hp+ Ha+Hb= 1.2+ 0.155= 1.355m

Epaisseur : e = 25 cm

Schéma de mur garde grève

Forces appliquées :

Le mur garde grève est soumis à des efforts verticaux et horizontaux qui produisent des
efforts de flexion et de cisaillement dont les valeurs maximales ont lieu au niveau e la section
d’encastrement dans le chevêtre.

2.2) Efforts verticaux:


forces verticales qui comprennent le poids propre et la réaction d’une charge appliquée sur le mur, sont
négligeables puisqu’elles ne créent pas du moment au niveau du mur

2.3Efforts horizontaux:
Les forces qui sont considérées sont :

• Poussée des terres

• Poussée d’une charge locale située en arrière de mur garde grève sur le
remblai d’accès
• Force de freinage d’un essieu lourd de camion Bc

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 171


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Sollicitations du au mur farde grève sous l’effet des efforts


effortshorizontaux:

2.3.1) poussée de terre :


× ×
• M =

i ∶ Coefficient de poussée i = 0,3


• Δ ∶ poids volumique de remblai = 20KN/m
• D’où
0,3 × 20 × 1,355
= = 2,5 . /
6

2.3.2). Poussée d’une charge localisée en arriéré du mur grève


D'après les documents ''SETRA PP73 '', seule la sollicitation engendrée par les camions type BC
(poussée des charges locales) étant la plus défavorable pour le mur garde grève dans le domaine
considéré (0,5m < h < 3m) que les autres charges telles que le tandem Bt, Mc.. L’effort nominal
étant produit par les deux roues arrières de 6t chacune des deux camions accolées, placés d'une
manière tel que les rectangles d’impact soient en contact avec la face arrière du mur garde grève.
Les charges réelles (2 roues de 6t distantes de 0.5 m) sont remplacées par une roue équivalente
uniforme de 12t répartie sur un rectangle de (0,25m x 0,75m). Il sera admis que la pression sur le
rectangle d'impact ainsi défini se répartira à 45° latéralement et en arrière du mur. On néglige l’effet
des roues situes à 1,5m en arrière. Les schémas ci
ci-après
après montrent les principaux paramètres :

Figure 68: Poussée d’une charge locale située en arrière du mur garde grève

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen


ssen Page 172
Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Le moment fléchissant en un point à la profondeur h a pour expression générale :

12 × K h−x
M = dx
0,75 + 2h 0,25 + x

Avec K : coefficient ayant pour valeurK = i × γ × δ × b

i: coef icient de poussée = 0,3


γ: coef icient de penderation = 1,2

δ: coef icient de majoration dynamique


K = 0,3 × 1,2 × 1 × 1,1 = 0,396
Mp = 22,315 KN. m/ml

2.3.3Force de freinage d’un essieu lourd du camion Bc :


Compte tenu de l`écartement des roues d’un essieu (2m) et pour des hauteurs courantes du garde
grève, nous ne considérons que l’effet d`une seule roue.La force de freinage est prise égale au
poids de la roue 6 t et nous avons :

6×h×γ 6 × 1,355 × 1.2


M = = = 32,98 KN. m /ml
0,25 + 2 × h 0,25 + 2 × 1,355

2.3.4Moment total à l’encastrement :


Le moment d'encastrement à la base du mur garde grève aura pour expression la formule suivante

M = M + M + M = 32,95 + 22,315 + 2,5 = 57.75 KN. m/ml

Le SETRA propose, avec des hypothèses simplifiées pour la prise en compte des actions, une
expression approchée pour la valeur du moment à l’encastrement :

M = 25 × (h + 1) = 25 × (1,355 + 1) = 58,87 KN. m/ml

2.4 )Ferraillage :
Le SETRA propose une valeur à adopter pour le moment à l’encastrement dans le sens opposé
quel que soit la hauteur du mur. Ce moment est essentiellement dû au freinage minoré

de la poussée des terres est vaut :

M’ = - (M -M ) = - (32,95-2,5 ) = - 30,45KN.m /ml

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 173


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

D’autre part SETRA propose une valeur à adopter quel que soit la hauteur du mur . Cette valeur
est égale à-32 KN.m/ml

Étant donné que les sollicitations proposées par SETRA sont toujours supérieurs aux celles
calculée, nous prendrons le ferraillage type proposé par le SETRA pour un mur de hauteur
comprise entre 2 et 3m telque :

Tableau 74:Ferraillage du mur garde grève


Ferraillage Face arrière Face avant
Vertical HA12 tous les 0.1m HA12 tous les 0.2m
Horizontal HA10 tous les 0.15m HA10 tous les 0.15m

Figure 69 : Ferraillage du mur garde grève

3)Dalle de transition :
La dalle de transition est supposée simplement appuyée d’un coté sur la culée sur une bande de 0,3
m et de l’autre côté sur le remblai d’accès sur une largeur de 0,6m

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 174


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

La figure suivante représente le mode de travail de la dalle :

Figure 70:Schéma statique de la dalle de transition

Les dimensions de la dalle de transition selon le document SETRA

*Longueur : d = 5 m
*Largeur
Largeur : La dalle de transition doit contribuer à supporter la chaussée sous les zones circulées.
Elle règnera donc au droit de la chaussée au sens géométrique et sa largeur sera
Celle de la chaussée D’où Ld = Lr = 8m
*Epaisseur : e = 0.30 m
*Pente : P = 4%

0,3 0,6
l = 5− − = 4,65m
2 3
3.1 Calcul des sollicitations :

3.1.1 Sollicitations dues à la charge permanente :


On alc = 4,65m . Pour une bande de 1 m , on a :

-poids propre :g = e × L × γ = 0,25 × 8 × 25 = 60 KN/m


-poids de la chaussée + remblais
1.05 + 1.008
008
g = g + gé + g = 15
15,8 × 0,07 × 24 + 0,03 × 22 + × 20
2
= 183.52KN/m
g = g + g = 243.52KN/m

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen


ssen Page 175
Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Par suite , on aura les sollicitations suivantes :

l 4.65
M = 1.35 × g × = 1.35 × 243.52 × = 592.27KN
KN. m
8 8
M = 438.72 KN. m

l 4.65
T = 1.35 × g × = 1.35 × 243.52 × = 438.728
728KN
8 8
T = 377.4 KN

3.1.2)Sollicitations
Sollicitations dues à la charge Bt

Les essieux Btsont placés de la manière décrite dans les figures

Figure 71:Essieux
Essieux Bt sur la dalle de transition (longitudinalement)

Figure 72:Essieux
Essieux Bt sur la dalle de transition (transversalement)
Dans ce que suit, on détermine les moments fléchissants comme le montre la figure
suivante :

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen


ssen Page 176
Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Figure 73.. Moments fléchissant sous l’effet de la charge Bt

M =γ × P ×Y

l x(l − x) l 4.65
Y =y 2 = = = = 1.1625m
l 4 4

l 1.35 )
( 2− 2 (4.65 2 − 1.35 2)
Y =Y = ×Y = × 1.625 = 0.825m
l 4.65
2 2

→ P × Y = 2 × (160 × 0.825
825) = 264 KN

M = 1.2 × 264 = 316.8 KN. m

;M = 1.6 × 264 = 422.4 KN. m

En ce qui concerne l’effort tranchant, les positions défavorables des essieux sont pour :

Y = 1− = 1m (x=0)

Y =1− = 0.71m (x=1.35)

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen


ssen Page 177
Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Figure 74
74:Effort
Effort tranchant sous l’effet de la charge Bt

D’où T = γ × ∑ P × Y = 160 × (1 + 0.71) = 273.6 KN


Par suite,

T = 1.2 × 273.6 = 328.32 KN.. m ;

T = 1.6 × 273.6 = 437.76 KN. m

Finalement, la somme des sollicitations dues à la charge permanente et à la surcharge


d’exploitation donne les sollicitations de calcul.

Tableau 75:Sollicitations
Sollicitations de calcul de la dalle de transition
Moments fléchissant
Efforts
forts tranchant(KN)
(KN.m)
ELS 755.52 705.72
ELU 1014.46 947.24

4.1 Ferraillage de la dalle de transition:


M = 755.52 KN/m

Mser 755.52 10¯³


ser = = = 0.07
b d² σbc 8 × 0.27 × 18

μrb = × α1 1 − = 0.226 Donc Pas d’aciers comprimés : Asc=0

× × . ×
u= = = 0.18 ; λ = 1 + u = 1,18
× × × , × .

Puis ,cos (φ) = λ et on détermine φ = 38.725°

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen


ssen Page 178
Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

On obtient :

φ 38.725
α = 1 + 2 × √λ × cos(240 + ) = 1 + 2 × √1.18 × cos(240 + ) = 0.36
3 3
. . ² × . × , ²
Alors A = = = 145.6 cm²
( ) ×( . )

0.23 × b × d × f 0.23 × 8 × 0,27 × 2.4


A = = = 29.8 cm²
,
f 400

Donc on choisit 48 HA 20 . Soit A , = 150.1cm²

Figure 75: Ferraillage de la dalle de transition

4)Murs en retours :

4.1 ) Pré dimensionnement


Les dimensions géométriques du mur en retour sont :

*Longeur = 4 m

*La = 3.5 m


*Hauteur : = = = 2.67 m

∗ .
*Hauteur d’encastrement : = = 1.78

*Epaisseur : = = 0.3 m

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 179


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Figure 76: Dimensionnement de mur en retour

4.2 )calcul des sollicitations

4.2.1 force verticale

Mv =⌊(2.5 × 4 × 0.3 × 2.67)/(6 ) + (0.3 × 4 )/2 + 4 × (4 − 1) ⌋ 10 = 197.4KN

. × × . × .
Tv = + ( 0.3 ∗ 4) + 4 × 10 = 92.05 KN

4.2.2 force horizontale

. .
*Mh = =( + 0.5 ) × 4 × + 2 × (4 − 1) ×10 = 158.96KN

. × .
Th = =( + 0.5 ) × + 2 ×10 = 94.22 KN

4.3 Ferraillage murs de retour

4.3.1 Flexion d’axe verticale

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 180


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Mser = Mv = 19.74t. m

b=0.3m ; h=2.62m ; d=2.36m

. ×
*μ = × ²×
= . ∗ . ∗
= 0.0066

*μrb = × α1 1 − = 0,226 ≥ μserPas d’aciers comprimés : Asc=0

∗ ∗ .
*Zb = *d* ∗
= *d* ∗ .
= 1.57 m

. ×
*A =*Aser = ×
= . ∗ .
= 5.8 cm²

0.23 × b × d × f 00.23 × 0.3 × 2.36 × 2.4


∗A = = = 10.8 cm²
,
f 400

On choisit donc 4HA20As = 12.78 cm²

4.3.2 Flexion d’axe horizontal

*Mser = Mh = 15.57t. m

b=2.62m ; h=0.3m ; d=0.27m

. ×
*μ = × ²×
= . ∗ . ∗
= 0.05

*μrb = × α1 1 − = 0,226 ≥ μserPas d’aciers comprimés : Asc=0

× × . ×
*u = × ×
= . × , . × .
= 0,115 ; λ = 1 + u = 1,115

*Puis ,cos (φ) = λ et on détermine φ = 31.85°


On obtient :
φ 31.85
∗ α = 1 + 2 × √λ × cos(240 + ) = 1 + 2 × √1.15 × cos(240 + ) = 0.3
3 3
*Y1 = α ×d = 0.3 × 0.27 = 0.081

*Z = d - y1 = 0.27 - 0.081 = 0.243


. ×
Alors *A = ×
= . × .
= 30.4 cm²/ml

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 181


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

0.23 × b × d × f 0.23 × 2.62 × 0.27 × 2.4


A = = = 9.76 cm²
,
f 400
Donc on choisit 10 HA 20 = 31.4 cm²

4.3.3 Ferraillage transversal

. × × ×
*Tu = 1.35× × 1.5 × (0.3 × l + 4) = 134.7 Kn

b=0.3m ; d=2.52m
Tu 0.1347
* τ uv    0.17MPa
b  d 0.3 * 0.267
*τu max = min (0.15 ; 4 MPa ) = min (0.15 .
; 4 MPa )

= 3 MPa
* τu(0) <τu max (Condition vérifiée)

*Armatures d’Ame :
× ×( . × × )( ) . × . × .
= .
= . ×
= 0.017cm²/cm

( )min = sup ( 0.4 ; ) * = 2.4

On considère donc cette section. Soit des barres HA10 : At = 1.57 cm²
Donc St ≤ 65.4 cm
L’espacement maximal est

St,max ≤ min {0.9 d = 240.3 OU 40 cm } = 40 cm

On prend des HA10 tous les 30 cm.

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 182


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Figure 77:Ferraillage du mur en retour

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 183


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Annexe 8: Chevêtre sur culée

1 )Pré-dimensionnement Chevêtre sur culée


Le sommier d’appui est l’élément sur lequel repose l’about du tablier. Sa surface doit être
aménagée de façon à permettre :

*L’implantation des appareils d’appui.

*La mise en place des vérins de soulèvement du tablier.

*Assurer l’évacuation des eaux.

Dans notre cas, nous avons des fondations profondes, donc le sommier joue le rôle d’une semelle
de liaison. L’épaisseur du sommier dépend donc essentiellement de la disposition en plan des
pieux.

Figure 78:Détail du sommet d’appui (sur culée)


Les dimensions en plan du sommier d’appui (chevêtre sur culée) sont :
Longueur : L = 11 m
b
Largeur : l  a   c  d  e  0.4  0.05  0.25  (0.4 / 2)  0.5  1,4m
2
Hauteur : h = 1m

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 184


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

2) Evaluation des charges

Le chevêtre peut être soumis en plus de son poids propre à certaines des actions ci-après provenant
du :
-Mur garde grève

-Dalle de transition

-Mur en retour

-Tablier lorsque des points d’appui ne sont pas disposés au droit des colonnes

-Des vérins utilisés pour soulever le tablier.

2.1 )Poids propre :

La densité de charge est donnée par Δ1=2×25×S=50×S


Tel que :
S = S1+S2+S3
S1 : section du chevêtre : S1 = l× h = 1,40×1 = 1,4 m²
S2 : section mur garde gréve : S2 = e × h = 0,25 ×1,355 = 0.339 m²
S3 : section du corbeau : S3 =(0.3+0.6)/ 0.32 = 0.135 m²
*S: la section totale du chevêtre y compris le mur de garde grève = 1.875

*un coefficient qui tient compte du poids moyen de la partie du tablier situé au droit du chevêtre
au moment de la construction = 2.

*25KN/m3 : poids volumique du béton

D’où Δ1=50×1.875 = 93.75 KN/m

2.2 )Actions du mur garde grève :

2.2.1Charges verticales :
Les charges sont produites par les roues du système Bc ou Bt (seules en pratique à considérer).
Cette charge n’est pas à considérer vu qu’il y a une dalle de transition.

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 185


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

2.2.2 Charges horizontales :

L’effet des charges horizontaux sur le mur garde grève (freinage, poussées dues au poids des
terres ou aux charges) est détaillé dans l’étude du mur de garde grève, on utilise les résultats pour
le calcul du chevêtre.
MTOT= 57.75 KN.m/ml

2.3) Actions de la dalle de transition :

Pour le calcul du chevêtre, nous devons prendre en compte les effets locaux de la dalle de
transition.
Réaction de la charge permanente :

Δ3G=D×(1.25 ×HD+1.1×HR)
Avec :
D : largeur de la dalle de transition=5m
HD : Épaisseur de la dalle de transition=0.3m

HR : Hauteur moyenne de la chaussée HR=1.03

Donc Δ3G=5×(1.25 ×0.3+1.1×1.03)= 75.4 KN/ml

Figure 79:Effet locaux de la dalle de transition

On a des roues de rangées P1 et P2 équivalentes chacune à une charge répartie de 5.5t/ml.


P1 est affectée d’un coefficient de majoration dynamique égale à 2.

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 186


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

P2 se répartit entre les deux appuis de la dalle de transition et affectée d’un coefficient de
majoration dynamique égale à 1.5.
Réaction totale :

En pratique, la densité de réaction maximale au niveau du chevêtre due à la dalle de transition et


aux rangées de roues P1 et P2 peut être prise égale à (15+D) en t/ml. Rmax = 15 + 5 = 20t/ml
La densité de réaction minimale correspond à une dalle de transition non chargée exerçant une
action au plus égale à Δ3G = 75.4 KN/ml
La densité totale est Δ = Δ3G + Δ1 = 75.4 +93.75 = 169.15 KN/ml
Alors on a comme sollicitation sur 3 colonnes

Tel que Δ : somme des réactions réparties


a : console du chevêtre a = 1.25 m
e : entraxe des colonnes (pieux) e = 4.25 m

Tableau 76:Calcul des sollicitations dues aux charges réparties

Moments négatifs Moments positifs


Moment
fléchissant M1 -132,15 MA 254,61
(KN.m)
M2 -305,53 MB 22,02
Effort 431,33
tranchant
(KN)

2.4 )Actions du mur en retour

Les actions transmises par les murs en retour au chevêtre sont très diverses et aléatoires. Les plus
importantes d’entre elles sont dues à des charges variables concentrées appliquées au mur.

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 187


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

L’ensemble des actions transmises au chevêtre peur être simulée par deux forces concentrées
appliquées à 1m de l’extrémité théorique du mur et égales respectivement à 5t dans le sens
vertical et 3t dans le sens horizontal (perpendiculairement au mur).

Tableau 77:Sollicitations du mur en retour

Forces verticales Forces horizontales

( . ) (KN) ( . ) (KN)

196.4 92.05 158.96 94.22

Éventuellement les sollicitations dues au mur en retour qui ont pour expression :

- Effort tranchant : T=Tv=92.05 KN

- Moment fléchissant : M=−a×T=−115.06 KN.m

2.5 )Action du tablier


Poids propre du chevêtre Pc=41.2 KN/m

2.5.1Réaction delaChargepermanente
On a g = 27.5 KN / m

Figure 80:Schéma mécanique

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 188


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Figure 81:Diagramme des Efforts tranchants


Rper= 266.75kn

ELU : 1.35 * 266.75 = 360.11 KN

ELS : 1* 266.75 = 266.75 KN

2.5.2Réaction dû à la charge AL

On a q(AL) = 96.3 KN /m

Figure 82:schéma mécanique

Figure 83:Diagramme des Efforts tranchants

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 189


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

= 934.1 × ƞ = 934.1 × 0,181 = 169.07

ELU : 1.6 * 169.07 = 270.51 KN

ELS : 1.2 * 169.07 = 202.88 KN

2.5.3 Réaction dû à la charge BC

Figure 84:schéma mécanique

Figure 85:Diagramme des Efforts tranchants

= 274.33 × ƞ × ×

= 274.33 × 0,396 × 1,13 × 1,1 = 159,236

*ELU : 1.6 * 135.03 = 216.05 KN

*ELS : 1.2 * 135.03 = 162.04 KN

2.5.4 Réaction dû à la charge MC120

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 190


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Figure 86:schéma mécanique

Figure 87:Diagramme des Efforts tranchants

= 879.05 × ƞ × = 879.05 × 0,188 × 1,124 = 185.75

ELU : 1.6× 185.75 = 297.21

ELS1 : 1.2 × 185.75 = 222.9

Tableau 78:Tableau récapitulatif des sollicitations de calcul


Réaction Permanente AL BC MC120

ELU 360.11 KN 270.51 216.05 297.21

ELS 266.75 KN 202.88 162.04 222.9

Donc R tablier : 360.11 + 297.21 = 657.32 


: 266.75 + 222.9 = 489.65

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 191


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Donc Actions du tablier égal :

Figure 88:schéma mécaniquedues à l’action du tablier

Figure 89:Diagramme des efforts tranchants dues à l’action du tablier

Figure 90:Diagramme des moments fléchissantdues à l’action du tablier

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 192


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Tableau 79:Sollicitations dues à l’action du tablier


moment sur appui moment en travée effort tranchant
ELS -426.1 303.1 587.3

ELU -569.54 363.4 760

2.6 )Action des vérins de soulèvement du tablier

Les Opérations du vérinage créent dans le chevêtre des efforts tranchants essentielles qui doivent
être pris en compte pour le dimensionnement des chevêtres.
Les réactions d’appui lors de l’action de vérinage sont déterminées pendant le calcul de
l’entretoise.

Réactions d'appuis lors de véringe de l'entretoise


R(appui 1 )(KN) R(appui 2 )(KN) R (appui 3) (KN) R(appui 4) (KN)

322.9 490.32 490.32 322.9

D’après RDM 6

Figure 91:schéma mécaniquelors du vérinage

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 193


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Figure 92:Diagramme des efforts tranchants lors du vérinage

Figure 93:Diagramme des moments fléchissant lors du vérinage

Tableau 80:Sollicitations lors du vérinage


moment sur appui moment en travée effort tranchant
ELS -380.6 376.5 521.58

ELU -498.7 -498.7 704.133

2.7) Sollicitations totales

Les efforts dus aux différentes charges sont récapitulés dans le tableau suivant.

Tableau 81:Tableau récapitulatif des sollicitations appliquées sur le chevêtre sur culée
Nature de charge Moment fléchissent Effort tranchant
M>0 M<0
Poids propre 254.61 -305.53 475.96
Mur de retour 0 -115.06 92.05
Mur garde grevé 57.75 0 0
Tablier 425.03 271.2 567.2
Verin 396.9 396.9 521.11
Totale 737.4 816.9 1135.21

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 194


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

3) Efforts produits par l’excentrement transversal des charges :


Les charges excentrées peuvent produire des moments de flexion transversale d’axe parallèle au
chevêtre et de torsion, qui sont repris dans la zone d’encastrement de chevêtre sur les colonnes, les
moments étant calculés dans l’hypothèse de l’encastrement du chevêtre sur les colonnes.

3.1 Détermination des excentrements transversaux :

Figure 94 : Excentrements transversaux sur culée

Er : excentricité du mur en retour, Er = -2,135m


Ed : excentricité de la dalle de transition, Ed = -0,825m
Eg : excentricité du mur garde grève, Eg = -0,55m
Ea : excentricité de l’axe des appareils d’appui, Ea=0
Dt : distance entre l’axe des appareils d’appui et le point d’appui de la dalle, Dt = -1m
e : espacement entre les appuis, e = 4.25 m

3.2 Calcul des efforts


Les efforts transmis par le mur garde grève et la dalle de transition sont considérés comme étant
uniformément répartis le long du chevêtre, ceux transmis par les appareils d’appui et les murs en
retour comme ponctuels.

Le calcul des moments extrêmes de flexion en tête des colonnes et de torsion du chevêtre dus à
différentes natures de charges est ddonné par le tableau ci-dessous.

Les formules de détermination des efforts

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen


ssen Page 195
Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Tableau 82:Les formules de détermination des efforts


Dalle de Mur en Réaction
Charge Mur garde grève
transition retour du tablier
M - - Vr.Er 2.R.Ea
Flexion
Force M’ 11.e.Eg (15+D).e.Ed - -
verticale C - - Vr.Er R.Ea
Torsion
C’ 11. e.Eg/2 (15+D).e.Ed/2 - -
M 2,5.(hg+0,5hc+1).e - - -
Flexion
Force M’ -3,5.e - - -
horizontale C 1,25.(hg+0,5.hc+1).e - - -
Torsion
C’ -1,75.e - - -
Donc

Tableau 83:Calcul des efforts appliqués sur chevêtre


Dalle de Mur en Réaction Somme
Charge Mur garde grève
transition retour du tablier
-16.33
M - - 0
Flexion -16.33
Force M’ -26.88 -50.575 - - -77.455
verticale -16.33
C - - -16.33 0
Torsion
C’ -13.44 -25.287 - - -39.03
M 30.28 - - - 30.28
Flexion
Force M’ -14.875 - - - -14.875
horizontale C 15.14 - - - 15.14
Torsion
C’ -7.4375 - - - -7.4375

 M ;  M' 
3.3 Calcul des efforts maximaux :
Moment maximal de flexion : M  max
= 77.455 T

Moment maximal de torsion : C  max   C ;  C'  = 39.03 T

4) Ferraillage de flexion :

4.1 Calcul des armatures de flexion longitudinale :

9  fc 28
On a : b= 1.4 ; h=1m ; d=0,9m ; 1   0,556
9 fc 28   st

*Nappe supérieure :
Calcul à l’ELS :

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 196


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

M = −816.9KN. m

M 816.9 × 10
μ = = = 0,04
b × d² × σ 1.4 × 0,9² × 18

μrb = × α1 1 − = 0,226 ≥ μserPas d’aciers comprimés : Asc=0

× × . ×
On calcul ainsi u = × ×
= . × , × .
= 0,1 ; λ = 1 + u = 1,1

Puis ,cos (φ) = λ et on détermine φ = 29.91

On obtient :

φ 29.91
α = 1 + 2 × √λ × cos(240 + ) = 1 + 2 × 1,1 × cos(240 + ) = 0.28
3 3
Y1 = α * d = 0.28 * 0.9 = 0.2534

Z = d - y1 = 0.9 - 0.299 = 0.8155

. ∗
Alors A = ∗
= . ∗ . )
= 46.47 cm²/ml

Choix : 6 HA 32

*Nappe inferieure :

 Calcul à l’ELS :

M = 737.4KN/m

M 737.4 × 10
μ = = = 0,036
b × d² × σ 1.4 × 0,9² × 18
μrb = × α1 1 − = 0,226 ≥ μserPas d’aciers comprimés : Asc=0
× × . ×
On calcul ainsi u = × ×
= . × , × .
= 0,09 ; λ = 1 + u = 1,09

Puis ,cos (φ) = λ et on détermine φ = 28.51

On obtient :

φ 28.51
α = 1 + 2 × √λ × cos(240 + ) = 1 + 2 × 1,0.9 × cos(240 + ) = 0.27
3 3
Y1 = α × d = 0.29× 0.9 = 0.243

Z = d - y1 = 0.9 - 0.261 = 0.819

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 197


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

. ×
Alors A = ∗
= . × . )
= 41.74 cm²/ml

 Choix : 6HA 32

armatures de flexion transversale :

Calcul à l’ELS :

M = 774.5 KN /m

M 774.5 × 10
μ = = = 0,048
b × d² × σ 11 × 0,9² × 18

μrb = × α1 1 − = 0,226 ≥ μserPas d’aciers comprimés : Asc=0

× × . ×
On calcul ainsi u = × ×
= × , × .
= 0,012 ; λ = 1 + u = 1,012

Puis ,cos (φ) = λ et on détermine φ = 10.8°

On obtient :

φ 10.8
α = 1 + 2 × √λ × cos(240 + ) = 1 + 2 × 1,012 × cos(240 + ) = 0.105
3 3
Y1 = α ×d = 0.105 × 0.9 = 0.095

Z = d - y1 = 0.9 - 0.095 = 0.87

. ∗
Alors A = ∗
= . ∗ . )
= 136.62 cm²/ml

D’où pour 1m on aura


.
= 12.42 cm²

Choix : 4 HA 20

*4.3 Armatures transversales


*Contrainte tangentielle :

( ) .
τu(0) = = . ∗

= 1.1MPa
* Vérification de la contrainte tangentielle :

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 198


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

τu max = min (0.15 ; 4 MPa ) = min (0.15 .


; 4 MPa )

= 3 MPa

τu(0) <τu max (Condition vérifiée)

*Armatures d’Ame :
× ×( . × × )( ) . . ∗ . .
= .
= . ×
= 49.2

avec K = 0 (avec reprise de bétonnage).

( ) min = sup ( 0.4 ; ) * = 19.25

5)Ferraillage de torsion :

Pour déterminer le ferraillage nécessaire pour résister aux efforts de torsion, on considérera une
section en forme de rectangle ayant la hauteur du chevêtre et dont la largeur lt est égale à la largeur
du chevêtre lc.

Figure 95:Section de calcul de la torsion


Section de calcul de la torsion
a = hc = 1 m
b = lt = 1,4 m
t = h/6 = 0,167m
Ω : aire de la section hachuréeΩ = (1.4− 0.167) × (1.4 − 0.167) = 1.52 m²
U : périmètre de la section hachurée U = 2 × [(1.4 − 0.167) + (1.4 − 0.167)] = 4.932 m

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 199


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

5.1 ) Calcul des armatures :


Les armatures pour la torsion se composent d’un double système :

- Armatures longitudinales.

- Armatures transversales droites.

Calcul des armatures longitudinales :

Cu  U γ s 0,.3903  4.932 1,15


Al  .    18.19cm 2
2 Ω f e 2  1.52 400

0,4  t  U
Vérification : Il faut que Al   6 cm 2 vérifiée
fe

Alors, on prend 4HA25 = 19.63 cm 2

Calcul des armatures transversales :


Les armatures transversales sont constituées de cadres enveloppant dont les plans sont
normaux à la ligne moyenne et l’écartement au plus égal à 35 cm.

At C  0,309 1,15
 u . s    3.1 cm 2 /m
S t 2  Ω f e 2  1.52 400

Justification du béton :
On désigne par :

-  uv : contrainte tangente due à l’effort tranchant Vu

Vu 1.135
τ uv    0.81MPa
b  d 1,4  1

-  uT : contrainte tangente due au couple de torsion Cu

Cu 0,390
τ uT    0.855 MPa
2  Ω  t 2  1.52  0,15

-  u : la contrainte de cisaillement limite définie pour les armatures d’âme droites qui sont les
seules à utiliser en torsion.

 f cj   25 
0,2   0,2  
τ u  min  b    1,5   3,33 MPa
5 MPa  5 MPa 
   

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 200


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

On doit vérifier : (τ uv ) 2  ( τ uT ) 2  ( τ u ) 2

( 0.81)2  ( 0.855)2  1.54  ( 3,33 )2  11,09 Vérifiée

5.2 Armatures transversales (totale )

(AtSt)Totale=(AtSt)V+2×(AtSt)C= 49.2+2×3.1= 55.4 cm²/cm

Diamètre:

ɸt≤ min ( ; ; ɸl )

= min ( 28.75 , 20 ,140 ) en mm = 20 mm

On choisit Φt=12mm

Soit 1 cadre HA12+ 9 épingles HA8

Alors At=11.31
.
St≤ = .
= 22 cm

St max = min (0.9 d; 40cm)

= min (0.9 × 1 ; 40 cm)

= 40cm

Alors on prend 1 cadre HA12+9 épingles HA8 tous les 20 cm.

5.4)Armatures de peau
Les armatures de peau sont absolument nécessaires pour les de grande hauteur (h>0,7 m), elles
sont réparties parallèlement à la fibre moyenne des poutres, leur densité est de 3 cm² par mètre de
parement.

Pour notre cas, le périmètre de l’entretoise est égal à : p = 4.8 m, ce qui donne une section
minimale d’armatures de peau égale à AP= 3*4.8= 14.4 cm².

Soit 8HA16  AP=16.08 cm²

6) Ferraillage du chevêtre sur culée

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 201


Etude d’un ouvrage de franchissement sur Oued LAHMAR

Figure 96:Ferraillage du chevêtre sur culée

ACHICH Mahmoud et MILED Hassen Page 202