Vous êtes sur la page 1sur 32

Sections de technicien supérieur Bâtiment

Sections de technicien supérieur Étude et Économie de la Construction


Sections de technicien supérieur Travaux Publics
Sections de technicien supérieur liées aux métiers du Bâtiment et des Travaux Publics
Instituts Universitaires de Technologie Génie Civil

Pierre-François THOMAS
Professeur au lycée technique régional du Bâtiment et des Travaux Publics
PARIS 15ème
Agrégé de Physique
Sous la direction de Jean-Luc Azan
Ancien élève de l’E.N.S. Cachan
Agrégé de physique appliquée

1, rue de Rome – 93561 Rosny Cedex


Dans la même collection dirigée par Jean-Luc Azan
Précis d’électronique – Tome 1 – 1ère année – Jean-Luc Azan
Précis d’électronique – Tome 2 – 2e année – Jean-Luc Azan
Précis d’électrotechnique – Tome 1 – 1ère année – Michel Pinard
Précis d’électrotechnique – Tome 2 –2e année – Michel Pinard
Précis de physique et électricité appliquées (BTS M.A.I) – Albert Terras
Précis de physique et électricité appliquées (BTS Productique) – Albert Terras

Également au éditions Bréal


Expériences d’électronique (agrégation de sciences physiques)
Expériences d’optique (agrégation de sciences physiques)
Expériences de physique (CAPES de sciences physiques)
Expériences de chimie (CAPES de sciences physiques)
Problèmes corrigés de physique (CAPES de sciences physiques)

 Bréal 2006
Toute reproduction même partielle interdite
ISBN :
Avertissement au lecteur

Le but des éléments de correction du Précis de Physique-Chimie est de permettre au lecteur de vérifier les
résultats qu’il aura cherchés. Les réponses contiennent essentiellement les applications numériques ainsi qu’une
invitation à relire les paragraphes qui permettent de comprendre la démarche à suivre pour aboutir à ces résultats.
Vous n’y trouverez donc pas de détails complets des calculs (sauf pour les exercices appartenant à la catégorie
contrôle des connaissances), le but étant d’inciter à réaliser soi-même les calculs plutôt que de recopier « tel que »
un corrigé sans parfois avoir essayé de le comprendre.
Si vous avez des critiques (ou des encouragements…) à formuler sur le contenu ou la présentation du Précis de
Physique-Chimie ainsi que sur la correction des exercices, n’hésitez pas à m’en faire part en écrivant à :

precispc@orange.fr

Bon courage et bonne réussite à tous !

L’auteur.

PS : il ya eu quelques problèmes lors de l’impression, certaines photos ont été coupées, et certaines fautes
normalement corrigées apparaissent dans cette première édition.
Sommaire
Avertissement au lecteur.................................................................................................................................................................3

Eléments de correction des exercices du chapitre 1 : mesures et incertitudes. Analyse dimensionnelle. .................................7

Eléments de correction des exercices du chapitre 2 : rappels et notions de base en chimie. ...................................................13

Eléments de correction des exercices du chapitre 3 : la réaction chimique ..............................................................................19

Eléments de correction des exercices du chapitre 4 : chimie des solutions. ..............................................................................27

Eléments de correction des exercices du chapitre 5 : acides forts et bases fortes.....................................................................33

Eléments de correction des exercices du chapitre 6 : oxydoréduction : application à la protection contre la corrosion et
aux dosages rédox..........................................................................................................................................................................43

Eléments de correction des exercices du chapitre 7 : chimie organique ; synthèse de polymères.............................. 49

Eléments de correction des exercices du chapitre 8 : transfert thermique en régime permanent. .........................................57

Eléments de correction des exercices du chapitre 9 : thermodynamique .................................................................................65

Eléments de correction des exercices du chapitre 10 : thermodynamique des gaz parfaits ....................................................71

Eléments de correction des exercices du chapitre 11 : hydrostatique des fluides incompressibles.........................................79

Eléments de correction des exercices du chapitre 12 : hydrodynamique des fluides parfaits ; théorème de Bernoulli ........87

Eléments de correction des exercices du chapitre 13 : éléments de photométrie visuelle........................................................95

Eléments de correction des exercices du chapitre 14 : éléments d’acoustique ; application à l’isolation phonique des
bâtiments......................................................................................................................................................................................101
Eléments de correction des exercices du chapitre 1 :

mesures et incertitudes. Analyse dimensionnelle.

Contrôle des connaissances

Exercice 1 : Écritures de grandeurs et nombre de chiffres significatifs

1.

nb de chiffres nb de chiffres
Grandeur Grandeur
significatifs significatifs
M = 40,1 g.mol-1 3 Q = 4180000 J 7
CA = 0,00100000 mol.L-1 6 F= 45550 N 5
VM = 22,4 L.mol-1 3 m = 1320 tonnes 4
χ = 350,52 g.L-1 5 a0 = 0,000 000 000 0529 m 3
n = 0,00153 mol 3 λ = 0,000 457 m 3
Qr = -520 kJ.mol-1 3 I = 0,038 A 2
Q = 17 A.h 2 f1 = 20 Hz 2
Vgaz = 25,00 L 4 f2 = 1250 Hz 4
p = 1013,25 hPa 6 f3 = 20 000 Hz 5
T = 6400 K 4 f4 = 440 000 000 Hz 9
W = 4500 kJ 4 f5 = 3 000 000 000 Hz 10

2.
En unité SI avec 2 En unité SI avec 2
Grandeur chiffres Grandeur chiffres
significatifs significatifs
M = 40,1 g.mol-1 40.10-3 kg.mol-1 Q = 4180000 J 4,2.106 J
CA = 0,00100000 mol.L-1 1,0 mol.m-3 F= 45550 N 46.103N
VM = 22,4 L.mol-1 22.10-3 m3.mol-1 m = 1320 tonnes 1,3.103 kg
χ = 350,52 g.L-1 0,35 kg.m-3 a0 = 0,000 000 000 0529 m 53.10-12 m
n = 0,00153 mol 1,5.10-3 mol λ = 0,000 457 m 0,46.10-6 m
Qr = -520 kJ.mol-1 - 0,52.106 J I = 0,038 A 38.10-3 A
Q = 17 A.h 61.103 A.s f1 = 20 Hz 20 Hz
Vgaz = 25,00 L 25.10-3 m3 f2 = 1250 Hz 1,3.103 Hz
p = 1013,25 hPa 1,0.105 Pa f3 = 20 000 Hz 20.103 Hz
T = 6400 K 6,4.103 K f4 = 440 000 000 Hz 0,44.109 Hz
W = 4500 kJ 4,5.106 J f5 = 3 000 000 000 Hz 3,0.109 Hz

Exercice 2 : Quelques conversions

Grandeur En unité SI Grandeur En unité SI


QV = 10 L.min-1 QV = 0,17.10-3 m3.s-1 V = 30 cm3 V = 30.10-6 m3
Qm = 360 g.min-1 Qm =6,00.10-3 kg.s-1 Vgaz = 750,0 L Vgaz = 750,0.10-3 m3
ρ = 7,89 g.cm-3 ρ = 7,89.103 kg.m-3 p = 1013,25 hPa p = 1013,25.102 Pa
VM = 22,4 L.mol-1 VM = 22,4.10-3 m3.mol-1 p = 820 mm de Hg p = 1,09.105 Pa
χ = 350,52 g.L-1 χ = 350,52 kg.m-3 S= 450 cm2 S= 450.10-4 m2
C = 2,5 L.mol-1 C = 2,5.10-3 m3.mol-1 σ = 15 g.cm-2 σ = 0,15.103 kg.m-2
Q = 70 A.h Q = 0,25.106 A.s E = 1340 kW.h E = 4,824.109 J
t = 1,00 jour t = 86400 s V = 20 dm3 V = 20.10-3 m3

Eléments de correction des exercices du chapitre 1 : mesures et incertitudes. Analyse dimensionnelle ■ 7


Exercice 3 : Équation aux dimensions

1. p = p 0 + ρgh ⇒  M.L
-1
.T -2  =  M.L-1.T -2  + M.L-3  L.T-2  [ L] = M.L-1.T-2  + M.L-1.T-2  = M.L-1.T-2 

2. E = mgh ⇒  M.L .T  = M  L.T  L =  M.L .T 


2 -2 -2 2 -2
[ ] [ ]
πd
2

 = [ L ]  L.T -1  =  L2   L.T -1  =  L3 .T -1 
2
v ⇒  L .T
3 -1
3. QV =
4
4. Qm = ρ.Qv ⇒  M.T
-1
 =  M.L-3   L3 .T -1  =  M.T -1 
1
d= gt + v0 t + d 0
2
5.
2
⇒ [ L] =  L.T -2  ⋅ [ T ] +  L.T -1  [ T ] + [ L ]
2

⇔ [ L] = [ L ] + [ L] + [ L] = [ L ]
2

 =  M.L-3   L.T -2  [ L ] [ L ]
h 2
l ⇒  M.L.T
-2
6. F = ρg
2
⇔  M.L.T -2  =  M.L-3   L.T -2   L2  [ L ] =  M.L.T -2 

7. Fx =
h
F ⇒  M.L.T
-2
 =
[L]  M.L.T -2  =
[ L]  M.L.T -2 
1 1
h +d
2 2
 [ L ]2 + [ L ]2  2  [ L ]2  2
   
 M.L2 .T -2 
=  M.L2 .T -2  [ L] =  M.L.T -2 
−1
⇔  M.L.T  = -2

[L]
8.
 p + ρgh + 1 ρv 2  −  p + ρgh + 1 ρv 2  = p pompe
 2 2
2
2
  1 1
2
1
 Qv
 M.L2 .T -3 
 -2  
2
-2  
2

  M.L .T  +  M.L  L.T   L  +  M.L   L.T   −   M.L .T  +  M.L   L.T   L  +  M.L   L.T   =
-1 -2 -3 -2 -3 -1 -2 -3 -2 -3
                 L3 .T -1 
   
 
⇔   M.L-1.T-2  +  M.L-1.T-2  +  M.L-1.T-2   −   M.L-1.T -2  +  M.L-1.T -2  +  M.L-1.T -2   =  M.L-1.T-2 
             

9. p = p 0 2 cos(ωt + ϕ)

 M.L-1.T -2  =  M.L-1.T -2  cos T -1  [ T ] + [ ( ]) =  M.L-1.T-2  cos [ ] = M.L-1.T -2 

Exercice 4 : Calcul littéral

4Qv
1. v=
πd2

e2
2. λ2 =
S ∆θ  e 
−  rSI + rSE + 1 
ϕ  λ1 

8 ■ Eléments de correction des exercices du chapitre 1 : mesures et incertitudes. Analyse dimensionnelle


1
 2
2
  Ih 3 2
r=  −h
3.
  e M  
 

 Q  
2
Q 
2

4. p pompe = Qv   p 2 + ρgh2 + ρ v2  −  p1 + ρgh1 + ρ v2  


 S2   S1  

Exercice 5 : Précision d’un résultat

1. V = 6, 04 m3

2. V = 2, 6.102 m 3

3. rth = 0,56 m 2 .K .W −1

p th = 1,1 kW

4. e = 74 lx

Exercice 6 : incertitude absolue et relative

1040 − 1030
1. ∆ρ = = 5 kg .m -3
2

ρ c = 1035 kg .m
-3

∆ρ 5
2. = = 4, 8.10 −3 kg .m -3
ρc 1035

Exercices et extraits d’annales

Exercice 7 : Extrait du BTS Travaux Publics 1975

∆ϕ ∆θ1 ∆θ3 ∆e ∆λ
1. = + + +
ϕc θ1 − θ3 θ1 − θ3 e λ

ϕ = 100.103 ± 8.103 W .m −2

Eléments de correction des exercices du chapitre 1 : mesures et incertitudes. Analyse dimensionnelle ■ 9


∆λ 2 ∆ϕ ∆e2 ∆θ3 ∆θ2
2. = + + +
λ2 ϕ e2 θ3 − θ 2 θ 3 − θ 2

λ 2 = 250 ± 48 W .m −1 .K −1

Exercice 8 : Extrait de BTS

1. T = 3, 2 s

2. Il est nécessaire de calculer la longueur à 0°C pour calculer ensuite la longueur à 30°C :

l10°C 2, 5
l0°C = ; application numérique : l0°C = soit l0°C = 2, 4997 m
1 + α ∆θ 1 + 12 × 10 −6 × 10

On peut alors en déduire la valeur à 30°C :

l30°C = l0°C (1 + α∆θ ) ; application numérique : l30°C = 2,5006 m

Remarque : la précision des résultats cités n’a pour but que de faire apparaître leur différence.
Compte tenu de la très faible différence entre les deux résultats, on peut supposer la période comme inchangée.

3. Compte tenu de l’incertitude sur la valeur de g, il est légitime de considérer que la période des oscillations reste
inchangée.

Exercice 9 : Dimension d’une grandeur et unité SI

1. [C ] =  L2 .T −2 .K −1  donc C se mesure en J.kg-1.K-1 (unité dérivée du système SI) ou encore en m2.s-2.K-1

2. [ k ] =  M .T −2  donc k se mesure en N.m-1 (unité dérivée du système SI) ou encore en kg.s-2

3. [ rth ] = T 3 .K .M −1  donc rth se mesure en m2.K1.W-1 (unité dérivée du système SI) ou encore en s3.K.kg-1

4. [ R ] =  M .L2 .T −3 .K −1.mol −1  donc R se mesure en J.mol-1.K-1 (unité dérivée du système SI) ou encore en
kg.m2.s-3.K-1.mol-1.

Exercice 10 : Calcul d’incertitude sur une densité de flux thermique

L’incertitude relative se calcule à l’aide des dérivées logarithmiques :

∆e e∆λ
∆rSI + + 2 + ∆rSE
∆ϕ ∆θint ∆θext λ λ
= + +
ϕc θint − θext θint − θext e
rSI + + rSE
λ

−2
Numériquement on obtient : ϕ = 109 ± 8 W .m

10 ■ Eléments de correction des exercices du chapitre 1 : mesures et incertitudes. Analyse dimensionnelle


Exercice 11 : Extrait du BTS Travaux Publics 1998

1. Voir 2.5 de ce chapitre.

2.
 2 2 M 
 M    L.T-2  −  L.T-2   +     M.L-1.T-2  −  M.L-1.T-2   +  M   L.T-2   L  −  L   = M.L2.T-2 
         -3                   
   M.L   
 
 M.L .T  +  M.L .T  +  M.L .T  =  M.L .T 
2 -2 2 -2 2 -2 2 -2
       

Exercice 12 : Extrait du BTS Bâtiment 1999

1. Voir 2.5 de ce chapitre.


2.
a. P représente une puissance et S une surface.
l’analyse dimensionnelle de chacune des deux équations permet de montrer : [ I ] =  M .T 
−3
b.

Exercice 13 : Extrait du BTS TP 2003 (équation aux dimensions & hydrodynamique)

1.
1.1 Voir §2.1 et §2.2 du chapitre 12.

Pour les dimensions, voir §2.5 de ce chapitre.

1.2 Voir §4.1 du chapitre 12.

1.3 Voir §4.1 du chapitre 12.

2.
2.1 Voir §3.2 du chapitre 12.

ρ ( v12 − v22 )
1
2.2 p2 − p1 =
2

1 2  S12 
2.3 p2 − p1 = ρv1  1 − 2 
2  S2 

2.4 Voir §5.2 du chapitre 12.

Eléments de correction des exercices du chapitre 1 : mesures et incertitudes. Analyse dimensionnelle ■ 11


12 ■ Eléments de correction des exercices du chapitre 1 : mesures et incertitudes. Analyse dimensionnelle
Eléments de correction des exercices du chapitre 2 :

rappels et notions de base en chimie.

Contrôle des connaissances

Exercice 1 : Symbole des éléments chimiques

Les parties grisées indiquent la bonne réponse pour le caractère métallique (ou non) de l’élément chimique :

Symbole Non- Symbole Non-


Élément Métal Élément Métal
chimique métal chimique métal
Hydrogène H Cuivre Cu
Sodium Na Zinc Zn
Potassium K Argent Ag
Magnésium Mg Mercure Hg
Calcium Ca Aluminium Al
Carbone C Plomb Pb
Azote N Fluor F
Oxygène O Chlore Cl
Silicium Si Brome Br
Soufre S Iode I
Chrome Cr Hélium He
Manganèse Mn Néon Ne
Fer Fe Argon Ar
Cobalt Co Krypton Kr
Nickel Ni Xénon Xe

Exercice 2 : Écriture de formules chimiques de molécules

Diazote : N2 Dioxyde de carbone : CO2


Dichlore : Cl2 Eau : H2O
Chlorure d’hydrogène : HCl Ammoniaque : NH3(aq)
Monoxyde de carbone : CO Dioxygène : O2
Ammoniac : NH3(g) Acide sulfurique : H2SO4
Dihydrogène : H2 Dibrome : Br2
Acide nitrique : HNO3 Diiode : I2

Exercice 3 : Écriture de noms de molécules

HCl Chlorure d’hydrogène H 2O Eau


O2 Dioxygène I2 Diiode
NH3(g) Ammoniac CO2 Dioxyde de carbone
Br2 Dibrome N2 Diazote
CO Monoxyde de carbone HNO3 Acide nitrique
H2 Dihydrogène Cl2 Dichlore

Eléments de correction des exercices du chapitre 2 : rappels et notions de base en chimie. ■ 13


H2SO4 Acide sulfurique CH4 Méthane

Exercice 4 : Nomenclature des ions

Na+ : ion sodium NH4+ : ion ammonium


SO42- : ion sulfate NO3- : ion nitrate
OH- ou HO- : ion hydroxyde Mg2+ : ion magnésium
H3O+ : ion oxonium MnO4- : ion permanganate
Cl- : ion chlorure Ca2+ : ion calcium
Fe2+ : ion fer (II) K+ : ion potassium
CO32- : ion carbonate Br- : ion bromure
Al3+ : ion aluminium (III) Zn2+ : ion zinc (II)
SiO44- : ion silicate I- : ion iodure
Cu2+ : ion cuivre (II) Fe3+ : ion fer (III)

Exercice 5 : Formules chimiques de quelques ions

Charge Charge
Formule Formule
électrique électrique
ion fer (II) Fe2+ +2 ion nitrate NO3- -1
ion chlorure Cl- -1 ion potassium K+ +1
ion oxonium (ou hydronium)
H 3O + +1 ion ammonium NH4+ +1
ion sulfate SO42- -2 ion permanganate MnO4- -1
ion cuivre (II) Cu2+ +2 ion calcium Ca2+ +2
ion carbonate CO32- -2 ion bromure Br- -1
ion aluminium (III) Al3+ +3 ion zinc (II) Zn2+ +2
ion hydroxyde OH- -1 ion iodure I- -1
ion sodium Na+ +1 ion silicate SiO44- -4
ion fer (III) Fe3+ +3 ion sodium Na+ +1

Exercice 6 : A propos du nombre d’Avogadro

1. Il faudra : t = 10.10−9 × 1023 = 1015 s , soit environ 32 millions d’années !


1011 × 1000 × 109
2. n= = 0,17mol
6, 02.1023
3. Le volume d’une mole de grain de sable est donné par : V = 0, 01.10−9 × 6, 02.1023 = 6.02.1012 m3
1 1
La longueur de l’arrête du cube est donnée par : a = V 3 soit : a = 6.02.1012 ( ) 3 18.103 m = 18 km

31,5.10−3 × 6, 02.1023
4. Calculons le volume occupé par les 5,2.10-9 mol de feuilles : V = = 37,9.1018 m3
500
37,926.1018 m3
Le nombre de camions est alors donnée par : N = = 998.1015 camions !!!
38

Exercice 7 : Calcul de masses molaires

1. Seules quelques formules littérales sont indiquées (la charge d’un ion n’intervient pas dans le calcul de sa masse
molaire) :

14 ■ Eléments de correction des exercices du chapitre 2 : rappels et notions de base en chimie.


Masse molaire : formule littérale Résultat
NaOH M NaOH = M Na + MO + M H M NaOH = 40, 0 g .mol
−1

−1
KMnO4 M KMnO4 = M KMnO4 = 158 g .mol
−1
CH4 M CH 4 = M CH 4 = 16, 0 g .mol
−1
C4H10 M C4 H10 = M C4 H10 = 58, 0 g .mol
−1
Fe(OH)3 M Fe(OH)3 = M Fe(OH )3 = 106, 8 g .mol
−1
Fe2(SO4)3 M Fe2 (SO4 )3 = 2 M Fe + 3M S + 12 M O M Fe2 (SO4 )3 = 339, 6 g .mol
−1
Al(OH)4- M Al(OH ) − = M Al + 4 M O + 4 M H M Al(OH ) − = 95, 0 g .mol
4 4

−1
NH4+ M NH + = M NH + = 18, 0 g .mol
4 4

−1
Ca2SiO4 M Ca 2SiO4 = M Ca 2SiO4 = 172, 3 g .mol
−1
Ca5(AlO4)2 M Ca5 (AlO 4 )2 = M Ca5 (AlO4 )2 = 382, 5 g .mol

2. Seules les réponses numériques sont données :

Masse molaire : formule littérale Résultat


−1
Eau M ............. = M H 2O = 18, 0 g .mol
−1
Dioxyde de carbone M ............. = M CO2 = 44, 0 g .mol
−1
Diazote M ............. = M N 2 = 28, 0 g .mol
−1
Dichlore M ............. = M Cl2 = 71, 0 g .mol
−1
Chlorure d’hydrogène M ............. = M HCl = 36, 5 g .mol
−1
Monoxyde de carbone M ............. = M CO = 28, 0 g .mol
−1
Dihydrogène M ............. = M H 2 = 2, 0 g .mol

3. Seule la première formule littérale est donnée :

M Cn H 2 n+2 = nM C + (2n + 2) M H = n × 12 + (2n + 2) × 1 = 14n + 2 M Cn H 2 n+2 = 14n + 2


M ALCENE = M Cn H 2 n = 14n
M ALCYNE = M Cn H 2 n−2 = 14n − 2

Exercice 8 : Calcul de volumes molaires ; comparaison entre gaz et liquide

1. Le volume molaire se calcule en supposant le gaz parfait (formule p23, §4.4.) :

Pression Température Volume molaire m3.mol-1 Volume molaire L.mol-1


P = 1 bar θ = 25 °C 25.10-3
P = 1,0 MPa θ = 25 °C 2,5
P = 100 MPa θ = 25 °C 0,248
θ = -5,0 °C
5 -3
P = 10 Pa 22.10 22
θ = 230 °C
5
P = 10 Pa 42
θ = 1750 °C
5
P = 10 Pa 0,17

Eléments de correction des exercices du chapitre 2 : rappels et notions de base en chimie. ■ 15


2. Le volume molaire des liquides ou solides se calcule à partir de la formule p24, §4.5 :

masse volumique à Volume molaire Volume molaire


Produit Masse molaire
θ = 20 °C m3.mol-1 L.mol-1
Eau M(H2O)=18g.mol-1 ρeau = 1000 g.L-1 18.10-3
Mercure M(Hg)=200,6g.mol-1 ρHg = 13,5.103 kg.m-3 14,9.10-6
Br2 M(Br2)=159,8g.mol-1 ρDibrome = 3,1 g.cm-3 52.10-6 52.10-3
éthanol M(C2H6O)=46g.mol-1 ρéthanol = 774 g.L-1 59.10-6
H2SO4 M(H2SO4)=98g.mol-1 ρacide sulfurique = 1,84 g.cm-3 53.10-3

3. Le volume molaire des gaz est généralement largement supérieur à celui des liquides et solides courants. Ce
résultat traduit le fait que les gaz offrent une distance entre molécules plus importante que pour les solides et
liquides. Pour ces derniers, l’agencement des molécules (ou ions) est plus compact.

Exercice 9 : Calculs de quantités de matière

V M Vρ
1. On peut utiliser le volume molaire de l’eau : n = avec VM = , d’où n =
V m
ρ M
−3
1.10 × 10 3
Numériquement : n = = 55,5 mol soit n 56 mol
18.10−3
2. Ce calcul se mène facilement à partir de la formule p23, §4.3. Il s’agit de la définition de la mole (p22, §4.1.)
12
Numériquement : n = = 1 mol soit n = 1 mol
12
3. Calculons tout d’abord la masse de cuivre présente dans une tonne de minerai : mCu = 0, 02.106 = 20.103 g
le calcul de la quantité de matière est ensuite réalisé à partir de la formule p23, §4.3.
20.103
Numériquement : n = = 314 mol soit n = 0,3.10 mol
3

63,5
PV
4. Le chlorure d’hydrogène est un gaz, nous pouvons donc appliquer (en le supposant parfait) : n =
RT
20.103
Numériquement : n = = 314 mol soit n = 0,3.10 mol
3

63,5

Exercice 10 : Taux d’alcoolémie dans le sang

Vsang χ éthanol
1. La quantité de matière d’éthanol contenue dans le sang s’exprime par : n =
M éthanol
5 × 0,5 −3
Numériquement : n = = 54,3.10−3 mol soit n = 54.10 mol
46

2. Le pourcentage volumique permet de calculer le volume d’éthanol contenu dans chacun des verres. La suite de
la résolution se fait comme la question 1 de l’exercice 9 de ce chapitre.

Bières (25cl à 5%) Apéritifs (3cl à 43%) Verres de vin (10cl à 12%) Digestifs (3cl à 43%)
n = 0, 21 mol n = 0, 22 mol n = 0, 21 mol n = 0, 22 mol

Par comparaison avec la question précédente, ces résultats indiquent qu’aucune de ces boissons ne pourrait être
consommée par un conducteur pour être conforme à la législation !

16 ■ Eléments de correction des exercices du chapitre 2 : rappels et notions de base en chimie.


3. Le nombre maximum de verres bus et permettant de conduire est de deux (voire moins de deux pour certaines
personnes).

4. La totalité de l’éthanol ingéré ne passe peut-être pas dans le corps humain. D’autre part, le volume « d’eau » ne
se limite pas au seul volume sanguin. Pour un individu de 70 kg, en supposant 4/5 « d’eau » dans le corps, le
volume à considérer devient de l’ordre de 10 fois le volume sanguin. En prenant n’ = 0,44 mol pour deux verres
bus, mais dissous dans 55 litres « d’eau », on obtient un résultat beaucoup plus proche de la question 1.

5. 0,07 L.kg-1 ou en unité SI : 0,07.10-3 m3.kg-1

Exercice 11 : Mélange d’hydrocarbures

La seconde relation p23, § 4.3 permet de calculer la masse totale : mtotale = 10, 0.10 g
3
1.

Les autres masses s’en déduisent en utilisant les pourcentages massiques :

mC6 H14 = 2,00.103 g

mC7 H16 = 3, 00.103 g

mC8 H18 = 5,00.103 g

2. Le calcul de la quantité de matière est ensuite réalisé à partir de la première formule p23, §4.3 :

nC6 H14 = 23,3 mol

nC7 H16 = 30, 0 mol

nC8 H18 = 43,9 mol

3. Le pourcentage volumique en dioxygène permet le calcul de son volume. Les relations p23 §4.4 et p26 §4.6
permettent de calculer la quantité de matière de dioxygène présente dans le volume d’air :

nO2 = 1,1.103 mol

On en déduit alors la masse correspondante à l’aide de la masse molaire :

mO2 = 35.103 g

4. La donnée de la masse permet de calculer la quantité de matière correspondante. l’utilisation du volume molaire
permet de connaître le volume de CO2 formé :

VCO2 = 15,5 m3

Exercice 12 : Composition d’un minerai

1. M(Al2O3) =102 g.mol-1 ; M(Fe2O3) =159,6g.mol-1 ; M(SiO2)= 60,1g.mol-1

2. Les quantités de matière se calculent à l’aide des pourcentages massiques et des masses molaires.

a. nAl2 O3 = 24.103 mol

Eléments de correction des exercices du chapitre 2 : rappels et notions de base en chimie. ■ 17


b. nFe2 O3 = 6,3.103 mol

c. nSiO2 = 4, 2.103 mol

Exercice 13 : L’air un mélange de gaz

1. Voir p223 (pour l’argon) et p224 (pour les trois autres) pour écrire les formules chimiques correspondantes.

2. Le volume total ainsi que les pourcentages volumiques permettent de calculer le volume de chaque gaz :

VN2 = 20 m3

VO2 = 5,5 m3

VAr = 0, 24 m3

VCO2 = 8, 7.10−3 m3

3. Le volume molaire permet de calculer chaque quantité de matière. Les masses molaires de chaque gaz
permettent de calculer les masses correspondantes :

mN2 = 26.103 g

mN2 = 7,9.103 g

mN2 = 0, 43.103 g

mCO2 = 17 g

4. La masse volumique s’obtient en appliquant la seconde relation p23 §4.3 à l’ensemble des gaz :

33,92
ρ air = =1,29 kg.m -3 soit : ρ air = 1,3 kg.m
-3

26, 25

mtotale
5. La masse molaire moyenne s’obtient par : M air =
ntotale

33,92.103 −1
Numériquement : M air = 3
= 28,9 g.mol −1 soit : M air = 29 g.mol
1,171.10

18 ■ Eléments de correction des exercices du chapitre 2 : rappels et notions de base en chimie.


Eléments de correction des exercices du chapitre 3 :

la réaction chimique.

Contrôle des connaissances

Exercice 1 : Oxydation par le dioxygène

1. Pour la colonne de gauche, il faut compléter le réactif manquant en ajoutant le métal (à l’état de corps pur) qui
est présent dans l’oxyde côté produit. Pour la colonne de droite, il faut ajouter du dioxygène côté réactif. On
peut ensuite équilibrer l’équation bilan suivant la technique de la page 30. Il est possible de multiplier tous les
cœfficients stœchiométriques par 2 de façon à faire disparaître les ½ (la réponse à la question 2 donne des
exemples à ce propos).

1 1
2Na ( S ) + O2 ( g ) = Na 2 O( S ) 2Cu ( S ) + O2 ( g ) = Cu2 O( S )
2 2
1 1
Ca ( S ) + O2 ( g ) = CaO( S ) Cu ( S ) + O2 ( g ) = CuO( S )
2 2
1 1
Mn( S ) + O2 ( g ) = MnO2 ( S ) 2 Ag ( S ) + O2 ( g ) = Ag 2 O( S )
2 2
4Fe( S ) + 3O2 ( g ) = 2Fe2 O3 ( S ) 3
2 Al ( S ) + O2 ( g ) = Al2 O3 ( S )
3Fe( S ) + 2O2 ( g ) = Fe3O4 ( S ) 2
3Pb( S ) + 2O2 ( g ) = Pb3O4 ( S )

2. Il faut ajouter du dioxygène côté réactif. On peut ensuite équilibrer l’équation bilan suivant la technique de la
page 30.

C2 H 4( g ) + 3O2 ( g ) = 2CO2 ( g ) + 2H 2 O( g )

CH 4( g ) + 2O2 ( g ) = CO2 ( g ) + 2H 2 O( g )
9
C3 H 8( g ) + 5O2 ( g ) = 3CO2 ( g ) + 4 H 2 O( g ) C3 H 6( g ) + O2 ( g ) = 3CO2 ( g ) + 3H 2 O( g )
2
ou 2C3 H 6( g ) + 9O2 ( g ) = 6CO2 ( g ) + 6H 2 O( g )
13
C4 H10( g ) + O2 = 4CO2 ( g ) + 5H 2 O( g )
2 (g)
5
ou 2C4 H10( g ) + 13O2 ( g ) = 8CO2 ( g ) + 10 H 2 O( g ) C2 H 2( g ) + O2 ( g ) = 2CO2 ( g ) + H 2 O( g )
2
ou 2C2 H 2( g ) + 5O2 ( g ) = 4CO2 ( g ) + 2 H 2 O( g )

3. Après avoir correctement écrit les réactifs et produits, on ajuste les cœfficients stœchiométriques en fonction de
n (nombre d’atomes de carbones présents dans l’alcane) :

3n + 1
Cn H 2 n + 2 ( g ) + O2 ( g ) = nCO2( g ) + (n + 1) H 2 O( g )
2

4. Après avoir correctement écrit les réactifs et produits, on ajuste les cœfficients stœchiométriques en fonction de
n (nombre d’atomes de carbones présents dans l’alcène) :

3n
Cn H 2 n ( g ) + O2 = nCO2( g ) + nH 2 O( g )
2 (g)

Eléments de correction des exercices du chapitre 3 : la réaction chimique. ■ 19


5. Après avoir correctement écrit les réactifs et produits, on ajuste les cœfficients stœchiométriques en fonction de
n (nombre d’atomes de carbones présents dans l’alcyne) :

3n − 1
Cn H 2 n − 2 ( g ) + O2 ( g ) = nCO2( g ) + (n − 1) H 2 O( g )
2

Exercice 2 : Écrire puis équilibrer une équation bilan

La nomenclature page 224 permet de connaître toutes les formules chimiques nécessaires. Lire page 30 pour
équilibrer une équation bilan.

1 3
1. N 2 ( g ) + H 2 ( g ) = NH 3 ( g )
2 2

5
2. 2 NH 3 ( g ) + O2 ( g ) = 2 NO( g ) + 3H 2 O( g )
2

9
3. C4 H10( g ) + O2 ( g ) = 4CO( g ) + 5 H 2 O( g )
2

4. CaCO3 ( S ) = CO2 ( g ) + CaO( S )

5. 6CO2( g ) + 6 H 2 O( g ) = C6 H12 O6 + 6O2 ( g )

6. C6 H12 O6 = 3CH 4( g ) + 3CO2( g )

Exercice 3 : Équilibrer une équation bilan

Lire page 30 pour équilibrer une équation bilan.

25
C8 H18 + O2 = 8CO2 + 9H 2 O
2 Cr2 O3 + 3C + 3Cl2 = 2CrCl3 + 3CO
ou 2C8 H18 + 25O2 = 16CO2 + 18H 2 O
1
+
Na2 O2 + H 2 O = 2Na + + 2OH - + O2
H 3O + OH -
= 2H 2 O 2
4Li + 2O2 = 2Li2 O ou 2Na2 O2 + 2 H 2 O = 4Na + + 4OH - + 2O2
3K + + PO4 = K 3 PO4
3-

TiO2 + 2C + 2Cl2 = TiCl4 + 2CO .H 2 SO4 + 2KCl = K 2 SO4 + 2HCl



Ca 2 + + 2OH - = Ca(OH )2 Al 3+ + 4OH - = Al (OH )4
Na2 S + 2HCl = 2NaCl + H 2 S 2NH 3 + CO2 = ( NH 2 ) 2 CO + H 2 O
Zn(OH ) 2 + 2H 2 O = 2H 3O + ZnO + 2− CaCO3 + 2H 3O + = Ca 2 + + CO2 + 3H 2 O
2

Fe3O4 + 2C = 2CO2 + 3Fe C12 H 22 O11 + 24CuO = 12CO2 + 11H 2 O + 24Cu


2+
Cu 2 + + 4NH 3 = Cu ( NH 3 ) 4
3 3S + 2Al = Al2 S3
N 2 + 3H 2 O = 2NH 3 + O2
2 PCl5 + 4 H 2 O = H 3 PO4 + 5 HCl
ou 2N 2 + 6H 2 O = 4NH 3 + 3O2

20 ■ Eléments de correction des exercices du chapitre 3 : la réaction chimique.


Exercice 4 : Proportions stœchiométriques

Équation bilan proportions stœchiométriques


nMg nMgCl2
TiCl4 + 2Mg = Ti + 2MgCl2 xmax = nTiCl4 = = nTi =
2 2
11 nFeS2 2nO2 nSO2
2FeS 2 + O2 ( g ) = Fe2 O3 + 4SO2 xmax = nTiCl4 = = = nFe2O3 =
2 2 11 4
5 nNH 3 2nO2 n nH O
2NH 3 + O2 = 2NO + 3H 2 O xmax = = = NO = 2
2 2 5 2 3
nAg +
2Ag + + CO3 = Ag 2 CO3
2-
xmax = = nCO 2- = nAg2 CO3
2 3

25 2nO2 nCO2 nH 2O
C8 H18 + O2 = 8CO2 + 9H 2 O xmax = nC8 H18 = = =
2 25 8 9
nNa+
Na2 SO4 = 2Na + + SO4 xmax = nNa2 SO4 = = nSO 2-
2-

2 4

Remarque : la modification des valeurs des cœfficients stœchiométriques (en les multipliant (ou divisant) tous par
une même valeur) change de fait la relation des proportions stœchiométriques, ainsi que la valeur de l’avancement
maximal. Les résultats des exercices n’en demeurent pas moins identiques quel que soit le jeu de cœfficients
stœchiométriques utilisé (et satisfaisant la conservation de chaque élément chimique).

Exercice 5 : Proportions stœchiométriques ou pas ?

Toutes les réactions sont supposées totales, c'est-à-dire qu’au moins un des réactifs disparaît totalement au cours de
la réaction.

Le réactif limitant est déterminé en résolvant les deux équations suivantes :


4-8 xmax = 0
3-3 xmax = 0

La fin de la résolution se fait avec la plus petite des deux valeurs trouvées.

équation de la réaction 8 Al + 3 Fe3O4 = 4 Al2O3 + 9 Fe


état du système avancement nAl nFe3O4 nAl2O3 nFe
état initial 0 4 3 0 0
état intermédiaire x 4-8 x 3-3 x 0+4 x 0+9 x
état final xmax = 0,5 mol 0 1,5 2 4,5

Le réactif limitant est déterminé en résolvant les deux équations suivantes :


2- xmax = 0
22-11 xmax = 0

Les deux solutions sont ici identiques, ce qui signifie que les proportions sont stœchiométriques.

équation de la réaction C7H16 + 11 O2 = 7 CO2 + 8 H 2O


état du système avancement nC7H16 nO2 nCO2 nH2O
état initial 0 2 22 0 0
état intermédiaire x 2- x 22-11 x 0+7 x 0+8 x
état final xmax = 2 mol 0 0 14 16

Eléments de correction des exercices du chapitre 3 : la réaction chimique. ■ 21


Le réactif limitant est déterminé en résolvant les deux équations suivantes :
1- xmax = 0
6-3 xmax = 0

La fin de la résolution se fait avec la plus petite des deux valeurs trouvées.

équation de la réaction Fe3+ + 3OH– = Fe(OH)3


état du système avancement nFe3+ nOH– nFe(OH)3
état initial 0 1 6 0
état intermédiaire x 1- x 6-3 x 0+ x
état final xmax = 1 mol 0 3 3

Exercice 6 : Nature d’une réaction

Le paragraphe 2 permet de reconnaître la nature de chacune de ces réactions chimiques :

Équation bilan de la réaction Nature de la réaction


3+ 2+ Réaction d’oxydoréduction (oxydation du magnésium
2 Fe + 3Mg = 2Fe + 3Mg
et réduction des ions fer (III)
C4 H 9 Cl + HI = HCl + C4 H 9 I Réaction de substitution (un atome d’iode se substitue à
un atome de chlore sur la molécule organique)
H 3O + ( aq ) + OH − ( aq ) = 2 H 2 O( l )
Réaction acido-basique (réaction entre des ions
oxonium et hydroxyde)
Réaction d’addition (la molécule de chlorure
C2 H 4( g ) + HCl ( g ) = C2 H 5Cl ( s ) d’hydrogène réagit avec la double liaison de l’éthylène
pour ne former qu’une seule molécule)
Réaction de précipitation (les ions fer (III) et les ions
Fe3 + ( aq ) + 3OH − ( aq ) = Fe(OH )3( s ) hydroxyde réagissent pour former un solide présent
dans l’eau)

n CH = Réaction de polymérisation par polyaddition (réaction


CH CH CH d’addition sur la double liaison entre molécules
identiques (ici du styrène) pour obtenir une seule
longue molécule (ici le polystyrène), n désigne le degré
moyen de polymérisation)
n
Réaction de dissolution (un solide ionique (ici le
MgCl2( S ) = Mg 2+
+ 2Cl − chlorure de magnésium) se dissocie pour libérer des
( aq ) ( aq )
ions (ion magnésium et ion chlorure) solvatés dans
l’eau.
Combustion complète d’un alcane : oxydoréduction
C3 H 8 ( g ) + 5O2 ( g ) = 3CO2( g ) + 4 H 2 O( g ) (réaction entre le dioxygène et l’hydrocarbure, pour une
combustion complète, les seuls produits de la réaction
sont de l’eau et du dioxyde de carbone)
Réaction d’élimination (réaction au cours de laquelle
une molécule organique se scinde en deux molécules.
C4 H10 O(l ) = H 2 O(l ) + CH 3 − CH = CH − CH 3 L’une de ces deux molécules est organique et contient
une double liaison, l’autre molécule est petite (H2O,
HCl, HI…)

22 ■ Eléments de correction des exercices du chapitre 3 : la réaction chimique.


Exercices et extraits d’annales

Exercice 7 : Extrait du BTS Travaux Publics TP 1975

Le plus simple est de réaliser dans un premier temps un bilan chimique dans les proportions stœchiométriques sans
tenir compte du rendement. nHg 2+ = 244 mol
On obtient ainsi pour la masse nécessaire de fer : mFe = 13, 7 kg

En tenant compte du rendement, la masse de fer introduite doit être supérieure à celle précédemment calculée :

mFe = 17 kg

Exercice 8 : Extrait du BTS Travaux Publics 2001

1. Équation bilan non équilibrée : Fe2 O3 + C = Fe + CO2


2. Valeurs arrondies des résultats :

nFe2 O3 = 1,3.103 mol

nC = 2,5.103 mol

On détermine le réactif limitant comme dans l’exercice 5. Ici il s’agit est Fe2O3. Le réactif en excès est donc
le coke (C). Les résultats des questions suivantes supposent que le carbone est en excès.

3. Le bilan de matière montre que : nFe = 2,5.103 mol , on en déduit :

mFe = 1, 4.102 kg

4. Le bilan de matière montre que : nCO2 = 1,875.103 mol , on en déduit :

VCO2 = 45 m3

Exercice 9 : Extrait du BTS Étude et Économie de la construction 1999

1. La combustion complète d’un alcane donne comme seuls produits du dioxyde de carbone et de l’eau. Dans l’air
seul le dioxygène réagit, le diazote restant inerte, il ne figure pas dans l’équation bilan. L’équation bilan non
équilibrée donne donc : CH 4 + O2 = CO2 + H 2 O
2.
2.1. Le débit massique permet de calculer la masse consommée, d’où l’on déduit la quantité de matière :

nCH 4 = 100 mol

2.2. Pour la suite des questions, il faut réaliser un bilan chimique classique dans les proportions
stœchiométriques : mO2 = 6, 4 kg

2.3. VO2 = 4,5 m


3

2.4. L’air ne contient que 20% (valeur approchée) de dioxygène, d’où : Vair = 22 m
3

Eléments de correction des exercices du chapitre 3 : la réaction chimique. ■ 23


3. La combustion incomplète d’un hydrocarbure devient largement incomplète en cas de défaut de comburant par
rapport aux conditions stœchiométriques. Il se forme alors du monoxyde de carbone, gaz inodore et mortel.

Exercice 10 : Synthèse de l’acide nitrique : procédé d’Ostwald

1.
1.1. L’équation bilan non équilibrée donne : N 2 + H 2 = NH 3
1.2. L’équation bilan non équilibrée donne : NH 3 + O2 = NO + H 2 O
1.3. L’équation bilan non équilibrée donne : NO + O2 = NO2
1.4. L’équation bilan non équilibrée donne : NO2 + H 2 O + = HNO3 + NO
2. le bilan chimique dans les proportions stœchiométriques pour chaque équation bilan permet de montrer que :

9 3
nH 2 = nHNO3 et nN2 = nHNO3
4 4

En tenant compte du rendement global (c'est-à-dire pour toutes les opérations), on obtient :

VH 2 = 7,15.1012 m3 et VH 2 = 2,38.1012 m3

3. L’air contient de façon approchée 80% de diazote. Le volume nécessaire d’air sera donc :

Vair = 2,98.1012 m3

Exercice 11 : Extrait du BTS Travaux Publics 1996

1. La combustion complète d’un alcane donne comme seuls produits du dioxyde de carbone et de l’eau. Dans l’air
seul le dioxygène réagit, le diazote restant inerte, il ne figure pas dans l’équation bilan. L’équation bilan non
équilibrée donne donc :
C7 H16 + O2 = CO2 + H 2 O
C8 H18 + O2 = CO2 + H 2 O

2.
2.1. Les pourcentages massiques ainsi que la masse volumique permettent de calculer la masse de chacun des
composés présents :
mC7 H16 = 504 g et mC8 H18 = 216 g

2.2. Un bilan chimique dans les proportions stœchiométriques pour chaque équation bilan permet de calculer le
volume de dioxyde de dioxygène nécessaire à chacune des deux combustions complètes. On en déduit
alors le volume total de dioxygène nécessaire :

VO2 = 1, 77 m3

2.3. L’air ne contient que 20% (valeur approchée) de dioxygène, d’où : Vair = 8,86 m
3

24 ■ Eléments de correction des exercices du chapitre 3 : la réaction chimique.


Exercice 12 : Extrait du BTS Bâtiment 1994

1.
1.1. L’équation bilan non équilibrée donne : C2 H 4 + HCl + O2 = C2 H 4 Cl2 + H 2 O
1.2. L’équation bilan non équilibrée donne : C2 H 4 Cl2 = C2 H 3Cl + HCl
1.3. L’équation bilan non équilibrée donne : n C2 H 3Cl = − (C2 H 3Cl ) n −
2. Le bilan chimique dans les proportions stœchiométriques sans tenir compte du rendement permet d’obtenir la
masse minimale nécessaire d’éthylène : mC2 H 4 = 44,8 kg
En tenant compte du rendement global de toutes les opérations, on obtient : mC2 H 4 = 64 kg

Exercice 13 : Corrosion de l’aluminium

1. L’équation bilan non équilibrée donne : Al + H 2 O + O2 = Al (OH )3


2.
2.1. Un bilan chimique dans les proportions stœchiométriques pour chaque équation bilan permet de calculer la
masse d’aluminium qui s’est oxydé : mAl = 5, 4 g

2.2. mH 2 O = 5, 4 g

2.3. L’air ne contient que 20% (valeur approchée) de dioxygène, d’où : Vair = 18L

3. Le chlorure de sodium n’intervient pas dans l’équation bilan de la réaction chimique, il ne fait qu’augmenter la
vitesse de réaction. L’équation bilan reste donc inchangée par rapport aux questions précédentes. Il reste à
réaliser le bilan chimique. Attention, la masse après corrosion comprend à la fois l’aluminium non corrodé et
l’hydroxyde d’aluminium. Les 30 g supplémentaires correspondent donc à la somme des masses de dioxygène
et d’eau ayant réagi. Le bilan chimique dans les proportions stœchiométriques en tenant compte de ces
indications permet d’obtenir la masse d’aluminium corrodé :

mAl = 15,9 g

Eléments de correction des exercices du chapitre 3 : la réaction chimique. ■ 25


26 ■ Eléments de correction des exercices du chapitre 3 : la réaction chimique.
Eléments de correction des exercices du chapitre 4 :

Chimie des solutions.

Contrôle des connaissances

Exercice 1 : Équations de dissolution et de précipitation

Lorsque le solide ionique est côté réactif, il s’agit d’une réaction de dissolution. Lorsqu’il se situe côté produit, il
s’agit d’une réaction de précipitation. Pour nommer les solides ioniques, voir p224. Une bonne connaissance de la
nomenclature des ions est indispensable pour compléter les équations bilans et les équilibrer.

Nature de la réaction Nom du solide ionique Équation de la réaction


Dissolution Chlorure de sodium NaCl( s ) = Na + ( aq ) + Cl -( aq )
Précipitation Hydroxyde d’aluminium Al(3a+q ) + 3Cl(−aq ) = AlCl3( S )

Précipitation Nitrate de plomb 2NO3 ( aq ) + Pb 2 + ( aq ) = Pb( NO3 ) 2( S )
Précipitation Sulfate de calcium Ca 2 + ( aq ) + SO42- ( aq ) = CaSO4 ( S )
Dissolution Chlorure de magnésium MgCl2( S ) = Mg 2 + ( aq ) + 2Cl - ( aq )
Dissolution Hydroxyde de sodium NaOH ( S ) = Na + ( aq ) + OH - ( aq )
Précipitation Sulfate de fer (III) 2 Fe3+ ( aq ) + 3SO42-( aq ) = Fe2 ( SO4 )3( s )
Dissolution Sulfate de fer (II) FeSO4 ( s ) = Fe2 + ( aq ) + SO42- ( aq )
Précipitation Carbonate de magnésium Mg 2 + ( aq ) + CO32- ( aq ) = MgCO3 ( S )
Précipitation Chlorure d’argent Ag (+aq ) + Cl(−aq ) = AgCl ( S )

Exercice 2 : Calculs sur les concentrations molaires et massiques d’une solution

Les formules des paragraphes 2.4 et 2.7 de ce chapitre permettent de réaliser tous les calculs. Il manque un élément
dans la ligne du chlorure d’hydrogène pour faire les calculs.
Soluté VSolution mSoluté MSoluté nsoluté CSolution χSolution
NiCl2 500 mL 13 g M(NiCl2)=129,7g.mol-1 0,1 mol 159 mol.L-1 26 g.L-1
Al2(SO4)3 100 cm3 34,2 g M(Al2(SO4)3)=342g.mol-1 0,1 mol 1 mol.L-1 342 g.L-1
Na2CO3 563 mL 39,75 g M(Na2CO3) =106g.mol-1 0,375 mol 1,5 mol.L-1 159 g.L-1
NaOH 500 mL 10 g M(NaOH) = 40g.mol-1 0,25 mol 2 mol.L-1 80 g.L-1
HCl M(HCl) =36,5g.mol-1
H2SO4 250 mL 24,5 g M(H2SO4) =98g.mol-1 0,25 mol 1 mol.L-1 98 g.L-1
Ca(OH)2 2L 2,6 g M(Ca(OH)2)=74,1g.mol-1 35.10-3 mol 18.10-3 mol.L-1 1,3 g.L-1
AgNO3 1,0 mL 16,99 g M(AgNO3) =169,9g.mol-1 10-1 mol 1.10-2 mol.L-1 1,7 g.L-1
KOH 750 cm3 4,2 g M(KOH) =56,1g.mol-1 75.10-3 mol 1.10-2 mol.L-1 5,6 g.L-1
HNO3 2 dm3 252 g M(HNO3) = 63g.mol-1 4 mol 2 mol.L-1 126 g.L-1

Eléments de correction des exercices du chapitre 4 : Chimie des solutions ■ 27


Exercice 3 : Concentration molaires d’ions en solution

1. La masse d’hydroxyde de sodium permet de calculer la quantité de matière. On suppose la réaction totale
(limite de solubilité non atteinte). le calcul des concentrations molaires des ions se fait conformément au
paragraphe 2.6 de ce chapitre.

équation de la réaction NaOH = Na+ + OH–


état du système avancement nNaOH nNa+ nOH–

état initial 0 1 0 0
état intermédiaire x 1-x x x
état final xmax = 1 mol 0 1 1

 Na +  = 10 mol.L−1 et OH −  = 10 mol.L−1

2. La technique de résolution est identique à celle de l’exemple précédent.

équation de la réaction CuCl2 = Cu2+ + 2 Cl–


état du système avancement nCuCl2 nCu2+ nCl–
état initial 0 25.10-3 0 0
état intermédiaire x 25.10-3 - x x 2x
état final xmax = 25.10-3 mol 0 25.10-3 50.10-3

Cu 2 +  = 0,10 mol.L−1 et Cl −  = 0, 20 mol.L−1

3. La technique de résolution est identique à celle de l’exemple précédent.

équation de la réaction Fe2(SO4)3 = 2 Fe3+ + 3 SO42–


état du système avancement nFe2(SO4)3 nFe3+ nSO42–
état initial 0 0,10 0 0
état intermédiaire x 0,10 - x 2x 3x
état final xmax = 0,1 mol 0 0,20 0,30

 Fe 2 +  = 0, 20 mol.L−1 et  SO42 −  = 0, 30 mol.L−1

Exercice 4 : dilution d’une solution

Voir la fiche de l’acide chlorhydrique sur le site : http://www.inrs.fr/ dont voici un extrait :

28 ■ Eléments de correction des exercices du chapitre 4 : Chimie des solutions


1. La formule du paragraphe 3.4 de ce chapitre permet de calculer la concentration molaire :

Cacide = 9,5 mol.L−1

2. Une possibilité est d’introduire 53 mL (à l’aide de plusieurs pipettes jaugées) de la solution commerciale
dans une fiole jaugée de 500 mL à moitié remplie d’eau distillée. On complète ensuite au trait de jauge
avec de l’eau distillée.

Exercice 5 : Électroneutralité et écriture d’une solution ionique

1.
Nom de la solution ionique Formule de la solution ionique Équation d’électroneutralité
Chlorure de nickel (II) Ni 2+
( aq ) + 2Cl ( aq )
-
2  Ni 2 + ( aq )  = Cl -( aq ) 

Hydroxyde de potassium K + ( aq ) + OH -( aq )  K + ( aq ) . = OH - ( aq ) 

Fe2+ ( aq ) + 2NO3 ( aq ) 2  Fe 2 + ( aq )  =  NO3 ( aq ) 


- -
Nitrate de fer (II)

Chlorure d’aluminium Al 3+ ( aq ) + 3Cl -( aq ) 3  Al 3+ ( aq )  = Cl - ( aq ) 

Iodure de potassium K + ( aq ) + I -( aq )  K + ( aq )  =  I - ( aq ) 

2.
Nom de la solution Équation d’électroneutralité
Chlorure de fer (III) 3  Fe ( aq )  +  H 3O + ( aq )  = Cl - ( aq )  + OH − ( aq ) 
 3+

3  Al 3+ ( aq )  +  H 3O + ( aq )  = 2  SO4 ( aq )  + OH − ( aq ) 
2-
Sulfate d’aluminium

2  Pb 2 + ( aq )  +  H 3O + ( aq )  =  NO3 ( aq )  + OH − ( aq ) 
-
Nitrate de plomb

Carbonate de sodium  Na + ( aq )  +  H 3O + ( aq )  = 2 CO3 2- ( aq )  + OH − ( aq ) 


 
Bromure de cuivre (II) 2 Cu 2 + ( aq )  +  H 3O + ( aq )  =  Br - ( aq )  + OH − ( aq ) 

Eléments de correction des exercices du chapitre 4 : Chimie des solutions ■ 29


Exercice 6 : Molécules organiques chargées

Tête(s)
polaires composé composé
formule chimique dessin de la molécule ou anionique : cationique :
polarisables : oui/non oui/non
oui/non

C9H19NH3+ oui non oui

C12H25−C6H4−SO3- oui oui non

C18H37−O−C2H4−OH oui non non

C10H22 non non non


-
O

O S O

oui oui non

Exercices et extraits d’annales

Exercice 7 : Extrait de BTS

1.  Ni 2 +  = 50.10 −3 mol.L−1

2. Cl −  = 1, 0.10 −1 mol.L−1

3.  Ni 2 +  = 20.10 −3 mol.L−1

4. 2 Ca 2 + ( aq )  +  Na + ( aq )  +  H 3O + ( aq )  = Cl -( aq )  + OH − ( aq ) 

5. Cl −  = 80.10 −3 mol.L−1

Exercice 8 : Solide anhydre et solide hydraté

1. M(Cu(SO4)) = 159,5g.mol-1 ; M(Cu(SO4),5H2O) = 249,5g.mol-1

2. Les masses à mesurer sont :


mCu ( SO4 ) = 39,9 g et mCu ( SO4 ),5 H 2 O = 62, 4 g

30 ■ Eléments de correction des exercices du chapitre 4 : Chimie des solutions


3. Pour réaliser jusqu’à 6 solutions le produit anhydre est le moins cher, au-delà c’est le sulfate de cuivre
partiellement hydraté qui est le plus intéressant financièrement.

Exercice 9 : Extrait du BTS Travaux Publics 1991

1.
1.1. Le pH est supérieur à 7, cette eau est donc basique.

+ −
1.2. 2 H 2 O = H 3O ( aq ) + OH ( aq )

1.3. La donnée du pH permet de calculer les concentrations molaires en ions hydroxyde et oxonium :

 H 3O +  = 1, 0.10−8 mol.L−1 et OH −  = 1, 0.10 −6 mol.L−1

1.4. L’utilisation des masses molaires permet de calculer la concentration molaire de chaque ion cité :

Cl −  = 56.10 −6 mol.L−1  SO4 2 −  = 73.10 −5 mol.L−1  PO43−  = 1,1.10−6 mol.L−1


   

2. Ag + ( aq ) + Cl − ( aq ) = AgCl( s )

Le volume minimum pour précipiter la totalité les ions chlorure correspond aux conditions stœchiométriques :

Vnitrate d ' arg ent = 28, 2.10 −3 L

Exercice 10 : Réaction de précipitation

1. Résultats pour les concentrations molaires de chaque ion :

 Na +  = 2 mol.L−1 et OH −  = 2 mol.L−1

Cu 2 +  = 2 mol.L−1 et Cl −  = 4 mol.L−1

Remarque : les concentrations en ion oxonium peuvent être négligées.

+ − 2+
Pour la solution S1 :  Na ( aq )  = OH ( aq )  ; pour la solution S2 : 2 Cu ( aq )  = Cl ( aq ) 
-
2.

3.
2+
3.1. Cu ( aq ) + 2OH ( aq ) = Cu (OH )2( S ) , les autres ions sont spectateurs et ne participent pas à la réaction.
-

3.2. Le plus grand avancement possible vaut : x = 0,1 mol . Les ions cuivre (II) sont donc en excès.

3.3. le bilan chimique permet de calculer la masse de précipité formé : mCu (OH )2 = 9,8 g . Pour obtenir le solide
anhydre, il faut le chauffer pour le déshydrater.

3.4. Dans l’état final, les concentrations des ions restants sont données par :

Cu 2 +  = 0,8 mol.L−1  Na +  = 0,8 mol.L−1 Cl −  = 2, 4 mol.L−1

Eléments de correction des exercices du chapitre 4 : Chimie des solutions ■ 31


32 ■ Eléments de correction des exercices du chapitre 4 : Chimie des solutions

Vous aimerez peut-être aussi