Vous êtes sur la page 1sur 27

L’Architecture

coloniale en Algérie
partie 2
DR ALIKHODJA NADIR
1ERE ANNÉE MASTER ARCHITECTURE

DR ALIKHODJA NADIR HA M1 2020


La deuxième phase 1860 – 1900 : durant cette seconde phase,
nous assistons à une relance de la construction d’édifices
publics et militaires. Le choix du style se portera sur l’éclectisme
et particulièrement sur le néo-classique dominant à cette
époque en France.

DR ALIKHODJA NADIR HA M1 2020


Le Style néo-classique (style du vainqueur): il s’agit d’une
Architecture classicisante ( c’est-à-dire qui s’inspire des canons
esthétiques et ordres de l’architecture antique gréco-romaine),
d’appartenance européenne, elle trouve origine en 1750 dans les
références gréco-romaines pour devenir l’architecture officielle de
l’empire français pendant plus deux siècles. L’utilisation de ce style
trouve sa raison dans la volonté de donner un aspect monumental
aux édifices publics, avec le développement d’un confort urbain
pour les colons, fondé sur l’esthétique, l’hygiène, et l’agrément.

DR ALIKHODJA NADIR HA M1 2020


Les principales caractéristiques des constructions néoclassiques
sont:
1- Les constructions sont de forme parallélépipédique, presque
cubiques, avec des ouvertures larges et régulières sur toutes les
façades, il s’agit, soit de grandes fenêtres, soit de balcons qui font
parfois, le tour de deux façades.
2- La symétrie, la rythmicité des ouvertures, ouvertures en
hauteur.
3- Les RDC, bordant les places ou les avenues et les rues
importantes sont réservées à des commerces et souvent en
retrait sous des arcades.
4- L'emploi des colonnes et des ordres.
5- Le fronton triangulaire ou segmentaire.
DR ALIKHODJA NADIR HA M1 2020
6- Balustres et corniches, utilisations des bas-reliefs floraux,
portique extérieur (entrée).
7- Les toits sont en tuiles et tardivement des terrasses
inaccessibles.
8- Les niveaux varient de deux à quatre étages.
9- Les motifs de décoration sont très variés et participent à
l’animation de la façade. Le principal motif est le balcon
surchargé de décors (fantaisie), C’est à ce niveau que sont traités
les fenêtres, la ferronnerie et les encorbellements (consoles).

DR ALIKHODJA NADIR HA M1 2020


Figure1: Le théâtre de la ville de Bône Figure2: L'Hôtel de ville d’Oran, construit
(Annaba) et la statue de Bertagna en 1930. Il en 1886. Il Reflète d'ailleurs le style
reflète le style architectural Employé en architectural employé en France à la même
France à la même époque. époque.

DR ALIKHODJA NADIR HA M1 2020


édifié entre 1830 et 1832, ce
bâtiment est l’un des premiers
édifices élevés à Alger au
début de la période coloniale.
Adoptant la forme d’un temple
néo-grec périptère à colonnes
ioniques, il est représentatif
des choix esthétiques du
début de l’époque coloniale,
où l’influence des courants
venus d’Europe dominait la
scène architecturale locale.

http://mutualheritage-alger.univ-tours.fr/items/show/100

DR ALIKHODJA NADIR HA M1 2020


Projet du quartier du front de mer mis en chantier par napoléon 3 en 1860,
s’étalant de la place des martyrs ancien port à l’actuelle grande poste.

DR ALIKHODJA NADIR HA M1 2020


Illustration d’une partie du front de mer d ’Alger avant la colonisation

DR ALIKHODJA NADIR HA M1 2020


Le projet du front de mer pour
Alger lancé par Napoléon 3

DR ALIKHODJA NADIR HA M1 2020


Façade urbaine, le front de mer d’Alger source: «COHEN J.L., OULEBSIR N., KANOUN

Façade urbaine, le front de mer d’Alger source: «COHEN J.L., OULEBSIR N.,
KANOUN
Y.: « Alger, paysage urbain et architectures 1800-2000 », éd. de l’imprimeur, 2003

DR ALIKHODJA NADIR HA M1 2020


Tracé de la Place des martyrs
Colorossi A., Petruccioli A., at « Algérie, les signes de la permanence » EPAU 1993

DR ALIKHODJA NADIR HA M1 2020


Tracé de la Place port said à Alger
Colorossi A., Petruccioli A., at « Algérie, les signes de la permanence » EPAU 1993

DR ALIKHODJA NADIR HA M1 2020


Chambre algérienne du Commerce et de l'Industrie
Alger
Architecte(s) : PETIT, Henri

http://mutualheritage-alger.univ-tours.fr/items/show/219

DR ALIKHODJA NADIR HA M1 2020


Architecte(s) : GION, Paul

Palais de Justice Alger http://mutualheritage-alger.univ-tours.fr/items/show/219

DR ALIKHODJA NADIR HA M1 2020


Architecte(s) : DAUPHIN, Louis

Façade d'un des bâtiments de la faculté d'Alger.


http://mutualheritage-alger.univ-tours.fr/items/show/219

DR ALIKHODJA NADIR HA M1 2020


Trois parties distinctes ; le soubassement est matérialisé avec la galerie en portiques de 3.50 m de haut,
le corps de la façade en pierre puis la couverture est généralement en toiture ou avec attiques.

Inventaire général des formes architecturales paradigmatiques en Algérie des origines jusqu'à nos jours" pour le ministère de l'enseignement
supérieur et de la recherche scientifique d'Algérie (en 2003) Y KANOUN

DR ALIKHODJA NADIR HA M1 2020


Colorossi A., Petruccioli A., at « Algérie, les signes de la permanence » EPAU 1993

DR ALIKHODJA NADIR HA M1 2020


Colorossi A., Petruccioli A., at « Algérie, les signes de la permanence » EPAU 1993

DR ALIKHODJA NADIR HA M1 2020


Colorossi A., Petruccioli A., at « Algérie, les signes de la permanence » EPAU 1993

DR ALIKHODJA NADIR HA M1 2020


Immeuble rue Michelet, Alger

DR ALIKHODJA NADIR HA M1 2020


Banque Badr Sétif

DR ALIKHODJA NADIR HA M1 2020


DR ALIKHODJA NADIR HA M1 2020
Vue sur une entrée d’immeuble néoclassique

DR ALIKHODJA NADIR HA M1 2020


Vue sur une cage d’escalier d’immeuble

DR ALIKHODJA NADIR HA M1 2020


Vue sur une entrée d’immeuble

DR ALIKHODJA NADIR HA M1 2020


FIN

DR ALIKHODJA NADIR HA M1 2020

Vous aimerez peut-être aussi