Vous êtes sur la page 1sur 3

CHAPITRE I

C’est l’ensemble des opérations destinées à recueillir sur le terrain les


éléments nécessaires à l’établissement d’un plan ou d’une carte.
Un levé est réalisé à partir d’observations : action d’observer au moyen
d’un instrument permettant des mesures : par extension, « les observation »
désignent souvent les résultats de ces mesures.
La phase d’un levé topographique, ou d’une implantation ; qui fournit ou
utilise les valeurs numériques de tous les éléments planimétriques est appelée
topométrie ; généralement, la topométrie est la technique de levé ou
d’implantation mise en œuvre aux grandes et très grandes échelles.

Le levé topographique sera réalisé au 1/500ème / 1/200ème. Il devra

faire apparaître :

 Le quadrillage décimétrique et écritures des coordonnées sur le pourtour.


 La flèche Nord.
 Les limites et leurs représentations conventionnelles des parcelles
publiques/privées avec amorce des limites séparatives sur 5 m..
 Les chaussées, trottoirs, accotements et bordures.
 Les fossés, talus, ponceaux et ponts avec section.
 Les luminaires, candélabres, poteaux et signalisation verticale.
 L’ensemble des réseaux des concessionnaires (parties enterrées et
affleurantes) avec indication de leur nature, dimensionnement et charge.
 La position et l’altimétrie des regards et canalisations existants avec amorce
jusqu’au premier regard sur les rues ou branchements adjacents.
 La position et l’altimétrie des branchements particuliers sur les regards.
 Le diamètre et l’altimétrie des conduites existantes visitables.
 Le niveau du lit et du fil d’eau sur les bras des cours d’eau au droit de leurs
intersections éventuelles avec le projet sur 10 m de part et d’autre.
 La toponymie (nom de la rue, N° de voirie, lieux-dits, etc...). Et sur
demande du Maître d’Œuvre.
 En cas de besoin : le nivellement de points particuliers isolés ou par profil en
travers.
 Dans le cas de travaux de réhabilitation : la position des boîtes de
branchement, l’altimétrie tampon/radier et diamètre des canalisations.
 Dans le cas de travaux d’extension :
 La position et l’altimétrie des emplacements susceptibles d’accueillir les
futures boîtes de branchement (portails, seuils de porte, cours, etc...).
 La position de la sortie, diamètre et altimétrie des effluents au niveau des
habitants. Pour ce dernier point, le géomètre devra prévenir le maître d’ouvrage
de la nécessité de s’introduire chez les particuliers, afin de prévoir le cas échéant
un arrêté municipal (la pénétration chez les particuliers se fera avec leur accord et
en leur présence). Si, dans certains cas, le levé ne peut être réalisé, le géomètre
fournira pour le moins une estimation sommaire de l’altimétrie en domaine privé
à partir du domaine public, et joindra en annexe une note explicative faisant état
des références qui ont servi de base aux mesures.