Vous êtes sur la page 1sur 1

COMPRESSION LIMITE D’ATTERBERG  

: - le matériau étant pris en plusieurs fois afin de


ANALYSE GRANULOMETRIQUE Objectif : Il permet de déterminer la Objectif Visé : faciliter l’opération. Laver le refus à 1,6 mm
Objectif :Déterminer la distribution des résistance de béton La limites d’atterberg sont des paramètres dans un bac, bien remuer à l’aide d’une
particules de sol par classement des diamètres Equipement : chronomètre , La machine de géotechniques destinés à identifier un sol truelle. Puis verser dans le bac perforé,
Equipement : les tamis > 0.080mm – le compression Equipement : égoutter et sécher à l’étuve jusqu’à poids
balance – étuve 105c – chronomètre – bac Matière d’ouvre : éprouvette en béton de Pour préparation du sol : constant.
Peser ce refus une fois séché, soit P’ le résultat
métallique, Agitateur mécanique,, Pièce à 32 de hauteur et 16 de diamètre - Un récipient d’un moins 2L
de la pesée.
température Déroulement : Surfaçage les deux faces de - Un bac métallique de dimension 30x20x8
p = P – P’ = 5000 – P’
Matière d’ouvre : granulat ( 5 kg ) l’éprouvette par un mélange de 60% de - Un Tamis maille Carré de 400 Um.
CLA= 100 x (5000 – P’) / 5000
Déroulement : Prendre un échantillon du fleursoufre et 40% de sable fin 0.5 mm Pour la détermination de la limite de liquidité :
sol, après séchage (étuve à une t° de 150 °c), on Mettre l’éprouvette sur la presse d’essai avec - Un appareil de casagrand LA TENEUR EN EAU
le met dans une série de tamis (décroissant), des forces différent pour calculer la résistance - Une étuve de dessiccation But de l’essai
on le secoue, on mesure la masse de refus, on Dette essai fait à 28 jours et 7 jours (pendent - une balance Détermination de la quantité d’eau
doit trouver la masse des passant plus refus ces jours les cylindres sont imbibé dans l’eau - des capsules ou boite de pétrie contenue dans un sol.
égale masse initiale, traçage de la courbe MICRO DEVAL Pour la limite de plasticité : Domaine d’application
granulométrique du sol fin. - Une plaque misse en marbre Travaux de terrassement de compactage
Objectif Visé :
5-2.5-1.25-0.63-0.315-0.160-0.080mm- fond - Une plaque de verre de : portante une Appareillage :
L’essai permet de déterminer la résistance à
graduation tous les 1cm ,
EQUIVALENT DE SABLE l’usure par frottements réciproques des  Etuve sèche Des récipients
- Déroulement de l’essai  :  Balances
Objectif : il permet de détermines le éléments d’un granulat.
- sur chantier extraire le sol
propriété de sable Equipement : Mode opératoire
- en labo prendre une masse de matériau a
Equipement : - éprouvette – thermomètre 1-tombour ou ( cylindre ) un diamètre tremper dans un récipient d’eau pendent24h
N.B : l’essai doit se faire sur deux prises
- Bonbonne + bouchon, - Entonnoir – piston intérieur de 200 ± 1mm et une longueur utiles
- une fois imbibé le matériau est tamisé par pour en fin prendre la moyenne.
de 154 ± 1mm pour les gravillons compris entre
taré – machin agita trier – spatule – voie humide au tamis 400Um l’eau du lavage + - Prendre un récipient propre, sec et
4 et 14 mm et de 400 ± 2 mm pour les 25 – 50 taré, y placer un échantillon de sol
balance - règle de mesure – tube lavure le tamisât sont recueillie dans un bac
mm. humide d’un poids minimum de :
Matière d’ouvre : sable 120g – eau métallique
-bille d’acier : d 10mm
distille + solution lavent - Apres une durée de 12 h , l’eau claire du bac 30g pour les sols fins
-un moteur = 1kw
Déroulement : - 120g de sable + la métallique est vider sans entraîner de particule 300g pour les sols moyens
- un bac - une étuve à 105 °c,
solution – agiter (10 min) – repos (20min) - un jeu de tamis de 1,6 - 4 – 6,3 – 8 - 10 – solide 3000g pour les sols grossiers
– résultat Es=H2/H1*100 - L’eau qui reste est évaporé a une température - On les place à l’étuve après 15 heures on
14 – 25 – 40 -50mm.
Placé l’échantillon de sol dans une éprouvette, Matériaux soumis A l’essai : < 50 C prend le poids. En principe entre
ajouter la solution contenant un agent -500g de granulat de diamètre (voir tablo) La limite de liquidité les deux pesées, de la différence est
dispersant, chlorure de calcium glycérine -2.5L de l’eau - Dans la Coupelle propre et sèche repartir 70g inférieure à 0,1%
format de Hyde, ajouter mécaniquement dans - Déroulement de l’essai : de pâte partir la pâte en deux à l’aide d’une
un machine agitatrice, laisse reposer outil à rainurer
-prise d’essai de 500g, lavé , séché , et pesé
l’ensemble, il se forme un dépôt solide qu’on - Fixer doucement la coupelle sur le support de
-mise en place dans un tambour +5kg de
appelle flowalt, mesurer h1 et h2, l’appareil de casagrand
biles métallique + 2.5 l de l’eau
l’équivalent de sable : ES = h1/h2x100 - soumettre la coupelle à une série de choc 2
-appliquez une rotation de 12 000T à la vitesse
coups/seconde
e 100T/min –( =2h)
MASSE VOLUMIQUE - Enlever le granulat après l’essai. Recueillir Résultat :
Objectif : Il permet de déterminer la masse le granulat dans un bac placé sous l’appareil, - Si nombre de coups est < 15 recommencer
volumique apparente d’un sol en place - Tamiser le matériau contenu dans le bac sur l’essai avec un matériau plus sec
Equipement : Tige gradée, indexe de lecture, le tamis de 1,6 mm - Si N > 35 , l’opération est renouvelée sur un
cylindre, plaque d’appui membrane souple, - Laver le refus à 1,6 mm dans un bac, bien prélèvement auquel on ajout de l’eau distillé
embase, dispositif de control de la pression remuer à l’aide d’une truelle. Puis verser dans - Si 15 < N < 35 on a obtenu la limite de
Un densitomètre à membrane le bac perforé, égoutter et sécher à l’étuve liquidité
Matériel de creusement : jusqu’à poids constant. La limite de plasticité
Pelle, piochon, burin, marteau - Peser ce refus une fois séché, soit m’ le - prendre un échantillon de la pâte ( coupelle )
Matériel de prélèvement résultat de la pesée. 5g
Sac, échantillonneur de forme cylindrique, Le coefficient Micro-Deval est par définition - rouler des rouleaux sur une plaque de marbre
balance précise, un plaque de transport égal au rapport - le rouleau s’il atteint un diamètre de 3mm/10
(protection de la membrane) m = M – m’ cm
Déroulement : CMD= 100 x m / M Indice de plasticité
Mesurer le volume initial Vo Le coefficient mesure le % d’usure, plus il Ip = Wl – Wp
Remplir l’appareil d’eau (membrane souple), est petit et plus la résistance à l’usure est 0a5  sol non plasticité
Fixer la plaque d’appui avec les piquets grande. 5a15  peu plasticité
15a40  sol plasticité
d’ancrage, Appuyer sur le piston, Mesurer le Essai Proctor :
volume Vo >40 sol très plasticité
Déterminer la masse mn Objectif Visé : LOS ANGELES.
Creuser un trou, Prendre la totalité du Déterminer la masse volumique optimale sèche Objectif Visé :
matériau, Mesurer mn d'un matériau et sa teneur en eau L’essai permet de mesurer les résistances
Détermination du volume total Vt correspondante combinées à la fragmentation par chocs et à
Fixer à nouveau l’appareil sur la plaque d’appui Equipement : l’usure par frottements réciproques des
Mesurer le volume Vt -Moule Proctor avec embase et hausse éléments d’un granulat.
CONE D’ABRAME -Dame Proctor normal Equipement :
Objectif : Il permet de déterminer -Règle à araser a)- La machine Los Angeles
l’affaissement de béton -Balance de portée supérieure à 6 kg. comporte :- un cylindre creux en acier de 12
Equipement : poignées de préhension, aux MODE OPÉRATOIRE mm ± 0,5 mm d’épaisseur, fermé à ses deux
2/3 de la hauteur ; - choix du moule extrémités, ayant un diamètre intérieur de
- plaque de base ; - Humidifier le sol à la teneur en eau voulue, 711 mm ± 1 mm et une longueur intérieure
- dispositif de fixation ; bien homogénéiser de 508 mm
- portique de mesure, avec règle graduée ; - Monter la base du moule sur son socle et ± 1 mm. poids =370kg
- tige de piquage en acier Ø 16 mm, l = 60 cm ; peser cet ensemble. - des boules de fer sphériques de 47 mm de
- entonnoir pour introduire le béton ; - Monter la hausse sur le moule diamètre et 445 g en acier
Déroulement : – Effectuer l’essai Proctor suivant la norme - - un bac métallique - une balance
1. fixer le cône sur la plaque ; Retirer la hausse et araser - une étuve à 105c
2. Remplir le cône de béton en respectant les - Peser le moule, le socle et le contenu, en Matériaux soumis A l’essai :
règles suivantes : déduire la masse de sol contenu dans le moule. La masse de l’échantillon en voyé au
- on doit couler 3 couches de hauteurs - Démonter le socle, prélever une petite laboratoire sera au moins égal a 15 000 g
sensiblement égales ; quantité de sol de part et d’autre du moule et - Déroulement de l’essai :
- chaque couche on doit piquée de 25 coups de effectuer les mesures de teneur en eau - prendre une masse de 5000g (voir tableau)
tige ; EXPRESSION DES RÉSULTATS - introduire avec précaution la charge de boule
- le dernière couche doit être arasé avec la tige On détermine le couple ρdmax pour wopn qui 12+ 5kg de la charge
de piquage ; est la teneur en eau de l’optimum Proctor - mettre la machine en marche 30 a
3. Démouler en soulever le cône sans lenteur normal 33tours/min
excessive et sans brutalité. Si wn = wopn, le compactage est effectué - prendre le granulat
4. Laisser le mouvement d’affaissement se Si wn < wopn, le sol doit çetre arrosé avant - tamiser ce granulat dans le tamis 1.6mm sur
stabiliser (environ 1 minute) ; après compactage pour atteindre wopn un bac métallique
mesurer la nouvelle hauteur entre béton et Si wn > wopn, le sol doit être aéré pour sécher.
portique.
5. L’affaissement est dans ce cas :

Vous aimerez peut-être aussi