Vous êtes sur la page 1sur 1

Bonjour madame, je m’appelle Diem Quynh.

Je viens de lire un texte intitulé “Chéri(e), j’ai arrêté la


viande!”. Ce document est un article qui est extrait du quotidien “Le Parisien”. Dans ce texte, on parle
du thème société. Plus précisement, c’est le régime alimentaire. Un couple dont la femme est un
végétarien et son mari est au contraire. Bienqu’il satisfaisse les plats végétariens de sa femme, il
n’accepte pas une cuisine non carnée. Une question se pose : “Faut-il suivre un régime végétarien?”
Pour mieux répondre à cette question, je vous présenterai tout d’abord les avantages du végétarisme. Je
vous montrerai ensuite ses inconvenients. Et enfin, je vous présenterai mes opinions personnelles sur ce
problème.

Certes, il ne peut pas nier que le végétarisme nous offre des avantages. Grâce au régime végétarien, on
aura une bonne santé. Chez les végétariens, la viande est remplacée par des légumes, des fruits et des
céréals qui comptent beaucoup des nutriments comme les fibres et les antioxydants. Il permet de
prévenir les maladies cardio-vasculaire et même si le cancer.

De plus, le régime végétarien contribue à la protection de l’environnement. Comme nous savons,


l’industrie de la viande fait partie des secteurs les plus destructeurs de la planète. Il nécessite beaucoup
d’espace, de nourriture et d’eau. Par exemple, pour produire 1 kilogram de steak, une vache doit
manger jusqu’à 25kg de grain et utiliser jusqu’à 15000 littres d’eau. Les produits animaliers dévorent des
tonnes de nourriture, mais ils ne répresentent que 18% des calories mangées par les humains. C’est un
gaspillage impensable.

Mais, il existe des inconvenients pour suivre le régime végétarien. Prémièrement, il est difficile que le
végétarien cohabite avec les omnivores, particulièrement son/sa conjoint. La différence entre deux
modes de vie peut provoquer les conflits dans le quotidien: la cuisine, les produits quotidiens testés sur
les animaux ou non.

Deuxièmement, la pratique de ce régime alimentaire risque de carence de certains nutriments comme:


le fer, le zinc, la vitamine B12 et le calcium. Cette carence peut avoir une influence sur la croissance
physique de l’enfant, surtout les adolescents.

En conclusion, on a le choix de suivre le végétarisme. D’apres moi, je ne choisis pas d’être végétarienne.
Malgré ses avantages, je ne m’imagine pas renoncer à des moment conviviaux avec de la viande à table.
Et pour résoudre le problème entre le végétarien et l’omnivore, il faut avoir une tolérence qui vient de
deux: respecter que tout le monde ne fasse pas le même choix alimentaire et de vie que nous… on peut
décider de concilier les deux types de plats : la viande qui cuit d’un côté, le plat végé qui mijote de
l’autre. Et parfois, essayez de prendre d’un repas végétarien. Cela vous permettra de s’entendre mieux.
Je viens de finir mon exposé. Merci de votre attention!

Vous aimerez peut-être aussi