Vous êtes sur la page 1sur 15

SN / 37.143.

09
08.02.2011

Atelier « Social et maison de quartier » le 18 janvier 2011


Procès-verbal

PREAMBULE

L’atelier « Social et maison de quartier », s’est tenu le mardi 18 janvier, de 18h à 22h, à Clarens (salle
de la paroisse catholique), en présence de 23 participants (sur 42 inscrits, 3 personnes s’étant
1
excusées) .

L'atelier avait pour objectif principal de recueillir de la manière la plus concrète possible les besoins de
la population que devrait satisfaire une future maison de quartier, ainsi que d’éventuels autres besoins
sociaux. Il visait en outre à identifier des personnes potentiellement intéressées à faire partie de la
Commission des usagers (voir plus bas).

Au nom de la Municipalité, Mme Edith Willi, conseillère municipale des Affaires sociales, des Ecoles
et de la Jeunesse, a souhaité la bienvenue aux participants et a remercié ces derniers pour leur
engagement. Elle en a profité pour présenter le nouveau conseiller municipal de l’Urbanisme,
M. Pierre Rochat, lui aussi présent dans la salle, et a souligné l’importance que la Municipalité
accorde au projet CLARENSemble.

1. CONTEXTE ET ENJEUX

La première partie de l’atelier a consisté en une information sur le contexte et les enjeux liés à la
construction d’une maison de quartier. M. Jean-Lou Barraud, chef du Service de l’urbanisme et chef
du projet CLARENSemble a informé les personnes présentes sur l’avancement des démarches
effectuées par les autorités. Etant donné la localisation très intéressante du futur emplacement à la
rue de Jaman 8 (endroit animé, centré), il est d’intérêt public de construire cette parcelle. Le
programme communal, c’est-à-dire les activités prévues par la commune, se décline ainsi :

- un centre de loisir pour la jeunesse ;

- un restaurant scolaire ;

- des salles de classe ;

- un guichet administratif communal ;

1
Suite à la soirée de lancement de CLARENSemble, le 23 juin 2009, 101 personnes s’étaient déclarées
intéressées par les thèmes « social » et « maison de quartier ». En novembre 2010, elles avaient toutes été
conviées à l’atelier du 18 janvier 2011.

Communauté d'études pour l'aménagement du territoire


EPFL ENAC INTER CEAT • BP - Station 16 • CH-1015 Lausanne • Tél. 021 693 41 67 • Fax 021 693 41 54 • E-mail: sophie.noirjean@epfl.ch
CEAT • CLARENSemble • Procès-verbal de l’atelier « Social et maison de quartier » 2

- une UAPE (unité d'accueil pour écoliers) ;

- un appartement pour le concierge (actuellement domicilié dans des locaux au collège Vinet) ;

- un étage « Maison de quartier » dont les besoins sont à définir, notamment à travers les résultats
2
du présent atelier (env. 400 m ).

Le Service de l’urbanisme pilote le processus nécessaire à la construction de la Maison de quartier et


s’assure que cette dernière soit fonctionnelle et en relation avec les besoins, notamment ceux
exprimés ce soir. L’organisation de la construction du bâtiment est confiée à une « Commission de
construction », sous la houlette du Service des bâtiments et composée de représentants des services
administratifs responsables des futures activités. En outre, une « Commission des usagers »,
présidée par M. Simon Smith (délégué à la jeunesse), sera composée des représentants de diverses
sociétés (aînés, association des intérêts de Clarens, associations œuvrant pour l’intégration des
étrangers et pour la culture) et d’habitants. Elle est chargée d’accompagner le projet pour l’étage
« Maison de quartier » et d’assurer la coordination avec la construction de l’ensemble du bâtiment.

En ce qui concerne l’architecture, il n’est pas encore défini par le Service de l’urbanisme si un
concours sera mis sur pied ou une simple procédure d’appel d’offres. Quoi qu’il en soit, le nouveau
bâtiment devrait être opérationnel à la rentrée d’août 2013.

Quelques questions sont posées à M. Barraud :

- un participant s’inquiète quant au nombre de places de stationnement disponibles à cet endroit. Il


lui est répondu que cette maison étant destinée aux gens du quartier, elle ne devrait pas faire
augmenter de manière conséquente les besoins en stationnement. Toutefois, comme dans tout
projet de construction, ce paramètre sera pris en considération ;

- une personne demande si la Maison de quartier n’était pas prévue dans l’ancienne ferme de la
rue du Port. M. Barraud lui répond qu’à l’heure actuelle, la commune n’est pas propriétaire de la
parcelle à la rue du Port (le propriétaire est un promoteur immobilier), contrairement à la parcelle
sise à la rue de Jaman 8 et qui jouxte le collège Vinet ;

- une personne s’étonne de voir planifier un appartement pour le concierge. M. Steffen, Directeur
des écoles présent ce soir-là comme habitant, précise que l’appartement est prévu pour l’actuel
concierge du collège Vinet, qui sera concierge des deux bâtiments, collège et maison de quartier.
Les locaux que son actuel appartement libérera seront utilisés comme salles de rendez-vous des
logopédistes, etc.

De son côté, Pro Senectute a été mandaté par la commune de Montreux pour établir un « diagnostic
communautaire » auprès des aînés de Clarens. Le responsable du projet, M. Casabianca, présente
les résultats intermédiaires, qui se basent sur environ une centaine d’entretiens réalisés. Il en ressort
que le souhait exprimé par rapport à la Maison de quartier est de voir un espace ouvert tous les jours
avec un animateur présent toute la journée. Le besoin qui a été le plus cité est la création d’un espace
social, où les boissons sont à des prix modérés et sans l’obligation de consommer. Les aînés se
déclarent aussi prêts à transmettre leur expérience, notamment avec les enfants, par exemple en
racontant leur parcours de vie ou en les aidant à faire les devoirs. Un souhait qui a été exprimé est
celui du partage des cultures à travers des activités interculturelles, comme la présentation des us et
coutumes des pays et cantons différents. Les aînés de Clarens ont aussi manifesté le désir d’avoir un
espace qui leur est octroyé pour discuter entre eux, suivre des conférences et apprendre/pratiquer
une langue (davantage d’informations dans l’annexe 1 : présentation Powerpoint de M. Casabianca).
CEAT • CLARENSemble • Procès-verbal de l’atelier « Social et maison de quartier » 3

Les résultats de l’atelier contribueront à la définition du cahier des charges (à l’intention des
mandataires architectes) qui devra être élaboré par la Commission de construction. La Commission
des usagers, quant à elle, devra s’assurer que les besoins exprimés soient bien pris en compte. A
cette fin, le président de la Commission des usagers siège également dans la Commission de
construction.

2. RESULTATS (CF. PHOTOGRAPHIES DES PANNEAUX EN ANNEXE 2)

2.1 Maison de quartier

Les participants ont été invités à identifier des besoins et proposer des activités pouvant y répondre,
expliquer à quel public ces activités seraient destinées, et surtout qui serait en charge d'organiser ou
de superviser ces activités. Consécutivement, les besoins matériels que ces activités impliqueraient,
les surfaces nécessaires et les éventuelles conditions nécessaires à leur réalisation ont complété les
réflexions.

Ce n’est pas moins de 22 activités qui ont été proposées par les participants. Ceux-ci étaient répartis
dans un premier temps en deux groupes, puis réunis en plénum pour prendre connaissance des
propositions de l’autre groupe. Ces propositions d’activités ont été soumises à l’appréciation des
participants, qui ont pu plébisciter les activités leur paraissant les plus intéressantes en termes de
2
faisabilité et de besoin .

Ci-dessous la liste des activités proposées, dans l’ordre d’appréciation des participants :

1) Cours de français
pour allophones adultes, deux matinées et trois soirées par semaine, organisé par l’association
« Français en jeu », pour des groupes de 12-15 personnes. Besoins matériels : tableau noir et
armoire pour le matériel. Personne de contact : Claire-Lise Dubois, directrice.
C’est cette proposition a reçu le plus de suffrages (24).

2) « Bar social », espace de rencontres


pour les aînés ou pour tous les publics (pas de consensus) dont les consommations seraient à
prix réduit, encadré par des bénévoles ou assuré par un automate à boissons, pour une capacité
de 30 personnes environ, ouvert tous les jours (14 suffrages)

3) Bibliothèque « annexe » de la bibliothèque de Montreux


pour les francophones et les non-francophones, avec des abonnements à des journaux des pays
de provenance des usagers, pour assurer la faisabilité, faire un appel aux dons de livres de
diverses cultures (exemples : Bibliothèque de Montreux, Globlivres à Renens). (13 suffrages)

4) Expositions « multicultures » (12)

5) Activités théâtrales, danse, expression corporelle (12)

6) Jeux de rôles (10)


pour les adolescents jusqu’à 40 ans, une dizaine de personnes, un soir de la semaine et les
week-ends.

2
Chaque participant s’est prononcé sur les activités au moyen de 8 gommettes de couleur qu’il était libre de
répartir à son gré. Certaines activités sont apparues dans les deux groupes, les suffrages ont donc été
cumulés.
CEAT • CLARENSemble • Procès-verbal de l’atelier « Social et maison de quartier » 4

7) Thés dansants (9)


pour les 50 ans et plus, les samedis ou dimanches après-midi, 1-2 fois par mois. Prévoir la
sonorisation.

8) Activités culturelles (9)


films, spectacles, conférences, … pour les adultes, une fois par semaine, après-midi ou soir.

9) « Café des mamans » (9)


lieu d’accueil pour les mamans des enfants scolarisés à Clarens. Besoin d’une personne
d’accueil.

10) Lieu d’accueil et d’information (8)


pour tout public, ouvert tous les jours, par exemple sous la responsabilité d’un bénévole (aîné).

11) Cours en assurances sociales (7)


pour les adultes, organisé par exemple par un employé de la Caisse cantonale AVS, à raison de
quelques soirées par an.

12) Loto et Scrabble (7)


pour tout public, un après-midi par mois.

13) Cours de civisme (6)


pour les adultes, organisé par un politicien (proposition controversée) ou un professeur, quelques
soirées par an.

14) Ateliers de contes (4)


pour les enfants, où les personnes âgées pourraient raconter des contes aux enfants, une fois par
semaine le mercredi après-midi.

15) Accueil des nouveaux arrivants (habitants) à Clarens (4)

16) Cours d’informatique (4)


où les jeunes pourraient initier les aînés (et vice versa). La question de la mixité des cours
hommes - femmes a été soulevée (notamment en regard des communautés musulmanes) sans
trouver d’accord au sein du groupe.

17) Travaux manuels (2)


Pour un public de tout âge, encadré par un bénévole. Nécessité d’une arrivée d’eau, d’espaces de
rangement, de matériel divers

18) Petite restauration (2)

19) Animations (2)


afin de réunir les personnes isolées, avec une équipe d’animation, en particulier lors de fêtes
annuelles.

20) Ateliers de musique (2)


(insonorisation)

21) Intégrer le Club des aînés (1)


qui se réunit actuellement une fois par mois à la salle du Temple. On ignore si un déménagement
est souhaité. Contact : Pascal Gorris.

22) Terrain de pétanque (0)

Un des deux groupes a mis l’accent sur la notion de « verticalité », qui comprend la vision d’une
maison de quartier globale, des échanges pouvant avoir lieu entre les étages : par exemple, une salle
CEAT • CLARENSemble • Procès-verbal de l’atelier « Social et maison de quartier » 5

polyvalente (spectacles, concerts), ou le réfectoire, pourraient être utilisés par plusieurs étages. En
outre, un échange de savoirs et de compétences pourrait avoir lieu entre les différents étages (« troc
savoir ») et/ou de manière transversale, par étage. Cela suppose la présence d’un intendant qui
assure la coordination entre les différents usages.

La préoccupation de voir l’accès à la Maison de quartier garanti pour tous les utilisateurs (notamment
les personnes handicapées) s’est aussi exprimée.

2.2 Autres besoins sociaux

Pour des sujets ne pouvant être satisfaits par la construction d’une Maison de quartier, les
participants ont eu la possibilité d’identifier d’autres problèmes / besoins sociaux et d’esquisser des
pistes de solutions. Les besoins suivants ont été identifiés :

- besoin d’appartements protégés ;

- besoin d’entendre les communautés étrangères : l’isolement des personnes appartenant à des
communautés d’origine étrangère, leur absence à des événements comme les ateliers grand-
public, par exemple, est relevé. Il est proposé d’identifier une personne qui serve de relais entre
les diverses communautés et la commune, afin d’attirer toutes les ethnies aux manifestations
mises sur pied par la commune.

En outre, les propositions suivantes ont été exprimées :

- mise sur pied d’une bourse d’échange (troc-savoir), aussi en dehors de la Maison de quartier ;

- organisation de tournois sportifs pour les jeunes (foot, basket, etc.) ;

- organisation d’une course de vélo en ville (adultes et enfants), par exemple sur l’avenue Mayor-
Vautier, Jaman, W.-Thomi ;

- mise à disposition des salles de gymnastique les jours de pluie, pendant les congés, etc. Cette
proposition est controversée en raison de la nécessité perçue d’un surveillant ou d’une personne
responsable ;

- organisation de voyages et d’activités culturelles. Cette proposition est controversée car une
organisation existe déjà dans ce domaine ;

- enfin, un participant doute qu’un concierge soit suffisant pour gérer les deux sites (école et
Maison de quartier). Ce constat est mis en question par d’autres membres du groupe qui estiment
qu’il n’est pas rare de voir les concierges déléguer ou sous-traiter une partie de leur tâches, ce qui
est peut-être déjà le cas maintenant.

3. PROCHAINES ETAPES

Mme Lorraine Wasem, adjointe au chef de Service de l’urbanisme, précise les prochaines étapes du
processus. La commune va mandater un bureau spécialisé à la mi-février 2011, ce qui déterminera le
type de procédure à suivre pour l’étude (concours d’architecture ou appel d’offres). L’étude d’avant-
projet est attendue pour la fin mars 2011, de manière à ce que les travaux puissent commencer au
printemps 2012 et dans l’optique de mettre la maison de quartier à disposition du public à la rentrée
scolaire 2013. Ces étapes prévues sont bien entendu tributaires des aléas de la procédure.

La population sera tenue au courant par voie de presse et par le site Internet www.clarensemble.ch.
CEAT • CLARENSemble • Procès-verbal de l’atelier « Social et maison de quartier » 6

Mme Wasem tient à rassurer la population qui pourrait craindre des lenteurs administratives :
contrairement à la Grand’Place, la parcelle de la rue de Jaman 8 est propriété de la commune et donc
il n’y aura pas de négociations nécessaires à ce niveau-là.

4. EVALUATION DE LA SOIREE

Les participants ont été invités à se prononcer sur la qualité du déroulement de la soirée ainsi que sur
les résultats de la soirée.

De manière générale, les participants se sont déclarés satisfaits du déroulement de la soirée,


davantage que de ses résultats.
CEAT • CLARENSemble • Procès-verbal de l’atelier « Social et maison de quartier » 7

Annexe 1 Diagnostic communautaire et maison de quartier : quels besoins


pour les aînés de Clarens?

(présentation Pro Senectute)


Définition

 Un diagnostic communautaire est un état des lieux


Diagnostic communautaire, de la qualité de vie des personnes de plus de 55
ans:
la maison de quartier?
  réalisé avec ces dernières
Quels besoins pour les aînés
  et avec des personnes intéressées par la thématique de
de Clarens? l’âge.

8 février 11 8 février 11

La dimension communautaire du Question spécifique sur la maison de


diagnostic quartier
 la posture des professionnels de terrain Questionnement des habitants, 100 entretiens
réalisés
  il s’agit de venir avec une méthode de travail et non
un savoir, ce sont les habitants qui amènent leur
expérience -  Quelles activités?
  la manière dont les sujets sont traités -  Quel public?

  création d’un groupe d’habitants avec lequel les


professionnels de terrain vont co-construire le
diagnostic

8 février 11 8 février 11

Besoins Besoins

  Lieux de rencontre
  Intergénérationnel
Bar social
  Interculturel
  Ouvert tous les jours (7/7) Espace social où les boissons sont à des prix
  Animateur fixe modérés et sans obligation de consommer
  Cuisine
  Cantine
  Salles à louer
  Financements communaux
8 février 11 8 février 11

1
Activités Activités

 1 x mois: journée à thème interculturel  Raconter leur parcours de vie


(us et coutumes de pays ou cantons divers)  Aider à faire les devoirs
 Cours de français  Lire des histoires
 Cours de bricolage/cuisine
 Troc savoir et service  Dimension intergénérationnelle

 Dimension interculturelle

8 février 11 8 février 11

Organisation et supervision de ces


Activités
activités
 Lieux ou discuter  Animateur présent tout le temps
 Pratiquer une langue
. Coordination des activités
 Suivre des conférences
. Mettre en lien les personnes
 Créer des spectacles
. A l’écoute des personnes
 Lieux où s’informer
. Gestion des salles

-> Espace pour les ainés ouvert 7/7


-> Fonctionner avec de bénévoles

8 février 11 8 février 11

Quoi faire avant l’arrivée de la maison


Besoins matériels
de quartier?
 Plusieurs salles ou salles modulables Proposition
 Cuisine à disposition
 Réfectoire Trouver un bar où les personnes intéressées à
 Bibliothèque, pour livres et magazines à partager fréquenter la future maison quartier puissent se
retrouver un après-midi par semaine en payant les
prix des boissons à deux fr.- (indemnisations au
bar?)

8 février 11 8 février 11

2
MERCI!

8 février 11

3
CEAT • CLARENSemble • Procès-verbal de l’atelier « Social et maison de quartier » 8

Annexe 2 Photos des résultats du travail de groupes


Groupe A: Maison de quartier
Groupe C: Maison de quartier
Groupe A: Autres besoins sociaux Groupe C: Autres besoins sociaux
Evaluation de la soirée