Vous êtes sur la page 1sur 7

2/ TRANSPORT PAR VOIE TERRESTRE.

Le code des douanes prévoit dans son article 60 que :"Les


marchandises importées par les frontières terrestres doivent être
conduites aussitôt au bureau de douanes le plus proche du lieu
d'introduction en suivant la route la plus directe désignée par arrêté du
wali".

Par ailleurs, le bureau d'entrée doit être ouvert aux opérations de


dédouanement prévues .

De plus, l’article 61 du code des douanes dispose que :" Dès l'arrivée
des marchandises au bureau de douane , il doit être procédé à leur
déclaration en détail ".

A défaut ,le conducteur des marchandises doit déposer auprès de


l'Administration des douanes ,à titre de déclaration sommaire ,une feuille
de route indiquant la destination des marchandises et les
renseignements nécessaires devant permettre de les identifier ;espèce
et nombre des colis ,avec leurs marques et numéros ,la nature des
marchandises et les lieux de chargement."

§3 /TRANSPORT PAR VOIE AERIENNE :

L’article 63 du code des douanes dispose que: "Dès l'arrivée d'un


aéronef, le commandant de bord doit présenter à l'administration des
douanes, le manifeste des marchandises rédigé dans les mêmes formes
que celles du manifeste de transport par voie maritime ; c'est à dire qu'il
doit comporter les renseignements suivants :

- Indication du moyen de transport ;

- Espèce des marchandises ;

- Nombre de colis ;
- Les marques ;

- La nature des marchandises ;

- Poids brut de la marchandise ;

- Le lieu de chargement de la marchandise.

De même, le commandant de l'aéronef doit présenter au service des


douanes les manifestes de provision de bord, d’objets et de
marchandises détenues par l’équipage.

Le manifeste de cargaison doit être rédigé selon les conditions et les


formes énoncées aux articles 54 et 57 du code des douanes.

Aux termes de l'article 64 du code des douanes :"Sauf cas de force


majeure ou autorisation spéciale accordée par les autorités compétentes
pour certaines opérations ,tout déchargement ou jet de marchandises en
cours de route est interdit ."

Enfin ,les regles concernant le déchargement et transbordement des


marchandises importées par voie maritime sont également applicables
aux marchandises transportées par voie aérienne internationale.

Une fois que les formalités de conduite en douane effectuées, la


marchandise est mise en douane.

Par ailleurs , les marchandises destinées à être exportées doivent être


conduites à un bureau de douane pour y être déclarées en détail sur les
frontières terrestres , il est interdit aux transporteurs de prendre un
chemin tendant à contourner ou à éviter les bureaux de douane .
SECT 2 / LES MAGASINS ET LES AIRES DE DEPOT TEMPORAIRE :

Les magasins et aires de dépôt temporaire sont des endroits où sont


déchargées les marchandises en attendant le dépôt d'une déclaration en
détail leur assignant un régime douanier règlementaire.

Aux termes de l'article 66 du code des douanes :"Lorsque les


marchandises dès leur arrivée sur le territoire douanier ne font pas l'objet
d’une déclaration en détail réglementaire .Elles peuvent être déchargées
dans des endroits désignés à cet effet pour y séjourner sous contrôle
douanier en attendant le dépôt de ladite déclaration en douane .Ces
endroits sont dénommés magasins et aires de dépôt temporaire.

On examinera successivement l'établissement et le fonctionnement des


magasins et aires de dépôt temporaire.

1 /ETABLISSEMENT DES MAGASINS ET AIRES DE DEPOT


TEMPORAIRE.

Les magasins et aires de dépôt temporaire peuvent être crées par toute
personne physique ou morale .Leurs emplacements, leurs conditions et
leurs aménagements sont soumis à l'agrément de L'administration des
douanes qui en détermine les modalités de fonctionnement.

Les obligations et responsabilités de l'exploitant vis à vis de


l'administration des douanes font l'objet d'un engagement cautionné.

Les magasins et aires de dépôt temporaire se trouvant dans l'enceinte


portuaire ou aéroportuaire sont gérés par les entreprises portuaires ou
aéroportuaires.

Les obligations et responsabilités de l'exploitant vis à vis de


l'Administration des douanes font l'objet d'un engagement cautionné par
un organisme financier agrée(banque ) et déposé auprès du receveur
des douanes du bureau de la circonscription.

Les magasins et les aires de dépôt temporaire consistent en un enclos


présentant toutes les garanties requises et toutes les commodités
permettant aussi bien à l'exploitant des lieux d'assurer le gardiennage
des marchandises au service des douanes d'assurer l'exécution de ses
missions .

Les aires de dédouanement sises dans l'enceinte portuaire sont en règle


générale les terres pleines.

Les dépôts temporaires sis dans l'enceinte portuaire sont les magasins
dits magasins cales.

Les aires de dédouanement et les dépôts temporaires sont considérés


comme le prolongement de la cale du navire.

Il en est de même des aires de dédouanement et des dépôts


temporaires au niveau aéroportuaire et au niveau des frontières
terrestres et les gares ferroviaires ouvertes au trafic international.

Selon l'article 68 du code des douanes :"Les magasins et les aires de


dépôt temporaire sont ouverts à tous les importateurs et autres
personnes habilitées à disposer des marchandises importées ou à
exporter, peuvent être également ouverts pour l’usage exclusif de
personnes déterminées.

Cependant, les marchandises qui présentent un danger ou sont


susceptibles d'altérer les autres marchandises ou exigent des
installations particulières ne sont admises que dans les locaux
spécialement aménagés pour les recevoir.»
Les magasins et les aires de dépôt temporaire ou sont stockées les
marchandises en attente de dédouanement doivent être fermés à deux
clés(02) différentes dont l'une est détenue par l'administration des
douanes et l'autre par l'exploitant du magasin.

Les marchandises volumineuses ou pondéreuses peuvent être stockées


dans des emplacements qui restent sous surveillance douanière.

§ 2 /LE FONCTIONNEMENT :

Les magasins et aires de dépôt temporaire sont ouverts à tous les


importateurs et autres personnes habilitées à disposer des
marchandises importées."

En effet, les marchandises sont admises dans les magasins et les aires
de dépôt temporaire sous couvert du même document qui est présenté à
l'administration des douanes pour en autoriser le déchargement.

Dès leur admission dans les magasins et les aires de dépôt temporaire,
les marchandises sont vis à vis de l'administration des douanes placées
sous la responsabilité de l'exploitant du lieu.

La durée maximale de séjour des marchandises dans les magasins et


les aires de dépôt temporaire est fixée à vingt et un jours (21 jours).

Les opérations requises pour conserver en l'état des marchandises


placées en dépôt temporaire sont autorisées après accord de
l'administration des douanes.
Ces opérations consistent généralement en nettoyage, dépoussiérage,
tri, remise en état ou remplacement des emballages défectueux.

Peuvent être également autorisées les opérations usuelles telles que


lotissement, pesage , marquage ,réunion de colis destinés à former un
même envoi de nature à faciliter leur enlèvement et leur acheminement
ultérieur .Ces diverses opérations sont faites sous contrôle douanier ."

Les marchandises avariées ou endommagées par suite d'accident ou de


force majeure avant leur sortie des magasins et aires de dépôt
temporaire sont admises au dédouanement dans l'état où elles se
trouvent à la date d'enregistrement de la déclaration en détail .

Toutefois, ces dispositions ne s'appliquent qu'aux marchandises qui sont


restées continuellement sous contrôle douanier.

Selon l'article 73 du code des douanes :"Les marchandises placées en


magasins et aires de dépôt temporaire qui sont détruites ou
irrémédiablement perdues par suite d'accident ou en cas de force
majeure dûment établi, ne sont pas soumises à l'application des droits et
taxes.

Les débris et déchets résultant le cas échéant de cette destruction sont


assujettis en cas de mise à la consommation aux droits et taxes
applicables aux déchets et débris importés en cet état.»

Par ailleurs , au sens de l'article 74 du code des douanes « : A


L’expiration du délai de séjour dans les magasins et aires de dépôt
temporaire ,l’exploitant est tenu de les conduire en un lieu désigné par
l’administration des douanes où elles sont constituées d’office sous le
régime du dépôt conformément aux articles 204 ,205 et 209 du présent
code . »
Ainsi, d'après l'article 76 du code des douanes la déclaration en détail
doit être déposée au bureau de douane dans un délai maximum de 21
jours francs à compter de la date d'enregistrement du document par
lequel a été autorisé le déchargement ou la circulation des marchandises

Vous aimerez peut-être aussi