Vous êtes sur la page 1sur 7

République Algérienne Démocratique Et Populaire

Ministère de L’enseignement Supérieur


Et La recherche Scientifique
Université TAHRI MOHAMED BECHAR

FACULTE : science et technologie


DEPARTEMNT : Génie Mécanique
Promot :1MGM-E

Exposé sur :

Les système de transmission hydrolique

Par :

L’année universitaire :

2019/2020
 INTRODUCTION :
Une transmission HYDROSTATIQUE est une transmission automatique qui
utilise un fluide sous
pression pour transmettre la puissance du moteur thermique ou électrique aux
roues du véhicule.
L’énergie mécanique du moteur est convertie en énergie hydraulique par une
pompe, un moteur
hydraulique relié à la pompe, reconvertie cette énergie en énergie mécanique
pour entraîner les rouesmotrices.
La transmission hydrostatique remplie à la fois les fonction d’embrayage et de
boite de vitesses. La transmission finale se trouve, de ce fait, simplifiée car les
organes de la transmission hydrostatiquepeuvent procurer une infinité de vitesse
d’avancement ainsi que des gammes variées de couple et demarches arrières.

 LES FLUIDES HYDRAULIQUES


Les fluides sont présents dans les installations pour leurs incompressibilités. Le
mouvement avec un liquide est plus régulier qu’avec un gaz. Néanmoins, les
liquides se dilatent.
 Incompressibilité : Aptitude à garder un volume constant même
lorsqu’ils sont soumis à des pressions importantes.
 Dilatation : Augmentation de volume dû à l’augmentation de la
température.
 GENERALITE SUR LES FLUIDES HYDRAULIQUES :
Les fluides hydrauliques sont les agents de transmission du mouvement et de la
force. Ils doivent également assurer la lubrification des organes en mouvement.
Outre cela, ils doivent aussi être adaptés aux conditions d’utilisation et être
compatible avec les éléments du circuit (matériaux des appareils, joints…).
C’est pour ces différentes raisons que l’eau, pourtant économique, n’est pas
utilisée :
* elle n’a pas de pouvoir de lubrification,
* elle facilite la corrosion,
* elle s’évapore au-delà de 100 °C,
* elle congèle à 0 °C.
Par contre, l’huile possède, à des degrés plus ou moins grands, des propriétés
intéressantes.
Les fluides hydrauliques se divisent en deux grandes familles :
* les huiles minérales,
* les fluides difficilement inflammables (aqueux et non aqueux).
 Pertes dans les circuits hydrauliques hydrostatiques :
Les pertes énergétiques (affectant le rendement) ont plusieurs causes. Ces pertes
doivent bien sûr être limitées si le but de l'installation est la transmission de
puissance. En revanche, si le but est le mouvement de charges importantes, alors
le seul côté préoccupant sera la production de chaleur dans le circuit.
Les différentes causes sont énoncées ci-après avec un ordre de grandeur de la
perte énergétique en %.
 Pertes mécaniques: Il s'agit des frottements entre les différentes pièces (1
à 2 %).
 Pertes hydrodynamiques : (pertes de charge) : Dues aux écoulements
dans les différents organes et conduites (1 à 5 %).
 Pertes par compressibilité: Dues à la compressibilité de l'huile, affectent
essentiellement les pompes et moteurs. (2,5 à 10 %). La compressibilité
du fluide provient des caractéristiques intrinsèques de l'huile et des gaz
dissous (ou en émulsion).
 Pertes de gavage: Dans un circuit fermé, la pompe de gavage consomme
bien sûr de l'énergie (1 à 2,5 %).
 Pertes volumétriques: Dues aux fuites internes, affectent le rendement
volumétrique (2 à 10%). La valeur de ces pertes dépend bien sûr de la
qualité du matériel et de son domaine d'application. Ces pertes dépendent
également de la viscosité de l'huile employée et de l'âge du matériel.
 Composition d’un circuit hydraulique :

 FONCTIONNEMENT
Les transmissions hydrostatiques utilisent les
fluides sous hautes pressions mais à des vitesses
d’écoulement relativement lentes.
Théoriquement le fluide lui-même s’écoulant
dans un circuit fermé entre la pompe et le moteur
hydraulique. Bien que se déplaçant dans les
tuyauteries, le fluide est considéré comme étant
au repos et sous pression statique.
L’accroissement de pression du fluide (qui est
incompressible) est le facteur qui transmet énergie.
Un fluide circulant dans les différents composants hydrauliques et sous pression
engendre une élévation de la température de celui-ci, pour cela il faudra un
système, en dérivation, permettant au fluide de se nettoyer et de se refroidir.
Ce sera le circuit de recyclage avec filtres et radiateur. La transmission étant en
circuit fermé, si on recycle une partie du fluide, il faudra en dérivation un
système évitant le manque d’huile (cavitation) dans la transmission (circuit de
gavage). Ce circuit servira aussi au fonctionnement de la variation de la
cylindrée et au changement de sens de circulation du fluide (circuit de
commande ou de pilotage)
En règle générale il y a un moteur par roue motrice, mais sur certaines machines
le moteur hydraulique peut entraîner une boite transfert, qui permet par exemple
d’entraîner 4 roues motrices.
 Types de circuits :
1. Circuit ouvert :
Le fluide hydraulique circule en repassant systématiquement par la bâche, à
pression atmosphérique.
Ces circuits sont les plus simples à concevoir mais présentent un inconvénient:
en effet, la pompe aspirant à la pression atmosphérique (à 1 bar de pression
absolue), celle-ci ne peut créer qu'une perte de charge minime (de l'ordre de -0,2
bar maxi) dans la conduite d'aspiration la reliant à la bâche. En conséquence,
pour un débit donné, la taille de la pompe devra être relativement importante à
cause de ses tubulures d'aspiration (externes et internes).Si la perte de charge à
l'aspiration venait à augmenter, alors une cavitation se produirait, détériorant la
pompe rapidemen.

CAVITATION : formation de bulles dans un fluide à la suite d'une dépression


dans celui-ci. La dépression peut être provoquée par une perte de charge, par un
effet dynamique dans le fluide (augmentation brusque de la vitesse du fluide) ...
Les bulles de gaz peuvent être celles d'air dissous qui se dilatent brusquement ou
la vaporisation des produits légers de l'hydrocarbure.

2. Circuits fermés :
Pour remédier au défaut précédent il suffit de faire aspirer la pompe directement
à une pression beaucoup plus importante (dite pression de gavage) que celle de
l'atmosphère. Pour cela le moteur recrachera directement son huile à la pompe à
la pression de gavage. Les tubulures de la pompe peuvent donc être de sections
plus faibles.
Pour une même puissance transmise, un circuit fermé sera donc plus compact
qu'un circuit ouvert. Malheureusement, les fuites internes au circuit doivent être
comblées en permanence par une pompe annexe, dite de gavage. Les fuites
internes pouvant varier de façon importante (à chaud, à froid, matériel neuf ou
usagé ...), cette pompe de gavage doit être largement surdimensionnée et
nécessite par conséquent un trop plein.

D'autre part, le volume d'huile dans le circuit fermé étant constant, les vérins à
simple tige en sont proscrits. On comprend alors qu'un circuit fermé, bien que
plus performant en rapport poids/puissance, est beaucoup plus délicat à
concevoir qu'un circuit ouvert.

 Avantages et Inconvénients des systèmes hydrauliques :


 Les principaux avantages des circuits hydrauliques sont les suivants:
- Rapport de puissance sur masse élevé.
- Autolubrification.
- Pas de phénomène de saturation dans les circuits hydrauliques comparé par
exemple à la saturation dans les machines électriques. Le maximum du couple
d'un moteur électrique est proportionnel au courant électrique, mais il reste
limité par la saturation magnétique.
- Rapports élevés de force/masse et du couple/inertie, qui résultent d’une
possibilité élevée d'accélération et une réponse rapide des moteurs hydrauliques.
- Haute rigidité des cylindres hydrauliques permettant l'arrêt des charges à toute
position intermédiaire.
- Protection simple contre la surcharge.
- Possibilité de stockage de l'énergie dans des ‘accumulateurs hydrauliques’.
- Flexibilité de transmission comparée aux systèmes mécaniques.
- Disponibilité des mouvements rotatifs et rectilignes.
- Protection contre les risques d'explosion.
- Asservissement de mouvement et positions
- Commande électrique ou manuelle.
 Les circuits hydrauliques ont principalement les inconvénients
suivants:
-L'énergie hydraulique n'est pas aisément disponible, à la différence de celle
électrique. Des générateurs hydrauliques sont donc exigés.
-Coût de production élevé dû aux exigences dans les composants hydrauliques
(étanchéités, bon état de surface, etc.) et procédé de production de précision
élevée.
-Inertie élevée des lignes de transmission, qui augmente leur temps de réponse.
-Limitation au niveau de la température de fonctionnement.
-Risque d'incendie en utilisant les huiles minérales.
-Problèmes de filtration d'huile.
-Fuites, bruits générés par les pompes et transmis au circuit
-Pertes de charges
-Sensibilité du fluide à la contamination

Vous aimerez peut-être aussi