Vous êtes sur la page 1sur 9

Série: Oscillations électriques forcées

Prof: AHMED HOSNI 4M/Sc

Exercice 1
On monte en série une bobine d’inductance L = 0,3 H et de résistance r, un résistor de
résistance R0 = 80Ω et un condensateur de capacité C. On applique aux bornes du circuit
une tension alternative u(t) = Umsin(2πNt) de fréquence N réglable.
On visualise simultanément, à l’aide d’un oscillographe bicourbe, les deux tensions u R0(t) et
u(t) respectivement aux bornes du résistor R0 et aux bornes de tout le circuit , on obtient les
oscillogrammes de la figure -1-.
1°) a-Montrer que la courbe (a) représente la variation de la tension aux bornes du circuit (R,L,C)
b- Faire un schéma du montage en indiquant les branchements à effectuer entre l’oscilloscope
bicourbe et le circuit électrique.
2°) À partir des oscillogrammes de la figure 4 déterminer :
a- La fréquence N de la tension u (t)
appliquée aux bornes du circuit (R-L-C) série.
b-La valeur maximale de l’intensité i(t) du a
courant débité dans le circuit et déduire
b
l’impédance Z du circuit
c- Le déphasage de l’intensité du courant i(t)
par rapport à la tension u(t) et déduire :
- la nature du circuit.
- l’expression de l’intensité instantanée i(t). Figure-1-
3°) a - Etablir l’équation différentielle relative
à cet oscillateur.
● Sensibilité verticale pour les deux voies : 2V.div-
b- Compléter la construction de Fresnel de 1
la figure -2- selon l'échelle 1V 1cm ● Sensibilité horizontale : ms.div-1
c - Déduire les valeurs de r et de C
d - Calculer la puissance moyenne consommée par le circuit.
4°) On règle la fréquence du générateur à la valeur N0 , fréquence propre du résonateur,
déterminer dans ce cas :
a- la fréquence N0 .
b- l’intensité du courant maximale
c- le coefficient de surtension
Q du circuit. Conclure

AHMED HOSNI Page -1/8- L.S.SIDI MAKHLOUF


U
 m =0

Figure-2-

i
Exercice 2
Un circuit électrique comporte, en série, une bobine d’inductance L et de résistance interne
r, un condensateur de capacité C = 10 μF et un conducteur ohmique de résistance R.
L’ensemble est alimenté par un générateur basses fréquences qui délivre une tension sinusoïdale :
u(t) = Um sin (2πN.t) de fréquence N variable.
Im (A) et Qm (C)
1) Dans une première expérience, on fait varier
la fréquence N du générateur et on détermine
l’amplitude Im de l’intensité du courant et Courbe II
l’amplitude Qm de la charge du condensateur.
Cette expérience nous a permis de tracer les
courbes (C1) et (C2) de la figure -3-, ci-contre,
traduisant : Qm = f(N) et Im = g(N). On rappelle Courbe I
que la fréquence de résonance de charge est
donnée par la relation (1) suivante :
( R+r )2  

Nr = N 20 – 2 2 (1), avec N0 la fréquence ?
8π L
propre du circuit RLC.
1

a) Identifier les deux courbes (C1) et (C2). N(Hz)


Justifier la réponse. 500
450
b) Déduire à partir de la figure -3- la valeur de N0 ainsi que celle de Nr. Figure -3-
c) Calculer l’inductance L de la bobine.
d) Montrer que la résistance totale du circuit est :(R + r) ≈ 195 Ω.
e) Calculer le facteur de surtension du circuit.
2) Dans une deuxième expérience, on branche au circuit précédent un oscilloscope permettant de
visualiser les tensions u(t) et uR(t). Pour une fréquence N du GBF, on obtient les oscillogrammes
de la figure -4-.
a) Faire le schéma du circuit et préciser les branchements de l’oscilloscope.
AHMED HOSNI Page -2/8- L.S.SIDI MAKHLOUF
b) Montrer que l’oscillogramme (I) (II)
représente l’évolution de la
tension u au cours du temps. DV : 1V.div-1
c) Dans quel état particulier se trouve DH :
le circuit ? Justifier la réponse. 0,5ms.div-1
d) Retrouver la valeur de l’inductance
L de la bobine. (I)
R +r 5
e) Montrer que :
R
= 4
3) a) Calculer les valeurs des résistances R et r. Figure-4-
b) Calculer la puissance électrique moyenne
consommée par le dipôle RLC à la fréquence N.

Exercice 3
Un oscillateur électrique est formé par un générateur GBF délivrant une tension sinusoïdale
π
u(t) = Um sin(2πNt – ) d’amplitude Um constante et de fréquence N réglable, et d’une portion
3
de circuit électrique comportant les dipôles suivants montés en série : un condensateur de
capacité C = 4,7μF, un conducteur ohmique de résistance R = 40 Ω et une bobine B
d’inductance L et de résistance interne r. (figure -5-)

Pour une valeur N1 = 173Hz de la fréquence N , l’intensité instantanée du courant électrique
qui circule dans le circuit est i(t) = Im sin(2 π N1t + φ i ¿; ou Im et φ ireprésentent respectivement
l’amplitude et la phase initiale de l’intensité du courant électrique

Oscilloscope Figure -5-


C R

X M Y
~ GBF B

● ● ●

AHMED HOSNI Page -3/8- L.S.SIDI MAKHLOUF


1) Sur la figure -5- , faire les connexions nécessaires à l’oscilloscope pour visualiser
la tension u(t) aux bornes de générateur sur la voie X et la tension u C(t) aux bornes de
condensateur sur la voie Y

2) Les courbes C1 et C2 de la figure -6- ci-dessous représentent les tensions u(t) aux
bornes de générateur et uC(t) aux bornes de condensateur
Tension(V)

C1

C2

t(ms)

-5

-9,8

Figure -5-

a) Montrer que la courbe C1 est associée à la tension uC(t) aux bornes de condensateur
b) A partir de la figure -5- déterminer
. b1) Les valeurs Um et Ucm respectivement amplitudes de u(t) et uC(t)
. b2) Le déphasage Δφ = φu –φuC de u(t) par rapport à uC(t) et déduire les phase initiales
φuC et φi respectivement de uC(t) et i(t)
Im
c) Sachant que l’amplitude Ucm de uC(t) est Ucm =
2 πC N 1
 , déterminer la valeur de l’intensité
maximale Im. En déduire la valeur de l’impédance Z du circuit
d) Préciser, en le justifiant si le circuit est inductif, résistif ou capacitif

3) La figure -7- , représente une construction de Fresnel inachevée des tensions correspondant
au circuit étudié à la fréquence N1 dont l’équation différentielle s’écrit :

1 di
(R +r).i + C ∫ idt + L dt = u(t) Soient OA ´ , BC
´  , AB ´ , et OC
´ les vecteurs de Fresnel

1 di
associés respectivement aux tensions (R +r).i , C ∫ idt , L dt et u(t)

AHMED HOSNI Page -4/8- L.S.SIDI MAKHLOUF


a) Compléter la construction de Fresnel relative aux tensions maximales
à l’échelle : 1cm 1V
b) Déduire la valeur de l’inductance L de la bobine ainsi sa résistance interne r

Figure -7- +

O Axes des phases


= 0 rad

Echelle : 1cm → 1V

4) A partir de la fréquence N1 , on fait modifier la fréquence N de générateur et pour une


fréquence N2 les courbes de u(t) et uC(t) deviennent en quadrature de phase
a) Préciser, en le justifiant, le phénomène physique dont le circuit est le siège pour la fréquence N 2
b) Donner l’indication du voltmètre branché aux bornes du dipôle formé par
l’ensemble { bobine ; condensateur }
c) Exprimer le coefficient du surtension Q en fonction de C, L, R et r puis calculer sa valeur.

Exercice 4
Un oscillateur électrique est constitué des dipôles suivants associés en série :
●Un résistor de résistance R0 = 50ῼ
●Une bobine d'inductance L et de résistance interne r.
●Un condensateur de capacité C = 2,1 μF et un ampèremètre.
●Un générateur (GBF) impose aux bornes de ce circuit une tension alternative

Dans le but de déterminer la résistance r d’une bobine (B) V1 V2


et celle de son inductance L, on insère en série dans le
circuit précédent
- un générateur de basses fréquences (GBF) délivrant une (L,
π R0 r)
tension alternative sinusoïdale u(t) = U√ 2 sin (2πNt + ), C
4
de valeur efficace U constante et de fréquence réglable ;
- un ampèremètre (A) de résistance négligeable.
A
~
AHMED HOSNI Page -5/8- L.S.SIDI MAKHLOUF
Pour une valeur N1 =377,4 Hz de la fréquence, l’intensité instantanée du courant électrique qui
circule dans le circuit est i1(t) = I1√ 2 sin (2πN1t); ou I1 est l’intensité efficace du courant
électrique. Deux voltmètres (V1) et (V2) sont branchés respectivement aux bornes de résistor de
résistance R0 et aux bornes de l’ensemble {bobine,condensateur} (Figure) Les deux voltmètres
(V1) et (V2) donnent respectivement les valeurs UI = 2,5 V et U2 = 3,05 V
1)a) Déterminer la valeur de l’intensité I1
b) Préciser, en le justifiant, la nature du circuit (inductif, capacitif ou résistif)
2) La figure-8-, représente la construction de Fresnel inachevée et associée au circuit étudié à la
fréquence N1
a) Compléter la construction de Fresnel à l’échelle 2cm pour √ 2 V. On désignera par
´ le vecteur associé à la tension uR0(t)
● OA
´ le vecteur associé à la tension u(B, C) (t) (tension aux bornes de l’ensemble {bobine,condensateur})
● AB
● O´B le vecteur associé à la tension u(t)
b) Déduire les valeur de U , r et L
Figure-8-

0 =
0
3) On prendra dans la suite de l’exercice r =10 Ω. On règle maintenant la fréquence N à une
fréquence N2 de façon à avoir UI = 5U2
a) Montrer que le circuit est le siège d’une résonance d’intensité
1
Uc
b) Montrer que dans ces conditions, on a : = L
U (R¿¿ 0+ r)
C √
¿
c) Déduire la nature de phénomène qui se produit aux bornes de condensateur. Ya-t-il risque de
claquage du condensateur sachant que sa tension nominale est égale à 18V

Exercice 5
Un générateur basse fréquence (GBF) délivre à ses
bornes une tension u(t) alternative sinusoïdale de valeur R (L,
C K
12 r)
efficace constante U = V et de fréquence N réglable.
√2
Ce générateur alimente un circuit série comportant un
résistor de résistance R, une bobine d’inductance L et
mA
~
Figure-9-
AHMED HOSNI Page -6/8- L.S.SIDI MAKHLOUF
de résistancer, un condensateur de capacité C.
un milliampèremètre et un interrupteur K (figure-9-).

A/ Expérience 1
On ferme l’interrupteur K et an mesure l'intensité efficace I du courant électrique qui circule dans
1e circuit pour différentes valeurs de la fréquence N. L’évolution de I an fonction de N est
représentée par la courbe de la figure-10-
1) A la résonance d’intensité, déterminer graphiquement :
- 1a valeur N0 de la fréquence :,
- la valeur I0 de l‘intensité efficace du courant électrique.

I (A)
0,141
Figure-10-

0,071
0,05

N(Hz)
0
0 271 N(H)
257,5 285
2) On règle la fréquence à la valeur N = N0 et en branche en parallèle aux bornes de résistor un
12
voltmètre. La valeur efficace de la tension donnée par le voltmètre est UR = V.
√2
a- Déterminer la valeur de la résistance R.
b- Déduire a valeur de la résistance r.
e- Donner la relation entre L, C et N0

B/ Expérience 2
La fréquence N est maintenant fixée à une valeur N1 différente de N0. Cette fréquence N1 est égale
à l’une des deux valeurs (257.5 Hz et 285 Hz) signalées sur la figure -10- .
Un oscilloscope bicourbe convenablement branché au circuit. a permis de visualiser
simultanément les tensions instantanées u(t) et uR(t)
(aux homes de résistor). On obtient
les oscillogrammes de la figure -11-. C1
C2
3)a) Sachant que la sensibilité verticale
est la même pour les deux voies de
l‘oscilloscope. montrer que l’oscillogramme
(C1) correspond à u(t).

AHMED HOSNI Page -7/8- L.S.SIDI MAKHLOUF

Figure-11-
b) En exploitant les oscillogrammes de la figure -11-
b1-justifier que la fréquence N1 est différente de N0
b2- justifier que le circuit étudie est inductif.
Préciser alors laquelle des deux valeurs de
N (257.5 Hz et 285 Hz.) signalées sur la
figure -10-, celle qui correspond à N1
b3- déterminer le déphasage Δφ = φu –φi entre u(t) et i(t)
1
4) a- Montrer qu‘on a : 2N1L - 2 π N C = 60.√ 3 Ω
1

b- Determiner les valeurs de L et de C.

Exercice 6
Une portion d’un circuit AB contient, disposés en série, un résistor de résistance R, un
condensateur de capacité C = 5 F et une bobine d’inductance L et de résistance r. Entre A et
B, on applique une tension alternative sinusoïdale u(t) = Um.sin(2Nt + u) d’amplitude Um
constante et de fréquence N réglable. Pour une fréquence N = N 1, on visualise, à l’aide d’un
oscilloscope bicourbe, les tensions uc(t) aux bornes du condensateur et u(t) aux bornes du
circuit AB, respectivement sur ses voies Y1 et Y2. On obtient les oscillogrammes de la figure-12-.
1) Sachant que toute variation de la
fréquence N n’influe pas sur le signe tensions (V)
du déphasage de u(t) par rapport à uc(t). 9
a- Justifier que la courbe (b) Figure-12-
correspond à uc(t). 4,9
b- A partir des oscillogrammes
, déterminer: t
0
b1) la valeur de la fréquence N1, 1 (ms)
b2) les valeurs des amplitudes Um et
Ucm (amplitude de uc(t))
b3) le déphasage Δφ = φuc –φu
c- En déduire si le circuit est capacitif,
inductif ou résistif. /
Um 1
2) Montrer que: R + r = . . Calculer la valeur de (R + r).
U cm 2 π . N 1 . C . √2
3) On branche un voltmètre aux bornes de l’ensemble{ bobine – condensateur} et on augmente la
fréquence N jusqu’à la valeur N2 = 318 Hz. On constate que u(t) et uc(t) deviennent en quadrature
0,9
de phase et que le voltmétre indique une tension U1 = V.
√2
a- Montrer que le circuit est le siège d‘une résonance d’intensité.
b- Déterminer la valeur de L.
AHMED HOSNI Page -8/8- L.S.SIDI MAKHLOUF
c- Déterminer la valeur de r. En déduire celle de R.

AHMED HOSNI Page -9/8- L.S.SIDI MAKHLOUF

Vous aimerez peut-être aussi