Vous êtes sur la page 1sur 89

Université Amar Télidji de Laghouat

Faculté de Médecine
Module de Cytologie et Physiologie cellulaire

2020-2021

Dr. Dr.
LAOUADI BECHEUR
MOURAD MOURAD
Dr. LAOUADI MOURAD Dr. BECHEUR MOURAD

laouadi.mourad@yahoo.fr mourad_becheur@yahoo.fr
Chapitre I
Organisation générale de la cellule
I.3 Les Acaryotes
« VIRUS »
Objectifs du cours
1) Définir un virus et un virion
2) Donner les caractères morphologiques de quelques espèces virales.
3) Citer les composants moléculaires des virus (capside, acide nucléique,
enveloppe).
4) Mémoriser l’organisation structurale de 4 types de virus (HIV, influenza,
mosaïque du tabac et bactériophage)
5) Donner la classification de quelques virus (grippal, herpes , hépatite) selon les
critères constitutionnels (nature de l’acide nucléique, symétrie de la capside,
présence ou absence de l’enveloppe)
6) Présenter les modes d’infection des cellules hôtes
7) Indiquer les modalités de réplications des virus
8) Définir la notion de virus oncogène
9) Préciser la relation entre le cycle de développement viral et la notion de virus
oncogène (Herpes virus et virus de l’hépatite)
Les virus sont-ils des vivants?
Ne sont classés
Objectif 1: Définitions
Virologie : domaine de la microbiologie qui étudie les virus
Objectif 1: Définitions
 Le virus (poison en latin) est une entité biologique acellulaire, incapable
de se reproduire de façon autonome, nécessitant une cellule hôte
vivante, dont il utilise les constituants pour se multiplier, d’où
l’appellation de parasite cellulaire obligatoire
 Le virus peut infecter les cellules eucaryotes et procaryotes
 Le virus est constitué principalement d’un acide nucléique (ADN ou ARN)
entouré d’une coque protéique
 Les virus sont tous pathogènes
 Capacité oncogénique pour certains virus
 Les virus sont très contaminants
 Un virion est une particule virale inerte expulsée de la cellule. Ce virion
peut à son tour aller infecter de nouvelles cellules
Objectif 1: Définitions
Virion ou particule virale Virus

Forme de virus extracellulaire Forme de virus intracellulaire

Ne manifeste aucune activité Manifeste une activité vitale: il


vitale (particule inerte): ni se réplique et commande la
métabolisme, ni réplication , ni synthèse de protéines
possibilité d’évolution autonome spécifiquement virales
Influenza Variole Rougeole
Zona Hépatite Fièvre jaune
HIV Rage Encéphalite

Le virus

est

toujours

pathogène
Objectif 1: Définitions

Échelles d’observation

Cellule végétale

Virus/ribosome

Macromolécule
Cellule animale

Molécule
Bactérie

Atome
1 cm 1 mm 100µm 10 µm 1 µm 100 nm 10 nm 1nm 0,1 nm

Œil nu
Microscope photonique
Microscope électronique
Objectif 2: Morphologie des virus
Objectif 3: Ultrastructure des virus

Virus

Structures constantes
Structures facultatives
- Génome
- Enveloppe
- Capside

Capside + acide nucléique (génome) = Nucléocapside


Objectif 3: Ultrastructure des virus
Génome

ADN

 Un ou plusieurs acides nucléiques

Acide  ADN ou ARN, jamais les deux (sauf de rares exceptions)

nucléique  État simple (monocaténaire) ou double brun


(bicaténaire), circulaire ou linéaire
 Nombre de gène : quelques uns à 1200 gènes
 Rôle: code la cellule hôte pour la synthèse
ARN des protéines virales
Objectif 3: Ultrastructure des virus
Capside
 Du grec capsa = boîte
 Une coque de nature protéique qui entoure et protège l’acide nucléique
viral
 Sous unités protéiques = capsomères
Objectif 3: Ultrastructure des virus

Capside
+
Acide nucléique
=
nucléocapside

nucléocapside: rôle antigénique


Objectif 3: Ultrastructure des virus
L’arrangement des
Capside
Cubique ou
capsomères détermine la
icosaédrique symétrie des virus

Symétrie
Hélicoïdale Complexe
Objectif 3: Ultrastructure des virus

Virus de
SIDA (HIV)
Symétrie
icosaédrique
Virus de la
mosaïque du tabac
Symétrie
hélicoïdale
Virus grippal
Symétrie
hélicoïdale
Objectif 3: Ultrastructure des virus

Bactériophage
Virus à symétrie
complexe
(=combinée)
Symétrie cubique

symétrie
complexe
(=combinée)

Symétrie hélicoïdale

Symétrie bilatérale
Objectif 3: Ultrastructure des virus
Enveloppe

 De nombreux virus sont entourés d’une enveloppe prenant naissance au

cours de la traversée de la membrane cellulaire

 Composition: Phospholipides, protéines et glucides

 Virus possédant une enveloppe est appelé : virus enveloppé

 Virus ne possédant pas une enveloppe est appelé: virus nu

 Elle porte des déterminants viraux (glycoprotéines) sous formes de

spicules : liaison aux récepteurs cellulaires (rôle dans l’attachement du

virus sur la cellule cible)


Virus nu Virus enveloppé
Objectif 3: Ultrastructure des virus

Certains virus comme les Rétrovirus possèdent des protéines


de matrice (appelée parfois tégument) qui permettent la
liaison entre la nucléocapside et l’enveloppe

Protéines de
Herpès virus
matrice
Objectif 4 : Organisation structurale de
quelques virus

Virus grippal
(Influenza virus)

Famille : Orthomyxoviridae
Genre: 5 (3 infectent
l’homme: A, B, C)
Objectif 4 : Organisation structurale de
quelques virus
Virus grippal (Influenza virus)

Génome ARN simple brun (monocaténaire), en


8 segments
Capside Nature protéique tubulaire

Enveloppe Bicouche lipidique


Glycoprotéine: Hémagglutinine (H)
Glycoprotéine: Neuraminidase (N)
Protéines M (partie interne)
Symétrie Hélicoïdale

H: rôle dans l’attachement du virus sur la membrane plasmique des cellules à


infecter + fusion avec la membrane plasmique
N: rôle dans le détachement des bourgeons lors de la formation de nouveau virus +
Lyse du mucus bronchique
Objectif 4 : Organisation structurale de
quelques virus

Virus grippal
(Influenza)

Antigènes viraux
Objectif 4 : Organisation structurale de
quelques virus

Virus grippal
(Influenza)
Objectif 4 : Organisation structurale de
quelques virus

Virus grippal
(Influenza)
Objectif 4 : Organisation structurale de
quelques virus

Famille : Retroviridae
Genre : Lentivirus

SIDA: Syndrome d'Immunodéficience Acquise


AIDS: Acquired Immunodeficiency Syndrome
HIV: Human Immunodeficiency Virus
VIH: Virus de l‘Immunodéficience Humaine
Objectif 4 : Organisation structurale de
quelques virus
Virus du SIDA (HIV)

Génome Deux bruns d’ARN identiques

Capside Protéine p24

Enveloppe Double couche lipidique


Glycoprotéine: Gp120
Glycoprotéine: Gp41
Matrice Protéine p17

Autres Transcriptase inverse (p64),


intégrase (p32), protéase (p10)
Symétrie Cubique
Objectif 4 : Organisation structurale de
quelques virus
Virus de la mosaïque du tabac
Virus végétal: Phytovirus
Objectif 4 : Organisation structurale de
quelques virus
Virus de la mosaïque du tabac

Génome ARN monocaténaire enroulé en


hélice
Capside Protéines: capsomères (~2300)

Enveloppe Pas d’enveloppe: Virus nu

Symétrie Hélicoïdale
Objectif 4 : Organisation structurale de
quelques virus
Bactériophage (ou Phage)
Virus spécifique qui contamine la cellule bactérienne
Non pathogène pour l’homme
Objectif 4 : Organisation structurale de
quelques virus
Bactériophage

Génome ADN bi caténaire (95% des cas)


ou ARN
Capside Protéine

Enveloppe Pas d’enveloppe: Virus nu

Symétrie Complexe: cubique + hélicoïdale +


bilatérale
Chaque bactériophage est spécifique pour une espèce

bactérienne
Symétrie cubique

Symétrie hélicoïdale

Symétrie bilatérale
Objectif 5 : Classification de quelques virus
Hôte
Animaux
Végétaux
Bactéries

Forme
Acide nucléique
icosaédrique
ADN
Classification Hélicoïdale
ARN
des virus combinée

Enveloppe
Virus nus
Virus enveloppés
Objectif 5 : Classification de quelques virus
Classification par type de génome, proposé par David
Baltimore, lauréat du prix
Nobel de médecine en 1975
Objectif 5 : Classification de quelques virus
Virus Virus de Virus de
grippal l’herpès l’hépatite

Nature de ARN ADN Hépatite A: ARN


l’acide Hépatite B: ADN
nucléique Hépatite C: ARN

Symétrie de Hélicoïdale Icosaédrique Icosaédrique (pour


la capside les 3 types)

Présence ou Présence Présence Hépatite A: Absence


absence de Hépatite B: Présence
l’enveloppe Hépatite C: Présence
Objectif 6 : Modes d’infection des cellules
hôtes

Généralement, le virus peut rentrer dans la cellule hôte


selon deux modes:

Par fusion Par


membranaire endocytose
Objectif 6 : Modes d’infection des cellules
hôtes
Objectif 6 : Modes d’infection des cellules
hôtes

Entrée par fusion


membranaire
L’entrée dans la
cellule cible se fait
par fusion entre
enveloppe virale et
membrane plasmique
Exemple:
SARS-COV-2
Objectif 6 : Modes d’infection des cellules
hôtes

Entrée par endocytose


Le virus rentre
entièrement dans la
cellule hôte
Exemple: Virus grippal
Objectif 6 : Modes d’infection des cellules
hôtes
Les virus nus (non
enveloppés) rentrent
généralement dans une
cellule hôte par endocytose
(2 et 3). Parfois, ils
pénètrent par voie (1).
Objectif 6 : Modes d’infection des cellules
hôtes (cas particulier des bactériophages)

Injection du matériel génétique dans la cellule


Objectif 7 : Multiplication virale (Définition)

La multiplication virale est un phénomène complexe au cours duquel le virus


va détourner la machinerie cellulaire à son profit pour produire de
nouvelles particules virales
La multiplication d'un virus consiste en l'introduction du génome viral dans
une cellule hôte permissive et c'est elle qui va fabriquer de nouveaux virus
selon un procédé de biosynthèse que l'on appelle réplication
Le génome viral code dans la cellule pour :
• Les protéines structurales de la capside
• Les protéines antigéniques de la capside et de l’enveloppe (ex: gp 120 et
gp 41 du VIH)
• Les enzymes nécessaires à la transformation de l’acide nucléique viral
dans la cellule hôte
Objectif 7 : Multiplication virale (étapes)

1 •Attachement
2 •Pénétration
3 •Décapsidation
4 •Réplication et synthèse
5 •Assemblage
6 •Libération (=sortie)
Objectif 7 : Multiplication virale (étapes)
1. Attachement
Interaction virus-récepteur

 1er stade de l’infection: rencontre entre le virus et sa cellule cible

 Récepteur cellulaire: protéine spécifique située à la surface de la cellule

hôte

 Coté virion: glycoprotéines de l’enveloppe (virus enveloppés), protéines

de la capside (virus nus)

 Interaction spécifique

 (exemple de VIH: gp120 du coté viral, CD4 des lymphocytes T et

macrophages du coté cellule hôte)


Objectif 7 : Multiplication virale (étapes)
1. Attachement
Interaction virus-récepteur
Objectif 7 : Multiplication virale (étapes)
1. Attachement
Interaction virus-récepteur
(exemples)
Virus Cellule hôte

HIV Gp 120 (enveloppe) CD4 (Lymphocyte T et


macrophage)

Influenza virus Hémagglutinine Acide sialique (cellules de


(enveloppe) l’épithélium respiratoire)
Liaison entre une protéine (glycoprotéine plus
précisément) du virus du HIV et son récepteur sur un
lymphocyte T helper (=CD4 receptor) puis sur le co-
récepteur CCR5
Objectif 7 : Multiplication virale (étapes)
2. Pénétration

 Entrée du génome uniquement

 Entrée entier du virus (nu ou enveloppé)

Par fusion Par


membranaire endocytose

Les deux modes ont pour finalité l’entrée du matériel


génique viral dans le cytoplasme de la cellule hôte
Objectif 7 : Multiplication virale (étapes)
2. Pénétration (virus nus)

 Soit interaction entre les protéines de la capside et celles des cellules

hôtes et injection directe du génome dans le cytoplasme

 Soit entrée par endocytose et puis altération de la capside et de la

membrane de l’endosome et libération de l’acide nucléique


2. Pénétration (virus nus)
Objectif 7 : Multiplication virale (étapes)
2. Pénétration (virus enveloppés)

 Soit par fusion entre l’enveloppe viral

et la membrane plasmique de la cellule

hôte (fusion assurée par les

glycoprotéines de l’enveloppe)

 Soit par endocytose et fusion par la

suite entre l’enveloppe virale et la

membrane de l’endosome à l’intérieur

de la cellule hôte
2. Pénétration (virus enveloppés)

Par fusion
membranaire

Par
endocytose
Objectif 7 : Multiplication virale (étapes)
3. Décapsidation

Destruction de la capside grâce à des enzymes de la cellule hôte, afin de libérer

le matériel génétique du virus dans le cytoplasme de la cellule hôte

Le virus pénètre
dans la cellule Le virus se
fragmente dans la
cellule
Objectif 7 : Multiplication virale (étapes)
4. Réplication et expression des gènes viraux (=synthèse)
Génome viral

Réplication Transcription (ARNm viral)

Traduction par les ribosomes

Génome viral Protéines virales structurales

Formation de nouveau virions


Objectif 7 : Multiplication virale (étapes)
4. Réplication et expression des gènes viraux (=synthèse)

Le mécanisme de cette réplication virale varie selon que le virus soit à ADN

ou à ARN, mais dans tout les cas, c’est par les ARN messagers viraux que

les génomes viraux transmettent leur information, donnent leurs ordre à la

machinerie cellulaire: transcription et synthèse de protéines (p.

structurales de la capside et enzymatiques nécessaires à l’assemblage)

Les rétrovirus ont une réplication plus complexe, ces virus possèdent une

enzyme spécifique, la transcriptase Inverse qui transcrit de l'ADN à

partir de l'ARN. Cet ADN est intégré dans le génome de la cellule hôte.
Objectif 7 : Multiplication virale (étapes)
5. Assemblage (virus nus)

Génome viral
répliqué

Protéines
structurales
synthétisées

Assemblage
pour former
de nouvelles
particules
virales
Objectif 7 : Multiplication virale (étapes)
5 et 6. Assemblage et sortie (virus nus)

• Génome viral + protéines de la capside = virus

matures accumulés dans le noyau ou le

cytoplasme

• Désorganisation structurale et métabolique de

la cellule infectée suite à une production

massive des éléments viraux au détriments des

protéines cellulaires

• Conséquence: Lyse cellulaire (éclatement)


Objectif 7 : Multiplication virale (étapes)
5 et 6. Assemblage et sortie (virus enveloppés)
Objectif 7 : Multiplication virale (étapes)
5 et 6. Assemblage et sortie (virus enveloppés)

Sortie par exocytose


6. Sortie (virus enveloppés)

Sortie par exocytose : la

portion de membrane cellulaire

emportée par le virus forme

l’enveloppe virale
En résumé de ce qui précède:

Représentation simplifiée du cycle


de réplication d’un virus nu à ADN
RMQ: Pour faciliter le schéma, les
(Source: Campbell) récepteurs ne sont pas représentés.
En résumé de ce qui précède:

Cycle de réplication d’un virus RMQ: Pour faciliter le schéma, les

enveloppé à ARN (ex: influenza virus) (Source: Campbell) récepteurs ne sont pas représentés.
Objectif 7 : Multiplication virale (Cycle viral)

• Intégration du génome viral au


génome de la cellule hôte et
formation d’un provirus ou prophage
• Transmission des provirus lors de la
division cellulaire
Lysogénique • Ce cycle prend fin au moment où le
provirus sort du génome bactérien
ou du génome cellulaire et entre
dans un cycle lytique .
• Ex : VIH et bactériophage lambda ,

Cycle viral Hépatite B et Herpes

• Mécanisme de multiplication
virale qui entraine la lyse de la
Lytique cellule hôte ciblée
• Exemple: virus grippal et
bactériophage T
Objectif 7 : Multiplication virale (cas
particulier des bactériophages)
Objectif 7 : Multiplication virale (cas
particulier des bactériophages)

Dans la cellule hôte le virus peut évoluer en cycle lytique


ou cycle lysogénique
Cycle de 1/ Les glycoprotéines de l’enveloppe rendent possible la fixation
réplication du du virus sur des récepteurs spécifiques de certains globules
blancs.
VIH
Objectif 8 : Virus oncogènes

 Du grec Oncos = Tumeur


 Oncogène = gène codant pour un facteur de croissance cellulaire
 C’est un virus ayant la propriété de rendre cancéreuse la cellule qu’il
infecte
 Il code les protéines oncogènes qui jouent un rôle dans la
transformation cellulaire en interagissant avec le cycle cellulaire
 Intégration entre le génome viral et le génome cellulaire
 Perturbation de l’ADN de la cellule hôte et de la régulation de la
prolifération cellulaire
 Exemples: Virus de l’hépatite et de l’herpès
Objectif 8 : Virus oncogène

Le caractère tumoral ait


lieu lorsque le virus entre
en cycle lysogénique et
s’intègre au génome
cellulaire
Récapitulatif
RMQ: Moyens de lutte contre les virus
Traitement

Les antibiotiques
n’ont AUCUN effet
sur les virus*

(*Les ATB ont sont utilisés contre le Covid pour réduire


la charge virale et éviter les surinfections bactériennes)
RMQ: Moyens de lutte contre les virus

Les antiviraux (ex: trithérapie anti-SIDA)

• Inhibiteurs de la transcriptase inverse pour rétrovirus


• Inhibiteurs des protéases (enzymes nécessaires à
l’assemblage des protéines de la capside)
• Inhibiteurs des récepteurs de la membrane de la
cellule hôte ou des protéines du virus qui se fixent sur
ces récepteurs
Lutte conte le SIDA
Lutte contre le SIDA
Lutte contre le SIDA

(Source: Campbell)
RMQ: Moyens de lutte contre les virus

Vaccination (prévention)= meilleur moyen de lutte


contre les maladies virales

Vaccins sont formés de:


• Virus « vivants » atténués
• Virus « tués »
• Protéines de virus synthétisées par génie génétique