Vous êtes sur la page 1sur 6

CHIMIOthérapies Toxicité Précautions

Sels de platine (forment des ponts entre les deux chaînes de l’ADN et empêchent son ouverture lors de la réplication)
Cisplatine (CDDP, Cisplatyl) Rénale Hyperhydratation 3litres / 24h avant et après
Neurologique auditive Clearance créatinine par receuil des urines sur 24h + créatinine sanguine.
Nausées / Vomissements Anti-émétique : Emend (Aprépitant) 120 (J1) 80 (J2, J3) +/- Zophren (Ondansétron).
Carboplatine (Paraplatine) Thrombopénie
Neurologique auditive
Oxaliplatine (LOHP, Eloxatine) Neuropathies périphériques au froid Pas de boissons fraîches → spasmes laryngés risque fausses routes.
Antracyclines (rouge) (Inhibition des enzymes chargées de réguler la structure dans l’espace de l’ADN + formation de radicaux libres)
Daunorubicine (Cérubicine) Cardiaque FEV (Fraction éjection ventriculaire)
Doxorubicine (Adriblastine) ECG (Electrocardiogramme)
Myocet (forme liposomale) Nécrose +++ (en cas d’extravasation) Voie d’abord : Dispositif Veineux Inplanté (DVI) + Contrôle du reflux sanguin
Caelyx (forme liposomale pegylée) Nausées +++ / Vomissements à chaque administration impératif !
Epirubicine (Farmorubicine) Alopécie ++
Alkylants (Attaquent directement l'ADN, Forme des radicaux libres (alkyles)
Les moutardes azotées : Cystites hémorragiques Bandelette Urinaire – Recherche hématurie
Cyclophosphamide (Endoxan) Toxicité neurologique : Hydratation alcaline (Bicarbonates) et Ph urinaire > 7.5
Ifosfamide (Holoxan) Encéphalopathie (somnolence, inversion Protection muqueuse vésicale : Mesna (Uromitexan) isodose
jour et nuit, ... coma)
Monofonctionnels : Nausées / Vomissements Anti-émétique : Emend (Aprépitant) 120 (J1) 80 (J2, J3)
Dacarbazine (Déticène) Maladie veino-occlusive (Veinite grade I) Surveillance : NFS (Numération de formule sanguine)
Le témozolomide (Témodal) Per os  Thrombopénie
Anti-métabolites (Interfèrent avec la synthèse de l'ADN (Phase S du cycle cellulaire), Ils se substituent à des acides aminés ou à des nucléotides)
Cytarabine (Aracytine) Syndrome cérébelleux, mucites +++
Gemcitabine (Gemzar) Syndrome pseudo grippal Contre-indiqué en cas de radiothérapie.
Radio sensibilisation mucites +++
5-FluoroUracile (5-FU) Cardiaque (spasmes coronariens : angor, Si douleur thoracique : Arrêt perfusion, Patient en demi-assis, Oxygène,
Xeloda (Capécitabine) Per os infarctus du myocarde, …) Enzymes cardiaques, ECG + allo Médecin.
Méthotrexate (Jaune) Rénale, mucites +++, hépatique Hydratation alcaline (Bicarbonates) et Ph urinaire > 7.5 + Mesna (Uromitexan)
Vinca-Alcaloïdes : Poison du Fuseau. (Empêchent la formation du fuseau chromatique qui permet la séparation des chromosomes au cours de la mitose)
Vincristine (Oncovin) Neuropathies périphériques (orteils, doigts) Réversible à l’arrêt du traitement.
Vindésine (Eldisine) Constipation (occlusions) Laxatifs en prévention
Vinblastine (Velbe) Veinotoxique (scléroses, nécroses) Voie d’abord : DVI ou Voie Veineuse Centrale (VVC) Obligatoire !
Vinorelbine (Nalvelbine) arthralgies, myalgies.
Document donné à titre informatif – Sous conditions d’évolution des connaissances et des pratiques – Administration sur prescription médicale et protocoles en vigueur.
Laurent GUERREIRO (Infirmier – Montpellier 34) – iaahhh@hotmail.com - Mars 2009 1/6
CHIMIOthérapies Toxicité Précautions
Taxanes (Bloquent la division cellulaire en désorganisant le fuseau (microtubules))
Paclitaxel (Taxol) Réaction Allergique +++ Prémédication +++
Docetaxel (Taxotére) Syndrome de rétention hydrique Filtre pour Perfusion IV (solution grasse)
(œdèmes membres et séreuses, Corticoïdes forte dose
épanchements pleuraux et péricardiques)
Neuropathies
Troubles du rythme cardiaque.
Onicholyse (Ongles) / Alopécie +++
Les modificateurs de l’ADN (Formation de radicaux libres qui altèrent l’ADN)
Bléomycine Fibrose pulmonaire EFR (Exploration Fonctionnelle Respiratoire), DLCO (Diffusion monoxyde de carbone)
Etoposide (Vp-16, vépéside)
Irinotécan (CPT-11, campto) Syndrome cholinergique Atropine injection sous cutanée (En prémédication)
Diarrhées

Document donné à titre informatif – Sous conditions d’évolution des connaissances et des pratiques – Administration sur prescription médicale et protocoles en vigueur.
Laurent GUERREIRO (Infirmier – Montpellier 34) – iaahhh@hotmail.com - Mars 2009 2/6
Effets secondaires différés des chimiothérapies  Cytotoxicité sur les tissus sains à renouvellement rapide
Hématologique (Moelle osseuse) 8eme au 15eme jour post chimio.
Neutropénie RISQUE INFECTIEUX Risque de la neutropénie :
(PNN Vie : 2 sem) - Minimums Avant Chimio : Vulnérante : < 500 neutrophiles, risque infectieux +++
1500 PNN (Polynucléaires neutrophiles) Limitante : Tolérance chimio diminue, chimio décalée.
Normes : Surveillances : T°C, Brulures mictionelle, toux, …
Neutrophiles (/mm3) La neutropénie fébrile = Danger (septicémie)
- Facteurs de croissances (5 à 7 jours): T°C (Température) > 38.5°C ou < 36°C, diarrhées, hypotension artérielle,…
♀ & ♂ : 1700 à 7500
Granocyte 1x/j Si Hypertermie, Fièvre, Frissons : Consultation Médecin traitant sans
Neupogen 1x/j attendre dans salle d’attente (risque infectieux) +/- Hospitalisation.
Neulasta LP (Libération prolongée) 1x/14j
En service : Chambre particulière (+/- isolement protecteur), Exams pour
- Conseils Hygiéno-diététiques : recherche foyer infectieux : Bandelette Urinaire +/- ECBU, Hémocultures
lors de la neutopénie seulement ! Surveillances : TT (Pouls), TA (Tension Artérielle), T°C (Température), Radio thorax, …
Hygiène corporelle et de l’environement, éviter les
jeunes enfants et les animaux, la foule… Si la moelle osseuse est trop stimulée  Douleurs osseuse, Pic fébrile,
Eviter les coquillages, charcuteries, aliments crus... Globules blanc > 10 000  Arrêts des traitements + Paracétamol +/-
Codeine.

Anémie RISQUE CARDIO-CIRCULATOIRE


(GR Vie: 2-3 mois) Dyspnée d’effort, asthénie, paleur des conjonctives, tackycardie
- Venofer : Selon bilan martial (Fer) si carence.
Normes :
Hémoglobine (Hb) (g /100 ml) - Erythropoïetine (EPO) : Débutée si Hémoglobine ≤ 10g – Arrêt à 12g Hb.
♀ : 12 - 16 Risque de surstimulation: Evènement thromboembolique sur vaisseaux sains : Phlébite, Infarctus, AVC, Emb Pulmonaire, …
♂ : 13 - 18 Eprex 40 000 UI/sem
Néorecormion 30 000 UI/sem
Aranesp (Darbepoetin alpha) : 150 ʯ g/sem 500 ʯ g/3 sem
- Transfusion de CGR (Concentrés de globules rouges) : Hb < 8g Hb et selon le risque cardiaque & Avis médical.

Thrombopénie RISQUE HEMORRAGIQUE


(Plaquettes Vie : 10-15 jours) Epistaxis, gingivorragies, hématurie, melaena, …
Normes : - Transfusion de plaquettes : < 20 000 hémorragies spontanées
Plaquettes (/mm3) - Non systématique si < 50 000 : selon l’état général & type de tumeur (Méta cérébrale, vésicale, pulmonaire, nécrotique  Très hémorragique)
♀ & ♂ : 150 000 – 400 000

Document donné à titre informatif – Sous conditions d’évolution des connaissances et des pratiques – Administration sur prescription médicale et protocoles en vigueur.
Laurent GUERREIRO (Infirmier – Montpellier 34) – iaahhh@hotmail.com - Mars 2009 3/6
Digestifs (épithélium digestif)
Emesis Mécanisme (réflexe) fondamental de protection de l’organisme.
(nausées, vomissements) Peu fréquent chez malade alcoolique et/ou affection ORL.
Prémédication (zophren, Emend, corticoides, Anxiolytiques, plitican, …) + Traitements post chimio pour vomissements retardés.

Mucites  Aggrave la dénutrition car alimentation douloureuse + risque de lésions, saignements.


Stomatites Prévention: Soins de bouches Bicarbonate 1.4% +/- Xylogel visqueuse si douleur (Pas avant le repas / risque fausse route)
Traitement des surinfections (Herpes, mycoses : antifongique (mucostatine, fungizone)) +/- antiseptique (chlorexidine ) +/- Traité par Triflucan.
 Alimentation mixée & froide, Eviter les aliments épicés, acides (Citron, tomate, orange, …), les biscottes/pain, …
Transit Diarrhées, constipation (surtout quand associé avec morphinique !)

Cutanés Alopécie (Cheveux) Apport de froid en continu  Vasoconstriction.


(Follicule pileux, phanères) - Gants (mains/pieds) réfrigérés efficace : retarde le délai d’apparition des troubles.
Onycholyses : Ongles striés, cassants, - Casques réfrigérés : Si perfusion <1h, 30 min avant, pendant et après la chimio. Risque
colorés. Réversible en fin de traitement. de sinusite frontale, contre-indiqué si méta du scalp, cancer du sang, Perruque.
Peau : sécheresse, érruptions, pigmentation Eviter le soleil, savon neutre, Crème (huile amande douce +++ surtout si aussi,
radiothérapie Eosine si suintement), vernis foncé sur les ongles, pommade vit A (Avibon),…
Extravasations, Nécrose des tissus Voies centrales (DVI, VVC), Pas de Voie Veineuse Périphérique au pli du coude ! (Articulation !)
Arret perfusion, Aspiration à la seringue, noter l’heure Cf Protocole de service
venites… Sclérose des vaisseaux
Prévenir médecin / Pharmacien pour injection antidote / Corticoides.
Délimiter la zone au stylo, Retrait de l’aiguille en dernier, Déclaration d’accident.

Gonadique Stérilité CECOS


Fatigue Physique et Psychologique 75 % des patients, multifactorielle, se ménager, continuer activité physique douce.
Ecoute active, proposer consultation psychologue.

Effets secondaires cumulatifs


Coeur Insuffisance cardiaque  Bilan cardiaque : Fraction d’éjection ventriculaire (FEV), Echographie, Scintigraphie, ECG, Enzyme…
Poumons Fibrose pulmonaire (toux, dyspnée d’effort, râles,…)  Bilan respiratoire.
Foie Ictères, cirrhoses Surveillance de la fonction hépathique
Rein Due à une vasoconstriction rénale et toxicité tubulaire directe  Insuffisance rénale organique parfois irréversible. Surveillance fonction rénale.
Système nerveux Neuropathie périphérique, Ototoxicité (audition)
Toxicité neurologique centrale, si forte dose chimio (encéphalite aigue, confusion mentale, Troubles vigilance/langage, comitialité)
Moelle hématopoïétique Leucémies secondaires ( > 10 ans )

Document donné à titre informatif – Sous conditions d’évolution des connaissances et des pratiques – Administration sur prescription médicale et protocoles en vigueur.
Laurent GUERREIRO (Infirmier – Montpellier 34) – iaahhh@hotmail.com - Mars 2009 4/6
Thérapies Ciblées Cibles moléculaires spécifiques sur la membrane cellulaire.
Actions sur : Prolifération, Apoptose, Invasion, Angiogénèse.
Effets secondaires généraux des Anticorps monoclonaux et inhibiteurs :
Allergie : Réaction d’hypersensibilité immédiate commune aux anticorps  Antihistaminiques, Corticoïdes,…
Cutanés : Erythèmes, Rashs acnéiformes (adénite pustulo-papuleuse) traité par tétracycline, Syndrome palmo-plantaire.
Vasculaire : Hypertension artérielle (HTA).
Cardiaque : Insuffisances cardiaques.
Autres : Perforations digestives (bévacizumab/colon), Asthénie, Nausées/vomissements, Diarrhées, protéinuries, retard de cicatrisation, Immunodépression.
Indications principales Effets secondaires principaux par produit.
Anticorps monoclonaux : « Xi » (souris) « Zu » (Chimère) « Mu » (Humanisé) …mab (Anticorps)
Rituximab (Mabthera) Lymphomes, Leu lymphoide chrq, polyart rhum Réaction Allergique, Immunosuppression.
Cetuximab (Erbitux) Cancers ORL, Colo-rectal, CBNPC Réaction Allergique, Acné, Rash cutané, Diarrhée.
Trastuzumab (Herceptin) Sein HER-2 +++ Cardiotoxique (FEV, echo cœur obligatoire)
Bevacizumab (Avastin) Sein, CBNPC, Rein, colo-rectal, HTA (Diastolique >10 et Systolique > 15  Arrêt Perfusion)
 Antiangiogénique Tumeur cérébrale, Thrombose : Anticoagulation prophylactique.
Hémorragies urinaire: Protéinurie des 24h + Bandelette Urinaire
Immunothérapie active : BCG, Interféron (Introna, Roféron), Interleukine 2 (Proleukin)  Syndrome pseudo-grippal, Surveillance T°C + Antalgiques (paracétamol).

Molécules inibitrices …inib


Erlotinib (Tarceva) Cancer bronchique non a petites cellules (CBNPC), Rash cutané.
Pancréas Diarrhée, Pneumopathies.
Lapatinib (Tyverb) Sein HER-2 +++ Rash cutané, Diarrhée, Cardiotoxicité.
Imatinib (Glivec) Leucémie myéloide chronique, lymphomes Phi+, Troubles cutanés, Oedèmes, Douleurs musculaire, Asthénie,
Tumeur stromale gastrointestinale. Saignements, perforations.
Sunit inib (Stutent) Rein HTA, Hémorragies,
 Antiangiogénique Troubles cutanés

Hormonothérapie
Sein : Prostate :
- Bloquer la fonction Ovarienne: Castration chimique ou chirurgicale. - Castration chirurgicale,
- Bloquer le récepteur oestrogénique : Tamoxifene, Torémifène, Fulvestran (Faslodex) Médicale (agonistes de la LH-RH) : Triptoréline (Décapeptyl)
- Inhibiteurs de l’aromatase: Letrozole (Femara), Anastrozole (Arimidex), Exemestane (Aromasine) - Anti-androgènes : Stéroïdiens : cyprotérone (Androcur)
- Progestatifs : Medroxyprogestérone, mégestrol. Non Stéroïdiens : Bicalutamide (Casodex)

Document donné à titre informatif – Sous conditions d’évolution des connaissances et des pratiques – Administration sur prescription médicale et protocoles en vigueur.
Laurent GUERREIRO (Infirmier – Montpellier 34) – iaahhh@hotmail.com - Mars 2009 5/6
Autres traitements souvent utilisés :

Les Biphosphanates (Ca++)


Traitement de l’hypercalcémie. Oral (Per Os) : Clodronate (Castoban, Lytos)  Intéraction avec les laitages, Troubles digestifs.
Diminution de la résorption osseuse (métastases,
ostéoporotique,…) Inta veineux (IV) : Pamidronate (Zométa), Zolendronate (Arédia)  Panoramique dentaire
obligatoire : Risque d’ostéonécrose mandibulaire.
- Efficace sur les douleurs osseuses
- Baisse le risque de fracture au niveau des
métastases osseuses.

Document donné à titre informatif – Sous conditions d’évolution des connaissances et des pratiques – Administration sur prescription médicale et protocoles en vigueur.
Laurent GUERREIRO (Infirmier – Montpellier 34) – iaahhh@hotmail.com - Mars 2009 6/6