Vous êtes sur la page 1sur 15

Compte rendu de TP n°1

APPLICATION DES AMPLIFICATEURS OPERATIONNELS

ELKARI Amine-CHARAFI Hajar | Electronique avancée | MST IRISTI


Objectif :
L’objectif de ces travaux de simulation (sous PSIM) est réalisé les principales fonctions
ou opérations en régime linéaire, construites autour d’un Amplificateur Opérationnel
(AO). On prendra pour l’AO le model de niveau 1, alimenté par une tension symétrique
±Vcc=±12v , et caractérisé par les caractéristiques suivantes :

- Impédance d’entrée Ze=10M

- Gain en courant continu : A0=105

- Facteur de mérite : A f=1 f1=10MHz

- La résistance de sortie : Rs=80

- Le courant de sortie maximale : Is=30mA

À titre indicatif, la documentation technique d’un ampli opérationnel réel LM741 est
donnée en annexe.

Manipulation 1 : (Montage Amplificateur Non inverseur)

PAGE 1
1) Soit le montage suiveur suivant :

1-1) On mesure le gain en fonction de la fréquence

A f=1Khz

Le gain = 1

A
f=10Mhz

PAGE 2
Le gain = 0.7

A f=1.5Mhz

Le gain = 0.99

PAGE 3
Donc la fréquence pour laquelle le gain commence-t-il à diminuer (fréquence de
coupure) est 1.5 Mhz

1-2) Pour une fréquence de 10KHz le signal de sortie pour une valeur de Rch = 10

Le signal de sortie pour une valeur de Rch = 10k

PAGE 4
Le signal de sortie pour une valeur de Rch = 100k

Lorsqu’on a une petite résistance de charge de 10 on obtient un signal de sortie réduit
par contre si on a une résistance importante.

1-3) Mesure d’impédance d’entrée Ze et de sortie Zs

Ze=∞ et Zc = 0
2) Soit le montage amplificateur non inverseur suivant :

2-1)

PAGE 5
2-2)

𝑉𝑠 𝑅1
On a 𝐴𝑣 = et 𝑉𝑒 =( ) ∗ 𝑉𝑠
𝑉𝑒 𝑅1+𝑅2
𝑅1+𝑅2
𝐴𝑣 =
𝑅1
𝑅2
Av=20 et 20 =1+
𝑅1
Alors R2=19R1

Si R1=10K donc R2=190K

Nouvelle fréquence de coupure f=10.5Mhz

Cette fréquence ne correspond pas à celle que nous avons obtenue pour le montage
suiveur (gain=1)

On peut extrapoler que si on augmente le gain on augmente la bande passante de l’AO

2-3) Pour avoir une tension à la sortie de valeur moyenne de 2v (variation autour de 2v)

On doit avoir un gain supérieur a 1 c-à-d une fréquence inferieur a la fréquence de


coupure et R2=19R1 .

PAGE 6
Manipulation 2 : (Montage additionneur ou mélangeur)
1) Le montage :

2) Déterminaison de la valeur de R2 pour avoir vs=ve1+ve2 :

+ −
On a : ξ = 𝑣 - 𝑣 =0

En appliquant la loi de milmann on obtient :

0 𝑣𝑠 𝑣𝑠
+
𝑅1 𝑅2 𝑅2 𝑅1
𝑣− = = = 𝑣
1
+
1 𝑅1 +𝑅2 𝑅1 +𝑅2 𝑠
𝑅1 𝑅2 𝑅 1 𝑅2

Pour 𝑣 + :

On a : R3=R4=R5

0 𝑣𝑒1 𝑣𝑒2 𝑣𝑒1+𝑣𝑒2


+ +
𝑅5 𝑅4 𝑅3 𝑣𝑒1+𝑣𝑒2
− 𝑅3
𝑣 = 1 1 1 = 3 =
+ + 3
𝑅5 𝑅4 𝑅5 𝑅3

Pour : Vs = Ve1 + Ve2

Ve1 + Ve2 𝑅1 +𝑅2 𝑣𝑒1+𝑣𝑒2 𝑅1 +𝑅2


= => 1 = => 𝑅2 = 3𝑅1 − 𝑅1 = 𝟐𝟐𝑲Ω
1 𝑅1 3 3𝑅1

PAGE 7
3) Les caractéristiques de Ve1 et Ve2 :

La visualisation des signaux :

PAGE 8
Manipulation 3 : (Montage soustracteur ou comparateur) :
1) Le montage :

2) Les caractéristiques de Ve1 et Ve2 :

PAGE 9
Pour le décalage de 45 degrés :
Δt=Δφ/ 2πf = 45 / 2π*1000 = 0.000125 s

Avec des signaux d’entrée sinusoïdaux :

PAGE 10
3) Les caractéristiques de Ve1 et Ve2 :
On a modifié le déphasage entre eux avec : Δφ = 120 – 90 = 30 degrés

Visualisation des signaux :

PAGE 11
Manipulation 4 : (Montage Correcteur PID) :
1) Le montage :

2) L’affichage des signaux (EPs,VP,VI,VD et Ucom) :

Annulation du signale ve1.

PAGE 12
L’application des mesures sur l’entée ve2 :

L’affichage des signaux :

PAGE 13
3)L’utilité de la résistance 15 est d’aide à ne pas amplifier les bruits.

4)On remarque que les signaux vp,Eps et Vd ont les mêmes résultats et le signal Vi
augmente vers le 0 et le signal Ucom diminue de 10 jusqu’à 8

5) Dans le montage en parallèle, le circuit de courant reste intact et tous les autres
équipements continuent à fonctionner. Donc quand un circuit est n’est plus marche,
les autres circuits ne tombent pas en panne.

PAGE 14