Vous êtes sur la page 1sur 6

DÉPARTEMENT DE GÉNIE PHYSIQUE

ET DE GÉNIE DES MATÉRIAUX

Note finale: 25/25

CORRIGÉ
NOM (en majuscules):_____________________________

PRÉNOM :______________________________

SIGNATURE :______________________________

MATRICULE : _________________

SECTION :

COURS 5.110 - MATÉRIAUX


Contrôle N° 1

du 12 février 1999

de 9h00 à 10h20

FORMULAIRE DE RÉPONSES
NOTES : ♦ Aucune documentation permise.
♦ Tout moyen de calcul autorisé.
♦ Les nombres en marge de droite indiquent le nombre de points
accordés à la question. Le total est de 25 points.
♦ Pour les questions nécessitant des calculs, aucun point ne
sera accordé à la bonne réponse si le développement n’est
pas écrit. Utilisez les espaces prévus ou le verso de la
page opposée pour vos calculs
♦ Le questionnaire comprend 4 pages, incluant les annexes (si
mentionnés) et le formulaire général.
♦ Le formulaire de réponses comprend 6 pages.
♦ Vérifiez le nombre de pages de votre questionnaire et de votre
formulaire de réponse.
Cours 5-110 - MATÉRIAUX Formulaire de réponses CORRIGÉ Page 2 de 6
Contrôle du 12 février 1999

1. EXERCICE n° 1
1.a) Résistance à la traction et déformation à la rupture d’un verre parfait.
Justification :
La résistance théorique à la traction Rth d’un matériau parfait est
approximativement égale au dixième de son module d’Young :
Rth ≈ E/10
En appliquant la loi de Hooke jusqu’à la rupture du matériau fragile, Rth = 7 000 MPa (1 pt)
on obtient :
Rth = Eεf Donc : εf = Rth/E = 0,1 = 10% εf = 10 %
1.b) Facteur de concentration de contrainte associé au microdéfaut le plus sévère.
Justification :
Dans un matériau réel, si le microdéfaut le plus sévère a un facteur de
concentration de contrainte Kt, la rupture du matériau réel se produit
quand la contrainte atteint la résistance à la traction Rm du matériau :

Kt = 140 (1 pt)
KtRm = Rth Donc : Kt = Rth/Rm = 7000/50 = 140

1.c) Rupture de la plaque trouée en verre selon la direction x ou y de la force appliquée.


Répondez par OUI ou NON dans la case prévue en justifiant quantitativement votre réponse
Pour répondre à la question, il faut passer par les étapes suivantes, selon chacune des directions x ou y :
1) Calculer la contrainte nominale σnom s’exerçant dans la section S0 au niveau du trou ;
2) Calculer le facteur Kt de concentration de contrainte ;
3) Calculer la contrainte locale σloc = Kt σnom
4) Vérifier si la contrainte locale σloc est supérieure à la résistance à la traction Rm ( 50 MPa) du verre.

Les calculs sont résumés dans le tableau suivant :

Direction Section S0 σnom = F/S0 2r/W Kt σloc = Ktσnom σloc > Rm ?


(mm2) (MPa) (MPa)
e(l – 2r) 15/75
X 10(75 –15) 23,31 2,51 58,51 OUI
600 0,2
e(L – 2r) 15/115
Y 10(115 –15) 14,00 2,65 37,10 NON
1000 0,1304

Selon x : OUI
Selon y : NON (4 pts)

Sous-total = 6 pts
Cours 5-110 - MATÉRIAUX Formulaire de réponses CORRIGÉ Page 3 de 6
Contrôle du 12 février 1999

1.d) Déformation totale ε t de l’aluminium sous une contrainte de 45 MPa


Justification :
Sous une contrainte σ, la déformation totale ε t est la somme de la déformation élastique ε él = σ/E
et de la déformation plastique ε p : ε t = ε él + ε p = σ/E + ε p
On remarque ici que la contrainte σ = 45 MPa est égale à la limite conventionnelle d’élasticité Re0,2
de l’aluminium. Or, pour cette contrainte, la déformation plastique ε p est alors égale à 0,2 % .
On obtient donc : (2 pts)
ε t = σ/E + ε p = (45/70 0000) + 0,002 = 0,00264 = 0,264 %
εt = 0,264 %

1.e) Rupture de la plaque trouée en aluminium selon la direction x ou y de la force appliquée.


Répondez par OUI ou NON dans la case prévue en justifiant quantitativement votre réponse

On applique le même raisonnement qu’à la question 1c) ci-dessus, si ce n’est qu’il faut vérifier cette fois
si la contrainte locale σloc atteint ou dépasse la limite d’élasticité Re0,2 de l’aluminium. Si c’est le cas, il y
aura alors déformation plastique du matériau dans la zone de concentration de contrainte, donc pas
de rupture brutale fragile de la plaque trouée. Pour chacune des directions x ou y , on effectue les
étapes suivantes :
5) Calculer la contrainte nominale σnom s’exerçant dans la section S0 au niveau du trou ;
6) Calculer le facteur Kt de concentration de contrainte ;
7) Calculer la contrainte locale σloc = Kt σnom
8) Vérifier si la contrainte locale σloc est supérieure à la limite d’élasticité Re0,2 (45 MPa) de
l’aluminium.

Les calculs sont résumés dans le tableau suivant :

Direction Section S0 σnom = F/S0 2r/W Kt σloc = Ktσnom σloc > Re0,2 ?
(mm2) (MPa) (MPa)

e(l – 2r) 15/75


X 10(75 –15) 23,31 2,51 58,51
OUI
600 0,2 Plastification

e(L – 2r) 15/115


Y 10(115 –15) 14,00 2,65 37,10 NON
1000 0,1304

Selon x : NON (2 pts)


Selon y : NON

Sous-total = 4 pts
Cours 5-110 - MATÉRIAUX Formulaire de réponses CORRIGÉ Page 4 de 6
Contrôle du 12 février 1999

2. Exercice n° 2
2.a) Réseau de Bravais du fluorure de calcium.
Justification :
Le réseau de Bravais est défini à partir des ions Ca qui occupent
les sommets et les centres des faces du cube. C’est donc un réseau
Cubique à Faces Centrées.
Réseau : C.F.C. (1 pt)

2.b) Type de site occupé par les ions F.


Justification :
Les ions F occupent les sites tétraédriques de la maille C.F.C.
défini par les ions Ca.

(1 pt)
Site : Tétraédriques

2.c) Formule chimique du fluorure de calcium :


Justification :
On compte le nombre d’ions Ca et F appartenant en propre à la maille
C.F.C.
Ions Ca : (8x1/8) + (6x½) = 4 Ions F : 8x1 = 8
x = 1 (2 pts)
Il y a donc deux fois plus d’ions F que d’ions Ca. Le valeurs de x et de y
dans la formule chimique sont donc respectivement égales à 1 et 2
y = 2
2.d) Motif du fluorure de calcium :
Dans la maille ci-dessous, encerclez l’ensemble d’ions qui forment le motif :

z
Le motif est constitué d’un
ensemble d’ions dont les proportions
doivent correspondent à celles de la
formule chimique.
Ca Ici, ce motif sera constitué de
1 ion Ca et de deux ions F, tel
F que l’ensemble d’ions encerclé ci-
(3 pts)

contre.
y

Sous-total = 7 pts
Cours 5-110 - MATÉRIAUX Formulaire de réponses CORRIGÉ Page 5 de 6
Contrôle du 12 février 1999

2.e) Densité surfacique d’ions Ca et d’ions F :


Justification :

La densité surfacique est égale au rapport du nombre d’ions appartenant à une maille plane du plan
considéré à la surface de cette maille.

Sur le plan (010), qui est parallèle aux axes x et z et passe par y = 1 (face du cube perpendiculaire à
l’axe y), on constate qu’il n’y a que des ions Ca occupant les sommets et le centre de la maille plane
carrée de ce plan. Le nombre d’ions Ca appartenant en propre à cette maille carrée de surface a2 est
égal à : (4x1/4) + 1 = 2. La densité surfacique est donc égale à 2/a2 .

( )
Le plan 1 1 0 est parallèle à l’axe z et passe par x = 1 et y = -1 (voir figure ci-dessus). Sa maille
plane est un rectangle qui a pour surface a 2 2 . Dans cette maille plane, il y a 4 ions Ca aux sommets
et 2 ions Ca au milieu des grands côtés du rectangle, donc (4x¼ + 2x½) = 2 ions Ca en propre.
On remarque qu’il y a 4 ions F qui sont situés à l’intérieur de la maille plane rectangulaire, donc 4
ions F en propre. On en déduit ainsi la densité surfacique d’ions Ca et d’ions F dans ce plan.

Ca F

(010) 2/a2 0
(1 1 0)
(2 pts)
√2/a 2
√2/a
2√ 2

3. Exercice n° 3
Cochez la case appropriée. Attention : Une mauvaise réponse en annule une bonne.

Affirmation nº : 1 2 3 4 5 6

VRAI X X X
(6 pts)
FAUX X X X

Sous-total = 8 pts
Total = 25 pts
Cours 5-110 - MATÉRIAUX Formulaire de réponses CORRIGÉ Page 6 de 6
Contrôle du 12 février 1999

ANNEXE