Vous êtes sur la page 1sur 27

André Ngoah

Préface de Christelle P. Abeng Edongo

Écoute battre ton cœur


(Poèmes d’amour)

Éditions Soleil
2
Du même auteur :

La Symphonie Mozart, Edilivre, Paris, 2011.


Yaoundé suivi de mon paradis c’est toi, Editions Soleil, Yaoundé, 2019.

© Éditions Soleil
Tel : (+237) 697 39 16 20
E-mail : editionssoleil@yahoo.com

3
Je dédie ces poèmes à mes filles :
Joaddanie et Dominique pour qu’elles sachent combien je suis
fou d’amour pour leur douce maman et pour qu’elles soient
fières de leur papa.

André Ngoah

4
Sommaire

PRÉFACE......................................................................... 6
Je t’aime comme un fou ................................ 8
Marie-Noëlle tu es ............................................. 9
Marie-Noëlle mon amour........................... 11
Je suis amoureux de … : à suivre ........ 12
… Marie-Noëlle : suite ................................ 14
Je te donne ............................................................. 15
Écoute battre ton cœur ................................. 17
Les fleurs de ma p ésie ............................... 19
Tout mon amour pour toi ........................... 21
Je t’aime .................................................................. 23
Toute ma vie je t’ai cherchée .................. 25

5
PRÉFACE
Hiver 2016

Tout semblait glacial…la nature, les


Hommes et leurs humeurs. Perdue, gelée,
la seule chose sur laquelle je m’agrippais
encore était l’amour… Oui ! Ce soleil
interne qui me réchauffait encore le
cœur…tous mes espoirs reposaient sur un
oui ou sur un we. Je tiens à préciser que le
second we n’est pas en anglais, mais qu’il
s’agit d’un néologisme dialectal qui exprime la lassitude et signifie
« s’il te plaît arrête ! » Il se prononce wèèèèèèèèèèèèèèè. Oui !
J’avais peur que tu exprimes ta lassitude en ces temps de fraîcheur
extrême. J’étais à la fois aveugle et folle et tout ce que le médecin
a pu trouver à me dire est que du moment où j’avais perdu la
raison, l’amour avait très vite fait d’atteindre mon système nerveux
et de me rendre aveugle. Ma fiche d’examen affichait : maladie
incurable qui affecte cent cœurs sur cent…
L’amour… Toujours est-il que c’est le seul film dans lequel je
me sentais constamment en danger…, mais je m’y plaisais !
L’hiver avait attaqué les arbres et les jardins. Il avait tout asséché
et tout assombri. Je protégeais la seule chose qui me restait… la
lumière de tes yeux !
Quoi de plus beau que de parler d’amour ?
André Ngoah, écrivain à la fine plume, écrit entre les lignes de sa
vie l’amour, le vrai, le beau, le vrai !
Je connais l’auteur ! Oui je peux m’en vanter !
Toute production reflète son auteur, toute production porte les
effluves du redoutable parfum de la vie de celui qui crée.
Connaissant l’homme, j’affirme sans doute aucun que cette
inspiration lyrique est la conséquence logique de son profond
respect pour les femmes entre autres, les mères, les filles… car
selon lui, la femme n’est peut-être pas celle par qui tout a
commencé, mais demeure le pilier de la société. C’est grâce à la

6
femme que vous dégustez cette œuvre aujourd’hui, c’est encore
grâce à la femme que vous ÊTES.
Le discours élogieux que j’ai eu à parcourir après chaque page
tournée est un moyen pour l’auteur de rendre hommage à cette
Femme-là ! Celle qui vous soutien au quotidien, celle qui vous
sourit quand rien ne va, celle qui accepte sa place et son rôle dans
la famille, celle qui reste à vos côtés quand vous mourez de
famine.
Ah ! amour quand tu nous tiens !
Je précise que cette œuvre est à lire de toute urgence ! Les
procédés stylistiques auxquels a recours l’auteur sont si poignants
que l’on n’a plus besoin de se poser de questions… « Il est bon ! »
L’auteur est un rhéteur. Il sait se faire entendre. Il sait se faire
comprendre. Il sait se faire sentir et les émotions, il sait les faire
ressentir !
De la tonalité, des figures de rhétorique dont la plus dominante
est la métaphore, en passant par l’onomastique de la gent féminine,
André Ngoah pose sur un piédestal la femme et joint à elle
l’amour… Nous sommes dans l’art du beau ! Mais ce n’est pas le
beau pour le beau…attention ! C’est le beau pour encourager les
hommes à plus de conscientisation et à reconnaître en la femme
cette valeur sûre, ce précieux. L’œuvre appelle donc à plus de
respect et de valorisation du romantisme, de l’amour et de la
Femme.
André Ngoah devient la bouche de ceux qui ont des bouches,
mais dont l’usage leur échappe encore. Chères femmes, chères
filles, lisez ce recueil de poèmes en souriant ; chers hommes, chers
garçons, servez-vous-en comme un guide, le guide des poètes qui
sommeille en vous !

Christelle Pélagie ABENG EDONGO


Poétesse, stylisticienne, journaliste.

7
Je t’aime comme un fou

À Marie-Noëlle

Je sais lire ton silence à travers mon cœur


En ce moment j’attends une occasion pour

Te dire combien j’aimerais rester


Auprès de toi c’est quelque chose d’assez difficile
Il n’existe pas d’amour parfait dans ce
Monde qui n’a l’air de rien
Ecrire notre histoire demeure ma quête

Comme un rayon de soleil j’


Ose te déclarer la flamme qui me consume
Même au plus profond de nos rêves
Moi je te grave dans mon cœur
Et je sais qu’il me suffit juste d’

Un peu de toi dans ce monde cruel pour


Naitre sous tes bras pleins de tendresse

Faisons l’amour comme un poème


Organisons notre temps pour qu’
Un jour notre amour demeure éternel

8
Marie-Noëlle tu es

Marie-Noëlle tu es
Mon trésor le plus précieux
Tu t’es installée dans mon cœur
Qui n’a jamais cessé de battre
Pour toi et rien que pour toi
Depuis que je t’ai connue

Marie-Noëlle tu es
Mon rayon de soleil
Mon envie de vivre
Et tu soignes mes blessures
Les plus profondes
L’amour que j’éprouve pour toi
Est si lourd à porter
Que je doute d’être
À la hauteur de tes attentes

Marie-Noëlle tu es
Mon seul vrai amour
J’aurais voulu te connaitre
Depuis un siècle
Le temps nous soude
Et le bon Dieu nous donne
La force nécessaire de bâtir
Quelque chose de très fort
Et de puissant

Marie-Noëlle tu es
Ma seconde ma minute éternelle
Je te promets les océans
Je te donne les battements de mon cœur
Je ne suis rien sans toi
Tu es tout ce que j’ai
Mon trésor ma fortune
Et depuis que je t’ai connue
9
Je suis heureux
De vivre éternellement

10
Marie-Noëlle mon amour

MARIE-NOËLLE
TU ES MON PLUS BEAU CADEAU

Que demander de plus


Si ce n’est que demeurer

DANS TES BRAS


PLEINS DE TENDRESSE

Tu m’as donné ton amour


Et moi je te donne
Tout ce que je suis

L’OR ET LE DIAMANT
SONT EN TOI
COMME LE CUIVRE
DE TON SOURIRE

J’aime tes caresses


J’aime tes soleils froids
De midi j’aime tout ce que tu es
Comme j’aime aussi
Joaddanie et Dominique
Toutes vous êtes dans mon cœur

11
Je suis amoureux de … : à suivre

JE SUIS AMOUREUX
DE MARIE-NOËLLE

C’est un rayon de soleil


Quand je parle d’elle
J’ai l’impression d’avoir
Des frissons dans le cœur
Je ne sais pas ce qui m’arrive
Je perds complètement la tête
Lorsqu’elle se tient près de moi
J’aime écouter sa voix
Qui joue comme un CD
Tous les matins je la regarde s’élever
Comme le lever du jour

JE SUIS AMOUREUX
DE MARIE-NOËLLE

Comme un poète fut amoureux d’une chaise


De loin et dans le secret de mon silence
Elle me comble de tendresse et de caresse
Marie-Noëlle mon désir suave
Je l’ai croisée par hasard
Au carrefour de mes battements de cœur
Elle est mon onde électrique
Ma vibration et mon frisson
Et c’est pour cela que je l’aime à mourir

JE SUIS AMOUREUX
DE MARIE-NOËLLE

Comme toi tu es amoureuse de Paul ou d’Alex


Elle est la femme qu’il me fallait
Je ne sais pas comment vous expliquer
Ce qui me ronge en ce moment

12
Ça m’empêche presque de m’exprimer
Certaines personnes appellent ça le coup de foudre
D’autres l’appellent l’amour fou
Marie-Noëlle est une source
Intarissable de bonheur
Un poème qui flotte dans les rêves

Je suis amoureux de toi


1Comme un poète
Fut amoureux
D’une chaise …

1
Référence au poème de Noëlle Ebony, intitulé « Amour d’une chaise ».
13
… Marie-Noëlle : suite

Mon amour si tu savais


Combien je t’aime
Tu m’offrirais toutes les caresses
Du vent avec beaucoup de tendresse

Les fleurs et le feu


Sont pareils à l’éclat
De ton sourire et de ton âme
Ils se tiennent près de toi

Mon amour si tu savais


Combien je suis fou d’amour
Pour toi tu saurais
Me ressusciter à chaque lever du jour

La poésie et l’amour
Sont pareils à ta pureté
Et à ton innocence
Ils se tiennent près de toi

Mon amour si tu savais


Combien mon cœur bat
Pour toi tu demeurerais
Près de moi éternellement

Le rêve et la vie
Sont pareils à tes yeux
Qui scintillent comme du saphir
Ils se tiennent près de toi

14
Je te donne

Je te donne
Tout ce que j’ai de précieux
Mon cœur
Mon souffle
Ma colère
Et mes disputes
Je te les donne
Comme un trésor inestimable
Tu les trouveras sur mes caresses
Lorsque nous ferons l’amour

Je te donne
Tout ce que j’ai de valeur
Mes poèmes
Mes chansons
Mes frissons
Et même les fêtes de Noël
Parce que je sais
Ce que je ressens pour toi
En ce moment

Je te donne
Le reste de ma vie
Notre mariage
Nos enfants
Nos familles
Nos projets
Et ma fidélité
Je te les donne
Comme l’écume de mon silence
Avec tout le bonheur du monde

Je te donne
La lune
Les étoiles

15
Le soleil
Notre planète terre
Et les lumières de l’univers

Je te donne
Mes mauvaises habitudes
Et le sexe sans préservatif

Je te donne
Même mes angoisses
Et mes désirs les plus profonds
Juste pour que tu saches
Que je t’aimerai
Toujours quoi qu’il arrive

16
Écoute battre ton cœur

ÉCOUTE BATTRE TON CŒUR


Tu es encore jeune
Pure et innocente

Tu es encore belle
Comme le lever du soleil
Les rêves se mélangent
Avec ton frisson
Fais le bon choix
Attarde-toi sur celui qui te respecte
Et qui semble prêt à tout sacrifier pour toi

ÉCOUTE BATTRE TON CŒUR


À la mesure
Du cardiogramme

La foi en Dieu
C’est la foi en amour
Laisse les sensations les plus folles
Te trainer vers l’espérance
Tu sais être ce qu’on est
N’est pas facile

ÉCOUTE BATTRE TON CŒUR


Et surtout n’étouffe pas
Ce vide qui a besoin de tes caresses

Tu as été créée pour aimer


Et pour être aimée comme la poésie
Le papillon s’envole
Et se pose sur les fleurs de ton sourire
Le meilleur de toi
Jaillira des profondeurs
De la perfection
De ce nectar

17
ÉCOUTE BATTRE TON CŒUR
Sans oublier le souffle de la vie

Les mots sont nos âmes


Les blessures sont la somme
De nos expériences
Laisse-toi aller
Sur la danse des horizons
Et surtout n’oublie jamais
Que même au-delà
De notre réalité ton nom

S’écrira avec un grand ʺAʺ


COMME L’AMOUR

18
Les fleurs de ma p ésie

Sur ma peau
Qui te caresse
Avec tendresse

J’ai choisi quelques mots doux


Pour t’écrire ma poésie
Et mes sensations
Ma muse s’envole avec son poète
Vers des mondes inconnus
Ton sourire apparait sur mon visage
Comme le lever du jour
Toi déesse de mon amour
Est-ce que tu peux écouter mes battements de cœur
Chaque rythme qu’ils frappent sur le tam-tam
Essaye d’atteindre ton antre
Ce soir la nuit est douce
Et pleine des rêves
Que je partagerai avec toi
C’est pourquoi je profite de cet instant
Pour te dire combien je t’aime
Pour te dire combien je t’appartiens

Sur ta peau
Qui frissonne
Et me passionne

Je te vois plonger dans mon rêve


Pour ressusciter mon innocence
Je ne sais pas si toi et moi
Nous ne faisons qu’un
Lorsque nous faisons l’amour
Mais un jour je saurai lire ce mystère
Je t’écris des mots sur du sable
Témoins de ma négritude
Et de toutes mes certitudes

19
Pour t’aimer pour l’éternité
Je t’écris aussi mon désir
Pour que tu me donnes du plaisir
À cet endroit où je pourrai graver
Ta pureté et ton innocence
J’appartiens à la lune
Comme je t’appartiens

Ma poésie c’est toi


Mon slam c’est toi

Et je te déclame
Comme l’Afrique célèbre la femme

20
Tout mon amour pour toi

Tout mon amour pour toi


Commence comme un poème

C’est une belle chanson d’amour


Et même si tu ne m’aimes pas
Et même si tu feras le bonheur
D’un autre chrétien
Moi je loue l’Eternel
Pour cette merveilleuse force
Pour ce merveilleux instant de joie
Qui me permet de te dire combien je t’aime

Tout mon amour pour toi


Commence comme une eau pure

C’est une prière


C’est une grâce de Dieu
C’est peut-être aussi
Une résurrection en Jésus-Christ
Ou une foi qui s’allume comme une bougie
Et même si tu ne seras jamais ma femme
Et même si nous devions nous séparer
Sans jamais espérer nous revoir
Moi je loue l’Eternel
En chantant Christ en moi
Pour ce grand moment qui m’a permis
De te connaître et de te découvrir

Tout mon amour pour toi


Commence comme un rêve

C’est un sablier perdu


C’est une ombre qui disparaît dans la nuit
C’est peut-être un amour étouffé
Sous les caresses du destin

21
C’est peut-être aussi une innocence
Pleine de crainte de Dieu
Et même s’il faudrait
Que je me contente de ton amitié
Pour sauver ce petit moment de satisfaction
Qui surgit de mon cœur
Moi je loue l’Eternel
Pour cette heureuse circonstance
Qui me donne l’envie de croire à l’amour

Tout mon amour pour toi


Commence comme la sainte bible

Comme tout ce sacrifice


Que tu as fait pour moi
Tout mon amour pour toi
Commence comme le lever du jour
Et il est pareil à l’espérance
Même si tu te sens à l’épreuve
Même si tu n’as pas suffisamment
De courage pour savoir qui je suis
Moi je loue l’Eternel
Car je sais qu’un jour tu comprendras
Tout ce que j’ai ressenti pour toi
Tout ce que j’ai eu envie de te donner.

Lecture biblique : Jean 4.18-19

22
Je t’aime

JE T’AIME
JE T’AIME

Tu es ma tasse de café
Le jour
Je te bois
Jusques à la source
De mon espérance
Tu es ma petite planète de volupté
Qui accueille
Mes extases
Je t’aime
Avec chaque heure infinie
Qui passe sur mes rêves
Tu es ma seconde
Ma minute éternelle
Tu es la lumière
Vacillante de mon cœur
Lorsque le soleil jette son rayon d’or
Sur ta beauté
Mon être coule comme une eau pure
Et remplit le vase
De ma résolution
Tu es
Et je te vénère
Comme un bouddha de jade
Tous les jours
Tu me remplis
Tu me débordes
Et mon être ruisselle comme une eau sacrée
Je t’aime
Pour tout l’amour que tu me donnes
Je t’aime
Pour cette folie de t’appartenir
Pour cette folie de te rêver

23
JE T’AIME
JE T’AIME

24
T ute ma vie je t’ai cherchée

Toute ma vie je t’ai cherchée


Entre les plaines
Et entre les sables de mon pays
Il y avait tellement
D’hommes qui semblaient te regretter
Dans la mélancolie
Que je me suis rappelé que tu existais
Depuis en moi

Toute ma vie je t’ai cherchée


Parmi les feuilles mortes du passé
Et parmi les ruisseaux taris par l’oubli
La terre s’est moquée de moi
Et les mécréants m’ont crucifié
Sur la croix de ma foi
Lorsqu’ils m’ont dit
Marche ou crève

Toute ma vie je t’ai cherchée


En traversant les rives inconnues
Et en traversant les ombres de mon cœur
Il m’a fallu du temps
Pour t’écrire avec la douleur
Bien des fois je me suis livré
Aux incertitudes
Mais quel héritage trouver
Parmi les âmes corrompues par la routine

Toute ma vie je t’ai cherchée


Parce que je t’aimais
Parce que tu m’aimais
D’un amour pareil au cristal et au soleil
Les patriarches du village

25
Disent que l’amour peu rendre fou
Mais moi je sais que
C’est plutôt toi qui peux rendre fou de tendresse

Toute ma vie je t’ai cherchée


Comme on cherche les vents
Comme on cherche les rêves
Et comme on cherche la vie et l’espérance…

26
27