Vous êtes sur la page 1sur 141

Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

DEDICACE
Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

REMERCIMENT
Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Table des matières

Introduction Générale..........................................................................................................................1
Chapitre 1 :...........................................................................................................................................2
Présentation générale de la société MAKLADA SA..........................................................................2
1. Introduction :................................................................................................................................2
2. Historique :...................................................................................................................................2
2.1. Description de la chaîne logistique de l’entreprise MAKLADA SA :...............................3
2.2. Description technique :.........................................................................................................3
2.3. Fiche technique :...................................................................................................................4
2.4. Mission, Vision et Valeurs :.................................................................................................5
2.5. Certifications :......................................................................................................................5
3. Structure organisationnelle de MAKLADA SA :.......................................................................7
4. Architecture interne du MAKLADA SA :..................................................................................8
5. Définition et principe de tréfilage :..............................................................................................9
5.1. Définition de tréfilage :.........................................................................................................9
5.2. Principe de tréfilage :...........................................................................................................9
6. Atelier de Tréfilage, Stabilisation, Recuit et Stockage de Produits Finis :.............................10
7. Cycle de production :.................................................................................................................11
8. Exemples des produits fabriqués :.............................................................................................11
9. Les piliers des RH pour la gestion de la SST et la gestion de L’environnement au sein de
MAKLADA SA :................................................................................................................................12
10. Service Management de la QHSE (Management Intégré) :................................................13
11. Problématique du projet :......................................................................................................14
12. Conclusion :............................................................................................................................15
Chapitre 2 :.........................................................................................................................................16
Le management de la santé et de la sécurité au travail et ses référentiels......................................16
1. Introduction :..............................................................................................................................16
2. L’importance de la santé et sécurité au travail :......................................................................16
3. Termes et définitions :................................................................................................................16
3.1. Statistiques des accidents de travail en Tunisie :..............................................................17
3.2. Répartition des maladies professionnelles selon leurs natures :......................................18
3.3. Etude des accidents du travail année 2018 : Usine MAKLADA ELJEM :....................18
4. Le management de la S&ST comme réponse aux enjeux relatifs au secteur de tréfilage :...22
4.1. Les enjeux relatifs au secteur de tréfilage :.......................................................................22
Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

4.2. Définition du management de la S&ST :..........................................................................23


4.3. Besoins et bénéfices de la mise en place d’un système de management de la S&ST au
sein d’une entreprise de tréfilage :................................................................................................23
4.3.1. Besoins relatifs à la mise en place d’un système de management de la S&ST :.....24
4.3.2. Bénéfices attendus de mise en place d’un système de management de la S&ST
pour une entreprise de tréfilage :..............................................................................................24
5. Aperçu sur les référentiels de management de la S&ST et sur la norme ISO 45001 :..........26
5.1. Les principaux référentiels de management de la sécurité au travail :..........................26
5.2. La nouvelle norme internationale ISO 45001 et ses aspects :..........................................26
5.3. Les grandes tendances de l’ISO 45001 :............................................................................28
5.4. La structure HLS :.............................................................................................................28
5.5. De l’OHSAS 18001 à L’ISO 45001 :..................................................................................30
5.6. Le travailleur :....................................................................................................................31
5.7. Les principes des préventions :..........................................................................................31
5.8. Enjeux :...............................................................................................................................32
5.9. Les principales différences entre l’OHSAS 18001 et l’ISO 45001 :................................32
6. Conclusion :................................................................................................................................33
Chapitre 3 :.........................................................................................................................................34
Démarche de mise en place d’un système de management de la S&ST selon l’ISO/DIS
45001 :2018.........................................................................................................................................34
1. Introduction :..............................................................................................................................34
2. Démarche de la mise en place d’un système de management de la S&ST selon l’ISO 45001 :
2018 :...................................................................................................................................................34
3. Diagnostic par rapport aux exigences du projet de la norme ISO/DIS 45001 : 2018 :..........36
4. Planification du projet «  Etude préalable de la mise en place du système de management de
la SST au sein du MAKLADA SA » :...............................................................................................38
5. Conclusion :................................................................................................................................40
Chapitre 4 :.........................................................................................................................................41
Mise en place d’un système de management de la SST selon l’ISO 45001:2018 au sein de la
société MAKLADA SA.......................................................................................................................41
1. Introduction :..............................................................................................................................41
2. Etude du contexte de l'organisme :...........................................................................................41
2.1. Compréhension de l’organisme et de son contexte :............................................................41
3. Compréhension des besoins et attentes de travailleuses et Autres parties intéressées :........55
4. Evaluation des risques SMSST :................................................................................................62
4.1. Méthode SWOT d’analyse de risque :...................................................................................62
5. Détermination du périmètre d’application du système de management de la S&ST :.........70
6. Système de management de la santé et de la sécurité au travail :...........................................70
Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

7. Détermination des exigences l égales et autres exigences applicables :...................................76


7.1. Définition de la veuille réglementaire :..................................................................................76
7.2. Détermination des exigences légales qui sont applicables à ses dangers et ses risques pour
la SST et à son SMSST :.................................................................................................................76
8. Politique :....................................................................................................................................82
8.1. Participation, Coopération et Consultation des travailleurs :.............................................83
9. Analyse et évaluation des risques SST :....................................................................................84
9.1. Résultat de l’analyse des dangers et risques SST :...........................................................87
9.2. Plan d’action à mettre en place :.......................................................................................98
10. Conclusion :..........................................................................................................................103
Conclusion générale.........................................................................................................................104
Bibliographie....................................................................................................................................105
ANNEXE 1 :......................................................................................................................................107
ANNEXE 2 :......................................................................................................................................108
ANNEXE 3 :......................................................................................................................................109
ANNEXE 4 :......................................................................................................................................115

Liste des figures


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Figure 1 : Logos de la Société MAKLADA ELJEM..........................................................................2


Figure 2 : l’évolution historique de l’industrie MAKLADA SA.......................................................3
Figure 3 : Description de la chaine logistique.....................................................................................3
Figure 4 : certificat ISO9001 : 2008....................................................................................................6
Figure 5 : certificat de produits...........................................................................................................6
Figure 6 : Attestation de conformité aux spécifications technique...................................................7
Figure 7 : Organigramme générale de la société................................................................................8
Figure 8 : Architecture interne de MAKLADA SA...........................................................................8
Figure 9 : Principe de tréfilage............................................................................................................9
Figure 10 : Schéma Récapitulatif de Cycle de Production..............................................................11
Figure 11 : Organigramme du département ressource humaine....................................................13
Figure 12 : Evolution des accidents du travail et des maladies professionnelles Année 2016/2017.
.............................................................................................................................................................17
Figure 13 : Répartition des maladies professionnelles selon leurs natures en 2015.......................18
Figure 14 : Répartition des TF des A.T et des A.T par mois............................................................1
Figure 15 : Répartition des Accidents du Travail (Nbre J.P et Nbre A.T).......................................1
Figure 16 : Répartition des AT selon les circonstances.....................................................................2
Figure 17 : Référence de la norme ISO 45001....................................................................................6
Figure 18 : Modèle de système de management de la S&ST pour la norme internationale ISO
45001 : 2018..........................................................................................................................................7
Figure 19 : les 6 grandes tangences.....................................................................................................8
Figure 20 : Structure HLS...................................................................................................................9
Figure 21 : Structure HLS...................................................................................................................9
Figure 22 : Evolution de la norme ISO 45001..................................................................................10
Figure 23 : les principes des préventions..........................................................................................11
Figure 24 : Etapes de la mise en place d’un SM de la SST selon le projet ISO 45001 :2018.........15
Figure 25 : Résultats de l’autodiagnostic par rapport à l’ISO 45001 :2018.....................................3
Figure 26 : Groupes d’enjeux internes à l’entreprise........................................................................7
Figure 27 : Groupes d’enjeux externes à l’entreprise......................................................................10
Figure 28 : résultat de pertinence de PI............................................................................................27
Figure 29 : Logique de l’analyse SWOT...........................................................................................28
Figure 30 : Cartographie des processus du MAKLADA ELJEM..................................................36
Figure 31 : Critères de validation de la conformité.........................................................................53
Figure 32 : Louyot général usine MAKLADA ELJEM...................................................................55

Liste des tableaux


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Tableau 1 : Machines de tréfilage.....................................................................................................10


Tableau 2 : Les activités de MAKLADA SA....................................................................................12
Tableau 3 : Répartition des accidents du travail..............................................................................18
Tableau 4 : Indicateurs statistiques..................................................................................................18
Tableau 5 : Indicateurs statistiques..................................................................................................18
Tableau 6 : Répartition des accidents du travail par mois................................................................1
Tableau 7 : Répartition des accidents du travail...............................................................................1
Tableau 8 : Répartition selon le siège..................................................................................................1
Tableau 9 : Répartition des accidents du travail selon les circonstances.........................................2
Tableau 10 : Aperçu de la grille d’identification et d’évaluation des critères de la norme.............1
Tableau 11 : Niveaux de véracité accordés aux critères....................................................................2
Tableau 12 : Résultats de l’autodiagnostic par rapport à l’ISO 45001 :2018..................................2
Tableau 13 : Aperçu du plan d’actions...............................................................................................3
Tableau 14 : Chapitres de l’ISO 45001 : 2018 abordé au niveau du projet d’étude préalable.......4
Tableau 15 : Planning global du notre projet.....................................................................................5
Tableau 16 : Enjeux internes à l’entreprise........................................................................................9
Tableau 17 : Enjeux externes de l’entreprise...................................................................................15
Tableau 18 : Matrice combiné SWOT/PESTEL (ensemble de tous les enjeux).............................19
Tableau 19 : Liste des parties intéressées.........................................................................................21
Tableau 20 : Niveau d’influence de PI sur SMS&ST......................................................................21
Tableau 21 : Fréquence d’intervention dans les décisions de l’organisme.....................................22
Tableau 22 : Evaluation de fréquence d’intervention et d’impact sur SMS&ST..........................22
Tableau 23 : Détermination de PIP en fonction de leurs rentabilité, satisfaction clients et leurs
influence SST......................................................................................................................................26
Tableau 24 : Matrice d’évaluation des risques.................................................................................28
Tableau 25 : Tableau de classification des risques...........................................................................29
Tableau 26 : Matrice d’évaluation des opportunités.......................................................................29
Tableau 27 : tableau de classification des Opportunités..................................................................30
Tableau 28 : Extrait d’évaluation des risques SMSST....................................................................32
Tableau 29 : Extrait d’évaluation des risques SMSST....................................................................34
Tableau 30 : Processus Santé et Sécurité au Travail.......................................................................40
Tableau 31 : Analyse de la conformité règlementaire......................................................................46
Tableau 32 : Consultation et participation des travailleurs non encadrants.................................48
Tableau 33 : Méthode d'évaluation des risques SST.......................................................................52
Tableau 34 : Analyse et évaluation des risques SST au sein de MAKLADA SA...........................63
Tableau 35 : Extrait du plan d'action à mettre en place.................................................................68

Liste des abréviations


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

ISO 45001 : Système de management de la santé et de la sécurité au travail.


OHSAS 18001: Occupational Health and Safety Assessment Series.
Maklada SA : société du tréfilage tunisienne installer à ELJEM sous le nom « Maklada SA ».
SST : Santé et Sécurité au Travail.
PC STRAND: Prestressed Concrete Steel strand ou toron en acier en béton précontraint
S.S.T. MAKLADA : Société Tunisienne du Tréfilage MAKLADA
Torons ACSR: Produit fabriqué par MAKLADA
ASTM A416: Spécification standard pour toron en acier à sept fils à faible relaxation pour le
béton précontraint
DCL: Dubaï Central Laboratory
ASQPE: Association pour la Qualification de la Précontrainte et des Equipements
QHSE: Qualité, hygiène, sécurité, environnement
SMI: Système Mangement Intégrée
MP, PF, SMSST: Matière premier, Produit Fini, Système de Management de la Santé et de la
Sécurité au Travail
CNAM: Caisse National d’Assurance Maladie
SM: Système de Management
BS OHSAS 18001: « British Standard Occupational Health and Safety Assessment
Series »
SMI-QSE: Système Mangement Intégrée – Qualité, Sécurité, Environnement
PACA: Provence Alpes cote d’AZur
PDCA: Plan, Do, Check, Act (Planifier, Executer, Verifier, AGIR)
HLS: Hight level Structure
DcB : Unité de mesure de bruit
EPI: Equipment de protection individuel
ERP: « Enterprise Ressource Planning »
CSST: Comité de la Santé et de la Sécurité au Travail
MK : MAKLADA ELJEM
PESTEL : Politique, Economique, Sociétal, Technologique, Environnement, Légal
SWOT: Strengths (forces), Weaknesses (faiblesses), Opportunities (opportunités), Threats
(menaces) 
CARES: Certification pour l'industrie de la construction
Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

PTI: Le purpura thrombopénique immunologique ou « PTI » une maladie bénigne du sang


MP&C: Matière premier et consommable
FM: Fil Machine
AIES: Association Intermédiaire Emploi et Services
RSST: Risque de la Santé et la Sécurité au Travail
ONG: "organisation non gouvernementale"
PI: Partie Intéressé
PIP: Partie Intéressé Pertinente

RESUME
Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Ce projet de fin d’études porte sur l’évaluation des risques dans les ateliers MAKLADA
ELJEM. L’objectif est de garantir un lieu du travail sûr et sain, de réduire les risques dont la
criticité est élevée et le niveau de maîtrise est faible ou insuffisant tout en utilisant les outils et
les méthodes d’évaluation des risques que j’ai jugés adéquats pour le contexte de l’organisme
Et que j’ai proposé à mettre en place au sein de la société.

Pour cela la méthodologie de ce Projet de Fin D’études s’est déroulée en trois phases.
La première phase consiste à présenter l’entreprise « MAKLADA SA » et de cerner la
problématique. La deuxième phase consiste à réaliser une analyse bibliographique détaillant
et expliquant quelques notions de base et présentant les méthodes et outils utilisées dans la
phase suivante. La troisième phase consiste à présenter l’approche d’évaluation de risques que
j’ai appliquée à l’entreprise.

Cette approche comporte trois étapes : La première étape consiste à identifier les
dangers possibles. La deuxième étape consiste à appliquer la méthode Analyse Préliminaire
des Risques qui a permis d’analyser ces risques. Enfin, la troisième étape comporte un plan
d’actions et une politique SST que j’ai proposé pour maîtriser ces risques
Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Introduction Générale
La sécurité au travail est devenue, avec la prise de conscience face aux risques, un domaine
incontournable. Chaque activité, de toute nature que ce soit, engendre des risques plus ou
moins prononcés pour l’Homme, ses biens et l’environnement qui l’entoure. Afin de réduire
au maximum l’occurrence de ces risques et donc de diminuer les conséquences qui en
découlent.

La sécurité au travail repose sur des principes logiques, que l’on retrouvera par exemple dans
les principes énoncés dans le Code du Travail :

Identifier et mesurer les risques (en termes de fréquence et de gravité) ; Eviter les risques,
dans la mesure du possible ; Diminuer les risques, en choisissant par exemple des procédés
moins dangereux ; Se protéger efficacement (en diminuant les conséquences, par exemple :
détecter, compartimenter…). La prévention des risques professionnels se traduit par des
enjeux, un engagement et une volonté politique au sein de l’entreprise. Elle repose sur des
principes, des méthodes et des outils. Elle se concrétise au quotidien par une implication de
chacun, des pratiques de de métier, la mise en œuvre de ces principes et le respect de valeurs
essentielles : en d’autres termes, développer dans un objectif commun, afin d’assurer
l’intégrité physique et mentale de tous les salariés et de tous les salariés et de créer les
conditions de leur bien-être physique, mental et social. Etc. Pour réussir avec efficacité et
efficience la mission de préservation de la santé et de la sécurité des travailleurs, des systèmes
de management doivent être mis en place au sein de l’organisme. La mise en place du système
peut être faite en s’appuyant sur des référentiels et des guides reconnus, comme par exemple
l’OHSAS 18001 :2007 et la nouvelle norme internationale qui est apparu récemment « l’ISO
45001 :2018 ». C’est dans ce cadre que s’intègre mon projet de fin d’études réalisé au sein de
l’entreprise MAKLADA SA. Le projet qui m’a été confié s’intitule « Etude préalable de la
mise en place d’un système de management de la santé et de la sécurité au travail selon le
projet de la norme internationale ISO 45001 :2018». En fait, c'est la migration de la norme
OHSAS 18001:2007 à la nouvelle norme ISO 45001:2018 au sein de l’entreprise. Il est à
noter également que la société Maklada Eljem a été certifier au système intégré Qualité-
Sécurité et Environnement « QSE » selon les normes internationales ISO 9001 :2015, ISO
14001 :2015 et OHSAS18001 :2007 depuis l'année 2017. Ce rapport exprime la démarche que
j’ai adoptée ainsi que les travaux que j’ai effectués durant trois mois dans le cadre de mon

Projet de fin d’étude 1


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

projet de fin d’études. Il est structuré en quatre chapitres : présentation de la société, notion de
la SST, démarche mise en place et étude empirique.

Chapitre 1 :

Présentation générale de la société MAKLADA SA

1. Introduction :
Lors de ce chapitre, on se propose, en premier lieu de présenter la société « MAKLADA
ELJEM » site Industriel des produits en acier et en deuxième lieu, d’exprimer ses activités
pour les différents services.

2. Historique :

Figure 1 : Logos de la Société MAKLADA ELJEM.


• La société « MAKLADA ELJEM »est l’une des grandes unités des productions dont
elle est une filiale de GROUPE JOOSSOOR. Elle a été créée en 1984 avec la
coopération et l’assistance de Suzuki Métal Industry Japon, MAKLADA a renforcé sa
présence à la fois sur le marché local et international, et entre en production le 1989
mais elle était absorbée par la société MAKLADA SA depuis l’année 2017. En effet,
la société est aujourd'hui présente en Afrique, en Europe, au Moyen- Orient, aux Etats-
Unis et en Amérique du Sud. Forte de son expérience et de son savoir- faire
MAKLADA SA est spécialisée dans la fabrication des fils d’acier à basse et haute
teneur en carbone ainsi que les câbles en acier et cela conformément aux normes
internationales et/ou aux spécifications des clients. En 2009 MAKLADA, s’équipe
d’une ligne de fabrication de Torons de précontrainte (PC STRAND).

Elle était située dans la zone industrielle d’EL JEM (Tunisie), éloignée des agglomérations Et
de la population.

• MAKLADA ELJEM dispose de son propre laboratoire d’analyse équipé pour


effectuer tous les tests mécaniques.

Projet de fin d’étude 2


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

2009 :
s’é q u ip e 2017 :
d ’u n e lig n e o b te n tio n
de du
1 9 8 9 : la m ise e n fa b ric a tio n c e rtific a t
ro u te d e T o ro n s se lo n la
d e la de n o rm e iso
p ro d u c tio n d e s p ré c o n tra in O H SAS
fils e n a c ie r flis te (P C 1 8 0 0 1 :2 0
p ré c o n tra in te STRAND) 07

2003: 2017 :
o b te n tio n o b te n tio n d u
d u c e rtific a t c e rtific a t
se lo n la se lo n la
n o rm e iso n o rm e iso
9001 1 4 0 0 1 :2 0 1 5
v e r sio n
2000

Figure 2 : l’évolution historique de l’industrie MAKLADA SA.

2.1. Description de la chaîne logistique de l’entreprise MAKLADA


SA :
La chaine logistique de l’entreprise est la suivante :

Fournisseures Fabriquant Clients

Figure 3 : Description de la chaine logistique.


Cette chaine logistique est constituée principalement par des fournisseurs étrangers et locaux,
un seul fabriquant (l’industrie de produits en acier).

2.2. Description technique :


Pour satisfaire la demande croissante en fils d’acier tréfilés et notamment ceux à haute teneur
en carbone, MAKLADA utilise des installations et des technologies modernes lui permettant
de répondre aux normes internationales et aux spécifications de ces clients.

Projet de fin d’étude 3


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

L’usine de la société est équipée des machines et des lignes de production permettant la
fabrication des fils tréfilés d’acier haut et bas carbone, et câbles en acier selon les normes
internationales et les spécifications propres aux clients.

 Lignes de décapage et traitement de surface.


 Machines de tréfilage (sec et humide).
 Lignes de stabilisation du fil de précontrainte permettant l'obtention des trois classes
de relaxation : Normale, Basse et Très Basse Relaxation.
 Lignes de galvanisation à chaud (revêtement commercial et riche).
 Four de recuit sous cloche (atmosphère neutre).
 Atelier de réparation des filières.
 Câbleuses.
 Machines pour la fabrication des liens de coton.
 Atelier de conditionnement et d'emballage.
 Laboratoire.

2.3. Fiche technique :


 Désignation : Société Tunisienne de Tréfilage « S.T.T MKLADA »
 Création  : Le 7 juin 1984
 Forme Juridique : Société Anonyme
 Capital Social : 6.950.000 Dinars Tunisiens
 Effectif  : 230 Employés dont 7 cadres
 Capacité de production :
 41.000 tonnes/an : fils d’acier.
 300 tonnes/ an : câbles d’acier.
 2000 tonnes/an : liens clairs et galvanisé.
 2000 tonnes/ an : Torons ACSR.
 Chiffre d’affaire : approximativement 70 Millions USD.
 Domaine d’activité : Fabrication et commercialisation de :
 Fils d’acier dur et doux.
 Câble d’acier.
 Liens rapides clairs et galvanisés.
Adresse :

Siège Social : Z. I Borj CedriaB. Pn° 10-2055 Bir EL Bey Tunis-Tunisie


Tél. : +216.79.412.488 //+216.79.412.495
Fax : +216.79.412.430

Projet de fin d’étude 4


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Usine : Zone Industrielle –BP 18 – 5160 Eljem –Tunisie


Tél : +216.73.630.660//+216.73.630.621
Fax : +216.73.630.721
E-Mail : marketing@maklada.com
Site Web : www.maklada.com
Président Directeur Général : Mr Moez Driss

2.4. Mission, Vision et Valeurs :


L'identité et la stratégie de MAKLADA SA sont inspirées de ses intentions et ses
dimensions culturelles présentées dans sa mission, sa vision et ses valeurs :
 Mission :

"Création des fils d’acier pour les besoins de demain, offrant à nos clients des solutions
compétitives et innovantes, tout en étant un employeur de choix et un partenaire digne de
confiance à toutes nos parties prenantes."

 Vision :
"Être le partenaire idéal pour les fils et les Torons d’acier, engagés à dépasser les attentes de
nos clients, en mettant l'accent sur la croissance durable grâce à : l'expansion de la présence
mondiale, la recherche de la technologie et de l'excellence et le partage des valeurs et du
succès."

 Valeurs :
 Ethiques : "Nous visons les plus hauts standards de comportement éthique dans
tout ce que nous faisons."
 Engagement : "Nous nous sommes engagés à faire les choses ordinaires de façon
extraordinaire."
 Travail d'équipe : "Nous apportons le meilleur de nous-mêmes pour travailler et
nous habiliter à maximiser notre potentiel collectif."
 Passion : "Nous croyons que ce que nous faisons fait la différence : nous
sommes très fiers de l'endroit où MAKLADA SA s'est fait dans l'industrie de
produits en acier."

2.5. Certifications :
 Certificats et engagement :

La principale usine, basée à El JEM en Tunisie, est certifiée selon la norme ISO 9001 :
2008 et a obtenu en 2010, le prix de la qualité présidentielle.

Projet de fin d’étude 5


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

La mise en place d’un système de management de l’environnement selon les normes


ISO14001 :1996 est en cours de préparation.
Les 2 nouvelles usines, basées à Sidi Abdelhamid, préparent également un système de
management de la qualité efficace permettant ainsi la mise en place de contrôles stricts
de nos processus de production.

Figure 4 : certificat ISO9001 : 2008.


 Certification de produits :
Sa gamme de torons (7fils) pour le béton précontraint est certifiée conforme à la
norme ASTM A416. Les caractéristiques techniques ont été contrôlées et vérifiées par
un organisme externe, le Dubaï Central Laboratory (DCL).

Figure 5 : certificat de produits.

Projet de fin d’étude 6


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

 Certification ASQPE 

Les armatures de son Torons d'acier sont certifiés conforme aux spécifications
techniques ASQPE selon l'ensemble du référentiel CPS AP Rc1.

Figure 6 : Attestation de conformité aux spécifications techniques.

3. Structure organisationnelle de MAKLADA SA 


Nous allons présenter ci-dessous l’organigramme de la société MAKLADA ELJEM. Il s’agit
d’une représentation schématique des liens et des relations fonctionnelles, organisationnelles
et hiérarchiques. Le processus décisionnel bénéficie d’une autonomie totale dépendante du
siège situé à Borj Cédria TUNISIE par le processus d’approbation. La structure de
MAKLADA ELJEM est présentée dans la figure 7 : organigramme général de la société.

Projet de fin d’étude 7


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Président Directeur Général

Dir Comptable Dir Financiére

Dir Système
Dir Commerciale
D·information

Dir
RMQ
Approvisionnement
Dir Général Site
Dir Général Site
Maklada Industries
maklada Eljem

D.G.A. Dir Maint


Dir Prog.
Exploitatio Dir RH & Projets
et sec. Tech. D.G.A. Dir Maint &
n Dir Prog.
Exploitatio Dir RH Projets
et sec. Tech.
n
Dép. Contrôle Antenne
Qualité Achat Bureau Tech
Dir Production GRH GMO Dép. Contrôle Antenne
Qualité Achat Bureau Tech
Dir Production GRH GMO
Département
Etudes & Formation Maint. Elec.
Méthodes Département
Etudes & Formation Maint. Elec.
Département Méthodes
Bureau Maint. Méc.
Logistique et
d?ordre
Magasins Département
Burea u Maint. Méc.
Logistique et
Sécurité et d?ordre
Magasins
environneme Projets
nt Sécurité et
environneme Projets
nt
Utilités

Utilités

Figure 7 : Organigramme générale de la société.

4. Architecture interne du MAKLADA SA :


Le site de MAKLADA ELJEM est construit sur une surface totale de 66300 m^2 avec une
disposition extensible dont l’architecture interne est présentée dans la figue 8 : Architecture
interne de MAKLADA SA.

Figure 8 : Architecture interne de MAKLADA SA.

Projet de fin d’étude 8


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

5. Définition et principe de tréfilage 


5.1. Définition de tréfilage 
Le tréfilage consiste à faire passer un fil à travers une filière pour réduire sa section par
étirage. Cette opération est faite à froid. Contrairement au laminage, il y a un frottement
énorme du métal sur la filière. C’est la raison pour laquelle, les lubrifiants utilisés à
MAKLADA sont non seulement multiples, mais le savoir-faire consiste aussi à bien les
combiner l’un dans l’autre comme l’un après l’autre.

5.2. Principe de tréfilage 


Le tréfilage est un procédé industriel utilisé pour élaborer des fils en acier ayant de différents
diamètres et différentes caractéristiques mécaniques (charge de rupture TS, flèche…)
conformément aux cas d’utilisation.

Le principe de tréfilage consiste à un étirage ou écrouissage d’un fil en acier assez ductile,
ce qui provoque l’augmentation de la longueur, la diminution du diamètre et la modification
des caractéristiques mécaniques du fil.

Le fil en acier passe à travers une filière ayant un trou de passage conique très dur en
carbure de silicium moyennant une force de tir puissante et une vitesse bien déterminée, le fil
se dilate et épuise le diamètre de sortie de la filière. La réduction du diamètre est de l’ordre de
18%.

La filière est incorporée dans une boite avec un circuit d’eau de refroidissement.

A l’entrée de la filière, le fil est lubrifié soit par un lubrifiant sec ou humide selon le
diamètre du fil pour faciliter l’opération de tréfilage et d’éviter l’usure et la détérioration de
l’état de surface du cône de passage.

Figure 9 : Principe de tréfilage.

Projet de fin d’étude 9


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

6. Atelier de Tréfilage, Stabilisation, Recuit et Stockage de


Produits Finis
Il a une superficie totale de 6084m2 et comprend les machines à tréfilés, la ligne de
stabilisation de fil de précontrainte, le four de recuit, les machines à rembobiner le fil recuit et
les machines à emballer. L’atelier comporte 4 ponts roulants pour la manutention et les
machines à tréfiler indiquées dans ce tableau :

 Les machines de tréfilage :

Machine Diamètre à Diamètre fini Caractéristiques


l’entrée (mm) (mm)
Machine à tréfiler le fil A 7 filières, à passage direct,
d’acier à haut carbone et le 7 à13 3 à7 avec bobinoir de 3 tonnes.
fil à ressort (0.6 à 0.8%de
carbone)
Machine à tréfiler le fil A 10 filières, sans
d’acier à haut carbone (0.6 à 3.5 à 7 1.65 à 3.9 accumulation, avec enrouleur
0.7%de carbone) statique.
Machine à tréfiler le fil A 11 filières, sans
d’acier pour ressort et câble 3.5 à 6.5 0.9 à 1.9 accumulation, avec bobinoir
(0.6 à 0.76% de carbone) et enrouleur statique.

Machine à tréfiler le fil A 11 filières, simple


d’acier à bas carbone (0.10 5.5 à 6.5 2à3 accumulation, avec enrouleur
à 0.15%de carbone) statique.
Machine combinée (Bull A un ou deux filières.
Block) pour fil à bas et 2.3 à 18 2.15 à 16
moyen carbone (0.10 à
0.45)
Machine à tréfiler le fil à 1.5 à 2.5 0.5 à 0.9 Sans accumulation, avec
câble galvanisé bobinoir.
3 à tréfiler le fil à câble 1.2 à 2 0.3 à 0.5 19 filières immergées.
Tableau 1 : Machines de tréfilage.
Remarque : *Le bobinoir est une machine qui consiste à enrouler le fil d’acier sortant de la
machine en bobines de diamètre et de longueur prévues par le client.

Projet de fin d’étude 10


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

7. Cycle de production 
Magasin
Département Produits Stock Stock
Contrôle Finis Produits Produits
Qualité Finis Intermédiaire

Fil Recuit
Machine Décapage Tréfilage

Magasin Toron
Atelier des
des produits ACSR
Filières
consommables Stabilisation

Figure 10 : Schéma Récapitulatif de Cycle de Production.


 Donc, les principales phases de production sont :

 Traitement thermique en ligne de la matière et des produits semi : finis patentage au


plomb.
 Décapage chimique et traitement de surface (nettoyage).
 Tréfilage à froid des fils : par voie sèche ou humide.
 Stabilisation des fils de précontrainte ayant 3classes de relation RN/BR/TR.
 Recuit sous cloche : sous atmosphère neutre.
 Galvanisation à chaud (revêtement commercial et riche).
 Réparation des filières.
 Fabrication de toron et câbles en acier.
 Fabrication des liens pour balles de coton.
 Conditionnement et emballage des produits finis.

8. Exemples des produits fabriqués 


On peut classer les réalisations de MAKLADA SA en 10 activités.

Projet de fin d’étude 11


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Activités

Fil en acier cranté en Bobine B500A (FeE500) Fils D’acier Doux Galvanisés 

Torons D’acier pour Béton précontrainte  Fils d’acier pour câble 

Fils d’acier pour Béton précontrainte  Câbles d’acier clair et galvanisés 

Fils d’acier pour ressort D’ameublement   Torons ACSR 

Fils d’acier Durs Galvanisés  Liens pour Balles


Tableau 2 : Les activités de MAKLADA SA.

9. Les piliers des RH pour la gestion de la SST et la gestion de


L’environnement au sein de MAKLADA SA 
Le département RH joue un rôle primordial dans le soutien de la chaîne de valeur du
MAKLADA ELJEM en garant :
 Une ressource humaine polyvalente, qualifiée, motivée et fidélisée à la culture de
l’entreprise ;
 Un environnement social sein ;

Projet de fin d’étude 12


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

 Un respect de l'environnement externe ;


La structure du Département est illustrée dans la figure 11 : Organigramme du département
ressource humaine

Directeur RH

Resp.bureau
Resp.GRH Resp.formation Responsable HSE
Coordinateur
d'ordre
HSE

Figure 11 : Organigramme du département ressource humaine.


Le responsable Hygiène, Sécurité et Environnement est le pilote du Processus HSE. Il veille à
 Participer à l'élaboration de la politique et des objectifs HSE ;
 Identifier les aspects environnementaux, les risques SST et les exigences légales et
réglementaires ;
 Planifier et mettre en place les plans d'actions pour les maitriser et assurer la
surveillance et l’évaluation ;
 Former et sensibiliser le personnel à la politique et aux objectifs HSE ainsi que leurs
responsabilités ;
 Garantir la réalisation des audits internes et externes ;
 Rendre compte à la direction de l'efficacité et la performance du SMHSE ;

10. Service Management de la QHSE (Management


Intégré) 
Le Chargé de mission Qualité Sécurité Environnement est le représentant de la direction
identifié pour gérer, coordonner et évaluer le Système de Management Intégré. A ce titre, il a
pour mission de :
 S’assurer que le SMI est établi, mis en œuvre, entretenu et continuellement amélioré

Projet de fin d’étude 13


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

 Gérer et suivre les activités liées aux Management Qualité, Hygiène, Sécurité et
Environnement
 Rendre compte en revue de direction du fonctionnement et des performances du
Système de Management Intégré pour servir de base à son amélioration,
 Assurer le bon déroulement du procès de contrôle qualité MP et PF
 Suivre la satisfaction et écoute des clients et veiller à sa croissance
 Réduire les risques liés au SST et les impacts environnementaux
 Traiter et éliminer les non conformités et les incidents liées aux domaines QHSE
 Assurer la coordination des différents services et des directions pour bien appliquer
les processus afin d’atteindre les objectifs définis
 Préparer le planning d’audit en fonction des exigences des normes et des besoins
détectés par la Direction,
 Animer le réseau QHSE au niveau des Pilotes de Processus,
 S’assurer que les exigences réglementaires sont identifiées, comprises et
communiquées de manière logique et exploitable.

11. Problématique du projet 


Qui ?
Quoi ?
OU ?
Quand ?
Comment ?
Depuis une dizaine d’années, les motivations des entreprises pour la mise en place d’un
système de management de la santé et de la sécurité au travail (SMSST) rejoignent celles qui
sont exprimées pour la mise en place des systèmes de management de la qualité et
environnement. Dans une démarche globale d’amélioration et de développement durable, le
groupe MAKLADA SA vise à l’adoption d'un tel système pour une approche globale et
gestionnaire De la prévention des risques professionnels en utilisant le concept du système de
management et les principes d’amélioration continue. Le projet de mise en place d’un système
de management de la S&ST au sein de la société MAKLADA SA selon l’ISO 45001 : 2018
poses notamment la problématique qui se Présume dans : Conduire un projet innovant au sein
de l’entreprise qui consiste à la mise en œuvre d’un système de management de la S&ST
selon une nouvelle norme internationale intégrant de nouvelles exigences (migration de la

Projet de fin d’étude 14


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

norme OHSAS 18001 : 2007 vers la nouvelle norme ISO 45001 : 2018). Cette démarche
volontaire de la Direction générale de MAKLADA SA a pour objectifs l’amélioration de
l'image de l'entreprise et particulièrement à :

 Anticiper les changements,


 Augmenter la réactivité et la performance de l'entreprise dans la prévention des risques
en S&ST,
 Limiter les dysfonctionnements en S&ST,
 Assurer une cohérence globale avec les autres démarches de management intégrée
Afin de réussir la mise en place du SMS dans une approche intégrée, nous visons à
entreprendre une démarche structurée qui valorise le capital humain en prenant en
compte la santé et la sécurité des travailleurs à travers :
 Diminuer les accidents et les maladies professionnelles,
 Assurer la prévention et la protection des salariés,
 Agir sur les situations dangereuses pour éviter l’accident,
 Améliorer la gestion de la santé-sécurité,
 Favoriser et pérenniser les bonnes pratiques,

Améliorer la motivation du personnel et les conditions de travail, Pour y arriver, on va se


baser sur une démarche animée selon les exigences de la norme ISO45001 :2018 et sur les
bonnes pratiques adoptés par le groupe MAKLADA SA.

12. Conclusion 
Dans ce chapitre nous avons présenté l’entreprise groupe MAKLADA SA qui est une
société spécialisée dans la production des produits en acier. Son activité principale est la
fabrication des fils d’acier à basse et haute teneur en carbone ainsi que les câbles en acier. En
identifiant le problème, les objectifs et le but de notre projet.

Projet de fin d’étude 15


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Chapitre 2 :

Le management de la santé et de la sécurité au travail et ses


référentiels

1. Introduction 
Dans ce chapitre nous allons nous intéresser au système de management de la S&ST en tant
que solution permettant de répondre aux enjeux du secteur de tréfilage en Tunisie et
notamment à ceux relatifs à la santé et sécurité au travail. Nous allons par la même occasion
présenter la nouvelle norme internationale ISO 45001 ainsi que ses atouts.

2. L’importance de la santé et sécurité au travail 


L’Hygiène, la Santé et la Sécurité au Travail tiennent aujourd’hui une place de plus en plus
prépondérante dans la stratégie et le management de l’entreprise, car au-delà du drame
humain et social qu’occasionnent un accident du travail ou une maladie professionnelle, les
impacts économiques et juridiques se révèlent souvent non négligeables, sans oublier les
retombées négatives en termes d’image dues à la médiatisation de tels événements. Une vie ne
se remplace pas, nous en sommes tous d’accord, c’est pourquoi les dispositions pénales se
sont renforcées ces dernières années, pouvant aller jusqu’à engager la responsabilité civile,
voire pénale du chef d’entreprise, l’objectif étant de lui faire prendre conscience de son rôle
moteur dans la politique de prévention et de maîtrise des risques au sein de l’activité.

3. Termes et définitions 
Certaines définitions méritent réflexion :
• Performance en SST : Performance relative à l’effectivité/efficacité de la prévention des
traumatismes et pathologies chez les travailleurs et à la mise à disposition de lieux de travail
sûrs et sains. (3.28 ISO 45001 : 2018)
•Partie intéressée : personne ou organisme qui peut soit influer sur une décision ou une
activité, soit être influencé ou s’estimer influencé par une décision ou une activité
•Danger : source ou situation susceptible de causer des traumatismes et pathologies
•Risque : effet de l’incertitude sur un résultat escompté (est un événement identifiable et
quantifiable)
• Risque professionnel : combinaison de la probabilité d’occurrence d’un événement
ou d’ (une) exposition(s) dangereux liés au travail, et de la gravité des traumatismes et
pathologies pouvant être causés par l’événement ou les expositions

Projet de fin d’étude 16


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

• Processus : ensemble d’activités corrélées ou en interaction qui transforme des


éléments d’entrée en éléments de sortie

3.1. Statistiques des accidents de travail en Tunisie 


Pour avoir des données chiffrées sur la S&ST en Tunisie, nous nous basons sur les données
statistiques fournies par la CNAM de l’année 2016 à l’année 2017.

Evolution des accidents du travail et des maladies professionnelles Année


2016/2017.
Nombre d'accident du travail
total
Indice de fréquence
7% 4% 5% Durée moyenne de l'arrêt de
6%
26% 5% travail
6% Nombre d'accident du travail
sur le lieu du travail
Indice de fréquence
5% Durée moyenne de l'arrêt de
travail
4% Nombre d'accident de trajet
7% 10% 13% Durée moyenne de l'arrêt de
travail
Dont nombre d'accident du
3% travail mortel

Figure 12 : Evolution des accidents du travail et des maladies professionnelles Année


2016/2017.

3.2. Répartition des maladies professionnelles selon leurs natures 

Projet de fin d’étude 17


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

8% Autre maladies
10% 1% Surdité Professionnelle
3% Saturnisme
8% Maladies dermatologiques
Maladies respiratoires
70%
Troubles
Musculosquelettiques

Figure 13 : Répartition des maladies professionnelles selon leurs natures en 2015.

3.3. Etude des accidents du travail année 2018 : Usine MAKLADA


ELJEM 
 Répartition des accidents du travail :

Avec arrêt Sans arrêt Mortel Total

A.T dans 17 3 * 20
l'entreprise

A.T de trajet 0 0 * 0

Total 17 3 * 20

Tableau 3 : Répartition des accidents du travail


 Indicateurs statistiques :

Nbr A.T Nbre de jours perdus D.M.I


17 216 J 12.7 J
Tableau 4 : Indicateurs statistiques

Nbr de salariés Nbre d'heures travaillées TF TG


220 472689.002 35.96 0.45
Tableau 5 : Indicateurs statistiques

Projet de fin d’étude 18


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Projet de fin d’étude 19


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

 Répartition des accidents du travail par mois :

Janvi Févri Ma Avr M Jui Juill Ao Septem Octob Novem Décem


er er rs il ai n et ut bre re bre bre

Nbr AT 2 0 3 1 1 1 2 2 1 1 1 2
Nbr
22 22
salariée 220 220 220 220 220 220 220 220 220 220
0 0
s
Nbr (J)
15 0 19 15 18 24 28 4 30 9 10 30
perdus
407 33 39 395
Nbr (H) 343 415 417 413 405 394 4107 392
2 8 2 1
travaill
ées 42 51 3 81 37 54 99 4 15 51 1 59

TF 58 0 74 24 30 51 48 25 25 25 24 51

TG 4.3 0 4.6 3.5 5.3 6.1 6.7 1 7.4 2.2 2.4 7.6
Tableau 6 : Répartition des accidents du travail par mois

Repartition des TF des A.T par mois Repartition des A.T par mois
99
74
81
58
51 48 51
51 54 51
30 42 37
24 25 25 25 24 30 30
19 24 28
15 15 18 15
9 10
0 2 0 3 1 1 1 2 42 1 1 1 2
er er rs ril ai in et u t er er er
n vi vri Ma Av M Ju uill Ao m b tob mb
Ja Fe J e c
pt O ov
e
Se N

Figure 14 : Répartition des TF des A.T et des A.T par mois.

Projet de fin d’étude 20


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

 Répartition des accidents du travail :

Traitemen Traitemen Service


Poste Tréfilage Maintenance
t t généraux
Nbr AT 12 2 1 2 2
Nbr J.P 157 31 7 31 21
Tableau 7 : Répartition des accidents du travail

Ser
Ser
Repartition des Accidents du Travail Repartition des vic
Accidents du Travail
( Nbre J.P) vic ( Nbre A.T) e
e Tra
Tra gén
gén ite
ite éra
éra me
me ux;
ux; nt;
nt; Ma 2
Ma 21 2
31
inte
Tra inte
nan
ite nan
ce;
me ce;
7nt; Tré 1Tra Tré
ite fila
31 fila me ge;
ge; nt; 12
157 2
Figure 15 : Répartition des Accidents du Travail (Nbre J.P et Nbre A.T).
 Répartition selon le siège :

Siège Nbr AT JP DMI


Tète et cou 3 35 11.66
Membre supérieur 8 103 12.8
Colonne Vertébrale 2 30 15
Membre inférieur 4 48 12
Tableau 8 : Répartition selon le siège

Projet de fin d’étude 21


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

 Répartition des accidents du travail selon les circonstances :

Circonstance Nombre AT
Projection de fil 4
Corps étranger 1
Faute de manutention 8
Faux mouvement 0
Chute 1
Autre/Heurt 3
Tableau 9 : Répartition des accidents du travail selon les circonstances

Repartition des AT selon les circonstances


Autre/Heurt;
3 Projection de
fil; 4

chute; 1

Corps
etranger; 1

Faute de
manutention;
8

Figure 16 : Répartition des AT selon les circonstances.

4. Le management de la S&ST comme réponse aux enjeux


relatifs au secteur de tréfilage 
4.1. Les enjeux relatifs au secteur de tréfilage 
Pour relever les différents défis du secteur du tréfilage, de nombreuses entreprises ont choisi
de créer des systèmes de gestion susceptibles de contribuer à la création d'un développement
durable. Le développement durable a été défini comme "un développement qui répond aux
besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs
besoins". Ce concept repose principalement sur une approche systémique qui comprend trois
éléments : la composante économique, la composante environnementale et la composante
sociale. Le système de gestion S&ST fait partie de la composante sociale du développement
durable, qui vise notamment à répondre aux besoins en matière de santé et à maintenir la

Projet de fin d’étude 22


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

sécurité des travailleurs. Nous pouvons donc en conclure que les SM de la SST permettent
aux entreprises de tréfilage de participer à la résolution des problèmes de leur secteur, en
particulier ceux de S&ST de leurs travailleurs. Cela peut sans doute expliquer l'intérêt qu'il a
montré que les entreprises de tréfilage opérant en Tunisie et développant des systèmes de
gestion de la santé et de la sécurité au travail pour leur certification.

4.2. Définition du management de la S&ST 


Le projet de la norme ISO 45001 : 2018 définit le SM de la S&ST comme suit : « Système de
management ou partie d’un système de management utilisé pour mettre en œuvre la politique
S&ST.

Note 1 : les résultats escomptés du SM de la S&ST sont d’éviter le traumatismes et


pathologies aux travailleurs et de fournir un ou des lieux de travail sûrs et sains ».

De cette définition, on peut voir qu’il s’agit du système qui permettrait de rejeter les objectifs
globaux de S&ST, énoncés dans la politique de S&ST, à un niveau différent.

Processus d'affaires. Cette définition est très similaire à celle de la BS OHSAS 18001: 2007.

Ce projet de norme définit le projet de norme à partir de la prise en compte du système de


gestion S&ST en fonction de la finalité de l’organisation ainsi que de son contexte interne et
externe (la cohérence et la pertinence de la politique S&ST est notamment assurée à travers
les exigences définies dans les paragraphes 4.1 et 4.2 de la norme ISO 45001).Cette cohérence
est assurée par l'extension de la gestion des risques S&ST à la "gestion des risques
professionnels", à la "gestion des risques et aux opportunités S&ST".
En effet, mettre en place un système de management de la S&ST cohérent (avec la finalité, la
Mission et la vision de l’entreprise), adapté (à son contexte interne et externe), répondant aux
Exigences de l’ISO 45001 :2018, efficace et efficient permettrait d’assurer un bon
Management de la S&ST au sein d’une organisation quelconque.

4.3. Besoins et bénéfices de la mise en place d’un système de management


de la S&ST au sein d’une entreprise de tréfilage 
La mise en place d’un système de management de la S&T et éventuellement le certifier selon
une norme de référence présenterait un facteur clés de succès pour un bon management de la
S&ST pour toute entreprise de tréfilage. Nous présentons donc les principaux besoins et
certains Des bénéfices de l’établissement et de la mise en œuvre de ce type de systèmes.

Projet de fin d’étude 23


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

4.3.1. Besoins relatifs à la mise en place d’un système de management de la S&ST 


Parmi les besoins qui poussent les entreprises opérant dans le secteur de tréfilage à mettre en
place un système de management de la S&ST nous citons les points suivants :

 Démontrer l’engagement et la volonté de la direction de mettre en place un système de


mangement de la S&ST (qui pourrait être intégré dans un SMI-QSE ou bien dans un
autre système de management global de l’organisme).
 Bien définir les responsabilités et les autorités en termes de la santé et de la sécurité au
Travail au sein de l’entreprise de tréfilage.
 Répondre aux exigences légales et autres exigences qui sont en constantes évolutions,
 Applicables dans le domaine de la santé et la sécurité au travail pour le secteur de
tréfilage.
 Identifier les dangers et maîtriser les risques relatifs à la santé et la sécurité des
travailleurs pour les activités de fabriquer, test, collecte, séparation, stockage et
livraison de produits en acier.
4.3.2. Bénéfices attendus de mise en place d’un système de management de la S&ST
pour une entreprise de tréfilage 
À ce sujet, les réponses sont différentes selon les sources.
1. Selon l’ISO : « Les résultats attendus d'un système de gestion de la santé et de la
sécurité au travail comprennent l'amélioration continue de la performance en matière de
SST, le respect des exigences légales et autres, la réalisation des objectifs de SST. »
2. Selon le site « santé-sécurité » de la région PACA les enjeux sont :
 Humains : réduction du nombre d’accidents, amélioration de la santé et de la
sécurité du personnel ;
 Organisationnels : maîtrise de l’organisation de l’entreprise, anticipation des
Changements ;
 Sociaux : amélioration de l’image de l’entreprise, culture santé et sécurité dans
l’entreprise ;
 Financiers : acquisition de nouveaux marchés demandant une certification
obligatoire dans ce domaine.
Nous pouvons attendre d’un système de management de la santé et de la sécurité selon
l’ISO 45001 :
 Un climat plus serein avec les administrations, par une meilleure prise en compte des

Projet de fin d’étude 24


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Exigences légales et autres et les objectifs de conformité associés et la mise en place


d’une politique de prévention des risques efficace.
 Un climat social apaisé, grâce à la participation et à la consultation des travailleurs, et
pertinent, basé sur le dialogue social, la transparence et la place centrale de l’humain
dans le travail;
 Des améliorations de la performance financière par une maîtrise des cotisations
(résultat de la politique de prévention: moins d’accidents, moins de maladies
professionnelles), une diminution des coûts indirects tels que l’absentéisme (coût de
désorganisation, de remplacement);
 Le pilotage des résultats S&ST dans l’amélioration continue, par la mise en œuvre de
ressources et des moyens associés: diminution des accidents du travail (y compris pour
les sous-traitants et les prestataires intervenant sur site), intégration de bonnes
pratiques par le benchmark et la comparaison des résultats;
 A mise en place des moyens de prévention en exploitant les enquêtes, les presque
accidents, les suggestions du personnel et en maîtrisant les situations d’urgence;
 L’évolution vers la mise en œuvre d’une démarche de santé et de qualité de vie au
travail par l’amélioration des conditions de travail, de l’organisation;
 L’intégration de la S&ST dans une démarche de responsabilité sociétale.
Les résultats attendus :

La norme se veut ambitieuse en termes de résultats :

 Maîtrise des risques


 Amélioration du bien-être et de la qualité de vie au travail
 Préservation de la santé physique, psychologique et mentale des travailleurs
 Amélioration de la performance des organisations
 Prévention des traumatismes et/ou pathologies
 Mise à disposition des lieux de travail sûrs et sains.

De tels systèmes permettraient également de mieux maîtriser les risques S&ST, d’établir des
objectifs S&ST pertinents et d’assurer une amélioration continue de ses performances S&ST.

Projet de fin d’étude 25


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

5. Aperçu sur les référentiels de management de la S&ST et sur


la norme ISO 45001 
5.1. Les principaux référentiels de management de la sécurité au travail 
Le succès des démarches de management S&ST ne tient pas au référentiel choisi mais
davantage aux usages qui en sont faits, en particulier à la façon de mettre en œuvre la
politique de sécurité. Ce qu’introduit de plus un système de management de la santé et de la
sécurité au travail par rapport à la conformité réglementaire est l’engagement dans une boucle
vertueuse et permanente d’amélioration continue. Ces notions étaient bien présentes dans les
référentiels de management de la santé et de la sécurité au travail existants à ce jour, à savoir :

→ L’ILO OSH 2001 : le référentiel de l’OIT (Organisation internationale du travail) ;


→ Et l’OHSAS 18001 : référentiel du BSI (British Standard International).
Les systèmes de management de la santé et de la sécurité au travail sont donc développés
depuis 2001 (pour l’ILO OSH 2001) et 1997 (pour l’OHSAS 18001) – avec une révision en
2007.

Figure 17 : Référence de la norme ISO 45001.

Projet de fin d’étude 26


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

5.2. La nouvelle norme internationale ISO 45001 et ses aspects 


En effet, L’ISO est la Norme internationale traitant de la santé et de la sécurité au travail.
Véritable Systèmes de management de la santé et de la sécurité au travail, ISO 45001 propose
un cadre unique et clair à tous les organismes désireux d’améliorer leurs performances en
Santé et Sécurité au travail.

Destinée à la direction d’un organisme, la norme vise à fournir un lieu de travail sûr et sain
tant pour les travailleurs que pour les visiteurs ou clients. Pour y parvenir, il est essentiel de
maîtriser l’ensemble des facteurs susceptibles d’impacter l’état et l’intégralité d’un individu.

La norme ISO 45001 est appelée à s’imposer comme exigence à part entière dans les
entreprises et il est important que ces dernières se tiennent informées des développements les
plus récents.

L’ISO 45001 :2018 appliques à son système de management, le principe d’amélioration


Continue basé sur la roue de Deming- PDCA (planifier, réaliser, vérifier et agir). Une autre
Approche est également adoptée par ce système qui est « l’Approche processus ». Une
structure
De niveau supérieur (HLS- High Level Structure) en dix articles pour améliorer la cohérence
Entre toutes les normes ISO relatives aux systèmes de management.

Projet de fin d’étude 27


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Figure 18 : Modèle de système de management de la S&ST pour la norme internationale


ISO 45001 : 2018.
Cette organisation de présentation des exigences est déjà pratiquée dans différentes norme
ISO comme par exemple : l’ISO 9001 : 2015 – Système de management de la qualité-
Exigences et l’ISO 14001 : 2015- Système de management environnemental-Exigences et
lignes directrices pour son utilisation. Ceci permettra par conséquent de faciliter
considérablement l’intégration du système de management de la santé et de la sécurité au
travail dans un système de management intégré Qualité-Sécurité-Environnement. Parmi les
principaux éléments que l’ISO 45001 mettra en évidence nous citons :
 La confirmation que les livrables peuvent être des « produits » ou bien des
« Services » ;
 La prise en compte du contexte de l’organisme, tant interne qu’externe ;
 La compréhension des besoins et des attentes ne se limite pas aux seuls travailleurs ;
elle couvre désormais toutes les parties intéressées ;
 L’identification et la maîtrise des risques et opportunités qui remplacent les actions
Préventives.

5.3. Les grandes tendances de l’ISO 45001 

Projet de fin d’étude 28


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Figure 19 : les 6 grandes tangences.

5.4. La structure HLS 


(*) High Level Structure = Structure à Haut Niveau.
Une structure commune dite « Haute niveau » ou « universelle » autour de 10 chapitres : qui
repose le concept « PLAN, DO, CHECK et ACT ».
 Objectif : standardisation des normes de management :
 Table des matières communes
 Définitions communes
 60 % du texte des normes communs
 Permet de faciliter l’intégration des différents systèmes de management, comme ISO
9001 et ISO 14001 (Une intégration plus logique et facile : Des démarches Q + S + E)
 10 chapitres au lieu de 4 (OHSAS18001) :

10. Améliorations 1. Domaine


d'application

9. Evaluation des 2. Référence


performances normative

3. Termes et
8. Réalisation des définitions
activités
opérationnelles
Projet de fin d’étude 29
Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

4. Contexte de
7. Support l’organisme

6. Planification 5. Leaderships
Figure 20 : Structure HLS.

Figure 21 : Structure HLS.

5.5. De l’OHSAS 18001 à L’ISO 45001 

CD1 45001 DIS1 45001 ISO 45001

Octobre 2018
Novembre 2015 Publication
Mars 2013 Etape Juillet 2014 Publication du Draft Officielle de la
de proposition International
Stade comité norme 45001
Standard

2013 2014 2015 2016 2017 2018


Projet de fin d’étude 30
Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Mai 2017
Novembre 2013 Publication du Novembre 2017
Mars 2015 2ème
Etape de 2ème Draft Publication du
stade comité International Final Draft
préparation Standard International
CD2 45001 DIS2 45001
FDIS 45001

Figure 22 : Evolution de la norme ISO 45001.

5.6. Le travailleur :
Au sens de la norme, le terme travailleur comprend tous les acteurs de l’organisation, c'est-à-
dire :
 les personnes effectuant un travail ou exerçant des activités en relation avec le travail
dans diverses configurations, avec ou sans rémunération, par exemple de façon régulière ou
temporaire, intermittente ou saisonnière, ponctuelle ou à temps partiel.
 la direction et le personnel d’encadrement ou non.
 les travailleurs employés par l’organisme, les prestataires extérieurs, les
intervenants extérieurs, des particuliers, les intérimaires, et d’autres personnes dans la mesure
où l’organisme exerce un contrôle conjoint sur leur travail ou leurs activités en relation avec 
le travail, et ce, en fonction du contexte de l’organisme.
Cette notion plus que large est très appréciable pour les préventeurs et permet une vision
globale du travailleur.

5.7. Les principes des préventions 


L’ISO 45001 exige la prise en compte par le niveau le plus élevé de la hiérarchie des mesures
de prévention, selon ces 5 étapes :

Projet de fin d’étude 31


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

1. Elimination du danger

2. Sibstitution par des procédes, des opérations, des matières ou


des équipements moins dangereux.

3. Mesures de protéction collective et


réorganisation de travail.

4. Mesures de prévention
administrative y compris la
formation.

5. Equipement
de protection
induviduelle .

Figure 23 : les principes des préventions.


Si ces principes ne sont pas les mêmes que nos 9 principes de prévention, ils sont tout de
même pertinents et me semble couvrir la totalité des étapes.

5.8. Enjeux 
Humains :
 Diminuer les MP
 Diminuer les attentes et leurs conséquences (attentes physiques et morales)
 Améliorer les conditions de travail
 Améliorer la culture sécurité et de prévention dans l’entreprise.
Economiques :
 Couts de cotisations
 Couts liés aux dommages
 Couts liés aux ressources humaines
 Couts liés aux interactions (amendes)
 Perte de rentabilité.
Règlementaires et juridiques :
 Amendes et pénalité à cause de non-respect de la règlementation
 Dommage et intérêt civil
 Frais juridiques

Projet de fin d’étude 32


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

 Image de l’entreprise auprès de l’administration


 Code du travail Art 152-2 « tout employeur est tenu de prendre les mesures
nécessaires et appropriées pour la prévention des risques professionnels.

5.9. Les principales différences entre l’OHSAS 18001 et l’ISO 45001 


Il existe de nombreuses différences, mais le principal changement est qu’ISO 45001 se
concentre sur l’interaction entre un organisme et son environnement métier, tandis que le
référentiel OHSAS 18001 était axé sur le management des dangers en matière de S&ST
Et d’autres problèmes internes. Mais les normes diffèrent également à de nombreux autres
égards :
ISO 45001 répond à une approche processus, alors que le référentiel OHSAS 18001 établit
une procédure.
ISO 45001 est dynamique au niveau de l’ensemble des articles, ce qui n’est pas le cas de
l’OHSAS 18001.
ISO 45001 tient compte des risques et des opportunités, tandis que l’OHSAS 18001 ne traite
que des risques.
ISO 45001 intègre les points de vue des parties intéressées, ce que ne fait pas l’OHSAS
18001.
Leadership et engagement de la direction
 Une démarche volontaire qui suppose l’engagement fort de la direction en faveur de la
santé et de la sécurité des travailleurs ;
Participation des travailleurs
 La participation active des travailleurs et de leurs représentants dans la prévention des
risques;
 La notion de proactivité dans le management des risques de santé et sécurité au travail,
à tous les niveaux.
Externalisation et sous-traitance
 Renforcement des exigences vis-à-vis des sous-traitants;
*Objectifs principaux :
 Pouvoir s’appliquer de manière générale, Simplifier le langage et les formulations,
Faciliter la mise en œuvre et Appliquer une « structure de haut niveau » commune.
* Principaux avantages  :
 Réduire les dommages corporels, décès et problèmes de santé liés au travail.
 Élaborer et mettre en œuvre une politique et des objectifs pour la S&ST.

Projet de fin d’étude 33


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

 Démontrer l’engagement de la direction pour la santé et la sécurité au travail.


 Maîtriser les risques en matière de S&ST.
 Améliorer la performance en matière de S&ST.

6. Conclusion 
Au niveau du deuxième chapitre, nous avons présenté les différents concepts de base du projet
SMSST et de ses systèmes de référence.

Nous tenterons ci-dessous de déterminer comment créer un système de management de la


S&ST selon l’ISO 45001 : 2018

Chapitre 3 :

Démarche de mise en place d’un système de management de la


S&ST selon l’ISO/DIS 45001 :2018

1. Introduction
Dans ce chapitre, nous allons exposer les principales étapes de la démarche proposée de mise
en place d’un système de management de la S&ST selon le projet ISO 45001:2018. Nous
enchainons ensuite avec la présentation des éléments relatifs à la planification de notre projet
d’étude préalable appartenant à la phase « planifier » de la roue de Deming.

2. Démarche de la mise en place d’un système de


management de la S&ST selon l’ISO 45001 : 2018 
Afin de réussir la mise en place du système de management de la S&ST, il est nécessaire
d’établir une démarche et un planning pour pouvoir atteindre les objectifs fixés (objectifs

Projet de fin d’étude 34


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

cout, qualité et délais). Cette démarche repose sur la roue de Deming (PDCA) qui est
structurée en 4 phases (planifier, faire, vérifier et agir). Les chapitres correspondant à chaque
phase sont présentés dans la figure ci-dessus.
L’approche que nous proposons d’appliquer pour la mise en œuvre comprend principalement
les étapes suivantes :

Projet de fin d’étude 35


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

choisir un chef de projet

2.Etudier le faisabilité et l’opportunité du projet

3.Réaliser un diagnostic par rapport au projet de la norme ISO/DIS 45001 : 2018

4.Etablir un paln d’action

5.Constituer l’équipe de projet et déterminer les acteurs importants

6.Former les acteurs sur les éxigences normatives

7.Déterminer les enjeux stratégiques à retenir

8.Identifier les parties intéressées et de demontrer leur pertinence

9.Définir le domaine d’application du système de management S&ST

10.Elaborer la politique S&ST

11.Définir le roles, autorité et responsabilité au sein du SM de la S&ST

12.Resencer et évaluer les risques et opportunités du SM de la S&ST

13.Identifier et évaluer les risques S&ST

14.Etablir le programme S&ST

15.Etablir le plan de communication

16.Mettre en œuvre le SM de la S&ST

17.Former les auditeurs et planifier les audits SST

18.Réaliser les audits S&ST.

Figure 24 : Etapes de la mise en place d’un SM de la SST selon le projet ISO 45001 :2018.

Projet de fin d’étude 36


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

3. Diagnostic par rapport aux exigences du projet de la


norme ISO/DIS 45001 : 2018 
La mise en œuvre détaillée du projet de SM de la S&ST a été planifiée à partir des résultats
d’autodiagnostic réalisés à l’étape 4 de l’approche ci-dessus.

Dans cette section, nous fournissons un aperçu de l’outil que nous avons développé dans le
tableau Excel pour l’autodiagnostic.

Dans le cadre de la préparation de l’outil, nous avons identifié toutes les exigences du projet
de la norme ISO/DIS 45001 : 2018 et nous avons accordé à chacune de ces exigences (ou
critères) une référence unique (voir colonne 1 figure...).

Tableau 10 : Aperçu de la grille d’identification et d’évaluation des critères de la norme.


Lors de la réalisation de l’autodiagnostic, nous accordons à chaque critère la véracité
Correspondante en nous basant sur des preuves fournies par les interviewés ou obtenues à
partir de la documentation. Les niveaux de véracité que nous avons utilisés sont les suivantes :

Projet de fin d’étude 37


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Echelles d'évaluation utilisées  


Niveaux de Véracité quant à la réalisation des actions associées aux
exigences de la norme
Libellés explicites Choix de Taux de
des niveaux de VÉRACITÉ VÉRACITÉ VÉRACITÉ
Niveau 1: L'action n'est pas réalisée ou alors
Faux 0%
de manière très aléatoires
Niveau 2 : L'action est réalisée quelques fois
Plutôt Faux 30%
de manière informelle.
Niveau 3 : L'action est formalisée et réalisée
Plutôt Vrai 70%
de manière assez convaincante.
Niveau 4 : L'action formalisée est réalisée,
Vrai 100%
améliorée et tracée.
Tableau 11 : Niveaux de véracité accordés aux critères.
Le niveau de véracité de chaque chapitre de la norme est calculé à partir de la moyenne des
véracités des sous-chapitres et des paragraphes. Le calcul de la véracité des chapitres nous a
permis d’avoir un aperçu sur le niveau de maîtrise des activités de management de la S&ST
au sein du MAKLADA SA. Ceci nous permettra par la suite de suivre l’avancement de la
mise en œuvre du système et même de réaliser des audits internes. Les résultats du diagnostic
initial sont présentés dans la figure suivante :

% de Avancement
Chapitre
l'avancement Global
Chapitre 4: Contexte de l'organisme 44%
Chapitre 5: Leadership et participation/coopération
33%
des travailleurs
Chapitre 6: Planification 40% 54%
Chapitre 7: Support 45%
Chapitre 8: Réalisation des activités opérationnelles 70%
Chapitre 9: Evaluation des performances 77%
Chapitre 10: Amélioration 66%
Tableau 12 : Résultats de l’autodiagnostic par rapport à l’ISO 45001 :2018.

Projet de fin d’étude 38


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Chapitre 4: Contexte de l'organisme


100% Chapitre 5: Leadership et participation/coopération
Chapitre 10: Amélioration des travailleurs

50%

0%

Chapitre 9: Evaluation des performances Chapitre 6: Planification

Chapitre 8: Réalisation des activités opérationnelles Chapitre 7: Support

Figure 25 : Résultats de l’autodiagnostic par rapport à l’ISO 45001 :2018.


A partir des résultats de l’autodiagnostic, nous avons fixé pour chaque critère les actions à
mettre en place ainsi que les livrables nécessaires pour répondre à l’exigence en question
(colonnes 5 et 6 de la figure suivante).

Tableau 13 : Aperçu du plan d’actions.

4. Planification du projet «  Etude préalable de la mise en


place du système de management de la SST au sein du
MAKLADA SA » 
Comme nous venons de mentionner l’autodiagnostic initial nous a permis de détailler la
planification de mise en place du SM de la S&ST et notamment notre projet d’étude préalable

Projet de fin d’étude 39


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

À cette mise en place. Nous tenons à préciser que notre projet aborde essentiellement les
chapitres 4 et 5 de la norme appartenant à la première phase de la mise en place du système.
Nous avons touché également à certaines exigences des chapitres 6, 7 et 8.

Domaine d’application
références normatives
Termes et définitions

4. Contexte de l’organisme
5. Leadership
6. Planification 8. Réalisation de l’activité
Opérationnelle

PLANIFIER
REALISER
VERIFIER
AGIR

10. Amélioration 9. Evaluation des


Performances

Tableau 14 : Chapitres de l’ISO 45001 : 2018 abordés au niveau du projet d’étude


préalable.
Pour bien mettre en œuvre notre projet, nous avons élaboré un plan détaillé sur le logiciel
« Gantt Project » dans lequel nous avons disséqué diverses activités à mettre en œuvre. Dans
la Figure 24, nous fournirons la planification globale du projet:

Projet de fin d’étude 40


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Tableau 15 : Planning global du notre projet.

5. Conclusion :
Au niveau du troisième chapitre, nous avons présenté les principales étapes de l’approche
proposée pour la mise en place du système de gestion S & ST conformément au projet ISO
45001: 2018. Nous avons ensuite présenté les éléments de planification pour notre projet
d’étude initial qui appartient à l’étape "planification" de la roue de Deming.

Projet de fin d’étude 41


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Chapitre 4 :

Mise en place d’un système de management de la SST selon l’ISO


45001:2018 au sein de la société MAKLADA SA

1. Introduction 
Dans ce dernier chapitre, nous allons exposer les éléments du SM de la S&ST que nous avons
établis dans le cadre de notre projet d’étude. Nous entamons par l’étude du contexte relative
aux exigences du chapitre 4 du projet de la norme ISO 45001:2018. Puis nous enchaînons par
la veille et l’évaluation de la conformité par rapport aux exigences légales et autres exigences
applicables. Et enfin nous clôturons par l’analyse des risques S&ST. Nous avons pris le soin
de présenter, au niveau de chacune des parties de ce chapitre, la démarche qui a été suivie
ainsi qu’un extrait illustratif.

2. Etude du contexte de l'organisme


2.1. Compréhension de l’organisme et de son contexte 
Etape 1 : comprendre le contexte de l’organisme et définir les critères 

Etape 1.1 Identification des enjeux internes et externes 

Nous commençons la démarche de l’analyse de contexte par l’identification des enjeux à


prendre en compte dans la mise en place du système de management de la santé et de la
sécurité au travail.

En réalité, l’analyse du contexte interne de l’organisme est réalisée à travers la détermination


des enjeux internes et ceci en menant une réflexion collective au sein de l’organisme. En effet,
l’analyse de l’entreprise permettrait d’identifier les éléments pouvant influer sur le SME.
Dans le but de faciliter la détermination de ce type d’enjeux, on a choisi de les regrouper sous
plusieurs groupes. Ces derniers sont illustrés dans la figure suivante :

Projet de fin d’étude 42


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Structure
organisation-
elle
la culture de Equipements,
l'organisme locaux

condition de
technologies
Enjeux travail

Internes
temps de
compétence travail,
relation avec
s les
travailleurs
Ressources,
Système
connaissance
d'information
s

Figure 26 : Groupes d’enjeux internes à l’entreprise.


La liste d’enjeux internes qu’on a déterminés est présentée dans le tableau suivant :

Types d’enjeux Enjeux internes identifiés

*La structure organisationnelle de la société est hiérarchique et les services


et les fonctions sont bien structuré et organisés dont chacun ne dépasse pas
Structure ces responsabilités. Cela se présente comme un bénéfice au niveau de la
Organisationnelle mise en place de du SM de la S&ST.
*EPI : équipements de protection individuel, conformité, vérification et
contrôle périodique (casques, oreillettes, gants, lunettes, masques et
vêtements de travail). La sélection est faite par le comité de santé et de
Equipements sécurité au travail.
*Équipement, appareil de levage, chariot élévateur, Pont roulant, accessoire
de levage, santé et sécurité humain, son soumis à une vérification
périodique.
*Élaborer des mesures clés qui améliorent la capacité des travailleurs à
détecter les risques et à être vigilants : les voyants et les alarmes sonores ;
les panneaux avertisseurs ; les indicateurs.
*Maklada Eljem, située dans la zone industrielle d’ELJEM (Tunisie),
éloignée des agglomérations Et de la population. Mais présence de terrain
agricole et décharge publique au voisinage (Maklada Eljem).
*Identification des lieux de travail, permis de feu, identification des accès,

Projet de fin d’étude 43


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

premiers soins, premiers secours, permis de circulation, affichages et


Locaux consignes de sécurité.
*Traçages et identification des voies de circulation, zone de chargement.
* L’environnement de travail, composé des facteurs physico-chimiques tels
Condition de que bruit, ventilation, humidité, température, vibrations, éclairage,
travail poussières, adéquation des outils, agents toxiques, rayonnements, et plus
généralement ergonomie du poste de travail.
*Bruit (< 85dcB), émergence globale : usage des EPI.
*Garantir une bonne compréhension des perceptions et des exigences des
travailleurs de la société MAKLADA ELJEM.
Relation avec les *Communiquer la volonté de la direction de bâtir une relation participative,
travailleurs de coopération et de confiance avec les travailleurs sur les sujets relatifs à la
S&ST.
*Bien comprendre les perceptions, besoins et attentes des travailleurs.
*Bien comprendre les perceptions, besoins et attentes des représentants des
travailleurs.
*Financières : disponibilité de ressources financières pour la phase de la
planification de la mise en place du SM de la S&ST.
*Humains : Personnel qualifié et en nombre suffisant selon
Ressources l’organigramme de la société.
*Matériels : Toutes les ressources nécessaires pour le bon fonctionnement
du processus.
*Préserver la santé physique et mentale du capital humain : les travailleurs
de l’entreprise ;
*Fidéliser les travailleurs et améliorer leur implication à travers des
mécanismes efficaces ;
*Améliorer le climat social au sein de la société ;
*Développer les compétences des travailleurs en santé et sécurité au travail,
à travers des cycles de formations théoriques et pratiques, la participation à
des stages professionnels, etc.
Compétences *Maintenir et développer la capacité (humaine, connaissances, etc.) de la
maîtrise et de l’entretien des installations de production ;
*Capitaliser sur les savoirs et les savoir-faire de l’entreprise (compétences,
connaissances techniques et relatives à la S&ST) ;
*Adapter les langues utilisées dans la documentation et communication à
tous les travailleurs afin d’assurer une bonne assimilation des procédures et
instructions communiquées
*(Techniques et S&ST) ;

*L'entreprise organise des cours de sensibilisation et de formation continue


Levage et manutention, formation à la conduite, Déstockage électrique,
Reconnaissances. clairance, incendie, équipement de protection individuelle, Bruit, risques
chimiques, santé et sécurité au travail
*Le logiciel AX (ERP) pour le suivi de fabrication, vente et demande de
Technologies produit.
*Direction de la communication.
*Energie renouvelable tel que « tri génération ».
*Assurer la compétitivité concurrentielle et assurer la qualité

Projet de fin d’étude 44


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Des produits
*Assurer l'accès aux Formations : technique, commerciale et de
Gestion ses employées.
La culture de prévention des risques S&ST n’est pas bien développée au
sein de la Société MAKLADA ELJEM (malgré la présence d’un CSST actif
au sein de la Société ME). Il faut donc renforcer la culture de Prévention
des accidents et des maladies professionnelles et faire participer/consulter
La culture de davantage les différentes parties intéressées dans la mise en œuvre et
l’organisme l’amélioration continue du SM de la S&ST. Ce qui permettra par la suite de
bâtir une culture basée sur l’approche proactive et sur l’amélioration
continue.
*Vérifier l’efficacité de système et des voies de communication & de
Système coordination entre les travailleurs.
d’information Systèmes et voies de communication et de coordination entre les travailleurs ;

Tableau 16 : Enjeux internes à l’entreprise.


Cette analyse du contexte interne de la compagnie est menée conjointement avec l’analyse de
Son contexte externe. C’est cette analyse qui permettra à la société MAKLADA ELJEM de
bien comprendre son environnement et de déterminer les enjeux externes à son système de
management de la santé et de la sécurité au travail.

Environnement
social
Les relations
avec les
travailleurs et Politique
les autres parties
intéressées

Enjeux
Environnem- Externes
Légal
ental

Technolo- Econo-
gique mique

Figure 27 : Groupes d’enjeux externes à l’entreprise.

Projet de fin d’étude 45


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Nous nous sommes inspirés de l’outil utilisé en stratégie qui est connue sous l’application
« PESTEL » (Politique, Economique, Technologiques, Socio-culturel, Environnemental et
Légal) pour identifier huit types d’environnements : environnement politique, environnement
Economique, environnement financier, environnement socio-culturel,
Environnement concurrentiel, environnement technologique, environnement écologique et
Environnement légal.
Les enjeux externes que nous avons déterminés sont présentés dans le tableau suivant :

Groupe Enjeux externes


D’enjeux Identifiés
 Réaliser la transformation démocratique en Tunisie
Depuis la chute de l’ancien régime politique dictatorial, la scène
politique a complètement changé. La révolution a permis de lancer un
processus démocratique de gouvernance.
En fait, ces dernières années, le processus démocratique a été façonné
A--Une nouvelle constitution a été élaborée par l'Assemblée
nationale constituante (26 janvier 2014). Cette constitution choisit
un nouveau système plus démocratique appelé "système mixte" (ni
parlementaire ni présidentiel) basé sur le partage du pouvoir.
La constitution a établi de nombreux organes constitutionnels
indépendants dotés de la personnalité juridique et de l'indépendance
financière. Parmi les juridictions concernées par les problèmes de santé
et de sécurité des travailleurs, on peut citer :
*"Droits de l'homme", qui contrôlent et promeuvent le respect des
droits de l'homme et des libertés ;
*La Commission du développement durable et des droits des
générations futures, qui est actuellement consultée sur les projets de loi
sur les questions économiques, sociales et environnementales, ainsi
Environnement que sur les plans de développement.
Politique Cette nouvelle constitution a choisi de renforcer l'autorité locale basée
(Stabilité des sur la décentralisation. Décentralisation par les communautés locales, y
gouvernements, compris les municipalités, les régions et les régions. Chacune de ces
Politique fiscale, catégories couvre toute la république. Les autorités locales jouissent de
Protection sociale, la personnalité juridique et de l'indépendance administrative et
Commerce extérieur) financière. Gérer les intérêts locaux conformément au principe de la
libre administration.
Il convient de noter que l'élection des autorités locales élues pour
décembre 2017 était prévue, mais que la loi sur les autorités locales n'a
pas été établie.
B--Élection de l'Assemblée des représentants du peuple.
C--Election du Président de la République.
 Instabilité des gouvernements tunisiens  :
Bien que la Tunisie ait participé à un processus démocratique depuis la
révolution, le pays n'a pas réussi à maintenir une équipe
gouvernementale stable. En fait, de nombreux remaniements
ministériels ont touché même les chefs de gouvernement. Cela conduit

Projet de fin d’étude 46


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

inévitablement à un manque de visibilité et à une incapacité à élaborer


et à mettre en œuvre des stratégies nationales dans différents secteurs.
Cette disposition à court terme ne permet pas de traiter efficacement
les cas. En conséquence, les gouvernements successifs n'ont pas réussi
à trouver des solutions appropriées aux problèmes majeurs tels que
l'incapacité des trois fonds sociaux : CNAM, CNRPS, CNSS. Cela
réduit la confiance des différentes parties prenantes dans la capacité de
l'Etat tunisien à les respecter des obligations.
 Lancement d'une lutte dynamique contre la corruption :
Le Premier ministre Youssouf Shahid a lancé une opération mains
propres en mai 2017. Ce processus a débuté par l'arrestation de
plusieurs passeurs et hommes d'affaires en quelques jours.
L'Assemblée des représentants du peuple et le président de la
République ont manifesté leur soutien à cette dynamique. En fait, la
dynamique anti-corruption La contrebande est confirmée au jour le
jour.
 Reconnaissance politique des efforts en matière de santé et de
sécurité au travail :
Reconnaissance par les autorités politiques des efforts dans le domaine
de la santé et de la sécurité au travail. Par exemple, le prix national de
la santé et de la sécurité au travail est attribué à des entreprises
publiques ou privées qui démontrent leur engagement et leurs
performances en matière de santé et de sécurité au travail. (Par
exemple, en 2015, ce prix a été attribué à trois entreprises privées par
le président de la République tunisienne à l'occasion de la fête du
travail).

Une situation économique délicate en Tunisie


En 2016, la situation économique était inférieure aux attentes. Le
ralentissement de la croissance, deux doubles déficits (deux ans et
deux) avec l’élargissement, le chômage, la persistance des
inégalités, la baisse de l’investissement…
 Croissance
Depuis le déclenchement de la révolution, la croissance économique
n'a cessé de se dégrader (voir Graphique). Début 2016, les prévisions
de la croissance économique étaient optimistes (de l'ordre de 2,5 %
selon la Banque Mondiale). A la fin de l'année, une révision à la baisse
a été enregistrée. La croissance économique en 2016 devrait se limiter
à 1,5 % (selon le FMI). Cela est en partie dû à un repli du secteur
Environnement agricole et une baisse de la valeur ajoutée des industries non
Economique manufacturières notamment celle du secteur des hydrocarbures et de
(Cycle économiques, l'extraction minière (de 3 % et de 3,3 % respectivement). La
Evaluation du PIB, dégradation de l'activité du tourisme peut être aussi comme cause de la
Taux d’intérêt, croissance modeste en 2016. L'instabilité sécuritaire et la série
Inflation, Politique d'attentats qui ont frappé le pays en 2015 se sont traduites par une
monétaire, Chômage, baisse des recettes du tourisme de 33 % entre 2014 et 2015 et encore
Revenu disponible) de 4 % en 2016.
La chute des investissements peut également expliquer les faibles
performances en termes de croissance économique. Depuis 2011,
l'instabilité, la sécurité et le climat économique sont une source de

Projet de fin d’étude 47


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

harcèlement pour les investisseurs. Alors qu'ils représentaient plus de


23% du PIB en 2011, les investissements ne représentaient que 21,9%
en 2015 et 21,7% en 2016.
 Inflation
En ce qui concerne l'inflation, la tendance à la hausse observée depuis
la révolution a commencé à diminuer progressivement depuis 2014
(graphique 1). Cependant, le niveau de l'inflation est connu comme un
rebond à la fin de 2016. Selon la Banque centrale de Tunisie (BCT),
l'inflation devrait atteindre 4,6% et 5% en 2017. La hausse des prix à la
consommation est un facteur d'attraction de la consommation
intérieure, Sur la croissance. Le pouvoir d'achat des ménages est
également caractérisé par la baisse du dinar tunisien, qui augmente le
coût des importations.
 Chômage
Le chômage reste particulièrement sensible à la Tunisie post-
révolution. Après le pic de chômage de 2011 (18,3% selon la Banque
mondiale), le taux de chômage a légèrement diminué et s'est stabilisé
autour de 15,5% en 2016. Selon l'Institut national de la statistique de
Tunisie, le chômage touche plus que les hommes, et frappe en
particulier les diplômés de l'enseignement supérieur
D’environ 30%. En 2016

Croissance Economique et Inflation 2005-2016


 L’existence de mécanismes d'incitation financière pour le
développement de la santé et de la sécurité au travail dans les
entreprises
* Augmentation des contributions versées au CNAM au titre du régime
d'indemnisation des accidents du travail et des maladies
professionnelles (voir l'article 20, paragraphe 10, du décret n ° 583 de
1995 modifiant le décret n ° 1010 en 1999);
* Possibilité de tirer profit de primes moins élevées en améliorant les
performances de S & ST (mesures visant à réduire la fréquence et la
gravité des accidents du travail et des maladies professionnelles sur le
lieu de travail) (voir article 27, article 27 du décret n ° 583 de 1995, tel
que modifié par le décret n ° 1010 de 1999).

Projet de fin d’étude 48


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

* La possibilité de recourir à un prêt et à une allocation


d'investissement accordés par le Fonds pour le financement du projet
Environnement Santé et sécurité au travail (voir décret n ° 96-1050 du 3 juin 1996
Financier modifié et complété par le décret n ° 2009-2344 du 12 août 2009);
* Remboursements d'impôts dans la formation professionnelle "TFP"
payés sur les salaires (à un taux de 1% pour les entreprises
manufacturières et de 2% pour le reste des activités économiques). Les
modalités permettant de bénéficier de cette taxe sont régies par les
dispositions suivantes : Loi n ° 69-2007 du 27 décembre 2007 / Décret
2009-229 du 2 février 2009 / Décision du ministre des Finances et
ministre de l'Emploi et de l'Enregistrement des jeunes professionnels
du 10 février 2009.
L’existence de sanctions pécuniaires pour non-respect des exigences
ou carences dans la gestion de la santé et de la sécurité au travail :
*Éviter les sanctions pénales et administratives résultant du non-
respect des obligations légales et réglementaires (par exemple, articles
233 et suivants du Code du travail, etc.).
 Absence de culture de prévention en Tunisie :
* La culture de la prévention n'a pas encore été développée et des
mesures proactives sont prises pour gérer différents types de risques
dans la société tunisienne. Cela inclut clairement la prévention des
risques pour la santé et la sécurité au travail. En effet, malgré la
ratification par la Tunisie de plusieurs conventions internationales sur
l'hygiène, la santé et la sécurité au travail, les conditions de travail et la
prévention des risques, ainsi que l'élaboration de nombreuses lois et
réglementations en la matière, nous n'avons pas réussi à intégrer cette
logique à la culture de nos citoyens. Les quelques campagnes de
sensibilisation menées aux niveaux national et local n'ont pas permis
de remédier à cette situation. Ceci explique les difficultés rencontrées
pour établir la sécurité et la santé dans les procédures de travail, qui
reposent notamment sur le concept de prévention. En fait, cette
déficience culturelle ne concerne que Travailleurs mais aussi dirigeants
et dirigeants d’entreprises tunisiennes. Il appartient aux décideurs de
lancer l'approche de précaution et de déployer les ressources
nécessaires pour la réaliser efficacement.
Environnement En résumé, nous devons prendre en compte le sous-développement de
Socio-culturel la culture de prévention dans la mise en œuvre du système de gestion
(Démographie, HSE dans une entreprise tunisienne.
Distribution de la  La barrière de la langue au niveau des entreprises
richesse, Modes de tunisiennes
vie, Attitude par *La langue utilisée dans les normes et manuels de santé et de sécurité
rapport aux loisirs et au travail est le français ou l'anglais. Il serait prudent d’en tenir compte
travail, Niveau dans l’élaboration de tout système de gestion de la santé et de la
d’éducation…) sécurité au travail. En fait, certaines de ces normes, directives et
instructions doivent être adaptées au français et à l'arabe (la langue
utilisée par la plupart des employés de l'entreprise).
 Absence de culture du respect de la loi et de la réglementation
en Tunisie :
* La culture de conformité aux exigences légales et réglementaires
reconnaît le retard de la Tunisie. Il convient de noter que ce

Projet de fin d’étude 49


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

phénomène est riche en corruption, le phénomène social et culturel qui


a envahi la société tunisienne. La corruption affecte désormais toutes
les organisations et tous les secteurs, publics et privés. En fait, cette
pratique néfaste est la solution la plus largement utilisée pour violer ou
contourner la loi. Par exemple, certaines entreprises mettent en œuvre
des "plans opérationnels internes" qui ne sont pas compatibles sur le
plan technique ou organisationnel, et pourtant, elles reçoivent des
licences des agences gouvernementales concernées en échange d'une
offre de pot-de-vin. La prise en compte de cette composante sociale et
culturelle doit être prise en compte lors de la mise en place d'un
système de gestion de la santé et de la sécurité au travail. Bien sûr, il
est nécessaire de respecter la loi et de ne pas être tenté de recourir à des
pratiques douteuses, même si elles sont largement pratiquées par
d'autres sociétés.
Environnement
Légale *Contrôle de l'identification, du contrôle et du respect des exigences
(Lois des monopoles, légales et réglementaires en matière de santé et de sécurité au travail
Droit du travail, applicables au secteur industriel.
Législation sur la *Disponibilité d’un comité SST
santé, Normes de *Disponibilité d’un Responsable sécurité
sécurité, Règlements *Disponibilité d’une équipe première intervention
sectoriels)

Zone industrielle :
Environnemental *située dans la zone industrielle d’ELJEM (Tunisie), éloignée des
(Lois de protection, agglomérations Et de la population.
Recyclage, *Présence de terrain agricole et décharge publique au voisinage
Consommation (MAKLADA ELJEM).
d’énergie…) *Utilisation des produits inflammables et dangereux
*Energie renouvelable tel que « tri génération ».
Environnement
Technologique *Présence des experts dans le domaine SST
Dépense publique en *Les projets d’amélioration de la productivité
R&D, Investissement *La généralisation des enregistrements sur les restes d’équipements.
public et privé,
Innovation, Transfert
technologique,
Obsolescence.)
*Assurer une bonne compréhension des concepts et des besoins des
travailleurs de MAKLADA ;
Les relations avec les *Établir le désir du Département d'établir une relation de coopération,
travailleurs et les de coopération et de confiance avec les personnes travaillant dans les
autres parties domaines liés au commerce et au développement ;
intéressées *Renforcer le rôle de la CSST sous SMSST et impliquer cet organisme
dans l'analyse des risques en matière de sécurité et de santé au travail.
Tableau 17 : Enjeux externes de l’entreprise.

Projet de fin d’étude 50


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Etape 1.2 : traduire les enjeux en risques et en opportunités 


Les enjeux (internes et externes) identifiés lors de la première étape ont ensuite été traduits
dans la matrice Combiné « SWOT/PESTEL ». Cette matrice permet d'effectuer des analyses
internes et externes de l'entreprise et du système de management de la santé et de la sécurité
au travail. Parmi les principaux critères qui illustrent le choix de cette matrice sont : la facilité
d'utilisation, l'évolutivité, l'adaptation à différents contextes et niveaux d'analyse. Ces atouts
en font un outil approprié pour les processus décisionnels participatifs et consultatifs. La
matrice combiné « SWOT/PESTEL » utilisée à cette étape apparaît dans le tableau suivant :

Projet de fin d’étude 51


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Origine Interne Origine Externe


(Organisationnelle) (Environnement)

ORGANISATION MARCHE
Forces Faiblesses Opportunités Menaces
Appartenance à un groupe ; Projet de restructuration au Entrée sur le marché de la
- niveau du groupe concurrence

Moyen d’âge environ 30 Turn over important ; Ouverture sur les Marché Absence d’une veille
ans Africains et Limitrophes technologique en matière
produit/service
Modification fréquente au Amélioration de l’image de L’âge moyen de cadres ou de
Certification SMQSE niveau de l’organisation marque auprès des clients là de 50 ans avec une
locaux et étrangers et de PI expérience proche de 30 ans
de service
Problème dans la mise en Amélioration de l’image de
- application et le suivi des marque auprès des -
Politique P
processus du SMQSE fournisseurs locaux et
étrangers et des PI
Intégration du contrôle
- qualité dans le processus - -
réalisation
Economique E Capacité de production et Changement fréquent des Disponibilité des stocks Vieillissement et oxydation
satisfaction de la demande programmes de fabrication produits finis prématurée à la longue des
commerciale produits
Disponibilité des moyens Stocks rossignol de PR La mise en exploitation des Dévalorisation continue des
financiers certains modules de l’ERP dinars
AX

Projet de fin d’étude 52


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Plusieurs certifications de Encombrement et non- Aménagement des magasins Méthode et moyen de


produits : CARES, respect de la règle FIFO PR, consommables et stockage et de manutention
ASQPE, DCL, PTI produits finis
Capacité de stockage Instabilité de prix de la MP Non disponibilité ou rupture
importante - des MP&C

Diversité des activités et Surstock de produits finis Stabilité et confiance des Marché parallèle
des produits clients locaux et étrangers

Installation de l’unité de Entrée de la concurrence Nombre limité des


trigénération sur les marchés - fournisseurs des MP
(Local/Etranger)
Le système de suivi de la Dévaluation continue des - -
productivité dinars

Présence continue dans les Emplacement de l’usine


salons et les foires ; (problème d’acheminement
Achats regroupés pour les des MP&C) - -
deux sites (FM)
Compétence et Emplacement de l’usine Encouragement de l’état sur Non disponibilité de la main
Qualification (Problème de transport le volet embauche et d’œuvre qualifié
personnel) formation
Système de motivation La mise en place d’une
(prime de productivité) direction de communication

Exode de la main d’œuvre Départ de tréfileurs après 4


qualifiée ans
Social S
Amélioration des Non-respect du port des
conditions de travail EPI et des Exigences SST - -

Assurance groupe pour


l’ensemble du personnel ;
Couverture sociale totale. - - -

Projet de fin d’étude 53


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Technologique T Plusieurs équipements Savoir-faire non Présence des experts dans le


renouvelés documenté domaine SST -
Laboratoire métrologique Difficulté de trouver des La génération des
-
d’Eljem bien équipé compétences en métiers de enregistreurs sur le reste des
tréfilage équipements
Disponibilité de la totalité Faible rendement de Programme intensifié de
des fiches techniques certains équipements (25M, formation spécifique
-
lot 4, 10M et 21 M) technique

E Station de traitement des Station vétuste - Non-conformité des rejets


eaux Hydriques
Contrats avec les Présence de la décharge
collecteurs de déchets publique u voisinage
- -
d’Eljem
Procédures périodiques de Non-respect de la Elaboration d’une matrice
liquidation des déchets procédure d’identification d’identification d’analyse et
valorisés d’analyse et d’évaluation d’évaluation des AIES
-
des AIES ;
Non-respect de la Elaboration d’une matrice
procédure d’identification d’identification d’analyse et
- -
d’analyse et d’évaluation d’évaluation des RSST
des RSST
Non-respect des exigences
relatives au ramassage,
-
triage et stockage des - -
déchets ;
Non-respect des exigences
relatives à la gestion des
- situations d’urgence et - -

Ecologique capacité à réagir ;


Utilisation des produits
- - -
inflammables et dangereux
Stockage bobines FM en
plein air, oxydation et
- - -
surconsommation des
produits de traitement ;

Projet de fin d’étude 54


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Le respect des contrôles Non classification du site Loi des établissements


réglementaires d’ELJEM (en cours - classés
« PCSTRAND »)
Stockage et manipulation
- -
- des produits chimiques
Tableau 18 : Matrice combiné SWOT/PESTEL (ensemble de tous les enjeux).

Projet de fin d’étude 55


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

3. Compréhension des besoins et attentes de travailleuses


et Autres parties intéressées 
 Définition d’une partie intéressée 

Une partie intéressée est un organisme ou personne ne pouvant avoir un intérêt direct ou
indirect vis-à-vis de l’entreprise. Appelée aussi « partie prenante ». Un individu ou groupe
pouvant affecter ou être affecté, directement ou indirectement, dans le court terme comme
dans le long terme, par les stratégies, les actions, les messages (et leurs conséquences), que
l’entreprise met en œuvre pour atteindre ses objectifs.

Les parties intéressées sont ceux qui ont des intérêts dans le projet
L’ensemble de ceux :
 Qui participent à sa vie économique (salariés, clients, fournisseurs,
actionnaires…),

 Qui observent l'entreprise (syndicats, ONG…),

 Qu’elle influence plus ou moins directement (société civile, collectivité


locale...).

 Qu’est-ce qu’une partie intéressée pertinente dans SMS&ST 

A un impact, réel ou potentiel, sur la performance du SMS&ST

 Prévoir les moyens de recueil des besoins et des attentes


 Définir une fréquence de révision

Première étape : Détermination de toutes les parties intéressées dans le cadre du SMS&ST.

Les travailleurs sont la principale Partie Intéressée (PI). Les autres PI peuvent inclure les


autorités au sens larges du terme (commune, département, région pays, monde).

 Besoins de travailleurs :
- Contrôle médicaux internes et externes (santé)
- Formation et sensibilisation en matière S&ST
- Mise à disposition des Equipements de Protection Individuelle (EPI)
- Conditions de travail

Projet de fin d’étude 56


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

 Attentes de travailleurs :

Prendre en compte de leurs suggestions et reconnaissance de leur contribution aux


performances en matière S&ST

- Implication dans les projets professionnels


- Eviter les accidents et les maladies professionnelles.

La liste suivante contient toutes les parties intéressées du MAKLADA ELJEM dans le cadre
du SMS&ST :

Parties Intéressées

PI1 : Les représentants des travailleurs de PI10 : Groupe MAKLADA


MAKLADA ELJEM.
PI2 : Service de médecine de travail. PI11 : Les voisins de MAKLADA
ELJEM.
PI3 : La Caisse Nationale d’Assurance PI12 : Inspection de Travail.
Maladie (CNAM).
PI4 : L’Office Nationale de la Protection PI13 : Autorités légales et réglementaires
Civile.
PI5 : La police et la garde nationale. PI14 : Les prestataires externes et leurs
travailleurs.
PI6 : La caisse nationale de sécurité de sécurité PI15 : Les responsable sécurité (Resp.
sociale (CNSS). QHSE à MAKLADA)
PI7 : Médias PI16 : Les concurrents (nationaux et
internationaux)
PI8 : Assesseurs PI17 : Clients
PI9 : Institut de santé et de Sécurité au Travail PI18 : Visiteurs
(ISST).
Tableau 19 : Liste des parties intéressées.
 Deuxième étape : Identification des parties intéressées qui sont pertinentes pour
hiérarchiser leurs besoins et attentes.
Note Impact sur SMS&ST
1 Impact faible : le pouvoir et les décisions de la partie intéressée n’ont pas
d’influence notable sur le SMS&ST
2 Impact moyen : le pouvoir et les décisions de la PI ont une influence
moyenne sur SMS&ST
3 Impact moyen : le pouvoir et les décisions de la PI ont une influence
significative sur SMS&ST
Tableau 20 : Niveau d’influence de PI sur SMS&ST.

Projet de fin d’étude 57


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Note Fréquence d’intervention dans les décisions de l’organisme


1 Fréquence faible : l’intervention de la PI dans les décisions, le
fonctionnement ou l’activité opérationnelle de l’organisme est négligeable
et très rare.
2 Fréquence Moyen : l’intervention de la PI dans les décisions, le
fonctionnement de l’organisme ou les activités opérationnelles est
occasionnelle
3 Fréquence très forte : l’intervention de la PI dans les décisions, le
fonctionnement de l’organisme ou les activités opérationnelles est
fréquente
Tableau 21 : Fréquence d’intervention dans les décisions de l’organisme.
Pertinence du PI est calculée comme suit : Niveaux d’influence x Fréquence d’intervention;

Sont considérées comme parties intéressées pertinentes celles ayant une somme d’effet
supérieur ou égale à 6 ; Pour PI ayant un effet inférieur à 6, sont considérée non pertinentes
pour « MAKLADA » dans le cadre de son système de management de la santé et de la
sécurité au travail.

Evaluation des parties intéressées


Fort 3 3 6 9
Fréquence Moyen 2 2 4 6
d’intervention
Faible 1 1 2 3
1 2 3
Faible Moyen Fort
Impact sur la conformité de SMS&ST
Tableau 22 : Evaluation de fréquence d’intervention et d’impact sur SMS&ST.
Les résultats de pertinence des parties prenantes internes et externes de l’organisation ont été
clairement expliqués dans le tableau ci-dessous

Projet de fin d’étude 58


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Pouvoir Fréquence
Désignation des d’influenc d’intervention Evaluation Besoins et attentes des parties Actions
PI e de la PI dans les de intéressées
sur le SM décisions de pertinence
de la SST l’organisme
Travail dans un environnement sain Conformité légale et réglementaire
et sûr. Faites un ensemble d'exigences
Réussite de l’entreprise légales Les règlements ;
 Participation à des formations Évaluer la conformité de l'entreprise
professionnelles permettant de avec respect À ces exigences ;
développer leurs compétences. Effectuez les actions correctes pour
 Etablissement et communication Conformez-vous à ces exigences.
Les travailleurs d’une stratégie de santé et sécurité au Formation, communication et
de Maklada 3 3 9 travail de l’entreprise claire et sensibilisation
Eljem (PI compréhensible. Examiner le besoin de formation, de
Pertinente) sensibilisation et de communication des
travailleurs sur les questions de
commerce et de navigation ;
Mise en œuvre de plans de
communication, de sensibilisation et de
formation.
évaluer les procédures
Travail dans un environnement sain Conformité légale et réglementaire
et sûr. Faites un ensemble d'exigences
 Réussite de l’entreprise légales Les règlements ;
 Etablissement et communication Évaluer la conformité de l'entreprise
d’une stratégie de santé et sécurité au avec respect À ces exigences ;
travail de l’entreprise claire et Effectuez les actions correctes pour
Les compréhensible. Conformez-vous à ces exigences.
représentants 3 3 9  Consultation concernant les Formation, communication et
des travailleurs (PI programmes et projet pouvant sensibilisation
de Pertinente) impacter la santé et la sécurité au Examiner le besoin de formation, de
Maklada Eljem travail. sensibilisation et de communication des
 Prise en compte de leurs suggestions travailleurs sur les questions de
et celles des travailleurs. commerce et de navigation ;
 Reconnaissance de leurs Mise en œuvre de plans de
contributions et celles des travailleurs communication, de sensibilisation et de
Aux performances de la S&ST. formation.
évaluer les procédures
Service de 1 Bonne gestion des risques liés à la Maintenir une bonne communication
médecine de 1 1 (PI non S&ST de part de l’entreprise ; avec les parties prenantes sans aucun
travail pertinente) Préserver la santé et la sécurité au effort.
travail des travailleurs.
Respect de la loi et réglementations
*La Caisse relatives à la S&ST ;
Nationale 3 1 3  Bonne gestion des risques liés à la Répondre en cas où les exigences
d’Assurance S&ST de part de l’entreprise ; pertinentes des parties sont nécessaires
Maladie Reporting et amélioration des tout en maintenant une bonne
(CNAM) performances S&ST de la société ; communication avec elles.
*Inspection de (PI plus ou Transparence, collaboration et

Projet de fin d’étude 59


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Pouvoir Fréquence
Désignation des d’influenc d’intervention Evaluation Besoins et attentes des parties Actions
PI e de la PI dans les de intéressées
sur le SM décisions de pertinence
de la SST l’organisme
travail moins facilitation du travail des agents de
Pertinente) contrôle et d’inspection compétents.

Conformité légale et réglementaire


élaborer un ensemble d'exigences
légales et réglementaires ;
 évaluer le respect par l'entreprise de
ces exigences ;
 prendre les mesures appropriées pour
se conformer à ces exigences.
Respect des exigences Légales et
Mise en œuvre des recommandations
réglementaires.
étude de faisabilité des actions
Préserver la santé et la sécurité au
L’Office correctives envoyées par l’office.
travail des travailleurs.
Nationale de la 3 3 9 Fournir les ressources nécessaires
Coopérer activement avec les agents
Protection (PI pour mettre en œuvre les procédures.
des agences lors des visites sur le
Civile. Pertinente) Surveiller l'achèvement des
terrain.
procédures et évaluer leur efficacité.
Appliquer et respecter les
Communiquer et répondre aux
recommandations du L’office.
urgences
Alerte rapide en cas d'urgence
des procédures pour signaler, signaler
nécessitant l'intervention du L'office.
et alerter dans des situations d’urgence ;
d'évaluer l'application des procédures
Améliorées.
La formation
des besoins de formation des
travailleurs en matière de S & ST et
d’intervention d’urgence ;
Mise en place de programmes de
formation.
 Évaluez la formation mise à jour.
3 Transparence, collaboration et Répondre en cas où les exigences
(PI plus ou facilitation du travail des agents de pertinentes des parties sont nécessaires
La police et la 3 1 moins contrôle et d’inspection compétents tout en maintenant une bonne
garde nationale. Pertinente) (exemple : Lors des visites de contrôle communication avec elles.
des produits dangereux)
La caisse Respect des lois et réglementations S'efforcer de répondre aux meilleures
nationale de 3 relatives à la S&ST ; exigences pertinentes des parties
sécurité de 3 1 (PI  Bonne gestion des risques liés à la Intéressées tout en maintenant une
sécurité sociale Pertinente) S&ST de part de l’entreprise ; excellente communication avec elles.
(CNSS)
Les voisins de 4 Respect des exigences Légales et Maintenir la relation avec les parties
Maklada Eljem (PI plus ou réglementaires/ Respect de la propreté intéressées sans aucun effort.
2 2 moins du milieu.
pertinent)

Projet de fin d’étude 60


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Pouvoir Fréquence
Désignation des d’influenc d’intervention Evaluation Besoins et attentes des parties Actions
PI e de la PI dans les de intéressées
sur le SM décisions de pertinence
de la SST l’organisme
Respect des lois et réglementations
3 1 3 Relatives à la S&ST ;
Institut de santé  Bonne gestion des risques liés à la S'efforcer de répondre aux meilleures
et de Sécurité au (PI plus ou S&ST exigences pertinentes des parties
Travail (ISST). moins De part de l’entreprise ; Intéressées tout en maintenant une
Pertinente)  Transparence, collaboration et excellente communication avec elles.
facilitation
Du travail des agents de contrôle et
D’inspection compétente.
Travail dans un milieu sain et sûr ; Etudier les besoins des prestataires
Information de leurs travailleurs sur externes et de leurs travailleurs en
Les prestataires les dangers et risques professionnels information, sensibilisation et formation
externes et leurs 3 2 6 présents sur site et, si nécessaire, (à partir de l’identification des dangers,
travailleurs. (PI formation de ces travailleurs. etc.).
Pertinente) Planifier et établir des plans supports
de communication, sensibilisation et
formation pour les travailleurs.

Assurer un environnement de travail


sûr et sain pour assurer la
Les responsabilité sociale. Planifier et établir des plans supports
responsables Formation et qualification en SST. de communication, sensibilisation et
sécurité (Resp. 3 3 Participation à des formations formation pour les travailleurs.
HSE à Maklada) 9 professionnelles permettant de  évaluer le respect par l'entreprise de
(PI développer leurs compétences. ces exigences ;
Pertinente) Prise en compte de leurs suggestions.  prendre les mesures appropriées pour
Reconnaissance de leurs se conformer à ces exigences.
contributions.
Etablissement et communication
d’une stratégie de santé et sécurité au
travail de l’entreprise claire et
compréhensible.
Amélioration continu de processus
Maison mére 9 de SMS&ST Conformité légale et réglementaire
3 3 (PI Protection de l'environnement de Faites un ensemble d'exigences
Pertinente) travail (cherche les zéros d’accidents) légales Les règlements ;
Déontologie/ éthique Évaluer la conformité de l'entreprise
Conformité aux exigences légales et avec respect À ces exigences ;
réglementaires relative à la SST Effectuez les actions correctes pour
Conformez-vous à ces exigences.

Médias Assurer un environnement de travail Maintenir la relation avec les parties


1 1 1 sain et sûr pour faire face à sa intéressées sans aucun effort.
(PI non responsabilité sociale.
pertinente)  Bonne gestion des risques liés à la

Projet de fin d’étude 61


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Pouvoir Fréquence
Désignation des d’influenc d’intervention Evaluation Besoins et attentes des parties Actions
PI e de la PI dans les de intéressées
sur le SM décisions de pertinence
de la SST l’organisme
S&ST de part de l’entreprise ;
Clients 2 1 Performance en termes de santé, de Répondre en cas où les exigences
2 sécurité et de livraison du produit pertinentes des parties sont nécessaires
(PI non Conformité aux exigences légales et tout en maintenant une bonne
Pertinente) réglementaires communication avec elles.
Visiteurs 2 1 2 Assurer la protection du lieu de Répondre en cas où les exigences
(PI non travail pendant la visite. pertinentes des parties sont nécessaires
pertinent) Conformité aux exigences légales et tout en maintenant une bonne
réglementaires relative à la SST communication avec elles.
4 Bonne gestion des risques liés à la Maintenir une bonne communication
2 2 (PI plus ou S&ST de part de l’entreprise ; avec les parties prenantes sans aucun
Les assureurs moins Préserver la santé et la sécurité au effort.
pertinent) travail des travailleurs.

Respect des lois et réglementations


relatives à la S&ST ;
 Bonne gestion des risques liés à la S'efforcer de répondre aux meilleures
Autorités 3 3 9 S&ST de part de l’entreprise ; exigences pertinentes des parties
légales et (PI Reporting et amélioration des Intéressées tout en maintenant une
réglementaires Pertinente) performances S&ST de la société ; excellente communication avec elles.
Transparence, collaboration et
facilitation du travail des agents de
contrôle et d’inspection compétents.
Tableau 23 : Détermination de PIP en fonction de leurs rentabilité, satisfaction clients et leurs influence SST.

Projet de fin d’étude 62


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Remarque  :

PI non pertinente
Faible

PI plus ou moins pertinent


Moyen

PI pertinente
Fort

Figure 28 : résultat de pertinence de PI.

4. Evaluation des risques SMSST


4.1. Méthode SWOT d’analyse de risque
Qu’est-ce que l’analyse SWOT ?

L'analyse SWOT (Strengths - Weaknesses - Opportunities - Threats) ou AFOM (Atouts -


Faiblesses - Opportunités - Menaces) est un outil d'analyse stratégique. Il combine l'étude des
forces et des faiblesses d'une organisation, d'un territoire, d'un secteur, etc. avec celle des
opportunités et des menaces de son environnement, afin d'aider à la définition d'une stratégie
de développement.

Le but de l'approche est de prendre en compte dans la stratégie, à la fois les facteurs
internes et externes, en maximisant les potentiels des forces et des opportunités et en
minimisant les effets des faiblesses et des menaces.

Logique de l’analyse SWOT :

Projet de fin d’étude 63


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Figure 29 : Logique de l’analyse SWOT.


*Cotation risque :

Occurrence * Gravité = Criticité

Gravité
Management/Pérennité/Equipement/personnel
Mineur Significative Grave Critique Catastrophique
1 2 3 4 5
Très probable à 5 5 10 15 20 25
certain
Probable 4 4 8 12 16 20
Occurrence

Peu probable 3 3 6 9 12 15
Très peu 2 2 4 6 8 10
probable
Très rare 1 1 2 3 4 5
Tableau 24 : Matrice d’évaluation des risques.

 Pour enjeux ayant un effet négatif – Risques :

Projet de fin d’étude 64


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Les risques inappropriés sont ceux qui sont critiques entre 1 et 10. Aborder ces risques n'est
pas une priorité et ne fera pas l'objet de plans d'action. Les risques critiques supérieurs à 10,
qui sont des risques importants et des risques potentiels, concernent l'entreprise et le système
de gestion de la santé et de la sécurité au travail. Cela fera l'objet de plans d'action ultérieurs
Ce qui les ramènera à des niveaux acceptables.

NIV Classe de priorité Action


Au bien aucune action n’est à
Acceptable ou Tolérable entreprendre, au bien organiser
P2
sous contrôle un suivi en termes de gestion
des risques.

Il faut prendre des actions de


P1 Inacceptable
mesures de réduction des risques

Tableau 25 : Tableau de classification des risques.


*Cotation d’opportunité :

Avantage * Effort = Priorité

Avantages
Management/Pérennité/Equipement/personnel
Très faible Faible Moyen Elevé Très élevé
1 2 3 4 5
Très faible 5 5 10 15 20 25

Faible 4 4 8 12 16 20
Efforts

Moyen 3 3 6 9 12 15
Elevé 2 2 4 6 8 10
Très élevé 1 1 2 3 4 5
Tableau 26 : Matrice d’évaluation des opportunités.

 Pour enjeux ayant un effet positif – Opportunités :

Les opportunités pertinentes (considérées pertinentes à la finalité de la compagnie et à son


Système de management de la santé et de la sécurité au travail) possèdent une ampleur de plus
De 12. Elles appartiennent aux classes d’opportunités « intéressantes » et « à saisir
absolument ». Ces opportunités pertinentes font l’objet d’un plan d’actions qui vise à en tirer
profit. Les opportunités non-pertinentes (opportunités négligeables) sont celles qui ont une

Projet de fin d’étude 65


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

ampleur Qui variant de 1 à 10. Les opportunités appartenant à cette classe ne nécessitent pas
l’élaboration d’un plan d’actions.

NIV Classe de priorité Action


Au bien aucune action n’est à
Acceptable ou Tolérable entreprendre, au bien organiser
P2
sous contrôle un suivi en terme e gestion des
opportunités

Il faut prendre des actions afin


P1 Inacceptable
de profiter des opportunités

Tableau 27 : tableau de classification des Opportunités.


 Analyse et actions mise en œuvre face aux risques

Projet de fin d’étude 66


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Interne Externe Risque/opportunité Cotation risque Action Responsable


Weaknesses(Faiblesses) Threats (Menace) O G Criticité Nivea
u
C3 Respect de la procédure
d’achat des EPI (veiller à
Non-respect du port des Pénalité de non-conformité 3 4 12 l’application scrupuleuse GRH / HSE
EPI et des Exigences - Pérennité  de la société de l’évaluation des EPI) et
SST planification des actions de
sensibilisation
C3 Renouvellement des
équipements usées
Station vétuste Non traitement des eaux (Pompes) / remise en
- usées 3 4 12 application de Responsable
l’exploitation automatique Maintenance
de la station
Impact sur l’environnement
Présence de la décharge de travail (dégagement des
publique au voisinage odeurs fétides et risque C2 Modification de la hauteur Selon le
de clôtures entourant
(Site Eljem) pour le patrimoine) 3 3 9 programme
l’entreprise
- définit
Revue de la matrice et
Identification d’analyse Non identification de tous actualisation des risques HSE /
et d’évaluation des RSST - les RSST 2 4 8 C2 SST et des plans d’actions Maintenance
mal effectué d’amélioration / Réalisation
Assurer la mise en
Non-respect des application concrète de la
exigences relatives à la Pénalité de non-conformité procédure en vigueur /
gestion des situations - réglementaire 3 4 12 planifier des actions de HSE / GRH
d’urgence et la capacité à C3 formation / augmenter la
réagir fréquence des actions de
sensibilisation

Pénalité de la non- Relance de la demande


Non classification du site - conformité à la auprès des autorités RH
d’Eljem règlementation et Arrêt de 3 4 12 C3 tutelles

Projet de fin d’étude 67


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Interne Externe Risque/opportunité Cotation risque Action Responsable


l’activité
Assurer la mise en
Mauvaise Stockage et Inspection du travail non application concrète de la HSE
manipulation des - programmée 3 3 9 C2 procédure en vigueur et la Et Pilot
produits chimiques revue systématique de la
matrice
La mise en Former les personnels à
exploitation des Non maitrise d’exploitation l’exploitation de ces GRH
-
certains modules de 3 4 12 C3 certains modules de l’ERP
l’ERP AX AX
Exploitation de
l’application du Non-conformité par rapport
premier consulting aux exigences Légales et
-
pour le suivi de la réglementaires et autres 3 4 12 C3 - HSE
veille LR n’est exigences
systématiquement
mise à jour
Changements des
prix des matières Dépense instable 4 2 8 C2 -
-
premières
Dévalorisation Faires des études sur la Responsable
- continue du dinar 4 4 16 C3 dévalorisation des devises Financier
tunisien
Tableau 28 : Extrait d’évaluation des risques SMSST.

 Analyse et actions mise en œuvre face aux opportunités

Interne Externe Risque / Opportunité Cotation opportunité Action Responsable


Strenghts (Forces) Opportunities(Opportunités) O G Criticit Niveau
é
Minimiser les nombres des Atteindre les Resp. HSE /
Amélioration des accidents du travail 1 1 1 P3 objectifs SST Resp. Des
-

Projet de fin d’étude 68


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Interne Externe Risque / Opportunité Cotation opportunité Action Responsable


conditions de travail activités
Amélioration de l’image 1 1 1 P3 Direction
Certification SMQSE de marque auprès de nos Assurance de générale
- clients, visiteurs et des PI confidentialité
Disponibilité des Amélioration des actions 3 2 6 P2 Atteindre les Resp.
-
moyens financiers de prévention objectifs SST Financier
Installation de l’unité 4 3 12 P1 Réalisation des
-
de tri génération Finance objectifs Resp.HSE
(budgets)
Réduire les RSST et Planifier des
Personnel formé à conformité à la actions de
l’utilisation des règlementation 5 2 10 formation et Resp.HSE
-
équipements P2 augmenter la
fréquence de la
sensibilisation
Achats des produits et Les Respect des contrôles 5 3 15 P1 Respect
des équipements et exigences continuel de la
cohérents avec les réglementaires procédure de HSE
besoins - surveillance et
mesure des
contrôles
réglementaires
Respect les exigences de Assurer la mise Direction de
- Communication professionnel procédure de la en application communication
communication 4 2 8 P2 concrète de la
procédure de la
communication
en vigueur
Elaboration d’une matrice 5 3 15 P1
- d’identification d’analyse et
- - -
d’évaluation des RSST
Stabilité et confiance des 5 3 15 P1
- - - -
clients locaux et étrangers
Présence des experts dans le 4 3 12 P1
- - - -

Projet de fin d’étude 69


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Interne Externe Risque / Opportunité Cotation opportunité Action Responsable


domaine SST
Tableau 29 : Extrait d’évaluation des risques SMSST.

1.

Projet de fin d’étude 70


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

5. Détermination du périmètre d’application du système


de management de la S&ST 
 Le champ d'application que nous avons choisi pour le système de gestion de la santé et
de la sécurité au travail à mettre en œuvre à MAKLADA ELJEM est le suivant :
 « Le système de management de la santé et de la sécurité au travail s'applique à tous
les produits et services fournis par MAKLADA, notamment la réception, le traitement,
la fabrication, les tests, la consommation, l’élimination, le stockage, l'expédition et la
livraison des produits en acier ainsi que les activités de production d’énergie ».

6. Système de management de la santé et de la sécurité au


travail 
Les processus identifiés ont été classé en 3 grandes familles :

 Les processus de réalisation : Ils contribuent directement à la réalisation du produit, de


la détection du besoin du client à sa satisfaction. Ils regroupent les activités liées au
cycle de réalisation du produit.
 Les processus de support ou soutien : Ils sont indispensables au fonctionnement de
l’ensemble des processus en leur fournissant les ressources nécessaires. Ils comprennent
notamment les activités liées aux : — ressources humaines ; — ressources financières ;
— installations et leur entretien (locaux, équipements, matériels, logiciels, etc.);
— traitement de l’information, Selon la finalité de l’organisme considéré, ses clients, son
organisation, un même type de processus peut être considéré soit comme processus de
réalisation soit comme processus de support.
 Les processus de management ou de direction : Ils comprennent la détermination de la
politique, le déploiement des objectifs dans l’organisme, l’allocation des ressources. Ils
assurent la cohérence des processus de réalisation et de support. Ils incluent la mesure et
la surveillance du système de processus et l’exploitation des résultats en vue de
l’amélioration des performances.

Projet de fin d’étude 71


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Management & Pilotage


Processus Processus Ecoute &
management qualité Communication client
& Amélioration « PCS02 »
« PCS01 »

Satisfaction Clients et Partenaires


Exigences et Attentes Clients et Partenaires

Réalisation
Processus
Réalisation
Processus Processus
« PCS04 »
Etude de Livraison
consultation
Client « PCS06 »
« PCS03 »

Processus
IN OUT
Achat
« PCS05 »

Processus
Gestion de
projet
« PCS09 »

Processus Processus Processus


Processus
GRH Maintenance Système
Support HSE
« PCS07 » « PCS08 » d’Information
« PCS11 »
« PCS10 »

Figure 30 : Cartographie des processus du MAKLADA ELJEM.

Projet de fin d’étude 72


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Edition: Date:
PROCESSUS B 04/10/2018
Référence : PCS11 Page. 73/4
GROUPE
Sante et Sécurité au travail
1. Objet  :
 Analyse des activités et des risques associés en Santé, Sécurité, générés par l’activité du de « Maklada
groupe » pour la santé et sécurité au travail des salariés et de toutes personnes travaillant pour le
compte de « Maklada groupe ».
 Maitrisant ou influençant la manière dont les produits et services de l’organisme est conçus, fabriqués,
distribués, consommés et éliminés en adoptant une perspective de cycle de vie
 Identifier les situations d'urgence potentielles afin d'être en mesure de réagir de manière rapide et
efficace pour réduire tout impact sur l'homme et son environnement naturel et technique, en conformité
avec la politique de
« Maklada groupe » et les exigences du SMSST.
 Gérer les déchets solides et liquides et respecter les limites réglementaires des polluants.
 Assurer la sécurité de bien être des travailleurs
 Maitrise opérationnelle SST visant à diminuer les risques de chaque danger identifié.
 Évaluer la conformité « Maklada groupe » par rapport à la réglementation en termes de SST.

2. Finalités du Processus  :

 Atteinte des objectifs définis pour le « SMSST ».


 Respecter la réglementation.
 Améliorer en permanence le processus SST.
 Préserver la santé des personnels et des biens
 Améliorer en permanence la Préparation et la Maîtrise des Situations d’Urgence et la Capacité à réagir.
 Réduire les Impact de la pollution quel que soit sa nature en intervenant sur les émissions.
3. Pilote(s) de Processus  :

 Le Responsable du Service Sécurité du site assure la surveillance.


 Les Responsables des Activités et les Pilotes de Processus veillent sur l’application des exigences
définies.
4. Application  :

 Au niveau de l'ensemble du site et de son entourage.


ETABLIS PAR : VERIFIE PAR : APPROUVE PAR  :

Projet de fin d’étude 73


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

 Fonction : DG  Fonction : DGG


 Fonction : RSE
 Nom : CHAIEB Ammar  Nom : NAJAI Amor
 Nom : BEN SAID Salem &
 Date : 04/10/2018  Date : 04/10/2018
ZAHMOUL Houssem
 Visa :  Visa :
 Date  : 04/10/2018
 Visa :

5. Moyens  :

 Humains : Personnel Qualifié et en nombre suffisant selon l’Organigramme de la société.


 Matériels  : Toutes les Ressources nécessaires pour le bon fonctionnement du Processus.
6. Contexte et Enjeux du Processus  :
 Absence de liaison avec l'ONAS (Maklada Eljem)
 Présence de terrain agricole et décharge publique au voisinage (Maklada Eljem)
 Absence des tests des simulations de situation d'urgence avec la protection Civile
 Limite des moyens et capacités au niveau de l'hôpital communal d'Eljem.
 Forces majeures : intempérie, inondation, chaleur élevée, grève, …
Enjeux
 Non disponibilité des collecteurs agrées.
Externes
 Nouvelles Technologies.
 Limite des moyens et capacités au niveau de l'hôpital communal d'Eljem
 Nouvelles exigences Normatives et LR.
 Contrôles réglementaires.
 Station de traitement des eaux usées
 Fosse septique limitée
 Zones de stockages des huiles usagées, des produits chimiques et des déchets solides
 Qualification de l'équipe de premières 'interventions
 Exploitation des résultats de suivi et de surveillance : simulation, Accident de travail,
Enjeux
incidents.
Internes
 Sensibilisation et communication au niveau des sous-traitants et visiteurs
 Rigueur au niveau de l'application
 Poussière, Bruit
 Fuites et dégagement de gaz.
7. Parties Intéressées  :

Projet de fin d’étude 74


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

 Fournisseurs, Clients et sous-traitants


Externes  Visiteurs et intervenants externes
 Autorités et Organismes Agréés
 Tous les Processus du SMSST
Internes  Equipe de 1ère intervention
 Personnel
8. Données d’Entrée et de Sortie du Processus  :

 Politique S&ST
 Attentes de parties intéressées
 Plaintes de parties intéressées
 Exigences de référentielle OHSAS 18001
 Exigences réglementaires et Normatives applicables aux activités Maklada Groupe.
 Identifier et évaluer les Risques SST
 Formation et sensibilisation de personnel
Entrée
 Maitrise opérationnelle SST
(Début)
 Surveiller les sous-traitants

 Surveiller la gestion des déchets
 Résultats de mesures et surveillance des émissions
 Personnel qualifié et dévoué pour le ramassage, le tri et le stockage.
 Résultats de suivi et de surveillance des accidents et incidents
 Historique des situations d'urgence et des simulations
 Observation des situations à risque, incident, accident, déversement, intempérie, séisme,
incendie, alarmes et autres.
 Plan des Opérations Internes

 Prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles.


 Préparer un plan d’urgence SST
 Maitriser les situations d’urgence SST.
Sortie  Rapport de situation d'urgence et plan d'action
(Fin)  Satisfaction des exigences des Clients et Partenaires,
  Conformité avec les exigences Normatives, Légales et Réglementaires
 Améliorer en permanence le processus SST
 Maitrise opérationnelle santé et sécurité au travail
 Plan d'action suite aux contrôles et surveillance des émissions
 Besoin en ressources et en formation

Projet de fin d’étude 75


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

9. Indicateurs du Processus :

1. Nombre de non-conformité relative à SST


2. Nombre de plaintes SST
3. Nombre des situations d’urgences relatives à la SST
4. Taux de conformité légale
10. Définition et Abréviations :
AA : Action d’Amélioration SMSST: Système Management SST
RD : Revue de Direction RMSST: Resp. Management SST
MAR : Matrice Analyse des Risques BT : Bureau Technique
RCQ  : Responsable Contrôle Qualité RSE : Responsable Sécurité et Environnement
MIAER : Matrice Identification Analyse et
RP  : Responsable Production
Evaluation des Risques SST
GMT  : Groupe de Médecine de Travail LR : Légal & Réglementaire
11. Examen des Modifications :
Fiche d’Identification des Modifications
Edition Date Modification

Création - Nouvelle présentation dans le cadre de la mise en place du


A 05/10/2017 SMQSE selon les normes ISO-9001/2015 - ISO-14001/2015 et OHSAS-
18001/2007
- Processus regroupant les 3 processus PCS11-12-13: Modification des
B 04/10/2018
indicateurs (mesurables).
Tableau 30 : Processus Santé et Sécurité au Travail.

7. Détermination des exigences l égales et autres exigences


applicables 
7.1. Définition de la veuille réglementaire 
La veille réglementaire, est une activité qui consiste à identifier parmi la production
législative (nationale, européen et internationale) les nouveaux textes qui sont applicables à
l'entreprise, et de définir les actions nécessaires à mettre en place pour se conformée à ces
nouvelles exigences.

La veille réglementaire couvre à la fois les domaines de la Qualité, sécurité des aliments,
santé et sécurité au travail et l’environnement.

Projet de fin d’étude 76


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

7.2. Détermination des exigences légales qui sont applicables à ses dangers
et ses risques pour la SST et à son SMSST 
L'identification et l'évaluation de la conformité aux exigences légales et aux autres exigences
Applicables dans la phase initiale de la mise en œuvre du système nécessitent un
Investissement important en termes de réglementation en matière de santé et de sécurité au
Travail.

La surveillance réglementaire et les actions qui en résultent continueront d'être une étape
majeure dans la vie de la gestion de la SST.

Afin de garantir un bon contrôle des activités liées à l'identification, à l'évaluation et au suivi
des exigences légales et des autres exigences applicables, Nous présentons dans le tableau
suivant le suivi des exigences identifiées au sein de la société MAKLADA ELJEM:

Projet de fin d’étude 77


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Date d’édition :
Tableau de suivi des exigences légales 13/11/2017

Thème Référence et titre du texte Domain Conformité Action Resp / Suivi


e Délai
Chapitre VI (articles 293 à 324) : Les
établissements dangereux, insalubres ou SST 1
Etablissement Dangereux

incommodes du code du travail 2018.


Arrêté du ministre de l'industrie, de l'énergie et
des petits et moyennes entreprises du novembres SST 1
2005, fixant la nomenclature des établissements
dangereux, insalubres ou incommodes
Arrêté du ministre de l'industrie et de la
technologie du 23 février 2010, modifiant et SST 1
complétant l'arrêté du ministre de l'industrie, de
l'énergie et des petites et moyennes entreprises
du 15 novembre 2005 fixant la nomenclature des
établissements dangereux, insalubres ou
incommodes.
Arrêté du ministre de l'industrie et du
Commerce du 25 janvier 2012, modifiant et SST 1
complétant l'arrêté du ministre de l'industrie, de
l'énergie et des petites et moyennes entreprises
du 15 novembre 2005 fixant la
Nomenclature des établissements dangereux,
insalubres ou incommodes.
Décret 2006 -2687 relatif aux procédures
d’ouverture et d’exploitation des établissements SST 1
dangereux, insalubres ou incommodes et qui
abroge le décret 68-88 du 28/3/68(09/10/2006)
Arrêté du 20 février 2010, fixant les termes de
référence de l'étude de dangers et du plan SST 1
d'opération interne relatives aux établissements
dangereux, insalubres ou incommodes de
première et de deuxième catégorie. (20/02/2010)
Décret n° 2000-1989 du 12 septembre 2000,
fixant les catégories d'entreprises tenues de SST 1
désigner un responsable de sécurité au travail et
les conditions devant être remplies par celui-ci
Arrêté du ministre de l'intérieur du 16
Septembre 2013, fixant le contenu et la forme du SST 1
registre de sécurité.
Arrêté du ministre de l'intérieur du 16 '- Formation 2ème degré
Septembre 2013, fixant la composition de pour responsable de
l'équipe de sécurité, ses attributions, les sécurité
conditions de la mise en place dans les bâtiments SST - Formation 1èredegré
ainsi que les conditions devant être remplies par 0 pour chef d'équipe de
les individus habilités à en faire partie sécurité Khalil

Projet de fin d’étude 78


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Date d’édition :
Tableau de suivi des exigences légales 13/11/2017

Thème Référence et titre du texte Domain Conformité Action Resp / Suivi


e Délai
- Dossier à transmettre à Driss / encours
la protection civile 2018
(Article 09)
Arrêté du ministre de l’intérieur du 16septembre
2013, fixant les documents constituant le dossier SST 1
d'obtention de l'attestation de prévention ou de
son renouvellement ainsi que le modèle de la dite
attestation et du livre y réservé.
Arrêté du ministre de l’intérieur et du ministre
des finances du 25 septembre 2013, fixant le SST 1
montant de la redevance exigible à la délivrance
de l’attestation de prévention.
Arrêté du 28 juillet 1988 Fixant les modalités de
prise en charge par le fond des accidents de SST 1
travail des prestations dues aux stagiaires en cas
d'accidents de travail et de maladies
professionnelles
Loi n° 2009-11 du 2 mars 2009, portant
Accidents de travail & maladies professionnelles

promulgation du code de la sécurité et de la SST 1


prévention des risques d’incendie, d’explosion et
De panique dans les bâtiments (1).
Arrêté du ministre des affaires sociales du 21
décembre 1994 réglementant le contenu du SST 1
résumé de la loi n° 94-28 du 21 février 1994
relative au régime de réparation des préjudices
résultant des accidents du travail et des maladies
professionnelles
Arrêté 21 décembre 1994 Arrêté du ministre des
affaires sociales du 21 décembre 1994, fixant le SST 1
modèle des formules de déclaration des
travailleurs nouvellement recrutés et de
déclaration trimestrielle des travailleurs.
Loi n° 95-103 du 27 novembre 1995 modifiant et
complétant la loi n° 94-28 du 21 février 1994 SST 1
relative à la réparation des accidents du travail et
des maladies professionnelles.
Arrêté du 13 janvier 1995, fixant la formule de la
déclaration de procédés du travail pouvant SST 1
provoquer des maladies professionnelles ou la
cessation de leur utilisation
Arrêté du ministre des affaires sociales du 23
février 1995, fixant la formule de la déclaration SST 1
des accidents du travail et des maladies

Projet de fin d’étude 79


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Date d’édition :
Tableau de suivi des exigences légales 13/11/2017

Thème Référence et titre du texte Domain Conformité Action Resp / Suivi


e Délai
professionnelles.
travailComité santé & Sécurité auvérifierBruit et nuisance sonore à

Décret n° 84-1556 de la 29/12/1984 Portante


réglementation des lotissements industriels SST 1
Arrêté du Secrétaire d'État aux Travaux Publics
et à l'Habitat du 08 janvier 1966, SST 1

Loi n° 94-29 du 21 février 1994, portant


modification de certaines dispositions du code du SST 1
travail.
Décret n° 95-30 du 09 janvier 1995, relatif à la
composition et au fonctionnement de la
commission consultative d'entreprise et aux
modalités d'élection et d'exercice des missions SST 1
des délégués du personnel.

Décret 68-71 du 14 mars 1968 Relatif à l'emploi


Conditions de travail

des enfants de plus de 15 ans à des travaux légers SST 1


Décret n° 68-83 du 23 mars 1968 Fixant la liste
des travaux nécessitant une surveillance médicale SST 1
spéciale
Remettre en état et
propreté les vestiaires
* Fournir des armoires
Décret n° 68-328 du 22 octobre 1968 fixant les individuelles métalliques
règles générales d'hygiène applicables dans les SST 0 à
entreprises soumises au code du travail + porte perforée en haut
et en bas avec porte Khalil
vêtement et fermant à Driss / Encours
clef : 2018
+ Hauteur : 1 m .30
+ Largeur : 0 m30
+ Profondeur 0 m 40
Décret 70-517 du 21 septembre 1970 Portant

Projet de fin d’étude 80


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Date d’édition :
Tableau de suivi des exigences légales 13/11/2017

Thème Référence et titre du texte Domain Conformité Action Resp / Suivi


e Délai
publication des conventions internationales du SST 1
travail N° 59, N° 77, N° 117, N° 119, N° 120, N°
127
Loi 87-31 du 06 juillet 1987 Portant Ratification
de la convention arabe n° 7 relatives à l'hygiène SST 1
et à la sécurité au travail
Loi N°92-114 du 30 novembre 1992 portant
ratification du protocole dénommé "protocole de SST 1
1990 relatif à la convention sur le travail de nuit"
Décret n° 96-190 du 05 février 1996, portant
publication de la convention internationale n° SST 1
138 concernant l'âge minimum d'admission à
l'emploi, adopté à Genève le 26 juin 1973.
Loi n° 96-62 du 15 juillet 1996, portant
modification de certaines dispositions du Code SST 1
du Travail
Arrêté du 19 janvier 2000 fixant les types de
travaux dans lesquels l'emploi des enfants est SST 1
interdit
Arrêté du ministre des affaires sociales, de la
solidarité et des Tunisiens à l’étranger du 14 SST 1
février 2007, relatif à la protection des
travailleurs chargés du transport manuel de
charge.
Articles 333 à 334 du code du travail "loi N°95-
128 du 7 octobre 1959 relative aux vêtements de SST 1
travail dans l'industrie, le commerce et les
professions libérales
et Gestion

Décret n° 2004-1749 du 20 juillet 2004, fixant la


liste et la définition des matières dangereuses de SST 1
la classe 2 autorisées à être transportées par route
desGestion des

et les conditions de leurs emballages,

Loi n° 97-37 du 2 juin 1997, relative au transport SST 1


par route des matières dangereuses
transport

Articles de 152 à 156 : Hygiène et sécurité des


du

travailleuses «lois n96-62 du 15 juillet 1966, SST 1


portant modification de certaines dispositions du
Médecine

code de travail"
Décret n° 2000-1989 du 12 septembre 2000, Remplir rapport
portant organisation et fonctionnement des SST 0 d'activité annuelle d'un HZ Encours

Projet de fin d’étude 81


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Date d’édition :
Tableau de suivi des exigences légales 13/11/2017

Thème Référence et titre du texte Domain Conformité Action Resp / Suivi


e Délai
travail

services de médecine du travail service de médecine du 30/01/20


travail 18
Arrêtés du 27 octobre 2003, portant fixation des
modèles de contrats de travail pour l'exercice de SST 1
la médecine du travail dans un service autonome
ou d'un groupement de médecine du travail.
Procédures

Mettre en conformité les


plaques existantes
Arrêté du 22 décembre 1998 fixant le modèle de (cigarettes HZ
l'indication signalant les endroits dans lesquels il SST 0 perpendiculaires et texte 30/01/20 Encours
est interdit de fumer en arabe en bas du 18
administratives

tableau) + affichage
des

Décret n° 64-422 du 18 décembre 1964


BâtimentsSécurité

modifiant le décret n° 62-129 du 18 avril 1962,


relatif aux prescriptions de sécurité dans SST 1
l'industrie du bâtiment.
Arrêté du 16 janvier 1986 Portant homologation
Sécurité des équipements

des normes tunisiennes relatives aux ascenseurs SST 1


et monte-charge
Décret N° 75-503 du 28 juillet 1975 portant
réglementation des mesures de protection des SST 1
travailleurs dans les établissements qui mettent
en œuvre des courants électriques
Arrêté du 12 juin 1987 déterminant les machines
et éléments de machines qui ne peuvent pas être SST 1
utilisé, mais en vente loués sans dispositifs de
protection
Décret du 12 juillet 1956 Portant réglementation
sur les appareils à gaz SST 1
Transport routier

Arrêté du Ministre du transport du 25 janvier


2000, relatif à l'immatriculation des véhicules, SST 1
Décret n° 2000-148 du 24 janvier 2000, fixant la
périodicité et les procédures de la visite SST 1
technique des véhicules ainsi que les conditions
de délivrance des certificats de visite technique et
les indications qu’ils doivent porter.
Décret n° 2000-151 du 24 janvier 2000, relatif
aux règles générales de la circulation routière. SST 1
Relatif aux règles générales de la circulation
routière…
JORT N°92 "Décret n° 2012-2759 du 13

Projet de fin d’étude 82


Support

Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Date d’édition :
Tableau de suivi des exigences légales 13/11/2017

Thème Référence et titre du texte Domain Conformité Action Resp / Suivi


e Délai
novembre 2012, modifiant le décret n° 2000-147 SST 1
du 24 janvier 2000 fixant les règles techniques
d'équipement et d’aménagement des véhicules"
Tableau 31 : Analyse de la conformité règlementaire.

Projet de fin d’étude 83


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

8. Politique 

POLITIQUE QUALITE, ENVIRONNEMENT, SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL


« Un engagement de tous»
Orientée par le souci de répondre de façon harmonieuse aux attentes de sa clientèle et de ses partenaires, et de rendre de plus en
plus efficace sa gestion, MAKLADA s’est lancée dans des actions visant la compétitivité par une meilleure qualification de ses
Ressources Humaines, l'exploitation des nouvelles technologies, l'amélioration continue de la productivité et par une veille en
matière de certification des systèmes et des produits.
Pour mériter ce choix, elle a adopté la stratégie de Développement Durable, à travers la « Mise en place d'un Système de
Management Intégré (SMI) » de Qualité, Santé, Sécurité et Environnement (QSE).
La politique que nous mettons en œuvre s'appuie sur les 7 axes prioritaires suivants :
1. Répondre aux demandes de nos clients en adaptant nos services et produits à leurs exigences et attentes.
2. Développer en continu nos potentialités de ventes surtout à l'export par la conquête de nouveaux marchés et l'amélioration
continue de nos services.
3. Développer une culture environnementale et santé sécurité visant les conditions de travail permettant de prévenir la
pollution, les maladies professionnelles et les accidents de travail.
4. Optimiser la consommation des ressources naturelles à travers le suivi rigoureux en particulier de: L'autoproduction de
l'énergie électrique à travers la Trigénération; La récupération, au niveau du processus, des eaux recyclées par la station de
traitement des eaux. L'amélioration continue de la productivité des deux sites de production
5. Mettre en place une communication régulière et transparente pour le personnel et avec nos clients et partenaires.
6. Développer et entretenir la qualification du personnel.
7. Analyser et évaluer en continu, notre travail à travers les audits, les revues de processus et la revue de Direction.
La Direction Générale attache ainsi, une très grande importance au pilotage de ce système avec beaucoup de rigueur en se basant
sur une interprétation positive et invite tout le personnel à participer à la concrétisation de ces objectifs par une adhésion plus
concrète et plus engagée.
La politique SST doit inclure :
- l’engagement à procurer les conditions de travail sûres et saines pour la prévention des traumatismes et pathologies liés
au travail ;
- L’engagement à satisfaire aux exigences légales et autres exigences ;
- L’engagement à éliminer les dangers et à réduire les risques pour la SST ;
- L’engagement pour l’amélioration continue du système de management de la S&ST ;
- L’engagement à la consultation et à la participation des travailleurs et quand ils existent, des représentants des
travailleurs.
Collectivement, nous ferons de MAKLADA deux sites propres & respectueux de l’environnement, de la Santé et
de la Sécurité.

Projet de fin d’étude 84


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

8.1. Participation, Coopération et Consultation des travailleurs 


Un processus pour la consultation et la participation des travailleurs et des représentants des
travailleurs, à tous les niveaux et pour toutes les fonctions.

o Participation des travailleurs est un facteur clé pour la réussite d’un SMSST
 La direction doit encourager la participation aux SMSST des travailleurs encadrant et
non-encadrant ainsi que des représentants des travailleurs
 Le SMSST est ouvert aux suggestions d’amélioration
 Les travailleurs sont appeler à rapporter des situations dangereuses pour mener des
actions.
 Prévoir les modalités, les temps et la formation et les ressources nécessaires pour
consultation et la participation.
 Fournir à un accès à des informations claires, compréhensible et pertinentes sur le
SMSST.

Consultation des travailleurs non Participation des travailleurs non


encadrants
encadrants
*La détermination des besoins et attentes *La détermination des modalités relatives à
des parties intéressées leur consultation et leur participation
*L’établissement de la politique de S&ST *L’identification des dangers et l’évaluation
des risques et des opportunités
*L’attribution des rôles, responsabilités et *La détermination des actions permettant
autorités au sein de l’organisme, selon le cas d’éliminer les dangers et de réduire les
risques pour la S&ST
*La détermination des modalités nécessaires *La détermination des exigences en termes
pour satisfaire aux exigences légales et de compétent de besoins en formation, des
autres exigences formations et d’évaluation de la formation
*L’établissement des objectifs de S&ST et *Le choix de ce qu’il faut communiquer et
la planification des actions pour les atteindre la manière de le faire
*La détermination des mesures de *La définition des mesures de prévention,
prévention applicables à l’externalisation, à leur mise en œuvre et utilisation effectives et
l’acquisition de biens et services et aux efficaces
intervenants extérieurs
*La détermination de ce qu’il est nécessaire *L’analyse des événements indésirables
de surveiller, de mesurer et d’évaluer ainsi que des non conformités et la
détermination des actions correctives
*La planification, l’établissement, la mise en
œuvre et la tenue à jour d’un ou plusieurs
programmes d’audit
Tableau 32 : Consultation et participation des travailleurs non encadrants.

Projet de fin d’étude 85


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

9. Analyse et évaluation des risques SST 


L’analyse des risques SST a été réalisée en trois temps :

1. Identifier les dangers (phénomènes dangereux et situations dangereuses) et évaluer les


risques.

2. Définir des priorités d’action par un système de cotation.

3. Mettre en place un plan d’action.

Au par avant, avant toute analyse, il est important de définir le périmètre de l’étude (poste,
zone et activité) et de bien étudier les risques en prenant en compte la marche ≪ normale ≫
de L’activité mais aussi la marche anormale et/ou accidentelle. On va aussi différencier les
Risques liés aux activités industrielles (de production, de maintenance) et les activités
administratives.

Premier étape identification des dangers et évaluation des risques :

Cette analyse a été réalisée sur le terrain, par observation et analyse de données pour chaque
unité de travail. Elle a débuté par un recueil d’informations indispensables :

 Quels sont les postes concernés ?


 Quelles sont les activités/taches ?
 Quels sont les trajets réalisés par les personnes ?
 Quelles manutentions peuvent-elles être amenées à faire ?
 Quelles positions de travail ? les postures ?
 Comment est organisé le travail dans le périmètre défini ?
 Quels sont les produits/moyens utilisés ?
 Quels sont les équipements de sécurité/consignes en place ?
 Quelles consignes de poste existent ?
 Etc.

Pour chaque tache, les dangers et les dommages associés ont été identifiés. Les dommages
Possibles et/ou les dangers ont été classifiées. Par exemple :

 Dommage chimique.
 Brulure.
 Blessure.

Projet de fin d’étude 86


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

 Maux de dos dus à un problème de posture/d’ergonomie.


 Fatigue causée par les conditions de travail.

 L’évaluation du risque consiste à associer quatre critères : celui de la Fréquence de


l’évènement dangereux non désiré (F), de la gravité du dommage pour l’individu (G), Niveau
de protection (N) et celui du retour d’expérience (E).

Probabilité : il s’agit de la probabilité que le dommage soit constaté à la suite de l’apparition


de la situation dangereuse et de la fréquence ou durée d’exposition au phénomène dangereux.

Méthode d’évaluation des risques SST:

Projet de fin d’étude 87


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

CEDRAI/00
Méthode d’évaluation des risques
Date : 02/04/2019
Page : 1/1
G F N E T P M
Gravité Fréquence Niveau de Retour Total = F x N x E Probabilité Matrice
protection d’expérience
Estimation de la probabilité
Estimation de la Total = F x N x
gravité E Matrice des risques
Fréquence Niveau de Retour (P)
d’exposition protection(N) d’expérience(E)
(F)
1. Faible (F) : Niveau
Accident du 1. Faible: 1. la 1. Pas d’accident de
exposition 1. Très
travail ou prévention sur trois ans gravité
improbable (1<
maladie de l’ordre intrinsèque= à
T< 3)
Professionnel d’une fois la source
sans arrêt de par an
travail
2. Moyen (M) : 2.
Accident du 2. la protection
Moyenne : 2. Un accident 2. Improbable Très
travail ou collective et les
exposition sur trois ans grave
maladie procédures (4<T< 9)
de l’ordre
Professionnel d’une fois
Avec arrêt de par mois
travail
3. Grave (G) : Priorité 1
Accident du 3. Fréquente 3. la
travail ou : exposition protection 3. Deux 3.Probable Grave
maladie de l’ordre individuelle et accidents sur (10<T< 12)
Professionnel d’une fois les procédures trois ans
entrainant une par semaine
incapacité
permanente
partielle
4. Très 4. Très
grave (TG) 4. le 4. Trois
fréquente 4. Très probable Moye Priorité 2
: Accident signalement accidents sur
exposition (12<T) n
du travail et trois ans
quotidienne l’information
ou maladie ou
Professionn du danger
permanente
el Mortel
Priorité 3 Niveau
Faible
de
probabilit
Très improbabl probab Très é
improbab e le proba
le ble

Projet de fin d’étude 88


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Tableau 33 : Méthode d'évaluation des risques SST.

Projet de fin d’étude 89


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Conformité aux exigences légales et autres exigences applicables  :

La Loi sur la santé et la sécurité au travail (LSST) demande, entre autres, à l’employeur
d’identifier les risques avec la participation des travailleurs et de s’assurer que l’organisation
du travail, les méthodes et les techniques utilisées sont sécuritaires ;
Les critères relatifs à la conformité aux exigences réglementaires et autres exigences
applicables sont présentés dans la figure suivante :

Conformité respectée(loin en dessous d’un


Oui seuil règlementaire) ou Non applicable/Non
pertinent

Conformité
réglementaires

Non conformité récurrente ou majeure ou


Non non connaissance de degré de conformité
réglementaire

Figure 31 : Critères de validation de la conformité.

9.1. Résultat de l’analyse des dangers et risques SST 


Pour une analyse détaillée, nous avons utilisé l’architecture interne de l’usine « LOYOUT
GENERAL USINE MAKLADA ELJEM » contenant tous les ateliers de production,
MP&C, MPF et d'autres zones qui appartiennent à l'usine. Nous avons analysé et évalué par
Zone, Activités et Sous-activités actuellement menées par l'entreprise dans le tableau suivant :

Projet de fin d’étude 90


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Projet de fin d’étude 91


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Figure 32 : Louyot général usine MAKLADA ELJEM.

Projet de fin d’étude 92


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Présentation d’un extrait du résultat de l’analyse des risques SST :

Projet de fin d’étude 93


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Projet de fin d’étude 94


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Projet de fin d’étude 95


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Projet de fin d’étude 96


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Projet de fin d’étude 97


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Projet de fin d’étude 98


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Projet de fin d’étude 99


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Tableau 34 : Analyse et évaluation des risques SST au sein de MAKLADA SA.

Projet de fin d’étude 100


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

9.2. Plan d’action à mettre en place 

Projet de fin d’étude 101


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Projet de fin d’étude 102


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Projet de fin d’étude 103


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Projet de fin d’étude 104


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Tableau 35 : Extrait du plan d'action à mettre en place.

Projet de fin d’étude 105


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

10. Conclusion 
Dans ce chapitre, une analyse de risque a été réalisée sur la base de la gravité et de la
probabilité d'occurrence du danger, et sur les mesures de contrôle applicables pouvant
atténuer le risque, à la suite de cette évaluation. Il a identifié les risques sous le contrôle de
mauvais et inadéquats et a élaboré un plan d’action proposé par la société afin de maintenir un
niveau de contrôle satisfaisant, des dates planifiées et une efficacité du suivi en limitant le
temps alloué au suivi par les chefs de projet.

Projet de fin d’étude 106


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Conclusion générale
Pour survivre au sein d’une société mondialisée, il revient à chaque organisme de développer
une « conscience responsable », de communiquer avec l’extérieur, d’écouter les clients, de
s’adapter aux exigences de la société, de faire évoluer ses activités pour survivre
économiquement et contribuer à un développement durable.

Dans la durée, tout organisme est concerné par l’intégration de nouvelles exigences en
adaptant ses activités ainsi que son fonctionnement dans le cadre d’un système de
management qui réunit tous les acteurs de l’organisme. Nous avons vu dans ce projet le
management SST.

Ce projet consiste à préparer l’étude préalable de la mise en place du système de management


de la santé et de la sécurité au travail selon le projet de la Norme internationale ISO 45001 :
2018. Dans ce cadre, la première partie a été dédiée à la présentation de l’organisme
d’accueil, les enjeux de la S&ST dans le secteur du tréfilage et ceux de la nouvelle Norme
ISO 45001.

La deuxième partie du travail a été consacrée à la préparation d’un outil d’autodiagnostic, à la


réalisation d’un diagnostic du management de la S&ST au niveau de la société MAKLADA
SA par rapport aux exigences du projet de la Norme ISO 45001 :2018 pour connaître, par la
suite, le niveau de conformité de l'entreprise et pour élaborer un plan d’actions adéquat. Une
analyse du contexte interne et externe a été également effectuée. Au niveau de cette analyse
les outils SWOT, PESTEL et matrices de pertinence ont permis la détermination des enjeux
pertinents du système de management de la santé et de la sécurité au travail du MAKLADA
SA.

Les parties intéressées pertinentes et également leurs exigences pertinentes ont été
déterminées. Ensuite l’établissement du domaine d’application du système de management de
la S&ST a eu lieu. En suite l’élaboration de la cartographie et le processus SST. Les
exigences auxquelles l’organisme devrait se conformer ont été déterminées à partir des
exigences légales et réglementaires et les exigences pertinentes des parties intéressées
pertinentes.

Ce projet de fin d’études a permis de bien se lancer dans la migration de la norme OHSAS
18001v2007 vers l'ISO 45001v2018 : SM de la S&ST de la société tunisienne du tréfilage

Projet de fin d’étude 107


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

MAKLADA SA et d’ouvrir le chemin vers la certification de la composante santé et sécurité


au travail.

Projet de fin d’étude 108


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Bibliographie
Ouvrage :

 «  De la Gestion des Risques, Méthode d’optimisation globale », Bernard


BARTHELEMY et Philippe COURREGES, 2e édition, Edition d’organisation.
 «  De la management des risques », Pascal KERBEL, Edition d’organisation.
 «  De la gestion des accidents du travail », Mode d’emploi, Sandrine FERRAND,
2e édition.
 «  De la prévention des risques professionnels », Du document unique au plan
d’actions, Pascale MERCIECA, Catherine PINATEL, en collaboration avec Jack
BERNON et Serge DELTOR.
 « Management stratégiques et management de la qualité : ISO 9001 :2015 », Francis
ROESSLINGER et Dominique SIEGEL, AFNOR EDITIONS, Edition 2015.

Normes et références :

 OHSAS 18001 :2007 – Référentiel sur les exigences du système de management santé
sécurité au travail.
 ILO-OSH 2001- Principes directeurs concernant les systèmes de gestion de la sécurité
et de la santé au travail.
 ISO 14001 :2015 – Système de management environnemental – Exigences et lignes
directrices pour son utilisation
 ISO 31000 :2009 – Management du risque – Principes et lignes directrices.
 ISO 9001 :2015 – Systèmes de management de la qualité – Exigences.
 ISO 9000 :2015 – Systèmes de management de la qualité – Principes essentiels et
vocabulaire.
 ISO/DIS 45001 :2016- Systèmes de management de la santé et de la sécurité au travail
– Exigences et lignes directrices pour leur utilisation (Projet de norme internationale).
 BS 45002-0:2018 Occupational health and safety management systems. General
guidelines for the application of ISO 45001.

Textes juridiques:

 Code du travail, république tunisienne, publication 2018.


 Journal officielle de la république tunisienne.

Projet de fin d’étude 109


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Webographie:

 www.cnam.nat.tn: Site de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie.


 www.cnss.tn: Site de la Caisse Nationale de la Sécurité Sociale.
 www.iort.gov.tn: Site de l’Imprimerie Officielle de la République Tunisienne.
 www.isst.nat.tn: Site de l’ « Institut de santé et sécurité au travail » (Tunisie).
 www.inrs.fr: Site de l’« Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention
des Accidents du travail et des maladies professionnelles (France).
 www.iso.org: Site de l’Organisation Internationale de Normalisation.
 www.cchst.ca/oshanswers/hsprograms/risk_assessment : Évaluation des risques
 www.cchst.ca/oshanswers/hsprograms/hazard_risk : Dangers.

Projet de fin d’étude 110


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

ANNEXE 1 
Le tableau 1 présente l’évolution générale des principaux indicateurs des ATMP (Accident
de Travail et Maladies Professionnelles) de l’année 2016 à l’année 2017.

Par exemple, on remarque que le nombre total des accidents de travail sur le lieu de travail
maintien une tendance baissière au cours de dernière année pour atteindre 36250 en 2017.
Cette baisse a logiquement fait diminuer la durée moyenne de l'arrêt de travail qui a passé de
38 en 2016 à 36 en 2017. Mais, le nombre d'accident du travail mortels sur le lieu du travail a
connu aussi une évolution significative de 99 en 2016 à 111 en 2017. Aussi, le nombre de
maladies professionnelles a fluctué entre 1542 et 1661 de TMS depuis 2016.

Evolution
Années 2016 2017 %
2016/2017

Nombre d'accident du travail total 38045 36250 -4,70%


Indice de fréquence 19,2 17,9 -6,80%
Durée moyenne de l'arrêt de travail 38 36 -5,30%
Nombre d'accident du travail sur le 34007
35900 -5,30%
lieu du travail (94%)
Indice de fréquence 18 17% -7,20%
Durée moyenne de l'arrêt de travail 36 34 -5,60%
2243
Nombre d'accident de trajet 4,60%
2145 (6%)
Durée moyenne de l'arrêt de travail 64 54 -15,60%
Dont nombre d'accident du travail
156 151 3,20%
mortel

Nombre d'accident du travail


99 111 -12,10%
mortels sur le lieu du travail
Indice de fréquence 6,9 7,5 -8,70%
accident du trajet mortel 57 40 29,80%
Nombre de maladies 1661(80%)
1542 -7,70%
professionnelles de TMS
Tableau A.1 : Statistiques des accidents du travail et des maladies professionnelles
Année 2017 & évolution 2016/2017.

Projet de fin d’étude 111


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

ANNEXE 2 

% de Avancement
Chapitre
l'avancement Global
Chapitre 4: Contexte de l'organisme 70%
Chapitre 5: Leadership et participation/coopération
65%
des travailleurs
Chapitre 6: Planification 61% 54%
Chapitre 7: Support 47%
Chapitre 8: Réalisation des activités opérationnelles 70%
Chapitre 9: Evaluation des performances 77%
Chapitre 10: Amélioration 66%

Chapitre 4: Contexte de l'organisme


100% Chapitre 5: Leadership et participation/coopération
Chapitre 10: Amélioration des travailleurs

50%

0%
Chapitre 9: Evaluation des performances Chapitre 6: Planification

Chapitre 8: Réalisation des activités opérationnelles Chapitre 7: Support

Tableau A.2 : Résultat de l’autodiagnostic réalisé à la clôture du projet.

Projet de fin d’étude 112


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Projet de fin d’étude 113


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

ANNEXE 3 

Projet de fin d’étude 114


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Projet de fin d’étude 115


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Projet de fin d’étude 116


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Projet de fin d’étude 117


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Tableau A.3 : Extraits du plan d’actions préliminaire (suite à l’autodiagnostic initial).

Projet de fin d’étude 118


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

ANNEXE 4 
Nous avons établir une liste des dangers liés aux activités de l’organisme MAKLADA
ELJEM

Liste des dangers au sein de MAKLADA


Déplacement motorisée
Travail en hauteur : chute de hauteur
Stationnement
Stockage en hauteur : chute d’objet
Equipements et installations
Nuisances sonores (Surdité)
L’éclairage du poste
Environnement et encours poste de travail
Incendie, Explosion
Electricité
Risque et nuisances liés aux travails
Produits chimiques dangereux, Emissions et déchets
Energie électrique.
Circulation des engins.
Circulation des engins de manutention.
Charge manutentionnée mécaniquement.
Charge manutentionnée manuellement.
Vibration mécanique.
Utilisation de matériel électrique.
Tableau A.4 : liste des dangers.

Projet de fin d’étude 119


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

ANNEXE 5 

Réf: FORM.FINC.02
FICHE PROGRAMME D'UNE
Version : 02
ACTION DE FORMATION
Date : 25/04/2019

Thème : Les exigences de la norme ISO 45001


Population cible :
 Responsables / Animateurs sécurité débutant ou déjà en poste souhaitant mettre en œuvre l’ISO 45001
 Tout professionnel impliqué dans la mise en place du management de la Santé-Sécurité au Travail

Objectifs de formation: Objectifs pédagogiques :


Mettre en place un système de management de la Santé- Appréhender les exigences de la norme ISO 45001
Sécurité au Travail (SST) selon l’ISO 45001
Identifier les points à risques de la démarche de
Intégrer un système de management de la Santé- système de management de la Santé & Sécurité au
Sécurité au Travail (SST) aux autres systèmes de Travail
management.

Projet de fin d’étude 120


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Méthodes et Moyens Durée (Heures)


Contenus/ Concepts
Jours Pédagogiques Théori Pratiq
Clés à aborder
e ue
Les avantages du management de SST Un

aperçu de l'histoire de la SST Introduction

à la norme ISO 45001:2018 Les

nouveautés de la norme ISO 45001

Exercice : Termes et définitions Contexte


▪ Présentation en
vidéoprojecteur avec
de l'organisation
support de cours
correspondant, exercices, 5 1
 Analyse du contexte questionnaires pratiques et
J  Champ d'application du SMSST
1  Parties intéressées. évaluations.
 Les éléments clés du système. ▪ Utilisation d’un cas concret
qui permet l’appropriation
5) Leadership et participation d’outils opérationnels pour
la construction d’un
 Le rôle clé de la direction système de management
 Responsabilités.
 Consultation des employés. SST

Exercice : Déterminer les enjeux

6) Planification

 Identification des dangers


 Risques / opportunités SST
 Exigences réglementaires SST

6) Planification

 Planification des actions pour faire


face aux risques en matière de SST
et opportunités
 La planification des actions pour
assurer la conformité réglementaire
 De la politique en matière de SST
aux objectifs SST
 Planification des actions pour
atteindre les objectifs
 Suivi des actions et l'évaluation de

Projet de fin d’étude 121


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

l'efficacité.
Exercice :

 Identification des risques en


matière de SST
 Evaluation des risques SST
 Planification des actions pour
faire face aux risques SST
Exercice : Évaluation des autres risques / ▪ Présentation en
opportunités au système de management de vidéoprojecteur avec
la SST support de cours
correspondant, exercices,
J 7) Support questionnaires pratiques et 4 2
2 évaluations.
 Mise à disposition des ressources ▪ Utilisation d’un cas concret
appropriées.
qui permet l’appropriation
 Sensibilisation
d’outils opérationnels pour
 La communication interne et
la construction d’un
externe.
système de management
 Assurer la compétence du
personnel. SST
 Maîtrise des informations
documentées.
Exercice : plan de communication externe et
interne
Exercice : informations documentées
exigées par la norme ISO 45001
8) Maîtrise opérationnelle
 La planification et le contrôle
opérationnel.
 L'élimination des risques et la
réduction des risques en matière de
SST
 Management du changement
 Sous-traitance.
 Les achats de biens et services.

Projet de fin d’étude 122


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

8) Maîtrise opérationnelle
 Management des sous-traitants
 Préparation et réponse aux
situations d'urgence.

Exercice : Processus de gestion des sous-


traitants : évaluation des risques et maîtrise
opérationnelle

9) Évaluation de la performance

 L'établissement d'un plan de


surveillance en matière de SST.
 Audits internes SST. 2 4
 Évaluation de la conformité
J réglementaire.
3  Revue de direction : évaluation de
l'efficacité du système de
management de la SST et les
décisions associées.

10) Amélioration

 Incidents et non-conformités en
matière de SST
 Corrections et actions correctives

Exercice : le management des programmes


d'audit interne en matière de SST

Exercice : Procédure de traitement des


incidents SST et son application à une
situation réelle
Total 11 7

Critères et indicateurs d'évaluation : Evaluation à la fin de la 3ème journée

Tableau A.4 : Fiche programme d’une action de formation.

Projet de fin d’étude 123


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Projet de fin d’étude 124


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Projet de fin d’étude 125


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Projet de fin d’étude 126


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Projet de fin d’étude 127


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Projet de fin d’étude 128


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Projet de fin d’étude 129


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Projet de fin d’étude 130


Etude préalable de la mise en place d’un SMSST selon le projet la norme ISO45001:2018 ISGIS

Projet de fin d’étude 131

Vous aimerez peut-être aussi