Vous êtes sur la page 1sur 9

UNIVERSITE ABDELMALEK ESSAADI Année 2020/2021

FACULTE DES SCIENCES Filière SMCP(S1)

MODULE D’ATOMISTIQUE
CORRIGE DE LA SERIE N°5

Exercice I

Déterminer la configuration électronique et le numéro atomique des éléments


suivants :
1) L’alcalino-terreux appartenant à la deuxième période.
2) L’alcalin appartenant à la quatrième période.
3) L’halogène appartenant à la troisième période.
4) Le gaz rare appartenant à la quatrième période.
5) Le sixième métal de transition appartenant à la première série.
6) L’élément appartenant au groupe IVB et à la quatrième période.
7) L’élément appartenant au groupe VA et à la troisième période.

Corrigé de l’exercice I
1) La couche externe des alcalino-terreux est de la forme : ns2
Notre alcalino-terreux appartient à la 2ème période donc n = 2.
D’où : Sa couche externe est 2s2.
Sa configuration électronique est 1s2 2s2
Son numéro atomique Z = 4

2) La couche externe des alcalins est de la forme : ns1


Notre alcalin appartient à la 4ème période donc n = 4.
D’où : Sa couche externe est 4s1.
Sa configuration électronique est 1s2 2s22p6 3s2 3p6 4s1
Son numéro atomique Z = 19

3) La couche externe des halogènes est de la forme : ns2np5


Notre halogène appartient à la 3ère période donc n = 3.
D’où : Sa couche externe est 3s23p5.
Sa configuration électronique est 1s2 2s22p6 3s2 3p5
Son numéro atomique Z = 17

1
4) La couche externe des gaz rares est de la forme : ns2np6
Notre gaz rare appartient à la 4ème période donc n = 4.
D’où : Sa couche externe est 4s24p6.
Sa configuration électronique est 1s22s22p6 3s2 3p6 3d10 4s24p6
Son numéro atomique Z = 36

5) Les métaux de transitions ont pour terminaison : (n-1)dx ns2 1≤ x ≤ 10


La première série correspond à n = 4 et le sixième métal correspond à x = 6.
D’où : Sa couche externe est 3d64s2.
Sa configuration électronique est 1s22s22p6 3s2 3p6 3d64s2
Son numéro atomique Z = 26

6) L’élément appartenant au groupe IVB a une couche externe qui contient 4


électrons c’est-à-dire : x + 2 = 4, et elle est sous la forme : (n-1) d2 ns2. La 4ème
période correspond à n = 4, d’où :
Sa configuration est: 1s22s22p6 3s2 3p6 3d2 4s2.
Son numéro atomique Z = 22

7) L’élément appartenant au groupe VA a une couche externe, (ns2npx), qui


contient 5 électrons(x + 2 = 5) et elle est donc sous la forme : ns2 np3. La 3ème
période correspond à n = 3, d’où :
Sa configuration est : 1s22s22p6 3s2 3p3
Son numéro atomique Z = 15

Exercice II
1) A quel groupe et à quelle période appartient le Sélénium (Se) (Z = 34).
2) Déterminer le numéro atomique ainsi que la configuration électronique de
l’élément qui appartient au même groupe que le Bore (Z = 5) sachant qu’il est
situé dans la 4ème période.

Corrigé de l’exercice II

1) Se (Z = 34)
Sa configuration est : 1s22s22p6 3s2 3p6 3d10 4s24p4

Couche externe de la forme 4s24p4


Groupe VIA
6 électrons sur la couche externe

2
ème
n = 4 donc il appartient à la 4 période.

2) B (Z = 5) 1s22s22p1
La couche de valence du Bore (B) est 2s22p1, l’élément inconnu X appartient
au même groupe que le Bore, donc il possède une couche de valence de la
forme ns2 np1.
X appartient à la 4ème période donc n = 4.
D’où la configuration électronique de X : 1s22s22p6 3s2 3p6 3d10 4s24p1
Et le numéro atomique Z(X) = 31.

Exercice III
1) Donner le groupe et la période de soufre (16S).
2) Donner la configuration électronique d’un élément X de la même période
que le soufre qui possède trois électrons célibataires. Quel est son numéro
atomique.
3) Comparer l’électronégativité et le rayon atomique des deux éléments X et S.
4) Donner la configuration électronique d’un élément Y du même groupe que
le soufre et du numéro atomique supérieur. Comparer l’électronégativité et le
rayon atomique des deux éléments Y et S.

Corrigé de l’exercice III

1) S (Z = 16)
Sa configuration est : 1s22s22p6 3s2 3p4

Couche externe de la forme 3s23p4


Groupe VIA
6 électrons sur la couche externe

ème
n = 3 donc il appartient à la 3 période.

2) L’élément X qui appartient à la 3ème période et possède 3 électrons


célibataires a :

La configuration électronique : 1s22s22p6 3s2 3p3


Le numéro atomique Z = 15.

3
3) Il s’agit de la même période donc n est constante. Lorsque Z augmente sur
la même période, l’attraction augmente est le rayon diminue. On a Z(X) <
Z(S) donc on aura :

r(16S) < r(15X) et (16S) > (15X)

4) Même groupe ça veut dire même configuration électronique externe :


ns2 np4
On prend n = 4, donc la configuration électronique de Y est :
1s22s22p6 3s2 3p6 3d10 4s24p4 et Z(Y) = 34

n(Y) > n(S) donc: r(S) < r(Y) et (S) > (Y)

Exercice IV
Soient les éléments : 8O, 9F, 10Ne, 11Na, 12Mg, 14Si, 15P, 16S, 17Cl, 19K et 20Ca.
1) Classer par ordre de rayon atomique croissant : O2-, Ne, Na+ et Mg2+.
2) Classer par ordre d’énergie d’ionisation croissant : K, K+ et Ca+.
3) Classer par ordre d’électronégativité croissante : S, Mg, Si, F et Cl.

Corrigé de l’exercice IV

1) O2- (Z = 8 , 10 électrons)
Ne (Z = 10 , 10 électrons)
Na+ (Z = 11 , 10 électrons)
Mg2+ (Z = 12 , 10 électrons)
Donc les quatre espèces sont isoélectroniques.
L’attraction est d’autant plus forte et le rayon est d’autant plus petit, lorsque
la charge du noyau est élevée, d’où :

r(Mg2+) < r(Na+) < r(Ne) < r(O2-)

2) K (Z = 19 , 19 électrons) 1s22s22p6 3s2 3p6 4s1


K+ (Z = 19 , 18 électrons) 1s22s22p6 3s2 3p6

4
Ca+ (Z = 20 , 19 électrons) 1s22s22p6 3s2 3p6 4s1

K+ possède la configuration électronique d’un gaz rare donc une couche de


valence saturée, il possèdera l’énergie d’ionisation la plus élevé.

K et Ca+ possèdent la même configuration c’est à dire le même nombre


d’électrons, mais le noyau de Ca+ possède une charge supérieure, donc :

Ei (K) < Ei (Ca+)


D’où finalement :

Ei (K) < Ei (Ca+) < Ei (K+)

3) S (Z = 16) 1s22s22p6 3s2 3p4


Mg (Z = 12) 1s22s22p6 3s2
Si (Z = 14) 1s22s22p6 3s2 3p2
F (Z = 9) 1s22s22p5
Cl (Z = 17) 1s22s22p6 3s2 3p5

On remarque que S, Mg, Si et Cl appartiennent tous à la 3ème période avec :

Z(Mg) < Z(Si) < Z(S) < Z(Cl)

L’électronégativité  augmente lorsqu’on parcourt une période de gauche à


droite, d’où :
(Mg) < (Si) < (S) < (Cl)

Pour le fluor on remarque qu’il appartient au même groupe que Cl (groupe


des halogènes) avec Z(F)<Z(Cl), et on sait que  diminue lorsqu’on descend
un groupe, d’où :
(Cl) < (F)
Finalement on aura :

(Mg) < (Si) < (S) < (Cl) < (F)

5
Exercice V

1) Calculer pour l’atome du carbone (6C), la 1ère, la 2ème et la 3ème énergie


d’ionisation. Conclure.
2) Calculer pour l’atome du Chlore (17Cl), l’énergie d’ionisation, l’affinité
électronique et l’électronégativité dans l’échelle de Mulliken.

Corrigé de l’exercice V
1) *1ère ionisation du carbone correspond à la réaction suivante :

C C+ + 1e- Ei1(C) = ?

Ei1(C) = E(C+) – E(C)

C : (1s2) ( 2s22p2) E(C) = 2E(1s2) + 4E(2s22p2)

C+ : (1s2) (2s22p1) E(C+) =2E(1s2) + 3E(2s22p1)

Ei1(C) = 3E(2s22p1) - 4E(2s22p2)

 Z*(2s22p2) = 6 – (3x0,35 + 2x0,85) = 3,25


E(2s22p2) = - 13,6x((3,25)2/4)= -35,913 ev

 Z*(2s22p1) = 6 – (2x0,35 + 2x0,85) = 3,6


E(2s22p1) = - 13,6x((3,6)2/4)= -44,064 ev

Donc : Ei1(C) = 3 x (-44,064) - 4 x (-35,913) = 11,46 ev

*2ère ionisation du carbone correspond à la réaction suivante :

C+ C2+ + 1e- Ei2(C) = ?

Ei2(C) = E(C2+) – E(C+)

C2+ : (1s2) ( 2s2) E(C2+) = 2E(1s2) + 2E(2s2)

C+ : (1s2) (2s22p1) E(C+) =2E(1s2) + 3E(2s22p1)

6
Ei2(C) = 2E(2s2) - 3E(2s22p1)

 Z*(2s2) = 6 – (1x0,35 + 2x0,85) = 3,95


E(2s2) = - 13,6x((3,95)2/4)= -53,048 ev

 Z*(2s22p1) = 6 – (2x0,35 + 2x0,85) = 3,6


E(2s22p1) = - 13,6x((3,6)2/4)= -44,064 ev

Donc : Ei2(C) = 2 x (-53,048) - 3 x (-44,048) = 26,09 ev

*3ère ionisation du carbone correspond à la réaction suivante :

C2+ C3+ + 1e- Ei3(C) = ?


Ei3(C) = E(C3+) – E(C2+)

C2+ : (1s2) ( 2s2) E(C2+) = 2E(1s2) + 2E(2s2)

C3+ : (1s2) (2s1) E(C3+) =2E(1s2) + 1E(2s1)

Ei3(C) = 1E(2s1) - 2E(2s2)

 Z*(2s2) = 6 – (1x0,35 + 2x0,85) = 3,95


E(2s2) = - 13,6x(3,95)2/4)= -53,048 ev

 Z*(2s1) = 6 – (2x0,85) = 4,3


E(2s1) = - 13,6x((4,3)2/4)= -62,866 ev

Donc : Ei3(C) = 1 x (-62,866) - 3 x (-53,048) = 43,23 ev

On remarque que Ei1(C) < Ei2(C) < Ei3(C), l’effet de l’attraction du noyau est
plus important pour les électrons du cœur.
2) Cl (Z=17) 1s22s22p6 3s2 3p5

7
On est on présence de 3 espèces (Cl, Cl+, Cl-), dont voici les configurations
électroniques et les énergies.

Cl : (1s2) (2s22p6) (3s2 3p5) ; Cl+ : (1s2) ( 2s22p6) (3s2 3p4) ; Cl- : (1s2) (2s22p6) (3s2 3p6)
E1 E2 E3 E1 E2 E’3 E1 E2 E’’3

E(Cl) = 2E1 + 8 E2 + 7E3


E(Cl+) = 2E1 + 8 E2 + 6 E’3
E(Cl-) = 2E1 + 8 E2 + 8E’’3

 Energie d’ionisation :

Cl Cl+ + 1e- Ei (Cl)= ?

Ei (Cl) = E(Cl+) - E(Cl) = 6E’3 - 7E3

 Affinité électronique :

Cl- Cl + 1e- AE (Cl)= ?

AE (Cl) = E(Cl) - E(Cl-) = 7E3 - 8E’’3

Ei = -13,6 x Z*2/n*2, on doit calculer Z* dans les trois cas.

Z*(3s3p)(Cl) = 17 – (2x1+ 8x0,85 + 6x0,35) = 6,1

Z*(3s3p)(Cl+) = 17 – (2x1+ 8x0,85 +5x0,35) = 6,45

Z*(3s3p)(Cl-) = 17 – (2x1+ 8x0,85 + 7x0,35) = 5,75

Calculons E3, E’3 et E’’3 ; ( n = 3 n* = 3)

E3 = -13,6 x (6,10)2/9 = -56,22 ev

E’3 = -13,6 x (6,45)2/9 = -62,87 ev

E’’3 = -13,6 x (5,75)2/9 = -49,96 ev

D’ou: Ei (Cl) = 6 x (-62,87) – 7 x (-56,22) = 16,32 ev

8
AE (Cl) = 7 x (-56,22) – 8 x (-49,96) = 6,14 ev

 Electronégativité
Selon Mulliken on a :

 = ( AE + Ei ) x

Donc : (Cl) = ( 6,14 + 16,32 ) x = 3,56

Exercice VI
Calculer les énergies de dissociation de H-Br et H-F en tenant compte des
indices d’électronégativité selon Pauling.
On donne : EF-F = 38,5, EH-H = 103,26 et EBr-Br = 46 Kcal/mole.
(F) = 3,96, (H) = 2,2 et (Br) = 2,96.

Corrigé de l’exercice VI
C’est l’échelle de Pauling qui utilise les énergies de liaison dans le calcul de .
On a la relation :
(A) - (B) = 0,208 (EAB – (EAA – EBB)1/2)1/2 ( E en Kcal/mole)

  2
( = EAB - (EAA – EBB)1/2

  2
EAB = ( + (EAA – EBB)1/2

EHBr = ( )2 + (103,26 x 46 )1/2 = 82,27 Kcal/mole

EHF = ( )2 + (103,26 x 38,5 )1/2 = 134,64 Kcal/mole

Vous aimerez peut-être aussi