Vous êtes sur la page 1sur 3

République Algérienne Démocratique et Populaire

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique


Université des Sciences et de la Technologie d’Oran Mohamed Boudiaf
Faculté de Mécanique Département de Génie Mécanique

Matière : Machines Frigorifiques et Pompes à Chaleur

TD 02
Exercice 1 :
Le diagramme qui vous est fourni est celui du “R134a” (1,1,1,2 tétrafluoroéthane).
a) quelle est la température d’ébullition du R134a, à la pression atmosphérique.
b) quelle est son enthalpie de vaporisation à la pression atmosphérique.
c) déterminez l’état du R134a et estimez x dans les conditions suivantes :
‐ T = 0 °C, P = 1 bar
‐ T = 0 °C, P = 5 bar
‐ T = 0 °C, P = 3 bar, h = 250 kJ/kg

Exercice 2 :
Une pompe à chaleur fonctionne avec un réfrigérant R134a, est utilisé pour maintenir un
espace à 25 °C en absorbant la chaleur de l'eau géothermique qui pénètre dans l'évaporateur à
50 °C avec un débit de 0,065 kg/s et sort à 40 °C.
Le réfrigérant pénètre dans l'évaporateur à 20 °C avec une qualité de 15% et reste à la même
pression que la vapeur saturée. Si le compresseur consomme 1,2 kW de puissance, déterminer
a) le débit massique du réfrigérant
b) la puissance de chauffe du condenseur, le COP et le rendement du cycle
c) le COP idéal et le rendement du cycle

Exercice 3 :
Une installation frigorifique est utilisée pour maintenir la température d'un bassin de produit
de process à 10 °C, le fluide circulant dans le cycle est du R-134a. Pour ce faire on fait passer
de l’eau à travers un échangeur qui entre à une température de 5 °C et en sort à 15 °C avec un
débit de 0,05 kg/s. Le R-134a entre dans l'évaporateur à une température de 0 °C et un titre de
0,2 et en sort à l'état de vapeur saturée. Pendant la compression isentropique du R-134a, il y a
des pertes de 150W. La pression après le compresseur est de 1 MPa ; Déterminez :
(a) Le débit du fluide frigorigène
(b) Le COP de l’installation

Exercice 4 :
On souhaite concevoir un climatiseur fonctionnant au R134A capable de soutirer une
puissance de 1 kW à une source froide, maintenue à une température de +15°C, on estime
qu’il faut pour cela que la température de l’évaporateur soit maintenue à 5°C. La température
du condenseur (refroidi avec l’air ambiant à 30°C) doit être au moins égale à 35°C.
On suppose que la vapeur quittant l’évaporateur et le liquide quittant le condenseur sont juste
saturés. La compression est supposée adiabatique et réversible.
a. Déterminez les pressions de l’évaporateur et du condenseur.
b. Tracez le cycle frigorifique sur le diagramme h–log P
c. Déterminez le débit de fluide requis dans le cycle.
d. Faites un bilan énergétique complet de la machine.
e. Calculez le coefficient de performance de la machine frigorifique.
République Algérienne Démocratique et Populaire
Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Université des Sciences et de la Technologie d’Oran Mohamed Boudiaf
Faculté de Mécanique Département de Génie Mécanique
Matière : Machines Frigorifiques et Pompes à Chaleur

Correction TD 01
Exercice 1 :
a) Pour connaitre la température d’ébullition sous 1 bar : il suffit de tracer l’horizontale à 1
bar, et de repérer la température du palier de vaporisation correspondant à cette pression ;
Par interpolation entre -20°C et -30°C, on trouve -27°C

b) L’enthalpie massique de vaporisation sous 1 bar (donc à -27 °C) : elle correspond à la
variation d’enthalpie lors de la transformation isobare isotherme : liquide saturé ! vapeur
saturée, donc à la chaleur absorbée par l’unité de masse du fluide lors de sa vaporisation.
C’est donc la différence entre l’enthalpie massique de la vapeur saturée (état final) et celle
du liquide saturé (état initial). C’est donc la longueur du palier de vaporisation, elle vaut :
∆ℎ = ℎ (𝑣𝑎𝑝 𝑠𝑎𝑡𝑢𝑟é𝑒) − ℎ(𝑙𝑖𝑞𝑢𝑖𝑑𝑒 𝑠𝑎𝑡𝑢𝑟é) = 383 − 167 = 216𝑘𝐽/𝑘𝑔

c) L’état du fluide (0°C, 1 bar), (0°C, 5 bar), (0°C, 3 bar, h=250 kJ/kg) ; Les positions
correspondantes sur le graphique sont marquées par de gros points rouges.
(0°C, 1 bar) : vapeur ; (0°C, 5 bar) : liquide ; (0oC, 3 bar, h=250 kJ/kg) : 3 bar est la
pression de saturation sous 0°C, et les spécifications (0°C, 3 bar) nous placent quelque part
sur le palier de changement de phase. Il faut un renseignement supplémentaire, ici
l’enthalpie pour placer précisément le point. On lit ensuite, par interpolation entre les
courbes à titre vapeur constant, le titre vapeur : environ 26% en masse.

Exercice 2 :

a) La puissance transférée de l'eau est le changement d'énergie de l'eau entre l'entrée et la


sortie : 𝑄𝐹̇ = 𝑚̇ 𝑒 . 𝑐𝑝 . (𝑇𝑒 − 𝑇𝑠 ) = 0,065.4,18. (50 − 40) = 2,7𝑘𝑊
L'augmentation d'énergie du fluide frigorigène est égale à la diminution d'énergie de l'eau
dans l'évaporateur. C'est : 𝑄𝐹̇ = 𝑚̇ 𝑟 . (ℎ1 − ℎ4 )
𝑄𝐹 2,7
ce qui donne 𝑚̇ 𝑟 = (ℎ −ℎ )
= (410−255) = 0,17𝑘𝑔/𝑠
1 4
b) La puissance de chauffe du condenseur
𝑄𝐶̇ = 𝑄𝐹 +̇ 𝑊̇ = 2,7 + 1,2 = 3,9𝑘𝑊
𝑄𝐶̇ 3,9
Le COP de la pompe à chaleur est : 𝐶𝑂𝑃 = = 1,2 = 3,25
𝑊̇

𝑇𝐶 (50+273)
c) Le COP idéal 𝐶𝑂𝑃 = 𝑇 = (50+273)−(25+273) = 12,9
𝐶 −𝑇𝐹
𝐶𝑂𝑃 3,25
Le rendement du cycle est 𝜀 = 𝐶𝑂𝑃 𝑟é𝑒𝑙 = 12,9 = 25%
𝑖𝑑é𝑎𝑙
République Algérienne Démocratique et Populaire
Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Université des Sciences et de la Technologie d’Oran Mohamed Boudiaf
Faculté de Mécanique Département de Génie Mécanique
Exercice 3 :
a) La puissance transférée de l'eau est :
𝑄𝐹̇ = 𝑚̇ 𝑒 . 𝑐𝑝 . (𝑇𝑒 − 𝑇𝑠 ) = 0,05.4,18. (15 − 5) = 2,09𝑘𝑊
Cette même puissance est égale : 𝑄𝐹̇ = 𝑚̇ 𝑟 . (ℎ1 − ℎ4 )
𝑄 2,09
ce qui donne 𝑚̇ 𝑟 = ( 𝐹 ) = ( )
= 0,013𝑘𝑔/𝑠
ℎ1 −ℎ4 396−240
b) La puissance isentropique du compresseur
̇ = 𝑚̇ 𝑟 . (ℎ2 − ℎ1 ) = 0,013. (418 − 396) = 0,286𝑘𝑊 = 286𝑊
𝑊𝑖𝑠
La puissance du compresseur 𝑊 = 𝑊𝑖𝑠 + ̇ 𝑝𝑒𝑟𝑡𝑒𝑠 = 322 + 150 = 436𝑊
𝑄𝐹̇ 2,09
Le COP de la machine frigorifique est : 𝐶𝑂𝑃 = = 0,436 = 4,8
𝑊̇

Exercice 4 :
a) Déterminez les pressions de l’évaporateur et du condenseur.
𝑃𝐹 = 3,5𝑏𝑎𝑟 ; 𝑃𝐶 = 9,2𝑏𝑎𝑟
b)

c) Déterminez le débit de fluide requis dans le cycle.


𝑄𝐹 1
𝑚̇ 𝑟 = = = 0,0066𝑘𝑔/𝑠
(ℎ1 − ℎ4 ) (400 − 248)
d) Le bilan énergétique complet de la machine.
Le condenseur 𝑄𝐶̇ = 𝑚̇ 𝑟 . (ℎ3 − ℎ2 ) = 0,0066. (417 − 248) = 1,11𝑘𝑊

QC = mR ( hC − hB ) = 0,00657. ( 417 − 248) = 1,11kW
L’évaporateur 𝑄𝐹̇ = 𝑚̇ 𝑟 . (ℎ1 − ℎ4 ) = 0,0066. (400 − 248) = 1,0𝑘𝑊
Le compresseur 𝑊̇ = 𝑄𝐶̇ −𝑄̇ 𝐹 = 1,11 − 1 = 0,11𝑘𝑊

𝑄𝐹̇ 1
e) Le COP de la machine frigorifique : 𝐶𝑂𝑃 = = 0,11 = 9
𝑊̇

Vous aimerez peut-être aussi