Vous êtes sur la page 1sur 71

DOCUMENT DE REFERENCE

Item N° Document Désignation

0 12.03.18 Emis pour appel d’offres


Indice Date Description Elaboré Contrôlé Approuvé

SONATRACH
ACTIVITE TRANSPORT PAR CANALISATION
DIVISION ÉTUDES ET DÉVELOPPEMENT
DIRECTION ETUDES ET TECHNOLOGIE

PROJET: Centre de supervision des pipelines de l’Activité Transport par Canalisation

DOCUMENT POUR APPEL D’OFFRES

SPECIFICATION TECHNIQUE SYSTEME DE SUPERVISION CENTRALISE DU


RESEAU DE TRANSPORT TRC/ALGER
Affaire : 0416

N° Document: 0416-BSC-SP-TLC-001 Révision : 0 Date: 12.03.18


NOMENCLATURE

TA : Terminal Arrivée
TD : Terminal Départ
PS : Poste de Sectionnement
SC : Station de compression
SP : Station de Pompage
TA GR1 : Terminal Arrivée à HASSI RMEL.
SP1 HEH : Station de pompage LR1 à HAOUD EL HAMRA,
CNDG : Centre National de Dispatching Gaz
HMD : HASSI MESSAOUD.
HBNS : HASSI BERKINE.
RTO : Région de Transport Ouest.
RTI : Région de Transport IN-AMENAS.
RTC : Région de transport Centre
RTE : Région de transport Est.
RTH : Région de Transport HAOUD EL HAMRA.
GHR : Gazoducs HASSI R’MEL
GEM : Gazoducs ENRICO MATEI.
GPDF : Gazoduc PEDRO DURAN FAREL
DML : Direction Maintenance LAGHOUAT
DMB : Direction Maintenance BISKRA
STC: Système de Transport par Canalisation
FAT: Test acceptation en Usine
SAT: Site Acceptance Test
IEEE: Institute of Electrical & Electronic Engineers
IEC: International Electro technical Commission
HMI : Interface Homme-Machine
DCS : Distributed Control System
SCADA : Supervisor Control And Data Aquisition
UCP: Unit Control Panel
MTTR : Durée moyenne de réparation
MTBF : Durée moyenne entre pannes
FIT: Fault Interval Time
TCP-IP: Protocole TCP-IP
UPS : Système électrique ininterrompu
HPC: High performance Computing
HA: Haute disponibilité
OPC UA: OLE for Process Control Unified Architecture

NORMES ET STANDARS

 EC 62541-10:2015 : OPC UA
 IEC 61131-3
 ISA 95
 IEC 62443 3-3-3
 IEC 61508
 IEC61511
 IEC 27000
 ISO 11064-4-5-6

PREAMBULE

Le Maitre de l’Ouvrage projette à travers ce projet la fourniture, l’installation et la mise en


service d’un centre de supervision des pipelines de l’Activité Transport par Canalisation à
son siège sis à BARAKI-ALGER.

Par le biais du présent document, le Maitre de l’Ouvrage définit les modalités et les
conditions de mise en place d’une salle de supervision centralisée de l’ensemble du
réseau de transport des hydrocarbures par canalisation ainsi que ses installations
(Terminaux et Parcs de stockage; bras de chargement…).

Le présent document a pour objet la description de l’entendue des études,


fourniture, e t mi se en pla ce d ’u n ce n tre d e sup er vi sio n d e to u t le r ése au d e
ca n alisati o n des pipelines de l’Activité Transport par Canalisation, en clé en main, et
qui englobe notamment :

 La fourniture, la mise en place et la mise en service d’infrastructure de supervision


 Le rapatriement des données des différentes Régions de TRC et interconnexion
des serveurs au niveau des Salles de supervisions Régionales HRM CNDG et SP1-
LR1 ainsi au siège TRC à ALGER;
 La fourniture et la mise en service d’un système de communication collaboratif
(Téléphonie IP et applicatifs) ;
 La fourniture et la mise en service d’un système de Vidéoconférence ;
 La fourniture et la mise en service d’un réseau LAN (Switch, câblage, wifi…)
Figure 1 : Implantation de future centre de Supervision des données Centralisé du réseau
de transport des hydrocarbure de TRC

REMARQUES IMPORTANTES

1. L’Entrepreneur doit proposer une offre technique basée sur des équipements à la
pointe de la technologie avec la dernière version de logiciels et Releases le jour de
l’installation des équipements.
2. L’Entrepreneur doit avoir réalisé au moins un projet similaire dans la mise en place
de solution de supervision dans le domaine des hydrocarbures et doit présenter les
attestations de satisfactions clients avec les cordonnées des clients.
3. Si toutefois un équipement ne devait plus être disponible ou soumis à des
restrictions d’exportation, le Maitre de l’Ouvrage se réserve le droit de demander à
l’Entrepreneur de le remplacer par un équipement de technologie et de
fonctionnalité équivalente.
4. La réponse au cahier des charges doit contenir un document (tableau ou texte) de
conformité répondant à toutes les exigences relatées dans les documents suscités.
5. La technologie des nouveaux systèmes à installer doit être conforme aux normes et
recommandations internationales, elle doit être adaptée aux besoins actuels et
futurs.
6. L’Entrepreneur doit indiquer le degré de conformité des équipements qu’il propose
et ce, pour chaque fonctionnalité présente dans ces spécifications techniques.
7. Les sous-traitants/ intégrateurs de l’Entrepreneur chargés de la mise en place
d’une partie de de la solution de supervision centralisée doivent être certifiés
auprès de ces constructeurs, la certification doit être valide et tenue à jour.
8. L’état de service et l’exploitation des systèmes SCADA et DCS actuels ne doivent
pas être interrompus totalement lors de la mise en œuvre de la nouvelle solution.
9. Tous les travaux, prestations et fournitures décrits dans le présent cahier des
charges sont donnés à titre non limitatif pour aider l’Entrepreneur à concevoir une
architecture adéquate au projet.
10. Les équipements à mettre en place dans le cadre de ce projet doivent être
évolutives et extensibles sans contraintes techniques.
11. Les consignes d’exploitation et de sécurité du maître de l’ouvrage doivent être
respectées.
12. Les licences pour l’ensemble des équipements doivent être de type « Moving
License »
13. Si durant la période de garantie les équipements ne répondent pas aux MTBF ou
MTTR,
L’Entrepreneur doit :

 Trouver une solution adéquate et finale pour remédier au problème


 Assurer la pièce de rechange jusqu’à la résolution finale du problème.

 Nota: une visite des sites pourra être organisée pour prendre connaissance de toutes
les informations de l’existant.
INTRODUCTION

L’objet de ce document est de mettre en place une solution de supervision centralisée des
données d’exploitation, du réseau de Transport par Canalisation TRC, compléte et
évolutive en prenant compte les nouvelles technologies de l’information. Cette solution
devra être conforme aux normes et recommandations internationales applicables et
adaptée aux besoins actuels et futurs.

Elle doit répondre notamment aux besoins suivants :

 Assurer une haute disponibilité de services ;


 Etre facilement administrable et exploitable ;
 Garantir la qualité de service aux utilisateurs.
 Assurer la sécurité des données rapatriées.
 Offrir une solution qui garantit une qualité de service aux utilisateurs ;
 Assurer et garantir la sécurité de la continuité de l’exploitation des données,
 équipements, machines et ouvrages existant.

La solution consiste à la mise en place d’un système pour superviser sur deux murs
d’images différents l’ensemble des pipelines pour visualiser et superviser tous les
paramètres et données d’exploitation au niveau de TRC siège à ALGER.

Ainsi que la mise à jour de l’existant s’il y’a lieu (Hardware et Software ) pour le
rapatriement et la centralisation de toutes les données des installations du réseau de
transport des hydrocarbures par canalisation (Terminaux, stations, PC, PS, Parcs de
stockage, postes de chargement, rampes de comptage ….) vers le centre de Supervision
à TRC siège.
SERVICES ATTENDUS

La mise en œuvre de la solution devra passer au moins par les phases suivantes :

Phase 1 : Etudes de réalisation et engineering de détail ;


Phase 2 : Fournitures, installations des équipements et formation du personnel ;
Phase 3 : Mises en service et recettes ;
Phase 4 : Garanties et livraison de la documentation.

L’Entrepreneur devra prendre en charge les fournitures, services et travaux, non limitatifs,
suivants :

 Fourniture, Installation et mise en service d’une solution de supervision SCADA


Centralisée du réseau de Transport de l’Activité TRC (équipements, interfaces,
logiciels…)
 Fourniture et Mise en place d’une solution de rapatriement et centralisation pour la
visualisation des données d’exploitation des différentes régions vers les salles de
Contrôles de HRM CNDG et SP1 –LR1 (à HASSI MESSAOUD) et par la suite vers
le siège de l’Activité de Transport par Canalisation à BARAKI-ALGER.
 Fourniture, Mise en place d’une solution communication collaborative
 Fourniture et Mise en place de deux équipements de transmission de type carrière
Ethernet 10 Gb avec des cartes FXO/FXS.
 Fourniture et Mise en place d’une solution de Vidéoconférence ;
 Fourniture et mise en place des réseaux LAN (Switch, câblage, wifi…) ;
 Fourniture et étude de couverture radio pour assurer une couverture wifi complète ;
 Fourniture et l’installation de tous les équipements (Switchs, Serveurs, Contrôleurs
WiFi, Cameras…) matériels, les logiciels et licences ;
 Fourniture, la pose et le raccordement du câble informatique et F.O entre les sites
et postes de travail et les locaux techniques.
 Audit des systèmes existants pour la réalisation de la solution finale.
 Les ajouts et les modifications nécessaires (Software / Hardware) à apporter sur
les systèmes existants (protocoles, cartes, équipements)
 La fourniture, l’installation ainsi que la mise en service de tous les équipements
(Switchs, Serveurs, Fire Wall, base de données, HMI…) , câblage, logiciels et
licences ;
 Rapatriement et centralisation des données du réseau de transport de l’activité de
TRC (équipements, interfaces, logiciels…)
 La mise en service, essais, contrôle de tous les paramètres d’exploitation
rapatriés.
 Tous les accessoires et équipements nécessaires pour le déport de ces données
vers les systèmes de transmission de SONATRACH.
 Installation et configuration de tous les équipements,
 Mise en service, essai et contrôle de tous les réseaux ;
 Recettes provisoires et définitives ;
 Garantie des équipements installés ;
 Fourniture de lots de pièces de rechange ;
 Formation du personnel du Maitre de l’Ouvrage ;
 Fourniture de la documentation technique HLD, LLD.
I. SYSTEME DE SUPERVISION SCADA
CENTRALISE
I- SYSTEME DE SUPERVISION SCADA

I-1 OBJET DE LA SOLUTION

La réalisation « clé en main », de la solution de supervision devra, une fois effectuée,


fournir une vue d’ensemble du réseau de transport des hydrocarbures et de visualiser en
temps réel :

 Les paramètres d’exploitation localisés au niveau de tous les serveurs SCADA ;


 Les paramètres d’exploitation localisés au niveau des serveurs DCS (si les
paramètres ne figurent pas au niveau des serveurs SCADA) ;
 Les données techniques des machines tournantes (machines principales, pompes,
compresseurs, pompes booster..) ;
 Les données de chromatographe et comptage ;
 La situation des parcs de stockage des produits ;

Les pipes concernés par ce projet sont :

a- LE GAZ

Ouvrages Terminal Départ Terminal Arrivée


GO1 CNDG OUED SAFSAF
GO2 CNDG OUED SAFSAF
GO3 CNDG OUED SAFSAF
GK1 CNDG SKIKDA
GK2 CNDG SKIKDA
EL KALA
GK3 CNDG
SKIKDA
GG1 CNDG BORDJ MENAIEL
GZ0 CNDG ARZEW
GZ1 CNDG ARZEW
GZ2 CNDG ARZEW
GZ3 CNDG ARZEW
CNDG ARZEW
GZ4 MOCTAA DOUZE BENI SAF
SOUGUEUR HADJRET ENOUSS
GPDF CNDG EL ARICHA
GR1 ALRAR HRM
GR3 KHRECHBA HRM
GR2 ALRAR HRM
GR4 R.NOUSS HRM
GR5/GR7 REGGANE HRM
GR6 R.NOUSS HRM
CNDG HRM
b- LE GPL

Ouvrages Terminal Départ Terminal Arrivée

LR1 ALRAR HRM

DLR1 OHANET GASSI-TOUIL

ELR1 HMD HRM

LZ1 /LZ2 HRM ARZEW

LNZ1/16'' HRM PRS SOUGUEUR

c- LE CONDENSAT

Ouvrages Terminal Départ Terminal Arrivée

NK1 HEH SKIKDA

NZ1 HRM ARZEW

NH2 PK66 HEH

d- BRUT

Ouvrages Terminal Départ Terminal Arrivée

OK1 HEH SKIKDA

OT1 IN AMENAS LASKHIRA

OB1 HEH BEJAIA

DOG1 BENI MANSOUR ALGER

OZ1/OZ2 HEH ARZEW

OD1 EL BORMA MESDAR

OD3 EL BAGUEL MESDAR


OH2 MESDAR HEH

OH3/OH4 HASSI BERKINE HEH

OH1 IN AMENAS HEH

CDHL GPL/BRUT/CONDENSAT HEH

Ce projet est inscrit dans la perspective de :

 Mettre à la disposition du Management de TRC un outil d’aide à la prise de décision


en matière de gestion de flux ;
 Améliorer les conditions d’exploitation ;
 Optimiser le réseau de transport ;
 Sécuriser les installations techniques ;
 Disposer d’un tableau de bord avec des indicateurs de performance pour une
meilleure gestion ;
 Améliorer le rendement de l’exploitation ;
 Assurer un reporting régulier et fiable de l’exploitation ;
 Disposer d’une base de données fiable et sécurisée ;
 Suivre la gestion des flux.
 Gestion des parcs de stockage

I-2 L’ARCHITECTURE CIBLE

Le réseau de transport de TRC sera supervisé en permanence par les opérateurs, toutes
les opérations de supervision seront assurées à partir de la nouvelle Salle de supervision
s8ituée à Alger.

Le système de supervision doit réaliser au moins :

 L’interfaçage avec l’Opérateur,


 L’acquisition des données en temps réel,
 La gestion des alarmes,
 L’archivage et historique,
 L’interfaçage avec l’Ingénieur,
 L’interfaçage avec les systèmes associés au SCADA,

La solution doit prendre en charge toutes les programmations et fourniture nécessaires


(licences, Interfaces, équipements, Serveurs, OPC, Switch, logiciels...) pour pouvoir
superviser tous les ouvrages au complet.

L’Entrepreneur doit proposer et mettre en place (Fourniture, installation et mise en service)


une architecture composée notamment de :

 Un ensemble de serveurs industriels (base de données, Archivage, vidéo, OPC


(virtualisés), NTP…) logés dans des armoires type informatique vitrées 19’’.
 Deux Mur d’image industriel (Oléoducs et Gazoducs) avec possibilité de
visualisation de plusieurs synoptiques en même temps ;
 Des postes opérateurs ;
 Postes déportés des responsables ;
 Postes ingénieurs ;
 Des Firewalls ;
 Des Switchs N3 ;
 Alimentations secourue rackable de type UPS avec redondance ;
 Des équipements de transmission.

L’Entrepreneur doit dédier un serveur pour la supervision des paramètres des machines
tournantes du réseau de transport de TRC.
La solution proposée par l’Entrepreneur doit être flexible, extensible, ouvert et
interopérable en prévision de l’intégration des futurs systèmes SCADA.

L’Entrepreneur devra détailler sa solution et doit travailler en étroite collaboration avec le


Maitre de l’Ouvrage durant toutes les phases d’engineering pour tous les développements
(pré-engineering, élaboration des LLD, élaboration des FDS, configuration des
équipements…)

Les règles d’engineering seront validées par le Maitre de l’Ouvrage et des adaptations à
des besoins spécifiques pourront être exigées

La solution proposée par l’Entrepreneur doit permettre des vues globales de tout le réseau
de transport par canalisations sur un fond de la carte d’Algérie avec la possibilité de
zoomer selon la cartographie générale du réseau de transport de TRC, les Templates
(Graphisme) de supervision concernant les installations du réseau de transport de TRC
doivent être configurés.

Une étude d’ergonomie pour les opérateurs de la nouvelle salle de supervision doit être
proposée par l’Entrepreneur. Des scénarios et des propositions devront être soumis au
Maître de l’Ouvrage pour approbation.

Sur les postes opérateurs les fonctions suivantes doivent être incluses : Gestion de
synoptiques, vues de tendance, journaux, bilans et rapports, journal d’événements et livre
de quart. Chaque poste doit avoir l’accès à tous les pipelines.

Tous les équipements nodaux et stratégiques (serveurs, SwitchN3…) devront être


redondants

L’Entrepreneur doit détailler les caractéristiques techniques et fonctionnelles de tous les


équipements entrants dans le cadre de ce projet (serveurs, Switch, équipements de
transmission, postes opérateurs, postes ingénieurs…) à l’appréciation du Maitre de
l’Ouvrage.

Le nombre des postes déportés est de (12) Douze.

I-3 SYSTEME DE SECURITE SCADA

L’Entrepreneur doit indiquer les caractéristiques ou les mécanismes mis en œuvre dans
l’architecture proposée pour assurer une sécurité de haut niveau, la plateforme OPC-UA,
architecture unifiée doit être intégrée à la solution afin d’assurer la sécurité des données.
Les équipements proposés doivent avoir un ensemble complet de fonctions de sécurité
pour la connectivité et le contrôle d'accès, notamment les ACL (Access Control List),
l'authentification, la sécurité au niveau des ports, et les services de réseaux basés sur
l'identité avec la norme 802.1x et ses extensions.
L’Entrepreneur doit inclure une section dans son offre dans laquelle il présentera les
possibilités d’évolution technologiques de la solution proposée. Il détaillera les services et
fonctionnalités additionnels et la sécurité qui peuvent être activés sur la solution proposée
(ne nécessitant pas l’achat d’équipements/logiciels/licences) ainsi que les possibilités
d’expansion et d’évolution de la solution nécessitant un éventuel investissement.

La mesure des risques sécuritaires doit être réalisée notamment avec :

 Des Scans de vulnérabilité


 Des tests d’intrusion
 une plate-forme de Scan de vulnérabilité automatisée
 Firewall
 Procédure de mise à jour des logiciel (Antivirus, applicatifs…)

Remarque importante : l’entrepreneur doit intégrer la cyber-sécurité afin d’optimiser la


sécurité du système SCADA à mettre en place dans le cadre de ce projet.

La notion de la cyber-sécurité doit être détaillée avec le maitre de l’Ouvrage.

I-4 MURS D’IMAGE VIDEO


Deux (02) murs vidéo à base de dalles industrielles de type LED ou Plus performant
seront connectés au système de supervision et permettront de montrer de façon
dynamique toutes les vues du réseau de transport de TRC ainsi que des vidéos.

Les murs vidéo doivent permettre de projeter des vues graphiques multiples.
Les murs vidéo doivent avoir au moins les caractéristiques suivantes :

 La résolution sera 1024 x 768 au minimum,


 Les angles de vue horizontale et verticale seront au minimum et respectivement de
150 degrés et 60 degrés
 6mx3m de dimension chacun
 La durée de vie de la dalle doit être au minimum 20 ans

Cette solution doit être conçue pour créer des murs vidéo avec une séparation inter
images moins d’un (01) mm.

Ces murs vidéo doivent intégrer un processeur permettant de retailler une source sur
l'ensemble des murs vidéo ou sur une portion de celui-ci choisie par l'opérateur.

Les écrans pour poste opérateurs et ingénieur devront être de types tactiles.

La solution de supervision SCADA proposée devra permettre de zoomer sur n’importe


quel site et de projeter la vue sélectionnée sur le mur d’image

L’Entrepreneur doit proposer une solution mur Vidéo basée sur les dernières technologies
et normes et doit détailler les caractéristiques techniques et fonctionnelles de sa solution à
l’appréciation du Maitre de l’Ouvrage.
II. RAPATRIEMENT ET LA
VISUALISATION DES DONNEES
CENTRALISEES
I. Description de l’existant et les données à rapatrier.

1. Les STC.
STC Ouvrages Terminal Départ Terminal Arrivée
GO1 CNDG OUED SAFSAF
1 GO2 CNDG OUED SAFSAF
GO3 CNDG OUED SAFSAF
GK1 CNDG SKIKDA
2 GK2 CNDG SKIKDA
RGK1 CNDG SKIKDA
TAMLOUKA EL KALA
3 GK3
CNDG SKIKDA
4 GG1 CNDG BORDJ MENAIEL
5 GZ0 CNDG ARZEW
GZ1 CNDG ARZEW
6 GZ2 CNDG ARZEW
GZ3 CNDG ARZEW
GZ4 CNDG ARZEW
7 HADJRET ENOUSS SOUGUEUR HADJRET ENOUSS
Med gaz MECTAA DOUZ BENI SAF
8 GPDF CNDG EL ARICHA
GR1 ALRAR HRM
GR2 ALRAR HRM
9
GR4 R.ENOUSS HRM
GR6 R.ENOUSS HRM
10 GR5/GR7 REGGANE HRM
11 GR3 krechba HRM
LR1 ALRAR HRM
12 DLR1 OHANET GASSI-TOUIL
ELR1 HMD HRM
LZ1 /LZ2 HRM ARZEW
13
LNZ1/16'' HRM PRS SOUGUEUR
14 NK1 HEH SKIKDA
15 NZ1 HRM ARZEW
16 NH2 PK66 HEH
21 OZ1/OZ2 HEH ARZEW
19 OB1/ROB1 HEH BEJAIA
20 OG1/DOG1 BENI MANSOUR ALGER
18 OT1/OH1 IN AMENAS LASKHIRA
17 OK1 HEH SKIKDA
22 OD1 EL BORMA MESDAR
OD3 EL BAGUEL MESDAR
23 OH2 MESDAR HEH
OH3/OH4 HASSI BERKINE HEH
Site CNDG HRM
Site CDHL HEH
Site HBNS HBNS

2. Détails techniques des systèmes SCADA existant de TRC.

SCADA
STC Ouvrages OS Application SCADA RTU Fournisseur
GO1
1 GO2 Windows 2012 FACTORY TALK VIEW ROCKWELL
GO3
GK1
Windows 2000 VEIWSTAR
2 GK2
RGK1 Windows 2003 VEIWSTAR ICS3.11 M340 / FEP

3 GK3 Windows 2003 FACTORY TALK VIEW 1756 - L63XT ROCKWELL

4 GG1 Windows2000 CITEC FLEX 5434


5 GZ0
GZ1
6 GZ2 Windows 2003 SCADAVANTAGE RTU560 ABB
GZ3
GZ4 Windows 2003 WINCC 6.1 S7 300/S7400 SIEMENS
General
7 Windows 2003 CIMPLYCITE GE FANUC
HADJRET ENOUSS Electric
Med gaz Windows 2003 PKS R300.1 C30/ C70R HONEYWELL
8 GPDF Windows 2003 WINCC 6.1 S7 300 SIEMENS
GR1
GR2
9 Windows 2003 INTOUCH S7 300 Wondrware
GR4
GR6
10 GR5/GR7 Windows 2012 FASTTOOLS STARDOM YOKOGAWA
11 GR3 Windows 2003 CS3000 YOKOGAWA
LR1
12 DLR1 Windows 2008 R2 SCADAVANTAGE RTU560 ABB
ELR1
LZ1 /LZ2 Windows 2003 INTOUCH V9.0 T2550 Wonderware
13
LNZ1/16''
14 NK1 Windows 2003 PCP RTU560 ABB
15 NZ1 UNIX LSX S5 115U SIEMENS
16 NH2 inexistant
17 OZ1/OZ2 Windows 2012 SCADAVANTAGE RTU560 ABB
18 OB1/ROB1 Windows 2012 OASSIS TELVENT SCHNEIDER
19 OG1/DOG1 inexistant
20 OT1/OH1 inexistant
21 OK1 A l’arrêt
22 OD1 inexistant
OD3 inexistant
23 OH2 inexistant
OH3/OH4 A l’arrêt

L’entrepreneur a l’obligation d’effectuer un audit technique pour s’assurer de ces


informations. Les ouvrages non renseignés, en cours de construction ou en maturation
sont aussi à prévoir dans le cadre de ce projet.

3. Les DCS des stations : sont en nombre de 82 DCS dans toute l’Activité de
Transport par Canalisation tous ouvrages confondus.
L’entrepreneur doit effectuer un audit technique pour s’assurer des informations
relatives aux données de DCS à intégrer dans la solution de rapatriement des
données d’exploitation.

4. Les données à visualiser :

Le Nombre de points à prendre en compte dans l’offre technique est de l’ordre 16.000
points pour l’ensemble des données à visualiser.

La liste des données finale sera arrêtée lors de l’engineering de détail (mode de
communication)
a. Les données d’exploitation
b. Les données de comptage
c. Les données de qualité du produit

d. Les données du système de Télé jaugeage (Niveau des bacs).

Région bac de stockage


BRUT 20
RTO
CONDENSAT 14
BRUT 14
RTE
CONDENSAT 4
RTC BRUT 18
BRUT 35
RTH
CONDENSAT 7
BRUT 13
RTI
CONDENSAT 2

e. Les données des postes de chargement et SPM


f. Les données de la protection cathodique des pipelines.
g. Les données des machines tournantes

La solution doit prendre en compte le rapatriement vers le centre de supervision de tous les
paramètres essentiels des équipements principaux : pompes booster, Pompes de ligne,
compresseurs de charge, moteurs électrique, Turbines à Gaz, Réducteur de Vitesse et
variateur.

L’entrepreneur devra inclure dans son offre un total de 375 machines (entrainantes et
entrainées), localisées aux niveaux des stations de compression et Pompage de TRC,
composées des équipements listés dans le tableau ci-dessous:

1. Etat : marche / arrêt ;


2. Heures de marche ;
3. Vibrations paliers ;
Pompe de ligne 4. Vitesse de rotation ;
5. Alarme étanchéité ;
6. Température paliers et corps de pompe;
7. Pression d'aspiration ;
1. Etat : marche / arrêt ;
2. Heures de marche ;
3. Vibrations paliers ;
Compresseur de charge
4. Vitesse de rotation ;
5. Alarme étanchéité ;
6. Température paliers ;
1. Etat : marche / arrêt ;
2. Heures de marche ;
3. Vibrations paliers ;
Turbine à gaz 4. Vitesses de rotation HP / BP ;
5. Température d'échappement ;
6. Températures inter-roues HP/BP ;
7. Températures et pressions d'huile de graissage.

A La charge de L’entrepreneur l a fourniture nécessaires des (licences, Interfaces,


équipements, Serveurs, OPC, Switch, logiciels...) e t prestations nécessaires pour
pouvoir superviser toutes les données des ouvrages.

Données techniques des machines tournantes :

DCS UCP
STC Ouvrages STATION PLC OS PLC OS

GO1 Logix 5000


1 GO2 SC2 Allen Bradley Win2000 MARK V Win 2000
GO3
2 GK1 Win2000 PKS
GK2 experian
RGK1
GK3

4 GG1 Bordj ABB AC800 M Win 2000


menaiel
5 GZ0 ARZEW
GZ1 ARZEW
6 GZ2 ARZEW
win 2000 1 PKS experian Honeywell
GZ3 ARZEW
GZ4 ARZEW
hajret hajret
7
enouss enouss
Med gaz BENI SAF
8 GPDF EL ARICHA win 1 AC 800F ABB
GR1 HRM
win7 pro 5 AC800 F ABB
GR2 HRM
9
GR4 HRM MARK 6E
GR6 HRM FUTURE 2
10 GR5/GR7 HRM win7 pro 2 Centum VP YOKOGAWA
11 GR3 HRM Win 1 SC3000 YOKOGAWA

LR1 HRM Intouch Woderware


1
12
GASSI-
DLR1
TOUIL
ELR1 HRM Win 2008 scadavantage ABB
LZ1 /LZ2 ARZEW Win 2003 4 Intouch wondeware
13
LNZ1/16'' PRS sougeur
14 NK1 SKIKDA win ser 2003 4 PCP 4.1 ABB
15 NZ1 ARZEW
16 NH2 HEH
21 OZ1/OZ2 ARZEW win 2000 1 CITECT 5.42 ROCKWELL
SP1 1 SIEMENS
SP1BIS 1 Allen Bradley
19 OB1/ROB1 BEJAIA SP2(SP3) 2 DELTA V EMERSON
(SBM) 1 Freelance2000 ABB
(TA) 1 SIMENS
20 OG1/DOG1 ALGER
18 OT1/OH1 LASKHIRA
17 OK1 SKIKDA Win xp 5 Freelance2000 ABB
22 OD1 MESDAR
OD3 MESDAR
23 OH2 HEH
OH3/OH4 HEH
24 CNDG
25 CDHL HEH
26 HBNS 1 ABB
h. Les données des DCS (Stations et terminaux)

DCS
les Sites
STC Ouvrages TD TA OS application Fournisseur
concernés
GO1 CNDG Oued safsaf
1 GO2 CNDG Oued safsaf Win2000 1 Logix 5000 Allen Bradley
GO3 CNDG Oued safsaf
GK1 CNDG SKIKDA
2 GK2 CNDG SKIKDA
RGK1 CNDG SKIKDA Win2000 1 PKS experian Honeywell
TAMLOUKA EL KALA
3 GK3
CNDG SKIKDA
Bordj
4 GG1 CNDG win 1 AC800 M ABB
menaiel
5 GZ0 CNDG ARZEW
GZ1 CNDG ARZEW
6 GZ2 CNDG ARZEW
GZ3 CNDG ARZEW
GZ4 CNDG ARZEW win 2000 1 PKS experian Honeywell
hajret hajret
7 SOUGUEUR
enouss enouss
Moctaa
Med gaz BENI SAF
douz
8 GPDF CNDG EL ARICHA win 1 AC 800F ABB
GR1 ALRAR HRM
GR2 ALRAR HRM win7 pro 5 AC800 F ABB
9
GR4 R.ENOUSS HRM
GR6 R.ENOUSS HRM FUTURE 2
10 GR5/GR7 REGGANE HRM win7 pro 2 Centum VP YOKOGAWA
11 GR3 krechba HRM Win SC3000
LR1 ALRAR HRM
GASSI-
12 DLR1 OHANET
TOUIL
ELR1 HMD HRM 1 scadavantage ABB
LZ1 /LZ2 HRM ARZEW win2000 4
13
LNZ1/16'' HRM PRS sougeur
win ser PCP
14 NK1 HEH SKIKDA 4 ABB
2003 4.1
15 NZ1 HRM ARZEW
16 NH2 PK66 HEH
21 OZ1/OZ2 HEH ARZEW win 2000 1 CITECT 5.42 ROCKWELL
SP1 1 SIEMENS
SP1BIS 1 Allen Bradley
19 OB1/ROB1 HEH BEJAIA DELTA
SP2(SP3) 2 EMERSON
V
(SBM) 1 Freelance2000 ABB
(TA) 1 SIMENS
Beni
20 OG1/DOG1 ALGER
mansour
18 OT1/OH1 IN AMENAS LASKHIRA
17 OK1 HEH SKIKDA Win xp 5 Freelance2000 ABB
22 OD1 EL BORMA MESDAR
OD3 EL BAGUEL MESDAR

23 OH2 MESDAR HEH


hassi
OH3/OH4 HEH
berkinne
24 CNDG HRM
25 CDHL HEH
26 HBNS HBNS 1 ABB

Remarque importante :

Nous considérons qu’au niveau des différents serveurs existants que les OPC classiques
ne sont pas installées. L’audit, à la charge de l’Entrepreneur, de tous les systèmes des
données à rapatrier permettra de déterminer le nombre exact des OPC à installer.

Description de la solution Rapatriement et Centralisation des données

La réalisation « clé en main », de la solution de rapatriement et centralisation devra une


fois réalisée fournir au centre de supervision à TRC siège et en temps réel ce qui suit:

- Les paramètres d’exploitation de tous les Ouvrages de l’Activité Transport par


Canalisation
- Les Paramètres de l’ensemble des machines tournantes du réseau de
transport
- Les paramètres liés à la qualité des produits transpostés
- Les paramètres des Bac de stockage et postes de chargement et SPM
- Les paramètres de protection Cathodique.

Le rapatriement des données depuis les installations de SONATRACH/TRC doit se faire


par des logiciels et protocoles en accord avec les standards et recommandation
international, modbus, OPC UA….etc.

L’entrepreneur devra présenter et détailler la philosophie de rapatriement au maitre de


l’ouvrage.

La solution doit prendre en charge toutes les prestations et fournitures nécessaires


(licences, Interfaces, équipements, Serveurs, Switch, logiciels...) pour pouvoir rapatrier
les données des ouvrages au complet depuis :

 Les serveurs SCADA et/ou RTU.


 Les serveurs DCS e t / o u P L C , si les paramètres ne figurent pas au niveau
des serveurs SCADA.
 Les serveurs de comptage, si les paramètres ne figurent pas au niveau des
serveurs SCADA.
 Les serveurs du système de télé jaugeage.
 Les serveurs des analyseurs et de chromatographes
 Les serveurs des postes de chargements et SPM si les paramètres ne figurent
pas au niveau des serveurs SCADA.
 Les serveurs de Télégestion de la protection cathodique, si les paramètres ne
figurent pas au niveau des serveurs SCADA.

Figure 1 : Description de la philosophie de la solution de rapatriement des


données
ARCHITECTURE CIBLE :

Le réseau de transport de TRC sera supervisé en permanence par les opérateurs,


toutes les opérations de supervision seront assurées à partir de la nouvelle salle de
supervision située au niveau du siège de TRC-Alger.

L’Entrepreneur devra proposer une solution articulée autour d’une architecture à plusieurs
niveaux.

Niveau 3 :
Centre de
supervision
TRC/siège

Niveau 2 :

(HRM), SP1 (HEH)

Niveau 2 :et
TA GR1 (HRM) , SP1 (HEH)

Niveau 1 :

Les sites : RTO, RTE, RTC, GPDF, GEM, RTI,


HBNS

a) Niveau 1 :

Aux niveaux des sites suivants RTO, RTC, RTE, HBNS, RTI, GPDF, GEM
L’acquisition et rapatriement des données se fera à travers les Equipements suivants :

1. Les serveurs SCADA et/ou RTU ;


2. Les serveurs DCS e t / o u P L C ;
3. Les serveurs machine e t / o u U C P ;
4. Les serveurs de comptage et/ou PLC ;
5. Les serveurs du système de télé jaugeage ;
6. Les serveurs de données des analyseurs et de chromatographes ;
7. Les systèmes des postes de chargements et SPM ;
8. Les serveurs de télégestion de la protection cathodique, si les paramètres ne
figurent pas au niveau des serveurs SCADA.
La communication avec les serveurs existants et/ou des équipements existants (PLC,
RTU, RMU) devra être basée sur le standard de communication OPC/UA, OPC
classique et/ou les protocoles Modbus, ou tout protocole universel (ouvert), actualisé.

L’Entrepreneur devra installer des OPC server/client dans les serveurs SCADA, DCS,
UCP et tout autre système existant non doté de ce standard.
Au niveau de chaque site RTO, RTC, RTE, l’entrepreneur doit prévoir deux postes
HMI, doté de deux écrans chacun pour la supervision des ouvrages relevant de
chacun des sites précités.

L’entrepreneur doit prévoir des serveurs d’acquisition de données au niveau des sites
suivants : RTO, RTC, RTE, HBNS, RTI, GPDF, GEM
L’Entrepreneur doit prévoir des serveurs d’Archivage des évènements et alarmes pour
les ouvrages des sites : RTO, RTC, RTE, HBNS, RTI, GPDF, GEM

b) Niveau 2 :

Rapatriement des données des sites via le standard OPC UA vers les deux centres
régionaux de HRM (CNDG) et HEH (Ancienne station SP1 LR1).

Au niveau de chacun des deux sites HRM et HEH, l’entrepreneur doit prévoir :

1. Un serveur redondant de rapatriement des données.

2. Deux (02) postes HMI pour la supervision de toutes les données des sites. Ces
postes seront dotés de deux (02) écrans chacun

3. Un poste ingénieur avec deux écrans pour toutes les opérations de configuration et
maintenance

4. Un serveur d’Archivage redondant des évènements et alarmes pour les ouvrages.

5. Un poste de supervision déporté devra être prévu au niveau de la DTLC.

c) Niveau 3 :

Rapatriement des données des deux sites (centres régionaux) de HRM (CNDG) et HEH
(Ancienne station SP1 LR1) via le standard de communication OPC UA vers le centre de
supervision TRC

Au niveau du centre de supervision TRC Siège, l’entrepreneur doit prévoir :

1. Un serveur redondant de rapatriement des données.

2. Un serveur d’Archivage redondant des évènements et alarmes pour les ouvrages.

3. Trois (03) postes opérateurs pour la visualisation des Oléoducs ;

4. Trois (03) postes opérateurs pour la visualisation des Gazoducs ;


5. Un poste ingénieur avec deux écrans

6. Un (01) poste opérateur pour la visualisation des données des machines tournantes,
installé au niveau centre de supervision TRC, Ce poste sera dotés de deux (02)
écrans.

d) Rapatriement vers le centre de supervision :

L’entrepreneur devra travailler en étroite collaboration avec le maitre de l’ouvrage dans le


cadre du projet de réalisation du centre de supervision de TRC siège d’Alger pour finaliser
l’Engineering de détail et de rapatrier et intégrer toutes les données arrêtées (en commun
accord avec le maitre de l’ouvrage) dans le SCADA du centre de supervision de TRC
siège. Ce rapatriement de données sera réalisé par l’Entrepreneur à partir des serveurs
de HEH et HRM - via l’OPC UA

Le rajout à l’existant (SCADA et DCS) de tout Software/Hardware, licences, équipement


champs (RTU, PLC), équipement ou composant informatique (Serveur, RAM, CPU) est à
la charge de l’Entrepreneur.

La plateforme de rapatriement gérée par des serveurs devra être flexible et extensible.

Les serveurs virtuels seront logés au niveau des régions pour L’acquisition des paramètres
depuis les serveurs et équipement existant.
L’Entrepreneur doit proposer et mettre en place (Fourniture, installation et mise en
service) une architecture composée notamment de :

 Un ensemble de serveurs industriels (base de données, Archivage, OPC


(virtualisés), NTP…) logés dans des armoires type informatique vitrées 19’’ ;
 Postes opérateur pour la visualisation pour chaque serveur d’acquisition ;
 Postes ingénieur pour la configuration associé à chaque serveur d’acquisition ;
 Postes de supervision déportés ;
 Imprimantes ;
 Postes déportés à DTLC et TRC siège ;
 Des Firewalls (Data diodes)
 Des switchs N3 ;
 Alimentation secourue rackable de type UPS redondante.

L’Entrepreneur devra détailler sa solution et doit travailler en étroite collaboration avec


le Maitre de l’Ouvrage durant toutes les phases d’engineering pour tous les
développements (pré-engineering), élaboration des LLD, élaboration des FDS,
configuration des équipements…)

Les règles d’engineering seront validées par le Maitre de l’Ouvrage et des adaptations
à des besoins spécifiques pourront être exigées.
Sur les postes opérateurs au moins les fonctions suivantes doivent être incluses :
Gestion de synoptiques, vues de tendance, journaux, bilans et rapports, journal
d’événements et livre de quart. Chaque poste doit avoir l’accès à tous les pipelines.

Tous les équipements nodaux et stratégiques (serveurs, Switch niveau 3…) devront
être redondants

L’Entrepreneur doit détailler les caractéristiques techniques et fonctionnelles de tous


les équipements entrants dans le cadre de ce projet (serveurs, Switch, postes
opérateurs, postes ingénieurs…) à l’appréciation du Maitre de l’Ouvrage.
III. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
DES SERVEURS
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DES SERVEURS (HARDWARE ET MACHINES
VIRTUELLES)

1. Caractéristiques techniques du hardware des serveurs et systèmes


d’exploitation :

La solution sera composée d’infrastructures virtuelles logées dans les serveurs Hardware
.Des machines virtuelles (au minimum trois machines) par serveur hardware doivent être
proposées :

- Machine virtuelle : Les standards d’acquisition, communication et rapatriement.


- Machine virtuelle pour le HMI
- Machine virtuelle pour l’archivage.

Les serveurs doivent être de type industriel logés dans des Armoires informatiques 19’’
avec porte vitrée un indice de protection IP42, avec tous les accessoires et équipements
(connectique, Switch KVM, clavier écran rabattable etc ….)

Chaque application ou logiciel doit être hébergé sur une machine virtuelle séparée.

Choix de la solution de virtualisation

Le principe de la Virtualisation
La solution de virtualisation à mettre en place doit être définie en respect des exigences
listées ci-dessous

a- Exigences techniques :

 Support de la technologie de stockage (DAS NAS ou SAN) de la structure


 Certifie la gamme de la virtualisation des serveurs physiques existants ou à
acquérir

b- Exigences fonctionnelles :

 Un hyperviseur de type natif qui s’installe directement sur le serveur physique


 Un serveur de management qui permet de gérer l’environnement virtuel de
manière centralisée
 Des clients (ou consoles) d’accès qui permettent aux administrateurs systèmes
d’accéder aux serveurs de management ou à l’environnement virtuel via des
machines clients
 Un module permettant l’ajout à chaud des ressources physiques
 Un module de migration physique vers virtuel (P2V) pour accélérer le deploiement
des VMs
 Module de sauvegarde et de restauration des VMs
 Des modules pour la haute disponibilité et tolérance aux pannes
 Module de migration virtuel à virtuel (V2V) à chaud des VMs pour assurer la
continuité deservice en cas d’architecture à base de SAN ou NAS
 Module pour la création de pool de ressources, en cas d’architecture à base de
SAN ou NAS.
a. Serveur de Type A : Serveurs pour le Centre de Supervision TRC Siège.

Pour chaque serveur.


 Processeur :
 Intel® Xeon® E7-8893 V4.

 02 processeurs.
 Mémoire : 128 Go ou supérieure technologie ECC.
 Stockage :
 Capacité de stockage utile (après application du RAID) : 10 To
 disque dur SAS 12 Gbit/s (15 000 tr/min)
 Raid : 5.
 Disponibilité : Disques durs enfichables à chaud, ventilateurs redondants
enfichables à chaud.

b. Serveur de Type B : Serveurs pour HRM et SP1 HEH.

Pour chaque serveur.


 Processeur :
 Intel® Xeon® E7-8893 V4.

 02 processeurs.
 Mémoire : 128 Go ou supérieure technologie ECC.
 Stockage :
 Capacité de stockage utile (après application du RAID) : 10 To
 disque dur SAS 12 Gbit/s (15 000 tr/min)
 Raid : 5.
 Disponibilité : Disques durs enfichables à chaud, ventilateurs redondants
enfichables à chaud

c. Serveur de Type C : Serveurs pour RTO, RTC, RTE, RTH, RTI, BERKINE.

 Processeur :
 Intel® Xeon® E5
 02 processeurs.
 Carte mère : supportant les processeurs et RAM exigés.
 Mémoire : 56 Go ou supérieure technologie ECC.
 Stockage :
 Capacité de stockage utile (après application du RAID) : 5 To
 disque dur SAS 12 Gbit/s (15 000 tr/min)
 Raid : 5.
 Disponibilité : Disques durs enfichables à chaud, ventilateurs redondants
enfichables à chaud.
d. Serveur de Type D : Serveurs pour GEM, GPDF,

 Processeur :
 Intel® Xeon® E3
 02 processeurs.
 Mémoire : DDR4 1866, 16 Go ou supérieure technologie ECC.
 Stockage :
 Capacité de stockage utile (après application du RAID) : 2 To
 disque dur SAS 12 Gbit/s (15 000 tr/min)
 Raid : 5

 Disponibilité : Disques durs enfichables à chaud, ventilateurs redondants enfichables à


chaud

e. Les systèmes d’exploitation et systèmes de virtualisation :

Le choix du système de virtualisation (ESX de vmware ou Hyper V de Microsoft) ainsi que


le système d’exploitation (Microsoft Windows Server ou Linux) seront déterminés lors de
l’Engineering de détail. Néanmoins L’Entrepreneur devra présenter dans son offre un
descriptif de solutions adoptées.

2. Caractéristiques techniques des serveurs des standards d’acquisition et


rapatriement (OPC UA, Modbus)

L’Entrepreneur dans sa solution doit se conformer à la norme EC 62541-10:2015.


3. Caractéristiques techniques des HMI et SCADA.

Niveau 1 : Pour chaque région un système de supervision SCADA doit être fourni
et installé sur une machine virtuelle (pour chacun des deux serveurs) pour
permettre la visualisation de données rapatriées des ouvrages de chaque région
dans une vue d’ensemble et permettra d’aller vers le détail. Le système doit inclure
les fonctionnalités suivantes :

 L’acquisition des données en temps réel,


 La gestion des alarmes,
 L’archivage et historique,
 L’interface avec l’Ingénieur / Opérateur.
 L’interface avec les systèmes associés du SCADA,
 L’interface avec les systèmes complémentaires.

Niveau 2 : Pour chaque région un système de supervision SCADA doit être fourni
et installé sur une machine virtuelle (pour chacun des deux serveurs) et permettra
la visualisation de données rapatriées de l’ensemble des Oléoducs de TRC au
niveau de SP1 HEH et l’ensemble des Gazoducs au niveau (HRM), il doit permettre
également une vue d’ensemble et permettra d’aller vers le détail. Le système doit
inclure les fonctionnalités citées ci-dessus.
Niveau 3 : Pour le centre de supervision au niveau de TRC Siège un système de
supervision SCADA doit être fourni et installé sur une machine virtuelle (pour
chacun des deux serveurs) et permettra la visualisation de données rapatriées de
l’ensemble des Gazoducs et Oléoducs du réseau transport des hydrocarbures de
TRC, est doit permettre également une vue d’ensemble et permettra d’aller vers le
détail. Le système doit inclure les fonctionnalités citées ci-dessus.
4. Caractéristiques techniques des systèmes d’archivage

Le SCADA aura la possibilité d’enregistrer les données rapatriés et les événements et


de fournir des rapports d’historique. Ces enregistrements seront configurables et
doivent concerner les alarmes, les actions, les variables procédé à des périodes
d’échantillonnage prédéfinies. Ces données seront stockées et utilisées pour
rechercher les causes d’un événement ou réaliser une évaluation des performances.

Le SCADA produira des rapports standards ou configurables. Ceci inclut des rapports
par quart, par jour ou par semaine et d’autres configurés par l’opérateur et produits de
manière automatique. La durée d’archivage devra être de (45) quarante-cinq jours.

Cette description est valable pour les serveurs de niveau 1 et niveau 2.

5. La haute disponibilité (HA) et HPC (High performance computing )

La solution doit prévoir la haute disponibilité (HA), et le High performance computing


(HPC), et la réplication en temps réel entre les tous les serveurs des régions (par pair)
et spécialement entre les serveurs de HRM (CNDG) et SP1LR1 HEH (partage de
charge).

Le soumissionnaire est tenu de présenter dans son offre technique une proposition en
relation avec ce volet.

En plus de la redondance entre les serveurs une redondance entre les disques durs
est demandée RAID 05 au minimum.
IV. CYBER-SECURITE ET PLAN
D’ADRESSAGE IP
SECURITE (CYBER-SECURITE):

SONATRACH prête une attention particulière au volé sécurité. A cet effet l’Entrepreneur
doit se conformer aux normes internationales en vigueur listé dans la section normes ainsi
qu’à la procédure de sécurité informatique de SONATRACH. Dans son offre le
soumissionnaire doit soumettre une proposition relative à ce volet. Cette proposition sera
revue, détaillée et enrichie lors de l’engineering de détail.

Figure 4 : extraite du Standard de SONATRACH relatif à la sécurité du périmètre

L’Entrepreneur doit indiquer les caractéristiques ou les mécanismes mis en œuvre dans
l’architecture proposée pour assurer une sécurité de haut niveau, la plateforme OPC-UA
(architecture unifiée) doit être intégrée à la solution afin d’assurer la sécurité des données.

L’entrepreneur doit mettre en place des mécanismes de sécurité afin de garantir la


continuité de l’exploitation des ouvrages en états de fonctionnement.

Les équipements proposés doivent avoir un ensemble complet de fonctions de sécurité


pour la connectivité et le contrôle d'accès à distance, notamment les ACL (Access Control
List), l'authentification, la sécurité au niveau des ports, et les services de réseaux basés
sur l'identité avec la norme 802.1x et ses extensions.

Le soumissionnaire doit inclure une section dans son offre dans laquelle il présentera les
possibilités d’évolution technologiques de la solution proposée. Il détaillera les services et
fonctionnalités additionnels et la sécurité qui peuvent être activés sur la solution proposée
(ne nécessitant pas l’achat d’équipements/logiciels/licences) ainsi que les possibilités
d’e9xpansion et d’évolution de la solution nécessitant un éventuel investissement.

La mesure des risques sécuritaires doit être réalisée notamment avec :

- Des Scans de vulnérabilité


- Des tests d’intrusion
- une plate-forme de Scan de vulnérabilité automatisée
- Firewall
- Procédure de mise à jour des logiciel (Antivirus, applicatifs…)
- Tous les logiciels (HMI, virtualisation, systèmes d’exploitation, OPC UA),
équipements (Processeurs Intel Xéon, et autres composant doivent disposer
d’une garantie de support d’un minimum de 10 ans.
- Tous les serveurs et équipements doivent assurer le rapatriement des données via
deux liens du support de transmission de SONATRACH.

II. Plan d’adressage IP :

Le plan d’adressage devra être établit en commun accord avec le maitre de l’ouvrage.
V. ETENDUES DES PRESTATIONS
ET FOURNITURES
ETENDUE DES PRESTATIONS ET FOURNITURES :

1. Engineering

L’Entrepreneur doit réaliser toutes les études nécessaires à la mise en place du système
et la solution notamment :

 Engineering de détail ;
 Documents FDS, LLD, HLD… ;
 Configuration du système (Architecture détaillée de la solution) ;
 Description détaillée des équipements, interfaces et accessoires ;
 Les plans d’architecture des systèmes, les plans AS BUILT…,

Les règles d’engineering seront validées par le Maitre de l’Ouvrage et des adaptations à
des besoins spécifiques qui pourront être exigées.

L’Entrepreneur devra travailler en étroite collaboration avec le Maitre de l’ouvrage pour la


validation des documents d’Engineering pour tous les développements (pré-engineering,
élaboration des FDS, configuration des équipements…).

2. Fournitures et Prestations

L’Entrepreneur doit fournir et installer à titre non limitatif ce qui suit :

 Serveurs de types A : quatre serveurs au minimum.


 Serveurs de Types B : Huit serveurs au minimum
 Serveurs de Types C : Huit serveurs au minimum
 Serveurs de types D : quatre serveurs au minimum.
 Deux (02) poste ingénieurs avec deux écrans chacun
 Trois (03) postes Opérateurs avec deux écrans pour les gazoducs
 Trois (03) postes Opérateurs avec deux écrans pour les oléoducs
 Un (01) postes de supervision des données machines
 Tous les logiciels et protocoles avec leurs licences (Système d’exploitation,
virtualisation, HMI, archivage, Standard OPC UA)
 Les systèmes de gestions (des serveurs, virtualisation, OPC UA, MODBUS,
Switch, routeurs, Firewall ….)
 Armoires informatiques 19’’ avec porte vitrée un indice de protection IP42, avec
tous les accessoires et équipements (connectique, Switch KVM, clavier écran
rabattable etc.. Simulateurs des systèmes Transmission (hard et soft) ;
 UPS redondant (onduleurs rackable 19’’) de quatre heures d’autonomie pour
chaque région.
 Switchs et routeurs.
 FireWalls dotés des interfaces IDS et IPS
 Fourniture de tous les accéssoires et travaux de raccordement vers les systèmes
de transmission de SONATRACH
 Cables et équipements pour le raccordement aux systèmes de transmission de
SONATRACH.
 Audit des systèmes existants pour la réalisation de la solution finale.
 Des Anti-Virus performant de dernière génération conformes aux standards de
SONATRACH avec une validité de mise à jour de Vingt-quatre (24) mois à partir
de la date d’installation des équipements entrant dans le cadre du projet.
 Pièces de rechange pour une période d'une (02) année :
 Mobilier de qualité supérieure pour les postes opérateurs et ingénieurs de chaque
sites.
 Fourniture et installation de deux Murs d’images avec tous les accessoires.
 Fournitures, installation et mise en service des serveurs Vidéo redondants.
 Fourniture, Installation et mise en service d’une solution de supervision SCADA
Centralisée du réseau de Transport de l’Activité TRC (équipements, interfaces,
logiciels…)
 Fourniture et Mise en place d’une solution de rapatriement et centralisation pour la
visualisation des données d’exploitations des différentes régions vers les salles de
Contrôles à HASSI R’MEL et SP1 –LR1 (à HASSI MESSAOUD) et par la suite vers
le siège de l’Activité de Transport par Canalisation à BARAKI-ALGER.
 Fourniture, Mise en place d’une solution communication collaborative
 Fourniture et Mise en place de deux équipements de transmission de type carrière
Ethernet 10 Gb avec des cartes FXO/FXS.
 Fourniture et Mise en place d’une solution de Vidéoconférence ;
 Fourniture et mise en place des réseaux LAN (Switch, câblage, wifi…) ;
 Etude de la couverture radio pour assurer une couverture wifi complète ;
 Fourniture et l’installation de tous les équipements (Switchs, Serveurs, Contrôleurs
WiFi, Cameras…) matériels, les logiciels et licences ;
 Fourniture, la pose et le raccordement du câble informatique et F.O entre les sites
et postes de travail et les locaux techniques.
 Les ajouts et les modifications nécessaires (Software / Hardware) à apporter sur
les systèmes existants (protocoles, cartes, équipements)
 La fourniture, l’installation ainsi que la mise en service de tous les équipements
(Switchs, Serveurs, Fire Wall, base de données, HMI…) , câblage, logiciels et
licences ;
 Rapatriement et centralisation des données du réseau de transport de l’activité de
TRC (équipements, interfaces, logiciels…)
 La mise en service, essais, contrôle de tous les paramètres d’exploitation
rapatriés.
 L'intégration en usine des équipements fournis ;
 Le transport et la manutention des équipements livrés dans le cadre de ce projet
vers les différents sites ;
 Installation des équipements ;
 Intégration Software et Hardware des systèmes existants (SCADA, DCS….) pour le
rapatriement des données.
 Programmation et configuration des équipements ;
 Installation et câblage des répartiteurs muraux ;
 Installation et configuration de tous les équipements,
 Réalisation d’un bilan concernant la mise à la terre (dans le cas d’une résistance
supérieure 03 Ohms, L’Entrepreneur doit procéder à la réhabilitation des puits de
terre) ;
 Accessoires de la mise à la terre ;
 Raccordement des fibres au niveau des têtes de câble pour chaque site ;
 Formation des agents pour l'exploitation et la maintenance du système,
 Mise à jours des divers patchs correctifs de tous les firmware des équipements
actifs du réseau LAN et WAN et de tous les logiciels et protocoles installés dans le
cadre de ce projet.
 Garantie des équipements installés ;
 Recettes provisoires et définitives ;
 Fourniture d’une plateforme de managements des OPC UA, de la virtualisation et
tous les softwares et équipements actifs de ce projet ainsi qu’un software de
détection et management des mises à jour et des patchs correctifs.
 Fourniture de la documentation technique HLD, LLD.
 Documentations techniques d’exploitation et de maintenance en cinq (05)
exemplaires (en langue française) sur papier et un sur support informatique ;

Cette liste est à titre indicative et non limitative, L’Entrepreneur exécutera tous les travaux
et prestations nécessaires à la réalisation du dit Ouvrage en conformité avec les
exigences du Maitre de l’Ouvrage.
VI. CARACTERISTIQUES
TECHNIQUES ET MECANIQUES
Spécifications techniques des équipements

Les équipements fournis et installés par l’Entrepreneur dans le cadre du contrat avec le
maître de l’ouvrage doivent être en totale conformité avec les dernières normes et
recommandations internationales applicables dans le domaine de télécommunications et
d’automatisme.

La conception, l’architecture, l’installation et autres fonctionnalités de l’équipement doivent


lui permettre de fonctionner sans aucune irrégularité. Les équipements doivent être
soumis aux épreuves dures pour prouver leur réaction rapide et leur résistance aux
nouvelles conditions.

Des dispositifs et mesures de sécurité (soft et hard) doivent garantir qu’aucune


manipulation incorrecte ne présente un quelconque danger pour le personnel ou
l’équipement lui-même.

Les performances des équipements doivent être illustrées en détail dans l’offre technique.

L’Entrepreneur doit préciser les standards auxquels sont conformes les équipements
proposés dans son offre.

Marquage et codage des équipements

Le marquage et le codage seront en langue française.

La codification doit concerner :

 Les équipements et logiciels


 Les PCs d'exploitation et périphériques,
 La documentation associée.

Le marquage et le codage doivent être clairs, sans ambiguïté et facilement visibles par un
opérateur situé en face du châssis.

Les informations nécessaires à l’identification des articles composant l’équipement


doivent être portées sur ceux-ci :

 Le nom du Maitre de l'ouvrage : SONATRACH/TRC/DTLC…..Algérie,


 Le numéro de contrat,
 Une appellation mnémonique pour identification,
 Un code en clair pour individualisation visuelle,

Caractéristiques mécaniques

La réalisation mécanique des équipements doit être homogène,


La construction et l’assemblage des organes seront conformes aux normes en vigueur du
point de vue esthétique,9 robustesse et facilité d’accès.

La construction mécanique de l’équipement doit être capable sans détérioration d’endurer


les conditions d’effort et d’environnement et de choc qui lui seront imposées pendant les
opérations de transport, d’installation et de service.
L'Entrepreneur indiquera :
 Les dimensions des bâtis.
 Le nombre de bâtis pour chaque système, ceci pour la capacité demandée et le cas
échéant en tenant compte des extensions prévues.
 Le poids de chaque bâti équipé à pleine capacité et la charge au sol devant être
supportée.
 La consommation en énergie du bâti plein,
 L’espace maximum requis autour des bâtis pour permettre un accès facile aux
équipements.
 Si l’accès aux câblages extérieur se fait par le bas ou par le haut.

L'Entrepreneur doit aussi respecter ce qui suit :

 Les premières cartes contenant de l’électronique doivent au moins se situer à


50 mm du niveau du sol.
 Bâtis, châssis et cartes doivent être peints avec une peinture résistante aux chocs
et toute précaution doit avoir été prise pour éviter les attaques de la corrosion.
 Toutes les mesures fournies doivent respecter le système métrique.
 La conception des équipements doit permettre de réaliser toute extension sans
déplacement ou modification de bâti.
 Le conditionnement des équipements pour transport et entreposage du lot de
réserve doit garantir la protection de ces matériels durant une manipulation
normale.
 Les chocs électriques durant l’Exploitation & Maintenance ne doivent pas entraîner
de perturbations perceptibles de la transmission dans les cas:

 Connexion d’appareil de mesures,


 Extraction/réinsertion de cartes redondantes,
 Contact d’un opérateur avec la Masse Mécanique lorsque celui-ci est porteur
d’un bracelet antistatique.
 Les cartes doivent être équipées d’un mécanisme de blocage pour éviter toute
extraction accidentelle.

La conception mécanique de l’équipement doit être telle que durant l’exploitation


quotidienne :

 L’accumulation de poussière demeure impossible à l’intérieur,


 Il soit protégé contre l’intrusion de petits animaux tels qu’insectes, etc.

Les phases de transport, entreposage et installation doivent avoir été étudiées pour
garantir la protection des équipements.

Caractéristiques mécaniques

Les performances des matériels seront garanties pour les conditions d’exploitation
suivantes :

 Température : de 0°C jusqu'à +50°C.


 Humidité relative : 90 % à +45°C
 Pression atmosphérique : de 90 à 110 kPa
 Milieu poussiéreux (Tempête de sable).
 Milieu corrosif (Présence des sels).
Environnement électromagnétique

Concernant la compatibilité électromagnétique (EMC) et les décharges électriques (ESD),


la conception mécanique des bâtis et châssis doit satisfaire entièrement les dernières
recommandations éditées par l’ETSI (ETS 300 386), ou tout autre standard international
équivalent que l'Entrepreneur précisera.

L'Entrepreneur sera en droit de demander aux fournisseurs les certificats de respect des
normes.

Environnement électrostatique

La compatibilité électrostatique doit être garantie sur tout type de sol et en particulier les
faux planchers habituellement utilisés dans les salles de télécommunications.

Recommandations et normes de référence générale

Les équipements à fournir dans le cadre de ce projet doivent être en totale conformité
avec les dernières normes et recommandations internationales (UIT-T, ETSI, IEEE...)

Ils doivent pouvoir être remis à niveau pour intégrer les normes et recommandations
internationales encore à l’étude au moment de leur fourniture et ce, sans modifications
majeures et sans interruption du trafic existant.

La conception, l’architecture, l’installation et autres facilités opérationnelles de


l’équipement doivent lui permettre d’évoluer avec les besoins du réseau (trafic, services,
E&M, management,...). Il sera donc reconfigurable sur site sans interruption du trafic
existant non concerné par la modification.

Références internationales

Les équipements proposés doivent être en conformité avec les spécifications techniques,
conditions et standards inclus dans cet appel d’offres.

L'Entrepreneur doit également indiquer toute autre information ou standard pouvant être
nécessaires pour la meilleure compréhension de son offre et la mise en place des
systèmes.

Toute offre fournissant des avantages avérés serait appréciée comme telle par le Maitre
de l'Ouvrage.
VII. SYSTEME DE COMMUNICATION
COLLABORATIVE
SYSTEME DE COMMUNICATION COLLABORATIVE

II-1 INTRODUCTION:

L’objet de ce document est de mettre en place au niveau de la nouvelle salle de


Supervision une solution de communication collaborative (téléphonie IP, applicatifs,)
évolutive en prenant compte des nouvelles technologies de l’information actuelles.

La collaboration unifiée englobe notamment : la voix, la vidéoconférence, la messagerie


instantanée et la télé présence et devra être conforme aux normes et recommandations
internationales applicables et adaptée aux besoins actuels et futurs.

Elle doit répondre au moins aux besoins suivants :

 Assurer une haute disponibilité de services.


 Etre facilement administrable et exploitable.
 La sécurité des données
 Une solution qui garantit la qualité de service aux utilisateurs ;

L’Entrepreneur devra prendre en charge (de manière non exhaustive) les travaux
suivants :

 Etude de réalisation de la solution de collaboration (équipements, interfaces,


logiciels…) y compris les réseaux LAN et WiFi (câblage informatique et optique,
switchs, les serveurs…)
 Etude de couverture radio pour assurer une couverture wifi complète
 La fourniture et l’installation de tous les équipements (switchs, serveurs, contrôleurs
WiFi..) matériels, les logiciels et licences ;
 La fourniture, la pose et le raccordement du câble informatique entre les postes de
travail et les locaux techniques.
 La mise en œuvre d’une solution intégrée d’administration de l’ensemble des
équipements fournis ;
 L’installation, la configuration des équipements, la fourniture de la documentation
technique et les logiciels ;
 La mise en service, essai et le contrôle du réseau en entier ;
 Les recettes provisoires et définitives ;
 La garantie des équipements installés ;
 La fourniture de lots de pièces de rechange ;
 La formation du personnel du Maitre de l’Ouvrage.

La solution cible à fournir par l’Entrepreneur est principalement constituée de :

 Deux serveurs de communication redondants (redondance physique), pour traiter et


gérer les communications et services téléphoniques .Le premier serveur de grande
densité acceptera au moins huit applications, le deuxième de moyenene densité
acceptera au moins quatre applications.
 Une passerelle voix pour l’interconnexion avec le réseau SONATRACH et le réseau
RTC d’Algérie Télécom .
 Un réseau Wifi (points d’accés intérieurs extérieurs,controleurs WiFi,swichs d’accés
redondants pour les controleurs) .
 Un réseau informatique multimédia composé notamment de :

 Une partie « Core » redondante pour connecter les différents équipements


(serveurs de communication, serveurs informatiques, les switchs de
distribution, les gestionnaires, …) de niveau supérieur
 Une partie distribution (Switchs) pour connecter les terminaux (téléphone IP,
points d’accès Wifi, PC …)
 Firewalls (NGFW) dotés d’IDS et IPS pour sécuriser les connexions réseaux
voix et données et créer en conséquence des zones démilitarisées (DMZ).

 Postes téléphoniques : Fixes ,mobiles wifi ,softphones ,console opératrice.


 Tous équipements, interfaces et accessoires grantissants le bon fonctionnement du
système en entier.

Remarque : Les deux serveurs de communication seront configurés en mode actif-actif


avec partage de charge, en cas d’indisponibilité de l’un des serveurs le deuxième assurera
la contuité des services de communications sans intérruption.

Tous les serveurs ainsi que Switchs-Core, passerelles, les contrôleurs, et les firewalls
doivent etre logés dans des armoires 19’’ IP42 type informatique avec porte vitrée, (le
nombre des armoires sera arrêté lors de l’engineering de détail).

Tous les Switch d’accès à fournir devront de type POE (norme 802.3af) programmables.

L’Entrepreneur doit fournir des armoires informatique 19’’ avec accessoires pour logé les
Switch d’accès, ces armoires informatiques devront être installés dans les locaux de
brassage et devra contenir au moins :

 Panneaux de brassage
 Tiroir optique
 Bandeau d’alimentation (multiprise)
 Rails de montage verticaux facilement réglables
 Ventilation
 Anneau guide câbles en plastique
 Porte avant vitrée
 Porte arrière pleine en tôle
 Panneau latéral démontable.

Les alimentations des Switchs et les firewalls devront être redondantes.


L’architecture globale devra être capable de supporter une totale convergence des flux
voix, data et vidéo.
Figure : Exemple de configuration des équipements

II-3 ACCES ET INTEGRATIONS AU DIFFERENTS RESEAUX TELEPHONIQUES :

1. Intégration au réseau Téléphonique de Sonatrach :

LA solution à fournir par l’Entrepreneur devra être capable de s’interconnecter au réseau


téléphonique existant de SONATRACH à travers des interfaces à fournir et devra être
interopérable avec les IP-PABX existants (Alcatel Lucent OXE) notamment en termes
d'interface de ligne de jonction, de signalisation et de plan de numérotation actuelle de
SONATRACH.

L’Entrepreneur devra fournir en plus des interfaces PRI E1 pour les IP-PABX existants
(Alcatel Lucent OXE) de SONATRACH auxquels s’interconnectera la solution de
téléphonie IP.

La numérotation en réseau du système téléphonique existant est composée de 8 chiffres


au format suivant 2LOCxxxx.
Les numéros d’appel locaux se font grâce à la gestion de la « numérotation courte
locale »,

Tous les numéros réseaux commencent par le chiffre deux ‘’ 2’’ suivis du numéro HLOC
La numérotation locale par site s’effectue sur 4 chiffres. La fonction «numérotation courte
locale» est mise en œuvre pour répondre à ce besoin. Les numéros de la numérotation
locale ne sont pas diffusés.
Version de l’IP-PBX existant

2. Accès Au Réseau de Téléphonie Commuté(RTC) ALGERIE TELECOM

La solution proposée devra inclure des passerelles d’accès au Réseau Téléphonique


Commuté (RTC) d’Algérie Télécom afin d’établir des appels entrant et sortant du système
téléphonique.

Ces passerelles doivent pouvoir assurer l’inter connectivité et l’interopérabilité entre les
deux réseaux de téléphonie ; elles devront donc supporter les normes en vigueurs
concernant les protocoles de communication avec le RTC (insérer les protocoles
d’interconnexion avec RTC).

L’Entrepreneur devra spécifier les différents types d’accès au RTC (E1 ou


analogique/FXO) pour chaque site où une passerelle doit être installée.
L’Entrepreneur devra clairement définir les spécifications techniques des passerelles
proposées pour chaque pôle en termes du nombre maximal d’interfaces E1, des
protocoles de signalisation vers le RTC, ainsi que les protocoles de communication vers le
réseau de téléphonie sur IP.

II-4 FONCTIONS DU SYSTEME TELEPHONIQUE IP

Le système devra être équipé de logiciels pour pouvoir fournir les fonctions notamment :

01- Restriction d'appel sur ligne réseau


02- Restriction d'accès temporelle programmée
03- Code d'autorisation de base et de réseau
04- Blocage électronique
05- Recherche de poste libre
06- Sonnerie distinctive
07- Liste de Composition Abrégée et L.C.A système
08- Musique d’attente
09- Service de nuit
10- Parcage d'appel
11- Affichage NOM de l'appelant
12- Identification des appels
13- Groupes d'appels
14- Lignes d'appels
15- Accès direct au système (ADAS)
16- Renvoi automatique en cas d'occupation
17- Renvoi automatique en cas de non-réponse
18- Prise directe du réseau
19- Transfert d'urgence
20- Interception
21- Libération de ligne
22- Poste supplémentaire éloigné
23- Recherche de jonction sortante
24- Tonalité de manœuvre pour fonctions spéciales
25- Appel de poste à poste
26- Temporisation
27- Connexion entre jongleurs
28- Service réduit
29- Appel malveillant
30- Enregistrement des données d'appels
31- Tarification
32- Maintenance automatique des lignes réseau
33- Renvoi automatique et Garde
34- Desserte multiple
35- Catégorie de poste
36- Réveil Automatique (Wake-Up).
37- Protocoles de Signalisation ESIG QSIG, DPNSS et RNIS tout pays.

Le système ainsi que les postes téléphoniques à fournir doivent permettre l’affichage des
numéros de l’extérieure (réseau Public).

L’Entrepreneur doit préciser la liste détaillée des progiciels en option de base non
demandée et devra proposer d’autres options et progiciels.

L’Entrepreneur doit décrire les fonctionnalités suivantes qui pourront être offertes aux
utilisateurs sans restriction, ainsi que leur fonctionnement. Le cas échéant, la description
devra mentionner les maxima absolus et les maxima des ressources requises
simultanément.

 Routage d'un faisceau vers un groupe de postes ou un poste


spécifique
 Appel opérateur
 Classes de services pour les restrictions d'appels externes
 Appels poste à poste (c'est-à-dire internes)
 Compatibilité entre les terminaux
 Rappel automatique sur joncteurs/faisceaux/liens réseaux occupés
 Conférence à trois et à six
 Consultation (affichage des informations) sur un appel entrant en
attente
 Double appel
 Journalisation et réémission des numéros externes
 DISA automatique, authentification des utilisateurs
 Faisceaux sortants
 Indication d'appel en attente
 Interception d'appels
 Interception d'appels de groupe
 Attente
 Numéros abrégés externes
 Parcage d'appel
 Prise de ligne directe - appel direct vers l'extérieur (DOD)
 Prise de ligne directe externe par poste d'entreprise
 Prise de ligne externe
 Poste d'appel entrant
 Poste d'appel sortant
 Poste pour acheminement immédiat vers un poste, ou PO
 Acheminement par temporisation
 Protection contre toutes les intrusions
 Rappel automatique sur poste occupé ou libre
 Demande de rappel / réveil
 Rappel du dernier numéro composé
 Rappel du dernier numéro stocké
 Renvoi d'appels variable
 Renvoi fixe et temporisé
 Renvoi nocturne
 Renvoi sur sonnerie
 Substitution de poste
 Transfert sur poste occupé et transfert sur poste libre
 Appel de courtier
 Conférence modérée
 Conférences à plusieurs (plus de 14 participants), accès direct ou
indirect
 Verrouillage du poste

II-5 SECURITE

L’Entrepreneur doit indiquer les caractéristiques ou les mécanismes mis en œuvre dans
l’architecture proposée pour assurer une sécurité de haut niveau

Les commutateurs du réseau LAN proposé devront avoir un ensemble complet de


fonctions de sécurité pour la connectivité et le contrôle d'accès, notamment les ACL
(Access Control List), l'authentification, la sécurité au niveau des ports, et les services de
réseaux basés sur l'identité avec la norme 802.1x et ses extensions.

En particulier les fonctionnalités devront notamment inclure :

 La norme 802.1x avec affectation de VLAN pour permettre d'affecter un VLAN de


manière dynamique à un utilisateur donné, indépendamment du lieu de connexion
de cet utilisateur.
 La norme 802.1x avec les VLAN voix pour permettre l'accès d'un téléphone IP au
VLAN voix indépendamment de l'état du port (autorisé ou non autorisé).
 La norme 802.1x avec affectation d'une liste de contrôle d'accès pour permettre de
définir des politiques de sécurité spécifiques relatives à l'identité indépendamment
du lieu de connexion de l'utilisateur.
 Les listes de contrôle d'accès pour VLAN (VACL) sur tous les VLAN pour empêcher
le pontage des flux de données non autorisées au sein des VLAN.
 Les listes de contrôle d'accès routées (RACL) standard et évoluées permettant de
définir des politiques de sécurité sur les interfaces routées pour le trafic de gestion
et de données.
 Les listes de contrôle d'accès par port (PACL) des interfaces qui permettent
d'appliquer des politiques de sécurité sur les ports de commutation individuels.
 Private VLAN Edge qui assure la sécurité et l'isolation des ports de commutation
pour garantir qu'aucun utilisateur ne puisse espionner le trafic des autres
utilisateurs.
 La prise en charge des données bidirectionnelles sur le port PAN (Switched Port
Analyzer) permettrait à un système IDS (Intrusion Detection System) d’analyser le
trafic en transit pour détecter une éventuelle intrusion.
 TrustedBoundary qui offre la possibilité de faire confiance aux paramètres de
priorité de la qualité de service lorsqu'un téléphone IP est présent et de désactiver
le paramètre de confiance lorsque le téléphone IP est supprimé : elle permet ainsi
d'empêcher un utilisateur mal intentionné d'annuler les politiques de définition des
priorités du réseau.
 Le gardien BPDU (Bridge Protocol Data Unit) qui désactive les interfaces en mode
SpanningTree Protocol PortFast en cas de réception de BPDU pour éviter les
boucles topologiques accidentelles.
 STRG (SpanningTreeRootGuard) qui empêche les équipements de périphérie
n’étant pas sous contrôle de l'administrateur réseau de devenir des noeuds racines
du SpanningTree Protocol (STP).
 La sécurité multi-niveaux sur l'accès à la console pour empêcher les utilisateurs
non autorisés de modifier la configuration du commutateur.
 RADIUS (RemoteAuthentication Dial-In User Service) pour permettre le contrôle
centralisé du commutateur et empêche les utilisateurs non autorisés de modifier la
configuration.
 Support des protocoles SSH (Secure Shell), Kerberos et SNMPv3 (Simple Network
Management Protocol Version 3) qui assurent la sécurité du réseau en chiffrant le
trafic de l'administrateur au cours des sessions Telnet et SNMP. L’Entrepreneur
devra si nécessaire assurer toutes les licences nécessaires à l’import et l’utilisation
de ces protocoles.
 Pour les réseaux WiFi L’Entrepreneur devra mettre des méthodes
d’authentification robustes tel que le mode d’authentification WPA2 , avec une
infrastructure d’authentification centralisée en s’appuyant sur WPA-Entreprise
(standard 802.1X et protocole EAP),

II-6 LA SYNCRONISATION :

La synchronisation de la date et l’heure des différents équipements devra etre à base de


la dernière version du protocole NTP.

II-7 EVOLUTIVITE

L’Entrepreneur devra inclure une section dans son offre dans laquelle il présentera les
possibilités d’évolution technologiques de la solution proposée vers une solution de
collaboration unifiée ,L’Entrepreneur devra détailler les services et fonctionnalités
additionnels qui peuvent être activés sur la solution proposée (ne nécessitant pas l’achat
d’équipements/logiciels/licences) ainsi que les possibilités d’expansion et d’évolution de la
solution nécessitant un éventuel investissement vers la communications unifiée.
II-8 LES POSTES TELEPHONIQUES IP :

a) Postes Téléphoniques IP Fixes (câblés)

Les téléphones IP fonctionnent par attribution d'adresses IP, avec Maitre de l’Ouvrage
DHCP (Dynamics Host Configuration Protocol) ou configuration statique. Les adresses IP
ne devront pas être visibles par les utilisateurs.
L’Entrepreneur doit fournir des terminaux IP avec un descriptif détaillé avec toutes les
fonctionnalités.

Ces postes téléphoniques IP doivent être identiques aux postes numériques par leur
aspect et leur fonctionnement de base, un téléphone IP devra posséder des boutons
programmables pouvant être associés par exemple à des lignes. Ses caractéristiques lui
permettront d’intégrer des évolutions futures via des mises à jour logicielles de sa
mémoire Flash.

Les postes devront disposer de différentes méthodes d’accessibilité, selon les préférences
de l’utilisateur. Ces différentes méthodes ou chemins d’accès comprennent des boutons,
des touches de fonction, une touche de navigation et un accès direct grâce à l’utilisation
des numéros correspondants.

Tous les modèles proposés devront posséder les caractéristiques suivantes :


 Alimentation électrique distante selon la norme 802.3af ou alimentation locale en
120/230 V ;
 Interfaces à commutateur Ethernet 10/100 à détection automatique ;
 Codecs G729 et G711 (spécifier l’ensemble des normes de codage supportées par
les postes) ;
 RFC2833 (pour la gestion du DTMF) ;
 DHCP pour l’attribution dynamique d’adresses IP, ou configuration statique ;
 TFTP pour le téléchargement à distance du fichier de configuration et de la mise à
jour du microcode ;
 Possibilité de mise à jour de l’heure en se synchronisant avec un système central ;
 Commutateur Ethernet intégré dans les postes téléphoniques permettant de
connecter en cascade l’ordinateur de l’utilisateur et d’assurer la gestion des VLAN
et de la Os.
 Port PC ;
 Qualité de service (interne au poste et priorité au signal vocal) ;
 Qualités de service pour la voix : niveau 2 (802.3p/Q) et niveau 3 (Tosa/DiffServ) ;
 Récupération transparente des trames par le PC associé (pas par le poste) ;
 Agent SNMP intégré à la base de données MIB 2.

Les téléphones, IP donneront également accès aux paramètres suivants :

 Contraste de l’affichage ;
 Type de sonnerie ;
 Configuration et état du réseau ;
 État de l’appel ;
 Stockage de l’historique de tous les appels émis et reçus (les 10 plus récents), y
compris l’identifiant de l’appelant, l’heure et la date de l’appel.
 L’Entrepreneur précisera la compatibilité des postes IP avec les protocoles H323 et
SIP.
La description des postes doit inclure au moins :

 La nature du terminal ;
 Le type de câblage nécessaire, les distances maximums. (Au minimum, il devra
supporter une distance de 90 m) ;
 Les débits et la forme des échanges entre le terminal et les serveurs de
communication ;
 Les touches programmables et préprogrammées ;
 La capacité maximale du système ainsi que sa granularité.
 La description des postes portera sur les aspects techniques et sur les
fonctionnalités offertes. L’Entrepreneur indiquera les services et compléments de
services offerts par ces postes ainsi que les modalités de raccordement de casque
avec ou sans fil.

Les postes téléphoniques câblés sont de trois types :

Postes pour dirigeants (Type 1): ayant les caractéristiques suivantes


 Écran couleur camera intégré;
 Police proportionnelle ;
 Accès direct au répertoire ;
 06 touches de fonction au minimum ;
 Réglage du contraste ;
 Bouton de navigation avec touches de sortie et de validation pour naviguer dans
l’interface graphique ;
 Touches contextuelles et programmables pour un accès direct aux fonctions ;
 Combiné confortable offrant une haute qualité audio ;
 Mode full duplex mains libres et écoute amplifiée ;
 Accès direct à la messagerie vocale avec voyant de message en attente ;
 Secret (Mute) ;
 Rappel ;
 Prise casque de 3,5 mm avec détection de présence ;
 Port Ethernet commuté 10/100/1000 pour la connexion au PC ;
 Fonction de verrouillage du clavier ;
 Compatibilité XML ;
 Fonction de filtrage ;
 Prise en charge de Power over Ethernet (PoE).

Postes pour les secrétaires (Type 2) : ayant les caractéristiques suivantes

 Écran graphique en niveaux de gris ;


 Accès direct au répertoire ;
 Police proportionnelle ;
 06 touches de fonction ;
 Réglage du contraste ;
 Bouton de navigation avec touches de sortie et de validation pour naviguer
dans l’interface graphique ;
 Touches contextuelles et programmables pour un accès direct aux fonctions ;
 Combiné confortable offrant une haute qualité audio ;
 Modes full duplex mains libres et écoute amplifiée ;
 Accès direct à la messagerie vocale avec voyant de message en attente ;
 Secret (Mute) ;
 Rappel ;
 Prise casque de 3,5 mm avec détection de présence ;
 Port Ethernet commuté 10/100/1000 pour la connexion au PC ;
 Fonction de verrouillage du clavier ;
 Compatibilité XML ;
 Fonction de filtrage ;
Postes pour les utilisateurs (Types 3) ayant les caractéristiques suivantes
 Écran noir et blanc à 3 lignes de 20 caractères ;
 Accès direct à la messagerie vocale avec voyant de message en attente ;
 Accès direct au répertoire ;
 Au moins 4 touches de fonction ;
 Réglage du contraste ;
 Bouton de navigation avec touches de sortie et de validation pour naviguer dans
l’interface graphique ;
 Compatibilité XML ;
 Fonction de verrouillage du clavier ;
 Modes mains libres et écoute amplifiée ; avec contrôle du volume (le poste doit
être équipé d’un haut-parleur) ;
 Port Ethernet commuté 10/100/1000 pour la connexion au PC ;
 Rappel ;
 Secret (Mute) ;
 Touches contextuelles et programmables pour un accès direct aux fonctions ;
 Prise en charge de Power over Ethernet (PoE).
b) Postes téléphonique sans Fil (Mobilité Wi Fi)

Les équipements actifs Wifi et les terminaux sans fils du système devront supporter :
 La norme 802.11b / g et les derniers protocoles SIP VoIP.
 La configuration de connexion Wi-Fi sécurisée WPS (Wi-Fi Protected Setup)
 La configuration des combinés via TFTP, HTTP, HTTPS.
La solution sans fils Wifi doit être composée notamment des éléments suivants :
 Points d’accès Wifi,
 Combinés sans fils :
Les combinés sans fils et les points d’accès WiFi devront être de étanches à l’eau et à la
poussière, résistants aux chocs, avec un Indice de protection conforme à la norme IP54.
Les terminaux devront être dotés d’un chargeur individuel, permettant la recharge rapide
(moins de deux heures) de la batterie du terminal et la recharge lente de la batterie de
secours, le tout sans effet mémoire.
Les sacoches de protection pour environnement industriel doivent aussi être prévues dans
les zones à risques ou industriels, Outre toutes les caractéristiques de l’étui de protection
de bureau, il sera équipé de fibres et de matériaux amortisseurs pour protéger le combiné
des chocs et de la poussière.

c) Etude de couverture Wifi pour les postes IP sans Fil

L’étude de couverture Wifi doit prendre en compte l’environnement du site où sera


construit le siège de la direction DGHR ainsi qu’à l’intérieur du siège, L’étude préliminaire
de la couverture Wifi se basera sur les informations fournies sur plans.
Remarque importante : si la réglementation en vigueur stipule que l’installation des
équipements Wifi est conditionnée par la délivrance d’un agrément des autorités
algériennes compétentes (exemple le Ministère de l’intérieur) alors L’Entrepreneur devra
fournir ledit document.

À l'issue de l'étude sur les sites, L’Entrepreneur doit délivrer un rapport complet et
circonstancié et qui doit comprendre au moins les éléments suivants :

 Hypothèses de l’étude Wifi


 Matériel utilisé
 Relevés effectués sur le site
 Cartographie du site, avec la représentation schématique par zones de couleur de
la qualité de la couverture, et différenciation en couleur des valeurs de champ
radioélectrique
 Photos des emplacements conseillés pour les points d’accès wifi, avec
représentation de leur emplacement sur le plan et les indications de distance entre
les points d’accès
 Nombre de points d’accès Wifi
 pour une couverture totale du siège de la direction.
 Commentaires et avis du Fournisseur.

d) Téléphones logiciels (Soft phones) et applications pour tablettes et


Smartphones :

L’Entrepreneur fournira des soft phones pour les ordinateurs et des applications pour
tablettes.

e) Le standard (console opératrice) :

L’Entrepreneur doit proposer une solution de postes opératrice avec un descriptif précis de
toutes les fonctionnalités.

Cette solution pourra être à base de terminaux téléphoniques adaptés à cette fonction, ou
à base d’un logiciel spécifique.

Il doit couvrir au moins les fonctionnalités suivantes :

 Pré décroché avec annonce d’accueil automatique :


 Personnalisation possible pour multi société ;
 Gestion de plusieurs files d’attente (interne, externe, urgente, renvoi, retour,
parcage) ;
 Fonctionnalités téléphoniques :
 Décroché,
 Raccroché,
 Transfert (supervisé – non supervisé), retour après transfert,
 Renvoi Immédiat (sur demande de l’utilisateur, l’opératrice peut programmer à
distance le renvoi immédiat d’un poste vers une destination de son choix),
 Rappel, si un poste est occupé l’opératrice peut activer une demande de rappel dès
que le poste se libère (nécessite que les postes soient supervisés par l’application),
 Annuaire de l’entreprise ;
 Supervision de l’état des postes de l’installation.
f) Plan d’adressage IP

Il sera définit lors de l’engineering de détail pour répondre aux besoins de la téléphonie sur
IP, soit :
 une adresse IP pour chaque téléphone IP ;
 une adresse IP pour chaque serveur communication ;
 une adresse IP pour chaque passerelle, Switchs, points d’accès Wifi
 Le plan d’adressage doit être différent de celui du réseau informatique –Data-
 Un Vlan voix sera dédié à la téléphonie IP.

II-9 LA DISPONIBILITE

Les équipements recherchés doivent présenter des caractéristiques essentielles à la


continuité de fonctionnement, telles que l'alimentation redondante, le Hot Swapping, la
tolérance aux pannes (autorisant une continuité de fonctionnement entre élément
défaillant et son secours), et la redondance des liens.
Le temps de basculement vers le mode secours doit être inférieur à 5 secondes.

II-10 ETENDUS DES PRESTATIONS :

1. Etudes :

L’Entrepreneur devra réaliser toute les études se rapportant à


 Engineering de détail ;
 Etude de la couverture Wi-Fi
 Configuration du système (Architecture détaillée);
 Description détaillée des équipements, interfaces et accessoires ;

L’Entrepreneur doit livrer les documents suivants :

 Les plans As built


 Documents de configuration des différents équipements.
 Documents d’administration et d’exploitation
 Procedures de maintenances et réinstallation des logiciels .
 Document du constructeur attestant l’authentécité des licences .
 Les supports numériques des différents lociciels installés.

Le Maitre de l’Ouvrage n’acceptera pas les documents d’engineering établie pour


validation, L’Entrepreneur devra travailler en étroite collaboration avec le Maitre de
l’Ouvrage durant toutes les phases d’engineering pour tous les développements (pré-
engineering, élaboration des LLD, élaboration des FDS, configuration des équipements…)

2. Fournitures :
L’Entrepreneur doit fournir à titre non limitatif ce qui suit :

 Serveurs de communication collaborative redondants avec Standard


Automatique , messagerie vocale et taxation

 Switchs de distribution ou Switch fédérateurs


 FireWalls dotés des interfaces IDS et IPS
 Passerelles .
 Armoires informatique dotées de FAN 19’’ avec porte vitrée et indice de
protection IP42
 Ecran rabattable, clavier, souris et Switch KVM automatique
 Armoires informatique dotées de FAN 19’’ avec porte vitrée et indice de
protection IP42 pour logé les Switchs d’accès.
 Des Anti-Virus KASPERSKY (KIS) ou équivalent dernière version avec une
validité de mise à jour de Vingt-quatre (24) mois à partir de la date d’installation
des équipements entrant dans le cadre du projet.
 Pièces de rechange pour une période d'une (01) année
 Accessoires de la mise à la terre ;
 Onduleurs rackable 19’’.
 Points d’accés Wifi
 Controleurs wifi et swichs d’accés(redondoants ).
 Postes téléphoniques IP fixes et mobiles ,softphones ,applications de
communications unifiées pour tablettes et smartphone .
 Interfaces pour l’interconnexion au réseau téléohonique Sonatrach et Algérie
Télécoms.
 Cartes PRI E1 (NPRA E) pour les IP-PABX de Sonatrach de type Alcatel Lucent
OXE
 Console opératrice.
 Plate-forme de gestion (les caractéristiques techniques seront arrêtées lors de
l'engineering de détail après approbation du Maitre de l’Ouvrage)
 Tous équipements, interfaces et accessoires grantissants le bon fonctionnement
du système téléphonique.

3. Prestations :

 Le transport et la manutention des équipements livrés dans le cadre de ce


projet vers tous les sites ;
 Câblage et Installation des équipements ;
 Programmation et configuration des équipements ;
 Les essais et la mise en service de tout le système
 Formation des administrateurs et des techniciens.

Remarque :
 les techniciens installateurs devront être certifiés dans le domaine de la téléphonie
IP.
 Le nombre des licences pour tous les postes et applications doit être majoré de 20
% pour de futures extensions.
VIII. RESEAU LAN
III- Réseau LAN :

Le câble réseau doit être de Type FTP catégorie 6 classe D, résistant anti-rongeur, de 04
paires écrantées par paire + écran général. Compatible gigabit Ethernet et Fast Ethernet
10/100

Le câblage de l’ensemble des bureaux, des différents bâtiments de supervision doit se


faire en respectant les normes d’installation, l’esthétique la robustesse afin de permettre
d’implémenter les équipements actifs du réseau et d’y relier les serveurs, les postes de
travail et téléphone IP à des débits suffisants pour prendre en compte une évolution de la
charge réseau et l’ajout des ressources informatiques pour une durée de 5 ans et plus.

Ce système de câblage courant faible doit garantir :

 Les performances hauts débits (Gigabit).


 L’évolutivité (extension du réseau, téléphonie sur IP, transmission des signaux
vidéo, etc.)
 La pérennité par le respect des normes.
 L’homogénéité (standardisation et banalisation totale des points de connexion,
administration de l’ensemble du réseau, etc.).
 La Fiabilité (qualité des matériels, des matériaux, de la construction).
 La maintenance et l’accessibilité aisées aux installations et aux points de
connexion.

Spécifications de câblage réseau cuivre

Ce câblage s’étend depuis la prise réseau terminale côté utilisateur jusqu’à la prise côté
local technique.

Câble 4 paires torsadées FTP (Foiled Twisted Pair) de catégorie 6 E d'impédance 100
ohms Prises d'extrémité bureau : RJ45 blindée ou écrantée en intégration goulotte +
plastron ou boîtier 45x45, (ou 1/2 45x45 soit 2 RJ45 côte à côte par boîtier 45x45).

Prises d'extrémité local technique : RJ45 blindée ou écrantée sur platine de brassage
regroupant 16 ou 24 ports. L’écran (blindage) de chaque prise sera relié du côté platine.
Chaque platine devra être reliée à la masse de la baie dont on s'assurera que la mise à la
terre est correcte.
Normes de brochage EIA 568 B
L'ensemble du câblage sera testé après la pose et certifié classe 6D.
Longueur maximale de chaque câble 90m ce qui permet 5m de cordon de brassage à
chaque extrémité pour rester dans la norme 100m de bout en bout.

L’Entrepreneur réalisera la desserte des différents Bureaux, en considérant que les câbles
devront circuler dans des chemins de câbles spécifiques courants faibles pour les parties
communes
Il est impératif que les chemins de câbles courants faibles soient distants des chemins
de câbles courants forts. Ces chemins de câbles doivent être distants d'au moins 3m de
tout appareil électrique d'une puissance de 1000W ou plus.
Repérage des câbles et des prises

L'étiquetage sera indélébile et indécollable

Les chemins de câbles seront repérés par étiquetage COURANTS FAIBLES


UNIQUEMENT tous les 3 ou 4m.

Chaque prise du côté bureau sera repérée par un numéro du type Ibat.étage.nnn
Ex : I18.3.042, où I18.3 représente le local technique du 3ème étage du bat 18, 042 n°
incrémental de prise dans le local technique allant de 001 à 999.
Chaque prise du côté local technique sera repérée par ce même numéro ainsi que
l'indication du bureau d'extrémité.
Ex : I18.3.042 plus 18.315S1 où 18.315S est le bureau et 1 le n° d’ordre de la prise dans
le bureau.

La numérotation exacte sera décidée avec le Maitre de l’Ouvrage

Un plan des locaux avec l'implantation de ces prises et leur repérage sera fourni sous
format papier et électronique.

Note Importante : le Réseau LAN de la solution Supervision SCADA doit être


physiquement séparé de celui de la gestion informatique.

L’Entrepreneur doit installer et mettre en service d’un réseau LAN (équipements et


câblage) au niveau de toutes les régions où seront installés les serveurs. Ce réseau LAN
doit être séparé du LAN Entreprise de SONATRACH. La seule interconnexion possible
doit se faire via un firewall de type DATA DIODE à fournir par L’Entrepreneur pour
l’ensemble des régions.
IIX. LES SYSTEMES DE GESTIONS
Les systèmes de gestions :

L’Entrepreneur doit fournir des systèmes de Gestion pour l’ensemble des équipements,
logiciels et Standards (OPC UA) ils seront Installés sur des serveurs redondants. Aussi il
est demandé à l’Entrepreneur de fournir le software de détection et de management des
mises à jour et patchs correctifs des logiciels, systèmes d’exploitation et les firmware de
tous les équipements.
IX. SYSTEME DE
VIDEO CONFERENCE
IV-Système de Vidéoconférence :

L’Entrepreneur doit proposer un système complet de vidéoconférence, à la pointe de


technologie en se basant sur :

 Des caméras IP à hautes définition ;


 Des Micro de haute qualité ;
 Détection de présence ;
 Détection de mouvement ;
 …

Concernant la vidéoconférence, L’entrepreneur doit fournir Dix (10) systèmes complets


dont un (01) sera installé au niveau de centre de supervision, un second au niveau du
bâtiment A de l’activité TRC, les huit (08) autres seront installés au niveau des bureaux
des directeurs régionaux.

Les systèmes devront avoir la possibilité de :

 Réaliser des conférences au moins à10 personnes


 Partager des fichiers et des présentations
 Le choix de la conférence de façon dynamique.
 ….

La solution vidéoconférence à mettre en place doit permettre, à travers des interfaces que
doit prévoir l’Entrepreneur pour le rapatriement futur des signaux de la
vidéosurveillance des sites de l’activité de TRC en temps réel.

Lors de l’Engineering de détail, l’Entrepreneur doit travailler en étroite collaboration avec le


maitre de l’Ouvrage afin de définir en détail les équipements composants les systèmes de
vidéoconférence
X. FORMATION
FORMATION

Le Maitre de l'Ouvrage attache une importance particulière à la prise en charge et la


formation de son personnel aux centres de formation certifiés par des constructeurs des
équipements.
La formation devra couvrir tous les aspects liés à l’administration, le paramétrage,
l’exploitation, la maintenance des matériels et des logiciels, ainsi que toutes les
technologies employées dans le cadre de la solution proposée.
La sécurité de la nouvelle solution (SCADA, collaboration, Vidéoconférence…) doit être
abordée dans le programme.

L’entrepreneur doit prévoir une session de formation chez le fournisseur de huit (08) jours
pour dix (10) ingénieurs, portant sur les logiciels de gestion qui seront fournis dans ledit
projet pour le personnel qui sera chargé de la gestion de centre de supervision.

Le programme de formation sera approuvé par le Maitre de l’Ouvrage.

Dans son offre le soumissionnaire doit soumettre une proposition de programme de


formation à titre indicatif.

La Cyber-sécurité doit être abordée dans le programme.

1. Le nombre du personnel à former en Algérie est de Dix (10) personnes d’une durée
de huit (08) jours ouvrables par sessions et spécialités conformément au tableau ci-
dessous :

Session : Thème Nbre de Personne Durée Lieu


Automation,
10
Session 1 administration, 08J
Ingénieurs/techniciens
paramétrage, En Algérie
10 08J
Session 2 Cyber sécurité
Ingénieurs/techniciens En Algérie
Maintenance et 08J
10
Session 3 Exploitation des En Algérie
Ingénieurs/techniciens
systèmes fournis.
La téléphonie 10 08J
Session 4
collaborative Ingénieurs/techniciens En Algérie
10 08J
Session 5 Vidéo conférence
Ingénieurs/techniciens En Algérie
rapatriement et 10
Session 6
supervision des données Ingénieurs/techniciens 08J En Algérie

La formation pour le personnel du Maitre de l’Ouvrage devra se dérouler dans des centres
de formation certifiés par les constructeurs des équipements.

La formation devra comprendre des ateliers pratiques sur des maquettes reprenant
l’essentiel de la nouvelle solution à fournir dans le cadre du présent projet.
Le Maitre de l'Ouvrage communiquera à l'Entrepreneur retenu la liste nominative du
personnel devant effectuer ces formations.
L'Entrepreneur doit prendre en charge tous les préparatifs qui précèdent le départ en
formation du personnel du Maitre de l’Ouvrage.
L’Entrepreneur se chargera d’établir les visas et à ses frais pour le personnel désigné pour
la formation du Maître de l’Ouvrage, nonobstant les billets de voyage que l’Entrepreneur
fournira et à ses frais pour la formation sur les différents systèmes sus indiqués.
Les formations seront dispensées sans interprètes et en langue Française.
Toutes les formations seront effectuées sur les matériels fournis par des formateurs
certifiés. L’Entrepreneur doit fournir les certificats ainsi que les CV des formateurs.
Les supports de formation seront distribués à tous les stagiaires au format papier et
électronique.

A la fin de la formation, les supports de formations format papier, de chaque stagiaire,


seront collectés et envoyés à l’adresse du Maitre de l'Ouvrage en Algérie.

L'Entrepreneur doit dans sa réponse présenter les différents types de formations. Il


définira en outre les objectifs et la description détaillée de chaque formation.
La liste donnée ci-dessous définit de manière non exhaustive les besoins du Maitre de
l'ouvrage :
 Formation sur tous les équipements fournis (Installation pas à pas de tous les
softwares tel que décrit dans la partie documentation du présent cahier des
charges, Maintenance …)
 Formation sur les softwares et logiciel de programmation HMI et OPC UA.

Le support de formation ainsi que le contenu feront l’objet d’approbation du maître de


l’ouvrage.
XI. FAT, TESTS &
DOCUMENTATIONS
Recettes en usine et sur site :
L'Entrepreneur doit proposer un descriptif détaillé de la procédure de recette en usine et

sur site, ce descriptif devra être validé fera l’objet de validation par le Maitre de l'Ouvrage.

Ces recettes doivent se porter sur les équipements et logiciels à fournir.

Chaque recette fera l'objet d'un procès-verbal signé par les deux parties.

Les équipements dans leur globalité doivent être simulés en usine,

Le Maitre de l'Ouvrage se réserve le droit de tester n'importe quelle exigence ou


fonctionnalité relatées dans le présent cahier des charges qu'il juge nécessaire.

L'inspection se portera sur l'aspect visuel et fonctionnel.


Tests, essais, mise en service et documentation
Essai de réception en usine (FAT = Factory Acceptance Test)

L’Entrepreneur doit exécuter des tests et essais d’acceptation en usine de tous les
composants des systèmes à fournir.

Avant le test l’Entrepreneur doit envoyer les documents de la procédure au client pour
son approbation.

Essai de réception sur site (SAT = Site Acceptance Test)


Après l’installation sur site l’Entrepreneur doit exécuter des tests de raccordements
mécaniques et électriques. Ces tests suivent une procédure approuvée par le Maitre de
l’Ouvrage.

Les rapports/protocoles de test


L’Entrepreneur doit fournir les rapports/protocoles pour tous les tests et qui doivent être
approuvés au préalable par le Maître de l’Ouvrage.

Mise en service
- Tests de fonctionnalité

Pendant la mise en service l’Entrepreneur doit exécuter des essais fonctionnels pour
prouver que le système global rempli la fonctionnalité indiquée.

Avant les essais fonctionnels l’Entrepreneur doit fournir une procédure d'essai au client
pour son approbation.

- Test d’opération
Après l’exécution réussie des essais fonctionnels l’Entrepreneur exécutera une opération
d'essai avec l’ensemble des équipements. Cette opération durera une période prédéfinie.
Pendant cette opération l’Entrepreneur prouvera que le système global satisfait aux
exigences indiquées dans les paramètres et les conditions définies.
Si les fautes causent un arrêt de l'opération d'essai, l'opération d'essai recommencera de
nouveau après le rétablissement de ces fautes et courra de nouveau au cours de la
période de temps mentionnée ci-dessus.
Documentation
L'Entrepreneur doit fournir une documentation complète, détaillée, compréhensible et
claire sur le fonctionnement, l’exploitation, la maintenance et le développement de toutes
les fonctionnalités (sur papier et support informatique).
La documentation minimale (liste non exhaustive) á fournir par l'Entrepreneur durant
chaque phase du projet :
En phase d’études et de spécifications :
 Plan qualité et plan de développement du système.
 Diagrammes et rapports d’avancement des travaux.
 Dossier des spécifications et descriptions techniques de tous les items matériels et
logiciels standards.
 Architecture et structuration du système global.
 Détails sur les routines de test et de réception des programmes.
En phase de réalisation :
 Dossier de conception du système
 Plan d’intégration du système
 Cahiers de réception
 Plan de réception et mise en service du système sur site.
En phase d’exploitation :
 Tous les équipements seront livrés avec le guide d’installation.
 Tous les équipements seront livrés avec le guide technique.
 Tous les équipements seront livrés avec le guide d’exploitation et de maintenance.
 Toutes les versions des documents doivent correspondre à la version des
équipements livrés.
Toute la documentation sera en langue française et sera livrée au format papier et au
format électronique et permettant une navigation simple et rapide.
La langue anglaise sera acceptée, exceptionnellement, pour certains documents
techniques.

I- Documentations :

L’Entrepreneur doit fournir une documentation complète, détaillée, compréhensible et


claire sur le fonctionnement, l’exploitation, la maintenance et le développement de
toutes les fonctionnalités (sur papier et support informatique).sur les différentes phases à
savoir : en phase d’études& spécifications, réalisation et d’exploitation
XII. PIECE DE RECHANGE
Pièce de rechange :

L’Entrepreneur doit proposer un lot de pièces de rechange pour les équipements de


tous les systèmes à fournir pour une période d’exploitation de deux (02) années.
Cette liste de pièce de rechange fera l’objet de validation par le Maitre de l’Ouvrage.