Vous êtes sur la page 1sur 10

1

La Bilirubine
Introduction
La bilirubine est le produit de dégradation de la protoporphyrine IX
constituant de l'hème,
Son augmentation pathologique produit une coloration jaune de la peau et des
muqueuses : l'ictère.

Métabolisme
2

Brb Libre=indirect=non
conjuguée
1-insoluble dans l'eau
2-soluble dans les solvants
organiques
3-ne passe pas dans les urines
4-non diazotable
Bilirubine
Totale
Brb conjuguée
1-soluble dans l'eau
2-insoluble dans les solvants
organiques
3-passe dans les urines
4-diazotable

La Diazotabilité ou non est la base


des techniques de dosage de la
bilirubine
3


1-Modalité de prélèvement 
Examen d’urgence en néonatologie
Jeun non nécessaire
Sérum, plasma (héparine ou EDTA)
le prélèvement ne doit pas être hémolysé
le prélèvement doit être protégé de la lumière
(photosensible :bilirubinebiliverdine )
le dosage doit être pratiqué dans les 8 heures

2-Principe de la méthode de dosage


-Colorimétrie après diazotation.

-Le diazoréactif= l'acide sulfanilique diazoté, coupe la molécule de bilirubine en


deux fragments dipyrroliques.

-La réaction est instantanée avec la bilirubine directe

-Une solubilisation(modification de la structure spatiale) est nécessaire pour la


bilirubine libre , grâce au

méthanol réaction lente lecture après 30minute

caféine benzoate de sodium, réaction rapide  Verte

DMSO réaction rapide  Violet (555nm)

préparation du diazoréactif
SO3H-C6H4-NH2+ NaNO2+HCLSO3H-C6H4-N=N+ Cl- + NaCl +H2O

Réaction de diazotation
4

SO3H-C6H4-N=N+ Cl-+ Bilirubine  azodérivé coloré

Remarque

Lors du dosage il est nécessaire de faire un blanc


échantillon

Avantage=

simple
peu couteuse
automatisable
la plus utilisée dans les laboratoire

inconvénient

interférence de l’hémoglobine
caractère approximatif des résultats (Brb conjuguée) mais suffisante aux
besoins clinique

3-Autres méthodes
Spectrophotométrie directe.(peu utilisée)
Le sérum est dilué dans une solution de tétraboratede potassium de pH 9,3
mesurer l'absorbance à 466 nm (correspondantà la bilirubine conjuguée et non
conjuguée)
mesurer l’absorbance à 522 nm pour éliminer l'interférence éventuelle de
l'hémoglobine et des caroténoïdes.

Enzymatiques (peu utilisée)


5

ensemble de
composés
Biliverdine pourpre
+O2 (465 nm)
bilirubine
oxydase
Bilirubine+ ½
02bilirubine
oxydase

 Stable
 Rapide
 spécifique

4-Courbe d’étalonnage

choix des points

le choix des points se fait afin de déterminer les limites inférieure et supérieure
de la technique et de balayer toutes les zones des valeurs physiopathologiques
dans les limites de la technique .

A partir d'une solution mère à [C] = mg/l ,

on fait des dilutions pour obtenir des solutions filles .

Cmère × Vmère = Cfille × Vfille

Rq ! il faut choisir :

 une concentration basse


 Une concentration normale au minimum
 Une concentration élevée

Les points choisis doivent convenir avec la concentration de la solution mère .


6

Les volumes choisis doivent convenir avec le volume des la solution mère .

Les points choisis sont :

 / / / / / / /dernier point = [C]mère

Intérêt de la courbe

se fait à chaque fois qu'il ya un dosage en série .


permet de déterminer la [ ] du paramètre dans l'échantillon à doser .
permet de déterminer les limites de linéarité et de sensibilité de la
technique .

Intérêt des contrôles

Permettent de valider la manipulation (ou d'effectuer un contrôle de qualité)

Intérêt du blanc réactif

Permet d'éliminer les interférences du réactif

Intérêt du blanc échantillon

Permet d'éliminer les interférences de l’échantillon

Tableau des dilution

Vfinal = x ml

CM × VM = CF × VF VM = (CF× VF)/CM

Veau distillée = VF - VM

CF(mg/l)
7

VM (ml)
Veau distillée
(ml)

5-Dosage

On réalise le dosage du paramètre suivant le protocole :

1) on réalise les dilutions (solutions filles)


2) manipulation (réaction proprement dite)
3) lecture au spectrophotomètre à λ = 555 nm contre le blanc réactif

Tableau des résultats

[ ] mg/l PN PP S1 S2
D.O

La loi de Beer – Lambert

D.O = ε . l . c
ε : coefficient d'extinction molaire (cte)
l : longueur de la cuve = 1 cm (cte)
c : [ ] (variable)

on peut tracer la courbe D.O = f ([ ])

Le tracé (voir papier millimétré)

Titre : dosage du magnésium sanguin D.O = f([Bilirubine])

o Echelle :
 en abscisse 1 cm →
8

 En ordonnée : 1 cm →

La courbe est une droite qui passe par l'origine

Limite de linéarité pratique = mg/l


Linéarité selon la littérature =
 Bilirubine totale :200 mg/l
 Bilirubine direct :100 mg/l

6-Exploration
Valeurs Physiologique

Chez l’adulte
 Bilirubine Totale ≤ 10 mg/l
 Bilirubine Direct≤ 2 mg/l
 Bilirubine Libre ≤ 8 mg/l

Chez le nouveau née


Taux de la bilirubine totale
 Naissance : 8 - 25 mg /l
 1ière semaine : 25 - 120 mg /l
9

 2ième semaine : 10 -110 mg /l


 3ième semaine : 6 - 30 mg /l
 4ième semaine : 3 - 15 mg /l
 >1 mois et adulte : 3 -10 mg /l

Variations pathologiques
10

Hyperbilirubinémie

A prédominance Ictère a bilirubine A prédominance


Brb Libre mixte Brb conjuguée

Ictère Déficite en Cholestase Ictère post


hémolytique glucuronoconjuguaison intrahépatique hépatique

hépatite Aigue?
syndrome de Lithiase biliaire
hemoglobinopathie déficite transitoire en UDP
glucuronyl transférase DUBIN-JOHNSON Hépatie
anémie hémolytique
inhibition de UDG GT chronique? cancer du
déficite en G6PD ou PK Syndrome de pancreas
infection neonatale Crigler najjar
ROTOR cirrhose
incompatibilité Gilbert
atérésie biliaire du
foetomaternelle hypothyroidie congénitale cancer du foie
nouveau née