Vous êtes sur la page 1sur 18

Document Technique d’Application

Référence Avis Technique 5/11-2240

Procédé d’étanchéité de toitures élaboré in situ à base de


résines en polyuréthanne

Revêtement d’étanchéité
de toiture Parathane toitures
Roof waterproofing system
Dachabdichtung

objet de l’Agrément
ETA-05/0127
Technique Européen
Titulaire : Icopal SAS
12 rue de la Renaissance
FR-92184 Antony Cedex
Tél. :
Fax :
Courriel :
Internet :
Usine : ATHENES (GRECE)

Distributeur : SIPLAST
12 rue de la Renaissance
FR-92184 Antony Cedex
Tél. :
Fax :
Courriel :
Internet :

Commission chargée de formuler des Avis Techniques


(arrêté du 21 mars 2012)
Groupe Spécialisé n° 5
Toitures, couvertures, étanchéités

Vu pour enregistrement le 22 mai 2012

Secrétariat de la commission des Avis Techniques


CSTB, 84 avenue Jean Jaurès, Champs sur Marne, FR-77447 Marne la Vallée Cedex 2
Tél. : 01 64 68 82 82 - Fax : 01 60 05 70 37 - Internet : www.cstb.fr

Les Avis Techniques sont publiés par le Secrétariat des Avis Techniques, assuré par le CSTB. Les versions authentifiées sont disponibles gratuitement sur le site internet du CSTB (http://www.cstb.fr)
 CSTB 2012
Le Groupe Spécialisé n° 5 « Toitures, Couvertures, Étanchéités » de la Commission
chargée de formuler les Avis Techniques a examiné, le 28 novembre 2011, la
demande relative au revêtement d’étanchéité liquide de toitures Parathane
distribué par Icopal titulaire de l’Agrément Technique Européen ETA-05/0127. Le
présent document, auquel est annexé le dossier technique établi par le demandeur,
transcrit l’avis formulé par le Groupe Spécialisé n° 5 « Toitures, Couvertures,
Étanchéités » sur les dispositions de mise en œuvre proposées pour l’utilisation du
procédé dans le domaine d’emploi visé et dans les conditions de la France
européenne.

Sécurité en cas de séisme


1. Définition succincte Selon la nouvelle réglementation sismique définie par :
1.1 Description succincte  Le décret n°2010-1254 relatif à la prévention du risque sismique

Le procédé PARATHANE Toitures est un système d’étanchéité liquide à  Le décret n°2010-1255 portant délimitation des zones de sismicité
base de résine en polyuréthanne monocomposant élastomère, destiné du territoire français ;
à l’étanchéité des toitures-terrasses inaccessibles, accessibles aux  L’arrêté du 22 octobre 2010 relatif à la classification et aux règles de
piétons et séjour, des balcons et loggias, et coursives. construction parasismique applicables aux bâtiments de la classe
Ce système est appliqué manuellement. dite « à risque normal »,

Le revêtement est apparent ou sous protection. Les supports revendi- Le procédé peut être mis en œuvre, en respectant les prescriptions du
qués sont : Dossier Technique sur des bâtiments de catégorie d’importance I, II,
III et IV, situés en zone de sismicité 1 (très faible), 2 (faible), 3 (mo-
- les éléments porteurs et les supports en maçonnerie conformes dérée) et 4 (moyenne), sur des sols de classe A, B, C, D et E.
aux NF P 10-203 (DTU 20.12), à l’exception des planchers de type
D et des bacs collaborants La structure du bâtiment devra être conçue en s’assurant que la lon-
- les anciens revêtements d’étanchéité bitumineux conservés gueur des joints de dilatation reste inférieure ou égale à 6 cm (cf.
- les anciens carrelages, uniquement posés directement sur dalle figure 10 du Dossier Technique).
porteuse ou chape adhérente, sans revêtement d’étanchéité exis-
Prévention des accidents lors de la mise en œuvre
tant.
ou de l’entretien
Les dispositions de la partie 1 du Cahier des Prescriptions Techniques
« Systèmes d’étanchéité liquide de toitures inaccessibles et accessibles Elle peut être normalement assurée dans la mesure où les utilisateurs
aux piétons et séjour faisant l’objet d’un Document Technique portent les équipements de protection adaptés.
d’Application », eCahier du CSTB 3680 de septembre 2010, Les fiches de données de sécurité sont disponibles sur demande auprès
s’appliquent. de la société ICOPAL-SIPLAST.
La limite de vent dans le cas de protection par Dalles boises HR56 est Lorsqu’il ne comporte pas de couche de finition micro-rugueuse, le
de 4091 Pa selon les Règles V65 et leur modificatif n°4 de février revêtement peut être glissant. La performance en glissance n’a pas été
2009. justifiée.

1.2 Mise sur le marché Données environnementales et sanitaires


Les produits objet de l’Agrément Technique Européen ETA-05/0127 Il n’existe pas de FDES pour ce procédé. Il est rappelé que les FDES
sont soumis, pour leur mise sur le marché, aux dispositions de l’arrêté n’entrent pas dans le champ d’examen d’aptitude à l’emploi du procé-
du 3 avril 2002 portant application pour les kits d’étanchéité liquides dé.
pour toitures du décret n° 92-647 du 8 juillet 1992 modifié, concer-
nant l’aptitude à l’usage des produits de construction. Isolation thermique
L’isolation thermique placée en sous-face de l’élément porteur est
1.3 Identification interdite.
Les bidons de résines et autres produits constituant le système, por-
tent une étiquette sur laquelle on trouve : la dénomination commer-
Accessibilité de la toiture
ciale, le code de fabrication et l’étiquetage réglementaire. Ce revêtement convient aux toitures :
Les produits mis sur le marché portent le marquage CE accompagné - terrasses accessibles aux piétons et séjour,
des informations visées par l’ATE dont il est titulaire. - terrasses accessibles aux piétons et au séjour avec protection par
dalles sur plots avec dallettes béton et pour une pression admise
2. AVIS sous plot  60 kPa (6 N/cm2). Les plots sont posés directement
sur le Parathane ou sur isolant inversé dans les conditions de son
Document Technique d’Application,
2.1 Domaine d’emploi accepté
- terrasses et toitures inaccessibles,
Identique au domaine proposé par le Dossier Technique.
- terrasses techniques ou avec zones techniques,
2.2 Appréciation sur le procédé ainsi qu’aux balcons, loggias, coursives.

2.21 Aptitude à l’emploi Emploi en climat de montagne


Ce procédé d’étanchéité liquide est revendiqué pour une utilisation en
Sécurité au feu
climat de montagne uniquement pour des terrasses, balcons et loggias
Dans les lois et règlements en vigueur, les dispositions à considérer à usage privatif, et hors protection dure par carrelage collé ou scellé.
pour les toitures proposées ont trait à la tenue au feu venant de l'exté-
rieur et de l'intérieur. Emploi dans les régions ultra-périphériques
Ce procédé n’est pas revendiqué pour un emploi dans les régions ultra-
Vis-à-vis du feu venant de l’extérieur
périphériques.
Le comportement au feu des toitures mises en œuvre sous une protec-
tion lourde conformes à celles de l’arrêté du 14 février 2003 satisfont Hygrométrie des locaux
aux exigences vis-à-vis du feu extérieur (art. 5 de l’arrêté du 14 fé- Le cas de pose au dessus de locaux à forte et très forte hygrométrie
vrier 2003). n’est pas visé.
Le procédé apparent et avec d’autres protections rapportées n’est pas
classé. 2.22 Durabilité
Dans le domaine d'emploi proposé, la durabilité du procédé
Vis-à-vis du feu intérieur
PARATHANE est satisfaisante.
Les dispositions réglementaires à considérer sont fonction de la desti-
La couche de finition PARATHANE FINISH UV-CLEAR est obligatoire et
nation des locaux, de la nature et du classement de réaction au feu de
fait fonction de protection du PARATHANE COATING. A ce titre, cette
l’isolant et de son support.
couche doit être toujours présente.

2 5/11-2240
2.23 Entretien et réparations
L’entretien est conforme aux prescriptions de NF-DTU série 43.
Se reporter aux § 1.3 et 1.4 du dossier technique. Conclusions
En cas de lésions accidentelles ou de création d'ouvrages nouveaux
dans une surface revêtue, le revêtement est réparable.
Appréciation globale
Aucun percement ne doit être effectué sur une toiture en service sans L'utilisation du procédé dans le domaine d’emploi accepté
coordination préalable avec l’applicateur. (cf. paragraphe 2.1) et complété par le Cahier des Prescriptions
Techniques, est appréciée favorablement.
2.24 Fabrication
La fabrication des produits entrant dans la composition du procédé
Validité
PARATHANE est effectuée pour Icopal par une usine dont le système 3 ans, venant à expiration le 30 novembre 2014
qualité est certifié ISO 9001 :2000 et sous Plan d’Assurance Qualité
avec Icopal.

2.25 Mise en œuvre Pour le Groupe Spécialisé n° 5


La mise en œuvre est faite par les entreprises d’étanchéité qualifiées.
Le Président
Sous cette condition, elle ne présente pas de difficulté particulière. C. DUCHESNE
ICOPAL-SIPLAST apporte son assistance technique sur demande de
l’entreprise de pose.

2.3 Cahier des Prescriptions Techniques


 Les critères de conservation et de préparation des supports compo-
sés d’anciens revêtements d’étanchéité sont définis dans la norme
NF P 84-208 (DTU 43.5). Il est rappelé qu’il appartient au Maître
d’Ouvrage ou à son représentant de faire vérifier au préalable la
stabilité de l’ouvrage dans les conditions de la norme NF P 84-208
(DTU 43.5), en particulier vis-à-vis des risques d’accumulation
d’eau. 3. Remarques complémentaires
 Les éléments porteurs et supports en maçonnerie doivent respecter
les tolérances suivantes:
du Groupe Spécialisé
- 10 mm sous la règle de 2 m et 3 mm sous la règle de 20 cm (état Comme pour tous les procédés de cette famille (adhérents et sans
"surfacé" du § 7.2.2 du DTU 21), en toiture-terrasse et toiture isolant support direct), du fait de l’absence de limitation de surface
inaccessible, technique ou avec zone technique, et terrasse acces- pour l’application du procédé, il convient de n’appliquer ce système
sible sous protection par dalles sur plots. que sur des éléments porteurs dont le comportement thermique peut
être justifié satisfaisant (cf. § 5.4.2 du DTU 20.12).
- 7 mm sous la règle de 2 m et 2 mm sous la règle de 20 cm (état
"lissé" du § 7.2.2 du DTU 21), dans le cas de toiture accessible La performance de ce procédé vis-à-vis de la glissance n’a pas été
avec revêtement apparent, ou sous protection lourde autre que justifiée et n’est donc pas connue.
par dalles sur plots ou carrelage collé.
- 5 mm sous la règle de 2 m et 2 mm sous la règle de 20 cm, dans
le cas de toiture accessible avec carrelage collé sur le revêtement. Le Rapporteur du Groupe Spécialisé n° 5
 Après séisme, la réfection de l’étanchéité pourra être rendue néces- S. GILLIOT
saire. Cette potentialité de réfection doit être prise en compte par le
Maître d’Ouvrage.
 Lorsque l’activité doit être maintenue, les documents particuliers du
marché (DPM) peuvent définir des dispositions complémentaires
pour maintenir l’activité du local.
Dans tous les cas, la largeur maximum du joint de gros œuvre est de 6
cm.

5/11-2240 3
Dossier Technique
établi par le demandeur
 Réactiver le PARATHANE COATING existant à l’aide de PARATHANE
SOLVENT.
A. Description  Reconstituer l’étanchéité à l’aide de PARATHANE COATING et la
couche de finition conformément au système choisi.
1. Principe  Pour des raisons esthétiques (nuances de couleur), il peut être
nécessaire de refaire la couche de finition sur la totalité de la ter-
Le procédé PARATHANE Toitures est un système d’étanchéité liquide rasse.
(SEL), à base :
- d’une résine polyuréthanne mono-composant élastomère,
2. Destination et Domaine d’emploi
- associée à une couche de finition, à base de résine polyuréthanne
mono-composant, Le procédé PARATHANE Toitures s’applique :
permettant la réalisation d’étanchéité adhérente apparente ou sous - Aux toitures terrasses et toitures inclinées inaccessibles et acces-
protections lourdes meubles ou dures. sibles aux piétons et séjour, aux balcons, loggias, coursives.
- Aux terrasses techniques ou avec zones techniques.
1.1 Organisation de la mise en œuvre
- En France européenne
La mise en œuvre est assurée par des entreprises d’étanchéité quali-
- En climat de plaine
fiées ayant des applicateurs habilités par Siplast. Une formation théo-
rique et pratique est assurée par Siplast dans son Centre de Formation - En climat de montagne, uniquement terrasses, balcons et loggias
situé en France à Mondoubleau (Loir et Cher). Sur demande de à usage privatif, et hors protection par carrelage scellé ou collé
l’entreprise formulée au moins 15 jours avant le début des travaux, - Aux travaux neufs et de rénovation
Siplast met à disposition un démonstrateur spécialisé qui vérifie et
- Sur locaux à faible et moyenne hygrométrie
complète la formation du stagiaire lors du démarrage du chantier.
- Sur support en maçonnerie en travaux neufs.
1.2 Assistance technique - Sur support conforme à la NF P 84-208 (DTU 43.5) en travaux de
Siplast apporte aux entreprises, Maîtres d’Ouvrage et Maîtres d’Œuvre rénovation (maçonnerie ou ancienne étanchéité bitumineuse ou
qui en font la demande, son assistance technique pour le choix du maçonnerie avec ancien carrelage scellé ou collé directement sur
système Parathane, ainsi que pour la mise en œuvre sur chantier l’élément porteur).
(démonstration, monitorat). - Aux toitures non isolées conformément au DTU 20.12, sauf dans
le cas de réfection sur une ancienne étanchéité bitumineuse.
1.3 Entretien
- Aux toitures isolées thermiquement avec un système d’isolation
L’entretien est conforme aux prescriptions de la norme NF P 84-204 inversée.
(DTU 43.1). Il comporte des visites périodiques de surveillance au
moins une fois par an. Les supports sont en maçonnerie, ou ancienne étanchéité bitumineuse
ou maçonnerie avec ancien carrelage scellé ou collé directement sur
L’entretien courant est réalisé avec du matériel manuel (balai à l’élément porteur.
franges, balai brosse nylon...) ou mécanique (auto-laveuse, mono-
brosse, balayeuse, nettoyeur haute pression (pression maximale 100 Les dispositions du Cahier des Prescriptions Techniques « Systèmes
bars)). d’étanchéité liquide de toitures inaccessibles et accessibles aux piétons
et au séjour faisant l’objet d’un Document Technique d’Application » -
Il se compose d’un nettoyage léger régulier par dépoussiérage : Cahier 3680 de septembre 2010 s’appliquent.
 Soit à sec, à l’aspirateur ou au balai à franges
 Soit balayage humide au balai trapézoïdal équipé de non tissés pré- 3. Prescriptions relatives aux supports
imprégnés ou à l’aide d’un balai à franges, bien essoré dans de l’eau
contenant une petite quantité de détergent neutre
3.1 Généralités
Pour un nettoyage approfondi dont la périodicité dépendra de
Les éléments porteurs et les supports sont conformes aux prescriptions
l’utilisation et des types de salissures, il est recommandé un lavage :
des normes NF-DTU ou des Avis Techniques les concernant.
 Soit à l’aide d’un balai brosse avec de l’eau tiède contenant une
L’état du support constitue un élément essentiel de la bonne tenue du
petite quantité de détergent neutre.
système : en particulier les supports destinés à recevoir le système
 Soit à grande eau ou au jet, accompagné d’un brossage manuel ou d’étanchéité PARATHANE doivent être stables et plans, et présenter
mécanique une surface propre, libre de tous corps étrangers et sans souillure
Dans tous les cas : d’huile, plâtre, hydrocarbures.
 Terminer par une aspiration de l’eau restante 3.2 Eléments porteurs et supports en
 Eviter les produits lessiviels contenant des phosphates et les déter- maçonnerie
gents à base de savon.
 Ne pas appliquer de cire naturelle, ne pas utiliser d’eau de Javel qui 3.21 Supports neufs en maçonnerie
fait jaunir le revêtement (la remplacer par des produits à base d’eau Sont admis les éléments porteurs et supports conformes à la NF P 10-
oxygénée). 203 (DTU 20.12) de type A, B et C et les formes de pente adhérentes
à l’élément porteur. Les bacs collaborants et les planchers de type D
1.4 Réparations ne sont pas visés.
Les réparations doivent être réalisées sur des supports propres et secs.
3.22 Tolérances de planéité
1.41 Dégradation de la couche de finition Les éléments porteurs et supports en maçonnerie doivent respecter les
Lorsque la couche de finition est dégradée, il faut revenir à la surface tolérances suivantes:
de l'étanchéité PARATHANE COATING par abrasion mécanique (mono- - 10 mm sous la règle de 2 m et 3 mm sous la règle de 20 cm (état
brosse basse vitesse avec disque adapté ou léger ponçage manuel). "surfacé" du § 7.2.2 du DTU 21), en toiture-terrasse et toiture
 La finition est ensuite reconstituée selon le système choisi (cf. § inaccessible, technique ou avec zone technique, et terrasse acces-
4.32) en débordant de 10 cm autour de la zone dégradée. sible sous protection par dalles sur plots.
- 7 mm sous la règle de 2 m et 2 mm sous la règle de 20 cm (état
1.42 Dégradation affectant localement l’étanchéité "lissé" du § 7.2.2 du DTU 21), dans le cas de toiture accessible
La reprise est faite par découpe localisée à la zone dégradée et en avec revêtement apparent, ou sous protection lourde autre que
créant une forme géométrique limitée : par dalles sur plots ou carrelage collé.
 Eliminer les parties dégradées (étanchéité et finition). - 5 mm sous la règle de 2 m et 2 mm sous la règle de 20 cm, dans
 Poncer la couche de finition sur 10 cm autour de la zone dégradée le cas de toiture accessible avec carrelage collé sur le revêtement.
pour revenir à la surface de l’étanchéité PARATHANE COATING. Les angles vifs sont rabattus.

4 5/11-2240
3.23 Pentes des supports tion lourde dure ou meuble. Dans le cas d’une ancienne protection
lourde, celle-ci doit être rétablie.
Les pentes sont conformes aux prescriptions des normes NF P 84-204
et NF P 84-208 (réf. DTU 43.1 et 43.5) et NF P 10-203 (DTU 20.12). Les anciens revêtements sont réparés de manière à rétablir la conti-
nuité mécanique.
3.24 Age du support Les anciens revêtements autoprotégés par paillettes d’ardoise ou
 Le support béton est âgé au minimum de 28 jours. granulés colorés sont également brossés et dépoussiérés. Les chapes
avec feuille métallique sont délardées.
3.25 Caractéristiques et contrôles du support (partie Les critères de conservation et de préparation de ces anciens revête-
courante et relevés) ments, ainsi que leurs supports isolants et les autres éléments de la
toiture sont définis par la norme NF P 84-208 (DTU 43.5).
 Avant application, réaliser les contrôles suivants :
Le système n°3 PARATHANE renforcé PARAPRO est systématiquement
 Contrôle de la cohésion superficielle par arrachement selon le prin-
mis en œuvre sur ce type de support.
cipe de la norme NF EN 13892-8, à l’aide d’un matériel approprié et
étalonné. Une mesure (soit 3 pastilles) doit être réalisée tous les 3.5 Ancien carrelage
500 m², et au minimum une par ouvrage à étancher. Cohésion ≥
1MPa pour le béton, ≥ 0,5 MPa pour le mortier. Ce support n’est visé que dans le cas de réfection sur ancien carrelage
posé directement sur dalle porteuse ou chape adhérente, sans revête-
 Contrôle de la siccité du support (3 mesures) par humidimètre à
ment d’étanchéité existant.
sonde étalonné (Humitest MMS spécial sols) ou mesurée à la bombe
à carbure à 4 cm de profondeur. Une mesure doit être réalisée tous Le contrôle du support comporte :
les 500 m², et au minimum une par ouvrage à étancher. L'humidité - Un diagnostic de l’ancien carrelage : état de surface, adhérence
massique maximale est de 4,5% à la bombe au carbure à 4 cm de des carreaux (pas plus de 10% de carreaux présentant des dé-
profondeur, ou 80% mesurée à l’humidimètre à sonde étalonné. fauts), désaffleurement maximal autorisé entre carreaux ;
L’utilisation du primaire PARATHANE EPOXY PRIMER permet
- Le traitement des joints entre carreaux : qualité, résistance ;
d’accepter un taux d’humidité maximal dans le support de 90%
(mesuré à l’humidimètre à sonde étalonné Humitest MMS spécial - Le raccord aux entrées d’eaux pluviales existantes.
sols). Les travaux préparatoires comportent à minima :
 Contrôle de la porosité : verser une goutte d’eau sur le support et a) Carrelage conservé en totalité :
vérifier que le temps d’absorption se situe entre 60 et 240 secondes.
- Le nettoyage soigné du carrelage et élimination des produits d'en-
Une mesure doit être réalisée tous les 500 m², et au minimum une
tretien (cires) à l'aide d'un détergent approprié, puis rinçage et
par ouvrage à étancher.
séchage complet.
3.26 Réparations et traitement des fissures - Une action mécanique (telle que le ponçage à sec) pour dépolir la
surface et éliminer le résidu des produits d'entretien.
Les réparations doivent être exécutées, les trous et cavités bouchés
avec des produits conformes à la norme NF EN 1504-3 ou à l’aide du - Un dépoussiérage
PARATHANE EPOXY FLASH. b) Carrelage partiellement déposé (10% maximum des carreaux pré-
L’étancheur doit repérer sur toute la surface de l’ouvrage à étancher sents)
les fissures d’ouverture supérieure ou égale à 0,3 mm qui seront - Soit le remplacement des carreaux mal adhérents par des nou-
traitées selon le § 5.3. Les fissures inférieures à 0,3 mm ne sont pas veaux carreaux collés ou scellés et répondant aux exigences du
traitées. L’ouverture maximale des fissures est de 2 mm. "CPT sols P3 - Rénovation" Cahier du CSTB 3529_V2, mai 2006 ou
Dans le cas de travaux neufs, formaliser l’ensemble de ces points lors selon la norme NF P 61-202 (DTU 52.1).
d’une réception contradictoire entre entreprise de gros œuvre et en- - Soit le colmatage par un mortier de réparation conforme à la
treprise d’étanchéité, sous forme d’un document écrit. norme NF EN 1504-3 ou mortier de résine PARATHANE EPOXY
FLASH pour des défauts ponctuels.
3.3 Anciens supports en béton, maçonnerie ou
Si plus de 10% des carreaux sont décollés, l'ensemble est déposé.
enduits de ciment adhérents à l’élément
Note : L'étanchéité PARATHANE toitures n'a pas pour effet de masquer
porteur les spectres des joints courants du carrelage sauf à prévoir un lissage
Une étude préalable de faisabilité est nécessaire (conservation ou non préalable du support par exemple à l'aide de PARATHANE FLASH.
du support, pente, hauteur des relevés …)
- Après sondage, les parties mal adhérentes sont éliminées et l’état 3.6 Supports divers (accessoires et points
de surface est reconstitué au moyen de produits dont les caracté- singuliers)
ristiques sont conformes à la norme NF EN 1504-3 ; des répara- Ce sont des supports d’accessoires en plomb, zinc, cuivre, aluminium,
tions ponctuelles sont possibles avec PARATHANE EPOXY FLASH. acier. Ils sont nettoyés, avec élimination éventuelle des parties oxy-
- Les fissures sont traitées selon le § 5.3. dées pour les supports métalliques, puis légèrement poncés. Le pri-
- Le béton est nettoyé. maire adapté est ensuite appliqué (cf. § 4.21).

- On préférera toujours une préparation mécanique par ponçage,


grenaillage ou rabotage afin d’éliminer tous les déchets et résidus 4. Prescriptions relatives aux travaux en
non adhérents, suivi d’un dépoussiérage soigné. partie courante
- En présence de micro-organismes (algues, champignons, lichens,
mousses) un traitement spécifique compatible avec le support est 4.1 Conditions d'ambiance
réalisé.
Les conditions d'application sont les suivantes :
- Si le nettoyage est fait par voie humide, le support doit ensuite
- Le SEL ne doit pas être appliqué sous la pluie
sécher le temps nécessaire pour que son taux d’humidité résiduel
n’excède pas 80% mesuré avec un humidimètre à sonde étalon- - La température minimale du support doit être supérieure de +3°C
né, ou 4,5% à 4 cm de profondeur mesuré à la bombe à carbure. à la température de rosée.
L’utilisation du primaire PARATHANE EPOXY PRIMER permet - La température ambiante et celle du support doivent être supé-
d’accepter un taux d’humidité maximal de 90% (mesuré à rieures ou égales à 5°C
l’humidimètre étalonné Humitest MMS spécial sols).
- L’hygrométrie maximale de l’air doit être inférieure à 85%.
- Si la surface du béton présente des armatures oxydées, il faut les
traiter et les réparer conformément à la norme NF P 95-101. Conditions de Stockage
Cette disposition ne vise que la seule protection des armatures (il Par temps chaud (t° > 35°C) prévoir un stockage des produits à l’abri
ne s’agit pas d’un confortement structurel). de la chaleur.
- En présence de graisse ou d’huiles, brûler la surface puis poncer. Par temps froid (t° < 5°C) le stockage en local abrité et chauffé est
- Dans le cas où les supports cités sont revêtus d’une ancienne obligatoire.
étanchéité résine ou d’une peinture, le retour au support est ob- Dans ces cas de température basse ou élevée, PARATHANE COATING
tenu par ponçage puis dépoussiérage soigné. sera dilué avant l’application avec 10% maximum de PARATHANE
- Après préparation la cohésion superficielle doit être égale ou su- SOLVENT.
périeure à 1 MPa pour le béton et 0,5 MPa pour le mortier de ci- L’utilisation des pots ouverts se fait obligatoirement dans la journée.
ment (cf §3.25).

3.4 Ancienne membrane bitumineuse


Il s’agit des anciens revêtements bitumineux à base de feuilles bitumi-
neuse en bitume oxydé ou bitume modifié apparents ou sous protec-

5/11-2240 5
4.2 Les primaires 4.24 PARATHANE PRIMER UNIVERSAL
Polyuréthanne bi-composants, sans solvant, sans odeur. Application
4.21 Tableau de choix des primaires sur ancienne étanchéité bitumineuse, béton sec ou humide.
Compatibilité avec les supports et consommation minimale par couche
en kg/m² : Préparation et application :
Parathane Primer Universal est préparé par mélange mécanique soi-
Parathane Parathane gneux des composants A et B pré-dosés jusqu’à obtention d’une cou-
Parathane Epoxy Parathane
Support Primer Silane
Primer Primer
Universal Primer
leur uniforme.
(1) Le temps ouvert est de 30 min à 20°C, une température supérieure
Béton sec 0,350 0,200 0,300
ainsi que l’emploi d’un grand conditionnement (kit de 20 kg) raccour-
Béton humide cissant ce temps.
non suintant (2) 0,350 0,300 L'été, pour éviter l'effet de masse, il est possible de diluer PARATHANE
Chape ou enduit PRIMER UNIVERSAL avec 10% maximum de PARATHANE SOLVENT, ou
0,350 0,200 0,300
de ciment (3) de fractionner les grosses quantités.
Membrane Application à l’aide d’une raclette caoutchouc, au rouleau, avec une
0,500
bitumineuse combinaison des deux outils, à la brosse ou par projection Airless dilué
Carrelage poncé 0,350 0,100 avec PARATHANE SOLVENT.

Métaux 0,200 Consommations :


Béton fermé (peu 300 ± 100 g/m² par couche, fonction de la porosité du support
0,100
poreux), verre
500 ± 50 g/m² par couche sur membrane bitumineuse.
(1)
support béton sec (humidité ≤ 80% à l’humidimètre à sonde ou 4,5% à la
bombe à carbure) Conditions d’application :
(2) - température minimale > 5°C
support béton humide (humidité ≤ 90% à l’humidimètre à sonde ou 6% à la
bombe à carbure) - température maximale < 35°C
(3)
uniquement en réfection - température du support supérieure de 3°C au point de rosée.

4.22 PARATHANE EPOXY PRIMER Séchage à 20°C et 60%HR :


Epoxy bi-composant sans solvant en dispersion aqueuse. Primaire de - Hors poussières : 6 heures
référence pour l’application sur supports hydrauliques secs ou humides - Sec au toucher : 8 heures
et non ressuant (humidité à la bombe au carbure ≤ 6%).
- Recouvrable : 8 à 24 heures
Préparation et application : - Important : Le délai maximum de recouvrement du primaire est
Parathane Epoxy Primer s’applique après mélange soigneux des deux de 24 à 48 heures (20°C et 60% HR)
composants pré-dosés, et après dilution avec 10 à 25 % maximum
d’eau potable selon la porosité du support, à la raclette caoutchouc
4.25 PARATHANE SILANE PRIMER
avec égalisation au rouleau, à la brosse ou dilué par projection Airless Silane en solution aqueuse. Promoteur d’adhérence non filmogène sur
en une passe. supports lisses ou fermés (pavés de verre, carreaux de céramique,
Dans le cas d’application en deux passes, la première couche sera béton à surface fermée).
diluée avec 25% max. d’eau potable et la seconde avec 10% max
Préparation et application :
d’eau potable.
Parathane Silane Primer s’applique au rouleau, à la brosse sur sup-
Consommations : ports propres et secs.
350 ± 100 g/m² par couche, fonction de la porosité du support.
Consommations :
Conditions d’application : 100 ± 25 g/m² par couche, fonction de la porosité du support.
- température minimale > 10°C
Conditions d’application :
- température maximale < 35°C
- température minimale > 5°C
- température du support supérieure de 3°C au point de rosée
- température maximale < 35C
Séchage à 20°C et 60%HR : - humidité relative < 90%
- Hors poussières : 4 heures
Séchage à 20°C et 60%HR :
- Sec au toucher : 6 heures
- environ 2h
- Circulable : 12 à 24 heures
- Le délai de recouvrement est théoriquement infini, mais tenir
- Important : le délai maximum de recouvrement du primaire est compte de la pollution extérieure éventuelle (poussières)
de 48 à 72 heures (20°C et 60% HR)
4.26 Tableau récapitulatif de mise en œuvre du
4.23 PARATHANE PRIMER primaire
Polyuréthanne monocomposant solvanté. Application sur béton sec et Après application les surfaces doivent présenter un aspect uniforme.
métaux.
Les temps de séchage (à 20°C et 60% HR) et de recouvrement sont
Préparation et application : les suivants :
Parathane Primer s’applique sans dilution, au rouleau, à la brosse ou Parathane Parathane
Parathane Parathane
par projection Airless sur supports secs. Primer Silane
Epoxy Primer Primer
Universal Primer
Consommations : Hors poussières 4h 1h 6h 2h
200 ± 50 g/m² par couche, fonction de la porosité du support. Sec au toucher 6h 2h 8h 4h

Conditions d’application : Circulable 12 à 24h 4h 8 à 24h 6h

- température minimale > 5°C Temps de 48h/72h max 12h/24h max 24h/48h max Non
recouvrement * limité
- température maximale < 35°C
Projection Dilution eau Tel quel Dilution
- température du support supérieure de 3°C au point de rosée airless 25% max solvant 10%
max
Séchage à 20°C et 60%HR :
* Au-delà il y lieu d’appliquer une nouvelle couche de primaire
- Hors poussières : 1 heure
- Sec au toucher : 2 heures Si le temps de recouvrement est dépassé de trois jours, poncer pour
revenir au support.
- Circulable et recouvrable : 4 heures
- Important : Le délai maximum de recouvrement du primaire est
de 12 à 24 heures (20°C et 60%HR)

6 5/11-2240
4.3 Les systèmes apparents 4.32 Mode d’application de PARATHANE FINISH UV-
La membrane d’étanchéité PARATHANE COATING ou PARATHANE GEL CLEAR coloré (cf. tableau 8)
COATING est toujours associée à une couche de finition à base de
PARATHANE FINISH UV-CLEAR coloré. PARATHANE GEL COATING est 4.321 Parathane Finish UV-Clear coloré
utilisé pour les parties verticales (relevés). L’étanchéité PARATHANE COATING est obligatoirement complétée par
une couche de finition comprenant les composants pré-dosés sui-
4.31 Modes d’application de PARATHANE COATING vants :
PARATHANE COATING s’applique en une ou deux couches afin de - PARATHANE FINISH UV-CLEAR coloré avec PARATHANE COLOUR
réaliser une membrane étanche in situ de feuil sec 1,2 mm d’épaisseur
Cette couche de finition colorée est appliquée au rouleau poils courts à
moyenne mini (quantité égale ou supérieure à 1,5 kg/m²).
raison de 150 g/m² au plus tard après 24h sur la membrane
Le durcissement de la résine est fonction de la température et de PARATHANE COATING circulable.
l’humidité ambiantes :
Pour une température de 20°C et 75%HR et pour un feuil sec de 600µ 4.322 Parathane Finish UV-Clear coloré et
(~750 g/m²) : Parathane Corindon Fine
- Durée d’utilisation : 1 heure La couche de finition n°1 est complétée par ajout de PARATHANE
CORINDON FINE pré-dosé. PARATHANE CORINDON FINE est ajouté
- Hors poussières : 3 heures
dans le mélange afin d’apporter une micro-rugosité de surface et
- Sec toucher : 6 heures améliorer la résistance au glissement.
- Sec circulation : 12 heures
4.323 Parathane Corindon Granulés et Parathane
L’ajout de PARATHANE ACCELERATOR pré-dosé en fonction du condi- Finish UV-Clear
tionnement du PARATHANE COATING permet la réalisation du SEL
lorsque :  Finition à forte rugosité à base de PARATHANE CORINDON
GRANULES (corindon brun).
- les conditions climatiques sont médiocres (humidité < 65% ou
> 90%, températures basses < 15°C ou variations importantes de  Une fois la membrane étanche réalisée (voir § 4.31), on applique
ces paramètres) une couche de PARATHANE COATING de 300 g/m² au rouleau poils
courts. Cette couche de résine sert d’accroche aux PARATHANE
- l’on travaille en couche épaisse supérieure à 750 g/m² CORINDON GRANULES qui sont saupoudrées à refus dans la couche
- l’on travaille par projection airless de résine fraîche (consommation 6 à 8 kg/m²). Après séchage, ba-
layage de l’excès de corindon brun et mise en œuvre de 500 g/m²
4.311 Application en deux couches de PARATHANE FINISH UV-CLEAR tel quel pour fixer les granulés.
- Mise en œuvre au rouleau poils longs (± 750 g/m²), à la raclette
caoutchouc, à la brosse pour les détails. 4.324 Parathane Chips et Parathane Finish UV-Clear
- La deuxième couche est mise en œuvre de la même façon après  Finition décorative à base de PARATHANE CHIPS (paillettes colo-
séchage de la première couche (sec circulation). rées).

- Le délai maximum de recouvrement est de 72 h, au-delà appli-  Une fois la membrane étanche réalisée (voir § 4.31), on applique
quer une couche de PARATHANE PRIMER pour réactiver la surface une couche de PARATHANE COATING de 300 g/m² au rouleau poils
avant mise en œuvre de la deuxième couche. courts. Cette couche de résine sert d’accroche aux PARATHANE
CHIPS qui sont saupoudrées à refus dans la couche de résine fraîche
- Comme indiqué ci dessus l’ajout de PARATHANE ACCELERATOR (consommation 200 à 300 g/m²). Après séchage, balayage de
est possible pour accélérer le processus quand les conditions cli- l’excès de paillettes et léger ponçage, mise en œuvre de 300 g/m²
matiques sont médiocres. de PARATHANE FINISH UV-CLEAR tel quel pour fixer les paillettes et
NOTE : l’ensemble des outils utiles pour la mise en œuvre du procédé former une couche d’usure.
PARATHANE en deux couches fait l’objet d’un kit outillage PARATHANE
KIT OUTILS N°1 (cf. tableau n°6). 4.4 Système d’étanchéité PARATHANE sous
protection
4.312 Application en couche épaisse
L’application en couche épaisse est réservée aux petites surfaces 4.41 Système PARATHANE destiné à être revêtu
unitaires type balcons et terrasses de surface < 30 m². Application de 1,5 kg/m² de PARATHANE COATING ou PARATHANE
- Mise en œuvre à la raclette crantée métallique (dents de 3,5mm) GEL Coating et de la finition n°1 dans le cas de protection dure autre
après ajout obligatoire de PARATHANE ACCELERATOR. que collée. Dans le cas de protection dure collée, cf. § 4.44.
- Débullage soigné au rouleau débulleur à picots de 11 mm
4.42 Protection lourde meuble
Note : L’application en couche épaisse fait l’objet du kit outillage
PARATHANE KIT OUTILS N°2 (cf. tableau N° 6) La protection meuble est conforme à la NF P 84-204 (DTU 43.1) et à la
NF P 84-208 (DTU 43.5).
4.313 PARATHANE GEL COATING
PARATHANE GEL COATING est un dérivé de PARATHANE COATING 4.43 Protection dure désolidarisée
thixotropable par ajout d'eau. Il est particulièrement adapté pour La couche de désolidarisation se compose :
l’application sur les relevés de grande hauteur compte tenu de sa
- d’un non tissé polyester GRAVIFILTRE de 200 g/m² associé à un
résistance aux coulures après gélification par ajout d’eau.
film polyéthylène de 150 microns (terrasse de surface maxi 30 m²
PARATHANE GEL COATING s'applique en deux couches après dilution selon NF P 84-204 (DTU 43.1)).
avec 10 % maximum d'eau potable. L'utilisation de PARATHANE
- ou d’une natte de désolidarisation DRAINA G10 faisant l’objet de
ACCELERATOR n'est pas admise avec PARATHANE GEL COATING.
l’Avis Technique 5/06-1867 pour cet emploi.
Consommation : 900 g/m² et par couche.
La protection dure est conforme à la NF P 84-204 (DTU 43.1).
Les temps de séchage sont identiques à ceux de PARATHANE
COATING. 4.44 Protection dure collée (hors climat de
4.314 Système d’étanchéité PARATHANE renforcé montagne)
PARAPRO Une fois la membrane étanche réalisée (1,5 kg/m² de PARATHANE
COATING ou PARATHANE GEL COATING, voir § 4.31), on applique une
Ce système s’applique spécifiquement sur ancienne étanchéité bitumi-
couche de PARATHANE COATING de 300 g/m² au rouleau poils courts.
neuse après reprise des défauts et nettoyage conformément au § 3.4.
Cette couche de résine sert d’accroche à PARATHANE SILICA MEDIUM
Après séchage du primaire PARATHANE PRIMER UNIVERSAL (cf. § qui est saupoudrée à refus dans la couche de résine fraîche (consom-
4.21), la première couche de PARATHANE COATING (1,5 ± 0,2 kg/m²) mation 2 à 3 kg/m²). Après séchage et balayage de l’excès de silice, le
reçoit l’armature PARAPRO REINFORCING MAT, laquelle est soigneu- carrelage de protection est collé à l’aide du mortier colle MAPEI
sement marouflée dans la couche de résine fraîche. L’armature est KERAFLEX S1 (classe C2S1). Les principes du DTU 52.2 s’appliquent.
mise en œuvre en quinconce des joints bitumineux et avec un recou- Le format des carreaux est limité à 2200 cm².
vrement de 5 cm
La deuxième couche de résine (1,0 ± 0,2 kg/m²) est mise en œuvre 4.45 Protection dure par dalles sur plots
sans délai avec saturation de l’armature PARAPRO et du recouvrement Après séchage complet du système décrit au § 4.41 (minimum 3 jours)
de 5 cm. mise en place des dallettes de protection sur plots supports ou sur
La consommation totale est 2,5 ± 0,4 kg/m². isolant inversé conformément à la NF P84-204 (DTU 43.1).

5/11-2240 7
4.5 Tableau récapitulatif des systèmes Pour les caniveaux et siphons existants, on utilisera un scellement en
PARATHANE EPOXY FLASH avec renforcement par PARATHANE MAT en
PARATHANE Toitures sandwich entre deux couches de PARATHANE COATING.
(cf. Tableau 8).
Les traitements des traversées sont soit réalisées à l’aide de platines
fixées mécaniquement et collées à l’aide de PARATHANE EPOXY FLASH,
5. Traitement des points singuliers et recouvertes par chevauchement du revêtement courant ; soit par un
dé en béton, l’étanchéité étant traitée comme un relevé (cf. figure 7).
5.1 Relevés 5.5 Joints de dilatation
5.11 Nature du support de relevé  Joints sur costières : costières béton avec relevés d’étanchéité,
couronnement avec chapeau ou réalisation d’un joint continu sur la
Le support du relevé doit être solidaire du support de partie courante,
double costière.
stable, résistant, propre et sec.
 Joints plats terrasses accessibles :
Les supports sont ceux visés par la NF P 10-203 (DTU 20-12), NF P
84-204 (DTU 43.1), NF P 84-208 (DTU 43.5). - Les bords du joint sont chanfreinés et traités avec le primaire ap-
proprié.
5.12 Dispositif écartant les eaux de ruissellement en - Formation d’un soufflet avec PARATHANE STRETCHING imprégné
tête de relevé et marouflé en sous face dans une couche de PARATHANE
Le dispositif écartant les eaux de ruissellement en tête de relevé doit COATING avec PARATHANE ACCELERATOR.
être réalisé conformément à la NF P 10-203 (DTU 20-12) (cf. figures - Remplissage du soufflet avec un cordon cellulaire ou PARATHANE
3). MASTIC, le scellement final du PARATHANE STRETCHING étant
Néanmoins il n’est pas indispensable en cas de relevés sur des reliefs réalisé avec le PARATHANE COATING de deuxième couche (cf. fi-
en maçonnerie ou métal et mur de façade d’un balcon protégé par un gure 8a).
autre balcon, sauf ouvrages exposés en front de mer. - Une protection mécanique est nécessaire pour les terrasses ac-
Dans le cas d’une imperméabilité de façade, cette dernière peut che- cessibles et sur locaux fermés (cf. figure 8b).
vaucher le relevé avec pour la zone de recouvrement une imperméabi- Les figures 9 décrivent le principe de mise en œuvre d’un joint plat en
lité de classe égale ou supérieure à I3 (NF P 84-403). T.
 Joints en zones sismiques :
5.13 Hauteur des relevés
Pour les joints en zone sismique, le fractionnement des dalles support
La hauteur des relevés est conforme à la NF P 86-204 (DTU 43.1). est fait sans feuillures ni chanfreins avec une ouverture du joint allant
En climat de montagne, la hauteur des relevés est au minimum de 20 jusqu’à 60 mm.
cm au-dessus du niveau fini circulable. Deux profils métalliques en tôle galvanisée au moins Z27S d’épaisseur
10/10ème mm, selon EN 10346, en appui sur 10cm de part et d’autre
5.14 Composition du relevé du joint sont fixés à 7cm du bord du joint (voir figure 10).
Le support du relevé reçoit le primaire approprié, puis un cordon de Le joint est réalisé ensuite comme un joint plat comme indiqué ci-
mastic PARATHANE MASTIC dans l’angle afin de réaliser un petit solin. dessus.
Un renfort d’angle (toile de développé 15 cm mini) PARATHANE MAT
est marouflé en sus avec une première couche de PARATHANE
COATING. 6. Précautions d’emploi
La deuxième couche de PARATHANE COATING vient recouvrir la toile Les produits de la gamme PARATHANE, à l’exception des pâtes colo-
et le relevé (cf. figure 1). rantes, des armatures, granulats minéraux et des paillettes sont clas-
Si le support vertical est de même nature que le support horizontal sés dangereux selon la Directive 1999/45/CE.
(support monolithique) il n’est pas nécessaire de renforcer l’angle avec Il est impératif de consulter les fiches de données de sécurité des
du PARATHANE MAT (cf. figure 2). produits utilisés disponibles sur le site www.siplast.fr.
Pour les relevés de grande hauteur (≥ 0,50 m) PARATHANE GEL
COATING se substitue au PARATHANE COATING.
7. Fabrication et contrôles
Application du PARATHANE GEL COATING
Parathane Gel Coating s'applique en deux couches après dilution avec 7.1 Fabrication-Conditionnement
10 % max d'eau potable. L'utilisation de Parathane Accelerator n'est
La société Icopal-Siplast fait fabriquer la gamme PARATHANE en
pas admise avec Parathane Gel Coating.
Grèce.
Les temps de séchage sont identiques à ceux de Parathane Coating.
Le système de contrôle de la production en usine est certifié ISO 9001.
Consommation : 0,9 kg/m² et par couche.
7.11 Conditionnement et stockage
5.2 Rives et retombées
Cf. Tableaux 1 à 6.
Une bande de rive formant goutte d’eau en façade peut être utilisée.
Dans ce cas le SEL PARATHANE est arrêté en rive extérieure du sup- Les produits mono-composants sont conditionnés en bidons métal-
port avec renfort PARATHANE MAT (figure 4). liques de 1, 4, 5, 6 et 20 kg.
La durée de vie maximale des bidons des produits mono-composants
5.3 Fissures stockés est de 12 mois.
Les fissures d’ouverture inférieure à 0,3 mm ne sont pas traitées (cf. Les produits bi-composants sont conditionnés en kits prédosés de 1, 4
figure 5a). et 20 kg.
Les fissures d’ouverture comprise entre 0,3 mm et 2 mm sont repé- L’ensemble de ces produits est conservés à l’abri de la chaleur et dans
rées par l’entreprise d’étanchéité sur toute la surface à étancher et un local ventilé.
font l’objet du traitement suivant (cf. figure 5b) :
Les fissures sont élargies et nettoyées, puis après passage du pri- 7.12 Etiquetage
maire, obturées avec PARATHANE MASTIC soigneusement arasé et Chaque produit et kit en emballage carton comporte une étiquette
sont pontées à l’aide de PARATHANE MAT (largeur 15 cm) marouflée avec les mentions légales, le marquage CE, la date de fabrica-
dans une couche de PARATHANE COATING. tion/numéro de lot et la date limite d’utilisation.
La deuxième couche de PARATHANE COATING vient recouvrir la toile
de renfort. 7.2 Contrôles en fabrication
Sur chaque arrivage de matières premières : certificat du fournisseur
5.4 Evacuations d’eau et traversées et contrôles internes (taux de NCO libre, % eau et spectres IR).
Le dimensionnement et le principe de raccordement sont conformes
Sur chaque lot de production de produits finis :
aux dispositions du DTU 20.12, NF P 84-204 (DTU 43.1) et Cahier
3680, ainsi qu’aux Règles Professionnelles SEL dans le cas des balcons - Vérification de l’extrait sec et densité
et loggias. - Vérification de la viscosité
Les platines de descente des eaux sont fixées mécaniquement au - Spectre IR
support et collées à l’aide de PARATHANE EPOXY FLASH (cf. figures 6).
- Vérification de la couleur
Le recouvrement de la platine est renforcé avec PARATHANE MAT noyé
- Taux de NCO libre
entre deux couches de résine.

8 5/11-2240
7.3 Contrôles d’exécution 8.35 Diluants et kits outils
Cf. tableau 6.
7.31 Contrôles sur le support
- cohésion du support (cf. § 3.25) 8.36 Pompes AIRLESS
- adhérence du carrelage existant (cf. § 3.5) Cf. tableau 7.
- planéité (cf. § 3.22)
- porosité (cf. § 3.25)
- siccité (cf. § 3.25)
B. Résultats expérimentaux
Essais réalisés dans le cadre de l’ATE N° 05/0127 du 20 septembre
7.32 Contrôles d’ambiance 2010 (renouvellement de l’ATE initial du 29/04/2005) : classements
W2 / S / P3 / S1 à 4 / TL3 / TH3.
Le support doit être non condensant (cf. § 4.1)
Rapport du Centre de Recherches MAPEI du 04/03/2011
7.33 Contrôles sur le produit fini Rapport Laboratoire Recherches Groupe Icopal GRD/arf-ymc/2010-160
 L’épaisseur mise en œuvre est contrôlée par la consommation de du 24 septembre 2010
produits appliqués par m², par couche et par kit. PV du CSTB RSET 10-26027227 joint de dilatation du 27 septembre
 La mesure de l’épaisseur humide, peut être estimée à l’aide d’un 2010
peigne de mesure de 2 mm (BYK-Gardner ou similaire).

8. Matériaux C. Références
C1. Données Environnementales et Sanitaires (1)
8.1 Primaires Le procédé Parathane Toitures ne fait pas l’objet d’une Fiche de Décla-
Cf. tableau 1. ration Environnementale et Sanitaire (FDES).
Les données issues des FDES ont pour objet de servir de calcul des
8.2 Produits d’étanchéité et de finition impacts environnementaux des ouvrages dans lesquels les produits
Cf. tableau 2. (ou procédés) visés sont susceptibles d’être intégrés.

8.3 Autres produits


C2. Références de chantier
8.31 Produits Parathane associés Le système Parathane est mis en œuvre en Europe depuis 2004, sur
Cf. tableau 3. des surfaces de l’ordre de 200 000 m² en France.

8.32 Produits de finition


Cf. tableau 4.

8.33 Armatures et renforts


Cf. tableau 5.

8.34 Mortiers colles associés


Dans le cas d’une protection par carrelage collé directement sur Para-
thane Coating, le mortier-colle admis est le KERAFLEX S1 (classe
C2S1) de la société MAPEI.

5/11-2240 9
Tableaux et figures du Dossier Technique
Tableau 1-Caractéristiques des primaires

Parathane Epoxy Parathane Primer Parathane Silane


Parathane Primer
Primer Universal Primer
Epoxy Polyuréthanne Polyuréthanne Ester silanique
Définition bi-composant mono-composant bi-composant mono-composant
phase aqueuse solvanté sans solvant phase aqueuse
Liquide visqueux (a) Liquide aqueux
Présentation Liquide fluide Liquide visqueux (a)
diluable à l’eau très fluide
Bétons sec et humide,
Verre, ancien carrelage
chape ou enduit de Béton sec, Supports bitumineux,
Destination poncé, béton peu poreux
ciment, ancien carrelage métaux, PVC béton sec et humide
(cf §3.25)
poncé,
Viscosité (mPa.s) à 20°C
3500 (b) 110 2500 (a) 1 (eau)
(ASTM D2100)
Extrait sec (interne) - 50% - 2%
Densité (ISO 2811-4) 1 ± 0,02 0,98 ± 0,02 1,1 ± 0,02 (a) 1
Point éclair (°C)
N.A 28 N.A N.A
(ASTM D3278)
C.O.V (g/l) N.A 488 N.A N.A
Conditionnement Kits 4 kg et 20 kg 1 kg, 5 kg, 20 kg Kits 4 kg et 20 kg 4 kg
Stockage 12 mois 12 mois 12 mois 36 mois
(a) Après mélange (b) Sans dilution N.A Non Applicable

Tableau 2-Produits d’étanchéité et de finition Parathane.

Parathane Parathane Gel Parathane Finish Parathane


Coating Coating UV-Clear Colour
Définition Polyuréthanne Polyuréthanne Polyuréthanne Pâte pigmentaire
mono-composant coloré mono-composant coloré mono-composant coloré sans solvant
Présentation Liquide épais Liquide épais Liquide fluide Pâte pigmentaire
Prêt à l’emploi A thixotroper par ajout de A colorer selon nuancier Colorant du Parathane
10% max d’eau potable Parathane Colour Finish UV-Clear
Destination Couche d’étanchéité Couche d’étanchéité Couche de finition Coloration finition
Viscosité (mPa.s) à 20°C
5000 5000 (a) 100 N.A
(ASTM D2100)
Extrait sec (interne)  90%  90% 50% 100%
Densité (ISO 2811-4) 1,35± 0,05 1,35± 0,05 0,95 ± 0,02 1,75 ± 0,25
Point éclair (°C)
42 64 28 N.A
(ASTM D3278)
C.O.V (g/l) 233 74 499 N.A
Conditionnement 1 kg, 6 kg, 20 kg 5 kg 4 kg 0,5 kg
Stockage 12 mois 12 mois 6 mois 36 mois
Couleur Gris, blanc, beige Gris incolore couleurs du nuancier
(a) Avant ajout d’eau N.A Non Applicable

10 5/11-2240
Tableau 3-Produits Parathane associés

Parathane Parathane Parathane Parathane Mastic


Accelerator Flash Epoxy Flash
Polyuréthanne Pâte époxy Mastic polyuréthanne
Définition Polyamines
bi-composant bi-composant mono-composant
Présentation Liquide fluide Liquide épais Pâte Mastic
Accélérateur du Primaire/revêtement
Destination Masticage et collage Masticage, chanfreinage
Parathane Coating auto-lissant
Viscosité (mPa.s) à 20°C
N.T 3000 N.A N.A
(ASTM D2100)
Extrait sec (interne) 40% 100% 100% 95%
Densité (ISO 2811-4) 0,87 ± 0,02 1,2 ± 0,1 1,7 ± 0,1 1,3 ± 0,1
Point éclair (°C)
26/27 N.A N.A N.A
(ASTM D3278)
C.O.V (g/l) 375 N.A N.A N.A
Cartouche 300 ml
Conditionnement 0,250 kg et 1 kg Kits 5 kg et 20 kg Kit 1 kg
Poche 600 ml
Stockage 12 mois 12 mois 12 mois 12 mois
Couleur Ambrée Gris Blanche Gris
N.A Non Applicable N.T Non Testé

Tableau 4-Produits de finition minéraux et organiques

Parathane Parathane Parathane Silica Parathane Chips


Corindon Fine Corindon Granules Medium
Définition Poudre de corindon blanc Granulés de corindon brun Silice sèche calibrée Chips colorées
Nature Alpha-alumine Alpha-alumine silice Polymères acryliques
Densité 4 4 2,7 0,5
Granulométrie 120 µm moyen 1,2 mm moyen 0,6 / 1,6 mm N.A
Couleur blanc brun sable 3 coloris standards
Conditionnement Boîte 1 kg Sac 25 kg Sac 25 kg Carton de 20 kg
N.A Non Applicable

Tableau 5-Armatures et renforts

Parathane Mat Parathane Stretching Parapro Reinforcing Mat

Définition Jersey polyamide Composite EPDM/polyester Non tissé polyester


Destination Points de détail Joint de dilatation Armature courante
Poids (g/m²) 85 250 110
Epaisseur indicative (mm) N.A 0,35 0,9
Résistance à la rupture (N/5cm) (NF EN ISO 13934) 40 x 15 500 x 50 300 x 450
Allongement à la rupture (%) (NF EN ISO 13934) 120 x 250 20 x 150 55 x 60
Conditionnement Rouleau 15 cm x 50 m Rouleau 15 cm x 25 m Rouleau 1,05 m x 150 m
N.A Non Applicable

Tableau 6-Diluant et Kits outils

Parathane Solvent Parathane Kit outils N°1 Parathane Kit outils N°2
Présentation Liquide incolore Seau plastique bleu Carton et rouleau

Mise en œuvre du SEL au rouleau Mise en œuvre du SEL en couche


Destination et Dilution,
et à la brosse avec tous les outils épaisse avec spatule crantée,
utilisation nettoyage des outils
nécessaires chaussures et rouleau débulleur

Densité 0,80 N.A N.A


Point éclair 21°C N.A N.A
Conditionnement Bidons de 5l Pack de 3,2 kg Pack de 1,2 kg
N.A Non Applicable

5/11-2240 11
Tableau 7-Caractéristiques de la pompe pour projection sans air (projection airless)

Modèles GRACO Avec compresseur auxiliaire pour l’air Autonome moteur thermique

Pompe airless KING XTREM HYDRAMAX 350

Rapport air 68/1 Groupe hydrauli

Pression maxi (bar) 422 (entrée 6,3) 276

Flexibles Max 45 ml en 3/8ème de pouce Max 45 ml en 3/8ème de pouce

Pistolet 2 x Type 510 2 x TEXSPRAY

Buses inclinées à 40° GHD 4/31 GHD 4/31


Eventail de 15 à 20 cm
Buses inclinées à 60° GHD 6/31 ou 6/33 GHD 6/31 ou 6/33
Eventail de 25 à 30 cm
Types de joints Téflon et cuir Téflon et cuir

Solvant de nettoyage Xylène ou acétone Xylène ou acétone

Tableau 8 – Tableau de choix des systèmes Parathane

Systè Type
Toiture Pente Etanchéité Finition ou Protection
me Etanchéité
§
cf. DTU 4.311 §
N°1 Apparent Inaccessible Parathane Coating Parathane Finish UV Clear coloré
43.1 § 4.321
4.312
Parathane Finish UV-Clear coloré §
+ Parathane Corindon Fine 4.322
§
Technique et cf. DTU
4.311 Parathane Corindon Granulés §
N°2 Apparent accessible 43.1 et Parathane Coating
§ + Parathane Finish UV-Clear 4.323
piétons (1) DTU 43.5
4.312
Parathane Chips §
+ Parathane Finish UV-Clear 4.324
Apparent sur
Parathane Coating
ancienne cf. DTU § §
N°3 Inaccessible + armature Parapro Parathane Finish UV Clear coloré
étanchéité 43.5 4.314 4.321
Reinforcing Mat
bitumineuse
Protection par Parathane Coating Parathane Finish UV Clear coloré
N°4 protection Inaccessible ≤5% ou Parathane Gel § 4.41 + protection meuble conforme au DTU § 4.42
meuble Coating 43.1
Parathane Coating Parathane Finish UV Clear coloré
Protection par Accessible 1,5%≤p≤
N°5 ou Parathane Gel § 4.41 + couche de désolidarisation + dalle + § 4.43
carrelage scellé piétons 5%
Coating carrelage
Parathane Coating Parathane Coating + silice
Protection par Accessible 1,5%≤p≤
N°6 ou Parathane Gel § 4.41 + mortier colle conforme au § 8.34 + § 4.44
carrelage collé piétons 5%
Coating carrelage
Parathane Finish UV Clear coloré
Protection par Accessible
N°7 ≤5% Parathane Coating § 4.41 + ballettes béton ou Dalle Boise HR 56 (3) § 4.45
dalles sur plots piétons
sur plots
Isolation Parathane Finish UV Clear coloré
N°8 Inaccessible ≤5% Parathane Coating § 4.41 -
inversée + isolation inversée (2)

(1) Le choix de la finition se fera en fonction des sollicitations de la toiture (intensité du trafic piéton) et de la rugosité souhaitée.

(2) le DTA de l’isolant doit prévoir la pose sur SEL.

(3) La limite de vent dans le cas de protection par Dalles boises HR56 est de 4091 Pa selon les Règles V65 et leur modificatif n°4 de février 2009.

12 5/11-2240
Figure 1 – Angle de relevé avec support hétérogène Figure 2 – Angle de relevé avec support monolithique

en réhabilitation

H = Hauteur selon DTU

Figures 3 - Relevés et dispositifs écartant les eaux de ruissellement avec H conforme au DTU

5/11-2240 13
Figure 4 - Rive avec rejet d’eau

Figure 5a Figure 5b

Figures 5 - Traitements des fissures

14 5/11-2240
Figures 6 – Evacuations des eaux pluviales

5/11-2240 15
Figure 7 – Traversée de toitures inaccessibles et techniques

Figure 8 – Joint de dilatation

16 5/11-2240
Figures 9 – Traitement d’un joint de dilatation en « T »

5/11-2240 17
Figure 10 – Profils métallique dans le cas d’un joint de dilatation en zones sismiques

18 5/11-2240

Vous aimerez peut-être aussi