Vous êtes sur la page 1sur 12

IST-D/EGMCS/MEO & TCI Séquence 1 : INCOTERMS 2020

Séquence 1 : REGLES COMMUNES A USAGE


INTERNATIONAL EN TARIF

Responsable & concepteur de la séquence :

Jean Maurice RAZANAKOLONA

Pré requis :

Notions de géographie, Droit commercial, Notions de coût et tarif,

Objectif :

- Découvrir les principales règles communes à usage international en tarif

Ce qu’il faut savoir :

- Définition de l’INCOTERM
- Evolution des INCOTERMS depuis 2000, 2010
- INCOTERMS 2020

Savoir-faire :

Tarification à l’export et à l’import

Activités :

- consultation et lecture des ressources


- discussion , échange en forum, petits exercices
- réalisation des activités- devoirs

Evaluation

- Sommative : 40% activités-devoirs / 60% examen

Préparé et recueilli par Jean Maurice RAZANAKOLONA Page 1


IST-D/EGMCS/MEO & TCI Séquence 1 : INCOTERMS 2020

INTRODUCTION
Compte tenu de la distance géographique, la différence de langue et des procédures administratives, les organismes
internationaux chargés du commerce international par l’intermédiaire de la CCI, des règles communes sur le tarif et
le mode de paiement ont été convenues.
Dans cette séquence, on parlerait du tarif ou des INCOTERMS

11. Définition de l’INCOTERM


A quel moment l’acheteur dispose-t-il des marchandises et doit-il se préoccuper des frais de transport et de
l’assurance des marchandises ?
À quel moment les risques et les frais sont-ils transférés à l’acheteur ?

En 1936, pour la première fois, la Chambre de Commerce Internationale (CCI), située à Paris, publie sous
le nom d'Incoterms 1936 (INternational COmmercial TERMS), une série de règles internationales pour
répondre à ces questions
Les International Commercial Terms ou INCOTERMS répondent à cette interrogation.

111. Que sont les Incoterms ?


La Chambre de Commerce Internationale (CCI), a collecté et codifié depuis les années trente, les pratiques et
usages internationaux concernant la livraison internationale de marchandises.

International Commercial Terms ou INCOTERMS ont pour but d’uniformiser les termes commerciaux les plus
utilisés dans le commerce international en définissant un terme unique, interprétable d’une façon identique de par le
monde, une relation entre un client et un fournisseur.
Ils représentent un langage commun à la disposition de commerçants de langues et de pratiques commerciales
différentes.
Ils ont été mis au point et rédigés par les experts de la Chambre du Commerce Internationale (CCI) en 1936 et
font l’objet de révisions régulières.
Site : www.iccwbo.org (en anglais)

Les INternationalCOmmercial TERMS font partie intégrante du contrat de vente. Ils précisent les obligations à la
fois du vendeur et de l’acheteur en ce qui concerne :

 La mise à disposition des marchandises,


 Le mode de transport utilisé (pré transport, transport principal, post transport),
 La manutention (frais de chargement, de déchargement),
 La douane export et import (dédouanement à l’import et à l’export),
 La livraison des marchandises. Le pré transport correspond à l’acheminement jusqu’au port ou à l’aéroport
d’embarquement. Le post transport correspond à l’acheminement entre le port ou l’aéroport de
débarquement et le lieu de destination.

Préparé et recueilli par Jean Maurice RAZANAKOLONA Page 2


IST-D/EGMCS/MEO & TCI Séquence 1 : INCOTERMS 2020

112. Fonctions d’un INCOTERM


Un Incoterm a trois fonctions essentielles :
(i) il détermine le lieu de livraison des marchandises à un endroit convenu,
(ii) il définit les obligations respectives du vendeur et de l’acheteur depuis l’expédition des marchandises et
(iii) il répartit les coûts et les risques des prestations effectuées pour chaque livraison.

(Source : Chambre de Commerce Internationale)


Ils définissent :
 Le point de transfert des frais : répartition des frais de transport, assurance et douanes (si applicable) entre
vendeur et acheteur.
 Le point de transfert des risques : à partir de quel lieu l'acheteur est responsable des risques encourus par
la marchandise.
 Les documents (ou données informatiques équivalentes) dus par le vendeur à l'acheteur.
 avec précision les obligations du vendeur et de L'acheteur en matière de prestations, de risques et de
coûts.

Les précautions à prendre dans l'utilisation des Incoterms sont les suivantes :
�Bien connaître la signification des incoterms et leur sigle.
�L'usage des incoterms est facultatif (aucun texte de loi ne les rend obligatoires). Pour s'en prévaloir, les parties
doivent clairement y faire référence dans le contrat de vente en mentionnant bien le lieu convenu.
Par exemple : CIF Port de Toamasina, CCI 2000.
�Des variantes des incoterms existent et sont susceptibles de porter à confusion. Utilisez ces variantes avec
parcimonie sans quoi vous pourriez perdre le bénéfice de la référence aux incoterms. Exemple : FOB aux Etats- Unis
comporte six interprétations différentes.
�Faire suivre le sigle utilisé du lieu de référence (port, frontière, etc.), information sans laquelle l'incoterm n'a
aucune signification. Exemples : FOB doit toujours être suivi du port choisi, DAF doit toujours être suivi de la frontière
concernée.
�Tenir compte du mode de transport. Tous les incoterms ne sont pas utilisables pour tous les modes de transport.
Exemple : pour une expédition terrestre, le sigle FOB est irrecevable.
�L'incoterm ne règle pas le problème du transfert de propriété de la marchandise, mais uniquement le transfert des
risques et des frais entre acheteur et vendeur. Le transfert de propriété est régi par des règles juridiques différentes
selon les pays.
�Toute déviation à une des obligations de l'incoterm doit être clairement exprimée à côté de celui- ci (ex. : DDP
Aéroport de Nsimelen Yaoundé TVA non- acquittée - Incoterm 2000 CCI).
�Lorsque les parties en présence stipulent dans leur contrat de vente des conditions différentes de celles de
l'incoterm officiel, c'est le contenu du contrat qui prévaut.
�Dans le cas d'achats "départ", il est impératif pour le client de vérifier que l'assurance transport a bien été souscrite
par le fournisseur s'il s'agit d'une obligation requise soit par l'incoterm (seuls les incoterms faisant mention d'une
assurance impliquent la souscription de celle- ci !), soit par le contrat commercial.

Préparé et recueilli par Jean Maurice RAZANAKOLONA Page 3


IST-D/EGMCS/MEO & TCI Séquence 1 : INCOTERMS 2020

113. Quelle loi régit les contrats ?

Les trois possibilités. Les deux parties sont placées devant trois possibilités.

Retenir le droit du pays exportateur : ce sera bien souvent le souhait du vendeur que de voir son droit
s'appliquer étant donné qu'il s'agit de celui qu'il connaît le mieux. Ce n'est cependant pas toujours la
meilleure solution. En effet, certains droits, comme le droit français ou belge, protègent plus fortement
l'acheteur.
Retenir le droit du pays importateur : ce droit peut-être plus intéressant pour l'exportateur lorsqu'il est
moins contraignant, mais il est alors nécessaire de le connaître et de le maîtriser car il serait dangereux
d'être soumis à une réglementation totalement ou partiellement ignorée.
Retenir le droit d'un pays tiers : ce choix permet de neutraliser le nationalisme juridique. C'est souvent un
choix utilisé dans un souci commercial, pour des raisons de compromis ou de commodité (dans le cas où le
tribunal compétent appartiendrait à ce pays tiers).Le droit Suisse
Le droit suisse est, à cet égard, souvent recommandé, car il est plutôt favorable à l'exportateur et, surtout, il
a l'avantage d'appartenir à un Etat neutre, ce qui est un atout pour les parties dans la conduite de la
négociation commerciale.

12. Evolution des INCOTERMS


121. INCOTERMS 2000 (13)
Source : http://thianedia.blogspot.com/2011/03/les-13-incoterms-2000.html

Ils sont répartis en 3 catégories


�Les incoterms de vente au départ
�Les incoterms de vente à l’arrivée
�L’incoterm DAF

121. 1 LES INCOTERMS DE VENTE AU DEPART


On retrouve huit termes différents dans cette catégorie EXW - FCA - FAS - FOB - CFR - CIF - CPT – CIP.
Les incoterms de vente au départ font supporter par l’acheteur (dans une plus ou moins grande mesure) les charges
et les risques liés au transport des marchandises.

1) L'incoterm " EXW " (lieu convenu)


Le groupe des incoterms " F " = FREE ou FRANCO
2) FCA= FREE CARRIER (lieu convenu)
3) FAS = FREE ALONG SIDE SHIP (port d’embarquement convenu)
4) FOB = FREE ON BOARD (port d’embarquement convenu)
Le groupe des incoterms " C " = COST AND CARRIAGE ou COUT

5) CFR = COST AND FREIGHT (port de destination convenu)


6) CIF = COST, INSURANCE AND FREIGHT (port de destination convenu)
7) CPT = CARRIAGE PAID TO (lieu de destination convenu)
8) CIP = CARRIAGE AND INSURANCE PAID TO (lieu de destination convenu)

Préparé et recueilli par Jean Maurice RAZANAKOLONA Page 4


IST-D/EGMCS/MEO & TCI Séquence 1 : INCOTERMS 2020

121.2 LES VENTES A L'ARRIVEE


(La marchandise voyage, sur le transport international, aux risques et périls du vendeur) DAF - DES – DEQ – DDU –
DDP

Le groupe des incoterms " D " = DELIVERED ou RENDU

9) DAF = DELIVERED At FRONTIER (lieu convenu)


10) DES = DELIVERED EX SHIP (port de destination convenu)
11) DEQ = DELIVERED EX QUAY (port de destination convenu)
12) DDU = DELIVERED DUTY UNPAID (lieu de destination convenu)
13) DDP = DELIVERED DUTY PAID (lieu de destination convenu)

122. INCOTERMS 2010 (11)


 En 2010, la version des INternational COmmercial TERMS ou Incoterms, a fixé à 11 le nombre des règles
pour des livraisons internationales et nationales, et sont désignées par des acronymes de 3 lettres :
 EXW ; FCA ; CPT ; CIP ; DAT ;
 DAP; DDP; FAS ; FOB ; CFR ; CIF.
 Les incoterms « 2000 » DAF, DES, DEQ et DDU n'ont pas été repris dans les nouvelles règles de 2010. Il
reste possible de continuer à les utiliser, mais les nouveaux incoterms sont recommandés : DAF, DES et
DDU peuvent être remplacés par DAP, et DEQ par DAT.

Les Incoterms 2010 qui viennent succéder aux Incoterms 2000. Les dernières modifications applicables
depuis le 1er janvier 2011 portent principalement sur la suppression de quatre Incoterms - DEQ, DES, DAF
et DDU – et l'introduction de deux nouveaux Incoterms : DAT (Rendu au Terminal) et DAP (Rendu au lieu
de destination).
Les Incoterms 2000 supprimés Les nouveaux Incoterms 2010
DEQ : Rendu à quai DAT : Rendu au terminal

DAF : Rendu à la frontière DAP : Rendu au lieu de destination


DES : Rendu au navire
DDU : Rendu non dédouané

La gestion des risques


En se référant dans leurs contrats à l'un des Incoterms de la CCI, l'acheteur et le vendeur réduisent
l’incertitude inhérente à toute transaction internationale : pratiques commerciales et interprétations
différentes d’un pays à l’autre. Ils précisent leurs responsabilités et obligations respectives pour la livraison
de marchandises et les obligations documentaires du vendeur. Ainsi les INCOTERMS, bien que facultatifs,
sont des clauses standardisées et reconnues, qui permettent d’éviter les litiges en répartissant clairement
entre l’acheteur et le vendeur : les frais et les risques. De plus, ils dissocient la question du transfert des
risques de celle du transfert de propriété, ce dernier restant régi par la loi régissant le contrat.
Concrètement, dans un contrat de vente international, les Incoterms vont clarifier les points suivants :
1. Situer le point critique du transfert des risques du vendeur à l'acheteur dans le processus d'acheminement
des marchandises (risques de perte, détérioration, vol des marchandises) permettant ainsi à celui qui
supporte ces risques de prendre ses dispositions notamment en terme d'assurance.
2. Indiquer qui, du vendeur ou de l'acheteur, doit souscrire le contrat de transport.
3. Répartir entre les deux les frais logistiques et administratifs aux différentes étapes du processus.

Préparé et recueilli par Jean Maurice RAZANAKOLONA Page 5


IST-D/EGMCS/MEO & TCI Séquence 1 : INCOTERMS 2020

4. Préciser qui prend en charge l'emballage, le marquage, les opérations de manutention, de chargement et
de déchargement des marchandises ou l'empotage et le dépotage des conteneurs ainsi que les opérations
d'inspection.
5. Fixer les obligations respectives pour l'accomplissement des formalités d'exportation et/ou d'importation, le
règlement des droits et taxes d'importation ainsi que la fourniture des documents. Il existe 11 Incoterms
retenus par la CCI, (codification originale anglaise sur 3 lettres, ex : FOB) plus une localisation précise ex :
« FOB Le Havre ».

Quels sont les Incoterms 2010 ?

Classement par degré croissant d’obligations pour le vendeur


Libellé Anglais Libellé Français
code Descriptif Descriptif code
EXW EX Works... Usine (EN), usine (à l')… ENU
named place lieu convenu
FCA Free CArrier… Franco Transporteur… FCT
named place lieu convenu
FAS Free AlongSide ship… Franco le Long du navire … FLB
named port of shipment port d’embarquement convenu
FOB Free On Board… Chargé A Bord... CAB
named port of shipment port d’embarquement convenu
CFR Cost and Freight … Coût et Fret... CFR
named port of destination port de destination convenu
CPT Carriage Paid To… Port Payé jusqu’à … POP
named port of destination port de destination convenu
CIF Cost, Insurance, Freight... Coût, Assurance et Fret... CAF
named port of destination port de destination convenu
CIP Carriage and Insurance Paid to... Port et Assurance Payés, PAP
named place of destination port de destination convenu
DAT Delivered At Terminal... Rendu au Terminal... RPD
Named port of destination port de destination convenu

Préparé et recueilli par Jean Maurice RAZANAKOLONA Page 6


IST-D/EGMCS/MEO & TCI Séquence 1 : INCOTERMS 2020

Libellé Anglais Libellé Français


DAP Delivered at Place … Rendu au... RLD
named port of destination lieu de destination convenu
DDP Delivered Duty Paid... Rendu Droits Acquittés… RDA
named place of destination lieu de destination convenu
Table d’équivalence, source française : JO du 14 août 1998, conditions internationales de vente

Classement des incoterms ventilés par mode de transport


Famille Incoterm
Tout mode de transport (maritime inclus) EXW, FCA, CPT, CIP, DAT*, DAP*, DDP
Transport fluvial et maritime FAS, FOB, CFR, CIF
* DAT et DAP peuvent être utilisés indifféremment pour les transactions dans lesquelles un seul type ou plusieurs
types de transport sont utilisés.

Vente au départ, vente à l’arrivée : une distinction fondamentale


Vente au départ
Une vente au départ signifie que la marchandise voyage aux risques et périls de l’acheteur, c’est à dire :

 à partir de sa mise à disposition dans les locaux du vendeur (EXW),


 à partir du moment où elle a été remise au transporteur aux fins d’expédition (FCA, FAS, FOB, CFR, CIF,
CPT et CIP).

Les Incoterms de vente au départ font supporter par l’acheteur (dans une plus ou moins grande mesure) les
charges et les risques liés au transport des marchandises.
Vente à l’arrivée
Une vente à l’arrivée signifie que la marchandise voyage aux risques et périls du vendeur jusqu’au point/port
convenu. 3 Incoterms sont prévus :

 jusqu'à la fin du transport maritime et du débarquement (DAP),


 jusqu’au point de destination (DAT, DDP).

13. INCOTERMS 2020 (11)

Neuf ans après la version 2010, la Chambre de Commerce Internationale (ICC) lançait par le biais d’un communiqué
de presse le 10 septembre 2019 la nouvelle édition des Incoterms 2020. Cette mise à jour entrera en vigueur le
1er janvier 2020.
Contrairement aux éditions précédentes, la version 2020 ne contient pas d’évolution majeure
Le nombre d’Incoterms s’élève toujours à 11 avec leur classification entre « tout mode de transport » (multimodal) et
« maritime ».
L’une des évolutions les plus importantes concerne l’Incoterm DAT qui a changé d’appellation en DPU.

Préparé et recueilli par Jean Maurice RAZANAKOLONA Page 7


IST-D/EGMCS/MEO & TCI Séquence 1 : INCOTERMS 2020

131. 1 RÉPARTITION DES INCOTERMS 2020


Les Incoterms 2020 sont toujours catégorisés en deux parties.

Les Incoterms multimodaux sont utilisés lorsque le contrat couvre un ou plusieurs modes de transport (Air, Mer,
Terre et Fer). Ils gèrent également le transport en conteneurs maritimes, lorsque la marchandise est remise au parc
à conteneurs.

Les Incoterms Maritimes ou Fluviaux sont applicables quand les points d’enlèvement et de livraison sont des
ports. Ils peuvent également être utilisés pour des marchandises remises à la compagnie maritime le long du navire
ou à bord du navire au port d’embarquement.

Les 7 règles applicables pour les transports multimodaux


 EXW – Ex-Works – À l’usine
 FCA – Free-CArrier – Franco-transporteur
 CPT – Carriage Paid To – Port payé jusqu’à
 CIP – Carriage Insurance Paid to – Port payé, assurance comprise jusqu’à
 DAP – Delivered At Place – Rendu au lieu de destination
 DPU – Delivered at Place Unloaded – Rendu au lieu de destination déchargé (ex Incoterm DAT)
 DDP – Delivered Duty Paid – Rendu droits acquittés

Les 4 règles applicables pour les transports maritimes ou fluviaux


 FAS – Free Alongside Ship – Franco le long du navire
 FOB – Free On Board – Franco à bord
 CFR – Cost and FReight – Coût et Fret
 CIF – Cost, Insurance and Freight – Coût, assurance et fret

LE DAT DEVIENT DPU (DELIVERED AT PLACE UNLOADED)


L’Incoterm DAT (Delivred at Terminal) s’étend et devient le DPU (Deliverd at Place Unloaded). Le lieu de
destination peut être n’importe quel lieu et pas uniquement un terminal. Cependant si le lieu n’est pas un terminal, le
vendeur doit vérifier que le lieu où il est prévu de livrer la marchandise est un endroit où il est en mesure de
décharger les produits.

ÉVOLUTION DU FCA AVEC UNE OPTION CONNAISSEMENT À BORD


La nouvelle version des Incoterms 2020 prévoit une évolution pour la règle FCA avec une option Connaissement
à Bord. Une option du FCA en cas de paiement via une sécurité bancaire : l’acheteur et le vendeur peuvent
convenir que l’acheteur doit donner l’instruction à son transporteur de fournir au vendeur le connaissement
comportant la mention de mise à bord après le chargement des marchandises. Le vendeur étant ensuite obligé de
déposer ce connaissement auprès de son institution financière à l’intention de l’acheteur.

ASSURANCE INCOTERMS CIP ET CIF


Concernant l’assurance transport, les Incoterms 2020 font une différence en matière de couverture. L’Incoterm
CIP impose une couverture tous risques alors que le CIF exige une couverture minimale (garantie « FAP sauf »).
L’assurance couvre toujours au minimum 110 % de la valeur facturée.

Préparé et recueilli par Jean Maurice RAZANAKOLONA Page 8


IST-D/EGMCS/MEO & TCI Séquence 1 : INCOTERMS 2020

FCA, DAP, DPU ET DDP : TRANSPORT AVEC LES PROPRES MOYENS DU VENDEUR
OU DE L’ACHETEUR
Dans les règles Incoterms 2010, il était pris pour acquis que les marchandises étaient transportées depuis le vendeur
jusqu’à l’acheteur par une tierce partie (un transporteur commercial). Ces règles ne permettaient pas la possibilité
pour l’acheteur ou le vendeur d’utiliser ses propres moyens de transport pour la livraison. Désormais la version 2020
introduit la notion de transport pour compte propre. Le vendeur ou un acheteur peut utiliser ses propres moyens
de transport pour acheminer les marchandises sans forcément faire appel à un professionnel du transport.

131.2 DES INCOTERMS PLUS SIMPLE À UTILISER


L’un des objectifs majeurs de cette révision est de rendre les règles plus compréhensives afin de faciliter son
utilisation. La CCI veut réduire les incompréhensions afin d’éviter les litiges. La version 2020 inclut désormais des
instructions détaillées pour choisir la règle des Incoterms la plus appropriée à la transaction. Elle fournit
également des informations claires sur l’articulation entre contrat de vente, contrat de transport, assurance et
financement.
Les notes de conseils déjà présentes dans les Incoterms 2010 sont maintenant présentées comme des Notes
explicatives de chaque règle Incoterms.

131.21 Utilisation des incoterms


Comment se fait le choix de l’incoterm ? Comment l’intégrer au contrat de vente ?

Quel incoterm choisir pour la répartition des risques ?


L’incoterm retenu aura été négocié entre le vendeur et l’acheteur. Cela dépend beaucoup de la qualité de service
que le vendeur souhaite offrir, de sa capacité à assurer la chaîne logistique et des risques qu’il est prêt à encourir.
La nature des marchandises et les transports utilisés sont aussi des éléments à prendre en considération dans ce
choix.
Comment utiliser les incoterms dans un contrat ?
La mention de l’incoterm convenu doit être suivie de l’adresse de livraison la plus précise possible. Selon l’incoterm,
il peut s’agir d’un lieu de destination différent de celui de la livraison.
Par exemple si la marchandise transite par bateau puis par camion, l’incoterm FOB sera suivi du port où la
marchandise sera déchargée, et non du lieu de livraison final.
Pour éviter tout malentendu, il convient donc d’être précis dans sa formulation et suivre la règle suivante : Code
Incoterm – lieu de livraison - « Incoterms ICC 2010 ».

Points d’attention dans la gestion des incoterms


L’utilisation d’un incoterm dans le cadre d’une transaction d’import export, permet d’éviter en grande partie les litiges.
Cependant, il est important de prendre quelques précautions surtout en termes de suivi de la logistique
internationale.

131.22 Les risques et le suivi des règlements


Nous avons vu que l’utilisation d’un incoterm dans le cadre d’une transaction internationale est très utile, car il
permet de préciser les responsabilités de chacun, et ainsi de minimiser le risque de litige.
Cependant, dans les faits, il est toujours possible de se retrouver face à des situations difficiles, surtout en cas
d’incident.
Prenons un exemple : dans le cadre de l’achat d’une marchandise CFR port du Havre, l’incoterm fait que le vendeur
gère le transport maritime, néanmoins l’acheteur est déjà responsable de la marchandise lors du transport (car c’est
lui qui l’assure). Si le navire coule et que la marchandise n’arrive pas à destination, il peut alors s’avérer difficile de
faire payer l’acheteur.

Préparé et recueilli par Jean Maurice RAZANAKOLONA Page 9


IST-D/EGMCS/MEO & TCI Séquence 1 : INCOTERMS 2020

D’où l’importance de suivre précisément l’avancement de la livraison des marchandises et d’être en mesure de
demander les règlements de ses clients au moment le plus opportun. En effet, si les incoterms sont parfois opaques
quant au transfert de propriété, le règlement total d’une commande vaut titre.

131.23 Les liens entre logistique, règlements et trésorerie


Il est donc primordial, dans le suivi logistique de ses commandes, de suivre les règlements de ses clients (en prenant
en considération l’incoterm retenu).
Le moment où vous réglez vos fournisseurs est tout aussi crucial. En effet, l’enjeu lié au moment des divers
règlements est double : vous prémunir d’un non-paiement en cas d’incident, mais aussi optimiser votre trésorerie !
Car le coût de cette ressource est important. Pour le paiement du fournisseur, il faut prendre en compte plusieurs
éléments tels que les délais de réception de la documentation par le trader après le règlement de son fournisseur, et
la date escomptée du règlement client.
Les points d’attention les plus importants en termes de paiement sont les suivants :
 si le client final paie avant que le trader ait réglé la marchandise à son fournisseur, le trader perd en
crédibilité, car il ne sera pas réactif sur l’envoi de la documentation au client final ;
 en revanche, si le trader paie trop tôt son fournisseur, il n’optimise pas sa ressource financière.

Répartition des frais

Préparé et recueilli par Jean Maurice RAZANAKOLONA Page 10


IST-D/EGMCS/MEO & TCI Séquence 1 : INCOTERMS 2020

Répartition des risques

Préparé et recueilli par Jean Maurice RAZANAKOLONA Page 11


IST-D/EGMCS/MEO & TCI Séquence 1 : INCOTERMS 2020

CONCLUSION
Telle est la séquence qui a développé les INCOTERMS,
Nous avons commencé par décrire les INCOTERMS, ensuite on fait le tour d’histoire en passant par les
INCOTERMS 2000 & 2010 et finalement par les INCOTERMS 2020 mis en vigueur depuis le 01/01/2020

Préparé et recueilli par Jean Maurice RAZANAKOLONA Page 12