Vous êtes sur la page 1sur 4

Certificats d’économies d’énergie

Fiche explicative - n° FE63

FICHE EXPLICATIVE
système de récupération de chaleur sur une tour
aéroréfrigérante

Fiche d’opération standardisée concernée :

IND-BA-112

Ce document a pour objet de donner des informations générales sur le contenu de la fiche ci-dessus et
de lister les pièces de preuve à fournir au PNCEE et/ou à archiver par le demandeur.

I. Généralités

L’action consiste à mettre place en un système de récupération de chaleur en amont d’une tour
aéroréfrigérante pour le chauffage ou le préchauffage d’eau chaude sanitaire, de fluides de process,
d’eau de chauffage ou d’air.

L’action s’applique à toute tour aéro-réfrigérante, neuve ou existante, de puissance évacuable


inférieure ou égale à 7 MW, sur laquelle on installe un système de récupération de chaleur pour les
usages suivants (liste non exhaustive) :

 Chauffage/préchauffage d’Eau Chaude Sanitaire (ECS)


 Chauffage/préchauffage de fluides de process (eau ou autre)
 Chauffage/préchauffage d’eau de chauffage
 Chauffage/préchauffage d’air

II. Précisions sur les termes employés dans les fiches pouvant porter à
interprétation :

Les systèmes de tour aéro réfrigérante éligibles indiqués dans la fiche sont illustrés par les schémas ci-
dessous.

1. Les TAR humides (ou tours de refroidissement)

Page 1 /4
Figure 1: TAR humide en circuit ouvert

Figure 2: TAR humide en circuit fermé

2. Les TAR sèches (ou aérocondenseurs, ou dry-cooler)

Figure 3: TAR sèche

Page 2 /4
3. Les TAR hybrides

Figure 4: TAR hybride

III. Précisions sur les modes de preuves

La puissance des TAR est variable suivant les régimes d’eau. Une note de calcul ou la documentation technique
du constructeur devra justifier de la puissance thermique évacuable part la TAR.
Le régime de fonctionnement de l'installation et le type d’utilisation doivent être attestés par le professionnel
mettant en place le système de récupération et le bénéficiaire de l’équipement (attestation de travaux).

IV. Recommandations de mise en œuvre :

Il est recommandé que l’installation soit réalisée par des professionnels.

V. Questions-réponses les plus fréquentes

 Comment doit-on calculer le Qtar? Puissance thermique maximale évacuable par les 2 TAR?

En fait, Qtar doit être justifiée par la documentation technique (constructeur) de la TAR. Il n'y a donc
pas besoin de calcul si vous avez ce document.

 Comment doit-on calculer le Qrécup? Puissance thermique récupérée par les 2 CTA pour
préchauffer l'air dans la condition la plus défavorable (Text = -6°C)? Doit-on utiliser la
puissance à fournir sur l'air au niveau des CTA ou la puissance à céder par l'eau au niveau de
l'échangeur?

La fiche de calcul intègre déjà des pertes thermiques dans la boucle de récupération
(échangeur sur TAR <> CTA). Qrécup est donc la puissance récupérée par l'échangeur installé sur la
TAR et non celui restituant la chaleur à l'air dans la CTA. Qrécup dépend bien évidemment des
besoins réels en chauffage du local.
Aucune méthodologie de calcul des besoins n'est spécifiée donc je pense que c'est assez libre.
Le calcul des besoins de chaleur maximaux (Text=-6°C) est une base qu'il faudra sans doute arbitrer
avec d'autres éléments (encombrement des échangeurs, pertes de charges générées, synchronisation
du fonctionnement de la TAR avec les besoins de chaleur etc...). Quoi qu'il en soit, seul le calcul de

Page 3 /4
dimensionnement retenu au final devra être fourni.

Page 4 /4

Vous aimerez peut-être aussi