Vous êtes sur la page 1sur 7

La réunion a commencé plus tard que prévue , 9 

:36 am dû à un malentendu concernant


l’heure de début de réunion, quand tous les participants se sont mis en place , le modérateur
Dr Ben Moulaye , conseiller spéciale du ministre a exposé l’objet de la réunion au
participants, qui se sont ensuite présenter un à un.

Mr Jeremy Padayachee directeur General d’ECOTEL a ensuite pris la parole pour présenter
la solution Ecotel à l’aide d’un Powerpoint.

Le directeur générale a commencer d’abord par exposé les 2 objectifs principaux de cette
rencontre qui sont le partage du point de vue conceptuel sur la solution proposée pour le
ministère de la santé et l’intérêt de trouver les points d’intégration entre les agences .

Mr Padayachee explique que nous avons été mandaté par le ministère de la santé et ensuite
continue son exposée en expliquant le cadre de santé en ligne et le dossier médicale
électronique et met en avant l’importance qu’il peut avoir dans le système de santé malien .
Il expose aussi certaine faille présente actuellement dans le système et met en avant les
avantages de la solution Ecotel .
Jeremy conclut en expliquant que le système proposé prend en compte et respecte tous les
acteurs afin de fournir une solution adapté à tous les acteurs présent .

A la fin de l’exposé , Dr Ben Moulaye Idriss a repris la parole et à appeler les participants à
faire leurs remarques et poser leurs questions .
Plusieurs questions ont été posés et les participants ont démontré un intérêt manifeste.
Toutes les réponses ont été données soit par le directeur générale Mr Padayachee ou par
Mr Dia , le conseiller juridique d’Ecotel, certains éclaircissement ont été fournis aussi par le
docteur Ben Moulaye aux participants .

Vers 11 :30 am , Mr Ben Moulaye Idriss à remercier tous les participants et à mis fin à la
seances.

The meeting started later than scheduled, 9:36 am due to a misunderstanding regarding the
start time of the meeting, when all participants took their places, the moderator Dr. Ben
Moulaye, special adviser to the Minister explained the purpose of the meeting to the
participants, who then introduced themselves one by one.

Mr Jeremy Padayachee, General Manager of ECOTEL addressed to the audience and


presented the Ecotel solution using a PowerPoint.

He started first by presenting the 2 main objectives of this meeting which are the sharing of
the conceptual point of view on the solution proposed for the Ministry of Health and the
interest to find the points of integration between the agencies .

Mr Padayachee explained that we have been mandated by the Ministry of Health and then
continued his presentation by explaining the framework of e-health and electronic medical
record and highlighted the importance it can have in the Malian health system.
He also exposed some of the flaws currently present in the system and highlighted the
advantages of the Ecotel solution.
Mr Padayachee concluded by explaining that the system takes into account and respects all
the agencies in order to provide a solution adapted to all the actors present.

At the end of the presentation, Dr Ben Moulaye Idriss , the special advisor to the minister
called on the participants to make their remarks and ask their questions.
Several questions were asked and the participants showed a clear interest.
All the answers were given either by the general manager Mr Padayachee or by Mr Dia, the
legal adviser of Ecotel, some clarifications were also provided by Dr Ben Moulaye to the
participants.

Around 11:30 am, Mr. Ben Moulaye Idriss thanked all participants and ended the session.

 faire un état des lieux des systèmes existants afin de connaitre les forces et les faiblesses ;
 rencontrer les différentes structures concernées pour prendre leurs besoins réels ;
 faire un modèle économique de la solution ;
 faire une deuxième rencontre pour partager ces résultats.

Certaines informations rapportés a Ecotel se sont avérés erronés, donc faire une recherche
approfondis sur le système de santé malien , c’est-à-dire ce qui existe déjà , ceux qui est en
courses et ce qu’il faut mettre en place

Prendre rendez-vous et rencontrer les différents acteurs dans leurs agences respectifs

Travailler en commun acteurs avec les différents acteurs en vue d’améliorer le système

Impliquer les informaticiens locaux dans l’élaboration du nouveau système

Clarifier lors de la prochaine rencontre le système de financement de la solution Ecotel

Certaines informations rapportés a Ecotel se sont avérés erronés, donc faire une recherche
approfondis sur le système de santé malien , c’est-à-dire ce qui existe déjà , ceux qui est en
courses et ce qu’il faut mettre en place

Prendre rendez-vous et rencontrer les différents acteurs dans leurs agences respectifs

Travailler en commun acteurs avec les différents acteurs en vue d’améliorer le système

Impliquer les informaticiens locaux dans l’élaboration du nouveau système


Clarifier lors de la prochaine rencontre le système de financement de la solution Ecotel

Some of the information reported to Ecotel was inaccurate , so do an in-depth research on


the Malian health system, i.e. what already exists, what’s in progress and what needs to be
put in place.

Make an appointment and meet the different actors in their respective agencies

Working together with different actors to improve the system

Involve local IT specialists in the development of the new system

Clarify at the next meeting the financing system for the Ecotel solution.

Translated with www.DeepL.com/Translator (free version)

La solution Ecotel a plutôt été bien accueillis par tous les acteurs présents , en majorité il
trouve que cela répond à leurs besoin et ils souhaitent travailler en collaboration avec Ecotel
dans la conception de ce nouveau système.
Ils était plutôt réceptifs et était très ouvert à l’idée que l’équipe d’Ecotel viennes les voir
directement dans leurs agences pour échanger les idées et leur permettre de donner leur
point de vue.

Tous les représentants des différentes structures trouvent que cette solution répond aux
besoins d’amélioration et d’innovation du système existant. Entre avantage elle sera mise en
place sans cout direct pour le département, unique/unifié, maintenance et mise à jour
assurée, implication des acteurs dans tout le processus, étendu géographique facile,
connexion assurée à tous les niveaux et la possibilité de prescription en ligne pour réduire
les dépenses sur les papiers de soins donc il est fiable, efficace et efficient.
The Ecotel solution was well received by almost all the actors present, most of them found
that it responds to their needs and they have requested to work in collaboration with Ecotel
in the design of this new system.
They were receptive and very open to the idea of the Ecotel team coming to see them
directly in their agencies.

Lors des questions réponses , la première question a été posé par une membre de INPS qui
nous a donnée des informations très importantes à travers sa question .
Elle a demandé si les actions menés actuellement par la CANAM seront mis au oubliette
alors qu’il ont nécessité un financement important. Elle nous explique alors que la CANAM
s’est déjà mois aux carte biométrique qui seront mis en circulation à partir du 1 Avril .
Il lui a été répondu que rien de ce qui n’as été fait ne sera pour autant oublié ou mis de côté
au contraire Ecotel pourra les utiliser afin de l’améliorer.

Une autre question qui est revenu souvent concerne le code source , un membre de
l’ANTIM a demandé à qui appartiendra le code source ? au ministère de la santé ou à a
Ecotel ? il a aussi demandé si une fois le système mis en place est ce qu’il continuera à être
managé par Ecotel ou est-ce que Ecotel fera la passation a des informaticiens reliés au
ministère de la santé ?

Il lui a été répondu que le système sera mis en place entièrement par Ecotel , il pourront être
assisté par des informaticiens reliés au ministère de la santé et que ensuite cela dépendra du
ministère de la santé qui décidera de quand faire la passation.

Une autre question à été posé par un membre de l’ANTIM et elle concerne la connectivité , il
demande comment est-ce que Ecotel peut faire fonctionner son système dans des régions
ou le débit d’internet est très très faible.

Il lui a été répondu que Ecotel est aussi un fournisseur d’accès internet et que pour cela il n’y
aura pas de problème en ce qui concerne la connexion internet.

Plusieurs questions concernant le financement ont été posés, celle qui se répétait le plus
était celle-là : Qui vas supporter le cout de ce système les cout le ministère ou les
structures ?

Il leur a été répondu qu’ il n’y avait pas de financement de départ mais en ce qui concerne le
cout du système , cela n’as encore été discuter .

une des questions phare concernait la carte de santé qui servira de moyens de paiement , les
intervenant était très ouvert à cette idée .
Un membre de l’INPS , a fait un commentaire portant sur l’identification des patients , car
selon lui c’est le vrai défi est ici .
Il explique que la CANAM travaille avec des logiciels différents de ceux de l’INPS, d’où les
doublons dans le système .
Il exprime aussi son regret de ne pas les avoir rencontrés avant, selon lui il fallait les
rencontrés eux avant leurs dirigeants pour avoir une meilleur idée de l’état des lieux .

Plusieurs remarques ont été fait quant au manque, de financement des projets au Mali ,
selon eux la question du paiement électronique a déjà été posé mais le financement n’as pas
suivis et l’idée à été oubliées.

Un autre problème a été mis sur la table , la question de la vente clandestine de


médicaments , selon eux les patients prenne les prescriptions de chez le docteur mais au lieu
de s’approvisionner chez un pharmacien , il préfère acheter chez des marchand de
médicaments ambulant dans la rue , médicament qui s’avère dangereux pour la santé .
Il veulent savoir la possibilité d’envoyer l’ordonnance directement chez le pharmacien pour
éviter de tels pratiques.

La question de la durée d’installation de ce système a été poser par plusieurs personnes,


Il leur a été répondu que cela pouvait se faire en 3 mois une fois le contrat signé et les
données récupérés.

Plusieurs questions sur le contrat a été posé ensuite mais Mr Ben y a mis fin expliquant que
ce n’était pas le sujet du jour pour l’instant , de plus se focaliser sur les avantages et
inconvénient du système.

Des commentaires inquiets ont été fait quant au caisses , pour eux si les allocations sont
versés directement sur une carte , est ce que cela veut dire que les caisses d’allocations
familiales et de santé seront fermés ?

During the questions and answers , the first question was asked by a member of the INPS
who gave us very important information through her question.
She asked whether the actions currently being carried out by CANAM will be stopped even
though they have required significant funding.

She then explained that CANAM has already given up on the biometric cards that will be put
into circulation from April 1st .
She was told that as answer to her question that none of the progress already done will be
forgotten or put aside , Ecotel will be able to use that technology .

Another question that came up often was about the source code, a member of ANTIM asked
who will own the source code? the Ministry of Health or Ecotel? he also asked once the
system in place , who will take care of the handling ?
He was told that the system will be set up entirely by Ecotel, it may be assisted by computer
specialists linked to the Ministry of Health and for the handling it will depend on the
Ministry of Health and the contract which will decide when to make the handover.

Another question was asked by a member of ANTIM and it concerns connectivity, he asked
how Ecotel can operate its system in regions where the internet speed is very low.

It was replied that Ecotel is also an Internet service provider and therefore there will be no
problem in regard to the Internet connection.

Several questions concerning financing were asked, the one that was repeated the most
was: Who is going to bear the cost of this system - the ministry or the structures?

They were told that there was no initial funding but concerning the system cost , this has not
yet been discussed.

One of the key questions concerned the health card that will be used as a paying methods ,
the participants were very open to this idea.

A member of the INPS made a comment on patient identification, because according to him
it’s the real challenge here.
He explained that CANAM works with different software than INPS, hence there is a lot of
duplications in the system.
He also expressed his regret that Ecotel had not met them before, according to him it was
necessary to meet them before their managers to have a better situational analysis

Several comments were made about the lack of funding for projects in Mali, according to
them the question of electronic payment has already been asked but the funding did not
follow and the idea was forgotten.

Another problem was put on the table, the issue of clandestine sale of medication ,
according to them, patients took prescriptions from the doctor but instead of buying from a
pharmacist, they prefer to buy it from the street, and those medications are very dangerous
already killed several people .
They want to know the possibility of to send the prescription directly to the pharmacist to
avoid such practices.

The question of how long it would take to install this system was asked by several people,
They were told that this could be done in 3 months once the contract was signed and the
data recovered.
Several questions about the contract were asked afterwards but Mr. Ben moulaye ended it
explaining that it’s not the topic of the day and ask them to focus on the advantages and
disadvantages of the system.

Worried comments were made about the allowances cashier , for them if the allowances are
paid directly on a the new card, does it mean that the health and family allowance cashier
will be closed?

but in general everyone agrees that this solution will save money like the 3 Billion that the
ministry are spending in paper , and time .. and that'll make the job easier for everyone.