Vous êtes sur la page 1sur 2

Chapitre 2: Système cardio-vasculaire

Fonctions du sang :
1) apport de O2 et autres nutriments au tissu, 2) transport des déchets (CO2, urée), 3) transport des calories, 4)
transport d’hormones, 5) équilibre acido-basique, 6) cellules et protéines pour la défense.

Fonction du plasma :
Maintînmes de la pression oncotique (albumines), joue un rôle fondamental dans la distribution des fluides à
travers la paroi

 45% du sang sont cellules


1. érythrocytes (avec Hb)
2. leucocytes
3. thrombocytes

Clinique :
VES (vitesse de sédimentation : normalement 5-10 mm/h)
Lors des maladies inflammatoires les érythrocytes sont mise en piles et la vitesse de sédimentation augmente VS
. Avec centrifuge à 1000 gires pour 10 minutes = hématocrite (Hct), vol céllules/vol tot, en %

Composition du système :
1) pompe (cœur), 2) réseau distributif (artères, artérioles), 3) système d’échanges (capillaires), 4) veinules et
veines, réseau de collection.

Physique :
8 ⋅η ⋅ L
A1 ⋅V1 = A2 ⋅V2 ; ∆P = Pinitiale , entrée −Pfinale , sortie ; R= où η c’est la viscosité entre les
π ⋅r4
couches adjacentes du liquide, L c’est la longueur du vaisseau et r le rayon

• più è lungo R 
• aumenta e diminuisce linearmente per
• ∆P lunghezza e viscosità (es: se aumento 2x
Q=
R la lunghezza diminuisce 2x il flusso
• con potenza di 4 per il raggio  se
raddoppia, Q aumenta di 16 volte

Carotidi:
nascono subito dall’arco aortico, funzionano per il fenomeno della pressione laterale () non c’è la componente
cinetica, perché non crescono controcorrente ad angolo retto. Nell’aorta il raggio è sufficientemente grande da
permettere al sangue di salire fino al cervello.
Clinique: avec l’artériosclérose il y’a une diminution du rayon et donc une diminution du débit.

• Cœur  deux pompes en séries, entre eux il y’a les poumons


• Les veines caves portent le sang dans l’oreillette droite, puis en traversant la valvule tricuspide il arrive
dans le ventricule, il vient pompé dans l’artère pulmonaire. Le sang dévient riche en O2 et retourne dans
l’oreillette gauche, il passe par la valvule bicuspide ou mitral et il entre dans le ventricule pour être éjecté
dans l’artère aorte et entré dans la grande circulation
• Les valvules se ferment passivement en fonction de ∆P  débit unidirectionnelle, prévention des reflues
• !! valvules artérielles sont plus robustes que celles atrio-ventriculaires !!
• Poumons en série  c’est mieux parce que peuvent recevoir le sang des toutes les organes
• Autres organes en parallèle  chaque organe peut recevoir le même sang (pas déchets) et peuvent
ajuster le débit avec des résistances
• Résistances :
o En série : R1+ R2 + Rn
o En parallèle : 1/R1 + 1/R2 + 1/Rn
• Cœur gauche  95 mmHg  paroi 3 fois plus épaisse ; cœur droite  15 mmHg

1
Capillaires : sont parfait pour les exchanges : 1) paroi mince 1μm ; 2) grande surface ca. 300-1000m2 ; 3) vitesse
très lente (0.03 cm/s) ; 4) distances minimales entre les vaisseaux et les tissus .
?? Pression pulsée (PP) = Psyst – Pdiast

!!! Il sistema arterioso ammortizza le variazioni di pressione, grazie al rinculo delle pareti elastiche (effetto
Windkessel), questo permette di mantenere P stabile

• La plus haute chute de pression est au niveau des artérioles  très musclées

In caso di vasocostrizione di un organo la pressione generale non varia, mentre quella capillare dell’organo stesso
diminuisce. Se si vasocostringe (o vasodilata), P sistemica  o , mentre P capillare rimane quasi costante.


Q
Vitesse = v =
Asurface

• Dans les veines la pression est de ca. 1-2 mmHg


• Dans un arrête cardiaque il y’a partout 7 mmHg, c’est la pression moyenne de remplissage Pmr

Parterielle > Pmr ; Pveineuse centrale < Pmr

Systèmes de contrôle de la fonction circulatoire :


1. Contrôle des débits locaux. Les tissues ont la capacité d’ajuster le débit, avec vasoconstriction ou
vasodilatation périphérique (CO2, ecc – introsys2)
2. Contrôle du débit cardiaque. Le débit cardiaque c’est la somme des débits tissulaires (voir point 1),
réglés selon le besoins (concept d’autorégulation). Si le cœur c’est trop fort il y’a un collapse des grandes
veines. Si le cœur est faible (ou état de choc), il y’a un système de redistribution.
3. Contrôle de la pression artérielle. La pression est contrôlée indépendamment du débit cardiaque. Si non
on avéra un chute de Psystemique chaque fois que un tissu doit avoir un débit plus grande. On a des
contrôles nerveux (sinus carotidei), hormones vasoactives (angiotensine II, vasopressine) (plus rapide) et
capacité des reins de régler le volume (plus lente).