Vous êtes sur la page 1sur 5

Le pervers narcissique face à la justice

 Genevieve Schmit 15 décembre 2015Manuscrit - édition Grancher, Mécanismes pervers


Stratégie du manipulateur pervers narcissique face à la justice
 

L’objectif du pervers narcissique est de briser sa victime, rien d’autre.


Il doit la briser afin de ressentir à nouveau l’image grandiose de lui-même.

Il est contraint de broyer celle ou celui qui a commis le pire des crimes : celui de
l’atteinte à son image.

L’unique objectif d’un pervers narcissique avéré sera donc de mettre sa victime à
genoux financièrement et de l’achever en lui prenant ses enfants.

C’est sa manière à lui de la punir d’avoir renoncé à lui envoyer une image sublimée de
lui-même.

L’absence d’émotion est sa grande force.


Il va tenter de vous pousser dans vos retranchements jusqu’à ce que vous commettiez
des erreurs fatales. Par de multiples provocations, il va vous pousser à bout, jusqu’à
vous rendre folle.
Il arrivera peut-être à vous pousser si loin dans cette souffrance délirante, une
souffrance que personne ne comprend et qui vous broie intégralement, que vous
envisagerez le suicide comme seule porte de sortie.
Sa force est surmultipliée par votre terreur, votre épuisement, votre état de choc post
traumatique.
C’est en cela que le pervers narcissique est un terroriste, et pas seulement de l’âme.
Il use, sans le moindre scrupule, de toutes les ruses utilisées par n’importe quel
terroriste. Il va vous amener petit à petit, par de multiples à-coups, dans un tourbillon
émotionnel à l’intérieur duquel vous ne pourrez plus rien contrôler.

Consciente que le pervers narcissique peut amener à ces extrêmes, il est vital que la
victime qui a réalisé contre qui elle s’oppose, mette en place tout ce qu’elle peut pour
gérer au mieux les crises de paniques, d’angoisse et de désespoir.

Ce sont des émotions qui, même si elles peuvent être extrêmes, passeront ! Il ne faut
pas en douter !
Vous avez ici et dans d’autres pages toutes les informations nécessaires pour vous sortir
de cet enfer.

A vous d’agir maintenant.

Le pervers narcissique instrumentalise la justice à tous ses niveaux


Pour certains pervers narcissiques, le Tribunal ou les réunions de conciliation seront
pour lui une salle de spectacle où il va pouvoir déployer tout son art. Devant le juge,
devant l’expert, devant le psychologue, un pervers narcissique ayant suffisamment
d’intelligence va utiliser l’évènement pour se mettre en scène comme étant celui qui est
dans son bon droit alors que sa proie passe pour folle et instable.

Je me souviens d’Éric, fils de général, lui-même officier de l’armée belge, se présenter au tribunal
dans son uniforme d’apparat sur lequel tintinaient ses nombreuses médailles…
D’autres pervers narcissiques, moins audacieux, vont plutôt tenter de fuir, ou rester
derrière un avocat choisi pour ses aptitudes agressives.
On est parfois étonné de voir à quel point les pervers narcissiques trouvent des avocats
qui leur ressemblent…

Le manipulateur pervers, va afficher de lui-même un comportement à l’opposé de celui de sa


victime.
Sans vouloir généraliser, il sera bien souvent très calme, aussi bien dans le choix de ses
mots que dans sa posture, dans une logique bien à lui, avec un comportement visant à
impressionner le juge ou le conciliateur. Il peut tenter de créer un lien personnel avec lui
de sorte qu’il s’appropriera sa bienveillance.

Un manipulateur pervers intellectuellement élevé, fera des effets de manche. Avec ruse,
il amènera le juge ou le conciliateur à penser ce qu’il souhaite qu’il pense de sa victime.

Comme souvent, le manipulateur pervers va mettre la réalité de sa personnalité dans


l’ombre afin de tenir les fils des marionnettes qu’il agite à sa guise. Il l’amènera tout
naturellement à observer les comportements incohérents, parfois hystériques, et en
tout cas agités de sa victime pour le conduire à conclure qu’elle n’est pas en capacité de
gérer ses exigences.

En amenant le juge, l’expert ou le conciliateur à focaliser son regard sur les égarements de la
victime, le manipulateur pervers le détourne de lui-même et mène donc seul la danse macabre.
Le manipulateur pervers va tenter d’amener sa victime au bout de ses limites avec ses
armes habituelles: mensonges, propos confusionnants, attaques directes et indirectes,
valorisation personnelle au détriment de sa proie, fausses vérités, flatteries, et tout cela
en amenant la sympathie sur lui-même.
En amenant ainsi le regard de la justice sur le comportement de la victime, il s’évite
d’être lui-même exposé à son œil critique.

A ce stade-là, l’équilibre est totalement rompu et la victime, ravagée par l’orientation de


l’échange, ne trouvera plus les moyens d’apporter une argumentation utile.

Si on est en prise avec un manipulateur pervers intellectuellement démuni, il y aura des


chances qu’il bascule dans l’agressivité verbale et la fuite du lieu d’échange. Il ne faut pas
oublier que le pervers narcissique n’est pas nécessairement capable d’être amené dans
une réflexion élaborée. L’aspect pulsionnel domine s’il ne peut s’appuyer sur sa
puissance intellectuelle.

Il est important de comprendre que lorsque le pervers narcissique se trouve confronté à une
situation qui le met en danger, et s’il ne trouve plus les mots pour préserver son image, il peut
basculer dans un état intérieur de panique tel qu’il plongera dans une crise qui peut le révéler.
C’est pour cela entre autre, qu’une bonne préparation de la victime par un spécialiste
aguerri est indispensable.
Ensemble, ils pourront analyser le comportement réel du manipulateur contre lequel
elle est confrontée afin de trouver comment en tirer profit.
Ensemble, ils pourront également apprendre à mieux gérer les crises paniques pour
pouvoir donner à voir au conciliateur, un comportement sain et équilibré.
Et toujours ensemble ils pourront même tenter d’élaborer des stratégies pour amener le
manipulateur pervers à se dévoiler devant le conciliateur ou mieux, la justice.

Le pervers narcissique impose ses décisions


Le manipulateur pervers est un dominant. C’est lui qui impose ses décisions. Sa volonté
fait force de loi.

C’est une question de survie pour lui-même, et donc une réelle stratégie de reprise de
pouvoir.
Il est facile de comprendre qu’une fois à ce stade du processus, il n’a plus rien à perdre
et en devient donc terriblement redoutable.

Là encore sa victime doit savoir parfaitement quel est son objectif réel. Ce peut être
obtenir le divorce, la garde des enfants, le partage d’un bien, etc. … mais ne doit pas
envisager la reconnaissance du statut de victime, nous l’avons vu plus haut.

La victime et son avocat doivent rester verrouillés sur des rails bien définis à l’avance et
se garder d’en sortir malgré les multiples provocations et pièges tendus par le prédateur
et son propre avocat.
Trouvez 4 ou 5 faits indéniables, non négociables et restez verrouillé dessus.
Toujours ramener sur l’objet réel de l’audience car le rôle de l’avocat adverse sera de
vous en écarter.
 

Le pervers narcissique crée l’urgence


Plus il y a d’urgence moins il y a d’urgence.
Le pervers narcissique a l’art et la manière d’imposer l’urgence dans ses demandes, et
celle aussi de rendre à la dernière seconde les documents qui nécessitent un temps
d’analyse.

En générant ce stress, il tente de mettre en difficulté votre avocat, favorise la montée de


votre angoisse et donc vous pousse à commettre des fautes qu’il saura immédiatement
relever et utiliser à son seul bénéfice.

Dans cette énergie d’urgence, il va tenter de vous faire signer des documents… Ne
signez plus rien !!

Ne jamais rien signer dans l’urgence et ne jamais rien signer sans l’aval de votre avocat !
Cette règle est valable quel que soit l’enjeu !!!

Le pervers narcissique attaque là où ça fait mal


S’il y en a, les enfants risquent de devenir le bras armé du manipulateur.
Soit il les amène dans un conflit de loyauté, soit il tente de s’approprier leur amour, et
s’ils résistent, il les brise. Jouet du pervers narcissique, certains enfants seront amenés à
se retourner contre le parent protecteur, ressenti comme fort, pour se rallier au
manipulateur qui joue la carte du chantage affectif.
Il n’est malheureusement pas rare de voir des enfants manipulés au point de devenir
violents eux-mêmes avec le parent protecteur.

Protéger au mieux l’enfant des manipulations perverses passera par la transmission de


tout le savoir que vous avez acquis sur l’art et la manière d’évoluer en eau trouble.
Vous ne pouvez « protéger » totalement l’enfant. Par contre vous pouvez lui apprendre à
mieux gérer la réalité de la situation au jour le jour.
Et rappelez-vous que même si vous faites tout ce que vous pouvez pour protéger vos
enfants, in fine, ce sera le juge qui statuera.
 

S’il n’y a pas d’enfant dans le conflit, le manipulateur pervers cherchera à plonger sa
victime dans une précarité jouissive pour lui.

« Sans moi tu n’es rien, sans moi tu ne peux rien, dit Laurent. Tu finiras sous les ponts, seule ! »
Le pervers narcissique, connaissant parfaitement sa victime, saura l’amener au cœur
même de ses terreurs les plus profondes pour la briser définitivement.

Avec le pervers narcissique tout est possible


Il va se servir de tout ce qui existe, et même de ce qui n’existe pas.

Il n’a rien contre vous ? Ce n’est pas grave, il l’inventera.

Ne sous-estimez jamais le pouvoir de nuisance du pervers narcissique !

Vous risquez de lui découvrir de multiples facettes jusqu’alors inconnues. Il pourra


même revenir dans son giron familial pourtant rejeté depuis des années pour y
chercher des alliés. L’esprit de clan le poussera à y trouver l’appui nécessaire, le temps
de vous détruire.

Lorsque le pervers narcissique ne fait pas parler de lui


Attention danger !

Sans pour autant plonger dans un comportement paranoïaque il est juste d’interpréter
le silence du manipulateur comme étant stratégique.

Que va-t-il ou que va-t-elle sortir de son chapeau ?

Ce n’est pas parce que le manipulateur pervers ne réagit pas que vous avez la main !
Il a un bien meilleur contrôle de lui-même que la victime, et il est fort probable qu’il
fermente sa revanche.

Ne vous endormez pas !

Objectif réel du pervers narcissique


Outre le plaisir narcissique de vous détruire, le manipulateur pervers va tenter de se
reconstruire lui-même dans sa lutte contre vous.

L’argent représentant le pouvoir, et le pouvoir amène la délectation suprême du manipulateur


pervers. Il va donc tenter de s’approprier le patrimoine familial à vos dépens et aux dépens
même de vos enfants. Ce comportement aura pour lui le double bénéfice de le rassurer dans son
sentiment de grandeur, et de vous retirer les moyens financiers de vous défendre.
Il est parfaitement capable de vider les comptes joints, et même les comptes d’épargnes
des enfants.

N’oubliez jamais que dans son esprit perverti, l’argent lui appartient dans sa totalité.

S’il en possède beaucoup, soyez certaine qu’il s’est organisé bien avant que vous-même
n’y pensiez. Vous constaterez que les biens immobiliers, mobiliers, sont mis à son seul
nom et que vous avez passé des années à donner votre propre argent pour des
dépenses qui ne laissent aucune trace, comme toutes celles du quotidien de la famille
par exemple.

Il se sera organisé pour mettre en place son insolvabilité. Plus il en a, moins il voudra en
donner !
Dans son esprit pathologique, donner une pension alimentaire revient à donner de
l’argent de poche à celle qui lui a résisté. C’est quelque chose qui lui est inconcevable !
C’est pourquoi, bien trop souvent, il préférera exiger une garde partagée des enfants
afin de ne pas avoir à payer une pension alimentaire.

 Je précise comme toujours que, le pervers narcissique peut être un homme ou
une femme et qu’il en est de même pour la victime. 

Vous aimerez peut-être aussi