Vous êtes sur la page 1sur 6

Ministère de la recherche et de l’enseignement supérieur

Université M’hammed Bougerra,Boumerdes

Faculté des hydrocarbures et de la chimie

Département : génie des procédés chimiques

Module : TP Environnement

Réalisé par : Groupe :

Laifa Nour el houda MARA14

Saad Azzouz Mohammed

Zier Taha

Année universitaire : 2018-2019

1
Introduction
 La part du pétrole au sein de la demande mondiale de combustibles est très largement majoritaire
devant les autres sources d’après l’Agence Internationale de l’Energie, puisque la principale utilisation
des combustibles est destinée aux moyens de transport. Cette forte demande en pétrole tend à
persister puisqu’une croissance de 1,3% par an a été prédite entre 2005 et 2030.

 Aujourd’hui, la demande mondiale en produits pétroliers se répartit de la manière suivante :

 40% pour les produits légers (carburants).

 40% pour les produits moyens (fioul, gasoil).

 20% pour les produits lourds.

 Pour obtenir du pétrole sous forme adaptée aux nouveaux besoins des consommateurs et industriels,
on a du concevoir des unités de production spécifiques ou sont développées des techniques de
raffinage innovantes à savoir des opérations de séparations et de conversion des fractions pétrolières.

But de travail  :
De faire une extraction liquide d’un gasoil par le furfural pour faire extraire les aromatiques qui se
trouve dans ce produit pétrolier.

Partie théorique  :

I. DISTILLATION SOUS VIDE


 1. Objectif.

 Cette opération consiste à séparer le résidu atmosphérique sortant au fond de colonne atmosphérique
et d'extraire des coupes de distillats destinées soit pour la production des lubrifiants soit à alimenter
des unités de conversion donnant des produits de haute valeur ajoutée. En effet, cette fraction
résiduelle contient des hydrocarbures à longues chaines et plus les chaines sont longues plus elles sont
fragiles, donc susceptibles d’être scindées en plusieurs morceaux si le chauffage continue sous la
pression atmosphérique, c'est la raison de l'abaissement de la pression au dessous de la pression
atmosphérique.

 Suivant la destination des distillats, les colonnes sous vide comportent ou non des zones de
fractionnement et suivant l'utilisation ou non de la vapeur d'eau destinée à baisser la pression des
hydrocarbures, on distingue:

 La distillation sous vide sèche, c'est une opération sans injection de vapeur d'eau (10 à15mmHg en
tête de colonne).

 La distillation sous vide humide, elle s'effectue en présence de la vapeur d'eau ( pression 40 à
60mmHg).

 La distillation semi-humide ,elle se fait avec injection de vapeur au fond de colonne et en présence
d'éjecteur au sommet.

 Selon la composition chimique, la masse volumique et la masse molaire la distillation sous vide peut
participer à la production des lubrifiants et les différents fuels.

2
 La distillation sous vide est utilisée pour obtenir des distillats à des viscosités souhaitées.

 Spindle(SPO)

 Mi-Visqueuse(MVO)

 Visqueuse (VO)

 Résidu sous vide(BS).

 Le résidu sous vide est traité par dé asphaltage au propane pour éliminer les asphaltènes pour
produire une huile lourde(DAO) et l'asphalte pour la fabrication des bitumes.

 Les quartes distillats son traités successivement dans des unités suivantes:

 Extraction aux solvants sélectifs à fin d'extraire les aromatiques pour améliorer l'indice de viscosité.

 Déparaffinage aux solvants (MEC/Toluène), destiné à éliminer les paraffines pour obtenir une huile a
un point de congélation désiré.

 Hydrofinishing pour améliorer les caractéristiques suivantes: La couleur, la stabilité à l'oxydation, la


stabilité thermique.

II. Extraction au furfural :


Les quatre grades de raffinat sont traitées successivement dans ces unités.

 Afin de produire des huiles de haute qualité, il faut séparer les hydrocarbures paraffiniques à haute
indice de viscosité des hydrocarbures naphténique et aromatiques de faible indice de viscosité.

 Le procédé utilisé est une extraction liquide-liquide à l'aide de solvant sélectif, effectué dans une
colonne. après séparation, on obtient une phase légère appelée raffinat contenant le produit noble et
une phase lourde contenant les hydrocarbures aromatiques extrait.

 Le furfural (Solvant) est utilisé pour extraire les aromatiques afin d’obtenir un raffinat à un indice de
viscosité requis.

 Le solvant est mis en contact de la charge dans le contacteur ou le l=mélange charge/solvant se divise
en trois zones.

 Zone supérieure, au dessus de l'interface, constituée de raffinat mixte contenant 15à20% solvant.

 Zone d'extraction, comprise entre l'arrivée de la charge et celle du solvant, constituée d'un mélange
d'extrait mixte (95%)et de raffinat mixte(5%).

 Zone inférieure, placée sous l'arrivée de charge

Variables opératoires

 Le positionnement de l'interface est fonction de la nature des produits mis en contact( polarité, forces
de tension inter faciales).

 Les différents variables du procédé sont divisés en:

3
 Variables externes:
 Choix du solvant.

 Choix de l'extracteur.

 Composition de la charge.

 Efficacité de l'extraction.

 Variables internes:

 Taux de solvant.

 Température d'extraction.

 Gradient de concentration.

 Débit de charge.

 Pureté du solvant.

 Variables externes:
 Choix du solvant. Les caractéristiques essentielles du solvant sont sa sélectivité et son pouvoir
solvant.

 Sa sélectivité correspond à l'affinité préférentielle du solvant à extraire le composé désiré


(aromatique) du mélange hydrocarbures.

 Son pouvoir solvant s'exprime par la quantité d'huile qui peut se dissoudre dans l'unité de volume
ou de masse de solvant.

 Récupération facile par simple flash.

 Haute densité.

 Haute stabilité contre une décomposition thermique et chimique.

 Disponible à un cout raisonnable.

 Pas corrosif, non nocif et non toxique.

 Une forte adaptabilité pour différentes charges.

 Parmi tous les solvants utilisés pour l'extraction des aromatiques on retient: le furfurol; le phénol et
la N-méthyl-2pyrrolidone(NMP).

Figure. Unité d’extraction des aromatiques a l’aide du furfural

4
PARTIE EXPERIMENTALE
 MODE OPERATOIRE :

Produits à utilisées :

Matière première : le gasoil lourd (100ml)

Solvant : furfural (100ml).

Mode opératoire :

1) On verse la matière à traire et le solvant dans un agitateur


2) On agite le mélange à chaud pendant 20min.

3) Après cette durés on aura 2 couche.


4) on pèse l’extrait (solution noir)
mextrait= mtotale- mbecher vide
mextrait= 292.58g- 158.43
mextrait= 134.15g
5) On pèse le raffinat :
mraffinat=mraf+becher- mbecher vide
mraffinat= 242.37-179.52
mraffinat=62.85g
6) On fait la distillation sous vide au raffinat
(mraffinat=62.85g)

5
7) On demonte l’apareillage et on stope de distille quand la température va atteindre 110°C car
à T< 110°C le furfurale va s’évapore

à T>110°C les aromatique vont s’évapore


8) On pèse la masse restante dans le ballon de distillation sous vide

maromatique=12.13g

CONCLUSION
Nous avons fait dans ce travaille pratique une extraction des aromatique d’un gasoil lourd
avec le solvant le furfural la masse trouvée des aromatique dans ce produit pétrolier est
égale à 12.13g une quantité assez importante qui aura un effet négatif sur l’indice de
viscosité du gasoil.