Vous êtes sur la page 1sur 17

USTHB

Faculté d'Electronique et d'Informatique


Département D’Electrotechnique

TD d’Electronique de puissance
Exercice 1 (10pts)
Un pont mixte monophasé alimente un moteur à courant continu à excitation indépendante et constante. Il
délivre une tension u de valeur moyenne égale à 169 V, l'angle α de retard à l'amorçage des thyristors étant réglé
à 45°. Le courant dans le moteur est parfaitement lissé par une bobine de résistance interne r = 0,1 .
Son intensité I est égale à 15 A. La vitesse de rotation du moteur est de 2000 tours par minute.

1- Le pont est alimenté avec une tension sinusoïdale v de fréquence 50 Hz. Représenter en fonction du temps la
les variations des tensions u(t) et v(t). Préciser les intervalles de conduction de chaque thyristor et de chaque
diode sur une période.
2- Calculer la valeur efficace de la tension v de l’alimentation.
3- La résistance de l’induit du moteur est R = 0,2 .Calculer la f.e.m. du moteur. En déduire la puissance
électromagnétique Pem du moteur. Calculer la puissance absorbée par l'induit du moteur.
4- La charge du moteur variant, son couple électromagnétique Tem est doublé. Que devient la f.e.m. du moteur
?. En déduire la vitesse de rotation. Commentaire ?
5-En cas de raté d'amorçage de l'un des 2 thyristors, existe-t-il y a un risque sur la charge lors de ce
fonctionnement ?. Si oui justifier et proposer un schéma portant les modifications nécessaires permettant de
remédier à ce défaut. Donner alors la nouvelle valeur de la tension moyenne?.

Exercice 2 (10pts):
A- On alimente une charge fortement inductive à travers un redresseur en pont mixte (voir figure 1).
L'alimentation monophasée du redresseur est de 240 V, avec une fréquence de 50Hz. Le courant de la charge
est constant et égal à Io. On néglige les chutes de tensions aux bornes des semi-conducteurs. La résistance de
la charge est de 24 Ω.
1-Déterminer les intervalles de conduction des thyristors et des diodes pour un angle de retard à l’amorçage α
des thyristors. Application Numérique α=60°.
2-Représenter la tension de sortie du redresseur sur le même graphe que celle de la tension du réseau.
Calculer la valeur moyenne de la tension de sortie en fonction de Vmax da la tension du réseau et α. Donner sa
valeur, ainsi que celle du courant de la charge Io.
3- Sachant que le courant est constant dans la charge, représenter la tension aux bornes de la self.
4-Représenter la forme d’onde du courant à l’entrée du redresseur.
5-En faisant la conservation de la puissance à l’entrée et à la sortie du redresseur, calculer la valeur du facteur
de puissance à l’entrée du montage.
B- On s’intéresse à l’alimentation d’un moteur à courant continu avec un redresseur tout thyristor, (figure 2)
avec un débit de courant constant.
1-Déterminer les intervalles de conductions des thyristors pour un angle d’amorçage α=45°.
2-Représenter la tension de sortie sur le même graphe que celle du réseau. Calculer sa valeur moyenne.
3-La résistance de la charge étant de 1 Ω en série avec l’inductance et la fcem E. Pour α=45°, et un courant de
charge égale à Io=10A, en déduire la valeur de E. Calculer la puissance active consommée par la charge.
Indiquer le sens de la puissance.
4-Représenter la tension de sortie du redresseur pour α=135°. Pour un courant de la charge Io=10A, en déduire
la valeur de E. Représenter le courant d’entrée du redresseur. Calculer la puissance consommée par la charge.
Préciser si cette puissance va de la source vers la charge ou l’inverse. Justifier.
T1 T3
RL T1 T3
R,L,E
R,L
240V

D4 D2 T4 T2

Partie A Partie B

Exercice3- redresseur triphasé

Un pont redresseur triphasé comporte six thyristors dont la chute de tension aux bornes d’un thyristor est
négligeable. Le courant I dans le récepteur est suppose’ constant. Soit  l’angle de retard à l’amorçage, à partir
de la commutation naturelle. Il est alimenté par un système de tensions triphasé équilibré dont les tensions
entre phase et neutre, de valeur efficace Veff, et de fréquence f, ont pour expressions : v1= Vmax Sin(ωt) ;
v2=Vmax Sin (ωt-2/3), et v3=Vmax Sin(ωt- 4/3), avec Vmax=184V, f=50Hz.

1- Donner la séquence d'allumage des différents thyristors du pont, en se référant respectivement à la


commutation des thyristors par rapports aux tensions simples d'alimentations v1, v2 et v3 telles que
définies sur le schéma du redresseur.
2- Calculer l'angle de retard à l'amorçage, lorsque la valeur de tension moyenne de sortie du redresseur est
de 150 Volts.
3- Représenter alors graphiquement la forme de la tension redressée ud aux bornes du récepteur.
Représenter également la forme du courant d’alimentation de la phase 2.
4- Calculer les valeurs moyenne et efficace du courant d'alimentation i2, sachant que le courant de la charge
est de 15A. Donner la valeur maximale de la tension inverse aux bornes du thyristor T4.
5- Déterminer le facteur de puissance du redresseur (Les pertes liées au redresseur sont considérées
négligeables).
6- On met une diode de roue libre à la sortie du redresseur. Expliquer le rôle de la diode et déterminer la
valeur moyenne de la tension de sortie
7- Le redresseur fonctionne avec un angle d’amorçage égale à 130°. Le courant de charge étant égale à 30A,
quelle serait la chute de tension due à l'effet de l'empiétement si on considère l'inductance de la source
d'alimentation égale à 0.9 mH. Déterminer alors l’angle de garde du thyristor.
8- Le pont redresseur dont l’angle d’amorçage est déterminée dans la question (2), alimente un moteur à
courant continu à excitation séparée. La résistance de l’induit est de 2.0 Ω. Déterminer la valeur moyenne
du courant du moteur, pour un couple utile de 23 N.m, sachant que les constantes du couple-courant et
celle de la fem sont égales à 1.5 N.m/A et 1.5 Volt/rd/s. Déterminer alors la vitesse du moteur en
tours /min.
T1 T3 T5

v1
L
v2 Charge
L

L
v3
T2 T4 T6

Figure 1 . Redresseur triphasé

Serie TD –Gradateur
Exercice4
Nous voulons construire un convertisseur ac/ac à base de thyristors pour commander seulement la tension
alternative d'une charge monophasée. Le convertisseur est alimenté par une tension sinusoïdale Vs=311Sin.
f=50Hz. Proposer un montage utilisant des thyristors.
1-Fonctionnement du convertisseur
1.1-Montrer que ces thyristors peuvent fonctionner en commutation naturelle. Comment se fait le choix de ces
thyristors?. Décrire brièvement le circuit de commande. Préciser comment se fait la synchronisation des
signaux de commande, et donner les intervalles de réglage de l'angle de retard à l'amorçage  par rapport à
chaque composant. Justifier.
2-Le convertisseur alimente une charge résistive.
2.1-Déterminer le rapport k= Veffch/Veffs; (Veffch et Veffs sont respectivement les tensions efficaces de la charge et
de la source), pour les valeurs des angles de retard à l'amorçage  suivants: 0, 60,° 120°, 180°.
3- Le convertisseur alimente une charge résistive - inductive
3.1-Comment se fait le choix de l'angle de commande pour assurer un fonctionnement correct du
convertisseur?.
3.2-Donner les intervalles de conduction et de blocage des composants. Donner l'équation différentielle
régissant le circuit. En déduire les expressions du courant de la charge et celle de la tension à ses bornes
lorsque =90 degrés. Les caractéristiques de la charge sont R=5.5 Ohm, L=30mH.
3.3-Montrer que l'angle d'extinction du courant est approximativement égale à 235°. Donner alors les formes
de l'onde de la tension et du courant de la charge.
3.4-Calculer la puissance absorbée par la charge. Peut-on calculer le facteur de puissance?. Justifier.
4-Peut-on utiliser ce convertisseur pour le démarrage et la commande en vitesse des moteurs asynchrones?.
Si oui indiquer les avantages et les limites d'utilisation.
5-Dans quel cas peut-on remplacer ces thyristors par un autre composant ayant la même fonction? Préciser ce
composant.
Questions de cours
1-Décrire le rôle du gradateur dans le démarrage et la commande en vitesse du moteur asynchrone.
2-Citer quelques avantages et inconvénients du gradateur.
3-Décrire brièvement l’utilisation du gradateur pour la régulation de la température dans un système de
chauffage
4- Donner une classification des différents types d’onduleurs . Quel est le critère exigé dans la conception de
l’onduleur.
5-Décrire la technique de modulation de largeur d’impulsion. Comment peut-on varier la fréquence et
l’amplitude de la tension de sortie en utilisant la technique MLI.

Exercice5
Soit un gradateur triphasé mixte utilisant un thyristor et une diode en antiparallèle dans chaque phase. Le
gradateur est connecté à une source triphasée dont la valeur efficace de la tension simple est de 240V et de
fréquence 50Hz avec v1=Vmx Sin, v2= Vmax Sin (-2/ 3), v3=Vmax Sin(-4/3). Le gradateur alimente un
charge résistive triphasée montée en étoile. La résistance par phase est de 100 Ohm. L’angle de retard à
l’amorçage est de 45 degrés. Négliger les chutes de tensions dues aux composants.

1) Représenter les intervalles de conduction de blocage de tous les composants.


2) Représenter la forme d’onde de la tension simple de la charge et donner son expression en fonction des
tensions de la source.
3) Calculer la valeur efficace de la tension simple de la charge
4) Calculer la puissance totale dissipée dans la charge

Exercice Onduleur

Exercice 6
Un onduleur monophasé en pont alimente une charge de résistance de 10Ohm et d’inductance de 50mH à
partir d’une source continue de 340V. Supposer que l’onduleur fonctionne à 50H, en négligeant les pertes de
commutations.
1-Déterminer les formes d’ondes des tensions et des courants de sortie durant les deux premières périodes
pour dans le cas d’une onde de sortie :
(1) carrée
(2) quasi carrée avec un décalage de 90°.
2-Déterminer la puissance de charge en régime permanent dans chaque cas.

L’onduleur suivant est constitué de quatre interrupteurs électroniques commandés (K1 à K4) supposés parfaits.
E est une source de tension continue parfaite de valeur 220 Volts. La charge est une résistance de valeur R = 50
.

Le tableau ci-dessous indique les états de conduction des interrupteurs.

0<t<αT/2 αT/2<t<T/2 T/2<t<(1+α)T/2 (1+α)T/2<t< T


K1 Fermé Fermé Ouvert Ouvert
K2 Ouvert Fermé Fermé Ouvert
K3 Fermé Ouvert Ouvert Fermé
K4 Ouvert Ouvert Fermé Fermé

1- Quel type de conversion réalise cet onduleur autonome ? Citer deux applications de ce type de convertisseur.
2- Représenter en fonction du temps la tension u aux bornes de la charge et le courant i circulant dans celle-ci
(on prendra α = 1/2).
3- Exprimer la valeur moyenne et la valeur efficace du courant i en fonction de E, R et α.
Faire l’application numérique (avec α = 1/2).
4- En déduire la valeur moyenne de la puissance fournie à la charge.
5- Représenter les formes d’ondes des courants iK1, iK2 et iG.
6- Exprimer les valeurs moyennes des courants i K1, iK2 et i G en fonction de E, R et α. Faire l’application
numérique.
7- En déduire la valeur moyenne de la puissance fournie par la source E. Commentaire ?
9- Quels composants peut-on utiliser pour réaliser ces interrupteurs ?.Justifier.

Exercice 7
Une source continue de 311 V alimente un onduleur en pont monophasé, dont la fréquence de sortie est
de 50Hz. la charge étant placée aux points milieux des bras de l'onduleur comme indiqué par la figure
ci-dessous. La charge est constituée d'une résistance R=10.0 Ohm et d'une inductance de 50.0mH. Les
chutes de tension aux bornes des composants seront toujours négligées. Initialement, les signaux de
commande des transistors T1et T2 existent entre [0, T/2] et ceux de T3 et T4 sont disponible entre [T/2,
T]. T étant la période de la tension de sortie de l'onduleur.

1-Nous introduisons respectivement une avance de phase de T/6 du signal de T1 et du signal de T4 par
rapport aux signaux de T2 et T3. En précisant les intervalles de conduction et de blocage de tous les
composants, représenter ces signaux de commande, en déduire la forme de la tension de sortie aux
bornes de la charge.
2-Déterminer alors la forme du courant sur une période de la tension de sortie, sachant que la valeur
initiale du courant à t=0 est égale à -10.16A.
3-Déterminer aussi la puissance absorbée par la charge en régime permanent.
4-Montrer sans calcul que cette puissance varie en fonction l’avance de phase. Préciser cette variation
lorsque l’avance de phase augmente.

5-Représenter graphiquement et à l’échelle la forme d'onde de la tension de sortie d'un onduleur en pont
monophasé, obtenue à partir d'une MLI unipolaire dont la fréquence du signal de la référence est à 50 Hz et la
fréquence du signal de la porteuse est 300Hz. L’amplitude de la référence est égale à la moitié de celle de la
porteuse.

T1 D1 T3 D3
R,L
E=110V

T4 D2
D4
T2

Figure : Onduleur monophasé

Exercice 8
Soit un onduleur en pont triphasé alimenté par une entrée continu de 487 Volts et alimente un moteur triphasé
asynchrone de 2 paires de pôles, 50Hz et Nn=1470 t/mn.
2- La commande de l’onduleur est de type 180 degrés.
2.1 Dans cette commande, combien de transistors conduisent simultanément. Quelle est la durée de conduction
de chaque transistor.
2.2 Représenter les formes d’ondes des 6 signaux de commande de l’onduleur. En déduire la forme de la tension
simple aux bornes du moteur à l’aide d’un schéma électrique équivalent pour chaque cas.
2.3- Déterminer la valeur efficace de la tension simple.
2.4-En décomposant en série de Fourier la forme de la tension simple aux bornes du moteur, les amplitudes des
harmoniques peuvent être exprimées par :
2E
Vn = , avec n ordre des harmoniques
n
E étant la valeur de la tension d’entrée de l’onduleur et égale à 311 Volts

Déterminer alors, la valeur efficace de l’onde fondamentale de la tension simple aux bornes du moteur.
2.5- La commande de l’onduleur est de type U/f constant, quel est l’intérêt de cette commande sur le
fonctionnement du moteur.
2.6 - La fréquence de sortie de l’onduleur est de 34 Hz. Quelle est donc la vitesse du moteur, sous une charge
nominale, sachant que le glissement reste sensiblement constant lors de son entraînement à vitesse variable.
Exercice 9
Soit un moteur asynchrone triphasé 380/220 V, 50Hz, 6 pôles , Nn=983 t /mn, alimenté par un pont onduleur
triphasé (tout transistors) dont la commande est de type 180 degrés. Cet onduleur est à son tour alimenté par
un redresseur triphasé en pont tout thyristor. Le redresseur est connecté à un réseau triphasé 380/220 Volts.
L’angle de retard à l’amorçage du redresseur est défini par α. Voir figure 2.
1- Représenter les formes d’ondes des 6 signaux de commande de l’onduleur. En déduire la forme de la tension
composée aux bornes du moteur.
2- Dans cette commande, combien de transistors conduisent simultanément. Quelle est la durée de conduction
de chaque transistor.
3-En décomposant en série de Fourier la forme de la tension composée aux bornes du moteur. On
obtient l’expression suivante:

2 3    1   1   
V RY = V AB sin t +  + sin 5t −  + sin 7t +  + ...... 
   6 5  6 7  6 

VAB étant la valeur moyenne de la tension de sortie du redresseur.


3.1-Déduire la valeur efficace de l’onde fondamentale de la tension composée aux bornes du moteur.
3.2-Exprimer VAB en fonction de α et de la valeur efficace de la tension composée du réseau
3.3-Déduire l’angle d’amorçage du redresseur permettant de fournir la valeur efficace nominale de la tension
composée aux bornes du moteur.
4- Le moteur fonctionne à flux constant.
4.1-Décrire brièvement le principe de la technique de commande de l’onduleur.
4.2 Sachant que le glissement ne varie pas en fonction des fréquences d’alimentation statoriques, déterminer
la fréquence de sortie de l’onduleur lorsque le moteur est sous sa charge nominale, et la vitesse est réduite à
700 t/mn.
4.3 La commande de l’onduleur est de type U/f constant, quel est l’intérêt de cette commande sur le
fonctionnement du moteur.
T1 T5
T1 T3 T5 T3
v1
L
Moteur
v2 asynchrone
L
T4 T6 T2

L
v3
T2 T4 T6

Exercice 10

Soit un moteur asynchrone triphasé destiné pour un entraînement à vitesse variable, 50Hz, 4 pôles , Nn=1470
t /mn, alimenté par un pont onduleur triphasé (tout transistor). Cet onduleur est à son tour alimenté par un
hacheur élévateur. Ce dernier est alimenté à partir d’une tension continue V égale à 268 Volts. Voir figure 1.

1-Le hacheur fonctionne avec une fréquence f=1/T=300 Hz. L’interrupteur est rendu passant entre les instant
t=0 et t=αT. Le courant d’entrée i1, traversant une inductance considérée comme idéale de 5mH, est continu, et
oscille entre une valeur minimale Imin et maximale Imax. La tension E de sortie du hacheur est égale à 487
Volts.
1.1- Donner l’allure du graphe de la tension aux bornes de l’interrupteur du hacheur sur une période, en
déduire la relation entre E et V.
1.2-Calculer le rapport cyclique α qui permet d’obtenir E=487 Volts à partir d’une tension de 268 Volts.
1.3-En considérant α=0.45, déterminer les expressions du courant i1 sur une période T. En déduire l’ondulation
de i1 définie par Δi1=Imax-Imin.
1.4-La puissance délivrée par le hacheur est P=20 kW. Tracer le graphe du courant d’entrée i1.

2- La commande de l’onduleur est de type 180 degrés.


2.1 Dans cette commande, combien de transistors conduisent simultanément. Quelle est la durée de
conduction de chaque transistor.
2.2 Représenter les formes d’ondes des 6 signaux de commande de l’onduleur. En déduire la forme de la
tension composée aux bornes du moteur.
2.3- Déterminer la valeur efficace de la tension composée.
2.4-En décomposant en série de Fourier la forme de la tension composée aux bornes du moteur. On
obtient l’expression suivante:
2 3    1   1   
V RY = V AB sin t +  + sin 5t −  + sin 7t +  + ...... 
   6 5  6 7  6 
VAB étant la valeur moyenne de la tension de sortie du hacheur.

Déterminer alors, la valeur efficace de l’onde fondamentale de la tension composée aux bornes du moteur.
2.5- La commande de l’onduleur est de type U/f constant, quel est l’intérêt de cette commande sur le
fonctionnement du moteur.
2.6 - La fréquence de sortie de l’onduleur est de 34 Hz. Quelle est donc la vitesse du moteur, sous une charge
nominale, sachant que le glissement reste sensiblement constant lors de son entraînement à vitesse variable.
2.7- Proposer une autre technique de commande permettant une tension de sortie de l’onduleur avec un taux
de distorsion plus faible.

Fig1. Hacheur-Onduleur-moteur

Exercice 11 : onduleur résonant


Soit un four à induction alimenté par un onduleur monophasé. Le four est équivalent à un circuit composé
d’une inductance pure L= 60 μH en série avec une résistance R= 10mΩ. La fréquence de fonctionnement du
four est de 600 Hz. L’onduleur est un onduleur autonome alimenté par une batterie de fem E=100 V. Le
schéma de l’ensemble est présenté sur la figure 1. Les chutes de tensions aux bornes des composants sont
considérées négligeables.
1-Les signaux de commandes des transistors T1 et T2 existent entre [0, T/2] et ceux T3 et T4 sont disponibles
entre [T/2, T]. T étant la période de la tension de sortie de l’onduleur. En déduire la forme de la tension de
sortie u(t) aux bornes de la charge. (1pt)
2-Cette tension de sortie a pour développement en série de Fourier :

4E  1 1 
u (t ) =  Sin (t ) + Sin3t + Sin5t + .......
  3 5 

-Calculer les valeurs efficaces U1 et U3 des tensions u1(t), u3(t) de l’onde fondamental, et de la 3eme
harmonique de la tension u(t).(1pt)
3-Ecrire les équations différentielles relatives à chaque demi- période permettant de déterminer l’expression
du courant traversant le four. (2pts)
4-Calculer la constante de temps du four τ et comparer la avec la demi- période T/2 de l’onde de sortie de
l’onduleur. En déduire que le four se comporte comme une inductance pure (on admettra que l’effet résistif

est négligeable devant l’effet inductif dés que ( ( ) 2  10 ).(1pt).
T /2
5-Donner de nouveau, dans ces conditions, les équations différentielles simplifiées permettant de déterminer
le courant dans le four, et les résoudre en fonction des valeurs extrémales (+Imax, et – Imax), en supposant que le
régime permanent est atteint lors de 1ere demi- période et que le courant oscille entre – Imax et + Imax, avec
ich(t=0)= -Imax . Calculer Imax, et représenter alors l’onde du courant de la charge.(3pts)
6-Calculer la puissance moyenne consommée par le four.(4pts)
7-Montrer comment faire varier cette puissance, en agissant seulement sur la commande de l’onduleur. (2pts)
8-Calculer le taux de distorsion total (THD(%)) de la tension de sortie. Est-il acceptable ?. Par quel moyen peut-
on le réduire en agissant seulement sur la commande de l’onduleur. (3pts)
9-On insère dans le circuit de la charge un condensateur de C=1173µF, de manière à avoir un circuit de charge
résonnant. Si on considère que le courant de charge ich(t)= i1(t) + i3(t) = (u1/z1)+(u3/z3). z1 et z3 étant
respectivement les impédances de la charge relative à l’onde fondamental et l’harmonique 3 du courant.
Montrer que le courant de charge devient sinusoïdal.(3pts).

T1 D1 T3 D3
R,L
E=100V

T4 D2
D4
T2
USTHB
Faculté d'Electronique et d'Informatique
Département D’Electrotechnique

Serie TD –Hacheur

Exercice1-Hacheur serie
Un convertisseur continu-continu alimentant un moteur à courant continu avec aimants
permanents placés au niveau de l’inducteur, comporte un transistor de puissance dont la base
est alimentée par un générateur de courant en créneaux, de fréquence fixe et de rapport
cyclique variable. La diode D est une diode idéale. Le montage est présenté sur la figure ci-
dessous. Le transistor de puissance est commandé périodiquement, à la période T=1/f.
Pendant la durée T, il est conduit. Pendant la durée (1-)T, il est bloqué.  désigne le
rapport cyclique variant entre 0 et 1.

La résistance de l’induit du moteur est négligée, de telle sorte que la charge se présente
comme une inductance en série avec une fcem E, avec E=k Ω.

A-La moteur alimenté sous tension d’entrée continue (sans le convertisseur), Ua est égale à
100 V, possède une vitesse égale à 1500 t/mn. Le courant absorbe par l’induit a vide est : Io=
1.5A.
1-Calculer la constante k du moteur.

B-Le moteur est alimenté à travers le convertisseur et produit un couple électromagnétique


constant Te, le débit étant continu.
1-Représenter la forme d’onde de la tension de sortie vL(t) du convertisseur, et la forme
d’onde de la tension aux bornes du transistor de puissance. Donner l’expression de la valeur
moyenne de la tension de sortie. Exprimer le courant moyen du moteur en fonction du Te et la
fcem E. En déduire E en fonction de  et Ua.
Application numérique : Ua=200 V, Calculer  pour les vitesses de 1000 et 1500 t/mn.
2-Ecrire l’équation différentielle à laquelle satisfait i(t) pour 0<t<T. En déduire l’expression
de i(t). On posera i(0)=Imin.
3-Ecrire l’équation différentielle à laquelle satisfait i(t) pour T <t<T. En déduire l’expression
de i(t). On posera i(T)=Imax.
4-Calculer i=Imax-Imin en fonction de , Ua, L et T. Montrer que pour Ua, L et T fixés, i
passe par un maximum pour une valeur de  que l’on précisera. Calculer alors L pour i max
=4 A, avec Ua=150V et f=1.2 kHz.
5-Représenter i(t) à 1500 tr/mn pour le couple Te=4.8 N.m et pour les valeurs de Ua, f et L
précédentes. Echelles 1 cm pour 1 A, et 0.1 ms.
iH i

Ua D
vL
iD
ib E

0 T
T
T

Fig1. Exercice 1
Exercice 2
Le hacheur présenté dans le montage ci-dessous, fonctionne à une fréquence f = 800 Hz.
L’interrupteur K est fermé lorsque 0 < t < αT et ouvert entre αT et T. Ce hacheur alimente un
moteur à courant continu travaillant à couple constant.
La diode est supposée parfaite. L'inductance de la bobine de lissage L est de valeur suffisante
pour que le courant dans le moteur soit considéré comme constant : i =I= cte. La résistance de
l’induit du moteur est: R = 1 
1- Représenter les allures de u et uK en fonction du temps.
2- Exprimer la valeur moyenne de u en fonction de V et α.
3- Représenter les allures de iK et iD en fonction du temps.
4- Exprimer les valeurs moyennes des courants iK et iD en fonction de I et α.
5- Déterminer l'intensité I du courant dans le moteur en fonction de V, E, R et α.
6- Application numérique : Calculer la valeur moyenne de u, I et de iD pour V = 200 Volts,
E = 150 V et α= 0,8.
7- Établir la relation liant la vitesse n du moteur (en tr/min) à α pour E = 0,153 n, sachant que
R = 1, V = 200 V et à couple de charge constant
8- Représenter la vitesse n en fonction de α. En déduire la valeur de la vitesse à α=100%.
9-Est-ce que le convertisseur est réversible en tension et en courant ? Justifier. Dans le cas
contraire, donner un
montage modifié de ce convertisseur permettant de le rendre réversible en courant et en
tension.
Exercice3 (Hacheur reversible)
En vue de faire fonctionner le moteur à courant continu dans les quatre quadrants, nous utilisons un
hacheur monté en H, alimenté par une tension Ua fixe égale à 50V (voir schéma ci-dessous). La
fréquence de hachage est 300 Hz. On suppose que le régime permanent est établi, et le courant du
moteur évolue entre une valeur minimal Imin et une valeur maximale Imax. Le moteur est caractérisé
par une inductance L et une fcem E. Le courant moyen est dénommé Io. La résistance de la machine
est négligée.

A - Dans le premier cas, les interrupteurs T3 et T4 sont commandés et T1 et T2 sont bloqués en


permanence.
T3 et T4 conduits pendant la durée αT et bloqués pendant (1-α)T.
a) Montrer que le courant est toujours négatif et la tension change de signe sur chaque période.
Préciser les intervalles de conduction des différents composants dans chaque cas.
b) Déterminer la valeur moyenne de la tension aux bornes du moteur en fonction de Ua et α.
Montrer que cette valeur moyenne change de signe pour une valeur de α que l’on précisera.
c) En se référant aux valeurs moyennes du courant et de la tension, déduire le régime du
Fonctionnement de la machine dans deux quadrants différents que l’on précisera.

B- Dans le deuxième cas, les interrupteurs T1 et T2 sont commandés et T3 et T4 sont bloqués en


permanence. T1 et T2 conduits pendant la durée αT et bloqués pendant (1-α)T.
a) Montrer que le courant est toujours positif et la tension change de signe sur chaque période de
hachage.
Préciser les intervalles de conduction des différents composants dans chaque cas.
b) Déterminer la valeur moyenne de la tension aux bornes du moteur en fonction de Ua et α. Montrer
que
cette valeur moyenne change de signe pour une valeur de α que l’on précisera.
c) Exprimer le courant moyen en fonction de Imin et Imax.
d) Représenter les variations pour 0<t<2T, les variations du courant et de la tension et aux bornes du
moteur.
e) Déterminer l’expression de l’ondulation du courant ΔI en fonction α, Ua, L et T.
f) En se référant aux valeurs moyennes du courant et de la tension, déduire le régime du
fonctionnement de
la machine dans deux quadrants différents que l’on précisera. A quoi correspond ce
fonctionnement par
rapport au cas cité en (1).
C-Application numérique :
a) Le moteur fonctionnant dans le deuxième cas (partie B) à vide, sous Ua= 50 V, La fecm E=37.5
V,
L=70mH, α=0.75, le courant I moyen est de Io=0.16 A. calculer Imin et Imax. Montrer que dans
ce
fonctionnement du convertisseur correspond à la limite de la conduction continue.
Figure exercice 2: Hacheur alimentant une machine à courant continu

Exercice 4 (Hacheur booster)


Vingt panneaux photovoltaïques de 12 Volts chacun sont mis en série pour alimenter un
hacheur élévateur fonctionnant avec une fréquence f=1/T=3kHz suivant le montage ci-
dessous. L’interrupteur du hacheur est rendu passant entre les instants t=0 et t=αT. Le courant
d’entrée i, traversant une inductance considérée comme idéale de 5mH, est continu, et oscille
entre une valeur minimale Imin et maximale Imax. La tension E de sortie du hacheur est égale
à 487 Volts.
1- Donner l’allure du graphe de la tension aux bornes de l’interrupteur du hacheur sur une
période, en déduire la relation entre E et V.
2-Calculer le rapport cyclique α qui permet d’obtenir E=487 Volts
3-En considérant le α=0.5, déterminer les expressions du courant i sur une période T. En
déduire l’ondulation de i1 définie par Δi=Imax-Imin.
4-La puissance délivrée par le hacheur est P=10 kW. Tracer le graphe du courant d’entrée i.

Exercice 5 -Hacheur-Onduleur

Soit un moteur asynchrone triphasé destiné pour un entraînement à vitesse variable, 50Hz, 4
pôles , Nn=1470 t /mn, alimenté par un pont onduleur triphasé (tout transistor). Cet onduleur
est à son tour alimenté par un hacheur élévateur. Ce dernier est alimenté à partir d’une
tension continue V égale à 268 Volts. Voir figure 1.

1-Le hacheur fonctionne avec une fréquence f=1/T=300 Hz. L’interrupteur est rendu passant
entre les instant t=0 et t=αT. Le courant d’entrée i1, traversant une inductance considérée
comme idéale de 5mH, est continu, et oscille entre une valeur minimale Imin et maximale
Imax. La tension E de sortie du hacheur est égale à 487 Volts.
1.1- Donner l’allure du graphe de la tension aux bornes de l’interrupteur du hacheur sur une
période, en déduire la relation entre E et V.
1.2-Calculer le rapport cyclique α qui permet d’obtenir E=487 Volts à partir d’une tension de
268 Volts.
1.3-En considérant α=0.45, déterminer les expressions du courant i1 sur une période T. En
déduire l’ondulation de i1 définie par Δi1=Imax-Imin.
1.4-La puissance délivrée par le hacheur est P=20 kW. Tracer le graphe du courant d’entrée i1.

2- La commande de l’onduleur est de type 180 degrés.


2.1 Dans cette commande, combien de transistors conduisent simultanément. Quelle est la
durée de conduction de chaque transistor.
2.2 Représenter les formes d’ondes des 6 signaux de commande de l’onduleur. En déduire la
forme de la tension composée aux bornes du moteur.
2.3- Déterminer la valeur efficace de la tension composée.
2.4-En décomposant en série de Fourier la forme de la tension composée aux bornes du
moteur. On obtient l’expression suivante:
2 3    1   1   
V RY = V AB sin t +  + sin 5t −  + sin 7t +  + ...... 
   6 5  6 7  6 
VAB étant la valeur moyenne de la tension de sortie du hacheur.

Déterminer alors, la valeur efficace de l’onde fondamentale de la tension composée aux


bornes du moteur.
2.5- La commande de l’onduleur est de type U/f constant, quel est l’intérêt de cette commande
sur le fonctionnement du moteur.
2.6 - La fréquence de sortie de l’onduleur est de 34 Hz. Quelle est donc la vitesse du moteur,
sous une charge nominale, sachant que le glissement reste sensiblement constant lors de son
entraînement à vitesse variable.
2.7- Proposer une autre technique de commande permettant une tension de sortie de
l’onduleur avec un taux de distorsion plus faible.

Fig1. Hacheur-Onduleur-moteur