Vous êtes sur la page 1sur 2

Niveau 

: 3AS filières communes Année scolaire : 2020/2021

Composition de français du premier trimestre

Texte :

Une Troisième force combattante pendant la guerre d’Algérie L’armée nationale du Peuple
algérien et son chef le «général» Bellounis (mai 1957-juillet 1958)

Né à Bordj Menaïel en Kabylie le 11 décembre 1912 dans une famille de petits propriétaires,
Bellounis fréquenta l’école primaire française, fut appelé dans l’armée et participa à la guerre de
1939-1940. Cet homme vigoureux, taillé en athlète, volubile et naturellement éloquent, fut attiré de
bonne heure par l’action politique.

Séduit par Messali Hadj, il devint un militant actif du Parti du Peuple Algérien (PPA) et fut
arrêté aux lendemains de mai 1945. En 1947, il fut élu comme conseiller municipal sur la liste
nationaliste PPA-MTLD. Lorsque Messali surpris par les événements du 1er novembre 1954 , il
décida en 1955 la création de groupes armés, il en confia le commandement pour la Kabylie à
Bellounis. Devenu le chef des premiers maquis MNA des régions de Palestro et Bouïra, il fut
aussitôt attaqué, après octobre 1955, par les maquisards de Belkacem Krim.

La guerre entre nationalistes fut sans pitié. (……) Bellounis tenta alors de regrouper ses forces
dans la région de Sidi Aïssa-Boghari et dans les Monts du Titteri, mais celles-ci furent durement
accrochées et Bellounis recula vers le Sud, dans les steppes puis dans l’Atlas saharien.,(….) .Dès
janvier 1957, Bellounis avait mesuré que ses troupes étaient menacées de destruction et commença
à rechercher l’aide militaire des Français contre le FLN. Après un premier échec, il recourut à une
double filière. En avril 1957, il fit des ouvertures au ministre-résidant par l’intermédiaire d’un
instituteur et aux autorités militaires qui acceptèrent la discussion.

Contrairement à la version officielle ; Bellounis ne fut donc pas décidé à négocier avec la
France par le massacre connu sous le nom de «Melouza» (28 mai). En fait, faut-il le rappeler, les
habitants de Melouza étaient ralliés au FLN et participèrent à l’exécution à Mechta Casbah, des
hommes du douar messaliste des Beni Ilemane. Ayant refusé de changer de camp, 301 villageois
furent assassinés sur l’ordre du chef de la wilaya III Mohammedi Saïd. Ce fut plutôt cette tuerie
largement médiatisée par les autorités françaises qui convainquit les responsables militaires d’aider
Bellounis. Officiellement toutefois, il fut entendu que «le massacre de Melouza» aurait frappé les
Algériens fidèles à la France et non les Messalistes. (………….)

CHARLES-ROBERT AGERON ,extrait de son livre « Genèse de l’Algérie algérienne » , juin


2005

Les questions :

Compréhension de l’écrit :

1-l’auteur de ce texte est un :

-historien -journaliste - témoin - romancier

Recopiez la bonne réponse.

2-relevez du texte quatre mots ou expressions appartenant au champ lexical de : « Bellounis »

Page 1
3- répondez par vrai ou faux :

a-Bellounis est issu d’une famille bourgeoise.

b-Bellounis était un militant actif du Parti du Peuple Algérien (PPA)

c- Bellounis fut décidé à négocier avec la France par le massacre de «Melouza».

d- Douar des Beni Ilemane était messaliste.

4- « ….....fut arrêté aux lendemains de mai 1945…. », expression soulignée veut dire :

- Quelques jours avant les massacres de 8 mai 1945.

- Quelques jours après les massacres de 8 mai 1945.

Recopiez la bonne réponse.

5- a qui ou à quoi renvoient les mots soulignés dans ce texte ?

«…… il en confia le commandement pour la Kabylie à Bellounis….. »

« ………il décida en 1955 la création de groupes armés…. »

«…… mais celles-ci furent durement accrochées et Bellounis…. »

6- l’auteur dans ce texte est -il objectif ou subjectif ? justifiez votre réponse.

7-complétez l’énoncé suivant par les mots de la liste suivante : Mouvement , civiles, partiellement
, se livrèrent , messaliste, l’ALN

«  L’Algérie connut alors au moins deux guerres ……….: celle que menèrent les Musulmans pro-
français contre le FLN et ……… et celle que………… ..entre eux les nationalistes algériens , ceux
du ……………..National Algérien (MNA) de Messali Hadj et ceux du FLN. Qu’il y ait eu au moins
pendant quatorze mois une armée nationale du peuple algérien, l’ANPA , d’inspiration…………,
qu’elle ait été combattue par l’ALN et qu’elle ait ……………survécu jusqu’en mars 1962 »

8-en deux ou trois lignes dites que pensez- vous des propos relater par historien dans ce texte ?

Expression écrite :

Sujet n° 1 :

« Vous avez lu ce texte et vous voulez informer vos camarades de son contenu. Faites-en le
compte rendu objectif (150 mots environ) que vous publierez dans le journal de votre lycée. »
Sujet n° 2 :

« La ville de Melouza est une ville historique et révolutionnaire qui a connu beaucoup de batailles.
Rédigez un cout texte historique dans lequel vous présenterez l’historique d’une personnage
militante et combattante qui a vécu à ces batailles. »

Page 2

Vous aimerez peut-être aussi