Vous êtes sur la page 1sur 2

OBJET : Régime fiscal applicable à une activité d’enseignement de Yoga.

Réponse de la DGI n° 99 du 05 Avril 2012

Par lettre citée en référence, vous demandez à connaître le taux de


l’impôt à appliquer, en matière de taxe professionnelle, de taxe sur la valeur
ajoutée et en matière de cotisation minimale au titre de l’impôt sur le revenu,
à l’exercice d’une activité d’enseignant de Yoga.

En réponse, j’ai l’honneur de vous faire parvenir les précisions


suivantes :

1. En matière de taxe professionnelle

L’activité d’enseignant de yoga est soumise à la taxe professionnelle


régie par la loi n° 47-06 relative à la fiscalité des collectivités locales.

Selon la nomenclature des activités soumises à la taxe


professionnelle et annexée à la loi n° 47- 06 précitée, cette activité peut être
exercée :

- soit dans une salle de sport. Dans ce cas, elle est appréhendée à la
taxe professionnelle dans la classe 2 au taux de 20% (l’enseignant
étant considéré comme exploitant d’un local de sport : rubrique 554) ;

- soit en dehors d’une salle de sport. Dans ce cas, elle est appréhendée
à la taxe professionnelle dans la classe 3 au taux de 10% (l’enseignant
étant considéré comme tenant de cours de culture physique : rubrique
324).

Par ailleurs, et s’agissant des obligations déclaratives, toute


personne soumise à la taxe professionnelle doit, dans un délai maximum de
trente (30) jours suivant la date du début d’activité, souscrire au service local
des impôts, dans le ressort duquel se trouve son siège social, son principal
établissement ou son domicile fiscal, une déclaration d’inscription au rôle de la
taxe professionnelle établie sur ou d’après un imprimé-modèle de
l’administration conformément aux dispositions de l’article 12 de la loi
n° 47-06 susvisée.

2. En matière de taxe sur la Valeur Ajoutée

Conformément aux dispositions prévues aux articles 87, 88, 89


et 98 du C.G.I, l’activité d’enseignement du Yoga s’analyse en tant que
prestation de service passible de la TVA au taux normal de 20%.
3. En matière d’impôt sur le revenu

Le revenu généré par l’exercice de l’activité d’enseignant de yoga


est considéré comme un revenu professionnel soumis à l’I.R selon les taux du
barème progressif prévu à l’article 73-I du C.G.I.

Toutefois, en cas d’imposition selon le régime du résultat net réel


ou celui du résultat net simplifié, l’I.R ainsi calculé ne peut être inferieur à une
cotisation minimale qui est applicable à votre activité au taux de 0,50% sur
la base du montant des recettes, hors T.V.A, conformément aux dispositions
de l’article 144-I-D du C.G.I.