Vous êtes sur la page 1sur 233

e p u b l i c d ’e au

q u a l i t é d u servic
Prix et s a i n i s s e m e nt
’as
potable et d
x e r c i c e 2 0 13
> Rapport e
u cadre de vie
h n iq u e s , d e l’e n vironnement et d
ices tec et Assainissemen
t
Direction des serv l’E a u - P ô le E a u
Service Cycle de
4
e-Eure - Se ptembre 201
d’agglo mération Sein
Communauté

Hôtel d’Agglomération - CS 10514 - 27 405 Louviers Cedex


Téléphone : 02 32 50 85 50 / Télécopie : 02 32 50 85 51
Mail : agglo@seine-eure.com
Site : www.agglo-seine-eure.fr
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE DE L’EAU


POTABLE, DE L’ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF

Exercice 2013

La loi n° 95-101 du 2 février 1995 modifiée, relative au renforcement de la protection de


l’environnement, a complété le code général des collectivités territoriales et rendu obligatoire la
publication par le Président de la communauté d’agglomération Seine-Eure, d’un rapport annuel sur le
prix et la qualité du service public d’eau potable.

Un décret et un arrêté en date du 2 mai 2007 ont significativement modifié le contenu du rapport annuel
sur le prix et la qualité des services d’eau potable et d’assainissement. Le décret introduit en particulier
l’obligation de mettre en place des indicateurs de performance.

Le Code Général des Collectivités Territoriales précise que les dispositions de la loi précitée étaient
étendues au service public d’assainissement (articles D 2224-1 à 5).

Le présent document, établi sur la base de l’exercice 2013, est public et a pour principal objet
l’information des usagers.
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

SOMMAIRE GENERAL

A - NOTE LIMINAIRE DU RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE DE


L’EAU, DE L’ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF 1

B - LE SERVICE PUBLIC DE L’EAU POTABLE 13

C - LE SERVICE PUBLIC DE L’ASSAINISSEMENT COLLECTIF 82

D - LE SERVICE PUBLIC DE L’ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF 145

E - FINANCES DU SERVICE PUBLIC DE L’EAU, DE L’ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON


COLLECTIF 175

F - CONCLUSION GENERALE 227


Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

PPAARRTTIIEE AA

NNO
OTTEE LLIIM
MIINNAAIIRREE DDUU RRAAPPPPO
ORRTT AANNNNUUEELL SSUURR LLEE PPRRIIXX EETT LLAA
Q
QUUAALLIITTEE DDUU SSEERRVVIICCEE DDEE LL’’EEAAUU EETT DDEE LL’’AASSSSAAIINNIISSSSEEM
MEENNTT

-1-
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

SOMMAIRE

1. NATURE DES SERVICES ......................................................................................................................................... 3


2. L’EAU POTABLE.................................................................................................................................................... 3
2.1. Le territoire desservi : ................................................................................................................................. 3
2.2. Le nombre d’abonnés et les volumes vendus en 2013 ................................................................................... 4
2.3. Linéaire de réseaux et ouvrages annexes. .................................................................................................... 5
2.4. La qualité des eaux distribuées .................................................................................................................... 5
2.5. Le rendement du réseau de distribution et l’indice linéaire de perte en réseaux (ILP) ........................................ 5
2.6. La protection de la ressource....................................................................................................................... 5
2.7. Les travaux réalisés et les projets ................................................................................................................ 5
3. L’ASSAINISSEMENT COLLECTIF ................................................................................................................................ 6
3.1. Le territoire desservi ................................................................................................................................... 6
3.2. Le nombre d’habitants desservis et d’abonnés .............................................................................................. 6
3.3. Les systèmes d’assainissement ................................................................................................................... 7
3.4. Conformité des systèmes d’assainissement. ................................................................................................. 7
3.5. Destination des boues ................................................................................................................................ 7
3.6. Les travaux réalisés et projet ....................................................................................................................... 7
4. L’ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ......................................................................................................................... 8
4.1. Missions du service .................................................................................................................................... 8
4.2. Evaluation du nombre d’habitants desservis par le service ............................................................................. 8
4.3. Bilans des contrôles effectués par le SPANC ................................................................................................ 9
5. LE PRIX DE L’EAU ET DE L’ASSAINISSEMENT ............................................................................................................... 9
6. LE TARIF DU SPANC .......................................................................................................................................... 11
7. CONCLUSION .................................................................................................................................................... 11

-2-
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Cette note vise à fournir au public une information concise et synthétique sur l’ensemble des actions
engagées par la Communauté d’Agglomération Seine Eure en matière d’eau potable et
d’assainissement.

1. Nature des services


L’agglomération Seine Eure assure sur l’ensemble de son territoire :
 La production et la distribution de l’eau potable
 La collecte et le traitement des eaux usées
 Le contrôle des installations d’assainissement non collectif

Le service cycle de l’eau, et notamment le pôle eau et assainissement (7 techniciens, 1 ingénieur, 2


agents administratifs), assure le suivi des prestations et des investissements, les contrôles de
branchements, le Service Public de l’Assainissement Non Collectif (SPANC) et le suivi des industriels.
Le numéro de téléphone du secrétariat est le 02.32.50.85.86.

L’exploitation est assurée par la société Véolia Eau (affermage et prestation de service) sauf pour
l’assainissement des communes d’Igoville et Alizay qui sont exploitées en régie.
N.B : A compter du 1er janvier 2014, les systèmes d’assainissement de Martot, Criquebeuf/Seine, Bosc
Hetrel et Val Richard sont exploités en régie.
Le numéro de téléphone pour le service client et les urgences est le suivant : 09.69.39.56.34.

2. L’eau potable
2.1. Le territoire desservi :

L’origine de l’eau est assurée soit par des forages gérés par la Communauté d’Agglomération Seine
Eure au sein des unités de distribution, soit par des achats d’eau provenant de forages exploités par
d’autres collectivités.

-3-
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

2.2. Le nombre d’abonnés et les volumes vendus en 2013


Le nombre d’abonnés s’élève à 27 699 en 2013, pour un volume total d’eau vendu de 3 469 233 m3.

Après la fusion avec la Communauté de Communes Seine Bord, la consommation globale sur le
nouveau territoire de l’agglomération Seine Eure est de 3 875 000 m3.
La hausse de la consommation entre 2012 et 2013, su l’ancien périmètre de l’agglomération, est de 0,2%.

-4-
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

La stabilisation, depuis 2010, de la demande en eau potable s’explique d’une part, par l’application des arrêtés
sécheresse, et d’autre part, par l’application de la tarification sociale progressive, qui incite les « gros »
consommateurs d’eau à réaliser des économies.

2.3. Linéaire de réseaux et ouvrages annexes.


Le réseau de distribution desservant l’ensemble des 37 communes de la Communauté d’Agglomération Seine-
Eure a une longueur totale de 634 722 ml, hors branchements.

Le système de distribution dispose de 25 réservoirs, représentant un volume total de stockage de


16 908 m3.
L’eau issue du champ captant des Hauts Prés, principale ressource du territoire subit un traitement
(décarbonatation, ozonation, filtration sur sable et chloration) qui permet de l’adoucir, d’éliminer le fer et
le manganèse et de maintenir la qualité bactériologique de l’eau. Pour les autres forages, seule une
chloration est réalisée sur l’eau pompée.
2.4. La qualité des eaux distribuées
L’eau potable a été conforme sur l’ensemble des contrôles DDASS sur tous les systèmes de
distribution, comme en 2012 et 2011.
2.5. Le rendement du réseau de distribution et l’indice linéaire de perte en réseaux (ILP)
Le rendement global moyen du réseau est estimé à 83,15 % (en légère baisse par rapport à 2012). Ce
rendement est jugé bon.
L’indice de perte en réseaux (hors branchement) est de 3,8 m3/j/km. Cet indice est satisfaisant (<5).
Ces deux indicateurs permettent de conclure que le réseau est performant.
2.6. La protection de la ressource
Les dix ressources gérées par la Communauté d’Agglomération Seine Eure disposent d’un arrêté
préfectoral de Déclaration d’Utilité Publique (DUP).

2.7. Les travaux réalisés et les projets

Le rendement général des réseaux d’eau potable sur le territoire communautaire est de plus de 80 %,
ce qui est très performant. La CASE mène toutefois une politique de renouvellement de son réseau, afin
de préserver la qualité de l’eau, de diminuer les fuites et de préserver son patrimoine technique.
Une étude de schéma directeur d’eau potable est en cours de lancement.
La Communauté d’Agglomération Seine Eure a continué, comme en 2013, sa politique de
renouvellement du réseau d’eau potable pour un linéaire total 7 263 ml, ce qui représente un taux de
renouvellement de 1,14% en 2013. Pour information, 47 443 ml, soit 7,5 %, du linéaire total du réseau
ont été renouvelés depuis 2006.
En 2014, L’agglomération maintiendra ces efforts de renouvellement.
Dans le cadre du plan de gestion du champ captant des Hauts-Prés à Val-de-Reuil, la Communauté
d’Agglomération Seine Eure a procédé à l’acquisition foncière des terrains du périmètre de protection
rapproché, en vue de la mise en place d'une agriculture biologique (110 ha, dont 80 ha "grandes
cultures" et 30 ha maraîchage). Ces acquisitions se sont faites sur 3 ans (30 hectares pour la tranche
2009, 35 hectares en 2010 et 37 hectares en 2011) et ont été subventionnées par l’Agence de l’Eau
Seine-Normandie et le Conseil Général de l’Eure à hauteur de 80%.

-5-
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

La Communauté d’Agglomération Seine Eure, en collaboration avec le Groupement Régional des


Agriculteurs Biologiques de Haute Normandie (GRAB HN), a relancé, fin 2013, un appel à projet afin de
sélectionner de nouveaux maraîchers sur ce site. Au total, 5 maraîchers individuels, un apiculteur et
une entreprise d’insertion se sont installés sur la zone maraichère des Hauts-prés.
Des travaux ont été réalisés pour la mise en place d’un système d’irrigation sur la zone maraîchère ainsi
que la mise en place d’une clôture anti-lapin autour de cette zone. Un programme de travaux est en
cours pour la transformation et la réhabilitation du bâtiment industriel existant, afin d’accueillir des
activités liés à l’agriculture biologique.
3. L’assainissement collectif
3.1. Le territoire desservi
Depuis janvier 2013, suite à la fusion entre la communauté d’Agglomération Seine Eure et la
communauté de communes Seine Bord, l’Agglomération Seine-Eure assure la gestion de 12 systèmes
d’assainissement :

 le système de l’agglomération de Louviers permettant la collecte et le traitement des eaux


usées de Louviers, d’Incarville, du Parc d’activités de la Fringale de Val de Reuil et d’une partie
de Pinterville et La Haye Le Comte
 le système d’assainissement de Léry permettant la collecte et le traitement des eaux usées de
Val de Reuil, Le Vaudreuil, Léry, Pont de l’Arche, Pitres, Le Manoir, Saint Pierre et Saint
Etienne du Vauvray, Andé, Poses, Les Damps et Herqueville.
 le système d’assainissement des activités d’Ecoparc 1 et 2, des communes de Vironvay et
Heudebouville
 le système d’assainissement d’Acquigny,
 le système d’assainissement de la Haye Malherbe
 le système d’assainissement de Surville – le lotissement « la Renardière »
 Le système d’assainissement de Martot
 Le système d’assainissement de Criquebeuf/Seine
 Le système d’assainissement du parc d’activités du Bosc Hétrel
 Le système d’assainissement d’Igoville
 Le système d’assainissement d’Alizay
 Le système d’assainissement du parc d’activités de Val Richard

3.2. Le nombre d’habitants desservis et d’abonnés


Le nombre d’habitants desservis s’élève à environ 54 482 habitants, représentant 22 161 abonnés
domestiques. Il faut ajouter à cette population, 80 abonnés non domestiques.
La charge polluante, calculée sur base de l’autosurveillance en DBO5, s’élève à environ 50 000
équivalents-habitants (EH) en 2013.

-6-
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

3.3. Les systèmes d’assainissement

La CASE possède 12 stations d’épuration :


 Léry (62 000 EH),
 Louviers (35 000 EH),
 Ecoparc (15 000 EH),
 Alizay (2020 EH),
 Igoville (1850 EH),
 Acquigny (1850 EH),
 Martot (1200 EH),
 La Haye Malherbe (800 EH),
 Criquebeuf-sur-Seine (800 EH) ,
 Bosc Hetrel (300 EH),
 Surville (100 EH),
 Val richard (70 EH).
Le linéaire total des réseaux de collecte des effluents sur l’agglomération, représente plus de 460
kilomètres de réseau, avec 99 postes de relèvement, 15 déversoirs d’orage, et 7 bassins de stockage
restitution.
3.4. Conformité des systèmes d’assainissement.
La Communauté d’Agglomération Seine Eure mène depuis plus de 10 ans une politique de mise en
conformité de ses systèmes d’assainissement.
Après la mise en service de la nouvelle station d’épuration de Louviers en 2003, les nouvelles stations
de Léry et Ecoparc ont permis de supprimer en 2009, six stations obsolètes (Pont de l’Arche, Andé,
Saint Pierre du Vauvray, Vironvay, Le Manoir sur Seine, Ecoparc 2) et des rejets directs (Pîtres, Le
Manoir).
3.5. Destination des boues
Les boues produites par les stations d’épuration de Louviers, Acquigny et La Haye Malherbe sont
évacuées de façon conforme. Elles sont recyclées en agriculture. Un suivi agronomique est effectué
pour chaque plan d’épandage.
Le compost de la nouvelle usine de dépollution de Léry est vendu aux agriculteurs. Cette usine reçoit
aussi les boues d’Ecoparc et, si nécessaire, des boues de la Haye Malherbe et Acquigny.
3.6. Les travaux réalisés et projet

Un programme d’extension de réseau est en cours à Saint Pierre du Vauvray, Saint Etienne du Vauvray
et Montaure.

Le 10e programme de l’Agence de l’Eau permet de bénéficier d’une subvention en domaine privé pour
la création de branchement, si le portage des travaux est assuré collectivement, et notamment par une
collectivité.

La Communauté d’Agglomération Seine Eure a donc décidé de proposer aux propriétaires de pouvoir
bénéficier de subventions pour les travaux en domaine privé de création de branchement. Ce type
d’opération est mené à Poses et Montaure. Elle débutera fin 2014 sur Saint Pierre du Vauvray et Saint
Etienne du Vauvray.

-7-
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Une convention sera signée entre la CASE et les propriétaires volontaires pour l’étude à la parcelle et le
chiffrage des travaux. Dans un deuxième temps, un avenant à la convention sera signé pour la
réalisation des travaux.

Parallèlement, la CASE continue à mettre en conformité son réseau d’assainissement avec la création
de bassins de stockage restitution afin de limiter les départs d’eaux usées vers le milieu naturel. Deux
bassins sont à créer à Louviers et trois à Pont de l’Arche.
Le montant de ces travaux s’élève à plus de 5 M€.

La maîtrise d’œuvre pour le transfert des effluents de la commune de La Haye Malherbe et de Montaure
sur la station d’épuration de Louviers est en cours. L’estimation du montant total des travaux s’élève à 6
M€.

La mise en place d’un diagnostic permanent des systèmes d’assainissement est aussi à l’étude.

Par ailleurs, une étude de devenir de la station du lotissement de la Renardière à Surville, a été lancée
en 2013.

4. L’assainissement non collectif


4.1. Missions du service
Le service public d’assainissement non collectif a pour mission de lutter contre les pollutions des eaux
superficielles et souterraines, en contrôlant les installations d’assainissement non collectif.

Conformément à la réglementation, le service réalise plusieurs missions :


Le contrôle des installations neuves :
- contrôle de conception : émission d’un avis sur le projet d’assainissement (permis de
construire, réhabilitation), afin de vérifier qu’il est adapté aux contraintes de la parcelle, et à la
réglementation
- contrôle de bonne exécution des travaux : visite de terrain avant remblaiement afin de
s’assurer que l’installation réalisée est conforme au projet validé et à réglementation, et que les
règles de l’art ont été respectées
Le diagnostic des installations existantes :
Il a pour objectif d’évaluer l’état des installations et les risques de pollution ou d’atteinte à la salubrité
publique, de vérifier l’absence de nuisances pour le voisinage et d’apporter des conseils pour un
fonctionnement et un entretien optimal de l’installation.
L’aide et l’information des particuliers
Les techniciens du service Cycle de l’Eau informent les particuliers sur leurs obligations, les conseillent,
les guident dans leurs démarches, peuvent proposer des solutions simples pour un fonctionnement
optimal de l’installation, apportent une aide technique.

4.2. Evaluation du nombre d’habitants desservis par le service

-8-
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Le nombre de foyers desservis par le service public d’assainissement non collectif est estimé à 13% du
nombre de foyers de la CASE, soit 3772 installations.

4.3. Bilans des contrôles effectués par le SPANC


3292 installations existantes ont été diagnostiquées sur l’ensemble de la CASE.
Le taux de conformité au 31 décembre 2013 (nombre d'installations contrôlées jugées conformes ou
ayant fait l'objet d'une mise en conformité connue et validée par le service) est de 35%.

Toutes les communes ont fait l’objet de diagnostic d’installations existantes. Suite à l’absence de
réponse des propriétaires, 200 diagnostics restent à effectuer.

Chaque campagne de diagnostic a été précédée d'une réunion publique dans les communes.

5. Le prix de l’eau et de l’assainissement

Le prix global, sur la base d’une consommation annuelle de 120 m3, varie de 2,33 €/m3 pour les
usagers ne disposant pas de système d’assainissement collectif, à 4,19 €/m3 pour les autres.
Au 1er janvier 2014, le prix du m3 d’eau potable facturé à l’usager varie de la façon suivante pour chaque
commune :

-9-
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

3 3 Evolution
Commune Prix TTC/m 2013 Prix TTC/m 2014
2013/2014
Acquigny 4,09 € 4,19 € 2,44%
Alizay 4,09 € 4,19 € 2,44%
Amfreville sur Iton 2,27 € 2,33 € 2,78%
Amfreville sous les Monts 2,30 € 2,33 € 1,30%
Andé 4,09 € 4,19 € 2,44%
Connelles 2,30 € 2,33 € 1,30%
Crasville 2,30 € 2,33 € 1,30%
Criquebeuf- sur-Seine 4,09 € 4,19 € 2,44%
Les Damps 4,09 € 4,19 € 2,44%
Herqueville 4,09 € 4,19 € 2,44%
Heudebouville 4,09 € 4,19 € 2,44%
Igoville 4,09 € 4,19 € 2,44%
Incarville 4,09 € 4,19 € 2,44%
La Haye le Comte 4,09 € 4,19 € 2,44%
La Haye Malherbe 4,09 € 4,19 € 2,44%
Léry 4,09 € 4,19 € 2,44%
Louviers 4,09 € 4,19 € 2,44%
Le Manoir-sur-Seine 4,09 € 4,19 € 2,44%
Le Mesnil Jourdain 2,30 € 2,33 € 1,30%
Martot 4,09 € 4,19 € 2,44%
Montaure 2,33 € 2,33 € 0,00%
Pîtres 4,09 € 4,19 € 2,44%
Pont de l'Arche 4,09 € 4,19 € 2,44%
Portejoie 2,33 € 2,33 € 0,00%
Poses 4,09 € 4,19 € 2,44%
Pinterville 4,09 € 4,19 € 2,44%
Quatremare 2,30 € 2,33 € 1,30%
St-Etienne du Vauvray 4,09 € 4,19 € 2,44%
St-Pierre du Vauvray 4,09 € 4,19 € 2,44%
Surtauville 2,30 € 2,33 € 1,30%
Surville non assaini 2,27 € 2,33 € 2,64%
Surville assaini 4,09 € 4,19 € 2,44%
Tostes 2,33 € 2,33 € 0,00%
La Vacherie 2,30 € 2,33 € 1,30%
Le Vaudreuil 4,09 € 4,19 € 2,44%
Tournedos sur Seine 2,30 € 2,33 € 1,30%
Val de Reuil 4,09 € 4,19 € 2,44%
Vironvay 4,09 € 4,19 € 2,44%

- 10 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Afin d’harmoniser les pratiques entre l’assainissement non collectif et l’assainissement collectif, et considérant
qu’il est important de veiller au bon fonctionnement du réseau public d’assainissement, le contrôle des
branchements aux réseaux d’assainissement lors des ventes a été rendu obligatoire.

La tarification de ce service à partir du 1er janvier 2014 est le suivant :

TARIF 2014
Branchement Collectif
(€ TTC)

Contrôle de branchement lors d’une vente d’une maison individuelle 90 €

Contrôle de branchement lors d’une vente bâtiment Industriel, immeuble… 180 €

6. Le tarif du SPANC

TARIF 2014
SPANC
(€ TTC)

Contrôle de conception, d’implantation et réalisation 160 €

Contrôle de diagnostic périodique (tous les 10 ans) 90 €

Contrôle diagnostic lors d’une vente d’une maison individuelle 90 €

Contrôle de branchement lors d’une vente bâtiment Industriel, immeuble 180 €

7. Conclusion

La Communauté d’Agglomération Seine-Eure est compétente sur l’ensemble du cycle de l’eau :


 production et distribution d’eau potable,
 collecte et épuration des eaux usées,
 contrôle de l’assainissement non collectif,
 gestion des eaux pluviales et ruissellement,
 entretien et restauration des rivières et des milieux naturels.

Chaque année, près de 4 millions de m3 d’eau potable sont distribués aux usagers et près de 3 millions
de m3 d’eaux usées sont traités sur les douze stations d’épuration du territoire.

En matière d’eau potable, les prélèvements d’eau distribuée sur l’ensemble des secteurs ont montré un
taux de conformité de 100% par rapport aux normes de qualité, en ce qui concerne la microbiologie et
les paramètres physicochimiques.

La CASE mène aussi une politique active de renouvellement de ses réseaux, afin de préserver la
qualité de l’eau, de limiter les fuites et de préserver son patrimoine technique. Les actions menées
permettent d’avoir un rendement performant, supérieur à 80 %, sur l’ensemble des réseaux d’eau
potable du territoire intercommunal.

Par ailleurs, la CASE va poursuivre ses efforts d’amélioration du réseau et a donc lancé un programme
pluriannuel de renouvellement et de renforcement des réseaux d‘adduction d’eau potable. Une étude de
schéma directeur d’eau potable viendra prochainement compléter cette démarche.
Dans le cadre du plan de gestion du champ captant des Hauts-Prés à Val-de-Reuil, la CASE a procédé
à l’acquisition foncière de 110 hectares de terrains du périmètre de protection rapproché, en vue de la

- 11 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

mise en place d'une agriculture biologique. Ces acquisitions, réalisées sur trois ans, ont été
subventionnées par l’Agence de l’eau Seine-Normandie et le Conseil Général de l’Eure, à hauteur de
80 %.
En collaboration avec le Groupement Régional des Agriculteurs Biologiques de Haute Normandie
(GRABHN), la CASE a relancé, fin 2013, un nouvel appel à projet afin de sélectionner de nouveaux
maraichers sur ce site. Au total, ce sont cinq maraichers individuels, un apiculteur et une entreprise
d’insertion qui se sont installés sur la zone maraichère des Hauts-prés, qui a bénéficié de la mise en
place d’un système d’irrigation et d’une clôture anti-lapin.
Ce site est encore amené à se développer, puisque l’élaboration d’un programme de travaux est en
cours pour la transformation et la réhabilitation du bâtiment industriel existant, afin d’accueillir d’autres
activités liées à l’agriculture biologique.
En matière d’assainissement, trois nouvelles stations d’épuration répondant aux normes européennes
de dépollution les plus sévères ont été mises en service dans les dix dernières années : Louviers,
Ecoparc et, plus récemment, Léry. Elles représentent une capacité totale de traitement de plus de
120 000 équivalents habitants et restituent des eaux épurées de très bonne qualité, respectant ainsi
leurs arrêtés d’autorisation de rejet.
En 2013, des extensions de réseaux collecte ont été réalisées sur les communes d’Heudebouville et de
Poses. De plus, la CASE va poursuivre ses efforts en termes de développement de l’assainissement
collectif avec la mise en place de nouveaux réseaux d’eaux usées, comprenant une extension de la
zone de collecte des communes de Saint-Pierre-du-Vauvray et de Saint-Etienne-du-Vauvray, ainsi que
la desserte de la commune de Montaure.

Le 10e programme de l’Agence de l’eau Seine-Normandie permet de bénéficier d’une subvention en


domaine privé pour la création du branchement si le portage des travaux est assuré par une collectivité.
La CASE a donc décidé de proposer aux propriétaires de pouvoir bénéficier de ces subventions, via son
intermédiaire, pour les travaux en domaine privé et la création du branchement vers le domaine public.

Parallèlement, la CASE continue à mettre en conformité son réseau d’assainissement avec la création
de bassins de stockage-restitution sur Louviers et Pont de l’Arche, afin de limiter les départs d’eaux
usées vers le milieu naturel. Le montant de ces travaux s’élève à plus de 5 M€.

Durant l’année 2013, les services ont procédé à un contrôle régulier et permanent des délégataires
chargés de l’exploitation des services d’eau potable et d’assainissement, notamment par l’organisation
de réunions de cadrage mensuelles et de visites des installations.

La tarification du service public de l’eau potable proposée au titre de l’année 2013 a été fixée par de
façon progressive par tranches croissantes de consommation, afin de favoriser les petits
consommateurs et inciter aux économies d’eau.
Le prix global, sur la base d’une consommation annuelle de 120 m 3, varie de 2,33 €/m3 pour les
usagers n’étant pas raccordés à l’assainissement collectif à 4,19 €/m3 pour les autres.

En matière d’assainissement non collectif, la CASE a défini l’ensemble de son zonage d’assainissement
et les procédures de contrôle des dispositifs d’assainissement non collectif des particuliers ont eu lieu
sur toutes les communes. Environ 2800 contrôles ont été effectués depuis le lancement du Service
Public d’Assainissement Non Collectif (SPANC) en 2008.

Par ailleurs, conformément aux dispositions de la loi Oudin-Santini, la CASE consacre 1 % de ses
recettes d’exploitation des services d’eau et d’assainissement à des actions de coopération
décentralisées avec le Bénin, pour la troisième année consécutive.

- 12 -
Photo : Mise en place de maraîchage biologique pour la protection de la ressource en eau dans le périmètre rapproché du
camp captant « Les Hauts Prés ».
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

SOMMAIRE

I. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DU SERVICE ........................................................................ 15


1. PRESENTATION DU TERRITOIRE DESSERVI .......................................................................................... 15
2. MODE DE GESTION DU SERVICE PUBLIC .............................................................................................. 16
3. LE NOMBRE D'HABITANTS DESSERVIS ET D'ABONNES ............................................................................ 17
4. LES RESSOURCES ............................................................................................................................ 18
4.1. Nature des ressources utilisées et volumes prélevés ......................................................... 18
4.2. Taux de mobilisation de la ressource en 2013 ................................................................... 19
4.3. Achats d’eau....................................................................................................................... 19
5. LA DISTRIBUTION DE L’EAU................................................................................................................. 19
5.1. Exportation ou vente d’eau ................................................................................................. 19
5.2. Nombre d’abonnements et volumes vendus en 2013 ......................................................... 20
6. LE RESEAU DE DISTRIBUTION ............................................................................................................. 21
6.1. Linéaire de réseaux de desserte et nombre de branchements ........................................... 21
6.2. Les ouvrages annexes (stockage, stations de reprise)....................................................... 22
II. INDICATEURS DE PERFORMANCE ................................................................................................ 24
1. QUALITE DES EAUX DISTRIBUEES ....................................................................................................... 24
1.1. Taux de conformité microbiologique et physico-chimique des prélèvements ..................... 24
1.2. Mesures de prévention pour la qualité de la production des ressources non gérées par la
communauté d’agglomération Seine Eure..................................................................................... 24
2. CONNAISSANCE ET GESTION PATRIMONIALE DES RESEAUX D’EAU POTABLE ............................................ 25
2.1. Rendement du réseau de distribution ................................................................................. 25
2.2. Indice linéaire des volumes non comptés ........................................................................... 28
2.3. Indice linéaire de pertes en réseaux ................................................................................... 28
2.4. Taux moyen de renouvellement des réseaux d’eau potable .............................................. 28
2.5. Indice de connaissance et de gestion patrimoniale des réseaux d’eau potable ................. 29
2.6. Branchements en plomb..................................................................................................... 29
2.7. Bilan énergétique de la production d’eau potable ............................................................... 30
3. INDICE D’AVANCEMENT DE LA PROTECTION DE LA RESSOURCE EN EAU ................................................... 31
4. TAUX DE RECLAMATIONS ................................................................................................................... 33
5. TAUX D'OCCURRENCE DES INTERRUPTIONS DE SERVICE NON PROGRAMMEES ........................................ 33
6. TAUX DE RESPECT DU DELAI MAXIMAL D'OUVERTURE DES BRANCHEMENTS ............................................ 33
7. COMPLEMENTS. ............................................................................................................................... 33
III. GLOSSAIRE ..................................................................................................................................... 34
IV. ANNEXES .................................................................................................................................... - 35 -

13
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Liste des tableaux

TABLEAU 1 : DETAIL DES MODES DE GESTION PAR CONTRAT ET PAR COMMUNES ............................................. 16
TABLEAU 2 : NOMBRE D’HABITANTS DESSERVIS (SOURCE : INSEE – POPULATION LEGALE 2011) ET D’ABONNES PAR
SYSTEME DE PRODUCTION/DISTRIBUTION (SOURCE : VEOLIA EAU). ....................................................... 17
TABLEAU 3 : NATURE DES RESSOURCES ET VOLUMES PRELEVES (SOURCE DECLARATION AESN). ..................... 18
TABLEAU 4 : ACHATS D’EAU EXTERNES A LA CASE ........................................................................................ 19
TABLEAU 5 : VENTE D’EAU .......................................................................................................................... 20
TABLEAU 6 : LINEAIRE DE RESEAUX PAR SECTEUR DE DISTRIBUTION, NOMBRE DE BRANCHEMENTS, NOMBRE DE
COMPTEURS (SOURCE : VEOLIA EAU). ................................................................................................ 21
TABLEAU 7 : LISTE DES OUVRAGES ANNEXES PAR COMMUNES. ...................................................................... 23
TABLEAU 8 : RECAPITULATIF DES TAUX DE CONFORMITE OBSERVES PAR L’ARS PAR SYSTEMES DE DISTRIBUTION.
...................................................................................................................................................... 24
TABLEAU 9 : EVOLUTION DES RENDEMENTS DES RESEAUX PAR SECTEURS DE DISTRIBUTION. ........................... 26
TABLEAU 10 : INDICE GLOBAL DE CONNAISSANCE ET DE GESTION PATRIMONIALE DES RESEAUX D’EAU POTABLE. 29
TABLEAU 11 : POURCENTAGE DE BRANCHEMENTS PLOMB SUPPRIMES EN 2012. ............................................. 30

Liste des annexes

Annexe 1 : Détail des avenants aux différents contrats d’affermage


Annexe 2 : Origine de l’eau potable par commune
Annexe 3 : Caractéristiques techniques, quantitatives et qualitatives des ressources en eau
Annexe 4 : Nombre et type d’abonnés par secteur de distribution
Annexe 5 : Répartition des volumes vendus par secteur de distribution et par type d’abonnés.
Annexe 6 : Synthèse 2013 de l’ARS sur la qualité de l’eau par commune
Annexe 7 : conclusions de la surveillance annuelle ARS pour les zones de distribution alimentées par des
ressources non gérées par la communauté d’agglomération Seine Eure.
Annexe 8 : Liste des travaux et des interventions ponctuelles réalisés sur le réseau en 2013
Annexe 9 : Branchements plomb
Annexe 10 : Bilan des productions, achats, importations, ventes, et exportation d’eau des différents secteurs de
distribution (y compris entre secteurs).
Annexe 11 : Indice linéaire de pertes en réseau par secteur

14
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Au 1er janvier 2013, la Communauté d’Agglomération Seine-Eure et la Communauté de Communes Seine Bord
ont fusionné pour former une nouvelle Communauté d’Agglomération Seine Eure (CASE), composée de 37
communes adhérentes.

Suite à la dissolution du
SIAEP Andelle Seine Bord, la
gestion du service de l’eau
potable des communes
d’Alizay, Igoville, Les
Damps, Criquebeuf/Seine,
Martot, Montaure et Tostes
est assurée par la nouvelle
collectivité.

La commune de Portejoie
est également entrée dans le
périmètre de compétence de
la CASE au 1er janvier 2013.

Le service de l’eau potable


est géré au niveau
intercommunal, avec une
nouvelle répartition des
communes en 15 secteurs
homogènes de production et
de distribution d’eau potable.

15
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

La gestion du service de production et de distribution de l’eau potable est déléguée à Véolia Eau sur l’ensemble
du territoire de la nouvelle collectivité.

Le détail du mode de gestion par contrat est présenté dans le tableau ci-dessous :

Tableau 1 : Détail des modes de gestion par contrat et par communes

Commune Type de contrat Etendue du contrat Echéance

ACQUIGNY Affermage Production / distribution 31/12/2015


AMFREVILLE SOUS LES MONTS Affermage Distribution 31/12/2017
PINTERVILLE Production et
Affermage 31/12/2015
VIRONVAY distribution
LE MANOIR SUR SEINE
PITRES Production et
Affermage 31/12/2021
PONT DE L’ARCHE distribution
POSES
INCARVILLE
LA HAYE LE COMTE Affermage Distribution 31/12/2021
LOUVIERS
LERY
LE VAUDREUIL
PORTEJOIE
ST ETIENNE DU VAUVRAY Affermage Distribution 31/12/2021
ST PIERRE DU VAUVRAY
TOURNEDOS
VAL DE REUIL
AMFREVILLE/ITON
ANDE
CONNELLES
CRASVILLE
HERQUEVILLE
HEUDEBOUVILLE
Affermage Distribution 31/12/2015
LA HAYE MALHERBE
LA VACHERIE
LE MESNIL JOURDAIN
QUATREMARE
SURTAUVILLE
SURVILLE
ALIZAY
CRIQUEBEUF
IGOVILLE
LES DAMPS Affermage Distribution 31/12/2021
MARTOT
MONTAURE
TOSTES
LOUVIERS
Concession PRODUCTION 31/12/2021
VAL DE REUIL

 Annexe 1: détail des différents avenants aux contrats d’affermage.

16
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Tableau 2 : Nombre d’habitants desservis (Source : INSEE – population légale 2011) et d’abonnés par système de
production/distribution (Source : Véolia Eau).
Population Population
Nombre Nombre Dont abonnés
Secteur Résidente desservie par
Nom de la commune d’abonnés par d’abonnés par non
N° totale secteur de
commune secteur domestiques
(INSEE) distribution
1 Acquigny 1 610 1 610 704 704 12
Crasville 128 63
2
Surtauville 459 198
Surville 946 377
3 Quatremare 404 3 526 164 1 577 0
Mesnil Jourdain 238 115
4 Amfreville/Iton 784 438
5 La Vacherie 567 225
6 Connelles 207 207 86 86 2
7 Heudebouville 827 827 356 356 3
Louviers 18 317 7 658
8 Incarville 1 356 19 807 617 8 324 16
La Haye le Comte 134 49
La Haye Malherbe 1 531 679
9 Montaure 1 043 3 028 466 1 328 0
Tostes 454 183
Pinterville 779 294
10 Vironvay 320 1 099 189 498 8
Ecoparc 3
Criquebeuf/Seine 1 221 625
Le Manoir/Seine 1 188 519
Les Damps 1 292 547
11 Martot 579 12 112 179 5 135 2
Pîtres 2 444 987
Pont de l’Arche 4 209 1 706
Poses 1 179 572
Val de Reuil 13 553 4 123
Portejoie 121 72
Le Vaudreuil 3 778 1 346
12 Léry 2 143 21 860 919 7 525 75
St Etienne du Vauvray 805 362
St Pierre du Vauvray 1 358 639
Tournedos 102 64
Andé 1 143 531
13 1 293 624 4
Herqueville 150 93
14 Amfreville s/ Les Monts 534 534 213 213 0
Alizay 1 449 661
15 3 062 1 329 4
Igoville 1 613 668
TOTAL 68 965 habitants 27 699 abonnés (dont 124 non domestiques)

Le nombre moyen d’habitant par abonnement est de 2,5 en 2013. Ce taux est stable depuis 2007. Le
maximum est observé sur le secteur de Val de Reuil (2,9 habitants par branchement).

Suite à l’entrée de 8 communes dans le périmètre de compétences, le service compte 3 401 abonnés de plus
(soit 14,6%). L’évolution du nombre d’abonnés est de +0.6% sur l’ancien périmètre.

17
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

L’eau distribuée sur l’ensemble des communes provient soit de la production de forages gérés par la
Communauté d’Agglomération Seine Eure, soit d’un achat d’eau à une autre collectivité.

 Annexe 2 : origine de l’eau par commune.

4.1. Nature des ressources utilisées et volumes prélevés

La Communauté d’Agglomération Seine Eure exploite 10 ressources en eau potable.

Tableau 3 : Nature des ressources et volumes prélevés (Source déclaration AESN).


Forage Capacité de Volume prélevé Volume prélevé
production (m3/j) (m3/j) (m3/an)
Champ captant des Hauts-Prés (Val de Reuil) 16000 9 128 3 331 678
Val à Loup (Pont de l’Arche) 4800 1 043 380 398
Val à Loup2 (Pont de l’Arche) 1920 643 234 826
Mauvais Pas (Acquigny) 1300 258 94 393
Le Bas du Hamelet (Pinterville) 7200 569 207 815
La Grande Vallée (Herqueville) 1920 271 99 044
Le Puits (Surtauville) 144 26 9 305
La Grande Aulnay (Douville) 1 600 1 221 445 601
Les Cailloux (Montaure) 180 118 43 324
Les Rouquis (Montaure) 480 334 121 680

TOTAL VOLUMES PRELEVES : 35 544 13 611 4 968 064

Au total, 4 968 064 m3 d’eau ont été produits par les forages gérés par la Communauté d’Agglomération Seine
Eure en 2013, soit un prélèvement moyen journalier de 13 611 m3.

Il faut noter une hausse non négligeable de la production de 9% entre 2012 et 2013, sur l’ancien périmètre de
compétence.

 Annexe 3: fiches techniques descriptives de chaque captage.

Evolution de la production totale d'eau potable


6 000 000
Captage Les Cailloux
5 000 000 Captage Les Rouquis
Captage de Douville
4 000 000 Le Puits (Surtauville)
La Grande Vallée (Herqueville)
3 000 000
Val à Loup 2
2 000 000 Val à Loup 1 (Pont de l'Arche)
Le Bas du Hamelet (Pinterville)
1 000 000 Le Mauvais Pas (Acquigny)
Captage des Hauts Prés
0
2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013

18
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

4.2. Taux de mobilisation de la ressource en 2013

Taux moyen de mobilisation de la ressource : 38,3 %.


(Méthode de calcul : Prélèvement moyen journalier / Capacité de production * 100)

En moyenne, l’ensemble de la ressource en eau de la Communauté d’Agglomération Seine-Eure est mobilisée à


38,3 % de la capacité journalière totale de production. Le taux moyen de mobilisation de chaque ressource est
indiqué en Annexe 3.

4.3. Achats d’eau


Les provenances et les volumes des achats d’eau aux autres collectivités en 2013 sont détaillés dans le tableau
suivant. Certaines données sont estimées en l’absence de compteur d’achat d’eau.
Les syndicats fournisseurs d’eau alimentant des communes de la Communauté d’Agglomération Seine Eure sont
dorénavant au nombre de 5, suite à la reprise par le service du captage de Douville (anciennement dans le
périmètre du SIAEP Andelle Seine Bord).
Les achats d’eau ont représenté 245 813 m3 en 2013, soit 6,3% de la consommation enregistrée sur le territoire
desservi.
Ce volume a diminué d’environ 11% par rapport à 2012, conséquence de l’élargissement du périmètre de
compétence du service.

Tableau 4 : achats d’eau externes à la CASE


Volumes achetés
Collectivité Communes alimentées
en m3
Communauté de Communes
Heudebouville 41 757 m3
Eure Madrie Seine
Surtauville (Nord-est)
Amfreville sur Iton (hameau La Mare Hermier)
SERPN Le Mesnil Jourdain 155 899 m3
Quatremare
Surville
Amfreville sur Iton (hors hameau La Mare Hermier)
SIAEP d’Hondouville 26 746 m3
La Vacherie (hameaux Le Hom et La Vacherie)
La Vacherie
SAEP Evreux Nord 11 693 m3
(hameaux Carcouet et Verdun)
SAEP Vexin Normand Amfreville sous les Monts (partie haute) 9 718 m3
TOTAL 245 813 m3

5.1. Exportation ou vente d’eau

La Communauté d’Agglomération a exporté ou vendu de l’eau potable à différents syndicats ou collectivités en


2013. Au total 246 112 m3 ont été vendus à 2 organismes différents, soit 4,9% du volume total produit sur le
territoire.

19
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Tableau 5 : vente d’eau


Source de production Communes alimentées Volumes exportés
(m3/an)
Usine des Hauts Près Le Golf du Vaudreuil 13 588 m3
Captage de Douville Romilly/Andelle 232 524 m3
TOTAL 246 112 m3

La vente d’eau diminue significativement par rapport à 2012 (- 20%), en lien avec la fusion des communautés
Seine Bord et Seine Eure.

5.2. Nombre d’abonnements et volumes vendus en 2013

Nombre d’abonnés Volumes vendus (m3/an)


Abonnés domestiques 27 701 2 890 778 m3
Abonnés non domestiques 124 984 525 m3
TOTAL 27 699 3 875 303 m3

 Annexe 4 : nombre et type d’abonnés par secteur de distribution.


 Annexe 5 : répartition des volumes vendus par type d’abonnés et par secteur de distribution.

La consommation moyenne des abonnés dits domestiques est de (soit


288 litres par jour par abonnement, et )

En 2013, la consommation en eau potable des abonnés du service affiche une hausse de 11,7%, correspondant
environ à la consommation des abonnés des communes anciennement adhérentes au SIAEP Andelle Seine
Bord et de Portejoie.

La hausse de la consommation entre 2012 et 2013, sur l’ancien périmètre de l’agglomération, est de 0,2%.

Cette stabilisation, dès 2010, de la demande en eau potable peut s’expliquer d’une part par l’application des
arrêtés sécheresse, et d’autre part par l’application de la tarification sociale (progressive), qui incite les « gros »
consommateurs d’eau à réaliser des économies.

Evolution de la consommation d'eau potable


4 100
Milliers

4 000
3 900
3 800
3 700
399

3 600
3 978

3 878

3 864
3 859
3 815

3 500
3 400
3 556
3 548

3 476
3 469

3 300
3 200
2 005 2 006 2 007 2 008 2 009 2 010 2 011 2012 2013

20
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Le réseau de distribution est composé des canalisations principales de distribution, des branchements alimentant
les usagers et d’ouvrages annexes de type château d’eau, bâche de reprise, surpresseurs…
6.1. Linéaire de réseaux de desserte et nombre de branchements

Tableau 6 : linéaire de réseaux par secteur de distribution, nombre de branchements, nombre de compteurs
(Source : Véolia Eau).
Longueur Longueur TOTAL
Secteur Nombre de Nombre de
Nom de la commune canalisations branchements longueur
N° branchements compteurs
(m) (m) réseau
1 Acquigny 25 283 3 520 28 803 793 757
Crasville 1 610 300 1 910 65 64
2
Surtauville 5 230 1 000 6 230 201 201
Surville 10 640 1 890 12 530 387 384
3 Quatremare 11 200 825 12 025 181 177
Mesnil Jourdain 8 990 575 9 565 121 119
4 Amfreville/Iton 15 975 1 675 17 650 359 349
5 La Vacherie 10970 1170 12140 234 232
6 Connelles 4 088 440 4 528 92 94
7 Heudebouville 17 893 1 740 19 633 366 372
Louviers 109 033 43082 152115 5687 8276
8 Incarville 11 655 2908 14563 628 627
La Haye le Comte 2 252 328 2580 53 50
La Haye Malherbe 15 699 3 430 19 129 719 712
9 Montaure 14 022 2 290 16 312 506 496
Tostes 10 632 915 11 547 191 190
Pinterville 11 185 1 475 12 660 326 323
10 Vironvay 10 901 945 11 846 230 227
Ecoparc 15 41 40
Criquebeuf/Seine 14 889 2 945 17 834 654 644
Le Manoir/Seine 11 195 4 945 16 140 475 540
Les Damps 11 071 2 705 13 776 523 562
11 Martot 8 986 890 9 876 183 185
Pîtres 20 425 2 880 23 305 935 1061
Pont de l’Arche 28 027 8 490 36 517 1704 1771
Poses 15 400 2 585 17 985 619 604
Val de Reuil 82 053 20 395 102 448 3359 4545
Portejoie 4 190 350 4 540 79 78
Le Vaudreuil 26 708 6 695 33 403 1364 1397
12 Léry 13 439 4 635 18 074 676 962
St Etienne du Vauvray 10 309 3 190 13 499 379 368
St Pierre du Vauvray 17 059 1 745 18 804 612 664
Tournedos 3 403 320 3 723 68 69
Andé 12 133 2 595 14 728 581 559
13
Herqueville 8 375 470 8 845 93 106
14 Amfreville s/ Les Monts 13 140 1 050 14 190 225 222
Alizay 21 226 3 330 24 556 661 690
15
Igoville 15 436 3 170 18 606 689 696
634 722 m de canalisations
TOTAL 776 630 mètres de canalisations au total
hors branchements
(1) Nombre de compteurs utilisés et non utilisés

21
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Le réseau de distribution desservant l’ensemble des 37 communes de la Communauté d’Agglomération Seine-


Eure a une longueur totale de 634 722 ml, hors branchements.

Chaque habitation (immeuble ou maison particulière) est raccordée au réseau par un branchement. Le comptage
de l’eau distribuée s’effectue à l’aide d’un compteur, intégré dans un regard, qui permet également de délimiter le
domaine public du domaine privé. Ainsi une fuite avant compteur est sur domaine public, alors qu’une fuite après
compteur est de la compétence de la personne privée.

La distribution d’eau potable est assurée via 25 059 branchements et 29 413 compteurs.

A noter que certains branchements sont munis de plusieurs compteurs, et que d’autres ne sont pas équipés de
compteurs (ce sont souvent des branchements municipaux pour l’alimentation des cimetières, fontaines, bornes
incendie...).

6.2. Les ouvrages annexes (stockage, stations de reprise)

Le maintien d’une pression suffisante dans le réseau de distribution et l’alimentation des points hauts des
communes nécessitent des installations spécifiques (stations de reprises et suppresseurs). Des réservoirs
permettent également d’assurer la régulation de l’approvisionnement en eau potable. Ils constituent des réserves
de sécurité en cas d’incident sur les points de production ou le réseau de distribution. Chaque réservoir possède
une capacité spécifique de stockage.

En moyenne, en cas de problème d’alimentation, le volume total de stockage permet de maintenir le service sans
interruption pendant plus d’une journée.
De plus, les différentes interconnexions réalisées entre certains secteurs de distribution du territoire
communautaire permettent également d’assurer une alimentation de secours de ces secteurs, sans rupture de
l’alimentation en eau potable.

Le tableau suivant synthétise les ouvrages annexes existants sur les différentes communes et gérés par la
communauté d’agglomération Seine-Eure.

22
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Tableau 7 : liste des ouvrages annexes par communes.


Station de reprise / surpresseurs Réservoirs
Commune Capacité de stockage
Nom Capacité Nom
Volume Durée
Acquigny Château d’eau d’Acquigny 500 m3 1,87 jour
Alizay Surpresseur Alizay 1 x 16 m3/h réservoir 400 m3
Andé Réservoir 350 m3 0,96 jour
Igoville Surpresseur Igoville 3 x 30 m3/h Bâche Igoville 500 m3
La Haye Surpresseur de La 3 x 28,5 Château d’eau de La Haye
50 m3 0,30 jour
Malherbe Haye Malherbe m3/h Malherbe
Les Damps réservoir
Surpresseur de la
2 m3/h Réservoir des Monts 75 m3
Villette
Station de reprise de
2 x 8 m3/h Bâche de St-Lubin 15 m3
Saint Lubin
Station de reprise 3 x 100 2 x 750 m3
Réservoirs « Justice Bas »
« Justice Bas » m3/h + 1 000 m3
Station de reprise de la
2 x 45 m3/h Bâche de Pacy 18 m3
Louviers route de Pacy 1,5 jour
Surpresseur du « Petit
Réservoir de St-Lubin 75 m3
Mesnil »
2 x 500 m3
Réservoirs « Justice Haut »
+ 1 000 m3
Réservoirs de La Fringale
2 x 700 m3
(alimentent Incarville)
Réservoir de la côte de Paris 400 m3
Montaure Surpresseur Ecrosville 40 Réservoir de Montaure 100 m3
Pont de l’Arche / / Réservoir de Pont de l’Arche 2 000 m3 1,3 jour
Pont St Pierre Réservoir de Douville 1 200 m3
Romilly/Andelle Réservoir de Romilly 500 m3
Station de reprise n° 1 2 x 30 m3/h Réservoir de St-Pierre n° 1 400 m3
St-Pierre du
Station de reprise n° 2 2 x 7 m3/h Réservoir de St-Pierre n° 2 100 m3 1,2 jour
Vauvray
Réservoir du Vieux Rouen 75 m3
Surtauville / / Château d’eau de Surtauville 150 m3 2 jours
Surpresseur « Matra » 2 x 18 m3/h Réservoir de la Voie Blanche 2 000 m3
Val de Reuil 1,1 jour
Réservoir de la Forêt de Bord 3 000 m3
Surpresseur
Vironvay 2 x 35 m3/h réservoir 600 m3 1,5 jour
« Vironvay »
3 surpresseurs et 6 stations de
Total 25 réservoirs 16 908 m3
reprise

Durée de stockage MOYENNE : 30 heures.


(Méthode de calcul : Volume de stockage / Prélèvement moyen journalier *24)

23
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

1.1. Taux de conformité microbiologique et physico-chimique des prélèvements

 Annexe 6 : synthèse 2013 de la ARS sur la qualité de l’eau par unité de distribution.

Le tableau présenté ci-dessous détaille les taux de conformité observés par l’ARS (l’Agence Régionale de Santé
Haute Normandie, anciennement DDASS). Ces résultats sont présentés par secteur de distribution homogène.

Tableau 8 : récapitulatif des taux de conformité observés par l’ARS par systèmes de distribution.

Système de Taux de conformité * Observations


Communes
distribution Physico- (NC= non
Hameaux Bactériologie
ARS chimie conformité)
Acquigny Ouest Acquigny, Amfreville/Iton 100 % 100 %
Alizay, Amfreville ss les Monts bas, Igoville, Pitres
Alizay 100 % 100 %
bourg
Andé Andé, Connelles, Herqueville 100 % 100 %
Crasville –
Crasville, Surtauville sud 100 % 100 %
Surtauville
Heudebouville Heudebouville 100 % 100 %
La Vacherie Est Carcouet et Verdun 100 % 100 %
La Vacherie
Hameaux le Hom, La Vacherie 100 % 100 %
Ouest
Louviers Incarville, La Haye le Comte, Louviers centre 100 % 100 %
La Haye La Haye Malherbe bourg, Les Fosses, Montaure,
100 % 100 %
Malherbe Tostes
Criquebeuf, Les Damps, Martot, Pont de l’Arche,
Pont de l’Arche 100 % 100 %
Poses, Tournedos
Pinterville – Acquigny Est, Ecoparc, Les Monts, Pinterville, Vieux
100 % 100 %
Vironvay Rouen, Vironvay
Le Manoir, Léry, Le Vaudreuil, Pitres St Martin,
Val de Reuil Portejoie, St Etienne du Vauvray, St Pierre du 100 % 100 %
Vauvray, Val de Reuil
Surtauville Nord La Haye Malherbe rue Carbonniers, Surtauville nord
La Mare Hermier, Le Mesnil Jourdain, Quatremare,
Surville 100 % 100 %
Surville
* le pourcentage de conformité est calculé après le résultat des contre-analyses qui sont toutes conformes.

Le taux de conformité des prélèvements sur les eaux distribuées, par rapport aux limites de qualité pour ce qui
concerne la microbiologie et les paramètres physicochimiques, est égal à 100% sur l’ensemble des secteurs après
contre-analyses.

1.2. Mesures de prévention pour la qualité de la production des ressources non gérées
par la Communauté d’Agglomération Seine Eure
La majorité des achats d’eau proviennent de forages bénéficiant d’un arrêté préfectoral déclarant cette ressource
d’utilité publique et instaurant des périmètres de protection.

 Annexe 7 : conclusions de la surveillance annuelle de l’ARS pour les zones de distribution alimentées par
des ressources non gérées par la communauté d’agglomération Seine Eure.

24
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

2.1. Rendement du réseau de distribution


Le volume consommé, comprenant les volumes comptés, les volumes de service (purges de réseau, nettoyage
de réservoir, …) et les volumes sans comptage (cimetière par exemple), est un des paramètres de calcul du
rendement d’un réseau de distribution d’eau potable (voir détail du calcul dans le glossaire).

Le calcul du rendement des différents secteurs présentés dans le tableau ci-après ne prend pas en compte les
volumes de service de réseau et des consommateurs sans comptage (voir le glossaire), difficiles à estimer
objectivement, et donc assimilés à des pertes d’eau dans le présent rapport.

Le rendement global moyen du réseau en 2013 est estimé* à 83,2%


*Sur la base des données fournies par l’exploitant des réseaux

Suite à la création de la nouvelle communauté d’Agglomération Seine Eure à 37 communes, le rendement global
affiche une baisse, dont le lien avec l’état des réseaux des 8 nouvelles communes reste à établir.

Le détail des volumes produits et consommés, ainsi que des volumes d’eau importés ou exportés pour chaque
secteur est présenté en annexes 5 et 10.

 Annexe 5 : bilan des productions/achats/importations et des exportations/ventes par secteurs de distribution


 Annexe10 : bilan des productions/achats/importations et des exportations/ventes par secteurs de distribution

Evolution du rendement global du réseau de distribution d'eau potable


100,00%

95,00%

90,00% 88,40%
Titre de l'axe

84,90% 85,60%
85,00% 83,60% 83,15%
82,40% 82,10%
80,50%
80,00% 78,50%

75,00%

70,00%
2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013

Schéma directeur de l’alimentation en eau potable


Les variations importantes des rendements de nombreux secteurs, et le manque d’informations pour
d’autres, démontrent l’utilité d’un diagnostic précis du patrimoine et du fonctionnement du système
d’adduction et de distribution d’eau potable de la Communauté d’Agglomération Seine Eure.
Un cahier des charges pour la réalisation de ce schéma directeur d’alimentation en eau potable a été
rédigé par l’assistant à maîtrise d’ouvrage retenu en 2012.
Le bureau d’études retenu aura pour missions d’établir un état des lieux précis des infrastructures
existantes, de valider le potentiel de production et de distribution en eau potable du territoire (étendu suite à
la fusion de la communauté d’Agglomération Seine Eure et de la Communauté des Communes Seine
Bord), et enfin d’élaborer un programme de travaux permettant de sécuriser l’alimentation en eau potable
de tous les abonnés.

25
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Tableau 9 : évolution des rendements des réseaux par secteurs de distribution.


secteur commune 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
1 Acquigny 70,0 64,1 68,2 69,4 53,0 60,7 84,6 86,8 79,4
2 Crasville, Surtauville
Surville, Quatremare, Le Mesnil
3
Jourdain, La Mare Hermier
4 Amfreville,Iton , Le Hom
5 La Vacherie (Verdun + Carcouet)
Total Secteurs 2+3+4+5 80,0 79,7 79,7 80,0 80,0 74,6 84,3 76,5 63,7
6 Connelles 82,5 91,8 89,6 89,4 98,9 97,2 97,3 95,0 91,0
7 Heudebouville 69,6 81,5 70,1 79,9 74,5 90,1 94,8 79,7 82,7
Louviers, Incarville,
8 78,9 76,9 77,5 79,3 79,0 87,6 86,9 87,0 85,3
La Haye le Comte
La Haye Malherbe, Montaure,
9 90,4 86,2 84,4 85,1 73,8 79,1 84,8 94,9 87,8
Tostes
10 Pinterville , Vironvay 79,8 76,7 83,5 88,8 81,3 77,9 85,2 87,0 78,7
Pont de l’Arche, Pîtres, Le Manoir,
11 Poses, Criquebeuf, Martot, Les 69,9 66,8 59,0 82,9 74,8 83,7 84,7 79,7 80,0
Damps
Val de Reuil, Le Vaudreuil, Léry,
12 91,9 94,0 89,7 87,8 93,1 93,2 92,4 87,7 83,6
St Etienne, St Pierre, Tournedos
13 Andé , Herqueville 74,0 80,7 74,2 86,8 91,8 87,8 78,8 87,3 90,3
14 Amfreville sous les Monts 77,0 80,4 78,1 74,7 72,6 79,4 94,8 76,7 92,8
15 Alizay, Igoville 88,1
RENDEMENT GLOBAL CASE 78,5 82,4 80,5 82,1 83,6 84,9 88,0 85,6 83,2

Commentaires sur le rendement de chaque secteur

1 Secteur Acquigny :
Le rendement de ce secteur est nettement en baisse, ce qui tend à confirmer que les
rendements calculés pour les années 2011 et 2012 étaient erronés. Le rendement est toutefois
proche de 80%, donc meilleur qu’avant 2011, ce qui est cohérent avec les renouvellements de
canalisations réalisés rue du Moulin Potel (2012), route de Louviers (2013) et route d’Evreux
(2013).
L’indice de pertes linéaires reste néanmoins médiocre, et la mise en place d’un programme de
renouvellement sur ce secteur reste prioritaire.

2à5 Secteur Crasville, Surtauville, Surville, Quatremare, Le Mesnil Jourdain, Amfreville,Iton, La Vacherie :
Le secteur 3 (Surville, Quatremare, Le Mesnil Jourdain, La Mare Hermier) est dorénavant
équipé de comptage des achats d’eau au SERPN, et son rendement peut donc être calculé. Le
rendement s’avère très faible en 2013, à confirmer.
Le rendement du secteur 2 (Crasville, Surtauville) reste irréaliste. Le compteur de sectorisation
avec le SERPN a été renouvelé par l’exploitant.
Le secteur 5 (Verdun et Carcouet à La Vacherie) est également médiocre. Les fuites
soupçonnées n’ont pas pu être localisées à ce jour.

6 Secteur Connelles :
Le rendement de ce secteur reste stable.

26
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

7 Secteur Heudebouville :
Le rendement de ce secteur est relativement stable par rapport à celui de 2012. Les variations
du rendement observées depuis 2005 sur ce secteur sont probablement liées à la possibilité
d’alimenter la commune via Ecoparc, sans comptage.

8 Secteur Louviers, Incarville, La Haye le Comte :


Le rendement de ce secteur reste stable.

9 Secteur La Haye Malherbe, Montaure, Tostes :


Les communes de Montaure et Tostes ont été incluses dans le calcul du rendement de ce
secteur, les forages alimentant La Haye Malherbe étant situés sur Montaure.
Le rendement global est du même ordre de grandeur que celui de la commune de La Haye
Malherbe pour les exercices précédents.

10 Secteur Pinterville, Vironvay, Ecoparc :


Depuis 2004, le rendement de ce secteur oscille entre un minimum de 77% et un maximum
87% (en 2012). Ces variations s’expliquent par des problèmes de comptage des échanges
d’eau avec d’autres secteurs.
Pour 2013, le rendement est de nouveau dans le bas de cette fourchette, avec un indice de
pertes médiocre.

11 Secteur Criquebeuf/Seine, Le Manoir/Seine, Les Damps, Martot, Pîtres, Pont de l’Arche, Poses :
Le rendement de ce secteur se maintient par rapport à l’année précédente, malgré
l’élargissement du périmètre à 3 communes de l’ancien SIAEP Andelle Seine Bord.

12 Secteur de Val de Reuil, Le Vaudreuil, Léry, St Pierre, St Etienne, Tournedos, Portejoie :


Le rendement de ce secteur est en baisse, faible mais régulière, depuis quelques années. Le
vieillissement des canalisations sur certaines communes du secteur peut être en partie à
l’origine de cette baisse. Le diagnostic des réseaux de la CASE permettra de cibler les secteurs
à renouveler en priorité.

13 Secteur Andé, Herqueville :


Le rendement de ce secteur reste stable par rapport aux années précédentes.

14 Secteur Amfreville Sous Les Monts :


Le rendement est de nouveau élevé. Le renouvellement de la canalisation de la rue de la Mare
ne permet pas d’expliquer les variations observées, qui trouvent probablement leur origine au
niveau de la production des données servant au calcul du rendement (ajustement sur 365 jours
de la consommation par exemple).

15 Secteur Alizay, Igoville :


Ce secteur présente un rendement correct et un indice de perte linéaire acceptable.

27
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

2.2. Indice linéaire des volumes non comptés


Comme expliqué dans les chapitres précédents, les volumes non comptés égalent les volumes de
pertes. L’indice linéaire des volumes non comptés est donc égal à l’indice linéaire de pertes en réseaux.

2.3. Indice linéaire de pertes en réseaux

Indice linéaire de pertes en réseaux = 3.8 m3/j/km de réseau (hors branchements)

Compte-tenu de la densité d’abonnés sur le territoire de la CASE (36 abonnés/km de réseau), cet indice
linéaire de pertes en réseaux (ILP) est acceptable. En effet, pour cette densité de population abonnée,
l’ILP maximum est de 5 m3/j/km (source : Conseil Général Seine et Marne, http://eau.seine-et-marne.fr).
 Annexe 11 : Indice linéaire de pertes en réseaux par secteur de distribution.

Le volume de perte calculé s’élève à 880 729 m3 en 2013.

2.4. Taux moyen de renouvellement des réseaux d’eau potable

Sur le plan comptable, les élus communautaires ont décidé de prévoir l’amortissement des
canalisations et branchements d’eau potable sur une durée de 60 ans. Il est donc intéressant de
comparer le rythme de l’amortissement comptable avec les efforts réalisés en matière d’investissement
au cours de l’année 2012.

linéaire réseau (hors


487 035 490 328 493 582 493 862 495 296 496 548 499 147 634 722
branchements)

linéaire renouvelé 8 840 8 513 7 457 1 775 3 362 3 305 6 928 7 263

Taux 1,82% 1,74% 1,51% 0,36% 0,68% 0,67% 1,39% 1,14%


ILP (Indice linéaire de
4,64 5,18 4,44 4,53 3,68 2,95 3,49 3,8
perte en réseau)
Durée de
55 ans 57 ans 66 ans 278 ans 147 ans 142 ans 72 ans 88 ans
renouvellement

47 533 m du réseau ont été renouvelés depuis 2006, soit 7,5% de l’ensemble du réseau du nouveau
périmètre de compétence.

Les opérations de renouvellement de réseau sont programmées en fonction des aménagements


éventuels prévus en termes de voirie, en fonction de l’âge de la canalisation et du risque de casse à
court terme. Le rendement du secteur est également pris en compte pour prioriser les interventions.

 Annexe 8 : liste des interventions ponctuelles et des travaux réalisés en 2012. (réparations de fuites,
renouvellements, extensions,…)

28
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

2.5. Indice de connaissance et de gestion patrimoniale des réseaux d’eau potable

Cet indicateur permet d’évaluer le niveau de connaissance des réseaux d’eau potable, de s’assurer de
la qualité de la gestion patrimoniale et de suivre son évolution.

La valeur de cet indice est comprise entre 0 et 100 en suivant le barème suivant :
0 point : absence de plan du réseau ou plans couvrant moins de 95% du linéaire estimés du réseau de desserte.
X 10 points : existence d’un plan du réseau couvrant au moins 95% du linéaire estimés du réseau de desserte.
20 points : mise à jour du plan au moins annuelle.

Points supplémentaires si les 20 points sont obtenus :


Caractéristiques Oui Non Note
Informations structurelles complètes sur chaque tronçon. +10 0 0
Connaissance pour chaque tronçon de l’âge des canalisations. +10 0 0
Localisation et description des ouvrages annexes et des servitudes. +10 0 0
Localisation des branchements sur la base du plan cadastral. +10 0 0
Localisation et identification des interventions. +10 0 10
Existence et mise en œuvre d’un programme pluriannuel de renouvellement des branchements. +10 0 10
Existence d’un plan pluriannuel de renouvellement des canalisations. +10 0 10
Mise en œuvre d’un plan pluriannuel de renouvellement des canalisations. +10 0 10
TOTAL 40
Tableau 10 : indice global de connaissance et de gestion patrimoniale des réseaux d’eau potable.

Indice global de connaissance et de gestion patrimoniale : 50 %.

Malgré un bon rendement global du réseau, la faible valeur de cet indice met en évidence la nécessité
d’entreprendre un diagnostic complet de l’ensemble des réseaux de la communauté d’agglomération Seine Eure,
afin de compléter et fiabiliser les données.

2.6. Branchements en plomb

Le décret n°2001-1220 du 20 décembre 2001 relatif aux eaux destinées à la consommation humaine fixe au 25
décembre 2013 la date à partir de laquelle la concentration en plomb au niveau du robinet des abonnés ne devra
pas dépasser 10 µg,litre.

Afin de répondre à cette obligation, le délégataire, Véolia Eau, s’est engagé, dans le cadre de la signature des
avenants aux contrats d’affermage en date du 17 décembre 2002, à procéder, d’ici fin 2013, à la suppression de
tous les branchements en plomb du périmètre du contrat d’affermage.

Dans cette optique, un recensement détaillé des branchements en plomb a été réalisé, ainsi qu’une étude du
potentiel de dissolution du plomb de manière à déterminer les risques de corrosion des réseaux publics et privés.
De nouvelles enquêtes de recensement ont été réalisées début 2012.

Afin de compléter ce plan d’action, il sera nécessaire d’inciter les propriétaires des réseaux privés à procéder
également à l’élimination ou à la protection des parties privées de canalisations en plomb.

Le rythme de renouvellement actuel des branchements en plomb n’a pas permis à la communauté
d’agglomération Seine-Eure d’atteindre l’objectif réglementaire de suppression totale de ces branchements fin
2013 sur l’ensemble de son territoire.

29
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

En effet, au début de l’année 2013, 200 branchements en plomb étaient recensés dont seulement 6
branchements en plomb ont été renouvelés au cours d’opérations de renouvellement de réseau, ou
ponctuellement par l’exploitant du réseau à la demande de la Collectivité.

Tableau 11 : pourcentage de branchements plomb supprimés en 2013.


2013
Nombre de branchements en plomb changés dans l’année 6
Pourcentage de branchements en plomb changés dans l’année (par 3%
rapport au nombre de branchements en plomb restant à changer)
Nombre de branchements en plomb restant à changer au 1er Janvier de 194
l’année de présentation du rapport.
 Annexe 9 : nombre de branchements en plomb supprimés en 2013, par système de distribution.

2.7. Bilan énergétique de la production d’eau potable

Forage Volume prélevé Consommation Consommation


(m3/an) énergétique spécifique
(kWh) (Wh/m3)
Champ captant des Hauts-Prés 3 331 678 817 399 245,34
(Val de Reuil)
Val à Loup 380 398 68 021 178,82
(Pont de l’Arche)
Val à Loup 2 234 826 NC NC
(Pont de l’Arche)
Mauvais Pas 94 393 14 067 149,02
(Acquigny)
Le Bas du Hamelet 207 815 76 634 368,76
(Pinterville)
La Grande Vallée 99 044 24 785 250,24
(Herqueville)
Le Puits 9 305 7 210 774,85
(Surtauville)
La Grande Aulnay 445 601 83 820 188,11
(Douville)
Les Cailloux 43 324 25 240 582,60
(Montaure)
Les Rouquis 121 680 33 528 275,54
(Montaure)
TOTAL 4 968 064 817 399 245,34

30
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Indice d’avancement de la
Ressource protection de la ressource Commentaire
en eau
Arrêté préfectoral 24/12/1996
Annulation en 1998
Arrêté préfectoral provisoire
Champ captant des Hauts Prés (forages 1 à 4) 100 %
Enquête publique de la nouvelle DUP en
2008
DUP 29/06/2009
Captage d’Acquigny
80 % Arrêté préfectoral du 28/03/90
« le Mauvais Pas »

Captage de Pinterville
80 % Arrêté préfectoral du 20/12/95
« Le Hamelet »
Arrêté préfectoral du 22/01/93
Captage de Pont de l’Arche
60 % Avis hydrogéologue du 06/05/2009
« le Val à Loup I »
Arrêté préfectoral du 20/05/2012
Nouveau captage de Pont de l’Arche Avis hydrogéologue du 06/05/2009
60 %
« le Val à Loup II » Arrêté préfectoral du 20/05/2012
Captage d’Herqueville
80 % Arrêté préfectoral du 29/07/75
« La Grande Vallée »
Avis favorable hydrogéologue en avril 2000
2006 : mise à jour de l’état parcellaire et du
Captage de Surtauville « Le Puits » 60 %
rapport de l’hydrogéologue
29/06/2009 : DUP
Captage de Montaure Avis favorable hydrogéologue : 15/06/1994
80%
« Les Cailloux » DUP : 11/09/1996
Captage de Montaure Avis favorable hydrogéologue : 15/11/1998
80%
« Les Rouquis » DUP : 28/09/1993
Capatages de Douville Avis favorable hydrogéologue : 23/03/2011
60%
« La Grande Aulnay I et II » DUP : 13/06/2012

Cet indicateur permet de mesurer le niveau d’avancement de la démarche administrative et opérationnelle de protection des
ressources, selon le barème suivant :
- 0% : aucune action.
- 20% : études environnementales et hydrogéologiques en cours.
- 40% : avis de l’hydrogéologue rendu.
- 50% : dossier déposé en préfecture.
- 60% : arrêté préfectoral.
- 80% : arrêté préfectoral complètement mis en œuvre.
- 100% : arrêté préfectoral complètement mis en œuvre et mise en place d’une procédure de suivi de
l’application de l’arrêté.

Sur les dix ressources gérées par la communauté d’agglomération Seine Eure, les dix disposent d’un arrêté
préfectoral de Déclaration d’Utilité Publique (DUP), dont 4 sont complètement mis en œuvre.

31
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

LE CHAMP CAPTANT DES HAUTS-PRES ET L’AGRICULTURE BIOLOGIQUE


PROTECTION DE LA RESSOURCE EN EAU

Dans le cadre du plan de gestion du champ captant des Hauts-Prés à Val de Reuil, la CASE a procédé à
l’acquisition foncière des terrains du périmètre de protection rapproché en vue de la mise en place d'une
agriculture biologique (110ha, dont 80ha "grandes cultures" et 30ha maraîchage).

Ces acquisitions ont été réalisées sur 3 ans (30ha pour la tranche 2009, 35 hectares en 2010 et 37 hectares en
2011) et subventionnées par l’Agence de l’Eau et le Conseil Général à hauteur de 80%.

Après une réorganisation parcellaire, 30 ha ont été dégagés pour mettre en place du maraichage biologique.

La Communauté d’Agglomération Seine Eure, en collaboration avec le Groupement Régionale des Agriculteurs
Biologiques de Haute Normandie (GRAB HN), a relancé fin 2013 un nouvel appel à projet afin de sélectionner
deux nouveaux maraichers sur le site. Les deux nouveaux maraichers qui arriveront début 2014 viendront
compléter une équipe de trois maraîchers individuels, un apiculteur et une entreprise d’insertion sur la zone
maraichère des Hauts-prés.

L’année 2013 a permis aux maraîchers installés d’accomplir


une saison complète de production.

Les légumes produits ont été vendus sur place les mercredis
et samedis matins, sur des marchés mais aussi sous forme de
paniers auprès des particuliers. Cette dernière forme de
commercialisation va se développer dans le courant de
l’année 2014 afin de répondre au mieux aux attentes des
consommateurs du territoire.

Enfin, des rencontres sont prévues entre les producteurs et les communes pour mettre leurs légumes bios au
menu des restaurants scolaires.

Afin de sécuriser la production légumière, la CASE a réalisé des travaux permettant l’irrigation des cultures
(forages et réseaux d’irrigation) ainsi que des aménagements de clôtures anti-lapin tout autour de la zone.
Entré en fonctionnement dans le courant de l’année, le réseau d’irrigation a permis l’installation de nombreuses
serres.

Les céréaliers ont principalement produits de la luzerne. Utilisée fréquemment en tête de rotation, la luzerne
améliore la structure du sol et fixe l’azote atmosphérique dans le sol. Cet azote est ensuite réutilisable par les
cultures suivantes. La majorité de la production de luzerne part vers une coopérative pour être déshydratée pour
l’alimentation animale. Les premières céréales bios arriveront lors des saisons suivantes après environ trois ans
de culture de luzerne.

Après étude de faisabilité, le bâtiment attenant à la zone de maraichage a été acquis courant 2012. Cette
ancienne friche industrielle va être réaménagée en « Pôle régional d’agriculture biologique. Tous les acteurs de
la Bio en Haute Normandie s’installeront dans le bâtiment nouvellement aménagé. L’année 2013 a permis la
réalisation de l’avant-projet simplifié qui a été présenté à l’ensemble des acteurs concernés. Après les phases
administratives, les travaux sont programmés pour le dernier trimestre 2014.

32
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Le taux de réclamations [(Nombre de réclamations laissant une trace écrite/nombre d’abonnés) * 1000] est
présenté ci-après par exploitant :

Nombre de réclamations écrites 46


Nombre d’abonnés 27 699
Taux de réclamations 1,66 pour mille

Le taux de réclamations en 2013 est plus important qu’en 2012 (20 réclamations écrites en 2012).

Le taux d’occurrence [(Nombre de coupures, Nombre d'abonnés) * 1000] est présenté ci-après par exploitant :

Nombre de coupures non programmées 79


Taux d'occurrence 2,5 pour milles
* Il s’agit des interruptions de service pour lesquelles le client n’a pas été prévenu au minimum 24 heures à l’avance.

Le taux d’occurrence des interruptions de service est comparable à celui de 2012.

Le taux de respect du délai maximal d'ouverture des branchements [(Nombre d'ouvertures dans les délais,
Nombre total d'ouvertures) *100] est présenté ci-après par exploitant :

Nombre total d'ouvertures 2 425


Délai maximal d'ouverture des branchements 1 jour
Nombre d'ouvertures réalisées dans les délais 2 425
Taux de respect 100 %

L’évolution du taux d’ouverture de branchements entre 2012 et 2013 est stable.

Ces indices et taux complémentaires sont donnés à titre indicatif, pour information.
Les données sont issues des tableaux récapitulatifs présentés en annexe.

Nombre d'interventions pour fuite sur canalisation 44


Longueur du réseau 634 722
Indice linéaire de réparation des fuites 0,006 %
Nombre d'intervention pour fuite sur branchement 66
Nombre de branchements 25 059
pourcentage de branchements réparés 0,26 %
Nombre de branchements renouvelés par la collectivité 304
Nombre de branchements renouvelés par le délégataire 27
Taux de renouvellement des branchements 1,32%
Nombre de branchements neufs 103
Taux de création des branchements 0,4%
Nombre de compteurs renouvelés 548
Taux de renouvellement des compteurs 1,86%

33
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Capacité de production : Volume maximal qui peut être prélevé.


EPCI : établissement public de coopération intercommunale.
Indice linéaire de pertes en réseau : Il est égal au volume perdu en distribution par jour et par kilomètre de
réseau (hors linéaire de branchements). Cette perte est calculée par différence entre le volume mis en
distribution et le volume consommé autorisé. Il est exprimé en m3,km,jour.
Indice linéaire des volumes non comptés : Il est égal au volume journalier non compté par kilomètre de réseau
(hors linéaires de branchements).
Le volume non compté est la différence entre le volume mis en distribution et le volume comptabilisé. L’indice est
exprimé en m3,km,jour.
Pertes : Elles se calculent en faisant la différence entre le volume consommé autorisé et le volume mis en
distribution.
Prélèvement autorisé : Prélèvement autorisé par l’arrêté de DUP.
Rendement de réseau : selon le décret du 2 mai 2007, le rendement du réseau se calcule de la façon suivante

[volume consommé autorisé] + [volume vendu]


Rendement (%) = X 100
[volume produit] + [volume acheté]

Taux d’impayés : Taux d’impayés au 31 décembre de l’exercice présenté sur les factures émises au titre de
l’année précédente.
Taux d’occurrence des interruptions de service : Nombre total d’interruptions non programmées affectant
plus d’un branchement par milliers d’abonnés. Sont prises en compte les interruptions liées au fonctionnement du
réseau public non programmés et celles pour lesquelles les habitants n’ont pas été prévenus au moins 24h à
l’avance.
Taux de conformité aux paramètres micro-biologiques : Nombre de prélèvements micro-biologiques
conformes, nombre de prélèvements micro-biologiques réalisés OU pourcentage de prélèvements micro-
biologiques conformes.
Taux de conformité aux paramètres physico-chimiques : Nombre de prélèvements physico-chimiques
conformes, nombre de prélèvements physico-chimiques réalisés OU pourcentage de prélèvements physico-
chimiques conformes.
Taux de desserte : Pourcentage de la population desservie dans la commune.
Taux de réclamation : C'est le nombre de réclamations écrites par milliers d’abonnés. Les réclamations prises
en compte sont de toutes natures relatives au service de l’eau (notamment celles relatives aux non-conformités
réglementaires et au non-respect des engagements pris pour l’exécution de service), à l’exception de celles qui
sont relatives au niveau de prix.
Volume acheté : Volume d’eau potable acheté à un service d’eau extérieur.
Volume comptabilisé : Volume résultant des relevés des appareils de comptage des abonnés.
Volume consommateurs sans comptage : Volume utilisé sans comptage par des usagers connus, avec
autorisation. C’est un volume estimé.
Volume consommé autorisé : Il est égal à la somme des volumes comptabilisé, consommateurs sans
comptage et de service du réseau.
Volume de service du réseau : Volume utilisé pour l’exploitation du réseau de distribution. C’est un volume
estimé.
Volume mis en distribution : Volume d’eau potable introduit dans le réseau de distribution à destination des
clients implantés sur le territoire. Il est égal à la somme des volumes produit et acheté moins le volume vendu en
gros.
Volume produit : Volume issu des ouvrages de production du service pour être introduit dans le réseau de
distribution.
Volume vendu à d’autres services publics (vendu en gros) : Volume d’eau potable vendu à un service d’eau
extérieur.
Volume vendu aux abonnés : Volume facturé aux abonnés total.

34
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 35 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

ANNEXES
du rapport annuel sur le prix et la qualité de l’eau
Service public de l’eau potable

ANNEXE 1 : DETAIL DES AVENANTS AUX DIFFERENTS CONTRATS D’AFFERMAGE ...............................................- 37 -


ANNEXE 2 : ORIGINE DE L’EAU POTABLE PAR COMMUNE ..............................................................................- 39 -
ANNEXE 3 : CARACTERISTIQUES TECHNIQUES, QUANTITATIVES ET QUALITATIVES DES RESSOURCES EN EAU ..........- 41 -
ANNEXE 4 : NOMBRE ET TYPE D’ABONNES PAR SECTEUR DE DISTRIBUTION ..................................................... - 53 -
ANNEXE 5 : REPARTITION DES VOLUMES VENDUS PAR SECTEUR DE DISTRIBUTION ET PAR TYPE D’ABONNES. .........- 55 -
ANNEXE 6 : SYNTHESE 2013 DE L’A.R.S. SUR LA QUALITE DE L’EAU PAR SYSTEME DE PRODUCTION .................... - 57 -
ANNEXE 7 : CONCLUSIONS DE LA SURVEILLANCE ANNUELLE DE L’A.R.S. POUR LES ZONES DE DISTRIBUTION ALIMENTEES
PAR DES RESSOURCES NON GEREES PAR LA CASE. ........................................................................... - 72 -
ANNEXE 8 : LISTE DES TRAVAUX ET DES INTERVENTIONS PONCTUELLES REALISES SUR LE RESEAU EN 2013 ..........- 73 -
ANNEXE 9 : BRANCHEMENTS PLOMB .......................................................................................................- 77 -
ANNEXE 10 : BILAN DES PRODUCTIONS, ACHATS, IMPORTATIONS, VENTES, ET EXPORTATION D’EAU DES DIFFERENTS
SECTEURS DE DISTRIBUTION (Y COMPRIS ENTRE SECTEURS). ............................................................... - 78 -
ANNEXE 11 : INDICE LINEAIRE DE PERTES EN RESEAU ................................................................................. - 80 -

- 36 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Annexe 1 : Détail des avenants aux différents contrats d’affermage

EAU POTABLE
Etendue du Avenants
Commune Type de contrat Entreprise
contrat N° Date
1 17/12/2002
ACQUIGNY Production et
Affermage Veolia eau 2 13/05/2005
distribution
3 21/07/2009
1 06/12/1987
2 21/01/0998
3 05/02/1999
4 30/12/2002
AMFREVILLE SOUS LES MONTS Affermage Distribution Veolia eau 5 30/12/2003
6 13/05/2005
7 29/09/2005
8 21/07/2009
9 18/09/2013
PINTERVILLE
VIRONVAY
Affermage Distribution Veolia eau 1 24/06/2010
1 16/10/1987
2 19/11/1988
3 26/01/1990
LE MANOIR SUR SEINE 4 16/08/1991
PITRES 5 20/12/1993
PONT DE L’ARCHE Production et 6 23/04/1999
POSES
Affermage Veolia eau
distribution 7 14/05/1999
8 07/04/2000
LERY 9 17/12/2002
10 13/05/2005
11 21/07/2009
12 29/05/2013
1 25/02 et 11/03/1993
2 12/05 et 16/06/1997
3 27/01 et 19/02/1999
INCARVILLE 4 02/07 et 12/07/1999
Affermage Distribution Veolia eau
5 17/12/2002
6 13/05/2005
7 21/07/2009
8 18/09/2013
1 17/03/1999
2 06/07/1999
LA HAYE LE COMTE 3 17/12/2002
Affermage Distribution Veolia eau
4 13/05/205
5 21/07/2009
6 18/09/2013
1 10 et 30/06/1992
2 05/04/1993
3 27/06/1997
4 27/01 et 19/02/1999
LOUVIERS Affermage Distribution Veolia eau 5 02 et 12/07/1999
6 17/12/2002
7 13/05/2005
8 21/07/2009
9 18/09/2013
- 37 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Etendue du Avenants
Commune Type de contrat Entreprise
contrat N° Date
1 02 et 12/07/1999
2 15 et 30/07/1999
LE VAUDREUIL
3 17/12/2002
Affermage Distribution Veolia eau
4 13/05/2005
5 21/07/2009
6 18/09/2013
PORTEJOIE Affermage Distribution Véolia Eau 1 29/05/2013
1 16/10/2000
ST-ETIENNE DU VAUVRAY 2 17/12/2002
ST-PIERRE DU VAUVRAY
Production et
Affermage Veolia eau 3 13/05/2005
distribution
TOURNEDOS SUR SEINE 4 21/07/2009
5 18/09/2013
1 13/02/1991
2 10/04/1991
3 10 et 16/06/1992
4 12/05/1997
VAL DE REUIL
5 27/01 et 19/02/1999
Affermage Distribution Veolia eau
6 02 et 12/07/1999
7 17/12/2002
8 13/05/2005
9 21/07/2009
10 18/09/2013
AMFREVILLE SUR ITON
ANDE
CONNELLES
CRASVILLE
HERQUEVILLE
HEUDEBOUVILLE Production 01/07/2009
LA HAYE MALHERBE
Affermage Veolia eau
distribution 1 22/06/2010
LA VACHERIE
LE MESNIL JOURDAIN
QUATREMARE
SURTAUVILLE
SURVILLE
ALIZAY
CRIQUEBEUF
IGOVILLE
LES DAMPS Affermage distribution Véolia Eau 12 29/05/2013
MARTOT
MONTAURE
TOSTES
LOUVIERS 1 1997
VAL DE REUIL
Concession Production Veolia eau 2 21/07/2009
3 18/09/2013

- 38 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Annexe 2 : Origine de l’eau potable par commune


Commune alimentée Nom du forage Commune Collectivité gérant le forage
Quartier est Forage « Le Bas du Hamelet » Pinterville CASE
Acquigny
Quartier ouest Forage « Le mauvais Pas » Acquigny CASE
Alizay Forage « La Grande Aulnay » Douville CASE
Partie haute Forage Les Andelys II Les Andelys SAEP du Vexin Normand
Amfreville sous
Pont Saint Pierre via Commune de Pont Saint
les Monts Partie basse Forage « Les Bouleaux »
Romilly et Pîtres Pierre
Forages « La Cote Cave » et « La Grande Brèche » Houetteville SAEP d’Hondouville
Amfreville sur Partie basse (hors La Mare Hermier)
Iton Forage « Le mauvais Pas » Acquigny CASE
Partie haute (hameau La Mare Hermier) Forage « Le Hom » La Vacherie SERPN
Andé Forage « La Grande Vallée » Herqueville CASE
Connelles Forage « La Grande Vallée » Herqueville CASE
Crasville Forage « Le Puits » Surtauville CASE
Criquebeuf sur Seine Forage du « Val à Loup » Pont de l’Arche CASE
Igoville Forage « La Grande Aulnay » Douville CASE
Herqueville Forage « La Grande Vallée » Herqueville CASE
Bourg Forage « Lormais I » Venables C.C. Eure Madrie Seine
Heudebouville
Ecoparc Forage « Le Bas du Hamelet » Pinterville CASE
Incarville Champ captant « Les Hauts-Prés » Val de Reuil CASE
La Haye le Comte Champ captant « Les Hauts-Prés » Val de Reuil CASE
Saint-Cyr la
Bourg Forages « Le Valanglier » et « Le Moulin Vorin » SERPN
La Haye Malherbe Campagne
Hameau La Vallée Forages « Les Cailloux » et « Les Rouquis » Montaure et Tostes CASE
Partie basse (Le Hom et La Vacherie) Forages « La Cote Cave » et « La Grande Brèche » Houetteville SAEP d’Hondouville
La Vacherie
Partie haute (Carcouet et Verdun) Forage « La Neuve » Brosville SAEP Evreux Nord
Le Manoir sur Seine Forage de Douville Douville CASE
Le Mesnil Jourdain Forage « Le Hom » La Vacherie SERPN
Les Damps Forage du « Val à Loup » Pont de l’Arche CASE
Léry Champ captant « Les Hauts-Prés » Val de Reuil CASE
Le Vaudreuil Champ captant « Les Hauts-Prés » Val de Reuil CASE

- 39 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Commune alimentée Nom du forage Commune Collectivité gérant le forage


Champ captant « Les Hauts-Prés » Val de Reuil
Louviers CASE
Forage « Le Bas du Hamelet » Pinterville
Martot Forage du « Val à Loup » Pont de l’Arche CASE
Montaure Forages « Les Cailloux » et « Les Rouquis » Montaure et Tostes CASE
Commune de Pont Saint
Hors quartier Saint-Martin Forage « Les Bouleaux » Pont St-Pierre
Pîtres Pierre
Quartier Saint-Martin Forage « La Lampe » Alizay CASE
Forage du « Val à Loup » Pont de l’Arche CASE
Pont de l’Arche
Forage du « Val à Loup2 » Pont de l’Arche CASE
Portejoie Champ captant « Les Hauts-Prés » Val de Reuil CASE
Poses Forage du « Val à Loup » Pont de l’Arche CASE
Pinterville Forage « Le Bas du Hamelet » Pinterville CASE
Quatremare Forage « Le Hom » La Vacherie SERPN
St-Etienne du Vauvray
Champ captant « Les Hauts-Prés » Val de Reuil CASE
St-Pierre du Vauvray
Partie Sud Forage « Le Puits » Surtauville CASE
Surtauville Saint-Cyr la
Partie Nord Forages « Le Valanglier » et « Le Moulin Vorin » SERPN
Campagne
Surville Forage « Le Hom » La Vacherie SERPN
Tostes Forages « Les Cailloux » et « Les Rouquis » Montaure et Tostes CASE
Tournedos sur Seine Forage du « Val à Loup »
Val de Reuil CASE
Val de Reuil Champ captant « Les Hauts-Prés »
Vironvay Forage « Le Bas du Hamelet » Pinterville CASE

- 40 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Annexe 3 : Caractéristiques techniques, quantitatives et qualitatives des


ressources en eau

- 41 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

LE CHAMP CAPTANT DES « HAUTS-PRES »

Année de création : 1994


Lieu d’implantation : commune de Val-de-Reuil
Communes alimentées : Incarville, La Haye Le Comte, Léry, Louviers, Le Vaudreuil et Val de Reuil, Saint
Pierre du Vauvray, Saint Etienne du Vauvray, Tournedos et Portejoie.
Capacité nominale : 16 000 m3/jour - 900 m3/heure
Taux moyen de mobilisation de la ressource : 57.2 %
Evolution de la production :

Année 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013


Volume
produit 3 429 857 3 541 025 3 473 535 3 269 846 2 999 210 3 023 937 3 025 910 3 331 678
En m3/an
Taux de
58,7 % 60,6 % 59,4 % 56 % 51.3% 51,8 % 51,8% 57,0%
mobilisation

Répartition des volumes produits en 2013 :

Volumes (m3) Pourcentage


Louviers - La Haye le Comte - Incarville 1 238 106 37.2 %
Val de Reuil
Le Vaudreuil
1 928 328 57.9 %
Saint-Pierre et Saint-Etienne du Vauvray, Tournedos sur Seine et
Portejoie, Lery
Total 3 166 434 95 %

Traitement de l’eau produite :


- décarbonatation catalytique à la soude (pour l’adoucissement de l’eau),
- ozonation et une filtration sur sable et anthracite (pour éliminer le fer et le manganèse),
- chloration (pour maintenir la qualité bactériologique de l’eau).

Dureté de l’eau de nappe : entre 30°F et 38°F (fortement calcaire)


Dureté de l’eau après traitement : 21°f en moyenne, 24°f maximum.

Surveillance des points de captage et de l’unité de production (usine des Hauts-Prés) :

ARS Délégataire
Analyses Nombre d’analyses Nombre d’analyses Nombre d’analyses Nombre d’analyses
réalisées non conformes réalisées non conformes
Bactériologiques 12 0 12 0
Physico-chimiques 12 0 2 0

Nb : L’exploitant réalise des analyses bactériologiques supplémentaires en réseau. Aucune non-conformité n’a été
décelée en 2013.

- 42 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

La qualité moyenne de l’eau distribuée est la suivante :


- Dureté : 21 °F (grâce à l’usine de traitement des Hauts Prés)
- Nitrates : 1 mg/l (très grande qualité de la ressource)
Appréciation générale de l’A.R.S. : « L’eau distribuée en 2013 est de qualité satisfaisante. Une contamination
bactériologique de courte durée a été observée sans risque pour la santé. L’eau peut être consommée par tous »
Mesures de prévention pour la qualité de la production
Comme le prévoit la réglementation actuellement en vigueur, un Arrêté Préfectoral du 24 décembre 1996 déclarait
cette ressource d’utilité publique et fixait trois périmètres de protection pour les quatre forages du champ captant.
- Un périmètre de protection immédiat clôturé d’une superficie de 37 500 m².
- Un périmètre de protection rapproché d’une superficie de 127 ha 65 a 40 ca.
- Un périmètre de protection éloigné d’une superficie de 480 ha.

Par décision du Tribunal Administratif de Rouen en date du 31 août 1998 cet Arrêté a été annulé. La communauté
d’agglomération Seine-Eure n’a pas été informée de cette annulation et ne l’a appris de manière indirecte qu’en fin
d’année 1998.
La procédure de DUP en cours en 2008 a abouti. L’arrêté préfectoral de DUP est daté du 29/06/2009.

Interventions réalisées en 2013

En novembre, Renouvellement en préventif de l'équipement "pc supervision" sur l'installation "Usine de Production d'eau
potable des Hauts Prés"
En février, Rénovation partielle en préventif de l'équipement "pompe reprise val de reuil 2" sur l'installation "Usine de
Production d'eau potable des Hauts Prés"
En juillet, Renouvellement en préventif de l'équipement "telesurveillances" sur l'installation "Usine de Production d'eau
potable des Hauts Prés"
En juin, Rénovation partielle en préventif de l'équipement "pompe forage 1" sur l'installation "Usine de Production d'eau
potable des Hauts Prés"
En septembre, Rénovation partielle en préventif de l'équipement "hydraulique alim microsable 2" sur l'installation "Usine de
Production d'eau potable des Hauts Prés"
En septembre, Renouvellement en préventif de l'équipement "pompe alimentation microsable 2" sur l'installation "Usine de
Production d'eau potable des Hauts Prés"
En juillet, Rénovation partielle en préventif de l'équipement "structure metal decarbonateur 1" sur l'installation "Usine de
Production d'eau potable des Hauts Prés"

- 43 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

CAPTAGE D’ACQUIGNY, LIEU-DIT « LE MAUVAIS PAS »

Année de création : 1990


Lieu d’implantation : commune d’Acquigny
Communes alimentées : Acquigny ouest
Interconnexion (2007) : Vironvay, Pinterville.
Capacité nominale : 1 300 m3/jour
Taux moyen de mobilisation de la ressource : 17,4 %
Evolution de la production :

Année 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013


Volume
56 384 m3 34 782 m3 84 635 m3 78 241 m3 92720 89 483 m3 86 667m3 94 393m3
produit
Taux de
mobilisation 11,9 % 7,3 % 17,7 % 16,5 % 19.5% 18,9 % 18.2 % 19.89%

Traitement de l’eau produite :


- désinfection au chlore gazeux avant distribution (chloration sur la canalisation de refoulement).
Surveillance des points de captage et de l’unité de production :
ARS Délégataire
Analyses Nombre d’analyses Nombre d’analyses Nombre d’analyses Nombre d’analyses
réalisées non conformes réalisées non conformes
Bactériologiques 9 0 7 0
Physico-chimiques 9 0 0 0

Nb : L’exploitant réalise des analyses bactériologiques supplémentaires en réseau. Aucune non-conformité n’a été
décelée en 2013.
La qualité moyenne de l’eau distribuée est la suivante :
- Dureté : 30 °F
- Nitrates : 28 mg/l.
Appréciation générale de l’A.R.S. : « L’eau distribuée en 2013 est de bonne qualité. Elle peut être consommée
par tous »
Mesures de prévention pour la qualité de la production
Un Arrêté Préfectoral en date du 28 mars 1990 déclare cette ressource d’utilité publique et fixe trois périmètres de
protection :
- périmètre de protection immédiat clos et acquis en toute propriété par la commune d’Acquigny (parcelle au
lieu-dit « Les Prats »).
- périmètre de protection rapproché d’une superficie de 14,5 ha environ, composé de 13 ha de parcelles
agricoles et 4,5 ha de bois, inclus pour sa totalité sur la commune d’Acquigny.
- périmètre de protection éloigné d’une superficie de 83 ha environ, prolongeant le périmètre rapproché vers le
sud-ouest, sur le territoire des communes d’Acquigny et Amfreville sur Iton.
Cet arrêté réglemente les activités et servitudes afférentes à l’instauration de ces périmètres dans le but de
protéger la qualité de la ressource.
Interventions réalisées en 2013
En novembre, Renouvellement en curatif de l'équipement "ballon anti-bélier"
En mars, Rénovation partielle en préventif de l'équipement "clôture et portail" sur l'installation "Réservoir d'Acuigny"

- 44 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

CAPTAGE DE PINTERVILLE, LIEU-DIT « LE BAS DU HAMELET »

Année de création : 1995


Lieu d’implantation : commune de Pinterville
Communes alimentées : Vironvay, Pinterville, Heudebouville (Ecoparc), Acquigny est, Louviers (Les Monts)
Interconnexion (2007) : Acquigny ouest
Capacité nominale : 2 x 150 m3/h
Taux moyen de mobilisation de la ressource : 7,5 %
Evolution de la production :

Année 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013


Volume
219 921 221 269 198 789 185 659 261 573 185 281 199 842 207 815
produit m3
Taux de
8,4 % 8,4 % 7,6 % 7% 9,95% 7,0 % 7.6 % 7.9 %
mobilisation

Traitement de l’eau produite :


- stérilisation au chlore au niveau de la canalisation de refoulement.

Surveillance des points de captage et de l’unité de production :

ARS Délégataire
Analyses Nombre d’analyses Nombre d’analyses Nombre d’analyses Nombre d’analyses
réalisées non conformes réalisées non conformes
Bactériologiques 3 0 6 0
Physico-chimiques 3 0 0 0

L’exploitant réalise des analyses bactériologiques supplémentaires en réseau. Aucune non-conformité n’a été
décelée en 2013.

La qualité moyenne de l’eau distribuée est la suivante :


- Dureté : 32 °F
- Nitrates : 27 mg/l.
Appréciation générale de l’A.R.S. : « L’eau distribuée en 2013 est de bonne qualité. Elle peut être consommée
par tous »
Mesures de prévention pour la qualité de la production
Conformément à la réglementation actuellement en vigueur, un Arrêté Préfectoral en date du 20 décembre 1995
déclare le forage de Pinterville d’utilité publique. Il fixe les périmètres de protection immédiat, rapproché et éloigné
et réglemente les activités et servitudes afférentes à l’instauration de ces périmètres, dans le but de protéger la
qualité de la ressource.

Interventions réalisées en 2013

NEANT

- 45 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

CAPTAGE DE PONT DE L’ARCHE, LIEU-DIT « LE VAL A LOUP »

Année de création : 1993


Lieu d’implantation : commune de Pont de l’Arche
Communes alimentées : Pont de l’Arche, Poses, Les Damps, Martot, Criquebeuf.
Interconnexion : Léry
Capacité nominale : 200 m3/h.
Taux moyen de mobilisation de la ressource : 29,5 %

Evolution de la production :

Année 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013


Volume
219 921 221 269 198 789 185 659 261573 185 281 199 842 207 815
produit
Taux de
8,4 % 8,4 % 7,6 % 7% 9,95% 7,0 % 7.6 % 7.9 %
mobilisation

Traitement de l’eau produite :


- Chloration.

Surveillance des points de captage et de l’unité de production :

ARS Délégataire
Analyses Nombre d’analyses Nombre d’analyses Nombre d’analyses Nombre d’analyses
réalisées non conformes réalisées non conformes
Bactériologiques 5 0 13 0
Physico-chimiques 5 0 0 0

L’exploitant réalise des analyses bactériologiques supplémentaires en réseau. Aucune non-conformité n’a été
décelée en 2013.

La qualité moyenne de l’eau produite sur le captage de Pont de l’Arche est la suivante :
- Dureté : 30 °F
- Nitrates : 2 mg/l

Appréciation générale de l’A.R.S. : « L’eau distribuée en 2013 est de bonne qualité. Elle peut être consommée
par tous »

Mesures de prévention pour la qualité de la production :


Le forage du « Val à Loup » situé sur la commune de Pont de l’Arche et alimentant Poses et Pont de l’Arche
bénéficie d’un arrêté préfectoral en date du 20 mai 2011 déclarant cette ressource d’utilité publique et instaurant
des périmètres de protection.

Interventions réalisées en 2013

- 46 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

CAPTAGE DE PONT DE L’ARCHE, LIEU-DIT « LE VAL A LOUP 2»

Année de création : 2009


Lieu d’implantation : commune de Pont de l’Arche
Communes alimentées : Pont de l’Arche, Poses, Les Damps, Martot, Criquebeuf.
Interconnexion : Léry
Capacité nominale : 80 m3/h.
Taux moyen de mobilisation de la ressource : 27,6 %

Evolution de la production :

Année 2010 2011 2012 2013


Volume
51 600 m3 220 038 m3 328 899 m3 234 826 m3
produit
Taux de
18% 31,4% 46.9 % 33,5 %
mobilisation

Mesures de prévention pour la qualité de la production :

Le forage du « Val à Loup 2 » situé sur la commune de Pont de l’Arche et alimentant Poses et Pont de l’Arche
bénéficie d’un arrêté préfectoral en date du 20 mai 2011 déclarant cette ressource d’utilité publique et instaurant
des périmètres de protection.

Interventions réalisées en 2013

- 47 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

CAPTAGE D’HERQUEVILLE, « LA GRANDE VALLEE »

Année de création : 1975


Lieu d’implantation : commune d’Herqueville
Communes alimentées : Andé, Herqueville et Connelles.
Interconnexion :
Capacité nominale : 1 920 m3/jour
Taux moyen de mobilisation de la ressource : 15,8 %

Evolution de la production :

Année 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013


Volume
105 581 133 189 125 380 104 200 92 403 93 167 102 865 99 044
produit m3
Taux de
15,1 % 19 % 17,9 % 14,8 % 13.19% 13,3 % 14.7 % 14.1 %
mobilisation

Traitement de l’eau produite :


- Chloration.

Surveillance des points de captage et de l’unité de production :

ARS Délégataire
Analyses Nombre d’analyses Nombre d’analyses Nombre d’analyses Nombre d’analyses
réalisées non conformes réalisées non conformes
Bactériologiques 3 0 26 0
Physico-chimiques 3 0 0 0

L’exploitant réalise des analyses bactériologiques supplémentaires en réseau. Aucune non-conformité n’a été
décelée en 2013.

La qualité moyenne de l’eau distribuée est la suivante :


- Dureté : 28°F
- Nitrates : 33 mg/l.

Appréciation générale de l’A.R.S. : « L’eau distribuée en 2013 est de bonne qualité. Elle peut être consommée
par tous »

Mesures de prévention pour la qualité de la production


Le forage situé sur la commune d’Herqueville bénéficie d’un arrêté préfectoral en date du 29 juillet 1975 déclarant
cette ressource d’utilité publique et instaurant des périmètres de protection.

Interventions réalisées en 2013

Néant.

- 48 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

CAPTAGE DE SURTAUVILLE, LIEU-DIT « LE PUITS »

Année de création : 1951


Lieu d’implantation : Surtauville
Communes alimentées : Surtauville (Nord, 2/3), Crasville
Interconnexion : SERSAEP (St Didier des Bois)
Capacité nominale : 144 m3/j
Taux moyen de mobilisation de la ressource : 31.4 %

Evolution de la production :

Année 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013


Volume
34 704 13 109 13 339 14 647 14 845 10 008 11 374 9 305
produit m3
Taux de
66 % 24,9 % 25,3 % 27,9 % 28.2% 19 % 22 % 17.7%
mobilisation

Traitement de l’eau produite :


- Chloration.

Surveillance des points de captage et de l’unité de production :

ARS Délégataire
Analyses Nombre d’analyses Nombre d’analyses Nombre d’analyses Nombre d’analyses
réalisées non-conforme réalisées non conformes
Bactériologiques 2 0 26 1
Physico-chimiques 2 0 0 0

L’exploitant réalise des analyses bactériologiques supplémentaires en réseau. 1 non-conformité a été décelée en
2013.

La qualité moyenne de l’eau distribuée est la suivante :


- Dureté : 28°F
- Nitrates : 31 mg/l.

Appréciation générale de l’A.R.S. : « L’eau distribuée en 2013 est de bonne qualité. Elle peut être consommée
par tous »

Mesures de prévention pour la qualité de la production


Ce forage bénéficie d’un arrêté préfectoral en date du 29 juin 2009 déclarant cette ressource d’utilité publique et
instaurant des périmètres de protection

Interventions réalisées en 2013 :

En juillet, Renouvellement en curatif de l'équipement "portail" sur l'installation "Forage de Crasville"


En juillet, Renouvellement en curatif de l'équipement "clôture" sur l'installation "Forage de Crasville"

- 49 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

CAPTAGE DE DOUVILLE, « LA GRANDE AULNAIE »

Année de création : 2002


Lieu d’implantation : commune de Douville
Communes alimentées : Alizay, Amfreville sous les Monts (partie basse), Igoville, Pitres bourg
Interconnexion :
Capacité nominale : 1 600 m3/jour
Taux moyen de mobilisation de la ressource : 76,3 %

Evolution de la production :

Année 2013
Volume
445 601
produit m3
Taux de
76,3 %
mobilisation

Traitement de l’eau produite :


- Chloration.

Surveillance des points de captage et de l’unité de production :

ARS Délégataire
Analyses Nombre d’analyses Nombre d’analyses Nombre d’analyses Nombre d’analyses
réalisées non conformes réalisées non conformes
Bactériologiques 10 0 25 0
Physico-chimiques 10 0 4 0

L’exploitant réalise des analyses bactériologiques supplémentaires en réseau. Aucune non-conformité n’a été
décelée en 2013.

La qualité moyenne de l’eau distribuée est la suivante :


- Dureté : 28°F
- Nitrates : 18 mg/l.

Appréciation générale de l’A.R.S. : « L’eau distribuée en 2013 est de bonne qualité. Elle peut être consommée
par tous »

Mesures de prévention pour la qualité de la production


Le forage situé sur la commune de Douville bénéficie d’un arrêté préfectoral en date du 16 juin 2012 déclarant
cette ressource d’utilité publique et instaurant des périmètres de protection.

Interventions réalisées en 2013

Avril : renouvellement des débitmètres de chloration 1 et 2

- 50 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

CAPTAGE DE MONTAURE, « LES ROUQUIS »

Année de création : 1992


Lieu d’implantation : commune Montaure
Communes alimentées : La Haye Malherbe bourg, Montaure, Tostes
Interconnexion :
Capacité nominale : 480 m3/jour
Taux moyen de mobilisation de la ressource : 69,5 %

Evolution de la production :

Année 2013
Volume
121 680
produit m3
Taux de
69,5 %
mobilisation

Traitement de l’eau produite :


- Chloration.

Surveillance des points de captage et de l’unité de production :

ARS Délégataire
Analyses Nombre d’analyses Nombre d’analyses Nombre d’analyses Nombre d’analyses
réalisées non conformes réalisées non conformes
Bactériologiques 2 0 0
Physico-chimiques 2 0 0

L’exploitant réalise des analyses bactériologiques supplémentaires en réseau. Aucune non-conformité n’a été
décelée en 2013.

La qualité moyenne de l’eau distribuée est la suivante :


- Dureté : 32°F
- Nitrates : 24 mg/l.

Appréciation générale de l’A.R.S. : « L’eau distribuée en 2013 est de bonne qualité. Elle peut être consommée
par tous »

Mesures de prévention pour la qualité de la production


Le forage situé sur la commune de Montaure bénéficie d’un arrêté préfectoral en date du 28 septembre 1993
déclarant cette ressource d’utilité publique et instaurant des périmètres de protection.

Interventions réalisées en 2013

Néant.

- 51 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

CAPTAGE DE MONTAURE, « LES CAILLOUX »

Année de création : 1994


Lieu d’implantation : commune Montaure
Communes alimentées : La Haye Malherbe bourg, Montaure, Tostes
Interconnexion :
Capacité nominale : 180 m3/jour
Taux moyen de mobilisation de la ressource : 65,9 %

Evolution de la production :

Année 2013
Volume
43 324
produit m3
Taux de
65,9 %
mobilisation

Traitement de l’eau produite :


- Chloration.

Surveillance des points de captage et de l’unité de production :

ARS Délégataire
Analyses Nombre d’analyses Nombre d’analyses Nombre d’analyses Nombre d’analyses
réalisées non conformes réalisées non conformes
Bactériologiques 2 0 0
Physico-chimiques 2 0 0

L’exploitant réalise des analyses bactériologiques supplémentaires en réseau. Aucune non-conformité n’a été
décelée en 2013.

La qualité moyenne de l’eau distribuée est la suivante :


- Dureté : 32°F
- Nitrates : 24 mg/l.

Appréciation générale de l’A.R.S. : « L’eau distribuée en 2013 est de bonne qualité. Elle peut être consommée
par tous »

Mesures de prévention pour la qualité de la production


Le forage situé sur la commune de Montaure bénéficie d’un arrêté préfectoral en date du 11 septembre 1996
déclarant cette ressource d’utilité publique et instaurant des périmètres de protection.

Interventions réalisées en 2013

Néant.

- 52 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Annexe 4 : Nombre et type d’abonnés par secteur de distribution

Abonnés 2012 Abonnés 2013


Habitants Nb habitants
Evolution
Commune Non (données par
Domestiques Domestiques Non domestiques 2012/2013
domestiques Total Total INSEE) abonnement
ou assimilés ou assimilés ou assimilés
ou assimilés
Acquigny 692 12 704 692 12 704 +0% 1 610 2.3
Crasville
Surauville
Surville
Quatremare 1480 0 1480 1577 0 1577 +6,5% 3 526 2.2
Le Mesnil Jourdain
Amfreville/Iton
La Vacherie
Connelles 86 2 88 84 2 86 -2,2% 207 2.4
Heudebouville 345 3 348 353 3 356 +2,3% 827 2.3
Louviers
Incarville 8357 16 8373 8308 16 8324 -0,6% 19 807 2.4
La Haye Le Comte
La Haye Malherbe
Montaure 1 328 0 1 328 3 028 2.3
Tostes
Pinterville
479 8 487 490 8 498 +2,2% 1 099 2.2
Vironvay
Criquebeuf/Seine
Le Manoir/Seine
Les Damps
Martot 5 133 2 5 135 12 112 2.3
Pîtres
Pont de l’Arche
Poses

- 53 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Abonnés 2012 Abonnés 2013


Habitants Nb habitants
Evolution
Commune Non (données par
Domestiques Domestiques Non domestiques 2012/2013
domestiques Total Total INSEE) abonnement
ou assimilés ou assimilés ou assimilés
ou assimilés
Val de Reuil
Portejoie
Le Vaudreuil
Léry 7321 75 7396 7450 75 7 525 +0.07% 21 828 2.9
St Etienne du Vauvray
St Pierre
Tournedos
Andé
608 5 613 620 4 624 +0.18% 1 293 2.1
Herqueville
Amfreville s/ Monts 210 0 210 213 0 213 0% 553 2,6
Alizay
1 325 4 1 329 3 062 2,3
Igoville
Total 27 573 126 27 699 68 965 2,5

- 54 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Annexe 5 : Répartition des volumes vendus par secteur de distribution et par type d’abonnés.
Consommation non domestique Consommation totale 2013
Consommation domestique ou assimilé 2013
ou assimilé 2013 (365 jours)
Commune
Evolution Conso unitaire Evolution Evolution
Volume (m3) Pourcentage Volume (m3) Pourcentage Volume (m3)
2012/2013 (m3/an) 2012/2013 2012/2013
Acquigny 63 310 93,6% -15,2% 91,5 4 333 6,4% +9,6% 67 643 - 14,0%
Crasville
Surauville
Surville
Quatremare 145 737 100% -0,7% 98,5 145 737 -0,7%
Le Mesnil Jourdain
Amfreville/Iton
La Vacherie
Connelles 7 252 55,8% +0,7% 86,3 5 735 44,2% -35,8% 12 987 -19,5%
Heudebouville 33 022 95,6% +5,6% 93,5 1 520 4,4% -113,4% 34 542 +3,6%
Louviers
Incarville 859 190 81,4% -0,6% 102,8 196 707 8,6% +7,9% 1 055 897 +0,8%
La Haye Le Comte
La Haye Malherbe
Montaure 138 788 100% 104,5 138 788
Tostes
Pinterville
84 481 89,5% +31,1% 172,4 9 925 5,5% -75,4% 94 406 +10,0%
Vironvay
Criquebeuf/Seine
Le Manoir/Seine
Les Damps
Martot 510 115 99,2% 99,4% 3 986 0,8% 514 101
Pîtres
Pont de l’Arche
Poses

- 55 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Consommation non domestique Consommation totale 2013


Consommation domestique ou assimilé 2013
ou assimilé 2013 (365 jours)
Commune
Evolution Conso unitaire Evolution Evolution
Volume (m3) Pourcentage Volume (m3) Pourcentage Volume (m3)
2012/2013 (m3/an) 2012/2013 2012/2013
Val de Reuil
Portejoie
Le Vaudreuil
Léry 832 080 53,4% 111,7 725 916 46,6% +12,7% 1 557 996
St Etienne du Vauvray
St Pierre
Tournedos
Andé
58 156 77,3% -14,4% 95,6 17069 22,7 +125,4% 75 225 -0,4%
Herqueville
Amfreville sous les
17 620 100% +9,6% 83,9 17 620 +9,6%
Monts
Alizay
141 027 87,9% 19 334 12,1% 160 361
Igoville

TOTAL CASE 2 890 778 74,6% 104,8 984 525 25,4% 3 875 303

- 56 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Annexe 6 : Synthèse 2013 de l’A.R.S. sur la qualité de l’eau par système de


production

- 57 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 58 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 59 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 60 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 61 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 62 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 63 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 64 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 65 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 66 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 67 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 68 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 69 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 70 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 71 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Annexe 7 : conclusions de la surveillance annuelle de l’A.R.S. pour les zones de distribution alimentées par
des ressources non gérées par la CASE.
Forage Commune Collectivité Communes alimentées Date arrêté DUP Problème de qualité en 2013
Pîtres (hors quartier Saint-Martin) –
Forage « Les
Pont St-Pierre Commune de Pont Saint Pierre Amfreville sous les Monts (partie 28/09/93 Néant
Bouleaux »
basse)
Amfreville sous les Monts (partie
« Andelys II » Les Andelys SAEP Vexin Normand Pas de DUP Néant
haute)
« Le Valanglier » :
Forages « Le
Saint-Cyr la La Haye Malherbe (bourg), 19/02/86
Valanglier » et « Le SERPN Néant
Campagne Surtauville (partie nord) « Le Moulin Vorin » :
Moulin Vorin »
02/03/92
Amfreville sur Iton (hameau La
Mare Hermier uniquement), Le 26/08/96
Forage « Le Hom » La Vacherie SERPN Néant
Mesnil Jourdain, Quatremare, 17/03/94
Surville
Forage « La Côte
Forages « La Cote Amfreville sur Iton (hors hameau La
Cave » : 25/08/89
Cave » et « La Houetteville SAEP d’Hondouville Mare Hermier) et La Vacherie Néant
Forage « La Grande
Grande Brèche » (hameau Le Hom)
Brêche » : 12/05/05
Forage « La La Vacherie (hameaux Carcouet et
Brosville SAEP Evreux Nord 24/08/1989 Néant
Neuve Rue » Verdun)
« Lormais I » Venables C.C. Eure Madrie Seine Heudebouville 11/10/1994 Néant

- 72 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Annexe 8 : Liste des travaux et des interventions ponctuelles réalisés sur le


réseau en 2013
Interventions ponctuelles sur le réseau réalisées en 2013 par le délégataire
(données issues du rapport du délégataire)
Branchements Compteurs remplacés
Secteur de distribution Renouv Fuites réparées
Neufs Quantité Pourcentage
elés
* 1 fuite sur branchement
* 3 mises à niveau de bac
Acquigny 3 15 65 8,6 %
* réparations d’accessoire
* 1 fuite sur canalisation
Amfreville sur Iton –
Le Mesnil Jourdain –
Quatremare – Surville –
La Mare Hermier * 6 fuites sur canalisation
La Vacherie (le Hom) * 30 mises à niveau de bac
11 16 60 1,8 %
Crasville – Surtauville – La * réparations d’accessoire
Vacherie (Carcouet – * 15 fuites sur branchement
Verdun) – La Haye Malherbe
Heudebouville
Connelles Andé erqueville
Louviers * réparations d’accessoire
Incarville 21 9 109 1,1% * fuites sur canalisation
La Haye le comte * fuites sur branchement
Le Manoir sur Seine –Pîtres * fuites sur canalisations
18 1 101 2,5%
– Pont de l’Arche – Poses * fuites sur branchement
Pinterville * fuite sur branchement
1 0 8 1.5 %
Vironvay * fuites sur canalisation
Val de Reuil
Le Vaudreuil - Léry * fuites sur canalisation
St Pierre et St Etienne du 27 0 119 9,0% * réparations d’accessoires
Vauvray * fuites sur branchement
Tournedos, Portejoie
Amfreville sous les Monts 2 0 3 1,4% * fuites sur canalisation
Alizay, Criquebeuf, Igoville,
* 13 mises à niveau de bouche à
Les Damps, Martot, 20 1 83 2,4%
clé
Montaure, Tostes
Total 103 27 548

- 73 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Interventions sous maîtrise d’ouvrage du délégataire

Commune Description des travaux

Acquigny * Renouvellement de 15 branchements d’eau potable


Connelles R.A.S
Amfreville sur Iton – * Renouvellement de 2 branchements d’eau potable
Crasville – Surville * Renouvellement d’un regard
Le Mesnil Jourdain – * Renouvellement d’une ventouse
Surtauville – La * Renouvellement d’une purge en bout de réseau
Vacherie (Hom) – * Renouvellement d’un regard
La Mare Hermier *
* Renouvellement de 12 branchements d’eau
* Renouvellement d’un regard
Heudebouville
* Renouvellement d’une vanne
*
* Renouvellement de 9 branchements d’eau potable
* Renouvellement de 3 vannes
* Renouvellement d’un regard
Louviers-Incarville
* Renouvellement d’une purge en bout de réseau
La Haye le Comte
* Renouvellement d’un clapet
* Renouvellement d’un clapet
* Renouvellement d’un robinet de prise en charge
Val de Reuil-Lery- le * Renouvellement de 78 branchements d’eau potable
Vaudreuil- St Pierre- St * Renouvellement de 3 regards
Etiennedu Vouvray- * Renouvellement d’une vanne
Tournedos *

* RAS
Vironvay-Pinterville

* Renouvellement de 1 branchement d’eau potable


Pont de l’Arche- Poses-
* Renouvellement d’un robinet de prise en charge
Pitres- Le Manoir sur
* Renouvellement de 2 regards
Seine
*

Ande/Herqueville * Renouvellement de 2 branchements d’eau potable

Amfreville sous les


* R.A.S
Monts

Alizay, Criquebeuf,
Igoville, Les Damps,
* Non renseigné
Martot, Montaure,
Tostes

- 74 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Interventions lourdes en 2013

Interventions sous maîtrise d’ouvrage autre que C.A.S.E.

Commune Description des travaux


Amfreville – le Amfreville sur Iton :
Mesnil Jourdain – Route d’Evreux :
Quatremare – - Raccordement sur conduite existante
Surville – la Mare
Hermier – la Le Mesnil Jourdain
Vacherie(leHom) – Rue Vavoville :
Crasville – - Remplacement d’un PI
Surtauville – la
Haie Malherbe Quatremare :
Lotissement le clos des pommiers :
- Raccordement sur conduite existante
Louviers – Louviers :
Incarville – la Haie Ch de St Pierre :
Lecomte - Renouvellement de canalisation dn 60
Rue Curie :
- Renouvellement de canalisation
Rue de la côte verte :
- Renouvellement de canalisation
Rue du canal :
- Pose canalisation en forage dirigé

Le Manoir – Pitres Pont de l’Arche :


– Pont de l’Arche - Rue du Général De Gaulle :
Poses - Réalisation d’une première partie de réseau dn 60 sur 14 ml

Pinterville - Pinterville :
Vironvay Route de Paris :
- Raccordement sur conduite existante
- Supression d’un tronçon de conduite

Val de Reuil – le Lery :


Vaudreuil – St Rue des Emotelles :
Pierre et St - Extension de canalisation PVC 36 X 50 sur 14 ml
Etienne du -
Vauvray - St Pierre du Vauvray :
Tournedos Ferme Vieux Rouen :
- Raccordement sur conduite existante

Val de Reuil :
Rue de la Comminière :
- Raccordement sur conduite dn 60
Le Manoir – Pitres Andé :
– Pont de l’Arche - Résidence Grand Bois Rue Beau Soleil:
Poses - Extension de canalisation dn 60 sur 65 ml

- 75 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Interventions sous maîtrise d’ouvrage C.A.S.E.

budget Commune rue type travaux matériau ml diamètre branchements nb

PONT DE rue du Général de renouvellement


AEP renouvellement F2GS 1665 150 86
L'ARCHE Gaulle branchements
LE rue du Général renouvellement
AEP renouvellement F2GS 730 150 47
VAUDREUIL Leclerc branchements
Ancien Chemin St renouvellement
AEP LOUVIERS renouvellement pehd 357 63 5
Pierre branchements
pehd renouvellement
AEP LOUVIERS rue de la Côte Verte renouvellement 609 125 2
RC branchements
rue Guy de renouvellement
AEP LOUVIERS renouvellement F2GS 578 100 5
Maupassant branchements
renouvellement
AEP LOUVIERS rue Pierre Curie renouvellement F2GS 380 100 23
branchements
AMFREVILLE
SS LES renouvellement
AEP rue de la Mare renouvellement PEHD 410 80 25
MONTS branchements
(2012)
rues de Louviers et renouvellement
AEP ACQUGNY renouvellement F2GS 1438 200 83
d'Evreux branchements
renouvellement
AEP LOUVIERS rue de la Côte Verte renouvellement PEHD 186 125 1
branchements
PINTERVILLE/ Hameau le Moulin à renouvellement
AEP renouvellement 750 19
VIRONVAY Vent RD6015 branchements
renouvellement
AEP LOUVIERS rue Le Massif renouvellement F2GS 60 100
branchements
8
renouvellement
AEP LOUVIERS rue St Louis renouvellement F2GS 100 100
branchements

Sous-total AEP: 7 263,00 ml

- 76 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Annexe 9 : Branchements plomb


Le tableau suivant synthétise le nombre de branchements en plomb renouvelés en 2013 par commune.

Nombre de branchements en
Nombre de branchements en
Secteur de distribution plomb
plomb supprimés en 2013
au 31/12/2013
Louviers-Incarville-La Haye le Comte 5 150
La Haye Malherbe 1 11
Le Manoir sur Seine –Pîtres – Pont de l’Arche
0 7
– Poses
Val de Reuil - Le Vaudreuil – Léry - Saint-Pierre et
0 1
Saint-Etienne du Vauvray – Tournedos sur Seine
Pinterville-Vironvay 0 0
Le Mesnil Jourdain-Surville-Quatremare-Amfreville sur
0 2
Iton (La Mare Hermier)
Surtauville - Crasville 0 0
Acquigny 0 0
Andé – Herqueville 0 0
Connelles 0 0
Heudebouville 0 0
Amfreville sous les Monts 0 0
La Vacherie (Verdun Carcouet) 0 0
Criquebeuf sur Seine 0 1
Les Damps 0 1
Montaure 0 13
Tostes 0 8
Total 6 194

Des enquêtes sur le terrain ont permis au délégataire d’identifier de nouveaux branchements en plomb. Ces enquêtes on
continuées sur début 2013 afin d’établir un bilan précis des branchements restants.

- 77 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Annexe 10 : Bilan des productions, achats, importations, ventes, et exportation d’eau des différents
secteurs de distribution (y compris entre secteurs).
Production 2013 Importations/Achats 2013 Exportations/Ventes 2013
Commune
Volumes (m3) Provenance Volumes (m3) Provenance Volumes(m3) Destination
Usine de production des
3 331 678 m3 3 183 929 m3
Haus-Prés
Pinterville
Forage
Acquigny 94 393m3 22 708m3 Forage Pinterville 25 310 Amfreville/Iton
d’Acquigny
Amfreville sur Iton
25 310 Aquigny
La Vacherie « Triangle » 52 056 m3
26 746 SAEP Hondouville
Et le Hom
La Vacherie (hameaux de
11 693 m3 SAEP Evreux Nord
Carcouet et Verdun)
Crasville
Forage de
Surtauville sud 9 305 m3 11 676 m3 SERPN (via Surtauville)
Surtauville
Surtauville nord
Surville Petit mesnil (via La Haye Le
Quatremare Comte)
Le Mesnil Jourdain
143 939 m3 SERPN
La Mare Hermier
La Haye Malherbe
Les Rouquis
Montaure 165 004 284 m3 SERPN Louviers Les Fosses
Les Cailloux
Tostes
Connelles 14 266 m3 Forage d’Herqueville
Communauté de communes
Forage Pinterville via
Heudebouville Bourg 41 757 m3 Eure Madrie Seine (via 0 m3
Ecoparc
Venables)
Louviers (+ les Monts) Montaure (pour les Fosses)
Incarville 1 119 617 m3 Usine des Hauts-Prés CR Les Monts (39) et
0
La Haye le Comte 26 265 Vironvay Pinterville (40)
Lotissement Pinterville 20 224 Pinterville

- 78 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Production 2013 Importations/Achats 2013 Exportations/Ventes 2013


Commune
Volumes (m3) Provenance Volumes (m3) Provenance Volumes (m3) Destination
Pont de l’Arche
Forage Val à
Pîtres 380 398 m3
Loup1 7 257m3 Tournedos
Le Manoir
Poses 47 594 m3 Interconnexion Léy
Criquebeuf Forage Val à
Les Damps 234 826 m3
Loup2 9 269 m3 Amfreville / Monts
Martot
20 224 m3 Louviers
Pinterville 0 m3 Acquigny
Forage de 22 708 m3 Acquigny
Vironvay 207 815 m3
Pinterville 0 Heudebouville
Ecoparc 0 m3 Heudebouville bourg
26 265 m3 Les Monts

Val de Reuil Forage Pont de l’Arche (pour Le Manoir via


Le Vaudreuil 7257 m3 47594 m3
Tournedos via Poses) interconnexion Léry
Léry
St-Etienne du Vauvray
St-Pierre du Vauvray
Usine de production des
Tournedos sur Seine 1 928 328 m3 13 588 m3 Golf du Vaudreuil
Haus-Prés
Portejoie

Andé Forage
99 044 m3 14266 m3 Connelles
Herqueville d’Herqueville
Pont Saint Pierre (via Romilly
9269 m3
et Pitres)
Amfreville sous les Monts
SAEP Vexin Normand
9 718 m3
(via Vattevile)
Alizay Forage de
445 601 m3 232 524 m3 Romilly/Andelle
Igoville Douville
245 813 m3 achetés 246 112 m3 vendus
Total 4 968 064 m3 produits
(cellules colorées) (cellules colorées)

- 79 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Annexe 11 : Indice linéaire de pertes en réseau


secteur 2013

dont
ml de canalistaions
Commune ILC IPL Etat IPL
réseau hors
branchements

1 ACQUIGNY 28 803 25 283 7,3 rural 2,62 MEDIOCRE


Crasville
Surauville
Surville
2+3+4+5 Quatremare 28 803 64 615 6,2 rural 3,52 MEDIOCRE
Le Mesnil Jourdain
Amfreville/Iton
La Vacherie
6 CONNELLES 4 528 4 088 8,7 rural 0,86 BON
7 HEUDEBOUVILLE 19 633 17 893 5,3 rural 1,10 BON
Louviers
8 Incarville 169 258 122 940 23,5 Semi-rural 4,06 ACCEPTABLE
La Haye Le Comte
La Haye Malherbe
9 Montaure 46 988 40 353 9,4 rural 1,80 ACCEPTABLE
Tostes
Pinterville
10 24 521 22 086 11,7 Semi-rural 5,48 MEDIOCRE
Vironvay
Criquebeuf/Seine
Le Manoir/Seine
Les Damps
11 Martot 135 433 109 993 12,8 Semi-rural 3,29 ACCEPTABLE
Pîtres
Pont de l’Arche
Poses

- 80 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

secteur 2013

dont
ml de canalistaions
Commune ILC IPL Etat IPL
réseau hors
branchements

Val de Reuil
Portejoie
Le Vaudreuil
12 Léry 194 491 157 161 27,2 Semi-rural 5,52 MEDIOCRE
St Etienne du Vauvray
St Pierre
Tournedos
Andé
13 23 573 20 508 10,0 Semi-rural 1,28 BON
Herqueville
14 AMFREVILLE MONTS 14 190 13 140 3,7 rural 0,29 BON
Alizay
15 43 162 36 662 12,0 Semi-rural 3,94 ACCEPTABLE
Igoville

TOTAL CASE 776 630 634 722 16,7 Semi-rural 3,8 ACCEPTABLE

VALEURS GUIDES POUR LES INDICES LINEAIRES DE CONSOMMATION ET DE PERTES


(Source : étude Inter-Agences de l’Eau)
Type de réseau RURAL SEMI-RURAL URBAIN
Indice linéaire de consommation (ILC m3/j/km) < 10 10 < ILC < 30 ILC > 30
Indice linéaire de pertes en réseau (ILP m3/j/km) BON ILP < 1.5 ILP < 3 7 < ILP
Indice linéaire de pertes en réseau (ILP m3/j/km) ACCEPTABLE 1.5 < ILP < 2.5 3 < ILP < 5 7 < ILP < 10
Indice linéaire de pertes en réseau (ILP m3/j/km) MEDIOCRE 2.5 < ILP < 4 5 < ILP < 8 10 < ILP < 15
Indice linéaire de pertes en réseau (ILP m3/j/km) MAUVAIS 4 < ILP 8 < ILP 15 < ILP

- 81 -
- 82 -
SOMMAIRE

I) CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DU SERVICE ........................................................................ 85


1. PRESENTATION DU TERRITOIRE DESSERVI...................................................................................... 85
2. MODE DE GESTION DU SERVICE PUBLIC ......................................................................................... 86
3. LE NOMBRE D’HABITANTS DESSERVIS, D’ABONNES ET VOLUMES FACTURES. ...................................... 87
4. LES AUTORISATIONS DE DEVERSEMENT D’ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS RACCORDES AU RESEAU DE
COLLECTE DES EAUX USEES .................................................................................................................. 89
5. LINEAIRE DE RESEAUX DE COLLECTE ............................................................................................. 91
6. CONTROLES DE BRANCHEMENTS................................................................................................... 94
7. OUVRAGES D’EPURATION DES EAUX USEES .................................................................................... 94
7.1. La station d’épuration de Lery ................................................................................................ 95
7.2. La station d’épuration de l’agglomération de Louviers ............................................................ 99
7.3. La Station d’Epuration d’ECOPARC II .................................................................................. 104
7.4. La station d’épuration d’Alizay .............................................................................................. 107
7.5. La station d’épuration d’Igoville ............................................................................................ 109
7.6. La Station d’épuration d’Acquigny ........................................................................................ 111
7.7. La Station d’Epuration de Martot .......................................................................................... 114
7.8. La Station d’Epuration de la Haye Malherbe ........................................................................ 116
7.9. La Station d’Epuration de Criquebeuf sur Seine ................................................................... 119
7.10. La Station d’Epuration de Bosc Hetrel ................................................................................ 120
7.11. La Station d’Epuration de Surville - la Renardière .............................................................. 120
7.12. La station d’épuration de Val Richard ................................................................................. 121
II) INDICATEURS DE PERFORMANCE ............................................................................................. 122
1. TAUX DE DESSERTE PAR DES RESEAUX DE COLLECTE ................................................................... 122
2. INDICE DE CONNAISSANCE ET DE GESTION PATRIMONIALE DES RESEAUX DE COLLECTE .................... 122
3. CONFORMITE DE LA COLLECTE DES EFFLUENTS ............................................................................ 123
4. CONFORMITE DES EQUIPEMENTS D'EPURATION ............................................................................ 123
5. CONFORMITE DE LA PERFORMANCE DES OUVRAGES D'EPURATION ................................................. 124
6. TAUX DE BOUES EVACUEES DE FAÇON CONFORME ........................................................................ 125
7. TAUX DE DEBORDEMENT DES EFFLUENTS DANS LES LOCAUX DES USAGERS .................................... 125
8. NOMBRE DE POINTS DU RESEAU DE COLLECTE NECESSITANT DES INTERVENTIONS FREQUENTES DE
CURAGE ............................................................................................................................................ 125
9. TAUX MOYEN DE RENOUVELLEMENT DES RESEAUX DE COLLECTE ................................................... 126
10. CONFORMITE DES PERFORMANCES DES EQUIPEMENTS D'EPURATION AU REGARD DES PRESCRIPTIONS
DE LA POLICE DE L'EAU ........................................................................................................................ 126
11. INDICE DE CONNAISSANCE DES REJETS AU MILIEU NATUREL PAR LES RESEAUX DE COLLECTE............ 127
III) GLOSSAIRE................................................................................................................................... 127
ANNEXES............................................................................................................................................ 129

83
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Liste des tableaux

Tableau 1 : mode de gestion des services publics 86


Tableau 2 : nombre d’habitants desservis 87
Tableau 2.1 : volume d’eau assainie facturé 88
Tableau 3 : liste des conventions spéciales de déversement 89
Tableau 5: récapitulatif des linéaires de réseau par système d’assainissement 92
Tableau 6 : récapitulatif des postes de relèvement, DO, bassin de stockage restitution 93
Tableau 7 : indice de connaissance et gestion patrimoniale des réseaux 122
Tableau 8 : conformité de la collecte des effluents 123
Tableau 9 : conformité des équipements d’épuration 124
Tableau 10 : conformité de la performance des ouvrages d’épuration 124
Tableau 11 : Taux de boues évacuées de façon conforme 125
Tableau 12 : performances des équipements d’épuration 126
Tableau 13 : Indice de connaissance des rejets au milieu naturel 127

Annexes

du rapport annuel sur le prix et la qualité de l’eau


Service public de l’assainissement

Annexe 1 : Détail des installations des systèmes d’assainissement : .......................................... 130


Annexe 2 : Interventions réalisées sur le réseau d’assainissement en 2013 ............................... 136
Annexes 3 Travaux réalisés en 2013 ................................................................................................ 140

- 84 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Depuis janvier 2013, suite à la fusion entre la communauté d’Agglomération Seine Eure et la
communauté de communes Seine Bord, l’Agglomération Seine-Eure assure la gestion de 12 systèmes
d’assainissement :

 le système de l’agglomération de Louviers permettant la collecte et le traitement des eaux


usées de Louviers, d’Incarville, du Parc d’activités de la Fringale de Val de Reuil et d’une partie
de Pinterville, La Haye Leconte
 le système d’assainissement de Léry permettant la collecte et le traitement des eaux usées de
Val de Reuil, du Vaudreuil, de Léry, Pont de l’Arche, Pitres, Le Manoir, Saint Pierre et Saint
Etienne du Vauvray, Andé, Poses, Les Damps, Herqueville.
 le système d’assainissement du parc d’activités de Louviers Sud (ECOPARC), Vironvay,
Heudebouville
 le système d’assainissement d’Acquigny,
 le système d’assainissement de la Haye Malherbe
 le système d’assainissement de Surville – le lotissement « la Renardière »
 Le système d’assainissement de Martot
 Le système d’assainissement de Criquebeuf/Seine
 Le système d’assainissement du parc d’activité de Bosc Hétrel
 Le système d’assainissement d’Igoville
 Le système d’assainissement d’Alizay
 Le système d’assainissement du parc d’activité de Val Richard

La communauté d’agglomération Seine-Eure a également en charge la gestion et l’entretien du réseau


d’assainissement des eaux pluviales. Le service public d’assainissement est assuré par une entreprise
privée. Cette entreprise assure l’entretien des réseaux et le fonctionnement des stations d’épuration soit
par délégation soit par un marché de prestation. Les systèmes d’assainissement d’Igoville et Alizay sont
exploités en régie.
N.B : A compter du 1er janvier 2014, les systèmes d’assainissement de Martot, Criquebeuf/Seine, Bosc
Hetrel et Val Richard sont exploités en régie.

- 85 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

La délégation de service public se concrétise par différents traités d’affermage ou de prestations de


service, synthétisés dans le tableau ci-dessous.
Tableau 1 : mode de gestion des services publics
Type de
Communes Entreprise Date du contrat Echéance
contrat
Louviers, Pinterville, La 16/06/1989
Affermage Veolia eau 31 décembre 2017
Haye Lecomte 23/06/1989
25/02/1993
Incarville Affermage Veolia eau 31 décembre 2017
11/03/1993
Val de Reuil, Poses,
Pîtres, Le Manoir Saint
Pierre et Saint Etienne du Affermage Veolia eau 23/12/1986 31 décembre 2017
Vauvray, Andé,
Herqueville
Le Vaudreuil Affermage Veolia eau 11/03/1992 31 décembre 2017
Léry Affermage Veolia eau 16/12/1991 31 décembre 2017
Acquigny Affermage Veolia eau 01/01/1996 1er janvier 2016
Pont de l’Arche Affermage Veolia eau 08/12/1982 31 décembre 2017
Parc d’activités de
Louviers Sud, Vironvay, Prestation de
Veolia eau 01/01/2011 31/12/2015
La Haye Malherbe service
Surville
Prestation de
Martot Veolia eau 01/01/2012 31/12/2014
service
Prestation de
Criquebeuf sur Seine Veolia eau 06/07/2010 31/12/2013
service
Criquebeuf sur Seine Prestation de
Veolia eau 01/07/2011 31/12/2014
ZI Bosc Hetrel service
Criquebeuf sur Seine
Régie CASE / /
ZI Val Richard

Alizay, Igoville Régie CASE / /

Les Damps Affermage Veolia eau 30/06/2015

Les contrats d’affermage ont été contractualisés à différentes dates, les échéances et les durées des
contrats sont donc différentes pour chaque commune.

- 86 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Tableau 2 : nombre d’habitants desservis


Charge polluante
Population
Entrée station
résidente Population
Systèmes Taux de Abonnés Abonnés non EH (DBO5) basé
globale desservie
d’assainissement (source INSEE
desserte
(2.5 hab/bcht)
domestiques domestiques sur
l’autosurveillance
2011)
en charge DBO5
Louviers-Pinterville, 20 592 95.7% 19 708 7 883 14
Incarville, La Haye 21 683
Lecomte
Val de Reuil, Poses 14732 71% 10 488 4 195 23

Le Vaudreuil 3 778 90.2% 3 410 1 364 4


Léry 2 143 100% 2 158 863 0
Saint Pierre du 2 163 52 % 1 125 450 0
Vauvray - -Saint
Etienne Vauvray 20 823
Pont de l’Arche 4 209 99.2% 4 175 1 670 1
Pîtres –Le Manoir 3 632 97% 3 538 1 415 0
sur Seine
Andé 1 143 64.5% 738 295 0
Herqueville 150 93.3% 140 56 0
Les Damps 1613 85% 1365 546 0
La Haye Malherbe 1 531 88.7% 1 358 543 0 1 091
Parc d’activité de
Louviers Sud 27 industriel 6
2 038
Ecoparc II
Vironvay 320 100% 353 141 4
Acquigny 1 610 89.4% 1 440 576 4 1 010
Surville 946 9.48% 90 36 0 45
Martot 579 77.3% 448 179 7 650
Criquebeuf 1221 100% 1560 624 1 1200
Parc d’activité de 4 industriel 350
Bosc Hetrel
Parc d’activité de Val 5 industriel 70
Richard
Alizay 1449 100% 1645 658 0 1040
Igoville 1613 100% 1668 667 16 700
Total 63 460 89.4% 54 482 22 161 80 50 700
(*) : Ce chiffre résulte d’une mise à jour de notre base client (85 en 2011)

Les habitations non desservies par un dispositif d’assainissement collectif, doivent être équipées d’un
dispositif d’assainissement non collectif.

- 87 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Tableau 2.1 : volume d’eau assainie facturé


Volumes Volumes Réception Réception Evolution Volumes Evolution
2012 2013 d’effluents d’effluents Réception totaux 2012/
2012 2013 d’effluents 2013 2013
Louviers-
Pinterville 889 654 891 979 168 506 150 462 - 10,7% 1 042 441 - 1,5%

Incarville
60 803 57 767 0 0 57 767 -5%
Val de
Reuil 904 413 857 127 0 0 857 127 - 5.2%
Le
Vaudreuil 171 817 192 192 0 0 192 192 + 11,8%

Léry
73 223 72 557 0 0 72 557 -0,9%

Poses
17 207 19 374 0 0 19 374 + 12,5%
Pitres – Le
Manoir sur
Seine 108 169 115 309 0 0 115 309 +6,6%

La Haye
Malherbe 36 986 40 737 0 0 40 737 + 10,1%

St Pierre et
St Etienne 34 343 33 208 0 0 33 208 -3,4%
du Vauvray
Acquigny
52 947 53 551 0 0 53 551 + 1.1%
Pont de
l’Arche--les 152 649 170 407 50 707 52 559 + 11,6% 222 966 + 9,6%
Damps
Andé 33 960 27 148 0 0 27 148 -20%
Parc
d’activités
de Louviers 64 817 64 683 0 0 64 683 - 0,2%
Sud et
Vironvay
Surville
2 855 2 783 0 0 2 783 - 2,5%
Martot 22 780 20 246 20 246 -11.2%
Criquebeuf 41 255 40 923 0 0 0 40 923 -0.9%
Alizay 51 565 55 956 0 0 55 956 +8.5%
Igoville 66 939 66 528 0 0 66 528 -0.6%
Les Damps 46 174 52 559 0 0 52 559 +13.8%
Total 2 832 556 2 835 034 219 130 203 021 - 7,4% 3 038 055 + 14.5 %

- 88 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Le code de la santé publique (L 1331-10) indique que tout déversement d’effluents autre que
domestique dans un réseau d’assainissement doit être autorisé par la collectivité chargée de la collecte
des eaux usées.

Au-delà de la conformité réglementaire, cette démarche permet de mieux connaître les effluents
transitant dans les réseaux d’assainissement, et d’assurer un traitement efficace sur les stations
d’épuration.
Mieux connaître les rejets industriels, c’est assurer la protection du personnel d’exploitation et la
garantie de produire des boues d’épuration sans éléments indésirables et notamment des éléments
traces métalliques et les composés traces organiques.
Sur le territoire communautaire, la convention de rejet est un contrat tripartite passé entre l’industriel, la
collectivité et l’exploitant du réseau. Elle s’applique aux rejets dits « non domestiques » et par
conséquent à terme, l’ensemble des activités industrielles (artisans, etc.) sera amenée à contractualiser
une Convention Spéciale de Déversement ou à bénéficier d’un arrêté de rejet.
Afin de dégager des priorités dans la mise en place des conventions spéciales de déversement, les
services techniques communautaires travaillent en priorité avec les industriels soumis à Autorisation et
Déclaration au titre des Installations Classées Pour l’Environnement (ICPE), et les gros consommateurs
en eau.
En résumé, l’objectif fixé pour la contractualisation des CSD et AR (arrêté municipal de rejet) est de
traiter les dossiers des ICPE et SEVESO, d’être présent pour toute nouvelle implantation d’industriel, et
d’aider les industriels qui en font la demande.

En janvier 2013, on compte un total de 11 conventions spéciales de déversement en complément des


arrêtés municipaux de rejet :
Tableau 3 : liste des conventions spéciales de déversement
Année Parc Système
Nom entreprise Commune Remarques
signature d’activité d’assainissement
Valable jusqu’en
Barry Callebaut 2013 Louviers Fringale Louviers Incarville
2018
ValdePharm
(ex Pfizer Parc des Valable jusqu’en
sept 2013 Val de Reuil Louviers Incarville
ex Pharmacia) Portes 2018

Valable jusqu’en
Cuisine solutions 2010 Heudebouville Ecoparc Ecoparc II
2015
Sanofi Pasteur 2003 Valable jusqu’en
Val de Reuil Fringale Louviers Incarville
(ex : Aventis) 2010 2015
Parc des Valable jusqu’en
Carlo Erba 2009 Val de Reuil Val de Reuil
Portes 2014
2004 Parc des
Janssen Cilag Val de Reuil Val de Reuil A renouveler
2008 Portes
Varenne
2006 Louviers Fringale Louviers Incarville A renouveler
Gastronomie

- 89 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Schneider En cours de
2008 Le Vaudreuil PI du Village Val de Reuil
Electronics signature
Lycée Décretot 2002 Louviers Louviers A renouveler
En cours de
Centre aquatique Louviers Louviers
réalisation
En cours de
CCI Productions Acquigny Les Patis Acquigny
réalisation

On compte 25 arrêtés municipaux non accompagnés d’une convention de déversement de rejet avec
annexe technique (lorsque l’impact sur le système d’assainissement est réduit, une convention de rejet
n’est pas nécessaire) :
Tableau 4 : liste des arrêtés municipaux de rejet
Année Parc Système Remarques
Nom entreprise Commune
signature d’activité d’assainissement
Valable jusqu’en
Biotropical 2010 Val de Reuil Lery
2015
Cuisine Valable jusqu’en
2010 Acquigny ZA Les Patis Acquigny
Solutions 2015
Bassin d’essais Parc des
2014 Val de Reuil Lery
des carênes Portes 2019
Radior Metallic Valable jusqu’en
2010 Heudebouville Eco Louviers Sud
Inks 2015
Z.A. Les 2019
Aptar Pharm 2014 Val de Reuil Lery
falaises
Z.A. Les 2019
Aptar Pharm 2014 Le vaudreuil Lery
falaises
Renouvelé début
Paprec
2004 Acquigny Zone des Pâtis Acquigny 2010 – valable
Normandie
jusqu’en 2015
Sanofi Pasteur Valable jusqu’en
2005 Val de Reuil La Fringale Louviers
(Distribution) 2015
Hydro aluminium A renouveler
2009 Louviers La Fringale Louviers
Alunord
ESAT A renouveler
Les Papillons 2010 Val de Reuil ZAC des Noes Lery
Blancs
Valable jusqu’en
EADS 2011 Val de Reuil Lery
2016
Valable jusqu’en
Fresenius Kabi 2011 Louviers Louviers 2015
Valable jusqu’en
Gazeley Logistic 2011 Heudebouville Louviers Sud
2016
Valable jusqu’en
Imprimerie Budin 2011 Val de Reuil Lery 2016
Valable jusqu’en
Interfas SAS 2011 Louviers Louviers 2016

Parc des En cours de


Maillot SA Val de Reuil Lery réalisation
Portes

- 90 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Garage d La Haye Valable jusqu’en


2014 La Haye Malherbe
Carbonnier Malherbe 2019
Valable jusqu’en
HB Impression 2013 Louviers Louviers 2018

Parc des Valable jusqu’en


La Poste 2013 Val de Reuil Lery 2018
Portes
Parc des Valable jusqu’en
ATA Logistique 2011 Val de Reuil Lery 2016
Portes
Parc des A renouveler
Automa-tech 2003 Val de Reuil Lery
Portes
Clinique de la A renouveler
2004 Louviers Louviers
ravine
En cours de
Hermés parfum Le Vaudreuil Lery réalisation

La CASE a axé sa priorité sur la mise en conformité des sites les plus complexes à étudier, du fait de
leur impact sur les systèmes d’assainissement. Une fois ces industriels impliqués dans le système, la
démarche administrative devrait être plus rapide.
Il est important de remarquer que sur le système d’assainissement de Louviers-Incarville, on estime que
80% des apports de pollution organique d’origine industrielle sont générés par des sites industriels qui
ont contractualisé une Convention Spéciale de Déversement.

Les réseaux gravitaires de collecte des eaux usées et pluviales gérés par la Communauté
d’Agglomération Seine-Eure en 2013 peuvent être classés selon trois catégories.

- 91 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Tableau 5 : récapitulatif des linéaires de réseau par système d’assainissement


Système Canalisations gravitaires Canalisations Longueur
d’assainissement de refoulement totale du
réseau (m)
Eaux usées Unitaires Pluviales
Total Eaux usées (m)
(m) (m) (m)
Louviers-Pinterville-
Incarville-La Haye le
63 447 16 784 45 021 125 252 2 810 128 062
Comte

Val de Reuil- Pont de


l’Arche – Pitres- Le
Manoir sur Seine-
Poses- Le Vaudreuil
126 345 13 492 118 848 258 685 20 825 279 510
– Léry – St Pierre et
St Etienne du
Vauvray- Andé-
Herqueville
La Haye Malherbe 10 487 0 2 215 12 702 1 042 13 744
Acquigny 9 144 8 2 751 11 903 2 734 14 637
Parc d’activités de
Louviers Sud et
15 311 0 6 990 22 301 4 263 26 564
Vironvay,
Heudebouville

Surville 1000 0 140 1 140 2 1 142

Martot 2800 0 1200 4000 15 4015


Criquebeuf 6740 0 1350 8090 1218 9308
Parc d’activité de
* * * * * *
Bosc Hetrel
Parc d’activité de Val
* * * * * *
Richard
Alizay 13470 0 6000 19470 235 19705
Igoville 7000 0 * 7000 800 7800
Les Damps 9950 0 * 9950 9950
TOTAL 265 694 30 276 184 515 502 794 33 944 536 738
Linéaire calculé à partir des données du Système d’Information Géographique GIRIS
* aucunes données exactes ne sont connues à ce jour.

Le linéaire de réseau de collecte ne tient pas compte des travaux réalisés en 2013 par la
collectivité ou un tiers.

La collecte des eaux usées et eaux pluviales se fait essentiellement par réseaux séparatifs (93%)

- 92 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Tableau 6 : récapitulatif des postes de relèvement, DO, bassin de stockage restitution


Nombre de Nombre de Nombre de Nombre de bassin
Système d’assainissement postes de traitement Anti- Déversoir stockage
relèvement H2S d’orage restitution
Louviers 18 0 8 2
Incarville 3 0 0 0
Pinterville 2 0 0 0
La Haye Lecomte 2 0 0 0
La Haye Malherbe 5 0 0 0
Acquigny 9 0 1 0
Surville 1 0 0 0
Saint Pierre du Vauvray 3 0 0 1
Saint Etienne du Vauvray 1 0 0 0
Val de Reuil 13 9 0 0
Lery 4 0 0 0
Poses 5 0 0 0
Le Vaudreuil 14 0 0 1
Pont de l’Arche 1 0 5 1
Pîtres 2 0 0 2
Le Manoir sur Seine 2 0 1 0
Vironvay 5 1 0 0
Andé 4 0 0 0
Herqueville 1 0 0 0
Heudebouville 4 0 0 0
Martot 1 0 0 0
Criquebeuf 6 0 0 0
Alizay 4 0 0 0
Igoville 1 0 0 0
Les Damps 2 0 0 0
Total 113 10 15 7

Le linéaire total des réseaux d’assainissement de l’agglomération représente près de 540 km, avec 113
postes de relèvement, 15 déversoirs d’orage, et 7 bassins de stockage restitution.

- 93 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Tableau : Bilan des contrôles de branchement réalisés dans le cadre des ventes :
Nombre de Raccordement
Raccordements
Communes contrôles Non
Conformes
réalisés Conformes
Acquigny 1 0 1
Andé 1 1 0
Criquebeuf sur Seine 1 1 0
Incarville 1 0 1
La Haye Malherbe 2 0 2
Le Manoir sur Seine 2 2 0
Les Damps 2 1 1
Le Vaudreuil 6 2 4
Louviers 15 9 6
Pitres 2 2 0
Pont de l’Arche 3 3 0
Poses 1 1 0
Val de Reuil 4 4 0
Vironvay 2 2 0
28 20
Total 48
65,1% 34,9%

Au 01/01/2014, les contrôles de branchement sont obligatoires dans le cadre des ventes, par
délibération du conseil communautaire du 19/12/2013.

Depuis début 2013, suite à la fusion avec la Communauté de Communes Seine Bord, l’Agglomération
Seine-Eure assure la gestion de 12 systèmes d’assainissement :

 le système d’assainissement de Léry permettant la collecte et le traitement des eaux usées de


Val de Reuil, du Vaudreuil, de Léry, Pont de l’Arche, Pitres, Le Manoir, Saint Pierre et Saint
Etienne du Vauvray, Andé, Poses, Les Damps, Herqueville. (60 000 Eq.Hab)
 le système de l’agglomération de Louviers permettant la collecte et le traitement des eaux
usées de Louviers, d’Incarville, du Parc d’activités de la Fringale de Val de Reuil et d’une partie
de Pinterville, (33 000 Eq.Hab)
 le système d’assainissement du parc d’activités de Louviers Sud (ECOPARC), Vironvay,
Heudebouville (15 000 Eq.Hab)
 Le système d’assainissement d’Alizay (2020 Eq.Hab)
 Le système d’assainissement d’Igoville (1950 Eq.Hab)
 le système d’assainissement d’Acquigny (1850 Eq.Hab)
 Le système d’assainissement de Martot (1200 Eq.Hab)
 le système d’assainissement de la Haye Malherbe (800 Eq.Hab)
 Le système d’assainissement de Criquebeuf/Seine (800 Eq.Hab)
 Le système d’assainissement du parc d’activités de Bosc Hetrel (300 Eq.Hab)
 le système d’assainissement de Surville – le lotissement « la Renardière » (100 Eq.Hab)
 Le système d’assainissement du parc d’activités de Val Richard (70 Eq.Hab)

- 94 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

7.1. La station d’épuration de Lery

La mise en service de la station d’épuration de Léry est intervenue en 2010. De même que la station de
traitement de Louviers, elle est équipée d’un prétraitement comportant deux dégrilleurs et deux
tamiseurs automatiques ainsi que deux dessableurs/dégraisseurs aérés (les refus de dégrillage sont
compactés, les sables sont lavés et les graisses réinjectées sur la station après traitement). L’ensemble
du bâtiment est confiné dans un bâtiment clos et désodorisé.
Le traitement biologique est réalisé tout d’abord, dans une zone d’anaérobie permettant la
déphosphatation (complétée en physico-chimique par adjonction de chlorure ferrique) puis repose sur le
procédé de boues activées en aération prolongée avec traitement de l’azote par
nitrification/dénitrification.
Les boues sont déshydratées par centrifugation pour ensuite être mélangées à des déchets verts et
traitées sur une plateforme de compostage. Le mélange déchets verts/boues subit ensuite une phase
de maturation avant d’être séparé des déchets verts grossiers non dégradé. Le compost obtenu est
stockés dans une aire couverte avant réutilisation agricole.
La station a la particularité d’être équipée d’un traitement biologique de l’air.
Léry est une station qui accueille les matières extérieures :
- Matières de vidange,
- Matières de curage,
- Graisse,
- Boues liquides et solides.
Les étapes du traitement se décomposent donc de la façon suivante :
1 - Dégrillage
2 - Tamisage
3 - Dessablage/Dégraissage
4 - Passage en bassin biologique (zone anaérobie-zone anoxie-zone anaérobie)
5 - Clarification
6- Passage en bassin de finition
7 - Rejet dans la Seine

Les boues obtenues subissent ensuite le traitement suivant :

1 - Extraction du clarificateur
2 - Floculation (injection de polymère)
3 - Centrifugation
4 - Compostage.

- 95 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Prescriptions de rejet :

Concentration Rendement Valeur


Paramètres maximum au minimum en % rédhibitoire en
rejet en mg/l mg/l
Echantillon Moyen journalier
MES mg/l 30 94 70
DCO mg/l 90 89 180
DBO5 mg/l 25 92 50
NTK N-mg/l 10 85 15
NGL N-mg/l 15 80 20
Pt mg/l 2 90 3
Moyenne Annuelle
NTK N-mg/l 7 90
NGL N-mg/l 12 85
Pt mg/l <2 90

Consommation électrique

Consommation électrique totale 2 511 188 kW/an


Consommation électrique aération (estimée) 1 255 594 kW/an
Quantité de DBO5 éliminé 452 599 kg DBO5/an
Consommation électrique/ Quantité DBO5 éliminé 5.5 kW/kg DBO5 éliminé

Au cours de l’année 2013, la station d’épuration de Léry a consommé 2 511 188 kW et traité 452 599 kg
de DBO5. La consommation est donc en moyenne de 5.5 kW pour 1 kg de DBO5 éliminé.

Capacité de traitement de la station d’épuration :

La station d’épuration est dimensionnée pour une charge polluante de 60 000 EH.

Valeur
Paramètres
Débit * 12 283 m3/j
DBO5 * 5 201 kg/j
DCO * 11 256 kg/j
MES * 7 244 kg/j
NTK 1096 kg/j
Pt 230 kg/j

- 96 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Quantité de boues issues des ouvrages d’épuration :

Siccité 21 % (boues solides)


Production de matières sèches 571.336 Tonnes de matières Sèches (T de MS)
Apports de boues liquides 40,2 Tonnes de matières sèches (Acquigny, La
Haye Malherbe janv à nov et Brionne)
Apports de boues pâteuses 36.1 Tonnes de matières sèches (Ecoparc 2, La
Haye Malherbe en décembre et Gadencourt)
Production de boues par Equivalents habitants/jour 75 g MS / Equivalent-habitant /Jour
(paramètre DBO5)

Au cours de l’année 2013 la station d’épuration de Léry a traité 1 971 827 m3 d’eaux usées (soit un
débit moyen journalier de 5 402 m3), contenant en moyenne les charges polluantes suivantes :

Entrée Entrée Rejets eaux Rendement


(kg/jour) EH traitées Epuratoire
(kg/jour)
DBO5 :
Demande Biologique en Oxygène 5 1 249.4 20 823 9,4 99.2 %
jours (60 g DBO5/j)
DCO :
Demande Chimique en Oxygène (135 3 208 23 762 113.3 96.5 %
g DCO/j)
MES : 1 319.8 16 497 15.7 98,8 %
Matières En Suspension (80 g MES/j)
NTK : 337.2 22 480 12,5 96.3 %
Azote Kejdhal (15g MN/j)
Pt : 36,7 9 175 4,1 88.8 %
Phosphore total (4 g MP/j)

Rendement épuratoire
100
98
96
Rendement en %

94
92
90
88
86
84
82
DBO5 DCO MES NTK Pt

- 97 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

105 bilans répartis sur l’année, au lieu de 104 bilans réglementaires, mettent en évidence de bons
rendements d’épuration.

Le tableau ci-après décrit la répartition des autres sous-produits de traitement, ainsi que leur
destination :

Sous-produits Quantité Destination


Produits de dessablage 22 T Lavage sur site, puis utilisation en remblai de tranchée

Graisses / Traitement sur site

Collecte avec les ordures ménagères, puis incinération au


Produits de dégrillage 25 m3 SMEDAR sur l’agglomération rouennaise

En plus du traitement des eaux usées, la station d’épuration de Léry est équipée pour le dépotage et
traitement des sous-produits de l’assainissement ainsi que des boues pâteuses et liquides. En 2013, 6
vidangeurs ont des conventions de dépotages signées avec la Communauté d’Agglomération Seine
Eure.

Le tableau ci-dessous décrit les volumes traités au cours de l’année 2013 :

Sous-produits Quantité
Matières de Vidanges 3915 m3

Graisses 542 m3

Produits de curages 264 T

Boues Pâteuses 137.92 T

Boues Liquides 804m3

Sous-produits Coût de traitement


Matières de Vidanges 13,91 €/m3

Graisses 48,47 €/m3

Produits de curages 52,93 €/T

Boues Pâteuses 56,00 €/T

Boues Liquides 19,19 €/m3

- 98 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Faits marquants en 2013 :

 Audit DREAL : Une visite de la DREAL a eu lieu en juin suite à l’audit ICPE. Des actions, ont
conjointement été menées par la CASE et Veolia, sur l’aire de compostage (Analyses des rejets
atmosphériques, Mesure débit des gaines d’aération…)
 Charte Qualité d’usage avec la CARSAT : Plusieurs comités de pilotage ont eu lieu en 2013, dont
l’une qui a mis l’accent sur les risques biologiques (le 22 mars). Plusieurs actions ont été menées
pour limiter le risque biologique dans cette zone. (amélioration des conditions d’utilisation des
chargeurs au niveau de la filtration de l’air, mise en place de consignes spécifiques concernant
l’hygiène des engins et les recommandations concernant le personnel, équipement du personnel en
protections spécifiques pour leurs interventions dans les deux zones du compostage,…)
 Désodorisation : Les supports biologiques de la désodorisation biologique ont été changés. En
novembre, la pompe de recirculation de l’eau acidifiée de la tour de désodorisation a été renouvelée.
 Traitement de l’eau : Afin d’améliorer la répartition des flux polluants sur chaque file de traitement,
l’installation de deux débitmètres électromagnétiques a été entreprise fin 2012 et effective en 2013.
 Zone de compostage : Le 07 mars 2013, les pompiers sont intervenus au niveau de la zone de
compostage suite à un début d’auto-combustion sur un andain.
 Visites scolaires : La station de Léry est un site ouvert aux visites scolaires. Une quinzaine de visites
ont été enregistrées en 2013 soit environ 200 personnes. Des visites ont également eu lieu lors de la
fête de la science du 07 au 11 octobre 2013 accueillant 50 personnes.
 Problème Les Damps : Des problèmes importants d’Eaux Claires Parasites Météoriques sur la
commune des Damps peuvent provoquer des difficultés de pompage sur le poste de refoulement de
la Péniche. Ces difficultés peuvent entrainer des débordements d’eau usées sur la route du bord de
l’Eure. Le programme de fonctionnement du poste a été réétudié, et un redimensionnement des
pompes a été lancé en 2013.
 Réseau VAL DE REUIL : une casse de canalisation 200 a été découverte sous le parking de
l’entreprise JOHNSON & JOHNSON à grande profondeur. Les investigations menées sur cette
canalisation n’ont pas permis de finaliser la réparation en cours d’année, un pompage hebdomadaire
a été mis en place par VEOLIA afin de pallier aux problèmes d’écoulement qui en résultaient. Des
réparations partielles ont été réalisées le 04 avril 2013.
 Améliorations step : L’essentiel des améliorations à apporter résultent des remarques et réflexions à
l’issue des réunions du groupe de pilotage « Qualité d’usage ». Elles font l’objet de plans d’actions
spécifiques et seront menées conjointement avec la maîtrise d’ouvrage.
 Améliorations réseau : La réhabilitation de la canalisation Johnson par l’intérieur pourrait être
envisagée. Ces travaux seront compliqués car la canalisation est très profonde.

7.2. La station d’épuration de l’agglomération de Louviers

La mise en service de la station d’épuration de Louviers est intervenue en 2002. Elle est équipée d’un
prétraitement comportant un dégrilleur et un tamis rotatif automatique ainsi que deux
dessableurs/dégraisseurs aérés (les refus de dégrillage sont compactés et les sables sont lavés). Cette
unité de traitement possède en outre un bassin de stockage des eaux unitaires. L’ensemble est confiné
dans un bâtiment clos et désodorisé.

- 99 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Le traitement biologique commence dans une zone d’anaérobiose permettant la déphosphatation qui
sera complétée par voie physico-chimique par l’adjonction de chlorure ferrique dans la suite du
traitement. Le procédé à boues activées en aération prolongée qui suit, permet le traitement en milieu
aérobie de la pollution organique et celui de la fraction azotée par nitrification/dénitrification. Les boues
produites au cours du traitement biologique sont épaissies sur table d’égouttage après ajout de
polymère et de chaux vers un filtre-presse à plateaux, avant stockage dans une aire, fermée et
désodorisée, en vue d’une valorisation par épandage agricole.
Les étapes du traitement se décomposent donc de la façon suivante :
1 - Dégrillage
2 - Tamisage
3 - Dessablage/Dégraissage
4 - Traitement biologique (zone anaérobie-zone anoxie-zone anaérobie)
5 - Déphosphatation Mixte
6 - Clarification
7 - Rejet dans l’Eure
Les boues obtenues subissent ensuite le traitement suivant :
1 - Extraction du clarificateur
2 - Floculation (injection de polymère)
3 - Epaississement sur table d’égouttage
4 - Injection de chaux et Chlorure ferrique
5 - Déshydratation sur filtre-presse
6 - Stockage
7 – Epandage agricole.

Prescriptions de rejet :

Concentration Rendement Valeur


Paramètres maximum au minimum en % rédhibitoire en
rejet en mg/l mg/l
Echantillon Moyen journalier
MES 30 95 85
DCO 90 90 250
DBO5 25 94 50
Moyenne Annuelle
NGL 15 83 20
Pt 2 91

Capacité de traitement de la station d’épuration

La station d’épuration est dimensionnée pour une charge polluante de 33 000 EH et une charge
hydraulique de 45 000 EH.

- 100 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Valeur
Paramètres
Débit * 6 654 m3/j
DBO5 * 2 000 kg/j
DCO * 4 504 kg/j
MES * 2 809 kg/j
*Jour moyen 7 jours

Consommation électrique

Consommation électrique totale 926 663 kW/an


Consommation électrique aération (estimée à 50 % 463 331 kW/an
de la consommation totale)
Quantité de DBO5 éliminée 472 874 kg DBO5/an
Consommation électrique/ Quantité DBO5 éliminée 1.9 kW/kg

Au cours de l’année 2013, la station d’épuration de Louviers a consommé 926 663 kW et traité 463 331
kg de DBO5. La consommation est donc en moyenne de 1.9 kW pour 1 kg de DBO5 éliminé.

Quantité de boues issues des ouvrages d’épuration :

Siccité 35 % (boues solides)


Tonnage de matières sèches évacuées 816.4 Tonnes de matières Sèches (T de MS)
Quantité de boues évacuées (matières brutes) 2336 m3
Quantité de MS produites 399.493 T de MS
Production de boues par Equivalent habitant et par 51.6 g MS / Equivalent-Habitant .Jour
jour (paramètre DBO5)
La production de boues est cohérente.
Au cours de l’année 2013 la station d’épuration de Louviers a traité 1 394 692 m3 d’eaux usées (soit un
débit moyen journalier de 3 821 m3), contenant en moyenne les charges polluantes suivantes :

Entrée Entrée Rejets eaux Rendement


(kg/jour) EH traitées Epuratoire
(kg/jour)
DBO5 :
Demande Biologique en Oxygène 5 1 301 21 683 5.7 99,6 %
jours (60 g DBO5/j)
DCO :
Demande Chimique en Oxygène (135 3 349 24 807 70.4 97,9 %
g DCO/j)
MES : 1 577 19 712 9.6 99,4 %
Matières En Suspension (80 g MES/j)
NTK : 269 17 933 5.6 97.9 %
Azote Kejdhal (15g MN/j)
Pt : 27.7 6 925 1.1 95.9 %
Phosphore total (4 g MP/j)
- 101 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Rendement épuratoire
100

99
Rendement en %

98

97

96

95

94
DBO5 DCO MES NTK Pt

Les 52 bilans répartis sur l’année, montrent d’excellents rendements d’élimination de la pollution.

Il est intéressant de noter l’évolution de la charge de pollution entrante en DBO5 entre 2006 et 2013 :

Année 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013


Charge 1 874 1 621 1 446 1 363 1501 1 395 1 306 1301
moyenne
(kg/j)
% / capacité 93,7% 81,2 % 72,3 % 68.1 % 75% 70.5% 66.0% 65.7%
de l’usine
(nominal :
1980 kg/j)
TMS de boues 802 797 760 870 1134,23 1012,7 868 816.4
évacuées

Evolution charge de pollution


2000
Charge moyenne journalière en kg

1800
1600
1400
1200
DBO5

1000
800
600
400
200
0
2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013

- 102 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

La diminution de la charge polluante constatée en 2006 se confirme, traduisant l’effet positif de la mise
en œuvre des conventions spéciales de déversement et l’équipement en prétraitements de certains
industriels, comme BARRY CALLEBAUT. Cette démarche doit être intensifiée et particulièrement sur
les industriels connus à ce jour et dont les rejets posent de nombreux dysfonctionnement notamment
sur le réseau et par voie de conséquence sur le traitement.

Le tableau ci-après décrit la répartition du reste des sous-produits, ainsi que leur destination :
Sous-produits Quantité Destination
Produits de dessablage 89 T Lavage sur site, puis utilisation en remblai de tranchée

Graisses 166 T Centre de séparation et de valorisation Bonnefond à Petit


Quevilly, puis traitement chez Ecopur à Ecquevilly

Collecte avec les ordures ménagères, puis incinération au


Produits de dégrillage 62 m3 SMEDAR sur l’agglomération rouennaise

Faits marquants de l’année 2013

 Le 14 janvier 2013, un incendie détruit en totalité le local électrique de la station d’épuration de


Louviers. Pendant deux jours, les eaux brutes ont été by-passées vers le milieu naturel, le temps
de pouvoir procéder à une remise en service d’urgence. La station a été redémarrée 48heures
après l’incendie grâce à la mise en œuvre d’équipements électriques déportées. La qualité du
traitement a été retrouvée très rapidement.

 A la suite de l’incendie, les locaux ont été dépollués. Le local électrique a été encapsulé.

 Les gaines de ventilation de la station ont été reconstruites et la désodorisation remise en service
de façon à assainir l’air ambiant, chargée en H2S et NH3 et accélérant la corrosion des appareils
électromagnétiques.

 L’exploitation du filtre presse est très difficile depuis l’incendie : problèmes d’automatisme réguliers,
carte automate et/ou composants électriques détériorés par la présence d’H2S. Pour remédier à
ces insuffisances, plusieurs unités mobiles de déshydratation sont intervenues sur Louviers pour
déshydrater les boues en parallèle du filtre presse. En juillet, les toiles du filtre-presse ont été
changées afin d’augmenter la capacité de déshydratation.

 Le 16 août 2013, casse du compacteur à déchets du dégrilleur 40mm. Cet équipement va être
renouvellé totalement en 2014.

 Malgré tous les problèmes rencontrés sur cette station, la qualité du rejet a été globalement
maintenue pendant l’année 2013. La station est conforme aux normes de rejet fixées par l’arrêté de
rejet de la station.

 Pendant les travaux dans le quartier Maison Rouge, beaucoup d’interventions ont été réalisées
pour des bouchages de pompes et des curages complets de poste.

 En août et en octobre, les effluents ont by-passés le poste du Moulin suite à la perte de la tension
24 volts de commande.

- 103 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

 De nombreux dysfonctionnements ont été rencontrés sur le réseau d’INCARVILLE suite à des
amas de graisses entraînant des opérations de curage fréquentes et anormales. Une sensibilisation
a été réalisée auprès de l’industriel concerné.

7.3. La Station d’Epuration d’ECOPARC II

Cette station a été construite par SOGEA. Il s’agit d’une unité de traitement biologique de type boues
activées en aération prolongée à faible charge. Elle a été mise en eau mi-juin 2009.
Elle est équipée d’un prétraitement comportant un dégrilleur et un tamis rotatif automatique ainsi qu’un
dessableur/dégraisseur aéré (les refus de dégrillage sont compactés et les sables sont lavés).
L’ensemble des étapes du traitement est confiné dans un bâtiment clos et désodorisé.
Le traitement biologique est réalisé tout d’abord, grâce à une zone anaérobie permettant la
déphosphatation (complétée en physico-chimique par adjonction de chlorure ferrique) puis repose sur le
procédé de boues activées en aération prolongée avec traitement de l’azote par
nitrification/dénitrification. La zone R3F, est by-passée actuellement car la charge polluante en entrée
de station est trop faible. Elle pourra être utilisée ultérieurement en cas de charge polluante plus
importante.
Les boues sont déshydratées par centrifugation pour être stockée en benne. Elles sont ensuite
envoyées sur la plateforme de compostage de la station d’épuration de Léry.

Le traitement actuel est le suivant :


1 - Dégrillage
2 - Dégraissage / dessablage
3 - Réacteur R3F (bypassé)
4 - Bassin d’aération
5 - Clarificateur
6 – Rejet en Seine

Les boues obtenues subissent ensuite le traitement suivant :


1 - Extraction du clarificateur
2 - Centrifugation
3 - Transfert vers la station de Léry pour retraitement sur l’unité de compostage

Prescriptions de rejet :

Valeur de Concentrations
Paramètre Valeur limite limite de rédhibitoires
rendement
MES (mg/l) 30 97 % 70
DCO (mg/l) 125 94 % 200
DBO5 (mg/l) 25 97 % 50
NTK (N-mg/l) 10 90 % 15
NGL (N-mg/L) 15 85 % 20
P total (P-mg/l) 2 90 % 3
pH 6.5<pH<8.5
Température (°C) 25

- 104 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Capacité de traitement de la station d’épuration :

La station d’épuration est dimensionnée pour une charge polluante de 15 000 EH.

Consommation électrique

Consommation électrique totale 309 684 kW/an


Consommation électrique aération (estimée) 154 842 kW/an
Quantité de DBO5 éliminé 44 526 kg DBO5/an
Consommation électrique/ Quantité DBO5 éliminé 6,9 kW/kg DBO5 éliminé

Au cours de l’année 2013, la station d’épuration d’Ecoparc II a consommé 309 684 kW et éliminé
44 526 kg de DBO5. La consommation est donc en moyenne de 6,9 kW pour 1 kg de DBO5 éliminé.

Quantité de boues issues des ouvrages d’épuration :

Quantité de boues évacuées 104 T Matières Brutes


Siccité 19.59 %
Production de boues en Matières sèches 30.681 T de MS
Production de boues par Equivalents habitants/jour 41 g MS / Equivalent-habitant
(paramètre DBO5) /Jour

Les charges moyennes et les rendements sont les suivants :

Entrée Entrée Rejets eaux Rendement


(kg/jour) EH traitées Epuratoire
(kg/jour)
DBO5 : 122.3 2 038 0,3 99,7 %
Demande Biologique en Oxygène 5
jours (60 g DBO5/j)
DCO : 265.1 1 963.7 4.6 98.2 %
Demande Chimique en Oxygène (135
g DCO/j)
MES : 96,9 1 211 0,5 99,4 %
Matières En Suspension (80 g MES/j)
NTK : 20.1 1 340 0.5 97.7 %
Azote Kejdhal (15g MN/j)
Pt : 2.2 550 0,3 85.4 %
Phosphore total (4 g MP/j)

- 105 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Rendement épuratoire
100

95
Rendement en %
90

85

80

75

70
DBO5 DCO MES NTK Pt

Les 27 bilans répartis sur l’année, au lieu de 24 bilans réglementaires, montrent des rendements
d’épuration excellents.
Aucune non-conformité analytique n’a été constatée en 2013.

Les volumes arrivant sur le système de traitement s’élèvent à 69 424 m3 en 2013, soit un débit
journalier moyen de 190 m3/j. L’usine de dépollution est toujours en dessous du domaine de traitement
garantie.

 Le tableau ci-après décrit la répartition du reste des sous-produits, ainsi que leur destination :
Sous-produits Quantité Destination
Produits de dessablage 11.8 T Lavage sur site, puis utilisation en remblai de tranchée

Graisses 202.6 T Station d’épuration de Léry

Produits de dégrillage 2.8 T Collecte avec les ordures ménagères, puis incinération au
SMEDAR sur l’agglomération rouennaise

Faits marquants en 2013 :

 Travaux de raccordement d’Heudebouville : les postes de relèvement d’Heudebouville ont été


mis en service et 90 usagers ont été raccordés au réseau d’assainissement en 2013.
 Automatismes : La supervision a été remise en service en janvier 2013, suite à la perte de
celle-ci en décembre 2012. Nous avons également rencontré des problèmes récurrents sur
l’alarme incendie de la station (déclenchements intempestifs), maintenant résolus.

- 106 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

7.4. La station d’épuration d’Alizay

Cette station a été mise en service en 2007. Il s’agit d’une unité de traitement biologique de type boues
activées en aération prolongée à faible charge. Le traitement actuel est le suivant :
1- Dégrillage
2- Passage en bassin biologique aéré
3- Clarification
4- Rejet dans la Seine

Les boues obtenues subissent ensuite le traitement suivant :


1 - Extraction du clarificateur
2 - Epaississement par table d’égouttage
3 - Stockage dans un silo
4 - Reprise et épandage agricole.

Les volumes arrivant sur le système de traitement s’élèvent pour l’année 2013 à 50 127 m3, soit un
débit moyen journalier de 137 m3/j.

Prescriptions de rejet :

Valeur de Concentrations
Paramètre Valeur limite limite de rédhibitoires
rendement
MES (mg/l) 30 90 % 75
DCO (mg/l) 90 75 % 180
DBO5 (mg/l) 25 80 % 50
NTK (N-mg/l) 10 85 % 20
NGL (N-mg/L) 15 75 % 20
pH 6.5<pH<8.5
Température (°C) 25

Capacité de traitement de la station d’épuration :

La capacité nominale de cette station d’épuration est de 2020 Equivalent-habitants

Consommation électrique

Consommation électrique totale 82 077 kW/an


Consommation électrique aération (estimée) 41 039 kW/an
Quantité de DBO5 éliminé 15 348 kg DBO5/an
Consommation électrique/ Quantité DBO5 éliminé 5.3 kW/kg DBO5 éliminé

Au cours de l’année 2013, la station d’épuration d’Alizay a consommé 82 077 kW et traité 15 348 kg de
DBO5. La consommation est donc en moyenne de 5.3 kW pour 1 kg de DBO5 éliminé.

- 107 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Quantité de boues issues des ouvrages d’épuration :

Siccité 5%
Production de boues en matières sèches 22.7 T MS
Quantité de boues évacuées 360 m3
Production de boues par Equivalents habitants/jour 60 g/Equivalent-Habitant /jour

Les charges polluantes et les rendements sont les suivants:


Entrée Entrée Rejets eaux Rendement
(kg/jour) EH traitées Epuratoire
(kg/jour)
DBO5 : 62.4 1040 1.66 98.3 %
Demande Biologique en Oxygène 5
jours (60 g DBO5/j)
DCO : 137.8 1020 6.10 95.6 %
Demande Chimique en Oxygène (135
g DCO/j)
MES : 54.6 683 1.04 98.1 %
Matières En Suspension (80 g MES/j)
NTK : 13.8 920 0.41 97 %
Azote Kejdhal (15g MN/j)

Rendement épuratoire
100

95
Rendement en %

90

85

80

75

70
DBO5 DCO MES NTK

Le tableau ci-après décrit la répartition du reste des sous-produits, ainsi que leur destination :

Sous-produits Quantité Destination


Sables 0T
Pas d’évacuation de sables et graisses
Graisses 0T

Produits de dégrillage 20.8 T Les refus de dégrillage sont évacués comme ordures
ménagères.

- 108 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Faits marquants en 2013 :

 Une maintenance complète du tamis rotatif a été réalisée durant la semaine 9


 La roue à bandage du pont clarificateur a été changée durant la semaine 7
 Le moteur réducteur du tamis rotatif a été changé au mois de juillet
 La station présentée beaucoup de graisse essentiellement dû à la présence d’un boucher dans la
commune. Une opération de curage a été réalisé et depuis la station se comporte mieux.

7.5. La station d’épuration d’Igoville

Cette station a été mise en service en 1999. Il s’agit d’une unité de traitement biologique de type boues
activées en aération prolongée à faible charge. Le traitement actuel est le suivant :
1- Dégrillage
2- Passage en bassin biologique aéré
3- Clarification
4- Rejet dans la Seine

Les boues obtenues subissent ensuite le traitement suivant :


1 - Extraction du clarificateur
2 - Epaississement par table d’égouttage
3 - Stockage dans un silo
4 - Reprise et épandage agricole.

Les volumes arrivant sur le système de traitement s’élèvent pour l’année 2013 à 58 289 m3, soit un
débit moyen journalier de 159.7 m3/j.

Prescriptions de rejet :
Valeur limite Valeur limite
Paramètre 2h 24h
MES (mg/l) 30 /
DCO (mg/l) 120 90
DBO5 (mg/l) 40 30
NTK (N-mg/l) 10 15
NGL (N-mg/l) 25 20

Capacité de traitement de la station d’épuration :

La capacité nominale de cette station d’épuration est de 1950 Equivalent-habitants

Consommation électrique

Consommation électrique totale 104 908 kW/an


Consommation électrique aération (estimée) 52 454 kW/an
Quantité de DBO5 éliminé 15 348 kg DBO5/an
Consommation électrique/ Quantité DBO5 éliminé 6.8 kW/kg DBO5 éliminé

- 109 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Au cours de l’année 2013, la station d’épuration d’Igoville a consommé 104 908 kW et traité 15 348 kg
de DBO5. La consommation est donc en moyenne de 6.8 kW pour 1 kg de DBO5 éliminé.

Quantité de boues issues des ouvrages d’épuration :

Siccité 5%
Production de boues en matières sèches 24.05 T MS
Quantité de boues évacuées 504 m3
Production de boues par Equivalents habitants/jour 47 g/Equivalent-habitant /jour *
*La production de boues a été calculée avec un nombre Eq/Hab de 1400. Les 2 bilans réalisés au cours de l’année ne sont
pas représentatif du nombre d’habitants.

Les charges polluantes et les rendements sont les suivants:


Entrés Entrés Rejets Rendement
(kg/jour) EH (kg/jour) Epuratoire
DBO5 : 42 700 0.9 97.9 %
Demande Biologique en Oxygène 5
jours (60 g DBO5/j)
DCO : 95.5 707 6.8 92.9 %
Demande Chimique en Oxygène (135 g
DCO/j)
MES : 28.7 360 0.4 98.6 %
Matières En Suspension (80 g MES/j)
NTK : 17.1 1140 0.5 97.1 %
Azote Kejdhal (15g MN/j)

Rendement épuratoire
100

95
Rendement en %

90

85

80

75

70
DBO5 DCO MES NTK

- 110 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Le tableau ci-après décrit la répartition du reste des sous-produits, ainsi que leur destination :

Sous-produits Quantité Destination


Sables 0T

Pas d’évacuation de sables et graisses


Graisses 0T

Produits de dégrillage 1T Les refus de dégrillage sont évacués comme ordures


ménagères.

Faits marquants en 2013 :

 Le surpresseur n°1 a fait l’objet d’une maintenance

7.6. La Station d’épuration d’Acquigny

Cette station a été mise en service en 1997. Il s’agit d’une unité de traitement biologique de type boues
activées en aération prolongée à faible charge. Le traitement actuel est le suivant :
1 - Dégrillage
2 - Relevage
3 - Dessablage
4 - Dégraissage
5 - Zone de contact
6 - Bassin d’anoxie
7 - Bassin d’aération
8 - Clarification
9 - Recirculation
10 -Rejet de l’eau épurée dans l’Eure

Les boues obtenues subissent ensuite le traitement suivant :


1- Extraction du clarificateur
2- Epaississement par table d’égouttage
3- Stockage dans un silo de 220 m3
4- Reprise et épandage agricole.

Prescriptions de rejet :
Valeur limite Valeur limite
Paramètre 2h 24h
MES (mg/l) 30 /
DCO (mg/l) 120 90
DBO5 (mg/l) 40 30
NTK (N-mg/l) 10 15
NGL (N-mg/l) 25 20

- 111 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Capacité de traitement de la station d’épuration :

Suite à l’étude-diagnostic effectuée en 2008, la capacité de traitement de la station d’épuration a été


redéfinie à 1 850 EH soit 110 kg/j en charge de DBO5 reçue.
En terme de débit, la capacité a été redéfinie à 37 m3/h (facteur limitant : clarificateur).

Consommation électrique

Consommation électrique totale 101 396 kW/an


Consommation électrique aération (estimée) 50 698 kW/an
Quantité de DBO5 éliminé 21 932 kg DBO5/an
Consommation électrique/ Quantité DBO5 éliminé 4.6 kW/kg DBO5 éliminé

Au cours de l’année 2013, la station d’épuration d’Acquigny a consommé 101 396 kW et traité 21 932
kg de DBO5. La consommation est donc en moyenne de 4.6 kW pour 1 kg de DBO5 éliminé.

Quantité de boues issues des ouvrages d’épuration :

Siccité 5.02 % (boues liquides)


Production de boues en matières sèches 20.685 T MS
Quantité de boues évacuées 744 m3
Production de boues par Equivalents habitants/jour 56 g/Equivalents-Habitant /jour

 La station d’épuration d’Acquigny a traité 93 704 m3 d’eaux usées en 2013, soit un débit moyen
de 257 m3/jour.

Les charges polluantes et les rendements sont les suivants:


Entrés Entrés Rejets Rendement
(kg/jour) EH (kg/jour) Epuratoire
DBO5 : 60.6 1 010 0,5 99,2 %
Demande Biologique en Oxygène 5
jours (60 g DBO5/j)
DCO : 158.7 1 175 7.7 95.1 %
Demande Chimique en Oxygène (135 g
DCO/j)
MES : 61.8 772 0,7 98,8 %
Matières En Suspension (80 g MES/j)
NTK : 19.7 1 313 1.1 94.3 %
Azote Kejdhal (15g MN/j)

Résultats très largement en baisse par rapport à 2012.

- 112 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Rendement épuratoire
100

95
Rendement en %
90

85

80

75

70
DBO5 DCO MES NTK

Aucune non-conformité analytique sur l’eau traitée n’a été constatée en 2012.

La charge reçue en DBO5 est de 78% de la capacité de la station sur la base des données de l’étude
diagnostique de 2008.

La station connaît toujours des surcharges hydrauliques en période de nappe haute.

Le tableau ci-après décrit la répartition du reste des sous-produits, ainsi que leur destination :

Sous-produits Quantité Destination


Sables 22 T
Centre de séparation et de valorisation Bonnefond à
Petit Quevilly, puis traitement chez Ecopur à
Graisses 4.7 T Ecquevilly

Produits de dégrillage 2T Les refus de dégrillage sont non compactés, ils sont
donc pompés par notre sous-traitant Bonnefond avant
incinération.

Faits marquants en 2013 :

- L’agitateur de la zone anoxie a été renouvelé en octobre 2013.


- En décembre, la station a connu une surcharge au niveau du bassin d’aération (8 à 9g/L) : le silo étant
plein, aucune extraction des boues était possible. Une Unité Mobile de Déshydratation des Boues est
intervenue sur site pour vider le silo à boues. Les boues déshydratées ont été évacuées vers l’unité de
compostage de la station d’épuration de Léry.
- Fin décembre 2013, suite à un problème électromécanique sur le poste d’entrée de la station
d’Acquigny, un déversement sur voirie s’est produit. Une fiche d’information a été diffusée.

- 113 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

7.7. La Station d’Epuration de Martot

Cette station a été mise en service en 1996. Il s’agit d’une unité de traitement biologique de type boues
activées en aération prolongée à faible charge. Le traitement actuel est le suivant :
1- Dégrillage
2- Dessablage
3- Dégraissage
4- Passage en bassin biologique aéré
5- Clarification
6- Rejet dans la Seine

Les boues obtenues subissent ensuite le traitement suivant :


1 - Extraction du clarificateur
2 - Epaississement par table d’égouttage
3 - Stockage dans un silo
4 - Reprise et épandage agricole.

Les volumes arrivant sur le système de traitement s’élèvent pour l’année 2013 à 77 277 m3, soit un
débit moyen journalier de 212 m3/j.
Prescriptions de rejet :
Valeur limite Valeur limite
Paramètre 2h 24h
MES (mg/l) 30 /
DCO (mg/l) 120 90
DBO5 (mg/l) 40 30
NTK (N-mg/l) 10 15
NGL (N-mg/l) 25 20

Capacité de traitement de la station d’épuration :

La capacité nominale de cette station d’épuration est de 1200 Equivalent-Habitants

Consommation électrique

Consommation électrique totale 65 609 kW/an


Consommation électrique aération (estimée) 32 804.5 kW/an
Quantité de DBO5 éliminé 14 162 kg DBO5/an
Consommation électrique/ Quantité DBO5 éliminé 4.6 kW/kg DBO5 éliminé

Au cours de l’année 2013, la station d’épuration de Martot a consommé 65 609 kW et traité 14 162 kg
de DBO5. La consommation est donc en moyenne de 4.6 kW pour 1 kg de DBO 5 éliminé.

- 114 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Quantité de boues issues des ouvrages d’épuration :

Siccité 2.5 à 5 % (boues liquides)


Production de boues en matières sèches 4.1 T MS
Quantité de boues évacuées 778 m3
Production de boues par Equivalents 17.3 g/Equivalents-Habitant /jour
Habitants/jour

Les charges polluantes et les rendements sont les suivants:

Entrés Entrés Rejets Rendement


(kg/jour) EH (kg/jour) Epuratoire
DBO5 : 39 650 0.6 99,1 %
Demande Biologique en Oxygène 5
jours (60 g DBO5/j)
DCO : 94 696 9.7 94.3 %
Demande Chimique en Oxygène (135 g
DCO/j)
MES : 42 525 3.1 95.9 %
Matières En Suspension (80 g MES/j)
NTK : 14 933 4.5 81.9 %
Azote Kejdhal (15g MN/j)

Rendement épuratoire
100

95
Rendement en %

90

85

80

75

70
DBO5 DCO MES NTK

- 115 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Le tableau ci-après décrit la répartition du reste des sous-produits, ainsi que leur destination :

Sous-produits Quantité Destination


Sables 0T
Pas d’évacuation de sables et graisses

Graisses 0T
Les refus de dégrillage sont non compactés, ils sont
donc pompés par la société Bonnefond avant
Produits de dégrillage 2.4 T incinération.

Faits marquants en 2013 :

 Le tambour égoutteur a été changé par une table d’égouttage le 14 juin 2013 ce qui explique la
faible quantité de boues évacuées.
 Les boues produites n’ont pas été épandues mais ont été centrifugé par une centrifugeuse mobile
avant d’être envoyé au centre de compostage de la STEP de Lery.
 Une télésurveillance SOFREL a été installée au cours du mois de juin.
 Le surpresseur n°1 a fait l’objet d’un diagnostic.
 La station d’épuration est exploitée en régie depuis le 1er janvier 2014.

7.8. La Station d’Epuration de la Haye Malherbe

Cette station a été mise en service en 1994. Il s’agit d’une unité de traitement biologique de type boues
activées en aération prolongée à faible charge. Le traitement actuel est le suivant :
1- Dégrillage
2- Relevage
3- Dessablage
4- Dégraissage
5- Passage en bassin biologique aéré
6- Clarification
7- Rejet dans un fossé d’infiltration

Les boues obtenues subissent ensuite le traitement suivant :


1 - Extraction du clarificateur
2 - Stockage dans un silo
3 - Reprise et épandage agricole

Les volumes arrivant sur le système de traitement s’élèvent pour l’année 2013 à 54 573 m3, soit un
débit moyen journalier de 150 m3/j.

- 116 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Prescriptions de rejet :

Valeur limite Valeur limite


Paramètre 2h 24h
MES (mg/l) 30 /
DCO (mg/l) 120 90
DBO5 (mg/l) 40 30
NTK (N-mg/l) 50 40

Capacité de traitement de la station d’épuration :

La capacité hydraulique du clarificateur de cette station d’épuration est de 800 Equivalents-Habitants


Consommation électrique

Consommation électrique totale 48 696 kW/an


Consommation électrique aération (estimée) 24 348 kW/an
Quantité de DBO5 éliminé 23 622 kg DBO5/an
Consommation électrique/ Quantité DBO5 éliminé 2,1 kW/kg DBO5 éliminé

Au cours de l’année 2013, la station d’épuration de La Haye Malherbe a consommé 48 696 kW et traité
23 621.9 kg de DBO5. La consommation est donc en moyenne de kW pour 1 kg de DBO5 éliminé.

Quantité de boues issues des ouvrages d’épuration :

Quantité de boues évacuées 761 m3


Siccité 2,5 % (boues liquides)
Production de boues en Matières sèches 19 T de MS
Production de boues par Equivalents 47 g/ Equivalents-Habitants / jour
Habitants/jour (paramètre DBO5)

En 2013 la totalité des boues a été évacuée vers l’usine de dépollution de LERY du fait de l’incapacité
de l’agriculteur inscrit au plan d’épandage à les accepter.

 Les charges polluantes et les rendements sont les suivants:


Entrés Entrés Rejets Rendement
(kg/jour) EH (kg/jour) Epuratoire
DBO5 : 68.1 1 135 0.76 98.9 %
Demande Biologique en Oxygène 5
jours (60 g DBO5/j)
DCO : 172 1 274 6.72 96.1 %
Demande Chimique en Oxygène (135 g
DCO/j)
MES : 78 975 1.95 97.5 %
Matières En Suspension (80 g MES/j)
NTK : 19.6 1 306 1.35 93.1 %
Azote Kejdhal (15g MN/j)

- 117 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Rendement épuratoire
100

Rendement en % 95

90

85

80

75

70
DBO5 DCO MES NTK

Les 13 bilans réalisés au cours de l’année, au lieu de 12 bilans réglementaires, révèlent d’excellents
rendements d’épuration. Cependant, l’exploitant n’a pas respecté les obligations réglementaires sur la
fréquence des analyses.

Dans le cadre de l’auto-surveillance de la station, une non-conformité sur l’eau traitée a été constatée
dans l’année 2013.

Du fait du sous-dimensionnement du clarificateur, l’usine est surchargée. Grâce à la plateforme de


compostage de Léry, la maîtrise du taux de boues sur la station de La Haye Malherbe est meilleure.
Ceci permet de diminuer très fortement les départs de boues en milieu naturel. Dès lors, ces départs de
boues ne sont plus observés qu’en période de très fortes pluies.

 Le tableau ci-après décrit la répartition du reste des sous-produits, ainsi que leur destination :

Sous-produits Quantité Destination

Sables 10.1 T Station d’épuration de Léry

Graisses 0T Traitement sur site


Produits de dégrillage 3.4 T Les refus de dégrillage étant non compactés, ils sont
pompés par notre sous-traitant Bonnefond avant
incinération.
Boues 19 T MS Plateforme de compostage de Léry
NB : Les graisses / mousses sont mélangées avec les boues.

- 118 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Faits marquants en 2013 :

 L’usine a rencontré des difficultés pour l’évacuation des boues de la station d’épuration. Elles ont
donc été transférées sur la station d’épuration de Léry, afin d’y être déshydratées puis envoyées en
compostage.
 En fin d’année le Moto réducteur du pont du clarificateur est tombé en panne.
 L’agitateur du bassin d’aération a été renouvelé.
 La station est déclarée non-conforme sur l’année 2013, car il manque un bilan complet sur l’année.
Une pénalité sera donc appliquée au 1er semestre 2014.
 Etude de devenir de la station d’épuration de La Haye Malherbe : Le rapport final de l’étude a été
rendu en 2012. Un scénario a été retenu : le transfert des effluents de la commune de La Haye
Malherbe et de Montaure sur la station d’épuration de Louviers.

7.9. La Station d’Epuration de Criquebeuf sur Seine

Cette station a été mise en service en 1994. Il s’agit d’une unité de traitement type filtre à sable. Le
traitement actuel est le suivant :
1 - Décanteur/digesteur
2 - Filtres à sables
3 - Poste de relevage

La station est en état de dégradation avancée et ne permet pas d’assurer le traitement des effluents.

Valeur Limite
Paramètres ou
rendement
limite
DBO5 (mg O2/L) 30
DCO 90
MES 30
NTK (mg/L) 40

Faits marquants :

Une étude de devenir a été réalisée par le bureau EGIS Eau de 2009 à 2011. La commune de
Criquebeuf a décidé de transférer les effluents vers la station d’épuration de Lery via le réseau de
collecte de Pont de l’Arche. Ces travaux vont être réalisés à l’automne 2014.

- 119 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

7.10. La Station d’Epuration de Bosc Hetrel

Cette station a été mise en service en 2010. Il s’agit d’une unité de traitement de type décanteur
digesteur et disques biologiques. Le traitement actuel est le suivant :
1 - Décanteur/digesteur
2 - Disques biologiques
3 - Rejet dans fossés d’infiltration

Prescriptions de rejet :

Valeur Limite
Paramètres ou
rendement
limite
DBO5 (mg O2/L) 35
DCO Rdt>=60%
MES Rdt>=50%
NTK (mg/L) /

Les résultats d’autosurveillance montrent une incohérence au niveau des mesures de débits.

Capacité de traitement de la station d’épuration :

La capacité nominale de cette station d’épuration est de 350 Equivalents-Habitants

Rejet moyen

Entrée Rejets Rendement


(kg/l) (kg/l) Epuratoire
DBO5 : 49.29 52 0%
Demande Biologique en Oxygène 5
jours
DCO : 312 339 0%
Demande Chimique en Oxygène
MES : 254 238 6.2 %
Matière En Suspension

Faits marquants :

 Le génie civil du décanteur-digesteur doit être repris.

7.11. La Station d’Epuration de Surville - la Renardière

Cette station d’épuration a été créée pour traiter les effluents du lotissement la Renardière. Le
traitement se compose d’un bassin et d’une turbine d’aération avec un petit clarificateur
La station ne génère plus de boues. Des pompages réguliers dans les deux puisards sont réalisés. Les
effluents sont dirigés vers l’entrée de la STEP de Louviers.

- 120 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Prescriptions de rejet :

Valeur Limite
Paramètres ou
rendement
limite
DBO5 (mg O2/L) 35
DCO Rdt>=60%
MES Rdt>=50%
NTK (mg/L) /

Rejet moyen :

Entrée Rejets Rendement


(mg/l) (mg/l) Epuratoire
DBO5 : 50 53 0%
Demande Biologique en Oxygène 5
jours
DCO : 305 337 0%
Demande Chimique en Oxygène
MES : 255 240 6%
Matière En Suspension

Dans le but de décharger cette installation dont l’efficacité est faible, les eaux pluviales ont été
déconnectées.

Faits marquants :

Une étude de devenir de la station a été lancée début 2014.

7.12. La station d’épuration de Val Richard

Cette station a été mise en service en 2007. Il s’agit d’une unité de traitement de type filtre à sable. Le
traitement actuel est le suivant :
1- Dégrilleur
2- Fosse toutes eaux
3- Filtre à sables
4- Lit d’épandage

Capacité de traitement de la station d’épuration :

La capacité nominale de cette station d’épuration est de 70 Equivalents-Habitants

Rejet moyen : la station ne fait pas l’objet d’autosurveillance réglementaire

Faits marquants :

 La station est exploitée en régie depuis le 1er janvier 2014.

- 121 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Taux de raccordement systèmes d’assainissement CASE : 87.9 %

Obligations réglementaires
Le décret du 27 janvier 2012 précise qu’à l’échéance du 31 décembre 2013, les collectivités doivent
avoir établi un descriptif détaillé des réseaux d’eau et d’assainissement
L’arrêté du 2 décembre 2013 (JO du 19 décembre 2013) assure l’articulation entre l’obligation de
réaliser un descriptif détaillé introduite par le décret du 27 janvier 2012 et l’arrêté du 2 mai 2007 sur le
Rapport sur le Prix et la Qualité du Service. Il modifie notamment les critères d’évaluation des
indices de connaissance et de gestion patrimoniale des réseaux en introduisant un nouveau barème de
0 à 120 points (précédent barème sur 100 points).
Ce même arrêté précise qu’il faut que ce nouvel indice atteigne un total de 40 points sur les 45 premiers
points accessibles pour que le service dispose d’un descriptif détaillé. D’autre part, cet arrêté stipule
que l’atteinte de ce seuil de 40 points (sur 45 attribuables) conditionne l’attribution des points suivants
alloués par le barème (entre les cotations 45 et 120 points - effet « palier »).
L’indice de connaissance et de gestion patrimoniale a été calculé conformément à ce nouveau barème.
Cette disposition introduit une rupture avec les valeurs des années antérieures de cet indice.

Tableau 7 : indice de connaissance et gestion patrimoniale des réseaux


2013
Caractéristiques OUI NON
A – Plan du réseau de collecte
A1-Existence d’un plan du réseau couvrant au moins 95 % du linéaire
10 /
estimé du réseau de collecte hors branchements
A2-Mise à jour du plan au moins annuelle 5 /
B – Informations sur les éléments constitutifs du réseau
B1-Informations structurelles complètes sur chaque tronçon (diamètre,
10
matériau, année approximative de pose)
B2-Existence d’une information géographique précisant l’altimétrie des
10
canalisations
B3-Localisation et description de tous les ouvrages annexes (postes de
10
relèvement, déversoirs…)
B4- dénombrement des branchements pour chaque tronçon du réseau
10
(nombre de branchements entre 2 regards de visite)
C – Informations sur les interventions sur le réseau (40 points
supplémentaires au maximum)
C1- Définition et mise en œuvre d’un plan pluriannuel d’enquête et 10 0

- 122 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

d'auscultation du réseau (0 pour une réalisation partielle)


C2- Localisation et identification des interventions (curage curatif,
désobstruction, réhabilitation, renouvellement) (0 pour une réalisation 10 0
partielle)
C3- Existence d’un plan pluriannuel de travaux de réhabilitation et de
renouvellement. On entend par plan pluriannuel de renouvellement un
10 0
programme détaillé de travaux assorti d’un estimatif chiffré portant au moins
sur 3 ans
C4- Mise en œuvre d’un plan pluriannuel de travaux de réhabilitation et
10 0
de renouvellement
Total 95

Pour l’année 2013, l’indice d’avancement de connaissance et de gestion patrimoniale des réseaux
d’eaux usées est de 951 points sur un barème de 120.

La conformité de la collecte des effluents est évaluée au regard de la directive ERU (Indicateur de
contrôle annuel utile à l’évaluation du respect du droit européen en matière d’assainissement collectif).
Un système de collecte d’agglomération d'assainissement est conforme si on ne constate aucun rejet
ou des déversements par temps secs supérieur à 5% de taille de l’agglomération d’assainissement.

Tableau 8 : conformité de la collecte des effluents


Conformité
Louviers-Pinterville Collecte des effluents Non
Incarville Collecte des effluents Non
Val-de-Reuil-Poses Collecte des effluents Non
Le Vaudreuil Collecte des effluents Non
Poses Collecte des effluents Non
Léry Collecte des effluents Non
La Haye Malherbe Collecte des effluents Non
St Pierre-St Etienne du Non
Collecte des effluents
Vauvray
Acquigny Collecte des effluents Non
Pont de l’Arche Collecte des effluents Non
Pîtres/Le Manoir sur Non
Collecte des effluents
Seine
Parc d’activités de Non
Collecte des effluents
Louviers Sud
Vironvay Collecte des effluents Non
Andé Collecte des effluents Non
Surville Collecte des effluents Non
Alizay-Igoville Collecte des effluents Non
Martot-Criquebeuf Collecte des effluents Non

1
Le mode de calcul de cet indicateur est décrit dans le glossaire, en annexe du présent rapport.

- 123 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

La conformité des équipements est évaluée au regard de la directive ERU (Indicateur de contrôle
annuel utile à l’évaluation du respect du droit européen en matière d’assainissement collectif). Un
système de traitement des eaux usées d’une d’agglomération d'assainissement est conforme en
équipement si l’installation est jugée suffisante en l’état pour traiter les effluents qu’elle reçoit. Il n’est
pas nécessaire en ce cas de préconiser des investissements supplémentaire au titre de la directive
ERU.
Tableau 9 : conformité des équipements d’épuration
Conformité
Louviers-Pinterville
oui
Incarville
Val-de-Reuil-Poses Le
oui
Vaudreuil Léry
La Haye Malherbe non
Acquigny oui
Parc d’activités de
oui
Louviers Sud
Surville non
Criquebeuf non
Bosc Hetrel
Oui
(Criqeubeuf)
Val Richard
Oui
(Criquebeuf)
Igoville Oui
Alizay Oui
Martot Oui

La conformité de la performance des ouvrages est évaluée au regard de la directive ERU (Indicateur de
contrôle annuel utile à l’évaluation du respect du droit européen en matière d’assainissement collectif).
Un système de traitement des eaux usées d’une agglomération d'assainissement est conforme en
performance si elle a respecté sur l’année l’ensemble des prescriptions environnementales qui lui
étaient imposée.

Tableau 10 : conformité de la performance des ouvrages d’épuration


Conformité
Louviers-Pinterville
OUI
Incarville
Val-de-Reuil-Poses Le
OUI
Vaudreuil Léry
La Haye Malherbe OUI
Acquigny OUI
Surville NON
Parc d’activités de
OUI
Louviers Sud
Criquebeuf non
Bosc Hetrel
Oui
(Criqeubeuf)
Val Richard
Oui
(Criquebeuf)
Igoville Oui
Alizay Oui
Martot Oui

- 124 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Pour chaque station, la conformité des filières de traitement est évaluée par la formule suivante :

- Conformité des filières de traitement = (Tonnes de matières sèches totales admises


par une filière conforme / Tonnes de matières sèches de boues évacuées) * 100

Tableau 11 : Taux de boues évacuées de façon conforme


Tonnes de matières
Tonnes de matières
sèches admises par Conformité
sèches évacuées
une filière conforme
Louviers-Pinterville
Incarville 816,4 T 816,4 T 100%
Val-de-Reuil-Poses Le
Vaudreuil Léry 555,6 T 555,6 T 100%
La Haye Malherbe 19 T 19 T 100%
Acquigny 37,3 T 37,3 T 100%
Parc d’activités de
Louviers Sud 20.4 T 20.4 T 100%
Criquebeuf/Seine 0T 0T 0%

Martot 4.1 T 4.1 T 100%

Alizay 22.7 T 22.7 T 100%

Igoville 24.05 T 24.05 T 100%

Bosc Hetrel 0T 0T 0%
(Criquebeuf)
Les plans d’épandage de l’agglomération Seine-Eure ont été régularisés en 2007, il est cependant
nécessaire de veiller tous les ans à la mise à jour et l’actualisation des périmètres d’épandage.

64 débordements ont été recensés en 2013. Le taux de débordement est de 0,13% par milliers
d'habitants desservis.

Un linéaire de 4500ml est curé plusieurs fois par an sur une longueur totale de 265 694 ml.
Le nombre de point du réseau nécessitant des interventions est de 2,30 par centaines de km.

- 125 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Linéaire Linéaire Linéaire Linéaire Linéaire Linéaire Linéaire


renouvelé en renouvelé en renouvelé en renouvelé en renouvelé en renouvelé en renouvelé
2007 2008 2009 2010 2011 2012 en 2013
870ml 1100 ml 106 ml 0 ml 52 ml 0 ml 0 ml

(Linéaire 09  10  11  12  13)
*100  0,020%
5 * LinéaireTOTAL

Le taux moyen de renouvellement des réseaux de collecte est de 0,020%.

Le diagnostic des réseaux d’assainissement réalisé en 2008, a montré le bon état des réseaux de
collecte des eaux usées. L’agglomération mène des campagnes d’inspection télévisée chaque année
dans les réseaux d’assainissement.

Tableau 12 : performances des équipements d’épuration


Nombre
Nombre d’analyses
d’analyses indicateurs
réalisées en 2013
conformes
Louviers-Pinterville
52 52 100%
Incarville
Val-de-Reuil Poses Le
Vaudreuil Léry St
Pierre-St Etienne du 105 103 98%
Vauvray Pont de
l’Arche
La Haye Malherbe 13 12 92%
Acquigny 12 12 100%
Ecoparc II 27 27 100%
Criquebeuf/Seine 0 0 0%
Bosc Hetrel 2 0 0%
Martot 2 2 100%
Alizay 12 12 100%
Igoville 2 2 100%

- 126 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

La valeur de cet indice est comprise entre 0 et 120. Ces éléments sont communs à tous les types de
réseaux

Tableau 13 : Indice de connaissance des rejets au milieu naturel


Caractéristiques Oui Non Note
Identification sur plan et visite de terrain pour localiser les points de rejets potentiels +20 0 +20
aux milieux récepteurs.
Evaluation sur carte et sur une base forfaitaire de la pollution collectée en amont de +10 0 +10
chaque point potentiel de rejet.
Réalisation d'enquêtes de terrain pour reconnaître les points de déversement et +20 0 +20
mise en œuvre de témoins de rejet au milieu pour identifier le moment et
l'importance du déversement.
Réalisation de mesures de débit et de pollution sur les points de rejet. +30 0 +20
Réalisation d'un rapport présentant les dispositions prises pour la surveillance des +10 0 0
systèmes de collecte et des STEP des agglomérations d'assainissement et les
résultats.
Connaissance de la qualité des milieux récepteurs et évaluation de l'impact des +10 0 +5
rejets sur le milieu récepteur.
TOTAL - - +75

Les points de rejet au milieu naturel ont été identifiés, il n’y a pas aujourd’hui de suivi de l’impact des
rejets sur le milieu récepteur. Depuis 2009, les services techniques réalisent 2 campagnes de mesure
par an de la qualité de l’Eure et de l’Andelle.

Caractéristiques Oui Non Note


Mise en place d'un suivi de la pluviométrie caractéristique du système +10 0 5
d'assainissement et des rejets des principaux déversoirs d'orage.

L'indice de connaissance des rejets au milieu naturel est de 80%, cet indice était de 75% en 2008. La
campagne de suivi de la qualité des milieux récepteurs contribue à augmenter la connaissance des
milieux naturels.

Autosurveillance : L'autosurveillance s'inscrit dans l'objectif de qualité du fonctionnement des


systèmes d’assainissement prescrit par la Directive Eaux Résiduaires Urbaines (DERU).

DBO Demande biologique en oxygène : Indice de pollution de l’eau qui traduit sa teneur en matières
organiques par la quantité d’oxygène nécessaire à la dégradation de ces matières. Mesure la quantité
de matière biodégradable contenue dans l’eau. DBO5 (demande biologique en oxygène en 5 jours).

DCO Demande chimique en oxygène : Quantité de l’ensemble de la matière oxydable. Elle


correspond à la quantité d’oxygène qu’il faut fournir grâce à des réactifs chimiques puissants, pour
oxyder les matières contenues dans l’effluent. Idem DBO, incluses en plus les substances qui ne sont
pas biodégradables.
Azote Total Kjeldhal (NTK) : Ce paramètre quantifie la fraction réduite de la pollution azotée : c'est la
somme de l'azote organique (protéines par exemple) et de l'azote ammoniacal.

- 127 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

AzoteGlobal(NGL) : Ce paramètre quantifie la pollution azotée d'un effluent : il est obtenu en faisant la
somme de Azote Total Kjeldhal (NTK) et de l'azote oxydé : Azote nitreux (nitrite / N-NO2) + Azote
nitrique (nitrate / N-NO3).

Phosphore total (Pt) : Ce paramètre quantifie la pollution phosphoré d'un effluent : il est obtenu en
faisant la somme du phosphore inorganique (polyphosphates) et du phosphore organique
(phospholipides).

Débit entrant : Le débit entrant dans le système de traitement d'eaux usées est le volume journalier,
moyen au cours de l'année, d'effluent provenant du réseau de collecte entrant dans le système
(exprimé en m3/j).

Eaux usées : Les eaux usées sont des eaux altérées par les activités humaines à la suite d’un usage
domestique, industriel, artisanal, agricole ou autre. Elles sont considérées comme polluées et doivent
être traitées.

Eaux usées domestiques : Eaux usées issues principalement d’un usage domestique de l’eau.

Eaux usées industrielles : Eaux usées issues principalement d’un usage industriel de l’eau.

Epuration : Processus destiné à réduire ou à supprimer les éléments polluants contenus dans l’eau. Ce
processus s’effectue principalement dans les stations d’épuration. Elle peut également être naturelle,
bien que plus lente (auto-épuration).

Equivalent Habitant EH : Unité arbitraire de la pollution organique des eaux représentant la qualité de
matière organique rejetée par jour et par habitant. 1 EH = 60 g de DBO5 / jour.

MES Matières en suspension : Particules insolubles présentes en suspension dans l’eau. Elles
s’éliminent en grande partie par décantation. Une des mesures classiques de la pollution des eaux.

Rejet : Restitution d’eau à la rivière après usage. Le niveau de pollution du rejet dépend de la façon
dont l’eau a été traitée. On parle de rejet industriel, de rejet ménager, de rejet agricole suivant l’origine
des eaux usées. On emploie quelquefois «effluent» dans le sens de rejet.

Réseau de collecte : Le réseau de collecte désigne le réseau de canalisations qui recueille et


achemine les eaux usées depuis la partie publique des branchements particuliers, ceux-ci compris,
jusqu’au point de rejet dans le milieu naturel ou dans le système de traitement ou un autre système de
collecte.

Réseau séparatif : Réseau de collecte pour lequel les eaux domestiques et les eaux pluviales sont
séparées, il y a donc un double réseau.

Réseau unitaire : Réseau de collecte recevant les eaux usées et pluviales

Système d’assainissement : Système permettant la collecte, le transport et le traitement des eaux.


C’est l’ensemble des équipements de collecte et de traitement des eaux usées et pluviales

- 128 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

du rapport annuel sur le prix et la qualité de l’eau


Service public de l’assainissement

Annexe 1 : Détail des installations des systèmes d’assainissement : .......................................... 130


Annexe 2 : Interventions réalisées sur le réseau d’assainissement en 2013 ............................... 136
Annexes 3 Travaux réalisés en 2013 ................................................................................................ 140

- 129 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

AANNNNEEXXEE 11 :: DDEETTAAIILL DDEESS IINNSSTTAALLLLAATTIIO


ONNSS DDEESS SSYYSSTTEEM
MEESS
DD’’AASSSSAAIINNIISSSSEEM
MEENNTT ::
En 2013, avec la fusion de la communauté de communes Seine Bord et la communauté
d’agglomération Seine Eure, le territoire compte à présent 12 systèmes d’assainissement.

1. Le système d’assainissement de Louviers


Le système d’assainissement de Louviers, permet de collecter les eaux usées des communes de
Louviers, Incarville, Pinterville et une partie de la zone industrielle de Val de Reuil.
Ce dispositif comporte les éléments suivants :
Nom Capacité
Usine de dépollution Usine de Louviers 33 000 E.H.
Bassin de stockage/restitution Bassin Quai de Bigard 850 m3
2 x 65 m3/h
Station de la rue J.VERNES (Pinterville) 15 m3/h
Station des Jonquilles (Pinterville) 2 x 8 m3/h

Station de la Haye Le Comte(la Haye Le 13 + 17 m3/h


Comte)Station Langlois (La Haye Lecomte)

25 Postes de relèvements Station de Saint Germain Ecole (Louviers) 2 x 50 m3/h


Station des Remparts(Louviers) 2 x 150 m3/h
Station des Peupliers-avenue du Becquet(Louviers) 63 + 80 m3/h
Station Saint Germain Eglise(Louviers)
Station du bd G. Clémenceau(Louviers) 3 x 79 m3/h
Station du bd J. Ferry(Louviers) 25 + 30 m3/h
Station de la rue St Jean(Louviers) 109 + 114 m3/h
Station rue du Port n°1(Louviers) 2 x 6 m3/h
Station rue du Port n°2(Louviers) 9 + 10 m3/h
Station rue du Port n°3(Louviers)
Station Allée du Coucou(Louviers)
Station Maison rouge(Louviers)
Station Le Moulin(Louviers)
Station rue de la Motte(Louviers)
Station Lotissement des Pres(Louviers)
Station Lotissement St Hildevert(Louviers)
Station chaussée Decrétot 33 + 32 m3/h
Station rue Girafe 2 x 75 m3/h

Station des Prés (Incarville)


Station de la rue de Saint Cyr (Incarville)
Station lotissement Jacques de Maurey (Incarville)
Salengro l’Herminier
Salengro Leroy Marie
Maupassant Martin du Gard
Citadelle / Jules Ferry
8 Déversoirs d’Orage
Route du Neubourg (Maréchal Leclerc)
Felix/St Germain (Martyrs Résistance)
Impasse Décrétot
Route de Paris

- 130 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

2. Le système d’assainissement de Lery

Le système d’assainissement de Lery, permet de collecter les eaux usées des communes de Val-de-
Reuil, du Vaudreuil, de Léry, de Poses, Pîtres, Le Manoir sur Seine, Pont de l’Arche, Les Damps, Saint
Etienne du Vauvray, Saint Pierre du Vauvray, Andé, Herqueville.

Le dispositif de collecte comprend quant à lui :


Nom Capacité
Station d’épuration Léry : le pré aux moines 60 000 EH
1 unité de compostage Capacité 4200 t.
13 postes de relèvement de la Station de « la rue Sauvagine » 30 + 45 m3/h
commune de Val de Reuil Station de « la Gare » 22 + 43 m3/h
Station du « Route des falaises » pont SNCF 2 x 200 m3/h
Station de « l’abreuvoir »
Station de « la prison - vignette » 2 x 50 m3/h
Station des « clouets » 2 x 30 m3/h
Station des « baladins » 4 + 6 m3/h
Station des « germes » 2 x 10 m3/h
Station de « ZI de l’ormet » 2 x 150 m3/h
Station de «Voie de l’Orée»
Station « Base de Loisirs » 73 m3/h
Station « Automatech » 14 + 10 m3/h
Station de «La Chesnaie » 7 + 8 m3/h

4 stations de relevage sur la Station de Léry – la Poste 2 x 29 m3/h


commune de Léry Station de Léry – Salle Polyvalente 11 m3/h
Station « Ile du Roi 1 »
Station « Ile du Roi 2 »
1 bassin d’orage au Vaudreuil Rue Notre Dame
14 postes de relèvement sur la Station de la ZAC des Tilleuls
commune de Vaudreuil Station des Noés (rue de Bas) 20 + 46 m3/h
Station de la Mairie 41 + 62 m3/h
Station rue Chedeville n°1 (transports Henry n°27)
Station rue Chedeville n°2 (Métairie)
Station rue Chedeville n°3 (n°91)
Station rue Chedeville n°4 (Forrières)
Station rue Chedeville n°5 (n°103)
Station du Formule 1
Station de la rue Sainte Marguerite
Station de la rue des Forrières (n°21)
Station rue du Calvaire
Station du Golf
Station de l’Hôtel Dieu 16 + 25 m3/h

- 131 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Nom Capacité
1 bassin de stockage/restitution Bassin de Pont de l’Arche
à Pont de l’Arche
1 poste de relèvement à Pont de PR « du Becquet »
l’Arche
PR rue national (St Pierre du V.)
4 postes de refoulement sur les PR rue de la métairie (St Etienne du
communes de St Etienne du V.)
Vauvray et St Pierre du Vauvray PR de l’ancienne Step (St Pierre du
V.)
PR du Marché (Vauvray)
4 postes de relèvement sur la Station du Chateau
commune d’Andé PR Les Sablons « Station
Epuration »
PR 1 rue des Ecoles
PR 2 rue des Ecoles
4 postes de relèvement sur la PR rue Varennes (Manoir sur Seine)
commune du Manoir sur Seine et PR rue de Hautes Loges (Manoir
Pitres sur Seine)
PR rue Corneille (Pitres)
PR place Flotteaux (Pitres)
1 poste de relèvement sur la PR de la salle des fêtes
commune d’Herqueville
5 postes de relèvement sur la PR rue du Mesnil 118 + 122 m3/h
commune de Poses PR route Bout du bas 2 pompes
PR rue de l’Eglise 2 x 80 m3/h
PR route des Masures 20 m3/h
PR Le Golf

3. Le système d’assainissement d’Heudebouville

Le système d’assainissement d’Heudebouville permet de collecter les eaux usées du parc d’Activités de
Louviers Sud et des communes de Vironvay et Heudebouville. Le dispositif comprend :

Nom Capacité
1 usine de dépollution Station de l’ECOPARC II 15 000 E.H.
PR allée des Chênes (Heudebouville)
PR Ombre (Heudebouville)
PR Chemin du Praz (Heudebouville)
PR rue de l’Ormais (Heudebouville)
9 postes de relèvement
PR route Nationale(Vironvay) 21 + 20 m3/h
PR Les Tilleuls (Vironvay) 2 x 18 m3/h
PR route de la chapelle (Vironvay) 1 x 3,6 m3/h
PR Principal (Vironvay)
PR Marettes (Vironvay)

- 132 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

4. Le système d’assainissement d’Acquigny

Le système d’assainissement d’Acquigny permet de collecter les eaux usées de la commune


d’Acquigny. Le dispositif comprend :
Nom Capacité
1 usine de dépollution Acquigny 1 667 E.H.
Station de ZA les Patis 2 x 2 m3/h
Station des Bleuets 7 m3/h
Station des Grandes Ruelles
9 postes de refoulement Station des Sablons
Station route de Pacy 33 + 20 m3/h
Station de la Poterie
Station du Château
Station rue Sainte Mauxe
PR Acq Voyage

5. Le système d’assainissement de La Haye Malherbe

Le système d’assainissement de La Haye Malherbe permet de collecter les eaux usées de la commune
de la Haye Malherbe. Le dispositif comprend :
Nom Capacité
1 usine de dépollution Usine de la Haye Malherbe 800 E.H.
Station de l’Impasse des Fonds
Station Chanceuse
5 postes de refoulement Station des Tuileries 2 x 6 m3/h
Station de la rue des Carbonniers
Station du chemin du Vallet 2 x 15 m3/h

6. Le système d’assainissement de la Renardière « Surville »

Le système d’assainissement de la Renardière permet de collecter les eaux usées du lotissement de la


Renardière de la commune de Surville. Le dispositif comprend :

Nom Capacité
1 usine de dépollution Usine de Surville 200 E.H.
1 poste de relèvement Station de l’usine 1 x 50 m3/h

7. Le système d’assainissement d’Alizay

Le système d’assainissement d’Alizay permet de collecter les eaux usées de la commune d’Alizay. Le
dispositif comprend :

- 133 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Nom Capacité
1 usine de dépollution Usine d’Alizay 2020 E.H.
Station les sablons
Station Paul Eluard
4 postes de refoulement Station 19 mars 1962
Station Elsa Triolet

8. Le système d’assainissement d’Igoville

Le système d’assainissement d’Igoville permet de collecter les eaux usées de la commune d’Igoville. Le
dispositif comprend :

Nom Capacité
1 usine de dépollution Usine d’Igoville 1950 E.H.

Station les sablons 3*25 m3/h


2 postes de refoulement Station super U

9. Le système d’assainissement de Martot

Le système d’assainissement de Martot permet de collecter les eaux usées de la commune de Martot.
Le dispositif comprend :

Nom Capacité
1 usine de dépollution Usine de Martot 1200 E.H.

1 poste de refoulement Station Garenne

10. Le système d’assainissement de Criquebeuf/Seine

Le système d’assainissement de Criquebeuf/Seine permet de collecter les eaux usées de la commune


de Criquebeuf/Seine. Le dispositif comprend :

- 134 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Nom Capacité
1 usine de dépollution Usine de Criquebeuf/Seine
Station Pont aux Alliès
Station Le Vauchel
5 postes de refoulement Station Quatres Ages
Station La Vierge
Station Ecole
Station Chemin aux Charretiers

11. Le système d’assainissement de Bosc Hetrel

Le système d’assainissement de Bosc Hetrel permet de collecter les eaux usées de la zone d’activité
de Bosc Hetrel situé sur la commune de Criquebeuf/. Le dispositif comprend :

Nom Capacité
1 usine de dépollution Usine de Bosc Hetrel 350 EH

12. Le système d’assainissement de Val Richard

Le système d’assainissement de Val Richard permet de collecter les eaux usées de la zone d’activité
de Val Richard situé sur la commune de Criquebeuf/. Le dispositif comprend :

Nom Capacité
1 usine de dépollution Usine de Val Richard 70 EH

- 135 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

AANNNNEEXXEE 22 :: IINNTTEERRVVEENNTTIIO ONNSS RREEAALLIISSEEEESS SSUURR LLEE RREESSEEAAUU


DD’’AASSSSAAIINNIISSSSEEM
MEENNTT EENN 22001133

Interventions délégation
- 5 désobstructions de réseau sur branchements
- 19 désobstructions de réseau sur collecteurs
- 2 désobstructions de réseau sur avaloirs
Incarville - Curage de 71 avaloirs
- Curage de 4025 ml de réseau EU
- Curage de 389 ml de réseau EP
- 5 interventions préventives sur poste de relèvement
- 6 interventions curatives sur poste de relèvement
- 22 désobstructions de réseau sur branchements
- 75 désobstructions de réseau sur collecteurs
Louviers-Pinterville - 18 désobstructions de réseau sur avaloir
- Curage de 596 ml de réseau EP
- Curage de 5 puisards EP
- Curage de 14 951 ml de réseau EU
- 68 interventions préventives sur poste de relèvement
- 16 interventions curatives sur poste de relèvement

VAL DE REUIL
- 11 désobstructions de réseau sur branchements
- 46 désobstructions de réseau sur collecteurs
- 3 désobstructions d’avaloirs
- Curage de 233 avaloirs
- Curage de 6866 ml de réseau EU
- Curage de 1666 ml de réseau EP
- 36 interventions préventives sur poste de relèvement
- 12 interventions curatives sur poste de relèvement

LERY
- 5 désobstructions de réseau sur branchements
Val-de-Reuil- Léry-le - 5 désobstructions de réseau sur collecteurs
Vaudreuil-Pont de - Curage de 1925 ml de réseau EU
l’Arche-Le Manoir sur - Curage de 83 avaloirs
Seine-Pîtres-Poses- - 12 interventions sur poste de relèvement

LE VAUDREUIL
- Curage de 9 avaloirs
- Curage de 695 ml de réseau EP
- Curage de 1 puisard
- Curage de 3579 ml de réseau EU
- 8 désobstructions de réseau sur collecteurs
- 3 désobstructions sur avaloirs
- 44 interventions préventives sur poste de relèvement
- 41 interventions curatives sur poste de relèvement
PONT DE L’ARCHE
- 9 désobstructions de réseau sur branchements
- 3 désobstructions sur réseau EP

- 136 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 8 désobstructions de réseau sur collecteurs


- 5 désobstructions sur avaloirs
- 7 curages sur bassin de restitution
Val-de-Reuil- Léry-le - Curage de 241 avaloirs
Vaudreuil-Pont de - Curage de 510 ml de réseau EP
l’Arche-Le Manoir sur - Curage de 2513 ml de réseau EU
Seine-Pîtres-Poses
- 7 interventions sur poste de relèvement
(suite)
PITRES
- 5 désobstructions de réseau sur branchements
- 9 désobstructions de réseau sur collecteurs
- Curage de 870 ml de réseau EP
- Curage de 1887 ml de réseau EU
- 2 interventions sur poste de relèvement

LE MANOIR SUR SEINE


- 3 désobstructions de réseau sur branchements
- 7 désobstructions de réseau sur collecteurs
- 12 désobstructions sur avaloirs
- Curage de 497 ml de réseau EP
- Curage de 1950 ml de réseau EU
- 3 interventions sur poste de relèvement

POSES
- Curage de 39 avaloirs
- Curage de 528 ml de réseau EU
- Curage de 4 puisards EP
- 1 désobstruction de réseau sur branchements
- 3 désobstructions de réseau sur collecteurs
- 17 interventions sur poste de relèvement

ANDE
- Curage de 557 ml de réseau EU
- 2 désobstructions de réseau sur collecteurs
- 8 interventions sur poste de relèvement
Herqueville - RAS
St Pierre du Vauvray
- Curage de 420 ml de réseau EP
St Pierre et St Etienne - Curage de 808 ml de réseaux EU
du Vauvray - 1 désobstruction de réseau sur collecteur
- 7 interventions sur poste de relèvement
- Curage de 2 avaloirs
St Etienne du Vauvray
- 1 désobstruction de réseau sur collecteur
- Curage de 310 ml de réseau EU
- Curage de 172 ml de réseau EP
- Curage d’avaloirs
- 4 interventions sur poste de relèvement
- 3 désobstructions de réseau sur collecteurs
Acquigny - 3 désobstructions de réseau sur branchements
- 31 désobstructions sur avaloirs
- Curage de 31 avaloirs

- 137 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- Curage de 1389 ml de réseau EU


- Curage de 787 ml de réseau EP
- 36 interventions sur poste de relèvement
Interventions prestation de services
Ecoparc-Vironvay - Curage de 52 avaloirs
- 3 désobstructions sur avaloirs
- 1 désobstruction de réseau sur branchement
- Curage de 764 ml de réseau EP
- Curage de 650 ml de réseau EU
- 11 interventions sur poste de relèvement
- Curage de 197 ml de réseau EP
La Haye Malherbe - Curage de 1979 ml de réseau EU
- 11 interventions sur poste de relèvement
- 2 désobstructions sur avaloirs
- 2 désobstructions de réseau sur collecteur
Surville - Curage de 23 avaloirs
- Curage de 200 ml de réseau EU
- Curage de 115 ml de réseau EP
Martot - Curage de 2012 ml de réseau EU
- 5 interventions sur poste de relèvement
Criquebeuf/Seine - Curage de 4389 ml de réseau EU
- 15 interventions sur poste de refoulement
Interventions régie
Alizay - Curage de 1973 ml de réseau EP
- Curage de 2970 ml de réseaux EU
- 9 désobstructions de réseau sur collecteur
- 15 interventions sur poste de relèvement
- Curage de 38 avaloirs
Igoville - Curage de 1700 ml de réseau EP
- Curage de 1700 ml de réseau EU
- 3 désobstructions de réseau sur collecteur
- 4 interventions sur poste de relèvement
- Curage de 30 avaloirs

Bilan année 2013 :

Taux de curage Taux de curage


Délégation + prestations de services Régie
Réseau eaux usées 50 518 ml : 20% 4670 ml : 25%
Réseau eaux 7 678 ml : 4% 3673 ml : 25%
pluviales

- 138 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

La communauté d’agglomération Seine-Eure réalise l’entretien des réseaux d’assainissement et des


eaux pluviales sur les communes en régie.
Nombre Linéaire de Poste de Linéaire Débourbeurs/ Puisards
d’avaloirs réseau relèvement de décanteurs nettoyés
curés d’eaux eaux usées réseaux
Commune pluviales nettoyé d’eaux
curées usées
nettoyé
Régie
Amfreville sur
40 415 2 5
Iton
Le Mesnil
6 68 1 3
Jourdain
Quatremare 22 524 2 3
La Vacherie 12 20 1
Surtauville 41 850 2
Crasville 22 460 1
Amfreville sous
15 300 2 2
les Monts
Connelles 3 30
TOTAL 161 2667 7 17

Durant l’année 2013, la communauté d’agglomération Seine Eure a réalisé le curage de 322 avaloirs
(un curage au printemps et en automne), 17 puisards et 2667 ml de réseau d’assainissement. Le taux
de curage du réseau d’assainissement des eaux pluviales est de 100%.

- 139 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

AANNNNEEXXEESS 33 TTRRAAVVAAUUXX RREEAALLIISSEESS EENN 22001133


Travaux réalisées par le maître d’ouvrage sur le réseau :

- Extension réseau EU TC1 : 2250 ml + 830 ml en refoulement en PVC DN


Heudebouville 200mm et création de 90 branchements

Andé - Extension réseau EU rue des Capucines : 100 ml DN 200 et création de


3 branchements

- 9790 ml en refoulement en PEHD SN10+ 6820 ml de gravitaire en fonte


Poses et 683 branchements

Le Manoir sur - Création d’un branchement et raccordement sur réseau existant : Rue
Seine Alsace Lorraine 12 ml en ø160 et 40 ml ø200 PVC CR16 1 branchement
- Rue aux Charretiers : 25 ml en ø160 et 45 ml ø200 PVC CR16 2
Criquebeuf
branchements

Pont de l’Arche - Rue du Général de Gaulle :

Alizay Renouvellement canalisation EP rue du Clos des Vignes : 35 ml en fonte

Travaux réalisés par le maître d’ouvrage sur les STEP et PR

Lieu Description
Louviers- Incarville-
RAS
Pinterville
- Changement du capteur UV du réacteur UV
- Changement du préleveur BY-PASS
- Réparation Supervision
Ecoparc2 - Réparation du groupe de surpression eau
- Remplacement d’une pompe eau industrielle
- Réparation de l’automate programmable
- Remplacement du moteur sur la pompe acide

- 140 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Léry RAS
RAS
Acquigny
La Haye RAS
Malherbe- Surville
- Réparation nettoyage du dégrilleur et motoréducteur du tamis rotatif
Alizay - Changement de la roue à bandage du pont racleur du clarificateur
- Réhabilitation du PR Paul Eluard
- Renouvellement de l’agitateur du silo à boues
Igoville - Renouvellement du débitmètre de sortie
- Renouvellement des 3 pompes du PR les sablons
- Remplacement du Tambour égoutteur par une table d’égouttage
Martot
- Installation d’une télégestion
Criquebeuf/Seine RAS
Bosc Hetrel RAS
Val Richard RAS

Travaux réalisés par le délégataire sur le réseau

 Louviers :
- 1 dépose de boite de branchement
- 1 création réseau eau pluviale
- 1 raccordement sur réseau rue des fougères
- 1 suppression regard eau usée
- 2 renouvellements de tampons EU
- 4 renouvellements de grilles avaloirs
LOUVIERS-
- 1 raccordement pour réalisation branchement assainissement rue des
INCARVILLE- Fontenelles
PINTERVILLE
 Incarville :
 RAS

 Pinterville :
- RAS

- 1 raccordement collecteur Rue de la Comminiere


Val de Reuil - 1 scellement de tampon
- 6 scellements de grilles avaloirs
- 1 réparation branchement (Chaussée de Léry)
Pont de l’Arche :
 1 réparation de branchement

Pont de l’Arche-Le Pîtres


Manoir sur Seine-  RAS
Pîtres-Poses
Le Manoir sur Seine
 RAS

- 141 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Léry
 RAS

Saint Etienne du Vauvray


 Scellement d’un tampon

Le Vaudreuil - 1 réparation de canalisation rue du Clos Beguin


Vironvay - RAS
Acquigny - 1 changement joint de tampon

- 142 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Travaux réalisés par le délégataire sur les STEP et PR

Louviers Poste Louviers St Germain


(Ecole) En janvier, Renouvellement en préventif de l’équipement pompe 2
Poste Louviers St Germain
(Ecole) En janvier, Renouvellement en préventif de l’équipement pompe 1
Poste Louviers Bd Georges
Clémenceau En février, Renouvellement en préventif de l’équipement pompe 1
Poste Louviers St Germain
l’église En avril, Renouvellement en préventif de l’équipement pompe1
Poste Incarville rue de St Cyr En octobre, Renouvellement en préventif de l’équipement pompe 1
STEP de Louviers Incarville En avril, Renouvellement en préventif de l'équipement "pompe doseuse chlorure ferrique 2"
STEP de Louviers Incarville En avril, Renouvellement en préventif de l'équipement "pompe doseuse chlorure ferrique 1"
STEP de Louviers Incarville En avril, Renouvellement en préventif de l'équipement "relèvement 2 - 300 m3h"
STEP de Louviers Incarville En avril, Renouvellement en préventif de l'équipement "relèvement 1 - 300 m3h"
STEP de Louviers Incarville En juin, Renouvellement en préventif de l'équipement "éclairages extérieurs"
STEP de Louviers Incarville En juillet, Renouvellement en préventif de l'équipement "préleveur incarville 400"
STEP de Louviers Incarville En juillet, Renouvellement en préventif de l'équipement "préleveur louviers 400"
STEP de Louviers Incarville En juillet, Renouvellement en préventif de l'équipement "préleveur louviers 500"
STEP de Louviers Incarville En novembre, Rénovation partielle en préventif de l'équipement "compacteur sous tamiseur"
STEP de Louviers Incarville En juillet, Renouvellement en préventif de l'équipement "toiles filtrantes"
Léry Val de PR St Pierre Vauvray Ex Step En février, Renouvellement en préventif de l'équipement "pompe 2"
Reuil
PR St Pierre Vauvray Ex Step En mai, Renouvellement en préventif de l'équipement "démarreur p2"
PR Léry rue du 11 Novembre En avril, Renouvellement en préventif de l'équipement "pompe 1"
En décembre, Rénovation partielle en préventif de l'équipement "surpresseur air bassin aération
STEP Léry nord"
STEP Léry En février, Renouvellement en préventif de l'équipement "agitateur réacteur biologique graisse"
STEP Léry En février, Renouvellement en préventif de l'équipement "agitateur homogénéisation graisses"
STEP Léry En mars, Renouvellement en préventif de l'équipement "pompe extraction flottants 1"
STEP Léry En avril, Rénovation partielle en préventif de l'équipement "surpresseur air en secours"
STEP Léry En avril, Rénovation partielle en préventif de l'équipement "surpresseur air bassin aération nord"
STEP Léry En mai, Renouvellement en préventif de l'équipement "pompe de refoulement secours mdv"
STEP Léry En mai, Renouvellement en préventif de l'équipement "pompe refoulement vers amont tamis"
En juin, Renouvellement en préventif de l'équipement "pompe extraction boues extérieures
STEP Léry secours"
STEP Léry En juin, Renouvellement en préventif de l'équipement "pompe extraction boues extérieures"
STEP Léry En juillet, Renouvellement en préventif de l'équipement "soupape démarrage surpresseur nord"
STEP Léry En juillet, Renouvellement en préventif de l'équipement "soupape démarrage surpresseur sud"
STEP Léry En août, Rénovation partielle en préventif de l'équipement "tamis fin 2"
STEP Léry En août, Rénovation partielle en préventif de l'équipement "tamis fin 1"
STEP Léry En octobre, Rénovation partielle en préventif de l'équipement "ascenseur"
STEP Léry En octobre, Renouvellement en préventif de l'équipement "pompe de reprise sables du trommel"
STEP Léry En mars, Rénovation partielle en préventif de l'équipement "manuscopic zone propre"
STEP Léry En novembre, Renouvellement en préventif de l'équipement "biofiltre"
STEP Léry En novembre, Renouvellement en préventif de l'équipement "pompe et laveur haute pression"
STEP Léry En novembre, Renouvellement en préventif de l'équipement "pompe et laveur haute pression"
STEP Léry En novembre, Rénovation partielle en préventif de l'équipement "serrurerie"
Le Vaudreuil PR Le Vaudreuil ZAC des Tilleuls En mai, Renouvellement en préventif de l'équipement "pompe 2"
Pitres/Le
Manoir/Pont PR Flotteaux à Pitres En mai, Renouvellement en préventif de l'équipement "démarreur p1"
de l’Arche

- 143 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 144 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

PPAARRTTIIEE DD

LLEE SSEERRVVIICCEE PPUUBBLLIICC DD’’AASSSSAAIINNIISSSSEEM


MEENNTT NNO
ONN CCO
OLLLLEECCTTIIFF

- 145 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

SOMMAIRE

I. CARACTERISATION TECHNIQUE DU SERVICE ............................................................................................. - 147 -


1. MISSIONS DU SERVICE .................................................................................................................................. - 147 -
2. NOMBRE D'HABITANTS DESSERVIS .................................................................................................................. - 147 -
2.1. Zonage d’assainissement .................................................................................................................... - 147 -
2.2. Evaluation du nombre d’habitants desservis par le service ..................................................................... - 147 -
3. INDICE DE MISE EN ŒUVRE DE L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ........................................................................ - 148 -
II. INDICATEUR DE PERFORMANCE: LE TAUX DE CONFORMITE DES DISPOSITIFS D'ASSAINISSEMENT NON
COLLECTIF ...................................................................................................................................................... - 149 -
III. ANNEXES .................................................................................................................................................... - 151 -
1. ANNEXE 1 : REGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D’ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) ................................... - 151 -
2. ANNEXE 2 : MODELE DE RAPPORT DANS LE CADRE DES VENTES ........................................................................... - 157 -
3. ANNEXE 3 : MODELE DE RAPPORT POUR LES AVIS SPANC POUR LES PROJETS D’ANC ............................................ - 164 -
4. ANNEXE 4 : MODELE DE RAPPORT POUR LES CONTROLES D’EXECUTION DES TRAVAUX D’ANC .................................. - 168 -

- 146 -
Communauté d’agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

I. CARACTERISATION TECHNIQUE DU SERVICE

1. Missions du service

Le service public d’assainissement non collectif a pour mission de lutter contre les pollutions des eaux
superficielles et souterraines (cours d’eau et nappe phréatique), en contrôlant les installations
d’assainissement non collectif.

Conformément à la réglementation, le service réalise plusieurs missions :

Le contrôle des installations neuves

- contrôle de conception : émission d’un avis sur le projet d’assainissement (permis de


construire, réhabilitation), afin de vérifier qu’il est adapté aux contraintes de la parcelle, et à la
réglementation ;
- contrôle de bonne exécution des travaux : visite de terrain avant remblaiement afin de
s’assurer que l’installation réalisée est conforme au projet validé et à réglementation, et que les
règles de l’art ont été respectées.

Le diagnostic des installations existantes

Il a pour objectif d’évaluer l’état des installations et les risques de pollution ou d’atteinte à la salubrité
publique, de vérifier l’absence de nuisances pour le voisinage, d’apporter des conseils pour un
fonctionnement et un entretien optimal de l’installation.

L’aide et l’information des particuliers

Les techniciens informent les particuliers sur leurs obligations, les conseillent, les guident dans leurs
démarches, peuvent proposer des solutions simples pour un fonctionnement optimal de l’installation,
apportent une aide technique…

2. Nombre d'habitants desservis

2.1. Zonage d’assainissement

Communauté d’Agglomération Seine-Eure :


- Réalisation de l’étude de zonage d’assainissement sur l’ensemble des 37 communes :
entre 2003 et 2006
- Approbations du zonage définitif par le conseil communautaire : de 2005 à 2006.

La délibération qui approuve le zonage définitif est jointe en annexe 1.

2.2. Evaluation du nombre d’habitants desservis par le service

Le nombre de foyers desservis par le service public d’assainissement non collectif est estimé à 13% du
nombre de foyers de la CASE soit 3772 installations.

Ce chiffre va encore baisser avec notamment les extensions de réseau à Montaure (280 habitations).

- 147 -
Communauté d’agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

3. Indice de mise en œuvre de l'assainissement non collectif

Cet indicateur permet de mesurer la maîtrise des pollutions domestiques diffuses et d'apprécier
l'étendue des prestations assurées en assainissement non collectif.

La valeur de cet indice est comprise entre 0 et 140.


Les éléments indiqués au point B sont pris en compte si la somme des éléments indiqués au point A
atteint 100.

Caractéristiques Oui Non Note


A. Eléments obligatoires pour l'évaluation de la mise en place de l'ANC

 Délimitation des zones d'assainissement non collectif par délibération. +20 0 20

 Application d'un règlement du SPANC approuvé par délibération. +20 0 20

 Mise en œuvre de la vérification de conception et d'exécution des installations +30 0 30


réalisées ou réhabilitées depuis moins de 8 ans.

 Mise en œuvre du diagnostic de bon fonctionnement et d'entretien des autres +30 0 30


installations.
B. Eléments facultatifs du SPANC

 Existence d'un service capable d'assurer à la demande du propriétaire l'entretien +10 0 0


des installations.

 Existence d'un service capable d'assurer à la demande du propriétaire les travaux +20 0 0
de réalisation et de réhabilitation des installations.

 Existence d'un service capable d'assurer le traitement des matières de vidange. +10 0 0

TOTAL - - 100

Le service public d’assainissement non collectif a été officiellement créé par délibération du conseil
communautaire en date du 15/12/2005.
Le service est géré en régie, les différents contrôles sont réalisés jusqu’au 31/07/2013 par le biais d’une
prestation de service conclue avec Véolia Eau à l’issue d’un appel d’offres européen, pour une durée de
1 an. A partir du 01/08/2013, les différents contrôles sont réalisés par les techniciens de l’équipe
« Domaine Privé ».

- 148 -
Communauté d’agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

II. INDICATEUR DE PERFORMANCE: LE TAUX DE CONFORMITE DES DISPOSITIFS


D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

En 2013, le service a réalisé :

- 29 contrôles de conception : émission d’un avis sur le projet d’assainissement non collectif
- 30 contrôles de réalisation et de bonne exécution des travaux (ou contrôle de neuf) : contrôle
de la conformité de l’installation réalisée par rapport au projet et à la réglementation
- 78 diagnostics de vente

Ainsi, 3292 installations existantes diagnostiquées sur l’ensemble de la CASE et classées selon la grille
suivante :

Nombre Pourcentage
Classe Caractéristiques de l’installation Prévision d’amélioration
d’installations
Installations dont le fonctionnement général Pas de réhabilitation à prévoir
A 150 4,6 %
est satisfaisant. pour le moment
Quelques travaux mineurs
Installations en bon état de fonctionnement
d’adaptation et / ou d’entretien
B nécessitant éventuellement quelques 1003 30,5 %
sont à prévoir à plus ou moins
travaux d’adaptation et / ou d’entretien
long terme
Installations déficientes et / ou non Quelques travaux d’accessibilité
accessibles mais ne semblant pas ou ’amélioration du
C 571 17,3 %
présenter de risque sanitaire et / ou de fonctionnement sont à prévoir à
pollution du milieu avéré court ou moyen terme
Installations inexistantes ou présentant un Travaux de réhabilitation à prévoir
D 1143 34,7 %
risque de pollution du milieu naturel à court terme.
Réhabilitation urgente et
Installations présentant un risque
E prioritaire à prévoir à très court 425 12,9 %
d’insalubrité publique
terme.

- 149 -
Communauté d’agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Le taux de conformité (classe A et B) est donc estimé à 35 %.

Toutes les communes ont fait l’objet de diagnostic d’installations existantes. Suite à l’absence de
réponses des propriétaires, 200 diagnostics restent à effectuer.

Chaque campagne de diagnostic a été précédée d’une réunion publique dans les communes.

Environ 47 installations ont été réhabilitées sur la communauté de commune Seine Bord.

- 150 -
Communauté d’agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

III. ANNEXES

1. Annexe 1 : Règlement du Service Public d’Assainissement Non Collectif (SPANC)

- 151 -
Communauté d’agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 152 -
Communauté d’agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 153 -
Communauté d’agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 154 -
Communauté d’agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 155 -
Communauté d’agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 156 -
Communauté d’agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

2. Annexe 2 : Modèle de rapport dans le cadre des ventes

- 157 -
Communauté d’agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 158 -
Communauté d’agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 159 -
Communauté d’agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 160 -
Communauté d’agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 161 -
Communauté d’agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 162 -
Communauté d’agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 163 -
Communauté d’agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

3. Annexe 3 : Modèle de rapport pour les avis SPANC pour les projets d’ANC

- 164 -
Communauté d’agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 165 -
Communauté d’agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 166 -
Communauté d’agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 167 -
Communauté d’agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

4. Annexe 4 : Modèle de rapport pour les contrôles d’exécution des travaux d’ANC

- 168 -
Communauté d’agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 169 -
Communauté d’agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 170 -
Communauté d’agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 171 -
Communauté d’agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 172 -
Communauté d’agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 173 -
Communauté d’agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 174 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

PPAARRTTIIEE EE

LLEE SSEERRVVIICCEE PPUUBBLLIICC DDEE

LL’’EEAAUU,, DDEE LL’’AASSSSAAIINNIISSSSEEM


MEENNTT

CCO
OLLLLEECCTTIIFF EETT NNO
ONN CCO
OLLLLEECCTTIIFF

PPAARRTTIIEE FFIINNAANNCCIIEERREE

- 175 -
SOMMAIRE

I. INDICATEURS FINANCIERS ..................................................................................................................................... 177


1. MODALITES DE L’ETABLISSEMENT DU PRIX DE L’EAU ....................................................................................................................... 177
1.1 Eau potable ................................................................................................................................................................... 177
1.2 Assainissement .............................................................................................................................................................. 178
1.4. Prélèvements d’Organismes publics ................................................................................................................................ 179
1.4.1. Agence de l’Eau ........................................................................................................................................................................ 179
1.1.2. TVA .......................................................................................................................................................................................... 179
2. ELEMENTS FINANCIERS DU PRIX DE L’EAU..................................................................................................................................... 179
2.1. Part fixe du prix de l’eau ................................................................................................................................................. 179
2.2. Part variable du prix de l’eau (eau potable et assainissement) ........................................................................................... 180
2.3 Factures types ............................................................................................................................................................... 182
2.4. Synthèse ................................................................................................................................................................. - 197 -
2.5 Tarification du Service Public de l’Assainissement Non Collectif ..................................................................................... - 199 -
2.6 Recettes des services ................................................................................................................................................ - 199 -
2.6.1 L’eau potable......................................................................................................................................................................... - 199 -
2.6.2 L’assainissement ........................................................................................................................................................... - 199 -
2.6.3 L’assainissement non collectif ......................................................................................................................................... - 199 -
2.7. Economie général des contrats .................................................................................................................................. - 199 -
II. INDICATEURS DE PERFORMANCE ....................................................................................................................... - 200 -
1. DUREE D’EXTINCTION DE LA DETTE ........................................................................................................................................ - 200 -
1.1 En eau potable .......................................................................................................................................................... - 200 -
1.2 En assainissement collectif......................................................................................................................................... - 200 -
2. TAUX D’IMPAYES ................................................................................................................................................................ - 200 -
III. FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS ........................................................................................................... - 202 -
1. L’EAU POTABLE .................................................................................................................................................................. - 202 -
1.1. Travaux engagés pendant l'exercice ........................................................................................................................... - 202 -
1.2. Etat de la dette de service ........................................................................................................................................ - 202 -
1.3. Montant des amortissements ..................................................................................................................................... - 202 -
1.4. Projets et travaux ..................................................................................................................................................... - 202 -
2. L’ASSAINISSEMENT COLLECTIF .............................................................................................................................................. - 203 -
2.1. Travaux engagés pendant l'exercice ........................................................................................................................... - 203 -
2.2. Etat de la dette de service ......................................................................................................................................... - 203 -
2.3. Montant des amortissements ..................................................................................................................................... - 203 -
2.4. Projets et travaux ..................................................................................................................................................... - 203 -
3. L’ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ....................................................................................................................................... - 204 -
IV. ACTIONS DE SOLIDARITE ET DE COOPERATION ............................................................................................................. - 204 -
IV. ANNEXES ..................................................................................................................................................................... - 206 -
ANNEXE1: ECONOMIE GENERALE DES CONTRATS ................................................................................................................... 206
ANNEXE 2 : DELIBERATION DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE FIXANT LE MONTANT DE LA REDEVANCE D’ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ......... - 222 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

I.
I. INDICATEURS FINANCIERS

1. Modalités de l’établissement du prix de l’eau

Le mode de tarification de l’eau est une tarification binôme. Cette tarification comporte une part fixe (correspondant à
l’abonnement au service de l’eau et de l’assainissement), et une part variable qui est fonction du volume consommé
par l’usager.

Ainsi, trois composantes constituent le prix du m3 d’eau :

 la distribution d’eau potable (captage dans le milieu naturel et distribution aux usagers),
 la collecte et le traitement des eaux usées,
 les prélèvements obligatoires pour le compte d’organismes publics qui dépendent de l’Etat : Agence de l’eau
et TVA.

Une première étape de cette péréquation tarifaire s’est traduite par une renégociation des contrats d’affermage
réalisée en 2002 avec Veolia, principal fermier sur le territoire communautaire. Toutefois, cette harmonisation des
parts fermières a été remise en cause pour certains contrats, au moment de leur échéance et de leur remise en
concurrence.

Une seconde étape a donc été engagée afin de pallier cette difficulté. Désormais les élus communautaires ne fixent
plus chaque année le niveau des surtaxes perçues par la collectivité, mais le tarif de l’eau et de l’assainissement
(surtaxes et parts fermières incluses). Cette évolution présente l’avantage d’une plus grande transparence de la
tarification appliquée aux usagers. Elle permet surtout de garantir, sur un périmètre donné, un tarif équivalent pour
tous ; seules des variations relatives de parts fermières et de surtaxes sont induites, mais le coût global payé par
l’usager est identique. Il reste désormais à gommer les dernières différences subsistant sur certains périmètres et
garantir ainsi, à terme, un tarif unique sur l’ensemble du territoire.
Enfin, il faut noter que les nouvelles modalités de perception de la contre-valeur pollution, perçue par l’Agence de
l’Eau Seine Normandie, vont conduire, à terme, à un niveau unique perçu auprès de tous les usagers sur l’ensemble
du territoire et renforcer ainsi l’harmonisation tarifaire.

1.1 Eau potable

La part facturée au titre de la production et de la distribution de l’eau potable comporte :

Une part destinée au fermier assurant la gestion du service délégué par la collectivité. Elle correspond aux recettes
perçues par le délégataire pour le service rendu aux usagers.

Une part destinée à la collectivité (Communauté d’Agglomération Seine-Eure), ou surtaxe communautaire. Son
but est de couvrir le financement des installations dont elle est propriétaire et qui lui permettent d’assurer le service
public auprès des usagers dans des conditions satisfaisantes. Dans le cas d’une délégation de service public
(affermage), cette part est perçue par l’intermédiaire de la facture d’eau par le fermier qui la reverse par la suite à la
collectivité.

177
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

La facturation peut également être détaillée selon un autre mode. Elle comprend :
La part fixe ou abonnement, dont l’objet est de couvrir les charges de structure et les charges liées aux
investissements. Elle correspond à la mise à disposition du service : entretien, location, remplacement et relevés des
compteurs, entretien des branchements, amortissement des usines, ...

La part variable ou consommation, proportionnelle au volume consommé, qui doit couvrir le fonctionnement du
service de production et de distribution d’eau.

La part de l’abonnement est variable selon le diamètre du compteur mis à disposition de l’usager sur certaines
communes. De même, sur certaines communes, le prix de l’eau varie selon les quantités consommées.

1.2 Assainissement

Seules les communes disposant d’un réseau de collecte des eaux usées sont concernées par la taxe
d’assainissement, à savoir :

Acquigny, Pont de l’Arche, Andé, Poses,


La Haye Malherbe, La Haye le Comte, Saint-Etienne du Vauvray,
Incarville, Saint-Pierre du Vauvray,
Léry, Le Vaudreuil,
Louviers, Val de Reuil,
Pinterville, Vironvay.
Parc d’activités de Louviers Sud (Ecoparc)
Igoville, Alizay, Martot, Criquebeuf sur Seine

Tout comme l’eau potable, le prix du service de collecte et de traitement des eaux usées se décompose en deux
parties :

Une part destinée au fermier assurant la gestion du service délégué par la collectivité. Elle correspond aux recettes
perçues par le délégataire pour le service rendu aux usagers et couvre les frais liés au fonctionnement et à
l’entretien du réseau et des installations de traitement.

Une part destinée à la collectivité (Communauté d’Agglomération Seine-Eure), ou surtaxe communautaire. Son
but est de couvrir le financement des installations dont elle est propriétaire et qui lui permettent d’assurer le service
public auprès des usagers dans des conditions satisfaisantes. Dans le cas d’une délégation de service public
(affermage), cette part est également perçue par l’intermédiaire de la facture d’eau par le fermier qui la reverse par la
suite à la collectivité.

La facturation peut également être détaillée selon un autre mode. Elle comprend :

La part fixe ou abonnement, dont l’objet est de couvrir les charges de structure et les charges liées aux
investissements. Elle correspond à la mise à disposition du service : entretien des branchements, amortissement des
usines,...

La part variable ou consommation, proportionnelle au volume consommé, qui doit couvrir le fonctionnement du
service de collecte et de traitement des eaux usées.

178
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

1.4. Prélèvements d’Organismes publics

1.4.1. Agence de l’Eau

La Communauté d’Agglomération Seine-Eure est située sur l’aire géographique d’influence de l’Agence de l’Eau
Seine-Normandie qui perçoit trois redevances, dont le montant est proportionnel à la consommation :

La première au titre de la préservation des ressources en eau, permet de subventionner des travaux d’amélioration
de la ressource en eau.

La seconde au titre de la lutte contre la pollution, permet quant à elle de subventionner des travaux d’amélioration
des équipements de dépollution (stations d’épuration, réseaux d’assainissement...).

La troisième au titre de la modernisation des réseaux, permet de financer les investissements nécessaires pour
maintenir et améliorer les infrastructures nécessaires à l’assainissement des eaux usées.

La première est fixée par l’Agence de l’Eau pour une durée de trois ans, selon l’origine de l’eau, la dégradation du
milieu naturel.

La seconde, en fonction de l’importance de la pollution constatée sur les rejets de l’ensemble des usagers de la
collectivité, est fixée tous les ans. Il faut noter que désormais l’ensemble des usagers sont assujettis à cette
redevance ; jusqu’alors, seuls les usagers des communes dont la population agglomérée est supérieure à 400
habitants étaient concernés.

Enfin, la troisième redevance est uniquement appliquée aux usagers desservis par un réseau d’assainissement et
assujettis aux taxes correspondantes.

1.1.2. TVA

Le service d’eau potable bénéficie d’un taux de TVA réduit : 5,5 % au lieu du taux actuellement en vigueur de 20 %.
Le taux de TVA a évolué de 7 à 10% à compter du 1er janvier 2012 pour l’assainissement.

2. Eléments financiers du prix de l’eau

2.1. Part fixe du prix de l’eau


Le tarif annuel de base datant du 01/01/14 de l’abonnement au service public de distribution d’eau potable diffère
selon le diamètre du compteur et se répartit de la façon suivante :

179
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Cas 1: Cas 2 : Cas 3: Cas 4:


Martot, Portejoie
Val de Reuil, St Pierre du Amfreville sur Iton , Mesnil Montaure,
Vauvray, St Etienne du Jourdain, Quatremare, Surville, Alizay,
Vauvray, Tournedos, Amfreville Crasville La Vacherie , Igoville,
ss les Monts, Louviers, Le Surtauville, La Haye-Malherbe, Tostes, Les
Vaudreuil, Incarville, la Haye le Andé, Herqueville, Connelles, Damps,
comte, Léry, Le Manoir, Pîtres, Heudebouville, Vironvay, Criquebeuf
Poses, Pont de l'arche Pinterville sur Seine

15-20mm 42,60 42,61 42,60 41,62


25-30mm 66,60 66,62 66,60 65,07
40mm 302,94 111,03 302,94 295,99
50mm 473,35 222,06 473,35
60mm 681,61 681,61 665,97
65mm 799,95 444,11 799,95
80mm 1 211,75 1 211,75 1 183,95
100mm 1 893,36 721,68 1 893,36 1 849,93
150mm 4 260,07 2 775,69 4 260,07 4 162,34
200mm 7 573,46 7 573,46

Dans le cas d’un compteur combiné, le tarif de base est la somme des tarifs fixes des diamètres concernés.

La totalité du prix de l’abonnement revient au délégataire.

Il n’y a pas d’abonnement pour le service public d’assainissement.

2.2. Part variable du prix de l’eau (eau potable et assainissement)

La tarification du service public de l’eau potable, hors taxes et hors abonnement, proposée au titre de l’année 2014
est fixée par tranche de consommation, afin de favoriser les petits consommateurs et inciter aux économies d’eau.
Le prix de l’eau potable varie de 1,2309 à 1,6232 €/m3 suivant les tranches de consommations (1-50, 51-150, > 150
m3).

La tarification du service public d’assainissement, hors taxes, proposée au titre de l’année 2014 est unique et s’élève
à 1,3881 €/m3 sur tout le territoire.
Le tableau ci-dessous récapitule les tarifs appliqués sur le territoire et la répartition entre la part fermière et la part
collectivité :

180
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Cas 1 : Cas 2 : Cas 3 : Cas 4 : Cas 5 : Cas 6 :


Amfreville sur Iton, Mesnil
Jourdain, Quatremare, Surville,
la Haye Malherbe Crasville, La Montaure, Tostes, Igoville,
COMMUNES toutes les communes sauf ceux Cas 7: Les Damps
Vacherie (Le Hom, Carcouet, Pinterville Vironvay Acquigny Alizay, Criquebeuf sur Seine,
des cas 2, 3 , 4, 5, 6, 7
Verdun) Surtauville, Andé Martot (2)
Herqueville, Connelles,
Heudebouville (2)
Année 2013 2014 2013 2014 2013 2014 2013 2014 2013 2014 2013 2014 2013 2014
EAU POTABLE
Abonnement
(fermier)
41.96 42,62 41.96 41.96 42,62 42,62 41.96 42,62 41,96 42,62 52,24 41,62 52,24 41,62
Compteur
DN15mm
Part Fermière 0 - 50m3 0.9841 0,9868 0,2187 0,4921 0,4996 0,4996 0,4921 0,4996 0,9841 0,9992 1,2182 1,2182
51 - 150 m3 1.2028 1,206 0,2515 0,6561 0,6662 0,6662 0,6561 0,6662 1,2028 1,2213 1,3248 1,401 1,3248 1,401
151 m3 et plus 1.3778 1,3814 0,4921 0,7654 0,7772 0,7772 0,7654 0,7772 1,3778 1,3989 1,4822 1,4822
Part Collectivité
0 - 50m3 0.22 0,2441 0,9854 0,712 0,7313 0,7313 0,712 0,7313 0,22 0,2317 0,0127 0,0127
(1)
51 - 150 m3 0.22 0,2429 1,1713 0,7667 0,7827 0,7827 0,7667 0,7827 0,22 0,2276 0,0333 0,0479 0,0333 0,0479
151 m3 et plus 0.22 0,2418 1,1057 0,8324 0,846 0,846 0,8324 0.8460 0,22 0,2243 0,141 0,141
Total Part
Fermière + Part 0 - 50m3 1.2041 1 ,2309 1,2041 1,2041 1,2309 1,2309 1,2041 1,2309 1,2041 1,2309 1,2309 1,2309
Collectivité
51 - 150 m3 1.4228 1,4489 1,4228 1,4228 1,4489 1,4489 1,4228 1,4489 1,4228 1,4489 1,4489 1,4489
151 m3 et plus 1.5978 1,6232 1,5978 1,5978 1,6232 1,6232 1,5978 1,6232 1,5978 1,6232 1,6232 1,6232

ASSAINISSEMENT
Part Fermière 0.7278 0,7426 0 0 0,7278 0,7426 0 0 0,7278 0,7426 0,7343
Part Collectivité
0.65 0,6455 1,3778 1,3881 0,65 0,6455 1,3778 1,3881 0,65 0,6455 1,3881 0,6538
(1)
Total Part
Fermière + Part 1.3778 1,3881 1,3778 1,3881 1,3778 1,3881 1,3778 1,3881 1.3778 1,3881 1,3881 1,3881
Collectivité

(1) inclus la contribution des pays en voie de


développement
(2) en assainissement : La Haye
Malherbe, Surville, Andé, Herqueville,
Vironvay, Heudebouville (Ecoparc),
Igoville, Aliazy, Martot, Criquebeuf sur
Seine,

Les tarifs ci-dessus seront appliqués à l’ensemble du territoire, à partir du 1er janvier 2014.

181
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Afin d’harmoniser les pratiques entre l’assainissement non collectif et l’assainissement collectif, et considérant qu’il est
important de veiller au bon fonctionnement du réseau public d’assainissement, le contrôle de branchement lors des ventes est
rendu obligatoire.

La tarification de ce service à partir du 1er janvier 2014 est le suivant :

TARIFS 2014
Branchement Collectif En € TTC

Contrôle de branchement lors d’une vente d’une maison individuelle 90 €

Contrôle de branchement lors d’une vente bâtiment Industriel, immeuble… 180 €

2.3 Factures types

Des simulations de factures annuelles pour une consommation de 120 m 3 sont présentées ci-après :

 Facture 1 Acquigny ;
 Facture 2 : Amfreville- sous- les monts-Tournedos-sur-Seine ;
 Facture 3 :Amfreville-sur-Iton, Surville (non assaini) ;
 Facture 4 : Connelles, Crasville, Le Mesnil Jourdain, Quatremare, Surtauville, La Vacherie ;
 Facture 5 : Andé, Herqueville ;
 Facture 6 : La Haye Malherbe ;
 Facture 7 : Incarville, Léry, Louviers, Pitres, Pont de l’arche, Poses, Saint Etienne du Vauvray, Saint Pierre
du Vauvray, Val de Reuil, Le Vaudreuil, Pinterville, La Haye Lecomte, Le Manoir sur Seine;
 Facture 8 : Surville (assaini)
 Facture 9 :Vironvay, Heudebouville, Ecoparc ;
 Facture 10 : Montaure, Tostes
 Facture 11 : Martot, Criquebeuf sur Seine, Igoville, Alizay
 Facture 12 : Portejoie
 Facture 13 : Les Damps

Elles font apparaître la part fixe et la part variable du délégataire et de la collectivité, ainsi que les organismes
publics, la TVA.
L’évolution du montant global par rapport à celui de l’année précédente est indiquée dans le tableau comparatif de la
synthèse.

Du fait de la péréquation tarifaire, seule la part de la facture destinée aux organismes publics varie entre les
communes.

182
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Facture d’un usager ayant consommé 120m3 Tarifs au 1er Janvier 2014 en €
Facture 1 : ACQUIGNY
Euro
Qté Prix Unitaire Montant Taux
HT HT TVA

Distribution de l'eau

Abonnement
Abonnement (part distributeur) 42.62 5.5 %

Consommation
Consommation (part distributeur) De 1 à 50 (m3) 50 0.9992 49.96 5.5 %
Consommation (part distributeur) De 51 à 150 (m3) 70 1.2213 85.49 5.5 %
Consommation (part communauté d'agglomération) De 1 à 50 (m3) 50 0.2295 11.48 5.5 %
Consommation (part communauté d'agglomération) De 51 à 150 (m3) 70 0.2254 15.78 5.5 %
Contribution Pays en voie de développement De 1 à 50 (m3) 50 0.0022 0.11 5.5 %
Contribution Pays en voie de développement De 51 à 150 (m3) 70 0.0022 0.15 5.5 %

TOTAL DISTRIBUTION DE L'EAU 205.59

Collecte et traitement des eaux usées

Consommation
Consommation (part distributeur) (m3) 120 0.7426 89.11 10. %
Consommation (part communauté d'agglomération) (m3) 120 0.6390 76.68 10. %
Contribution Pays en voie de développement (m3) 120 0.0065 0.78 10. %

TOTAL COLLECTE ET TRAITEMENT DES EAUX USEES 166.57

Organismes publics

(taxes et redevances)
Préservation des ressources en eau (Agence de l'eau) (m3) 120 0.0974 11.69 5.5 %
Redevance pollution (m3) 120 0.4000 48.00 5.5 %
Modernisation des réseaux (m3) 120 0.3000 36.00 10. %

TOTAL ORGANISMES PUBLICS 95.69

TOTAL HT de la Facture 467.85 Euro

TOTAL TTC de la Facture 502.70 Euro


Soit 3297.45 F

Prix TTC du m3 avec abonnement 4.19 Euro

183
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Facture2 : AMFREVILLE-SOUS-LES-MONTS-TOURNEDOS SUR SEINE

Facture d’un usager ayant consommé 120m3 Tarifs au 1er Janvier 2014 en €

Euro
Qté Prix Unitaire Montant Taux
HT HT TVA

Distribution de l'eau

Abonnement
Abonnement (part distributeur) 42.60 5.5 %

Consommation
Consommation (part distributeur) De 1 à 50 (m3) 50 0.9868 49.34 5.5 %
Consommation (part distributeur) De 51 à 150 (m3) 70 1.2060 84.42 5.5 %
Consommation (part communauté d'agglomération) De 1 à 50 (m3) 50 0.2419 12.10 5.5 %
Consommation (part communauté d'agglomération) De 51 à 150 (m3) 70 0.2407 16.85 5.5 %
Contribution Pays en voie de développement De 1 à 50 (m3) 50 0.0022 0.11 5.5 %
Contribution Pays en voie de développement De 51 à 150 (m3) 70 0.0022 0.15 5.5 %

TOTAL DISTRIBUTION DE L'EAU 205.57

Organismes publics

(taxes et redevances)
Préservation des ressources en eau (Agence de l'eau) (m3) 120 0.0974 11.69 5.5 %
Redevance pollution (m3) 120 0.4000 48.00 5.5 %

TOTAL ORGANISMES PUBLICS 59.69

TOTAL HT de la Facture 265.26 Euro

TOTAL TTC de la Facture 279.85 Euro


Soit 1835.67 F

Prix TTC du m3 avec abonnement 2.33 Euro

184
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Facture 3 : AMFREVILLE-SUR-ITON-HEUDEBOUVILLE-SURVILLE (NON ASSAINI)


Facture d’un usager ayant consommé 120m3 Tarifs au 1er Janvier 2014 en €

Euro
Qté Prix Unitaire Montant Taux
HT HT TVA

Distribution de l'eau

Abonnement
Abonnement (part distributeur) 42.62 5.5 %

Consommation
Consommation (part distributeur) De 1 à 50 (m3) 50 0.2221 11.11 5.5 %
Consommation (part distributeur) De 51 à 150 (m3) 70 0.2554 17.88 5.5 %
Contribution Pays en voie de développement De 1 à 50 (m3) 50 0.0022 0.11 5.5 %
Contribution Pays en voie de développement De 51 à 150 (m3) 70 0.0022 0.15 5.5 %
Consommation (part Communauté d'agglomération) De 1 à 50 (m3) 50 1.0066 50.33 5.5 %
Consommation (part Communauté d'agglomération) De 51 à 150 (m3) 70 1.1913 83.39 5.5 %

TOTAL DISTRIBUTION DE L'EAU 205.59

Organismes publics

(taxes et redevances)
Préservation des ressources en eau (Agence de l'eau) (m3) 120 0.0974 11.69 5.5 %
Redevance pollution (m3) 120 0.4000 48.00 5.5 %

TOTAL ORGANISMES PUBLICS 59.69

TOTAL HT de la Facture 265.28 Euro

TOTAL TTC de la Facture 279.87 Euro


Soit 1835.81 F

Prix TTC du m3 avec abonnement 2.33 Euro

185
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Facture 4 : CONNELLES-CRASVILLE-LE MESNIL JOURDAIN-QUATREMARE-SURTAUVILLE-LA VACHERIE


Facture d’un usager ayant consommé 120m3 Tarifs au 1er Janvier 2014 en €

Euro
Qté Prix Unitaire Montant Taux
HT HT TVA

Distribution de l'eau

Abonnement
Abonnement (part distributeur) 42.62 5.5 %

Consommation
Consommation (part distributeur) De 1 à 50 (m3) 50 0.2221 11.11 5.5 %
Consommation (part distributeur) De 51 à 150 (m3) 70 0.2554 17.88 5.5 %
Contribution Pays en voie de développement De 1 à 50 (m3) 50 0.0022 0.11 5.5 %
Contribution Pays en voie de développement De 51 à 150 (m3) 70 0.0022 0.15 5.5 %
Consommation (part Communauté d'agglomération) De 1 à 50 (m3) 50 1.0066 50.33 5.5 %
Consommation (part Communauté d'agglomération) De 51 à 150 (m3) 70 1.1913 83.39 5.5 %

TOTAL DISTRIBUTION DE L'EAU 205.59

Organismes publics

(taxes et redevances)
Préservation des ressources en eau (Agence de l'eau) (m3) 120 0.0974 11.69 5.5 %
Redevance pollution (m3) 120 0.4000 48.00 5.5 %

TOTAL ORGANISMES PUBLICS 59.69

TOTAL HT de la Facture 265.28 Euro

TOTAL TTC de la Facture 279.87 Euro


Soit 1835.81 F

Prix TTC du m3 avec abonnement 2.33 Euro

186
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Facture 5 : ANDE-HERQUEVILLE
Facture d’un usager ayant consommé 120m3 Tarifs au 1er Janvier 2014 en €
Euro
Qté Prix Unitaire Montant Taux
HT HT TVA

187
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Distribution de l'eau

Abonnement
Abonnement (part distributeur) 42.62 5.5 %

Consommation
Consommation (part distributeur) De 1 à 50 (m3) 50 0.2221 11.11 5.5 %
Consommation (part distributeur) De 51 à 150 (m3) 70 0.2554 17.88 5.5 %
Contribution Pays en voie de développement De 1 à 50 (m3) 50 0.0022 0.11 5.5 %
Contribution Pays en voie de développement De 51 à 150 (m3) 70 0.0022 0.15 5.5 %
Consommation (part Communauté d'agglomération) De 1 à 50 (m3) 50 1.0066 50.33 5.5 %
Consommation (part Communauté d'agglomération) De 51 à 150 (m3) 70 1.1913 83.39 5.5 %

TOTAL DISTRIBUTION DE L'EAU 205.59

Collecte et traitement des eaux usées

Consommation
Consommation (part distributeur) (m3) 120 0.7426 89.11 10. %
Consommation (part communauté d'agglomération) (m3) 120 0.6390 76.68 10. %
Contribution Pays en voie de développement (m3) 120 0.0065 0.78 10. %

TOTAL COLLECTE ET TRAITEMENT DES EAUX USEES 166.57

Organismes publics

(taxes et redevances)
Préservation des ressources en eau (Agence de l'eau) (m3) 120 0.0974 11.69 5.5 %
Redevance pollution (m3) 120 0.4000 48.00 5.5 %
Modernisation des réseaux (m3) 120 0.3000 36.00 10. %

TOTAL ORGANISMES PUBLICS 95.69

TOTAL HT de la Facture 467.85 Euro

TOTAL TTC de la Facture 502.70 Euro


Soit 3297.47 F

Prix TTC du m3 avec abonnement 4.19 Euro

- 188 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Facture 6 : LA HAYE MALHERBE


Facture d’un usager ayant consommé 120m3 Tarifs au 1er Janvier 2014 en €

Euro
Qté Prix Unitaire Montant Taux
HT HT TVA

Distribution de l'eau

Abonnement
Abonnement (part distributeur) 42.62 5.5 %

Consommation
Consommation (part distributeur) De 1 à 50 (m3) 50 0.2221 11.11 5.5 %
Consommation (part distributeur) De 51 à 150 (m3) 70 0.2554 17.88 5.5 %
Contribution Pays en voie de développement De 1 à 50 (m3) 50 0.0022 0.11 5.5 %
Contribution Pays en voie de développement De 51 à 150 (m3) 70 0.0022 0.15 5.5 %
Consommation (part Communauté d'agglomération) De 1 à 50 (m3) 50 1.0066 50.33 5.5 %
Consommation (part Communauté d'agglomération) De 51 à 150 (m3) 70 1.1913 83.39 5.5 %

TOTAL DISTRIBUTION DE L'EAU 205.59

Collecte et traitement des eaux usées

Consommation
Contribution Pays en voie de développement (m3) 120 0.0065 0.78 10. %
Consommation (part communauté d'agglomération) (m3) 120 1.3816 165.79 10. %

TOTAL COLLECTE ET TRAITEMENT DES EAUX USEES 166.57

Organismes publics

(taxes et redevances)
Préservation des ressources en eau (Agence de l'eau) (m3) 120 0.0974 11.69 5.5 %
Redevance pollution (m3) 120 0.4000 48.00 5.5 %
Modernisation des réseaux (m3) 120 0.3000 36.00 10. %

TOTAL ORGANISMES PUBLICS 95.69

TOTAL HT de la Facture 467.85 Euro

TOTAL TTC de la Facture 502.70 Euro


Soit 3297.47 F

Prix TTC du m3 avec abonnement 4.19 Euro

- 189 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Facture 7 : INCARVILLE-LERY-PITRES-PONT DE L’ARCHE-POSES-SAINT ETIENNE


DU VAUVRAY-SAINT PIERRE DU VAUVRAY-VAL DE REUIL-LE VAUDREUIL –
PINTERVILLE-LA HAYE LECOMTE-LE MANOIR SUR SEINE
Facture d’un usager ayant consommé 120m3 Tarifs au 1er Janvier 2014 en €
Euro
Qté Prix Unitaire Montant Taux
HT HT TVA

Distribution de l'eau

Abonnement
Abonnement (part distributeur) 42.60 5.5 %

Consommation
Consommation (part distributeur) De 1 à 50 (m3) 50 0.9868 49.34 5.5 %
Consommation (part distributeur) De 51 à 150 (m3) 70 1.2060 84.42 5.5 %
Consommation (part communauté d'agglomération) De 1 à 50 (m3) 50 0.2419 12.10 5.5 %
Consommation (part communauté d'agglomération) De 51 à 150 (m3) 70 0.2407 16.85 5.5 %
Contribution Pays en voie de développement De 1 à 50 (m3) 50 0.0022 0.11 5.5 %
Contribution Pays en voie de développement De 51 à 150 (m3) 70 0.0022 0.15 5.5 %

TOTAL DISTRIBUTION DE L'EAU 205.57

Collecte et traitement des eaux usées

Consommation
Consommation (part distributeur) (m3) 120 0.7426 89.11 10. %
Consommation (part communauté d'agglomération) (m3) 120 0.6390 76.68 10. %
Contribution Pays en voie de développement (m3) 120 0.0065 0.78 10. %

TOTAL COLLECTE ET TRAITEMENT DES EAUX USEES 166.57

Organismes publics

(taxes et redevances)
Préservation des ressources en eau (Agence de l'eau) (m3) 120 0.0974 11.69 5.5 %
Redevance pollution (m3) 120 0.4000 48.00 5.5 %
Modernisation des réseaux (m3) 120 0.3000 36.00 10. %

TOTAL ORGANISMES PUBLICS 95.69

TOTAL HT de la Facture 467.83 Euro

TOTAL TTC de la Facture 502.68 Euro


Soit 3297.33 F

Prix TTC du m3 avec abonnement 4.19 Euro

- 190 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Facture 8 : SURVILLE (assaini)


Facture d’un usager ayant consommé
120m3 Tarifs au 1er Janvier 2014 en €
Euro
Qté Prix Unitaire Montant Taux
HT HT TVA

Distribution de l'eau

Abonnement
Abonnement (part distributeur) 42.62 5.5 %

Consommation
Consommation (part distributeur) De 1 à 50 (m3) 50 0.2221 11.11 5.5 %
Consommation (part distributeur) De 51 à 150 (m3) 70 0.2554 17.88 5.5 %
Contribution Pays en voie de développement De 1 à 50 (m3) 50 0.0022 0.11 5.5 %
Contribution Pays en voie de développement De 51 à 150 (m3) 70 0.0022 0.15 5.5 %
Consommation (part Communauté d'agglomération) De 1 à 50 (m3) 50 1.0066 50.33 5.5 %
Consommation (part Communauté d'agglomération) De 51 à 150 (m3) 70 1.1913 83.39 5.5 %

TOTAL DISTRIBUTION DE L'EAU 205.59

Collecte et traitement des eaux usées

Consommation
Contribution Pays en voie de développement (m3) 120 0.0065 0.78 10. %
Consommation (part communauté d'agglomération) (m3) 120 1.3816 165.79 10. %

TOTAL COLLECTE ET TRAITEMENT DES EAUX USEES 166.57

Organismes publics

(taxes et redevances)
Préservation des ressources en eau (Agence de l'eau) (m3) 120 0.0974 11.69 5.5 %
Redevance pollution (m3) 120 0.4000 48.00 5.5 %
Modernisation des réseaux (m3) 120 0.3000 36.00 10. %

TOTAL ORGANISMES PUBLICS 95.69

TOTAL HT de la Facture 467.85 Euro

TOTAL TTC de la Facture 502.70 Euro


Soit 3297.47 F

Prix TTC du m3 avec abonnement 4.19 Euro

- 191 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Facture 9 : VIRONVAY-HEUDEBOUVILLE-ECOPARC
Facture d’un usager ayant consommé 120m3 Tarifs au 1er Janvier 2014 en €

Euro
Qté Prix Unitaire Montant Taux
HT HT TVA

Distribution de l'eau

Abonnement
Abonnement (part distributeur) 42.62 5.5 %

Consommation
Consommation (part distributeur) De 1 à 50 (m3) 50 0.4996 24.98 5.5 %
Consommation (part distributeur) De 51 à 150 (m3) 70 0.6662 46.63 5.5 %
Consommation (part communauté d'agglomération) De 1 à 50 (m3) 50 0.7291 36.46 5.5 %
Consommation (part communauté d'agglomération) De 51 à 150 (m3) 70 0.7805 54.64 5.5 %
Contribution Pays en voie de développement (m3) 120 0.0022 0.26 5.5 %

TOTAL DISTRIBUTION DE L'EAU 205.59

Collecte et traitement des eaux usées

Consommation
Contribution Pays en voie de développement (m3) 120 0.0065 0.78 10. %
Consommation (part communauté d'agglomération) (m3) 120 1.3816 165.79 10. %

TOTAL COLLECTE ET TRAITEMENT DES EAUX USEES 166.57

Organismes publics

(taxes et redevances)
Préservation des ressources en eau (Agence de l'eau) (m3) 120 0.0974 11.69 5.5 %
Redevance pollution (m3) 120 0.4000 48.00 5.5 %
Modernisation des réseaux (m3) 120 0.3000 36.00 10. %

TOTAL ORGANISMES PUBLICS 95.69

TOTAL HT de la Facture 467.85 Euro

TOTAL TTC de la Facture 502.70 Euro


Soit 3297.45 F

Prix TTC du m3 avec abonnement 4.19 Euro

- 192 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Facture 10 : MONTAURE, TOSTES


Facture d’un usager ayant consommé 120m3 Tarifs au 1er Janvier 2014 en €
Euro
Qté Prix Unitaire Montant Taux
HT HT TVA

Distribution de l'eau

Abonnement
Abonnement (part distributeur) 41.62 5.5 %

Consommation
Consommation (part distributeur) De 1 à 50 (m3) 50 1.2182 60.91 5.5 %
Consommation (part distributeur) De 51 à 150 (m3) 70 1.4010 98.07 5.5 %
Consommation (part syndicale) De 1 à 50 (m3) 50 0.0105 0.53 5.5 %
Consommation (part syndicale) De 51 à 150 (m3) 70 0.0457 3.20 5.5 %
Contribution Pays en voie de développement (m3) 120 0.0022 0.26 5.5 %

TOTAL DISTRIBUTION DE L'EAU 204.59

Organismes publics

(taxes et redevances)
Préservation des ressources en eau (Agence de l'eau) (m3) 120 0.1017 12.20 5.5 %
Redevance pollution (m3) 120 0.4000 48.00 5.5 %

TOTAL ORGANISMES PUBLICS 60.20

TOTAL HT de la Facture 264.79 Euro

TOTAL TTC de la Facture 279.35 Euro


Soit 1832.46 F

Prix TTC du m3 avec abonnement 2.33 Euro

- 193 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Facture 11 : MARTOT, IGOVILLE, CRIQUEBEUF SUR SEINE, ALIZAY

Facture d’un usager ayant consommé 120m3 Tarifs au 1er Janvier 2014 en €

Euro
Qté Prix Unitaire Montant Taux
HT HT TVA

Distribution de l'eau

Abonnement
Abonnement (part distributeur) 41.62 5.5 %

Consommation
Consommation (part distributeur) De 1 à 50 (m3) 50 1.2182 60.91 5.5 %
Consommation (part distributeur) De 51 à 150 (m3) 70 1.4010 98.07 5.5 %
Consommation (part syndicale) De 1 à 50 (m3) 50 0.0105 0.53 5.5 %
Consommation (part syndicale) De 51 à 150 (m3) 70 0.0457 3.20 5.5 %
Contribution Pays en Voie de Développement (m3) 120 0.0022 0.26 5.5 %

TOTAL DISTRIBUTION DE L'EAU 204.59

Collecte et traitement des eaux usées

Consommation
Consommation (part communautaire) (m3) 120 1.3743 164.92 10. %
Contribution Pays en voie de développement (m3) 120 0.0138 1.66 10. %

TOTAL COLLECTE ET TRAITEMENT DES EAUX USEES 166.58

Organismes publics

(taxes et redevances)
Préservation des ressources en eau (Agence de l'eau) (m3) 120 0.0974 11.69 5.5 %
Redevance pollution (m3) 120 0.4000 48.00 5.5 %
Modernisation des réseaux (m3) 120 0.3000 36.00 10. %

TOTAL ORGANISMES PUBLICS 95.69

TOTAL HT de la Facture 466.86 Euro

TOTAL TTC de la Facture 501.66 Euro


Soit 3290.57 F

Prix TTC du m3 avec abonnement 4.18 Euro

- 194 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Facture12 :PORTEJOIE

Facture d’un usager ayant consommé 120m3 Tarifs au 1er Janvier 2014 en €

Euro
Qté Prix Unitaire Montant Taux
HT HT TVA

Distribution de l'eau

Abonnement
Abonnement (part distributeur) 41.62 5.5 %

Consommation
Consommation (part distributeur) De 1 à 50 (m3) 50 0.9641 48.21 5.5 %
Consommation (part distributeur) De 51 à 150 (m3) 70 1.1783 82.48 5.5 %
Consommation (part Communauté d'agglomération) De 1 à 50 (m3) 50 0.2646 13.23 5.5 %
Consommation (part Communauté d'agglomération) De 51 à 150 (m3) 70 0.2684 18.79 5.5 %
Contribution Pays en voie de développement (m3) 120 0.0022 0.26 5.5 %

TOTAL DISTRIBUTION DE L'EAU 204.59

Organismes publics

(taxes et redevances)
Préservation des ressources en eau (Agence de l'eau) (m3) 120 0.0974 11.69 5.5 %
Redevance pollution (m3) 120 0.4000 48.00 5.5 %

TOTAL ORGANISMES PUBLICS 59.69

TOTAL HT de la Facture 264.28 Euro

TOTAL TTC de la Facture 278.82 Euro


Soit 1828.88 F

Prix TTC du m3 avec abonnement 2.33 Euro

- 195 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Facture 13 : Les Damps


Facture d’un usager ayant consommé
120m3 Tarifs au 1er Janvier 2014 en €
Euro
Qté Prix Unitaire Montant Taux
HT HT TVA

Distribution de l'eau

Abonnement
Abonnement (part distributeur) 41.62 5.5 %

Consommation
Consommation (part distributeur) De 1 à 50 (m3) 50 5.5 %
Consommation (part distributeur) De 51 à 150 (m3) 70 1.2182 60.91 5.5 %
Consommation (part communauté d'agglomération) De 1 à 50 (m3) 50 1.4010 98.07 5.5 %
Consommation (part communauté d'agglomération) De 51 à 150 (m3) 70 0.0105 0.53 5.5 %
Contribution Pays en voie de développement De 1 à 50 (m3) 50 0.0457 3.20 5.5 %
Contribution Pays en voie de développement De 51 à 150 (m3) 70 0.0022 0.26 5.5 %

TOTAL DISTRIBUTION DE L'EAU 204.59

Collecte et traitement des eaux usées

Consommation

Consommation (part distributeur) (m3) 120 0.7343 88,11 10. %


Consommation (part communauté d'agglomération) (m3) 120 0.6473 77,68 10. %
Contribution Pays en voie de développement (m3) 120 0.0065 0.78 10. %

TOTAL COLLECTE ET TRAITEMENT DES EAUX USEES 166.58

Organismes publics

(taxes et redevances)
Préservation des ressources en eau (Agence de l'eau) (m3) 120 0.0974 11.69 5.5 %
Redevance pollution (m3) 120 0.4000 48.00 5.5 %
Modernisation des réseaux (m3) 120 0.3000 36.00 10. %

TOTAL ORGANISMES PUBLICS 95.69

TOTAL HT de la Facture 466.85 Euro

TOTAL TTC de la Facture 501.66 Euro


Soit 3290.57 F

Prix TTC du m3 avec abonnement 4.19 Euro

- 196 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

2.4. Synthèse
Au premier janvier 2014, le prix du m3 d’eau facturé (abonnement compris, pour 120 m3) à l’usager
varie de la façon suivante pour chaque commune :

3 3 Evolution
Commune Prix TTC/m 2013 Prix TTC/m 2014
2013/2014
Acquigny 4,09 € 4,19 € 2,44%
Alizay 4,09 € 4,19 € 2,44%
Amfreville sur Iton 2,27 € 2,33 € 2,78%
Amfreville sous les Monts 2,30 € 2,33 € 1,30%
Andé 4,09 € 4,19 € 2,44%
Connelles 2,30 € 2,33 € 1,30%
Crasville 2,30 € 2,33 € 1,30%
Criquebeuf- sur-Seine 4,09 € 4,19 € 2,44%
Les Damps 4,09 € 4,19 € 2,44%
Herqueville 4,09 € 4,19 € 2,44%
Heudebouville 4,09 € 4,19 € 2,44%
Igoville 4,09 € 4,19 € 2,44%
Incarville 4,09 € 4,19 € 2,44%
La Haye le Comte 4,09 € 4,19 € 2,44%
La Haye Malherbe 4,09 € 4,19 € 2,44%
Léry 4,09 € 4,19 € 2,44%
Louviers 4,09 € 4,19 € 2,44%
Le Manoir-sur-Seine 4,09 € 4,19 € 2,44%
Le Mesnil Jourdain 2,30 € 2,33 € 1,30%
Martot 4,09 € 4,19 € 2,44%
Montaure 2,33 € 2,33 € 0,00%
Pîtres 4,09 € 4,19 € 2,44%
Pont de l'Arche 4,09 € 4,19 € 2,44%
Portejoie 2,33 € 2,33 € 0,00%
Poses 4,09 € 4,19 € 2,44%
Pinterville 4,09 € 4,19 € 2,44%
Quatremare 2,30 € 2,33 € 1,30%
St-Etienne du Vauvray 4,09 € 4,19 € 2,44%
St-Pierre du Vauvray 4,09 € 4,19 € 2,44%
Surtauville 2,30 € 2,33 € 1,30%
Surville non assaini 2,27 € 2,33 € 2,64%
Surville assaini 4,09 € 4,19 € 2,44%
Tostes 2,33 € 2,33 € 0,00%
La Vacherie 2,30 € 2,33 € 1,30%
Le Vaudreuil 4,09 € 4,19 € 2,44%
Tournedos sur Seine 2,30 € 2,33 € 1,30%
Val de Reuil 4,09 € 4,19 € 2,44%
Vironvay 4,09 € 4,19 € 2,44%

- 197 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Le prix global est de 2,33 €/m3 pour les usagers ne disposant pas de système d’assainissement
collectif, et de 4,19 €/m3 pour les autres.
Les différences observées entre ces communes proviennent de la présence ou non de service
d’assainissement collectif et du taux de redevance appliqué par l’Agence de l’Eau.
La Communauté d’Agglomération Seine-Eure s’est fixé l’objectif d’une péréquation du prix de l’eau et
de l’assainissement sur l’ensemble du territoire communautaire à moyen terme. Le prix de
l’assainissement (hors taxes) est uniforme sur l’ensemble des communes assainies. Le prix de l’eau
(hors taxes) est uniforme sur 26 communes.
La contribution pour les pays en voie de développement apparait sur les factures et correspond à 1 %
du prix de l’eau et de l’assainissement.
La facturation sur relevé comprend :
 la prime fixe semestrielle relative au premier semestre de la période de consommation n,
 la consommation relevée de la période n-1, diminuée du volume déjà facturé lors de la
facturation sur estimation précédente.
La facturation sur estimation comprend :
 la prime fixe semestrielle relative au second semestre de la période de consommation n,
 la facturation d’une consommation égale à 50 % de la consommation relevée de la période de
consommation n-1.
La Communauté d’Agglomération fixe chaque année par délibération du conseil communautaire les prix
des services publics d’eau potable et d’assainissement.
Concernant la part « assainissement » sur l’ensemble de la communauté d’agglomération, la facturation
concerne les volumes assujettis, qui sont les volumes d’eau potable consommés au cours du semestre
concerné.
Les consommations des bornes incendies, fontaines... ne sont pas soumises à la redevance
assainissement.

En revanche, les consommations communales, comme les autres usagers, sont assujetties à cette
redevance.

- 198 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

2.5 Tarification du Service Public de l’Assainissement Non Collectif


Le service est assujetti à la TVA.

TARIFS 2014
SPANC En € TTC

Contrôle de conception, d’implantation et réalisation 160 €

Contrôle de diagnostic périodique (tous les 10 ans) 90 €

Contrôle diagnostic lors d’une vente d’une maison individuelle 90 €

Contrôle de branchement lors d’une vente bâtiment Industriel, immeuble 180 €

2.6 Recettes des services


2.6.1 L’eau potable
Les recettes d’exploitation au compte administratif 2013 s’élèvent à 1 447 041 € TTC
2.6.2 L’assainissement
Les recettes d’exploitation au compte administratif 2013 s’élèvent à 2 773 236 € TTC
2.6.3 L’assainissement non collectif
Recettes 2013
Contrôle des installations 13 811 €

2.7. Economie général des contrats


L’économie générale de chaque contrat est détaillée dans les tableaux ci-après en annexe.
En 2013, Véolia nous a fourni le détail des charges des comptes rendus financiers des communes
qu’elle gère détaillés par niveau.

- 199 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

II. INDICATEURS DE PERFORMANCE


1. Durée d’extinction de la dette
1.1 En eau potable
Encours total de la dette 6 056 406 €
Epargne brute annuelle 908 005 €
Extinction de la dette 6,67 ans
1.2 En assainissement collectif
Encours total de la dette 16 840 509 €
Epargne brute annuelle 616 033 €
Extinction de la dette 27 ans
L'extinction de la dette est le rapport entre l'encours total de la dette contractée par la collectivité pour
financer l'ensemble du service et l'épargne brute annuelle.
La durée d'extinction de la dette est la durée théorique nécessaire pour rembourser la dette du service
si la collectivité affectait à ce remboursement la totalité de l'autofinancement dégagé par le service.
2. Taux d’impayés
Il s'agit du taux d'impayés au 31 Décembre de l'exercice présenté sur les factures émises au titre de
l'année précédente.
Le taux d’impayés du principal délégataire est de 0,93 %.
Ce taux se calcule de la façon suivante: [Montant de l'impayé au titre de l'année N-1 au 31 Décembre
de l'année N / Chiffre d'affaires TTC facturé (hors travaux) au titre de l'année N-1 au 31 Décembre de
l'année N].

- 200 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Montant
Montant facturé en
Commune Montant impayé en € impayé en

%

Acquigny 1 997 270719 0,74%


Alizay 1 667 274647 0,61%
Amfreville sous les Monts 0 54960 0,00%
Amfreville sur Iton 192 0
Andé 861 190870 0,45%
Connelles 0 38662 0,00%
Crasville 0 17985 0,00%
Criqueboeuf sur Seine 2 172 289539 0,75%
Herqueville 0 40323 0,00%
Heudebouville 255 80113 0,32%
Igoville 284 268135 0,11%
Incarville 1 592 257438 0,62%
La Haye le Comte 0 10273 0,00%
La Haye Malherbe 1 062 148940 0,71%
La Vacherie 0 62681 0,00%
Le Manoir s/Seine 513 163309 0,31%
Le Mesnil Jourdain 48 24065 0,20%
Le Vaudreuil 608 761884 0,08%
Léry 6 865 326194 2,10%
Les Damps 2 628 333049 0,79%
Louviers 17 632 3877555 0,45%
Pitres 3 331 324347 1,03%
Pinterville 129 35955 0,36%
Pont de l'Arche 5 215 676856 0,77%
Porte Joie 29 25062 0,12%
Poses 1 004 158601 0,63%
Quatremare 0 36429 0,00%
St Etienne du Vouvray 123 97470 0,13%
St Pierre du Vouvray 201 167099 0,12%
Surtauville 271 46389 0,58%
Surville 293 81652 0,36%
Tournedos sur Seine 0 17353 0,00%
Val de Reuil 77 882 4376827 1,78%
Vironvay 425 201702 0,21%
Romilly sur Andelle 6 415 646248 0,99%
Martot 590 71650 0,82%
Total 134 284 14 454 981 0,93%

- 201 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

III. FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS


1. L’eau potable
1.1. Travaux engagés pendant l'exercice
Le montant engagé pendant l’exercice budgétaire est de 2 631 847 €.
1.2. Etat de la dette de service
Encours de la dette au 31 Décembre 2013 6 056 406 €
Montant de l'annuité de remboursement 420 807 €
 Dont en capital 255 090 €
 Dont en intérêts 165 716 €
1.3. Montant des amortissements
Au titre de l’exercice 2013, une provision à la dotation aux amortissements de 551 698 € a été passée.

1.4. Projets et travaux

Le rendement général des réseaux d’eau potable sur le territoire communautaire est de plus de 80 %,
ce qui est très performant. La CASE mène une politique de renouvellement de son réseau, afin de
préserver la qualité de l’eau, de diminuer les fuites et de préserver son patrimoine technique.
Un schéma directeur d’eau potable est en cours de lancement
La Communauté d’Agglomération Seine Eure a continué comme en 2013 sa politique de
renouvellement du réseau d’eau potable pour un linéaire total 7 263 ml, soit 1,14 % de taux de
renouvellement en 2013.
7,5 % soit 47 443 m du réseau ont été renouvelés depuis 2006. En 2014, L’agglomération maintiendra
ces efforts de renouvellement.
Dans le cadre du plan de gestion du champ captant des Hauts-Prés à Val-de-Reuil, la Communauté
d’Agglomération Seine Eure a procédé à l’acquisition foncière des terrains du périmètre de protection
rapproché en vue de la mise en place d'une agriculture biologique (110ha, dont 80ha "grandes cultures"
et 30ha maraîchage). Ces acquisitions se sont faites sur 3 ans (30ha pour la tranche 2009, 35 hectares
en 2010 et 37 hectares en 2011) et ont été subventionnées par l’Agence de l’Eau et le Conseil Général
à hauteur de 80%.

La Communauté d’Agglomération Seine Eure, en collaboration avec le groupement régionale des


agriculteurs biologiques de Haute Normandie (GRAB’HN), a relancé fin 2013 un nouvel appel à projet
afin de sélectionner de nouveaux maraîchers sur ce site. Au total, 5 maraîchers individuels, un
apiculteur et une entreprise d’insertion se sont installés sur la zone maraîchère des Hauts-prés.
Des travaux ont été réalisés pour la mise en place d’un système d’irrigation sur la zone maraîchère ainsi
que la mise en place d’une clôture anti-lapin autour de cette zone. Un programme de travaux est en
cours pour la transformation et la réhabilitation du bâtiment GREIF, afin d’accueillir des activités liés à
l’agriculture biologique.

- 202 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

2. L’assainissement collectif
2.1. Travaux engagés pendant l'exercice
Le montant engagé pendant l’exercice budgétaire est de 3 596 799 M€.
2.2. Etat de la dette de service

Encours de la dette au 31 Décembre 16 840 509€


Montant de l'annuité de remboursement 1 439 417 €
 Dont en capital 938 424 €
 Dont en intérêts 500 993 €
2.3. Montant des amortissements
Au titre de l’exercice 2013, une provision à la dotation aux amortissements de 947 441€ a été passée.
2.4. Projets et travaux

Un programme d’extension de réseau est en cours à Saint Pierre du Vauvray, Saint Etienne du Vauvray
et Montaure.

Le 10e programme de l’agence de l’eau permet de bénéficier d’une subvention en domaine privé pour la
création de branchement si le portage des travaux est assuré collectivement et notamment par une
collectivité.
La Communauté d’Agglomération Seine Eure a donc décidé de proposer aux propriétaires de pouvoir
bénéficier de subventions pour les travaux en domaine privé pour la création du branchement. Ce type
d’opération est mené à Poses et Montaure. Elle va débuter fin 2014 sur Saint Pierre du Vauvray, Saint
Etienne du Vauvray.

Une convention sera signée entre la CASE et les propriétaires volontaires pour l’étude à la parcelle et le
chiffrage des travaux.

Dans un deuxième temps, un avenant à la convention sera signé pour la réalisation des travaux.

Parallèlement, la CASE continue à mettre en conformité son réseau d’assainissement avec la création
de bassin de stockage restitution afin de limiter les départs d’eaux usées vers le milieu naturel. Deux
bassins sont à créer à Louviers et trois à Pont de l’Arche. Le montant de ces travaux s’élève à plus de 5
M€. L’appel d’offre pour les bassins de Pont de L’Arche a été attribué. L’appel d’offre pour le quartier
des amoureux sera lancé en fin d’année.

La maîtrise d’œuvre pour le transfert des effluents des communes de La Haye Malherbe et de Montaure
sur la station d’épuration de Louviers est en cours. Le montant total des travaux s’élève à 6 M€

La mise en place d’un diagnostic permanent des systèmes d’assainissement est à l’étude.

Une étude de devenir de la station du lotissement de la Renardière à Surville, a été lancée en 2013.

- 203 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

3. L’assainissement non collectif


Aucun investissement n’a été réalisé en 2013.

IV. ACTIONS DE SOLIDARITE ET DE COOPERATION


1. Montant de la contribution Pays en Voie de développement
Sur la période 2009/2013, les crédits Oudin-Santini ont été affectés à la réalisation d’une adduction
d’eau villageoise à Bohicon au Bénin.
A partir de 2013, une réflexion a été engagée sur la problématique de la gestion des eaux pluviales à
l’échelle du bassin versant du Zou, dont Bohicon constitue le point bas.

Le bassin versant du Zou est constitué de neuf communes. Dans le souci d’une démarche multi
partenariale, l’Agglomération Seine-Eure anime une concertation associant l’ensemble des collectivités
européennes engagées dans une coopération avec l’une ou l’autre des communes du Zou, ainsi que
des acteurs institutionnels sensibles à ces préoccupations :
- Les neuf communes du Zou et l’UCOZ

- L’Etat béninois (au niveau central, déconcentré et son ambassade en France)

- L’Etat français (au niveau de l’ambassade au Bénin)

- La communauté d’agglomération Seine-Eure (France)

- La commune d’Aiglemont (France)

- La province de Luxembourg (Belgique)

- 204 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- La commune de Zoersel (Belgique)

- La commune de Tintigny (Belgique)

- La commune de Hoogstraten (Belgique)

- La commune de La Roche en Ardenne (Belgique)

- Les associations Collectif Tiers Monde (France), Graines d’Espérance (France), Miman Bénin
(Suisse)

- Pôle Solidarité Eau

- Agence de l’Eau Seine Normandie (réflexion sur une démarche inter-agences avec les agences
Rhin-Meuse et Adour Garonne)

- Association Nationale des Communes Béninoises

Cette opération s’articule en deux phases : études préalables / aménagement du bassin versant.
S’agissant de la phase étude, le contenu en est le suivant :
1/ Réalisation d’un diagnostic détaillé de la situation au regard des phénomènes de ruissellements :
- délimitation des sous-bassins versants,
- analyse du fonctionnement hydraulique des secteurs et sous-secteurs,
- description de la nature des ruissellements (agricoles, urbains, …),
- repérage des axes d’écoulement de l’eau,
- délimitation des zones urbaines concernées par les phénomènes de ruissellement et
caractérisation des risques subis,
- repérage et analyse du fonctionnement des différents ouvrages de limitation des ruissellements
ou de régulation des crues existants.

2/ Élaboration de stratégies visant à maitriser les phénomènes de ruissellement en favorisant des


méthodes d’hydrauliques « douces » qui devront tenir compte des spécificités des différents espaces
identifiés (urbain / rural / typologie de l’occupation des sols / …).
Cette étude démarrera en janvier 2015, pour une durée approximative d’un an. Suivra une consultation
de maîtrise d’œuvre, en vue de la réalisation des aménagements choisis, dans un souci permanent de
valorisation de la ressource en eau : eau potable, agriculture, tourisme, ...

L’Agglomération Seine-Eure a décidé de provisionné son 1% Oudin-Santini à compter de 2014 pour le


financement de ce projet d’envergure.

- 205 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau
IV. ANNEXES
Annexe 1 : Economie général des contrats

CONTRAT Louviers - Incarville - Pinterville

PRODUITS
Recettes liées à la facturation du service 678 109 €
Autres recettes liées à l'exploitation du service 97 596 €
Traitements de volumes extérieurs 82 600 €
Produits accessoires 1 715 €
Produits des travaux attribués à titre exclusif 29 111 €
Subvention d’exploitation des stations de dépollution
Produits : part de la collectivité contractante 595 110 €
Redevance modernisation des réseaux (Agence de l’Eau) 250 178 €
TOTAL 1 734 419 €
Au niveau A niveau Au niveau
CHARGES Total
local régional national
Personnel 163 610 € 143 918 € 19 692 €
Energie électrique 124 329 € 124 329 €
Produits de traitement 70 362 € 70 362 €
Analyses 18 383 € 18 383 €
Sous traitance, matières et divers 172 343 € 171 149 € 1 194 €
Impôts locaux et taxes 11 972 € 8 096 € 3 876 €
Télécommunication, poste et télégestion 6 627 € 3 809 € 2 818 €
Engins et véhicules 22 601 € 21 564 € 1 037 €
Informatique 10 104 € 1 107 € 8 997 €
Assurances 1 641 € 98 € 1 543 €
Locaux 6 743 € 4 731 € 2 012 €
Autres 6 634 € 4 178 € 2 456 €
Contribution des services centraux et recherche 17 978 € 17 978 €
Collectivités et autres organismes publics : Redevances et surtaxes 845 288 € 845 288 €
Charges relatives aux renouvellements : Fonds contractuels 225 613 € 225 613 €
Charges relatives aux investissements : Programme contractuel 7 461 € 7 461 €
Charges relatives aux investissements : Annuités des emprunts repris à la collectivité 76 919 € 76 919 €
Pertes sur créances irrécouvrables et contentieux recouvrement 8 958 € 8 958 €
TOTAL 1 797 566 € 1 735 963 € 43 625 € 17 978 €
RESULTAT NET -63 147 €

- 206 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Val de Reuil - Le Vaudreuil - Léry - Pont de l'Arche - Poses


CONTRAT
- Pitres - Le Manoir - Les Damps
PRODUITS
Recettes liées à la facturation du service 1 195 074 €
Autres recettes liées à l'exploitation du service 182 808 €
Traitements de volumes extérieurs 27 336 €
Produits des travaux attribués à titre exclusif 58 107 €
Produits accessoires 2 301 €
Subvention d’exploitation des stations de dépollution 169 000 €
Produits : part de la collectivité contractante 1 027 243 €
Redevance modernisation des réseaux (Agence de l’Eau) 324 168 €
TOTAL 2 986 037 €
Au niveau A niveau Au niveau
CHARGES Total
local régional national
Personnel 603 668 € 526 316 € 77 352 €
Energie électrique 268 005 € 268 005 €
Produits de traitement 23 949 € 23 949 €
Analyses 31 655 € 31 655 €
Sous traitance, matières et divers 366 436 € 361 555 € 4 881 €
Impôts locaux et taxes 27 712 € 12 528 € 15 184 €
Télécommunication, poste et télégestion 25 902 € 14 860 € 11 042 €
Engins et véhicules 87 192 € 83 128 € 4 064 €
Informatique 39 587 € 4 339 € 35 248 €
Assurances 6 432 € 388 € 6 044 €
Locaux 26 687 € 18 804 € 7 883 €
Autres 21 487 € 11 868 € 9 619 €
Contribution des services centraux et recherche 70 837 € 70 837 €
Collectivités et autres organismes publics : Redevances et surtaxes 1 351 411 € 1 351 411 €
Charges relatives aux renouvellements : Pour garantie de continuité de service 4 378 € 4 378 €
Charges relatives aux renouvellements : Fonds contractuels 80 468 € 80 468 €
Charges relatives aux investissements : Programme contractuel 16 200 € 16 200 €
Charges relatives aux investissements : Investissements incorporels 115 962 € 115 962 €
Charges relatives aux investissements : Annuités des emprunts repris à la collectivité 13 504 € 13 504 €
Pertes sur créances irrécouvrables et contentieux recouvrement 25 615 € 25 615 €
TOTAL 3 207 087 € 2 964 933 € 171 317 € 70 837 €
RESULTAT NET -221 050 €

- 207 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

CONTRAT Acquigny
PRODUITS
Recettes liées à la facturation du service 39 348 €
Autres recettes liées à l'exploitation du service 3 538 €
Produits des travaux attribués à titre exclusif 1 428 €
Produit accessoires -131 €
Subvention d’exploitation des stations de dépollution -6 500 €
Produits : part de la collectivité contractante 34 512 €
Redevance modernisation des réseaux (Agence de l’Eau) 16 096 €
TOTAL 88 291 €
Au niveau A niveau Au niveau
CHARGES Total
local régional national
Personnel 798 € 617 € 181 €
Energie électrique 11 908 € 11 908 €
Produits de traitement 0€ 0€
Analyses 9 191 € 9 191 €
Sous traitance, matières et divers 26 297 € 26 116 € 181 €
Impôts locaux et taxes 848 € 848 €
Autres 89 € 89 €
Contribution des services centraux et recherche 363 € 363 €
Collectivités et autres organismes publics : Redevances et surtaxes 50 608 € 50 608 €
Charges relatives aux renouvellements : Pour garantie de continuité de service 16 574 € 16 574 €
Charges relatives aux investissements : Programme contractuel 1 557 € 1 557 €
Charges relatives aux investissements : Annuités des emprunts repris à la collectivité 89 321 € 89 321 €
Pertes sur créances irrécouvrables et contentieux recouvrement 729 € 729 €
TOTAL 208 283 € 207 558 € 362 € 363 €
RESULTAT NET -119 992 €

- 208 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

TABLEAU RECAPITULATIF

ASSAINISSEMENT

RESULTAT NET
TOTAL PRODUITS TOTAL CHARGES
D'EXPLOITATION

4 808 747 € 5 212 936 € -404 189 €

DONT REDEVANCE ET SURTAXES

2 247 307 €

TABLEAU RECAPITULATIF DES CHARGES D'EXPLOITATION

ASSAINISSEMENT

Part des charges au Part des charges au Part des charges


COMMUNES niveau local niveau régional au niveau national
Louviers - Incarville - Pinterville 97% 2% 1%

Val de Reuil - Le Vaudreuil - Léry -


Pont de l'Arche - Poses - Pitres - Le 92% 5% 2%
Manoir - Les Damps

Acquigny 99,7% 0,2% 0,2%

- 209 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Eau potable

CONTRAT Louviers - Incarville - La Haye le Comte


PRODUITS
Exploitation du service 1 654 121 €
Produits des travaux attribués à titre exclusif 39 653 €
Produits accessoires 83 956 €
Produits : part de la collectivité contractante 235 539 €
Redevance prélèvement (Agence de l’Eau) 101 870 €
Redevance de lutte contre la pollution (Agence de l’Eau) 344 329 €
TOTAL 2 459 468 €
Au niveau A niveau Au niveau
CHARGES Total
local régional national
Personnel 197 299 € 148 934 € 48 365 €
Energie électrique 16 976 € 16 976 €
Achats d’eau 670 157 € 670 157 €
Analyses 2 099 € 2 099 €
Sous traitance, matières et divers 55 771 € 52 837 € 2 934 €
Impôts locaux et taxes 12 993 € 3 475 € 9 518 €
Télécommunication, poste et télégestion 13 937 € 7 015 € 6 922 €
Engins et véhicules 42 617 € 40 070 € 2 547 €
Informatique 24 805 € 2 708 € 22 097 €
Assurances 4 024 € 234 € 3 790 €
Locaux 17 754 € 12 813 € 4 941 €
Autres -4 475 € -10 505 € 6 030 €
Contribution des services centraux et recherche 44 155 € 44 155 €
Collectivités et autres organismes publics : Redevances et surtaxes 681 738 € 681 738 €
Charges relatives aux renouvellements : Fonds contractuels 62 247 € 62 247 €
Charges relatives aux investissements : Programme contractuel 92 069 € 92 069 €
Charges relatives aux investissements : Investissements incorporels 364 753 € 364 753 €
Charges relatives aux investissements : Annuités des emprunts repris à la collectivité 11 772 € 11 772 €
Charges relatives aux compteurs du domaine privé 33 279 € 33 279 €
Pertes sur créances irrécouvrables et contentieux recouvrement 20 529 € 20 529 € 0€
TOTAL 2 364 499 € 2 213 200 € 107 144 € 44 155 €
RESULTAT BRUT 94 969 €

- 210 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau
Impôt sur les sociétés 31 653 €
RESULTAT NET 63 316 €

Val de Reuil - Le Vaudreuil - Léry - St Pierre et St Etienne du


CONTRAT
Vauvray - Tounedos sur Seine
PRODUITS
Exploitation du service 2 367 387 €
Produits des travaux attribués à titre exclusif 30 520 €
Produits accessoires 73 534 €
Produits : part de la collectivité contractante 342 421 €
Redevance prélèvement (Agence de l’Eau) 141 076 €
Redevance de lutte contre la pollution (Agence de l’Eau) 358 605 €
TOTAL 3 313 543 €
Au niveau A niveau Au niveau
CHARGES Total
local régional national
Personnel 517 876 € 390 561 € 127 315 €
Energie électrique 3 006 € 3 006 €
Achats d’eau 1 043 117 € 1 043 117 €
Analyses 3 628 € 3 628 €
Sous traitance, matières et divers 106 650 € 98 926 € 7 724 €
Impôts locaux et taxes 30 740 € 5 683 € 25 057 €
Télécommunication, poste et télégestion 36 685 € 18 464 € 18 221 €
Engins et véhicules 112 183 € 105 476 € 6 707 €
Informatique 65 295 € 7 127 € 58 168 €
Assurances 10 592 € 617 € 9 975 €
Locaux 46 734 € 33 726 € 13 008 €
Autres -16 751 € -32 626 € 15 875 €
Contribution des services centraux et recherche 116 233 € 116 233 €
Collectivités et autres organismes publics : Redevances et surtaxes 842 102 € 842 102 €
Charges relatives aux renouvellements : Fonds contractuels 41 329 € 41 329 €
Charges relatives aux investissements : Programme contractuel 8 859 € 8 859 €
Charges relatives aux investissements : Investissements incorporels 62 954 € 62 954 €
Charges relatives aux investissements : Annuités des emprunts repris à la collectivité 698 € 698 €
Charges relatives aux compteurs du domaine privé 26 311 € 26 311 €
Pertes sur créances irrécouvrables et contentieux recouvrement 31 466 € 31 466 €
TOTAL 3 089 707 € 2 691 424 € 282 050 € 116 233 €
RESULTAT BRUT 223 836 €
- 211 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau
Impôt sur les sociétés 74 605 €
RESULTAT NET 149 231 €

CONTRAT Pont de l'Arche - Le Manoir - Poses- Pitres


PRODUITS
Exploitation du service 595 920 €
Produits des travaux attribués à titre exclusif 40 188 €
Produits accessoires 37 873 €
Produits : part de la collectivité contractante 80 734 €
Redevance prélèvement (Agence de l’Eau) 59 200 €
Redevance de lutte contre la pollution (Agence de l’Eau) 125 009 €
TOTAL 938 924 €
Au niveau A niveau Au niveau
CHARGES Total
local régional national
Personnel 232 427 € 180 338 € 52 089 €
Energie électrique 26 482 € 26 482 €
Achats d’eau 47 838 € 47 838 €
Produits de traitement 292 € 292 €
Analyses 2 211 € 2 211 €
Sous traitance, matières et divers 64 223 € 61 063 € 3 160 €
Impôts locaux et taxes 12 119 € 1 867 € 10 252 €
Télécommunication, poste et télégestion 16 776 € 9 321 € 7 455 €
Engins et véhicules 45 821 € 43 077 € 2 744 €
Informatique 26 715 € 2 916 € 23 799 €
Assurances 4 333 € 252 € 4 081 €
Locaux 19 121 € 13 799 € 5 322 €
Autres -4 576 € -11 071 € 6 495 €
Contribution des services centraux et recherche 47 556 € 47 556 €
Collectivités et autres organismes publics : Redevances et surtaxes 264 943 € 264 943 €
Charges relatives aux renouvellements : Fonds contractuels 25 314 € 25 314 €
Charges relatives aux investissements : Programme contractuel 1 799 € 1 799 €
Charges relatives aux investissements : Investissements incorporels 5 138 € 5 138 €
Charges relatives aux compteurs du domaine privé 18 280 € 18 280 €
Pertes sur créances irrécouvrables et contentieux recouvrement 7 650 € 7 650 €
TOTAL 864 462 € 701 509 € 115 397 € 47 556 €
RESULTAT BRUT 74 462 €
- 212 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau
Impôt sur les sociétés 24 818 €
RESULTAT NET 49 644 €

CONTRAT Acquigny
PRODUITS
Exploitation du service 107 981 €
Produits des travaux attribués à titre exclusif 5 429 €
Produits accessoires 4 118 €
Produits : part de la collectivité contractante 13 446 €
Redevance prélèvement (Agence de l’Eau) 8 684 €
Redevance de lutte contre la pollution (Agence de l’Eau) 25 197 €
TOTAL 164 855 €
Au niveau A niveau Au niveau
CHARGES Total
local régional national
Personnel 13 848 € 13 848 €
Energie électrique 4 594 € 4 594 €
Achats d’eau 6 368 € 6 368 €
Produits de traitement 1 776 € 1 776 €
Analyses 767 € 767 €
Sous traitance, matières et divers 7 503 € 7 503 €
Impôts locaux et taxes -421 € -421 €
Télécommunication, poste et télégestion 603 € 603 €
Engins et véhicules 396 € 396 €
Informatique 34 € 34 €
Assurances 13 € 13 €
Locaux 38 € 38 €
Autres -1 721 € -1 721 €
Contribution des services centraux et recherche 0€
Collectivités et autres organismes publics : Redevances et surtaxes 47 327 € 47 327 €
Charges relatives aux renouvellements : Pour garantie de continuité de service 9 314 € 9 314 €
Charges relatives aux investissements : Programme contractuel 239 € 239 €
Charges relatives aux investissements : Annuités des emprunts repris à la collectivité 2 139 € 2 139 €
Charges relatives aux compteurs du domaine privé 3 432 € 3 432 €
Pertes sur créances irrécouvrables et contentieux recouvrement 1 861 € 1 861 €
TOTAL 98 110 € 98 110 € 0€ 0€
RESULTAT BRUT 66 745 €

- 213 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau
Impôt sur les sociétés 22 246 €
RESULTAT NET 44 499 €

CONTRAT Amfreville sous les Monts


PRODUITS
Exploitation du service 28 770 €
Produits des travaux attribués à titre exclusif 2 781 €
Produits accessoires 847 €
Produits : part de la collectivité contractante 3 958 €
Redevance prélèvement (Agence de l’Eau) 1 630 €
Redevance de lutte contre la pollution (Agence de l’Eau) 6 946 €
TOTAL 44 932 €
Au niveau A niveau Au niveau
CHARGES Total
local régional national
Personnel 8 224 € 6 213 € 2 011 €
Achats d’eau 7 909 € 7 909 €
Analyses 302 € 302 €
Sous traitance, matières et divers 2 830 € 2 708 € 122 €
Impôts locaux et taxes 458 € 62 € 396 €
Télécommunication, poste et télégestion 579 € 291 € 288 €
Engins et véhicules 1 772 € 1 666 € 106 €
Informatique 1 031 € 112 € 919 €
Assurances 167 € 9€ 158 €
Locaux 738 € 533 € 205 €
Autres -110 € -361 € 251 €
Contribution des services centraux et recherche 1 836 € 1 836 €
Collectivités et autres organismes publics : Redevances et surtaxes 12 534 € 12 534 €
Charges relatives aux renouvellements : Fonds contractuels 1 294 € 1 294 €
Charges relatives aux investissements : Programme contractuel 58 € 58 €
Charges relatives aux compteurs du domaine privé 819 € 819 €
Pertes sur créances irrécouvrables et contentieux recouvrement 39 € 39 €
TOTAL 40 480 € 34 188 € 4 456 € 1 836 €
RESULTAT BRUT 4 452 €
Impôt sur les sociétés 1 484 €
RESULTAT NET 2 968 €

- 214 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

CONTRAT Syndicat de Production de Louviers - Val de Reuil


PRODUITS
Exploitation du service 1 736 687 €
Redevance prélèvement (Agence de l’Eau) 313 247 €
TOTAL 2 049 934 €
Au niveau A niveau Au niveau
CHARGES Total
local régional national
Personnel 143 097 € 102 644 € 40 453 €
Energie électrique 134 350 € 134 350 €
Produits de traitement 178 672 € 178 672 €
Analyses 4 091 € 4 091 €
Sous traitance, matières et divers 20 010 € 18 161 € 1 849 €
Impôts locaux et taxes 24 327 € 11 869 € 12 458 €
Télécommunication, poste et télégestion 12 064 € 9 345 € 2 719 €
Engins et véhicules 54 150 € 50 815 € 3 335 €
Informatique 20 790 € 2 890 € 17 900 €
Assurances 5 266 € 306 € 4 960 €
Locaux 23 176 € 16 708 € 6 468 €
Autres 4 338 € -3 555 € 7 893 €
Contribution des services centraux et recherche 57 792 € 57 792 €
Collectivités et autres organismes publics : Redevances et surtaxes 313 247 € 313 247 €
Charges relatives aux renouvellements : Fonds contractuels 175 890 € 175 890 €
Charges relatives aux investissements : Programme contractuel 626 435 € 626 435 €
TOTAL 1 797 695 € 1 641 868 € 98 035 € 57 792 €
RESULTAT BRUT 252 239 €
Impôt sur les sociétés 84 071 €
RESULTAT NET 168 168 €

- 215 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

CONTRAT Vironvay Pinterville


PRODUITS
Exploitation du service 110 876 €
Cession d'eau 6 914 €
Produits accessoires 2 987 €
Travaux attribués à titre exclusif 1 205 €
Produits : part de la collectivité contractante 99 546 €
Redevance prélèvement (Agence de l’Eau) 21 748 €
Redevance lutte contre la pollution (Agence de l’Eau) 46 304 €
TOTAL 289 580 €
Au niveau A niveau Au niveau
CHARGES Total
local régional national
Personnel 23 345 € 18 100 € 5 245 €
Energie électrique 23 457 € 23 457 €
Achats d’eau 0€ 0€
Produits de traitement 180 € 180 €
Analyses 1 617 € 1 617 €
Sous traitance, matières et divers 6 698 € 6 380 € 318 €
Impôts locaux et taxes 1 239 € 207 € 1 032 €
Télécommunication, poste et télégestion 1 689 € 938 € 751 €
Engins et véhicules 4 614 € 4 338 € 276 €
Informatique 2 690 € 294 € 2 396 €
Assurances 436 € 25 € 411 €
Locaux 1 925 € 1 389 € 536 €
Autres -652 € -1 306 € 654 €
Contribution des services centraux et recherche 4 788 € 4 788 €
Collectivités et autres organismes publics : Redevances et surtaxes 167 598 € 167 598 €
Charges relatives aux renouvellements : Fonds contractuel 18 581 € 18 581 €
Charges relatives aux investissements : Programme contractuel 21 499 € 21 499 €
Charges relatives aux compteurs du domaine privé 2 036 € 2 036 €
Pertes sur créances irrécouvrables et contentieux recouvrement 1 472 € 1 472 €
TOTAL 283 212 € 266 805 € 11 619 € 4 788 €
RESULTAT BRUT 6 368 €
Impôt sur les sociétés 2 122 €
RESULTAT NET 4 246 €
- 216 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Crasville - Surtauville - La Vacherie - La Haye Malherbe -


CONTRAT
Heudebouville - Andé Herqueville - Connelles …

PRODUITS
Exploitation du service 237 037 €
Produits accessoires 16 298 €
Travaux attribués à titre exclusif 19 396 €
Produits : part de la collectivité contractante 360 162 €
Redevance prélèvement (Agence de l’Eau) 32 395 €
Redevance lutte contre la pollution (Agence de l’Eau) 123 470 €
TOTAL 788 758 €
Au niveau A niveau Au niveau
CHARGES Total
local régional national
Personnel 67 099 € 52 097 € 15 002 €
Energie électrique 8 531 € 8 531 €
Achats d'eau 3 119 € 3 119 €
Produits de traitement 355 € 355 €
Analyses 3 724 € 3 724 €
Sous traitance, matières et divers 24 040 € 23 130 € 910 €
Impôts locaux et taxes 4 459 € 1 506 € 2 953 €
Télécommunication, poste et télégestion 4 832 € 2 685 € 2 147 €
Engins et véhicules 13 197 € 12 407 € 790 €
Informatique 7 694 € 840 € 6 854 €
Assurances 1 248 € 73 € 1 175 €
Locaux 5 507 € 3 974 € 1 533 €
Autres -792 € -2 663 € 1 871 €
Contribution des services centraux et recherche 13 697 € 13 697 €
Collectivités et autres organismes publics : Redevances et surtaxes 516 027 € 516 027 €
Charges relatives aux renouvellements : Fonds contractuel 29 738 € 29 738 €
Charges relatives aux investissements : Programme contractuel 60 656 € 60 656 €
Pertes sur créances irrécouvrables et contentieux recouvrement 1 072 € 1 072 €
TOTAL 764 203 € 717 271 € 33 235 € 13 697 €
RESULTAT BRUT 24 555 €
Impôt sur les sociétés 8 184 €
RESULTAT NET 16 371 €

- 217 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

CONTRAT ex SIAEP Andelle Seine Bord


PRODUITS
Exploitation du service 717 440 €
Produits accessoires 35 924 €
Travaux attribués à titre exclusif 41 662 €
Produits : part de la collectivité contractante 8 567 €
Redevance prélèvement (Agence de l’Eau) 60 152 €
Redevance lutte contre la pollution (Agence de l’Eau) 137 826 €
TOTAL 1 001 571 €
Au niveau A niveau Au niveau
CHARGES Total
local régional national
Personnel 227 297 € 176 368 € 50 929 €
Energie électrique 28 862 € 28 862 €
Achats d'eau 21 213 € 21 213 €
Produits de traitement 585 € 585 €
Analyses 2 148 € 2 148 €
Sous traitance, matières et divers 68 140 € 65 051 € 3 089 €
Impôts locaux et taxes 13 406 € 3 383 € 10 023 €
Télécommunication, poste et télégestion 16 402 € 9 113 € 7 289 €
Engins et véhicules 44 800 € 42 117 € 2 683 €
Informatique 26 120 € 2 851 € 23 269 €
Assurances 4 237 € 247 € 3 990 €
Locaux 18 695 € 13 491 € 5 204 €
Autres -4 315 € -10 665 € 6 350 €
Contribution des services centraux et recherche 46 496 € 46 496 €
Collectivités et autres organismes publics : Redevances et surtaxes 206 545 € 206 545 €
Charges relatives aux renouvellements : Pour garantie de continuité de service 62 777 € 62 777 €
Charges relatives aux renouvellements : Programme contractuel 7 450 € 7 450 €
Charges relatives aux investissements : Programme contractuel 33 048 € 33 048 €
Charges relatives aux investissements : Investissements incorporels 5 409 € 5 409 €
Charges relatives aux investissements : Annuités des emprunts repris à la collectivité 58 840 € 58 840 €
Charges relatives aux compteurs du domaine privé 12 097 € 12 097 €
Pertes sur créances irrécouvrables et contentieux recouvrement 27 572 € 27 572 €
TOTAL 927 824 € 768 502 € 112 826 € 46 496 €
RESULTAT BRUT 73 747 €
Impôt sur les sociétés 24 580 €
- 218 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau
RESULTAT NET 49 167 €

CONTRAT Portejoie
PRODUITS
Exploitation du service 11 805 €
Produits accessoires -76 €
Produits : part de la collectivité contractante 1 920 €
Redevance lutte contre la pollution (Agence de l’Eau) 2 944 €
TOTAL 16 593 €
Au niveau A niveau Au niveau
CHARGES Total
local régional national
Personnel 2 087 € 1 573 € 514 €
Achats d'eau 4 807 € 4 807 €
Analyses 108 € 108 €
Sous traitance, matières et divers 357 € 326 € 31 €
Impôts locaux et taxes 117 € 16 € 101 €
Télécommunication, poste et télégestion 148 € 74 € 74 €
Engins et véhicules 453 € 426 € 27 €
Informatique 263 € 28 € 235 €
Assurances 43 € 3€ 40 €
Locaux 189 € 137 € 52 €
Autres -76 € -140 € 64 €
Contribution des services centraux et recherche 469 € 469 €
Collectivités et autres organismes publics : Redevances et surtaxes 4 864 € 4 864 €
Charges relatives aux renouvellements : Fonds contractuels 1 618 € 1 618 €
Charges relatives aux compteurs du domaine privé 288 € 288 €
Pertes sur créances irrécouvrables et contentieux recouvrement 3€ 3€
TOTAL 15 738 € 14 131 € 1 138 € 469 €
RESULTAT BRUT 855 €
Impôt sur les sociétés 285 €
RESULTAT NET 570 €

- 219 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

TABLEAU RECAPITULATIF

EAU POTABLE

RESULTAT NET
TOTAL PRODUITS TOTAL CHARGES
D'EXPLOITATION
11 068 158 € 10 245 930 € 548 179 €

Dont REDEVANCE ET SURTAXES

3 056 925 €

TABLEAU RECAPITULATIF DES CHARGES D'EXPLOITATION

EAU POTABLE

Part des charges au Part des charges au Part des charges au


COMMUNES niveau local niveau régional niveau national
Louviers - Incarville - La Haye le Comte 94% 5% 2%

Val de Reuil - Le Vaudreuil - Léry - St Pierre et


87% 9% 4%
St Etienne du Vauvray - Tounedos sur Seine

Pont de l'Arche - Le Manoir - Poses- Pitres 81% 13% 6%


Acquigny 100% 0% 0%
Amfreville sous les Monts 84% 11% 5%
Syndicat de Production de Louviers - Val de
91% 5% 3%
Reuil
Vironvay Pinterville 94% 4% 2%
Crasville - Surtauville - La Vacherie - La Haye
Malherbe - Heudebouville - Andé Herqueville 94% 4% 2%
- Connelles …
ex SIAEP Andelle Seine Bord 83% 12% 5%

- 220 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau
Portejoie 90% 7% 3%

- 221 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

Annexe 2 : Délibération du conseil communautaire fixant le montant de la redevance d’assainissement non collectif

- 222 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 223 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 224 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 225 -
Communauté d’Agglomération Seine Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

- 226 -
PARTIE F

CONCLUSION GENERALE

La Communauté d’Agglomération Seine-Eure (CASE) est compétente sur l’ensemble du cycle de l’eau :
 production et distribution d’eau potable,
 collecte et épuration des eaux usées,
 contrôle de l’assainissement non collectif,
 gestion des eaux pluviales et ruissellement,
 entretien et restauration des rivières et des milieux naturels.
Chaque année, près de 4 millions de m3 d’eau potable sont distribués aux usagers et près de 3 millions
de m3 d’eaux usées sont traités sur les douze stations d’épuration du territoire.

En matière d’eau potable, les prélèvements d’eau distribuée sur l’ensemble des secteurs ont montré un
taux de conformité de 100% par rapport aux normes de qualité, en ce qui concerne la microbiologie et
les paramètres physicochimiques.

La CASE mène aussi une politique active de renouvellement de ses réseaux, afin de préserver la
qualité de l’eau, de limiter les fuites et de préserver son patrimoine technique. Les actions menées
permettent d’avoir un rendement performant, supérieur à 80 %, sur l’ensemble des réseaux d’eau
potable du territoire intercommunal.

Par ailleurs, la CASE va poursuivre ses efforts d’amélioration du réseau et a donc lancé un programme
pluriannuel de renouvellement et de renforcement des réseaux d‘adduction d’eau potable. Une étude de
schéma directeur d’eau potable viendra prochainement compléter cette démarche.

Dans le cadre du plan de gestion du champ captant des Hauts-Prés à Val-de-Reuil, la CASE a procédé
à l’acquisition foncière de 110 hectares de terrains du périmètre de protection rapproché, en vue de la
mise en place d'une agriculture biologique. Ces acquisitions, réalisées sur trois ans, ont été
subventionnées par l’Agence de l’eau Seine-Normandie et le Conseil Général de l’Eure, à hauteur de
80 %.
En collaboration avec le Groupement Régional des Agriculteurs Biologiques de Haute Normandie
(GRABHN), la CASE a relancé, fin 2013, un nouvel appel à projet afin de sélectionner de nouveaux
maraichers sur ce site. Au total, ce sont cinq maraichers individuels, un apiculteur et une entreprise
d’insertion qui se sont installés sur la zone maraichère des Hauts-prés, qui a bénéficié de la mise en
place d’un système d’irrigation et d’une clôture anti-lapin.
Ce site est encore amené à se développer, puisque l’élaboration d’un programme de travaux est en
cours pour la transformation et la réhabilitation du bâtiment industriel existant, afin d’accueillir d’autres
activités liées à l’agriculture biologique.
En matière d’assainissement, trois nouvelles stations d’épuration répondant aux normes européennes
de dépollution les plus sévères ont été mises en service dans les dix dernières années : Louviers,
Ecoparc et, plus récemment, Léry. Elles représentent une capacité totale de traitement de plus de

- 227 -
Communauté d’Agglomération Seine-Eure Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité de l’eau

120 000 équivalents habitants et restituent des eaux épurées de très bonne qualité, respectant ainsi
leurs arrêtés d’autorisation de rejet.

En 2013, des extensions de réseaux ont été réalisées sur les communes d’Heudebouville et de Poses.
La CASE va aussi poursuivre ses efforts en termes de développement de l’assainissement collectif
avec la mise en place de nouveaux réseaux d’eaux usées, comprenant une extension de la zone de
collecte des communes de Saint-Pierre-du-Vauvray et de Saint-Etienne-du-Vauvray, ainsi que la
desserte de la commune de Montaure.

Le 10e programme de l’Agence de l’eau Seine-Normandie permet de bénéficier d’une subvention en


domaine privé pour la création du branchement si le portage des travaux est assuré une collectivité. La
CASE a donc décidé de proposer aux propriétaires de pouvoir bénéficier de ces subventions, via son
intermédiaire, pour les travaux en domaine privé et la création du branchement vers le domaine public.

Parallèlement, la CASE continue à mettre en conformité son réseau d’assainissement avec la création
de bassins de stockage-restitution sur Louviers et Pont de l’Arche, afin de limiter les départs d’eaux
usées vers le milieu naturel. Le montant de ces travaux s’élève à plus de 5 M€.

Durant l’année 2013, les services ont procédé à un contrôle régulier et permanent des délégataires
chargés de l’exploitation des services d’eau potable et d’assainissement, notamment par l’organisation
de réunions de cadrage mensuelles et de visites des installations.

La tarification du service public de l’eau potable proposée au titre de l’année 2013 a été fixée par de
façon progressive par tranches croissantes de consommation, afin de favoriser les petits
consommateurs et inciter aux économies d’eau.
Le prix global, sur la base d’une consommation annuelle de 120 m 3, varie de 2,33 €/m3 pour les
usagers n’étant pas raccordés à l’assainissement collectif à 4,19 €/m3 pour les autres.

En matière d’assainissement non collectif, la CASE a défini l’ensemble de son zonage d’assainissement
et les procédures de contrôle des dispositifs d’assainissement non collectif des particuliers ont eu lieu
sur toutes les communes. Environ 2800 contrôles ont été effectués depuis le lancement en 2008 du
Service Public d’Assainissement Non Collectif (SPANC), 200 diagnostics restant à réaliser, suite à
l’absence de réponse des propriétaires.

Par ailleurs, conformément aux dispositions de la loi Oudin-Santini, la CASE consacre 1 % de ses
recettes d’exploitation des services d’eau et d’assainissement, à des actions de coopération
décentralisées avec le Bénin, pour la troisième année consécutive.

- 228 -
Le cycle de l’eau sur le territoire Seine-Eure
Avec 68 802 habitants, l’Agglomération Seine–Eure est traversée
par quatre cours d’eau, la Seine, l’Eure, L’Iton et L’Andelle.
L’agglomération est compétente sur l’ensemble du cycle de l’eau :
production et distribution d’eau potable, collecte et traitement des
eaux usées, gestion des eaux pluviales et ruissellement, contrôle
de l’assainissement non collectif, entretien et restauration des
rivières et des milieux naturels. L’Agglomération travaille notamment
en faveur de la continuité écologique sur l’Eure.
Chaque année près de 4 millions de m3 d’eau potable sont
distribués aux usagers et près de 3 millions de m3 d’eaux usées
sont traités sur les 12 stations d’épuration du territoire.

Hôtel d’Agglomération - CS 10514 - 27 405 Louviers Cedex


Téléphone : 02 32 50 85 50 / Télécopie : 02 32 50 85 51
Mail : agglo@seine-eure.com
Site : www.agglo-seine-eure.fr