Vous êtes sur la page 1sur 16

See discussions, stats, and author profiles for this publication at: https://www.researchgate.

net/publication/343761735

PRODUCTION DES SUCRES SIMPLES À PARTIR DU LACTOSE ISSU DU


LACTOSERUM

Article · January 2011

CITATIONS READS

7 91

2 authors, including:

Noureddine Eloutassi
Centre Régional des Métiers de l'Education et de la Formation de la Région de Fès
47 PUBLICATIONS   64 CITATIONS   

SEE PROFILE

Some of the authors of this publication are also working on these related projects:

Extraction of Essential Oils View project

Insect pests: Life cycle, damage to weight, nutritional quality and germination capacity, and traditional storage and biological control practices. View project

All content following this page was uploaded by Noureddine Eloutassi on 20 August 2020.

The user has requested enhancement of the downloaded file.


Rev. Microbiol. Ind. San et Environn. Vol 5, N°2, p : 39-53 Eloutassi et al.,2011

PRODUCTION DES SUCRES SIMPLES À PARTIR DU LACTOSE


ISSU DU LACTOSERUM
N. Eloutassi 1,2*, B.Louasté 3., M. Chaouch 1
1- Laboratoire de chimie de l'environnement, Faculté des sciences, Université sidi
Mohamed ben Abdellah. Fès , 2- Laboratoire de Biotechnologie des Plantes
Aromatiques, Faculté des sciences, Université sidi Mohamed ben Abdellah. Fès , 3-
Laboratoire de Génétique Moléculaire, Faculté des sciences, Université sidi Mohamed
ben Abdellah. Fès, * Auteur de correspondance : Eloutassi Noureddine. Rue 10, n° 4
Bendebabe Jnane Lahrichi, Fès. Maroc. Tel: +212667449498. E-mail:
bionour@hotmail.com

RESUMÉ
Dans ce travail, nous nous sommes intéressés à la valorisation des rejets de
l’industrie laitière. L'unité de transformation de Lait de la Ville Rabat/Salè rejette
quotidiennement environ 7500 litres/jour de lactosérum. Par sa composition
biochimique (lactose, protéines, vitamines), le lactosérum est un excellent milieu
valorisable et devient un facteur de pollution redoutable. Du même, la production de
bioéthanol par la fermentation des rejets de l’industrie laitière est très limitée. Le
rendement et la tolérance en alcool par les organismes de la fermentation alcoolique du
lactose issu du lactosérum sont très faibles. Alors, l'objectif de ce travail est de produire
des sucres monomériques fermentescibles en éthanol à partir du lactosérum. Cette étude
propose des traitements chimiques du lactosérum pour libérer le glucose et le galactose.
Aussi, les conditions expérimentales ont été optimisées et les résultats des hydrolyses
chimiques par le dioxyde de carbone, l'acide sulfurique et l'acide chlorhydrique ont été
comparés. Cette étude a permis de mettre au point des procédés de valorisation des
rejets de l’industrie laitière par des technologies propres par une diminution des facteurs
polluants et pour la production de molécules fermentescibles.

MOTS CLES : lactosérum, lactose, hydrolyse chimique.

39
Rev. Microbiol. Ind. San et Environn. Vol 5, N°2, p : 39-53 Eloutassi et al.,2011

ABREVIATIONS: DBO: Demande Biologique en Oxygène, DCO: Demande


Chimique en Oxygène, L.V.R.S: Lait de la Ville Rabat/Salè.

INTRODUCTION

Plus de 80% des ressources énergétiques mondiales sont principalement


d’origines pétrochimiques. Les recommandations internationales engagent tous les pays
à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Ceci les oblige à se diriger
progressivement vers des sources d’énergie locales et neutres en CO2 (Zahedifar, 1996.
Prévot, 2000. Abdili, 2009). La bioconversion des matières premières renouvelables
tirées de la biomasse, comme les déchets agricoles et ligneux, en éthanol ou en autres
combustibles peut présenter des avantages importants sur le plan environnemental et
économique (Kim et al., 2000. Eloutassi, 2004. Glutz, 2009).

Les industries laitières produisent annuellement des centaines des millions de


kilogrammes de lait et de ses dérivants. Cette transformation entraîne le rejet d'énormes
quantités de résidus qui présentent un problème environnemental considérable (Gana et
al., 2001. Jinjarak et al., 2006. Abdili, 2009). Les principaux rejets sont les eaux
blanches, le lactosérum et le babeurre. La forte charge en DBO de ces rejets, supérieure
à 50 g/L, constitue un sérieux problème puisque son déversement direct aux stations
d'épuration est non seulement coûteux mais surcharge les installations de traitement.
Cependant, le lactose contenu dans ce milieu représente 90% de la charge en DBO,
constitue un excellent substrat valorisable et devient un facteur de pollution redoutable
(Marwaha, 1988. Talabardon, 1999. Bertrand, 2002. Glutz et al., 2009).

Par les propriétés des levures, le lactosérum peut être fermenté directement en
éthanol mais le rendement est inférieur que la fermentation traditionnelle à partir du
glucose (Coté et al., 2004. Talbot et al., 2005. Abdili, 2009). A cet effet, dans ce travail

40
Rev. Microbiol. Ind. San et Environn. Vol 5, N°2, p : 39-53 Eloutassi et al.,2011

les déchets issus de la transformation du lait ont été traités et hydrolysés par voie
chimique pour la production de sucres monomères. Ces sucres ont été ensuite utilisés
comme source de carbone pour la production de bioéthanol par fermentation.
L`optimisation des conditions expérimentales a été étudiée et les résultats des
hydrolyses chimiques ont été comparés.

MATERIEL ET METHODES

1- Substrats

Le substrat est obtenu à partir de rejet de la grande industrie laitière de la ville


Rabat/Salé. Ce substrat a été conservé à 4°C jusqu'à usage. Les expériences ont été aussi
réalisées sur des solutions du lactose pures. Plusieurs concentrations du lactose
reconstitué ont été obtenues par mélange de D-Lactose (Sigma-Aldrich Ltd) avec de
l'eau distillée.

2- Hydrolyse par acide sulfurique, acide chlorhydrique et dioxyde de carbone

Le substrat a été traité par l'acide sulfurique, l'acide chlorhydrique et par le


dioxyde de carbone selon les techniques décrite par Coté et al., (2004) et Olsson et
Hahn HB., (1996) . La concentration de l'acide, la température et le temps de traitement
ont été optimisés par la méthode de planification des expériences d'après le procédé de
Carlson R. and Nordahl A., (1993).

3- Dosage des paramètres de l'effluent

Afin de déterminer l’impact des rejets de L.V.R.S. et confirmer la faisabilité et


les résultats des traitements effectués, la composition du lactosérum, le pH, la DCO, la
DBO5 et le rapport DCO/DBO5 avant et après les traitements ont été cherchées selon les
techniques décrites par Coté et al. (2004) et Abdili (2009)..

41
Rev. Microbiol. Ind. San et Environn. Vol 5, N°2, p : 39-53 Eloutassi et al.,2011

4. Dosage du lactose et des sucres simples

Les sucres dans les différents milieux sont déterminés par la méthode de l'acide
dinitrosalicylique (DNS) décrite par Miller (1969). Elle est basée sur la formation d’un
chromatophore entre les extrémités réductrices des sucres et l’acide dinitro-salicylique
(DNS). Dans un tube à essai de 20 ml contenant 3 ml de réactif de Miller, on ajoute 2
ml de solution à doser. Après chauffage pendant 15 minutes à 100°C et refroidissement
à température ambiante, on mesure l’absorbance à 640 nm. Une courbe étalon est
préparée à partir d’une solution mère de 1g/l de glucose par des valeurs allant de 0 à
1g/l. La méthode phénol - acide sulfurique est utilisée pour évaluer le spectre des sucres
monomères issu de l’hydrolysat (Dubois et al 1956).

RESULTATS ET DISCUSSION

Ce travail est devisé en deux phases présentées dans la figure 1. La première


partie s'intéresse à hydrolyser les rejets filtrés de l’industrie de transformation de
L.V.R.S. pour libérer des sucres simples. La deuxième partie étudiera la fermentation de
l'hydrolysat pour la production de la bioéthanol. Cette deuxième partie est encore en
rédaction.

1- Caractéristiques du lactosérum de transformation de L.V.R.S

Plusieurs indicateurs permettront d’évaluer si un effluent peut être considéré


comme polluant. Les tableaux I et II résument quelques paramètres de l'effluent de
L.V.R.S.

Dans le lactosérum, le lactose représente 90% de la charge en DBO ce qui


constitue en même temps, un substrat valorisable et une menace réelle sur
l’environnement. En conséquence, ces effluents de fromageries doivent subir un

42
Rev. Microbiol. Ind. San et Environn. Vol 5, N°2, p : 39-53 Eloutassi et al.,2011

traitement spécifique afin de réduire considérablement la charge organique avant d’être


rejetés.

Rejets de l’industrie de transformation du lait de la ville Salé (Perméat de lactosérum)

Lactose, Eau, Minéraux Protéines, Acides organiques,


Filtration (Etude séparée) Matière grasse

Hydrolyse acide

Autres valorisations

Sucres monomères fermentescibles


(Glucose, Galactose)
Phase I

Elimination des inhibiteurs de la fermentation

Fermentation alcoolique

Distillation et déshydrations

Phase II

Bio-Éthanol

Figure 1 : Processus de production d’éthanol à partir du rejets de l’industrie de


43 du L.V.S.
transformation
Rev. Microbiol. Ind. San et Environn. Vol 5, N°2, p : 39-53 Eloutassi et al.,2011

Tableau I: Caractéristiques physicochimiques de rejet de l'industrie de


transformation du L.V.R.S. selon les techniques décrites par Coté et al. (2004) et
Abdili (2009)

Type d`effluent pH Volume produit DCO (gl) DCO/DBO5


par litre de lait

Eaux blanches 5,5 à 6,2 3à4 2à3 1,3 à 1,4

Lactosérum 4,3 0,75 50 à 70 1.5

Eaux blanches + 4 à 4,5 4à5 10 à 12 1,7 à 1,8


lactosérum

Tableau II: Composition de lactosérum de rejet de l'industrie de transformation


du L.V.R.S.
Constituants Lactosérum Références de la méthode de dosage et
(g/kg) d’analyse

Matière sèche 62 Schuck P. et al., 2004


Lactose 400 Dubois 1956 ; Butylina S. 2007 ; Miller GL.
1969
Protéines 82.5 Lajoie D., 1997 Bertrand M., 2002. Butylina S.
2007.
Minéraux – 41 Schuck P. et al., 2004
cendre
Acides 11 Wee et al., 2005 ; 2006
organiques
Matière grasse 2,1 Wee et al., 2005 ; 2006

44
Rev. Microbiol. Ind. San et Environn. Vol 5, N°2, p : 39-53 Eloutassi et al.,2011

Parmi les pratiques, la filtration a permet de séparer les composants présents


dans le milieu. Les membranes utilisées ont des pores de différentes dimensions selon le
substrat cherché. Par cette technique, les rejets de L.V.R.S. sont constitués
essentiellement d’eau, du lactose, des protéines, des minéraux et de la matière grasse.
Les résultats ainsi les références des méthodes de dosage et d`analyse sont présentés
dans le tableau II.

2- Hydrolyse du lactose
Le lactose est un diholoside (ou disaccharide), composé d'une molécule de β-D-
galactose (Gal) et d'une molécule de α/β-D-glucose (Glc) reliées entre elles par une
liaison osidique β(1-4). Le nom officiel du lactose est le β-D-galactopyrannosyl(1-4)D-
glucopyrannose. Il peut être symbolisé par Gal β(1-4) Glc.

Le lactose contenu dans le lactosérum peut être un bon substrat énergétique


(Cormier et al., 1991, Morin et al., 1994, Coté et al., 2004). La transformation du
lactose présente un grand intérêt pour l’industrie alimentaire. Le lactose doit d'abord
être segmenté en présence d’une molécule d’eau en D-glucose et en D-galactose (Figure
2). L'hydrolyse peut être chimique par des acides ou bien biologique par voie
enzymatique Thomet et al. (2005), Yan et Shuzo (2006).

45
Rev. Microbiol. Ind. San et Environn. Vol 5, N°2, p : 39-53 Eloutassi et al.,2011

3- Hydrolyse par le dioxyde de carbone (CO2)


Dans les premières expériences nous avons étudié la faisabilité d'hydrolyser le
lactosérum par le CO2 dans différentes pressions ont été étudiées (2758, 4137, et 5516
kPa(g)) et entre les températures 180°C et 220°C (Figures: 3; 4; 5). Pour le contrôle, les
expériences ont été exécutés en absence de CO2 (Figure 4).

Dans ces figures, nous avons noté une évolution de la concentration des sucres
(lactose, galactose et glucose) après l'hydrolyse acide du lactosérum filtré par le dioxyde
de carbone (CO2). Les concentrations maximales sont obtenues après environ 15
minutes de l'expérience (Figures 3 et 4). D'où le lactose est converti en deux
monosaccharides, le galactose et le glucose. Bien que dans la figure 3 la concentration
du galactose soit 4 fois supérieure que celle du glucose (0.15 contre 0.04 M) à 15 min.

0.5

0.4
Concentration (mol/l)

0.3

0.2

0.1

0
0 5 10 15 20 25 30
Temps (min)

Figure 3: Hydrolyse du lactosérum à 200°C et 2758 kPa(g)


par le dioxyde de carbone (CO2), lactose (●), galactose (▲)
et glucose (■).

46
Rev. Microbiol. Ind. San et Environn. Vol 5, N°2, p : 39-53 Eloutassi et al.,2011

La production du galactose est augmentée en diminuant la température, en


atteignant une conversion maximale de 47% à 180°C (Figure 5). Les deux sucres sont
complètement décomposés au-delà de 15 min. Pour le contrôle, la figure 4 représente
l'hydrolyse du lactose constitué par CO2. C'est aussi, la formation des deux hexoses a
été observée. En principe, le dioxyde du carbone a crée des conditions acidulants pour
hydrolyser le lactose. Le CO2 dissous ne baisse pas le pH aux niveaux convenable pour
hydrolyser le lactose. Par conséquent, une augmentation de la température était
nécessaire pour tel hydrolyse. Cependant, à ces hautes températures l'hydrolyse de
lactose a été observée même en absence de CO2. A haute température l'hydrolyse du
lactose n'exige pas le traitement par CO2 (Figure 4) on parle d'un traitement thermique.
Aussi au pH naturel de la solution du lactose qui est approximativement 3.5 était
adéquat pour catalyser l'hydrolyse à 200°C. Cependant, l'addition de CO2 a diminué en
outre le pH de la solution, donc augmenté le taux d'hydrolyse.

0.3
Concentration (mol/l)

0.2

0.1

0
0 10Temps (min)20 30

Figure 4 : Hydrolyse du lactose constitué à 200°C et 5516 kPa(g)


par le dioxyde de carbone CO2 (Symbole sombre) et absence de
CO2 (Symbole clair), lactose (●,○), galactose (▲,▽) et glucose
(■,□).

47
Rev. Microbiol. Ind. San et Environn. Vol 5, N°2, p : 39-53 Eloutassi et al.,2011

0.4
C o ncent ra tio n (m ol/l)

0.3

0.2

0.1

0
0 10 20 30 40 50
Te mp s (mn)

Figure 5 : Comparaison de la concentration du lactose (●,○),


galactose (▲,▽) et glucose (■,□) à 180°C, durant l'hydrolyse acide
par CO2 à 4137 kPa(g) (Symbole sombre) et par 0.2 M de H2SO4
(Symbole clair).
De la même façon, l'hydrolyse du lactose a été observée sans l'addition d'un
acidulant (Figure 4). Ce pendant, le taux de l'hydrolyse était plus rapide comparé à celui
du lactosérum. Ce résultat était inattendu car le pH naturel de lactosérum (~5.0) est
supérieur que le pH naturel des solutions du lactose pur (~3.5). La seule explication est
rapportée à l`effet et l`activité des composants de lactosérum principalement les
minéraux au moment de l`hydrolyse. Tels remarques ont été mentionné dans la
littérature d`après Hobman (1984), Aoyama (1999) et Coté et al., (2004).

4- Hydrolyse par acides sulfurique et acide chlorhydrique


Nous avons comparé l'effet de dioxyde du carbone avec l'effet de l'acide
sulfurique (entre 0.15 et 0.5M) et l'acide chlorhydrique (entre 0.5 et 1M) sur l'hydrolyse

48
Rev. Microbiol. Ind. San et Environn. Vol 5, N°2, p : 39-53 Eloutassi et al.,2011

du lactosérum. Dans les mêmes conditions, et pour fournir un pH de 3.7, nous avons
ajouté 0.2M de H2SO4 et 0.9M de HCl. Les résultats de cette expérience sont
comparables à ceux produit par le dioxyde du carbone (Figure 5 et 6). Ces figures
représentent des courbes typiques obtenues pendant l'hydrolyse. La concentration du
lactose diminue, alors que les concentrations du galactose et du glucose augmentent.

0. 4
Concentration (mol/l)

0. 3

0. 2

0. 1

0
0 40 80 Temps (mi n)

Figure 6 : Concentration du lactose (●), galactose (▲) et


glucose (■) durant l'hydrolyse acide par HCl (1M) à
90°C.

CONCLUSION

Le procédé d'utiliser le lactosérum comme source de substrat a le mérite d’être


dépolluant et valorisant par la production de molécules bioénergétiques fermentescibles
en bioéthanol. Il est considéré comme une très bonne forme d’énergie renouvelable,
propre et ne générant pas de gaz carbonique (CO2) supplémentaire dans l’atmosphère.
Ce genre de procédé peut aussi améliorer les revenus des unités industrielles des pays
agricoles.

49
Rev. Microbiol. Ind. San et Environn. Vol 5, N°2, p : 39-53 Eloutassi et al.,2011

A l’échelle du laboratoire, des études supplémentaires sur d’autres possibilités


d’amélioration des rendements et sur des nouveaux procédés de valorisation des déchets
organiques produites par les industries agroalimentaires sont entrain de se réaliser
comme l'hydrolyse du lactose par des enzymes libres et immobiliseés, la production des
exopolysaccharides, du bioéthanol et du biométhane,.

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

Abdili N. (2009) : Valorisation du lactose et du lactosérum en acide succinique par


fermentation bactérienne. Mémoire présenteé à la faculté des études
supérieures de l'Université Laval dans le cadre du programme de maîtrise en
microbiologie agricole. Faculté des sciences de l'agriculture et de
l'alimentation. Université Laval Québec.

Aoyama M. et Seki K. (1999) : Acid steaming for solubilization of bamboo grass


xylan, Bioresource Technol, 69:91–94.

Bertrand M. (2002) : Suivi de l'ATP et des protéines du biofilm dans un bioréacteur à


lit fluidisé fermentant un perméat de lactosérum reconstitué. Mémoire présenté
à l’Université du Québec à Chicoutimi, Canada.

Butylina S. (2007) : Effect of physico-chemical conditions and operating parameters on


flux and retention of different components in ultrafiltration and nanofiltration
fractionation of sweet whey. Thesis for the degree of Doctor of Science
(Technology). University of Technology, Lappeenranta, Finland.

Carlson R. and Nordahl A. (1993) : Exploring organic synthetic, experimental


procedures. Topics in current chemistry, vol 166. p 1-64.

Coté A. Brown WA. Cameron D. and Walsum GP. (2004) : Hydrolysis of lactose in
whey permeate for subsequent fermentation to ethanol American. J. Dairy Sci.
87: 1608–1620,.

50
Rev. Microbiol. Ind. San et Environn. Vol 5, N°2, p : 39-53 Eloutassi et al.,2011

Cormier F. Raymond Y. Champagne C. et Morin A. (1991) : Analysis of odoractive


volatiles from Pseudomonas fragi grown in milk. Journal of Agricultural and
Food Chemistry, 39:159-161.

Dubois M. Gilles AK. Hamilton JK. Rebers PA. and Smith F. (1956) : Colorimetric
method for determination of sugars and related substances. Anal. Chem, 28:
350-356.

Eloutassi N. (2004) : Elaboration de procèdes biotechnologiques pour la valorisation du


romarin (Rosmarinus officinalis) marocain. Thèse pour l’obtention du Doctorat
es sciences en Biotechnologie. Université Sidi Mohamed Ben Abdellah.
Faculté Des Sciences. Dhar El Mhraz. Fès. Maroc.

Gana S. Touzi A. (2001) : Valorisation du lactosérum par la production de levures


lactiques avec les procédés de fermentation discontinue et continue. Rev.
Energ. Ren, 1: 51-58.

Glutz FN. (2009) : Fuel Bioethanol Production from Whey Permeate. Thèse
universitaire pour l'obtention du Grade de docteur es Sciences Ecole
Polytechnique Fédérale de Lausanne. Suisse. N° 4372.

Hobman PG. (1984) : Review of processes and products for utilization of lactose in
deproteinated milk serum, J. Dairy Sci , 67: 2630–2653.

Jinjarak S. Olabi A. Flores RJ. Sodini I. Walker JH. (2006) : Sensory Evaluation of
Whey and Sweet Cream Buttermilk, J. Dairy Sci. 89:2441-2450.

Kim AH. Moe S. et Jaworski J. (2000) : La biotechnologie au service d’une


production plus propre au Canada. Programme de recherche et de
développements énergétiques (PRDE) Direction générale des sciences de la
vie. Canada, P 39-70.

Lajoie D. (1997) : Lactose hydrolases de Trichoderma reesei MCG-80. Mémoire


présenté à la Faculté des études supérieures de l'université Laval pour
l'obtention du grade de maître ès sciences (M. Sc.). Département des sciences

51
Rev. Microbiol. Ind. San et Environn. Vol 5, N°2, p : 39-53 Eloutassi et al.,2011

des aliments et de nutrition. Faculté des Sciences de l'Agriculture et de


l’Alimentation. Université Laval.

Marwaha SS. and Kennedy JF. (1988) : Review: Whey pollution problem and
potential utilization. Int. J. Food Sci. Technol., 23: 323–336.

Miller GL. (1969) :. Use of dinitrosalycylique acide reagent for determination of


reducing sugar. Anal. Chem. 31: 426-428.

Morin A. Raymond Y. et Cormier F. (1994) : Production of fatty-acid ethyl-esters by


Pseudomonas fragi under conditions of gas stripping. Process Biochemistry,
29:437-441.

Olsson L. et Hahn HB. (1996) : Fermentation of lignocellulosic hydrolysates for


ethanol production. Enzyme and Microbial Technology, 18: 312-331.

Prévot H. (2000) : La récupération de l'énergie issue du traitement des déchets. Rapport


d’Ingénieur général des mines. Conseil général des Mines Ministère de
l’Economie, des finances et de l’industrie. Canada.

Talabardon AM. (1999) : Acetic acid production from milk permeate in anaerobic
thermophilic fermentation. Thèse de Doctorat, Suisse.

Talbot C. Lanoue M. Vézina C. Villeneuve E.. (2005) : Traitement d’effluent d’une


fromagerie par biofiltration aérobie, Fromagerie Bergeron. 28e édition du
Symposium des eaux usées et du 17e Atelier sur l'eau potable, Sherbrooke,
Canada,.

Thomet A. Rehberger B. Wyss B. et Bisig W. (2005) : Obtention de sirop de sucre à


partir de lactosérum. Agroscope Liebefeld-Posieux. HESA. Revue Suisse
Agric, 37 (1): pp25-30.

Schuck P. Bouhallab S., Durupt D., Vareille P., Humbert J.P., Marin M., (2004) :
Séchage des lactosérums et dérivés: rôle du lactose et de la dynamique de
l’eau. Lait. 84, pp 243–268.

52
Rev. Microbiol. Ind. San et Environn. Vol 5, N°2, p : 39-53 Eloutassi et al.,2011

Wee J. Yun S. Lee Y. Zeng A. et Ryu H. (2005) Recovery of lactic acid by repeated
batch electrodialysis and lactic acid production using electrodialysis
wastewater, J. Biosci. Bioeng., 99, 104–108.

Wee J. Kim J. et Ryu H. (2006) : Biotechnological production of lactic acid and its
recent applications. Food Technol. Biotechnol, 2006, 44, 2, pp 163–172.

Yan L. et Shuzo T. (2006) : Ethanol fermentation from biomass resources: current state
and prospects. Applied Microbiology and Biotechnology, 69, 6, pp: 627-642.

Zahedifar M. (1996) : Novel uses of Lignin and Hemicellulosic Sugars from


Acidhydrolysed Lignocellulosic Materials. Thesis submitted for the degree of
Doctor of Philosophy in the University of Aberdeen. University of Tehran.

53

View publication stats

Vous aimerez peut-être aussi