Vous êtes sur la page 1sur 6

Excel 

: la fonction INDIRECT décryptée


Quand on travaille régulièrement avec Excel, on intègre en permanence des références à
d’autres cellules dans ses formules. C’est précisément ce qui fait toute la puissance d’Excel : au
lieu de s’atteler à un travail de calcul habituel, en insérant les valeurs directement dans les
formules, comme on l’apprend à l’école, Excel nous permet de spécifier quelques cellules à partir
desquelles sont extraites les données, sur des colonnes et des lignes entières. Le logiciel de
tableur de Microsoft est donc dynamique.

La fonction Excel INDIRECT vous permet d’aller encore plus loin : au lieu d’inscrire la référence à
une autre cellule dans une fonction, vous pouvez l’extraire depuis une autre cellule ou bien la
constituer à partir de différentes données. La technique semble complexe mais s’avère bien
pratique !

Sommaire
1. Dans quel but utilise-t-on la formule Excel INDIRECT ?
2. Syntaxe de la fonction INDIRECT
3. Exemples d’utilisation de la formule Excel INDIRECT
4. Excel : INDIRECT avec d’autres fonctions

Votre propre domaine .fr !


Démarquez-vous avec un nom de domaine unique et une adresse email personnalisée !

Simple

Sécurisé
Assistance 24/7
Continuer

Dans quel but utilise-t-on la formule Excel INDIRECT ?


Avec INDIRECT, Excel vous donne la possibilité d’extraire la référence depuis une autre
cellule plutôt que de l’écrire directement dans une fonction. Ainsi, l’utilisateur peut exploiter les
références de plusieurs cellules combinées, à savoir la première moitié à partir d’une cellule et la
seconde à partir d’une autre. La cellule dans laquelle on écrit la fonction INDIRECT affiche
ensuite la valeur à laquelle il est fait référence.

La fonction INDIRECT est rarement utilisée seule. On pourrait imaginer son utilisation simple
dans le cas d’un formulaire dynamique, où la référence d’une cellule évoluerait en continu en
fonction des modifications apportées à une cellule. Dans la plupart des cas, on utilise la fonction
INDIRECT en combinaison avec d’autres fonctions.

Par ailleurs, INDIRECT permet de retourner la valeur d’une cellule d’une autre feuille de
calcul. Théoriquement, on pourrait envisager de faire référence à un autre classeur. Une telle
référence fonctionnerait uniquement si l’autre classeur est également ouvert. À l’inverse, si le
document auquel la fonction INDIRECT fait référence n’était pas ouvert, un message d’erreur
s’afficherait au lieu de la valeur attendue.

Syntaxe de la fonction INDIRECT


La fonction INDIRECT se compose d’un argument obligatoire et d’un argument optionnel.

=INDIRECT(réf_texte;[A1])

 Réf_texte : ici, il faut entrer la ou les références. On peut aussi écrire directement une
partie de la référence à une cellule dans la fonction (les guillemets sont alors
indispensables). La combinaison de deux parties de référence s’effectue avec le symbole
esperluette (&).
 A1 : l’argument optionnel précise sous quel format vous souhaitez faire référence à une
autre cellule. Si l’argument est laissé vide ou qu’on indique la valeur VRAI, on utilise le
format A1. Si l’on indique FAUX, la fonction utilise le format L1C1.

Dans la plupart des cas, Excel est utilisé avec le format A1. Les lignes sont numérotées (A1, A2,
A3...) et les colonnes portent une lettre suivant l’ordre de l’alphabet (A1, B1, C1...). Dans les
paramètres du logiciel, on peut aussi choisir d’utiliser le format L1C1, qui propose la
numérotation des lignes et des colonnes. L5C10 correspond à la cellule à l’intersection de la
cinquième ligne et de la dixième colonne.

 Remarque
Le format L1C1 est hérité de Multiplan, l’ancêtre d’Excel. On peut toujours activer ce format
depuis le menu Option>Formules.

Exemples d’utilisation de la formule Excel INDIRECT


Dans l’exemple, la cellule A1 contient la chaîne de caractère B1, tandis que la cellule B1 contient
la valeur 5. La formule suivante retourne la valeur 5.

=INDIRECT(A1)
Excel comprend la chaîne de caractère dans la cellule A1 comme étant la référence attendue et
l’utilise comme telle.

Sous Excel, INDIRECT vous


permet de créer une référence à travers les données présentes dans une autre cellule.

La fonction devient plus complexe lorsqu’on sépare les éléments de la référence à une autre
cellule.

=INDIRECT("B" & A1)


Dans cet exemple, la cellule A1 contient toujours un seul chiffre. La partie de la référence
indiquant la colonne est entrée directement avec la lettre correspondante dans la formule.

Vous pouvez aussi entrer


une partie de la référence directement dans la fonction.
Vous pouvez également indiquer la ligne et la colonne à partir de deux cellules différentes.

=INDIRECT(A2 & A1)

Vous pouvez également


indiquer la lettre de la colonne et le numéro de la ligne d’une référence à une autre cellule à partir
de cellules différentes.

La fonction INDIRECT est également intéressante lorsqu’elle sert à retourner les valeurs


d’autres feuilles de calcul. On utilise par exemple cette méthode dans un tableur composé de
plusieurs feuilles à la présentation et aux calculs identiques, lorsque l’on souhaite récapituler
certaines de ces valeurs sur une feuille supplémentaire. On fait référence aux noms des feuilles
de calcul reportés dans des cellules.

=INDIRECT("'"&A1&"'!C1")
La cellule A1 contient le nom de la feuille de calcul. Sur cette feuille, la valeur recherchée est
affichée dans la cellule C1. Les symboles supplémentaires de l’argument sont nécessaires car,
pour une référence de ce type, il faut retourner le texte complet (y compris les guillemets et le
point d’exclamation). Pour ce faire, comme il s’agit d’une chaîne de caractère utilisée à l’intérieur
d’une formule, il faut employer un guillemet droit à l’intérieur de guillemets doubles. On retrouve
ensuite le texte contenu en cellule A1 et, enfin, une chaîne de caractères plus longue : le nom de
la feuille de calcul est fermé par un guillemet, puis obligatoirement suivi d’un point d’exclamation,
puis, enfin, du nom de la cellule dont on souhaite retourner la valeur.
INDIRECT peut aussi retourner les valeurs de différents tableaux.

Maintenant, vous pouvez continuer d’ajuster la valeur de la cellule A1, par exemple avec
un menu déroulant, ou bien ordonner les valeurs des différentes feuilles de calcul. Profitez de la
fonctionnalité d’Excel : en étirant la formule (avec le curseur de la souris), les références
s’adaptent automatiquement à la nouvelle position de la formule.

Excel : INDIRECT avec d’autres fonctions


La formule Excel INDIRECT est souvent combinée à d’autres fonctions. Par exemple, INDIRECT
est pratique avec la fonction SOMME pour additionner les valeurs de différentes feuilles de
calcul. À l’inverse de l’exemple précédent, qui consiste à calculer la somme sur une feuille
dédiée puis de retourner son résultat, il est possible d’afficher immédiatement le résultat de la
somme.

=SOMME(INDIRECT("'"&A3&"'!B1:B5"))
Cette formule additionne les cellules B1 à B5 d’une feuille de calcul que vous avez spécifiée au
préalable dans la cellule A3.
Avec la
fonction INDIRECT d’Excel, additionnez les valeurs d’une autre feuille de calcul.

Il est également possible d’utiliser la fonction SOMME pour additionner les valeurs de


différentes feuilles de calcul.

=SOMME(INDIRECT("'"&A1&"'!C1");INDIRECT("'"&A2&"'!C1");INDIRECT("'"&A3&"'!C1"))

Avec SOMME et INDIRECT, vous pouvez aussi additionner les valeurs de différentes feuilles de
calcul.

Cette technique permet de compléter de nombreuses fonctions mathématiques ou statistiques


d’Excel (comme par exemple MOYENNE).

Vous aimerez peut-être aussi