Vous êtes sur la page 1sur 2

LES MOUVEMENTS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE

I. LES MOUVEMENTS DE LA TERRE


I.1 La terre tourne sur elle-même, autour de l’axe des pôles
C’est ce qu’on appelle son mouvement propre. C’est une rotation uniforme, d’Ouest en Est, dont la période, dans un
référentiel géocentrique, est le jour sidéral.
1 jour sidéral = 86 164 s = 23h 56 min 4s
Ce mouvement se traduit par l’alternance des jours et des nuits.

I.2 La terre effectue un mouvement de révolution autour du Soleil


• Dans un référentiel héliocentrique, le centre de la Terre décrit une trajectoire elliptique, presque circulaire, de rayon
moyen voisin de 150×106 km. Cette orbite est parcourue par la Terre en une année (environ 365,25 jours). Le plan
contenant cette orbite est le plan de l’écliptique.

Ce mouvement se traduit par le fait qu’au cours de l’année les mêmes étoiles ne sont pas visibles dans le ciel nocturne.
• Le mouvement d’un point de la surface de la Terre, dans un référentiel héliocentrique, est assez compliqué car il
résulte du mouvement propre de la Terre et de son mouvement de révolution.
• Le jour solaire, intervalle de temps séparant deux passages consécutifs su Soleil dans le plan du méridien d’un
lieu, est de durée un peu supérieure à celle du jour sidéral : 1 jour solaire = 24 h = 86 400 s.
I.3 L’axe des pôles n’est pas orthogonal au plan de l’écliptique mais incliné d’environ 60° par rapport à la lui
• Il y a inégalité des durées des jours et des nuits en fonction de la latitude mais aussi de la période de l’année.
• Il y a des saisons

Vu depuis le sol de la Terre, le Soleil semble se déplacer dans le ciel. C’est son mouvement apparent, en fait son
déplacement dans un repère géocentrique.

Q Les mouvements dans le système solaire (33-105) Page 1 sur 2 JN Beury


II. LES MOUVEMENTS DE LA LUNE
II.1 La Lune effectue un mouvement de révolution autour de la Terre
• Dans un référentiel géocentrique, son centre décrit une trajectoire elliptique autour du centre de la Terre :
- distance maximale = 406 800 km (apogée)
- distance minimale = 365 000 km (périgée)
La période de révolution est voisine de 27,3 jours.
• Le plan de la trajectoire est incliné d’environ 5° par rapport au plan de l’écliptique.

II.2 La lune tourne sur elle-même


Sa période sidérale est égal à la période de révolution autour de la Terre, elle présente en conséquence toujours la même
face à cette dernière.

III. LES MOUVEMENTS DES PLANÈTES


III.1 Dans un référentiel héliocentrique
• Le centre de chaque planète décrit une orbite elliptique autour de Soleil. pour certains d’entre elles cette orbite est
presque circulaire.
• Les plans contenant ces orbites sont presque confondus avec celui de l’écliptique, sauf pour Mercure et Pluton qui
n’est plus considéré comme une planète depuis août 2006.
• Toutes les planètes tournent autour du Soleil dans le même sens.
III.2 Toutes les planètes tournent sur elles-mêmes
Ces rotations s’effectuent dans le même sens que celui des révolutions, sauf pour Vénus.

III.3 Dans un référentiel géocentrique


Les planètes ont un mouvement apparent dans le ciel : elles se déplacent par rapport aux positions des étoiles, parfois
d’une manière erratique (planète : « astre errant » en grec).
• Les planètes intérieures (moins éloignées du Soleil que la Terre) ne peuvent être vues que la matin, ou le soir
(Mercure et Vénus).
• Les planètes supérieures sont visibles la nuit.

IV. LES MOUVEMENTS DES AUTRES ASTRES


• Les satellites des planètes ont des mouvements comparables à celui de la Lune autour de la Terre. Toutes les
planètes ont des satellites, sauf Vénus et Mercure.
• Les astéroïdes (les plus gros dépassent 100 km) ont des trajectoires elliptiques, comme les planètes.
• Les comètes ont aussi des trajectoires elliptiques, mais très « excentriques », très déformées par rapport aux
trajectoires circulaires.

Q Les mouvements dans le système solaire (33-105) Page 2 sur 2 JN Beury

Vous aimerez peut-être aussi