Vous êtes sur la page 1sur 10

1.

0 Généralités sur les capteurs


Dans plusieurs domaines (industriel, recherche
scientifique, loisir…), on a besoin de contrôler ou de
commander certaines grandeurs physiques telles que la
température, la pression, le débit, le niveau etc….
l’organe qui permet de faire toutes ces opérations est
le capteur.
1.1définition
Un capteur est un organe de prélèvement
d’information, qui élabore à partir des grandeurs
physiques d’autres grandeurs physiques de nature
différente (très souvent électrique)
Ces grandeurs électriques sont utilisées à des fins de
contrôle ou de commande.

1.2caractéristiques d’un capteur


Un capteur est caractérisé par :
_ Son étendue de mesure ; c’est la différence entre les
limites supérieure et inférieure de la grandeur
physique mesurée .cette étendue de mesure admet
une valeur maximale que l’on appelle l’étendue de
valeur nominale(EMN). Cette grandeur est une des
caractéristiques principales intervenant dans le choix
d’un capteur.
_ Sensibilité : c’est le rapport de la variation du signal
de sortie par la variation du signal d’entrée.
_ Sa résolution : c’est la plus petite variation mesurable
par le capteur
 Sa linéarité : pour un capteur linéaire, la courbe
représentant la mesure par rapport à la grandeur
physique mesurée est linéaire. Dans le cas
contraire, le capteur possède une erreur de non
linéarité.
_ Sa précision : c’est l’aptitude du capteur à donner une
mesure proche de la valeur vraie.
_ Sa rapidité : c’est le temps que met le capteur pour
fournir un signal de sortie lorsqu’il reçoit un signal
d’entrée. Cette rapidité dépend de la bande passante.
_ Sa bande passante
_ Sa gamme de température d’utilisation
_ Son hystérésis : l’hystérésis caractérise l’aptitude du
capteur à fournir la même indication lorsqu’on atteint
une même valeur du mesurande soit par variation
croissante ou décroissante. L’hystérésis est la
différence maximale entre deux grandeurs de sortie
pour un même mesurande. Il est souvent donné en
pourcentage de l’étendue de mesure.
_ Sa reproductivité ou répétabilité : ces deux termes
sont souvent mélangés.
La répétabilité est la mesure d’un même échantillon
avec la même méthode dans le même laboratoire avec
la même personne et le même équipement.
La reproductivité est la mesure du même échantillon
avec la même méthode dans des laboratoires différents
avec des personnes différentes et des équipements
différents.
1.3 Classification des capteurs
1.3.1 Capteur actif
Fonctionnant en générateur, un capteur actif est
généralement fondé dans son principe de
fonctionnement sur un effet physique qui assure la
conversion en énergie électrique de la forme d’énergie
propre à la grandeur physique à prélever ,énergie
mécanique, thermique ou de rayonnement. Un capteur
actif n’a donc pas besoin d’une source d’alimentation
extérieure pour fournir un signal de sortie en présence
d’un signal d’entrée. C’est l’effet du signal d’entrée qui
donne naissance au signal électrique de sortie. Parmi
les effets les plus classiques on citera :
_effet thermoélectrique : un circuit formé de deux
conducteurs de nature chimique différente, dont les
jonctions sont à des températures différentes T1 et T2
est le siège d’une force électromotrice
e(T1,T2).
_ effet piézo-électrique : l’application d’une contrainte
mécanique à certains matériaux dits piézo-électrique
(comme le quartz exemple) entraine l’apparition d’une
déformation et d’une charge électrique de signes
différents sur les faces opposées
_ effet d’induction électromagnétique : la variation du
flux d’induction magnétique dans un circuit électrique
induit une tension électrique
_effet photovoltaïque : des électrons et des trous sont
libérés au voisinage d’une jonction PN illuminée. Leur
déplacement modifie la tension à ses bornes.
Effet Hall : un champ magnétique B crée dans un
matériau un champ électrique dans une direction
perpendiculaire
1.3.2capteur passif :
Il s’agit généralement d’impédance dont l’un des
paramètres déterminants est sensible à la grandeur
physique mesurée. La variation d’impédance résulte :
_soit d’une variation de dimension du capteur, c’est le
principe de fonctionnement d’un grand nombre de
capteur de position, potentiomètre, inductance à
noyau mobile, condensateur à armature mobile
_ soit d’une déformation résultant de la force ou de
grandeur s’y ramenant , pression, accélération
(armature e condensateur soumise à une différence de
pression, jauge d’extensomètre liée à une structure
déformable. un capteur passif contrairement au
capteur actif a besoin d’une source d’alimentation
extérieure.
1.3.3corps d’épreuve et capteurs composites
Pour des raisons de cout ou de facilité d’exploitation on
peut être amené à utiliser un capteur, non pas sensible
à la grandeur physique à mesurer, mais à l’un de ses
effets.. le corps d’épreuve est le dispositif qui, soumis à
la grandeur physique à mesurer produit une grandeur
mesurable par le capteur.
1.4 les différents types de capteurs
Il existe trois grands types de capteur selon la
classification des signaux de sortie
1.4.1 capteur analogique
1.4.2 capteur numérique
1.4.3 capteur logique
1.5 les transmetteurs
1.5.1 le rôle du transmetteur
C’est un dispositif qui convertit le signal de sortie du
capteur en un signal de mesure standard. Il fait le lien
entre le capteur et le système de contrôle commande.
Le couple capteur + transmetteur réalise la relation
linéaire entre la grandeur mesurée et le signal de
sortie.
1.5.2 Paramétrage
Le transmetteur possède en général au moins deux
paramètres de réglage ; le décalage de zéro et
l’étendue de mesure. Si le transmetteur possède un
réglage analogique, pour le paramétrer il suffit
(respecter l’ordre) :
_de régler le zéro quand la grandeur mesurée est au
minimum de l’étendue de mesure
(réglage du 0 %)
_de régler le gain quand la grandeur mesurée est au
maximum de l’étendue de mesure
(réglage de 100 % )

1.5.3les transmetteurs intelligents


Le transmetteur intelligent est un transmetteur muni
d’un module de communication qui permet de régler le
transmetteur à distance et de brancher plusieurs
transmetteurs sur la même ligne et d’un
microcontrôleur qui permet de convertir la mesure en
une autre grandeur, appelée grandeur secondaire par
exemple il peut convertir une mesure de pression
différentielle en niveau (voir chapitre sur les mesures
de niveau) et de corriger l’influence des grandeurs
d’influence sur la mesure.
1.5.1 Les avantages métrologiques du transmetteur
intelligent
Il possède une meilleure précision. En effet il possède
moins de composants analogiques .les grandeurs
d’influences sont compensées. Et la non linéarité du
transmetteur peut être corrigée.
Il possède une auto surveillance, une bonne
répétabilité et rangéabilité.
Son inconvénient réside dans le cout (un peu plus cher
que les transmetteurs analogiques). Il est aussi plus
difficile à paramétrer
15.2 les avantages liés à la configuration et à la
maintenance
_convivial, accès à distance
Standardisation
_diagnostic_ forçage du signal de sortie
16 Choix d’un transmetteur
Pour choisir un transmetteur il faut tenir compte des
paramètres ci-dessous :
1.6.1 L’étendue de mesure
Il faut tenir compte à la fois de la plage de mesure et
de la valeur maximale de la grandeur mesurée. Le
transmetteur doit être capable d’offrir une mesure
correcte dans la totalité de l’étendue de mesure.
1.6.2 Température
Il faut tenir compte à la fois de la température
maximale du procédé et de la température ambiante.
Souvent la température du procédé va dépasser les
limites de l’élément détecteur. En effe, l’élément
détecteur de la plupart des transmetteurs
électroniques ne fonctionnent pas correctement
lorsque les températures dépassent les 107 degrés
Celsius. Ceci impose d’utiliser les accessoires de
montage appropriés afin de ramener la température du
fluide à des limites acceptables. L’exploitation des
électroniques à semi-conducteurs à des températures
ambiantes élevées a pour effet de nuire à la longévité
des composants. La plupart des électroniques ne
peuvent pas aller au-delà d’une température de service
de 93 degrés Celsius.
1.6.3environnement
Le transmetteur doit être en mesure de fonctionner
dans des environnements ou règne un taux d’humidité
relative de 0 à 100 %. Le fluide du procédé et le milieu
ambiant doivent être pris en compte au titre de leur
éventuel caractère corrosif. Par exemple, les
transmetteurs utilisés sur les plates-formes
d’exploitation pétrolière offshore sont soumis à l’action
corrosive de l’eau de mer.
7.0 Fonction, symbolisation, schéma
7.1 Fonctions
Les capteurs peuvent être associés à plusieurs
fonctions qui sont :
_ La fonction indicateur local
_la fonction indicateur à distance
_la fonction transmetteur.
7.2 Symbolisation
La norme NF E 04_203 définit la représentation
symbolique des régulateurs des transmetteurs et
l’automatisme des procédés industriels. Les
instruments utilisés sont représentés par des cercles
entourant des lettres définissant la grandeur physique
réglée et leur (s) fonction (s). la première lettre définit
la grandeur réglée, les suivantes la fonction des
instruments.

PREMIERE LETTRE LES SUIVANTES


Grandeur Lettre Fonction Lettre
réglée
Pression P Indicateur I
Températur T Transmetteur T
e
Niveau L Enregistreur R
Débit F Régulateur C
Analyse A Capteur E