Vous êtes sur la page 1sur 7

LES PROBABILITES

I. Définitions
 Expérience aléatoire : C’est une expérience dont on ne connaît pas à priori le rés

 Eventualités/Issues possibles : Les éventualités d’une expérience aléatoire sont


résultats possibles obtenus à la fin de l’expérience

 Univers : C’est l’ensemble des éventualités

 Evènement : C’est une partie de l’univers

 Evènement élémentaire : C’est un évènement n’ayant qu’un seul élément dans u

 Evènement certain : C’est la partie pleine de l’univers

 Evènement impossible : C’est un ensemble


) vide (

 Evènements disjoints/incompatibles : Deux évènements sont disjoints s’ils n’on


résultat en commun

 Evènements contrairesDeux
: évènements sont contrairess’ils sont disjointset s’ils
forment à eux deux la totalité des résultats possibles

II. Les probabilités


 Une loi de probabilités est dite équirépartie
sont
si tous
égaux.
lesOn dit aussi qu’il y a
équiprobabilité

C’est le cas où tous les évènements élémentaires ont la même chance de se produi
 La loi desgrands nombresPour
: une expérience
donnée, associée
à un modèle
probabiliste, la distribution des fréquences obtenues sur des échantillons
de taille n se rapproche de la loi de probabilité lorsque n devient grand.

 Espérance de la loi de probabilité : ∑

 Variance : V ∑= – ou ∑ –

 Ecart-Type : S =

 Une loi de probabilité étant définie sur E, la probabilité d’un évènement A est la som
des probabilités des résultats qui le réalisent.

 p (A) =

 Toute probabilité est un réel tel que 0 < p < 1

 La somme des probabilités de tous les évènements d’un même jeu est éga

 p( ) = p (A) + p (B) - )p (

 p (̅ ) = 1 – p (A)
III. Utiliser un arbre

Il y a 8 résultats possibles.

Autre façon

er ème ème
1 lancer 2 lancer 3 lancer
2 2 2

La pièce est équilibrée, on choisit la loi équirépartie.

Chaque résultat a une probabilité


. de
A : ‘’Obtenir Face au 3è lancer’’

p (A) = = =

La loi est équirépartie.

B : ‘’Obtenir 2 fois le côté pile’’

p (B) =

C : ‘’Les deux côtés apparaissent’’

p (C) = =

̅ : ‘’Un seul côté apparait’’

p ( ̅ ) = 1 – p (C)

p ( ̅) = 1 –

p ( ̅) =

IV. Utiliser un tableau

2 tirages A B C D E F
A (A ; A) (B ; A) (C ; A) (D ; A) (E ; A) (F ; A)
B (A ; B) (B ; B) (C ; B) (D ; B) (E ; B) (F ; B)
C (A ; C) (B ; C) (C ; C) (D ; C) (E ; C) (F ; C)
D (A ; D) (B ; D) (C ; D) (D ; D) (E ; D) (F ; D)
E (A ; E) (B ; E) (C ; E) (D ; E) (E ; E) (F ; E)
F (A ; F) (B ; F) (C ; F) (D ; F) (E ; F) (F ; F)

Les jetons sont tirés au hasard : on choisit la loi équirépartie qui associe à chaque is

probabilité .

Quelle est la probabilité, sur deux jetons, qu’on ait la même lettre ?

= =

 E étantl’ensemble
desrésultatspossibles
d’uneexpérience
aléatoire,
définirune
variable aléatoire c’est associer un nombre réel à chaque issue.

Exemple : On lance une pièce deux fois de suite.

E = {PP, FF, PF, FP}

A chaque issue, on associe le nombre de fois où pile apparaît.


Les valeurs possibles sont donc 0, 1 et 2.

 Soit X une variable aléatoire qui prend pour etvaleurs


. Lorsqu’à chaque valeur
de , on associe la probabilité de l’évènementon définit
X = une nouvelle loi de
probabilité sur les valeurs de la variable aléatoire, appelée loi de probabil
variable aléatoire.

0 1 2
p (X = ) 0,25 0,50 0,25

 L’espérance, la variance et l’écart-type d’une variable aléatoire X sont resp


l’espérance, la variance et l’écart-type de sa loi de probabilité.

Exemple : Soit un jeu avec une pièce équilibrée. Si on a pile, on perd 10€ et le jeu s
Si on a face et qu’on réobtient face, on gagne 20€ et le jeu s’arrête. Si on a eu pile a
second lancer, on ne gagne rien et le jeu s’arrête.

S’agit-il d’un jeu équitable ?


E = {P, FF, FP}
X = -10€ (un seul Pile)
X = 0€ (un Face et un Pile)
X = 20€ (deux faces)

-10 0 20
p (X = ) 0,50 0,25 0,25

L’espérance de ce jeu est 0, donc il est équitable.


V =∑ –

V =

V = 150

s =
s 12,2

Vous aimerez peut-être aussi