Vous êtes sur la page 1sur 2

Mécanique de la rupture fragile

Exercice N° 1
On considère une plaque mince constituée d’un matériau fragile contenant des petites fissures
d’origine de taille maximale 𝑎 connue et réparties aléatoirement.

La plaque est en rotation autour de l’axe 𝑂𝑦avec une vitesse angulaire donnée 𝜔 (paramètre
de chargement).

 Bords y=±H libres, bords x=±L fixes.


 Hypothèse :.

1 Déterminer la vitesse angulaire critique 𝝎𝒄 au delà de laquelle il y a risque de


rupture.
2 Déterminer quelles sont les fissures les plus dangereuses (position,
orientation).
Problème : Rupture par fatigue.

Une pièce d’acier soumise à une force cyclique variant de 35 à


350 kN, s’est rompue de façon brutale et fragile.

La forme et les dimensions de la pièce sont données à la figure


ci-contre. La pièce s’est rompue quand la fissure avait atteint
une longueur critique 𝑎 égale à 32 mm et que son facteur
géométrique 𝛼 était égal alors à 1,72.

Des observations révèlent que la fissure de fatigue a pris


naissance à la racine d’une rayure superficielle sévère faite
accidentellement au moment de la mise en service de la pièce.
Le facteur géométrique 𝛼 de la fissure initiale était alors égal à
1,12.

Selon les informations dont vous disposez, les propriétés


mécaniques de l’acier dont est faite cette pièce sont les
suivantes :

Propriétés en traction :
Re0,2 = 700 MPa ; Rm = 900 MPa ; A = 13 %

Propriétés en fatigue – propagation :


𝑊 = 100 𝑚𝑚, 𝑒 = 15𝑚𝑚
½
Seuil de propagation : ΔKS = 5 MPa.m
n
Relation de Paris-Erdogan : da/dN (m/cycle) = CΔK
-12 ½
avec C = 5x10 et n = 4, si ΔK est en MPa.m

a) Quelle était la valeur σmax (en MPa) de la contrainte maximale qui s’exerçait sur la pièce en
service ?
b) Quel était la valeur du rapport R caractérisant le chargement cyclique de cette pièce ?
½
c) Quelle est la valeur du facteur critique d’intensité de contrainte KIC (en MPa.m ) de l’acier de
cette pièce ?
d) Quelle devait être la valeur minimale ai (en μm) de la profondeur de la rayure superficielle
pour que la fissure de fatigue ait pu se propager dès le premier cycle de chargement de la
pièce ?
e) Quel est le nombre Nf de cycles de sollicitations que la pièce a supportés avant de se rompre
brutalement ? On supposera que la valeur du facteur géométrique α associé à la fissure
reste constante durant la propagation et égale à 1,45.