Vous êtes sur la page 1sur 10

LE BASSIN VERSANT

LE BASSIN VERSANT • L’étude des ressources en eau a besoin


d’un référentiel spatial dans lequel les
entrées et les sorties dans le système
1. Définition peuvent être quantifiées avec le maximum
2. Délimitation de précision.
3. Morphométrie • Le système fonctionne comme un compte
4. Hypsométrie bancaire :
5. Réseau hydrographique – Approvisionnement régulier
– Retraits pour diverses dépenses.

LE BASSIN VERSANT
• L’hydrologue s’intéresse :
• au volume total écoulé à l'exutoire (bilan),
• à Ia manière dont ce volume se répartit
dans le temps (hydrogramme).
• Dans cet ordre d'idées, le bassin versant
peut être caractérisé par sa morphologie
(forme, relief, réseau de drainage), la
nature du sol et Ia couverture végétale.

Définition BV
• Notion de Bassin versant : un concept
– bassin versant : aire limitée par le contour à
l'intérieur duquel l'eau précipitée se dirige
vers l’exutoire de la rivière.
– Bassin versant : unité fonctionnelle
fondamentale pour la connaissance,
l’aménagement et la gestion de la ressource
en eau
– Bassin versant : concept intégrateur
(applicable à une large gamme d’échelles
spatiales
BASSIN VERSANT : ESPACE D’ACTION, DE COMPETITION?
GESTION INTEGREE?
Définition BV
• Le bassin versant est un système complexe :
– Un ‘système hydrologique’ déterminant
l’évolution de variables hydrologiques au fil
de l’événement ou au fil des chroniques
stochastiques ;

– Un ‘système morphogénique’ dont la


géométrie naturelle évolue au fil des
événements ;

Définition BV
• un ‘système anthropique’ lorsque les
caractéristiques territoriales sont déterminées
et/ou gérées par l’homme et,

• un ‘système social’ lorsque les enjeux


individuels et collectifs sont liés par les
dynamiques et usages de l’eau.

Bassins versants de la région du Dakar (Diouf R., 2012)

Bassin Versant de la Communauté rurale de Diamagadio


BASSIN VERSANT DE PELEO
Définition et délimitation BV Définition et délimitation BV
• une surface élémentaire hydrologiquement • L’exutoire d'un bassin est le point le plus en
close, c'est-à-dire qu'aucun écoulement n'y aval du réseau hydrographique par lequel
passent toutes les eaux de ruissellement
pénètre de l'extérieur et que tous les excédents drainées par le bassin.
de précipitations s'évaporent ou s'écoulent par
une seule section à l'exutoire, • Ligne de crête d’un bassin versant : ligne de
• surface drainée par un point nommé exutoire, partage des eaux, elle limite les bassins
versants topographiques adjacents.

• Sol imperméable : limites du bassin définies


topographiquement par la ligne de crête le
séparant d'un bassin voisin.

BV : Limite territoriale naturelle


Définition et délimitation BV Définition et délimitation BV

La délimitation topographique nécessaire à la détermination en


surface du bassin versant naturel n'est pas suffisante: lorsqu'un sol
perméable recouvre un substratum imperméable, le partage des
eaux selon la topographie ne correspond pas toujours à la ligne de
partage effective des eaux souterraines.

bassin versant hydrogéologique


CARACTERISTIQUES DU BASSIN VERSANT
Caractéristiques de forme
• Caractéristiques géométriques et d’occupation
• Surface : aire drainée par l’ensemble des
du sol :
cours d’eau (km2)
• Taille (surface et périmètre)
– Planimétrage
• Forme (cercle, carré, rectangle…..) – Carroyage (méthode des petits carrés)
• Pente (longitudinale, transversale) – Numérisation (logiciel)
• Types de sols (sableux, calcaire, socle, argileux…..) • Périmètre : longueur du contour du
• Types de végétations (forêt, savane arborée, savane herbue) bassin (km): L *l = S
• Capacité de stockage (perméable, imperméable…..) – Curvimétrage
• Occupation du sol (états de surface, urbain, rural…..) – Mesure par un fil

Indice de forme Indice de forme


• coefficient Kc de Gravelius (Kc):
• Surface (S) et Périmètre (P) du cercle :

Kc =
P
= 0.28*
P S = π *r 2 0.992322528
2 π *S S
P = 2 *π * r
• Kc = f(S, P)
• le rapport du périmètre du bassin versant au
• Surface (S) et Périmètre (P) du carré :
périmètre du cercle ayant la même surface.
• La forme d'un bassin versant influence l'allure S = C 2

de l'hydrogramme à l'exutoire du bassin versant.


P = 4C 1.12

Indice de forme RECTANGLE EQUIVALENT

Kc* S  1.12  
2

1+ 1−
L=  
1.12   Kc  
 

Kc* S  1.12  
2

1− 1−
l=  
1.12   Kc  
 
P
Kc = 0.28*
S
Indice de forme HYPSOMETRIE
• Courbe hypsométrique : donne la
variation de la surface s du BV(km2 ou %
surface totale) en fonction des altitudes.
• Cette courbe est établie en planimétrant
pour différentes altitudes les surfaces
situées au-dessus de la courbe de niveau
correspondante.

Types de pentes • La pente hydrographique (m/km): profil en


long du cours d'eau. Elle est déterminée sur la
• Pente orographique : caractérise le relief. carte ou mesurée sur le terrain.
– Elévation des masses d'air en mouvement au • Elle conditionne:
dessus des reliefs et condensation de – la vitesse de l'eau et de l’onde de crue dans le
l'humidité qu'elles contiennent. chenal;
– le tirant d'eau de la rivière : pour les mêmes débit et
• La pente topographique : largeur, une rivière plus pentue a une vitesse
– influence l'écoulement superficiel des eaux d'écoulement plus grande et donc une profondeur
(ruissellement et écoulement hypodermique). plus faible.
– Accélère le ruissellement sur les versants et • La pente stratigraphique : contrôle du chemin
détermine le temps de réponse du cours et de la direction des eaux infiltrées alimentant
d'eau aux impulsions pluviométriques. les aquifères.

Hypsométrie Hypsométrie
• Dénivelée (m) : différence de cote entre H5 %
et H95 % :
D = H 5% − H 95%
• Indice de pente global Ig :

H 5% − H 95% D
Ig = =
L L
INDICES DE PENTE La dénivelée spécifique Ds
• Indice de pente de Roche Ip : • L'indice Ig décroît pour un même bassin
a − a lorsque la surface augmente,
i i − 1

x i • Donc difficulté de comparer des bassins


de tailles différentes
n
1
IP = * ∑ x i * β ( a i − a i −1 ) D l
L i =1 D s = Ig * S = * L *l = D *
L L
• La dénivelée spécifique ne dépend donc
Ig = 0.8*Ip 2 , r = 0.99 que de l'hypsométrie (D = H5% - H95 %)
et de la forme du bassin (l/L).

La dénivelée spécifique Ds
Classification IRD
R1 Relief très Faible Ds < 10 m

R2 Relief faible 10 < Ds < 25 m

R3 Relief assez faible 25 < Ds < 50 m

R4 Relief modéré 50 < Ds < 100 m

R5 Relief assez fort 100 < Ds < 250 m

R6 Relief fort 250 < Ds < 500 m

R7 Relief très fort 500 m < Ds


Rôle de la pente sur la forme de l’hydrogramme

Les modèles Numériques de Terrain (M.N.T) M.N.T SRTM Sénégal (90 m)

• Modèle Numérique d’altitude (M.N.A.) :


lien entre altitudes aux noeuds d’un
maillage régulier couvrant la zone d’étude
(le Modèle Numérique d’Altitude M.N.A.).

• Modèle Numérique de Terrain (M.N.T) :


traitement de la topographie et calcul des
paramètres morphométriques.
M.N.T Rufisque

Les réseaux hydrographiques Les réseaux hydrographiques

• Réseau hydrographique :ensemble des chenaux


qui drainent les eaux de surface vers l'exutoire du
bassin versant,

• La précision dépend du support :


• Carte topo (échelle de la carte)
• Photographies aériennes

Classification réseaux hydrographiques


Les réseaux hydrographiques
RESEAUX HYDROGRAPHIQUES ET Hiérarchie réseaux hydrographiques
GEOLOGIE
Dendritic same rock type Radial Volcano Out from
Center

Rectangular Jointed & Trellis Big stream cuts across


faulted anticline folds

Hiérarchie réseaux hydrographiques


Caractéristiques du réseau hydrographiques

• Densité de drainage Dd : Dd (km / km 2 ) =


∑L i

– Elle varie entre 3 et 4 S


– Dd > 1000 : réseau très
ramifié
F=
∑N i
• Densité hydrographique : S
Ordre 1 : 14 F
F = a ∗ Dd2
Ordre 2 : 5
• Relation entre Dd et F :
Ordre 3 : 2
Ordre 4 : 1

La couverture du sol
Caractéristiques du réseau hydrographiques ● Le couvert végétal : retient une proportion variable de
l'eau atmosphérique soustraite à l'écoulement
• Lois de Horton et Schumm Ni (densité, nature et importance de la précipitation) :
• Rapport de confluence Rc : Rc = – La forêt intercepte une partie de la pluie et limite le
N i +1 ruissellement superficiel.
Rapport des Longueur RL : Li – La forêt régularise le débit des cours d'eau et
RL = amortit les crues de faibles et moyennes
amplitudes.
Li −1
– Sol nu : faible capacité de rétention, favorise le
ruissellement. L'érosion va généralement de pair
avec l'absence de couverture végétale.
Rapport des Aires RA : aire Ai
tributaire des cours d’eau RA = – Indice de couverture forestière K :
d’ordre i Ai −1
Urbanisation et Ecoulement

Surface runoff vs. Infiltration


Natural land cover vs. Urban area

La couverture du sol
• Indice de couverture forestière K :
Surface forestière
K= ×100
Surface totale du bas sin
– Cet indice peut être calculé pour d’autres
types de couvertures telles que les cultures
(mil, maïs, arachide…)

Vous aimerez peut-être aussi