Vous êtes sur la page 1sur 42

Parasitologie

I/ Généralités sur le parasitisme

A- Définitions des associations animales.

Dans la nature, il existe des interactions entre les individus, parfois entre les espèces
différentes. Certaines interactions constituent des associations animales qui influencent leur
développement tantôt positivement, tantôt négativement.

1- La phorésie. On parle de phorésie quant un être vivant se fait transporter au cours d'une
partie de sa vie par un autre être vivant. Cette association n'est ni nécessaire, ni obligatoire. "
Cas des infusoires sur les animaux à coquilles".

2- Le commensalisme. On parle d'espèces commensales quand une des deux espèces a besoin
de l'autre pour son bon développement " Cas des bactéries qui vivent dans l'organisme de
l'homme et qui ne sont pas pathogènes".

3- Le mutualisme. On parle de mutualisme quand il y a nécessité de la présence en même


temps des deux espèces pour qu'il y ait un développement optimum.

4- Le parasitisme. Un parasite est un être vivant qui, pendant une partie ou la totalité de son
existence vit autant que possible au dépend d'un autre être vivant (hôte) pouvant lui engendrer
une maladie dite parasitose.

a- La parasitose: Une parasitose est une maladie provoquée directement ou indirectement par
des parasites.

b- La parasitologie: Le terme parasitologie signifie l'étude de la morphologie et de la biologie


des parasites.

B- Les différents types de parasites

1. Selon la position du parasite dans l’hote

** Les ectoparasites. Ils évoluent à la surface de l'ôte et se nourrissent soit des téguments de
l'hôte, soit ils percent les téguments et sucent leur nourriture. Il existe des ectoparasites
permanents qui sont fixés en permanence sur l'hôte et des ectoparasites temporaires qui se
nourrissent et s'en vont tels que les moustiques et les punaises.

** Les endoparasites. Ils évoluent à l'intérieur de l'hôte.

2. Selon le cycle du parasite

** Parasite à cycle monoxène : Parasite dont le cycle s’achève sur un seul hôte, autrement dit
un parasite qui évolue au cours de son cycle sur un seul hôte.

** parasite à cycle dixène : Parasite dont le cycle s’achève sur deux hôtes différents,
autrement dit un parasite qui évolue, au cours de son cycle sur deux hôtes différents.

** Parasite à cycle hétéroxène : Parasite dont le cycle s’achève sur deux hôtes ou plus.

- Dans le cas des parasites hétéroxènes, il existe deux types d’hotes :

** Hôte définitif (HD) est l’hôte qui héberge le parasite à l’état adulte.

**Hôte intermédiaire (HI) est l’hôte qui héberge le parasite à l’état larvaire.

C. Rapport des parasites avec leurs hôtes.

La relation entre le parasite et son hôte dépend de :

 Facteurs liés au parasite comme le nombre, les migrations, le métabolisme et le


pouvoir de contourner les défenses de l’hôte.
 Facteurs liés à l’hote notamment ceux relatifs à la défense de l’hote contre le parasite :
 Réponses aspécifiques (réactions inflammatoires, allergiques…..etc)
 Réponses spécifiques (réactions immunologiques, formation d’anticorps)
D- Adaptation parasitaire.

Le parasite est un être vivant qui vit dans un milieu très particulier (hôte) qui lui apporte de
façon continue la nourriture, dans certain cas il lui assure l'apport en oxygène et le protège
même contre les intempéries alimentaires et les prédateurs. Cependant un certain nombre
d'organes dont les fonctions sont assurées par l'hôte deviennent inutiles et disparaissent ou du
moins se réduisent tels que les cils, les pattes, les ailes, l'exosquelette et le tube digestif et
inversement les parasites développent des organes de fixation devenus indispensables tels que
les crochets, les pinces, les épines, les ventouses et les griffes et les organes de reproduction
très productifs pour pallier aux pertes engendrées tout au long du cycle.

E- Action des parasites sur l'hôte. Le parasite introduit 4 sortes d'actions qui vont pouvoir
s'exercer sur l'hôte.

1- Action spoliatrice: Elle est plus ou moins importante. Tous les parasites s'accroissent au
dépend de l'organisme auquel ils dérobent une partie de substances assimilables (vitamines,
sang…etc) qui lui étaient destinées. Dans certains cas elle est insignifiante, dans d'autres elle
est très importante.

2- Action toxique: Elle est due à l’émission (excrétion ou sécrétion) de substances toxiques
par le parasite et qui sont à l'origine de réactions par l'organisme.

3- Action infectieuse: Les larves de certains vers perforent la peau ou les muqueuses et
effectuent des migrations complexes dans l'organisme entraînant des infections graves.
Certains parasites coexistent avec certains microbes, ainsi leur introduction dans l’organisme
de l’hote permet la pénétration du microbe.

4- Action mécanique: La multiplication, l’accroissement ou les migrations des parasites


conduit à l’éclatement de certaines cellules (hématies et leucocytes) et la perforation des
mucqueuses et de la peau créant une porte d’entrée microbienne.

F. Modes d’infestation

 L’infestation de l’hote peut se faire de différentes manières, selon le cycle du parasite :


 . Les formes libres infestent généralement par voie orale, par voie transcutanée ou par
voie sexuelle.
 . Certaines formes sont transmises par un hote intermédiaire, soit par voie orale
(ingestion de l’HI ou ingestion de la viande parasitée), soit par les piqures d’insectes
(dépôt de salive, de déjections ou de secretions)
 . Par transfusion sanguine
 . Par greffe d’un organe parasitée

G. Diagnostic

1. Diagnostic direct : Il se fait par la mise en évidence du parasite sous l’une de ses formes
(œuf, larve, adulte, kyste) dans les principaux secteurs accessibles (sans, urine, selles,
peau…etc) ou dans le milieu naturel (sol, air, eau..etc)

2. Diagnostic indirect : Il se fait par la recherche d’anticorps ou d’antigènes

II- Cycles biologiques des parasites

A. Les protozoaires parasites


1. Phylum des sarcomastigophora (Rhizoflagéllés)
1.1. Sous phylum des mastigophora (Flagéllés)

Les flagéllés sont des protozoaires munis d'un ou de plusieurs flagelles qui leur servent
d'organes locomoteurs.

1.1.1. Famille des Trypanosomidae: Les trypanosomides sont des flagéllés parasites
possédant un seul flagelle dirigé vers l'avant et souvent relié au corps par une membrane
ondulante.

Les flagéllés parasites de l'homme appartiennent soit au genre trypanosoma, soit au genre
leishmania; ce sont des parasites assez complexes nécessitant souvent la présence de plusieurs
hôtes au cours de leurs cycles de développement où ils présentent une succession de stades
morphologiques.

1.1.1.1. Espèces: Trypanosoma gambiense, T. rhodesiense responsables de la maladie


du sommeil où trypanosomose africaine
 Morphologie: Les formes trypomastigote et amastigote se rencontrent chez l'hôte définitif
vertébré, par contre les formes promastigotes et épimastigote se retrouvent chez l'hôte
intermédiaire insecte.
Les deux espèces sont indiscernables morphologiquement, elles existent sous quatres formes.

Forme trypomastigote: C'est une forme allongée, à noyau central, kinétoplaste postérieur,
membrane ondulante longeant le corps sur toute sa longueur et flagelle libre à partir de
l'extrémité antérieure.
Le corps cellulaire mesure 15 à 20 µm de long (taille de 3 hématies), il est mobile dans le
sang du vertébré et se multiplie par division binaire.
Remarque: il existe une forme plus trapue dite "métacyclique infectieuse" terme de
l'évolution chez l'HI qui assure la contamination de l'HD.

Forme épimastigote: C'est une forme allongée, à noyau central, kinétoplaste proche du
noyau, membrane ondulante longeant le corps à partir du noyau et flagelle libre à partir de
l'extrémité antérieure. Le corps cellulaire est de 15 à 20 µm de long et se rencontre chez l'hôte
intermédiaire.

Forme pro-mastigote: elle est allongée et possède un noyau central et un kinétoplaste très
antérieur situé à la base du flagelle qui mesure 10 à 15 µm. Le corps cellulaire est de 8-24 x 4-
5 µm, il est très mobiles se déplaçant flagelle en avant.Cette forme se multiplie par
scissiparité et se rencontre dans le tube digestif des hôtes intermédiaires.

Forme amastigote: Cette forme diffère fortement des trois précédentes par sa taille très
reduite de 2 à 4 microns, par sa forme arrondie et par l'absence du fouet flagéllaire libre (le
flagelle est réduit à une courte portion interne). Cette forme est donc une forme immobile et
adaptée à la vie intracellulaire. Par contre les trois autres formes sont mobiles et adaptées à la
vie dans les milieux.
Fig 1: Forme trypomastygote Fig 2: Forme épimastigote

Fig 3: Forme amastigote Fig 4: Forme promastigote

 Cycle évolutif:

HD : homme pour T. gambiense.


HD: homme et grands mammifères pour T. rhodesiense.
Chez l'hôte définitif le parasite se présente sous formes trypomastigotes exocellulaires dans le
sang circulant et les tissus.

HI: L'hote intermédiaire est Glossina sp, elle est appelée communément la mouche Tsé-Tsé
qui est un insecte diptère dont les mâles et femelles sont hématophages.
Glossina palpalis transmis T. gambiense et G. morsitans
transmis T. rhodesiense.

Le développement du parasitre continue dans le tube digestif


de l'insecte où les formes trypomastigotes se transforment en
épimastigotes qui se multiplient, traversent la membrane
péritrophique et gagnent les glandes salivaires ou elles
prennent la forme trypomastigote métacyclique infectieuse. Fig 6: Glossina sp
Celles-ci sont transmises à l’HD lors d’une piqure ultérieure par la mouche parasitée.

 Les glossines sont des mouches strictement africaines et transmettent la maladie du


sommeil appelée encore trypanosomose africaine. Ainsi, il existe :
- La trypanosomose ouest africaine qui sévit en Afrique de l’ouest, causée pat
Trypanosoma gambiense et se transmet par Glossina palpalis
- La trypanosomose est africaine qui sévit en Afrique de l’est, causée pat Trypanosoma
rhodesiensee et se transmet par Glossina morsitans

1.1.1.2. Trypanosoma cruzi agent de maladie de Chagas où trypanosomose


américaine

 Cycle évolutif:

HD : L'hôte définitif est représenté par l'homme et de nombreuses espèces animales sauvages
(marsupiaux et chauves-souris) et domestiques (porc, bétail, chien et chat). Celui-ci héberge
des formes trypomastigotes sanguines.
HI: L'hôte intermédiaire est un insecte Hémiptère, famille des Réduviidae, sous famille des
Triatominae (genres Triatoma, Rhodnius, Panstrongylus)
Ce sont de grosses punaises dont le mâle et la femelle
de même que tous les stades sont hématophages. Au
cours de leur repas sanguin, ils aspirent du sang
parasité contenant des parasites de forme
trypomastigote qui arrivent dans l'estomac, en
quelques heures ils se transforment en formes
épimastigotes qui se multiplient et passent dans
l'intestin postérieur puis dans le rectum ou ils
prennent une forme trypomastigote métacyclique
infectieuse attachée à la cuticule du rectum. Fig 8 : Un réduvidae ( Triatoma sp)
Lors de la piqûre d'un hôte sain endormi, le réduve dépose ses déjections contenant le parasite
sur la peau. Ainsi on assiste à une pénétration active des formes trypomastigotes infectieuses
mobiles par une blessure ou une muqueuse (souvent c'est l'hôte en se grattant qui amène le
parasite à sa porte d'entrée).

1.1.1.3. Espèces: Leishmania spp, agent de leishmanioses

 Cycle évolutif: Ce parasite se rencontre sous deux formes distinctes : la forme amastigote
chez l’HD et la forme promastigote shez l’HI.

HD: homme et animaux (chien, rongeurs sauvages),


Les formes amastigotes sont localisées dans les cellules du S R E, elles se multiplient par
scissiparité permettant l'extension de proche en proche.

HI: l'HI est un insecte piqueur du groupe des phlébotomes (Genre : Phlebotomus) dont la
femelle est hématophage. Après absorption du parasite lors d'une piqûre, dans le tube digestif
de l'insecte, les formes amastigote se transforment en promastigotes, celles-ci subissent une
multiplication et une migration vers l'extrémité antérieure du tube digestif (proventricule ou
pharynx selon le sous genre). Lors d'une piqûre ultérieure, l'insecte régurgite et injecte les
formes promastigotes dans la plaie; la transformation en formes amastigotes endocellulaires
est réalisée en quelques minutes.
Il existe:
- La leishmaniose viscérale ou le Kala azar causée par Leishmania donovani et se
transmet par Phlebotomis perniciosis
- La leishmaniose cutanée ou le bouton d’orient causée par Leishmania tropica et se
transmet par Phlebotomis papatasi

1.2. Sous phylum des Sarcodina (Rhizopodes)

Genre: Entamoeba

Il existe 5 espèces d'amibes parasites du colon de l'homme et appartiennent à 4 genres


différents, deux d'entre elles appartiennent au genre Entamoeba; il s'agit de E coli et E.
histolytica (les autes espèces sont: Dientamoeba fragilis, Endolimax nana, Pseudolimax
buschlii).Parmi ces espèces, seule E. histolytica est pathogène

1.2.1. Entamoeba histolytica (l'amibe dysentérique) agent de l'amibiase


 Définition de l'amibiase: L'amibiase est une parasitose dûe à Entamoeba histolytica,
localisée primitivement dans l'intestin et qui peut migrer secondairement vers d'autres organes
(foie, poumon, cerveau…etc.)

L' O M S définit l'amibiase comme étant un état pathologique dans lequel l'organisme héberge
Entamoeba histolytica avec ou sans manifestations cliniques.

 Morphologie:
Entamoeba histolytica peut se présenter sous 3 aspects morphologiques différents: 02 formes
végétatives ou trophozoites et une forme kystique.

 Trophozoïte = Forme cellulaire végétative et de multiplication.

* Forme minuta: 10 à 15 µm, noyau périphérique de 3 à 4 µm à petit caryosome central et


chromatine périphérique en liseré ou pointillé. A frais, les mouvements sont vifs, les
pseudopodes sont longs; température optimale est inférieure à 37°C.
C'est la forme saprophytique non hématophage et non pathogène, car elle se nourrit de
bactéries et de débris alimentaires. Elle vit dans la lumière du colon ou à la surface de la
muqueuse colique.
* Forme histolytica: 20 à 30 µm jusqu'à 40 µm, même aspect général que la forme minuta,
mais caractères supplémentaires: présence d'hématies en voie de digestion dans des vacuoles
cytoplasmiques; c'est la forme hématophage et pathogène se nourrissant d'hématies. Elle vit
sur la muqueuse colique et peut envahir d'autres organes. Elle supporte bien 37°C.

 b- kyste: Forme de dissémination passive et de résistance dans le milieu extérieur, il


est sphérique, réfringent, incolore, à parois minces, 10 - 14 µm de diamètre, 4 noyaux à
maturité, un cristalloïde épais à bouts arrondis.
Les kystes immatures contiennent une vacuole, 1 ou 2 noyaux et sont plus grands.

Fig – Trophozoite d’Entamoeba histolytica Fig – kyste d’E. histolytica

 Cycle évolutif :
a) Cycle non pathogène.
Ingestion d'un kyste mûr à 4 noyaux, éclosion ==> 8 amoebules du type minuta qui se
multiplient par division binaire au contact de la muqueuse colique.
Elimination intermittente et irrégulière, dans le milieu extérieur, sous forme de kystes fécaux.

b) Cycle pathogène accidentel.


Les forme minuta coliques se transforment en formes histolytica ==> abcès de la muqueuse;
elles se multiplient par scissiparité dans les abcès.
Pas de formation de kyste lors de cette phase donc pas de rôle épidémiologique direct.
Le retour du parasite à la forme minuta après 3 semaines ==> fin de la crise amibienne.
Possibilité de métastases sanguines et/ou lymphatiques à partir d'un abcès colique, conduisant
à des localisations extra-coliques (foie, poumon, cerveau etc..); lors des localisations extra-
coliques, il n'y a pas de retour à la forme minuta.

Fig – Cycle d’Entamoeba histolytica

2. Phylum des Apicomplexa (les sporozoaires)


2.1. Genre: Plasmodium agent de paludisme

 Plasmodium malariae, Plasmodium vivax, Plasmodium ovale et Plasmodium


falciparum.
Les Plasmodium sont des parasites dixènes :Homme (HI) et anophèle femelle (HD)

- Chez l’anophèle femelle (HD), le parasite vit dans l’intestin où il se multiplie par
gamogonie (reproduction sexuée)
- Chez l’homme (HI), le parasite vit à l’intérieur des hématies où il se multiplie par
schizogonie (multiplication asexuée :division multiple de la cellule)

 Cycle évolutif (cycle indirect):


- HI: l'Homme:
L'homme est contaminé par la piqûre de l'anophèle femelle. Les formes infectieuses sont
des sporozoïtes contenues dans la salive, ce sont des formes mobiles. Les sporozoïtes sont
injectés dans le tissu sous cutané, ils passent environ 45 minutes dans le sang et atteignent
le foie, chaque sporozoïte pénètre dans un hépatocyte; à partir de cet instant il devient une
forme incapable de se déplacer et sera obligatoirement endocellulaire chez l'hôte
intermédiaire ou il se multiplie par schizogonie.

 Schizogonie hépatique ou exo-érythrocytaire


Un cycle de reproduction asexuée se déroule dans les hépatocytes parasités: le sporozoïte
s'est transformé en un trophozoïte endocytoplasmique qui grossit et dont le noyau se
divise de nombreuses fois, après une durée moyenne de 8 à 15 jours le cytoplasme de
l'hépatocyte est envahi par une masse contenant plusieurs milliers de noyaux qu'on appelle
schizonte.
- A maturité, chaque noyau s'individualise avec un peu de cytoplasme du parasite pour
donner plusieurs milliers de mérozoïtes (ou cryptozoïtes);
- L'hépatocyte parasité éclate libérant les mérozoïtes dont chacun va pénétrer dans une
hématie.

 Schizogonie érythrocytaire ou endo-érythrocytaire


- Dans chaque hématie envahie par un mérozoïte va se dérouler un cycle de
reproduction asexuée.
- La durée du cycle et le nombre de mérozoïtes obtenus seront caractéristiques de
chaque espèce.
- P. falciparum: durée 48 heures et 16 mérozoïtes
- P. malariae: durée 72 heures et 8 noyaux
- P. vivax: durée 48 heures et 16 à 24 mérozoïtes
- P. ovale: durée 48 heures et 4 à 16 mérozoïtes

- A l'issue de chaque cycle, les hématies parasitées éclatent de façon généralement


synchrone et les mérozoïtes libérés envahissent des hématies saines. Plusieurs cycles
se succédent; après environ 1 semaine, certains mérozoïtes vont de distinguer en
commençant le cycle sexué du parasite; les uns vont devenir des gamétocytes mâles,
les autres vont devenir des gamétocytes femelles.

- Les gamétocytes restent en attente dans leurs hématies; la durée de vie des
gamétocytes est de quelques jours mais de nouveaux gamétocytes sont produits à la fin
de chaque schizogonie érythrocytaire.

HD: l' Anophèle femelle.


- Au cours de la piqûre, l'anophèle ingère des hématies parasitées, seuls les gamétocytes
évolueront. Dès l'arrivée dans l'estomac de l'anophèle, les gamétocytes mâles subissent
l'exflagellation et donnent des gamètes mâles mobiles, chaque gamètocyte femelle
murît pour donner un gamète femelle volumineux et immobile.
- La fécondation de chaque gamète femelle par un gamète mâle donne autant de zygotes
appellés ookinètes (de oo = oeuf et kino = mobile) d'aspect vermiforme (10 µm x 3 - 4
µm).
- Les ookinètes sont déformables (aspect amoeboïde) et se fixent aux cellules de la paroi
stomacale si l'espèce d'anophèle convient au parasite.
- Les ookinètes s'insinuent entre les cellules de la paroi stomacale du moustique et vont
se localiser à la face externe de l'estomac, ils deviennent alors des oocystes.
- La durée totale entre le repas contaminant du moustique et la sortie des ookinètes est
de l'ordre de 24 heures.
- A l'intérieur de l'oocyste vont se former des sporocystes qui donneront plusieurs
centaines de sporozoïtes. L'oocyste est sphérique, sa taille passe d'environ 8 µm à
environ 60 - 80 µm pendant sa maturation.
- La maturation de l'oocyste (ou sporogonie) dure de 4 à 21 jours suivant les conditions
climatiques pour P. falciparum :
- A maturité, les oocystes éclatent et les sporozoïtes sont libérés dans l'hémolymphe, en
24 heures environ, la majorité d'entre eux va se concentrer dans les glandes salivaires.
- Les sporozoïtes sont mobiles et mesurent 12 x 1 µm. Ils survivent en général 2 à 3
semaines dans les glandes salivaires (maximum 2 mois). La survie des sporozoïtes
dépend de l'adaptation: anophèle / plasmodium.
- Lors de la piqûre d'un humain, l'anophèle injectera de plusieurs dizaines à plusieurs
centaines de sporozoïtes. L'anophèle sera infectieuse, en fonction des conditions
climatiques, 8 jours au minimum, 21 jours au maximum, après le repas sanguin
contaminant et le restera au maximum 2 mois.

-
- Fig 15 – Cycle biologique de Plasmodium. falciparum
Figure. Mérozoïtes de Plasmodium au moment de la rupture des érythrocytes. C’est à
ce stade que les gens atteints de malaria font des poussées de fièvre car le parasite est alors
soumis aux attaques du système immunitaire de l’hôte.

B. Les Métazoaires parasites


1. Les Plathelminthes
1.1. Espèce: Fasciola hepatica agent de distomatose ou de Fasciolose

 Morphologie:
L'adulte a un aspect foliacé et couleur rosée, il est hermaphrodite et présente 2-3 cm de
longueur x 1,2 cm de largeur x 0,4 cm épaisseur, un cone céphalique antérieur, une cuticule
épaisse couverte d'épines, un ovaire, testicules, caeca digestifs ramifiés

 Cycle évolutif:
HD = herbivores (ovins, bovins) et homme,
Les vers adultes vivent dans les canaux biliaires du foie ou la ponte a lieu, les oeufs sont
emportés avec la bile jusqu'au duodénum, puis l'intestin, et terminent avec une élimination
fécale.
Les oeufs s'embryonnent dans l'eau (conditions de température, oxygène, lumière) et libèrent
après éclosion une larve ciliée nageuse de 130 µm appelée miracidium.

HI = Limnée (petit mollusque gastéropode aquatique à coquille ovoïde dextre: Limnea


truncatula)
Le miracidium pénétre à travers les tissus du mollusque dans sa cavité pulmonaire, perd ses
cils, grossit et se transforme en sporocyste I, celui-ci donne par bourgeonnement interne des
sporocystes II, qui à leur tour donnent par bourgeonnement interne des rédies (environ 1 mm),
qui peuvent continuer à donner par bourgeonnement des rédies filles.
A l'approche de l'hiver, le dernier bourgeonnement donne des cercaires qui possèdent en
miniature l'organisation d'une douve adulte (formes infectieuses à aspect de têtard, dont le
corps mesure 300 µm muni d'une queue de 700 µm). Les cercaires s'échappent du corps du
mollusque, et nagent à la recherche d'une plante aquatique (cresson, herbe) sur laquelle le
corps de la cercaire se fixe, s'enkystent et se transforme en métacercaires (formes d'attente).
La contamination de l'H D se fait par ingestion de métacercaires fixées sur plantes aquatiques,
arrivés dans l'intestin, les métacercaires se dékystent donnant des jeunes douves appelées
douvules.
La douvule traverse la paroi entérale, le péritoine, la capsule de Glisson et le parenchyme
hépatique, quand elle rencontre un canal biliaire elle s'y fixe et devient adulte.

La durée de la période prépatente: 8 à 12 semaines


La durée de vie: 10 à 12 ans
La durée de l'embryonnement de l'oeuf dans les conditions optimales (25 °C): 10 jours
La durée de vie du miracidium libre: 8 heures
La durée d'évolution chez le mollusque HI dans les conditions optimales (20-22 °C): 40 jours
La durée de vie de la cercaire libre: quelques heures

Fig – Caractères morphologiques et Espèce: Fasciola hepatica


anatomique d’une douve(coupe)

Fig – Cycle de Fasciola hepatica

1.2. Schistosoma haematobium agent de Bilharziose urinaire = Schistosomose vésicale =


Hématurie d'Egypte
 Morphologie:
Les adultes: Ils sont à sexes séparés, présentent 2 ventouses très antérieures et un tégument
verruqueux et épineux.
Le mâle: 1 à 1,5 cm, aspect foliacé, bords latéraux repliés en gouttière ( canal gynécophore);
4-5 testicules situés immédiatement sous la ventouse ventrale, pore génital situé sous la
ventouse ventrale
La femelle: 1,5 à 2 cm, forme cylindrique, ovaire plutôt antérieur, 20 à 30 oeufs visibles dans
l'utérus.

 Cycle évolutif:
Cycle indirect
HD = homme,
Les vers adultes sont situés accouplés dans les gros troncs veineux hépatiques et
mésentériques, les femelles fécondées remontent le réseau de capillaires vésicaux et y pondent
des oeufs non embryonnés; les oeufs, par leur éperon et leurs enzymes lytiques quittent le
capillaire et traversent par effraction les tissus jusqu'à tomber dans la lumière vésicale,
pendant ce trajet a lieu l'embryonnement. Après les oeufs embryonnés (contenant le
miracidium) s'éliminent avec l'urine, si ceux-ci arrivent dans une eau chaude, éclairée,
oxygénée, ils éclosent et libèrent un miracidium (larve nageuse ciliée).
A la rencontre de l'HI (bulin, mollusque conoïde senestre d'eau douce de 1 cm de haut
(genre Bulinus) le miracidium pénètre dans son organisme et se met à se multiplier
asexuellement pour donner naissance à de nombreuses furcocercaires mobiles qui quittent l'HI
et mènent une vie libre dans l'eau, elles se caractérisent par un phototactisme +. La
contamination se fait par pénétration active transcutanée des furcocercaires aquatiques à
travers le tégument de l'HD (action des enzymes secrétées par la tête de la furcocercaire). La
tête de la furcocercaire pénètre seule donnant une schistosomule qui gagne l'appareil
circulatoire sous-cutané en passant par le coeur droit, poumons, coeur gauche puis gros
vaisseaux hépatiques, tout en se développant en mâle ou en femelle.

- durée de vie des adultes: 10 ans


- durée de la migration tissulaires des oeufs: 8 à 10 jours
- survie du miraciium dans l'eau: 16 à 30 heures
- durée d'évolution moyenne chez l'HI: 4 à 5 semaines
- facteur de multiplication chez HI: 1 miracidium ==>10 000 furcocercaires
- durée de vie des furcocercaires dans l'eau: 24 à 72 heures
- durée du passage transcutané: quelques minutes
- durée de la phase prépatente chez HD: 40 jours
Fig - Accouplement des schistosomes

1.3. Schistosoma japonicum agent de bilharziose artérioso veineuse = schistosomose


artérioso-veineuse
 Morphologie:

Les adultes: Ils sont à sexes séparés et possèdent 2 ventouses très antérieures ainsi qu'un
tégument verruqueux et épineux.
mâle: 1 à 1,5 cm de long, aspect foliacé, bords latéraux repliés en gouttière ( canal
gynécophore); 6 à 8 testicules situés immédiatement sous la ventouse ventrale, pore génital
situé sous la ventouse ventrale
Femelle: 1.5 à 2 cm, forme cylindrique, ovaire médian, environ 100 oeufs visibles dans
l'utérus
Oeufs: subsphérique, clairs, munis d'une épine latérale située au tiers postérieur
70 µm x 40 µm; les sont oeufs non embryonnés lors de la ponte par la femelle mais
embryonnés lors de l'extériorisation avec les selles.

 Cycle évolutif:
Cycle indirect
HD = mammifères dont l'homme,
Les vers adultes sont situés accouplés dans les gros troncs vasculaires contenant du sang
carbonaté (y compris les artères pulmonaires), surtout hépatiques et mésentériques, les
femelles fécondées remontent le réseau de capillaires intestinaux (préférentiellement au
niveau du rectum) et y pondent des oeufs non embryonnés.
Les oeufs, par leur éperon et leurs enzymes lytiques quittent le capillaire et traversent par
effraction les tissus jusqu'à tomber dans la lumière intestinale pendant ce trajet a lieu
l'embryonnement. Après on assiste à une élimination fécale des oeufs embryonnés (contenant
le miracidium). Ceux-ci, arrivés dans l'eau chaude, éclairée et oxygénée éclosent et libèrent un
miracidium (larve nageuse ciliée). Ceci pénètre chez l'HI (Onchomélania : mollusque d'eau
douce conoïde allongé operculé ou elle continue à se multiplier asexuellement aboutissant à la
formation de furcocercaires mobiles et libres dans l'eau après avoir quitté l'H I, celles-ci se
caractérisent par un phototactisme +.

La contamination se fait par pénétration active transcutanée des furcocercaires aquatiques à


travers le tégument de l'HD (action des enzymes secrétées par la tête de la furcocercaire).

La tête de la furcocercaire pénètre seule donnant un schistosomule qui gagne l'appareil


circulatoire sous-cutané après passage par le coeur droit, poumons, coeur gauche puis gros
vaisseaux hépatiques en se développant en en mâle ou femelle.

- durée de vie des adultes: 5 ans


- durée de la migration tissulaires des oeufs: 8 à 10 jours
- survie du miracidium dans l'eau: 16 à 30 heures
- durée d'évolution moyenne chez l'HI: 4 à 5 semaines
- facteur de multiplication chez HI: 1 miracidium ==>10 000 furcocercaires
- durée de vie des furcocercaires dans l'eau: 24 à 72 heures
- durée du passage transcutané: quelques minutes
- durée de la phase prépatente chez HD: 40 jours

1.4. Schistosoma mansoni agent de bilharziose rectale ou schistosomose intestinale


 Morphologie:
Adultes: Ils sont à sexes séparés, popssèdent 2 ventouses très antérieures et un tégument
verruqueux et épineux.
Mâle: 1 à 1,5 cm, aspect foliacé, bords latéraux repliés en gouttière ( canal gynécophore); 8-9
testicules situés immédiatement sous la ventouse ventrale, pore génital situé sous la ventouse
ventrale
Femelle: 1,5 à 2 cm, forme cylindrique, ovaire plutôt antérieur, moins de 10 oeufs visibles
dans l'utérus
Oeufs: Ils sont ovoïdes, clairs et munis d'un éperon latéral de 15 µm situé au tiers postérieur
140 µm x 60 µm. les oeufs sont non embryonnés lors de la ponte par la femelle mais
embryonnés lors de l'extériorisation avec les selles.

 Cycle évolutif:
Cycle indirect
HD = homme, (singes, rat aux antilles)
Les vers adultes sont situés accouplés dans les gros troncs veineux hépatiques et
mésentériques, les femelles fécondées remontent le réseau de capillaires intestinaux
(préférentiellement au niveau du rectum) et y pondent des oeufs non embryonnés. Les oeufs,
par leur éperon et leurs enzymes lytiques quittent le capillaire et traversent par effraction les
tissus jusqu'à tomber dans la lumière intestinale. Pendant ce trajet a lieu l'embryonnement).
Après, il y aura élimination fécale des oeufs embryonnés (contenant le miracidium) dans l'eau
chaude, éclairée, oxygénée ou ils éclosent et libèrent un miracidium (larve nageuse ciliée).
Celle-ci pénètre chez l'HI qui est une planorbe, mollusque discoïde d'eau douce de 1 à 2 cm
de diamètre (genres Planorbis, Biomphalaria, Australorbis).
Chez l'HI les miracidium subissent une reproduction asexuée aboutissant à la formation de
furcocercaires mobiles qui quittent l'HI et deviennent libres dans l'eau. Celles-ci se
caractérisant par uin phototactisme +.

La contamination se fait par pénétration active transcutanée des furcocercaires aquatiques à


travers le tégument de l'HD (action des enzymes secrétées par la tête de la furcocercaire)
la tête de la furcocercaire pénètre seule donnant une schistosomule qui gagne l'appareil
circulatoire sous-cutané après passage par le coeur droit, poumons, coeur gauche puis gros
vaisseaux hépatiques tout en se développant en en adulte mâle ou femelle.

- durée de vie des adultes: 10 ans


- durée de la migration tissulaires des oeufs: 8 à 10 jours
- survie du miracidium dans l'eau: 16 à 30 heures
- durée d'évolution moyenne chez l'HI: 4 à 5 semaines
- facteur de multiplication chez HI: 1 miracidium ==>10 000 furcocercaires
- durée de vie des furcocercaires dans l'eau: 24 à 72 heures
- durée du passage transcutané: quelques minutes
- durée de la phase prépatente chez HD: 40 jours

1.5. Taenia saginata ou ténia inerme agent de téniasis: (du latin taenia = ruban)
 Morphologie:
Adulte: Il contient un scolex piriforme de 1 à 2 mm, des organes de fixation composés de 4
ventouses (ni rostre, ni crochets) d'où "Ténia inerme"; un strobile de 4 à 10 m et composé de
1000 à 2000 "anneaux" ou segments, les segments mûrs sont rectangulaires et mesurent 15 à
20 mm de long x 5 à 7 mm de large) et présentent de nombreuses et fines ramifications
utérines.
Le segment mûr contient plus de 50 000 oeufs dont environ la moitié sont mûrs. L'appareil
excréteur est constitué de cellules à flamme, l'évacuation se fait par des canaux excréteurs
latéraux et postérieurs dans chaque segment. Ils ne présentent pas de tube digestif, ainsi la
digestion est externe et la pénétration des nutriments se fait par osmose. Ils ne possèdent
également ni système circulatoire ni respiratoire.

L'oeuf possède une paroi très fine facilement déchirée et souvent absente, il contient un
embryophore sphérique de 35 µm de diamètre à coque épaisse, brune et radiée contenant un
embryon "hexacanthe" (à 6 crochets)

c
Fig – Taenia saginata : a/ scolex ; b/ anneau ; c/ vers adultes

 Cycle évolutif:
Le ver adulte est souvent unique chez l'HD en raison de la faible infestation de l'HI,

Cycle indirect:
HD = homme, le ver adulte croît d'une quinzaine de segments par jour, les segments mûrs se
détachent de la chaine et sortent activement par l'anus (de 5 à 15 par jour, l'après midi et le
soir de préférence), arrivés dans le milieu externe, les segments se désagrègent libérant un
grand nombre d'œufs embryonnés ou embryophores qui seront déssiminés sur le sol et sur les
herbages.
HI = bovidé, l'oeuf ingéré libère l'embryon dans le tube digestif qui traverse la paroi du tube
digestif grâce à ses crochets et aux enzymes qu'il secrète; il migre par voie sanguine ou
lymphatique. Après passage par le foie, le coeur et les poumons (petite circulation) puis retour
au coeur (passage dans la grande circulation), l'embryon s'arrête dans un muscle et s'y
transforme en quelques mois en une larve vésiculeuse appelée cysticerque (Cysticercus bovis)
(vésicule blanchâtre translucide de 10 mm de diamètre contenant un scolex invaginé au
niveau d'une zone blanc opaque)

Le cysticerque a une durée de vie d'environ 2 ans après quoi il meurt et se calcifie in situ. La
contamination humaine se fait par carnivorisme, c'est-à-dire par consommation de la viande
bovine parasitée ("ladre") et crue ou insuffisamment cuite (cysticerque vivant).

Dans le tube digestif de l'homme, le cysticerque vivant, sous l'influence des sucs digestifs,
laisse le protoscolex se dévaginer et les segments sont immédiatement élaborés au niveau du
cou, ainsi le ver sera adulte en 2 mois environ (émission des premiers segments) et sa survie
est d'environ 15 ans.
Fig – cycle dixène de T. saginata

1.6. Téniasis à Ténia armé (T.solium) et cysticercose


 Morphologie:
Adulte: plus petit (2 à 3 ms), scolex avec ventouses + crochets, segments mûrs (ramifications
utérines épaisses et peu nombreuses),
Fig - Taenia solium : a /scolex ; b/ anneau ovigère ; c/ larve cysticerque

 Cycle évolutif:
HD = homme (possibilité d'héberger plusieurs vers adultes en même temps).
Après maturation des segments, ceux-ci se détachent de la chaine et s'éliminent dans le milieu
externe avec les selles (sortie anale passive des segments mûrs avec les matières fécales) à
raison de 5 à 30 segments par jour.

HI = porc; larve cysticerque = Cysticercus cellulosae


L'homme peut être HI ==> cysticercose humaine (en raison de la similitudes des sucs
digestifs de l'homme et du porc, il s'agit alors d'une impasse parasitaire).La contamination est
alors dûe à l'ingestion accidentelle d'embryophores d'origine humaine ou à la digestion des
segments mûrs dans la lumière intestinale (souvent suite à la thérapeutique).
Dans l'organisme du porc, le parasite présente la même évolution que T. saginata chez le
bœuf; ainsi l'homme (HD) se contamine en consommant la viande du porc crue ou
insuffisamment cuite (taeniasis).
Fig- Cycle de Taenia solium

1.7. Echinococcus granulosus agent de l'hydatidose


 Morphologie:
L'adulte: Il mesure 4 à 6 mm de long et possède 3 à 5 segments, un scolex avec 4 ventouses
et un rostre muni de 2 couronnes de crochets.

La larve: Elle est de type vésiculeuse composée dite hydatide ou kyste hydatique
(métacestode) qui est un siège de reproduction asexuée, elles est de grande taille et comprend
de nombreux protoscolex. Elle est composé"e de l'extérieur à l'intérieur de:
- couche lamellaire externe sans noyaux ( = cuticulaire ) et zone réactionnelle de l'hôte
- couche germinative proliférante (= proligère) moin épaisse que la première qui
donnent des prolongements à l'intérieur du kyste à partir desquels s'individualisent des
vesicules proligères.
- Les vésicules proligères donnent naissance par bopuirgeonnenments à des protoscolex
(scolex invaginés)
- liquide hydatique de couleur claire qui remplit la lumière du kyste.
- Le sable hydatique qui est un dépôt de vesicules proligères ayant l'aspect de sable.

 Cycle évolutif:
Cycle indirect
HD = canidés particulièrement le chien.
Les vers souvent nombreux, vivent quelques mois dans le tube digestif de l'HD, chez qui il ne
détermine aucun trouble. Arrivés à maturité, le dernier anneau se détache du reste du corps et
s'élimine avec les fécès du chien dans le milieu extérieur ou il se déssèche libérant des œufs
embryonnés ou embryophores qui représentent la forme infestante du parasite (ce sont des
oeufs de grande résistance mesurant 32 à 36 um de long / 21-30um de diamètre).

La contamination de l'homme peut se faire de deux manières:


- soit directement par contact avec le chien porteur.
- soit indirectement par ingestion des aliments ou de l'eau de boisson souillés par les
embryophores.

HI = herbivores dont l'homme, la larve est localisée au niveau des viscères (survie de la larve
quelques années), pas d'extériorisation de la larve
Fig - Echinococcus granulosus fig - Larve échinococcique de type hydatique
( ver adulte)

2. Embranchement des Némathelminthes,


2.1.Ascaris lumbricoides agent de l'ascaridiose
 Morphologie:
L'adulte: Ver blanc rosé, élastique ayant une bouche avec 3 lèvres coupantes. L'organisation
interne est du type polymyaire à grandes cellules musculaires.
Le mâle a 15-20 cm de long et 0.3 cm de diamètre avec une extrémité postérieure en crosse et
2 spicules brunâtres.
La femelle a 20-25 cm, 0.5 cm diamètre de diamètre, une extrémité postérieure rectiligne et
une vulve ventrale située au 1/3 antérieur.

L'oeuf: Il est de forme ovoïde ayant une double coque dont l'externe est brune et mamelonée,
tandis que l'interne est lisse et jaunâtre. Il est non embryonné à la ponte et ptésente les
dimensions: 50-70 µm x 45-50 µm
Fig – Ascaris lumbricoides : a/ vers entiers ; b/ tête et lèvres

 Cycle évolutif:
HD = homme,
Les vers adultes vivent dans l'intestin grêle et se nourrissent du chyle intestinal. Les œufs sont
éliminés avec les déjections de l'homme à l'ordre de 200 000 /femelle/jour. La maturation des
oeufs s'effectue dans le milieu extérieur en 2 à 6 semaines selon les conditions donnant des
larves L1 puis des L2 qui restent dans l'œuf. Ces dernières représentent les formes infestantes
du parasite.

La contamination est orale et se fait par ingestion d'oeufs contenant les L2. Ceux-ci, arrivés
dans l'intestin, libèrent des L2 qui subissent une migration transviscérale: traversée de la
muqueuse intestinale, ==> système porte et passage par le foie (atteint en 3-4 jours)
==> coeur droit ==> poumon et traversée de la paroi des alvéoles pulmonaires atteintes en 8
jours, mue ==> stade L3 ==> remontée de l'arbre respiratoire ==> pharynx ==> déglutition et
tube digestif. Les larves L3 (infectieuses) peuvent poursuivre leur vie dans l'intestin et se
transforment en adulte au bout de 2 -3 mois environ. La durée de vie de ce parasite est de 12 à
18 mois.

Fig - Cycle évolutif d’Ascaris lumbricoides

2.2. Enterobius vermicularis agent de l'oxyurose


 Morphologie:
Adulte: petit ver blanc très mobile avec renflement céphalique, pourvu d'une bouche munie
de 3 lèvres coupantes
Mâle: 3-5 mm, extrémité postérieure enroulée, 1 spicule (permet de différencier les 2 espèces)
Femelle: 9-12 mm, extrémité postérieure effilée translucide, vulve ventrale au tiers antérieur
Oeuf: ovoïde, asymétrique avec une face presque plane; une coque lisse incolore et fine. Il est
embryonné à la ponte et présente les dimensions suivantes: 55 x 30 µm

 Cycle évolutif:
Cycle direct
HD = homme
Les vers adultes sont situés dans la dernière partie du grêle, le caecum et le colon ascendant,
ils se nourrissent de débris alimentaires. Après fécondation, les mâles meurent, les femelles
restent dans le colon puis migrent vers l'anus qu'elles traversent la nuit pour pondre à la marge
anale (environ 10 000 oeufs / femelle pondus en 20 à 60 minutes). Ensuite, elles remontent
dans l'intestin et meurent (durée de vie: 2 à 3 mois).

Les oeufs pondus sur la marge anale sont embryonnés (larve L1 dite gyriniforme), en
quelques heures à la température du corps donnant une L2 (vermiforme) puis une L3
infectieuse. Ainsi la contamination de l'hôte se fait par ingestion ou inhalation des oeufs
infectieux, arrivés dans l'intestin grêle, les œufs éclosent et libèrent les L3, qui après deux
mues, se transforment en adultes.
Les mâles sont généralement murs sexuellement avant les femelles et les premières pontes
surviennent entre 30 et 60 jours après la contamination.
Remarque: auto infestation orale possible par ingestion d'oeufs éliminés la nuit même (prurit
==> grattage ==> oeufs sur les doigts et les ongles ==> doigts mis en bouche).

2.3. Trichinella spiralis agent de Trichinellose ou Trichinose


 Morphologie:
Adultes: vers de très petite taille, le mâle a 1,5 mm de long, tandis que la femelleest de 3 à 4
mm de long avec une vulve située au 1/5 antérieur, elle est ovovivipare.

Larve : Elle est enkystée dans des fibres musculaires, le kyste est en forme de citron de 400
µm de long opu la larve est enroulée en spirale , elle mesure 1 mm de long.
Fig – Trihinella spiralis (la trichine)

 Cycle évolutif:
Cycle indirect:
HD = HI = mammifères carnivores et omnivores dont l'homme (150 espèces hôtes recensées),
Le cycle s'effectue dans la nature au voisinage de l'homme (ou le porc et le rat héberge des
larves musculaires (L1 infestantes), la contamination de l'HD se fait par ingestion des larves
dans la viande crue ou peu cuite, celles-ci subissent 4 mues dans l'intestin et se transforment
en adultes en 24 à 36 heures et ou s'effectuent l' accouplement et la fécondation. A ce stade les
mâles disparaissent et les femelles s'enfoncent dans la muqueuse intestinale.

Les oeufs éclosent in utero chez la femelle qui pond des larves L1 (1500 larves / femelle
pondues entre 5 jours et 2 mois après la contamination). L'hôte devient alors HI chez qui les
larves L1 migrantes (larves de 100 µm) gagnent les muscles par le biais de la circulation
sanguine. Les muscles les plus vascularisés sont parasités (sauf le coeur),ainsi la larve L1
pénétre dans une cellule musculaire qu'elle transforme en kyste caractéristique en 3 semaines
environ; simultanément elle grandit jusque 1 mm et devient alors infestante.

Dans le kyste musculaire, la survie des L1 est de plusieurs années. Après la mort, c'est la
calcification in situ.
L'ingestion du kyste permettra la contamination d'un nouvel HD.

2.4. Trichuris trichiura agent de trichocéphalose


 Morphologie:
L'adulte: Ver blanc rosé à rougeâtre, 2/3 antérieurs fins (diamètre 1 mm) et 1/3 postérieur
épais contenant les organes génitaux (diamètre 3 mm).
Le mâle mesure 3 cm et possède une extrémité postérieure en crosse.
La femelle mesure 5 cm et possède une extrémité postérieure obtuse.
L'oeuf: Il ptésen,te une forme de citron, un bouchon muqueux proéminent à chaque pôle,
une double coque, une externe lisse et brune et une interne jaune.Il présente les dimensions
suivantes: 50-60 µm x 25-30 µm. Il n'est pas embryonné à la ponte.

Fig - Trichuris trichiura : a/ mâle et femelle ; b/ spicule et gaine spiculaire ;


c/ œuf ; d/ un adulte fixé à la muqueuse caecale
 Cycle évolutif:
HD = homme. Les vers adultes sont situés au niveau du colon et du caecum, leur extrémité
antérieure est enfoncée dans les glandes, leur extrémité postérieure flotte dans la lumière
colique; Ils sont hématophages (5 µl de sang /ver/jour). La femelle pond des œufs non
embryonnés à raison de 30 000 œufs par jour. Après élimination fécale des oeufs,
La maturation et l'embryonnement s'effectuent sur le sol (3 semaines ou plus suivant les
conditions), donnant la larve L1 qui reste dans l'œuf.
La contamination est orale, elle se faif par les oeufs embryonnés (larve L1) avec eau de
boisson, crudités ou mains sales. Dans la muqueuse de l'intestin grêle et en 2 à 3 semaines, la
L1 se transforme en L2, puis en L3, ensuite en L4 qui donneront après une dernière mue des
adultes qui descendent et s'installent dans le colon.
La durée de vie: 5 à 10 ans.

2.5. Ancylostoma sp agent de l'ankylostomose ou l'ancylostomose


 Morphologie:
Les adultes: Ils présentent l'aspect de gros oxyures blancs (rouges après repas sanguin) ayant
une capsule buccale inclinée sur la face dorsale. Ils sont hématophages.
Le mâle mesure 8 à 10 mms de long, et possède une bourse caudale à l'extrémité postérieure
ainsi que 2 spicules permettant le diagnostic d'espèce.
La femelle mesure 10 à 15 mms et présente une extrémité postérieure obtuse et une vulve au
tiers postérieur.

a : vers adultes b : extrémité postérieure de la femelle c : extrémité postérieure du male


Fig - d’Ancylostoma sp
Fig – Ankylostoma duodenale : a/ larve rhabditoide
b/ larve strongyloide infestantre

Les caractéres distinctifs des espèces:


Ancylostoma: Il se distingue par une bouche avec 2 paires de crochets et une bourse caudale à
côte courte tridigitée.
Necator: Il se caractérise par une bouche à 1 paire de lames coupantes ventrales et 1 paire de
dents dorsales; bourse caudale à côte longue bidigitée.

L'oeuf: Il est ovoïde à coque mince, transparent, incolore et non embryonné à la ponte mais
contenant des blastomères qui se multiplient rapidement.

Stades larvaires:
L1: rhabditoïde; (250 µm, double renflement oesophagien);
L2: strongyloïde (500 µm, un renflement oesophagien);
L3: strongyloïde infectieuse (600 µm, un renflement oesophagien, oesophage égal à 1/4 du
corps, engainée dans l'exuvie du stade précédent)

 Cycle évolutif:
HD = homme
Les vers adultes sont localisés dans le duodénum, fixés à la muqueuse duodénale. Après
élimination fécale des oeufs, leur maturation dans le milieu extérieur dépend de plusieurs
facteurs,notamment la température suffisante (25 - 30 °C), l'oxygène, l'humidité, l'obscurité et
le pH des selles.
J0: oeuf pondu, selles sur le sol
J + 1: éclosion de l'oeuf, larve L1 libre
J + 3: première mue, larve L2 libre
J + 7: seconde mue, la larve L3 reste dans l'exuvie de la mue, survie 1 à 2 mois (ou plus).
La larve L3 présente un géotropisme - (elle a tendance à monter, former des mêches, un
histotropisme + (attirée par la peau), un thermotropisme + (attirée par la chaleur).
Celles-ci pénétrent activement a travers la peau (réalisée en 5 minutes). Il existe
accessoirement une possibilité d'ingestion (pour Ancylostoma uniquement). Après elles
migrent par voie sanguine vers les poumons, traversée des alvéoles, remontée de l'arbre
trachéo-bronchique et déglutition (cycle entéro-pulmonaire comparable à celui de l'Ascaris).
Arrivées dans le tube digestif, les dernières mues ont lieu et les L3 se transforment en adultes.

La durée de la phase prépatente: 6 semaines (Ancylostoma) à 8 semaines (Necator)


La durée de vie: maximum: 5 ans

2.6. Wuchereria bancrofti agent de filariose lymphatique ou wuchereriose


 Morphologie:
L'adulte: c'est un ver blanc à tégument lisse; le mâle a 4 cm de long x 0,1 mm de diamètre,
une extrémité postérieure enroulée et la présence de 2 spicules. La femelle a 8 cm de long et
0,2 mm de diamètre, une vulve à 1 mm de l'extrémité orale. Elle est ovovivipare

Microfilaire: C'est la future larve (L1) à aspect serpentiforme ayant 250 à 300 µm x 10 µm,
elle est "engainée" dans la membrane vitelline et est très mobile.

 Cycle évolutif:
Cycle indirect
HD = homme
Les adultes vivent dans le système lymphatique en amont des ganglions, les femelles pondent
les microfilaires qui gagnent le système vasculaire (microfilaires présentes dans les capillaires
périphériques la nuit pour W. bancrofti = périodicité nocturne)

HI = moustiques femelles (insectes à larves aquatiques) principalement Culex femelle, mais


aussi Aedes, Anopheles et Mansonia
Au cours d'un repas sanguin, le moustique préléve des microfilaires, qui arrivent dans son
intestin où elles se transforment en L1, puis en L2 qui gagnent les muscles thoraciques ou
elles se développent en L3 (1 mm). Celles-ci migrent et s'installent dans le labium (gaine de la
trompe).

Au cours d'un nouveau repas sanguin sur un nouvel HD, le moustique replie son labium qui
éclate sous la pression des larves, perméttant le dépôt des larves L3 sur la peau du sujet.
Celles-ci représentent les formes infectieuses du parasite et pénètrent activement par voie
transcutanée à partir de la blessure causée par la piqûre; migrent vers les canaux lymphatiques
et se développent en vers adultes. Ainsi les premières pontes interviennent au bout d'un an
ernviron.
La longévité des adultes: 15 à 20 ans
La durée des pontes: 10 ans
La longévité des microfilaires dans le sang: 1 à 2 mois
La durée de l'évolution chez l'HI: 2 à 6 semaines en fonction de la température (> 25 °C) et de
l'humidité (> 70 %)

2.7. Dracunculus medinensis ou ver de Guinée agent de dracunculose = filaire de


Médine.
 Morphologie:

Fig- larve de D.medinensis Fig- adulte de D. medinensis Fig – cyclops (H I)


Fig – migration sous cutanée Fig- lésion (perforation de lapeau) Fig- extraction de la femelle

L'adulte: C'est un ver blanc, le mâle mesure environ 5cm, la femelle présente 50 à 100 cm x
1,5 mm et n'a pas d'orifice de ponte, elle est vivipare

La microfilaire présente 500 à 700 µm de long x 15-20 µm de diamètre, dépopurvue de gaine


et munie de cuticule striée transversalement et extrémité antérieure amincie.

 Cycle évolutif:
Cycle indirect
HD = homme et mammifères domestiques
La femelle adulte mature dans le tissu sous-cutané, migre vers le sol (pied, cheville), entraine
une ulcération (due à son potentiel enzymatique) où pointe l'extrémité antérieure du ver. Au
contact de l'eau, la tête du ver sort, sa cuticule et la paroi utérine se rompent et les embryons
sont déversés dans l'eau; (en une semaine environ, 2 à 3 millions de microfilaires seront
expulsées). A la fin de la ponte, la femelle meurt et se calcifie in situ.
Les microfilaires ont une durée de vie de quelques jours dans l'eau

HI = crustacé copépode d'eau douce: cyclops (composant du plancton)


Après ingestion des microfilairesc celles-ci se débarassent de leurs enveloppes et donnent des
L1 qui passent dans la cavité générale ou elles se transforment en L2 puis en L3 infectieuses.
L'HD se contamine par ingestion du cyclops parasité avec l'eau de boisson, les L3, arrivées
dans le tube digestif, se libèrent, passent dans les muscles, muent et se développent en adultes
après 2 ou 3 mois. Après accouplement, les mâles disparaissent et les femelles migrent dans le
tissu sous-cutané. Ainsi, l'extériorisation des larves survient environ 1 an après la
contamination.

3. Phylum des Arthropodes


3.1. Classe : Arachnides
3.1.1. Esp: Sarcoptes scabiei var: hominis agent de la gale sarcoptique
 Morphologie:
Adultes: femelle: 350 µm, mâle: 250 µm, corps ovale, gris, octopode (pattes rudimentaires
terminées
par des ambulacres); se nourrissent de débris cellulaires
Oeuf: 150 µm

 Cycle évolutif:
HD = HI : homme
La femelle adulte creuse un sillon dans la couche cornée de l'épiderme, elle progresse de 2
mm par 24 heures et présente une ponte journalière de 2 à 3 oeufs (total d'oeufs pondus = 100
par femelle)
Au bout de 3 à 4 jours, l'oeuf donne une larve hexapode qui parcourt le sillon et gagne la
surface. Elle s'installe dans une logette cutanée ou elle se transforme en nymphe octopode
vers le 16 ème jour et devient adulte vers le 28e jour. Les femelles sont fécondées après 35
jours et commencent à former de nouveaux sillons.

La durée du cycle d'oeuf à œuf est de 5 à 7 semaines, tandis que la durée de vie des femelles
est de 2 mois environ.

3.2. Classe: Insectes


3.2.1. Pediculus humanus capitis agent de la pédiculose de la tête
 Morphologie
Adultes: Ils sont aplatis dorso-ventralement, gris, hexapodes, munis de fortes pinces des
pièces buccales de type piqueur suceur et dépourvus d'ailes. Ils mesurent environ 2 mm.

Oeuf: Il est d'environ 0,8 mm sous forme de grain blanchâtre fixé au cheveu à 1 cm du cuir
chevelu; il est appelé lente.
a : femelle b : extrémité d’une patte c : larve d : lente

Fig – P. humanus

 Cycle évolutif:
HD = HI : homme
Ce sont des parasites permanents de la peau humaine, hématophages à tous les stades de
développement, ils prennent 1 à 2 repas par jour (un repas dure 30 minutes). Ainsi la femelle
pond environ 10 oeufs par jour pendant 1 mois (300 lentes par femelle), l'éclosion des larves
intervient 6 jours après. Celles-ci deviennent adultes après 15 jours et s'accouplement 10
heures après la dernière mue.
- durée moyenne du cycle: 18 jours d'oeuf à oeuf;
- durée de vie de l'adulte: 30-40 jours,

3.2.2. Pediculus humanus coporis agent de pédiculose du corps


 Morphologie: Il est plus grand que le pou de la tête: environ 3 à 3,3 mm de long.
 Cycle évolutif:L e cycle est comparable à celui de Pediculus humanus capitis; Ils se
distinguent par la localisation des adultes et des oeufs (lentes) sur les vêtements, ainsi
les adultes sont sur le corps le temps du repas sanguin.

3.2.3. Phthirius pubis agent de phthiriase.


 Morphologie:
Adulte: Il présente un corps trapu et trapézoïdal, des griffes puissantes et une taille de 1 à 2
mm de long.
Oeuf: 0,8 mm de dimètre
Fig- femelle de P. pubis
 Cycle évolutif:
La durée du cycle d'oeuf à œuf est de 15 jours, il est comparable à celui des Pediculus. La
durée de vie des adultes est de 1 mois au cours de laquelle ils ne présentent que de faibles
déplacements.

3.2.4. Myiases (Muia = mouche et de iasis = maladie)


 Généralités sur les myiases
Les myiases parasitisme dûes à des larves de mouches non piqueuses (diptères à
métamorphoses complètes). Elles sont souvent accidentelles chez l'homme et le plus souvent
exotiques.
Les mouches mênent généralement une vie libre. Les femelles pondent des oeufs qui donnent
des larves L1 (asticot) qui pénètrent activement ou passivement chez l'hôte. Ces larves
peuvent effectuer des migrations complexes et aboutissent après un temps variable, sous la
forme L3 au point d'émergence. La larve L3 sort, la pupaison s'effectue sur le sol et donne un
adulte libre.
Le plus souvent les myiases se recontrent chez les animaux, on ne les trouve chez l'homme
que dans des conditions particulières telles que la mauvaise hygiéne, le mauvais état général,
le contact avec les animaux, la vie à l'extérieur etc...
Les larves détruisent les tissus sains ou putréfiés pour se nourrir.

 Classification clinique des Myiases


 Myiases sous-cutanées ou cutanées
 Myiases furonculeuses: Dermatobia hominis (ver macaque); Cordylobia
anthropophaga (ver de Cayor); Hypoderma
 Myiases ambulatoires: Hypoderma bovis; Hypoderma diana
 Myiases rampantes: Gasterophilus; Hypoderma

 Myiases des cavités et de la face


 Myiases nasales: Oestrus ovis; Rhinoestrus
 Myiases oculaires: Externes, internes antérieures et internes postérieures

 Myiases des plaies:


Callitroga hominivorax; Chryzomyia; Wohlfahrtia; Lucilia; Calliphora
 Myiases des conduits naturels:
Intestin, Vessie, Vagin
 Myiases superficielles
Myiases des plis
Larves hématophages: Auchmeromyia